DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Corée du Nord: attention !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Mer 05 Juil 2006, 17:59

Remontée (et dépoussiérage) du fil Idea

Citation :
La Corée du Nord a lancé 10 missiles

05.07.2006


La Corée du Nord, allié du régime des mollahs, a lancé 10 missiles de différents types tôt mercredi, a indiqué l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant un responsable du renseignement qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat.


Un total de 10 missiles ont été tirés l’un après l’autre : il s’agissait de Scuds, de Rodongs à moyenne portée et d’un Taepodong-2 à longue portée.

Pour en savoir + :
Iran – Corée du Nord : Noces de Poudre et de Missiles !
(20.06.2006)

Le tir du missile Taepodong-2 est d’autant plus important que ce missile risque d’être vendu en très grand nombre au régime des mollahs qui pourra ainsi menacer l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Dans cet ordre d’idée, que l’Iran des mollahs dispose ou pas de charges nucléaires dans l’immédiat, il se posera comme l’une des plus importantes puissances militaires de la région et pourra étendre son influence sur ses voisins. Il sera en outre le seul pays à disposer d’une force de frappe balistique, d’un réseau terroriste actif au Liban et en Irak, de réseaux dormants dans les pays arabes du Golfe Persique et en Europe, et d’un parc nucléaire clandestion capable de produire de la matière sale [1]. Et si les mollahs ont eu les délais nécéssaires pour compléter leurs dispositifs de nuisance, ils le doivent à la complaisance des Européens qui ont prêté foi à la bonne volonté des mollahs et continuent de recommander le dialogue avec l’état qui pointera bientôt ses batteries de Taepodong-2 vers leurs vertes contrées.

Suite : http://www.iran-resist.org/article2320


Dernière édition par le Mer 05 Juil 2006, 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Mer 05 Juil 2006, 18:10

Citation :
Roquettes et Feux d’artifices

Submitted by Ram Zenit on Wed, 2006-07-05 09:07

Alors que les USA fêtent leur « Independance Day » ce ne sont pas des feux d’artifices qui sont tirés de Gaza et de Pyongyang !
De Gaza, le Hamas a tiré une roquette qui a atteint une école de la ville israélienne d’Ashkelon, mettent ainsi plus de 200 000 habitants sous la menace directe du Hamas.
Quant à la Corée du Nord elle a tirée de 3 à 6 missiles de courte (fusées « Scud »), moyenne (« Rodong ») et longues portées (« Taepodong-2), ces dernières pouvant atteindre les USA.
Il semble incongru de positionner ces tirs de missiles du Proche et de l’Extrême Orient du même coté de l’équation stratégique globale, les acquis technologiques démontrés par ces tirs n’ayant aucune commune mesure les uns avec les autres.

Pourtant l’équation stratégique ne se limite pas aux développements technologiques mais doit comprendre les intérêts et les volontés politiques, économiques et idéologiques qui sous-tendent les technologies

Or la ligne virtuelle tracée de Pyongyang à Gaza passe par Téhéran !

La coopération technique entre la Corée du Nord et l’Iran n’est pas nouvelle et elle a trait à tous les aspects militaires, en particulier dans les transferts de technologies nucléaires et des technologies des missiles. D’autre part, le soutien et l’influence de l’Iran sur le Hamas, via le Hezbollah, ne sont plus à démontrer. L’Iran a procuré environ 12 000 missiles, qui couvrent Israël, au Hezbollah et ce dernier a réussi à faire entrer à Gaza des roquettes de type « Grad » que les groupes islamiques palestiniens ont déjà mis en opération.
Une stabilisation du pouvoir du Hamas dans l’AP et la mise en place d’un état palestinien sous un régime islamique extrémiste devrait renforcer encore les relations palestino-iraniennes. A long terme un tel état serait une composante stratégique importante pour l’Iran et formerait le « bras ouest » de la puissance iranienne, menaçant non seulement Israël mais les régimes arabes de pays comme l’Egypte d’une part et la prise en étaux de l’Arabie Saoudite d’autre part. Ainsi les intérêts économiques occidentaux et français en particulier seraient menacés que ce soit le canal de Suez ou la production de pétrole. Tout cela sans même signaler que le rapprochement géographique de l’Iran via un état palestinien islamique forme une menace directe sur l’Europe, qui devra revoir sa conception des relations euro-arabes et de ses rapports méditerranéens.
Menace d’autant plus grande lorsque l’Iran se munie de technologies nucléaires et de technologies de missiles de longues portées d’origine Nord Coréennes

Le rôle de la Chine

Beijing et Moscou ont annoncé se ranger du coté occidental sur la question iranienne. Sans vouloir faire une salade des informations qui nous arrivent et vouloir lier le tout, il me semble toutefois que cette annonce a un rapport avec ce qui est écrit plus haut. La Chine a besoin du pétrole iranien, son taux de croissance ne lui permet pas de renoncer à quelque source que ce soit. Géographiquement, idéologiquement et historiquement la Chine est la court arrière de la Corée du Nord : sans la Chine celle-ci n’existerait pas. D’où le rôle de la Chine dans les pourparlers sur le nucléaire nord coréen. La question qui se pose est donc jusqu’à quel point la Chine peut donné son accord aux entreprises militaires de la Corée du Nord ? Une menace de l’Ouest sur les USA et le Japon via la Corée peut profiter à la Chine mais de l’intérêt de celle-ci de garder de justes proportions. Le développement économique de la Chine ne peut lui permettre une instabilité politico-militaire à ses portes. La Chine est en passe de devenir une puissance économique mondiale, deuxième après les USA, elle affirme aussi une volonté de jouer un rôle politique international. Ainsi une ingérence chinoise dans les deux affaires épineuses de l’Iran et de la Corée du Nord non seulement sert ses intérêts économiques mais, de plus lui permet de contrôler son entourage géopolitique.
Il semble donc que l’on verra la Chine prendre sur des responsabilités de plus en plus grandes quant à ces deux problèmes et à leurs solutions.

http://politiquearabedelafrance.net/node/304

(nombreux liens dans l'article original)
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Jeu 06 Juil 2006, 13:19

Citation :
Corée du Nord : à qui profitent ces tirs ?

06.07.2006

Nous venons d’apprendre que la Corée du Nord poursuit ses tirs d’essai de missiles : elle a tiré un septième missile, a rapporté mercredi l’agence Kyodo qui cite des sources gouvernementales nippones.

Après les premiers essais de lancement de plusieurs fusées et missiles de types différents survenus à la veille de la fête nationale américaine (le 4 juillet), de nombreux pays de la communauté internationale dont la Russie, les USA et le Japon se sont inquiétés et ont même demandé la saisie du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Paradoxalement il est au moins un pays qui ne peut que s’en féliciter et ce pays n’est autre que la république islamique d’Iran qui est le premier client en armement de la Corée du Nord mais aussi l’un de ses principaux bailleurs de fonds.

Téhéran aura suivi avec intérêt les expérimentations Nord coréennes. D’ailleurs, selon un journal Sud Coréen, des officiers de la milice des Pasdaran avaient été dépêchés sur place pour superviser les tirs afin d’en apprendre plus sur la qualité du matériel Nord Coréens que l’Iran possède et de celui qu’il compte acquérir.

Et la désintégration de la fusée Taepondong après quelques minutes de vol n’est pas une bonne nouvelle car le régime des mollahs a fondé toute sa politique militaire sur la possession d’un tel missile à très longue portée, un missile en théorie capable d’atteindre toutes les zones de l’Europe et une très grande partie de l’Asie. Toutefois, il convient de ne pas se réjouir trop vite, l’explosion du Taepondong 2 n’est peut-être pas accidentelle mais volontaire. En effet Pyong Yang pourrait ainsi cacher sa véritable puissance et Téhéran pourrait prétendre qu’il ne possède pas un tel outil de destruction massive. Même si la destruction en mer a été intentionnelle, les données collectées lors du tir auront été suffisantes. La désintégration du missile permet de protéger partiellement des données sensibles de la vue des autres puissances militaires.

Téhéran suivra avec un intérêt peut être encore plus grand les réactions internationales et spécialement la résolution du Conseil de Sécurité qui découlera ou pas de sa saisine. On peut dire que ces tirs d’essai seront riches d’enseignements. En effet, Pyong Yang comme Téhéran sont considérés comme des états voyous toujours en violation des règles internationales et cherchant en permanence à défier le monde. Une condamnation ferme de la Corée du Nord signifierait pour Téhéran un risque au moins égal dans le dossier du nucléaire et donc éventuellement un infléchissement de sa politique en la matière. Elle ouvrirait alors un plus grand champ d’action aux négociateurs du G8 face à un régime islamique contraint à lâcher du lest.

Mais une résolution symbolique à l’ONU ne ferait par contre que renforcer Téhéran dans ses positions intransigeantes, voyant en cela la preuve de la désunion de la communauté internationale, la marque de l’isolement des états démocratiques qui devraient être les plus à même de comprendre le danger d’une république dogmatique dotée de missiles balistiques. L’absence de condamnation de Pyong Yang pourrait ainsi être considéré comme un signe d’encouragement pour Téhéran à continuer dans la voie qu’il s’est fixée, la possession d’une arme nucléaire et de lanceurs puissants.

Tout aussi bien pour des raisons militaires que diplomatiques, le principal intéressé des tirs Nord Coréens est le régime des mollahs.

http://www.iran-resist.org/article2325
Revenir en haut Aller en bas
Seb



Messages : 1087
Inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Ven 07 Juil 2006, 09:29

Putain faut qu'une bombe pète en pleine ville avant que ces cons de gouvenements se décide a bouger leurs fions. Ils n'en veulent pas de nos accord, qu'on passe a l'étape suivante >_>.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Ven 07 Juil 2006, 15:55

Régler le problème Nord-Coréen, c'est régler du même coup en grande partie le problème iranien...l'Axe du Mal (Corée du Nord - Iran - Irak)...

L'évolution de cette crise pourrait bien être décisive, c'est peut-être le détonateur (sans jeu de mots) que nous attendons tous...

A suivre de très près.

Suite de l'info :

Citation :
Missiles: la Corée du Sud suspend son aide au Nord

(Belga) La Corée du Sud va suspendre pour une durée indéterminée son aide alimentaire et agricole vitale à la Corée du Nord, en représailles aux tirs d'essai de missiles de Pyongyang.

"Nous avions promis d'envoyer par mer au Nord 100.000 tonnes d'aide en engrais mais nous allons geler cette livraison. Nous allons également suspendre l'aide de 500.000 tonnes de riz jusqu'à ce qu'un progrès soit réalisé sur la question des missiles", a indiqué un haut responsable sud-coréen sous couvert d'anonymat. La suspension de l'aide est la deuxième mesure de rétorsion prise par Séoul depuis le tir de sept missiles par la Corée du Nord, mercredi. Le Sud avait annoncé vendredi matin une suspension du dialogue militaire avec le Nord qui tente depuis plusieurs années de réduire les tensions à la frontière intercoréenne ultra militarisée. Séoul a en revanche maintenu une rencontre ministérielle avec le Nord que le Sud avait un temps menacée d'annuler. (GFR)

Citation :
Corée du Nord: pas d'accord à Pékin, Séoul suspend son aide
Par Karl MALAKUNAS

PEKIN (AFP) - Le principal négociateur américain sur la Corée du Nord n'a pas réussi vendredi à rallier Pékin à une résolution de l'Onu menaçant Pyongyang de sanctions, après la salve de missiles que le régime a tirée mercredi, tandis que Séoul a suspendu son aide vitale au Nord.

"Nous avons discuté de la meilleure façon de faire pression", a déclaré à la presse le secrétaire d'Etat américain adjoint aux Affaires asiatiques, Christopher Hill, peu avant de monter dans l'avion qui devait l'emmener de Pékin à Séoul. Le secrétaire ralliera plus tard Tokyo.

Le responsable, bouclant une journée de visite, n'a pas voulu répondre à la question de savoir si la Chine avait accepté de soutenir une résolution à l'Onu, affirmant simplement que ses interlocuteurs "comprenaient l'importance qu'il y avait à s'exprimer d'une seule voix".

M. Hill a notamment rencontré Wu Dawei, négociateur en chef chinois aux pourparlers multilatéraux qui tentent depuis près de trois ans de convaincre la Corée du Nord de renoncer à ses programmes nucléaires. Wu Dawei doit se rendre la semaine prochaine à Pyongyang. "Il nous faut retourner à la table des négociations", a estimé M. Hill.

Le responsable avait appelé mercredi la Chine à se montrer "très, très ferme" avec la Corée du Nord, rappelant que Pékin est le pays hôte de ces pourparlers à six (les deux Corées, la Chine, les Etats-Unis, le Japon et la Russie) et que Pyongyang est son "allié de longue date".

Sa visite intervenait après l'échec d'une nouvelle réunion, jeudi à New York, du Conseil de sécurité des Nations unies durant laquelle chacun a campé sur ses positions. Le Conseil doit reprendre les débats vendredi à 09h30 (13h30 GMT).

Les Etats-Unis soutiennent un projet de résolution déposée par le Japon, qui condamne les sept tirs de mercredi, appelle la Corée du Nord à reprendre les négociations sur ses programmes nucléaires et la menace de mesures punitives.

Mais Pékin préférerait une déclaration présidentielle, moins contraignante, tout comme Moscou, où devait se rendre également M. Hill à la suite de sa tournée asiatique, selon son programme préliminaire non confirmé vendredi.

La Chine a une nouvelle fois refusé jeudi de condamner les tirs d'essai nord-coréens, disant privilégier "le dialogue et la consultation". Moscou a rejeté des "menaces (qui) ne mèneront qu'à des menaces en retour de la Corée du Nord", a déclaré jeudi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Parallèlement, la Corée du Sud, autre importante alliée du Nord également accusée d'un manque de fermeté, a annoncé qu'elle gelait son aide vitale pour le régime nord-coréen, en proie à une pénurie alimentaire chronique. Le Sud est le premier donateur d'aide du Nord.

Séoul a également annoncé une suspension du dialogue militaire avec le Nord qui s'inscrit dans un processus de rapprochement lancé en 2000.

Pyongyang a de son côté poursuivi sur le même ton de défiance, exigeant l'arrêt des sanctions japonaises prises dès les tirs d'essai de sept missiles, sous peine de riposte "plus forte", a rapporté une délégation de journalistes nippons en visite à Pyongyang.

Le ministre sud-coréen de la Défense, Yoon Kwang-Ung, a réaffirmé que le Nord allait procéder à un deuxième tir d'essai de Taepodong-2, après le lancement d'un premier engin mercredi qui s'était abîmé en mer 42 secondes seulement après son décollage.

Le tir ne semble cependant pas imminent, selon Séoul, qui a néanmoins demandé à ses compagnies aériennes d'éviter l'espace aérien près du Nord jusqu'à mardi.

Le Taepodong-2 lancé mercredi était "probablement" dirigé vers Hawaï, a indiqué l'agence de presse japonaise Kyodo, citant une source gouvernementale japonaise non identifiée. Ces tirs "n'avaient pas pour intention d'attaquer qui que ce soit", a assuré Choe Myong-nam, counseiller à la mission nord-coréenne de l'Onu à Genève, dans un entretien à l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

http://fr.news.yahoo.com/07072006/202/coree-du-nord-pas-d-accord-pekin-seoul-suspend-son.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Ven 07 Juil 2006, 16:16

Citation :
La Corée du Nord promet d'autres missiles

Jean-Jacques Mével . Publié le 07 juillet 2006

Au risque de paralyser l'ONU, la Chine refuse de s'associer à des sanctions contre Kim Jong-il.


Kim Jong-Il persiste et signe. Ignorant l'appel au calme de la Chine et défiant ouvertement les États-Unis, la Corée du Nord a annoncé hier d'autres tirs de missiles assortis de la promesse de représailles énergiques en cas de sanctions des Nations unies.

L'agence d'État KCNA a revendiqué comme un «succès» le lancement avant-hier de sept missiles, dont une fusée intercontinentale Taepodong-2 disparue des écrans-radars 40 secondes après son décollage. Ces tirs «font partie d'exercices militaires normaux qui ont pour but de renforcer nos capacités de légitime défense», assure le texte publié à Pyongyang par le ministère des Affaires étrangères.

Kim Jong-il veut négocier

«L'armée populaire va continuer ses tirs d'essai», poursuit KCNA et «elle devra répondre par des actions concrètes encore plus vigoureuses si quelque pays que ce soit s'aventurait à des pressions sur la République démocratique populaire de Corée». L'allusion est transparente à la réplique que tentent de concevoir les grandes puissances du Conseil de sécurité.

La menace d'une seconde vague de missiles est prise au sérieux par les pays voisins comme par le renseignement américain, échaudé par la détente trompeuse qui a précédé les tirs du 5 juillet. Constructeur et exportateur de fusées de tous calibres, le régime de Pyongyang n'est pas au bout de ses démonstrations. Des préparatifs semblent en cours pour le lancement d'un second Taepodong-2, selon la chaîne américaine NBC qui cite des sources américaines non précisées. Le quotidien sud-coréen Chosun-Ilbo rapportait hier que la Corée du Nord a interdit la navigation dans une zone étendue de son espace maritime jusqu'au 11 juillet, ce qui pourrait préfigurer des tirs à courte ou moyenne portée.

Le dictateur nord-coréen, condamné par une bonne partie de la planète mais nullement impressionné, parie sur la déconfiture rapide des sanctions poussées à l'ONU par Washington, Tokyo et Londres. Moscou et surtout Pékin s'y opposent. Il n'est pas sûr que le Conseil de sécurité puisse s'entendre sur une simple condamnation. La Chine, protecteur historique de la Corée communiste, refuse de s'associer à une punition. «La pratique nous enseigne que le dialogue et la consultation sont des moyens efficaces de régler les problèmes», expliquait hier Jiang Yu, porte-parole de la diplomatie chinoise. À une résolution en bonne et due forme, Pékin préférait une déclaration non contraignante de la présidence (française) du conseil.

Prévisibles, ces réticences chinoises menacent de paralyser les Nations unies et de mettre à mal la sollicitude inhabituelle dont l'administration Bush fait preuve à leur endroit. Washington marque déjà son impatience : «La Chine doit se montrer très, très ferme sur ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas de la part de son vieil allié», prévient l'ambassadeur Christopher Hill, spécialiste des dossiers de crise attendu aujourd'hui à Pékin.

Le maître de Pyongyang, lui, tire avantage de ces divisions pour faire monter la tension, dans l'espoir de décrocher la récompense que George W. Bush lui refuse : l'ouverture d'une négociation directe avec Pyongyang. Début 2003, il avait tenté la même manoeuvre en fermant ses installations nucléaires aux inspecteurs internationaux, tandis que la planète se déchirait sur une intervention militaire contre Saddam Hussein. Kim Jong-il n'a jamais accordé d'interview en tête à tête, mais il s'est confessé à l'été 2000 auprès de l'éditeur du journal sud-coréen Hankyoreh Shinmun : «Mes missiles, disait-il alors à Choe Hak-rae, ne peuvent pas atteindre les États-Unis. Si je pouvais en lancer, les Américains répliqueraient par des milliers de fusées. La Corée n'y survivrait pas. Mais je dois aussi faire savoir que je possède des missiles. L'unique raison est de contraindre (les Américains) à me parler.»

http://www.lefigaro.fr/international/20060707.WWW000000288_la_coree_du_nord_promet_d_autres_missiles_.html

Citation :
Un deuxième missile sur le pas de tir

(07/07/2006)

La Corée du Nord veut poursuivre son programme d’essai

SÉOUL Pyongyang ne semble guère se soucier de la condamnation unanime (à l’exception de Pékin) de la communauté internationale au lendemain de son premier tir d’essai de missile longue portée Taepodong-2. Une fois réglés les problèmes techniques qui ont fait échouer le premier test, la Corée du Nord entend même procéder à un deuxième tir d’essai, ont indiqué les Services de renseignements nationaux (NIS) devant l’Assemblée nationale.

Suite : http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=152045
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 00:00

Citation :
Corée du Nord: les Occidentaux proposent des sanctions contre Pyongyang
Par Gérard AZIAKOU


NEW YORK (AFP) - Les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et le Japon ont présenté vendredi au Conseil de sécurité de l'Onu un projet de résolution contraignante prévoyant des sanctions financières contre la Corée du Nord, au risque de le voir rejeté par Pékin et Moscou.

C'est l'ambassadeur du Japon à l'Onu, Kenzo Oshima, qui a formellement présenté ce texte invoquant le chapitre VII de la Charte des Nations unies, ouvrant la voie à des sanctions et, en dernier ressort, à un recours à la force.

"Nous espérons qu'il sera adopté à l'unanimité du Conseil quand il sera soumis au vote", a déclaré M. Oshima à la presse, espérant que le document serait soumis au vote dès samedi.

Pour sa part, l'ambassadeur de France aux Nations unies, Jean-Marc de la Sablière, qui préside le Conseil de sécurité en juillet, a confirmé que le projet de résolution serait bien soumis au vote, mais il n'a pas précisé quand, notant que la date d'un vote serait soumise à des négociations supplémentaires.

A la question de savoir si la Chine risquait d'opposer son veto au texte, soutenu par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, M. de la Sablière a répondu "j'espère que non".

Mais l'ambassadeur de Chine à l'Onu, Wang Guangya, a prévenu que "si ce projet était soumis au vote, il n'y aurait pas d'unanimité au Conseil de sécurité". "Toutes les options sont ouvertes", a-t-il répondu lorsqu'on lui a demandé si la Chine avait l'intention d'user de son droit de veto.

La Chine --qui fournit à la Corée du Nord, l'un des pays les plus pauvres du monde, une aide financière et énergétique-- et la Russie, toutes deux membres permanents du Conseil de sécurité et dotées du droit de veto, s'opposent à des sanctions contre la Corée du Nord et souhaiteraient un texte non contraignant.

L'ambassadeur des Etats-Unis à l'Onu, John Bolton, a pour sa part souligné qu'il était "important que la résolution fasse référence au chapitre VII", car les tirs de missiles représentaient une menace pour la paix et la sécurité internationales.

Le projet, légèrement amendé depuis la version proposée par le Japon, condamne les tirs d'essais par Pyongyang de sept missiles, dont un Taepodong-2 de longue portée, qui aurait pu atteindre le sol américain s'il ne s'était pas abîmé en mer du Japon.

Le texte appelle notamment les Etats membres à "prendre toutes les mesures nécessaires" pour empêcher "l'acquisition" de missiles nord-coréens et des équipements qui y sont liés, ainsi que "le transfert de ressources financières aux destinataires impliqués ou aux fournisseurs" de ces programmes.

Il exige que Pyongyang "cesse immédiatement le développement, les essais, le déploiement et la prolifération de missiles balistiques, et rétablisse ses obligations dans le cadre du moratoire sur le tir des missiles".

Il "exhorte fortement" la Corée du Nord à reprendre immédiatement les discussions à six avec la Russie, la Chine, le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud.

De son côté, le président américain George W. Bush a appelé Pékin et Moscou à regarder au-delà de leurs "intérêts économiques" et à adopter une ligne plus dure sur l'Iran et la Corée du Nord.

"Je pense que le but de la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu est d'envoyer au dirigeant de la Corée du Nord un message clair disant que le monde condamne ce qu'il a fait", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Chicago (Illinois, nord).

"Certains pays sont plus à l'aise avec des sanctions que d'autres pays", a-t-il ajouté. "Et le problème auquel nous sommes confrontés dans certains de ces pays est qu'ils ont des intérêts économiques".

L'ambassadeur adjoint de la Corée du Nord à l'Onu, Han Song-Ryol, a déclaré que son pays considèrerait des sanctions internationales comme un "acte de guerre

http://fr.news.yahoo.com/07072006/202/coree-du-nord-les-occidentaux-proposent-des-sanctions-contre-pyongyang.html

Et c'est reparti pour un énième carrousel Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 00:12

Cher laurent, je crois qu'il faut un fil spécifique Corée du Nord...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 00:28

J'y avais pensé, mais les connexions entre la CdN et les mollahs sont tellement étroites (une délégation iranienne a par exemple assisté aux tirs des missiles) que j'ai finalement posté les infos ici.

A toi de décider ;)


Dernière édition par le Sam 08 Juil 2006, 00:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 00:29

Je le fais. Et je mets votre dernier message...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 00:30

ok, pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 00:44

La Corée du Nord est un pays dirigé par des imbéciles.

Non mais quand admettront-ils que la bombe atomique ne réglera pas les problèmes économiques du pays? Les gens ont faim, et on ne les nourrit pas avec des grenades ou des missiles.
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 12:28

Sâmkhya a écrit:
La Corée du Nord est un pays dirigé par des imbéciles.

Non mais quand admettront-ils que la bombe atomique ne réglera pas les problèmes économiques du pays? Les gens ont faim, et on ne les nourrit pas avec des grenades ou des missiles.
Pas plus qu'à coup de promesses électorales... Mais comment permettre à ce pays de s'émanciper sans trop de casse?
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 13:28

La réponse est simple : éradiquer le communisme Idea
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Sam 08 Juil 2006, 15:43

Citation :
Déploiement d'un destroyer américain au Japon

TOKYO (AP) - Un nouveau destroyer américain a été déployé samedi au Japon, sur fond de tensions nées des récents tirs de missiles nord-coréens.

L'"USS. Mustin" est arrivé dans la journée à Yokosuka, port d'attache de la 7e Flotte de la Marine américaine, avec un équipage de 300 marins pour une mission permanente dans la région, a précisé Hanako Tomizuka, porte-parole de la 7e Flotte.

Ce déploiement intervient alors que les Etats-Unis restructurent leurs défenses régionales sur fond d'inquiétudes croissantes concernant les ambitions nucléaires de Pyongyang, qui a procédé mercredi à sept essais de missiles.

Le déploiement de l'"USS Mustin" était prévu bien avant ces tirs, a souligné Hanako Tomizuka. AP

http://fr.news.yahoo.com/08072006/5/deploiement-d-un-destroyer-americain-au-japon.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Dim 09 Juil 2006, 11:36

Citation :
Le numéro un nord-coréen menace d'une "guerre totale"

(09/07/2006 09:33)

SEOUL (AFP)

Le numéro un nord-coréen Kim Jong-il a refusé dimanche "la moindre concession" aux Etats-Unis et a averti que son pays était prêt à une "guerre totale", tandis qu'approche le vote à l'ONU d'un projet de résolution menaçant Pyongyang de sanctions pour ses récents tirs de missiles.
"Le général (Kim Jong-il) a déclaré que pas la moindre concession ne serait faite aux envahisseurs impérialistes américains, notre ennemi de toujours", d'après une émission diffusée par la télévision d'Etat nord-coréenne et reprise par l'agence sud-coréenne Yonhap.
La Corée du Nord est prête à "la guerre totale" en cas de "vengeance" des Etats-Unis, a ajouté le dirigeant dans une rare intervention, assurant qu'il ne s'agissait "pas de paroles creuses".
"Au moment où les impérialistes s'agitent bruyamment sur l'effondrement de notre République et tentent de comploter contre nous, le général leur a infligé un coup en déclarant avec fermeté: +n'attendez aucun changement de ma part+. C'est la conviction du général, son désir et son courage, que nous devrions répondre avec une épée, au couteau de l'ennemi, et avec un canon, au pistolet de l'ennemi", a poursuivi la télévision, citant le dirigeant nord-coréen.
Cette nouvelle diatribe, dans la plus pure ligne des propos belliqueux du régime communiste, intervient avant l'annonce, lundi, de la date d'un vote au Conseil de sécurité de l'ONU sur un projet de résolution condamnant les tirs d'essai de sept missiles effectués mercredi par la Corée du Nord.
Ce projet, présenté par le Japon et soutenu par les pays occidentaux, invoque le chapitre VII de la Charte des Nations unies, ouvrant la voie à des sanctions et, en dernier ressort, à un recours à la force.
Dimanche à Séoul, Christopher Hill, principal négociateur des Etats-Unis sur la Corée du Nord, a cependant souligné le besoin d'une issue diplomatique à la crise. "Ma mission ici n'estpas d'obtenir des sanctions (...) Ma mission ici est de faire en sorte que nous parlions tous d'une seule voix face à cet acte provocateur", a déclaré M. Hill.
Le secrétaire d'Etat adjoint aux Affaires asiatiques a une nouvelle fois appelé le régime communiste à revenir aux pourparlers multilatéraux qui tentent depuis trois ans à Pékin de convaincre Pyongyang de renoncer à ses programmes nucléaires.
Le responsable avait samedi accepté d'avoir une rencontre bilatérale avec le Nord, mais seulement dans le cadre de ces négociations regroupant les Corée, les Etats-Unis, le Japon, la Russie et la Chine, qui les accueille. Le Nord refuse depuis novembre de participer à une nouvelle réunion.
La Chine dépêchera lundi à Pyongyang son émissaire sur la Corée du Nord afin de tenter d'organiser une rencontre informelle des Six dès ce mois-ci.
Vendredi à Pékin, le négociateur Hill n'avait pas réussi à vaincre les réticences des Chinois à soutenir le projet de résolution à l'ONU. Pékin, qui a droit de veto, préférerait une déclaration présidentielle moins contraignante, tout comme Moscou, également détentrice d'un droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies. M. Hill doit se rendre prochainement dans la capitale russe.
Après Séoul, le responsable devait arriver dimanche soir à Tokyo. Le Japon est le pays qui craint le plus le renforcement du potentiel militaire de son voisin communiste. L'archipel, qui a présenté la résolution contre la Corée du Nord, a une nouvelle fois insisté dimanche sur sa volonté d'obtenir à l'ONU la menace de sanctions, en dépit de l'opposition de la Chine.
"Si nous capitulons devant une seule puissance qui détient un droit de veto, nous enverrons le mauvais message à la communauté internationale", a déclaré le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Aso.
"L'Histoire nous enseigne que tout message non contraignant est dénué de sens", a ajouté le chef de la diplomatie nippone. Une allusion à la déclaration présidentielle non contraignante que le Conseil avait adoptée en 1998 après un essai de missile nord-coréen qui avait survolé le Japon, suscitant de vives craintes dans l'archipel.

http://www.dhnet.be/breaking_news.phtml?id=156714&source=afp&status=3
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Dim 09 Juil 2006, 11:57

Je rêve d'une opération conjointe Chine/USA:

- Débarquement de parachutistes en pleine réunion des autorités Nord Coréennes et mise en prison.

- Jugement par le TPI dans 6 mois...

Ah, je rêve... drunken

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Dim 09 Juil 2006, 12:03

Arnaud Dumouch a écrit:
Je rêve d'une opération conjointe Chine/USA:

- Débarquement de parachutistes en pleine réunion des autorités Nord Coréennes et mise en prison.

- Jugement par le TPI dans 6 mois...

Ah, je rêve... drunken

Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Lun 10 Juil 2006, 16:47

Citation :
Missiles nord-coréens: Tokyo hausse le ton, Pékin privilégie la diplomatie

TOKYO (AP) - Dans l'attente d'un possible vote du Conseil de sécurité de l'ONU sur sa proposition de sanctions, le Japon a une nouvelle fois haussé le ton lundi en annonçant qu'il examinait la constitutionnalité d'une frappe préventive sur les bases de missiles nord-coréennes.

Parallèlement, la Chine, premier appui du régime de Pyongyang, poursuivait ses efforts diplomatiques pour ramener la Corée du Nord à la table des négociations à six sur son programme d'armement nucléaire. Une délégation chinoise de haut rang, conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Wu Dawei et le négociateur Hui Liangyu, également vice-Premier ministre, est arrivée lundi dans la capitale nord-coréenne où elle devait séjourner six jours.

Cette mission de bons office coïncide avec le 45e anniversaire du traité d'amitié entre les deux pays voisins. Selon un porte-parole du ministère chinois, la partie chinoise "fait des efforts assidus" pour permettre une reprise des discussions sur son programme nucléaire.

A Tokyo, l'émissaire américain Christopher Hill, en tournée dans la région pour élaborer une stratégie commune en réponse aux essais de missiles nord-coréens de la semaine dernière, a rencontré le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Aso.

De source officielle japonaise on confirmait que le gouvernement tentait de déterminer si la Constitution pacifiste du pays pourrait autoriser des frappes préventives sur des cibles nord-coréennes.

"Si nous parvenons à la conclusion qu'il n'existe aucune autre solution pour éviter une attaque (...) il faut nous assurer que frapper la base de lancement des missiles entrerait le cadre du droit constitutionnel à l'autodéfense", a expliqué le secrétaire du cabinet nippon Shinzo Abe. "Nous devons approfondir les discussions."

L'examen de la Constitution japonaise, texte d'inspiration américaine et inchangé depuis son entrée en vigueur après la Seconde Guerre mondiale, précédait un possible vote du Conseil de sécurité de l'ONU sur un projet de résolution nippon destiné à empêcher Pyongyang de fournir des missiles ou une aide technologique à d'autres pays.

Si les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France soutiennent ce projet, les deux autres membres permanents du Conseil, la Chine et la Russie, plaident pour une approche plus souple. En cas de vote, Moscou semblait devoir s'abstenir, tandis qu'un veto chinois était envisageable.

Côté américain, on encourageait la Chine à user de toute son influence pour faire revenir la Corée du Nord à la table des négociations impliquant tous les acteurs régionaux, la Russie et les Etats-Unis. Christopher Hill s'est toutefois interrogé sur l'influence réelle de Pékin sur le régime énigmatique de Pyongyang.

"La question de l'influence de la Chine sur la République démocratique populaire de Corée du Nord est pour nous un sujet de préoccupation", a déclaré l'envoyé américain devant la presse. "La Chine a beau dire à la RDPCN de ne pas tirer de missiles, elle les tire quand même. Tout le monde, y compris les Chinois, s'en inquiètent." AP

http://fr.news.yahoo.com/10072006/5/missiles-nord-coreens-tokyo-hausse-le-ton-pekin-privilegie-la.html
Revenir en haut Aller en bas
Seb



Messages : 1087
Inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Lun 10 Juil 2006, 17:24

En même temps ne pas apporter d'aide alimentaire a ce pays est con... C'est pas le peuple le responsable "enfin a ce demander si les aides vont au peuple >_>", mais un connard.

Balancer une bombe a l'endrois ou il se trouve et le probleme est regler..... Tain on a tous ce qui faut pour jarter ces con et ont fait rien.... C'est pas a eux de diriger le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Corée du Nord: attention !   Mar 11 Juil 2006, 00:24

Citation :
Une opération militaire américaine contre la RDPC possible (sénateur américain)

09:52 | 10/ 07/ 2006



WASHINGTON, 10 juillet - RIA Novosti. Une opération militaire contre la RDPC est possible a déclaré dimanche le sénateur républicain Richard Lugar, président de la commission des affaires étrangères du Sénat des Etats-Unis, interrogé par la chaîne de télévision ABC.

"Il est fort possible que cette éventualité puisse être envisagée sérieusement. Les Etats-Unis peuvent lancer une opération militaire contre la RDPC, si cette dernière s'avise de menacer de transmettre ses matériaux nucléaires à des terroristes, par exemple à Al-Qaïda, ou à d'autres Etats.

Interrogé sur les perspectives des négociations à six sur la RDPC, le sénateur a souligné qu'il importait grandement qu'elles aboutissent et mettent un terme au programme nucléaire nord-coréen, faute de quoi une course aux armements peut être déclenchée et le Japon et la Corée du Sud voudront se doter de leurs propres armes nucléaires, a prévenu Richard Lugar.

"Non seulement les Japonais mais aussi les Sud-Coréens peuvent décider qu'ils ont besoin d'un programme nucléaire", a estimé le chef de la commission sénatoriale des affaires étrangères

http://fr.rian.ru/world/20060710/51101323.html

(signalé par BAFWEB)
Revenir en haut Aller en bas
 
Corée du Nord: attention !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Corée du Nord se dit prête à frapper de nouveau le Sud
» Des chrétiens martyrisés en Corée du Nord
» Corée du Nord, Inde, Pakistan...porteront la lourde croix! (N.-D. de la Paix à Pedro REGIS)
» Hystérie collective en Corée du Nord.
» Bouddhisme en Corée du Nord!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: