DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Mer 09 Oct 2013, 18:18

Dans son premier angelus, le pape dit du cardinal Karl Lehmann que c'est un grand théologien. Est ce que ce cardinal est hérétique? C'est dans une vidéo, je mettrai le lien prochainement.

Je n'ai pas de sources sûres sur ce cardinal mais il semblerait qu'il nie la résurrection en tant que fait historique. Ceci est une question très importante merci de donner des références si vous en avez!

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16641
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Mer 09 Oct 2013, 18:53

ça m'étonnerait ! voici ce qu'en dit Wikipédia :


Karl Lehmann, né le 16 mai 1936 à Sigmaringen, est un cardinal allemand, évêque de Mayence depuis 1983 et ancien président de la conférence épiscopale de la République fédérale d'Allemagne (RFA).

Théologien

Karl Lehmann fréquente le lycée public de Sigmaringen jusqu'à son baccalauréat. En 1956, il commence ses études supérieures à l'université de Fribourg-en-Brisgau. Il poursuit à l'université pontificale grégorienne de Rome, jusqu'en 1960 pour la philosophie et 1964 pour la théologie, tout en étant élève du Collège pontifical germano-hongrois. Le 10 octobre 1963, il est ordonné prêtre par le cardinal Julius Döpfner.

Il prépare une thèse de doctorat à la philosophie en 1962 "Vom Ursprung und Sinn der Seinsfrage im Denken Martin Heidegger". Il revient en Allemagne et entre 1964 et 1968 fut assistant du professeur Karl Rahner à l'université Louis-et-Maximilien de Munich et a accompagné Rahner au concile œcuménique de Vatican II. Après Munich, il reste assistant de Rahner à l'université de Münster.

En 1967, il prépare une deuxième thèse de doctorat en théologie sur l'exégèse. En 1968, il devient ensuite titulaire de la chaire dogmatique à la faculté de théologie catholique de l'université Johannes Gutenberg à Mayence, mais il besoin une Venia Legendi. Dans les années 1969-1983, il est aussi membre du Comité central des catholiques allemands. De 1971 à 1983, il est derechef professeur de dogmatique et de théologie à Fribourg-en-Brisgau.

Il suit également la préparation de l'édition officielle des documents du synode commun des diocèses de la République fédérale d'Allemagne (Würzburg, 1971-1975).
Évêque

Jean-Paul II le nomme évêque de Mayence le 23 juin 1983. Il est consacré par le cardinal Hermann Volk, Mgr Wolfgang Rolly et Mgr Oskar Saier (archevêque de Fribourg-en-Brisgau). Sa devise est : State in Fide.

Élu par ses pairs président de la conférence épiscopale allemande à Fulda en septembre 1987, il est réélu à plusieurs reprises. En 1991, il assume également la charge de secrétaire extraordinaire du synode des évêques pour l'Europe. Il est élu premier président du conseil des conférences épiscopales européennes (CCEE) en 1993. Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages de théologie.

Il est le 87e successeur de Boniface de Mayence sur le Saint-Siège de Mayence.
Kardinal lehmann 2001.jpg

Cardinal


Il a été promu cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 21 février 2001 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Leone I. Il participe au conclave de 2005 et à celui de 2013 qui élisent respectivement les papes Benoît XVI et François.

Il a prononcé à la presse un commentaire de l'encyclique Spe salvi du Pape Benoit XVI en avril 2007.

Titre universitaire Honoris causa

1991 Universität Innsbruck [Dr. theol. h.c.]
1991 Catholic University Washington, D.C. (Katholische Universität Washington, D.C.) [Dr. iur. h.c.]
1994 Pontificial University St. Patrick's College, Maynooth (Ireland) (Katholische Universität Maynooth (Irland)) [Dr. theol. h.c.]
1997 Akademia Teologii Katolickiej w Warszawie (Katholisch-Theologische Akademie Warschau) [Dr. s.c. hum. h.c.]
2000 Karl-Franzens-Universität Graz (Katholisch-Theologische Fakultät) [Dr. theol. h.c.]
2002 Uniwersytet Opolski (Universität Oppeln, Polen)
2004 Universitatea Alexandru Ioan Cuza din Iaşi (Universität Iaşi, Rumänien)

Citoyen d'honneur


2001 Ville de Mayence
2006 Université Johannes Gutenberg de Mayence

Légion d'honneur

La France a honoré Karl Lehmann en tant que Homme de Dieu et grand Européen. Il est nommé Commandeur de la Légion d'honneur en 2006 par Jacques Chirac.

Il est en outre membre du Rotary International.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Mer 09 Oct 2013, 19:55

Citation :
La France a honoré Karl Lehmann en tant que Homme de Dieu et grand Européen. Il est nommé Commandeur de la Légion d'honneur en 2006 par Jacques Chirac.

Il est en outre membre du Rotary International.
Là c'est signé:

On a un franc-maque apostat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Jeu 10 Oct 2013, 22:49

Espérance tu ironises sur moi sur d'autres sujets alors que là sur une question aussi serieuse que celle là tu viens avec ta grande révélation de.... Wikipedia!!! loooool


Il est fort vraisemblable qu'il nie les miracles de Jésus-Christ ce qui est moyen. Par contre certains apportent des citations où l'on peut déduire que la résurrection n'est pas un fait historique (en gros pour ne pas choquer il croit pas à la résurrection). Par contre les citations apportées ne m'ont pas permis de déduire la même chose. Il faut lire son bouquin pour comprendre. Qqn pourrait il m'aider? Car ne pas croire en la résurrection ça ce serait une apostasie sans le moindre doute.


Encore les gens qui l'accusent peuvent avoir tort.

Mais ce qui est relou c'est cette ambiguïté intentionnelle que les dirigeants de l'Eglise entretiennent tjs dans leurs discours et que jamais on ne peut les accuser d'hérésie. Jamais on comprendra ce qu'ils veulent dire. Que chacun interprète à sa manière.

Cependant la langue peut glisser parfois co par exemple le prêtre de ma paroisse un jour: "L'enfer existe mais je suis pas sûr qu'il y ait personne dedans ou non" haaaaa en gros ça n'existe pas. et il continue avec un air de vouloir donner des excuses "c'est l'enseignement ACTUEL de l'Eglise que l'enfer existe"
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16641
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Ven 11 Oct 2013, 11:32

Francois d'Assise a écrit:
Espérance tu ironises sur moi sur d'autres sujets alors que là sur une question aussi serieuse que celle là tu viens avec ta grande révélation de.... Wikipedia!!! loooool
François d'Assise, sur une question aussi sérieuse comme vous dites, il faudrait apporter des sources sûres.

Je n'ai fait que chercher qui est ce cardinal, car vous balancez des affirmations qui s'apparentent certainement à de la calomnie.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Ven 11 Oct 2013, 15:22

François d'Assise a écrit:
Mais ce qui est relou c'est cette ambiguïté intentionnelle que les dirigeants de l'Eglise entretiennent tjs dans leurs discours et que jamais on ne peut les accuser d'hérésie. Jamais on comprendra ce qu'ils veulent dire. Que chacun interprète à sa manière.
Cher FdA, vous avez mis là le doigt en plein sur le problème. Je me réjouis d'ailleurs que vous l'ayez identifié.

Le problème est donc résumable en un mot: modernisme.

Le modernisme est, selon la si puissante sentence de saint Pie X, l'égout collecteur de toutes les hérésies. Justement parce que l'ambiguité est permanente, et que les mots mêmes sont vidés de leur sens, de sorte que l'on puisse les interpréter comme on veut.

Et c'est pour cela qu'il est difficile de les convaincre d'hérésie, et donc pour cela que saint Pie X les a excommunié pour modernisme, et pas pour une banale hérésie, comme nier par exemple l'historicité de certains miracles et autres, comme le font Kaspar et Lehmann.

En un mot bref, le modernisme est comme un sida mental, alors qu'une hérésie serait plutôt comme un cancer. Une hérésie simple est facilement individuable et purgable. En revanche, le modernisme est la dénaturation de TOUT le dogme, comme le sida n'est pas directement une maladie, mais l'impossibilité pour le corps de se défendre contre les maladies.

Dans son encyclique Pascendi http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_19070908_pascendi-dominici-gregis_fr.html ce saint Pape explique tout par le détail.

Il explique dès les premières phrases comme les ennemis les plus dangereux de l'Eglise se cachent en son sein, aux postes les plus élevés.

Cette encyclique est prophétique, et elle décrit par le détail cent ans auparavant ce qui se passe actuellement.

Je ne saurais trop vous conseiller de la lire attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14425
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Ven 11 Oct 2013, 19:52

Abenader a écrit:
comme le sida n'est pas directement une maladie, mais l'impossibilité pour le corps de se défendre contre les maladies.
:mdr: Le SIDA n'est pas directement une maladie? Il s'attaque au système immunitaire au point que ce dernier est détruit, ce qui laisse pénétrer d'autres maladies. Elle est bien rigolotte celle-là!

La condamnation du modernisme par Pie X est une réaction face à la prise de conscience que les bonzes vaticanneux n'ont plus le contrôle sur la maintenance de l'ignorance de monsieur tout le monde garant d'une docilité. Cela est de manipulation et comme ils pouvaient de moins en moins manipuler, la réaction fut ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 12:41

Abenader a écrit:
François d'Assise a écrit:
Mais ce qui est relou c'est cette ambiguïté intentionnelle que les dirigeants de l'Eglise entretiennent tjs dans leurs discours et que jamais on ne peut les accuser d'hérésie. Jamais on comprendra ce qu'ils veulent dire. Que chacun interprète à sa manière.
Cher FdA, vous avez mis là le doigt en plein sur le problème. Je me réjouis d'ailleurs que vous l'ayez identifié.

Le problème est donc résumable en un mot: modernisme.

Le modernisme est, selon la si puissante sentence de saint Pie X, l'égout collecteur de toutes les hérésies. Justement parce que l'ambiguité est permanente, et que les mots mêmes sont vidés de leur sens, de sorte que l'on puisse les interpréter comme on veut.

Et c'est pour cela qu'il est difficile de les convaincre d'hérésie, et donc pour cela que saint Pie X les a excommunié pour modernisme, et pas pour une banale hérésie, comme nier par exemple l'historicité de certains miracles et autres, comme le font Kaspar et Lehmann.

En un mot bref, le modernisme est comme un sida mental, alors qu'une hérésie serait plutôt comme un cancer. Une hérésie simple est facilement individuable et purgable. En revanche, le modernisme est la dénaturation de TOUT le dogme, comme le sida n'est pas directement une maladie, mais l'impossibilité pour le corps de se défendre contre les maladies.

Dans son encyclique Pascendi http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_19070908_pascendi-dominici-gregis_fr.html ce saint Pape explique tout par le détail.

Il explique dès les premières phrases comme les ennemis les plus dangereux de l'Eglise se cachent en son sein, aux postes les plus élevés.

Cette encyclique est prophétique, et elle décrit par le détail cent ans auparavant ce qui se passe actuellement.

Je ne saurais trop vous conseiller de la lire attentivement.
C'est vrai qu'il y a un problème. Quant on voit qu'un pape saint s'était entièrement combattu contre qqch dans l'Eglise qu'on trouve aujourd'hui devenu comme dogme (le modernisme), c'est qu'il y a qqch qui ne va pas.

MAIS il ne faut pas porter un jugement tout de meme comme l'ont fait les scribes et phariséen sur Jésus parce que au final au moyen age aussi beaucoup de papes ont commis des erreurs qui peuvent mener à l'hérésie. Ce n'est pas parce que il y a qqch de nouveau (comme Jésus qui ne respectait pas le sabbat) qu'il faut tt de suite juger (qui est différent de condamner).
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 13:08

Vous n'avez toujours pas mis le lien vers la video où vous aviez vu que le cardinal Lehmann  était qualifié d'hérétique .
Il est évident que la résurrection n'est pas un fait Historique au sens où il n'existe pas de preuves matérielles de sa réalité. A moins de considérer que le Suaire de Turin ou d'autres linges  en sont une et que tout croyant doit etre persuadé de la véracité des investigations scientifiques qui concluent à leur authenticité   . Auquel cas , il n'y aurait plus de place pour la foi , mais seulement pour de  la certitude .Si on est certain de l'historicité et de l'authenticité  du suaire , on pourrait ne plus  avoir besoin de la foi en la résurrection !!! Tout le paradoxe est là !
A mon avis , ce qu'il a voulu dire , c'est que la résurrection en tant que dépot sacré de la foi est d'abord et avant tout témoignage et tradition  ininterrompue de chaines de témoins .
Et qu'elle se base , non sur des preuves de la résurrection somatique du Christ , mais sur des preuves , celles là absolument incontestables , de la résurrection psychique d'hommes et de femmes qui étaient détruits et anéantis par la disparition du Christ et qui se sont mis à proclamer
avec une Joie et un zèle surnaturels qu'il était Le Vivant !
C'est la résurrection psychique des Apotres qui atteste de  l'historicité de la résurrection du Christ !
On peut toujours dire comme la tradition Talmudique qu'il s'agit d'une gigantesque manipulation
faite par des menteurs pervers  diaboliquement habiles  dans leur témoignage , mais ça n'est pas très crédible ! ces hommes et ces femmes étaient morts et détruits et il se sont mis à proclamer la Vie et la Joie d'etre sauvés ! c'est cela l'Eglise en sa genèse  !
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 13:14

salut 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 13:15

Oculus: Je suis à 100% d'accord avec vous. La résurrection n'est pas démontrable historiquement mais c'est un fait historique.
La vidéo que j'ai est une vidéo du pape faisant l'éloge du cardinal Lahmann et non pas qui démontre que ce cardinal est hérétique. Cependant il nie les miracles de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 13:22

"Heureux ceux qui croient sans avoir vu."
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 13:47

Francois d'Assise a écrit:
Abenader a écrit:
François d'Assise a écrit:
Mais ce qui est relou c'est cette ambiguïté intentionnelle que les dirigeants de l'Eglise entretiennent tjs dans leurs discours et que jamais on ne peut les accuser d'hérésie. Jamais on comprendra ce qu'ils veulent dire. Que chacun interprète à sa manière.
Cher FdA, vous avez mis là le doigt en plein sur le problème. Je me réjouis d'ailleurs que vous l'ayez identifié.

Le problème est donc résumable en un mot: modernisme.

Le modernisme est, selon la si puissante sentence de saint Pie X, l'égout collecteur de toutes les hérésies. Justement parce que l'ambiguité est permanente, et que les mots mêmes sont vidés de leur sens, de sorte que l'on puisse les interpréter comme on veut.

Et c'est pour cela qu'il est difficile de les convaincre d'hérésie, et donc pour cela que saint Pie X les a excommunié pour modernisme, et pas pour une banale hérésie, comme nier par exemple l'historicité de certains miracles et autres, comme le font Kaspar et Lehmann.

En un mot bref, le modernisme est comme un sida mental, alors qu'une hérésie serait plutôt comme un cancer. Une hérésie simple est facilement individuable et purgable. En revanche, le modernisme est la dénaturation de TOUT le dogme, comme le sida n'est pas directement une maladie, mais l'impossibilité pour le corps de se défendre contre les maladies.

Dans son encyclique Pascendi http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_19070908_pascendi-dominici-gregis_fr.html ce saint Pape explique tout par le détail.

Il explique dès les premières phrases comme les ennemis les plus dangereux de l'Eglise se cachent en son sein, aux postes les plus élevés.

Cette encyclique est prophétique, et elle décrit par le détail cent ans auparavant ce qui se passe actuellement.

Je ne saurais trop vous conseiller de la lire attentivement.
C'est vrai qu'il y a un problème. Quant on voit qu'un pape saint s'était entièrement combattu contre qqch dans l'Eglise qu'on trouve aujourd'hui devenu comme dogme (le modernisme), c'est qu'il y a qqch qui ne va pas.

MAIS il ne faut pas porter un jugement tout de meme comme l'ont fait les scribes et phariséen sur Jésus parce que au final au moyen age aussi beaucoup de papes ont commis des erreurs qui peuvent mener à l'hérésie. Ce n'est pas parce que il y a qqch de nouveau (comme Jésus qui ne respectait pas le sabbat) qu'il faut tt de suite juger (qui est différent de condamner).
Cher FdA, il ne s'agit pas de juger, mais de suivre les directives des Papes.

Or, en guise de directive, saint Pie X, après avoir publié l'encyclique Pascendi dominici gregis, a fait un motu proprio (Praestantia scripturae sacrae), dans lequel il excommunie les modernistes:

Saint Pie X a écrit:
En outre, voulant réprimer l'audace de jour en jour croissante de nombreux modernistes - qui, par toutes sortes de sophismes et d'artifices, s'efforcent de ruiner la valeur et l'efficacité non seulement du décret Lamentabili sane exitu  ... mais encore de Notre Encyclique Pascendi dominici gregis, du 8 septembre de cette même année, - Nous réitérons et confirmons, de Notre Autorité apostolique, tant le Décret le cette sainte Congrégation suprême que Notre Encyclique, et nous ajoutons la peine d'excommunication contre les contradicteurs.

« Nous déclarons et décrétons que si quelqu'un - ce qu'à Dieu ne plaise - avait assez de témérité pour défendre n'importe laquelle des Propositions, des opinions et des doctrines réprouvées dans l'un ou l'autre des documents mentionnés plus haut, il encourrait ipso facto la censure portée par le chapitre Docentes, de la Constitution Apostolicæ Sedis, laquelle censure est la première des excommunications latæ sententiæ simplement réservées au Pontife romain. Et il doit être entendu que cette excommunication ne supprime pas les peines que peuvent encourir ceux qui se seront opposés en quelque manière aux susdits documents en tant que propagateurs et fauteurs d'hérésies, lorsque leurs propositions, opinions ou doctrines seront hérétiques, ce qui, à la vérité, est arrivé plus d'une fois aux adversaires de ces deux documents, surtout lorsqu'ils se sont faits les champions du modernisme, c'est-à-dire du rendez-vous de toutes les hérésies.
Donc, soit on suit les modernistes comme Bergoglio, et on est excommunié par saint Pie X, soit on suit saint Pie X, et on refuse Bergoglio.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16641
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 14:03

Francois d'Assise a écrit:
Oculus: Je suis à 100% d'accord avec vous. La résurrection n'est pas démontrable historiquement mais c'est un fait historique.
La vidéo que j'ai est une vidéo du pape faisant l'éloge du cardinal Lahmann et non pas qui démontre que ce cardinal est hérétique. Cependant il nie les miracles de Jésus.
comment avez-vous appris que ce cardinal nie les miracles de Jésus ?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 14:27

Abenader a écrit:
Francois d'Assise a écrit:
Abenader a écrit:
François d'Assise a écrit:
Mais ce qui est relou c'est cette ambiguïté intentionnelle que les dirigeants de l'Eglise entretiennent tjs dans leurs discours et que jamais on ne peut les accuser d'hérésie. Jamais on comprendra ce qu'ils veulent dire. Que chacun interprète à sa manière.
Cher FdA, vous avez mis là le doigt en plein sur le problème. Je me réjouis d'ailleurs que vous l'ayez identifié.

Le problème est donc résumable en un mot: modernisme.

Le modernisme est, selon la si puissante sentence de saint Pie X, l'égout collecteur de toutes les hérésies. Justement parce que l'ambiguité est permanente, et que les mots mêmes sont vidés de leur sens, de sorte que l'on puisse les interpréter comme on veut.

Et c'est pour cela qu'il est difficile de les convaincre d'hérésie, et donc pour cela que saint Pie X les a excommunié pour modernisme, et pas pour une banale hérésie, comme nier par exemple l'historicité de certains miracles et autres, comme le font Kaspar et Lehmann.

En un mot bref, le modernisme est comme un sida mental, alors qu'une hérésie serait plutôt comme un cancer. Une hérésie simple est facilement individuable et purgable. En revanche, le modernisme est la dénaturation de TOUT le dogme, comme le sida n'est pas directement une maladie, mais l'impossibilité pour le corps de se défendre contre les maladies.

Dans son encyclique Pascendi http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_19070908_pascendi-dominici-gregis_fr.html ce saint Pape explique tout par le détail.

Il explique dès les premières phrases comme les ennemis les plus dangereux de l'Eglise se cachent en son sein, aux postes les plus élevés.

Cette encyclique est prophétique, et elle décrit par le détail cent ans auparavant ce qui se passe actuellement.

Je ne saurais trop vous conseiller de la lire attentivement.
C'est vrai qu'il y a un problème. Quant on voit qu'un pape saint s'était entièrement combattu contre qqch dans l'Eglise qu'on trouve aujourd'hui devenu comme dogme (le modernisme), c'est qu'il y a qqch qui ne va pas.

MAIS il ne faut pas porter un jugement tout de meme comme l'ont fait les scribes et phariséen sur Jésus parce que au final au moyen age aussi beaucoup de papes ont commis des erreurs qui peuvent mener à l'hérésie. Ce n'est pas parce que il y a qqch de nouveau (comme Jésus qui ne respectait pas le sabbat) qu'il faut tt de suite juger (qui est différent de condamner).
Cher FdA, il ne s'agit pas de juger, mais de suivre les directives des Papes.

Or, en guise de directive, saint Pie X, après avoir publié l'encyclique Pascendi dominici gregis, a fait un motu proprio (Praestantia scripturae sacrae), dans lequel il excommunie les modernistes:

Saint Pie X a écrit:
En outre, voulant réprimer l'audace de jour en jour croissante de nombreux modernistes - qui, par toutes sortes de sophismes et d'artifices, s'efforcent de ruiner la valeur et l'efficacité non seulement du décret Lamentabili sane exitu  ... mais encore de Notre Encyclique Pascendi dominici gregis, du 8 septembre de cette même année, - Nous réitérons et confirmons, de Notre Autorité apostolique, tant le Décret le cette sainte Congrégation suprême que Notre Encyclique, et nous ajoutons la peine d'excommunication contre les contradicteurs.

« Nous déclarons et décrétons que si quelqu'un - ce qu'à Dieu ne plaise - avait assez de témérité pour défendre n'importe laquelle des Propositions, des opinions et des doctrines réprouvées dans l'un ou l'autre des documents mentionnés plus haut, il encourrait ipso facto la censure portée par le chapitre Docentes, de la Constitution Apostolicæ Sedis, laquelle censure est la première des excommunications latæ sententiæ simplement réservées au Pontife romain. Et il doit être entendu que cette excommunication ne supprime pas les peines que peuvent encourir ceux qui se seront opposés en quelque manière aux susdits documents en tant que propagateurs et fauteurs d'hérésies, lorsque leurs propositions, opinions ou doctrines seront hérétiques, ce qui, à la vérité, est arrivé plus d'une fois aux adversaires de ces deux documents, surtout lorsqu'ils se sont faits les champions du modernisme, c'est-à-dire du rendez-vous de toutes les hérésies.
Donc, soit on suit les modernistes comme Bergoglio, et on est excommunié par saint Pie X, soit on suit saint Pie X, et on refuse Bergoglio.
Je vous l'accorde il y a un sacré problème.

Cependant, la conclusion doit etre basée sur un FAIT sérieux ( le sédévacantisme). Ou bien un concile, ou bien qqch d'officiel etc... Vous allez me dire quoi de plus que les écrits de Saint Pie X? Oui mais St Pie X malheureusement est mort et ne peut pas condamner le pape actuel et se prononcer sur sa légitimité. Un chrétien comme ca seul ou un groupe de 3-4 ne peuvent pas décider de la légitimité du pape.

Comme nous l'ont appris les pères il faut obéir aux supérieurs sauf ce qui est péché. Nous avons l'exemple de Sainte Rita qui a fait qqch d'absurde par obéissance: elle a arrosé un morceau de bois tout pourri et sec. Cependant Dieu a vu sa foi et a fait repousser cette plante (une vigne je pense). L'obéissance ne se fait pas au supérieur mais à Dieu. Meme si celui ci est mauvais. Donc avant d'aller precher le sédévacantisme réfléchissez à celà.

Car au final moi aussi le pape ne me plait pas mais malheureusement la vérité c'est qu'il est le seul légitime à ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 14:31

Espérance a écrit:
Francois d'Assise a écrit:
Oculus: Je suis à 100% d'accord avec vous. La résurrection n'est pas démontrable historiquement mais c'est un fait historique.
La vidéo que j'ai est une vidéo du pape faisant l'éloge du cardinal Lahmann et non pas qui démontre que ce cardinal est hérétique. Cependant il nie les miracles de Jésus.
comment avez-vous appris que ce cardinal nie les miracles de Jésus ?
http://www.sspxasia.com/Documents/SiSiNoNo/2001_November/Cardinals_With_No_Faith.htm

Il faut des fois chercher l'info chez l'ennemi de qqn car ses amis ne vous diront pas tout. Cependant les citations qui démontrent la négation de la résurrection je pense qu'ils ont fait une interprétation abusive et il est possible que le cardinal voulait aller dans le sens de ce qu'a dit Oculus
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16641
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 14:36

Je mets la traduction en français :

Récemment, nous avons vu que le Pape Jean- Paul II a nommé comme Cardinals deux évêques allemands , Walter Kasper et Karl Lehmann . Sur ce fond ? Nous avons montré dans le passé , mais depuis le temps a passé , il est bon de les rappeler afin de mieux comprendre la gravité de ces rendez-vous vis-à- vis des faits.

Pour Walter Kasper, les miracles racontés dans les évangiles ne sont pas des faits historiques liés comme témoignage d'un témoin oculaire par deux apôtres , et comme témoignages entendus par deux des disciples des apôtres , ils ne sont pas " segni certessimi " de la divinité de Notre Seigneur Jésus- Christ tel que défini par Vatican I dogme. au contraire, ils sont 1,2 "au lieu , un problème qui rend l'activité de Jésus étrange et difficile pour l'homme moderne pour comprendre . " Alors, en hommage à «l'homme moderne », ou pour être plus précis , à l'homme orgueilleux qui ne croit qu'en lui-même , Walter Kasper s'estime autorisé à mettre en perspective la «tradition indéniable que les témoins de ces miracles pour nous. " 3

Passons sur le processus qui Kasper emploie parce que nous avons déjà traitée, elle , 4 et parce que c'est juste l'écho psittacismes des affirmations gratuites de la pire protestant rationaliste «critique ». Au lieu de cela , nous allons passer aux conclusions : Pour Kasper, la nouvelle barrette pourpre , quelles sont les miracles de Jésus ?

" Ces histoires non -historiques », écrit-il, « sont des énoncés de croyance dans le sens salvifique de la personne et le message de Jésus. " 5 Brièvement, pour Walter Kasper, Jésus n'a jamais soulevé la fille soit Jaïre ou la veuve du fils de Naim de la mort, et il n'a pas même appeler Lazare de son tombeau . Il n'a pas non tempêtes jamais calmes , ni multiplier les pains , ni marcher sur l'eau , etc

Selon Kasper, les évangélistes ont inventé ces histoires « sans histoire» de la façon dont nos grands-mères constitués fables au coin du feu quand il n'y avait pas de télévision à corrompre les enfants. Et tout comme nos grands-mères les fables seulement cherché à inculquer une «morale », de même les évangélistes de " fables " sur les miracles de Jésus " n'avaient pas l'intention de présenter Jésus comme Seigneur de la vie et de la mort . " 6

En tout cas, pour Walter Kasper, également à son hypothèse que les miracles ont effectivement eu lieu , qui , comme tous les «nouveaux théologiens » at-il fermement doutes , Jésus n'aurait pas fait des miracles simplement parce qu'il n'était pas Dieu. Jésus, dit-il, "les revendications :« Jamais de telles avancées et à Césarée de Philippe , Peter simplement avoué : «Tu es le Messie », et Jésus a aussi proclamé ce avant la Sanhedrin.7 Mais quand la première communauté chrétienne confesse que Jésus est le Fils de Dieu, cela ne signifie en fait que Jésus est vraiment le Fils de Dieu , mais voulait seulement « d'exprimer l'idée que Dieu se manifeste et se communique d'une manière absolue et définitive dans l'histoire de Jésus . " Fin de l'histoire . En fait, la première communauté chrétienne n'avait pas l'intention « de reconnaître une dignité à celui qui veut avancer ses revendications". Naturellement , c'était Saint-Paul et l'habitude de St. John pour faire avancer de Jésus "allégations ". 8

De nos jours, nous avons la chance d'avoir le Catéchisme hollandais de démêler tout cela pour nous. Kasper participe de son hérésie , à savoir que «la doctrine de la divinité et de l'humanité de Jésus constitue un développement de la condamnation initiale que cet homme est notre salut divin » 9.

Vous avez lu correctement : le salut est «divin », mais Jésus est simplement «cet homme » Et ce serait «la croyance d'origine de la foi », en effet , la croyance et la foi de l'Église primitive !

On pourrait s'arrêter là parce que nous ne voyons pas comment un homme peut encore exercer sa fonction sacerdotale , soit évêque , et aujourd'hui encore être un cardinal qui , dans ses écrits, nie la doctrine chrétienne fondamentale , à savoir , la divinité de Notre Seigneur Jésus- Christ qui, plutôt que de l'hérésie devrait s'appeler apostasie.

Si Jésus n'est pas Dieu , mais a été rendue telle par ses disciples ultérieurs , il ne peut logiquement pas de résurrection . Et en fait, Walter Kasper nie la Résurrection. Pour lui, « le tombeau vide représente un phénomène ambigu, ouvrir aux différentes possibilités d' interprétation. " 10 et les interprétations de la Résurrection sont des « croyances et les témoignages produits par des gens qui croient », et qui , par la logique étrange du « nouvelle théologie» , nécessairement mensonge, et qui a aussi simplement témoignent de faits de quoi que ce soit qu'ils ont été amenés à croire .

Sans aucun doute, poursuit-il, un certain «type grossièrement erroné de l'affirmation que Jésus a été touché par les mains et a mangé à la table avec ses disciples ... risque de justifier une foi pascale trop grossier . " 11 Mais heureusement, à l' spiritualisation de cette " grossière " foi pascale qui a été la foi de l' Église depuis 2000 ans , voilà, nous avons Walter Kasper pour nous informer que ces apparitions ne sont rien de plus que « des réunions avec le Christ présent dans le Saint-Esprit. " 12Clear , non?

Ainsi, par Walter Kasper, Notre Seigneur Jésus- Christ n'était pas divin , il n'y avait pas de miracle , pas de résurrection et, par conséquent , aucune ascension.13 Et inexorable erreur " logique ", il n'y avait pas l'Immaculée Conception ou maternité divine. Par conséquent, Walter Kasper enseigne réellement la réhabilitation venteux de Nestorius . N'est-ce pas aussi logique? Si, par Kasper, Jésus n'est pas Dieu, alors Nestorius a été injustement condamné pour avoir nié Marie le titre de «Mère de Dieu». 14Everything carrés dans le nouveau Cardinal "logique ". Quel dommage que c'est la logique de l'apostasie et du rejet total de la vérité révélée !

Karl Lehmann est l'autre nouvelle barrette pourpre . «La foi» de Lehman est spécifiquement illustré pour nous dans le document du groupe de travail 1986 relative à la justification, et le ministère sacerdotal (Fribourg en Br. - Göttingen) , qu'il a dirigé avec les protestants , Pannenberg . A ce sujet, nous allons aussi nous limiter au minimum tout en renvoyant le lecteur à un long article publié dans le 15, édition de 1987 de Septembre SiSiNoNo , intitulé « Allemagne : un document Disgusting de trahison œcuménique ». Lehmann se révèle être vrai "père" de ce document ou , au moins , le porte-étendard de la honte " Déclaration commune sur la doctrine de la justification », signé il ya deux ans par les catholiques et Protestants.15

Pour Lehmann , le Conseil des anathèmes de Trent n'ont aucune valeur , parce que lui et ses « frères séparés », disent , que le Conseil a jugé et condamné le "premier" Luther. Ceci, afin que le "second" Luther pourrait être rangé et recouvert !

Naturellement, avec satisfaction , le document souligne que le " départ de Trent " a été établi dans l'Eglise catholique . Évidemment, ici Lehmann confond l'Eglise catholique avec la «nouvelle théologie », qui est philo - protestant et hérétique . Pour cette raison, nous pouvons comprendre pourquoi dit-il, «ce qui est décisif dans la conception des réformateurs de la foi" ne constitue plus « aucun problème pour la théologie catholique d'aujourd'hui » 16.

Selon Lehmann, aujourd'hui , le protestant thèses, dont cependant il n'ya pas de «départ» de Luther ne tombent plus sous les anathèmes de Trent . Et , peu importe que vous pourriez égaliser à nouveau, étant donné qu'il a nié , par excellence, une valeur que le Conseil dogmatique .

Dans ce même document, les hérésies protestantes sont blasphématoires et impudemment placés sur le même plan que les définitions infaillibles de Trent , et les « traditions » de l'homme et hérétique de sectes protestantes sont mis sur le même niveau que Divine , la Tradition apostolique de l'Eglise. Par conséquent, il n'est pas surprenant que, tout comme Carlo M. Martini, J. S voudrait nous envoyer à des Juifs les écoles pour comprendre l'Ecriture Sainte , 17 pour Lehmann voudrait nous envoyer aux protestants de l'école " pour plus profondément comprendre les doctrines de l'Église et de leurs racines " .

En ce qui concerne cette plus profonde " compréhension", qu'il présente une preuve composée de très nombreuses hérésies protestantes , y compris sola Scriptura , qui n'a pas de composante de la Tradition et Magistère pas , et l'abandon de l'interprétation privée , et le relativisme dogmatique , par lequel un dogme peut -être vrai pour les catholiques et les protestants pour faux et vice-versa , et si c'est aussi qu'il n'y a que diverses « traditions », confessionnelles tous les respectable , malgré le principe de non- contradiction.

Au plaisir de catholiques se laissant instruire par les protestants , se réjouit Lehmann qu '«en réalité , les praxis exégétiques des deux églises sont devenues en grande partie similaire. " Et pour lui, il est de peu d' importance que les exégètes «catholiques» se sont alignés avec les protestants , et non vice- versa.

Karl Lehmann parle d'une pluralité de «églises », mais en réalité, il tient de l'hérésie de l '«Eglise divisée », qui conserve l'unité de l' église détruite par les schismes , contre la Sainte Écriture et la Tradition, qui, fidèlement transmis par Magistère enseigne que le schisme ne se corrode pas l'unité de l' Eglise, exactement comme quand une branche sèche qui tombe d'un arbre ou est coupée quitte l'unité intégrale de l'arbre intact. Karl Lehmann non seulement s'unit aux « frères séparés» en exaltant Luther , mais il s'unit également à eux dans le dénigrement de l'Eglise catholique , sa doctrine et ses «pratiques très souvent non éclairés » 18

Si donc nous considérons le contenu de ce document par rapport à la doctrine de la justification , le mérite et sur ​​les sacrements , l'image devient encore plus pénible : Or , ne Karl Lehmann connaît pas la doctrine catholique , ou veut-il sacrifier à un imaginaire et illusoire «consensus» au détriment de la , et des dommages à la révélation divine ?

Voici juste un exemple: Luther réduit les sept sacrements traditionnels à deux, et Lehmann admet que la condamnation pertinente de Trent 19 Posons-nous »peut aujourd'hui avoir seulement valeur d'une manière limitée . ": Pour Lehmann, il ya sept ou deux sacrements ? Ou mieux , at-il considérer les sacrements d'être un homme ou une institution divine ? De même, Lehmann concède que la critique protestante concernant "canon de sacrifice thèse de la romaine messe » est «compréhensible» 20 Nous demandons : Pour Lehmann, est la messe vraiment un sacrifice , que la foi catholique a défini à l'Université Trent , ou est-ce seulement une mémorial , comme ses " frères séparés " veulent dire ? Une autre ruse condescendance : la position des protestants » d'aujourd'hui ne serait plus tomber sous l'anathème Trent seulement parce - jouant sur les mots , ils parlent de la " présence réelle " dans l'Eucharistie. Mais par «présence réelle », ils signifient vraiment le " personnel " présence spirituelle et pas du tout la présence corporelle de Notre Seigneur Jésus Christ.21

En outre, dans les textes de Vatican II , l'absence du terme «transsubstantiation» a été salué comme un éloignement prudent , 22 naturellement , à partir de la doctrine catholique. Et ce n'est pas grave du tout que le même Pape Paul VI dans Mysterium Fidei se força à annuler cette omission du Conseil. Pour Lehmann, la " dévotion devant le Tabernacle " de 23 avis qu'il met entre guillemets et la procession du Corpus Christi , sont considérés comme des " formes de dévotions médiévales encore conservés . " Et il prend en charge les réductions opératoires de la réforme liturgique , confirmant ainsi que Protestantisation de la liturgie dénoncée par les cardinaux Ottaviani et Baci au pape Paul VI dans leur Breve esame critico . Il glisse également vers la théologie protestante sur le purgatoire, qui n'existe pas pour les protestants , sur la Communion , qui pour les protestants est un moyen de rémission des péchés mortels , sur la Confirmation, extrême -onction , le mariage et l'ordination . Il equivocates sur le mot « sacrement », que les protestants vont adopter , mais qui signifie par elle quelque chose de totalement différent de la signification de la foi catholique . Tout cela est grave ou une trahison , et ces deux possibilités ne sont impardonnables à un ministre de Dieu , un prêtre, qui n'aurait jamais dû devenir un évêque , et à la place , est maintenant encore cardinal.

Si tel est Rasper 'S et la foi de Lehmann, il n'est pas difficile de deviner ce qui est devenu la moralité dans leurs mains : l'avortement , le divorce , la contraception , l'abolition du célibat des prêtres , etc En ce qui concerne le " remariée divorcé, " nous avons souligné ici que les cardinaux Kasper et Lehmann veut leur permettre de recevoir la communion, même si coupable et impénitent , " après un examen de conscience » et « une rencontre avec un prêtre - expert prudent . " Cette déclaration a provoqué l' intervention de la Congrégation pour la Faith.24

Il est superflu de dire que les cardinaux Kasper et Lehmann sont des ennemis de la romaine Primate.25

Est-il possible que le pape Jean Paul II est ignorant de beaucoup de ce que nous avons examiné ici au sujet de Kasper et Lehmann ? Malheureusement, ce n'est pas le cas. En fait, dans le cas de Kasper, il a traité un de ses livres qui a circulé tranquillement pendant des années en Italie. Et dans le cas de Lehmann, il a été traité dans un document officiel sur le «dialogue œcuménique» en Allemagne. En tout cas, pour prouver que le pape Jean- Paul II était assez bien informé , sa lettre, un Monitum qui a été envoyée aux cardinaux allemands au moment du dernier consistoire , suffit .

Le premier rapport sur la lettre a été publiée le 12 Mars 2001 par le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il a indiqué que dans la lettre du 22 Février , le Pape a parlé de « confusion et d'abus» et de « la baisse des valeurs humaines et chrétiennes en Allemagne. " Il déplore une recrudescence dans la liturgie , la prédication , la catéchèse , dans la gestion de la communauté qui ne correspond pas aux directives disciplinaires et les enseignements de l'Église , et puis, comme à l'œcuménisme , les évêques allemands sont appelés aux lignes directrices présentées récemment dans Dominus Jesus . Aussi tout en faisant l'éloge de l'Église allemande " solide structure organisationnelle , « Jean-Paul II mettait en garde contre le risque de « vider l' Église de l'intérieur par des moyens qui semblent fort de l'extérieur, mais toujours à l'intérieur [Cause de l'Église ] de perdre toujours plus de force et de crédibilité .

Le 16 mai, Radio Vatican a confirmé le contenu de la même lettre, comme cela avait été largement diffusée par les médias allemands , et soigneusement répété par Ansa . Radio Vatican a ajouté que le pape a évoqué les nouveaux cardinaux allemands à l'enseignement de Humanae Vitaeand à la Congrégation pour la lettre de la Foi sur l'exclusion de la remariée divorcé de la sainte communion ; autrement noté que « la confusion et d'abus » ont été pleurés, " en particulier dans le domaine de l'intercommunion avec les protestants " .

Par conséquent, Jean-Paul II savait et désapprouvait beaucoup de choses. Quel sens est- il alors à faire les deux cardinaux , les avertissant dans le même acte de création en tant que tels ? Dans son discours, le Pape a déclaré le nouveau cardinaux : « N'est-ce pas le rouge des vêtements que vous portez le feu brûlant d'amour pour l'Eglise, qui doit nourrir en vous prêt , si nécessaire , par le témoignage suprême à la vie? " Mais comment peut-on aimer la foi et l'aimer " usque ad effusionem sanguinem " si on n'a pas la foi ? Et peut- violet barrette du Cardinal accomplir le miracle de transformer «Les évêques sans foi " 26 dans Cardinals de combustion avec la foi jusqu'au martyre ? ne les nommant cardinaux ont pour effet singulièrement terrible de les placer dans une position de faire des dommages importants à l'Eglise, et non plus seulement en Allemagne?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?   Sam 12 Oct 2013, 15:30

Abenader a écrit:
Spoiler:
 
Comment un pape mort peut-il excommunier un pape vivant ? scratch 

Moi, en tout cas, je sais que ceux qui sortent de l'Église et rejettent le pape sont excommuniés.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pape fait il l'éloge d'un hérétique?
» Le pape fait renouvelle le geste d'accueil de Jean-Paul II pour les divorcés remariés
» La communion dans la main !
» La civilisation moderne fait les mêmes erreurs que l'Union soviétique"
» POUTOU le nouveau visage du NPA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: