DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Louis



Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 13:39

dims a écrit:

Le véritable "bien" ou "paradis" est plutôt le fait de transcender le bien et le mal. D’être dans l’extinction de ces concepts. Paradis, enfer, mal, bien, chaud, froid, définition etc ... sont concepts.
On peut se dire oui mais sans concept il ne reste rien ! Non il ne reste ni rien ni tout, car ce sont des concepts. Le rien est la négation du quelque chose et le tout est l'épanouissement du quelque chose.

Le froid et le chaud ne sont pas des concepts mais bien réels. Plongez votre main dans le feu et vous me direz si c'est un concept !  :help: 

Le bouddhisme parle de réalité (et vérité) relative et de réalité (vérité) absolue. Ce qui est vrai je pense, même en métaphysique on dit que tous les êtres sont en devenir, ils changent à chaque instant. Dans ce sens on pourrait dire que rien n'existe de manière intrinsèque (dans ce monde) à part l'Être, cause de toute chose.

Le bouddhisme va encore plus loin en disant qu'en fait, réalité relative et réalité absolue sont une même chose (d'où votre idée de sortir de la dualité).

Mais cela ne suffit pas. Le bouddhisme ne connait pas ni la cause des êtres, ni la finalité de la création, du cosmos. La cause finale peut être comprise, grâce à notre capacité d'abstraction, par la contemplation métaphysique, et aussi grâce à la révélation de Jésus-Christ.

Vous devriez étudier la métaphysique, dims.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 14:44

Louis a écrit:
...Le bouddhisme va encore plus loin en disant qu'en fait, réalité relative et réalité absolue sont une même chose (d'où votre idée de sortir de la dualité)..

Ce n'est pas faux, sauf que Dim oublie que, selon ses propres mots, "le tout est l'épanouissement du quelque chose". Pour qu'une chose s'épanouisse il faut qu'elle grandisse. Une croissance ne peut qu'être progressive. C'est pour cette raison que son discours sur la vacuité n'a aucun sens car il contredit la notion même d'épanouissement.

Comme je lui ai déjà écrit, ce qui est difficile c'est de comprendre la notion d'individualité dans l'Unité. Je lui prépare une réponse un peu plus argumentée à ce sujet...

Louis a écrit:
...
Mais cela ne suffit pas. Le bouddhisme ne connait pas ni la cause des êtres, ni la finalité de la création, du cosmos. La cause finale peut être comprise, grâce à notre capacité d'abstraction, par la contemplation métaphysique, et aussi grâce à la révélation de Jésus-Christ.
...

Je n'ai pas l'impression que le problème soit la finalité de la création. Cela crève les yeux que la création est vie et que la non création est le néant. La question qu'il faut plutôt se poser est pourquoi quelque chose, pourquoi la vie, plutôt que rien.

A ce propos j'ai une réponse amusante, voire étonnante, provenant d'une révélation (comme toutes les révélations, c'est avec l'intelligence du cœur qu'on doit discerner):

"La vie est complète en soi. Chacun prend exactement ce dont il a besoin. Nous, les maîtres, Le Christ lui-même, personne ne peut se substituer à l'enseignement de la vie. La Vérité communiquée par un maître peut-être mal interprétée, comme je vous l'ai déjà expliqué, mais les leçons que donne la vie non, celles-là non, celles-là laissent une trace exacte dans l'individu. Aucune vérité communiquée ne peut être autant importante et autant vraie que celle que découvre l'individu en vivant.

Vous qui êtes obsédés de connaitre le "suprême pourquoi", qui un temps était révélé à une minorité, peut-être que vous allez être déçus.
- Pourquoi les Univers se succèdent aux Univers?
- Pourquoi ce qui est parfait en puissance le doit être en acte?
- Pourquoi tout cela?

En remontant la chaîne des causes et effets jusqu'à la première cause, on note un courant infini de créativité. Pourquoi cette créativité? Vous désirez le savoir? Et bien mettez-vous à genoux, vous êtes sur le point d'entendre l'oracle des oracles, le Suprême pourquoi.
Ecoutez! "Ce pourquoi n'existe pas". Est-ce que la cause première peut avoir un pourquoi? C'est à dire être la conséquence d'une autre cause? Non, car elle ne serait plus première cause. Donc, la créativité pour la créativité!
Et bien, dites-moi, maintenant que vous avez entendu le "suprême pourquoi", vous vous sentez changé? Confessez-le, vous avez été plus touchés aujourd'hui dans le tram lorsque ce voyageur vous a écrasé le pied. Oui frère, cela est la vie: "Le plus grand don"!


Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 15:58

dims a écrit:
…Ce dont je te parles c'est du pari-nirvana la délivrance définitive de la souffrance, ...

Cette idée de souffrance liée à la vie est très négativiste. Je ne sais pas trop quoi te dire. Pour penser de cette manière il faut vivre une vie de grande souffrance, ce n’est pas possible autrement. Rêver à la fin du parcours (ou s’efforcer à atteindre le nirvana), sans avoir parcouru tout le chemin, peut soulager momentanément la souffrance, mais, face à l'éternité, c’est une position qui ne tient pas...

dims a écrit:
…Ce que tu dis c'est que la conscience se débarrasse du sentiment du "je" mais alors garde t'elle une valeur intrinsèque et immuable ? Car si c'est le cas, c'est juste une erreur de penser pouvoir se détacher du sentiment "je" vu qu'un "je" reste finalement. ...

J'avais anticipé cette remarque et j'y réponds dans le message suivant. Il y a une différence entre un "je" qui est dans la séparation et un "je" qui est dans l'union. Le "je" qui est en union je l'appelle "conscience spirituelle individuelle". Tu peux aussi l’appeler « ego », l’ego n’est pas un monstre à trois têtes, Dim. C’est l’égoïsme le réel problème, pas l’ego.

dims a écrit:
…Oui mais dans ce cas la tu te contredis dans le message plus haut ou tu me dis ce n'est plus le sentiment "je" qui reste mais une conscience qui est amour et sagesse. Si il y a une conscience personnel qui est amour et sagesse je suis désolé mais il reste un "je" c'est à dire une entité qui à une valeur propre à elle même. Si il reste une conscience qui serait toutes les consciences unis en un, alors il reste aussi une entité avec une valeur propre à elle même...

Je poursuis donc le raisonnement du précédent message. Nous touchons là une partie complexe qui n’est pas évidente à expliquer et à comprendre (je savais que j’allais m’enliser dans cette discussion  Smile ). La conscience spirituelle individuelle, fondamentalement, n’est pas connaissance intellectuelle, elle EST un état d’être qui permet un ressenti.   Ce n’est pas la conscience spirituelle qui sent - la conscience spirituelle EST, elle EST VÉRITÉ RÉVÉLÉE PARTIELLE, (donc, elle n’est pas pleine vérité) - mais elle transmet des informations à la conscience intellectuelle qui permettent de ressentir  cette Vérité partielle et la traduire en acte. Si tu veux, la conscience spirituelle correspond au degré d’éveil de l’âme.

L’Unité se fait donc par l’état d’être, par ce que les maîtres appellent  « un sentir de conscience ». Cela fonctionne comme dans le corps humain, chaque cellule a une fonction individuelle précise, mais l’être est l’ensemble des cellules, il est UN.  L’être ainsi obtenu, disent les maîtres, est supérieur à la somme des parties. C’est quelque chose de beaucoup plus grandiose qu’une vulgaire vacuité qui en définitive n’est que néant. Ici, nous avons une individualité décuplée, une individualité composée de la somme des expériences de chaque partie !  On peut prendre aussi la vue comme exemple. Chaque œil voit une partie, mais, par un principe d’unité, la vue totale est supérieure à la somme de la vue des deux yeux, car elle est unifiée.

Cependant, chaque partie de la partie unique unifiée vit et se sent être la partie unifiée. Cette individualité unifiée ainsi obtenue n’est toujours pas la fin du parcours, elle ira progressivement rejoindre une plus grande Unité, jusqu’à se fondre dans l’absolu. Il est tout là le secret. Et ça c’est un vrai espoir, un vrai espoir de vie, de joie et de bonheur. La tristesse de la vacuité bouddhiste ne vaut pas un centime à côté de ça. Je te conseille avant de répondre de bien y réfléchir et d’essayer de comprendre un tel concept. Maintenant, si tu as décidé que les concepts ne valaient rien et qu’ils ne sont rien, je ne peux que te laisser au concept de la vacuité qui, pour moi, est le néant.

dims a écrit:
…imaginons que dans la vérité absolu il reste une valeur propre ( un égo très amoindri ). ...

Dans la vérité absolue il n’y a plus de valeur propre ou d’ego amoindri. Tu parles là de la conscience de Dieu,  de la fin d’un parcours qui dure des milliards d’années. Donc, il y a Dieu, c'est tout.  Concernant les couleurs je ne fais pas de commentaire car la réponse est dans le message précédent :  « chaque partie de la partie unique unifiée vit et se sent être la partie unifiée ».

La conception complète est celle de l'intellect unie à celle du sentiment, c'est-à-dire celle du savant et de l’artiste qui savent également prier et du mystique qui sait penser et créer.

Je répète donc, le choix qui s’offre à nous est de vivre ou mourir. La vacuité est une espèce de suicide spirituel inventé par les bouddhistes pour permettre de ne plus souffrir. Mais est-ce une souffrance de vivre la science, la philosophie et l'art dans l'Amour et la joie?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 16:31

Tania a écrit:

Ecoutez! "Ce pourquoi n'existe pas"

Bien au contraire, ce "pourquoi ?" est la question la plus légitime.


Je pense à quelqu'un comme ma propre sœur qui a la sclérose en plaques depuis 20 ans. Elle est totalement paralysée maintenant et hospitalisée depuis des mois à cause d'escarres et d'infections à répétition.

La dernière chose qu'elle peut faire c'est écouter, et difficilement parler.
Elle n'a pas la foi, et la seule chose qui emplit son esprit, c'est : "Pourquoi ? pourquoi moi ? pourquoi ?"

C'est la question ultime, lorsqu'on a beaucoup souffert, lorsqu'on est dans le malheur, lorsqu'on n'a plus rien.

Quand on demande "pourquoi ?", on cherche le sens, la finalité, et non la cause.

Et contrairement au bouddhisme qui cherche à supprimer les causes de la souffrance en sortant du monde du désir, le Christ nous enseigne la finalité de la souffrance, la rédemption, la croix. Tout cela n'a pas servi à rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 18:00

Louis a écrit:
Tania a écrit:

Ecoutez! "Ce pourquoi n'existe pas"

Bien au contraire, ce "pourquoi ?" est la question la plus légitime.


Je pense à quelqu'un comme ma propre sœur qui a la sclérose en plaques depuis 20 ans. Elle est totalement paralysée maintenant et hospitalisée depuis des mois à cause d'escarres et d'infections à répétition.

La dernière chose qu'elle peut faire c'est écouter, et difficilement parler.
Elle n'a pas la foi, et la seule chose qui emplit son esprit, c'est : "Pourquoi ? pourquoi moi ? pourquoi ?"

C'est la question ultime, lorsqu'on a beaucoup souffert, lorsqu'on est dans le malheur, lorsqu'on n'a plus rien.

Quand on demande "pourquoi ?", on cherche le sens, la finalité, et non la cause.

Et contrairement au bouddhisme qui cherche à supprimer les causes de la souffrance en sortant du monde du désir, le Christ nous enseigne la finalité de la souffrance, la rédemption, la croix. Tout cela n'a pas servi à rien.

On ne parlait pas du même "pourquoi", cher Louis. Le maître répond ici au "pourquoi la vie plutôt que rien".

Mais il répond aussi aux autres "pourquoi". La réponse rejoint à la fois le christianisme et le bouddhisme. D'un côté la souffrance est un moyen pour acquérir l'humilité, de l'autre c'est la conséquence d'un karma. Ils disent que c'est les deux.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 18:19

Louis a écrit:
dims a écrit:

Le véritable "bien" ou "paradis" est plutôt le fait de transcender le bien et le mal. D’être dans l’extinction de ces concepts. Paradis, enfer, mal, bien, chaud, froid, définition etc ... sont concepts.
On peut se dire oui mais sans concept il ne reste rien ! Non il ne reste ni rien ni tout, car ce sont des concepts. Le rien est la négation du quelque chose et le tout est l'épanouissement du quelque chose.

Le froid et le chaud ne sont pas des concepts mais bien réels. Plongez votre main dans le feu et vous me direz si c'est un concept !  :help: 

Le bouddhisme parle de réalité (et vérité) relative et de réalité (vérité) absolue. Ce qui est vrai je pense, même en métaphysique on dit que tous les êtres sont en devenir, ils changent à chaque instant. Dans ce sens on pourrait dire que rien n'existe de manière intrinsèque (dans ce monde) à part l'Être, cause de toute chose.

Le bouddhisme va encore plus loin en disant qu'en fait, réalité relative et réalité absolue sont une même chose (d'où votre idée de sortir de la dualité).

Mais cela ne suffit pas. Le bouddhisme ne connait pas ni la cause des êtres, ni la finalité de la création, du cosmos. La cause finale peut être comprise, grâce à notre capacité d'abstraction, par la contemplation métaphysique, et aussi grâce à la révélation de Jésus-Christ.

Vous devriez étudier la métaphysique, dims.

Et moi je dirais que vous devriez méditer !
L'éveil dans le bouddhisme est la complète et parfaite réalisation de l'esprit, la complète et parfaite connaissance de la vérité.
Il n y a pas d’être ou de finalité, à chaque instant votre être est totalement différent et il n y aucune valeur intrinsèque qui soit resté. Dans ce cas on ne parle même pas de votre être, comme on ne parle pas de finalité.

Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 18:33

dims a écrit:


Et moi je dirais que vous devriez méditer !
L'éveil dans le bouddhisme est la complète et parfaite réalisation de l'esprit, la complète et parfaite connaissance de la vérité.
Il n y a pas d’être ou de finalité, à chaque instant votre être est totalement différent et il n y aucune valeur intrinsèque qui soit resté. Dans ce cas on ne parle même pas de votre être, comme on ne parle pas de finalité.

Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui  à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.

Seulement qui est vraiment éveillé ? les bouddhistes disent que les Maitres le sont... ??


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 19:01

Espérance a écrit:
dims a écrit:


Et moi je dirais que vous devriez méditer !
L'éveil dans le bouddhisme est la complète et parfaite réalisation de l'esprit, la complète et parfaite connaissance de la vérité.
Il n y a pas d’être ou de finalité, à chaque instant votre être est totalement différent et il n y aucune valeur intrinsèque qui soit resté. Dans ce cas on ne parle même pas de votre être, comme on ne parle pas de finalité.

Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui  à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.

Seulement qui est vraiment éveillé ? les bouddhistes disent que les Maitres le sont... ??


Bonsoir Espérance , je peux parfaitement me tromper mais dims parle comme les Raéliens car sa façon , de partager sa croyance est en accord avec les enseignements de Rael .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 19:07

Occitane a écrit:
Espérance a écrit:
dims a écrit:


Et moi je dirais que vous devriez méditer !
L'éveil dans le bouddhisme est la complète et parfaite réalisation de l'esprit, la complète et parfaite connaissance de la vérité.
Il n y a pas d’être ou de finalité, à chaque instant votre être est totalement différent et il n y aucune valeur intrinsèque qui soit resté. Dans ce cas on ne parle même pas de votre être, comme on ne parle pas de finalité.

Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui  à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.

Seulement qui est vraiment éveillé ? les bouddhistes disent que les Maitres le sont... ??


Bonsoir Espérance , je peux parfaitement me tromper mais dims parle comme les Raéliens car sa façon , de partager sa croyance est en accord avec les enseignements de Rael .

dims est bouddhiste

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 19:19

dims a écrit:
...L'éveil dans le bouddhisme est la complète et parfaite réalisation de l'esprit, la complète et parfaite connaissance de la vérité.
Il n y a pas d’être ou de finalité, à chaque instant votre être est totalement différent et il n y aucune valeur intrinsèque qui soit resté. Dans ce cas on ne parle même pas de votre être, comme on ne parle pas de finalité..

Bien sûr qu'il y a un être absolu qui est vérité absolue: Dieu. Notre être, notre conscience spirituelle (on pourrait même dire la partie vraie de de l'ego), est relatif, mais il EST. Il n'est pas voué au changement, mais à amplification, à croissance, c'est différent! tout le vrai qui est acquis DEMEURE POUR L'ÉTERNITÉ! Ce qui est illusion et qui péri c'est ce qui n'est pas Vérité (le mal, la malhonnêteté, le vol, le meurtre, l'égoïsme, les fausses philosophies etc... etc...).

Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 19:32

Tania a écrit:
dims a écrit:
…Ce dont je te parles c'est du pari-nirvana la délivrance définitive de la souffrance, ...

Cette idée de souffrance liée à la vie est très négativiste. Je ne sais pas trop quoi te dire. Pour penser de cette manière il faut vivre une vie de grande souffrance, ce n’est pas possible autrement. Rêver à la fin du parcours (ou s’efforcer à atteindre le nirvana), sans avoir parcouru tout le chemin, peut soulager momentanément la souffrance, mais, face à l'éternité, c’est une position qui ne tient pas...

Encore une foi vous ne comprenez pas ce que j'explique. Je dis que la souffrance est une illusion car comme toutes choses, elle n'a pas d'existence propre.
Mais avant de réaliser l'illusion de la souffrance vous souffrez et la se serait se voiler la face ou être dans un fanatisme qui nous fait perdre tous sens. La mort, la maladie sont une souffrance pour tous les êtres Tania, tous le monde doit vivre son lot de grandes souffrances. Mais je le r'appel si nous vivons dans cette souffrance c'est à cause de cette croyance en un ego qui est propre à nous même.
Je ne lis pas la souffrance à la vie, je dis qu'il faut la dépasser pour ne plus souffrir et enfin vivre.


dims a écrit:
…Ce que tu dis c'est que la conscience se débarrasse du sentiment du "je" mais alors garde t'elle une valeur intrinsèque et immuable ? Car si c'est le cas, c'est juste une erreur de penser pouvoir se détacher du sentiment "je" vu qu'un "je" reste finalement. ...

J'avais anticipé cette remarque et j'y réponds dans le message suivant. Il y a une différence entre un "je" qui est dans la séparation et un "je" qui est dans l'union. Le "je" qui est en union je l'appelle "conscience spirituelle individuelle". Tu peux aussi l’appeler « ego », l’ego n’est pas un monstre à trois têtes, Dim. C’est l’égoïsme le réel problème, pas l’ego.

Comme j'avais anticipé que tu anticiperais. Tania l'ego est une croyance et non une vérité. L’égoïsme est parce que l'ego est. Tant qu'un être croit en son ego, il fera toujours en sorte d'agir pour lui. L'ego c'est simple, c'est croire que tu as ta propre valeur à toi même et que moi j'ai aussi la mienne. Au lieu d'unir l'ego divise. Moins on n'a d'attachement à l'ego et plus on peut aimer. Pouvez vous souhaiter l'anéantissement de votre égo pour sauver une être ? Si vous le pouvez c'est que l'ego n'a plus aucun sens à vos et que vous avez dépasser l'illusion.

dims a écrit:
…Oui mais dans ce cas la tu te contredis dans le message plus haut ou tu me dis ce n'est plus le sentiment "je" qui reste mais une conscience qui est amour et sagesse. Si il y a une conscience personnel qui est amour et sagesse je suis désolé mais il reste un "je" c'est à dire une entité qui à une valeur propre à elle même. Si il reste une conscience qui serait toutes les consciences unis en un, alors il reste aussi une entité avec une valeur propre à elle même...

Je poursuis donc le raisonnement du précédent message. Nous touchons là une partie complexe qui n’est pas évidente à expliquer et à comprendre (je savais que j’allais m’enliser dans cette discussion  Smile ). La conscience spirituelle individuelle, fondamentalement, n’est pas connaissance intellectuelle, elle EST un état d’être qui permet un ressenti.   Ce n’est pas la conscience spirituelle qui sent - la conscience spirituelle EST, elle EST VÉRITÉ RÉVÉLÉE PARTIELLE, (donc, elle n’est pas pleine vérité) - mais elle transmet des informations à la conscience intellectuelle qui permettent de ressentir  cette Vérité partielle et la traduire en acte. Si tu veux, la conscience spirituelle correspond au degré d’éveil de l’âme.

L’Unité se fait donc par l’état d’être, par ce que les maîtres appellent  « un sentir de conscience ». Cela fonctionne comme dans le corps humain, chaque cellule a une fonction individuelle précise, mais l’être est l’ensemble des cellules, il est UN.  L’être ainsi obtenu, disent les maîtres, est supérieur à la somme des parties. C’est quelque chose de beaucoup plus grandiose qu’une vulgaire vacuité qui en définitive n’est que néant. Ici, nous avons une individualité décuplée, une individualité composée de la somme des expériences de chaque partie !  On peut prendre aussi la vue comme exemple. Chaque œil voit une partie, mais, par un principe d’unité, la vue totale est supérieure à la somme de la vue des deux yeux, car elle est unifiée.

Cependant, chaque partie de la partie unique unifiée vit et se sent être la partie unifiée. Cette individualité unifiée ainsi obtenue n’est toujours pas la fin du parcours, elle ira progressivement rejoindre une plus grande Unité, jusqu’à se fondre dans l’absolu. Il est tout là le secret. Et ça c’est un vrai espoir, un vrai espoir de vie, de joie et de bonheur. La tristesse de la vacuité bouddhiste ne vaut pas un centime à côté de ça. Je te conseille avant de répondre de bien y réfléchir et d’essayer de comprendre un tel concept. Maintenant, si tu as décidé que les concepts ne valaient rien et qu’ils ne sont rien, je ne peux que te laisser au concept de la vacuité qui, pour moi, est le néant.

Oui cela en revient aux concepts des couleurs et je me doutais que vous pensiez ainsi ! Quand j'ai commencé à faire de la méditation j'ai commencé à avoir cette logique. Mais plus j'ai médité et plus je m'en suis débarrassé. Cette logique est un frein à votre éveil, car vous vous accrochez à ce concept.
Pour ma part je disais que j’étais une couleur ( une être ) qui était la somme de toutes les couleurs ( des autres êtres ) et que ma couleur avec celles des autres composé un autre être. Donc à la fois j'avais une entité propre à moi mais en même temps mon être ou ma vision était infini car j'étais la totalité des êtres qui se décuplent indéfiniment.

La différence de concept c'est que tu penses qu'un être ( ou conscience spirituel ) à son soi propre et non que l’identité de l’être serait la totalité des êtres réunis. Mais en revanche tu penses que l’être à sa valeur propre et s'unis avec la valeur propre de tous les êtres pour former un " grand être". Donc nous disposons d'un être propre et en même temps nous sommes la vision du "grand être". Je résume un peu près ta croyance car s'en est une.

Tania encore une fois cela ne tient pas car tu n'arrives pas à réaliser la non existence de l'ego. La on rentre de le fantasme du mental, le fantasme de notre ego. Les chrétiens ont aussi leurs fantasmes.


dims a écrit:
…imaginons que dans la vérité absolu il reste une valeur propre ( un égo très amoindri ). ...

Dans la vérité absolue il n’y a plus de valeur propre ou d’ego amoindri. Tu parles là de la conscience de Dieu,  de la fin d’un parcours qui dure des milliards d’années. Donc, il y a Dieu, c'est tout.  Concernant les couleurs je ne fais pas de commentaire car la réponse est dans le message précédent :  « chaque partie de la partie unique unifiée vit et se sent être la partie unifiée ».

La conception complète est celle de l'intellect unie à celle du sentiment, c'est-à-dire celle du savant et de l’artiste qui savent également prier et du mystique qui sait penser et créer.

Tous ce qui est représentable, identifiable est mené à disparaître. Je ne dis pas que ce que tu dis ma décrit n'existe pas, car je sais qu'il a des états de conscience différent et des univers différents. Mais par contre cela fait parti du samsara et si on s'attache à cette réalité dans l'attente de l'absolu c'est qu'on garde l'illusion d'un soi véritable et donc que l'on continu encore et encore le cycle des réincarnations. Dans le bouddhisme vous avez un monde qui est le plus haut degré de conscience qui est le monde ou il n y a ni perception ni absence de perception. Cela ressemble à la description de la vacuité et pourtant c'est toujours le cycle du samsara car il reste toujours l'infime parti de l'attachement en l'ego. De plus il est impossible dans ce monde de trouver l’éveil car l'esprit est maintenu dans un état statique.

Donc votre vision qui serait le cheminement progressif jusqu'a la dissolution dans l'absolu est un leurre. Attention je dis aussi qu'il y a un cheminement progressif vers l'absolu mais il est dans le non attachement, l'abandon plutôt que dans l'attachement à des concepts, l’attachement à une réalité.
Et tu ne comprends pas ce que peut être la vacuité ! C'est bien à cause de ta saisie mental qu'elle est néant et qu'elle conduirait à l' athéisme.
Tu me le dis en plus, plus rien n'est dans l'absolu, donc l absolu selon toi est vacuité ? Donc pourquoi passer par toutes ces étapes si on le réalise ici et maintenant que la nature réel de toutes choses est vacuité ? Pourquoi d'ailleurs y aurait il une étape ? Car l'étape est un saisie logique et relative. Car finalement ce que tu décris n'est qu'une autre forme de croyance en l’ego, de nature l'ego est le même sa forme change seulement ( la croyance en une entité immuable et séparé des autres ). Si l'absolu est vacuité tout est vacuité et donc la vacuité est à réaliser.  


Je répète donc, le choix qui s’offre à nous est de vivre ou mourir. La vacuité est une espèce de suicide spirituel inventé par les bouddhistes pour permettre de ne plus souffrir. Mais est-ce une souffrance de vivre la science, la philosophie et l'art dans l'Amour et la joie?

C'est une souffrance de croire à aux concepts ! Tu le constateras...

Tania


Dernière édition par dims le Mer 15 Jan 2014, 20:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 19:36

Espérance a écrit:
dims a écrit:


Et moi je dirais que vous devriez méditer !
L'éveil dans le bouddhisme est la complète et parfaite réalisation de l'esprit, la complète et parfaite connaissance de la vérité.
Il n y a pas d’être ou de finalité, à chaque instant votre être est totalement différent et il n y aucune valeur intrinsèque qui soit resté. Dans ce cas on ne parle même pas de votre être, comme on ne parle pas de finalité.

Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui  à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.

Seulement qui est vraiment éveillé ? les bouddhistes disent que les Maitres le sont... ??


Non les maîtres ne sont pas forcément des éveillés ! Les vrais éveillés sont discret, humble et pas très bavard ! Donc il est très dur de savoir qui est éveillé d'autant plus qu'un éveillé ne dira pas qu'il est éveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 20:51

dims a écrit:


Et moi je dirais que vous devriez méditer !
Il se trouve que j'ai pratiqué la méditation bouddhiste et taoïste quotidiennement pendant 12 ans.  :chapeau: 
Je l'ai même enseigné pendant 7 ans.

Citation :
Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui  à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.
Vous êtes en plein rêve.  drunken 

Trouvez-moi une seule personne telle que vous le décrivez.  :sage:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 15 Jan 2014, 23:33

Dim, rien qu'avec cette phrase tu me  démontres que tu n'as rien compris à ce que je t'ai écrit:

Dim a écrit: "Donc pourquoi passer par toutes ces étapes si on le réalise ici et maintenant que la nature réel de toutes choses est vacuité ?"

C'est IMPOSSIBLE, TU RÊVES ÉVEILLÉ! La réalisation est la pleine conscience; la pleine conscience demande des millénaires d'évolution! Pour être ce que nous sommes aujourd'hui nous avons déjà des siècles d'évolution derrière nous. D'abord sous la forme d'une évolution psychique (qui se chiffre en millénaires) et ensuite sous la forme d'une évolution spirituelle (qui se chiffre en siècles). Et toi tu voudrais te réaliser en une seule vie par un simple exercice mental. C'est totalement absurde. Tu dis que tu ne conceptualises pas et tu nages en plein concept!

Je pense que tu ne comprends pas ce qu'est une conscience spirituelle partiellement constituée. Si ta conscience n'est que partiellement constituée, avec la méditation tu arrives a rien d'autre qu'au néant!  

Peut-être en es-tu à ta dernière incarnation, je te le souhaite et ça te regarde, mais j'en doute fortement. Et puis, qu'est-ce que c'est que cette idée de penser qu'un retour sur terre est forcément synonyme de souffrance? Ne crois pas que lorsque tu reviendras ici ce sera forcément pour souffrir. Tu viendras tout simplement compléter un manque. Tu peux très bien le faire dans l'Amour, le bonheur et la joie.

Tiens, as-tu déjà pensé à la situation inverse? Tu imagines la souffrance que ça pourrait être pour une âme désincarnée qui éprouve le besoin d'expérimenter, de ne pas pouvoir le faire?  Si ton niveau de conscience est déjà élevé, rien ne t'empêche d'attendre 1000 ans avant de t'incarner à nouveau. Tu peux très bien revenir dans une période où le monde entier est en paix et en harmonie et dans lequel toutes les maladies se soignent sans plus aucune souffrance. Pourquoi pas? Tu peux aussi peut-être aller dans d'autres planètes plus avancées. Tout est possible. Il faut être positif, c'est tout.

Malheureusement, Dim, tu es animé par le pire fléau de l'homme: La peur! La peur de souffrir! Le frein à l'éveil c'est le refus d'affronter la vie

Tu dis aussi: "La différence de concept c'est que tu penses qu'un être ( ou conscience spirituel ) à son soi propre et non que l’identité de l’être serait la totalité des êtres réunis. Mais en revanche tu penses que l’être à sa valeur propre et s'unis avec la valeur propre de tous les êtres pour former un " grand être". Donc nous disposons d'un être propre et en même temps nous sommes la vision du "grand être". Je résume un peu près ta croyance car s'en est une."

Oui, t'as bien compris, nous sommes les deux, l'être individuel et l'être Unique. Sauf que le "soi" est ici Vérité constituée expérimentalement (ce n'est pas une théorie ou un concept mental comme la vacuité). C'est un état de conscience à la fois duel et unifié. Chaque être sent d'appartenir au tout et d'être une chose unique avec tout le reste de l'univers, et en même temps, d'être soi-même comme jamais il l'a éprouvé auparavant (toujours rien à voir avec la triste, morte et plate vacuité  Smile  ).

Tu dis encore: "Tania encore une fois cela ne tient pas car tu n'arrives pas à réaliser la non existence de l'ego. La on rentre de le fantasme du mental, le fantasme de notre ego. Les chrétiens ont aussi leurs fantasmes."

Oui oui, bien sûr, et les bouddhistes, eux, n'ont pas de fantasmes, ils détiennent évidemment la vérité absolue, c'est bien connu...

Ce que toi tu n'arrives pas à réaliser c'est qu'il existe une Vérité IMMUABLE à laquelle on accède PROGRESSIVEMENT. Lorsque l'ego s'identifie à cette Vérité (même partiellement) il devient tout simplement la même chose que ceux qui ont le même degré de Vérité en eux. Vu que la Vérité est unique, il n'y a rien de plus logique. Si la Vérité est 1, 2, 3 et 4, tous ceux qui auront assimilés le 1 et le 2 sont unifiés par leur niveau de conscience spirituelle sans avoir forcément fait les mêmes expériences et sans avoir le même savoir. Un tel peut-être artiste et un autre philosophe, mais être identique sur le plan spirituel, c'est à dire ressentir de la même manière spirituellement parlant.

Tania  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Jeu 16 Jan 2014, 00:26

Dim, c'est évident pour la terre entière que s'il y a bien quelque chose d'éternel c'est l'Amour spirituel, ne vois-tu pas que ça contredit le principe d'impermanence? L'Amour spirituel et la sagesse font partie de l'éveil bouddhiste, non? Alors pourquoi cette croyance à l'impermanence absolue et la non existence absolue de toutes choses?

Pour récapituler, pendant que la conscience spirituelle s'amplifie ou se construit, le faux et le mal disparaissent progressivement de l'âme. Mais, ce que je veux rajouter, c'est que toutes les sous-vérités et sous consciences demeurent de manière permanente dans la nouvelle conscience constituée, en vertu du fait qu'elles font partie intégrante de la Vérité et de la conscience absolue.

Voilà une nouvelle façon de voir à laquelle les bouddhistes n'ont pas pensé...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Jeu 16 Jan 2014, 09:49

Tiens, puisque la nuit clarifie les idées, voici encore une autre manière très synthétisé de te présenter la chose:

Quelle est selon toi la signification de la vie humaine? N'est-ce pas d'apprendre à sentir et éprouver de manière expérimentale? Et n'est-ce pas en éprouvant le bien et le mal qu'on distingue le bien et le mal? N'est-ce pas en expérimentant le vrai et le faux qu'on distingue le vrai et le faux?

Alors, pourquoi voudrais-tu limiter la seule raison pour laquelle tu es ici à un simple exercice mental/méditatif?

Je t'ai déjà posé la question et je te la repose car tu n'y as pas répondu:

S'il suffit de méditer pour se réaliser, pourquoi n'es-tu pas resté dans les cieux, que fais-tu ici?

Peux-tu y répondre STP?

D'autant plus que toi tu crois à la réincarnation! A la rigueur l'erreur de raisonnement que tu fais est plus compréhensible de la part d'un catholique qui ne crois qu'à une seule vie. Un vrai maître bouddhiste l'a compris ce que je suis en train de t'expliquer, mais malheureusement il existe une quantité de faux maîtres qui enseignent à tort que la pleine réalisation est possible ici et maintenant. Mais que font-ils tous ces faux maîtres sur terre? Pourquoi ne se contentent-ils pas d'attendre que les âmes arrivent au ciel pour donner leur enseignement directement dans les cieux?

Tu confonds clairement amoindrir, voire arrêter, un certain type de souffrance par la méditation, ce qui est un travail purement psychologique et mental, avec se réaliser, qui est un travail spirituel expérimental.

Tania  sunny


Dernière édition par Tania le Jeu 16 Jan 2014, 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Jeu 16 Jan 2014, 09:59

dims a écrit:
...Non les maîtres ne sont pas forcément des éveillés ! Les vrais éveillés sont discret, humble et pas très bavard ! Donc il est très dur de savoir qui est éveillé d'autant plus qu'un éveillé ne dira pas qu'il est éveillé.

C'est bien ce que je t'ai dit dans le message précédent. Et toi tu fais l'erreur de croire aux faux maîtres, parce que, au fond, ça entre en résonnance avec ton niveau de discernement mental.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 18:10

Tania a écrit:
Dim, rien qu'avec cette phrase tu me  démontres que tu n'as rien compris à ce que je t'ai écrit:

Dim a écrit: "Donc pourquoi passer par toutes ces étapes si on le réalise ici et maintenant que la nature réel de toutes choses est vacuité ?"

C'est IMPOSSIBLE, TU RÊVES ÉVEILLÉ! La réalisation est la pleine conscience; la pleine conscience demande des millénaires d'évolution! Pour être ce que nous sommes aujourd'hui nous avons déjà des siècles d'évolution derrière nous. D'abord sous la forme d'une évolution psychique (qui se chiffre en millénaires) et ensuite sous la forme d'une évolution spirituelle (qui se chiffre en siècles). Et toi tu voudrais te réaliser en une seule vie par un simple exercice mental. C'est totalement absurde. Tu dis que tu ne conceptualises pas et tu nages en plein concept!

Je pense que tu ne comprends pas ce qu'est une conscience spirituelle partiellement constituée. Si ta conscience n'est que partiellement constituée, avec la méditation tu arrives a rien d'autre qu'au néant!  

Peut-être en es-tu à ta dernière incarnation, je te le souhaite et ça te regarde, mais j'en doute fortement. Et puis, qu'est-ce que c'est que cette idée de penser qu'un retour sur terre est forcément synonyme de souffrance? Ne crois pas que lorsque tu reviendras ici ce sera forcément pour souffrir. Tu viendras tout simplement compléter un manque. Tu peux très bien le faire dans l'Amour, le bonheur et la joie.

Tiens, as-tu déjà pensé à la situation inverse? Tu imagines la souffrance que ça pourrait être pour une âme désincarnée qui éprouve le besoin d'expérimenter, de ne pas pouvoir le faire?  Si ton niveau de conscience est déjà élevé, rien ne t'empêche d'attendre 1000 ans avant de t'incarner à nouveau. Tu peux très bien revenir dans une période où le monde entier est en paix et en harmonie et dans lequel toutes les maladies se soignent sans plus aucune souffrance. Pourquoi pas? Tu peux aussi peut-être aller dans d'autres planètes plus avancées. Tout est possible. Il faut être positif, c'est tout.

Malheureusement, Dim, tu es animé par le pire fléau de l'homme: La peur! La peur de souffrir! Le frein à l'éveil c'est le refus d'affronter la vie

Tu dis aussi: "La différence de concept c'est que tu penses qu'un être ( ou conscience spirituel ) à son soi propre et non que l’identité de l’être serait la totalité des êtres réunis. Mais en revanche tu penses que l’être à sa valeur propre et s'unis avec la valeur propre de tous les êtres pour former un " grand être". Donc nous disposons d'un être propre et en même temps nous sommes la vision du "grand être". Je résume un peu près ta croyance car s'en est une."

Oui, t'as bien compris, nous sommes les deux, l'être individuel et l'être Unique. Sauf que le "soi" est ici Vérité constituée expérimentalement (ce n'est pas une théorie ou un concept mental comme la vacuité). C'est un état de conscience à la fois duel et unifié. Chaque être sent d'appartenir au tout et d'être une chose unique avec tout le reste de l'univers, et en même temps, d'être soi-même comme jamais il l'a éprouvé auparavant (toujours rien à voir avec la triste, morte et plate vacuité  Smile  ).

Tu dis encore: "Tania encore une fois cela ne tient pas car tu n'arrives pas à réaliser la non existence de l'ego. La on rentre de le fantasme du mental, le fantasme de notre ego. Les chrétiens ont aussi leurs fantasmes."

Oui oui, bien sûr, et les bouddhistes, eux, n'ont pas de fantasmes, ils détiennent évidemment la vérité absolue, c'est bien connu...

Ce que toi tu n'arrives pas à réaliser c'est qu'il existe une Vérité IMMUABLE à laquelle on accède PROGRESSIVEMENT. Lorsque l'ego s'identifie à cette Vérité (même partiellement) il devient tout simplement la même chose que ceux qui ont le même degré de Vérité en eux. Vu que la Vérité est unique, il n'y a rien de plus logique. Si la Vérité est 1, 2, 3 et 4, tous ceux qui auront assimilés le 1 et le 2 sont unifiés par leur niveau de conscience spirituelle sans avoir forcément fait les mêmes expériences et sans avoir le même savoir. Un tel peut-être artiste et un autre philosophe, mais être identique sur le plan spirituel, c'est à dire ressentir de la même manière spirituellement parlant.

Tania  Smile

Je n'ai jamais dis que je souffrais, mon âme est paisible car j'ai compris l’illusion de la souffrance. Cependant mon âme est triste de voir les êtres souffrir de leurs illusions.
Cette vie n'est certainement pas ma première vie et il y en a eu certainement des millions avant.
Je nage dans rien Tania, je ne conceptualise en rien mais cela je vous l'ai déjà dis et répété. Je ne fantasme pas sur ce que je t'écris je ni crois même pas, ce que je t'écris sert seulement à te faire réaliser, je n'en garde rien. Maintenant si cela te r'assure de le croire, croyez le !

Quoi que tu dises cela n'est qu'un concept, la différence entre toi et moi ce que toi tu le garde et tu y crois dans ton concept d'évolution. Tania toi même tu l'a dis croire en un chemin, une route à suivre en pensant atteindre à la fin le trésor est une erreur. C'est exactement cette erreur que tu fais, car ton ego t'aveugle.

Tu à peur de la vacuité car tu ne l'as comprend dans l'expérience, tu la juge mentalement. Ta réaction est la peur de ne plus être, c'est lié à ton ego.
La conscience peut expérimenter toutes sortes de choses une vie de joie, de souffrance ou l'est 2 comme dans ce monde. Mais rien n’empêche que tous doivent disparaître un jour ou l'autre et donc la joie comme la souffrance sont amenés à disparaître.

Et pour finir encore une foi je ne me désigne pas bouddhiste, ne ne met pas de robe et ne me rase pas le crane. Je ne m’identifie à rien ...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 18:18

Tania a écrit:
dims a écrit:
...Non les maîtres ne sont pas forcément des éveillés ! Les vrais éveillés sont discret, humble et pas très bavard ! Donc il est très dur de savoir qui est éveillé d'autant plus qu'un éveillé ne dira pas qu'il est éveillé.

C'est bien ce que je t'ai dit dans le message précédent. Et toi tu fais l'erreur de croire aux faux maîtres, parce que, au fond, ça entre en résonnance avec ton niveau de discernement mental.

Tania

Je n'ai aucun maître et je ne crois aucun maître je l'ai dis de nombreuse foi dans ce forum. Encore une foi je fais un discernement sur ce forum pour parler avec, sinon je ne cherche pas à discerner. Quand nous discernons nous utilisons disons "ceci ou cela ". En disant "ceci ou cela" nous restons dans l'illusion que les choses on un soi propre.

Je suis un solitaire qui abandonne au fur et à mesure de tous. Plus la vérité fait son chemin et plus je me détache des illusions ...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 18:32

Tania a écrit:
Dim, c'est évident pour la terre entière que s'il y a bien quelque chose d'éternel c'est l'Amour spirituel, ne vois-tu pas que ça contredit le principe d'impermanence? L'Amour spirituel et la sagesse font partie de l'éveil bouddhiste, non? Alors pourquoi cette croyance à l'impermanence absolue et la non existence absolue de toutes choses?

Pour récapituler, pendant que la conscience spirituelle s'amplifie ou se construit, le faux et le mal disparaissent progressivement de l'âme. Mais, ce que je veux rajouter, c'est que toutes les sous-vérités et sous consciences demeurent de manière permanente dans la nouvelle conscience constituée, en vertu du fait qu'elles font partie intégrante de la Vérité et de la conscience absolue.

Voilà une nouvelle façon de voir à laquelle les bouddhistes n'ont pas pensé...

Tania

Un sentiment d'amour n'est pas éternel. Le sentiment d'amour est saint dans le sens c'est le souhait que tous les êtres trouvent le bonheur et les causes du bonheur. Mais quand l’éveil est atteint tous devient éveillé, tout est plénitude et plus rien est, car toutes les illusions des sens, des perceptions sont dépassés. L'amour existe parce que il y a l'illusion d 'un ego.

L’illusion sert à l’éveil. Dans ce sens la croyance aux mondes des concepts fait partis de la vacuité. Car de cette croyance nous avons appris à la dépasser l'illusion de la croyance et tous cela englobe ce qu'est la vacuité.

C'est comme l'absolu ( vacuité ) qui aurait son auto-compréhension. C'est pour cela que je vous dis vérité relative et absolu ne font qu'un.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 18:41

Tania a écrit:
Tiens, puisque la nuit clarifie les idées, voici encore une autre manière très synthétisé de te présenter la chose:

Quelle est selon toi la signification de la vie humaine? N'est-ce pas d'apprendre à sentir et éprouver de manière expérimentale? Et n'est-ce pas en éprouvant le bien et le mal qu'on distingue le bien et le mal? N'est-ce pas en expérimentant le vrai et le faux qu'on distingue le vrai et le faux?

Alors, pourquoi voudrais-tu limiter la seule raison pour laquelle tu es ici à un simple exercice mental/méditatif?

Je t'ai déjà posé la question et je te la repose car tu n'y as pas répondu:

S'il suffit de méditer pour se réaliser, pourquoi n'es-tu pas resté dans les cieux, que fais-tu ici?

Peux-tu y répondre STP?

D'autant plus que toi tu crois à la réincarnation! A la rigueur l'erreur de raisonnement que tu fais est plus compréhensible de la part d'un catholique qui ne crois qu'à une seule vie. Un vrai maître bouddhiste l'a compris ce que je suis en train de t'expliquer, mais malheureusement il existe une quantité de faux maîtres qui enseignent à tort que la pleine réalisation est possible ici et maintenant. Mais que font-ils tous ces faux maîtres sur terre? Pourquoi ne se contentent-ils pas d'attendre que les âmes arrivent au ciel pour donner leur enseignement directement dans les cieux?

Tu confonds clairement amoindrir, voire arrêter, un certain type de souffrance par la méditation, ce qui est un travail purement psychologique et mental, avec se réaliser, qui est un travail spirituel expérimental.

Tania  sunny

Cette vie est la plus propice pour se réaliser car elle partager entre bien et mal. Si on te tapes toutes la journée ou si tu n'a que des plaisirs toutes la journée il est très dur de pouvoir se réaliser. Car premièrement pour toi il n y aurait qu'une réalité qui serait souffrance ou bonheur. Si il n y a pas une transition de l'un à l'autre comment réaliser ce qu'est le bien et le mal ? Comment réaliser que c'est un concept ? C'est bien parce que dans ce monde nous pas de la souffrance au bonheur que nous commençons à comprendre leur caractère non définitif.
La véritable méditation c'est l’arrêt total du mental, l’arrêt total de tous d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 18:52

Louis a écrit:
dims a écrit:


Et moi je dirais que vous devriez méditer !
Il se trouve que j'ai pratiqué la méditation bouddhiste et taoïste quotidiennement pendant 12 ans.  :chapeau: 
Je l'ai même enseigné pendant 7 ans.

Vous n'avez pas réellement pratiquez l'abandon ou alors pas assez ( 12 ans c'est relatif ) , sinon vous ne serrez jamais retombé dans le monde des concepts. Vous y reviendrez je peux vous le certifier.
La méditation ce n'est pas que être assis et fixer un point. C'est véritablement s'abandonner laisser la vérité être. Je vous apprend rien ....

Citation :
Vous pouvez mettre votre main dans le feu et hurler, un bouddhiste aguerrit peut mettre sa main dans le feu et ne réellement rien sentir, car son être au plus profond de lui  à dépasser l'illusion et comprend que se n'est pas un feu et que ce n'est pas sa main qui brûle. La douleur est une interprétation mental tout comme les plaisirs.
Vous êtes en plein rêve.  drunken 

Trouvez-moi une seule personne telle que vous le décrivez.  :sage:

Tout d’abord Bouddha !
En France c'est pas courant au Tibet beaucoup plus ! Les moines Shaoling aussi...
Vous avez bien peu de foi et beaucoup de culot pour dire que je reve pour quelqu'un qui croit qu'un homme à marché sur l'eau et fais beaucoup de miracle. Je vous r'appel qu'il a dit aussi beaucoup après moi feront des miracles bien plus grand.


Dernière édition par dims le Ven 17 Jan 2014, 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 18:54

dims a écrit:
...Je n'ai jamais dis que je souffrais, mon âme est paisible car j'ai compris l’illusion de la souffrance. Cependant mon âme est triste de voir les êtres souffrir de leurs illusions. ...

Et comment se fait-il que tu me prêtes des illusions et que, non seulement je ne souffre pas, mais que j'éprouve de la joie?

Ou tu annules tous désirs pour être sûr de ne pas souffrir (à la fois ceux égoïstes et ceux altruistes),  mais à ce moment là tu es tout simplement mort; ou tu ne conserves que les désirs altruistes et là tu es vivant, tu éprouves de la joie et tu participes à la vie et la création divine.

dims a écrit:
...
Cette vie n'est certainement pas ma première vie et il y en a eu certainement des millions avant. ...

Et bien disons que celle-ci sera ta dernière; je ne sais même pas s'il faut l'espérer ou pas. Mais n'oublie pas que personne n'est au même niveau évolutif, il est exclu de parler de vacuité à la masse (si on considère que la vacuité est la vérité).

dims a écrit:
...
Tu à peur de la vacuité car tu ne l'as comprend dans l'expérience, tu la juge mentalement. Ta réaction est la peur de ne plus être, c'est lié à ton ego....

Je n'ai aucune peur puisque j'accepte la souffrance dans la mesure où elle me permet d'évoluer. La vacuité ne fait rien évoluer, elle t'efface de la création. Tu imagines ce que serait le monde si tout le monde se mettait en quête de la vacuité?

dims a écrit:
...
La conscience peut expérimenter toutes sortes de choses une vie de joie, de souffrance ou l'est 2 comme dans ce monde. Mais rien n’empêche que tous doivent disparaître un jour ou l'autre et donc la joie comme la souffrance sont amenés à disparaître....

Question de goût et d'opinion, la réalisation telle que je la conçois ne sera pas de la joie, ce sera encore beaucoup plus que cela...

dims a écrit:
...
Et pour finir encore une foi je ne me désigne pas bouddhiste, ne ne met pas de robe et ne me rase pas le crane. Je ne m’identifie à rien ...

Oui, mais tu t'es forgé une croyance bien personnelle: tu d'identifies à rien, ce qui revient pratiquement à dire que tu n'es rien, même pas un enfant de Dieu. C'est clair que dans ces conditions il ne te reste plus que la vacuité ou te tirer un balle.

Tu n'as toujours pas répondu à ceci: S'il suffit de méditer pour se réaliser, pourquoi n'es-tu pas resté dans les cieux, que fais-tu ici?
(il semble entre temps que tu ais rédiger une réponse. Mais, par rapport à ce que tu m'écris sur le bien et le mal, tu démontres être dans l'incompréhension la plus totale du fonctionnement des processus évolutifs. Je ne peux que t'inviter à tout relire calmement, je ne peux pas me répéter sans arrêt).

Tu dis aussi: "L'amour existe parce que il y a l'illusion d'un ego."

Non, l'Amour existe parce qu'il existe l'Amour absolu: Dieu. Sinon il n'y aurait pas de niveau dans la capacité à aimer et les saints n'existeraient pas. Au lieu d'observer une croissance de l'Amour spirituel, on observerait au contraire une lente disparition (pour arriver à la vacuité).

Tu es donc franchement athée et on ne pourra jamais s'entendre sur ce point: Dieu conscience, omniscience, omnipotence et Amour absolus, donc aboutissement; vs la Vacuité, le néant, le vide, la descente dans les abîmes...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 19:04

Je terminerais la dessus ce débat qui de toute manière n’avancera plus sur rien.
A trop chercher à avoir raison, on ne cherche plus la vérité.

J'ai fais mon temps pour le moment sur ce forum, je reviendrais dans plusieurs mois je penses, je dois avancer maintenant.

Je vous dis tous à bientôt et merci d'avoir partager avec moi.

   :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28499
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 19:15

Au plaisir et bonne route ! :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 17 Jan 2014, 21:22

A bientôt :chapeau: 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 18 Jan 2014, 00:25

dims a écrit:
Je terminerais la dessus ce débat qui de toute manière n’avancera plus sur rien.
A trop chercher à avoir raison, on ne cherche plus la vérité.

J'ai fais mon temps pour le moment sur ce forum, je reviendrais dans plusieurs mois je penses, je dois avancer maintenant.

Je vous dis tous à bientôt et merci d'avoir partager avec moi.

   :hello:

Salut mon petit Dim, t'inquiète, malgré les apparences je sais qu'au fond on pense la même chose. J'ai déjà eu ce type de discussion avec Renaud et il pense un peu comme toi, à part qu'il croit au Christ et en un Dieu absolu. Il résonne comme toi par rapport à l'illusion de l'égo, mais au lieu de parler de de se réaliser dans la vacuité il parlait de "réaliser le Christ en soi".

A la fin il a cependant fini par reconnaitre que chacun baigne dans sa réalité et que le réalisé ou le saint pensent qu'il suffit d'un peu de volonté pour être réalisé ou être saint. Mais la réalité de ceux qui ne sont pas encore réalisés et saints est toute autre... Peut-être l'es-tu ou tu es sur le point de l'être, qui sait, je l'espère pour toi.

Bonne route!

Tania  :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 29 Jan 2014, 00:46

Bonsoir Tania,
juste pour savoir si on peut communiquer ailleurs, par mail par exemple ... vue que personne ne peut vous envoyer de message privé: on vous a bloqué.

ça concerne le sujet sur la conscience spirituelle d'après Tania : un Nouvel âge ?

... Si je poste mes écrits ici, s'aura l'air d'une bombe ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Mer 29 Jan 2014, 01:07

denis a écrit:
Bonsoir Tania,
juste pour savoir si on peut communiquer ailleurs, par mail par exemple ... vue que personne ne peut vous envoyer de message privé: on vous a bloqué.

ça concerne le sujet sur la conscience spirituelle d'après Tania : un Nouvel âge ?

... Si je poste mes écrits ici, s'aura l'air d'une bombe ^^

Bonsoir Denis,

Malheureusement on fait partie des moutons noirs sur ce forum. A partir du moment où on est catholique, l'agressivité est mieux accueillie que l'Amour. Quel dommage...

Je ne peux plus t'écrire en privé et je n'ai pas envie de divulguer mon adresse E-mail privé. Si tu veux et si tu peux, donne-moi la tienne.

Que les admin se rassurent, je n'ai plus l'intention d'intervenir sur ce forum. Je ne suis pas vexée et je n'en veux à personne, comme l'a dit également Dim, j'ai fini mon temps ici.

A++
Tania  sunny 

Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Jeu 30 Jan 2014, 12:15

... MDR
moi aussi on m'a bloqué??? même en privé quoi ! C'est quoi ce forum ???
Je suis là depuis près de 5 ans, et limite on m'interdit de poster des commentaires.  mort de rire 
wouaaaaaaa nooooo c'est terrible! On interdit même au gens d'écrire en PV. On est dans quel monde l là? Je ne suis pas vexé mais plutôt dans un espèce d'euphorie ^^

Voici mon adresse: heuuu@ gmail . com
Je l'efface demain dans la même heure. A plutard


Dernière édition par denis le Ven 31 Jan 2014, 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Jeu 30 Jan 2014, 12:19

denis a écrit:
... MDR
moi aussi on m'a bloqué??? même en privé quoi ! C'est quoi ce forum ???
Je suis là depuis près de 5 ans, et limite on m'interdit de poster des commentaires.  mort de rire 
wouaaaaaaa nooooo c'est terrible! On interdit même au gens d'écrire en PV. On est dans quel monde l là? Je ne suis pas vexé mais plutôt dans un espèce d'euphorie ^^

Voici mon adresse: (effacé)

Je l'efface demain dans la même heure. A plutard

Ok, c'est noté!

A++  Smile


Dernière édition par Tania le Sam 01 Fév 2014, 01:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Jeu 30 Jan 2014, 13:08

Bonjour Simon,

J'ai effectivement reçu ton message privé, mais il m'est interdit de répondre. Je ne sais pas si c'est un bug ou si c'est voulu par les admin. On dirait qu'ils ont bloqué les envois privés des "hérétiques"...  Smile 

Je ne vais pas trop jouer à la parano, à mon avis c'est une erreur de manip. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas bien grave...

Tania  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 31 Jan 2014, 14:14

Pareil, sauf que j'ai pu répondre à ton mp Simon.

... Dit Tania, pourras tu éditer ton message où apparaît mon adresse mail?
Je sais de quoi on peut être capable sur internet ... Je suis dans l'informatique ^^
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Ven 31 Jan 2014, 15:08

Vos MP ne sont pas bloqués... Il me semble pourtant que Tania avait choisi de ne pas recevoir de MP.
Mais l'administration du forum n'a rien à voir là-dedans, et ne peut absolument pas contrôler les MP; et heureusement, parce que nous aussi, on s'en sert !

De temps en temps, il faut faire du vide dans la messagerie, quand c'est plein, il n'y a plus de place.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 01:53

denis a écrit:
Pareil, sauf que j'ai pu répondre à ton mp Simon.

... Dit Tania, pourras tu éditer ton message où apparaît mon adresse mail?
Je sais de quoi on peut être capable sur internet ... Je suis dans l'informatique ^^

Ok, c'est fait!

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 01:59

Cécile a écrit:
Vos MP ne sont pas bloqués... Il me semble pourtant que Tania avait choisi de ne pas recevoir de MP.
Mais l'administration du forum n'a rien à voir là-dedans, et ne peut absolument pas contrôler les MP; et heureusement, parce que nous aussi, on s'en sert !

De temps en temps, il faut faire du vide dans la messagerie, quand c'est plein, il n'y a plus de place.

J'ai vérifié:

Autoriser les membres à me contacter par email : J'ai mis non
Autoriser les membres à m'envoyer des messages privés : J'ai mis oui

Donc les messages privés devraient passer...  scratch 

La messagerie n'est pas pleine, j'ai très peu de messages.

Lorsque j'essaye de répondre à Simon j'ai ce message qui apparait:
"Désolé, mais l'administrateur vous a empêché d'envoyer des messages privés."

Ou c'est un bug ou ça vient de l'admin...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28499
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 03:15

Ça ne vient pas de moi, je ne modifie pas les profils sans aviser les personnes concernées.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 07:42

Je n'y suis pour rien non plus. Empêcher les membres de communiquer entre eux n'a aucun intérêt...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 10:15

Je n'ai rien modifié non plus et tout semble normal. Refaites un essai Tania.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 11:58

Cécile a écrit:
Je n'y suis pour rien non plus. Empêcher les membres de communiquer entre eux n'a aucun intérêt...

Bonjour Cécile,

Non, ça ne marche toujours pas, je n'arrive pas à répondre à votre mail. Lorsque je clique sur "citer" ou "répondre", il y a toujours le même message suivant qui s'affiche:
"Désolé, mais l'administrateur vous a empêché d'envoyer des messages privés."


 Shocked  Bizarre... A mon avis c'est un bug. A moins que ça ne vienne de mon PC, car je ne reçois même plus les notifications des messages lorsque je suis un sujet (comme celui-ci, par exemple). Quoique... si Denis a aussi des problèmes c'est que ça devrait venir du forum...

Tania  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 13:03

Je n'ai rien modifié non plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Sam 01 Fév 2014, 14:13

Arnaud Dumouch a écrit:
Je n'ai rien modifié non plus.

Ce doit être un écran protecteur installé par des anges bienveillants!

Tania  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Dim 02 Fév 2014, 20:31

... Je m’excuse si j'ai pu avoir une réaction impulsive par rapport à ces attributions (bugs?) de droits utilisateurs.

Pour revenir au pb de Tania, je pense qu'il y a eu à un moment donné, lorsqu'on a bloqué Tania dans le passé, un ancien admin a dû retirer un droit. Si je ne me trompe pas, on peut résoudre ce petit problème en étant super admin. Il faudrait consulter les droits attribuer ... et peut être réattribuer les droits par défauts à Tania. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Dim 02 Fév 2014, 20:34

denis a écrit:
... Je m’excuse si j'ai pu avoir une réaction impulsive par rapport à ces attributions (bugs?) de droits utilisateurs.

Pour revenir au pb de Tania, je pense qu'il y a eu à un moment donné, lorsqu'on a bloqué Tania dans le passé, un ancien admin a dû retirer un droit. Si je ne me trompe pas, on peut résoudre ce petit problème en étant super admin. Il faudrait consulter les droits attribuer ... et peut être réattribuer les droits par défauts à Tania. ^^


Tout est normal au profil de Tania.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Dim 02 Fév 2014, 23:31

Espérance a écrit:
denis a écrit:
... Je m’excuse si j'ai pu avoir une réaction impulsive par rapport à ces attributions (bugs?) de droits utilisateurs.

Pour revenir au pb de Tania, je pense qu'il y a eu à un moment donné, lorsqu'on a bloqué Tania dans le passé, un ancien admin a dû retirer un droit. Si je ne me trompe pas, on peut résoudre ce petit problème en étant super admin. Il faudrait consulter les droits attribuer ... et peut être réattribuer les droits par défauts à Tania. ^^


Tout est normal au profil de Tania.

Sauf que je viens de réessayer et que le message est toujours le même:
"Désolé, mais l'administrateur vous a empêché d'envoyer des messages privés."

Si "tout est normal" c'est qu'il y a un bug quelque part. A moins que ce qui est normal c'est que je ne puisse envoyer des messages privés.

Tant pis, j'ai déjà dit que ce n'était pas grave...

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Lun 03 Fév 2014, 10:18

Je viens de vous mettre un mp Tania.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept    Lun 03 Fév 2014, 10:47

Espérance a écrit:
Je viens de vous mettre un mp Tania.

Merci, c'est bon, ça fonctionne à nouveau!  Very Happy 

Tania
Revenir en haut Aller en bas
 
Le bien et le mal relatif , la vérité est l'absence de concept
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Hadith du bien-guidé vs conquête de la lune
» N'arrive pas à bien avaler oO
» Un chevreuil bien gardé
» Bien mastiquer.
» que faire un bac sc eco mention (trés bien)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: