DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Prostitution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Prostitution   Mer 18 Sep 2013, 12:18


En Suède, la prostitution de rue a baissé de moitié depuis 1999

Par Stéphane Kovacs

Au royaume scandinave, premier pays européen à avoir criminalisé la demande et non l'offre de prostitution, les amendes sont lourdes, proportionnelles au salaire du client. Les peines de prison peuvent atteindre un an.

En Suède, cela fait bientôt quinze ans que les clients de prostituées sont pénalisés. Depuis 1999, ce ne sont pas les prostituées, mais les torskar («ratés» ou «morues» en argot) qui sont appréhendés. Et pour les Suédois, le bilan est largement positif: selon un rapport publié en 2011 pour le gouvernement, la prostitution de rue a baissé de moitié. 1 800 affaires ont été recensées les dix premières années. Près de 300 condamnations ont été prononcées, des amendes en général inférieures à 2000 euros, proportionnelles aux revenus du client. En 2011, la loi a encore été durcie: les condamnations peuvent aller jusqu'à un an de prison. Mais aucun torskar n'a encore été incarcéré.

Une partie des prostituées dans la clandestinité

Grâce à la loi, se félicitent les Suédois, c'est surtout la mentalité qui a évolué: en 1996, seul un tiers de la population se déclarait favorable à la pénalisation des clients. En 2008, ils étaient plus des deux tiers. Aucun indice ne laisse accroire un regain de violences. «Selon les prostituées, il y en a même beaucoup moins qu'à l'étranger, souligne Simon Häggström, chef de la brigade antiprostitution de Stockholm. Car elles savent qu'au moindre problème, elles peuvent nous appeler.» En outre, la loi aurait, selon la police, canalisé la criminalité organisée… qui préfère s'installer dans les pays voisins.

Selon une étude de 2008, il y aurait en Suède quelque 300 personnes se prostituant dans les rues, et 350 par l'intermédiaire d'Internet. C'est quatre fois moins qu'en 1995. Et surtout dix fois moins qu'au Danemark voisin, où la prostitution est légale. Certes, comme le martèlent ses détracteurs, cette loi a sans doute fait basculer une partie des prostituées dans la clandestinité. La prostitution est également passée sur Internet. «On ne peut pas dire que c'est un effet pervers de la loi: aujourd'hui, tout le monde est connecté!, lance un policier. Si un client peut trouver une escort girl sur Internet, nous aussi…»

La Norvège et l'Islande ont suivi l'exemple de leur voisin scandinave. Quant à la Suisse, l'un des rares pays à admettre la prostitution dès 16 ans, elle vient aussi de décider de pénaliser les clients, mais seulement ceux qui ont recours aux services d'adolescents de 16 ou 17 ans. Ces clients seront passibles d'une peine de prison de trois ans maximum.

Le Figaro
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Mer 18 Sep 2013, 13:36

EXPRESS 18 sept. 2013
par Mylène Vandecasteele

Le gouvernement français travaille sur un projet de loi pour punir les clients des prostituées



En France, le gouvernement socialiste travaille sur ​​un projet de loi qui créera un « délit de recours à la prostitution ». Les clients des prostituées auront à payer une amende qui pourra aller jusque 1.500 euros lorsqu’ils seront pris sur le fait. Ceux qui auront été surpris à commettre cette infraction à plusieurs reprises seront contraints de suivre une formation de sensibilisation.


Jusqu’à présent, en France, c’étaient les prostituées qui étaient susceptibles d’être poursuivies par la justice pour le délit de racolage. La criminalisation des clients proposée par ce projet de loi constitue donc un revirement par rapport au point de vue pris initialement. Les prostituées qui s’inquiètent de cette proposition ont manifesté mardi leur mécontentement devant l'Assemblée nationale à Paris.

La ministre du droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, avait annoncé son intention d'éradiquer la prostitution au début de cette année. Le président François Hollande l’avait aussi exprimé pendant sa campagne électorale.

La députée PS de l'Essonne, Maud Olivier, qui est à l’initiative de ce projet, se réfère à la Suède, où une approche semblable aurait réduit de moitié le nombre de prostituées. En Suède, les clients de prostituées pris en flagrant délit sont sanctionnés en fonction de leur salaire et ils risquent jusqu'à 1 an prison. Cependant, aucun Suédois n’a encore jamais été incarcéré.

Le Strass (Syndicat du travail sexuel) critique cette nouvelle approche, estimant que les prostituées devront se cacher, et qu'elles seront plus vulnérables à la violence. En Suède, la prostitution de rue s’est souvent déplacée sur internet, a affirmé un porte-parole de Strass. Le crime organisé lié à la prostitution en Suède a migré vers les pays voisins.

Sylvie Chaperon de l'Université de Toulouse partage leur opinion : «Il est très compliqué d’établir la preuve du délit, car il faudrait arriver au moment même de la transaction financière pour cela. Et cette loi pourrait pousser les prostitués à aller dans des zones périurbaines, ce qui entraînerait l’isolement, et pourrait être créateur de violence », dit-elle.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Prostitution   Mer 18 Sep 2013, 20:06

Express a écrit:
Les clients des prostituées auront à payer une amende qui pourra aller jusque 1.500 euros lorsqu’ils seront pris sur le fait.
ça promet !
Revenir en haut Aller en bas
Jeff_



Masculin Messages : 107
Inscription : 01/05/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Mer 18 Sep 2013, 21:29

C'est clair ça promet ^^
Encore une fois, nos politiques essayent de traiter les conséquences plutôt que les causes du
problème...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 07:04

Mais... la demande du client est une grande partie des causes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 07:23

Cécile a écrit:
Mais... la demande du client est une grande partie des causes !
Bonjour Cécile , ce que tu dis est bien vrai cependant il faudrait revenir à un vieux dicton qui dit , " soigne ton mari de la bonne manière avec le ventre et le bas du ventre " en amour à l'heure actuel il n'y a que le sexe qui compte et même la perversion , les jeunes et moins jeunes n'apprennent plus à ce connaître de la bonne manière sans sexe immédiat , et ils se sautent dessus comme une mouche sur du miel ,la prostitution est une possibilité pour l'homme non satisfait de ce soulager et de ne pas commettre de viol .scratch 
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9342
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 08:42

Les articles cités ne me permettent pas de déterminer si c'est la prostitution elle-même qui est interdite ou si c'est la réponse positive du client au racolage .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 08:59

boulo a écrit:
Les articles cités ne me permettent pas de déterminer si c'est la prostitution elle-même qui est interdite ou si c'est la réponse positive du client au racolage .
Bonjour Boulo tu es très fin dans tes réponses , tu sais aussi bien que moi que la prostitution a toujours existé que faire ??? , peut-être éduquer les enfants avec plus de respect de l'autre , mais à l'adolescence nos braves petits tôt ou tard iront goûter au fruit défendu Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 10:12

mettre des amendes aux "clients", je trouve cela très hypocrite. Pour que ce ne le soit pas, il faudrait que ces états disent qu'ils déclarent la guerre à tous les vices, et que ce soit une position morale, officielle.

Or ce n'est pas le cas. Ces états tolèrent, voire organisent, ou se financent avec les vices.

par exemple la suisse: assistantes sexuelles aux handicapées (prostitution), meurtre (euthanasie), drogues dures (salles de shoot), taxes sur les casinos et jeux d'argent, sur l'alcool, le tabac, prosélytisme à sens unique pro-avortement, pro-pilule etc... etc...

En dehors même du champ de la morale, des absurdités sur le plan de la raison:
Pourquoi l'état (ou ses collectivités locales ou son système social) devrait organiser la prostitution pour les personnes considérés comme handicapés et empêcher par des amendes et la traque policière les autres clients ? C'est parfaitement absurde ! Si on considère qu'il est insupportable que les uns sont "dans une misère sexuelle" et ont absolument besoin d'une putain, pourquoi pas les autres ??? Et fréquenter une putain, n'est-ce pas justement la définition même de la misère sexuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3465
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 10:22

Scrogneugneu a écrit:
Et fréquenter une putain, n'est-ce pas justement la définition même de la misère sexuelle ?
Pour le reste je ne sais pas, mais cette remarque me parait très juste.
Quand un homme va aux p*tes, c'est qu'il a vraiment touché le fond d'un point de vu moral.

Moi je propose une autre punition pour le client: Simplement une parution dans le journal officiel de son nom et prénom.
Je pense que ça aurait un effet fort dissuasif.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9342
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 10:31

Je crois que , dans les pays qui sanctionnent le client répondant aux avances de la racoleuse , c'est toujours bien le racolage sur la voie publique qui reste interdit , pas la prostitution en elle-même . Les reportages journalistiques ne le précisent hélas pas . Et comme le laisse entendre Scrogneugneu , cette interdiction n'était que partiellement et partialement appliquée .

En sanctionnant celui qui se laisse racoler , il me semble que l'on viole un principe constitutionnel : " c'est celui qui commet le délit , qui doit être sanctionné " .

Mais il est certain que cette nouvelle mesure sera beaucoup plus efficace , à défaut d'être moins fondée constitutionnellement .

Le problème ( ou l'avantage ? ) , c'est qu'elle sera perçue par l'opinion publique comme une interdiction de la prostitution ( ce que je constate déjà dans le présent topic ) .


Dernière édition par boulo le Jeu 19 Sep 2013, 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 10:43

Ce qui me gène, c'est qu'on ne parle pas des proxénètes et pourtant, la plupart du temps, ce sont eux qui tirent les ficelles et ramassent l'argent Mad 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9342
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 10:52

Exact . La nouvelle mesure va leur compliquer la tâche . Mais le racolage s'est déjà en grande partie transplanté sur internet et l'on peut faire confiance aux proxénètes et aux autorités corrompues , pour trouver la parade .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 11:07

boulo a écrit:
Exact . La nouvelle mesure va leur compliquer la tâche . Mais le racolage s'est déjà  en grande partie transplanté sur internet et l'on peut faire confiance aux proxénètes et aux autorités corrompues , pour trouver la parade .
oui, internet et aussi les petites annonces dans certains journaux...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 12:36

"En sanctionnant celui qui se laisse racoler , il me semble que l'on viole un principe constitutionnel : " c'est celui qui commet le délit , qui doit être sanctionné " ."

Il y a longtemps que ça fonctionne comme ça, en supposant que la prostituée est plus coupable que le client; or, rien n'est moins sûr !

Quand la prostituée est "volontaire", ce qui est assez rare, admettons.

Mais on sait très bien, à moins de vouloir se cacher la face, que de très nombreuses prostituées ont été recrutées via des annonces mensongères, et s'attendaient, en venant en France, à trouver un travail de serveuse . Les clients le savent autant que nous, mais s'en foutent royalement. Seul compte l'assouvissement de leurs besoins...What the fuck ?!? 

L'idée de Hillel est excellente :" Moi je propose une autre punition pour le client: Simplement une parution dans le journal officiel de son nom et prénom.
Je pense que ça aurait un effet fort dissuasif." (Dans le journal local, ce serait encore mieux !)


La prostitution est l'exacte opposée de la chasteté...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9342
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 13:00

Juste , évidemment , chère Cécile . C'est l'éternel dilemme entre la nécessité du formalisme , garant d'une certaine justice , et sa fragilité foncière par suite de la malice des humain-e-s .

Seule la grâce peut permettre de sortir de ce dilemme .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 13:08

Espérance a écrit:
Ce qui me gène, c'est qu'on ne parle pas des proxénètes et pourtant, la plupart du temps, ce sont eux qui tirent les ficelles et ramassent l'argent Mad 
Entièrement d'accord. Si je dis pas de biperies sur les chiffres, plus de 90% des filles sont contraintes et sous la coupe d'un proxénète. Il faut, sur ce dernier, des peines BEAUCOUP plus lourdes, exemplaires et dissuasives (comme dans d'autres domaines). Il n'y a pas 4 chemins pour résoudre le problème.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9342
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 13:25

Alderweireld ( alias Dodo la Saumure ) s'en moque éperdument . Il s'est toujours vanté d'avoir des appuis politiques et de fait , sa condamnation a été relativement légère .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 13:48

Il y a aussi les hôtels qui s'en mettent plein les poches en faisant payer "à la passe"...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 14:53

boulo a écrit:
Alderweireld ( alias Dodo la Saumure )  s'en moque éperdument . Il s'est toujours vanté d'avoir des appuis politiques et de fait , sa condamnation a été relativement légère .
Oui ok évidemment. Smile
Après je suis pas persuadé que les proxénètes avec soutien politiques soient légions non plus...

Si on part du principe que, de toute façon, la sphère politique va dévoyer ce qui pourrait être fait, autant fermer le sujet et on parle d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 15:50

Il est surtout question des prostituées malgré elles, les plus nombreuses; pas des escort-girls de luxe !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9342
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 17:01

Juste . J'ai vu au cinéma , hier , " Foxfire " , l'histoire d'une bande d'adolescentes américaines du début des années 1950 , qui s'organisaient en autodéfense ( précurseuses des Femen ? ) contre les crimes et l'oppression des mâles .

Mais l'histoire finissait mal . Elles devenaient criminelles elles-mêmes , à l'exception de quelques-unes .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 17:19

Citation :
Bonjour Cécile , ce que tu dis est bien vrai cependant il faudrait revenir à un vieux dicton qui dit , " soigne ton mari de la bonne manière avec le ventre et le bas du ventre " en amour à l'heure actuel il n'y a que le sexe qui compte et même la perversion , les jeunes et moins jeunes n'apprennent plus à ce connaître de la bonne manière sans sexe immédiat , et ils se sautent dessus comme une mouche sur du miel ,la prostitution est une possibilité pour l'homme non satisfait de ce soulager et de ne pas commettre de viol .
n'est ce pas à l'homme à apprendre à maîtriser ses ardeurs? la plupart des prostituées le sont parce qu'elles sont dans la misère. parfois elles ont "choisi" ce métier, parce qu'elles ne savent tout simplement pas faire autrement, coincée par des besoins financiers. Alors peut être faudrait il que les hommes expliquent pourquoi ils ne sont pas satisfaits? leur épouse n'est pas assez dispo pour la "bagatelle"? ben oui, mais pourquoi? quelle éducation ont reçu les représentants mâles de la société? combien de personnes âgées qui "osent" parler de "çà" disent en rigolant qu'elles étaient contentes du "vieillissement" de monsieur, parce que compter les mouches au plafond c'est un peu ennuyeux, mais précisant tout de même qu'en fin de compte çà ne durait vraiment pas longtemps. mais bon, autre époque autre temps. aujourdh'ui madame veut aussi tirer quelque chose de l'acte et a décidé de ne plus simuler et de ne plus être hypocrite. alors ben oui, il y a des insatisfaits qui le sont à force de n'avoir jamais pris en considération la "satisfaction" de leur "moitié". combien de fois entendait on parler de telle dame un peu aigrie comme d'une "mal Bai/////sée"? la faute à qui? on se le demande.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 20:00

rebelle a écrit:
n'est ce pas à l'homme à apprendre à maîtriser ses ardeurs?
Oui, mais nous nous laissons parfois aller, et pas juste sur les péchés de la chair.

L'esprit est ardent mais la chair est faible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 20:05

Simon1976 a écrit:
rebelle a écrit:
n'est ce pas à l'homme à apprendre à maîtriser ses ardeurs?
Oui, mais nous nous laissons parfois aller, et pas juste sur les péchés de la chair.

L'esprit est ardent mais la chair est faible.
Coucou à vous tous , nous sommes toujours de très bonne volonté mais bien sûr , cependant nous nous laissons avoir l'homme qui ne ce maîtrise pas , et bien subito presto il tombe dans le panneau et alors c'est le drame .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 20:08

Il nous arrive à tous de chuter sous le poids de notre croix, mais Jésus nous relève. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 20:21

Simon1976 a écrit:
Il nous arrive à tous de chuter sous le poids de notre croix, mais Jésus nous relève. Very Happy
Simon , mais bien sûr que Jésus nous relèves , mais crois-tu que l'épouse qui sait que son mari va voir les prostituées , crois-tu qu'elle pardonnera ??? Rolling Eyes scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 20:26

Si le mari adultère avoue son péché, c'est plus facile de pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 20:52

Simon1976 a écrit:
Si le mari adultère avoue son péché, c'est plus facile de pardonner.
Simon tu es peut-être un mari modèle , mais sache qu'une femme peut pardonner à son mari ses colères , sa mauvaise humeur , de fumer , mais elle pardonnera rarement l'adultère de son mari ( car elle se sentira totalement humiliée ) .
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 21:13

et dans l'autre sens alors, c'est pire, une femme qui va voir ailleurs, soit elle t'aime pas, soit c'est une ...

dans les deux cas, c'est cramé. alors que il y a plein d'hommes qui trompent leur femme, tout en l'aimant.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 22:49

Occitane a écrit:
Simon1976 a écrit:
Si le mari adultère avoue son péché, c'est plus facile de pardonner.
Simon tu es peut-être un mari modèle , mais sache qu'une femme peut pardonner à son mari ses colères , sa mauvaise humeur , de fumer , mais elle pardonnera rarement l'adultère de son mari ( car elle se sentira totalement humiliée ) .
Je ne suis pas marié. Mr. Green 

Il est vrai que l'adultère brise le lien de confiance entre les deux et qu'il est difficile de pardonner mais, comme on dit, rien n'est impossible à Dieu. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 19 Sep 2013, 23:38

Evolution des liens entre prostitution et drogues en France
par Catherine Deschamps

De nombreuses représentations et idées reçues courent sur le monde des travailleuses du sexe. C'est particulièrement vrai en ce qui concerne la consommation de drogues. Catherine Deschamps, chercheuse associée au Laboratoire d'anthropologie sociale de Paris, décrit pour Swaps les liens entre toxicomanie et prostitution.

Il y a près de quinze ans, deux recherches sur la prostitution de rue financées par des agences de lutte contre le sida repéraient deux phénomènes émergents ou ignorés jusqu’alors :
• à Lyon, Daniel Welzer-Lang, Odette Barbosa et Lilian Mathieu1 observaient que près du tiers des personnes qui vendent des prestations sexuelles sur les trottoirs sont des "hommes de naissance" (transgenres, travestis, hommes) ;

• à Paris, Anne Coppel, Lydia Braggiotti et coll.2 alertaient les pouvoirs publics sur les croisements entre prostitution féminine et injection d’héroïne.

Ces deux recherches ont conduit à une reconfiguration du milieu associatif qui encadre la prostitution de rue : les structures de santé communautaire, comme Cabiria à Lyon, le Bus des Femmes à Paris ou Grisélidis à Toulouse, concurrencent depuis lors sur les trottoirs les anciennes associations abolitionnistes, notamment le très catholique Mouvement du Nid ou son équivalent laïque, l’Amicale du Nid.

"Groupe à risque"

L’apparition, en France, des associations de santé communautaire au début des années 1990 s’articule à la médiatisation de la notion de "politique de réduction des risques" dans le contexte du sida et de la toxicomanie. Des organisations voient le jour, dédiées aux dits "groupes à risque" que sont les homosexuels masculins et les consommateurs ou consommatrices de produits illicites. Les populations concernées sont associées au fonctionnement de ces structures et leurs savoirs d’usagers sont reconnus dans le panel des compétences à réunir pour limiter la transmission du VIH. A cette époque, les personnes prostituées, également identifiées comme "groupe à risque", paraissent devoir catalyser les motifs d’inquiétudes : puisqu’une partie est désignée comme étant des hommes à pratiques homosexuelles tandis qu’une autre est pointée comme constituée de femmes injectrices, la prostitution paraît être l’espace du cumul des dangers épidémiologiques. Ce d’autant que les pouvoirs publics s’inquiètent surtout d’une transmission vers les clients, et de là vers la population générale.

Rondes de nuit

Très tôt, Aides monte une antenne mobile pour apporter des préservatifs et du gel aux abords de la Porte Dauphine, bastion des garçons, des travestis et des transgenres prostitués. La vieille association Charonne commence également à tourner de nuit dans les quartiers parisiens où des toxicomanes vendent des prestations sexuelles pour obtenir l’argent de leurs doses. Plus significatif encore, certaines associations abolitionnistes fondent des structures internes où une logique de prévention des risques épidémiologique vient supplanter leur ancienne idéologie tournée vers la prévention de la prostitution. Ainsi, en 1996, au sein de l’Amicale du Nid de Paris, Intermède est créé, qui s’adresse au départ exclusivement aux femmes consommatrices de drogues qui se prostituent, avant d’élargir très vite son champ d’intervention à l’ensemble des personnes qui vendent des services sexuels dans l’espace public.

Les questions de migrations

L’élargissement rapide du domaine d’action d’Intermède n’est nullement une coïncidence. A partir de 1997, une nouvelle modification apparaît dans le paysage français de la prostitution de rue, d’abord à Paris, ensuite dans quelques grandes villes de province. Cette modification tient dans les arrivées de plus en plus massives de 1997 jusqu’à la Loi pour la sécurité intérieure (LSI) de 20033 de jeunes femmes prostituées venues d’Europe de l’Est puis d’Afrique anglophone. Jusqu’à 20044, la dernière enquête qui, portant sur la prostitution, aborde largement la toxicomanie en son sein est celle dirigée par Anne Serre5 en 1995. Ensuite, pendant près de dix ans, on ne sait presque plus rien de la consommation de drogue parmi les personnes qui se prostituent : les questions de migrations viennent peu à peu remplacer celles relatives à l’homosexualité masculine ou à la toxicomanie. Il est vrai qu’à Paris tout particulièrement, l’accroissement exponentiel des jeunes femmes de l’ancien bloc soviétique et des pays d’Afrique en butte à des conflits sanglants noie la présence visible des anciennes consommatrices de produits illicites. Si leur nombre s’est incontestablement réduit en valeur relative, difficile de mesurer s’il a diminué en valeur absolue.
Le changement du décor de la prostitution de rue ne peut toutefois pas à lui seul expliquer le désintérêt scientifique contemporain pour l’articulation entre travail sexuel et drogues. Depuis 1996, l’autorisation de mise sur le marché français de la buprénorphine haut dosage et le développement des programmes de substitution a pu réduire la nécessité, pour les toxicomanes, de se prostituer pour financer les produits. La première question est alors de connaître le profil des toxicomanes qui continuent de recourir à la prostitution pour accéder aux substances. La deuxième question est de comprendre en quoi la prostitution peut conduire à développer secondairement des addictions. Ces deux interrogations sont très insuffisamment documentées à ce jour en France.

Un discours d’exclusion

Lors de la recherche ethnographique de plus de deux ans que je viens de finir sur la prostitution de rue à Paris et en proche banlieue6, il apparaît au minimum que l’injection n’est plus le principal mode d’administration des produits illicites chez les personnes qui vendent des prestations sexuelles. L’inhalation semble plus fréquente, de même que le crack paraît avoir détrôné l’héroïne, surtout pour les plus jeunes générations. En outre, le territoire visible de la prostitution-toxicomane s’est réduit aux boulevards des maréchaux du nord de la capitale, notamment entre les Portes de Clignancourt et d’Aubervilliers. Cette mise à l’écart géographique est significative d’une mise à l’index sociale : la consommation régulière de produits illicites a mauvaise presse dans l’entre-soi de la prostitution. Celles et ceux perçus comme dépendants sont relégués aux confins, au même endroit que ces "jeunes étrangères", décrites par leurs consoeurs françaises, maghrébines ou camerounaises (lesquelles se disent "traditionnelles") comme "misérables", "indignes", "ne respectant pas les règles", "cassant les prix"... et "ne mettant pas de capotes". Ces jugements ne facilitent pas la parole sur l’usage de produits et laissent envisager une sous-déclaration des consommations de la part de celles ou ceux qui se considèrent prostitués avant de se définir toxicomanes. La suspicion de sous-déclaration n’est pas récente : Anne Serre et Anne Coppel l’évoquaient déjà, de même que Stéphanie Pryen7 pour la ville de Lille. Elle s’est simplement accentuée avec l’accroissement du nombre de personnes prostituées entre 1997 et 2003, puis avec la nouvelle répression consécutive de la LSI : l’augmentation de la concurrence, suivie par la politique de nettoyage des trottoirs, a entraîné une rigidification et un durcissement des discours d’exclusion venus de celles ou ceux-là mêmes qui battent le pavé, dessinant des figures de la "bonne prostitué" dont il est malaisé de s’extraire.
Pour autant, les indices continuent de fourmiller, qui indiquent des consommations plus fréquentes que ne le laissent paraître les réponses aux questions directes. Ces consommations n’ont pas exclusivement à voir avec les produits illicites. Ainsi, ces travestis algériens surpris au cours du terrain en train de se piquer aux hormones : les seringues s’échangent et leur contenu, injecté à l’excès, est obtenu sous ordonnance grâce à des médecins peu regardants des doses qu’ils prescrivent et des trafics qu’ils suscitent. Ou encore, ces jeunes Albanaises ou Roumaines conduites d’urgence à l’hôpital et dont l’état n’est pas toujours la seule conséquence de l’alcool ou du cannabis.

Toxicomanie et rapports non protégés

Car contrairement à ce que laisse entendre le glissement des intérêts de la recherche, de la drogue ou de l’homosexualité dans la première partie des années 1990, vers la prétendue misère de la prostitution étrangère ou le retour du proxénétisme à partir de 1997, les deux problématiques n’ont pas nécessairement à être opposées. Certes, les jeunes femmes d’Afrique subsaharienne ne fument presque jamais (à l’inverse de la majorité des autres personnes prostituées), boivent très peu d’alcool, et aucune de celles que j’ai rencontrées ne semblait consommatrice de produits illicites. Mais le tableau est très différent pour les jeunes femmes d’Europe de l’Est ou d’Europe Centrale : cigarettes et alcool font souvent partie de leurs habitudes, de même que le cannabis et, dans certains cas, des substances plus nocives inhalées. Difficile pour autant d’en conclure que, pour elles, les préservatifs soient moins utilisés dans le cadre de leurs rapports sexuels payants. Elles ne se considèrent jamais comme toxicomanes et le préservatif, comme pour la grande majorité des femmes qui s’identifient avant tout comme prostituées, a un double rôle de prévention du sida et de mise à distance de la peau des clients.
Ces derniers, par contre, en raison de la fragilité dans laquelle ils les imaginent, sont prompts à tenter de leur proposer des rapports non protégés contre une augmentation du prix des passes. Ce n’est pas un hasard qu’ils fassent aussi plus souvent ce genre de propositions aux femmes toxicomanes des boulevards des maréchaux des arrondissements nord qu’aux dites "traditionnelles" de l’intérieur de Paris. Dans le cas des quelques femmes ou des hommes qui continuent à avoir des pratiques d’injection et qui se considèrent comme drogués avant de se percevoir comme prostitués, on peut se demander si les risques représentés par la consommation n’écrasent pas les risques compris dans la sexualité, dont la prostitution.

Pistes de recherches

Sur le terrain, c’est dans la population des femmes toxicomanes et dans la population des travestis ou des transgenres que le plus de personnes se déclarent séropositives ou sont dénoncées comme telles par des collègues. En outre, des traditionnelles, anciennes injectrices "planquées", affirment que si les héroïnomanes paraissent aujourd’hui moins nombreuses sur les trottoirs parisiens, c’est en raison d’une réelle hécatombe qui aurait eu lieu dans leurs rangs dans la première partie des années 1990.

Autant de pistes que des recherches futures ont à creuser.



_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 20 Sep 2013, 23:19

Rennes. Deux proxénètes présumés interpellés par la police

(le Télégramme de Brest)

Les policiers de la sûreté rennaise ont mis fin aux agissements de deux ressortissants roumains, poursuivis pour avoir prostitué une jeune fille de leur pays âgée d'une vingtaine d'année.
C'est la première fois depuis bientôt huit ans que de tels faits se produisent dans la capitale bretonne.

Depuis plusieurs semaines, la jeune fille était sous surveillance des enquêteurs. Une voiture venait la déposer dans la journée, devant un abribus de Saint-Jacques de la Lande, non loin de l'échangeur de la rocade sud. Et le soir, après sa journée, la voiture venait la récupérer.

Violences et séquestration

Mercredi, les policiers ont interpellé les occupants de la voiture, deux ressortissants roumains qui s'étaient installés dans le secteur de Liffré, au nord-est de Rennes.
Selon les premiers éléments de l'enquête, les proxénètes présumés se seraient également rendus coupables de viols, de violences et de séquestration sur la jeune fille.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14425
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Prostitution   Sam 21 Sep 2013, 02:24

Prague est hélas la capitale, la plaque tournante des pauvres jeunes filles bernées contraintes de se prostituer et expédiées en plusieurs pays d'Europe!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 13:37

31/10/2013 AFP

Les "343 salauds" enflamment le débat sur la prostitution

En s'autoproclamant les "343 salauds", les signataires d'une pétition au titre provocateur, "Touche pas à ma prostitué", enflamment un débat déjà âpre sur la prostitution, à la veille de l'examen d'une proposition de loi visant notamment à la pénalisation des clients.

"Certains d'entre nous sont allés, vont, ou iront aux +p***+ ? et n'en n'ont même pas honte", déclare la poignée de personnalités - comme l'humoriste Nicolas Bedos, le comédien Philippe Caubère ou le journaliste Eric Zemmour - premiers signataires de l'appel "Tous ensemble, nous proclamons: touche pas à ma prostitué!".

Ils considèrent que "chacun a le droit de vendre librement ses charmes" et disent que "sous aucun prétexte" ils ne se passeraient "du consentement de (leurs) partenaires".

"Ce n'est pas une pétition pour la prostitution mais pour la liberté", résume pour l'AFP un autre signataire, Basile de Koch, alias Bruno Tellene, le mari de Frigide Barjot.

L'appel, publié en novembre dans le magazine Causeur, est né "en se marrant" et "est patronné, parrainé et inventé par une femme avec l'heureux concours de Frédéric Beigbeder", insiste la directrice de la rédaction du mensuel, Elisabeth Levy, fière de la "maternité" du titre des "343 salauds".

Cet intitulé provocateur fait référence au manifeste publié par le Nouvel Observateur en 1971 et signé par 343 femmes qui proclamaient "J'ai avorté" quand l'IVG était encore passible de poursuites.

"Les 343 salopes réclamaient en leur temps de pouvoir disposer librement de leur corps. Les 343 salauds réclament le droit de disposer du corps des autres. Je crois que cela n'appelle aucun autre commentaire", a déclaré mercredi la ministre des Droits des Femmes Najat Vallaud-Belkacem.

Les "343 ringards"

La référence est "abjecte" pour la présidente de l'association Osez le Féminisme. Anne-Cécile Mailfert dénonce "343 mâles dominants qui veulent défendre leur position et continuer de disposer du corps des femmes par l'argent".

Pour le Parti communiste français c'est l'appel de "343 réacs, sexistes et machistes" tandis que l?association Zéro Macho parle de "343 ringards (qui) se battent pour une cause machiste perdue". Le "Touche pas à ma prostitué" traduit "leur mépris pour les femmes dans la prostitution", estime l'association.

L'association SOS Racisme s'est émue mercredi du "détournement désolant" de son slogan "Touche pas à mon pote".

"Alors que Didier François, grand reporter à Europe 1 et inventeur du slogan +Touche pas à mon pote+ est toujours en captivité en Syrie aux côtés de trois autres journalistes français, alors que les figures qui ?uvrent pour l?égalité partout dans le monde sont la cible d'attaques racistes et sexistes, nous ne pourrons tolérer d?être la caution de ce détournement désolant qui n?a pour seul objectif de faire du +buzz+ à moindre effort?", ajoute SOS racisme.

"On n'est pas là pour piétiner la mémoire des féministes, comme elles nous défendons la liberté", soutient pourtant Mme Levy qui insiste sur la notion de "consentement" présente dans le texte.

Mais "comment peut-on (...) revendiquer comme liberté ce qui en fait la bafoue?", interroge Anne Zelensky, présidente de la Ligue du Droit des Femmes. "Dans cette affaire de prostitution, personne n'est en fait libre : ni la prostitué ni le client. A part quelques rares exceptions, la majorité des personnes qui se prostituent le font par contrainte économique ou psychologique (...) Quant au client, il est pris dans un système de relation homme-femme, fondé sur le malentendu et la peur", écrit-elle.

Nicolas Bedos reconnaît lui aussi que la comparaison avec les 343 salopes est "indécente" et "un peu inconséquente". Il "regrette" de s'être associé à l'initiative, mais pour lui, "vouloir abolir la prostitution c'est aussi con que de vouloir abolir la pluie".

Trois quarts des Français (73%) estiment que la lutte contre la prostitution passe par la responsabilisation des clients de prostituées, mais seulement une minorité se prononce pour une amende, selon un sondage TNS Sofres pour le ministère des Droits des femmes, rendu public mercredi.

Une proposition de loi doit être examinée fin novembre. Elle prévoit notamment la création d'une amende de 1.500 euros sanctionnant le recours à la prostitution, doublée en cas de récidive.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 13:52

1500 euros la taxe + le tarif en vigueur, ça fait cher la passe.
Le sexe n'était pas encore taxé, c'est maintenant chose faite. Ce n'était pas les mêmes rigolos qui proposaient des p*** pour les handicapés ? Ah mais, oui, c'est autre chose, c'est un service public !
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 15:59

D'une certaine façon c'est Internet qui a pris le relais de la prostitution féminine ;
C'est pourquoi les politiciens habitués des postures avantageuses qui sont des imposteurs professionnels peuvent se permettre aujourd'hui de jouer les vierges effarouchées Bio ...
Internet n'est rien d'autre aujourd'hui qu'une gigantesque prothèse masturbatoire pour males esseulés qui soignent leurs fantasmes en solitaire à tous les ages .
Si bien que je me demande si ce n'est pas plus humain et pédagogique d'avoir une relation sexuelle tarifée mais réelle en cherchant au maximum à respecter la prestatrice de ce service que de rester seul face à ceux qui ont prostitué leur image pour toujours ; En effet se prostituer sur Internet par son image est infiniment plus grave pour ceux qui le font , car ils vont rester prisonniers de l'image qu'ils ont donné d'eux memes et pourront rarement changer de vie , car sujets à tous les chantages ...
tandis qu'une fille qui a fait ça pour survivre peut changer de vie si elle trouve des personnes assez bonnes et courageuses pour l'aider dans cette entreprise .
D'ailleurs , ne nous leurrons pas , sanctionner le client amènera à la clandestinité comme aux temps de la prohibition de l'alcool et mettra les prostituées encore plus sous la coupe du crime organisé.
La Police et les services de santé ne pourront plus les controler et ce sera la porte ouverte aux pires épidémies de maladies vénériennes incontrolées . de plus se cachant , elles baisseront leurs tarifs et tomberont encore plus dans la misère et les mauvais traitements .
Les Politiciens ça ose tout , c'est meme à ça qu'on les reconnait ...
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 16:49

Hillel31415 a écrit:
Quand un homme va aux p*tes, c'est qu'il a vraiment touché le fond d'un point de vu moral.

Moi je propose une autre punition pour le client: Simplement une parution dans le journal officiel de son nom et prénom.
Je pense que ça aurait un effet fort dissuasif.
Souhaiter une telle violence, c'est un peu toucher le fond d'un point de vue moral également... Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 17:01

Avant de supprimer la prostitution, il faudrait supprimer la misère sexuelle... bon courage...

Je suis favorable à l'idée de punir de mort les viols collectifs et les viols prémédités, mais le sexe de l'homme est ce qu'il est. Aucun animal (sauf les Bonobos) ne correspond à l'homme sur un point : tous suivent des rythmes sexuels, tandis que l'homme a des pulsions continues. C'est un cas particulier...

Il lui faut une aide qui lui corresponde... il n'est pas bon que l'homme soit seul...
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 17:08

La prostitution est le plus vieux métier du monde, mais pas la plus vieille activité humaine qui est plutôt chasseur, cueilleur, pécheur et sage-mère (ce qui a donné les sages-femmes)

Comment un chasseur-cueilleur a-t-il un jour pu payer une femme alors qu'ils vont sans le sou?

Je dirais qu'il a fait valoir pour parole ce qui n'était que du vent, créant une valeur fiduciaire.

Le mal, ce n'est pas la prostituée qui l'a commis... elle fut trompée... par celui qui est Tabou dans cette légende sur le plus vieux métier du monde : l'usurier.

C'est lui le mal et le mâle... C'est lui qui a engendré la luxure, la paresse,... et vous connaissez les autres... toutes ces psychoses dont ne souffrent pas les chasseurs-cueilleurs qui vivent encore aujourd'hui.

L'usure n'est pas un métier et ce n'est donc pas le premier métier... l'usure est un travail : triple pal, qui empale les activités, empale les individus, empale la société.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 18:20

Sebi a écrit:
La prostitution est le plus vieux métier du monde,
Ce n'est pas un métier, c'est une activité de débauche.

Pendant qu'on y est, le trafic de drogue est-il un métier ?
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 20:31

Hihi... J'ai pensé justement à ça entre-temps.

Les interdits, ça ne résout aucun problème. Même Dieu n'a pas su faire respecter un interdit... alors, hein, bon... Mr.Red 

La drogue à mon sens devrait être légalisée complètement, en dehors des produits vraiment trop dangereux (crack, méthamphétamines ou les drogues du style "crocodile"), tout en instaurant un contrôle systématique en enregistrant toutes les quantités échangées.

Cela pour :
- diminuer les recettes du crime organisé, au profit de l'Etat, qui assume les coûts de toute façon et devrait donc encaisser les recettes
- éviter les intoxications
- pouvoir faire intervenir la police ou des services d'accompagnement psychologique s'il est constaté une acquisition excessive.

Pour la prostitution, idem... Elles devraient devenir fonctionnaires.

Mais voilà, les Etats préfèrent faire les autruches par rapport à des demandes... et se font prendre "à revers"...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Prostitution   Jeu 31 Oct 2013, 21:05

Sebi a écrit:
La prostitution est le plus vieux métier du monde,
Non, le plus vieux métier du monde est : guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 07:44

Cécile a écrit:
Non, le plus vieux métier du monde est : guerrier.
Ca fait des millénaires qu'on dit ce que j'ai écrit... et il n'y avait pas de guerres avant. C'est quand s'est affirmé notre côté chimpanzé que l'on s'est mis à faire la guerre, à l'aube du patriarcat amorcé par le "partage du fruit" (les chimpanzés sont patriarcaux et souvent violents, contrairement aux bonobos qui se réconcilient sexuellement)

Mais bon, je sais que le terme "partage" a une connotation négative pour beaucoup ici... Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 07:50

Cécile voulait dire : chasseur. Car dès le début de l'humanité, au paléolithique, l'homme chasse du gibier et cueille des fruits.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 07:58

J'avais plus ou moins deviné... "guerrier", si on le définit comme "celui qui porte une arme" ou "celui qui défend ses proches", c'est archi-archaïque, mais si on le définit comme "celui qui fait la guerre", par contre, c'est beaucoup plus récent.

La plus vieille ethnie du monde, pour ce que j'ai compris des mythes africains, c'est les Khoïsans, qui parlent une langue unique au monde, la seule "langue" à proprement parler, tandis que ce que nous parlons sont des "cordes" ou"gorges", des langages utilisant la pomme d'Adam

Ils ne font pas la guerre et n'ont pas de terme pour "mal" dans leur langue... qui est sans doute la langue que parlait tout le monde avant qu'il n'y ait confusion du langage, une langue beaucoup moins éprouvante pour le système nerveux qui résiste rarement 120 ans à la teneur émotionnelle de nos "langues" qui n'en sont pas...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 08:01

Sebi a écrit:


Ils ne font pas la guerre et n'ont pas de terme pour "mal" dans leur langue... qui est sans doute la langue que parlait tout le monde avant qu'il n'y ait confusion du langage, une langue beaucoup moins éprouvante pour le système nerveux qui résiste rarement 120 ans à la teneur émotionnelle de nos "langues" qui n'en sont pas...
Attention au mythe du "bon sauvage". La jalousie et la haine sont dans le coeur de l'homme, y compris dans la vie tribale ou familiale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 08:05

Prière Khoïsan, adressée aux animaux qu'ils tuent :

X'Angwa, notre Créateur et celui de toutes choses, ne sois pas en colère contre moi. Oui, j'ai tué une de tes créatures, mais ce n'était que pour nourrir ma famille et mes enfants, sans cela voués à mourir de faim. Ce n'est pas par gourmandise que je l'ai fait. Vois : je n'ai pas mangé, même un seul morceau de ma chasse. Ne sois pas en colère, ne me châtie pas, je t'implore. J'ai détruit ta créature par nécessité et non pour céder à mon désir. Ne vois-tu pas que les pièges sont même détendus? Nous ne tuerons plus tant que cette viande nourrit les nôtres. Moi, je m'abstiens du festin pour implorer ta miséricorde

Et il peut être noté qu'ils tuent le gibier en évitant de le blesser trop. Une flèche empoisonnée est tirée, très doucement, pour éviter qu'elle se fiche dans les chairs, puis ils approchent pour la mise à mort quand la bête tombe et lui adressent cette prière...
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 08:07

Dire du mal des Khoïsans, c'est vraiment être ignorant. Plus paisible qu'eux, ça n'existe pas.

Ils n'ont pas de terme pour "mal" dans leur langue et n'en font pas

Ils sont mieux connus sous le nom de Bochimanes ou Bushmen
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Prostitution   Ven 01 Nov 2013, 08:51

Sebi a écrit:
Dire du mal des Khoïsans, c'est vraiment être ignorant. Plus paisible qu'eux, ça n'existe pas.

Ils n'ont pas de terme pour "mal" dans leur langue et n'en font pas

Ils sont mieux connus sous le nom de Bochimanes ou Bushmen
Qu'ils n'aient pas de guerre extérieure, je veux bien vous croire.

Mais qu'ils n'aient pas de guerre intestine (jalousie, haine, envie, rancœur etc.), vous rêvez.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Prostitution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 52 enfants mineurs sauvés d'un réseau de prostitution aux USA
» L'Eglise veut permettre aux femmes d'abandonner la prostitution
» prostitution chez les singes...
» La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution
» Racisme, prostitution : le calvaire des nonnes africaines au Vatican

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: