DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Abenader



Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Mer 12 Mar 2014, 21:51

J'hallucine de lire autant de stupidités sur mon compte alors que vous ne me connaissez pas.

Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Mer 12 Mar 2014, 21:52

Cécile a écrit:
La stérilité ne peut être reprochée à personne.

Mais je ne savais pas que Abenader était ce Chris Prol... bof...

C'était son pseudo ici avant de devenir Abenader. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Mer 12 Mar 2014, 22:06

Abenader a écrit:
J'hallucine de lire autant de stupidités sur mon compte alors que vous ne me connaissez pas.

Je viens de vous répondre en privé. Merci pour la mise au point.
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 14:57

Abenader a écrit:
J'hallucine de lire autant de stupidités sur mon compte alors que vous ne me connaissez pas.

Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.


Quelles stupidités? Je n'ai fait que vous citer (voir le lien plus haut).

Maintenant, vous êtes sédévacantiste et ne cessez de nous dire que tous les sacrements célébrés depuis 50 ans sont invalides. J'en conclu que vous n'êtes pas dans un état de mariage sacramentel valide selon vos dires, c'est tout.

Comme de quoi le beurre et l'argent du beurre sont des notions très élastiques selon qu'on les applique aux autres ou à soi.

Je ne demande qu'à vous lire et nous dire qu'il y a méprise entre Abenader et Chris Prols.

Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 16:55

Citation :
vous êtes sédévacantiste et ne cessez de nous dire que tous les sacrements célébrés depuis 50 ans sont invalides

Je ne suis pas sédévacantiste, je suis catholique.

De plus, le baptême et le mariage sont encore valides.

Le baptême parce qu'étant donné son importance vitale, les conditions de validité sont très larges (n'importe qui peut baptiser, s'il utilise de l'eau et la formule sacramentelle en ayant l'intention de baptiser), et la mariage, car ce sont les époux qui sont les ministres du sacrement.

Maintenant, vous ne croyez pas qu'on a assez phantasmé sur ma pauvre personne ne représantant aucun intérêt ? Et que les attaques personnelles que je subis ne sont là que pour cacher le manque drastique d'arguments concernant le sujet ?

Ce qui fait que, RE:

Abenader a écrit:
Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.


Parce que si vous avez l'intention de faire trois pages sur mes pseudos, vous êtes mal...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 17:05

Abenader a écrit:
Citation :
vous êtes sédévacantiste et ne cessez de nous dire que tous les sacrements célébrés depuis 50 ans sont invalides

Je ne suis pas sédévacantiste, je suis catholique.

De plus, le baptême et le mariage sont encore valides.

Le baptême parce qu'étant donné son importance vitale, les conditions de validité sont très larges (n'importe qui peut baptiser, s'il utilise de l'eau et la formule sacramentelle en ayant l'intention de baptiser), et la mariage, car ce sont les époux qui sont les ministres du sacrement.

Maintenant, vous ne croyez pas qu'on a assez phantasmé sur ma pauvre personne ne représantant aucun intérêt ? Et que les attaques personnelles que je subis ne sont là que pour cacher le manque drastique d'arguments concernant le sujet ?

Ce qui fait que, RE:

Abenader a écrit:
Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.


Parce que si vous avez l'intention de faire trois pages sur mes pseudos, vous êtes mal...

Et oui ! La messe n'est plus valable. D'ailleurs, la Sainte Cène ne fut pas une messe valide car Jésus ne portait pas le manipule ...  siffler 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 17:40

Abenader a écrit:
Citation :
vous êtes sédévacantiste et ne cessez de nous dire que tous les sacrements célébrés depuis 50 ans sont invalides

Je ne suis pas sédévacantiste, je suis catholique.

De plus, le baptême et le mariage sont encore valides.

Le baptême parce qu'étant donné son importance vitale, les conditions de validité sont très larges (n'importe qui peut baptiser, s'il utilise de l'eau et la formule sacramentelle en ayant l'intention de baptiser), et la mariage, car ce sont les époux qui sont les ministres du sacrement.
Maintenant, vous ne croyez pas qu'on a assez phantasmé sur ma pauvre personne ne représantant aucun intérêt ? Et que les attaques personnelles que je subis ne sont là que pour cacher le manque drastique d'arguments concernant le sujet ?

Ce qui fait que, RE:

Abenader a écrit:
Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.


Parce que si vous avez l'intention de faire trois pages sur mes pseudos, vous êtes mal...

Vous avez raison de dire que ce sont les époux qui sont les ministres du sacrement.

Mais comme le dit le catéchisme de Pie X auquel vous vous référez souvent, le contrat naturel que s'échange les époux est élevé à la dignité de sacrement en présence d'un ministre ordonné de l'Église qui sanctionne au nom de l'Église l'union des époux.

Bonne réflexion!
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 18:01

giacomorocca a écrit:
Abenader a écrit:
Citation :
vous êtes sédévacantiste et ne cessez de nous dire que tous les sacrements célébrés depuis 50 ans sont invalides

Je ne suis pas sédévacantiste, je suis catholique.

De plus, le baptême et le mariage sont encore valides.

Le baptême parce qu'étant donné son importance vitale, les conditions de validité sont très larges (n'importe qui peut baptiser, s'il utilise de l'eau et la formule sacramentelle en ayant l'intention de baptiser), et la mariage, car ce sont les époux qui sont les ministres du sacrement.
Maintenant, vous ne croyez pas qu'on a assez phantasmé sur ma pauvre personne ne représantant aucun intérêt ? Et que les attaques personnelles que je subis ne sont là que pour cacher le manque drastique d'arguments concernant le sujet ?

Ce qui fait que, RE:

Abenader a écrit:
Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.


Parce que si vous avez l'intention de faire trois pages sur mes pseudos, vous êtes mal...

Vous avez raison de dire que ce sont les époux qui sont les ministres du sacrement.

Mais comme le dit le catéchisme de Pie X auquel vous vous référez souvent, le contrat naturel que s'échange les époux est élevé à la dignité de sacrement en présence d'un ministre ordonné de l'Église qui sanctionne au nom de l'Église l'union des époux.

Bonne réflexion!

Oups... Touché coulé!
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 19:37

Citation :
Mais comme le dit le catéchisme de Pie X auquel vous vous référez souvent, le contrat naturel que s'échange les époux est élevé à la dignité de sacrement en présence d'un ministre ordonné de l'Église qui sanctionne au nom de l'Église l'union des époux.

CQF vachement D.
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 20:26

Abenader a écrit:
Citation :
Mais comme le dit le catéchisme de Pie X auquel vous vous référez souvent, le contrat naturel que s'échange les époux est élevé à la dignité de sacrement en présence d'un ministre ordonné de l'Église qui sanctionne au nom de l'Église l'union des époux.

CQF vachement D.

Puisque vous en redemandé, voici d'autres passages du catéchisme de Saint Pie X qui a presque valeur d'évangile pour vous:

Que faut-il pour contracter validement le mariage chrétien ?

Pour contracter validement le mariage chrétien, il est nécessaire d'être libre de tout empêchement dirimant du mariage et donner librement son consentement au contrat du mariage devant son curé (ou un prêtre délégué par lui) et deux témoins.


Les fidèles sont-ils obligés de manifester à l'autorité ecclésiastique les empêchements de mariage qu'ils connaissent ?

Les fidèles sont obligés de manifester à l'autorité ecclésiastique les empêchements de mariage qu'ils connaissent ; et c'est pour cela que les curés publient les bans.


Qui a le pouvoir d'établir des empêchements de mariage, d'en dispenser et de juger de la validité du mariage chrétien ?

Il n'y a que l'Eglise qui ait le pouvoir d'établir des empêchements et de juger de la validité du mariage entre chrétiens, comme il n'y a qu'elle qui puisse dispenser des empêchements qu'elle a établis.


Pourquoi n'y a-t-il que l'Eglise qui ait le pouvoir d'établir des empêchements et de juger de la validité du mariage ?

Il n'y a que l'Eglise qui ait le pouvoir d'établir des empêchements, de juger de la validité du mariage et de dispenser des empêchements qu'elle a établis, parce que, dans le mariage chrétien, le contrat lui-même tombe sous le pouvoir de l'Eglise à laquelle seule Jésus-Christ a donné le droit de faire des lois et de porter des décisions dans les choses saintes.

Dans quelle condition seraient des époux qui vivraient ensemble unis seulement par le mariage civil ?

Des époux qui vivraient ensemble unis seulement par le mariage civil seraient dans un état habituel de péché mortel, et leur union resterait toujours illégitime devant Dieu et l'Eglise.



Bonne réflexion mon cher Abenader, car à première vue, vous chercher le beurre et l'argent du beurre.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 21:07

RE:

Abenader a écrit:

Ce qui fait que, RE:

Abenader a écrit:
Cela montre à quel point vous n'avez aucun argument à opposer à ceci:

Abenader a écrit:
Alors qu'ils fassent cesser leur état de péché, et là, ils pourront communier !

Non, ce qu'ils veulent, c'est le beurre et l'argent du beurre; continuer à vivre dans le péché mortel et en même temps communier.

C'est ça, la voie du publicain ?

et donc que j'ai raison sur toute la ligne.


Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Jeu 13 Mar 2014, 21:45

Mais c'est p.tit Mussolini de mes deux finalement qui se cache. Contre-argumentez au lieu de réagir ainsi, pauvre souffreteux.
Revenir en haut Aller en bas
colchique



Masculin Messages : 98
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Sam 22 Mar 2014, 18:11

Matthieu 5, 32 : « Quiconque répudie sa femme , excepté pour cause de fornication , la rend adultère ..."
"fornication " est la traduction littérale du mot grec "porneïa" en Mat 5, 32 (racine de "pornographie") traduit par "fornicatio" dans la vulgate.
Ce mot grec ("porneïa") désignait toute débauche sexuelle , la plus courante étant l'adultère. Les différentes formes de "porneïa" sont répertoriées dans la Bible au chapitre 18 du Lévitique , avec les sanctions correspondantes au chapitre 20 .
Dans la phrase de Jésus traduite en grec par S.Matthieu , "Quiconque" est théoriquement un mari ordinaire , dont l'union avec son épouse n'était pas illégitime au regard de la Loi juive.
Donc : ne pas traduire "porneïa" par "union illégitime".
La répudiation n'était pas la séparation des époux vivants seuls chacun de son côté , mais la dissolution de leur mariage avec une lettre de divorce délivrée par le mari à son épouse répudiée pour qu'elle puisse se remarier.(cf. Deutéronome 24/2)
Jésus a interdit qu'un mari répudie sa femme légitime (c'était relativement fréquent quand l'épouse cessait de plaire et qu' une autre femme était convoitée).
Jésus a interdit qu'un mari répudie sa femme légitime , à une exception près : Quand l'épouse se livrait à la "porneïa" (quand elle se prostituait ou était sexuellement débauchée).
Dans ce cas exceptionnel , Jésus admettait qu'un mari répudie sa femme conformément à la Loi juive
(Il devait lui fournir une lettre de divorce pour qu'elle puisse se remarier légitimement).
Il n'y a aucune raison de penser que le mari bafoué ne devait pas se remarier tout aussi légitimement , et si l'on comprend bien de nos jours la règle fixée par Jésus , ce qui est valable pour un mari bafoué est tout aussi valable pour une épouse bafouée , et la débauche commise par l'un des époux justifie un divorce et un remariage sans contrevenir à la règle fixée par Jésus.
L'exception admise par Jésus a été mal traduite et mal interprétée pendant des siècles , au cours desquels les "divorcés-remariés" ont été traités en parias , et sermonnés par des célibataires qui se pardonnaient mutuellement leurs éventuelles débauches , pour qu'ils ne se révoltent pas mais acceptent leur statut avec humilité. La contravention était-elle du côté que l'on croit ?

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Sam 22 Mar 2014, 18:30

Les orthodoxes quant à eux le reconnaissent cette exception évoquée par le Christ lui-même. Il est vrai cependant qu'ils ont tendance à accorder le divorce un peu trop aisément.
Revenir en haut Aller en bas
colchique



Masculin Messages : 98
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 09:12

..Les Protestants aussi admettent cette exception , et ses conséquences sur le lien conjugal.
Trop de souplesse d'un côté (?) , trop de rigidité de l'autre (!) , le bon sens se trouve vraisemblablement dans le juste milieu.
Toujours est-il que le divorce admis par Jésus en cas de fornication de l'un des époux devrait faire autorité quand on situe son enseignement au dessus de toute autre considération , notamment le souci d'éviter les problèmes de succession qui auraient déstabilisé les monarchies.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 09:17

colchique a écrit:

Toujours est-il que le divorce admis par Jésus en cas de fornication de l'un des époux devrait faire autorité quand on situe son enseignement

C'est une erreur de traduction.

L'expression de Jésus est "hormis cas d'union NON LEGITIME" (ca veut dire s'il n'y a pas eu de mariage valide).

Et c'est logique : si le mariage chrétien est l'image du comportement de Dieu vis-à-vis de nous, pensez-vous que Dieu divorce de nous et nous répudie quand nous péchons mortellement contre lui ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 11:19

Arnaud Dumouch a écrit:
colchique a écrit:

Toujours est-il que le divorce admis par Jésus en cas de fornication de l'un des époux devrait faire autorité quand on situe son enseignement

C'est une erreur de traduction.

L'expression de Jésus est "hormis cas d'union NON LEGITIME" (ca veut dire s'il n'y a pas eu de mariage valide).

Et c'est logique : si le mariage chrétien est l'image du comportement de Dieu vis-à-vis de nous, pensez-vous que Dieu divorce de nous et nous répudie quand nous péchons mortellement contre lui ?

Vous vous basez sur quoi pour dire que c'est une mauvaise traduction sinon que ça serait contraire à votre vision du mariage chrétien ?  colchique s'explique à partir du grec, lui au moins.

Pouvez-vous contredire ce que dit colchique par rapport à la signification de "porneia" ? là est la question.
Si vous pouvez, alors vous avez raison; si vous ne pouvez pas; alors il vous serait impossible de nier la réalité et que cela vous dérange dans votre vision du mariage chrétien n'a aucune importance. (on ne se justifie pas par rapport à des opinions)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 11:38

Je me base sur la logique théologique : Si Jésus dit :
Citation :

Matthieu

19,3 Des Pharisiens s'approchèrent de lui et lui dirent, pour le mettre à l'épreuve : "Est-il permis de répudier sa femme pour n'importe quel motif?"

19,4 Il répondit : "N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès l'origine, les fit homme et femme,

19,5 et qu'il a dit : Ainsi donc l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair?

19,6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien! ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer"

19,7 "Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie ?"

19,8 "C'est, leur dit-il, en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; mais dès l'origine il n'en fut pas ainsi.

19,9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme - pas pour "union illégitime" - et en épouse une autre, commet un adultère. Si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. Et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère. "

S'il dit de pardonner 7 fois 77 fois, ce n'est pas pour exclure l'adultère du conjoint !

De plus, cette phrase légitimerait tout : "Je couche avec celle que je considère comme ma future nouvelle femme, et hop mon mariage est annulé et je peux me remarier". Cette objection est si évidente que les Eglises orthodoxes refusent de remarier les personnes qui ont commis l'adultère.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 12:08

Mais la personne qui a commis l'adultère, ne pourrait pas se remarier, contrairement au cocu.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9375
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 13:33

Zarus a écrit:
...

Pouvez-vous contredire ce que dit colchique par rapport à la signification de "porneia" ? là est la question.  ...

Contredire , non en ce qui me concerne . Mais actualiser , oui .

Le sens des mots évolue en même temps que la société qui l'emploie . Porneia désigne à mon avis , la provocation érotique , lucrative ou non . En ce 21e siècle et dans le contexte , je le traduirais par " nymphomanie " ( une maladie ) .

Mais en matière de normes religieuses , le dernier mot ne revient pas aux traducteurs ou aux exégètes mais à l'Eglise ( ce que tu lieras sur terre , sera lié dans le Ciel , etc . ) .
Je fais donc confiance , jusqu'à plus ample informé , à M. Dumouch , expert des normes ecclésiales .
Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 14:25

Arnaud Dumouch a écrit:
Je me base sur la logique théologique : Si Jésus dit :
Citation :

Matthieu

19,3 Des Pharisiens s'approchèrent de lui et lui dirent, pour le mettre à l'épreuve : "Est-il permis de répudier sa femme pour n'importe quel motif?"

19,4 Il répondit : "N'avez-vous pas lu que le Créateur, dès l'origine, les fit homme et femme,

19,5 et qu'il a dit : Ainsi donc l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair?

19,6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien! ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer"

19,7 "Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie ?"

19,8 "C'est, leur dit-il, en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; mais dès l'origine il n'en fut pas ainsi.

19,9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme - pas pour "union illégitime" - et en épouse une autre, commet un adultère. Si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. Et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère. "

S'il dit de pardonner 7 fois 77 fois, ce n'est pas pour exclure l'adultère du conjoint !

De plus, cette phrase légitimerait tout : "Je couche avec celle que je considère comme ma future nouvelle femme, et hop mon mariage est annulé et je peux me remarier". Cette objection est si évidente que les Eglises orthodoxes refusent de remarier les personnes qui ont commis l'adultère.

Je suis désolé mais votre "logique théologique" (qui dans votre cas semble désigner votre manière dont vous justifiez vos conclusions avec vos conclusions) ne vaut rien contre quelque chose d'aussi concret que la signification d'un mot.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9375
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 16:01

Zarus a écrit:
...
Je suis désolé mais votre "logique théologique" (qui dans votre cas semble désigner votre manière dont vous justifiez vos conclusions avec vos conclusions) ne vaut rien contre quelque chose d'aussi concret que la signification d'un mot.

...laquelle peut varier avec le temps ...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 16:27

En fait les variations sont uniquement de l'ordre d'autres facettes similaires qui dans ce cas peuvent
s'ajouter avec une signification. Prenez à titre d'exemple la pornographie, elle peut s'ajouter dans la
signification du mot car étant du domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 17:46

Après le problème avec la logique d'Arnaud ici, c'est qu'il semble remettre la signification de ce mot sans preuves tangibles juste car cela ne colle pas à sa vision du mariage.

Que la signification des mots peut changer, ne change pas le fait que quand ce texte à été écrit, il a été fait avec une signification précise.
Dire que le changement de la langue, même appuyé par l'autorité ecclésiale, change le sens originel de l'écrit est absurde. (un changement rétroactif ?)

Que l'analyse linguistique ne fasse pas l'unimanité d'accord, mais dire que l'Eglise aurait toujours raison même quand les faits sont contre elles, c'est faire preuve de la même inconscience qui à poussé certains à obeir à l'Eglise en participant à l'inquisition ou aux guerres saintes.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 21:20

Zarus a écrit:

Je suis désolé mais votre "logique théologique" (qui dans votre cas semble désigner votre manière dont vous justifiez vos conclusions avec vos conclusions) ne vaut rien contre quelque chose d'aussi concret que la signification d'un mot.

Je ne suis pas d'accord. L'expression grecque "Union illégitime", traduite par "union sexuelle illégitime = adultère est déjà une interprétation.

L'Eglise catholique interprète par "mariage non valide". Et c'est cohérent.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9375
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 22:28

Zarus a écrit:
...

Que la signification des mots peut changer, ne change pas le fait que quand ce texte à été écrit, il a été fait avec une signification précise.
...
...

Parfaitement . C'est donc bien le rôle du traducteur de chercher un autre mot contemporain pour tenter d' exprimer la signification précise de l'époque , qui est perdue .

C'est pourquoi j'ai proposé le terme " nymphomanie " .
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 23:02

Mais la nymphomanie à beau être une pathologie, mais une nymphomane peut être fidèle, alors que c'est son mari qui en est épuisé. Pouffer de rire

Donc, je ne vois pas la pertinence d'associer la nymphomanie avec ''porneia''. siffler 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Dim 23 Mar 2014, 23:19

Arnaud Dumouch a écrit:
Zarus a écrit:

Je suis désolé mais votre "logique théologique" (qui dans votre cas semble désigner votre manière dont vous justifiez vos conclusions avec vos conclusions) ne vaut rien contre quelque chose d'aussi concret que la signification d'un mot.

Je ne suis pas d'accord. L'expression grecque "Union illégitime", traduite par "union sexuelle illégitime = adultère est déjà une interprétation.

L'Eglise catholique interprète par "mariage non valide". Et c'est cohérent.


Non Arnaud, L'expression grecque de ''Porneia'' n'est pas strictement ''Union illégitime''. pukel Dois-je ajouter ici à partir d'un site
la définition de ce terme grec? Rolling Eyes

Bon allons s'y:

PORNEIA:
Relation sexuelle illicite
Adultère, fornication, homosexualité, moeurs d'une lesbienne, relation avec des animaux etc
Relation sexuelle avec un proche parent; Lévitique 18
Relation sexuelle avec un ou une divorcée; Marc 10.11,12
Métaphorique le culte des idoles
De la souillure de l'idolâtrie, provenant de la consommation de sacrifices offerts aux idoles


Généralement traduit par :
Impudicité, infidélité, prostitution

L'origine de ''PORNEIA'' est "Porneuo"

Donc la définition de ''Porneuo''
Prostituer son corps à la convoitise d'un autre
Se livrer à une relation sexuelle illicite
Commettre la fornication
Métaphorique être adonné à l'idolâtrie, adorer les idoles
Permettre à un autre de nous conduire à l'idolâtrie

Généralement traduit par:
Se livrer à l'impudicité

On continue?

Origine de ''PORNEUO'' est ''PORNE''

Définition de ''PORNE''

Une femme qui vend son corps pour un usage sexuel
Une prostituée, une fille de joie, qui se livre à la souillure pour l'appât du gain
Toute femme satisfaite d'une relation sexuelle illicite, que ce soit pour le gain ou par luxure
Métaphorique une idolâtre
De "Babylone" c'est à dire Rome, le siège principal de l'idolâtrie

Généralement traduit pas:

Prostituée, impudique

Origine de ''PORNE'' est ''PORNOS''

Définition de ''PORNOS''
Un homme qui prostitue son corps et le loue à la convoitise d'un autre
Un prostitué
Homme qui se complaît dans la relation sexuelle illicite, un qui fornique

Généralement traduit par:
Impudique

Origine de ''PORNOS'' est ''PIPRASKO''

Définition de ''PIPRASKO''

Vendre
Prix, celui qui est en esclavage
Maître à qui est vendu un esclave
Métaphorique
Vendu au péché, entièrement sous le contrôle de l'amour du péché
De celui obligé de se livrer entièrement à la volonté d'un autre

Source: Enseignes-moi Bible http://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-grec-peran-4008.html


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 02:04

:beret: Autrement dit : Si c'était le sens, il est permis de répudier son conjoint pour tout motif de faiblesse sexuelle !

D'après vous, le texte devient :
Citation :
"Mt 19,9 Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme - sauf pour tout cas de fornication (masturbation, Adultère, fornication, homosexualité, moeurs d'une lesbienne, relation avec des animaux, Relation sexuelle avec un proche parent, Relation sexuelle avec un ou une divorcée, visite sur un site Internet porno, etc." - et en épouse une autre, commet un adultère. Si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. Et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère. "

Comment détourner l'Ecriture du sens qu'en donne l'Esprit Saint et réintroduire la répudiation et le divorce ! Laughing


Je vais vous dire, cher Ysov, votre explication aberrante du point de vue de la théologie, au nom d'une étymologie discutable. Elle fait de nouveau du christianisme une religion du Livre et oublie qu'elle est d'abord celle de la Tradition qui a produit le Livre, portée par l'Esprit.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 24 Mar 2014, 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 08:31

boulo a écrit:
Zarus a écrit:
...

Que la signification des mots peut changer, ne change pas le fait que quand ce texte à été écrit, il a été fait avec une signification précise.
...
...

Parfaitement . C'est donc bien le rôle du traducteur de chercher un autre mot contemporain pour tenter d' exprimer la signification précise de l'époque , qui est perdue .

C'est pourquoi j'ai proposé le terme " nymphomanie " .

La nymphomanie ne concerne que les femmes...! N'oubliez pas le "donjuanisme "!  siffler 
Revenir en haut Aller en bas
colchique



Masculin Messages : 98
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 09:53

S. Aug. (serm. sur la mont., 25). "En cherchant à entraver le renvoi de la femme, Notre-Seigneur a fait comprendre autant qu'il a pu aux hommes les plus durs, qu'il réprouvait le divorce. Pour confirmer ce principe que le renvoi lui-même ne doit pas avoir lieu facilement, il ne lui reconnaît qu'un seul motif, la seule cause de fornication: «Si ce n'est pour cause de fornication». Quant aux autres peines du mariage, quelque multipliées qu'elles soient, il veut qu'on les supporte avec courage dans l'intérêt de la foi conjugale."
+ Vulgate : "fornicatio"
Introduire la notion de légitimité dans l"exception admise par Jésus en détourne le sens pour éviter un hiatus entre sa Parole et le droit canon. C'est bien l'immoralité de la "coucherie" qui en fait une exception à l'interdiction du divorce et non pas son illégalité par rapport à la Loi.
Selon la Loi (Lev 20, 1) l'adultère devait être punie de mort.
Selon Mat 5, 32 (et 19, 9) la fornication est l'exception à l'interdiction du divorce.
Le mariage est un lien sacré (Mat 19, 1-8) et le divorce est interdit...SAUF EXCEPTION.
La nymphomanie conduit à la fornication , mais ce n'est pas la nymphomanie qui est l'exception , c'est sa conséquence en acte.
Traduire "porneïa" par "union illégitime" contredit à la fois la lettre et l'esprit de Mat 5, 32 et 19, 9, pour des motifs canoniques multiséculaires à la fois sectaires et injustes.
Revenir en haut Aller en bas
colchique



Masculin Messages : 98
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 09:57

Doublon


Dernière édition par colchique le Lun 24 Mar 2014, 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 11:43

Cécile a écrit:
boulo a écrit:
Zarus a écrit:
...

Que la signification des mots peut changer, ne change pas le fait que quand ce texte à été écrit, il a été fait avec une signification précise.
...
...

Parfaitement . C'est donc bien le rôle du traducteur de chercher un autre mot contemporain pour tenter d' exprimer la signification précise de l'époque , qui est perdue .

C'est pourquoi j'ai proposé le terme " nymphomanie " .

La nymphomanie ne concerne que les femmes...! N'oubliez pas le "donjuanisme "!  siffler 

 Thumright salut 

C'est bien plus fréquent!

 heureux 
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 12:22

Et tout aussi pathologique !  pale 
Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 12:54

Arnaud Dumouch a écrit:

Je vais vous dire, cher Ysov, votre explication aberrante du point de vue de la théologie, au nom d'une étymologie discutable. Elle fait de nouveau du christianisme une religion du Livre et oublie qu'elle est d'abord celle de la Tradition qui a produit le Livre, portée par l'Esprit.

Donc l'avis de la Tradition change des faits concrets ?
J’espère que vous vous exprimez mal et je pense que vous devriez insister sur le grec pour voir si cette étymologie est correcte ou pas; car si l'infaillibilité de la Tradition fonctionne ainsi (pouvoir nier les faits en dehors de toute logique); alors ce n'est qu'une sacrée fumisterie !
Surtout que pour établir cette Tradition; il faudrait d'abord voir si cela est possible dans l’Écriture, si celle-ci n'a aucune valeur sans cette Tradition; alors la véracité de cette Tradition en deviendrait invérifiable. (Une chaine sans fin de justification circulaire invérifiable)

Vos arguments ont tendance à être circulaires...

De toute façon; je vois pas comment vous pouvez analyser un texte en ayant si peu le souci de traduction...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:04

Zarus a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Je vais vous dire, cher Ysov, votre explication aberrante du point de vue de la théologie, au nom d'une étymologie discutable. Elle fait de nouveau du christianisme une religion du Livre et oublie qu'elle est d'abord celle de la Tradition qui a produit le Livre, portée par l'Esprit.

Donc l'avis de la Tradition change des faits concrets ?
J’espère que vous vous exprimez mal et je pense que vous devriez insister sur le grec pour voir si cette étymologie est correcte ou pas; car si l'infaillibilité de la Tradition fonctionne ainsi (pouvoir nier les faits en dehors de toute logique); alors ce n'est qu'une sacrée fumisterie !
Surtout que pour établir cette Tradition; il faudrait d'abord voir si cela est possible dans l’Écriture, si celle-ci n'a aucune valeur sans cette Tradition; alors la véracité de cette Tradition en deviendrait invérifiable. (Une chaine sans fin de justification circulaire invérifiable)

Vos arguments ont tendance à être circulaires...

De toute façon; je vois pas comment vous pouvez analyser un texte en ayant si peu le souci de traduction...

Non, la tradition produit l'Ecriture et interprète l'Ecriture lorsqu'elle est ambiguë.

Exemple : Traduction littérale : Matthieu 10, 37 "Celui qui ne hait pas son père ou sa mère, il n'est pas digne de moi.


Porté par la Tradition, cela devient : Matthieu 10, 37 "Qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:16

Arnaud Dumouch a écrit:

Non, la tradition produit l'Ecriture et interprète l'Ecriture lorsqu'elle est ambiguë.

Exemple : Traduction littérale : Matthieu 10, 37 "Celui qui ne hait pas son père ou sa mère, il n'est pas digne de moi.


Porté par la Tradition, cela devient : Matthieu 10, 37 "Qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi.

Vous allez réécrire les Paroles du Seigneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:20

Cher Dragna bin, Jésus s'exprimait en Araméen. Il y a donc des araméisme comme il y a des expression française.

ainsi, si Jésus avait dit en Araméen : "C'est gens tirent le diable par la queue", la vraie traduction aurait du être : "Ces gens sont dans les difficultés matérielles".

Et si vous pensez que je trahis le texte, c'est juste que vous êtes fondamentaliste.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:28

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Dragna bin, Jésus s'exprimait en Araméen. Il y a donc des araméisme comme il y a des expression française.


Et donc vous êtes linguiste ? Parce que vous connaissez les araméismes ? Cela intéresserait beaucoup l'Eglise qu'on lui apporte cet éclairage...

 siffler

PS : quand je vous demande si vous réécrivez les Paroles du Seigneur, c'est parce que ce que vous attribuez à la Tradition est en fait littéralement la traduction de la Biblia Sacra Vulgata : "qui amat patrem aut matrem plus quam me non est me dignus et qui amat filium aut filiam super me non est me dignus"... Où il y a-t-il l'équivalent de "haine" dans ce passage ?

Si vous avez l'original en araméen sous la main, n'hésitez pas à nous en faire profiter...



Dernière édition par Dragna Din le Lun 24 Mar 2014, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:41

L'Eglise connait l'araméen et elle vous dit que "hormis union illégitime" veut dire "hormis mariage non valide".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:50

Arnaud Dumouch a écrit:
L'Eglise connait l'araméen et elle vous dit que "hormis union illégitime" veut dire "hormis mariage non valide".

Donc l’Église permet le divorce ? J'ai bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 14:51

Et "mariage non valide" inclut aussi les unions homosexuelles. siffler
Revenir en haut Aller en bas
Godefroy



Masculin Messages : 536
Inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:03

Je viens vous remercier pour toute la lumière que vous de donnez sur ce sujet délicat et de grande actualité pastorale que j'ai lancé.

J'éprouvais beaucoup de difficulté à comprendre le raisonnement des orthodoxes sur le sujet. Maintenant c'est beaucoup plus clair pour moi. Merci beaucoup.

Godefroy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:11

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
L'Eglise connait l'araméen et elle vous dit que "hormis union illégitime" veut dire "hormis mariage non valide".

Donc l’Église permet le divorce ? J'ai bon ?

Non. Mais elle reconnaît que certains mariages ne sont pas valides, par exemple si un des deux n'était pas lucide.

Le seul cas de divorce 'd'une union civile et humaine) que l'Eglise accepte, c'est quand l'un des deux époux devient chrétien et que l'autre se met à le persécuter (privilège paulin)

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:17

Simon1976 a écrit:
Et "mariage non valide" inclut aussi les unions homosexuelles. siffler

Hé sans doute, puisque ce ne sont que des contrats de mariage...

Cela dit, c'est sans objet, et je pourrais vous demander pourquoi vous n'êtes pas marié...

Et méditons alors ensemble sur ce passage de Matthieu : "Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne."

PS: Cela dit vous aurais-je insulté que vous preniez un malin plaisir de parler de ma sexualité ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:18

Arnaud Dumouch a écrit:

Le seul cas de divorce 'd'une union civile et humaine) que l'Eglise accepte, c'est quand l'un des deux époux devient chrétien et que l'autre se met à le persécuter (privilège paulin)

Si aucun des époux n'était chrétien avant le mariage, celui-ci était donc purement civil...

L'Eglise reconnaît donc la validité des mariages civils ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:20

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Le seul cas de divorce 'd'une union civile et humaine) que l'Eglise accepte, c'est quand l'un des deux époux devient chrétien et que l'autre se met à le persécuter (privilège paulin)

Si aucun des époux n'était chrétien avant le mariage, celui-ci était donc purement civil...

L'Eglise reconnaît donc la validité des mariages civils ?

Absolument. Le mariage est un acte NATUREL, institué par Dieu en Adam et Eve.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Le seul cas de divorce 'd'une union civile et humaine) que l'Eglise accepte, c'est quand l'un des deux époux devient chrétien et que l'autre se met à le persécuter (privilège paulin)

Si aucun des époux n'était chrétien avant le mariage, celui-ci était donc purement civil...

L'Eglise reconnaît donc la validité des mariages civils ?

Absolument. Le mariage est un acte NATUREL, institué par Dieu en Adam et Eve.

Ah bon, et donc ils reconnaissent des contrats civils d'union ?

Deux personnes mariées non chrétiennement en France devant un maire, sont reconnues par le Vatican ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 15:50

Dragna Din a écrit:


Deux personnes mariées non chrétiennement en France devant un maire, sont reconnues par le Vatican ?

Pas deux personne : un homme et une femme.

Et je dirais même plus : Dieu et la loi naturelle reconnaissent le serment de coeur échangé avec lucidité entre deux jeunes, selon ce texte :
Citation :

Malachie 2, 13 Voici une seconde chose que vous faites : vous couvrez de larmes l'autel de Yahvé, avec lamentations et gémissements, parce qu'il se refuse à se pencher sur l'offrande et à l'agréer de vos mains.
Malachie 2, 14 Et vous dites : Pourquoi? - C'est que Yahvé est témoin entre toi et la femme de ta jeunesse que tu as trahie, bien qu'elle fût ta compagne et la femme de ton alliance.
Malachie 2, 15 N'a-t-il pas fait un seul être, qui a chair et souffle de vie? Et cet être unique, que cherche-t-il? Une postérité donnée par Dieu! Respect donc à votre vie, et la femme de ta jeunesse, ne la trahis point!
Malachie 2, 16 Car je hais la répudiation, dit Yahvé le Dieu d'Israël, et qu'on recouvre l'injustice de son vêtement, dit Yahvé Sabaot. Respect donc à votre vie, et ne commettez pas cette trahison!

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 16:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din a écrit:


Deux personnes mariées non chrétiennement en France devant un maire, sont reconnues par le Vatican ?

Pas deux personne : un homme et une femme.

Et je dirais même plus : Dieu et la loi naturelle reconnaissent le serment de coeur échangé avec lucidité entre deux jeunes, selon ce texte :
Citation :

Malachie 2, 13 Voici une seconde chose que vous faites : vous couvrez de larmes l'autel de Yahvé, avec lamentations et gémissements, parce qu'il se refuse à se pencher sur l'offrande et à l'agréer de vos mains.
Malachie 2, 14 Et vous dites : Pourquoi? - C'est que Yahvé est témoin entre toi et la femme de ta jeunesse que tu as trahie, bien qu'elle fût ta compagne et la femme de ton alliance.
Malachie 2, 15 N'a-t-il pas fait un seul être, qui a chair et souffle de vie? Et cet être unique, que cherche-t-il? Une postérité donnée par Dieu! Respect donc à votre vie, et la femme de ta jeunesse, ne la trahis point!
Malachie 2, 16 Car je hais la répudiation, dit Yahvé le Dieu d'Israël, et qu'on recouvre l'injustice de son vêtement, dit Yahvé Sabaot. Respect donc à votre vie, et ne commettez pas cette trahison!

Je vous repose la question : l’Église reconnaît-elle OFFICIELLEMENT et CANONIQUEMENT l'union civile de deux personnes (UN HOMME ET UNE FEMME, car je vois venir avec vos gros sabots mal dégrossis) contractée devant une AUTORITÉ RÉPUBLICAINE sans passer par l’Église ? Ou bien l’Église reconnaît-elle le mariage civil passé devant le bourgmestre de Liège par exemple, par un homme et une femme (j'insiste ça me fait plaisir) qui ne se sont pas mariées à l’Église...

Puisque ma sexualité semble vous chatouiller : je vous rappelle que j'ai été marié civilement à UNE femme et que nous avons eu des enfants...

PS : pourquoi vous ingénier à pointer ma sexualité ? Seriez-vous sans tache que vous pouvez me lancer ainsi vos petites remarques bien peu chrétiennes ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 16:09

Arnaud Dumouch a écrit:

Citation :

Malachie 2, 13 Voici une seconde chose que vous faites : vous couvrez de larmes l'autel de Yahvé, avec lamentations et gémissements, parce qu'il se refuse à se pencher sur l'offrande et à l'agréer de vos mains.
Malachie 2, 14 Et vous dites : Pourquoi? - C'est que Yahvé est témoin entre toi et la femme de ta jeunesse que tu as trahie, bien qu'elle fût ta compagne et la femme de ton alliance.
Malachie 2, 15 N'a-t-il pas fait un seul être, qui a chair et souffle de vie? Et cet être unique, que cherche-t-il? Une postérité donnée par Dieu! Respect donc à votre vie, et la femme de ta jeunesse, ne la trahis point!
Malachie 2, 16 Car je hais la répudiation, dit Yahvé le Dieu d'Israël, et qu'on recouvre l'injustice de son vêtement, dit Yahvé Sabaot. Respect donc à votre vie, et ne commettez pas cette trahison!

Je ne vois pas en quoi ce texte validerait les unions ? A ce compte mon union homosexuelle est agréée par Dieu...

Vous êtes un étrange théologien...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 16:14

L'Eglise ne reconnaît pas "canoniquement" (ça c'est le droit à l'intérieur de l'Eglise où n'existe que le sacrement de mariage).

Elle reconnaît un point c'est tout le mariage naturel.

Donc, si vous avez échangé votre consentement avec une femme que vous avez aimé, c'est votre conscience qui sait ce qu'il en a été de votre rupture.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?   Lun 24 Mar 2014, 16:16

Dragna Din a écrit:


Je ne vois pas en quoi ce texte validerait les unions ? A ce compte mon union homosexuelle est agréée par Dieu...

Vous êtes un étrange théologien...

Les amitiés impliquant un serment de fidélité engagent l'homme. "Que votre "oui" soit "oui".

Cela n'englobe par les passions contre nature, mais uniquement ce qui est l'engagement moral de soutien mutuel dans ces unions.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
À quand une pastorale de miséricorde pour les divorcés ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'Association fr Une Miséricorde Pour Tous
» Chapelet Perpétuel de la Divine Miséricorde pour la Fin des Temps !
» miséricorde
» Grâce et miséricorde pour ceux qui ont foi
» En confession demander miséricorde, pour vos péchés d'orgueil, de vaine gloire..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: