DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'Immaculée Conception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 10:13

8 décembre fête de l'Immaculée Conception

Par un privilège unique, qui est une grâce venant déjà de la mort de son Fils sur la Croix, Marie a été conçue dans le sein d’Anne, sa mère, sans contracter le péché originel ;

il convenait, en effet, que le Fils de Dieu se préparât une mère digne de lui.

Immaculée, Notre Dame a reçu une plénitude de grâce (Lc 1, 28) l’habilitant à sa dignité de Mère de Dieu ; pourtant, elle n’était pas impeccable, comme son Fils qui, étant Dieu et homme, ne pouvait pas pécher : Marie, elle, aurait pu pécher, mais elle a toujours parfaitement consenti à la plénitude de grâce dont Dieu n’a cessé de la combler.

Dans le dessein de Dieu, c’est pour nous et pour notre salut que Marie est l’Immaculée Conception, selon le dogme défini par Pie IX en 1854 et selon sa propre déclaration à Bernadette de Lourdes en 1858.

Mise à part pour devenir la Mère de Dieu, elle est à même, par sa fidélité totale à la volonté de Dieu, d’exercer une fonction maternelle de médiation, dans le prolongement de la médiation de son Fils, en faveur de tous les hommes.

Ceux qui lui sont fidèles et attachés parviendront jusqu’à elle, dans la Gloire de Dieu, deve­nus avec elle l’Épouse du Christ, « toute resplendissante, sans tache, ni ride, ni rien de tel, mais sainte et immaculée » (Ép 5, 27).

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 10:17

Fête de l'Immaculée Conception de la très-Sainte Vierge

En Orient,


Depuis la première moitié du VIII° siècle (vers 750), était célébrée en Orient la fête de la Conception de sainte Anne, mère de Marie (la Theotokos), le 9 décembre.

Le 8 décembre (la conception de sainte Marie) est 9 mois avant le 8 septembre (la nativité de sainte Marie)

Puis en Occident,

Les monastères anglais, l’Église de Lyon et l’ordre des Franciscains furent des centres de rayonnement qui facilitèrent l’entrée de cette fête en Occident.


En Angleterre,

Saint Anselme et spécialement de son disciple Eadmère († 1124) jouèrent un grand rôle.

Dans un missel anglais du XI° siècle, nous lisons les premiers témoignages de la fête de la Conception immaculée de Marie: elle est en vue de la conception de Jésus, de la venue de Dieu sur la terre.

La diffusion d'un récit miraculeux achève de vaincre les oppositions, c'est le récit de l’abbé Elsine (ou Helsim), anglais : il est sauvé miraculeusement pendant un naufrage, grâce à l’intervention de la Vierge, qui en échange lui demande la célébration de sa Conception chaque 8 décembre.

Et ensuite à Lyon,

La fête anglaise passa rapidement, au début du XII siècle, en Normandie et de là, dans le reste de la France, accueillie avec enthousiasme par l’Église de Lyon vers 1130-1140, première Eglise en dignité de la Gaule.

Ce geste courageux ne tarda pas à provoquer des protestations parmi lesquelles la lettre célèbre que saint Bernard écrivit au chapitre cathédral de Lyon.


Les débats du XIII° siècle :


Au XIII° siècle les oppositions vives des théologiens et des liturgistes n’ont pas manquées: à la Sorbonne (qui par la suite se mit au service de l’Immaculée Conception) aucun maître n’osait enseigner le privilège marial.

Saint Thomas († 1274) combattait la doctrine de l’exemption de Marie du péché originel, mais il se montrait cependant tolérant envers la fête, en y voyant une fête de la sanctification de Marie dans le sein de sa mère.

L'influence des franciscains :

En Italie l’importante décision du Chapitre des franciscains, à Pise, en 1263, sous le gouvernement de saint Bonaventure, a établi la fête de la Conception de Marie obligatoire dans tout l’ordre franciscain.

L’intérêt théologique à propos de la conception immaculée de Marie fut relancé, à partir de l’Angleterre, par le franciscain Duns Scot (†1308) : c’est le Christ qui préserva sa Mère de tout péché.

Le pape Sixte IV, franciscain, comprend et favorise les initiatives mariales des frères mineurs il autorise la messe du 8 décembre célébrant l'Immaculée conception, composée par L. Nogarole en 1477.

Les décisions des conciles et des papes

Au début, l’Église de Rome ne célébrait pas solennellement la fête, mais elle n’était pas intervenue pour l’interdire.

Au début du XIV° siècle dans la cathédrale d’Anagni on célébrait la Conception de la Mère de Dieu, la curie papale étant présente et complaisante.

Et pendant le séjour à Avignon, la cour pontificale se réunissait le 8 décembre pour célébrer la Conception de Marie.

Les textes liturgiques du 8 décembre, composés par le Concile de Bâle, furent accueillis avec enthousiasme par les différentes Églises, mais en 1437 ce concile devint illégitime (à cause de son insubordination au Pontife romain sur d’autres problèmes).

Leonardo Nogarole, compose en 1477 une messe qui reçoit l’approbation du pape Sixte IV.


Jusqu’à Pie V, nous avons trois donc possibilités :

les prières du 8 septembre avec le récit du sauvetage d’Elsin ;
la liturgie de L.Nogarole, avec l’octave ;
l’office du concile de Bâle.

Mais Pie V supprime la mémoire du 8 décembre :


En 1570, le pape Pie V, qui voulait simplifier le missel, a supprimé la mémoire du 8 décembre (comme aussi de la Présentation de Marie et de la Visitation…)


Pie IX, le dogme, et la redécouverte de la liturgie du 8 décembre :

Le pape Pie IX définit le dogme de la conception immaculée en 1854 (Ineffabilis Deus) en S’inspirant de la liturgie de L.Nogarole, et il fit composer une messe en reprenant sa collecte.

Vatican II a retrouvé les trésors du passé et il a introduit des lectures splendides :

Gn 3, 9-15.20 ; Eph 1,3-6.11-12 ; Lc 1, 26-38 : les lectures ont une beauté extraordinaire, l’encyclique de Jean Paul II, la Redemptoris Mater, peut être lue comme un commentaire de ces trois lectures pour la fête de l’Immaculée Conception :

Marie est pleine de grâce (Lc 1), Marie a été aimée et bénie par Dieu le Père, depuis la création du monde (Eph 1).

En Marie, le Fils de Dieu s'incarne (Lc 1) : par elle le projet créateur est accompli et Satan est vaincu (Gn 3).


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 10:25

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,26-38.

L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. »
Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.
Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'.
Car rien n'est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l'ange la quitta.

Commentaire du jour


Saint André de Crète (660-740), moine et évêque
Sermon 1 pour la Nativité de la Mère de Dieu ; PG 97, 812 (trad. Orval rev.)

« Je te salue, comblée-de-grâce »

La dégénérescence du péché avait obscurci la beauté de notre noblesse d'origine. Mais lorsque naît la mère de la Beauté suprême, notre nature retrouve sa pureté et se voit façonnée selon le modèle parfait et digne de Dieu (Gn 1,26)… Tous, nous avions préféré le monde d'en bas à celui d'en haut. Il ne restait aucun espoir de salut ; l'état de notre nature appelait le ciel au secours… Enfin, en son bon plaisir, le divin artisan de l'univers a décidé de faire paraître un monde neuf, un autre monde, tout d’harmonie et de jeunesse.

Ne convenait-il pas qu'une vierge très pure et sans tache se mette d'abord au service de ce plan mystérieux ?… Et cette vierge, où la trouver, sinon en cette femme unique entre toutes, élue du créateur de l’univers avant toutes les générations ? Oui, c’est elle la Mère de Dieu, Marie au nom divin, dont le sein a donné le jour au Dieu incarné, et qu’il s’était lui-même préparée surnaturellement pour temple...

Ainsi donc, le dessein du Rédempteur de notre race était de produire une naissance et comme une création nouvelle pour remplacer le passé. C’est pourquoi, de même qu'au Paradis il avait puisé dans la terre vierge et sans tache un peu de limon pour en façonner le premier Adam (Gn 2,7), de même, au moment de réaliser sa propre incarnation, il s’est servi d'une autre terre, pour ainsi dire, à savoir de cette Vierge pure et immaculée, choisie parmi tous les êtres qu’il avait créés. C’est en elle qu'il nous a refaits à neuf à partir de notre substance même et qu’il est devenu un nouvel Adam (1Co 15,45), lui le Créateur d’Adam, afin que l'ancien soit sauvé par le nouveau et l'éternel




_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3479
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 11:07

Pourquoi utilise t on toujours la traduction erronée "pleine de grâce" (sous entendant qu'elle possède des grâces) alors que c'est une grâce qui lui a été faite. Kecharitoménè = verbe grâcier au participe passif parfait donc "à qui une grace a été faite").
Utilisé comme un nom, on pourrait même dire "Marie la graciée" mais ça ne serait pas très français...

Formule confirmé en Lc 1,30: L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.


A comparer avec Jésus qui Lui était plein de grâces: (personne ne lui a fait de grâce, il en est la source)
Jean 1:14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ;

"pleine de grâce"= pleres (plein) charis (grâce)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 12:33

Hillel31415 a écrit:
Pourquoi utilise t on toujours la traduction erronée "pleine de grâce" (sous entendant qu'elle possède des grâces) alors que c'est une grâce qui lui a été faite. Kecharitoménè = verbe grâcier au participe passif parfait donc "à qui une grace a été faite").
Utilisé comme un nom, on pourrait même dire "Marie la graciée" mais ça ne serait pas très français...

Formule confirmé en Lc 1,30: L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.


A comparer avec Jésus qui Lui était plein de grâces: (personne ne lui a fait de grâce, il en est la source)
Jean 1:14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ;

"pleine de grâce"= pleres (plein) charis (grâce)

J'ai une question à vous poser, quelle est selon vous, la Grace qu'a reçue Marie?
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 12:40

louis74 a écrit:
J'ai une question à vous poser, quelle est selon vous, la Grace qu'a reçue Marie?
toutes, non ? la grâce, par excellence.

On touche là, un dogme (le seul dogme ?) de Vatican II, à savoir que Marie est devenue notre mère dans l'ordre de la grâce.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 12:57

Solennité de l'Immaculée Conception
Homélie du bx Jean-Paul II

(Mercredi 8 décembre 2004)

1. « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ! » (Lc 1, 28).

À travers ces paroles de l'Archange Gabriel, nous nous adressons à la Vierge Marie plusieurs fois par jour. Nous les répétons aujourd'hui avec une joie fervente, en la solennité de l'Immaculée Conception, en rappelant la date du 8 décembre 1854, lorsque le bx Pie IX (Giovanni Maria Mastai Ferretti, 1846-1878)proclama cet admirable dogme de la foi catholique précisément dans cette Basilique vaticane [...]

2. Combien est grand le mystère de l'Immaculée Conception, que nous présente la liturgie d'aujourd'hui ! Un mystère qui ne cesse d'attirer la contemplation des croyants et qui inspire la réflexion des théologiens. Le thème du Congrès qui vient d'être rappelé -« Marie de Nazareth accueille le Fils de Dieu dans l'histoire »- a permis un approfondissement de la doctrine de la conception immaculée de Marie comme présupposé pour l'accueil en son sein virginal du Verbe de Dieu incarné, Sauveur du genre humain.

« Pleine de grâce », «κεχαριτωμενη» : c'est à travers cette appellation, selon l'original en grec de l'Évangile de Luc, que l'Ange s'adresse à Marie. Tel est le nom avec lequel Dieu, à travers son messager, a voulu qualifier la Vierge. C'est de cette façon qu'Il l'a pensée et vue depuis toujours, ab aeterno.

3. Dans l'hymne de la Lettre aux Éphésiens, qui vient d'être proclamé, l'Apôtre loue Dieu le Père car il « nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles aux cieux, dans le Christ » (1, 3). Avec quelle bénédiction très spéciale Dieu s'est-il adressé à Marie depuis le début des temps ! Marie est véritablement bénie entre toutes les femmes (cf. Lc 1, 42)!

Le Père l'a choisie dans le Christ avant la création du monde, afin qu'elle soit sainte et immaculée en sa présence dans l'amour, la prédestinant d'avance à l'adoption filiale par Jésus Christ (cf. Ep 1, 4-5).

4. La prédestination de Marie, comme celle de chacun de nous, est relative à la prédestination du Fils. Le Christ est la souche qui devait écraser la tête de l'antique serpent, selon le Livre de la Genèse (cf. Gn 3, 15) ; c'est l'Agneau sans tache (cf. Ex 12, 5; 1 P 1, 19), immolé pour racheter l'humanité du péché.

En prévision de sa mort salvifique, Marie, sa Mère, a été préservée du péché originel et de tout autre péché. Dans la victoire du nouvel Adam, il y a également celle de la nouvelle Ève, mère des rachetés. L'Immaculée est ainsi un signe d'espérance pour tous les vivants, qui ont vaincu Satan par le sang de l'Agneau (cf. Ap 12, 11).

5. Nous contemplons aujourd'hui l'humble jeune fille de Nazareth sainte et immaculée en présence de Dieu dans la charité (cf. Ep 1, 4), cette charité qui, dans sa source originelle, est Dieu lui-même, un et trine.

Œuvre sublime de la Très Sainte Trinité que l'Immaculée Conception de la Mère du Rédempteur! Pie IX, dans la Bulle Ineffabilis Deus, rappelle que le Tout-Puissant a établi « par un seul et même décret l'origine de Marie et l'incarnation de la Sagesse divine » (Pie IX Pontificis Maximi Acta, Pars prima, p. 559).

Le oui de la Vierge à l'annonce de l'Ange prend place dans la situation concrète de notre condition terrestre, en humble obéissance à la volonté divine de sauver l'humanité non pas de l'histoire, mais dans l'histoire. En effet, préservée de toute tache de péché originel, la « nouvelle Ève » a bénéficié de façon particulière de l'œuvre du Christ comme Médiateur et Rédempteur très parfait. Rachetée la première par son Fils, participant en plénitude à sa sainteté, Elle est déjà ce que toute l'Église désire et espère être. Elle est l'icône eschatologique de l'Église.

6. C'est pourquoi l'Immaculée, qui marque « le début de l'Église, épouse du Christ sans tache et sans ride, resplendissante de beauté » (Préface), précède toujours le Peuple de Dieu, dans le pèlerinage de la foi vers le Royaume des cieux (cf. Lumen gentium, n. 58 ; Enc. Redemptoris Mater, n. 2).

Dans la Conception immaculée de Marie, l'Église voit se projeter, anticipée à travers son membre le plus noble, la grâce salvifique de Pâques.

Dans l'événement de l'Incarnation, elle trouve le Fils et la Mère indissolublement associés: « Celui qui est son Seigneur et sa Tête et celle qui, en prononçant le premier fiat de la Nouvelle Alliance, préfigure sa condition d'épouse et de Mère » (Redemptoris Mater, n. 1).

7. À Toi, Vierge immaculée, prédestinée par Dieu par-dessus toute autre créature comme avocate de grâce et modèle de sainteté pour son peuple, je renouvelle aujourd'hui de façon particulière l'acte de consécration de toute l'Église.

Puisses-tu guider ses fils dans leur pèlerinage de foi, les faisant devenir toujours plus obéissants et fidèles à la Parole de Dieu.

Puisses-tu accompagner chaque chrétien sur le chemin de la conversion et de la sainteté, dans la lutte contre le péché et dans la recherche de la beauté véritable, qui constitue toujours la marque et le reflet de la Beauté divine.

Puisses-tu encore obtenir la paix et le salut pour tous les peuples. Que le Père éternel, qui t'a voulue Mère immaculée du Rédempteur, renouvelle également dans notre temps, à travers toi, les prodiges de son amour miséricordieux. Amen !


Source principale : vatican.va (« Rév. x gpm»).


©Evangelizo.org 2001-2013
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3479
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:16

louis74 a écrit:
J'ai une question à vous poser, quelle est selon vous, la Grace qu'a reçue Marie?
La grâce de porter notre Seigneur Jésus alors qu'elle n'en était pas digne.
Quel autre sinon ? C'est bien ce que lui dit l'ange, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:25

qui êtes vous pour juger qu'elle n'en était pas digne?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:27

Il me semble que Marie était libre d'accepter ou refuser la demande de l'ange.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:29

Marie était libre, mais elle vivait "ajustée à Dieu", et donc n'était pas indigne du fruit de ses entrailles...
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3479
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:29

Rebelle> Ce n'est pas moi qui en juge, c'est l'ange:
Lc 1,30: L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.
(Comment peut elle trouver grâce devant Dieu si elle est parfaite ?)

et encore Luc 1:28  L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi.

Or, vous n’êtes pas sans ignorer qu'une grâce, en théologie, c'est une faveur accordée par Dieu alors qu'on ne la mérite pas.


Dernière édition par Hillel31415 le Lun 09 Déc 2013, 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:31

on ne la mérite pas dans le sens où "on n'a pas fait d'effort pour l'avoir". cela n'implique pas que le "non mérite" provient du péché.....
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:34

Hillel31415 a écrit:
La grâce de porter notre Seigneur Jésus alors qu'elle n'en était pas digne.
Quel autre sinon ? C'est bien ce que lui dit l'ange, non ?
mais c'est hyper-réducteur.

de même qu'elle est vierge, dans tous les sens du terme, elle est pleine de grâce, dans tous les sens du terme.

vous réduisez à "bon, Dieu a été bienveillant, elle a eu le droit à une petite faveur"
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:36

Hillel31415 a écrit:
Rebelle> Ce n'est pas moi qui en juge, c'est l'ange:
Lc 1,30: L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.
et encore Luc 1:28  L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi.

Or, vous n’êtes pas sans ignorer qu'une grâce, en théologie, c'est une faveur accordée par Dieu alors qu'on ne la mérite pas.

Justement, est-ce que Marie savait ? je ne pense pas. Cette annonce de l'ange a dû lui tomber dessus sans qu'elle s'y attende.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:38

Marie n'était elle pas dans une famille pratiquante? vivant sa foi, connaissant les écritures et donc ....
certes, il n'imaginait pas qu'elle serait choisie, mais lorsque l'ange lui est apparu, son oui était conscient.... elle connaissait les prophéties et les écritures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:39

Hillel31415 a écrit:
louis74 a écrit:
J'ai une question à vous poser, quelle est selon vous, la Grace qu'a reçue Marie?
La grâce de porter notre Seigneur Jésus alors qu'elle n'en était pas digne.
Quel autre sinon ? C'est bien ce que lui dit l'ange, non ?

Merci à tous de votre réponse.

Je ne pense pas que se soit cela... Pour moi c'est la Grace d'être à l'écoute de Dieu, de vouloir faire sa volonté, c'est ce que je pense car Elisabeth sa cousine la dit (sous l'inspiration de l' Esprit Saint) bienheureuse car elle a cru l'ange du Seigneur (cf Luc 1,41-45).
Porter, et élever notre Seigneur a été plutôt une mission une responsabilité, impossible à réaliser sans cette Grâce.

Vous citez d'ailleurs vous même Luc 1,30 "tu as trouvé grâce auprès de Dieu" ( donc elle a bien été jugé digne, mais disons plutôt que Dieu l'a rendu digne, ce qui est plus juste) et non pas Dieu te fait la grâce de porter mon Fils.

Le mot grâce a plusieurs significations, il est vrai.

L'interprétation de ce verset dépend de la théologie de l'on adopte.


Dernière édition par louis74 le Lun 09 Déc 2013, 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3479
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:44

Vous paraphrasez le texte, "grâce" indique une faveur, un don immérité.

Quel don Dieu Lui fait il ? l'obéissance ?
Évidemment non, puisque ce n'est pas un don de Dieu mais un effet du libre arbitre humain.
On ne peut imaginer que Marie était contrainte par Dieu et que cette contrainte soit appelé "don immérité".

Qu'est ce qui est donc donné à Marie sans qu'elle le mérite et qui peut donc s'appeler "grâce" ?

La grâce d’être choisit entre toutes. Et si c'est une grâce, c'est parce qu'elle ne l'a pas mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 13:58

Hillel31415 a écrit:
Vous paraphrasez le texte, "grâce" indique une faveur, un don immérité.

Quel don Dieu Lui fait il ? l'obéissance ?
Évidemment non, puisque ce n'est pas un don de Die,u mais un effet du libre arbitre humain.
On ne peut imaginer que Marie était contrainte par Dieu et que cette contrainte soit appelé "don immérité".


Je veux dire qu'elle a obtenu cette grâce, la grâce d'être au diapason en harmonie avec Dieu: " voici la servante du Seigneur qu'il me soit fait selon ta parole" ( ce qui prouve que Dieu n'a pas forcé Marie à porter et élever Jésus ce qui serait une hérésie chez toutes les confessions chrétiennes)car elle était à l'écoute de Dieu, comme tout le monde comment faire sa volonté si on ne l'écoute pas. Dieu ne vous donnera.

D'ailleurs pour Jésus le fait de l'avoir enfanté n'est pas l'essentiel loin de loin ( je ne retrouve plus le verset excusez moi)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Lun 09 Déc 2013, 15:39

Marie a trouvé grâce auprès de Dieu de toute éternité. Il a vu son coeur et l'a jugée digne de recevoir le Fils de Dieu dans son sein. Smile
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9353
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: l'Immaculée Conception   Mar 10 Déc 2013, 04:19

Hillel31415 a écrit:
louis74 a écrit:
J'ai une question à vous poser, quelle est selon vous, la Grace qu'a reçue Marie?
La grâce de porter notre Seigneur Jésus alors qu'elle n'en était pas digne.
Quel autre sinon ? C'est bien ce que lui dit l'ange, non ?

Non . La grâce de l'Immaculée Conception , c'est d'être née sans péché originel ( c'est-à-dire sans traumatisme " rankien " de naissance , pensé-je ) .

Dans notre foi catholique , seules deux personnes échappent à ce " péché " : Marie et le Christ .

Mais Marie ne le sait pas d'elle-même . C'est l'ange qui le lui apprend .
Revenir en haut Aller en bas
 
l'Immaculée Conception
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière à la Vierge Immaculée
» Amende Honorable au Coeur Immaculée de Marie
» Coeur Immaculé de Marie et commentaire du jour "Marie retenait tous ces évènements et les méditait dans son coeur"
» Comment Marie est devenu immaculée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: