DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Front National : un parti d'extrême socialisme !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 08:54

Le Front National, parti d’extrême-droite ou extrême-étatiste ?

Publié  le 16 octobre 2013 dans Politique


S’étant acheté une respectabilité, le FN ne fait plus preuve d’extrémisme que dans sa vénération du tout-État.



Par DoM P.


On parle beaucoup du Front National, ces jours-ci. C’est normal : face au vide UMPiste et aux désillusions des militants socialistes, seules les extrêmes parviennent à rassembler. Et quel rassemblement ! Des gens en colère, aigris, révoltés… à tort ou à raison, peu importe. Le profil parfait pour organiser des manifestations et fomenter des révolutions, mais certainement pas pour réfléchir à des solutions intelligentes, dont les résultats attendus ont quelque chance de voir le jour.

Si aujourd’hui je veux vous parler du Front National, c’est que ce parti, qui fut celui d’une droite traditionnelle forte et nationaliste, a beaucoup évolué depuis que la fille a succédé au père. Au point que récemment, celle-ci a ouvertement exprimé ce que je défends moi-même depuis quelque temps : le Front National n’est pas un parti d’extrême droite. Et c’est vrai ! On pourrait en effet attendre d’un tel parti la défense extrême d’une politique de droite ou la défense d’une politique de droite extrême. Ou les deux. Mais à y regarder de plus près, on s’aperçoit sans mal qu’il n’en est rien, bien au contraire.

Attardons-nous donc sur le programme officiel du Front National.

Cinq grandes sections :
1.Autorité de l’État
2.Avenir de la Nation
3.Politique étrangère
4.Redressement économique et social
5.Refondation républicaine

Dans la première, on retrouve beaucoup des thèmes classiques d’un parti nationaliste : la primauté des Français, la restauration de la force de l’État, la défense de la nation, etc.

Mais au milieu de ceux-ci, déjà, bon nombre d’indices sur la nature de ce mouvement politique.

En effet, le programme propose une Stratégie de développement économique de l’Outre-mer et la priorité d’accès aux marchés publics locaux et nationaux aux PME/PMI françaises. Cela ne peut se faire, évidemment, qu’en imposant des règles économiques restreignant les possibilités d’action des entreprises et/ou en augmentant les coûts pour la collectivité. Deux résultats qu’on s’attend plus à voir chez les socialistes qu’à droite (nous admettrons qu’en France, le débat est biaisé, puisque la droite n’a de droite que le nom).

Le programme se poursuit par le Transfert progressif à l’État des compétences relatives aux transports régionaux et à l’action économique. Non content que les transports soient gérés par l’État, le FN souhaite une plus grande centralisation, laquelle se décline de bien d’autres manières dans la suite du programme. Façon de voir typiquement socialiste…

D’autres propositions valent aussi le détour : Arrêt de la transposition des directives de libéralisation des services publics marchands, contrôle intégral de la fixation des tarifs appliqués aux ménages et aux entreprises dans les secteurs stratégiques, obligation d’assurer une parfaite continuité territoriale à prix raisonnable vers l’Outre-mer, action au niveau des centrales d’achat pour rétablir un équilibre entre le commerce indépendant et la grande distribution, séparation par la loi des banques de dépôt et des banques d’affaires, en cas d’extrême nécessité et de risque pour les dépôts des particuliers, nationalisation, même partielle et temporaire, des banques de dépôts en difficulté, action déterminée de la France au niveau international pour une interdiction des produits dérivés spéculatifs et une taxe mondiale sur les transactions financières.

Cela, rien que dans la sous-section intitulée « État fort ». On comprend vite à quel usage cette force sera mise.

Dans celle nommée « Services publics », on nous rassure évidemment sur la pérennité de ceux-ci : interruption des processus de libéralisation liés aux procédures européennes, sanctuarisation des participations publiques dans les entreprises françaises, services publics garants du pouvoir d’achat en surveillant le marché, remunicipalisation de l’eau

On sent bien ici le fleuve de socialisme, si tant est qu’on comprenne le socialisme comme une idéologie qui veut régir la société sous une multitude d’aspects, et tout particulièrement l’économie.

Certes, un certain nombre de mesures sont plus typiques de la droite classique (sans parler d’extrême droite), comme les 40 000 nouvelles places de prison, l’application des peines de prison en supprimant les remises automatiques de peine, effort de défense suffisant, etc. mais il n’y a là rien d’extrême…

La deuxième section traite de l’avenir de la Nation. Et le festival de socialisme continue : Fonds d’intervention pour la campagne, transport fluvial favorisé, renforcement du rail, rapprochement entre la SNCF et RFF, prix unique du livre maintenu, dispositifs favorisant notre exception culturelle (quotas de diffusion d’œuvres françaises, aides spécifiques à l’industrie française, etc.), encadrement des pratiques agricoles et industrielles, politique énergétique écologique, etc.

Là encore, du socialisme à tous les étages, à peine modéré par quelques mesures typiques de la droite.

Et, malheureusement, les autres sections poursuivent sur le même registre : Création d’un Conseil stratégique permanent de la mer, grande politique de développement de l’Afrique, création d’une Caisse de compensation et d’amortissement de la dette paysanne, loi Achetons français, mise en place de droits de douane, etc.

Après ce survol rapide des propositions du Front National, grâce auquel on voit qu’une part importante de celles-ci est lourdement teintée de socialisme, on peut raisonnablement  penser que le qualificatif d’extrême-droite n’est guère applicable.

Suite à une analyse un peu plus poussée, on s’aperçoit que les propositions du FN tournent autour de trois axes :
1.Son cheval de bataille historique : le nationalisme. Sur ce point, guère de changement, le FN est un parti sans conteste nationaliste et patriote.
2.Les mesures économiques : une majeure partie d’entre elles sont d’inspiration socialiste.
3.Les mesures sociétales : la plupart sont clairement de droite classique.

Dans aucun des ces axes ne se dessine clairement une politique extrême. Le mélange des trois ferait au contraire penser à une recette savamment dosée ayant pour but la captation d’un électorat aussi large que possible. Et ça marche ! Combien d’anciens communistes au FN ? Désormais le premier parti ouvrier, le Front National, pestant contre l’ultralibéralisme des étatistes d’en face qui lui renvoient l’accusation à juste titre, semble n’être plus qu’un parti parmi tant d’autres. S’étant acheté une respectabilité, il ne fait plus preuve d’extrémisme que dans sa vénération du tout-État.

Et finalement, c’est maintenant, et maintenant seulement, que ce parti si souvent accusé d’être nazi, offre un programme qui fleure bon son national-socialisme. Et du coup, s’il peut encore porter l’étiquète d’extrême-droite, c’est grâce à Staline et ses relais qu’il le doit. Il ne fallait surtout pas, à l’époque (comme aujourd’hui d’ailleurs), qu’on puisse voir deux formes de socialisme se battre. Par un tour de passe-passe incroyable, le National Socialisme est devenu, sinon dans les faits [1], au moins dans les esprits, significativement différent de la politique menée dans l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques. Il fallait en effet un ennemi comme il en faut un maintenant.
Combien de décennies la farce a-t-elle duré ? Combien durera-t-elle encore ?

Le résultat, c’est qu’aujourd’hui, il n’y a plus guère qu’en France, qu’on trouve un choix entre socialisme rouge, socialisme vert, socialisme rose, socialisme bleu clair, et socialisme bleu… Marine.

Le libéralisme est inaudible, la droite a perdu ses repères, et l’extrême droite est à gauche. Que les français s’y perdent et cessent de voter, il n’y faut guère chercher plus loin…



[1] Le parti Nazi a appliqué huit des dix « commandements » décrits dans le Manifeste du Parti Communiste de Karl  Marx et Engels :

1. Expropriation de la propriété foncière et affectation de la rente foncière aux dépenses de l’État.
Objectif non atteint, mais en bonne voie via le planisme agricole poussé et la limitation des fermages.

2. Impôt fortement progressif.
Fait

3. Abolition de l’héritage.
Objectif non atteint, mais en bonne voie via des taxations massives.

4. Confiscation des biens de tous les émigrés et rebelles.
Fait

5. Centralisation du crédit entre les mains de l’État, au moyen d’une banque nationale, dont le capital appartiendra à l’État et qui jouira d’un monopole exclusif.
Fait

6. Centralisation entre les mains de l’État de tous les moyens de transport.
Fait

7. Multiplication des manufactures nationales et des instruments de production ; défrichement des terrains incultes et amélioration des terres cultivées, d’après un plan d’ensemble.
Fait

8. Travail obligatoire pour tous ; organisation d’armées industrielles, particulièrement pour l’agriculture.
Fait

9. Combinaison du travail agricole et du travail industriel ; mesures tendant à faire graduellement disparaître l’antagonisme entre la ville et la campagne.
Fait

10. Éducation publique et gratuite de tous les enfants. Abolition du travail des enfants dans les fabriques tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. Combinaison de l’éducation avec la production matérielle, etc.
Fait

Pour information, les points 2, 6, 7, et 10 sont atteints aujourd’hui en France, le point 3 est en cours, et les points 4 et 5 sont d’ores et déjà envisagés.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 09:01

En réalité, ce n'est pas le Front national qui devient socialiste mais le socialisme qui glisse chez les conservateurs extrêmes.

Les libéraux il faut maintenant plus les chercher à l'extrême gauche parmis ceux qui se trouvent à Notre Dame des Landes avec ce que cela implique de pensée erratique et de violence.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 09:04

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 10:04

SJA a écrit:
En réalité, ce n'est pas le Front national qui devient socialiste mais le socialisme qui glisse chez les conservateurs extrêmes.

Les libéraux il faut maintenant plus les chercher à l'extrême gauche parmis ceux qui se trouvent à Notre Dame des Landes avec ce que cela implique de pensée erratique et de violence.
De fait la base électorale de l'extrême-gauche est en train de basculer totalement dans l'escarcelle du FN ; ne demeurent plus, dans le NPA, le PC, que des vieux qui pensent encore comme il y a trente ans et ne voient pas la mue du FN, des intellectuels antifascistes qui ne savent pas définir le fascisme et des politiciens de carrière.

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué.

Le socialisme est selon moi en voie de disparition à l'extrême-gauche.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 10:26

Philippe Fabry a écrit:

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué.

Hum, des anarchistes au FN ? Sans doute pour y distribuer des coups de chaînes de vélo alors...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 11:02

Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué.

Hum, des anarchistes au FN ? Sans doute pour y distribuer des coups de chaînes de vélo alors...
Non, à l'extrême-gauche.

Cela vous arrive de lire correctement ce que j'écris, ou bien ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 11:50

Philippe Fabry a écrit:
Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué.

Hum, des anarchistes au FN ? Sans doute pour y distribuer des coups de chaînes de vélo alors...
Non, à l'extrême-gauche.

Cela vous arrive de lire correctement ce que j'écris, ou bien ?
Je dois dire que vous écrivez tellement mal ; vos idées tellement brouillonnes, que je plains vos élèves.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 15:16

Hitler aussi avait un programme social....
Vive good wine!!!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9354
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 15:18

Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
...

Cela vous arrive de lire correctement ce que j'écris, ou bien ?
Je dois dire que vous écrivez tellement mal ; vos idées tellement brouillonnes, que je plains vos élèves.
Ce n'est pas ma perception et je ne crois pas que Philippe Fabry soit enseignant .

Je trouve au contraire que son écriture est nette et précise et ses idées très bien structurées .

C'est d'autant plus précieux que je ne partage pas toujours ses idées politiques et économiques .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 16:26

J'aime bien le titre : extrême-étatiste. Mais alors pourquoi ensuite toujours parler de socialisme ? ça entretient la confusion. Les théoriciens socialistes du XIXe siècle , des plus "utopiques" aux plus "scientifiques", n'avaient guère le culte de l'Etat.
Le socialisme a progressivement glissé vers le culte de l'Etat, et le nationalisme aussi. C'est ce qui rend les idéologies du XXe siècle si semblables dans leur façon d'envisager le pouvoir. Tout passe par l'Etat : l'identité collective (Nation) et la richesse (Production).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 18:52

F comme fasciste et N comme nazi.

Plus sérieusement, entre le PS, l'UMP et le FN le choix est vite fait... peu importe la philosophie économique adoptée, ce qui compte c'est la débâcle des partis politique qui nous ont mené dans l’impasse.
Faire table rase, remettre le compteur à zéro, renverser la table...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 20:57

Du passé faisons table rase...
C'est pas un vers de l'Internationale???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 16 Oct 2013, 22:14

C'est un concent philosophique

Tabula rasa:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tabula_rasa_(philosophie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 07:51

Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué.

Hum, des anarchistes au FN ? Sans doute pour y distribuer des coups de chaînes de vélo alors...
Non, à l'extrême-gauche.

Cela vous arrive de lire correctement ce que j'écris, ou bien ?
Je dois dire que vous écrivez tellement mal ; vos idées tellement brouillonnes, que je plains vos élèves.
"ne demeurent plus, dans le NPA, le PC, que des vieux qui pensent encore comme il y a trente ans et ne voient pas la mue du FN, des intellectuels antifascistes qui ne savent pas définir le fascisme et des politiciens de carrière.

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué. "

Faudra m'expliquer ce qui est mal écrit, d'une part, et pourquoi c'est toujours vous qui comprenez ce que j'écris de travers, d'autre part.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 08:00

Philippe Fabry a écrit:
Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Dragna Din a écrit:
Hum, des anarchistes au FN ? Sans doute pour y distribuer des coups de chaînes de vélo alors...
Non, à l'extrême-gauche.

Cela vous arrive de lire correctement ce que j'écris, ou bien ?
Je dois dire que vous écrivez tellement mal ; vos idées tellement brouillonnes, que je plains vos élèves.
"ne demeurent plus, dans le NPA, le PC, que des vieux qui pensent encore comme il y a trente ans et ne voient pas la mue du FN, des intellectuels antifascistes qui ne savent pas définir le fascisme et des politiciens de carrière.

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué. "

Faudra m'expliquer ce qui est mal écrit, d'une part, et pourquoi c'est toujours vous qui comprenez ce que j'écris de travers, d'autre part.
La difficulté de compréhension peut venir du fait que ce n'est pas le FN qui va vers le socialisme mais que le socialisme dérive vers l'extrême droite.

De ce fait les partis qui se revendiquent socialistes mais qui ne sont pas d'extrême droite perdent des partisans puisque la place du socialisme est dorénavant à l'extrême droite.

De même que les partis qui se revendiquent libéraux et sont à droite (ex : Madelin) ne trouvent personne pour voter pour eux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 17:53

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Dragna Din a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Non, à l'extrême-gauche.

Cela vous arrive de lire correctement ce que j'écris, ou bien ?
Je dois dire que vous écrivez tellement mal ; vos idées tellement brouillonnes, que je plains vos élèves.
"ne demeurent plus, dans le NPA, le PC, que des vieux qui pensent encore comme il y a trente ans et ne voient pas la mue du FN, des intellectuels antifascistes qui ne savent pas définir le fascisme et des politiciens de carrière.

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué. "

Faudra m'expliquer ce qui est mal écrit, d'une part, et pourquoi c'est toujours vous qui comprenez ce que j'écris de travers, d'autre part.
La difficulté de compréhension peut venir du fait que ce n'est pas le FN qui va vers le socialisme mais que le socialisme dérive vers l'extrême droite.

De ce fait les partis qui se revendiquent socialistes mais qui ne sont pas d'extrême droite perdent des partisans puisque la place du socialisme est dorénavant à l'extrême droite.

De même que les partis qui se revendiquent libéraux et sont à droite (ex : Madelin) ne trouvent personne pour voter pour eux.

Pendant la Collaboration, 14 ministres sur 18 étaient, ou socialistes, ou communistes, ou issus des syndicats de gauche...

http://lareinformation.over-blog.com/pendant-la-collaboration-14-ministres-sur-18-%C3%A9taient-ou-socialistes-ou-communistes-ou-issus-des-syndicats-de-gauche
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 18:31

Alexis232 a écrit:
SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Dragna Din a écrit:
Je dois dire que vous écrivez tellement mal ; vos idées tellement brouillonnes, que je plains vos élèves.
"ne demeurent plus, dans le NPA, le PC, que des vieux qui pensent encore comme il y a trente ans et ne voient pas la mue du FN, des intellectuels antifascistes qui ne savent pas définir le fascisme et des politiciens de carrière.

On y trouve aussi les anarchistes, mais dont la pensée est je crois largement compatible avec un libertarianisme bien expliqué. "

Faudra m'expliquer ce qui est mal écrit, d'une part, et pourquoi c'est toujours vous qui comprenez ce que j'écris de travers, d'autre part.
La difficulté de compréhension peut venir du fait que ce n'est pas le FN qui va vers le socialisme mais que le socialisme dérive vers l'extrême droite.

De ce fait les partis qui se revendiquent socialistes mais qui ne sont pas d'extrême droite perdent des partisans puisque la place du socialisme est dorénavant à l'extrême droite.

De même que les partis qui se revendiquent libéraux et sont à droite (ex : Madelin) ne trouvent personne pour voter pour eux.

Pendant la Collaboration, 14 ministres sur 18 étaient, ou socialistes, ou communistes, ou issus des syndicats de gauche...

http://lareinformation.over-blog.com/pendant-la-collaboration-14-ministres-sur-18-%C3%A9taient-ou-socialistes-ou-communistes-ou-issus-des-syndicats-de-gauche
Vous auriez dû nous recopier la profession de foi qui figure sous l'article, que tout le monde puisse voir sur quel mode c'était rédigé:

Citation :
NOTE IMPORTANTE : Je dis bien Vichy et son gouvernement, et EN RIEN (bien au contraire !) je n'attaque la personne, aussi intelligente et dévouée, qu'héroïque au plus haut point, du Maréchal Philippe PETAIN, qui, une seconde fois après Verdun en 1916, a accepté, à 84 ans, de faire le sacrifice de sa personne, pour la France et les Français. Bombardé en 1940 en catastrophe (et il n'avait rien demandé), (et car on n'avait par ailleurs pas écouté ses graves avertissements dans l'entre-deux guerres) Chef de l'Etat par les députés socialistes et communistes, qui lui votent librement et avec soulagement les pleins pouvoirs, il est, en toute vérité, historique, factuelle, celui qui a, une seconde fois après Verdun en 1916, SAUVE LA FRANCE, notamment en enfumant complètement Hitler à Montoire, comme le démontrent très bien, de façon irréfutable, les grands spécialistes que sont par exemple (parmi plusieurs dizaines) Maître Jacques Isorni ou le Général Le Groignec. Le Maréchal devait se sentir bien seul au milieu de tous ces gauchistes ! Même si rien n'est jamais blanc et noir dans ce genre de guerre très complexe : Beaucoup de ces "collabos de gauche" se sont souvent montrés être de GRANDS HOMMES et de GRANDS SERVITEURS de la France, pendant la guerre ou après. On ne peut, dans une guerre si complexe, la traiter de façon binaire. Et comme le dirait le grand historien André Figueras, il y a bien eu : "Faux résistants et vrais coquins" ! Donc justice pour le Maréchal !! Réhabilitation de ce héros parmi les héros, de ce brave parmi les braves !!
Allez, vous pouvez aller déposer une gerbe sur une tombe à L'île-d'Yeu en chantant "Maréchal nous voilà"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 18:41

Lebob, vous niez que ces 14 ministres sont :

ou socialistes, ou communistes, ou issus des syndicats de gauche...



Peu importe la forme, sur le fond vous niez ???
Revenir en haut Aller en bas
Lamarck



Masculin Messages : 598
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 19:35

Franchement, croyez-vous qu'il existe encore un parti socialiste aujourd'hui ?
Il n'a plus de socialiste que le nom. Mais le reste c'est encore pire.
Alors que choisir entre le pire et ce qu'il reste ?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 17 Oct 2013, 20:54

Alexis a raison, c'est un fait établi bien connu. (Même si la gauche d'aujourd'hui essaye de faire du révisionnisme sur ce point, ...sans succès.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 24 Oct 2013, 22:22

Extrême socialisme signifie aussi extrême gabegie donc le titre est mal trouvé car:

Histoire économique. Mairies FN : elles auraient mérité le triple A !



L’opinion médiatique est unanime : la gestion des mairies FN (conquises en 1995 et 1997) a été catastrophique, absolument ca-tas-tro-phi-que, vous dis-je. Le Front national lui-même ne cherche pas à démentir : pour certains de ses dirigeants, parce que les maires des villes concernées ont été exclus du FN ; pour les autres, parce que de toute façon on ne peut rien contre une opinion médiatique aussi fermement (même faussement) établie.

Il n’y a qu’un seul problème : cette opinion médiatique est complètement à l’opposé de la réalité. Tous les maires FN, ou ex-FN, ont rétabli la situation financière de leur ville. Ce n’est pas ici une question d’opinion, c’est une question de chiffres.

_______________________________________________________________



Pas une question d’opinion : une question de chiffres

Prenons la ville d’Orange, toujours dirigée par Jacques Bompard. Quand ce militant national a pris la ville en 1995, la dette par habitant s’élevait à 1462€ par habitant ; elle n’est plus que de 79€ par habitant en 2010 : 20 fois plus faible qu’à Carpentras ou Cavaillon ; 40 fois plus faible qu’à Avignon. Et les taux des quatre taxes locales ont baissé. Et pourtant, en 2010, les investissements à Orange restent élevés : 571€ par habitant, plus que dans les autres grandes communes du Vaucluse. Quant au taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, c’est le plus bas du Vaucluse.

Catherine Mégret est devenue maire de Vitrolles en 1997. Ella a été réélue en 2001 (avant de perdre son mandat à la suite d’une annulation survenue dans une période particulièrement difficile pour sa formation de rattachement, le MNR). Mais, là encore, la comparaison des ratios financiers entre 1997 et 2001 montre l’ampleur du redressement financier accompli. L’endettement a baissé, passant de 811 millions de francs à 687 millions de francs ; et ce alors même que la taxe d’habitation a diminué, que le prix de l’eau a baissé de 10% et celui de la taxe des ordures ménagères de 25%. Dans le même temps la capacité d’équipement est remontée.

Une analyse comparable peut être faite sur Marignane dont Daniel Simonpieri fut le maire de 1995 à 2008.

Les campagnes de sidération et de désinformation

Il est d’ailleurs intéressant de rappeler les résultats d’un sondage, publié en 2001 et portant sur l’opinion des habitants de Marseille, Vitrolles et Marignane sur leur municipalité : sur les faits – qualité de la gestion, fiscalité, propreté, sécurité – Vitrolles et Marignane devançaient Marseille. En revanche, Jean-Claude Gaudin jouissait de la meilleure image ! On mesure ici l’effet des campagnes de désinformation et de sidération des médias nationaux ainsi que de France3 Provence et de La Provence.

A Toulon aussi il y a eu redressement financier, selon la Cour des comptes

Reste Toulon. C’est la ville la plus importante prise par le Front national en 1995, une ville qui a cumulé les problèmes et les polémiques. Pourtant, là aussi, le bilan financier est positif. Il y a à l’appui de cette affirmation un rapport de la Chambre régionale des comptes portant sur la période 1995-2005. Certes, le rapport ne va pas sans formuler des critiques : par exemple certaines pratiques anciennes – des avantages sociaux remontant aux années cinquante – ont perduré et l’absentéisme est resté à un niveau élevé. Mais l’encours de la dette par habitant a diminué, passant de 1491€ à 1382€ de 1997 à 2000. La capacité d’autofinancement disponible s’est aussi améliorée.

Cela n’a pas empêché les campagnes de diffamation de durer jusqu’en 2010. Ainsi, lorsqu’un litige opposant Jean-Marie Le Chevallier à son successeur agissant au nom de la ville de Toulon fut tranché par le Conseil d’Etat en faveur de l’ancien maire de Toulon, Le Point titra sur le thème « Toulon, la facture du FN s’alourdit encore ! » alors que le Conseil d’Etat venait simplement de rappeler des règles de droit habituelles. Evidemment tout cela laisse des traces dans les esprits. C’est le but, d’ailleurs…

Un jugement plutôt positif des électeurs

Les électeurs locaux, eux, ont porté un jugement nuancé et souvent positif sur les mairies Front national. Notons d’abord qu’en dehors de Vitrolles, conquise à la majorité absolue en 1997, les mairies de Marignane, Toulon et Orange ne furent gagnées, en 1995, que dans le cadre d’élections triangulaires, les vainqueurs ne commençant leur mandat qu’avec un potentiel de moins de 40% des suffrages. Pourtant trois des quatre maires furent réélus en 2001. Et Jacques Bompard le fut à nouveau en 2008.

Après Orange, Bollène se redresse financièrement

Sa gestion d’Orange a d’ailleurs paru si convaincante que les électeurs de la commune voisine de Bollène ont porté à la tête de leur ville Marie-Claude Bompard, la femme de Jacques Bompard. A Bollène aussi le redressement financier est en cours : ainsi la dette par habitant est passée de 1646€ au 1er janvier 2008 à 1143€ au 1er janvier 2012.

Ces résultats financiers sont d’autant plus remarquables que, durant les mêmes périodes, l’endettement de l’Etat et des collectivités territoriales a explosé. A contrario on peut dire qu’avec une gestion comparable à celle des villes FN, la France aurait gardé le triple A et surtout ne serait pas plombée par l’endettement excessif qui est le sien.

Cette affirmation est, bien sûr, politiquement incorrecte. Mais elle repose sur des faits et des chiffres, ce qui la rend peu susceptible d’intéresser les médias de l’oligarchie. Car dans le monde médiatique les faits comptent peu, les préjugés comptent davantage.

Jean-Yves Le Gallou
Polémia
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Ven 25 Oct 2013, 09:31

Attention !

Ces élus étaient des élus du FN première mouture avec un JM LEPEN qui se revendiquait de Ronald Reagan.

Je rappelle que LEPEN souhaitait supprimer l'impôt sur le revenu.

Le FN a changé. Son programme économique était libéral du temps du père, il est maintenant socialiste.

Je remarque que c'est alors que le FN ouvre ses bras au socialisme qu'il devient fréquentable.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Ven 25 Oct 2013, 09:47

SJA a écrit:


Je rappelle que LEPEN souhaitait supprimer l'impôt sur le revenu.

hé bien, en ce moment, si Marine reprenait ce souhait, elle aurait du monde pour elle !

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Ven 25 Oct 2013, 13:16


L’hommage rendu par le socialisme au nationalisme

Publié le 25 octobre 2013 dans Politique


Restreindre la liberté de circulation n’est qu’un moyen de contenir la dérive des déficits du système socialiste, ce à quoi se résout le gouvernement Ayrault.



Par Brice Rothschild.


Lundi dernier, dans l’émission Mots Croisés sur France 2, a eu lieu un débat sur la désormais célèbre « affaire Leonarda ». L’immigration est un sujet sensible car il semble impossible de satisfaire tout à la fois les exigences de « fermeté » et « d’humanité ». L’émission fut l’occasion d’une confrontation entre Marine Le Pen, censée incarner la ligne « fermeté », Eva Joly censée incarner la ligne « humanité », Jean-Marie Le Guen et Christian Jacob censés incarner la ligne « fermeté mais on n’est pas des fachos » ou « humanité mais on ne fait pas dans l’angélisme ».

Ce qui m’a immédiatement frappé, c’est l’aisance avec laquelle Marine Le Pen interpellait ses adversaires, et la difficulté avec laquelle ces derniers lui répondaient. Alors que la présidente du FN s’attachait au fond, Jean-Marie Le Guen et Eva Joly en appelaient aux valeurs, et Christian Jacob faisait de la critique facile et stérile du gouvernement. D’un côté, du concret ; de l’autre, de la posture. Face à une telle déconfiture du « camp républicain », on peut s’interroger : est-ce la seule qualité des débatteurs qui est en cause ? Ou est-ce autre chose ?

Friedrich Hayek disait : « ce sont les idées qui mènent le monde ». Or nous avons une classe politique, de l’extrême droite à l’extrême gauche, qui depuis plusieurs décennies fait l’apologie du socialisme. Qui ose remettre en cause le monopole de la Sécurité sociale ? Qui ose remettre en cause la planification foncière et les logements sociaux ? Qui ose remettre en cause le salaire minimum et les trois mille pages du Code du travail ? Qui ose affirmer que c’est de l’économie de marché que vient le progrès social et non de la loi ? Qui ose affirmer que les réglementations tous azimuts appauvrissent tout le monde et d’abord les plus faibles ?

Nous avons donc une classe politique qui ne défend plus depuis longtemps les idées de liberté, et qui défend, donc, le socialisme. Or, du jour où vous mettez en place un État-providence qui va s’occuper des gens du berceau au cercueil, se pose la question du financement du système. Plus ce dernier est développé, plus vous avez un déplacement de responsabilité des citoyens vers le pouvoir politique. Le pouvoir politique a besoin, pour financer l’ensemble, de lever des impôts. Or si vous avez des services fournis gratuitement ou à moindre prix par les pouvoirs publics, comment voulez-vous ne pas attirer des étrangers qui ne vont venir que pour ces avantages, sans en payer le prix ? Par ailleurs, comment voulez-vous que des immigrés de bonne volonté puissent donner plus qu’ils ne reçoivent à la société quand la réglementation organise une pénurie d’emplois, de logements et de médecins ? Lever toujours plus d’impôts atteint ses limites et le système social est sur le point d’imploser. Restreindre la liberté de circulation n’est qu’un moyen de contenir la dérive du déficit budgétaire du système, ce à quoi se résout le gouvernement Ayrault, tout comme l’avait fait le gouvernement Fillon.

Ceci nous ramène à notre débat. Marine Le Pen avait pour elle la cohérence : État-providence à tous les étages et, en conséquence, fermeture des frontières. En face, le refus de constater que le socialisme est incompatible avec la liberté de circulation les conduit à se réfugier dans la posture, qui ne trompe plus personne, à en croire la défiance qui règne dans le pays. Dans une société dominée par un gouvernement omnipotent, les immigrés sont jugés par l’appareil d’État selon des règles arbitraires, donc nécessairement injustes. Dans une société libre, les immigrés sont naturellement invités à s’intégrer par le travail et aidés grâce à la générosité des individus déjà sur place. Les immigrés de mauvaise volonté n’ont pas à être expulsés : sans soutien des autochtones, ils ne peuvent que partir pour trouver de quoi subvenir à leurs besoins. Ayn Rand disait : « Les idées nauséabondes ne sont dangereuses qu’en l’absence d’hommes pour en défendre de meilleures ». Seul le libéralisme, en affirmant la primauté du respect de l’individu, d’où qu’il vienne, propose une cohérence en mesure de convaincre l’honnête homme que les idées nationalistes sont nauséabondes
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Sam 26 Oct 2013, 13:08

Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Sam 26 Oct 2013, 13:45

Pour elle, Hollande = Thatcher :mdr: 

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Sam 26 Oct 2013, 18:43

Alexandre Romeo Morisani a écrit:
Pour elle, Hollande = Thatcher :mdr: 
Oui c'est assez comique.
Par contre, les interviews sont intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Dim 27 Oct 2013, 00:05

Le FN est plus colbertiste que socialiste.

De Gaulle l'était aussi. Pompidou fut plus libéral et la loi Rothschild qui date de son époque est responsable de notre endettement démentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Dim 27 Oct 2013, 09:13

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Le FN est plus colbertiste que socialiste.

De Gaulle l'était aussi. Pompidou fut plus libéral et la loi Rothschild qui date de son époque est responsable de notre endettement démentiel.
Non, pas plus que Cofidis n'est responsable du surrendettement. Ce sont les gouvernements successifs depuis 40 ans qui sont les responsables de notre endettement démentiel. Si ce n'avait été la loi de 1973, ce serait notre inflation qui serait démentielle.

Un gouvernement ne devrait ni pouvoir manipuler la monnaie, ni emprunter. D'ailleurs, il ne devrait pas y avoir de gouvernement du tout.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Dim 27 Oct 2013, 11:59

Philippe Fabry a écrit:
D'ailleurs, il ne devrait pas y avoir de gouvernement du tout.
Seulement la loi de la jungle: manger ou être mangé... siffler 
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mar 12 Nov 2013, 08:56

Lebob a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
D'ailleurs, il ne devrait pas y avoir de gouvernement du tout.
Seulement la loi de la jungle: manger ou être mangé...   siffler 
Tout le contraire du libéralisme qui n'autorise qu'un seul moyen à l'individu pour obtenir ce qu'il n'a pas : l'échange !


La loi de la jungle c'est obtenir ce que l'on n'a pas par la violence, au moyen d'agent taxateurs, huissiers, gendarmes, avis à tiers détenteur, saisie sur salaire, ....

Tout cela au nom du groupe le plus fort parce que le plus nombreux.

La loi de la jungle elle est dans la démocratie sans limite.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mar 12 Nov 2013, 08:57


Le Front National est-il encore extrême, et est-il encore de droite ?

Publié le 12 novembre 2013 dans Politique


Le vote Front National a longtemps été vu par les médias comme un vote contestataire, un vote anti-système, l’expression d’un ras-le-bol. Progressivement, ceci change et la normalisation de l’extrême-droite désarme la critique : le Front National n’est plus qu’un vote idiot.



Par Baptiste Créteur et h16.

Marine Le Pen

Les Français n’hésitent plus à voter FN. L’ascension de Marine Le Pen vers la banale normalité politique, son accession à la crédibilité toute particulière dont jouissent les propos de ceux qui entendent représenter l’opinion fait de la peine à certains, mais c’est ainsi : le Front National se normalise.

Du moins se normalise sa face visible, celle que représente activement la dirigeante, en badigeonnant son programme à grand coup de socialisme, d’État redistributeur et d’interventionnisme subtil comme une charge de panzer dans l’économie ou le social.

En revanche, la base militante, elle, est toujours aussi « ouverte » sur l’étranger et à l’étranger ; elle n’a même pas besoin de chasser les juifs, les noirs et les arabes, ils partent d’eux-mêmes, dégoutés par la haine dont ils sont victimes dans les rangs de leur propre parti.

Les patriotes, militants aux yeux de qui le parti a le monopole de la patrie, sont actifs, virulents, et le sont d’autant plus qu’ils ressentent une certaine fierté à n’être pas dans le politiquement correct, à faire la nique aux médias grand public quand ils soutiennent le bijoutier de Nice ou les « assassins » que Clément Méric et ses amis avaient agressés avant d’être mis en déroute.

Et les arguments qu’on leur opposait ne fonctionnent plus. Marine Le Pen est capable d’affirmer que les militants qu’on voit entourés d’amis au cheveu ras et de symboles affligeants sont des cas isolés, qu’on peut rester actif même après une bonne ratonnade pardon rester fréquentable même à côté de gens peu fréquentables, qu’une hirondelle ne fait pas le printemps et qu’un aigle ne fait pas le Reich. Elle est capable, comme tous les autres politiciens d’aujourd’hui, de parler pudiquement de « débordements » pour étouffer toute affaire. On ne peut plus les accuser d’être de grands méchants fascistes, tout simplement parce que les militants et sympathisants du Front ne sont pas plus fascistes que les autres ; ils sont sans doute un peu plus cohérents dans leur incohérence, un peu plus sûrs d’eux dans leur dirigisme, c’est tout.

Marine Le Pen n’est pas son père. Elle n’a pas ses sorties, ses excès ; elle n’a pas son passé ; mais elle n’a pas non plus sa culture, son humour, sa répartie. Il n’était pas respectable, mais il était à craindre lors des débats. En son temps, Chirac ne s’y était pas trompé qu’il avait finassé pour refuser tout débat d’entre deux-tours avec le rhéteur qui l’aurait probablement mis en pièce. Jean-Marie Le Pen n’était pas fréquentable mais, sans rien dire de leur pertinence, avait des arguments, et savait frapper les esprits par des réparties cinglantes. En revanche, sa fille n’a, dans le fond, rien à dire de si nouveau ou si différent des autres politiciens actuels. Ce qui explique qu’on la laisse parler, alors qu’on millimétrait les interventions du père lorsqu’il proférait ses dérangeantes bêtises.

Et pour lui, ça marchait : ainsi, le FN ne doit pas son ascension au racisme mais à l’anti-racisme ; il ne doit rien à la résurgence du mal (la Bête Immonde a peut-être un ventre fécond, mais elle se shoote tellement à la moraline qu’il y a peu de chance qu’elle accouche prochainement), et le parti doit tout aux avancées frénétiques du Bien qui s’excite comme il le peut sur les ennemis qu’il invente, qu’il ranime éventuellement lui-même, et qui se bat tant bien que mal contre des épouvantails qu’il agite pour faire peur. Un jeune militant assassiné par des groupuscules d’extrême-droite, vite, dissolvons-les !

imgscan contrepoints 2013-2357 front de gauche front nationalÀ force, ce soutien indirect mais répété de la gauche à l’extrême-droite a bien servi Marine Le Pen. Il est cependant devenu dangereux aujourd’hui ; quand les extrêmes se touchent autant et que les Français sont à ce point déboussolés, il y a une chance sur deux pour qu’ils choisissent le virage national-socialiste plutôt qu’international-socialiste. Zut, ça ne se joue qu’à une poignée de lettres, finalement !

Et soyons réalistes : les Français ont déjà, peu ou prou, choisi leur camp. Quelle meilleure incarnation du patriotisme qu’Arnaud Montebourg, qui veut favoriser le Made in France et protéger nos frontières des nuisibles importations ? Quel meilleur défenseur de la sécurité et de l’ordre que Manuel Valls, qui expulse à tour de bras et matraque, enferme, musèle les opposants ? Quel désir de souveraineté plus manifeste que celui de François Hollande, qui se bat contre les moulins à vent de la finance internationale et du capital apatride ?

Le contrôle des prix, la hausse des salaires et des retraites d’un coup de matraque magique, la tentation protectionniste, le soutien au petit commerce contre les grands de la distribution et d’Internet, la volonté de « se libérer des marchés financiers », celle de faire payer les salauds de riches… Non, ce n’est pas le programme de Hollande, ce sont bel et bien des éléments du programme de Marine Le Pen. Difficile de ne pas y voir les points communs au programme socialiste.

Oui, certes, il y a la sortie de l’euro, honni, et le retour au franc, joli. Que voilà une idée qui concentre en une mesure toute la bêtise économique des politiciens français ! Mais là encore, lorsqu’on voit que cette mesure se retrouve aussi chez un paquet fumant de pipoconomistes de gauche, tous aussi solidaires et festifs les uns que les autres, on se demande ce qui les différencie de Marine ou, plus exactement, ce qui distingue la dirigeante du Front de ces bataillons gauchistes…

Reste le soutien aux « Français » contre les étrangers, l’appartenance à l’une ou l’autre des catégories étant volontairement ambigüe, qui ne sonne pas bien aux oreilles sensibles de ceux qui sifflotent encore l’Internationale avec émotion… Cela suffit-il, réellement, pour qu’on puisse qualifier Marine Le Pen de « candidate anti-système » ?

Regardons les choses en face : il n’y a pas, en France, de candidat anti-système.

Marine Le Pen est présente sur les plateaux télés, des membres de son Parti siègent même à l’Assemblée Nationale. Le FN n’est plus « diabolisé » ; on l’invite volontiers, on lui donne la parole et il révèle son discours, aussi creux que celui des autres partis. Ses militants aiment encore se croire subversifs, mais la subversion tantôt au second tour, tantôt à 20%, qui siège à l’Assemblée n’est pas plus subversive qu’un t-shirt du Ché qu’arborent tous les lycéens sans savoir qu’ils font l’apologie d’un fasciste, un vrai, un dur, un garanti sur facture avec des morts par balle dans la nuque, des camps et de la bonne dictature bien grasse.

Si les extrêmes gagnent du poids, c’est parce qu’ils sont cohérents et osent affirmer ce que les autres balbutient en « off ». Les partis extrêmes, quand il n’y en a qu’un, ça va. Surtout quand il est de gauche.

Car pourquoi s’inquiéter, finalement, de la montée du FN ? Quand on est socialiste, quand on fait partie de la gauche ou de la droite françaises, on devrait saluer un parti qui a les mêmes idées, et on peut difficilement dénoncer la représentation des partis extrêmes : n’y a-t-il pas de mairies communistes, de députés communistes, n’y avait-il pas récemment des communistes au gouvernement ?

Quand on est libéral, évidemment, on en a très peur, puisqu’on a peur de tous les liberticides. On a peut-être même un peu plus peur, puisque Marine Le Pen pourra encore dire longtemps qu’elle a une solution miracle, n’ayant jamais eu, réellement, le pouvoir et l’occasion de l’appliquer. À ce titre, elle peut encore épater la galerie.

Mais plus justement, quel parti, en France, ne fait pas du libéralisme, c’est-à-dire de la liberté, son plus grand ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Lun 18 Nov 2013, 08:43

..

Marine Le Pen: les résultats des Bleus conséquence de "l'ultra-libéralisme"

AFPPar AFP | AFP – il y a 36 minutes..






La présidente du Front national, Marine Le Pen, a estimé lundi que les mauvais résultats et le manque d'amour pour l'équipe de France de football étaient la conséquence de "l'ultra-libéralisme appliqué au football".

AFP/AFP - La présidente du Front national, Marine Le Pen, a estimé lundi que les mauvais résultats et le manque d'amour pour l'équipe de France de football étaient la conséquence de "l'ultra-libéralisme …plus




Marine Le Pen: les résultats des Bleus conséquence de "l'ultra-libéralisme"
AFP - il y a 36 minutes



"L'ultra-libéralisme appliqué au football, ça donne des résultats épouvantables", a affirmé Mme Le Pen sur LCI et Radio Classique, qui s'exprimait à la veille du match retour des Bleus face à l'Ukraine pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de football 2014 au Brésil et alors que la France a perdu le match aller.

"On a voulu faire du football une structure uniquement pour faire de l'argent (...). On a libéralisé les quotas de joueurs étrangers (...). Il faudrait bloquer la masse salariale dans les clubs de football", a-t-elle proposé.

"Il y a une vraie rupture avec le peuple français. Une équipe ne peut être poussée uniquement par l'appât du gain ou par l'égo des individualités, il faut qu'elle soit portée par tout un peuple", a jugé la dirigeante frontiste.

Et si "elle ne l'est pas", c'est, selon Mme Le Pen, bien "la faute de l'équipe de France".

Elle a évoqué des joueurs "mal élevés, qui ne suscitaient pas la fierté nationale, qui d'ailleurs se moquaient manifestement du fait de représenter la France".

Interrogée pour savoir si elle pensait qu'il y avait un "problème communautaire" dans l'équipe de France, Mme Le Pen a répondu: "Il y a eu un problème communautaire, je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui".
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Lun 18 Nov 2013, 12:07

Quelle cata cet arrêt Bosman... Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 04 Déc 2013, 20:11

04/12/2013 à 19:51 AFP

Sondage : seuls 7% des catholiques se sentent proches du Front national

Seulement 7% des catholiques pratiquants en France - contre 13% des Français - se sentent proches du Front National. Mais le parti frontiste gagne du terrain chez les plus jeunes d'entre eux.

Selon un sondage publié ce jeudi 5 décembre par l'hebdomadaire "La Vie", plus de 4 catholiques pratiquants sur 10 (42%) se disent proches d'un parti de la droite républicaine.

L'étude réalisée par Paradox Opinion montre également que les catholiques français "résistent politiquement plus que la moyenne à la séduction qu'exerce le parti de Marine Le Pen". Cependant "des fissures apparaissent du côté des plus jeunes", analyse le président de l'institut, Philippe Chriqui.

"La proportion des catholiques qui se déclarent proches d'un parti de la droite républicaine (42%) est deux fois supérieure à celle du reste de la population (20%), mais cette situation pourrait n'être que temporaire", tempère-t-il.

Selon Philippe Chriqui, "la droite n'exerce plus le même attrait chez les catholiques". 39% déclarent avoir confiance en elle pour gouverner le pays, alors qu'ils étaient 51% il y a un an. Et 46% ne font plus confiance "ni à la droite ni à la gauche" pour gouverner le pays, score en hausse de 16 points en un an.

Mais si les digues tiennent, notamment du côté des anciennes générations, vis-à-vis du Front National, "les jeunes générations catholiques se montrent plus sensibles à son discours" (50% des moins de 35 ans).

Par ailleurs, relève le sondage, les catholiques partagent largement les crispations identitaires des Français concernant la présence immigrée et la peur de l'islam. 67% trouvent qu'il y a trop d'immigrés en France (même pourcentage pour les Français) et 68 % (contre (67 %) pensent que l'islam est une menace pour l'Occident.

Ils sont en phase avec les Français sur la plupart des sujets de société, sauf sur la peine de mort. 45% (contre 53%) des personnes interrogées se prononcent pour son rétablissement pour les crimes les plus graves.

Selon Philippe Chriqui, "les jeunes catholiques sont très critiques à l'égard du système économique actuel et de ses conséquences sociales. Ils sont aussi plus réservés face à l'entreprise privée, réticents face à la globalisation, critiques sur le capitalisme et sensibles aux sirènes du protectionnisme".

Cette étude inédite a été réalisée auprès d'un échantillon de 7.486 personnes, dont 495 catholiques pratiquants réguliers, selon la méthode des quotas. Elle a été conduite du 27 juin au 7 juillet sur la base du retraitement des données issues de l'Observatoire du quinquennat d'Opinion way.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Mer 04 Déc 2013, 22:45

Où comment faire de la pub pour ce parti puant sans avoir l'air d'y toucher. Voire même en le dénigrant comme le fait SJA... .

Si les digues tiennent du côté des anciens... c'est qu'ils savent où ont conduit ces idées.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 05 Déc 2013, 09:36

adamev a écrit:
Où comment faire de la pub pour ce parti puant sans avoir l'air d'y toucher. Voire même en le dénigrant comme le fait SJA... .

Si les digues tiennent du côté des anciens... c'est qu'ils savent où ont conduit ces idées.

C'est du collectivisme au sens large que les catholiques devraient se sentir éloignés.

Le racisme n'étant qu'une forme particulaire de collectivisme par lequel un individu n'est pas considéré en tant que tel mais uniquement par le prisme du groupe auquel il appartient (noir, arabe, musulman, breton, riche, pauvre, fonctionnaire, catholique, etc ...).


Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 05 Déc 2013, 10:26

L'Eglise est un collectivisme. Le monachisme est particulièrement collectiviste. La famille aussi etc...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 05 Déc 2013, 10:35

Scrogneugneu a écrit:
L'Eglise est un collectivisme. Le monachisme est particulièrement collectiviste. La famille aussi etc...
Un collectivisme choisi par ceux qui font leurs vœux. Pas un collectivisme imposé.


Et le catholicisme est un individualisme :
-un Dieu qui est trin car il se suffit à lui même
-La rencontre d'amour entre deux individualités Dieu et chaque homme.
-l'individualité de destin (Sodome et Gomorrhe), jugement particulier à l'heure de la mort.
-etc

Il n'y a pas de collectivisme dans le catholicisme mais une multitude de rencontres interindividuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 05 Déc 2013, 13:32

enfin bref, pour le sujet du fil, le Front National est actuellement un parti populiste,

c'est-à-dire un parti qui prétend que l'Etat peut résoudre facilement et rapidement tous les problèmes du Peuple. Un parti populiste est de fait, super-étatiste dans ses beaux discours. ça demande pas mal de répartie, un peu de gouaille, des énoncés et des solutions simplistes, en faisant abstraction des problèmes de mis en oeuvre, ce qui est facile quand on n'a jamais été aux commandes.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 05 Déc 2013, 13:37

Sinon l'extrême-droite et l'extrême-étatisme, se recouvrent bien. ça s'appelle le fascisme (à ne pas confondre avec l'insulte lancée par les gauchistes la bave aux lèvres).

Le fascisme c'est la doctrine de l'état-fort. C'est donc à la fois, socialiste, totalitariste et nationaliste.

Les discours de MLP peuvent faire penser à une forme de "fascisme démocratique".

Mélenchon fait la même chose mais au prix d'une incohérence, puisqu'il y rajoute de l'ultra-immigrationnisme (ce qui ruine toute idée de protectionnisme), et se permet même une petite eschatologie culturelle et raciale en guise de cerise sur le gâteau (apologie du métissage et des cultures d'ailleurs, et haine de tout ce qui est autochtone).
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 12:39

La propagande UMPS et son programme sioniste vous on bien bourrer le crane sur le FN. Arrêtez de vous ranger derrière cette pensée unique.
Ils ont tout essayé on a eu fasciste, raciste, extrémiste. Maintenant que leur discours est usé et que la gauche en prend plein la tête, on essaye de les ranger comme socialiste.

Cela fait 30 ans que le PS et L'UMP sont au pouvoir, Le FN n'a jamais dirigé.
Le FN est un parti patriote pour les français un parti qui redonne sa souveraineté à la France. Tous ceux qui souhaitent être français sont les bienvenue peut importe leurs couleurs.

C'est bien L'UMP et le PS qui sont des partis fasciste et sioniste . Quand ont voit que Manuel vals condamne le voile intégral au nom de la laïcité et que celui si porte la kippa et qu'il dit avec sont collègue Muscovici qu' Israël est au centre de leurs préoccupations il y a quand même un problème.
Au lieu de faire de la réconciliation entre les communautés  ils font de la division. Propagande médiatique, Information choisit donc désinformation.
On voit bien leur véritable stratégie est de supprimé l'identité aux francais. Premièrement éradiquer la religion par la laïcité, éradiquer l'appartenance sexuel et détruire l'affiliation par le mariage pour tous.
Mariage pour tous qui va nous conduire vers ces principes du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 13:03

La propagande UMPSFNPCVERTCOCOFACHO a de beaux jours devant elle !

Tous les partis au pouvoir en France depuis ces 2 derniers millénaires sont tous corrompus, ils ont tous vendu notre beau pays ! Les princes gaulois aux romains, les romains aux francs, les francs aux français, les français aux jésuites, les jésuites aux franc-maçons, les franc-maçons aux illuminatis. Et ce sont bien les illuminatis, ces empereurs invisibles modernes, qui dirigent tout, pensent tout, gèrent tout. Ils nous vendent ! Ils nous sporifient !

Le monsantoïsme socialo-bobo-lepéniste du centre ne vous sauvera pas ! Les Illuminatis sont leurs dieux, leurs maîtres, et cette "quenelle" (marque déposée) est bien le signe de ralliement des dynasties égyptiennes crypto-communistes nazioïdes qui voulaient mettre la main sur les blés de la Gaule - ou de la Celtie occidento-orientale du sud.

Tous unis derrière le panache blanc de Flessenheim nous demeureront invincibles et irradiés, donc lumineusement sombres face aux peuples barbares venus de Proxima du Centaure (encore un illuminati) qui tentent de s'emparer de nos plages polluées, de nos potagers illégaux, de nos chemtrails chéris !

Allons consommateurs de la patriiiii-i-euhe
Cramons nos carteuh bleue-euhes
gnagnagnagna, gnagnagna...

J'ai bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 14:10

SJA a écrit:
Le racisme n'étant qu'une forme particulaire de collectivisme par lequel un individu n'est pas considéré en tant que tel mais uniquement par le prisme du groupe auquel il appartient (noir, arabe, musulman, breton, riche, pauvre, fonctionnaire, catholique, etc ...).

Tandis que nos dirigeants voudraient bien que ces individus n'aient qu'une identité : celle de consommateur.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 14:34

Jésus Christ est mon pote a écrit:
SJA a écrit:
Le racisme n'étant qu'une forme particulaire de collectivisme par lequel un individu n'est pas considéré en tant que tel mais uniquement par le prisme du groupe auquel il appartient (noir, arabe, musulman, breton, riche, pauvre, fonctionnaire, catholique, etc ...).

Tandis que nos dirigeants voudraient bien que ces individus n'aient qu'une identité : celle de consommateur.

Il est vrai que l'homme seul n'est rien et qu'il est voué à une mort certaine.

Ce n'est qu'en s'échangeant des services que les hommes parviennent à survivre.

Ainsi tout homme est un consommateur dans le sens que tout homme a besoin que les autres lui rendent des services.


La recherche de services venant d'autrui, voilà bien quelque chose qui est commun à tout homme.




Quant à nos "dirigeants" je ne crois pas qu'il souhaitent que nous soyons des consommateurs des services que sont cessés nous rendre les Etats.


Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 14:46

Oui, mais c'est mal d'avoir des besoins. L'homme devrait vivre dans le dénuement du paradis originel. C'était tellement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 15:07

Ray a écrit:
Oui, mais c'est mal d'avoir des besoins. L'homme devrait vivre dans le dénuement du paradis originel. C'était tellement mieux.

Les besoins de l'homme sont subits par lui. Les besoins ne sont donc ni bien ni mal. Il ne faut pas confondre avec les désirs.


Quant au dénuement du paradis originel ce ne sera possible qu'après la mort, après avoir vu que les besoins ne peuvent être assouvis et notamment le premier d'entre aux, le besoin de l'immuable bien.
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 16:39

Un consommateur est un individu perçu sur le seul angle économique.

Dès lors, cela n'a aucune importance qu'il soit noir ou blanc, avec ou sans ancêtres.

Il n'a d'ailleurs pas d'ancêtres : "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits."

Avant la naissance, il n'y a rien. On peut même être un bébé éprouvette né de gamètes anonymes et d'une mère porteuse.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 17:23

Dragna Din a écrit:
La propagande UMPSFNPCVERTCOCOFACHO a de beaux jours devant elle !

Tous les partis au pouvoir en France depuis ces 2 derniers millénaires sont tous corrompus, ils ont tous vendu notre beau pays ! Les princes gaulois aux romains, les romains aux francs, les francs aux français, les français aux jésuites, les jésuites aux franc-maçons, les franc-maçons aux illuminatis. Et ce sont bien les illuminatis, ces empereurs invisibles modernes, qui dirigent tout, pensent tout, gèrent tout. Ils nous vendent ! Ils nous sporifient !

Le monsantoïsme socialo-bobo-lepéniste du centre ne vous sauvera pas ! Les Illuminatis sont leurs dieux, leurs maîtres, et cette "quenelle" (marque déposée) est bien le signe de ralliement des dynasties égyptiennes crypto-communistes nazioïdes qui voulaient mettre la main sur les blés de la Gaule - ou de la Celtie occidento-orientale du sud.

Tous unis derrière le panache blanc de Flessenheim nous demeureront invincibles et irradiés, donc lumineusement sombres face aux peuples barbares venus de Proxima du Centaure (encore un illuminati) qui tentent de s'emparer de nos plages polluées, de nos potagers illégaux, de nos chemtrails chéris !

Allons consommateurs de la patriiiii-i-euhe
Cramons nos carteuh bleue-euhes
gnagnagnagna, gnagnagna...

J'ai bon ?

Mais l'homme part sa nature humaine est corrompu. La perfection n'existe pas dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Le Front National : un parti d'extrême socialisme !   Jeu 12 Déc 2013, 17:26

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Un consommateur est un individu perçu sur le seul angle économique.

Dès lors, cela n'a aucune importance qu'il soit noir ou blanc, avec ou sans ancêtres.

Il n'a d'ailleurs pas d'ancêtres : "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits."

Avant la naissance, il n'y a rien. On peut même être un bébé éprouvette né de gamètes anonymes et d'une mère porteuse.

L'homme a ceci de particulier qu'il n'est vraiment pas finit à la naissance. Ainsi longtemps après la naissance il développe des liens spécifiques avec ses parents.

Donc non, l'homme n'est pas un code génétique appliqué lâché dans la nature sans lien avec son environnement (donc avec la culture de ses parents où de ceux qui l'entourent).

Et personne n'est "un consommateur". Pour survivre l'home est à la fois consommateur des services des autres et producteur de service qu'il rend aux autres. On ne peut être l'un sans l'autre.

C'est pourquoi la politique de MLP (barrière douanière) qui privilégie le seul producteur est stupide. Les citoyens sont les deux. C'est à tout à chacun de faire les arbitrage et pas à l'Etat.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Front National : un parti d'extrême socialisme !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le vote Front National
» L'Humanité : 30% des sympathisants Force Ouvrière, CFTC, CFE-CGC et UNSA ont voté Front National aux élections européennes.
» Victoire du Front National : pour le Café pédagogique, le rôle de l'école est en cause.
» Le Front national appelle Jean-Paul Brighelli, Alain Finkielkraut et Jean-Claude Michéa à le rejoindre.
» Florian Philippot : Si le Front National arrive au pouvoir, il mettra fin au mariage pour tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: