DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 "La révolution du pape François"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: "La révolution du pape François"   Jeu 24 Oct 2013, 13:08

"La révolution du pape François"

Expliquée par le théologien Mgr Victor Fernandez

Rome, 23 octobre 2013 (Zenit.org) H. Sergio Mora | 271 clics

« Stop aux prêtres qui vivent dans le luxe, je vous explique la révolution de François » : Tel est le titre de l’entretien avec le recteur de l’université catholique pontificale d’Argentine (UCPA), Mgr Victor Fernandez, un théologien très proche du pape, publié lundi 21 octobre sur le quotidien La Repubblica.

L’élément central, explique-t-il, c’est que « le pape François pense qu’une Eglise qui veut sortir d’elle-même et toucher tout le monde doit adapter sa manière de prêcher ». C’est pourquoi « il applique un critère proposé par le concile Vatican II, souvent oublié et négligé: la 'hiérarchie de la vérité' ».

Il s’agit de prendre en compte la réalité : « Les préceptes de la doctrine morale de l’Eglise sont souvent proposés en dehors du contexte qui leur donne du sens », si bien qu’il arrive qu’ils « ne rendent pas parfaitement le cœur du message de Jésus-Christ ».

« Par exemple, explique le recteur, si un curé tout au long de l’année liturgique parle dix fois de morale sexuelle et seulement deux ou trois fois d’amour fraternel ou de justice, il se crée une disproportion ». Même chose, ajoute-t-il, « s’il parle souvent contre le mariage entre homosexuels et peu du mariage ». En effet, si l’invitation « ne brille pas avec force et attrait, la morale de l’Eglise risque de devenir comme un château de cartes. C’est là que réside notre plus danger ».

Le pape « reste indubitablement à l’écart des discussions théoriques sur le Concile car il souhaite tout simplement poursuivre l’esprit de renouveau et de réforme qui vient du Concile. Il se place donc en dehors de toute obsession idéologique, sans pause ou pirouette, avec l’intention de conduire l’Eglise en dehors d’elle-même de manière à toucher tout le monde », ajoute Mgr Victor Fernandez.

Il se souvient: « En 2000, Bergoglio a exprimé le vœu « que le pouvoir ne soit pas un privilège inexpugnable ». Et cela vaut pour un président, un gouverneur, un homme d’affaires, un cardinal, mais aussi pour les membres de la curie romaine ».

Le théologien évoque aussi les prédications du pape sur la pauvreté: « son amour du sacrifice n’est pas une fin en soi ni une obsession pour l’austérité », mais un « dépouillement intérieur » de manière à « mettre Dieu et autrui au centre de sa vie et non soi-même ».

Mgr Fernandez précise que le pape François n’apprécie pas les « prêtres princes ou les évêques d’aéroport, ni les ecclésiastiques qui aiment les vacances trop coûteuses, les dîners dans les meilleurs restaurants, ou exhibent ors et argents sur leurs vêtements, les visites continues à des personnes puissantes ».

Interrogé sur la réforme de la curie romaine, il affirme que le point le plus important « le développement d’autres formes de participation (synodes, conférences épiscopales, consultation des laïcs, etc) qui, ces dernières années, ont été plus formelles que réelles ».

Traduction d’Océane Le Gall

(23 octobre 2013) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/la-revolution-du-pape-francois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: "La révolution du pape François"   Jeu 24 Oct 2013, 21:15

Ce que je trouve fabuleux avec le Pape François c'est qu'il cherche à rejoindre chaque homme et chaque femme là où ils se trouvent, sans imposer une morale à laquelle ils n'adhéreraient pas forcément étant loin du Christ, voir ne le connaissant pas. Etant esclaves du monde et du péchés et non pas de Dieu qui seul peut les rendre libres.

Comme le disait je ne sais plus quel prêtre, pour que le monde adhère à la morale chrétienne, il faut d'abord lui proposer le Christ. Cela ne sert à rien de dire à un homosexuel athée "l'homosexualité c'est mal, c'est un péché", ni à une non croyante "avorter c'est pas bien". Ni encore à des jeunes non croyants "l'abstinence avant le mariage y a que ça de vrai !"

Mais annonçons leur d'abord le Christ, prions pour ces personnes, témoignons sans imposer. Une fois qu'elles auront rencontré le Christ, la morale chrétienne s'imposera d'elle même à elles car il est impossible à celui qui a rencontré le Christ et vit une relation personnelle avec Lui de continuer de vivre dans l'immoralité et le péché.

Je pense que nous devrions nous inspirer de la façon d'évangéliser de ce Pape, nous avons trop tendance à agir à l'envers. Imposer notre magnifique morale de vie et ensuite parler du Christ.

Mais Jésus n'a-t-il pas dit de ne pas jeter nos perles aux porcs ? Non que les athées soient des porcs, mais la métaphore saute aux yeux. Les porcs n'auront aucune considération pour la beauté des perles, et les écraseront en toute indifférence. De même les non croyants (les païens, ou Gentils comme on disait il y a 2000 ans) ne sont pas prêts à recevoir les perles de la morale chrétienne. Ayons donc une vie cohérente avec notre foi, annonçons leur le kérygme, la base de notre foi, le Christ lui-même. Et laissons Dieu faire le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "La révolution du pape François"   Jeu 24 Oct 2013, 22:56

salut
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: "La révolution du pape François"   Ven 29 Nov 2013, 07:31

Trouvé cela
Citation :
Dans le précédent numéro nous faisions état des remous romains provoqués par l’entretien que le pape François a accordé, le 1er octobre, au quotidien italien La Repubblica.

Cet entretien qui était disponible sur le site Internet du Vatican, a été retiré le 15 novembre, à la demande de la Secrétairerie d’Etat. Une réponse avait déjà été censurée par L’Osservatore Romano, celle où le pape affirmait que chacun avait sa conception du bien et du mal et qu’il devait suivre sa conscience.

Au lendemain de la publication de l’entretien et devant les réactions consternées de nombreux catholiques, le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, avait expliqué qu’il ne s’agissait pas d’un acte du magistère, ni d’une encyclique, mais plutôt d’une occasion pour le souverain pontife de s’exprimer « avec une grande sincérité et simplicité » (sic). Pour justifier la décision de son retrait du site du Vatican, le P. Lombardi a déclaré : « Le texte est fiable dans son sens général, mais pas dans les formulations isolées entre guillemets, n’ayant pas été révisé mot à mot ».

Il est certain que le trouble causé par cet entretien, exprimé par plusieurs vaticanistes, n’a pas été sans influence sur la décision de le retirer du site du Vatican.  
Revenir en haut Aller en bas
 
"La révolution du pape François"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pape François, tout un programme !..
» Miserando atque eligendo (La devise du Pape François)
» Interview de la soeur du nouveau Pape François
» L'Angélus à Rome avec le Pape François
» Le blason du Pape François

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: