DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Suricate



Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 11:09

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
...La planète est en train d'être colonisée par ces fous islamistes, les chrétiens en train de se faire massacrer partout ! Et c'est normal ? .

Ce n'est pas normal et hors sujet. De plus, ce ne sont pas les Chrétiens qui seront la solution, MAIS LA SOCIÉTÉ ELLE MÊME! Qui est allé se battre en Afrique? Le pape? Une exaction commise par un Chrétien, un athée ou un musulman est punie de la même manière par la société laïque. Et comment la société établit-elle ses règles? Grâce à la religion? Aux Chrétiens? D'oú vient la déclaration des droits de l'homme, des religions?

C'est la barbarie réciproque le fléau!
Ouvre les yeux, bien grands, pas à moitié, il ne faut pas s'informer à sens unique:
http://centrafrique-presse.over-blog.com/2013/12/chretiens-et-musulmans-restons-unis-par-me-zarambaud-assingambi.html

Suricate a écrit:
...
Et leur croyance est religion d'Amour ? Gloupss! .

Pas moins que la religion "d'Amour" que prône l'AT. Quand tu comprendras que ce n'est pas la croyance qui fait l'homme, ta conscience aura fait un grand pas en avant. Quelle que soit sa religion, l'homme interprète toujours les écrits avec son cœur. S'il en a, il est imperméable aux écrits à caractère belliqueux; s'il en a pas, il devient un barbare, qu'il soit Juif, Musulman ou Chrétien.

Suricate a écrit:
...
Les terres où ils massacrent les chrétiens sont des terres chrétiennes ancestralement. Les terres européennes où ils pré^parent la même chose, sont des terres chrétiennes. Je suppose que tu comprends ce que je veux dire. Pour éradiquer toute racine chrétienne de par le monde, satan utilise les FM et autres cinglés, qui poussent à la roue ces loups sataniques adeptes du coran, pour tout massacrer et emmener avec eux le maximum d'âmes en enfer; c'est le but unique de satan et pas autre chose.

Encore une fois, ce n'est pas le sujet. On discute ici de l'intelligence du cœur et de la possibilité que l'être humain puisse aimer d'un Amour de charité quelle que soit sa croyance. Tout ce que je constate avec tes exemples c'est que l'être humain peut être un barbare quelle que soit sa croyance. Ca veut tout simplement dire que les barbares sont ceux qui n'ont pas d'intelligence du cœur. Tu veux en faire partie?

ça ne veut pas dire que si on m'attaquais je ne me défendrais pas. Mais de là ensuite à aller massacrer aveuglément des innocents seulement à cause de leur appartenance religieuse, non seulement c'est démontrer avoir un cœur vide (ce qui laisse forcément la place à Satan), mais c'est en plus totalement irresponsable et dangereux.  Et c'est surtout cela faire le jeu de Satan. Satan est absolument de partout, dans les endroits les plus insoupçonnés, Satan est aussi au cœur même du magistère.

Mais enfin, vous avez l'enseignement de Dieu lui-même: "Aimez même vos ennemis"! Quand allez-vous donc apprendre la leçon?

Tania
 

La France a envoyé l'armée en Afrique pour défendre l'islam, pour l'aider et l'armer, à s'installer, à installer la charia, en parfait petit tout d'un président américain musulman !!
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 11:10

ysov a écrit:
Pas possible de lui faire comprendre, dès que le terme ''religion'' est évoqué, c'est un blocage psychologique qui s'annonce, on peut même ajouter un blocage intellectuel. :beret:

En tout cas, qui s'instruit, s'enrichit. Ce n'est pas une question d'argent, au cas qu'elle saisirait pas.Mr.Red  

Oui, ysov et qui ne s'instruit pas spirituellement est dans un état de péché très très grave qui s'appelle "l'Acédie"
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 11:13

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
...La planète est en train d'être colonisée par ces fous islamistes, les chrétiens en train de se faire massacrer partout ! Et c'est normal ? .

Ce n'est pas normal et hors sujet. De plus, ce ne sont pas les Chrétiens qui seront la solution, MAIS LA SOCIÉTÉ ELLE MÊME! Qui est allé se battre en Afrique? Le pape? Une exaction commise par un Chrétien, un athée ou un musulman est punie de la même manière par la société laïque. Et comment la société établit-elle ses règles? Grâce à la religion? Aux Chrétiens? D'oú vient la déclaration des droits de l'homme, des religions?

C'est la barbarie réciproque le fléau!
Ouvre les yeux, bien grands, pas à moitié, il ne faut pas s'informer à sens unique:
http://centrafrique-presse.over-blog.com/2013/12/chretiens-et-musulmans-restons-unis-par-me-zarambaud-assingambi.html

Suricate a écrit:
...
Et leur croyance est religion d'Amour ? Gloupss! .

Pas moins que la religion "d'Amour" que prône l'AT. Quand tu comprendras que ce n'est pas la croyance qui fait l'homme, ta conscience aura fait un grand pas en avant. Quelle que soit sa religion, l'homme interprète toujours les écrits avec son cœur. S'il en a, il est imperméable aux écrits à caractère belliqueux; s'il en a pas, il devient un barbare, qu'il soit Juif, Musulman ou Chrétien.

Suricate a écrit:
...
Les terres où ils massacrent les chrétiens sont des terres chrétiennes ancestralement. Les terres européennes où ils pré^parent la même chose, sont des terres chrétiennes. Je suppose que tu comprends ce que je veux dire. Pour éradiquer toute racine chrétienne de par le monde, satan utilise les FM et autres cinglés, qui poussent à la roue ces loups sataniques adeptes du coran, pour tout massacrer et emmener avec eux le maximum d'âmes en enfer; c'est le but unique de satan et pas autre chose.

Encore une fois, ce n'est pas le sujet. On discute ici de l'intelligence du cœur et de la possibilité que l'être humain puisse aimer d'un Amour de charité quelle que soit sa croyance. Tout ce que je constate avec tes exemples c'est que l'être humain peut être un barbare quelle que soit sa croyance. Ca veut tout simplement dire que les barbares sont ceux qui n'ont pas d'intelligence du cœur. Tu veux en faire partie?

ça ne veut pas dire que si on m'attaquais je ne me défendrais pas. Mais de là ensuite à aller massacrer aveuglément des innocents seulement à cause de leur appartenance religieuse, non seulement c'est démontrer avoir un cœur vide (ce qui laisse forcément la place à Satan), mais c'est en plus totalement irresponsable et dangereux.  Et c'est surtout cela faire le jeu de Satan. Satan est absolument de partout, dans les endroits les plus insoupçonnés, Satan est aussi au cœur même du magistère.

Mais enfin, vous avez l'enseignement de Dieu lui-même: "Aimez même vos ennemis"! Quand allez-vous donc apprendre la leçon?

Tania
 

Toutes les règles républicaines ont été calquées sur celles de NSJC, jusqu'au symbole de cette démon-cratie "Liberté, Egalité, Fraternité". Sauf qu'après chaque mot cette démon-crasseuse a mis un point, donc nous avons (et c'est normal, c'est l'inversion des choses chères à Satan) "Liberté.Point, Fraternité.Point, Egalité.Point". C'est donc cela ta croyance ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 11:43

Suricate a écrit:
ysov a écrit:
Pas possible de lui faire comprendre, dès que le terme ''religion'' est évoqué, c'est un blocage psychologique qui s'annonce, on peut même ajouter un blocage intellectuel. :beret:

En tout cas, qui s'instruit, s'enrichit. Ce n'est pas une question d'argent, au cas qu'elle saisirait pas.Mr.Red  

Oui, ysov et qui ne s'instruit pas spirituellement est dans un état de péché très très grave qui s'appelle "l'Acédie"

Je crois qu'il vous faut revoir la définition de l'acédie... Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 12:04

Suricate a écrit:
"Liberté, Egalité, Fraternité" ...C'est donc cela ta croyance ?

L'intégrisme religieux, la haine, les légendes et les contes de fée ce n'est pas pour moi, je préfère ça (et de loin):
http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Je crois en Dieu, mais je préfère le bien sans Dieu que le mal avec Dieu. Si c'est votre Dieu qui est responsable de ces croyances absurdes, je vous le laisse volontiers. Tout cela se retournera un jour contre vous...

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 12:54

Cécile a écrit:
Suricate a écrit:
ysov a écrit:
Pas possible de lui faire comprendre, dès que le terme ''religion'' est évoqué, c'est un blocage psychologique qui s'annonce, on peut même ajouter un blocage intellectuel. :beret:

En tout cas, qui s'instruit, s'enrichit. Ce n'est pas une question d'argent, au cas qu'elle saisirait pas.Mr.Red  

Oui, ysov et qui ne s'instruit pas spirituellement est dans un état de péché très très grave qui s'appelle "l'Acédie"

Je crois qu'il vous faut revoir la définition de l'acédie... Wink 

Gloupss ! Ah bon ? Et quelle est-elle selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 12:57

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
"Liberté, Egalité, Fraternité" ...C'est donc cela ta croyance ?

L'intégrisme religieux, la haine, les légendes et les contes de fée ce n'est pas pour moi, je préfère ça (et de loin):
http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Je crois en Dieu, mais je préfère le bien sans Dieu que le mal avec Dieu. Si c'est votre Dieu qui est responsable de ces croyances absurdes, je vous le laisse volontiers. Tout cela se retournera un jour contre vous...

Tania


Tu dis que tu préfères le bien sans Dieu ! Mais le bien sans Dieu ne se peut et c'est le mal caché sous des revêtements de bien.
Je ne sais quelle est ta logique, Tania, mais cela ressemble à un amalgame new-âgeux sans aucune consistante sérieuse, car non basé sur la Vérité qui est seule et unique. Aussi, je réitère ma demande, lis les Pères et les docteurs de l'Eglise en tout premier avant d'émettre des jugements qui ne sont que de ce monde mauvais aux prises avec son prince.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 13:42

Suricate a écrit:
Tania a écrit:
Suricate a écrit:
"Liberté, Egalité, Fraternité" ...C'est donc cela ta croyance ?

L'intégrisme religieux, la haine, les légendes et les contes de fée ce n'est pas pour moi, je préfère ça (et de loin):
http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Je crois en Dieu, mais je préfère le bien sans Dieu que le mal avec Dieu. Si c'est votre Dieu qui est responsable de ces croyances absurdes, je vous le laisse volontiers. Tout cela se retournera un jour contre vous...

Tania


Tu dis que tu préfères le bien sans Dieu ! Mais le bien sans Dieu ne se peut et c'est le mal caché sous des revêtements de bien.

Le bien est le bien et le mal est le mal, malheur à celui qui prendra le bien pour le mal et le mal pour le bien!

Suricate a écrit:

Je ne sais quelle est ta logique, Tania,...

J'avais cru  comprendre que c'était la même que la tienne lorsqu'on discutait sur l'intelligence du cœur. C'est juste que tu n'as pas vraiment l'air de saisir qu'est-ce que réellement l'intelligence du coeur, comment elle s'exprime et comment elle s'acquiert...

Suricate a écrit:

mais cela ressemble à un amalgame new-âgeux sans aucune consistante sérieuse, car non basé sur la Vérité qui est seule et unique. .

Oui, la Vérité est seule et unique: Jésus Christ EST VÉRITÉ! Qu'est Jésus Christ sinon Amour spirituel (ou Amour de charité parfaite) absolu? Tout le reste, tout ce qui n'est pas Amour de charité parfaite, est humain!

Suricate a écrit:

Aussi, je réitère ma demande, lis les Pères et les docteurs de l'Eglise en tout premier avant d'émettre des jugements qui ne sont que de ce monde mauvais aux prises avec son prince.

Si les pères et docteurs de l'Église disent ce que tu dis, et ce que disent certains sur ce forum, c'est inutile de les lire.

Quant aux prises avec un pseudo prince, je vous conseille d'ouvrir les yeux et de trouver où se cache le vôtre.

Benoit XVI avait compris cela, et c'est bien pour cette raison qu'il a jeté l'éponge!
J'aime bien cette vidéo censée le discréditer alors qu'au contraire ça lui apporte de la crédibilité:
http://www.youtube.com/watch?v=V8nED_RxHfU

Bien sûr, absolument personne ici ne s'est aventuré à commenter les preuves incontestables de la réelle pensée de benoit XVI.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 14:38

Suricate a écrit:
Cécile a écrit:
Suricate a écrit:
ysov a écrit:
Pas possible de lui faire comprendre, dès que le terme ''religion'' est évoqué, c'est un blocage psychologique qui s'annonce, on peut même ajouter un blocage intellectuel. :beret:

En tout cas, qui s'instruit, s'enrichit. Ce n'est pas une question d'argent, au cas qu'elle saisirait pas.Mr.Red  

Oui, ysov et qui ne s'instruit pas spirituellement est dans un état de péché très très grave qui s'appelle "l'Acédie"

Je crois qu'il vous faut revoir la définition de l'acédie... Wink 

Gloupss ! Ah bon ? Et quelle est-elle selon vous ?

Voici la définition de l'Eglise :

C'est un mal de l'âme qui s'exprime par l'ennui, le dégoût pour la prière, la pénitence, la lecture spirituelle. L'acédie peut être une épreuve habituellement passagère, mais peut être aussi un état de l'âme qui devient une véritable torpeur spirituelle et la replie sur elle-même. C'est alors une maladie spirituelle.

Ce n'est donc pas à proprement parler un péché.
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 18:43

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
Tania a écrit:
Suricate a écrit:
"Liberté, Egalité, Fraternité" ...C'est donc cela ta croyance ?

L'intégrisme religieux, la haine, les légendes et les contes de fée ce n'est pas pour moi, je préfère ça (et de loin):
http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Je crois en Dieu, mais je préfère le bien sans Dieu que le mal avec Dieu. Si c'est votre Dieu qui est responsable de ces croyances absurdes, je vous le laisse volontiers. Tout cela se retournera un jour contre vous...

Tania


Tu dis que tu préfères le bien sans Dieu ! Mais le bien sans Dieu ne se peut et c'est le mal caché sous des revêtements de bien.

Le bien est le bien et le mal est le mal, malheur à celui qui prendra le bien pour le mal et le mal pour le bien!

Suricate a écrit:

Je ne sais quelle est ta logique, Tania,...

J'avais cru  comprendre que c'était la même que la tienne lorsqu'on discutait sur l'intelligence du cœur. C'est juste que tu n'as pas vraiment l'air de saisir qu'est-ce que réellement l'intelligence du coeur, comment elle s'exprime et comment elle s'acquiert...

Suricate a écrit:

mais cela ressemble à un amalgame new-âgeux sans aucune consistante sérieuse, car non basé sur la Vérité qui est seule et unique. .

Oui, la Vérité est seule et unique: Jésus Christ EST VÉRITÉ! Qu'est Jésus Christ sinon Amour spirituel (ou Amour de charité parfaite) absolu? Tout le reste, tout ce qui n'est pas Amour de charité parfaite, est humain!

Suricate a écrit:

Aussi, je réitère ma demande, lis les Pères et les docteurs de l'Eglise en tout premier avant d'émettre des jugements qui ne sont que de ce monde mauvais aux prises avec son prince.

Si les pères et docteurs de l'Église disent ce que tu dis, et ce que disent certains sur ce forum, c'est inutile de les lire.

Quant aux prises avec un pseudo prince, je vous conseille d'ouvrir les yeux et de trouver où se cache le vôtre.

Benoit XVI avait compris cela, et c'est bien pour cette raison qu'il a jeté l'éponge!
J'aime bien cette vidéo censée le discréditer alors qu'au contraire ça lui apporte de la crédibilité:
http://www.youtube.com/watch?v=V8nED_RxHfU

Bien sûr, absolument personne ici ne s'est aventuré à commenter les preuves incontestables de la réelle pensée de benoit XVI.

Tania

Je ne suis qu'un pauvre âne bâté !  clown 
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 18:44

Cécile a écrit:
Suricate a écrit:
Cécile a écrit:
Suricate a écrit:


Oui, ysov et qui ne s'instruit pas spirituellement est dans un état de péché très très grave qui s'appelle "l'Acédie"

Je crois qu'il vous faut revoir la définition de l'acédie... Wink 

Gloupss ! Ah bon ? Et quelle est-elle selon vous ?

Voici la définition de l'Eglise :

C'est un mal de l'âme qui s'exprime par l'ennui, le dégoût pour la prière, la pénitence, la lecture spirituelle. L'acédie peut être une épreuve habituellement passagère, mais peut être aussi un état de l'âme qui devient une véritable torpeur spirituelle et la replie sur elle-même. C'est alors une maladie spirituelle.

Ce n'est donc pas à proprement parler un péché.

"La lecture spirituelle" fait bien partie de l'Acédie. Et cette Acédie est un péché grave si elle persiste et c'est bien le cas de la très grande majorité des chrétiens. Dans votre citation, il est question de mal passager ...
Revenir en haut Aller en bas
joelle2111



Féminin Messages : 150
Inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 20:03

eh bien je vais etre très prosaïque : quand on essaye d'aimer avec la charité son prochain et m^soi ^m sans l'aide de Dieu et de l'Esprit Saint( en vue de se rapprocher de Jésus) on s'épuise

alors soit on n'abandonne, soit on cherche qui est ce Dieu dont certains très imparfaits nous ont parlé
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 20:08

joelle2111 a écrit:
eh bien je vais etre très prosaïque : quand on essaye d'aimer avec la charité son prochain et m^soi ^m sans l'aide de Dieu et de l'Esprit Saint( en vue de se rapprocher de Jésus) on s'épuise

alors soit on n'abandonne, soit on cherche qui est ce Dieu dont certains très imparfaits nous ont parlé

 Thumright  Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
joelle2111



Féminin Messages : 150
Inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 20:12

je trouve que suricate vous exagérez : non nous ne sommes pas que des pourritures ambulantes

c'est justement là où le bât blesse et c'est là où la réaction de tania est interessante car très fréquente dans notre europe très sociale-démocratie

rien ne vaut l'expérience : allez tania vous avez bon coeur allez-y et vous nous direz combien de temps vous avez tenu ( pour moi ce fut 24 ans) je vous souhaite être moins résistante
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 20:14

joelle2111 a écrit:
je trouve que suricate vous exagérez : non nous ne sommes pas que des pourritures ambulantes

c'est justement là où le bât blesse et c'est là où la réaction de tania est interessante car très fréquente dans notre europe très sociale-démocratie

rien ne vaut l'expérience : allez tania vous avez bon coeur allez-y et vous nous direz combien de temps vous avez tenu ( pour moi ce fut 24 ans) je vous souhaite être moins résistante
amicalement

Et que sommes-nous donc ? Poussière nous ne sommes que poussières et qui plus est, inutiles à Dieu. Et pourtant Dieu nous aimes d'un Amour fou, complètement fou à nos entendements.
Revenir en haut Aller en bas
joelle2111



Féminin Messages : 150
Inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 20:35

non décidément non : notre inutilité n'est qu'une vue janséniste de notre condition humaine

pour aimer il faut une réponse sinon c'est pur egocentrisme,pour aimer il ne faut pas être seul d'où d'ailleurs la Trinité

permettez moi de vous proposez une lecture du livre de Job puis les commentaires autorisés puis enfin ceux non- autorisés

alors seulement vous nuancerez vos propos sans aucun doute : poussière oui
inutile non
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 20:41

joelle2111 a écrit:
non décidément non : notre inutilité n'est qu'une vue janséniste de notre condition humaine

pour aimer il faut une réponse sinon c'est pur egocentrisme,pour aimer il ne faut pas être seul d'où d'ailleurs la Trinité

permettez moi de vous proposez une lecture du livre de Job puis les commentaires autorisés puis enfin ceux non- autorisés

alors seulement vous nuancerez vos propos sans aucun doute : poussière oui
inutile non
Ah? Qui a dit selon vous "nous sommes des serviteurs inutiles"?
Revenir en haut Aller en bas
joelle2111



Féminin Messages : 150
Inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 21:02

inutiles peut être mais serviteur quand ^m!!!

tout le paradoxe est là et c'est là précisément que s'articule à mon sens la notion de charité parfaite
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 21:18

Suricate a écrit:
joelle2111 a écrit:
eh bien je vais etre très prosaïque : quand on essaye d'aimer avec la charité son prochain et m^soi ^m sans l'aide de Dieu et de l'Esprit Saint( en vue de se rapprocher de Jésus) on s'épuise

alors soit on n'abandonne, soit on cherche qui est ce Dieu dont certains très imparfaits nous ont parlé

 Thumright  Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu.

Parlez pour vous si vous voulez ! Inutile d'inclure tout le monde dans vos délires !  Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14170
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 23:11

joelle2111 a écrit:
non décidément non : notre inutilité n'est qu'une vue janséniste de notre condition humaine

pour aimer il faut une réponse sinon c'est pur egocentrisme,pour aimer il ne faut pas être seul d'où d'ailleurs la Trinité

permettez moi de vous proposez une lecture du livre de Job puis les commentaires autorisés puis enfin ceux non- autorisés

alors seulement vous nuancerez vos propos sans aucun doute : poussière oui
inutile non

Ce message est un bel exemple de sagesse et d'intelligence, donc d'équilibre.  salut 
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 19 Déc 2013, 23:41

Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 20 Déc 2013, 14:01

Cécile a écrit:
Suricate a écrit:
joelle2111 a écrit:
eh bien je vais etre très prosaïque : quand on essaye d'aimer avec la charité son prochain et m^soi ^m sans l'aide de Dieu et de l'Esprit Saint( en vue de se rapprocher de Jésus) on s'épuise

alors soit on n'abandonne, soit on cherche qui est ce Dieu dont certains très imparfaits nous ont parlé

 Thumright  Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu.

Parlez pour vous si vous voulez ! Inutile d'inclure tout le monde dans vos délires !  Mr. Green 

 Shocked  Ce n'est pas de moi, ces paroles mais de tous les saints et c'est d'un tel grand classique, que je pensais bêêêêtement (mais je suis un âne si bêêêête) que tout le monde savait cela au plus profond de lui !!. Mais il est vrai qu'il faut être fou pour aimer le Seigneur à la folie
Revenir en haut Aller en bas
Suricate



Masculin Messages : 1075
Inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 20 Déc 2013, 14:04

Tania a écrit:
Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
Nous ne sommes rien par nous même de simples pourritures inutiles; Nous ne sommes que par la volonté de Dieu uniquement et c'est tout. C'est tout de même un peu fort de lire ce que je lis sur ce forum ! Quelles prétentions avez-vous donc § Nous ne sommes que par Dieu, sinon, rien de rien, même pas de la poussière. Et où avez-vous vu que la poussière était utile ? Sauf à donner des allergies etc ?
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 20 Déc 2013, 15:10

Suricate a écrit:
Tania a écrit:
Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
Nous ne sommes rien par nous même de simples pourritures inutiles;  

Tout dépend qui est ce "nous-mêmes". Dans notre personne je distingue le faux (la poussière) du vrai (l'esprit saint). Ma personne n'est maintenant plus un être humain en évolution, mais une conscience spirituelle en évolution.

C'est ce que disait également le père Teilhard de Chardin:
"nous ne sommes pas un homme faisant une expérience spirituelle, mais un esprit faisant une expérience humaine".

Mais cela est vrai à un certain stade évolutif (le nôtre). Beaucoup d'hommes ne sont que psychisme destiné à périr.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 20 Déc 2013, 15:58

"Nous ne sommes rien par nous même de simples pourritures inutiles"

Alors, Dieu aurait donc créé des pourritures...

Dire serviteurs inutiles serait plus juste.


C’est toi qui as créé mes reins,
qui m’as tissé dans le sein de ma mère.
Je reconnais devant toi le prodige,
l’être étonnant que je suis  :
étonnantes sont tes œuvres,
toute mon âme le sait
Ps. 138 13-14
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2608
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 20 Déc 2013, 16:03

Oui, la nature humaine n'est pas totalement corrompue. CEC §405

Cette idée a été défendue par certains (par ex. Calvin il me semble)

Si on est honnête, par une simple introspection, on peut voir que nous sommes ni des saints, ni d'infectes pourritures.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28028
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 20 Déc 2013, 16:05

Parfois, je me compare au bon larron. Je suis pécheur mais j'espère le Seigneur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Dim 22 Déc 2013, 01:04

Tania a écrit:
Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
... enfin une personne que je comprend. ^^
Bonsoir Tania
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Dim 22 Déc 2013, 01:30

Suricate a écrit:
Tania a écrit:
Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
Nous ne sommes rien par nous même de simples pourritures inutiles;  Nous ne sommes que par la volonté de Dieu uniquement et c'est tout. C'est tout de même un peu fort de lire ce que je lis sur ce forum ! Quelles prétentions avez-vous donc § Nous ne sommes que par Dieu, sinon, rien de rien, même pas de la poussière. Et où avez-vous vu que la poussière était utile ? Sauf à donner des allergies etc ?
... Je vais un peu chercher la puce mais... où se retrouve l'humilité lorsqu'on dit "Nous ne sommes rien par nous même de simples pourritures inutiles" ?
Il faut savoir qu'on ne peux pas tout voir (dans le sens d'être conscient de) en tant qu'humain ici bas, de là à dire qu'on est par nous même pourriture ... même que ceux qui sont en enfer ("pourriture") en un peu d'amour en eux pour être sauver. Je crois me souvenir qu'il y a déjà eu, dans ce forum, une histoire comme quoi un ange ou le christ à sauver des gens qui était en enfer.

En passant
Qui dit volonté dit possibilité de changer quelque chose dans la création. Or tout à déjà été fait par Dieu, donc le mot "volonté" n'a pas sa place dans votre phrase "Nous ne sommes que par la volonté de Dieu uniquement et c'est tout"
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 328
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mar 24 Déc 2013, 11:31

Tania a écrit:
Tout dépend qui est ce "nous-mêmes". Dans notre personne je distingue le faux (la poussière) du vrai (l'esprit saint). Ma personne n'est maintenant plus un être humain en évolution, mais une conscience spirituelle en évolution.

C'est ce que disait également le père Teilhard de Chardin:
"nous ne sommes pas un homme faisant une expérience spirituelle, mais un esprit faisant une expérience humaine".

Mais cela est vrai à un certain stade évolutif (le nôtre). Beaucoup d'hommes ne sont que psychisme destiné à périr.

Bonjour Tania,

Vous vous dites "chercheuse de vérité", et c'est une intention louable. Reste à la mettre en pratique. Vous avez déjà un grand mérite, celui de vous étonner, d'observer la nature. En l'homme, vous décelez une part spirituelle et une part que vous qualifiez de "périssable", à raison. Je parlerai de part "corporelle", ne vous en déplaise, ne serait-ce que parce qu'elle constitue un don que nous devons acueillir comme tel et que nous devons respecter. Cette partie, c'est le corps.

Maintenant, parce que cette dernière part est périssable (je souligne, sur terre), vous en inférez qu'elle est "fausse". Pardonnez-moi, mais qu'entendez-vous donc par "vérité" ? La vérité, il me semble, peut se définir comme "l'intelligence en adéquation avec le réel" (adaequatio rei intellectus). Or, ici, le corps est bien réel, jusqu'à la mort de la personne dont ce corps constitue une partie. Si vous prétendiez le contraire, là je vous dirais que vous mentez, que vous n'êtes pas raisonnable, parce que précisément votre volonté ne voudrait pas que votre intelligence reconnaisse cette réalité qu'est le corps !

Même quand une personne commet un crime, vous ne dites pas que le mal qu'il a commis n'est pas vrai. Car, s'il n'était pas vrai, quel crime cette personne aurait-t-elle donc commis ? Pour le corps, il me semble que c'est pareil.

Que vous disiez que seul l'esprit est vrai, alors j'en déduis que nous sommes des purs esprits, ce que vous ne sauriez accréditez !

De même, il est pour le moins étonnant que vous parliez de "conscience spirituelle". Je suppose que vous parlez d'une part immortelle (puisque vous l'opposez à cette part périssable qu'est le corps) en l'homme, part qui est de surcroît une "conscience". Vous en inférez de toute évidence que celui qui n'atteint pas cette conscience spirituelle n'est que "périssable". Plusieurs questions se posent à moi, que je vais ramasser en une seule : n'y a-t-il pas, sans aucune connotation morale, une part spirituelle absolument intrinsèque à l'homme, qui ne saurait lui être aliénée ?

Autrement dit, si vous admettez que le corps est une matière périssable, vous admettez de même que c'est par l'absence de vie qu'il se désagrège. Or, si vous admettez que ce corps vit avant de mourir, vous admettrez peut-être qu'un principe de vie doit régir ce corps, et entraîne, s'il disparaît, sa mort. Maintenant, la "conscience spirituelle" (que je trouve relativement vague) suppose chez un être individué une certaine forme de vie qui ne dépend pas de lui. La vie de l'esprit suppose donc un principe qui la régit, sans lequel l'esprit mourrait. En clair, ne sommes-nous pas pour une part déterminé, et cette détermination ne s'étend-elle pas aussi dans le domaine de l'esprit ?

En vous souhaitant un très joyeux noël,
Revenir en haut Aller en bas
joelle2111



Féminin Messages : 150
Inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mar 24 Déc 2013, 17:10

je vous remercie aristote d'avoir éclairer ma lanterne : ne pensez vous pas que c'est le même type de conclusion hative qui a imprégné le catarrhisme ?
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 328
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 25 Déc 2013, 16:46

Bonjour Joëlle,

je suis tout à fait d'accord avec vous ! On peut même montrer une filiation entre le catharisme et le gnosticisme (hérésie des premiers siècles), pour lequel le corps était le principe du mal, et l'esprit cette "étincelle du divin" qui se trouvait entachée par son rapport au corps.

Il est pour le moins étonnant de proposer comme moyen de salut une simple "gnose", la seule connaissance. Connaître, c'est ici compris, à mon humble avis, comme une action consciente. Le réel est redouté, méprisé, évité. Seul l'esprit connaissant est sauvé. C'est oublié trop rapidement que le Christ était constitué, entre autres, de chair, et que cette chair a ressuscité trois jour après son ensevelissement au tombeau ! Le corps n'est peut-être pas le moteur de la vertu, mais il en est un participant actif, et ainsi digne d'être élevé à la vertu !!!

Notre corps est tellement digne d'être éduqué à la vertu, on oublie trop sa dignité. C'est un superbe instrument pour faire le bien. C'est un don de Dieu dont nous sommes en devoir de prendre soin !
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 26 Déc 2013, 11:57

denis a écrit:
Tania a écrit:
Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
... enfin une personne que je comprend. ^^
Bonsoir Tania

Bonjour Denis, comment vas-tu? ça fait un bail...

Joyeux noël!  Smile 

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 26 Déc 2013, 13:10

aristote a écrit:
Tania a écrit:
Tout dépend qui est ce "nous-mêmes". Dans notre personne je distingue le faux (la poussière) du vrai (l'esprit saint). Ma personne n'est maintenant plus un être humain en évolution, mais une conscience spirituelle en évolution.

C'est ce que disait également le père Teilhard de Chardin:
"nous ne sommes pas un homme faisant une expérience spirituelle, mais un esprit faisant une expérience humaine".

Mais cela est vrai à un certain stade évolutif (le nôtre). Beaucoup d'hommes ne sont que psychisme destiné à périr.

Bonjour Tania,

Vous vous dites "chercheuse de vérité", et c'est une intention louable. Reste à la mettre en pratique. .

Bonjour Aristote, je suppose que vous pensez avoir trouvé la Vérité absolue. Mais sachez que celui qui croit l'avoir trouvée est mort (en tout cas, temporairement mort, jusqu'à ce qu'il s'aperçoive que la Vérité est encore au-delà).

aristote a écrit:


Vous avez déjà un grand mérite, celui de vous étonner, d'observer la nature. En l'homme, vous décelez une part spirituelle et une part que vous qualifiez de "périssable", à raison. Je parlerai de part "corporelle", ne vous en déplaise, ne serait-ce que parce qu'elle constitue un don que nous devons acueillir comme tel et que nous devons respecter. Cette partie, c'est le corps..

Vous vous méprenez sur ce que je dis et ce que je crois. J'ai écrit que c'est la partie fausse de nous-même qui doit graduellement périr, c.à.d. nos défauts, notre égoïsme, notre attachement à la matérialité, je n'ai pas dit que c'était le corps, bien qu'il est également voué à périr. Le corps nous sert sur terre pour expérimenter, dans les cieux il n'est plus utile, mais ceux qui en ont encore l'utilité le conserve.

aristote a écrit:
...Même quand une personne commet un crime, vous ne dites pas que le mal qu'il a commis n'est pas vrai. Car, s'il n'était pas vrai, quel crime cette personne aurait-t-elle donc commis ? Pour le corps, il me semble que c'est pareil...

Le mal n'est pas Vérité, il est donc voué à disparaitre de l'âme qui le commet. Mais cela demande du temps. C'est la souffrance que va impliquer un acte erroné qui permet à l'âme de se transformer. C'est l'effet boomerang. La connaissance/gnose dont il s'agit n'est pas théorique mais expérimentale.

aristote a écrit:
...Que vous disiez que seul l'esprit est vrai, alors j'en déduis que nous sommes des purs esprits, ce que vous ne sauriez accréditez !...

J'ai déjà répondu, le corps physique n'est que temporairement réel. Voici un petit exemple:
Lorsque vous vous divertissez avec un véhicule quelconque ou sur un manège quelconque, ce qui est réel pour l'esprit c'est la sensation éprouvée, pas le véhicule qui permet la sensation. Lorsque le véhicule est détruit le souvenir de la sensation demeure dans votre esprit.

aristote a écrit:
...
... n'y a-t-il pas, sans aucune connotation morale, une part spirituelle absolument intrinsèque à l'homme, qui ne saurait lui être aliénée ? ...

"qui ne saurait lui être aliénée"? je ne comprends pas...
l'Esprit d'essence divine n'est pas à confondre avec l'esprit humain ou psychisme. L'intelligence intellectuelle, la capacité à mémoriser et à analyser sont les caractéristiques d'un cerveau humain, pas de l'Esprit. Au gré des expériences, l'Esprit trie le juste, rejette le faux et imprime progressivement la Vérité dans la conscience humaine.

aristote a écrit:
...
En clair, ne sommes-nous pas pour une part déterminé, et cette détermination ne s'étend-elle pas aussi dans le domaine de l'esprit ?...

Question complexe, tout dépend de quel esprit on parle.
- L'esprit est déterminé selon une multitude d'influences (génétique, culturelle et environnementale).
- L'Esprit est éternel et immuable.
- L'Esprit absolu apparait graduellement à la conscience humaine. Ce qui donne l'illusion que l'homme se sanctifie.

En d'autres termes, l'Esprit absolu, éternel et immuable prend conscience de lui-même en passant pas une conscience humaine individuelle. L'homme est en quelque sorte un centre de conscience. Au fur et à mesure que sa conscience spirituelle grandit, il ne s'identifie plus à un homme faisant une expérience spirituelle, mais à un esprit d'essence divine faisant une expérience humaine. La naissance de l'esprit saint dans l'homme n'est pas soudaine, mais graduelle, et elle ne dépend évidemment pas d'un rituel symbolique tel que le baptême (affirmation qui rejoint le sujet).

Désolée, nos croyances respectives sont beaucoup trop éloignées pour que je me lance dans un grand développement.

Joyeux noël également.  Smile 

Tania
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 328
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 27 Déc 2013, 15:38

tania a écrit:
Désolée, nos croyances respectives sont beaucoup trop éloignées pour que je me lance dans un grand développement.

Il faudrait mesurer si ces croyances ne peuvent pas s'ériger au rang de savoir... Et, par ailleurs, nous pouvons synthétiser notre pensée.

Juste, rapidement, pour votre affirmation :
Citation :
L'intelligence intellectuelle, la capacité à mémoriser et à analyser sont les caractéristiques d'un cerveau humain, pas de l'Esprit. Au gré des expériences, l'Esprit trie le juste, rejette le faux et imprime progressivement la Vérité dans la conscience humaine.

Qu'entendez-vous par "intelligence intellectuelle" ?
L'esprit est-il condamné à être irrémédiablement enfermé en lui-même ?
L'intelligence est, comme ces quelques capacités dont nous disposons (volonté, libre-arbitre), un élément constitutif de notre personne, qui n'est pas une simple surface, mais a la fonction d'élever notre âme (anima : esprit, âme), de nous faire interagir avec le réel ! Rendez-vous compte que nous ne pourrions contempler Dieu, nous ne pourrions savoir sans cette faculté essentielle qu'est l'intelligence ! Ce que vous appelez "Esprit éternel et immuable", du reste, est tout simplement l'âme immortelle insufflée par Dieu, composée entre autres d'une intelligence dont la fonction intrinsèque est de connaître Dieu !

Par ailleurs, "l'Esprit trie le juste, rejette le faux et imprime progressivement la vérité dans la conscience humaine" est une assertion un peu curieuse ! Il faut bien un acte de l'intelligence pour départager le faux du vrai, du juste. Essayez de fermer les yeux pour marcher, je vous assure que vous allez tatonner, et surtout qu'il vous manquera l'organe essentiel à la vue !

Cela suppose, je pense, d'avoir la foi. Pourquoi ? Parce que la loi qui est à la portée de notre intelligence est universelle et nous dépasse. Très sincèrement, qui aurait donc l'outrecuidance de s'arroger le pouvoir de créer cette loi ? Cela peut sembler arbitraire, et surtout dangereux, car celui qui prétendrait se l'arroger est faillible, et son jugement est toujours susceptible de varier selon ses inclinations naturelles. Non, la loi la plus sûre n'est pas celle conçue de main d'homme ! Celle-là implique obéissance, mais pour appliquer ses prescriptions, il faut la connaître. Et c'est là qu'entre en jeu l'intelligence ! On n'est capable de bien juger dans le domaine moral, à mon avis, que si l'on est bien éclairé. Le bien, le juste, le mal, on peut en faire l'expérience, mais encore faut-il savoir ce qui est mal et ce qui est bien pour éviter le deuxième et faire le premier !!!

J'ai tout de même l'impression, plus générallement, Tania, au regard de ce que vous dites, que nous ne nous appuyons pas sur la même sémantique. L'intelligence est une capacité intellectuelle, on est bien d'accord. Elle l'est d'autant plus, précisons-le, qu'elle est en capacité de connaître. A partir de là, je ne vois pas comment la détacher de l'esprit. Car cette intelligence est immortelle précisément parce qu'elle est destinée à voir Dieu ! Que ferions-nous si elle se détériorait ? C'est purement illogique !

Il y a là quelque chose qui se noue, un saut à franchir, peut-être celui de la foi, je ne saurais dire, je ne saurais juger, je vous laisse réfléchir. Mais je voudrait vous faire part d'une dernière petite réflexion, ou plutôt une incitation à la réflexion :

"pouvoir nous brûle, vouloir nous détruit. Mais savoir laisse notre faible constitution dans un perpétuel état de calme".

Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 27 Déc 2013, 23:43

Tania a écrit:
denis a écrit:
Tania a écrit:
Suricate a écrit: "Seuls nous ne sommes rien et ne pouvons rien. Jamais. Nous ne sommes que pourritures ambulantes et pas autre chose, sans Dieu."

Nous ne sommes jamais seuls .C'est une grossière erreur de séparer Dieu de nous-mêmes. Ce qui est poussière et qui périt est la partie fausse de notre personne, la partie vraie est divine et éternelle (l'esprit saint).

Donc, lorsque nous aimons la partie divine de nous-mêmes, tout comme lorsque nous aimons la partie divine de notre prochain, nous aimons Dieu. C'est de cette manière que prend tout son sens "s'aimer d'abord soi-même", à ne pas confondre avec l'amour narcissique.

Tania
... enfin une personne que je comprend. ^^
Bonsoir Tania

Bonjour Denis, comment vas-tu? ça fait un bail...

Joyeux noël!  Smile 

Tania

Joyeux noël ^^
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 27 Déc 2013, 23:45

aristote a écrit:
...Par ailleurs, "l'Esprit trie le juste, rejette le faux et imprime progressivement la vérité dans la conscience humaine" est une assertion un peu curieuse ! Il faut bien un acte de l'intelligence pour départager le faux du vrai, du juste. Essayez de fermer les yeux pour marcher, je vous assure que vous allez tatonner, et surtout qu'il vous manquera l'organe essentiel à la vue !

Bonsoir Aristote,

Ce n'est pas une question d'intelligence intellectuelle, mais d'intelligence du cœur ou, plus précisément, de conscience. On en a longuement parlé dans les pages précédentes et je vous invite à vous y reporter. Les capacités à intellectualiser, mémoriser et analyser ne sont rien sans l'Amour spirituel (sans la charité, dirait Saint Paul) et la sagesse. Ce qui importe c'est la qualité de notre conscience.

D'autre part, la conscience ne se construit pas par la réflexion, mais PAR L'EXPÉRIENCE. Le juste du faux se départage par la sensation de joie ou de souffrance. Éprouver un sentiment ne peut se transmettre par des écrits théoriques. Personne ne peut savoir ce qu'est un sentiment s'il ne l'a pas éprouvé.

Le corps est nécessaire pour expérimenter. Il n'est plus nécessaire pour les expériences accomplies car les sensations éprouvées font partie intégrante de la conscience. Le cerveau, l'intellect, les yeux, l'ouïe etc... sont des outils qui permettent de construire la conscience.

Ce qui importe c'est de sentir ce qui est juste ou faux, pas de le lire. Connaitre la théorie peut aider lorsque la prise de conscience est en phase constructive. On peut alors par la volonté et la réflexion éviter de faire une mauvaise expérience, donc éviter de souffrir (disons que la souffrance est moindre car le fait d'éviter une expérience qui nous attire irrésistiblement procure tout de même une certaine souffrance morale).

Voilà Aristote, j'ai essayé de synthétiser...  Smile 

Tania
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14170
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 27 Déc 2013, 23:47

Que sottises, mais joyeuses fêtes malgré cela.
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Sam 28 Déc 2013, 00:49

aristote a écrit:
Tania a écrit:
Tout dépend qui est ce "nous-mêmes". Dans notre personne je distingue le faux (la poussière) du vrai (l'esprit saint). Ma personne n'est maintenant plus un être humain en évolution, mais une conscience spirituelle en évolution.

C'est ce que disait également le père Teilhard de Chardin:
"nous ne sommes pas un homme faisant une expérience spirituelle, mais un esprit faisant une expérience humaine".

Mais cela est vrai à un certain stade évolutif (le nôtre). Beaucoup d'hommes ne sont que psychisme destiné à périr.

Bonjour Tania,

Vous vous dites "chercheuse de vérité", et c'est une intention louable. Reste à la mettre en pratique. Vous avez déjà un grand mérite, celui de vous étonner, d'observer la nature. En l'homme, vous décelez une part spirituelle et une part que vous qualifiez de "périssable", à raison. Je parlerai de part "corporelle", ne vous en déplaise, ne serait-ce que parce qu'elle constitue un don que nous devons acueillir comme tel et que nous devons respecter. Cette partie, c'est le corps.

Maintenant, parce que cette dernière part est périssable (je souligne, sur terre), vous en inférez qu'elle est "fausse". Pardonnez-moi, mais qu'entendez-vous donc par "vérité" ? La vérité, il me semble, peut se définir comme "l'intelligence en adéquation avec le réel" (adaequatio rei intellectus). Or, ici, le corps est bien réel, jusqu'à la mort de la personne dont ce corps constitue une partie. Si vous prétendiez le contraire, là je vous dirais que vous mentez, que vous n'êtes pas raisonnable, parce que précisément votre volonté ne voudrait pas que votre intelligence reconnaisse cette réalité qu'est le corps !

Même quand une personne commet un crime, vous ne dites pas que le mal qu'il a commis n'est pas vrai. Car, s'il n'était pas vrai, quel crime cette personne aurait-t-elle donc commis ? Pour le corps, il me semble que c'est pareil.

Bonsoir aristote et joyeux noêl Smile

Je voudrai revenir sur  votre dernier paragraphe. Vous dites que le corps est réel comme est reel un crime.
Ma question c'est: est ce que la personne ayant commis le crime x en question, avait pleinement connaissance de son acte?

aristote a écrit:


Que vous disiez que seul l'esprit est vrai, alors j'en déduis que nous sommes des purs esprits, ce que vous ne sauriez accréditez !

De même, il est pour le moins étonnant que vous parliez de "conscience spirituelle". Je suppose que vous parlez d'une part immortelle (puisque vous l'opposez à cette part périssable qu'est le corps) en l'homme, part qui est de surcroît une "conscience". Vous en inférez de toute évidence que celui qui n'atteint pas cette conscience spirituelle n'est que "périssable". Plusieurs questions se posent à moi, que je vais ramasser en une seule : n'y a-t-il pas, sans aucune connotation morale, une part spirituelle absolument intrinsèque à l'homme, qui ne saurait lui être aliénée ?

Autrement dit, si vous admettez que le corps est une matière périssable, vous admettez de même que c'est par l'absence de vie qu'il se désagrège. Or, si vous admettez que ce corps vit avant de mourir, vous admettrez peut-être qu'un principe de vie doit régir ce corps, et entraîne, s'il disparaît, sa mort. Maintenant, la "conscience spirituelle" (que je trouve relativement vague) suppose chez un être individué une certaine forme de vie qui ne dépend pas de lui. La vie de l'esprit suppose donc un principe qui la régit, sans lequel l'esprit mourrait. En clair, ne sommes-nous pas pour une part déterminé, et cette détermination ne s'étend-elle pas aussi dans le domaine de l'esprit ?

En vous souhaitant un très joyeux noël,
[/quote]

Vous parlez de forme de vie, mais n'est pas là plutôt un des paramètres qui régissent la vie?
Une question: Vous sentez vous en total liberté ici bas (sur terre)?
Cette forme de vie dont vous parlez, n'est autre que ce paramètre qu'est la liberté!

En découle un autre paramètre: celui qui mène à la liberté.
La liberté est un lourd fardeau dont la réelle conscience des choses se plaît à soulager en partie.
Pour le choix du paradis ou de l'enfer, il faut être conscient du paradis et de l'enfer.

Avant de choisir, il faut savoir qui on est.
L'habit ne fait pas le moine... on ne connait pas encore le choix (paradis ou enfer) qu'on fera face au christ.

joyeux noêl encore Smile
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Sam 28 Déc 2013, 01:00

ysov a écrit:
Que sottises, mais joyeuses fêtes malgré cela.

Que voilà une personne bien terre à terre ^^

Mais joyeuses fêtes
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14170
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Sam 28 Déc 2013, 01:05

Les pieds sur terre et la tête au ciel, voilà l'équilibre ici-bas. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28028
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Sam 28 Déc 2013, 03:08

En autant qu'on n'ait pas les pieds dans la même bottine. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14170
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Sam 28 Déc 2013, 03:10

Ça se passe ainsi quand les pieds sont aussi au ciel malgré ici-bas. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 328
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Dim 29 Déc 2013, 22:47


Denis:
 

Bonjour Denis, je suppose bien sûr que le criminel avait pleinement connaissance du mal qu'il faisait, ou du moins une connaissance suffisante pour être condamnable. C'est vrai que lorsque l'on a cette volonté de nuire, que rien ne vient alléger la culpabilité du mal commis, on peut parler d'un crime. La connaissance de la culpabilité peut être aussi certaine que la connaissance du corps. Cela dit, vous auriez bien raison de me dire que cette analogie est un peu rapide (connaissance du crime/du corps). Plus j'écris, plus je me rends compte que je tire certaines choses par les cheveux  Confused

Denis:
 

En totale liberté... Je ne crois pas. Il y a beaucoup de choses qui m'empêchent de faire le bien quand je le voudrais et d'autres qui me poussent à faire le mal quand je devrais le détester et l'éviter.

Par ailleurs, à propos de la forme de vie, je n'ai peut-être pas choisi le bon mot, mais la vie de l'esprit, je ne pense pas qu'on la tient de nous-mêmes. Comprendre, je pense que c'est une faculté que l'on ne tient pas de nous-mêmes. Bien sûr, la liberté nous rend maître de nos choix, je suis parfaitement d'accord. Mais se dire que ce qui nous permet de choisir ne vient pas de nous nous force je pense à l'humilité et nous rend pleinement responsable devant celui qui est l'auteur de toutes choses. Avoir le choix, c'est un grand pouvoir, mais encore faut-il faire un choix qui soit conforme au à ce que veut l'auteur même du libre-arbitre.

C'est sûr, comme vous dites, il faut connaître pour ensuite faire les bons choix. Les gens se disent que c'est en ne se posant pas de questions que l'on sera heureux, c'est en jouissant dans l'instant présent que l'on pourra bien vivre (encore que je ne sois même pas sûr qu'ils estiment cette vie "bonne")... Pour ma part, la vie est plus heureuse quand elle repose sur ce qui est intangible, sur ce qui ne varie pas, sur ce qui est immuable. C'est un confort d'une certaine manière, c'est exigeant.

Très joyeux noël à vous (avec un peu de retard, pardonnez-moi) !  santa 
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 08 Jan 2014, 18:23

aristote a écrit:

Denis:
 

Bonjour Denis, je suppose bien sûr que le criminel avait pleinement connaissance du mal qu'il faisait, ou du moins une connaissance suffisante pour être condamnable. C'est vrai que lorsque l'on a cette volonté de nuire, que rien ne vient alléger la culpabilité du mal commis, on peut parler d'un crime. La connaissance de la culpabilité peut être aussi certaine que la connaissance du corps. Cela dit, vous auriez bien raison de me dire que cette analogie est un peu rapide (connaissance du crime/du corps). Plus j'écris, plus je me rends compte que je tire certaines choses par les cheveux  Confused

Denis:
 

En totale liberté... Je ne crois pas. Il y a beaucoup de choses qui m'empêchent de faire le bien quand je le voudrais et d'autres qui me poussent à faire le mal quand je devrais le détester et l'éviter.

C'est normal ^^
Nous n'avons pas encore la connaissance, cette conscience sommeillant en nous qui nous pousse à faire le bon choix.


aristote a écrit:

Par ailleurs, à propos de la forme de vie, je n'ai peut-être pas choisi le bon mot, mais la vie de l'esprit, je ne pense pas qu'on la tient de nous-mêmes. Comprendre, je pense que c'est une faculté que l'on ne tient pas de nous-mêmes.

... alors vous n'imaginez pas les facultés qui vous habitent.
Je ne parle pas de super pouvoir, mais de coeurs.
Il est dit dans la bible qu'on est tous amené à être des saints. Smile



aristote a écrit:
Bien sûr, la liberté nous rend maître de nos choix, je suis parfaitement d'accord. Mais se dire que ce qui nous permet de choisir ne vient pas de nous nous force je pense à l'humilité et nous rend pleinement responsable devant celui qui est l'auteur de toutes choses. Avoir le choix, c'est un grand pouvoir, mais encore faut-il faire un choix qui soit conforme au à ce que veut l'auteur même du libre-arbitre.

Nous n'avons rien créé, nous ne pouvons rien créer, c'est vrai. Par la liberté nous faisons que découvrir la partie fonctionnelle de notre être: qui je suis, qui est l'autre, qu'est ce que je peux faire ... c'est la découverte de la création et des créatures.
D'une manière opérationnelle, nous ne pouvons appliquer entièrement l'essence et le but premier de notre Être: communiquer (dans le sens de voir, aimer) avec l'autres (Hommes, anges ...), se retrouver dans l'autres, voir et être vu nu par l’Architecte donc celui qui EST. Pourquoi? Là est la question. Pour ma part, je pense qu'il ait question d'étape dans la prise de conscience vrai de nous même et du voisin (créature de Dieu). Cela peut prendre une éternité. ^^



aristote a écrit:

C'est sûr, comme vous dites, il faut connaître pour ensuite faire les bons choix. Les gens se disent que c'est en ne se posant pas de questions que l'on sera heureux, c'est en jouissant dans l'instant présent que l'on pourra bien vivre (encore que je ne sois même pas sûr qu'ils estiment cette vie "bonne")...

^^
ça peut aider le fait de ne pas se poser les questions. Et à juste raison. C'est notre égo qui nous pousse à poser des questions. Reste à faire notre choix, un choix de pécheur. Très peu sont bonnes d'autres, en grande majorité, sont en rapport avec notre égo démesuré. Si dans une vie, on réussit à faire un ou deux choix réels c'est à dire à vivre près de Dieu après l'heure de la mort ... c'est déjà beaucoup. Le reste des choix qu'on pensait bien, nous pousse soit en enfer soit dans les autres purgatoires.



aristote a écrit:
Pour ma part, la vie est plus heureuse quand elle repose sur ce qui est intangible, sur ce qui ne varie pas, sur ce qui est immuable. C'est un confort d'une certaine manière, c'est exigeant.

Très joyeux noël à vous (avec un peu de retard, pardonnez-moi) !  santa 

Pas grave, c'est le geste qui compte    
... Heu bonne année ?  :beret: 
Que des bonnes choses pour 2014 !
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 328
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 09 Jan 2014, 13:59

Bonne année à vous aussi !  champagne 
Revenir en haut Aller en bas
elia29s



Féminin Messages : 276
Inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 18:16

Pour répondre à Tania cette part spirituelle promise à ressusciter est celle de l'amour !

c'est toute la dimension du coeur qui ne se prouve pas mais qui s'éprouve comme tu l'as si bien démontré ...  Thumright 

je cite Tania :

Les capacités à intellectualiser, mémoriser et analyser ne sont rien sans l'Amour spirituel (sans la charité, dirait Saint Paul) et la sagesse. Ce qui importe c'est la qualité et la capacité à aimer

En fait c'est tout le sens côté coeur qui s'exprime avec l'esprit d'amour croyant ou non, il est donné à tous sans exception.
C'est ce qui retourne à Dieu ...

Mais on peut avoir bcp d'amour et ne pas être croyant on est tous égaux devant l'amour ! Le Christ nous l'a dit qu'il venait pour que tous aies en lui la vie éternelle.

Aimer c'est d'abord humain et divin !! y'en a qui le savent et d'autres pas mais tous ont capacités
à être dans cet amour.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28028
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 19:01

Oui, si on veut, on est capable d'aimer mais à condition de laisser l'amour entrer en nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
elia29s



Féminin Messages : 276
Inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 19:29

Oui Simon, fais ainsi et tu auras la vie !! Comme dit Jésus à Nicodème.

Mais peut on, Simon, penser que quelqu'un n'ait pas d'amour ??

Revenir en haut Aller en bas
elia29s



Féminin Messages : 276
Inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 19:31

L'amour se reçoit et se donne c'est bien connu ! c'est un échange car nous sommes liés les uns aux autres essayes d'isoler quelqu'un sans ne laisser aucun contact avec ses semblables il peut aller jusqu'à la folie !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28028
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 19:34

elia29s a écrit:
Oui Simon, fais ainsi et tu auras la vie !! Comme dit Jésus à Nicodème.

Mais peut on, Simon, penser que quelqu'un n'ait pas d'amour ??


Que quelqu'un n'ait pas d'amour à donner s'il n'en a pas reçu, c'est possible, je crois. Il faut recevoir pour donner. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 19:42

elia29s a écrit:
L'amour se reçoit et se donne c'est bien connu ! c'est un échange car nous sommes liés les uns aux autres essayes d'isoler quelqu'un sans ne laisser aucun contact avec ses semblables il peut aller jusqu'à la folie !

les ermites ne sont pas fous et pourtant ils vivent dans l'isolement.

Il y a des enfants qui n'ont jamais reçu d'amour, mais ça ne veut pas dire qu'ils n'en ont pas à donner. Tout le monde aspire à être aimé et à aimer, parfois mal malgré tout.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
elia29s



Féminin Messages : 276
Inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Mer 15 Jan 2014, 20:01

Espérance ce que je dis c'est que sans amour on est malheureux, et sans les autres on éprouve un manque !

Il est prouvé que les personnes en prison dans l'isolement le plus total perdent non seulement les repères mais on une carence affective et psychologique désastreuse !

Nous sommes tous reliés par ce lien affectif, sans ce lien, nous dépérissons !
Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» JNSR Message 12 février 2007 Dieu ne fait rien sans avertir
» Peut-on avoir l'agregation externe LM sans connaître le latin-grec, et comment s'améliorer en latin-grec ?
» JNSR: Le Plan Divin est sur le point de se réaliser.Dieu ne fait rien sans avertir Ses enfants.
» Que signifie apprendre à connaître Dieu?
» Prière pour connaître Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: