DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La liberté religieuse selon le Vatican

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: La liberté religieuse selon le Vatican   Sam 19 Oct 2013, 21:35

Bonjour. Very Happy 

Pouvez-vous m'expliquer en quoi consiste la liberté religieuse envisagée par le Vatican et en quoi est-elle différente de la liberté religieuse envisagée par un état européen laïc contemporain ?

Dans quelle mesure le catholicisme est mis en avant et privilégié ? à quel point le culte est public ? (un non-catholique doit prier lors de certaines cérémonies civiles ? un enfant de non-catholiques doit faire la messe à l'école ?)
Quels sont les différences de droits entre catholiques et non-catholiques ? l'exercice de culte (construction de lieux de cultes, pratique autorisée ou pas, non-chrétienté en public comme porter un voile,ect...) et la liberté d'expression ? (juste liberté de conscience et pas d'expression, à quel point le prosélytisme est interdit,ect...)

Par exemple, est-ce que des débats entre cathos et non-cathos pourraient encore exister sous un tel systéme ou ça serait interdit (on ne compare pas la "vraie religion" avec des fausses) ou vu comme incongru ? (Il n'y pas place de "douter" ou de discuter du catholicisme)


Par exemple dans l'Islam, le statut de dhimmis consistent normalement au fait d'appartenir à une communauté non-musulmane, ils n'ont pas accès à des fonctions importantes, pas le droit de "tenter" des musulmans, et pas le droit de construire de nouveaux lieux de culte et ils doivent payer un impôt qui ne profite qu'aux musulmans.

Mais à part le fait qu'ils ne seraient pas considéré officiellement comme des citoyens de seconde zone, les non-chrétiens seraient pas un peu pareil ? si ils doivent payer des impôts finançant le culte catholique, n'ont pas le droit de construire de nouveaux cultes ou de s'exprimer autant que les catholiques.

Et j'ai du mal à croire que les non-catholiques ne seraient pas discriminés et auraient accés à de bonnes fonctions.
Y aurait-il des lois pour veiller a leur respect ? dans une société fort chrétienne, un juge ne serait pas influencé par l'impiété d'un accusé (dans un divorce, la vie morale intervient parfois pour la garde des enfants...donnerait-on des enfants à un parent pas catholique face a un autre parent catholique ?), un directeur pas trop réactif face à un prof un peu trop proselyteiste/véhément envers les enfants non-chrétiens ?


Ce n'est un pas une réaction un peu extrême face à des évolutions de la société qui sont contestables mais pas spécialement anti-chrétienne ? faut pas être chrétien pour ne pas aimer que l'avortement soit généralisé,ect...

D'ailleurs, comment donner de la valeur morale à des lois purement chrétiennes pour les non-chrétiens ?
Par exemple, si le divorce et le remariage en cas de veuvage est interdit, il n'y aurait pas un risque que cela soit facilement contourné ? si un homme et une femme peuvent vivre ensemble pas mariés et avoir des enfants...
A moins d'instaurer des lois terribles (surveillance à la Big Brother, délation,ect...) ou pire encore ne pas permettre la reconnaissance des enfants adultérins (ce qui serait une immense injustice envers ces enfants), ce genre de lois ne peut être que symbolique...laisser faire la pression morale serait rendre l’atmosphère chrétienne du pays bien délétère*...(et cela serait encore les enfants qui souffriraient le plus...)

*Franchement...quand on voit l’ère de commérages et de fausses bonnes apparences (basé sur des restes chrétiens) de nos grand-parents ou avant...l'atmosphére chrétienne me parait pas si bien que cela.




J'ai un peu de mal à comprendre cela, mes vues sur la laïcité sont basé sur l'équité : je suis même favorable à une laïcité bien plus positive alors que je ne suis pas croyant... donc je ne cherche pas du tout à faire la promotion de l'atheisme ou quoi que ce soit.
Or, je trouve que les critiques ici contre la laïcité manquent d'équité : finalement beaucoup ici se plaignent du manque d'expression religieuse pour un "relativisme athée", revendique le droit d'exister (donc en se montrant) mais finalement veuillent la même chose en pire mais à leur avantage. (Beaucoup on des propos contradictoires, évoquant tantôt des arguments égalitaristes pour finalement donner des idées politiques qui ne le sont pas du tout et contredisent ce qu'ils ont dit auparavant)

Et j'ai du mal à voir une survivance démocratique avec cela ? le Vatican aurait sans doute des idées assez précise sur la politique (déja sa doctrine sociale oriente vers une même direction globale par bien des aspects) et un état chrétien devrait suivre son avis, donc cela serait au mieux un état à parti unique. (la Gauche n'existerait déja plus, et un parti ayant des vues différentes que la vision du vatican n'aurait pas de sens, et les zones d'ombres ne seraient pas assez grande pour former plusieurs partis)

Merci pour le lien.

Je suis assez étonné du point de vue de cette organisation "FSSPX", selon leur site Internet, ils sont contre la liberté de conscience ? (http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-me ... -imported/)

Je peux comprendre que l'on puisse donner une religion officielle et la privilégier, mais interdire le droit de pensé ? cela me parait vraiment fou en plus d'être impossible.

Merci. Smile
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9087
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Sam 19 Oct 2013, 21:58

Que de flou et de préjugés ! Une question à la fois , s'il vous plaît , Zarus ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Sam 19 Oct 2013, 22:25

Bienvenu à vous Zarus.

Vous serez sans doute d'accord que l'homme est toujours en mesure de corrompre, pervertir, surtout si il fait partie de la majorité, qu'elle soit laïque ou religieuse. Beaucoup se damnent en
croyant être sauvés alors que d'autres sont sauvés malgré leur certitude d'êtres damnés. C'est
que voyez-vous, le discernement de soi-même en plus du discernement général, est toujours perfectible car aucun homme n'est parfait, excepté pour nous croyants, Jésus-Christ, via les témoignages des apôtres. Que l'Église temporelle ait souvent perverti le sens des évangiles,
est une démonstration que l'homme a cette capacité de pervertir. Si vous étudiez bien les enseignements de Jésus et ces actes d'exemples, vous verrez inévitablement la superbe apologie du bien, de la rédemption, toujours librement exercé par chaque individu. Souvent dans l'histoire, l'homme a corrompu les enseignements du Christ en ayant voulu convertir de gré ou de force, réduisant à néant les oeuvres d'hommes sincères qui furent fidèles aux enseignements du Christ. Mais depuis le concile Vatican II, le soucis de se rapprocher comme il se devait depuis toujours de l'exactitude des enseignements du Christ, est prioritaire, comme accepter totalement la séparation des choses laïques et des choses spirituelles, l'ouverture au dialogue avec les autres religions et non plus les mépriser comme autrefois tout en adoptant une attitude de supériorité et d'intransigeance, car déjà cela, c'est à l'encontre des enseignements du Christ. Quand ce dernier a demandé à ses disciples durant son départ de la dimension terrestre d'aller dans toutes les nations et les baptiser au nom du Père, du Fils et Saint-Esprit, ce n'était surtout pas par la contrainte ni la ruse hypocrite, mais uniquement par l'annonce de cette rédemption, et les introduire officiellement via le baptême. Aujourd'hui l'Église ainsi que beaucoup de chrétiens soucieux des exactitudes en liens aux évangiles, savent, ont consciences que même les hommes non baptisés qui de par leur oeuvres ici-bas appliquent consciemment ou non du christianisme, les deux premiers commandement qui sont d'aimer Dieu et aimer son prochain, il sera tout aussi agréable à Dieu, c'est cela un des messages capitaux que le Christ a dévoilé à l'homme comme condition essentielle, alors que les cultes, ce sont des accessoires importants certes, mais ne constituent en rien l'assurance de l'entrée au paradis, ce sont les applications par les hommes des deux premiers commandements de Dieu, sans cela, tout culte ne valent rien. L'homme est un loup pour l'homme, car l'homme n'a pas de prédateurs autres que l'homme, mais en langage simple qui dit tout, ''Paix aux hommes de bonnes volontés''.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 04:47

Zarus a écrit:
Pouvez-vous m'expliquer en quoi consiste la liberté religieuse envisagée par le Vatican et en quoi est-elle différente de la liberté religieuse envisagée par un état européen laïc contemporain ?
L'Église Catholique n'est pas un gouvernement politique. Elle n'a pas de pouvoir législatif. Personne ne va vous emprisonné pour ne pas croire au Christ.

Vous êtes totalement libre d'adhéré à l'Église ou non. Vous n'êtes pas libre d'adhéré à votre citoyenneté. Vous y êtes contraint, pour le bien de tous.

Un état laïc en théorie, ne prévilégie aucune croyance par rapport à une autre.

Ce qui est dénoncé parfois ici est qu'on mélange laïcité et sentiment anti-religieux.

Un croyant est suspect. Il est louche et protentiellement dangereux.

Les croyants sont marginalisé de façon subtil, au lieu d'être accepté comme tel, comme tout citoyen.

On peut dire en plein télévision qu'on est athée et qu'on considère les croyants comme des imbéciles, mais avez-vous d`jà vu un croyant faire l'inverse? Il est immédiatement lapider sur la place publique.

Vous voyez, nous pouvons dialoguer, vous et moi, sans partager la même opinion.

Ce n'est pas toujours le cas dans la société civile.

Un prof pourrait se targué d'être athée auprès de ses élèves, sans en subir les conséquences, mais un croyant sera dénoncé immédiatement.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28026
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 12:48

L'assoiffé a écrit:
L'Église Catholique n'est pas un gouvernement politique. Elle n'a pas de pouvoir législatif.
Mais l'État de la cité du Vatican est un État politique aussi. Le pape n'est pas que l'évêque de Rome, il est chef d'État.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11831
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 14:01

"Soyons frères ou je t'assomme..." c'est la liberté religieuse et de conscience vue depuis Rome.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4617
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 14:16

Le Pape a assommé qui ?!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28026
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 14:32

adamev a écrit:
"Soyons frères ou je t'assomme..." c'est la liberté religieuse et de conscience vue depuis Rome.
:nawak: 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 14:37

Mais c'est vrai que l'Église temporelle et l'État ont souvent couché ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9087
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 14:42

Que voulez-vous savoir , précisément , cher Zarus ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 15:45

adamev a écrit:
"Soyons frères ou je t'assomme..." c'est la liberté religieuse et de conscience vue depuis Rome.
Mauvaise foi FM. On assome personne.

Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 15:47

Simon1976 a écrit:
L'assoiffé a écrit:
L'Église Catholique n'est pas un gouvernement politique. Elle n'a pas de pouvoir législatif.
Mais l'État de la cité du Vatican est un État politique aussi. Le pape n'est pas que l'évêque de Rome, il est chef d'État.
C'est vrai, mais il n'a aucun pouvoir temporelle sur le reste de son église.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 15:49

ysov a écrit:
Mais c'est vrai que l'Église temporelle et l'État ont souvent couché ensemble.
Les erreurs du passé son une leçon pour l'avenir.  Quant il y a des homme, il y a de l'hommerie.

Comme on dit au Québec:  "Il faut arrêter de rotter du vieux surri" un moment donnée...

L'Église de ces époques n'existe plus.   Il sont tous mort.

Il fau t montré ce qu'est l'Église aujourd'hui, pas toujours ramenné ce qu'elle a été avant.

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 16:00

Dites ça aux FM. Une bonne partie de la société aujourd'hui voit l'Église comme bien responsable.
Donc il y aurait un nouveau déluge à cause de tellement de suris expectoré.Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28026
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 17:40

L'assoiffé a écrit:
ysov a écrit:
Mais c'est vrai que l'Église temporelle et l'État ont souvent couché ensemble.
Les erreurs du passé son une leçon pour l'avenir.  Quant il y a des homme, il y a de l'hommerie.

Comme on dit au Québec:  "Il faut arrêter de rotter du vieux surri" un moment donnée...

Je ne connaissais pas cette expression. Laughing

L'Église de ces époques n'existe plus.   Il sont tous mort.

Il fau t montré ce qu'est l'Église aujourd'hui, pas toujours ramenné ce qu'elle a été avant.

Thumright 

Mais il y a des gens qui vivent dans le passé, comme ceux qui radotent au sujet de la "grande noirceur"...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 18:19

C'est vrai, mais faut pas avoir peur d'admettre, faire face à ces réalités passées. D'ailleurs lisez bien ma réponse plus haut à l'auteur de ce topic, expliquant que Vatican II fut la volonté de couper avec des pratiques et manières de voir contraires aux écritures. Un catholique qui tente
systématiquement de taire ou pire de minimiser à tout prix est autant déplorable qu'un FM adamevnique et les autres adeptes de religions nombrilistes, à la carte qui ne font que tirer à
boulet rouge systématiquement contre l'Église.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11831
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 18:19

L'assoiffé a écrit:
adamev a écrit:
"Soyons frères ou je t'assomme..." c'est la liberté religieuse et de conscience vue depuis Rome.
Mauvaise foi FM.  On assome personne.

Ben si moi!!! Et depuis 1738 comme le père Vesin et bien d'autres... sous prétexte d'être maçon hop crossé, excommunié, interdit.... puisque je pense pas tout à fait comme l'é-curie romaine.
Pense comme moi = soyons frères ou je t'assomme = exclusion....
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Dim 20 Oct 2013, 18:21

Tout comme un FM qui serait considéré contraire aux exigences de la franc-maçonnerie = exclusion.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 03:36

adamev a écrit:
Ben si moi!!! Et depuis 1738 comme le père Vesin et bien d'autres... sous prétexte d'être maçon hop crossé, excommunié, interdit.... puisque je pense pas tout à fait comme l'é-curie romaine.
Pense comme moi = soyons frères ou je t'assomme = exclusion....
Voici ce à quoi il faut adhérer:

Je crois en Dieu,
le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre ;
et en Jésus-Christ,
son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit,
est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié,
est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit-Saint,
à la sainte Eglise catholique,
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle.
Amen.

Si on n'y adhère pas, on n'est pas catholique, c'est tout.

Vous ne pouvez être exclus si vous y adhérez.  

L'humanisme sans Dieu ne promeut pas les valeurs chrétiennes.
L'homme pour l'homme, par l'homme, c'est incompatible avec la vie chrétienne.

Vous n'êtes pas excommunier à ce que je sache FM.  Certains de vos confrère l'ont été, oui.  Pas parce qu'ils étaient FM, mais parce que leur prise de position ou le message du groupe auquel vous appartenez étaient incompatible à leur fonction à cette époque.

La liberté de penser dont vous vous enorgueillissez vous incite souvent à remettre en questions les croyances fondementales des catholiques.  Il vous faut être, par définition, au dessus des affirmations des principes de foi.  On vous y incite fortement.

Pas surprenant que certains vous remette vertement la monnaie de la pièce.  Vous vous attaquez au coeur de leur crédo.

On ne peut affirmer "Je crois en la Sainte Église catholique" et passer son temps à la dénigrer et à la mépriser.

Bien qu'imparfaite, puisque composée d'homme, il faut être bienveillante envers elle, puisque vous en faîtes aussi partie comme baptisé.  Vous faites partie du corps de l'Église, comme tout les autres baptisé, qu'il soit prêtre, religieux consacrés, père et mère de famille, diacres, évêques ou pape.

Ne pas penser comme "l'é-curie" romaine, comme vous dites, ne fais pas de vous un meilleur chrétien.
Peut-être que ça fait de vous un meilleur FM, par contre. Ça doit vous donner du "gallon"...

Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 03:48

ysov a écrit:
Dites ça aux FM. Une bonne partie de la société aujourd'hui voit l'Église comme bien responsable.
Donc il y aurait un nouveau déluge à cause de tellement de suris expectoré.Mr. Green 
La société d'aujourd'hui cherche constement des boucs émissaires pour éviter de se regarder elle-même.

L'Église catholique en est un excellent.

L'Église d'aujourd'hui n'est plus celle d'hier. Ceux qui la critique le plus sont ceux qui n'ont pas mis les pieds dans une église depuis 50 ans. Il critique l'Église des années 1950, qui n'existe plus.

Mais bon, pendant qu'on critique, on a pas à se remettre sois même en question...

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4629
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 10:04

L'assoiffé a écrit:
adamev a écrit:
"Soyons frères ou je t'assomme..." c'est la liberté religieuse et de conscience vue depuis Rome.
Mauvaise foi FM.  On assome personne.

C'est exact, on ne peut pas à proprement parler appeler cela "assommer":



Mais vous avez la mémoire bien courte.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4629
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 10:09

L'assoiffé a écrit:
ysov a écrit:
Mais c'est vrai que l'Église temporelle et l'État ont souvent couché ensemble.
Les erreurs du passé son une leçon pour l'avenir.  Quant il y a des homme, il y a de l'hommerie.

Comme on dit au Québec:  "Il faut arrêter de rotter du vieux surri" un moment donnée...

L'Église de ces époques n'existe plus.   Il sont tous mort.

Il fau t montré ce qu'est l'Église aujourd'hui, pas toujours ramenné ce qu'elle a été avant.

Les gens d'église de ces époques sont en effet tous morts. Mais je ne suis pas convaincu que leurs idées sont mortes avec eux. Elles restent encore bien vivaces dans certains milieux, la FSSPX en étant le symptôme le plus visible, mais pas unique.

Laissez le pouvoir temporel absolu à l'église et on y retournerait vite. Car une organisation non régulée par la loi a tendance à devenir autoritariste pour commencer avant d'évoluer vers le despotisme et la tyrannie.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4629
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 10:11

L'assoiffé a écrit:
ysov a écrit:
Dites ça aux FM. Une bonne partie de la société aujourd'hui voit l'Église comme bien responsable.
Donc il y aurait un nouveau déluge à cause de tellement de suris expectoré.Mr. Green 
La société d'aujourd'hui cherche constement des boucs émissaires pour éviter de se regarder elle-même.

L'Église catholique en est un excellent.

L'Église d'aujourd'hui n'est plus celle d'hier.  Ceux qui la critique le plus sont ceux qui n'ont pas mis les pieds dans une église depuis 50 ans.  Il critique l'Église des années 1950, qui n'existe plus.

Mais bon, pendant qu'on critique, on a pas à se remettre sois même en question...

Pour votre gouverne, j'ai fréquenté les églises jusqu'au début des années 2000. Et je ne suis pas franc-maçon...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11831
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 10:52

On ne peut affirmer "Je crois en la Sainte Église catholique" et passer son temps à la dénigrer et à la mépriser.

Pas besoin puisqu'elle se dénigre elle-même (scandales, déviances...).
Le pb c'est que le "Je crois en la Sainte Église catholique" est un tripatouillage du Crédo romain des origines par l'ECAR. Ce crédo romain disait "Je crois en l'Eglise Une, Sainte, Catholique (en ce sens universelle) et Apostolique.
Parler d'église catholique en parlant de l'église de Rome est un abus de langage et un non sens. rien n'est moins "catholique (universel)" que cette église qui a multiplié les actes d'exclusion. Seule est authentiquement "Catholique" l'Eglise réunissant les fidèles de JC et de l'Evangile (au sein des églises orthodoxes, orientales... et romaine (1 petit milliard sur les deux que compte la Chrétienté).

Pour le reste... buvez frais monsieur l'Assoiffé!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 12:40

"Les gens d'église de ces époques sont en effet tous morts. Mais je ne suis pas convaincu que leurs idées sont mortes avec eux. Elles restent encore bien vivaces dans certains milieux, la FSSPX en étant le symptôme le plus visible, mais pas unique. "

La FSSPX ne fait pas partie de l'Eglise romaine. Elle s'est exclue d'elle-même.

Dans tous les domaines il existe des nostalgiques...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28026
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 12:52

adamev a écrit:
On ne peut affirmer "Je crois en la Sainte Église catholique" et passer son temps à la dénigrer et à la mépriser.

Pas besoin puisqu'elle se dénigre elle-même (scandales, déviances...).
Le pb c'est que le "Je crois en la Sainte Église catholique" est un tripatouillage du Crédo romain des origines par l'ECAR. Ce crédo romain disait "Je crois en l'Eglise Une, Sainte, Catholique (en ce sens universelle) et Apostolique.
Parler d'église catholique en parlant de l'église de Rome est un abus de langage et un non sens. rien n'est moins "catholique (universel)" que cette église qui a multiplié les actes d'exclusion. Seule est authentiquement "Catholique" l'Eglise réunissant les fidèles de JC et de l'Evangile (au sein des églises orthodoxes, orientales... et romaine (1 petit milliard sur les deux que compte la Chrétienté).

Pour le reste... buvez frais monsieur l'Assoiffé!    
Les protestants et les orthodoxes ne se décrivent pas comme "catholiques". Pour eux, l'Église catholique, c'est celle de Rome.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11831
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 14:42

Pour eux, l'Église catholique, c'est celle de Rome.

Parce que c'est communément admis en tant que désignation même si cette église n'a rien de catholique (au sens d'universel). Et ses pontes ont tout fait depuis des siècles pour que la confusion universel/catholique (au sens romain) s'impose alors que leurs faits et geste démontraient le contraire. Encore de nos jours... Bergoglio est un autre grand communicant... dont on commence à voir les trous dans la chasuble.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80253
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 18:22

Zarus a écrit:
Bonjour.  Very Happy 

Pouvez-vous m'expliquer en quoi consiste la liberté religieuse envisagée par le Vatican et en quoi est-elle différente de la liberté religieuse envisagée par un état européen laïc contemporain ?

Dans quelle mesure le catholicisme est mis en avant et privilégié ? à quel point le culte est public ? (un non-catholique doit prier lors de certaines cérémonies civiles ? un enfant de non-catholiques doit faire la messe à l'école ?)
Quels sont les différences de droits entre catholiques et non-catholiques ? l'exercice de culte (construction de lieux de cultes, pratique autorisée ou pas, non-chrétienté en public comme porter un voile,ect...) et la liberté d'expression ? (juste liberté de conscience et pas d'expression, à quel point le prosélytisme est interdit,ect...)

Par exemple, est-ce que des débats entre cathos et non-cathos pourraient encore exister sous un tel systéme ou ça serait interdit (on ne compare pas la "vraie religion" avec des fausses) ou vu comme incongru ? (Il n'y pas place de "douter" ou de discuter du catholicisme)


Par exemple dans l'Islam, le statut de dhimmis consistent normalement au fait d'appartenir à une communauté non-musulmane, ils n'ont pas accès à des fonctions importantes, pas le droit de "tenter" des musulmans, et pas le droit de construire de nouveaux lieux de culte et ils doivent payer un impôt qui ne profite qu'aux musulmans.

Mais à part le fait qu'ils ne seraient pas considéré officiellement comme des citoyens de seconde zone, les non-chrétiens seraient pas un peu pareil ? si ils doivent payer des impôts finançant le culte catholique, n'ont pas le droit de construire de nouveaux cultes ou de s'exprimer autant que les catholiques.

Et j'ai du mal à croire que les non-catholiques ne seraient pas discriminés et auraient accés à de bonnes fonctions.
Y aurait-il des lois pour veiller a leur respect ? dans une société fort chrétienne, un juge ne serait pas influencé par l'impiété d'un accusé (dans un divorce, la vie morale intervient parfois pour la garde des enfants...donnerait-on des enfants à un parent pas catholique face a un autre parent catholique ?), un directeur pas trop réactif face à un prof un peu trop proselyteiste/véhément envers les enfants non-chrétiens ?


Ce n'est un pas une réaction un peu extrême face à des évolutions de la société qui sont contestables mais pas spécialement anti-chrétienne ? faut pas être chrétien pour ne pas aimer que l'avortement soit généralisé,ect...

D'ailleurs, comment donner de la valeur morale à des lois purement chrétiennes pour les non-chrétiens ?
Par exemple, si le divorce et le remariage en cas de veuvage est interdit, il n'y aurait pas un risque que cela soit facilement contourné ? si un homme et une femme peuvent vivre ensemble pas mariés et avoir des enfants...
A moins d'instaurer des lois terribles (surveillance à la Big Brother, délation,ect...) ou pire encore ne pas permettre la reconnaissance des enfants adultérins (ce qui serait une immense injustice envers ces enfants), ce genre de lois ne peut être que symbolique...laisser faire la pression morale serait rendre l’atmosphère chrétienne du pays bien délétère*...(et cela serait encore les enfants qui souffriraient le plus...)

*Franchement...quand on voit l’ère de commérages et de fausses bonnes apparences (basé sur des restes chrétiens) de nos grand-parents ou avant...l'atmosphére chrétienne me parait pas si bien que cela.




J'ai un peu de mal à comprendre cela, mes vues sur la laïcité sont basé sur l'équité : je suis même favorable à une laïcité bien plus positive alors que je ne suis pas croyant... donc je ne cherche pas du tout à faire la promotion de l'atheisme ou quoi que ce soit.
Or, je trouve que les critiques ici contre la laïcité manquent d'équité : finalement beaucoup ici se plaignent du manque d'expression religieuse pour un "relativisme athée", revendique le droit d'exister (donc en se montrant) mais finalement veuillent la même chose en pire mais à leur avantage. (Beaucoup on des propos contradictoires, évoquant tantôt des arguments égalitaristes pour finalement donner des idées politiques qui ne le sont pas du tout et contredisent ce qu'ils ont dit auparavant)

Et j'ai du mal à voir une survivance démocratique avec cela ? le Vatican aurait sans doute des idées assez précise sur la politique (déja sa doctrine sociale oriente vers une même direction globale par bien des aspects) et un état chrétien devrait suivre son avis, donc cela serait au mieux un état à parti unique. (la Gauche n'existerait déja plus, et un parti ayant des vues différentes que la vision du vatican n'aurait pas de sens, et les zones d'ombres ne seraient pas assez grande pour former plusieurs partis)

Merci pour le lien.

Je suis assez étonné du point de vue de cette organisation "FSSPX", selon leur site Internet, ils sont contre la liberté de conscience ? (http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-me ... -imported/)

Je peux comprendre que l'on puisse donner une religion officielle et la privilégier, mais interdire le droit de pensé ? cela me parait vraiment fou en plus d'être impossible.

Merci. Smile
Vatican II, Leçon 5 ─ La liberté religieuse (35 mn)
Le saint Concile définit la personne humaine que Dieu a voulu libre.
Pourquoi il n’entre pas en contradiction avec les rejets pastoraux du XIX° s. de la liberté religieuse.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 18:57

Lebob a écrit:
L'assoiffé a écrit:
adamev a écrit:
"Soyons frères ou je t'assomme..." c'est la liberté religieuse et de conscience vue depuis Rome.
Mauvaise foi FM.  On assome personne.

C'est exact, on ne peut pas à proprement parler appeler cela "assommer":



Mais vous avez la mémoire bien courte.
J'ai la mémoire d'une personne de 40 ans. Pas de celle d'une personne de...1 500 ans, ni même celle d'une personne de 100 ans. Et ce que vous décrier ne correspond pas à l'Église que je connais.

Ce que vous représentez là, ce n'est pas l'Église d'aujourd'hui.

On aurait pu mettre des images des bûchés et des martyrs des permiers chrétiens pour dire l'inverse tant qu'à y être.

C'est ce que je veux dire par "arrêter de rotter du vieux surri". Rabâcher des vieilles histoires pour discrétditer l'institution actuelle. On va nulle part avec celà car on est condamné à tourner en rond.

Accusez les jeunes allemands d'aujourd'hui des atrocités de certains de leurs arrières grands parents nazi seraient aussi logique que ce que vous faites.

Si l'Église catholique écartelaient des non-coryants en 2013, vous auriez raison. Mais ce n'est pas le cas. Alors, il faudrait changer de disque car l'aiguille saute messieurs...

Ici, au Québec, dnas les années 1800 à 1965, les prêtres n'ont pas toujours été en phase avec leur foi chrétienne. Les prêtres étaient les gens instruits et considéré dans une localité. Il était prestigieux d'être prêtre. Et ça a attiré des gens ambitieux, qui aimait plus le prestige de la charge que le vrai service pastorale.

C'est l'homme qui fait l'hommerie. C'est pour celà que Notre Seigneur Jésus nous demande de pardonner. Pour briser la roue infernale.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Lun 21 Oct 2013, 22:03

L'aiguille cessera vraiment de sauter quand la grande majorité des babyboomers partiront jouer de la lyre sur les nuages.:beret:

Resteront les enfants aînés de ces babyboomers à la faire sauter de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2404
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Mar 22 Oct 2013, 02:22

ysov a écrit:
L'aiguille cessera vraiment de sauter quand la grande majorité des babyboomers partiront jouer de la lyre sur les nuages.:beret:
Nooon.... Ils flotteront sur les nuage de -mari j u a n a- qu'ils ont tant fumé durant leur jeunesse, en jouant du Rock'n'Roll. What a Face   

Et s'appervevront avec stupeur que ce qu'ils ont dénoncé de l'Église qu'ils avaient cessé de fréquenter depuis longtemps n'existait plus durant toute leur vie adulte.

Et que s'ils n'avait pas été si nobrillistes, ils auraient pu constater ce que je constate moi-même aujourd'hui.

Mais bon....  siffler  Certains aiment mieux faire tourner des disques qui sautent...  

Chacun son hobby...Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14165
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La liberté religieuse selon le Vatican   Mar 22 Oct 2013, 03:10

M'oui.
Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté religieuse selon le Vatican
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté religieuse selon Benoît XVI
» La liberté religieuse : Le Magistère s'est-il contredit ?
» Le défi de la liberté religieuse, « dramatiquement urgent », selon le pape
» La liberté religieuse est-elle le début de l`apostasie......
» liberté religieuse et Tradition catholique Basile VALUET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: