DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 01:29

La guerre d'agression palestino-iranienne continue:
Une nouvelle volée de missiles a été tirée contre Ashkelon, Ashdod, Yavneh et Gedera, jeudi 13 mars.

Les palestiniens ont déja balancé 70 missiles sur les villes israéliennes, mercredi.


Le Premier Ministre Binyamin Netanyahu et le Ministre de la Défense Moshe Booguy Ya’alon ont prévenu que le Jihad et, aussi bien le Hamas, en tant que suzerain de la Bande de Gaza, allaient regretter le jour où ils s’en sont pris à Israël .
L’initiative militaire est entre les mains du marionnettiste et maître du Jihad Islamique, le Général Souleimani.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 09:42

Palestine, des assassinats ciblés contre la paix
Une stratégie israélienne immorale et dangereuse



Article:
 

http://orientxxi.info/magazine/palestine-des-assassinats-cibles,0527
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 10:04

Violences à Gaza et impasse palestinienne



« Ahlan wa sahlan » (Bienvenue), inondation à Gaza, décembre 2013.
Karl Schembri/Oxfam.

Selon un porte-parole du Djihad islamique, un cessez-le-feu à Gaza aurait été négocié par l’Egypte mais Israël dément. À supposer qu’il soit établi et respecté, il faut savoir qu’il ne sera que provisoire. Tant que les territoires palestiniens resteront occupés, tant qu’il n’y aura pas d’État palestinien, il ne peut y avoir de paix stable.

Or les négotiations sont dans l'impasse.


Et, à chaque étape, le gouvernement israélien invente une nouvelle condition pour un accord, la dernière étant que l'Autorité reconnaisse Israel comme Etat du peuple juif.

Il faut aussi noter que, malgré le retrait des troupes israéliennes de Gaza en 2005, ce territoire reste occupé, comme le reconnaît l’ONU. Non seulement pour des raisons légales, mais parce que la vie des Palestiniens de Gaza est décidée par ses geôliers, même si ceux-ci campent à l’extérieur. Deux exemples parmi tant d’autres : 35 % des terres cultivables et 85 % des eaux pour la pêche sont partiellement ou totalement inaccessibles aux Gazaouis à la suite des restrictions imposées par Israël. D’autre part, le territoire reste soumis à un blocus qui aggrave la situation et qui amène les Nations unies et la communauté internationale à accepter et à gérer l'inacceptable.

D’autre part, comme à chaque escalade, que ce soit en 2008, lors de l’invasion israélienne de Gaza, en novembre 2012 ou aujourd’hui
ce sont des raids israeliens visant des militants qui ont entrainé une riposte d'organisations palestiniennes.

Or, à chaque fois, l’Union européenne et la France reprennent le récit israélien sur la responsabilité, confirmant une nouvelle fois leur alignement sur Tel-AViv.

Il suffit de jeter un œil sur ces cartes  pour mesurer combien, au cours des décennies, le territoire palestinien a été conquis, rongé, colonisé. C’est la négation de la promesse, toujours reportée, de la création d’un État palestinien, de la reconnaissance du droit des Palestiniens à l'autodetermination qui reste la cause de l'instabilité.

http://orientxxi.info/magazine/violences-a-gaza-et-impasse,0540
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 15:09

georges Bush avait raison
Dans une interview pour i24news, un général rebelle syrien affirme que Damas dissimule des armes chimiques. I24News a obtenu une interview exclusive du général syrien rebelle Adnan Sello, qui a servi pendant 40 ans sous les ordres des présidents Hafez et Bashar al Assad. Adnan Sello a été le chef de l’unité chimique de l’armée syrienne. Il a pris sa retraite le 5 septembre 2008. Il a maintenant rejoint les forces rebelles.
Adnan Sello révèle que le président Bachar al Assad n'a pas déclaré toutes les armes chimiques en sa possession et qu'il n'aurait livré que 11% de son stock.
Il affirme que George W. Bush avait raison, il y avait des armes chimiques en Irak en 2002. Ces armes ont été évacuées avant l'invasion de l'Irak par les forces américaines lors de la deuxième guerre du Golfe.
Plus inquiétant, il précise qu'une partie de ces armes a été transférée au Liban.

---

Ainsi, meme si les américains n'ont pas pu démontrer leurs informations, leurs informations étaient VRAIES.
Nous avons vite oublié les récits des laborantins irakiens, qui ont travaillé dans les laboratoires d'armes de destruction massives de saddam hussein, dont certains ont échappés à la mort quand les sbires de saddam assassinaient leurs famille et détruisaient les documents, quelques uns ont échappés à la mort, et ont tout racontés, c'est paru dans la presse, puis ceci a été censuré.

Nous oublions vite le drame d'une rédaction d'un journal allemand, qui allait dévoiler que l'allemagne avait donné l'ordre secret aux inspecteurs de l'ONU de détruire toute preuve d'ADM sur place s'ils en trouvaient.
La rédaction a explosé !

Nous oublions vite que l'ONU avait étrangement prévenu des semaines à l'avance l'Irak, du passage de ses inspecteurs.. comme si un juge prévenait un suspect que sa maison allait etre fouillée pour y rechercher des armes ! Et les médias ont GOBES CA !! et AUCUN journaliste ne s'en est étonné dans les médias !!!

Nous oublions vite les photos satellites montrant des convois d'Irak vers la Syrie !
Par contre l'insistance de l'europe a le réfuter, uniquement pour défendre les contrats pétroliers signés par la France, la Belgique, l'allemagne, avec le régime génocidaire de saddam Hussein qui financait donc bien le terrorisme international grace à nos contrats pétroliers européens, est bien une traitrise à l'occident.
Qu'un jour dominique de villepin passe au tribunal de l'histoire.

Réabilitons moralement georges Bush !
Il disait la vérité.
prinu.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 20:17

c'est actuellement la fete de Pourim chez les juifs, alors, un petit rappel s'impose.

religion, présent, passé..

http://www.jpost.com/Edition-fran%C3%A7aise/Israel/Pourim-lhistoire-qui-se-r%C3%A9p%C3%A8te-inexorablement-345015

source jpost

Pourim : l’histoire qui se répète… inexorablement

Chaque année, nous lisons la Meguila, le livre d’Esther. Forts de notre réputation de peuple sage et intelligent, avons-nous retenu les leçons des événements qui se sont déroulés ?

Avons-nous toujours tiré les conclusions qui s’imposaient ? Tournons nos regards vers l’Histoire et voyons. Au lendemain de la fin de l’empire babylonien, Cyrus, roi de Perse, a pris le pouvoir et donné la possibilité aux Juifs en 538 avant l’ère ordinaire de retourner en Israël et de bâtir le Temple. Il s’adresse à eux et leur dit : « Celui qui parmi vous veut monter, que l’Eternel son Dieu soit avec lui ». Ce sont les derniers mots de la Bible (II Chroniques XXXVI, 23).

Cet encouragement au retour est marqué par le fait que Cyrus va jusqu’à utiliser le mot « veyaal », qu’il monte, net appel à l’Aliya. Il propose également une aide économique substantielle, l’Agence juive avant la lettre, si l’on peut dire. Hélas, peu de Juifs ont répondu à l’appel : 12 000 la première année et 30 000 l’année suivante, sous la direction de Zerobavel ben Shaltiel. La grande majorité a préféré rester en exil, psalmodier « Si je t’oublie Jérusalem, que ma main droite m’oublie, que ma langue se colle à mon palais, si je ne me souviens pas de toi » (Psaumes CXXXVII, 5-6) et proclamer « L’an prochain à Jérusalem » à la fin du Seder de Pessah. Il en a été ainsi pendant des siècles. Certains Juifs ne font pas le pas si on ne les pousse pas, délicatement ou brutalement.

Le roi Assuérus avait organisé un festin. Les Juifs de Suze la capitale ont été invités. Non seulement ils s’y sont rendus. Politesse et noblesse obligent. Non seulement ils se sont servis pour la forme, mais bien au-delà. Ils ont amplement profité du repas non casher, insiste le Midrash. Pour l’instant, ils vivent en exil, heureux, ils ne sentent aucun antisémitisme, du moins pas officiellement. Il est vrai que parmi les hautes personnalités du royaume se trouve un certain Memoukhan, qui n’est autre qu’Aman, qu’Assuérus va plus tard nommer Premier ministre.

Cela n’a pas ému outre mesure les Juifs : ils étaient persuadés de n’avoir rien à craindre de cet antisémite qui ne pourrait de toute manière pas leur nuire, puisque les 127 provinces du royaume étaient, croyaient-ils, plus tolérantes les unes que les autres. Ils ne pouvaient imaginer qu’un antisémite puisse en cacher un autre, des milliers d’autres, comme cela a été avéré à nos dépens dernièrement à Nantes, où des milliers de billets furent vendus pour donner accès au spectacle d’un bouffon dégoulinant de la haine du Juif. Les Juifs de Perse s’étaient dit qu’un Premier ministre ne peut rien faire sans l’aval du roi. Erreur à nouveau. Lorsque Aman se présente à Assuérus, il va verser une importante somme d’argent dans les trésors du roi afin que celui-ci ordonne l’anéantissement des Juifs. Réaction surprenante du roi qui retire son anneau, le remet à Aman et lui dit : « Je te laisse l’argent et te donne ce peuple dont tu feras ce que bon te semblera » (Esther III, 10).

L’âge d’or de l’antisémitisme

Lorsque les Juifs apprirent que le roi avait donné les pleins pouvoirs à Aman, ils se rendirent compte de l’extrême gravité de la situation. Selon l’expression de nos sages dans le traité Meguila 14a : Le seul fait apparemment anodin que le roi ait retiré son anneau eut plus de poids que les mises en garde de 48 prophètes et 7 prophétesses, autant d’admonestations qui n’ont pas ramené le peuple sur le droit chemin, comme il est dit : « Ce fut pour les Juifs un grand deuil accompagné de jeûne, de pleurs et de lamentations » (Esther IV, 3). Mardochée avait d’ailleurs façonné une médaille faisant apparaître sur une face une couronne dorée, et sur l’autre un cilice couvert de cendres. Ainsi voulait-il faire comprendre à son peuple que l’exil le plus confortable peut se transformer rapidement en un mortel guet-apens. A l’époque d’Esther et de Mardochée, on pouvait parler d’âge d’or pour les Juifs qui avaient obtenu des postes importants. Mardochée était chef du Sanhédrin, siégeant au même titre qu’un ministre au seuil du palais royal.

Esther, fille d’Israël, fut proclamée reine. Tout aurait pu ainsi durer indéfiniment. Et c’est précisément lorsque l’avenir semblait sourire aux Juifs que tomba la sentence : anéantir, tuer, éliminer tout le peuple en un seul jour. Premier génocide annoncé de notre Histoire. Le pharaon lui-même ne voulait supprimer que les garçons. Sanheriv ne désirait que les expulser de la terre d’Israël et Nabuchodonosor n’aspirait qu’à les exiler à Babylone. L’histoire d’Esther nous enseigne également que l’assimilation n’est pas un rempart à l’antisémitisme. Aman n’a pas fait de différence entre Mardochée, grand érudit n’ayant pas caché son identité, et tel Juif ignorant, complètement assimilé. Tous restaient juifs aux yeux du tyran. Les nazis et leurs complices n’ont pas agi autrement. Rava, un des derniers rabbins de Babel, enseignait que nous ne disons pas le Hallel à Pourim car, en vivant en exil, nous continuons, hélas, à demeurer les serviteurs d’Assuérus et personne ne peut nous garantir que demain Aman ne s’élève contre notre peuple pour nous anéantir. C’est pourquoi nous lisons la Meguila le soir et la répétons le lendemain, signe que l’Histoire peut se répéter. D’où la requête d’Esther à Mardochée : « Va rassembler tous les Juifs présents à Suze et jeûnez à mon intention, ne mangez ni ne buvez pendant trois jours. Ensuite, je me présenterai au roi et si je dois périr, je périrai » (IV, 16).

Ce jeûne est dénommé jeûne d’Esther car c’est elle qui a eu l’idée de réparer (tikoun) la faute collective de la communauté juive de Suze, qui n’avait pas hésité à se rendre en masse au festin d’Assuérus. En réalité, cette injonction d’Esther avait deux objectifs : le premier de rassembler, d’unir tous les Juifs. La source de nos échecs et de nos défaites dans notre Histoire réside pour beaucoup dans notre désunion et nos divisions. Depuis la haine gratuite ayant conduit à la destruction des deux Temples jusqu’à la lutte fratricide entre les groupes s’opposant au mandat britannique ayant mis en danger la création de l’Etat d’Israël. Second objectif : à travers le jeûne, Esther voulait faire comprendre qu’une fois établie la paix entre les membres de la communauté juive, il était urgent d’instaurer celle entre Dieu et son peuple.

Aman était le descendant d’Amalek, précurseur de l’antisémitisme jusqu’au-boutiste : tuer les Juifs parce qu’ils sont juifs sans explication ni justification. Le Shabbat précédant Pourim, nous lisons le commandement du souvenir de ce qu’Amalek a fait aux Hébreux à leur sortie d’Egypte. Ne doutant pas que la reine Esther connaissait ce texte de la Torah, nous pouvons affirmer qu’elle s’en inspira. Amalek s’était attaqué à un peuple meurtri par la désunion : « Affaiblis, étant fatigués et à bout de force », d’une part, et « ne craignant pas Dieu », de l’autre. (Deutéronome XXV, 18).
Il était par conséquent urgent pour Esther, afin de sauver son peuple de l’anéantissement, de rétablir l’unité et la discipline religieuse.

Que ce mois d’Adar II fasse rejaillir sur nous « hadar 2 » un redoublement de splendeur avant la célébration de notre première délivrance à Pessah, en attendant la délivrance finale qui a commencé il y a 66 ans.

Pourim Sameah !



par le rabbin (rav) CLAUDE DAVID ZAFFRAN
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 20:41

prinu a écrit:
c'est actuellement la fete de Pourim chez les juifs ...



...

Pourim Sameah !  



par le rabbin  (rav) CLAUDE DAVID ZAFFRAN

Encore une leçon d'histoire religieuse proposée par un athée . C'est agaçant . De qui vous moquez-vous , Prinu ?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 14 Mar 2014, 23:20

Sachons qu'en avril et mai 1922, le Patriarche Latin de Jérusalem, Mgr Barlassina, se rendit à Rome, et fit une conférence très remarquée dans laquelle il disait ceci :

« ...L'intention du Sionisme est la conquête de la Palestine. En vue d'en arriver à leurs fins, les Sionistes recourront à n'importe quel moyen. Protégés par les autorités britanniques, ils sont, en réalité, les maîtres de la Palestine, faisant les lois, et imposant leur volonté à toute la population. Les catholiques, les musulmans, et même les Israélites orthodoxes sont soumis à des vexations innombrables. ...ils ont à leur disposition de grandes sommes d'argent envoyées par les organisations sionistes... principalement par celles des Etats-Unis et de Grande-Bretagne. Avec cet argent, ils achètent les terres des pauvres musulmans ruinés par la guerre; ils fondent des écoles et parfois corrompent la conscience morale.... Comme des rapports fondés le prouvent, l'intention des Sionistes est d'exproprier peu à peu les Arabes et les chrétiens... Pour accroître le nombre de leur coréligionnaires, ils organisent l'immigration vers la Palestine de juifs russes, presque tous bolcheviques. Non moins fatale est l'oeuvre d'immoralité des Sionistes; depuis qu'ils sont devenus les maîtres de la Palestine, elle s'est terriblement répandue dans cette terre, baignée par le sang de Jésus-Christ. Des maisons-closes se sont ouvertes à Jérusalem, Haïfa, Nazareth... des femmes de mauvaise vie pullulent partout, et de honteuses maladies se répandent. Aujourd'hui, quelle est la condition des catholiques en Palestine? Subversivement, mais systématiquement, les Sionistes les accablent de toutes les vexations possibles. »

Mais juste auparavant, et Abenader pourrait le confirmer,  l’Eglise conteste, pour des raisons théologiques, l'idée d'un Etat Juif, tel qu’il fut constitué selon les modalités de sa création par les sionistes, c'est-à-dire par les hommes et non par la volonté divine. Ceci explique pourquoi Saint Pie X, dès 1904, déclarait fermement à Theodor Herzl, père fondateur de l’idéologie sioniste : « Nous ne pourrons pas empêcher les Juifs d’aller à Jérusalem, mais nous ne pourrons jamais les y encourager. Le sol de Jérusalem n’a pas toujours été sacré, mais il a été sanctifié par la vie de Jésus. Les Juifs n’ont pas reconnu Notre Seigneur et nous ne pourrons donc pas reconnaître le peuple juif. Non possumus. » (Saint Pie X, 25 janvier 1904, Cité du Vatican). Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Sam 15 Mar 2014, 15:27

Mais depuis, des papes ont reconnus la légitimité de l'état juif Israel( car il est un etat juif)comme Saint Jean-Paul 2, en y allant.
vous vous opposez donc là aux déclarations et actes positifs, et pour la paix entre les peuples, des derniers papes.
autre chose: l'état juif n'a pas besoin de certificats de naissance, ni de bénédictions,les juifs ont statues , ce peuple existe, il est, il restera, c'est son droit à l'autodetermination des peuples, garanti par l'ONU, et avec la jurisprudence internationale du traité de SAn Rémo de la SDN en 1921.


le pape as t il reconnu l'existence d'un peuple musulman ?
ou non avec la meme argumentation ?

l'islam est multiple ? est il un peuple ?
le peuple juif existe, assurement, lui.

sa phrase me semble plus theologique que politique, et meme en sens il est etrique d'esprit. ce n'est qu'une discussion, dont on oppose les actes et pensees d'amitie avec le peuple juif, des papes recents.


si saint pie X a vraiment dit qu'il ne "reconnaissait pas le peuple juif", il était donc antisémite..

sa phrase, si elle est juste, ne doit pas etre un sauf conduit aux chretiens a ne pas reconnaitre un ETAT juif, c'est different.
reconnaitre un peuple, reconnaitre pour quel utilisation? au sein de l'eglise chretienne ce n'est pas du tout demande, chacun est ce qu'il est.
le contexte du sens "reconnaitre" n'est pas precis.
ca ne veux pas dire ne pas reconnaitre la judaite d'un etat, ou la judaite d'un peuple.
pris ainsi, la phrase  brute que vous donnez n'a pas de sens !

elle est un non sens
"nous ne reconnaissons pas que la terre est ronde"
est du meme ordre !

"ne pas reconnaitre", c'est bien "refuser l'existence de" ?

si je comprend, il s'agit d'une simple discussion du pape ?
un pape as t il votre autorisation de reflechir, de changer d'avis, de parler trop vite, ou de penser tout haut dans une discussion, sans que vous criez "tayaud" une hache a la main, ou ne defendiez pas la resistance israelienne contre les barbares ?
la traduction est bonne ? le contexte de cet extrait est il eclairant d'un autre sens ?
c'est vous qui venez de le dire, pas moi.. je me contente d'éclairer sa phrase, d'en extraire le sens, si votre traduction est exacte. je vous propose d'envoyer une copie de votre texte à la Licra et à l'ONU, et dire que ce pape était antisémite, comme vous l'affirmez.
ca remet en question tout les livres defendant ce pape, qui auraient donc tord a le defendre.

moi je n'en savait rien avant votre phrase.
je sais que les autres papes ne l'ont pas été depuis jean paul deux je suis sur, avant, les spécialistes de toute obédiance divergent.

veux il dire qu'il ne faut pas defendre les juifs dans des tueries,
que levatican ne doit pas s'en préoccuper ni es défendre quand ils so,nt en danger de rmort ârc eque ce n'est pas leurs oignons (mais les autres peuple si.. les autres peuple doivent etre des étres humains compatibles avec la charité chretienne, pas les juifs) )ou que les juifs ne sont pas reconnus comme chretiens (ce qui est normal),
veux il dire que le peuple juif n'existe pas ??

ou n'as pas droit a un etat ?

que veux il exprimer donc par cette phrase ?

qu'a la suite d'un verdict militaire romain, il y a 20 siécle), le vatican ne reconnait pas aux juifs d'avoir un état ? comme ca, histoire de rigoler, ils peuvent ccrver ? est ce celà que votre émoticone souriante voulait présumer ?

la "non-reconnaissance" est religieuse ou politique ?

ce n'est pas net, si on veux comprendre avec justesse.

votre petit personnage souriant (émoticone) veux t il dire que vous etes d'accord avec lui, ou n'etes vous pas d'accord avec sa phrase ?
quel est votre point de vue sur sa phrase ? quelles sont vos sources ?

je pense que la phrase ne veux rien dire, son sens est inexact dans le contexte politique de notre debat.

votre emoticine souriant a pour but de donner un sens politique a une phrase sans contexte, pour une demonstration fausse.

vous n'etes  pas assez neutre pour eclairer sa phrase
donc

qui peux eclairer cette extrait, sa traduction , et son contexte ?

les visites des papes suivants en Israel ?!

--

par contre, les juifs ne reconnaissent pas, le dogme antisemite declarant que les juifs auraient tues le rabbin Jesus, meme a la lecture du nouveau testament.
tout demontre que ce sont les romains, et qu'un fait divers ne conditionne pas la faute a un peuple, d'une decision de justice romaine.
c'est donc une accusation diffamatoire que la justice moderne puni d'une lourde amende.

chacun sa foi avec respect,
nous reconnaissons le vatican comme etat pontif, defenseur des chretiens,
faites de meme avec l'etat juif, qui vous defend d'ailleurs.


Dernière édition par prinu le Sam 15 Mar 2014, 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Sam 15 Mar 2014, 19:23

J'ai spécifié si Abenader pouvait confirmer la véracité de ce que Pie X a affirmé envers Herzl en 1905.

D'un blog j'ajoute un texte d'un rav dénommé Elie Kling, suite à la visite de Benoit XVI en Israël, vous connaissez?

"Non possumus!...." - Rav Elie Kling
Le pape a donc rencontré Abou Mazen à Bethlehem pour discuter du sort de Jérusalem. Un chrétien rencontre un musulman pour parler de l’avenir d’une ville israélienne. Mais de quoi je me mêle, je vous le demande ! C’est un peu comme si Netanyahou rencontrait Moubarak en Egypte pour parler du sort de la ville de Limoges ! Enfin, passons. En matière de diplomatie, notamment depuis que la présidence d’une conférence internationale sur les droits de l’homme a été confiée à l’Iran, rien ne doit plus nous étonner. Quant à moi, j'ai suivi tout cela d’assez loin. En effet, apprenant la visite de Sa Sainteté, j’ai pris un billet pour Paris. Apprenant ensuite qu'il est rentré à Rome, je suis revenu en Israël. Le pays était trop petit pour nous deux… Non, je plaisante. En fait, contrairement à beaucoup de mes concitoyens, rabbins ou non, la visite du pape en Israël ne suscite en moi ni réserves, ni critiques. Pour être tout à fait franc, elle m’enchante plutôt, cette visite ! Parfaitement. Ni son passage dans les jeunesses hitlériennes, ni l’affaire de l’annulation de l’excommunication (ne dites pas « réhabilitation », ça les énerve) du prêtre négationniste, ni son intention de béatifier Pie XII, le pape à l’assourdissant silence (avez-vous remarqué que le pape du silence porte le nom d’un oiseau réputé bavard ?), ni les prudentes précautions oratoires qu’il a prises à Yad Vashem et qu’a relevées le Rav Lau, ne parviennent à entamer mon enthousiasme. D’abord reconnaissons que ce n’est pas de plein gré qu’il fut, comme tous les ados de son age, enrôlé de force dans les Hitlerjugend. Bien sur, on peut se demander si l’église catholique n’aurait pas pu trouver pour chef un prélat dont la biographie ne contenait pas un épisode en uniforme nazi (il doit bien en avoir), mais finalement, c’est plus le problème de l’église que celui de Benoît XVI. Et pour le reste, je conseille à mes frères juifs de revoir à la baisse les espoirs qu’ils mettent depuis Vatican II dans le changement d’attitude des chrétiens à leur égard. Cela leur éviterait d’être déçus à chaque fois que le Saint Siège change d’occupant. D’autant que, là aussi, les faux pas du pape sont avant tout un problème chrétien. Apres tout, si le monde catholique par la volonté de son chef désire transformer en héros le pape qui refusa de condamner sans ambiguïté le génocide nazi alors que l’on déportait quasiment sous ses yeux les juifs de Rome, c’est le problème du monde catholique et pas le mien . C’est eux que ça devrait gêner, pas nous. Il ne manquerait plus qu’il annule la béatification pour faire plaisir aux juifs ! Que voulez-vous donc que ça leur fasse aux juifs, qu’on béatifie un Pie XII ou qu’on réhabilite un négationniste ? De toutes façons, on ne croit ni aux béatifications ni aux excommunications papales ! Le jour où les juifs se feront á l’idée que l’antisémitisme est avant tout le problème des non juifs, tout le monde se portera mieux.
Soit, me direz-vous, la visite de Benoît XVI ne t’a pas déçu, mais de là à être enthousiaste !?
Eh bien oui. Parce qu’à chaque fois que je le voyais, je pensais à Pie X, qui le précéda d’un siècle sur le trône de Saint Pierre et à l’incroyable entrevue qu’il eut avec Herzl.
Nous sommes en Janvier 1904. Le fondateur du sionisme politique ignore qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre.
Il sait déjà que la proposition britannique d’installer les juifs en Ouganda ne se réalisera pas. L’opposition des masses juives de Russie, pourtant si durement touchées par les derniers pogroms, ainsi que les premiers rapports négatifs concernant les capacités limitées d’accueil dans cette région d’Afrique, ont relégué aux oubliettes de l’Histoire cette solution provisoire, envisagée un temps par Herzl pour trouver une solution d’urgence aux juifs russes persécutés. Cinq mois plut tôt, le chef sioniste avait clos le si dramatique 6ème congrès de Bâle en reprenant à son compte l’antique serment juif du Psaume 137: "si je t’oublie Jérusalem, que j’en oublie ma droite ". En se rendant au Vatican demander le soutien du Saint Siège, Herzl sait que la Terre Sainte sera le seul sujet à l’ordre du jour. « Et voilà », notera-t-il dans son Journal, « c’est à nouveau l’affrontement entre Rome et Jérusalem."
Herzl a bien l’intention de représenter dignement son peuple. Il a déjà fait savoir qu’il ne pourra pas se plier au protocole. Il n’est pas question de se courber devant le Pape ou de lui baiser la main. On lui a gentiment mais fermement répondu que les usages protocolaires ne sauraient être violés pour l’occasion. Le climat est donc tendu avant même le début de la rencontre. On le conduit chez Pie X. Au bout du dernier petit salon, apparaît le souverain pontife. Herzl s’approche mais reste droit. Arrivé à sa hauteur, le pape, debout, lui tend la main, attendant le baiser et la génuflexion : « Vous ne baiserez pas la main du pape ? », lui demande-t-il alors. « Je ne le ferai pas. Mes ancêtres ont donné leur vie pour éviter de le faire, vous ne pouvez pas me le demander… ». Après un moment de silence embarrassé, le pape n’insiste pas et l’invite à s’asseoir. "Cette question du baisemain m’avait beaucoup préoccupé, j’étais soulagé de l’avoir tranché ", notera-t-il plus tard.
Les 2 hommes discutèrent alors du fond du problème. "Non possumus ! », répétera plusieurs fois le pape, "Nous ne pouvons en aucun cas soutenir ce mouvement! Ils n’ont toujours pas reconnu notre Seigneur, ils ne peuvent donc retourner à Jérusalem!"
- Mais, la situation des juifs est épouvantable. Je ne sais si Votre Sainteté réalise toute l'ampleur de ce drame. Nous avons besoin d'un pays d'urgence pour les persécutés.
- Fort bien. Mais cela doit-il vraiment être Jérusalem?
- Mais en ce moment, vous y tolérez bien les Turcs!
- Nous sommes hélas bien forcés d'y supporter les Turcs. Mais pour les juifs, non possumus, nous ne le pouvons pas.
Herzl sentit que l'entretien touchait à sa fin et aboutissait à une impasse.
- Si nous y sommes contraints, nous nous passerons de votre accord.
- Si vous installez votre peuple en terre Sainte, nous enverrons des milliers de prêtre aux frontières pour vous baptiser tous.
Ainsi s'acheva le premier entretien du chef de l'église catholique avec un représentant de la Nation juive depuis 2000 ans.
En voyant son successeur reçu à Jérusalem par le Président d'un état hébreu indépendant, en le voyant discuter des problèmes de l'heure avec le premier ministre, en le voyant converser avec les grands Rabbins de l'état libre d'Israël, je pensais à la grande victoire du judaïsme sur la théologie chrétienne, à la revanche d'Herzl sur Pie X. On n'a toujours pas reconnu leur Seigneur et pourtant, nous sommes bien ici, de retour chez nous, où nous recevons leur souverain pontife avec les égards dus à son rang. Et lorsque demain, il nous demandera à nouveau de nous retirer de la Jérusalem historique dans le cadre d'un hypothétique accord de paix avec nos voisins, nous lui répondrons, simplement et sans complexe: "non possumus, vostra santità, non possumus"…
Vous comprendrez, chers lecteurs que, dans ces conditions, l'affaire du prêtre révisionniste ou celle de la béatification de Pie XII, ne sont que des détails sans grande importance dans l'histoire nouvelle de nos relations.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Sam 15 Mar 2014, 23:17

prinu a écrit:


par contre, les juifs ne reconnaissent pas, le dogme antisemite declarant que les juifs auraient tues le rabbin Jesus, meme a la lecture du nouveau testament. tout demontre que ce sont les romains, et qu'un fait divers ne conditionne pas la faute a un peuple, d'une decision de justice romaine. c'est donc une accusation diffamatoire que la justice moderne puni d'une lourde amende.

Non mais, autant les chrétiens ont idiotement dans l'histoire fait porter le joug à tout les juifs par association historique, autant vous faites idiotement la négation comme quoi si les romains ont exécuté Jésus ce fut à la demande des grands prêtres dont Caïphe en tête pour s'en débarrasser. Vous êtes vraiment cette fois abrutis par votre totale consécration pro-israélisme. No 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 02:18

http://jssnews.com/2014/03/15/abbas-nest-pas-un-partenaire-pour-la-paix-cest-un-partenaire-pour-recevoir-pas-pour-donner/
source jss news
« Abbas n’est pas un partenaire pour la paix. C’est un partenaire pour recevoir, pas pour donner »
Le ministre de la défense Moshe Yaalon a déclaré ce samedi soir que le président de l’autorité palestinienne « Mahmoud Abbas n’est pas un partenaire pour un traité de paix définitif », alors que Abbas s’apprête à rencontrer Barack Obama.
Abbas « est un partenaire pour recevoir, pas pour donner », » « Il n’est pas le partenaire pour un accord définitif qui inclue la reconnaissance d’Israël comme l’Etat nation du peuple juif, qui met un point final au conflit et à toutes les demandes. »
« Abbas le dit très clairement, mais personne ne semble écouter… Je suis désolé d’en arriver à cette conclusion, mais cet accord [de paix] ne sera pas signé de mon vivant », a déclaré Yaalon, qui avait précédemment critiqué le secrétaire d’Etat John Kerry pour son obsession à vouloir signer un accord de paix et l’avait traité de « messianique et obsédé ».
Yaalon aurait pu ajouter que Abbas n’est plus légitimement président depuis 6 ans, et que sa signature sur un document ne vaut que tant qu’elle n’est pas remise en cause par les intéressés.
--
« Vous n’auriez pas dû libérer les prisonniers palestiniens »
S’il félicite Benjamin Netanyahu pour son audace dans le processus de paix et ses efforts pour préparer les Israéliens à un compromis, l’ambassadeur de l’Union européenne en Israël considère que le Premier ministre a pris une mauvaise décision en acceptant de libérer des prisonniers palestiniens enfermés de longue date, dans le cadre des négociations actuelles.
Dans une interview donnée au Times of Israel mardi soir, Lars Faaborg-Andersen estime que « s’il avait été demandé à l’UE de conseiller Israël sur l’une des trois positions [parmi celles proposées par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas] à accepter comme base de négociation – accepter de négocier [un État palestinien] sur [la base des] frontières de 1967 ; accepter un moratoire sur les implantations ; ou relâcher 104 des prisonniers pré-Oslo – je sais quelles sont les deux positions que l’UE aurait suggérées au gouvernement israélien de prendre. Vous n’avez pas fait cela », dit-il. « C’est votre choix souverain. Vous devrez aussi en gérer les conséquences. »
Accentuant sa critique, Faaborg-Andersen précise que « le fait que ces prisonniers pré-Oslo aient été relâchés et accueillis en héros a été, au commencement, facilité par vous, parce que vous les avez libérés. »
Israël, conseille-t-il, « se rendrait un grand service en gelant l’expansion des implantations, notamment à une période de négociations sérieuses. »
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 02:28

vos sources sont interssantes: celà veux dire que pour etre libres, les juifs doivent compter sur eux meme, et pas sur les avis d'autrui.
mais aussi, le dialogue que vous avez mis est un ancien dialogue qui n'est plus au gout du jour.
nottament, quand le pape déclare "nous enverrons des milliers de prêtre aux frontières pour vous baptiser tous", c'est une déclaration de guerre totale, au lieu d'un message de paix.
au final, il déclare ne vouloir aider que de vrais chrétiens, et nul autre peuple, c'est assez étonnant.

hertzl a eux du culot, mais aussi du courage..
--

Je me réjouis que les papes suivant aient évolués et défendent enfin les peuples, dans un esprit de paix, eux.

et votre extrait est plus éclairant quand au sens: une joute entre deux fortes tetes !!

Les choses ont bien changés: quand Israel a tracé le mur de sécurité antiterroriste, ce mur de la vie qui a sauvé des milliers de vies humaines, c'est le vatican qui a demandé plusieurs fois à Israel de modifier son tracé, afin de mettre le plus possible d'habitations chrétiennes du coté israélien de la barriére,ce qui a été fait a plusieurs reprises, afin de les sauver des attaques perpetuelles des palestiniens contre les chrétiens. Pour en sauver le plus possible.
Maintenant, c'est les juifs qui sauvent les chrétiens.
les sionistes ont de l'humanité, et une fois souverain chez eux, font les choix humanitaires qu'il convient . pie X n'en avait pas tant que celà d'aprés votre texte ..

je vous remercie pour ces éclaircissements bienvenus !
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 14:37

De toute manière, j'ai toujours eu des doutes tant qu'à la véracité de la sainteté de Pie X (je sais, je vais en faire suffoquer plusieurs), même la SÉRIE de canonisations qui s'en viennent, presque un à la suite de l'autre, me laisse très songeur également. Si ma mémoire ne défaille pas, ce serait un précédent que plusieurs papes dans une période si courte soient élevés parmi les saints. Bien-sûr excepté les quatre premiers siècles. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 15:24

ysov a écrit:
(je sais, je vais en faire suffoquer plusieurs),

C'est parce que vous pensez peut-être que les saints doivent être absolument parfaits ? En réalité, les saints après l'Edit de Milan ne seraient pas canonisés aujourd'hui pour la plupart.

La sainteté progresse, s'

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 15:35

C'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 17:51

ysov a écrit:
prinu a écrit:


par contre, les juifs ne reconnaissent pas, le dogme antisemite declarant que les juifs auraient tues le rabbin Jesus, meme a la lecture du nouveau testament. tout demontre que ce sont les romains, et qu'un fait divers ne conditionne pas la faute a un peuple, d'une decision de justice romaine. c'est donc une accusation diffamatoire que la justice moderne puni d'une lourde amende.

Non mais, autant les chrétiens ont idiotement dans l'histoire fait porter le joug à tout les juifs par association historique, autant vous faites idiotement la négation comme quoi si les romains ont exécuté Jésus ce fut à la demande des grands prêtres dont Caïphe en tête pour s'en débarrasser. Vous êtes vraiment cette fois abrutis par votre totale consécration pro-israélisme. No 

un fait divers , ce n'etais pas forcément une vindicte populaire juive de l'époque.
c'est un peu comme si une malversation socialiste sous hollande était de sa faute, ou de la faute du PS.; idem sous chirac ou sarkosy.
rien ne dit que les grands prétres étaient tous d'accord, et ce récit n'est qu'un point de vue: combien de fois as t il été réécrit, dans un concile, avant d'etre choisi et imprimé ?
jugeriez vous comme historique tout écrit du canard enchainé, de charlie hebdo ,du rivarol, ou de Présent, si on en fesait un texte sacré dans mille ans ?
qui était journaliste et expert de l'époque, au temps du concile ayant choisit les textes a inscrire dans la vulgus ou la bible, qui n'est qu'un compromis de bien plus de textes, choisi dans une assemblée, pour devenir un texte sacré ? déja, en 50 ans de nos jours, des récits du Figaro ou du monde, sur des faits de justice, sont contrariés avec de "nouvelles preuves", "scandales" "remettant en question" des faits historiques ou de justice, divers.
Alors un concile qui décide de la vérité de faits sans preuves,ou tout le monde devait s'étriper, censurer, modifier, arranger, des centaines d'années plus tard, et ce pour faire un texte de consensus .. et assurément de meme pour la torah, et tous, je dis tous, issus de récits oraux non imprimés avant celà .. et tous répétés de pére en fils .. avant d'en faire un texte moral... en en gardant bien sur un sens, et surement une grande part de vérité, désolé, tout celà, ce n'est pas des dépositions sous serment, et il n'y a pas de piéces à conviction ! là c'est mon manque de foi qui critique les textes.
l'affaire dreyfus aurait trés bien rester une injustice dont personne n'aurait été au courant. et ce serait une injustice historique décelée peut etre 500 ans plus tard .. judas a pu etre le bouc-emissaire d'une machination romaine, et rapellons nous qu'une évangile, texte vérifié authentique, non choisi par le concile, donne une version différente des faits. et fait, ces textes, ce sont autant de rapports écrits et choisis. écarter des textes, ce n'est qu'un choix politique. dans le contexte, rapellons nous, que de judas à jésus et les autres, c'était une assemblée de révolutionnaires contre rome. avec ses trahisons possible. en conclusion, ces textes étaient choisi pour creer une morale. on a détourné l'intention de ces morales. on a choisi les mauvais sens, les passages que l'on a jugé utile pour se prouver ce qu'on voulait prouver. il n'y a rien de neutre dans ces choix moraux et en nos conclusions, en notre temps.


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Dim 16 Mar 2014, 18:09

Ne dites pas de sottises , Prinu . Les textes évangéliques ont été rapidement jugés crédibles à la suite de l'accomplissement de la prophétie de Jésus sur la ruine de Jérusalem ( indice : l'expansion rapide du christianisme ) . Je ne crois pas à un long laps de temps entre les faits historiques au sujet de Jésus et leur relation .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 01:49

vous savez, je parle de religion, de torah, de bible, d'Israel et des palestiniens, d'impérialisme irano-palestinien, de défense de l'occident chrétien, parce que ce combat est ma conviction: défendre les libertés occidentales, défendre la position dominante du christianisme. c'est mon combat absolu, pour notre culture, notre leg commun, notre morale, nos libertés. c'est pour moi, salutaire et évident.

mais je dis bien que je crois pas en dieu.

je pense par contre de nos bibles que certains faits sont vrais, et j'ai cette liberté de douter de certains détails, nottament dans l'ancien testament que je connais un peu plus que le nouveau  (bien que j'ai déja tout lu dans deux versions, Segond et Chouraqui) juste parecque je l'ai lu plus souvent, par périodes.

Je les respecte donc bien. Mais je suis un lecteur avec du recul.

je ne pense pas etre un iconoclaste en supputant du parti-pris que les faits relatés se soient passés comme écrits pour l'affaire judiciaire Jésus, parceque , pour moi, un récit, meme d'ecriture sacrée ou noble, ne me démontre rien de tangible suffisant pour me forger une opinion, alors qu'il y a déja eu pas mal de morts a cause de ces suppositions.
Le fait que l'archéologie scientifique et des recoupements d'historiens confirment des parties des textes sacrés, ne peux m'empecher que penser que déclarer des coupables et des innocents, en se basant sur un texte, ne m'est pas suffisant pour me forger une opinion dans une affaire politico-judiciaire aussi ancienne.
Tout dépend ce qu'on apelle crédibilité, pour un récit avec peu de .. témoins, et encore moins de contre-témoins.

L'expansion rapide du christianisme est censé parceque le christianisme était anti-impérialiste, et libérateur d'un joug, celui de Rome.

les musulmans diront que l'islam avait libéré des gens, nottament des castes en Inde, bref, il y a toujours des raisons valables à un succés, en plus des conversions forcées ou de la force militaire. l'islam a imposé un impérialisme sanguinaire au fil du temps.

je dit honnetement que l'inquisition en a été aussi un, impérialisme et qu'utiliser cette partie de la bible, pour tuer des gens sur plusieurs siécles, celà a aussi été néfaste. cet impérialisme est désormais pour moi, POSITIF, tout comme l'impérialisme positif de la démocratie. en orient, il est meme libérateur contre des jougs.


on a tous la liberté de réfléchir à la vérité sur une affaire aussi ancienne, sans suivre aveuglément des vérités toutes faites, et qui ont surtout comme interet politique évident de dédouaner la Rome de l'époque un peu facilement, comme si de nos jours l'appareil de l'état francais n'avait pas été coupable de l'affaire Dreyfus, en n'accusant que la caste des militaires à moustaches.


je pense que des affaires judiciaires ou l'ont tue un innocent, il a du y en avoir un sacré tas.
Mais qu'on s'arrange pour accuser des coupables autres que l'état, celà a aussi toujours existé, surtout si on devine l'interet pour Rome de soudoyer et manigancer pour attraper un chef de file révolutionnaire comme Jésus, et s'arranger pour faire porter le chapeau a ses détracteurs, et éviter ainsi une guerre civile.



Dernière édition par prinu le Lun 17 Mar 2014, 02:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 01:54

source wikipédia:
L'Évangile de Judas est un texte apocryphe (c’est-à-dire non reconnu par les Églises) du IIe siècle. Document du mouvement gnostique à l'intérieur du Christianisme primitif, il fut découvert, dans sa version en langue copte (IIIe siècle), en 1978. En mauvais état et en partie démembré, ses pages 33 à 58 (du Codex Tchacos) sont aujourd'hui déposées à la Fondation Martin Bodmer à Genève.

Cet évangile a été composé dans la première moitié du IIe siècle et pourrait être une traduction copte d'un texte grec encore plus ancien. Irénée de Lyon, évêque de Lyon, fait mention d'un évangile de Judas à la fin du IIe siècle dans son ouvrage Contre les hérésies (livre 1, chapitre 31, alinéa 1) : l'Évangile de Judas y est attribué à la secte gnostique des Caïnites.

L’Évangile de Judas est un manuscrit en papyrus de 26 pages écrit en sahidique (copte dialectal), datant du IIIe siècle ou du IVe siècle (entre 220 et 340 après J.-C.). Il fait partie d'un codex d'une soixantaine de feuillets (entre 62 et 66 suivant les sources) appelé « Codex Tchacos », contenant aussi deux autres textes apocryphes : l'Épître de Pierre à Philippe et la Première Apocalypse de Jacques, qui se trouvent aussi dans les manuscrits de Nag Hammadi. Ce codex a été vraisemblablement découvert en 1978, dans les sables du désert égyptien près de Al Minya.

Le manuscrit demeura dans un coffre-fort de la Citybank de Long Island, près de New York, aux États-Unis pendant plus de seize ans, ce qui en détériora l'état de conservation. Il fut ensuite acquis par une fondation suisse en 2001, la Fondation Maecenas pour l'art ancien, qui le restaura, le traduisit et procéda à divers tests d'authentification, dont la datation au carbone 14.

L'Évangile de Judas a été publié en 2006 par la National Geographic Society et l'original exposé à Washington. Il était prévu que l'original devait être offert au gouvernement égyptien et déposé au Musée copte du Caire. Le codex cependant, toujours en cours de restauration et d'assemblage (des fragments ayant été volés avant l'achat), se trouve actuellement à Genève à la Fondation Martin Bodmer. En effet, selon Rodolphe Kasser, le codex contenait à l'origine 31 pages recto-verso ; cependant, lorsqu'il apparut sur le marché en 1999, seules 13 pages subsistaient.

Le lancement du texte intégral, à Pâques 2006, a été accompagné par des ouvrages grand public racontant l'histoire de la découverte de l'œuvre.

Le texte, tel que publié en 2006, et complété par quelques lignes retrouvées en 2008, consiste essentiellement en une brève présentation par Jésus, à Judas, d’une variante du Gnosticisme séthien : engendrement, par le Grand Esprit Invisible (la divinité véritable et fondamentale), d’une série d’entité divines, les éons : l’Auto-Engendré, Barbélo, Adamas, Seth etc. jusqu’à la Chute provoquée par Sophia. On reconnaît les traditionnelles sources gnostiques : astrologie mazdéenne, platonisme, pythagorisme… Le démiurge négatif est nommé ici Saklas. Le texte semble appeler les disciples de Jésus à se défier des sacrifices, faits en son nom, au Dieu de cette « génération-ci » (c’est à dire le monde matériel apparent créé par le démiurge, celui des Juifs mais aussi probablement du courant majoritaire du christianisme en formation).

La phrase clef (et pour le moment isolée) adressée à Judas Tu sacrifieras l’homme qui me sert d’enveloppe charnelle permet de l’identifier sans grand risque à « l’Évangile de Judas » dont parle Irénée de Lyon, qui condamne précisément cette « justification » de Judas. Le débat s’ouvre ensuite, dans l’ambiance tendue entre spécialistes de la Gnose, sur l’interprétation à donner quant aux intentions de l’auteur du texte.

Très logiquement, s’agissant d’un texte gnostique, les premiers éditeurs (ceux du National Geographic) y voient une défense de Judas contre les autres apôtres et de la Gnose contre les courants chrétiens dominants. Selon l'hypothèse émise par cette équipe éditoriale, et largement reprise par les médias, le texte présenterait une interprétation originale de la trahison de Jésus par Judas, un de ses apôtres : Tu les surpasseras tous, car tu sacrifieras l’homme qui me sert d’enveloppe charnelle. En dénonçant Jésus, il aurait été le seul de ses disciples à avoir vraiment compris le message qu’il voulait véhiculer. Disciple bien aimé de Jésus, il aurait eu la plus difficile des missions à accomplir : le livrer aux Romains. En agissant ainsi, il aurait donc suivi une demande de ce dernier, qui lui permit de faire le sacrifice ultime pour la rédemption du monde. Cette « justification » de Judas, dénoncée dès son origine par Irénée de Lyon, serait donc bien d'origine gnostique.

La thèse de l'équipe éditoriale du National Geographic est cependant critiquée dans la communauté scientifique. À ce sujet, s'est tenu un congrès international à l'Université Rice de Houston du 13 au 16 mars 2008[1]. La majorité des participants à ce congrès, dont certains membres de l'équipe éditoriale du National Geographic, ont souligné que la figure de Judas n'avait rien de positif dans l'Évangile de Judas. Il y est plutôt présenté comme étant un être sous l'emprise de son destin et sous l'emprise des astres (45, 13). Il est qualifié de « treizième daimon » (44, 20), de « treizième » (46, 20) et il est celui qui gouvernera sur ceux qui le maudissent (46, 21-23). Ce gouvernement de Judas s'exercera par l'entremise de son étoile (ou de son astre) sur le treizième éon (55, 10-11). C'est cet aveuglement de Judas qui le poussera à commettre le sacrifice le plus vil qui soit : Sacrifier l'enveloppe charnelle de son maître et l'offrir au dieu Saklas.

L'équipe du National Geographic et les médias ont insisté sur le fait qu'il est dit à la fin de l'Évangile de Judas qu'il surpassera les autres. Or, le contexte immédiat indique que ceux que Judas surpassera ne sont pas ceux qui suivent Jésus, mais plutôt ceux qui présentent et offrent en son nom des sacrifices au dieu Saklas (56, 12-13). On consultera à profit le livre d'April DeConick, professeur à l'Université Rice (The Thirteenth Apostle, 2007, 2e édition révisée juin 2009 ; traduction française utilisant les nouveaux éléments introduits dans la 2e édition révisée, novembre 2008), ainsi que les articles de Louis Painchaud et d'André Gagné publiés dans la revue Laval théologique et philosophique.

Chez les anciens, on peut noter le jugement d'Épiphane de Salamine qui, dans son Panarion (1,31), affirme que cet évangile fait partie des écritures de la secte gnostique des Caïnites. Il réagit à l'apologie que cet écrit fait de Judas en s'appuyant sur le texte des évangiles canoniques, eux-mêmes fondés sur une lecture prophétique de l'Ancien Testament. Or certains gnostiques avaient précisément comme règle herméneutique de détacher le Nouveau Testament de ses racines juives. C'est peut-être le cas de l'Évangile de Judas : en justifiant Judas, ils mettent à mal tout ce que les chrétiens ont compris du drame de l'apôtre à partir de leur méditation des livres prophétiques et des Psaumes.

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 01:59

Prinu, si vous étiez aux prises avec un casse-pied, vous feriez quoi? Vous appelleriez les gendarmes même si vous les craignez afin de vous en débarraser.

Vous dites ne pas croire en Dieu, mais vous croyez aux juifs au point de manipuler certains faits historiques en ne puisant que ce qui arrangent votre résolution pro-sionisme coûte-que-coûte.

Dernier point, seriez-vous assez inconscient de donner une arme à quelqu'un qui aurait été victime d'un crime tout en ayant conscience au fond de vous qu'il en ferait un lui-même?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 02:07

celà dit, si vous me prouvez que tout démontre que judas avais tellement d'interets a livrer son gourou et frére, pour trente cacahuettes.. désolé, je n'y crois pas.
un révolutionnaire ne livre pas son frére de religion et d'interet pour liberer un peuple d'un joug, meme pour trente cacahuettes.
que voulez vous, cette raison là, je n'y crois pas.

mais alors pas du tout. il y a énorme anguille sous gros rocher.
vous devriez en douter.
si on avait écrit, pour une fille, bon c'est possible.
pour devenir chef a la place du chef, possible.
pour 30 deniers, mon oeil.
ne me dites pas que les repas communs étaient trop chers la place, la céne c'était à l'oeil, dessert compris ..

ce texte est turlu-tutu.



Dernière édition par prinu le Lun 17 Mar 2014, 02:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 02:16

Mais mon cher Prinu, les deniers ne sont que le premier degré, allez au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 02:46

Les rabbins critiquant jésus n'auraient pas pu soudoyer Judas contre mille deniers.
Par contre les romains avaient plus d'interet a arreter le chef des rebelles
Judas croyait en Jésus.
Judas n'a jamais renié sa judaité.
La céne est un repas typique de shabbat.
L'ennemi commun était Rome.

30 deniers, mais meme 100, mon oeil !
L'évangile de Judas démontre sa compréhension des enjeux,son role actif, il n'était pas soudoyable par les grands prétres.
Selon les évangiles canoniques, Judas a facilité l'arrestation de Jésus par les grands prêtres de Jérusalem, qui le menèrent ensuite devant Ponce Pilate.

Je n'y crois pas.


Ca ne tiend pas debout. ca sent le montage médiatique à l'époque, Rome gagne à tout les coups: pour taper sur le chef des rebelles, et pour faire la vindicte contre les juifs, et se disculper de tout, tout est parfait pour Rome. A qui profite l'histoire à ce moment de l'histoire ? Rome.
Mais "la foi renverse les montagnes", c'est tout.

c'est mon droit de ne pas croire en cette version des faits.

Sinon, expliquez moi le texte de l'évangile de Judas.
L'Évangile de Judas est publié dans une version intégrale commentée chez Flammarion se reférant aux études de National géographique, en français, en juin 2006.
expliquez le moi, svp.. il est authentifié.
Il est erroné, en théologie, de considérer que Judas a joué un rôle essentiel dans le processus de rédemption et de considérer que, sans lui, il n'y aurait pas eu d'arrestation de Jésus-Christ suivie de crucifixion, et donc pas de rachat des péchés des hommes par l'œuvre de Rédemption. Car les pharisiens et les scribes cherchaient de toute manière une occasion propice pour procéder à cette arrestation et y étaient décidés bien avant que Judas ne viendrait leur proposer ses services.
Je ne crois pas à cette version que Judas a proposé ses services et demandé 30 deniers.

Mais pas du tout.

cette histoire est bidonnée selon moi.
Meme le suicide de judas est louche. sinon le ras-le-bol d'etre accusé faussement.. pourquoi la meme bible donne deux versions différentes de son suicide ?



Déja, les grands pretres n'avaient pas besoin DU TOUT des romains s'ils voulaient le bastonner ou l'éliminer !
Jésus était à leur portée, enseignant tous les jours dans le Temple et les synagogues et pouvant être retrouvé de jour ou de nuit par qui voulait le chercher.
Pas besoin de soldats romains, ni de Judas pour le saucissoner et en faire du pastrami, si quelqu'un en avait l'envie.
Le moindre gredin sufffisait. Nul besoin de se faire ouvertement l'ennemi de gens.

Donc ca ne tient pas debout


-me mettez pas mon sentiment libertaire sioniste dans cette histoire là, quoi que la défense de la liberté existat sous toutes périodes de l'humanité, on pourrais dire que Jésus était le premier sioniste libertaire pour vouloir liberer les juifs ..
Jésus aurait été volontaire dans tsahal, voire général.
mais a part cette pirouette pas si idiote, aucun rapport.

vous pouvez juste accuser ma logique en amenant vos arguments.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 08:02

Pour commencer , ce ne sont pas des " deniers " mais des " pièces d'argent " .

Mais l'important , c'est le nombre : 30 .

Il se retrouve dans la Bible , dans : Gen 6 , 15 ; Gen 18 , 30 ; Ex 21 , 32 ; Lv 27 , 4 ; Jug 14 , 12 ;
2 Sa 23 , 13 ; 2 Sa 23 , 24 ; 1 Ro 5 , 2 ; 1 Ch 11 , 20 ; 1 Ch 27 , 6 ; Zac 11 , 12 ; Zac 11 , 13 ; Matt 26 , 15 ( corresp. : Marc 14 , 10 -11 ; Luc 22 , 4 - 5 ) ; Matt 27 , 3 ; Matt 27 , 9 ;
Marc 4 , 30 ; Jean 6 , 19 .  ( source : Table pastorale de la Bible , par Passelecq et Poswick , Lethielleux 1974 ) .

Le texte clé est celui de Zacharie 11 , 4 - 17 , avec l'allégorie des deux pâtres et l'invective contre le " pâtre dément " , " pâtre de l'Idole , lâcheur des ovins " .

Mais je reconnaîtrai avec vous , Prinu , que le pâtre de remplacement , au cours de l'histoire religieuse , a été parfois aussi dément ( voire plus ) que le pâtre authentique ...

Ce n'est pas un motif suffisant pour tolérer que ce premier pâtre revienne à sa démence antique .


Dernière édition par boulo le Lun 17 Mar 2014, 14:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 08:56

Alors Prinu, vous avez des nouvelles de cette manifestation monstre qui avait réuni plusieurs millions de Palestiniens à Bruxelles dans les années 70 ?

Hum ?


Non ? Oui ?
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 10:00

L’armée "la plus morale du monde"en action.

Dans les deux articles ci-​​dessous, les jour­na­listes attitrés d’HAARETZ Gideon Lévy et Amira Hass ana­lysent un exemple récent de " l’armée la plus morale du monde" en action.
Les Forces de Défense d’Israël pensent que la force brutale est la seule façon d’agir, les Israé­liens refusent encore de voir ce qu’Amnesty Inter­na­tional et d’autres leur disent.


Article:
 



Interrogatoire d' un enfant palestinien avec un fusil pointé sur lui (vidéo) :


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 13:25

Amnesty International a souvent de faux dossiers et on montre souvent des photos trafiquees avec des soldats de tsahal,  il y a plus de photos de crimes palestiniens, et je pense qu'il faudrait cent Guantamo en Europe pour interroger les islamopalestinistes dangereux qui le meritent bien. Ils doivent parler pour sauver des vies.
La police francaise fait parfois aussi son boulot pour sauver des vies humaines.

oui, je me rapelle toujours bien de cette manif a Bruxelles, dont je ne trouve pas trace du nombre de participants, puisque j'etais coince dans cette manif, j'ai mis ici meme mon contact avec le journal belge le Soir, merci;
vous vous rapellez aussi du meurtre palestiniste de masse du 11 septembre, declare realise au nom des palestiniens par son auteur dans une video publique, tout comme le meurtrier de Toulouse, de septembre Noir du a l'agression palestinienne de la Jordanie, de la prise d'otage palestnienne a Munich, de la collaboration du mufti palestinien avec le regime hitlerien et des trois divisions SS musulmanes financees par les palestiniens, dont une basee en France; des crimes palestiniens et syriens, en masse, oui , dragna ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 13:45

source Desinfos:
le journaliste arabe israélien Khaled Abou Toameh s'est adressé à un groupe d'invités dans une salle du Sénat, de 11h à 13h et a répondu à de nombreuses questions.

Le point de vue d'un Palestinien musulman qui a travaillé pendant 7 ans pour l'Olp semblait intéressant.



Il a confirmé 2 choses:

- le processus de paix entamé depuis 1993 est voué à l'échec, du fait que l'Occident n'a pas compris qu'il n'y avait pas d'interlocuteur sérieux, fiable et valable côté palestinien.

- L'Occident perpétue la situation actuelle de 2 manières:

a) en finançant grassement des instances palestiniennes, OLP et Hamas, sans exercer aucun contrôle sur l'usage qui est fait des sommes données par le contribuable européen ou américain, sommes qui aboutissent en grande partie dans les poches des dirigeants corrompus.

b) en ne diffusant pas des informations sur le comportement des dirigeants palestiniens vis-à-vis de leurs populations, qui sont en souffrance, et qui ne bénéficient d'aucune liberté et d'aucun droit, préférant diffuser exclusivement des incartades ponctuelles, du côté israélien.



Il a confirmé que la "souffrance palestinienne" se perpétue ainsi, sans qu'aucune perspective de paix ne puisse être sérieusement envisagée.



Côté Mahmoud Abbas,

- cet homme n'a aucune crédibilité en Cisjordanie, et si Tsahal évacuait ce territoire, le Hamas s'empresserait de l'occuper en toute légalité, comme dans la zone de Gaza

- cet homme a été élu pour 4 ans et gouverne sans autorité depuis dix ans, il ne représente que lui-même, ce qui est faible pour des pourparlers de paix.

- cet homme n'a pas l'aval des pays arabes qui se radicalisent de plus en plus dans le temps, le triple "non" de Khartoum se perpétuant vis-à-vis d'Israël, aucun chef arabe n'étant autorisé à faire des concessions à Israël.
Côté Hanyeh à Gaza, la situation est explosive

- les groupuscules jihadistes, comme le Jihad Islamique, sont de plus en plus actifs

- cherchant argent et soutiens, le Hamas se réoriente à nouveau vers l'Iran, qui cherche à avoir une base dans la bande de Gaza.

- la bande de Gaza est devenue le centre terroriste menaçant le Sinaï et l'Egypte



Ainsi Israël ne peut faire confiance à quiconque, quelle que soit l'issue des pourparlers actuels, d'autant plus que:

- les incitations au meurtre des Israéliens dans les médias palestiniens et dans les écoles et les mosquées sont permanentes

- les informations biaisées ou à sens unique contre Israël dans de nombreux medias.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 14:07

prinu a écrit:
Bla bla bla tsahalo-mossadiste:
 

Peuh ?

Plusieurs millions de Palestiniens à Bruxelles en 1978. On attend toujours les preuves de cette invention tsahalo-mossadiste...
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 14:09

prinu a écrit:
Amnesty International a souvent de faux dossiers et on montre souvent des photos trafiquees avec des soldats de tsahal,  il y a plus de photos de crimes palestiniens, et je pense qu'il faudrait cent Guantamo en Europe pour interroger les islamopalestinistes dangereux qui le meritent bien. Ils doivent parler pour sauver des vies.

Propagande sioniste et antisémite. Diffamation d'Amnesty International. Mensonges tsahalo-mossadistes... On a l'habitude maintenant. Ils faisaient pareil dans la Russie de Staline : de belles images propres de l'Ukraine alors que le peuple était assassiné.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 15:29

tut tut .. vous avez tord. mensonges palestinistes.

crimes des palestiniens envers, non seulement les enfants israéliens,les israéliens, les chrétiens , et les non-musulmans et les athés,  mais aussi contre l'enfance palestinienne:

le seul ennemi des palestiniens, c'est le Hamas, tout les politiques palestiniens actuels y compris abbas, le Hezbollah, et tout les mouvements armés palestiniens qui font mourir des palestiniens, pour rien, et veulent la guerre mondiale contre les démocraties, pour leurs funestes petits interets égoistes palestinistes: génocider les israéliens et la paix dans le monde.

le palestinisme lobotomise des millions de gens, et menace les démocraties.
le palestinisme, c'est une arme mentale de destruction massive.
Résistance! les peuples épris de libertés résisteront à l'agression russo-irano palestiniste mondiale.


les ennemis de la démocratie:

extréme gauche, extréme droite, les populistes unis pour la guerre contre l'occident.

le triste clown palestiniste radical Mélanchon:


Dans cette guerre palestinienne mondiale, les seuls a avoir de l'humanité et à vouloir sauver la vie avant tout, sont les israéliens.
Les seuls a etre des agresseurs depuis 1921 sont les palestiniens; c'est brut mais vrai.


en 45, les alliés n'ont pas dits gentiment "cher monsieur hitler, merci d'arreter vos agressions, salutations à votre dame".


Dernière édition par prinu le Lun 17 Mar 2014, 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 15:48

prinu a écrit:

Résistance! les peuples épris de libertés résisteront à l'agression russo-irano palestiniste mondiale.

Vous devez être fatigué prinu, vous avez oublié la Corée du Nord, le Venezuela, la Biélorussie, le Pakistan... Sans oublier les pays ne reconnaissant pas Israël comme l'Indonésie, Cuba, la Libye, le Bangladesh, etc.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 16:00

non, il ya une graduation. cuba est marxiste, certes, bangladesh ou indonésie ne sont pas autant haineux que la corée du nord ou les injures antisémites au vénézuéla, islande, certains pays arabes .. il ne faut pas mettre tout le monde dans le meme sac, injurier les juifs est un peu moins grave que déclarer vouloir tuer les juifs et les infidéles et participer à l'éffort de guerre russo-iranien.. il faut relativiser dans l'urgence, parceque sinon, déja la démocratie est minoritaire dans le monde..
l'urgence n'est pas la meme, meme si moralement elle l'est.
le danger imminent, c'est l'agressivité islamopalestiniste et de l'axe russo-iranien.
il ya des accords militaires entre russie-gaza-iran-venézuéla-corée du nord-syrie, et cet axe est impérialiste et agresseur.
c'est le danger imminent principal, et primordial, qui menace tout l'occident, et pas seulement Israel; chaque chose en son temps, la bétise humaine ne se résoud pas d'un coup de baguette magique.


Dernière édition par prinu le Lun 17 Mar 2014, 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 16:04

D'ailleurs dans les temps modernes, de l'ère industrielle en fait, excepté l'Allemagne et le nazisme, c'est la Russie qui fit le plus de mort par des pogroms contre les juifs.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 16:24

prinu a écrit:

le danger imminent, c'est ... l'axe russe.
C'est pour cela qu'il y avait des militaires israéliens sur Maidan ?


Dernière édition par Ray le Lun 17 Mar 2014, 20:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 16:31

je n'ai pas ce genre de données, si on cumule.. je ne sais les estimations.
ca semble étonnant.
une fois retiré l'allemagne nazie,
les progroms sous le tzar, et des troupes antisémites de l'est.. mais je n'ai pas de données.
c'est surement les pays de l'est en numéro 2.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 16:32

israel a aidé a déloger les islamistes dans le centre commercial africain au Kénia .; tsahal était dérriére l'armée du Kenya, et l'a formé a la lutte antiterroriste; tsahal était présent avec les kénians durant la prise d'otage islamiste, pour les seconder et les aider.
durant la prise d'otage et les tueries (yeux crevés, nez coupés, membres mutilés par les islamistes de facon atroce, vérifiez avec google, etc..) la premiére cible était d'abord un café tenu par un israélien, puis tout les commercants et clients kénians dans le centre commercial.

j'en ai déja parlé, avec les sources, ici-meme.

ray: que des actions positives israéliennes pour aider les peuples.

oh, merci !
qu'un ancien officier israélien se porte volontaire pour liberer les ukrainiens du joug impérialiste russe: bravo !!
belle preuve d'humanisme de la part d'un ancien officier israélien d'aider un peuple vers la liberté.

il serait noble a bien des gens de tout peuple de tout pays, d'aider a liberer les gens de l'impérialisme russe qui arme le terrorisme international et censure les peuples de maniére implacable.


Dernière édition par prinu le Lun 17 Mar 2014, 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 19:20

http://www.debriefing.org/31566.html
source: debriefing.org

L'alarmante poussée de l'Europe pour isoler Israël  
Alan Dershowitz


Traduction française, par Menahem Macina, de « Europe's Alarming Push to Isolate Israel », sur le site Newsmax, 11 mars 2014.


Quand le Président Barack Obama a mis en garde contre « des retombées internationales », au cas où Israël n'adopterait pas la dernière proposition de paix américaine pour le Proche-Orient, Newsmax a demandé au professeur de Droit d'Harvard, Alan Dershowitz, de commenter la rumeur croissante d'un boycott européen d'Israël.


Pourquoi tant de descendants des Nazis et de collaborateurs des Nazis qui nous ont valu l'Holocauste, déclarent-ils à nouveau la guerre aux Juifs ?


Pourquoi assistons-nous à une telle recrudescence de l'antisémitisme et d'un antisionisme irrationnel virulent en Europe occidentale ?




Pour répondre à ces questions, il faut d'abord exposer un mythe. Il s'agit du mythe dont sont responsables les Français, les Hollandais, les Norvégiens, les Suisses, les Belges, les Autrichiens, et beaucoup d'autres Européens occidentaux, selon qui l'Holocauste fut uniquement l'œuvre des Nazis allemands, aidés peut-être par certains collaborateurs polonais, ukrainiens, lettons, lithuaniens et estoniens.


C'est faux.


L'Holocauste a été perpétré par des Européens – par des sympathisants et collaborateurs des Nazis, qui étaient Français, Hollandais, Norvégiens, Suisses, Belges, Autrichiens, et autres nationaux européens, de l'Ouest comme de l'Est.


Si le gouvernement français n'avais pas déporté vers les camps de la mort plus de Juifs que ce qui leur était demandé par les occupants allemands ; si tant de Hollandais et de Belges, ainsi que des responsables gouvernementaux, n'avaient pas collaboré aux rafles de Juifs ; si tant de Norvégiens n'avaient pas soutenu Quisling ; si les responsables gouvernementaux et les banquiers suisses n'avaient pas exploité les Juifs ; si l'Autriche n'avait pas été plus nazie que les Nazis, l'Holocauste n'aurait pas fait autant de victimes juives.


A la lumière de la complicité largement étendue de l'Europe dans la destruction des Juifs européens, l'antisémitisme et l'antisionisme irrationnellement haineux et dominant qui a émergé dans toute l'Europe de l'Ouest à l'encontre d'Israël ne devrait surprendre personne.


« Oh non ! » entendons-nous s'exclamer les apologistes européens. « Notre position est différente. Nous ne haïssons pas les Juifs. Nous haïssons seulement leur état-nation. De plus, les Nazis étaient de droite. Nous sommes de gauche, nous ne pouvons donc pas être antisémites ».


Quelle absurdité !


L'extrême gauche a un passé d'antisémitisme aussi profond et durable que l'extrême droite. La ligne qui va de Voltaire, Karl Marx, Levrenti Beria, Robert Faurisson, jusqu'aux flagellateurs de l'extrême gauche israélienne d'aujourd'hui est aussi droite que celle qui va de Wilhelm Marr, aux persécuteurs d'Alfred Dreyfus, jusqu'à Hitler.


Les Juifs d'Europe ont toujours été écrasés entre les Noirs et les Rouges – victimes de l'extrémisme, qu'il s'agisse de celui de l'ultranationalisme de Khmelnitsky, ou de l'extrême antisémitisme de Staline.


« Mais certains des plus virulents antisionistes sont Juifs, tel Norman Finkelstein, voire Israéliens, comme Gilad Atzmon. Ils ne peuvent sûrement pas être antisémites ! »


Et pourquoi pas ? Gertrude Stein et Alice Toklas ont collaboré avec la Gestapo. Atzmon, un gauchiste extrémiste, se décrit comme un juif atteint de haine de soi et fier d'être tel, et il admet que ses idées dérivent d'un antisémite célèbre.


Il nie que l'Holocauste soit historiquement prouvé mais il croit que les Juifs peuvent bien avoir tué des enfants chrétiens pour utiliser leur sang dans la confection de la Matzah de Pessach. Il pense aussi qu'il est rationnel d'incendier des synagogues.


Finkelstein croit en une conspiration juive internationale incluant Steven Spielberg, Leon Uris, Elie Wiesel et Andrew Lloyd Webber !


« Mais Israël traite mal les Palestiniens », insistent les apologistes européens « et nous sommes sensibles au malheur des opprimés. »


Non, vous ne l'êtes pas ! Où sont vos manifestations en faveur des Tibétains, des Géorgiens, des Syriens, des Arméniens des Kurdes, ou même des Ukrainiens ? Où sont vos mouvements de Boycott, Désinvestissement, Sanctions [BDS]. Où sont vos mouvements de BDS contre les Chinois, les Russes, les Cubains, les Turcs et le régime d'Assad ?


Rien que les Palestiniens, rien qu'Israël ? Pourquoi ? Ce n'est pas parce que les Palestiniens sont plus opprimés que ces autres groupes.


C'est seulement parce que leurs prétendus oppresseurs sont des Juifs et l'état-nation des Juifs. Y aurait-il des manifestations et des campagnes de BDS au profit des Palestiniens s'ils étaient opprimés par la Jordanie ou l'Égypte ?


Euh, pardon ! Les Palestiniens ont été opprimés par l'Égypte et la Jordanie. Gaza était une prison à ciel ouvert entre 1948 et 1967, quand l'Égypte était la force d'occupation. Et vous souvenez-vous de Septembre-Noir, la répression durant laquelle la Jordanie tua plus de Palestiniens qu'Israël en cent ans ? Je n'ai pas souvenance de manifestations ni de campagne BDS – il n'y en eut point, en effet.


Quand des Arabes occupent ou tuent des Arabes, les Européens n'y prêtent aucune attention. Mais quand Israël ouvre une usine de sodas à Maale Adoumim, qui, comme les Palestiniens eux-mêmes le reconnaissent, restera en possession d'Israël, dans tout futur accord de paix, Oxfam se sépare de Scarlett Johansson, parce qu'elle fait de la publicité pour une firme de sodas qui emploie des centaines de Palestiniens.


Souvenez-vous qu'Oxfam a fourni « aide et soutien matériel » à deux groupes terroristes anti-Israël, selon un groupe de juristes israéliens sis à Tel Aviv.


L'hypocrisie de tant d'extrémistes de gauche serait choquante si elle n'était pas prévisible sur la base de l'histoire sordide du traitement infligé aux Juifs par l'Europe de l'Ouest.


Même l'Angleterre, qui était dans le bon camp au cours de la guerre contre le nazisme, a une longue histoire d'antisémitisme, depuis l'expulsion des Juifs en 1290, jusqu'au célèbre Livre Blanc de 1939, qui empêcha les Juifs d'Europe de chercher asile loin des nazis dans la Palestine mandataire. Et l'Irlande qui avait hésité [sur le parti à prendre] dans la guerre contre Hitler, peut s'enorgueillir de la rhétorique anti-israélienne la plus virulente.


La simple réalité est que l'on ne peut comprendre l'actuelle guerre de la gauche d'Europe occidentale contre l'état-nation du peuple juif sans reconnaître d'abord la très longue guerre européenne contre les Juifs eux-mêmes.


Théodore Herzl avait compris l'omniprésence et l'irrationalité de l'antisémitisme européen, ce qui l'a amené à la conclusion que la seule solution du problème juif de l'Europe était, pour les Juifs européens de quitter ce bastion de la haine antijuive et de retourner à leur patrie d'origine, qui est aujourd'hui l'État d'Israël.


Rien de tout cela n'a pour but de nier les imperfections d'Israël ou la critique qu'il mérite pour telle ou telle de ses politiques. Mais ces imperfections et ces critiques méritées, ne peuvent constituer même un début d'explication et moins encore de justification de la haine disproportionnée à l'encontre de l'état-nation du peuple juif, ainsi que du silence disproportionné sur les imperfections et les critiques méritées qui sont le fait d'autres nations et groupes – en ce compris les Palestiniens.


Il n'est pas question non plus de nier que beaucoup d'individus européens et certains pays d'Europe occidentale ont refusé de succomber à la haine contre les Juifs ou leur état. C'est le cas de la République tchèque. Mais beaucoup trop d'Européens occidentaux sont aussi irrationnels dans leur haine envers Israël, que leurs ancêtres le furent à l'égard de leurs voisins juifs.


En tant qu'auteur, Amos Oz a émis l'observation pertinente que les murs de l'Europe de ses grands-parents étaient couverts de graffiti disant : « Juifs, allez en Palestine ! », et qu'il disent maintenant : « Juifs, partez de Palestine ! » – entendez : Israël.


Qui ces fanatiques Européens occidentaux croient-ils tromper ? Uniquement des idiots qui veulent être trompés pour pouvoir nier qu'ils manifestent des nouvelles variantes des vieux préjugés de leurs grands-parents.


Toute personne objective, à l'esprit ouvert, clairvoyante et au cœur généreux, doit voir le « deux poids, deux mesures » appliqué à l'état-nation du peuple juif. Ceux qui commettent cette injustice sont les descendants de ceux qui ont infligé un « deux poids, deux mesures » mortel aux Juifs d'Europe dans les années 1930 et 1940.


Honte à eux !

Alan Dershowitz *




* Professeur de droit, titulaire de la chaire Felix Frankfurter à la Faculté de Droit de Harvard. Il est diplômé du Brooklin College et de la Faculté de Droit de l'Université de Yale. Son plus récent ouvrage est autobiographique : Taking the Stand : My Life in the Law.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 20:28

prinu a écrit:

Ray a écrit:

prinu a écrit:

le danger imminent, c'est ... l'axe russe.
C'est pour cela qu'il y avait des militaires israéliens sur Maidan ?
que des actions positives israéliennes pour aider les peuples.

Vous ne manquez pas de culot.

http://www.planetenonviolence.org/Ukraine-Des-Soldats-Israeliens-Parmi-Les-Putschistes_a3303.html
http://www.voltairenet.org/article182432.html
http://alyaexpress-news.com/2014/03/qui-sont-ces-anciens-soldats-israeliens-parmi-les-combattants-de-rue-dans-la-ville-de-kiev/

Qu'ils aillent soutenir une insurrection financée par les lobbys américains, et se battre aux cotés de Svoboda qui menait la danse sur Maidan, parti ultranationaliste et antisémite (je ne parle même pas des milices néonazies), ne vous gène pas manifestement.
Mais c'est cohérent, puisque vous soutenez un état raciste qui pratique l'apartheid et commet des crimes de guerre.


Dernière édition par Ray le Lun 17 Mar 2014, 20:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 20:30

boulo a écrit:
 ...

Le texte clé est celui de Zacharie 11 , 4 - 17 , avec l'allégorie des deux pâtres et l'invective contre le " pâtre dément " , " pâtre de l'Idole , lâcheur des ovins " .

Mais je reconnaîtrai avec vous , Prinu , que le pâtre de remplacement , au cours de l'histoire religieuse , a été parfois aussi dément ( voire plus ) que le pâtre authentique ...

Ce n'est pas un motif suffisant pour tolérer que ce premier pâtre revienne à sa démence antique .

Je sais que vos ennemis sont encore plus déments , cher Prinu , mais il ne faudrait pas en faire un concours ... La surenchère n'a jamais profité à la paix .


Dernière édition par boulo le Mar 18 Mar 2014, 05:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 22:29

Cher Prinu, que vous évoque ceci:

https://www.youtube.com/watch?v=WoZOAchMvEA
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 23:00

Ray a écrit:
prinu a écrit:

Ray a écrit:

prinu a écrit:

le danger imminent, c'est ... l'axe russe.
C'est pour cela qu'il y avait des militaires israéliens sur Maidan ?
que des actions positives israéliennes pour aider les peuples.

Mais c'est cohérent, puisque vous soutenez un état raciste qui pratique l'apartheid et commet des crimes de guerre.

vous ne manquez pas de culot.

non, je ne soutiend pas, cmme vous, les fashistes racistes antioccidentaux isalmistes de Gaza, entité d'apartheid raciste commettant seul des crimes de guerre, avec la bénédiction des lobbys russopalestiniens majoritaires de l'ONU fantoche,
je soutiens la démocratie libertaire antiraciste israélienne.

et non, ce ne sont pas les "sionistes" ni les "zétazuniens", qui pissent sur la Russie de Poutine, et ses sbires, mais le peuple.
et les USA, les sionistes, les francais, les européens, l'occident, les vrais démocrates, sont prets a défendre ceux qui veuent se liberer du terrorisme palestinien international et de l'impérialisme russoiranien.

avec COURAGE, et malgré les collabos qui pensent comme vous.
http://img15.hostingpics.net/pics/586074FemenpissantsurunephotodeViktorIanoukovitch.jpg
cliquez:
Des militantes Femen urinant sur la photo du pro-russe Viktor Ianoukovitch.
vive les femen, quel courage, quels risquent elles prennent pour le combat de la liberté contre l'obscurantisme que vous adulez..
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14486
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 17 Mar 2014, 23:21

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 00:20

prinu a écrit:
je ne soutiend pas, cmme vous

Non je ne soutiens personne, je ne suis pas manichéen comme vous, et je ne fais, encore moins, comme vous le faites ici, un relai de propagande que plus personne ne lit.

Avez-vous lu, comme je vous l'avait proposé ce merveilleux livre d'Izzeldin Abuelaish "Je ne haïrai point, un médecin de gaza sur les chemins de la paix" ?

Grande figure de la médecine palestinienne, le Dr. exerce régulièrement dans les hôpitaux israéliens. Il y noue des relations étroites dépassant la haine et les préjugés. Lorsqu'une roquette israélienne frappe sa maison, tuant 3 de ses filles, il est en direct de chez lui dans une émission télévisée pour parler de la situation à Gaza. La tragédie fera le tour du monde.

Cela vous fera grand bien.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 01:14

Oh si, je démontre l'inverse:
je vous cite : vous avez écrit " vous soutenez un état raciste qui pratique l'apartheid et commet des crimes de guerre."

ce qui est faux et l'inverse, puisque la démocratie égalitaire israélienne subit l'attaque des palestiniens depuis 1921, une entité palestinienne d'apartheid refusant tout ce qui n'est pas islam, et surtout est antisémite depuis sa collusion idéologique, politique et financiére, avec adolf hitler, anti chrétiens, anti-athés. Les crimes contre les chrétiens pullulent, les chrétiens fuient massivement gaza.
deplus, seul les palestiniens commettent des crimes de guerre, crimes censurés partout, par l'ONU et des diplomates européens et nombre de médias.

vos propos démontrent ce que vous défendez, et qui vous défendez, ainsi que votre négation des faits et retournement des roles, désolé.
il n'ya aps égalité d etord entre les palestiniens et les israéliens.
les seuls agresseurs sont palestiniens depuis 1921.
la colonisation des immigré musulmans, c'est une colonisation palestinienne sur une région qui ne leur appartenait pas et ne leur a jamsi apaprtenu, c'est une colonisation par des immigrés musulmans depuis 20 pays, et sans légitimité historique contrairement aux juifs.
quand a la jurisprudence internationale, la SDN attribue TOUTE la palestine, je dis bien TOUTE, aux seuls juifs, et l'actuelle jordanie a tout les autres.
c'est celà qui compose la base juridique internationale premiére, puis les brittaniques ont voulu voler les juifs pour honorer des promesses, et manigancer le dépouillage de ce qui était attribué aux juifs par les nations du monde..  les juifs ne se sont tus, en serrant les dents, que parce que, un lopin de terre, celà leur suffisait bien quand meme pour survivre .. mais les impérialistes islamistes veulent encore dépouiller les juifs jusqu'a la trogne, au maximum, bien plus que la moitié de ce qui était attribué, tout prendre, puis les anéantir ensuite. l'Iran impérialiste et les palestiniens n'ont pas d'autres arriéres pensées.
pour eux, tout doit etre Islam, on oublie que ce sont les ottomans et arabes qui ont envahis cette région ! de quel droit divin tout doit etre Islam ?
Il y a assez de place pour qu'ils acceptent un état juif avec Jérusalem, la capitale juive. Les musulmans ont la mecque, les juifs n'ont QUE Jérusalem et Israel - c'est minuscule, celà leur suffit, nul besoin de plus-, et les chrétiens ont le vatican et une assez bonne domination culturelle en occident.
Les musulmans, qui ont déja plus de 20 pays musulmans reconnus bien à eux, peuvent vivre en paix avec ce minuscule état juif. ils le peuvent. ils doivent l'accepter sereinement. ca ne les dérange en rien. et ils s'en sortiront grandis et respectés.
L'accepter serait leur vraie victoire morale.

Les livres palestinistes font du bourrage de crane, désolé, ca pullule: s'il était si pacifiste, ce brave médecin aurait dénoncé les agresseurs palestiniens, obligeant les israéliens à sauver des vies humaines en éliminant les bases de lancement de tirs palestiniens, et aurait dénoncé l'agression palestinienne sans quoi ses filles auraient été encore bien vivantes. ses filles sont mortes hélas a cause de l'agerssion palestinienne, et non de sa réplique visant des abses de lancement, et aucunement ne visant, comme cible déclarée, des civils. paix aux ames de ses filles, tuées de la faute du hamas.
il est tellement pacifiste qu'ila déposé plainte envers Israel, qui n'est pas responsable des dommages collatéraux non volontaire liés au volontariat palestinien de tuer des civils.
s'il était pacifiste, il aurait dénoncé les chefs palestiniens fautifs de l'agression, par milliers de missiles et roquettes, qui ont amené a une necessaire et vitale réponse défensive.
qu'il dénonce d'abord l'agression palestinienne, et exprime sa compréhension qu'isarel ait protégé ses enfants en répliquant à l'agression palestinienne.
que les médias inverse les roles et les tords, est un crime impardonnable des médias.
chaque palestinien qui meurt, c'est de la faute des agresseurs palestiniens.
que les palestiniens cessent leur agression quia commmencé depuis 1921, et cessent d'inventer qu'ils ont été colonisés, ils n'étaient pas des autochtiones ayant une propriété politique d'un pasy ni d'une capitaee, ils sont des colons immigrés venus d'egypte, etc.
les palestiniens n'ont pas à envoyer des missiles sur les civils israéliens, puis frotter leurs yeux avec des oignons dés que les israéliens protégent leurs enfants.
les palestiniens n'ont qu'a ne pas agresser autrui.
cessez de renverser les roles, et de prendre la propagande pour argent comptant; ce n'est que de la propagande tant que la vérité ne sortira pas de la bouche des palestiniens.
Or les palestiniens déclarent ne pas venir de palestine, j'en ai mis les sources preuves ici meme: ils ne sont les victimes de personne sinon d'eux meme et de sinterets impérialistes iranorusses, les palestiniens sont des véritables colons immigrés étrangers à cette région. et beaucoup de palestiniens le savent fort bien mais ont peur des milices de la pensée. Les palestiniens ne sont pas libres de penser, dans leur régimé féodal d'apartheid.

Au Liban, idem; c'est l'agression du hezbollah contre les civils israéleisn, par milliers de missiles et roquettes, la cause de tout.
Les palestiniens du hezbollah ont envahis le Liban dasn les anénes 70 afin d'avoir un front pour génocider les israéliens.
les palestiniens sont la cause principale des malheurs du Liban.


Dernière édition par prinu le Mar 18 Mar 2014, 02:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 02:02


http://www.juif.org/le-mag/469,une-arme-cachee-dans-un-sac-d-enfant-la-perversion-du-terrorisme.php

source juif.org

Une arme cachée dans un sac d’enfant : la perversion du terrorisme palestinien
La nuit dernière, au cours d’une fouille de routine à un point de contrôle de la Vallée du Jourdain, des soldats de Tsahal ont saisi une arme artisanale qu’un Palestinien avait cachée dans un sac à dos d’enfant à l’intérieur de sa voiture. Pour les terroristes palestiniens, tous les moyens sont bons pour tenter de mener des attaques.

Cette nuit, un bataillon de la brigade Kfir de Tsahal a découvert une arme artisanale et des munitions à l’intérieur d’un véhicule palestinien durant une inspection de routine à un point de contrôle dans la Vallée du Jourdain.

“Le conducteur a éveillé nos soupçons”, raconte le capitaine Sefi Mor, le commandant d’un compagnie qui a mené l’inspection. “Il semblait anxieux. Nous avons donc décidé de faire de plus amples recherches dans son véhicule.” Et ils ont bien fait.

Si les soldats servant au point de contrôle n’avaient pas remarqué que l’attitude de l’homme n’était pas habituelle, ce dernier aurait pu conserver l’arme et mener une attaque contre des civils israéliens innocents.

Pour ceux qui accusent les “checkpoints” israéliens d’être un système d’humiliation contre les Palestiniens, ces armes cachées dans un sac d’enfant prouvent toute leur nécessité pour empêcher des attaques terroristes contre les civils israéliens.

De simples fouilles, telles qu’elles ont lieu en Israël ou dans tout aéroport international, permettent d’empêcher des trafics d’armes et des attaques violentes. Alors pourquoi qualifier les fouilles de ces points de contrôle israéliens d’humiliantes ?


Les chefs palestiniens volent les ames des enfants palestiniens, ils leur volent leur enfance.
C'est un crime contre l'humanité d'aprés les textes de l'ONU.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 02:15

http://www.juif.org/le-mag/471,nazisme-et-islamisme-les-waffen-ss-musulmans-reviennent.php
source juif.org

Auteur:
Ftouh Souhail
Avocat arabe en Tunisie
27 janvier 2014.


Nazisme et Islamisme, les Waffen SS Musulmans reviennent
Khadija Benguenna, journaliste vedette d’Al Jazeera: « Hitler était très tolérant envers les Waffen SS musulmans, il les laissait prier , Khadija Benguenna (1), vient de publier, en arabe, sur sa page Facebook, un commentaire saluant « l’humanité d’Hitler », qui autorisait les « soldats musulmans à faire la prière ». Elle réagissait à ces photos d’archive de la Seconde Guerre mondiale, montrant des Waffen SS musulmans en train de prier.

« Voici une image rare de musulmans de l’armée allemande, dans la Seconde Guerre mondiale, où Hitler leur avait alloué des heures de prière » explique Khadija Benguenna. Elle ajoute : « Cette photo, qui avait suscité beaucoup de débats autour de son authenticité est bien réelle, et il s’agit de musulmans bosniaques et de djihadistes tchétchènes, qui ont vécu sous l’oppression du régime communiste et laïc, aussi bien en Yougoslavie qu’en Union soviétique de l’époque, qui les ont privés du droit de prier, et leurs mosquées avaient été démolies. »

Elle précise également : « La victoire des Allemands a été l’occasion pour les musulmans de s’allier avec l’armée allemande, parce qu’ils ont retrouvé la liberté d’exercer leur foi islamique. D’autant qu’Hitler était très tolérant envers les musulmans, et il avait des savants musulmans parmi ses conseillers. »

A la fin de son commentaire, elle ajoute : « Mais étant donné que les médias sont entre les mains des Juifs, ils ont occulté cette vérité et ils ont concentré leurs efforts sur la surenchère autour de l’Holocauste. » Et termine, en s’adressant à ses arabophones : « Bientôt je vous transmettrai en deux parties les positions d’Hitler envers les musulmans. »

Khadidja Benguenna est une icône du monde arabe !

Elle a été la première présentatrice arabe d’Al Jazeera à mettre le hidjab. En 2007, le magazine Forbes la classe comme l’une des dix femmes les plus influentes du monde arabe. En 2008, elle reçoit Le Prix des femmes des médias arabes. Puis en décembre 2011, Le Prix des Droits de l’Homme de l’Institut Euro-arabe.

Elle s’est notamment engagée à maintes reprises en faveur de la promotion de la femme arabe, soulignant entre autres l’importance du rôle des femmes dans les médias. Et elle utilise maintenant sa notoriété pour la promotion de l’image d’Hitler…

Elle fait sans complexe l’apologie du Führer parce qu’il autorisait la prière aux soldats musulmans, dont certains ont servi dans des camps d’extermination. Et elle porte une accusation antisémite explicite, mais si banale, contre les Juifs, en leur reprochant d’avoir « les mains sur les médias ».

La Ligue Anti-diffamation (ADL), et le Centre Simon Wiesenthal, organisation juive américaine des droits de l’Homme, n’ont pas encore réagi – ils ne sont pas encore informés. Les critiques acerbes de Khadidja Benguenna contre Israël prennent maintenant une toute autre tournure… Son admiration pour le fondateur du nazisme rappelle l’admiration, en 1943, du Grand Mufti de Jérusalem, le sinistre Amin el-Husseini, qui avait formé des troupes musulmanes bosniaques – les « Divisions Hanjar » (Sabre)- sorte de Waffen SS musulmans, qu’il avait personnellement recrutées pour Hitler. Hanjar devint la division nazie la plus importante du troisième Reich (26 000 hommes) et participa activement au génocide des populations serbes et juives (3).

Le Mufti, sponsorisé par l’Allemagne nazie, participa à la solution finale. Il se rendit en mars 1944 à Auschwitz, le plus grand camp de concentration et d’extermination d’Europe, où il admonesta les gardes, près des chambres à gaz, en leur enjoignant de travailler plus diligemment. De 1940 à 1945, environ 1.1 million d’hommes, de femmes et d’enfants, dont un million de Juifs d’Europe, ont péri en ce lieu. Il y a quelques jours, le monde civilisé célébrait le 68e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

Et voilà qu’une célèbre journaliste arabe, nostalgique du nazisme, adoratrice d’Hitler, qui a permis la prière des Waffen SS musulmans, rappelle, si besoin est, les liens ayant existé et qui existent encore, entre les nazis et le terrorisme musulman.

Khadija Benguenna est diplômée de l’Institut des Sciences politiques et de l’Information (ISPI) de l’Université d’Alger. Après un séjour en France, elle a travaillé à Radio Suisse international. Elle part en 1996 rejoindre l’équipe d’Al Jazeera au Qatar. Elle s’est fait remarquer pour ses émissions d’actualité politique internationale, ainsi que pour ses programmes sociaux et religieux, ce qui lui permet d’interviewer de nombreux acteurs du monde politique, dont Mouammar Khadafi ou Mahmoud Ahmadinejad, et d’autres personnalités comme Dominique de Villepin ou Carla Bruni-Sarkozy. (3) Des sources arabes décrivent cette division musulmanes formée par des officiers nazis allemands comme "la crème de l’Islam" Pendant la Guerre 39-45, à part ces volontaires musulmans bosniaques dans l’armée allemande nazie, d’autres musulmans d’Afrique du Nord ont travaillé dans la Brigade nord africaine, formée à Paris dans les milieux de l’immigration par les agents français de la Gestapo. Cette brigade a participé au ratissage des maquis en Dordogne. Les livres d’histoire rapportent la cruauté de ces collabos musulmans, et leurs nombreux crimes contre des Résistants. On évite souvent, malhonnêtement, de parler de cela.

Auteur:
Ftouh Souhail
Avocat arabe en Tunisie
27 janvier 2014.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 13:26

En fait, le palestinisme déstructure l'histoire, les faits.
le palestinisme invente une victimisation.
nous parlons d'agresseurs palestiniens depuis 1921, qui se posent en victimes.
nous parlons de gens venus d'ailleurs qui se prétendent venir anciennement de là, les palestiniens, ca n'existe pas. cette notion n'existait pas, elle n'a été crée que dans les années 60, et pour une seule raison: les arabes refusaient un état juif a coté d'eux. meme légitime, meme humaniste, meme libertaire, meme n'ayant fait de mal a quiconque, meme n'ayant pris la terre de personne.
La victimisation palestinienne, infondée, chimérique, retournant les valeurs et les roles,n'est qu'un moyen légal d'avoir des défenseurs, le mythe palestinien est un leurre.
Il y a déja eu un précédent historique identique: les antisémites européens se prétendaient victimes des juifs.
La chimére est du meme ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 13:36

prinu a écrit:

La chimére est du meme ordre.

Comme la chimère des millions de Palestiniens manifestants à Bruxelles en 1978-1979 ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 17:50

Non, vos chiffres sont de votre invention.
j'étais enfant, et j'ai juste entendu un adulte parler d'un million de manifestants, et c'était peut etre une facon de s'étonner du monde présent.
Par contre, j'ai vu la violence et la dangerosité des palestinistes.
Moi j'étais présent durant cette manifestation, aussi, votre mauvaise foi, on en a rien à faire.

c'est tout autour du monde qu'il y eu des manifestations arabes contre le traité de paix Sadate-Begin, à cette époque, et toute la presse internationale en a fait écho. Ils révaient tous de détruire Israel, point barre, ils étaient tous contre la paix !

vous pouvez sauter sur votre table, comme les communistes le fesaient quand l'armée américain est allé libéré l'Ile de la Grenade en 1983 , Ile auparavent renversée par les marxistes en 1979 puis envahie par les militaires communistes cubains. Un « Conseil militaire révolutionnaire », dirigé par le général Hudson Austin, allié de Bernard Coard, prend le pouvoir et décrète un couvre-feu dont toute violation sera punie de mort.


Mais les démocraties n'allaient pas baisser les bras !!!
Les USA ont libérés fort heureusement cette Ile !!
Il y a eu cent morts seulement , mais il y en aurait eu dix mille, qu'importe: LIBERES !
Le 25 octobre est devenu une fête nationale à la Grenade sous le nom de Thanksgiving Day.
Libérés !
BRAVO !

Les islamomarxistes avaient beuglés comme vous le faites, l'ONU déja fantoche avait émis un avis négatif, et on s'en fout complétement: vive la liberté !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 19:13

prinu a écrit:
...
j'étais enfant, et j'ai juste entendu un adulte parler d'un million de manifestants, et c'était peut etre une facon de s'étonner du monde présent.
...


Ce témoin devait être un grand émotif ou un marseillais . Mais vous , en tant qu'adulte revisitant vos souvenirs d'enfance , vous auriez pu rectifier le chiffre , cher Prinu , surtout face à d'autres témoins comme moi , présents au travail à ce moment-là et qui n'ont pas eu d'écho . Vous êtes inexcusable d'avoir tenté de nous influencer . Mais c'est un détail , je vous l'accorde pour clore l'incident .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 22:10

avez vous noté que j'ai d'abord dit sur ce site que ce chiffre je l'avais entendu d'un adulte dans la foule.  je n'ai fait que dire ce que j'ai vu et entendu.
Je ne regardait pas les infos et les journaux, sinon par hazard.
A l'époque, la politique ca ne m'interessait pas. (c'était plutot Spirou..)

vos propos sur le chiffre, ce n'est pas grave,
ce qui est grave c'est de douter d'une manif en se moquant, et quand j'ai lu ici que j'affabulerait quand à cette manif.

On trouve des traces d'informations que de nombreuses manifestations de musulmans dans le monde ont eu lieu contre le traité de Paix Begin-Sadate.
Avec comme résultat l'assassinat de Sadate.
Alors quoi d'étonnant pour Bruxelles, ou l'immigration maghrébine est plus forte qu'a Paris.

Surement y en a t il eu aussi à Paris ou dans d'autres capitales d'europe également, là ou l'immigration maghrébine est forte.


Dernière édition par prinu le Mar 18 Mar 2014, 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 18 Mar 2014, 22:15

On a mis ici un extrait du documentaire de propagande palestiniste radicale de france 2 "un oeil sur la planéte", qui contient une diffamation mensongére toutes les dix secondes.

Le crif a réalisé un film pour démonter ce reportage diffusé par France 2, avec des preuves des diverses diffamations et mensonges historiques diffusés à des millions de téléspectateurs.
Ce qui mériterait un procés, bien que des plaintes avaient été déposées contre France 2.

voici la réponse
"Droit de regard"

Film réalisé par le conseil Représentatif des Institutions juives de France
34 minutes, bonne vision.

Mettez le son.






Ces vidéos sont souvent en berne, ou en saccades, car des hackers palestinistes, antisémites ou marxistes (ou les trois) attaquent youtube par plusieurs milliers de connexions en meme temps, pour les bloquer.
les auteurs l'autorisent, et pousse a le diffuser, sans demander de droits, vous pouvez l'avoir gratos sur la mule.
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite
» Antisionisme = Antisémitisme par Martin Luther King
» le mythe du méchant israelien contre le gentil palestinien
» Le pape François invite Palestiniens et Israéliens au Vatican prier pour la paix
» Qu'est-ce-que le sionisme? Différents points de vue sur le sionisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: