DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 03:51

Et en Amérique du Nord ?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 03:55

Les anglais les premiers ont eu l'idée d'inoculer la petite vérole aux autochtones, avec même le concours des iroquois leurs alliés et pires ennemis d'une multitude d'autres nations. Mais le nombre
total ne peut se comparer avec le Sud, car pour des raisons de climats, le Sud contenait infiniment plus de population.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 05:47

ysov a écrit:
Le Professeur K.S. Lal dans son livre La Croissance de la Population musulmane en Inde estime qu'entre les seules années 1000 à 1525, 80 millions d'hindous furent tués, (sans parler des famines et autres calamités naturelles engendrées par la guerre), « sans doute le plus grand holocauste de l'histoire de l'humanité », affirme-t-il.

Du Côté chrétien, c'est la colonisation en Amérique du Sud et du Centre qu'il y eu le plus terrible massacre. Certains historiens ont estimé que sur les 90 millions d'âmes que comptait le continent sud-américain en 1492, 30 millions seulement survécurent aux Espagnols.
Ysov, vos chiffres sont ridicules et je vous le prouve pour votre deuxième assertion : Les Amérindiens ne sont pas morts des massacres qui furent pourtant bien réels mais épisodiques. Ils sont morts des épidémies apportées accidentellement depuis l'Ancien monde.

D'autre part, la population totale de l'Amérique du Sud au moment de la conquista est estimée à celle de l'Empire Romain, c'est-à-dire à 30 millions d'humains.

Bref, vos chiffres ont un gros défaut : Ils imaginent le monde aussi peuplé qu'après la Révolution industrielle et hygiénique du XIX° s.

Bref, vos imprécision n'augurent rien de bon sur la valeur de vos chiffres concernant le génocide (bien réel aussi) de, l'islam sur les hindouistes... C'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 12:04

Donc vous traitez Kishori Saran Lal professeur et médiéviste réputé de ''ridicule''? De plus, lisez le bon ouvrage ''Negationism in India'' de l'historien et sociologue belge Koenraad Elst. A moins qu'il soit aussi ridicule?

Pour l'Amérique du sud au temps de la conquête, évidemment il y a encore discussion aujourd'hui sur le taux de population ainsi que le taux de la baisse de la population à cette époque. L'estimation la plus extrême parle de jusqu'à 100 millions de population. Seulement à l'actuel Pérou, la population d'origine, qui comptait quelque 14 millions d'individus en 1500, était tombée à moins d'un demi -million en 1650 et c'est selon le recensement de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 14:05

L'empire inca, c'était huit millions d'habitants.

Mais cela ne change rien au fait qu'ils aient été décimés par des épidémies.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 14:15

Jésus Christ est mon pote a écrit:
L'empire inca, c'était huit millions d'habitants.

Mais cela ne change rien au fait qu'ils aient été décimés par des épidémies.
Oui, ce chiffre me va. En ajoutant les autres empires d'Amérique centrale et du Sud, on arrive à 30 millions ce qui équivaut à l'Empire Romain à l'époque de Jésus, donc à son sommet.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 14:16

ysov a écrit:


Pour l'Amérique du sud au temps de la conquête, évidemment il y a encore discussion aujourd'hui sur le taux de population ainsi que le taux de la baisse de la population à cette époque. L'estimation la plus extrême parle de jusqu'à 100 millions de population. Seulement à l'actuel Pérou, la population d'origine, qui comptait quelque 14 millions d'individus en 1500, était tombée à moins d'un demi -million en 1650 et c'est selon le recensement de l'époque.
Epidémies.: Variole, grippe, peste, rougeole.

Leurs ADN était trop faible pour y résister.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 15:45

Même chose pour les Amérindiens du Nord.

Et, étonnamment, ils ont soigné les Français qui étaient aux prises avec le scorbut (eux non plus n'avaient pas la constitution pour résister).
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 20:30

Jésus Christ est mon pote a écrit:
L'empire inca, c'était huit millions d'habitants.

Mais cela ne change rien au fait qu'ils aient été décimés par des épidémies.
Je le redis, selon les recensements il y avait environ 14 millions de personnes au Pérou. Donc sur quoi vous basez-vous pour parler de huit millions? Donnez-moi votre référence.

Les épidémies ont bien-sûr contribué mais pas du tout comme cause première. Autant il y a toujours discussions sur le taux de population des Amériques du sud et central, mais ils sont quasi unanime sur les causes multiples de la décimation.


Dernière édition par ysov le Ven 06 Déc 2013, 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 20:35

Simon1976 a écrit:
Même chose pour les Amérindiens du Nord.

Et, étonnamment, ils ont soigné les Français qui étaient aux prises avec le scorbut (eux non plus n'avaient pas la constitution pour résister).
N'oublies pas la décision préméditée des anglais à répandre la petite vérole. C'est la toute première volonté connu historiquement
d'utiliser la méthode bactériologique envers une population. Les anglais s'y connaissaient, les premiers à avoir pensé à une sorte
de vaccination, même voltaire le soulignait dans un de ses ouvrages, quand il comparait les anglais et les français.

Le scorbut était provoqué par le manque de vitamine C et ce sont plutôt les amérindiens du sud qui connaissaient un moyen
de l'éradiquer, à cause des agrumes, ce que les amérindiens du nord ne connaissaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 20:46

Simon1976 a écrit:
Et en Amérique du Nord ?
GÉNOCIDE AMÉRINDIEN au canada:
-Un siècle de déshonneur. onze réserves indiennes sont crées au Québec Pendaison publique de 39 chefs
-Les Indiens sont massacrés par les soldats qui se livrent aux pires atrocités.
-Les femmes hurlant, les enfants accrochés à leurs robes en pleurant, tout le monde tombait sous le feu des hommes blancs. C'est la fin des guerres indiennes.
-Tandis que les 25 soldats tués sont enterrés avec honneur, les morts sioux sont jetés dans une fosse commune. Un témoin raconte qu'une femme gisant dans son sang avait son bébé qui têtait son sein. Jusqu'à 2 km on retrouva les cadavres de ceux qui tentaient de fuir leurs bourreaux.

-l'armée tire sans distinction sur les 300 femmes enfants et vieillards. Les femmes hurlaient tentant d'échapper aux tirs, les enfants accrochés aux jupes de leur mère pleuraient, pas longtemps.Puis les tirs cessent, c'est le silence, la fumée s'évapore : environ 300 cadavres
1890 : Il ne reste que 50 000 Indiens alors qu’ils étaient 850 000 avant l’arrivée des blancs.
c'etait le pays d'ysov
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 20:52

Mais le pays d'Ysov est majoritairement d'origine anglaise. Mais ce n'est rien à comparer aux musulmans
qui décimèrent énormément d'hindous, car refusant d'adhérer à l'islam sous la menace de l'épée.Wink Cela est encore pire que
du temps de la colonisation de l'Amérique du sud par les espagnols, car eux ce n'était absolument pas pour des motifs strictement
religieux.siffler 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 21:00

ysov a écrit:


Les épidémies ont bien-sûr contribué mais pas du tout comme cause première. Autant il y a toujours discussions sur le taux de population des Amériques du sud et central, mais ils sont quasi unanime sur les causes multiples de la décimation.
Bien au contraire, c'est la cause première. Les rapports des espagnols et des Portugais sont catastrophiques et décrivent une population qui meurt en masse.

La triste décision du Concile de Valladolid d'importer des esclaves noirs viendra de cette impossibilité de garder les Amérindiens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 21:02

Bien-sûr, car le suicide en masse fit partie des causes majeures de cette décimation à grande échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 21:18

ysov a écrit:
Bien-sûr, car le suicide en masse fit partie des causes majeures de cette décimation à grande échelle.
Il n'y eu pas de "suicide de masse" mais des morts en masse suite à des horribles épidémies dont la caractéristique est la présence de bubons et de terribles diarrhées.


La chute démographique des Indiens d’Amérique, la réalité
Beaucoup croient au « génocide » des Indiens d’Amérique par les Français, les Anglais, les Espagnols et, plus tard, les Américains. Mais ce n’est pas du tout avalisé par les historiens. Des massacres furent commis par les deux camps, mais ce sont bien les épidémies qui ont sonné le glas des Indiens d’Amérique.
Virus de la variole
La chute démographique des Indiens d’Amérique est due aux épidémies, la plus connue étant celle de la variole. Comme l’ont écrit les spécialistes des Indiens et auteurs des Indiens des plaines Yves Berger et Daniel Dubois, on ne peut nommer "génocide" le fait qu’une population ait été détruite par une pandémie (une pandémie qui a également touché les Blancs, huit millions d’Européens et Asiatiques tués par la variole pendant que les tribus, bien moins nombreuses, étaient contaminées).


Les citations ci-dessous en anglais résument le fait.
“Il y a beaucoup de mots pour décrire ce qui s’est passé dans l’hémisphère Nord (à propos de la colonisation de l’Amérique du Nord et du Sud), mais "génocide" n’est pas l’un d’eux. C’est un bon terme de propagande à l’heure où les slogans et les humeurs ont remplacé la réflexion et la connaissance et cela diminue le sens du mot et les souffrances endurées par les Juifs et les Arméniens, pour ne citer qu’eux.”Dr Robert Royal, 1492 and All That : Political Manipulations of History, University Press of America, 1992, page 63.
"Génocide ? Où ? Je ne connais aucune preuve de génocide indien. Exactions ? Oui. Guerre ? Oui. Victimes d’épidémies dont les Européens souffraient aussi ? Oui. Mais génocide systématique, non. Où sont les preuves ? La réalité, c’est que les activistes qui avancent cette théorie n’ont aucune preuve. C’est incroyable qu’ils arrivent à prétendre quelque chose sans preuve." Dr Robert Royal, président du Ethics and Public Policy Center.
"A travers les Amériques, les maladies qui contaminaient les Européens se propagèrent de tribus en tribus, voyageant bien plus vite que les Européens eux-mêmes. On estime que 95 % de la population amérindienne pré-colombienne [ndla : avant Christophe Colomb], les tribus les plus peuplées et les mieux organisées d’Amérique du Nord, les sociétés vivant au nord du Mississipi, disparurent entre 1492 et 1600, avant même que les Européens ne s’installent sur le Mississippi." Dr Jared Diamond (Université de Californie), Guns, Germs, and Steel : The Fates of Human Societies, W. W. Norton, 1997 (prix Pulitzer du meilleur livre de science), pages 78, 374.
Dans l’encyclopédie des guerres indiennes (dernière conquête de l’Ouest, 1860-1890) publiée par l’historien Gregory Michno en 1997 (Encyclopedia of the Indian wars, Mountain Press Publishing, 2003), on dénombre les morts américains et indiens tués durant les guerres indiennes (donc durant les batailles et massacres). Il en résulte que les Indiens ont perpétré bien plus de massacres que les Blancs, et cela est facilement démontrable.
Le massacre le plus important des guerres indiennes s’est déroulé en 1890 avec 290 tués à Wounded Knee (dont 200 civils). Ceci correspond aux civils Blancs massacrés anuellement dans le seul Kansas entre 1867 et 1870 (en 1868, on monte à 300 tués).
Il y a eu bien plus de civils américains massacrés dans l’Ouest que de civils indiens (de l’ordre de 10 massacres causés par les Blancs, contre plus de 100 causés par les Indiens).
Les Américains, les Français, les Espagnols et les Anglais ont bien sûr proféré des torrents de haine contre les Indiens et leur ont promis les pires sévices. Mais ceci est également vrai pour les Indiens, et reflète des guerre de mots entre deux races. Comme il était difficile d’identifier ceux qui avaient commis des exactions, on en arrivait souvent à vouloir l’extermination de tout le groupe d’individus auquel appartenait le fauteur de troubles. Les pionniers promettaient d’"exterminer les Diables Rouges" (presse du Minnesota, 1876), les Indiens de "nettoyer la peste blanche" (chef kiowa Satanta, 1868). Mais ceci restait une guerre de mots.
Les épidémies, causes et conséquences
Ce sont très certainement les conditions de vie (mauvaises) qui ont limité l’expansion des tribus. Ces conditions étaient notamment causées par le nomadisme. 
Malgré le rêve des campeurs, vivre dans des tipis n’est pas le meilleur moyen de rester en bonne santé. Comme le souligne le spécialiste des Indiens Yves Berger, les Indiens avaient de très mauvaises conditions de vie et développaient des maladies qui allaient contribuer à leur écroulement démographique : grippes violentes, encéphalytes, maladies des yeux, des poumons, sans compter toutes les maladies véhiculées par les moustiques, par les animaux et par le climat.

On sait que la disparition de tribus entières a été causée par la variole (petite vérole) arrivée par bateau depuis l’Europe, mais on sait moins que beaucoup d’autres maladies développée avant l’arrivée des Blancs ont contribué à cette catastrophe humanitaire et démographique.
Par exemple, la syphillis a été transmise aux Blancs par les Indiens, elle n’existait pas auparavant sous la forme que l’on connaît aujourd’hui.
Les spécialistes des Indiens ont prouvé que les conditions de vie chez les Indiens étaient très mauvaises et que leur espérance de vie était faible (voir Les Indiens des plaines, Yves Berger/Daniel Dubois, éditions du Rocher, 2000). De plus, les maladies développées en interne ont été décisives dans la chute démographique indienne.

Enfin, les colons n’ont pas "amené" la variole, ils l’ont véhiculée sur eux et s’en seraient bien passés. Quatre millions de gens dans le monde mouraient de la variole au moment où elle atteignait l’Amérique, et cela a foudroyé les tribus. Suite aux accusations lancées par Ward Churchill, un professeur d’extrême gauche (qui compare les victimes du 11-Septembre à des nazis), et au livre écrit par un Hawaïen, des professeurs d’histoire américains ont cherché à déterminer si les Occidentaux avaient donné des couvertures infectées de variole à des Indiens. Il en a résulté que nous ne possédons aucune preuve de tels agissements et que, surtout, une incohérence majeure surgit : comment pouvait-on manipuler un virus sans être infecté ?
La chute démographique des Indiens s’est déroulée bien avant la fin des bisons. Les écorcheurs n’étaient pas encore là dans l’Ouest et des tribus entières s’éteignaient déjà (le virus est entré dans l’Ouest plus vite que les Blancs, par les échanges commerciaux et les guerres tribales qui ont propagé les germes).
Il faut aujourd’hui impérativement revenir au triomphe des faits et des analyses sur celle de la propagande. Les tribus d’Amérique ont succombé à des épidémies. Leur culture a été ruinée par une guerre de colonisation, certes, mais ils n’ont jamais été exterminés en masse. Cette affirmation ne repose sur aucun fait historique.
Surtout, elle témoigne de deux tendances qui travestissent l’étude historique : le sentiment anti-occidental (appelé par le philosophe Pascal Bruckner "le sanglot de l’homme blanc", qui oublie sa propre histoire) et la "course à la mémoire", où chaque peuple défait dispute le titre de victime aux vraies génocidés (Juifs, Arméniens rwandais). Avec les conséquences funestes que l’on voit aujourd’hui : une banalisation des vrais génocides, mis au même niveau que des pandémies, et un mépris de l’Histoire.
A quand l’accusation de "génocide" contre des groupes de personnes qui auraient trasmis le virus du sida ?
sources :
Jared Diamond (Université de Californie), Guns, Germs, and Steel : The Fates of Human Societies, W. W. Norton, 1997
Historien Robert Royal, 1492 and All That : Political Manipulations of History, Washington D.C., Ethics and Public Policy Center, 1992
Dr Guenter Lewy (professeur de droit, Université du Massachussets) Were The American Indians victims of genocide ?
Yves Berger, Daniel Dubois, Les Indiens des plaines, éditions du Rocher, 2000
David Cornut, Little Big Horn, autopsie d’une bataille légendaire, éditions Anovi, 2006
Gregory Michno, Encyclopaedia of Indian wars, Mountain Press Publishing, 2003
Dr Robert Boyd, The Coming of the Spirit of Pestilence, University of British Columbia Press, 1999
Dr Robert Royal, Hello Columbus : America Was No Paradise in 1492, Policy Review, 1992
R. G. Robertson, Rotting Face : Smallpox and the American Indian, Caxton Press, 2001
Article du Dr Robert Royal  : Christophe Colomb et les Indiens d’Amérique


http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/la-chute-demographique-des-indiens-32322

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 21:34

Arnaud Dumouch a écrit:
ysov a écrit:
Bien-sûr, car le suicide en masse fit partie des causes majeures de cette décimation à grande échelle.
Il n'y eu pas de "suicide de masse" mais des morts en masse suite à des horribles épidémies dont la caractéristique est la présence de bubons et de terribles diarrhées.


La chute démographique des Indiens d’Amérique, la réalité
Beaucoup croient au « génocide » des Indiens d’Amérique par les Français, les Anglais, les Espagnols et, plus tard, les Américains. Mais ce n’est pas du tout avalisé par les historiens. Des massacres furent commis par les deux camps, mais ce sont bien les épidémies qui ont sonné le glas des Indiens d’Amérique.
Virus de la variole
La chute démographique des Indiens d’Amérique est due aux épidémies, la plus connue étant celle de la variole. Comme l’ont écrit les spécialistes des Indiens et auteurs des Indiens des plaines Yves Berger et Daniel Dubois, on ne peut nommer "génocide" le fait qu’une population ait été détruite par une pandémie (une pandémie qui a également touché les Blancs, huit millions d’Européens et Asiatiques tués par la variole pendant que les tribus, bien moins nombreuses, étaient contaminées).


Les citations ci-dessous en anglais résument le fait.
“Il y a beaucoup de mots pour décrire ce qui s’est passé dans l’hémisphère Nord (à propos de la colonisation de l’Amérique du Nord et du Sud), mais "génocide" n’est pas l’un d’eux. C’est un bon terme de propagande à l’heure où les slogans et les humeurs ont remplacé la réflexion et la connaissance et cela diminue le sens du mot et les souffrances endurées par les Juifs et les Arméniens, pour ne citer qu’eux.”Dr Robert Royal, 1492 and All That : Political Manipulations of History, University Press of America, 1992, page 63.
"Génocide ? Où ? Je ne connais aucune preuve de génocide indien. Exactions ? Oui. Guerre ? Oui. Victimes d’épidémies dont les Européens souffraient aussi ? Oui. Mais génocide systématique, non. Où sont les preuves ? La réalité, c’est que les activistes qui avancent cette théorie n’ont aucune preuve. C’est incroyable qu’ils arrivent à prétendre quelque chose sans preuve." Dr Robert Royal, président du Ethics and Public Policy Center.
"A travers les Amériques, les maladies qui contaminaient les Européens se propagèrent de tribus en tribus, voyageant bien plus vite que les Européens eux-mêmes. On estime que 95 % de la population amérindienne pré-colombienne [ndla : avant Christophe Colomb], les tribus les plus peuplées et les mieux organisées d’Amérique du Nord, les sociétés vivant au nord du Mississipi, disparurent entre 1492 et 1600, avant même que les Européens ne s’installent sur le Mississippi." Dr Jared Diamond (Université de Californie), Guns, Germs, and Steel : The Fates of Human Societies, W. W. Norton, 1997 (prix Pulitzer du meilleur livre de science), pages 78, 374.
Dans l’encyclopédie des guerres indiennes (dernière conquête de l’Ouest, 1860-1890) publiée par l’historien Gregory Michno en 1997 (Encyclopedia of the Indian wars, Mountain Press Publishing, 2003), on dénombre les morts américains et indiens tués durant les guerres indiennes (donc durant les batailles et massacres). Il en résulte que les Indiens ont perpétré bien plus de massacres que les Blancs, et cela est facilement démontrable.
Le massacre le plus important des guerres indiennes s’est déroulé en 1890 avec 290 tués à Wounded Knee (dont 200 civils). Ceci correspond aux civils Blancs massacrés anuellement dans le seul Kansas entre 1867 et 1870 (en 1868, on monte à 300 tués).
Il y a eu bien plus de civils américains massacrés dans l’Ouest que de civils indiens (de l’ordre de 10 massacres causés par les Blancs, contre plus de 100 causés par les Indiens).
Les Américains, les Français, les Espagnols et les Anglais ont bien sûr proféré des torrents de haine contre les Indiens et leur ont promis les pires sévices. Mais ceci est également vrai pour les Indiens, et reflète des guerre de mots entre deux races. Comme il était difficile d’identifier ceux qui avaient commis des exactions, on en arrivait souvent à vouloir l’extermination de tout le groupe d’individus auquel appartenait le fauteur de troubles. Les pionniers promettaient d’"exterminer les Diables Rouges" (presse du Minnesota, 1876), les Indiens de "nettoyer la peste blanche" (chef kiowa Satanta, 1868). Mais ceci restait une guerre de mots.
Les épidémies, causes et conséquences
Ce sont très certainement les conditions de vie (mauvaises) qui ont limité l’expansion des tribus. Ces conditions étaient notamment causées par le nomadisme. 
Malgré le rêve des campeurs, vivre dans des tipis n’est pas le meilleur moyen de rester en bonne santé. Comme le souligne le spécialiste des Indiens Yves Berger, les Indiens avaient de très mauvaises conditions de vie et développaient des maladies qui allaient contribuer à leur écroulement démographique : grippes violentes, encéphalytes, maladies des yeux, des poumons, sans compter toutes les maladies véhiculées par les moustiques, par les animaux et par le climat.

On sait que la disparition de tribus entières a été causée par la variole (petite vérole) arrivée par bateau depuis l’Europe, mais on sait moins que beaucoup d’autres maladies développée avant l’arrivée des Blancs ont contribué à cette catastrophe humanitaire et démographique.
Par exemple, la syphillis a été transmise aux Blancs par les Indiens, elle n’existait pas auparavant sous la forme que l’on connaît aujourd’hui.
Les spécialistes des Indiens ont prouvé que les conditions de vie chez les Indiens étaient très mauvaises et que leur espérance de vie était faible (voir Les Indiens des plaines, Yves Berger/Daniel Dubois, éditions du Rocher, 2000). De plus, les maladies développées en interne ont été décisives dans la chute démographique indienne.

Enfin, les colons n’ont pas "amené" la variole, ils l’ont véhiculée sur eux et s’en seraient bien passés. Quatre millions de gens dans le monde mouraient de la variole au moment où elle atteignait l’Amérique, et cela a foudroyé les tribus. Suite aux accusations lancées par Ward Churchill, un professeur d’extrême gauche (qui compare les victimes du 11-Septembre à des nazis), et au livre écrit par un Hawaïen, des professeurs d’histoire américains ont cherché à déterminer si les Occidentaux avaient donné des couvertures infectées de variole à des Indiens. Il en a résulté que nous ne possédons aucune preuve de tels agissements et que, surtout, une incohérence majeure surgit : comment pouvait-on manipuler un virus sans être infecté ?
La chute démographique des Indiens s’est déroulée bien avant la fin des bisons. Les écorcheurs n’étaient pas encore là dans l’Ouest et des tribus entières s’éteignaient déjà (le virus est entré dans l’Ouest plus vite que les Blancs, par les échanges commerciaux et les guerres tribales qui ont propagé les germes).
Il faut aujourd’hui impérativement revenir au triomphe des faits et des analyses sur celle de la propagande. Les tribus d’Amérique ont succombé à des épidémies. Leur culture a été ruinée par une guerre de colonisation, certes, mais ils n’ont jamais été exterminés en masse. Cette affirmation ne repose sur aucun fait historique.
Surtout, elle témoigne de deux tendances qui travestissent l’étude historique : le sentiment anti-occidental (appelé par le philosophe Pascal Bruckner "le sanglot de l’homme blanc", qui oublie sa propre histoire) et la "course à la mémoire", où chaque peuple défait dispute le titre de victime aux vraies génocidés (Juifs, Arméniens rwandais). Avec les conséquences funestes que l’on voit aujourd’hui : une banalisation des vrais génocides, mis au même niveau que des pandémies, et un mépris de l’Histoire.
A quand l’accusation de "génocide" contre des groupes de personnes qui auraient trasmis le virus du sida ?
sources :
Jared Diamond (Université de Californie), Guns, Germs, and Steel : The Fates of Human Societies, W. W. Norton, 1997
Historien Robert Royal, 1492 and All That : Political Manipulations of History, Washington D.C., Ethics and Public Policy Center, 1992
Dr Guenter Lewy (professeur de droit, Université du Massachussets) Were The American Indians victims of genocide ?
Yves Berger, Daniel Dubois, Les Indiens des plaines, éditions du Rocher, 2000
David Cornut, Little Big Horn, autopsie d’une bataille légendaire, éditions Anovi, 2006
Gregory Michno, Encyclopaedia of Indian wars, Mountain Press Publishing, 2003
Dr Robert Boyd, The Coming of the Spirit of Pestilence, University of British Columbia Press, 1999
Dr Robert Royal, Hello Columbus : America Was No Paradise in 1492, Policy Review, 1992
R. G. Robertson, Rotting Face : Smallpox and the American Indian, Caxton Press, 2001
Article du Dr Robert Royal  : Christophe Colomb et les Indiens d’Amérique


http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/la-chute-demographique-des-indiens-32322
Jacques Tarnero:
Le racisme

http://www.anti-rev.org/textes/Tarnero95a/ Bonne lecture et surtout bonne instruction objective.Wink 
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11974
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 21:55

Il faut aussi savoir que si les européens ont apportés la variole, ils sont revenus avec la syphillis!

C'était fatal!

Mais si on parle des grands massacres : et la peste noire qui a décimée la moitié de la population de l'Europe! Pourtant c'était la chrétienté : Où il était Dieu?
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 22:03

ysov a écrit:
Simon1976 a écrit:
Même chose pour les Amérindiens du Nord.

Et, étonnamment, ils ont soigné les Français qui étaient aux prises avec le scorbut (eux non plus n'avaient pas la constitution pour résister).
N'oublies pas la décision préméditée des anglais à répandre la petite vérole. C'est la toute première volonté connu historiquement
d'utiliser la méthode bactériologique envers une population. Les anglais s'y connaissaient, les premiers à avoir pensé à une sorte
de vaccination, même voltaire le soulignait dans un de ses ouvrages, quand il comparait les anglais et les français.

Le scorbut était provoqué par le manque de vitamine C et ce sont plutôt les amérindiens du sud qui connaissaient un moyen
de l'éradiquer, à cause des agrumes, ce que les amérindiens du nord ne connaissaient pas.
Il ne faut pas mettre sur le même la conquête espagnole qui cherchait des populations à exploiter et la conquête anglo-saxonne qui cherchait des terres pour des colons et n'avait cure des indigènes.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 22:11

Oui mais ce que je veux souligner, est qu'autant les français avaient comme motif ce que vous soulignez, autant les anglais plus intelligents que les français en matière de coloniser mais surtout à les préserver longtemps, avaient aucun scrupules à user de toutes sortes de stratagèmes afin de parvenir à leur fin, jusqu'à avoir imaginé le raffinement de la propagation bactériologique afin de se débarrasser avec le moins de perte possible en homme de leur côté. Mais indépendamment de cela, les deux nations
traditionnellement opposées (grâce en bonne partie à Aliénor d'Aquitaine.What a Face ), ils ont saisi l'opportunité des guerres entres nations amérindiennes à leur avantage.

PS Les espagnols ne cherchaient pas simplement ce que vous soulignez, mais cherchaient avant tout de L'OR, ce qu'on dit ici
est ''l'Eldorado'' et pourquoi selon vous?, parce que non seulement la cupidité y fut à la base, mais la nécessité de se renflouer
économiquement y fut avant tout, d'autant plus que les espagnols ont foutu à la porte tout en ayant zigouillé un bon nombre
de ces juifs qui furent les piliers de l'économie...Mr. Green 


Dernière édition par ysov le Ven 06 Déc 2013, 23:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 06 Déc 2013, 22:27

RenéMatheux a écrit:
Il faut aussi savoir que si les européens ont apportés la variole, ils sont revenus avec la syphillis!

C'était fatal!

Mais si on parle des grands massacres : et la peste noire qui a décimée la moitié de la population de l'Europe! Pourtant c'était la chrétienté : Où il était Dieu?
Dieu était occupé ailleurs, car il y avait trop de mécréants. Punition divine inévitable logiquement.Pouffer de rire  Près du deux tiers de la population européenne fut décimée. Cela a laissé tellement de frayeur, que la pathologie psychique prit de l'emphase,
non uniquement à peindre des danses macabres, des toiles ayant comme thème ''Vanitas'', mais une folie démesurée, collective,
fit en sorte que c'est durant la Renaissance, que les bûchers furent généralisés...Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Sam 07 Déc 2013, 11:19

ysov a écrit:
Oui mais ce que je veux souligner, est qu'autant les français avaient comme motif ce que vous soulignez, autant les anglais plus intelligents que les français en matière de coloniser mais surtout à les préserver longtemps, avaient aucun scrupules à user de toutes sortes de stratagèmes afin de parvenir à leur fin, jusqu'à avoir imaginé le raffinement de la propagation bactériologique afin de se débarrasser avec le moins de perte possible en homme de leur côté. Mais indépendamment de cela, les deux nations
traditionnellement opposées (grâce en bonne partie à Aliénor d'Aquitaine.What a Face ), ils ont saisi l'opportunité des guerres entres nations amérindiennes à leur avantage.
Les Français n'avaient pas plus que les Espagnols de population à exporter.

Citation :
PS Les espagnols ne cherchaient pas simplement ce que vous soulignez, mais cherchaient avant tout de L'OR, ce qu'on dit ici est ''l'Eldorado'' et pourquoi selon vous?, parce que non seulement la cupidité y fut à la base, mais la nécessité de se renflouer économiquement y fut avant tout, d'autant plus que les espagnols ont foutu à la porte tout en ayant zigouillé un bon nombre de ces juifs qui furent les piliers de l'économie...Mr. Green 
Vous faites un anachronisme : à l'époque, l'économie est encore domaniale et n'a pas besoin de marchands.

Quant à l'or comme richesse en soi, c'est une vision qui correspond à une culture du talisman où l'on confond l'objet et ce qu'il représente.

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Sam 07 Déc 2013, 13:41

Mais en quoi cela a à voir avec ma réponse? Je ne faisais que nuancer entre les colonisateurs anglais et français.siffler 

Au XVIe siècle, il y avait bien une économie, existante grâce aux juifs. Il n'y a rien d'anachronique.

Puisque vous semblez avoir de moins en moins d'arguments, je vais cesser d'élaborer sur ce point, qui
de toute manière n'a plus vraiment à voir avec le sujet initial (Ça m'apprendra à vouloir faire une parenthèse).
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Sam 07 Déc 2013, 18:08

ysov a écrit:
Mais en quoi cela a à voir avec ma réponse? Je ne faisais que nuancer entre les colonisateurs anglais et français.siffler 
Le comportement du colon dépend-il du milieu qu'il quitte ou du milieu où il débarque ?

Citation :
Au XVIe siècle, il y avait bien une économie, existante grâce aux juifs. Il n'y a rien d'anachronique.
Ce sont les paysans qui assuraient la production, pas les Juifs.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Sam 07 Déc 2013, 18:12

Il dépend des deux. Le colon sera intéressé à coloniser en fonction du but fixé initialement par les autorités du lieu où il quitte.

Quand les juifs ont quittés suite à l'ultimatum contre eux, l'économie de l'Espagne s'est effondrée et c'est en ce moment là que la reine Isabelle a finalement prêtée l'oreille à Colomb. Relisez bien l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Sam 07 Déc 2013, 22:02

ysov a écrit:
Mais le pays d'Ysov est majoritairement d'origine anglaise. Mais ce n'est rien à comparer aux musulmans
qui décimèrent énormément d'hindous, car refusant d'adhérer à l'islam sous la menace de l'épée.Wink Cela est encore pire que
du temps de la colonisation de l'Amérique du sud par les espagnols, car eux ce n'était absolument pas pour des motifs strictement
religieux.siffler 
c'etait le 29 décembre 1890
ce que je sais c'est que le pays d'ysov(anglais) comme tu dis a cree 1850 onze réserves indiennes  au Québec
Les femmes hurlant, les enfants accrochés à leurs robes en pleurant, tout le monde tombait sous le feu des hommes blancs. C'est la fin des guerres indiennes. Tandis que les 25 soldats tués sont enterrés avec honneur, les morts sioux sont jetés dans une fosse commune. Un témoin raconte qu'une femme gisant dans son sang avait son bébé qui têtait son sein. Jusqu'à 2 km on retrouva les cadavres de ceux qui tentaient de fuir leurs bourreaux.Les soldats firent s'aligner les Indiens dans le froid et leur retirèrent toutes leurs armes.
Les soldats postés au sommet de la colline ouvrirent alors le feu et n'épargnèrent personne. Les Indiens s'écroulèrent sur le sol et les soldats fauchèrent deux douzaines des leurs, Les guerriers s'efforcèrent de défendre leur peuple. Ils se battirent avec toute leur énergie mais ils n'avaient aucune chance. Les soldats les massacrèrent, puis massacrèrent les vieillards, les femmes et les enfants.

-Où est-il dit qu'il faut punir l'ensemble de la famille, l'ensemble du peuple ?
-Est-ce là votre justice ?
- Est-ce là ce que dit votre Constitution ?
Ce n'est pas ce que tu nous enseigne ici sur ce forum.que de contradiction!........et n'en parlons pas de charniers d’enfants au Canada Et de l’histoire d’un peuple bafoué,  « Hidden no longer ». écrit par Kevin Annett
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Sam 07 Déc 2013, 22:06

Mais oui et le meurtre de Louis Riel, le chef des métis, pendu par ordre de l'infâme John A. MacDonald
un des pères de la confédération canadienne.

En passant, ce que tu évoques ce n'est pas dans mon pays mais dans celui de mon voisin, les USA.:beret: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Dim 08 Déc 2013, 19:41

ysov a écrit:
En passant, ce que tu évoques ce n'est pas dans mon pays mais dans celui de mon voisin, les USA.:beret: 
1890 : Sitting Bull, le chef sioux s’est réfugié au Canada avant d’être assassiné à Standing Rock par les Américains le 15 décembre - comme le fut aussi Crazy Horse.
et quen dis tu au sujet du bouquin , « Hidden no longer », écrit par Kevin Annett, un ancien pasteur à la recherche de la vérité sur toutes ces disparitions d’enfants. Il ne voulait pas y croire, mais finalement lui non plus n’a pas eu le choix : la vérité prend à la gorge. Je vais reprendre de manière extensive certains passages.  En gras, des éléments que je vous invite à retenir et qui révèlent l’existence de processus opérés à l’échelle mondiale.
et pour te rendre la memoire
Quelques dates de crimes contre le peuple amérindien
et autre crime pauvre ysov en 1928 : loi sur la stérilisation en Alberta capitale est Edmonton  , qui permet de stériliser les enfants des pensionnats à leur insu . Au moins 2.800 enfants ont ainsi été mutilés. Une loi similaire est adoptée en 1933 en Colombie Britannique. Dans les années 30, c’est le boom des pensionnats, il y en aurait environ 130 dans le pays.

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Dim 08 Déc 2013, 19:49

Pauvre Ysov? :mdr:  Mais à quoi veux-tu en venir avec ça? Je peux même t'aider en disant de ne pas oublier que les États-Unis se sont bâtis en bonne partie par la sueur et l'esclavage des noirs, surtout au Sud agricole! C'est ce que les espagnols ont fait aussi
mais pour eux pour les mines, de sorte qu'ils ont emmenés beaucoup plus d'esclaves noirs que de colons espagnols!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Dim 08 Déc 2013, 21:04

On est loin des effets négatifs de la mécréance sur le corps humain. Wink
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Dim 08 Déc 2013, 23:43

En effet, c'est plutôt un exemple d'effet négatif de l'obscurantisme pour une tête humaine.siffler 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 18:13

Simon1976 a écrit:
On est loin des effets négatifs de la mécréance sur le corps humain. Wink
merci simon de le rappeler retournon au sujet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 18:22

De nos jours, deux maladies se presentent  notre esprit comme tant les maux de notre temps par excellence: le stress et la depression. Ce ne sont pas seulement des maux passe-partout, mais ils sont galement liés  des troubles physiques.

Les desordres les mieux connus comme tant liés  la dépression et au stress sont de type mental: accoutumance aux mdicaments et insomnie. Ensuite il y a les problmes dermatologiques et digestifs, les troubles liés  la pression sanguine, au foie et au systéme respiratoire, les allergies, la grippe, la migraine, les crises cardiaques et les congestions cérébrales. Bien sur, il serait excessif de ramener tous ces maux au stress et  la dpression, mais il y a de nombreuses études scientifiques qui montrent que ces problmes ont souvent une source psychologique.
Une vie dans laquelle les valeurs religieuses prédominent implique que l'on place sa confiance en Dieu et qu'on ait foi en le destin. Conscient que Dieu est l'ami de Ses serviteurs, le croyant se sent en sécurité en adoptant une attitude qui plait  Dieu et qui lui vaut Son agrément. En définitive, faire de son mieux en toutes circonstances apporte la satisfaction qu'on prouve lorsqu'on agit conformment  sa conscience. Méme confronté aux pires situations, le croyant sait qu'il s'agit d'un test décrété par Dieu et se comporte ainsi que la religion le prescrit. Il ne tombe jamais dans le désespoir ou l'accablement. Gardant  l'esprit que son but est la vie ternelle de l'au-del, il estime que l'essentiel est d'agir d'une faon qui lui vaudra une rtribution pour l'ternit. Du fait de sa forte foi en Dieu, les vnements les plus facheux en apparence ne sauraient l'abattre ni le faire sombrer dans le chagrin. Par conséquent, son esprit toujours calme et positif lui donne une constitution solide
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 18:54

Je me demande si tous ces maux de l'âme qu'on trouve en Occident sont aussi répandus dans les pays musulmans (ou même non-musulmans mais professant d'autres religions).

En tout cas, je sais que, dans mon coin de pays, les anti-dépresseurs se vendent comme des petits pains chauds. Et que beaucoup de drames surviennent dans certaines familles, allant jusqu'au meurtre et au suicide. Et on se croit heureux sans Dieu... Sad
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 18:57

No 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 19:01

Simon1976 a écrit:
Je me demande si tous ces maux de l'âme qu'on trouve en Occident sont aussi répandus dans les pays musulmans (ou même non-musulmans mais professant d'autres religions).

En tout cas, je sais que, dans mon coin de pays, les anti-dépresseurs se vendent comme des petits pains chauds. Et que beaucoup de drames surviennent dans certaines familles, allant jusqu'au meurtre et au suicide. Et on se croit heureux sans Dieu... Sad

Il y a, spécifiques à nos pays athées et riches, le confort matériel extrême et l'angoisse ... C'est sans doute une image de l'enfer ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 19:05

Arnaud Dumouch a écrit:
Simon1976 a écrit:
Je me demande si tous ces maux de l'âme qu'on trouve en Occident sont aussi répandus dans les pays musulmans (ou même non-musulmans mais professant d'autres religions).

En tout cas, je sais que, dans mon coin de pays, les anti-dépresseurs se vendent comme des petits pains chauds. Et que beaucoup de drames surviennent dans certaines familles, allant jusqu'au meurtre et au suicide. Et on se croit heureux sans Dieu... Sad

Il y a, spécifiques à nos pays athées et riches, le confort matériel extrême et l'angoisse ... C'est sans doute une image de l'enfer ?

Et dans certains pays pauvres, comme Haïti après le séisme, les gens expriment leur foi et sont heureux. Very Happy

Comme quoi l'argent et les richesses matérielles ne font pas le bonheur.  No 
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 19:18

Vous autres Québécois êtes en voie de disparition.

C'est très mauvais pour le moral.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 22:57

Je dois avouer que les dernières affirmations de Simon sont bien clichées.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 23:15

C'est vrai pareil. Wink
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mar 10 Déc 2013, 23:49

Oui c'est vrai, mais c'est relatif.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Dim 15 Déc 2013, 16:14

Godon a écrit:
Pourquoi la vie devrait-elle continuer après la mort et ne pas s'arrêter

Pourquoi après le printemps et l'été arrivent l'automne puis l'hiver et ensuite tout renait ? Pourquoi après l'hiver tout ne s'arrête pas mais revient à la vie ? C'est étrange de ne pas voir dans ce cycle de la nature en continuelle mort et renaissance une préfiguration de ce qui nous attend, sauf que pour nous la mort et la renaissance n'auront lieu qu'une fois. Ou plutot 2 fois si on compte notre mort dans le ventre maternel et notre naissance dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Dim 15 Déc 2013, 17:49

Pourquoi la vie après la mort ? Pour ceci:

Sagesse 2, 23 a écrit:
Or, Dieu a créé l'homme pour une existence impérissable, il a fait de lui une image de ce qu'il est en lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mer 18 Déc 2013, 19:25

Simon1976 a écrit:
Je me demande si tous ces maux de l'âme qu'on trouve en Occident sont aussi répandus dans les pays musulmans (ou même non-musulmans mais professant d'autres religions).

En tout cas, je sais que, dans mon coin de pays, les anti-dépresseurs se vendent comme des petits pains chauds. Et que beaucoup de drames surviennent dans certaines familles, allant jusqu'au meurtre et au suicide. Et on se croit heureux sans Dieu... Sad
salam
le croyant se sent en sécurité en adoptant une attitude qui plait Dieu et qui lui vaut Son agrément. En définitive, faire de son mieux en toutes circonstances apporte la satisfaction qu'on prouve lorsqu'on agit conformment sa conscience. Méme confronté aux pires situations, le croyant sait qu'il s'agit d'un test décrété par Dieu et se comporte ainsi
Il ne tombe jamais dans le désespoir ou l'accablement. Gardant l'esprit que son but est la vie ternelle de l'au-dela, il estime que l'essentiel est d'agir d'une façon qui lui vaudra une rétribution pour l'éternit. Du fait de sa forte foi en Dieu, les événements les plus facheux en apparence ne sauraient l'abattre ni le faire sombrer dans le chagrin. Par consquent, son esprit toujours calme et positif lui donne une constitution solide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mer 18 Déc 2013, 19:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Simon1976 a écrit:
Je me demande si tous ces maux de l'âme qu'on trouve en Occident sont aussi répandus dans les pays musulmans (ou même non-musulmans mais professant d'autres religions).

En tout cas, je sais que, dans mon coin de pays, les anti-dépresseurs se vendent comme des petits pains chauds. Et que beaucoup de drames surviennent dans certaines familles, allant jusqu'au meurtre et au suicide. Et on se croit heureux sans Dieu... Sad

Il y a, spécifiques à nos pays athées et riches, le confort matériel extrême et l'angoisse ... C'est sans doute une image de l'enfer ?
salam arnaud
Il y a une fosse enorme entre ceux qui vivent selon les valeurs de la religion et ceux qui s'en cartent. La principale ambition d'un irréligieux consiste "profiter au maximum de la vie" et preserver sa vigueur et sa santé cette fin. Alors, il attache une grande importance au corps qui lui permet de raliser cette ambition, car c'est pour lui ce qu'il y a de plus utile faire. Il est videmment dans l'erreur. La viollation des regles de la religion le méne a sa ruine plutot qu'elle ne le fait acceder une vie panouie. Avant de subir le chatiment éternel qui l'attend dans l'autre vie, il commence dans cette vie a gouter au supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mer 18 Déc 2013, 19:34

thumleft 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Mer 18 Déc 2013, 23:07

Vous vous abreuvez totalement de ce qu'il affirme Arnaud? Shocked No 
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Jeu 19 Déc 2013, 00:25

Je me demande si Arnaud méprise assez le corps pour considérer les progrès de la médecine occidentale comme une chose vaine.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Jeu 19 Déc 2013, 05:50

ysov a écrit:
Vous vous abreuvez totalement de ce qu'il affirme Arnaud? Shocked No 

Non, juste ce message qui est vrai, constaté, et j'ajoute cela :

Le matérialisme vit de "Carpe Diem" tant que son corps est en bonne santé et aspire à l'euthanasie dès que la maladie se profile. D'où les lis en train de s'imposer partout en Europe.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Jeu 19 Déc 2013, 12:49

Arnaud a écrit:
D'où les lis en train de s'imposer partout en Europe.

Les lois ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Jeu 19 Déc 2013, 13:30

Ben oui ! Pas les fleurs !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Jeu 19 Déc 2013, 20:43

ysov a écrit:
Vous vous abreuvez totalement de ce qu'il affirme Arnaud? Shocked No 
L'acquisition d'une telle connaissance réelle dépend de deux facteurs qui sont liés : les éléments et la nature des choses.
je crois que je parle a un mur beton armé
une personne ayant une faible disposition physique peut augmenter ses chances d'atteindre la perfection en améliorant sa réceptivité et en polissant son cœur pour en faire un miroir, par la discipline ascétique et l'effort spirituel. Et, si la réceptivité est forte dans un corps physiquement faible, l'effet des visions et états mystiques prend la forme d'une ivresse :
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14443
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 20 Déc 2013, 00:24

Sur ce que vous dites présentement là ci-haut, oui ça se tient. Ce dont je suis totalement en désaccord, est cette idée obtus de d'associer systématiquement un effet sur le corps humain, de la non croyance.
Revenir en haut Aller en bas
joelle2111



Féminin Messages : 150
Inscription : 19/12/2013

MessageSujet: Re: LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN    Ven 20 Déc 2013, 06:58

je suis complétement d'accord avec vous ysov ; il n'y a qu'à lire la vie des saints

en tant qu'auxiliaire de vie depuis deux ans je me rends compte à quel point l'homme croyant est démuni dans le grand âge et l'incroyant épouvanté

alors je souhaite vivement que Dieu veuille bien me rappeler beaucoup plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
 
LES EFFETS NEGATIFS DE LA MECREANCE SUR LE CORPS HUMAIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» SEPT et la création du corps humain .
» le saviez vous corps humain !!
» corps humain,le voyage de l'eau
» Les mutations du corps humain durant l'évolution ont laissé quelques traces intrigantes...
» Des djinns dans le corps humain!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: