DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 17:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Pas clair ! Si quelqu'un comprend ...

Votre âne de service vous répond avec son langage d'âne  Mr. Green Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 17:43

ysov a écrit:
Suricate pourrait pertinemment vous répondre ''ÂNON'' je ne comprend pas! Pouffer de rire 

    je l'ai loupée celle-là ! Merci  Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 17:44

ysov a écrit:
Bon, évitons de le faire fâcher car sinon:

 mort de rire mort de rire  Vous êtes en train de casser les zoreilles d'Arnaud !!  mort de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16656
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 17:51

La légende du fou du Folgoët

Vers 1350, vivait aux alentours de Lesneven un simple d'esprit nommé Salaûn Ar Foll (Salaün Le Fou) ; il passait ses journées à se balancer à une branche d'arbre (un chêne) en clamant continuellement des louanges à la Vierge Marie et il mendiait son pain de ferme en ferme, répétant inlassablement "Ave Maria! Salaün mangerait bien un morceau de pain !"
Quand il mourut, vers 1358, il fut enterré au pied de son arbre, en plein hiver. Mais quelques jours plus tard, on vit jaillir de sa tombe un beau lys blanc, qui prenait racine dans la bouche de l'innocent. Sur les pétales étaient gravés, en lettres d'or, les mots "Ave Maria". La nouvelle se répandit vite et les gens du pays vinrent en nombre comtempler le prodige. On voulut alors bâtir une chapelle sur la tombe de l'"innocent", le "Fou du Bois" (en Breton : Foll Coat).
Depuis lors, ce lieu porte le nom de Ar Fol-goat (ou Foll Coat) (le bois du fou) devenu aujourd'hui ... Le Folgoët.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 17:53

Tania a écrit:
ysov a écrit:


L'intellect est indispensable non seulement pour comprendre l'intelligence du coeur, mais aussi de l'approfondir, de l'affiner, tout comme il est bien d'approfondir et d'affiner intellectuellement.

Ahurissant!!  Very Happy 

Dites-moi, Ysov, vu votre remarquable érudition j'ai quelques questions à vous poser:

-  Existe-t-il une école pour apprendre à aimer? On fait comment pour aimer, expliquez-nous avec votre super intellect, ça m'intéresse énormément, et je suis sûre que ça intéresse aussi beaucoup de monde.
- On éprouve quelque chose?
- A moins que l'on n'éprouve rien et que ce ne soit que le résultat d'une réflexion?
- Est-ce un acte, un ressenti, une émotion, de la raison, une réflexion...?

- Et puis, si vous deviez expliquer à un homme cruel que la cruauté vous est insupportable, comment parviendrez-vous à lui faire ressentir ce que vous vous ressentez?

J'attends vos savantes explications intellectuelles!  Mr. Green Mr. Green 

Tania

L'école afin d'apprendre à aimer est ses parents dès le berceau. L'intelligence de la mère, plus elle sera maîtrisée, plus elle sera en mesure de stratégiquement montrer à son poupon, non seulement son amour incommensurable, mais de l'aspect extérieur
de cet amour, comme ses gestes, ses paroles, son attitude générale. Après que cette analyse sera faite, le reste sera automatiquement par ses pulsions.

Un acte, un ressenti, y sera à condition de posséder une sensibilité propre, mais une intelligence afin de bien la diriger, l'exploiter.

Si je devais expliquer à un homme cruel que cela est insupportable, mon intelligence intellectuelle sera d'un précieux secours
afin de bien faire passer le message.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 18:09

Espérance a écrit:
La légende du fou du Folgoët

Vers 1350, vivait aux alentours de Lesneven un simple d'esprit nommé Salaûn Ar Foll (Salaün Le Fou) ; il passait ses journées à se balancer à une branche d'arbre (un chêne) en clamant continuellement des louanges à la Vierge Marie et il mendiait son pain de ferme en ferme, répétant inlassablement "Ave Maria! Salaün mangerait bien un morceau de pain !"
Quand il mourut, vers 1358, il fut enterré au pied de son arbre, en plein hiver. Mais quelques jours plus tard, on vit jaillir de sa tombe un beau lys blanc, qui prenait racine dans la bouche de l'innocent. Sur les pétales étaient gravés, en lettres d'or, les mots "Ave Maria". La nouvelle se répandit vite et les gens du pays vinrent en nombre comtempler le prodige. On voulut alors bâtir une chapelle sur la tombe de l'"innocent", le "Fou du Bois" (en Breton : Foll Coat).
Depuis lors, ce lieu porte le nom de Ar Fol-goat (ou Foll Coat) (le bois du fou) devenu aujourd'hui ... Le Folgoët.

C'est un lieu magnifique spirituellement.
J'avais mis le lien sur ce sanctuaire et vous savez, le mot "légende" signifie "ce qui doit être su"  thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 18:11

ysov a écrit:
Tania a écrit:
ysov a écrit:


L'intellect est indispensable non seulement pour comprendre l'intelligence du coeur, mais aussi de l'approfondir, de l'affiner, tout comme il est bien d'approfondir et d'affiner intellectuellement.

Ahurissant!!  Very Happy 

Dites-moi, Ysov, vu votre remarquable érudition j'ai quelques questions à vous poser:

-  Existe-t-il une école pour apprendre à aimer? On fait comment pour aimer, expliquez-nous avec votre super intellect, ça m'intéresse énormément, et je suis sûre que ça intéresse aussi beaucoup de monde.
- On éprouve quelque chose?
- A moins que l'on n'éprouve rien et que ce ne soit que le résultat d'une réflexion?
- Est-ce un acte, un ressenti, une émotion, de la raison, une réflexion...?

- Et puis, si vous deviez expliquer à un homme cruel que la cruauté vous est insupportable, comment parviendrez-vous à lui faire ressentir ce que vous vous ressentez?

J'attends vos savantes explications intellectuelles!  Mr. Green Mr. Green 

Tania

L'école afin d'apprendre à aimer est ses parents dès le berceau. L'intelligence de la mère, plus elle sera maîtrisée, plus elle sera en mesure de stratégiquement montrer à son poupon, non seulement son amour incommensurable, mais de l'aspect extérieur
de cet amour, comme ses gestes, ses paroles, son attitude générale. Après que cette analyse sera faite, le reste sera automatiquement par ses pulsions.

Un acte, un ressenti, y sera à condition de posséder une sensibilité propre, mais une intelligence afin de bien la diriger, l'exploiter.

Si je devais expliquer à un homme cruel que cela est insupportable, mon intelligence intellectuelle sera d'un précieux secours
afin de bien faire passer le message.

On dirait une maman robot, style "le meilleur des mondes" Wouhaaa ! Quelle société voyez-vous donc autour de vous !
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 18:13

Bein, ce qui est certain, il n'y a pas d'âne autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 19:06

ysov a écrit:
Bein, ce qui est certain, il n'y a pas d'âne autour de moi.

Si moaaaaa.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16656
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 19:29

Suricate a écrit:

C'est un lieu magnifique spirituellement.
J'avais mis le lien sur ce sanctuaire et vous savez, le mot "légende" signifie "ce qui doit être su"  thumleft 

Je n'habite pas loin, je connais bien, mais spirituellement, il n'y a rien de spécial là !

quant aux légendes, faut pas pousser, je peux vous en raconter d'autres  Very Happy 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 19:36

Espérance a écrit:
Suricate a écrit:

C'est un lieu magnifique spirituellement.
J'avais mis le lien sur ce sanctuaire et vous savez, le mot "légende" signifie "ce qui doit être su"  thumleft 

Je n'habite pas loin, je connais bien, mais spirituellement, il n'y a rien de spécial là !

quant aux légendes, faut pas pousser, je peux vous en raconter d'autres  Very Happy 

Je parle de la définition linguistique du mot "légende" et toute légende signifie cela et non autre chose.
Quant au lieu, chacun ressent selon les dispositions de son coeur etc.. mais pas par son intellect. D'ailleurs, il n'y a rien là-bas qui soit à discuter intellectuellement.
Pour ceux qui ne connaissent pas, 'est à environ 15 km de Kérizinen
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16656
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 19:38

Suricate a écrit:
Espérance a écrit:
Suricate a écrit:

C'est un lieu magnifique spirituellement.
J'avais mis le lien sur ce sanctuaire et vous savez, le mot "légende" signifie "ce qui doit être su"  thumleft 

Je n'habite pas loin, je connais bien, mais spirituellement, il n'y a rien de spécial là !

quant aux légendes, faut pas pousser, je peux vous en raconter d'autres  Very Happy 

Je parle de la définition linguistique du mot "légende" et toute légende signifie cela et non autre chose.
Quant au lieu, chacun ressent selon  les dispositions de son coeur etc.. mais pas par son intellect. D'ailleurs, il n'y a rien là-bas qui soit à discuter intellectuellement.
Pour ceux qui ne connaissent pas, 'est à environ 15 km de Kérizinen

Et les apparitions de Kérizinen ne sont pas reconnues par l'Eglise.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 19:46

Espérance a écrit:
Suricate a écrit:
Espérance a écrit:
Suricate a écrit:

C'est un lieu magnifique spirituellement.
J'avais mis le lien sur ce sanctuaire et vous savez, le mot "légende" signifie "ce qui doit être su"  thumleft 

Je n'habite pas loin, je connais bien, mais spirituellement, il n'y a rien de spécial là !

quant aux légendes, faut pas pousser, je peux vous en raconter d'autres  Very Happy 

Je parle de la définition linguistique du mot "légende" et toute légende signifie cela et non autre chose.
Quant au lieu, chacun ressent selon  les dispositions de son coeur etc.. mais pas par son intellect. D'ailleurs, il n'y a rien là-bas qui soit à discuter intellectuellement.
Pour ceux qui ne connaissent pas, 'est à environ 15 km de Kérizinen

Et les apparitions de Kérizinen ne sont pas reconnues par l'Eglise.
Ben non, tout comme medj et tant d'autres. Mais beaucoup y vont, c'est donc un lieu de tourisme spirituel à conseiller aux promeneurs de Kérizinen
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 22:25

Suricate a écrit:
... chacun ressent selon  les dispositions de son coeur etc.. mais pas par son intellect. ...

 thumleft  Merci Suricate, j'aime bien les ânes comme toi, puis-je être ton ténia?  Smile 

Tania  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 22:27

Pas de querelles intestines. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 22:32

Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green 

Tania  Smile
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Jeu 12 Déc 2013 - 22:35

Mais vous savez, vous n'avez pas tort sur tout. C'est seulement, que votre propension à reléguer au second plan l'intellect qui est une sottise. Un exemple Tania, pour parvenir à faire votre propre synthèse il a fallu que vous l'aviez nourri au pétrole votre intellect afin d'analyser ce qui vous triture. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 6:36

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
... chacun ressent selon  les dispositions de son coeur etc.. mais pas par son intellect. ...

 thumleft  Merci Suricate, j'aime bien les ânes comme toi, puis-je être ton ténia?  Smile 

Tania  Smile 

 king drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 6:42

Tania a écrit:
Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green 

Tania  Smile

Ils sont têtus comme un âne  :beret:  euh !! comme des mules  Very Happy 
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 6:47

Suricate a écrit:
Tania a écrit:
Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green 

Tania  Smile

Ils sont têtus comme un âne  :beret:  euh !! comme des mules  Very Happy 
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.

Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :
Citation :

Matthieu 12, 48 A celui qui l'en informait Jésus répondit : "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Matthieu 12, 49 Et tendant sa main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères.
Matthieu 12, 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

Jésus n'a pas dit :

Matthieu 12, 50 Car quiconque ressent un sentiment d'amour pour mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 6:51

Arnaud Dumouch a écrit:
Suricate a écrit:
Tania a écrit:
Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green 

Tania  Smile

Ils sont têtus comme un âne  :beret:  euh !! comme des mules  Very Happy 
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.

Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :
Citation :

Matthieu 12, 48 A celui qui l'en informait Jésus répondit : "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Matthieu 12, 49 Et tendant sa main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères.
Matthieu 12, 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

Jésus n'a pas dit :

Matthieu 12, 50 Car quiconque ressent un sentiment d'amour pour mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

Il semble que nous soyons d'accord, à moins que votre définition de l'Amour sensible soit autre que ce que je pense. Pouvez-vous nous préciser le sens que vous y donnez? Car "un Amour sensible qui se ressent" n'est pas intellectualisé, mais EST.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 6:59

L'amour spirituel qui est charité, n'est pas toujours "ressenti".

On comprend qui est Dieu et on veut l'aimer en acte, en le fréquentant par la prière et en agissant pour lui.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 8:24

Arnaud Dumouch a écrit:
L'amour spirituel qui est charité, n'est pas toujours "ressenti".

On comprend qui est Dieu et on veut l'aimer en acte, en le fréquentant par la prière et en agissant pour lui.

S'il n'est pas ressenti, comment peut-il être ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 8:26

Voulu car choisi par l'intelligence.

Regardez cette parabole qui montre qu'il n'y a d'amour que d'actes :
Citation :

Matthieu 21, 28 "Mais dites-moi votre avis. Un homme avait deux enfants. S'adressant au premier, il dit : Mon enfant, va-t'en aujourd'hui travailler à la vigne. --
Matthieu 21, 29 Je ne veux pas, répondit-il ; ensuite pris de remords, il y alla.
Matthieu 21, 30 S'adressant au second, il dit la même chose ; l'autre répondit : Entendu, Seigneur, et il n'y alla point.
Matthieu 21, 31 Lequel des deux a fait la volonté du père" - "Le premier", disent-ils.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 8:34

Arnaud Dumouch a écrit:
Voulu car choisi par l'intelligence.

Regardez cette parabole qui montre qu'il n'y a d'amour que d'actes :
Citation :

Matthieu 21, 28 "Mais dites-moi votre avis. Un homme avait deux enfants. S'adressant au premier, il dit : Mon enfant, va-t'en aujourd'hui travailler à la vigne. --
Matthieu 21, 29 Je ne veux pas, répondit-il ; ensuite pris de remords, il y alla.
Matthieu 21, 30 S'adressant au second, il dit la même chose ; l'autre répondit : Entendu, Seigneur, et il n'y alla point.
Matthieu 21, 31 Lequel des deux a fait la volonté du père" - "Le premier", disent-ils.

Tout dépend du sens que vous donnez à cette parabole. Ce n'est donc pas un argument probant, ni une justification de disputanioné. Car celui qui fait la volonté du Père est celui qui sauve des âmes, c'est la seule et unique volonté du Père, sauver les âmes, c'est pour ce seul et unique motif qu'il nous a donné son Fils/Amour.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 8:48

Disons que sauver des âmes est le but ultime.

Mais cela passe par du concret, de l'amour du prochain :
Citation :

Matthieu 25, 41 Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.
Matthieu 25, 42 Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger, j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire,
Matthieu 25, 43 j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli, nu et vous ne m'avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m'avez pas visité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 9:05

Arnaud Dumouch a écrit:
Disons que sauver des âmes est le but ultime.

Mais cela passe par du concret, de l'amour du prochain :
Citation :

Matthieu 25, 41 Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.
Matthieu 25, 42 Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger, j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire,
Matthieu 25, 43 j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli, nu et vous ne m'avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m'avez pas visité.

Yes. J'ai eu Faim des âmes, j'ai eu soif des âmes etc.. Qu'st-ce que le matériel a à faire ici ? Seules les âmes comptent. C'est une chose que vous ne semblez pas avoir assez assimiler, sinon, vous serriez bien plus prudent dans toutes vos théories.
Les oeuvres sans la Foi ne comptent pour rien (dixit Saint Paul) et la Foi est l'Amour. Mais l'Amour sans la Foi, c'est le must des must, exemple les contemplatifs, les mystiques.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 9:07

Suricate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Disons que sauver des âmes est le but ultime.

Mais cela passe par du concret, de l'amour du prochain :
Citation :

Matthieu 25, 41 Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.
Matthieu 25, 42 Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger, j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire,
Matthieu 25, 43 j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli, nu et vous ne m'avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m'avez pas visité.

Yes. J'ai eu Faim des âmes, j'ai eu soif des âmes etc.. Qu'st-ce que le matériel a à faire ici ?

Ben, vous êtes allé les visiter en prison ou à l'hôpital, ces personnes (pas seulement ces âmes) ?

Sauf si vous êtes religieuse contemplative, il faut du CONCRET. Il ne suffit pas de dire "Seigneur, Seigneur"...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 9:11

Arnaud Dumouch a écrit:
Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :

L'amour spirituel qui est charité, n'est pas toujours "ressenti".

On comprend qui est Dieu et on veut l'aimer en acte, en le fréquentant par la prière et en agissant pour lui.

Bon, ben moi je ne suis pas d'accord! ça serait trop facile, n'est-ce pas?  Mr. Green 

L'Amour, qu'il soit spirituel ou charnel, se ressent ! C'est juste que le premier se ressent par l'esprit et l'autre par la chair. L'Amour spirituel est un Amour élevé au rang de Dieu. L'âme ressent un élan vers son prochain (et Dieu par la même occasion, mais je préfère dans cet ordre là).

L'amour charnel est indispensable pour mener à l'Amour spirituel. C'est lui qui permet à l'intellect de comprendre ce qu'est l'Amour, comment il s'exprime à l'intérieur de notre âme, ce n'est certainement pas le contraire. Personne a su correctement répondre aux questions que j'ai posées car vous intervertissez la cause et l'effet. L'intellect ne peut comprendre un sentiment QUE ET EXCLUSIVEMENT QUE Si L'ÂME L'ÉPROUVE, qu'il s'agisse de l'Amour, de la haine ou pour tous autres sentiments. C'est d'ailleurs TOUT LE SENS DE LA VIE HUMAINE!

C'est à cause de l'apologie de l'intellect et du savoir qu'il y a eu au sein de l'Église toutes les malversations que l'on connait. Certains prêtre auraient mieux fait de se marier, ils auraient mieux compris l'Amour, le respect, Dieu et la vie plutôt que d'aller tripoter des enfants.

C'est le terme "ressentir" qui vous induit en erreur. L'Amour spirituel est bel et bien un ressenti, mais un ressenti PAR L'ESPRIT, PAS PAR LA CHAIR. L'émotion éprouvée n'est pas du même type. Elle ne part pas de la chair pour arriver à l'intellect, elle part de l'esprit pour arriver à l'appareil émotionnel de l'homme.

Donc, oui l'intellect est nécessaire, mais pas comme vous pensez. Lorsque nous mourrons nous demeurerons nous-mêmes, nous ressentirons avec les sens spirituels que nous aurons développés ici. S'ils sont présents, nous seront accueillis, s'ils sont absents, c'est la chute automatique dans les abîmes. Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort.

Je ne suis pas ici pour prétendre quoi que ce soit et m'attribuer une intelligence supérieur quelconque, je vous fais part d'enseignements qui viennent d'ailleurs et sur lesquels vous feriez bien de réfléchir. Ca ne vient pas de moi tout en venant de moi. J'en suis la porte parole...

Que ceux qui peuvent comprendre, comprennent, car cela implique un processus naturel évolutif...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 12:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Suricate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Disons que sauver des âmes est le but ultime.

Mais cela passe par du concret, de l'amour du prochain :
Citation :

Matthieu 25, 41 Alors il dira encore à ceux de gauche : Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.
Matthieu 25, 42 Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger, j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire,
Matthieu 25, 43 j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli, nu et vous ne m'avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m'avez pas visité.

Yes. J'ai eu Faim des âmes, j'ai eu soif des âmes etc.. Qu'st-ce que le matériel a à faire ici ?

Ben, vous êtes allé les visiter en prison ou à l'hôpital, ces personnes (pas seulement ces âmes) ?

Sauf si vous êtes religieuse contemplative, il faut du CONCRET. Il ne suffit pas de dire "Seigneur, Seigneur"...
Vous le faites exprès de ne pas comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 12:38

Tania a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :

L'amour spirituel qui est charité, n'est pas toujours "ressenti".

On comprend qui est Dieu et on veut l'aimer en acte, en le fréquentant par la prière et en agissant pour lui.

Bon, ben moi je ne suis pas d'accord! ça serait trop facile, n'est-ce pas?  Mr. Green 

L'Amour, qu'il soit spirituel ou charnel, se ressent ! C'est juste que le premier se ressent par l'esprit et l'autre par la chair. L'Amour spirituel est un Amour élevé au rang de Dieu. L'âme ressent un élan vers son prochain (et Dieu par la même occasion, mais je préfère dans cet ordre là).

L'amour charnel est indispensable pour mener à l'Amour spirituel. C'est lui qui permet à l'intellect de comprendre ce qu'est l'Amour, comment il s'exprime à l'intérieur de notre âme, ce n'est certainement pas le contraire. Personne a su correctement répondre aux questions que j'ai posées car vous intervertissez la cause et l'effet. L'intellect ne peut comprendre un sentiment QUE ET EXCLUSIVEMENT QUE Si L'ÂME L'ÉPROUVE, qu'il s'agisse de l'Amour, de la haine ou pour tous autres sentiments. C'est d'ailleurs TOUT LE SENS DE LA VIE HUMAINE!

C'est à cause de l'apologie de l'intellect et du savoir qu'il y a eu au sein de l'Église toutes les malversations que l'on connait. Certains prêtre auraient mieux fait de se marier, ils auraient mieux compris l'Amour, le respect, Dieu et la vie plutôt que d'aller tripoter des enfants.

C'est le terme "ressentir" qui vous induit en erreur. L'Amour spirituel est bel et bien un ressenti, mais un ressenti PAR L'ESPRIT, PAS PAR LA CHAIR. L'émotion éprouvée n'est pas du même type. Elle ne part pas de la chair pour arriver à l'intellect, elle part de l'esprit pour arriver à l'appareil émotionnel de l'homme.

Donc, oui l'intellect est nécessaire, mais pas comme vous pensez. Lorsque nous mourrons nous demeurerons nous-mêmes, nous ressentirons avec les sens spirituels que nous aurons développés ici. S'ils sont présents, nous seront accueillis, s'ils sont absents, c'est la chute automatique dans les abîmes. Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort.

Je ne suis pas ici pour prétendre quoi que ce soit et m'attribuer une intelligence supérieur quelconque, je vous fais part d'enseignements qui viennent d'ailleurs et sur lesquels vous feriez bien de réfléchir. Ca ne vient pas de moi tout en venant de moi. J'en suis la porte parole...

Que ceux qui peuvent comprendre, comprennent, car cela implique un processus naturel évolutif...

Tania

Ce que tu écris, Tania, ne "vient pas d'ailleurs" mais de l'Eglise, des Pères, des Docteurs de l'Eglise et de la Tradition Vivante de l'Eglise.
Il me semble que tu touches du doigt le problème, lorsque tu parles de "ressenti", car en définitive, n'est-ce pas ce qui semble manquer aux interlocuteurs ? Combien ressente dans leurs Coeurs et Âmes l'Amour de Jésus? Combien ressente sa douceur si tendre à la Communion ? (donc tous les jours pour moi). Combien ont-ils expérimenté réellement son Amour ? Et par ce fait, expérimenté que cela n'a absolument aucun rapport avec quoi que ce soit et surtout pas de l'intellect? Car L'Amour ne peut s'expliquer que par l'Amour, et l'Amour ne peut, avec nos mots, s'expliquer ni se raisonner. C'est bien pour cela que les grands mystiques emploient toujours un langage poétique de métaphores etc.. le Cantique des Cantiques est là pour le prouver.

Tu écris, par ailleurs : "Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort."
Je ne peux te suivre sur ce mot inconscient, qui a mon sens est une ruse du Malin, une invention de ce vieux machin, pour nous faire perdre la connaissance amoureuse de la Conscience, seule moyen de se sauver. (pas de conscience, pas d'examen de conscience, pas de confession et pas de pardon possible de par Dieu).
Comme nous avons tous une conscience, enterrée ou non, nous savons tous ce que nous faisons (même si nous n'en connaissons que très partiellement les conséquences; c'est ce qu'exprimait Saint Paul d'ailleurs en disant "je fais le mal que je ne voudrais pas faire", et à) l'heure du jugement particulier, à notre enciellement, c'est en toute conscience (nous lirons alors totalement toute notre conscience en lisant toute notre vie terrestre) que choisirons notre vie Eternelle, avec Dieu ou sans Dieu, la Damnation Eternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 13:42

Suricate a écrit:
...Je ne peux te suivre sur ce mot inconscient, qui a mon sens est une ruse du Malin, une invention de ce vieux machin, pour nous faire perdre la connaissance amoureuse de la Conscience, seule moyen de se sauver. (pas de conscience, pas d'examen de conscience, pas de confession et pas de pardon possible de par Dieu).
Comme nous avons tous une conscience, enterrée ou non, nous savons tous ce que nous faisons (même si nous n'en connaissons que très partiellement les conséquences; c'est ce qu'exprimait Saint Paul d'ailleurs en disant "je fais le mal que je ne voudrais pas faire", et à) l'heure du jugement particulier, à notre enciellement, c'est en toute conscience (nous lirons alors totalement toute notre conscience en lisant toute notre vie terrestre) que choisirons notre vie Eternelle, avec Dieu ou sans Dieu, la Damnation Eternelle.

Bonjour Suricate,

Je savais que j'allais devoir approfondir ce point avec toi...  Smile 

Pour commencer, si ce que j'ai écrit correspond à ce que disent les père de l'Église, tant mieux. Le problème ce sont les implications, mais je ne sais pas si je dois développer ici. Une première implication est que celui qui n'a pas éprouvé l'Amour spirituel ou les vertus qui en dérivent, ne peut les avoir assimilées dans son âme. Est-il ensuite responsable aux yeux de Dieu? Mérite-t-il l'enfer éternel?

Concernant le conscient et l'inconscient, nous avons une conscience psychique intellectuelle qui n'a pas forcément directement conscience de certains aspects psychiques enfouis dans l'inconscient, tout comme certains aspects spirituels enfouis également dans l'inconscient. En d'autres termes, la conscience psychique intellectuelle n'a pas toujours pleinement conscience de la conscience spirituelle.

C'est un peu complexe et je vais pour le moment me limiter à ça.
 :hello: 
Tania
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 14:45

Arnaud Dumouch a écrit:
Suricate a écrit:Tania a écrit:Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels! Mr. Green Mr. Green

Tania Smile
Ils sont têtus comme un âne :beret: euh !! comme des mules Very Happy
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.
Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :
Citation :
Matthieu 12, 48 A celui qui l'en informait Jésus répondit : "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Matthieu 12, 49 Et tendant sa main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères.
Matthieu 12, 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."
Jésus n'a pas dit :

Matthieu 12, 50 Car quiconque ressent un sentiment d'amour pour mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

 Thumright Cher Arnaud, je suis en parfait accord avec vous !

Il faut considérer cette intelligence, car elle est à l'image de Dieu. C'est par elle que nous savons. Les Grecs ne dissociaient d'ailleurs pas l'intelligence de la connaissance, ils les liaient toutes deux en constatant leur harmonie, leur communion, une union qu'appellaient leurs fonctions réciproques. L'organe de la vision chez les Grecs était conçu pour ouvrir à l'Homme les voies de la connaissance. C'était selon eux un mode privilégié d'acquisition d'un savoir. De même, les choses extérieures étaient conçues comme une lumière traversant le regard et faits pour être vus. De là, l'harmonie entre l'homme et le monde en découlait.

Le savoir était perçu comme la lumière qui déchire les ténèbres voilant notre vision distincte des choses. Mais ce savoir impliquait à la fois cette vision, que l'on pourrait appeler précisément l'intelligence, et la chose même, celle-ci devenant également objet, parce que vue, et sujet, par sa puissance d'évidence, même si ce dernier terme est certainement impropre (je comprends ce que je veux dire, mais je n'arrive pas à trouver le mot juste).

Mais si on rattache ces considérations à l'apport du christianisme, on voit bien que le bonheur passe par une plénitude du savoir, qui sera accessible par la simple, mais ô combien parfaite, vision de Dieu, la contemplation.

@ Tania :

Tania a écrit:
Bon, ben moi je ne suis pas d'accord! ça serait trop facile, n'est-ce pas? Mr. Green

L'Amour, qu'il soit spirituel ou charnel, se ressent ! C'est juste que le premier se ressent par l'esprit et l'autre par la chair. L'Amour spirituel est un Amour élevé au rang de Dieu. L'âme ressent un élan vers son prochain (et Dieu par la même occasion, mais je préfère dans cet ordre là).

L'amour charnel est indispensable pour mener à l'Amour spirituel. C'est lui qui permet à l'intellect de comprendre ce qu'est l'Amour, comment il s'exprime à l'intérieur de notre âme, ce n'est certainement pas le contraire. Personne a su correctement répondre aux questions que j'ai posées car vous intervertissez la cause et l'effet. L'intellect ne peut comprendre un sentiment QUE ET EXCLUSIVEMENT QUE Si L'ÂME L'ÉPROUVE, qu'il s'agisse de l'Amour, de la haine ou pour tous autres sentiments. C'est d'ailleurs TOUT LE SENS DE LA VIE HUMAINE!

C'est à cause de l'apologie de l'intellect et du savoir qu'il y a eu au sein de l'Église toutes les malversations que l'on connait. Certains prêtre auraient mieux fait de se marier, ils auraient mieux compris l'Amour, le respect, Dieu et la vie plutôt que d'aller tripoter des enfants.

C'est le terme "ressentir" qui vous induit en erreur. L'Amour spirituel est bel et bien un ressenti, mais un ressenti PAR L'ESPRIT, PAS PAR LA CHAIR. L'émotion éprouvée n'est pas du même type. Elle ne part pas de la chair pour arriver à l'intellect, elle part de l'esprit pour arriver à l'appareil émotionnel de l'homme.

Donc, oui l'intellect est nécessaire, mais pas comme vous pensez. Lorsque nous mourrons nous demeurerons nous-mêmes, nous ressentirons avec les sens spirituels que nous aurons développés ici. S'ils sont présents, nous seront accueillis, s'ils sont absents, c'est la chute automatique dans les abîmes. Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort.

Je ne suis pas ici pour prétendre quoi que ce soit et m'attribuer une intelligence supérieur quelconque, je vous fais part d'enseignements qui viennent d'ailleurs et sur lesquels vous feriez bien de réfléchir. Ca ne vient pas de moi tout en venant de moi. J'en suis la porte parole...

Que ceux qui peuvent comprendre, comprennent, car cela implique un processus naturel évolutif...

Cher Tania,

il me semble que vous vous méprenez sur le mécanisme de la charité. D'abord, celui qui a aimé le premier et dont on devrait tous écouter l'enseignement pour éviter de se fourvoyer, c'est le Christ.

Le Christ dit explicitement que la charité est le premier commandement, d'où découlent tous les autres. Si le premier est pratiqué, tous les autres suivront. Mais cette charité n'est absolument pas réductible à un ressenti. Elle est d'abord une disposition du coeur et de l'intelligence éclairés par la grâce, l'intelligence ayant pour fonction de connaître. Et, pour que notre coeur aime d'un amour parfait, il faut précisément connaître, car ce don, cette charité qui sera seule à demeurer quand nous verrons Dieu, aura besoin de l'intelligence pour comprendre et pour savoir, et je dirais même, pour voir. L'intelligence précisément ne sera pas annihilée par notre mort. Je me risquerais à une métaphore pour être plus compréhensible : l'intelligence est la vue de notre âme, celle sans qui aucune vision, et donc aucun amour, n'est possible. Car, pour aimer quelque chose ou quelqu'un, il faut connaître cette chose ou cette personne. Le coeur porte toujours et précisément sur l'objet qui est rendu accessible à celui-ci par notre intelligence !

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 14:49

thumleft 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:14

aristote a écrit:
...il me semble que vous vous méprenez sur le mécanisme de la charité. D'abord, celui qui a aimé le premier et dont on devrait tous écouter l'enseignement pour éviter de se fourvoyer, c'est le Christ.

Bonsoir Aristote (quel honneur  Smile ),

L'enseignement de Jésus est simple, il se réduit à aimez-vous les uns les autres. Il y a juste un "tout petit problème": comment fait-on pour aimer lorsqu'on ne ressent rien et qu'on en est incapable? Ni Jésus et ni saint Paul n'ont jamais expliqué comment on apprend à aimer. Saint Paul nous dit: Rien n'est rien sans la charité, même pas la foi! Est-ce qu'il dit comment s'acquièrent la capacité à aimer, les vertus et la charité? Non, aucune trace nulle part... Alors l'Église en a déduit que ce n'était qu'une question de volonté et d'effort intellectuel. Comme si l'Amour spirituel pouvait se réfléchir ou s'imposer...

aristote a écrit:
...
Mais cette charité n'est absolument pas réductible à un ressenti. Elle est d'abord une disposition du cœur...

Et qu'est ce que cette disposition du cœur si ce n'est un ressenti spirituel?

aristote a écrit:
...et de l'intelligence éclairés par la grâce, l'intelligence ayant pour fonction de connaître.

Oui, et pas le contraire. Ce n'est certainement pas la grâce, l'Amour spirituel ou la "disposition du cœur" qui est éclairé par l'intelligence. Nous sommes d'accord et c'est ce que je dis depuis le début.

aristote a écrit:
... L'intelligence précisément ne sera pas annihilée par notre mort. Je me risquerais à une métaphore pour être plus compréhensible : l'intelligence est la vue de notre âme, celle sans qui aucune vision, et donc aucun amour, n'est possible.

Nous sommes encore d'accord, mais vous parlez ici de l'intelligence du cœur.

aristote a écrit:
...
Car, pour aimer quelque chose ou quelqu'un, il faut connaître cette chose ou cette personne.

Nous ne sommes plus tout à fait d'accord. Ici vous mélangez l'amour charnel ou l'amour affectif, nécessitant un lien ou une relation personnelle, avec l'Amour spirituel. On peut aimer la nature et l'humanité sans connaitre quoi que ce soit ni personne individuellement. L'Amour spirituel est un état d'être. On N'aime pas spirituellement, on EST AMOUR SPIRITUEL. L'Amour de Dieu n'est pas sélectif, Dieu EST Amour. Et lorsque nous aimons d'un Amour spirituel parfait nous aimons comme Dieu, nous sommes UN avec Dieu et notre prochain.

Tania



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:24

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
...Je ne peux te suivre sur ce mot inconscient, qui a mon sens est une ruse du Malin, une invention de ce vieux machin, pour nous faire perdre la connaissance amoureuse de la Conscience, seule moyen de se sauver. (pas de conscience, pas d'examen de conscience, pas de confession et pas de pardon possible de par Dieu).
Comme nous avons tous une conscience, enterrée ou non, nous savons tous ce que nous faisons (même si nous n'en connaissons que très partiellement les conséquences; c'est ce qu'exprimait Saint Paul d'ailleurs en disant "je fais le mal que je ne voudrais pas faire", et à) l'heure du jugement particulier, à notre enciellement, c'est en toute conscience (nous lirons alors totalement toute notre conscience en lisant toute notre vie terrestre) que choisirons notre vie Eternelle, avec Dieu ou sans Dieu, la Damnation Eternelle.

Bonjour Suricate,  

Je savais que j'allais devoir approfondir ce point avec toi...  Smile 

Pour commencer, si ce que j'ai écrit correspond à ce que disent les père de l'Église, tant mieux. Le problème ce sont les implications, mais je ne sais pas si je dois développer ici. Une première implication est que celui qui n'a pas éprouvé l'Amour spirituel ou les vertus qui en dérivent, ne peut les avoir assimilées dans son âme. Est-il ensuite responsable aux yeux de Dieu? Mérite-t-il l'enfer éternel?

Concernant le conscient et l'inconscient, nous avons une conscience psychique intellectuelle qui n'a pas forcément directement conscience de certains aspects psychiques enfouis dans l'inconscient, tout comme certains aspects spirituels enfouis également dans l'inconscient. En d'autres termes, la conscience psychique intellectuelle n'a pas toujours pleinement conscience de la conscience spirituelle.

C'est un peu complexe et je vais pour le moment me limiter à ça.
 :hello: 
Tania

Le subconscient et l'inconscient, ont été inventés de toute pièce par Freud, ennemi de l'Eglise Catholique Romaine et surtout Apostolique. Lorsqu'il se trouvait aux USA, après avoir diffusé cette notion sulfureuse, voyant comment la mayonnaise avait pris, il s'est écrié "ça y est, nous avons gagné".
Mais j'ai aussi lu cette théorie dans une étude sur les débuts du spiritisme (pas de Kardek), où les "esprits" revendiquaient cette invention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:26

aristote a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Suricate a écrit:Tania a écrit:Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green

Tania  Smile
Ils sont têtus comme un âne  :beret:  euh !! comme des mules  Very Happy
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.
Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :
Citation :
Matthieu 12, 48 A celui qui l'en informait Jésus répondit : "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Matthieu 12, 49 Et tendant sa main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères.
Matthieu 12, 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."
Jésus n'a pas dit :

Matthieu 12, 50 Car quiconque ressent un sentiment d'amour pour mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

 Thumright Cher Arnaud, je suis en parfait accord avec vous !

Il faut considérer cette intelligence, car elle est à l'image de Dieu. C'est par elle que nous savons. Les Grecs ne dissociaient d'ailleurs pas l'intelligence de la connaissance, ils les liaient toutes deux en constatant leur harmonie, leur communion, une union qu'appellaient leurs fonctions réciproques. L'organe de la vision chez les Grecs était conçu pour ouvrir à l'Homme les voies de la connaissance. C'était selon eux un mode privilégié d'acquisition d'un savoir. De même, les choses extérieures étaient conçues comme une lumière traversant le regard et faits pour être vus. De là, l'harmonie entre l'homme et le monde en découlait.

Le savoir était perçu comme la lumière qui déchire les ténèbres voilant notre vision distincte des choses. Mais ce savoir impliquait à la fois cette vision, que l'on pourrait appeler précisément l'intelligence, et la chose même, celle-ci devenant également objet, parce que vue, et sujet, par sa puissance d'évidence, même si ce dernier terme est certainement impropre (je comprends ce que je veux dire, mais je n'arrive pas à trouver le mot juste).

Mais si on rattache ces considérations à l'apport du christianisme, on voit bien que le bonheur passe par une plénitude du savoir, qui sera accessible par la simple, mais ô combien parfaite, vision de Dieu, la contemplation.

@ Tania :

Tania a écrit:
Bon, ben moi je ne suis pas d'accord! ça serait trop facile, n'est-ce pas?  Mr. Green

L'Amour, qu'il soit spirituel ou charnel, se ressent ! C'est juste que le premier se ressent par l'esprit et l'autre par la chair. L'Amour spirituel est un Amour élevé au rang de Dieu. L'âme ressent un élan vers son prochain (et Dieu par la même occasion, mais je préfère dans cet ordre là).

L'amour charnel est indispensable pour mener à l'Amour spirituel. C'est lui qui permet à l'intellect de comprendre ce qu'est l'Amour, comment il s'exprime à l'intérieur de notre âme, ce n'est certainement pas le contraire. Personne a su correctement répondre aux questions que j'ai posées car vous intervertissez la cause et l'effet. L'intellect ne peut comprendre un sentiment QUE ET EXCLUSIVEMENT QUE Si L'ÂME L'ÉPROUVE, qu'il s'agisse de l'Amour, de la haine ou pour tous autres sentiments. C'est d'ailleurs TOUT LE SENS DE LA VIE HUMAINE!

C'est à cause de l'apologie de l'intellect et du savoir qu'il y a eu au sein de l'Église toutes les malversations que l'on connait. Certains prêtre auraient mieux fait de se marier, ils auraient mieux compris l'Amour, le respect, Dieu et la vie plutôt que d'aller tripoter des enfants.

C'est le terme "ressentir" qui vous induit en erreur. L'Amour spirituel est bel et bien un ressenti, mais un ressenti PAR L'ESPRIT, PAS PAR LA CHAIR. L'émotion éprouvée n'est pas du même type. Elle ne part pas de la chair pour arriver à l'intellect, elle part de l'esprit pour arriver à l'appareil émotionnel de l'homme.

Donc, oui l'intellect est nécessaire, mais pas comme vous pensez. Lorsque nous mourrons nous demeurerons nous-mêmes, nous ressentirons avec les sens spirituels que nous aurons développés ici. S'ils sont présents, nous seront accueillis, s'ils sont absents, c'est la chute automatique dans les abîmes. Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort.

Je ne suis pas ici pour prétendre quoi que ce soit et m'attribuer une intelligence supérieur quelconque, je vous fais part d'enseignements qui viennent d'ailleurs et sur lesquels vous feriez bien de réfléchir. Ca ne vient pas de moi tout en venant de moi. J'en suis la porte parole...

Que ceux qui peuvent comprendre, comprennent, car cela implique un processus naturel évolutif...

Cher Tania,

il me semble que vous vous méprenez sur le mécanisme de la charité. D'abord, celui qui a aimé le premier et dont on devrait tous écouter l'enseignement pour éviter de se fourvoyer, c'est le Christ.

Le Christ dit explicitement que la charité est le premier commandement, d'où découlent tous les autres. Si le premier est pratiqué, tous les autres suivront. Mais cette charité n'est absolument pas réductible à un ressenti. Elle est d'abord une disposition du coeur et de l'intelligence éclairés par la grâce, l'intelligence ayant pour fonction de connaître. Et, pour que notre coeur aime d'un amour parfait, il faut précisément connaître, car ce don, cette charité qui sera seule à demeurer quand nous verrons Dieu, aura besoin de l'intelligence pour comprendre et pour savoir, et je dirais même, pour voir. L'intelligence précisément ne sera pas annihilée par notre mort. Je me risquerais à une métaphore pour être plus compréhensible : l'intelligence est la vue de notre âme, celle sans qui aucune vision, et donc aucun amour, n'est possible. Car, pour aimer quelque chose ou quelqu'un, il faut connaître cette chose ou cette personne. Le coeur porte toujours et précisément sur l'objet qui est rendu accessible à celui-ci par notre intelligence !

Sauf que Dieu n'est pas Intelligent. Je ne sais qui a prétendu cela, mais cela ne peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:28

aristote a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Suricate a écrit:Tania a écrit:Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green

Tania  Smile
Ils sont têtus comme un âne  :beret:  euh !! comme des mules  Very Happy
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.
Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :
Citation :
Matthieu 12, 48 A celui qui l'en informait Jésus répondit : "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Matthieu 12, 49 Et tendant sa main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères.
Matthieu 12, 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."
Jésus n'a pas dit :

Matthieu 12, 50 Car quiconque ressent un sentiment d'amour pour mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

 Thumright Cher Arnaud, je suis en parfait accord avec vous !

Il faut considérer cette intelligence, car elle est à l'image de Dieu. C'est par elle que nous savons. Les Grecs ne dissociaient d'ailleurs pas l'intelligence de la connaissance, ils les liaient toutes deux en constatant leur harmonie, leur communion, une union qu'appellaient leurs fonctions réciproques. L'organe de la vision chez les Grecs était conçu pour ouvrir à l'Homme les voies de la connaissance. C'était selon eux un mode privilégié d'acquisition d'un savoir. De même, les choses extérieures étaient conçues comme une lumière traversant le regard et faits pour être vus. De là, l'harmonie entre l'homme et le monde en découlait.

Le savoir était perçu comme la lumière qui déchire les ténèbres voilant notre vision distincte des choses. Mais ce savoir impliquait à la fois cette vision, que l'on pourrait appeler précisément l'intelligence, et la chose même, celle-ci devenant également objet, parce que vue, et sujet, par sa puissance d'évidence, même si ce dernier terme est certainement impropre (je comprends ce que je veux dire, mais je n'arrive pas à trouver le mot juste).

Mais si on rattache ces considérations à l'apport du christianisme, on voit bien que le bonheur passe par une plénitude du savoir, qui sera accessible par la simple, mais ô combien parfaite, vision de Dieu, la contemplation.

@ Tania :

Tania a écrit:
Bon, ben moi je ne suis pas d'accord! ça serait trop facile, n'est-ce pas?  Mr. Green

L'Amour, qu'il soit spirituel ou charnel, se ressent ! C'est juste que le premier se ressent par l'esprit et l'autre par la chair. L'Amour spirituel est un Amour élevé au rang de Dieu. L'âme ressent un élan vers son prochain (et Dieu par la même occasion, mais je préfère dans cet ordre là).

L'amour charnel est indispensable pour mener à l'Amour spirituel. C'est lui qui permet à l'intellect de comprendre ce qu'est l'Amour, comment il s'exprime à l'intérieur de notre âme, ce n'est certainement pas le contraire. Personne a su correctement répondre aux questions que j'ai posées car vous intervertissez la cause et l'effet. L'intellect ne peut comprendre un sentiment QUE ET EXCLUSIVEMENT QUE Si L'ÂME L'ÉPROUVE, qu'il s'agisse de l'Amour, de la haine ou pour tous autres sentiments. C'est d'ailleurs TOUT LE SENS DE LA VIE HUMAINE!

C'est à cause de l'apologie de l'intellect et du savoir qu'il y a eu au sein de l'Église toutes les malversations que l'on connait. Certains prêtre auraient mieux fait de se marier, ils auraient mieux compris l'Amour, le respect, Dieu et la vie plutôt que d'aller tripoter des enfants.

C'est le terme "ressentir" qui vous induit en erreur. L'Amour spirituel est bel et bien un ressenti, mais un ressenti PAR L'ESPRIT, PAS PAR LA CHAIR. L'émotion éprouvée n'est pas du même type. Elle ne part pas de la chair pour arriver à l'intellect, elle part de l'esprit pour arriver à l'appareil émotionnel de l'homme.

Donc, oui l'intellect est nécessaire, mais pas comme vous pensez. Lorsque nous mourrons nous demeurerons nous-mêmes, nous ressentirons avec les sens spirituels que nous aurons développés ici. S'ils sont présents, nous seront accueillis, s'ils sont absents, c'est la chute automatique dans les abîmes. Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort.

Je ne suis pas ici pour prétendre quoi que ce soit et m'attribuer une intelligence supérieur quelconque, je vous fais part d'enseignements qui viennent d'ailleurs et sur lesquels vous feriez bien de réfléchir. Ca ne vient pas de moi tout en venant de moi. J'en suis la porte parole...

Que ceux qui peuvent comprendre, comprennent, car cela implique un processus naturel évolutif...

Cher Tania,

il me semble que vous vous méprenez sur le mécanisme de la charité. D'abord, celui qui a aimé le premier et dont on devrait tous écouter l'enseignement pour éviter de se fourvoyer, c'est le Christ.

Le Christ dit explicitement que la charité est le premier commandement, d'où découlent tous les autres. Si le premier est pratiqué, tous les autres suivront. Mais cette charité n'est absolument pas réductible à un ressenti. Elle est d'abord une disposition du coeur et de l'intelligence éclairés par la grâce, l'intelligence ayant pour fonction de connaître. Et, pour que notre coeur aime d'un amour parfait, il faut précisément connaître, car ce don, cette charité qui sera seule à demeurer quand nous verrons Dieu, aura besoin de l'intelligence pour comprendre et pour savoir, et je dirais même, pour voir. L'intelligence précisément ne sera pas annihilée par notre mort. Je me risquerais à une métaphore pour être plus compréhensible : l'intelligence est la vue de notre âme, celle sans qui aucune vision, et donc aucun amour, n'est possible. Car, pour aimer quelque chose ou quelqu'un, il faut connaître cette chose ou cette personne. Le coeur porte toujours et précisément sur l'objet qui est rendu accessible à celui-ci par notre intelligence !

Sur la Charité, vous ne dites aps autre chose que Tania et moi-même. L'intelligence n'est qu'un outil nécessaire et surtout utile en cette pérégrination terrestre, mais cela s'arrête-là. Nous sommes bien d'accord et je vois qu'Arnaud est aussi d'ac ! Alors, tout va bien. salut 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:31

aristote a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Suricate a écrit:Tania a écrit:Je voulais rajouter, Suricate, l'Amour ça s'éprouve et ça se ressent, ça ne s'intellectualise pas. Je ne sais même pas si je vais répondre aux deux érudits de service, y a vraiment trop de boulot. Je laisse ça aux intellectuels!  Mr. Green  Mr. Green

Tania  Smile
Ils sont têtus comme un âne  :beret:  euh !! comme des mules  Very Happy
Qui peut expliquer l'Amour ! Personne ! Aucun intellect ne peut s'y essayer. Mais l'Amour peut essayer de comprendre l'intellect, qui n'est qu'un outil au service de la vie tout court et surtout pas au service de l'Amour à l'état pur. Il peut être au service des oeuvres, mais les oeuvres sans la Foi, c'est zéro (et la Foi, c'est l'Amour à l'état pur). Et puis, les oeuvres seules sans Amour, ce n'est qu'égoïsme, que haine qu'amour-propre et j'en passe, alors que l'Amour seul, c'est TOUT, puisque Dieu Trine n'est qu'une seule et unique chose, qu'il est AMOUR. Et certainement pas intellect ; Dieu n'a aucune intelligence, il est Sagesse.
Ce qui se ressent, c'est l'amour "sensible" et il demeure tant qu'on ressent, comme une maison construite sur le sable des seuls sentiments.

L'amour spirituel, lui, n'est pas ressenti mais compris, choisi et maintenu au delà de la perte du plaisir et de l'utilité :
Citation :
Matthieu 12, 48 A celui qui l'en informait Jésus répondit : "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Matthieu 12, 49 Et tendant sa main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères.
Matthieu 12, 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."
Jésus n'a pas dit :

Matthieu 12, 50 Car quiconque ressent un sentiment d'amour pour mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une soeur et une mère."

 Thumright Cher Arnaud, je suis en parfait accord avec vous !

Il faut considérer cette intelligence, car elle est à l'image de Dieu. C'est par elle que nous savons. Les Grecs ne dissociaient d'ailleurs pas l'intelligence de la connaissance, ils les liaient toutes deux en constatant leur harmonie, leur communion, une union qu'appellaient leurs fonctions réciproques. L'organe de la vision chez les Grecs était conçu pour ouvrir à l'Homme les voies de la connaissance. C'était selon eux un mode privilégié d'acquisition d'un savoir. De même, les choses extérieures étaient conçues comme une lumière traversant le regard et faits pour être vus. De là, l'harmonie entre l'homme et le monde en découlait.

Le savoir était perçu comme la lumière qui déchire les ténèbres voilant notre vision distincte des choses. Mais ce savoir impliquait à la fois cette vision, que l'on pourrait appeler précisément l'intelligence, et la chose même, celle-ci devenant également objet, parce que vue, et sujet, par sa puissance d'évidence, même si ce dernier terme est certainement impropre (je comprends ce que je veux dire, mais je n'arrive pas à trouver le mot juste).

Mais si on rattache ces considérations à l'apport du christianisme, on voit bien que le bonheur passe par une plénitude du savoir, qui sera accessible par la simple, mais ô combien parfaite, vision de Dieu, la contemplation.

@ Tania :

Tania a écrit:
Bon, ben moi je ne suis pas d'accord! ça serait trop facile, n'est-ce pas?  Mr. Green

L'Amour, qu'il soit spirituel ou charnel, se ressent ! C'est juste que le premier se ressent par l'esprit et l'autre par la chair. L'Amour spirituel est un Amour élevé au rang de Dieu. L'âme ressent un élan vers son prochain (et Dieu par la même occasion, mais je préfère dans cet ordre là).

L'amour charnel est indispensable pour mener à l'Amour spirituel. C'est lui qui permet à l'intellect de comprendre ce qu'est l'Amour, comment il s'exprime à l'intérieur de notre âme, ce n'est certainement pas le contraire. Personne a su correctement répondre aux questions que j'ai posées car vous intervertissez la cause et l'effet. L'intellect ne peut comprendre un sentiment QUE ET EXCLUSIVEMENT QUE Si L'ÂME L'ÉPROUVE, qu'il s'agisse de l'Amour, de la haine ou pour tous autres sentiments. C'est d'ailleurs TOUT LE SENS DE LA VIE HUMAINE!

C'est à cause de l'apologie de l'intellect et du savoir qu'il y a eu au sein de l'Église toutes les malversations que l'on connait. Certains prêtre auraient mieux fait de se marier, ils auraient mieux compris l'Amour, le respect, Dieu et la vie plutôt que d'aller tripoter des enfants.

C'est le terme "ressentir" qui vous induit en erreur. L'Amour spirituel est bel et bien un ressenti, mais un ressenti PAR L'ESPRIT, PAS PAR LA CHAIR. L'émotion éprouvée n'est pas du même type. Elle ne part pas de la chair pour arriver à l'intellect, elle part de l'esprit pour arriver à l'appareil émotionnel de l'homme.

Donc, oui l'intellect est nécessaire, mais pas comme vous pensez. Lorsque nous mourrons nous demeurerons nous-mêmes, nous ressentirons avec les sens spirituels que nous aurons développés ici. S'ils sont présents, nous seront accueillis, s'ils sont absents, c'est la chute automatique dans les abîmes. Ce qui vous perd c'est qu'ils peuvent être inconsciemment présents (désolé pour la notion d'inconscience de Suricate, qui mêle lui aussi physique et spirituel sur ce point) et s'éveiller d'une manière brutale et "inexpliquée" à l'heure de notre mort.

Je ne suis pas ici pour prétendre quoi que ce soit et m'attribuer une intelligence supérieur quelconque, je vous fais part d'enseignements qui viennent d'ailleurs et sur lesquels vous feriez bien de réfléchir. Ca ne vient pas de moi tout en venant de moi. J'en suis la porte parole...

Que ceux qui peuvent comprendre, comprennent, car cela implique un processus naturel évolutif...

Cher Tania,

il me semble que vous vous méprenez sur le mécanisme de la charité. D'abord, celui qui a aimé le premier et dont on devrait tous écouter l'enseignement pour éviter de se fourvoyer, c'est le Christ.

Le Christ dit explicitement que la charité est le premier commandement, d'où découlent tous les autres. Si le premier est pratiqué, tous les autres suivront. Mais cette charité n'est absolument pas réductible à un ressenti. Elle est d'abord une disposition du coeur et de l'intelligence éclairés par la grâce, l'intelligence ayant pour fonction de connaître. Et, pour que notre coeur aime d'un amour parfait, il faut précisément connaître, car ce don, cette charité qui sera seule à demeurer quand nous verrons Dieu, aura besoin de l'intelligence pour comprendre et pour savoir, et je dirais même, pour voir. L'intelligence précisément ne sera pas annihilée par notre mort. Je me risquerais à une métaphore pour être plus compréhensible : l'intelligence est la vue de notre âme, celle sans qui aucune vision, et donc aucun amour, n'est possible. Car, pour aimer quelque chose ou quelqu'un, il faut connaître cette chose ou cette personne. Le coeur porte toujours et précisément sur l'objet qui est rendu accessible à celui-ci par notre intelligence !

Aristote ; vous aimez Dieu. Et vous ne le connaissez pas. Du moins si vous dîtes le connaître, nous savons tous que ce sera un vilain pas beau mensonge. Donc vous aimez Dieu sans le connaître, sans l'avoir jamais vu. D'ailleurs "qui a jamais vu Dieu le Père si ce n'est son Fils"? Donc votre Amour est Amour à l'état pur, sans aucun raisonnement. Vous aimez, parce que vous aimez.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:31

Encore quelques ''âneries''. No 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80780
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:32

Mr.Red 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:48

Suricate a écrit:
...Sauf que Dieu n'est pas Intelligent. Je ne sais qui a prétendu cela, mais cela ne peut être.

Dieu est intelligence du cœur absolue et Vérité absolue (entre autres), mais ce n'est pas une intelligence analytique, Dieu n'analyse pas, il sait, il est omniscient.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 17:49

Pourriez-vous "spoiler" quand vous faites de longues citations ? Ça réduirait la taille des cadres et faciliterait la lecture des différents messages. Smile
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 18:15

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
...Sauf que Dieu n'est pas Intelligent. Je ne sais qui a prétendu cela, mais cela ne peut être.

Dieu est intelligence du cœur absolue et Vérité absolue (entre autres), mais ce n'est pas une intelligence analytique, Dieu n'analyse pas, il sait, il est omniscient.  

Tania

Dois-je vous expliquer en ''ver et en prose'' que vous comparez une intelligence supérieure, suprême?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 18:17

ysov a écrit:
Encore quelques ''âneries''. No 

Ben oui, du bavardage... siffler 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 18:19

C'est fou comme quoi il y a des gens qui voient l'intellect comme étant suspect! Comme si l'intellect
allait à l'encontre de ce que le Christ a dit lors de son sermon sur la montagne ''Heureux les simples d'esprits, car le royaume des cieux est à eux''.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 18:25

Non, les "pauvres en esprit". Wink

Les simples d'esprit ne comprennent sans doute pas ces choses-là. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 18:27

Mais oui ils le comprendraient, nous en avons une démonstration ici d'ailleurs. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 19:08

Tania a écrit:
Suricate a écrit:
...Sauf que Dieu n'est pas Intelligent. Je ne sais qui a prétendu cela, mais cela ne peut être.

Dieu est intelligence du cœur absolue et Vérité absolue (entre autres), mais ce n'est pas une intelligence analytique, Dieu n'analyse pas, il sait, il est omniscient.  

Tania
 Thumright thumleft  encore des âneries paraît-il  Tongue  Au moins, on les faire rire  batman 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 19:11

Dieu n'analyse pas... Hiiiiiii Hââââânnnn!!

Pourtant dans la Genèse, il est rapportée que Dieu se repenti d'avoir crée l'homme, car totalement corrompus. siffler 
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 21:30

ysov a écrit:
Dieu n'analyse pas... Hiiiiiii Hââââânnnn!!

Pourtant dans la Genèse, il est rapportée que Dieu se repenti d'avoir crée l'homme, car totalement corrompus. siffler 

Génial, un Dieu omniscient qui se repent!!!!

Ici ce n'est pas seulement HIIIIIIIIIIII HAAAAAAAAAAANNNNNNNNN

C'est  :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: 

Vous comparer à un âne c'est une insulte pour l'âne!   

Tania
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14435
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 21:36

Au lieu de chercher le ver, lisez donc: Genèse 6 :6 « L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son coeur. »

Je crois que vous deviez avoir souvent zéro à l'école... Parce qu'il ne pouvait y avoir de note plus basse. siffler

Je viens de me souvenir qu'il y a un autre épisode biblique faisant mention de la repentance de Dieu qui est dans Exodes 32 :14 : « Et l'Éternel se repentit du mal qu'il avait déclaré vouloir faire à son peuple ».

A moins que pour vous la Bible n'est que bonne à allumer un feu de foyer?
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?    Ven 13 Déc 2013 - 22:02

Simon:
 

C'est noté cher Simon !  Smile (je ne savais pas qu'il y avait cette fonctionnalité)
Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-on aimer Dieu de charité parfaite sans connaître Dieu ni sa bonne nouvelle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» JNSR Message 12 février 2007 Dieu ne fait rien sans avertir
» Peut-on avoir l'agregation externe LM sans connaître le latin-grec, et comment s'améliorer en latin-grec ?
» JNSR: Le Plan Divin est sur le point de se réaliser.Dieu ne fait rien sans avertir Ses enfants.
» Que signifie apprendre à connaître Dieu?
» Prière pour connaître Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: