DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La France, l'Etat et le lobby industriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 09:46

http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/good-morning-business/desintoxication-l-obsession-industrielle-augustin-landier-gmb-09-09-145256/

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 10:18

Landier a raison.

Mais il suffit de lire Bastiat qui explique que les biens n'ont de la valeur que parce qu'il y a du travail derrière.

L'air, par exemple, ne vaut rien parce qu'aucun travail n'est nécessaire à sa production.

La houille, lorsque personne n'allait la chercher, ne valait rien.

Bref, les hommes sur les marchés ne s'échangent que des services. Lorsqu'on achette une table, on achette le travail du sylviculteur, le travail de l'ébénistes, le travail du livreur, etc.

La distinction production de bien/ production de service est donc absurde.



Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.


Troisième remarque, les primes à l'exportation sont l'une des plus grosses excroqueries imaginables. Dans ce cas, l'Etat vole l'argent que contribuable dans le but que les étrangers puissent acheter les produits des producteurs français moins cher. Par l'impôt, le contribuable aide les étrangers à s'enrichir. Cela équivaut à donner de l'argent à aux étrangers.

Le plus drôle (triste ?) la dedans, c'est que Marine LEPEN soutient les primes à l'exportation et donc l'enrichissement des étrangers avec l'argent des français.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 11:48

Attention cet homme est dangereux!!!

Frédéric Bastiat....

Dans les années 1820, il entre dans la franc-maçonnerie

Élu député des Landes en 1848 à l'Assemblée constituante, il est réélu en 1849. Soutien du pouvoir en place, il se range aux côtés de Cavaignac. Il goûte peu aux questions de politique pure pour ne s'intéresser qu'à l'économie : à l'Assemblée, il devient vice-président de la commission des finances. Siégeant à gauche..../.... il n'a de cesse de combattre le protectionnisme et le socialisme Drôle d'homme de gauche???

A méditer par les libertariens....« Il y a trop de grands hommes dans le monde; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l'humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s'occuper d'elle » — Frédéric Bastiat, La Loi (1850). Méditez ça les Fabry, SJA...

Il déclare à propos de la législation interdisant le droit de grève : « Vous avouez vous-mêmes que, sous l’empire de votre législation, l’offre et la demande ne sont plus à deux de jeu, puisque la coalition des patrons ne peut pas être saisie, et c’est évident : deux, trois patrons déjeunent ensemble, font une coalition, personne n’en sait rien. Celle des ouvriers sera toujours saisie puisqu’elle se fait au grand jour » Eh oui et c'est comme ça que le libre échange se pervertit.

Bastiat a une vision minimaliste de l’État, qui doit seulement assurer la justice et la sécurité et laisser les individus interagir librement : « Veiller à la sécurité publique, administrer le domaine commun, percevoir les contributions, Donc des fonctionnaires, des lois, des impôts, de la spoliation légale, de la corruption.... Bref des idées bien inutiles qui ne changent rien aux réalités du monde... juste un petit boutiquier qui s'est poussé du col... avec ne soyons pas méchant plus que nécessaire quelques mérites.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 12:02

SJA a écrit:
Landier a raison.

Mais il suffit de lire Bastiat qui explique que les biens n'ont de la valeur que parce qu'il y a du travail derrière.

Voir ci-dessus... commencez donc par lire l'Organon de Xénophon... Bastiat n'a rien inventé.

L'air, par exemple, ne vaut rien parce qu'aucun travail n'est nécessaire à sa production.

C'est pour ça que vos idées "en l'air".... valent pas grand chose non plus.

Bref, les hommes sur les marchés ne s'échangent que des services. Lorsqu'on achète une table, on achète le travail du sylviculteur, le travail de l'ébénistes, le travail du livreur, etc. La distinction production de bien/ production de service est donc absurde.

Non c'est juste une distinction comptable

Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.

Ce qui permettra de créer de nouveaux produits donc des emplois, donc du revenu... Ca ne légitime pas les subventions ça montre seulement qu'elles ne sont pas forcément inutiles.

Troisième remarque, les primes à l'exportation sont l'une des plus grosses escroqueries imaginables. Dans ce cas, l'Etat vole l'argent que contribuable dans le but que les étrangers puissent acheter les produits des producteurs français moins cher. Par l'impôt, le contribuable aide les étrangers à s'enrichir. Cela équivaut à donner de l'argent à aux étrangers.

Non ces primes ne sont pas destinées à financer les consommateurs étrangers mais les entreprises bénéficiaires qui peuvent ainsi développer leurs investissement et ainsi maintenir ou créer de l'emploi. Même remarque que ci-dessus. De même que les producteurs étrangers alignent à l'export leurs prix sur ceux du marché français les producteurs français font de même sur les marchés étrangers. Note la concurrence n'est pas seulement celle des producteurs mais c'est aussi celle des équivalences de services rendus par les produits mis sur le marché...

Le plus drôle (triste ?) la dedans, c'est que Marine LEPEN soutient les primes à l'exportation et donc l'enrichissement des étrangers avec l'argent des français.

Pas étonnant de qui n'a pas inventé l'eau chaude mais feint de l'avoir organisée. Et pour pas être trop désagréable... elle peut pas tjrs dire des c...ries.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 18:30

adamev a écrit:
Attention cet homme est dangereux!!!

Frédéric Bastiat....

Dans les années 1820, il entre dans la franc-maçonnerie

Élu député des Landes en 1848 à l'Assemblée constituante, il est réélu en 1849. Soutien du pouvoir en place, il se range aux côtés de Cavaignac. Il goûte peu aux questions de politique pure pour ne s'intéresser qu'à l'économie : à l'Assemblée, il devient vice-président de la commission des finances. Siégeant à gauche..../.... il n'a de cesse de combattre le protectionnisme et le socialisme Drôle d'homme de gauche???

Il n'y a pas d'idées de droite et d'idées de gauche. Là encore voyez : http://www.contrepoints.org/2013/04/05/120594-gauche-droite-de-quoi-il-sagit-vraiment-et-pourquoi-les-liberaux-gagneraient-a-le-comprendre

A méditer par les libertariens....« Il y a trop de grands hommes dans le monde; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l'humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s'occuper d'elle » — Frédéric Bastiat, La Loi (1850). Méditez ça les Fabry, SJA...

On l'a médité et intégré : les libertariens ne veulent nullement régenter l'humanité. Au contraire, ils veulent que personne ne régente personne, que tout le monde foute la paix à tout le monde... contrairement à vous, le socialiste.


Il déclare à propos de la législation interdisant le droit de grève : « Vous avouez vous-mêmes que, sous l’empire de votre législation, l’offre et la demande ne sont plus à deux de jeu, puisque la coalition des patrons ne peut pas être saisie, et c’est évident : deux, trois patrons déjeunent ensemble, font une coalition, personne n’en sait rien. Celle des ouvriers sera toujours saisie puisqu’elle se fait au grand jour » Eh oui et c'est comme ça que le libre échange se pervertit.

Bastiat décrivait justement un système, celui de la démocratie censitaire au cens très élevé, qui ne laissait pas la liberté syndicale mais dans lequel le gouvernement était un syndicat patronal.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 18:33

adamev a écrit:


Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.

Ce qui permettra de créer de nouveaux produits donc des emplois, donc du revenu... Ca ne légitime pas les subventions ça montre seulement qu'elles ne sont pas forcément inutiles.

Sophisme économique. L'argent que vous utilisez pour subventionner, vous avez d'abord dû le prélever. Si vous ne l'aviez pas prélevé, il aurait tout pareil servi à créer des produits, des emplois, des revenus... simplement ce n'est pas l'Etat et ses agents qui auraient décidé lesquels. Le système que vous soutenez revient à arroser une plante avec l'eau aspirée dans le pot en prétendant que c'est à vous qu'elle doit sa croissance.


Troisième remarque, les primes à l'exportation sont l'une des plus grosses escroqueries imaginables. Dans ce cas, l'Etat vole l'argent que contribuable dans le but que les étrangers puissent acheter les produits des producteurs français moins cher. Par l'impôt, le contribuable aide les étrangers à s'enrichir. Cela équivaut à donner de l'argent à aux étrangers.

Non ces primes ne sont pas destinées à financer les consommateurs étrangers mais les entreprises bénéficiaires qui peuvent ainsi développer leurs investissement et ainsi maintenir ou créer de l'emploi. Même remarque que ci-dessus.

En effet, remarque aussi sophistique que ci-dessus.
[/quote]

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 19:26

adamev a écrit:
SJA a écrit:


Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.
Ce qui permettra de créer de nouveaux produits donc des emplois, donc du revenu... Ca ne légitime pas les subventions ça montre seulement qu'elles ne sont pas forcément inutiles.

"Pas forcément inutile".

J'adore. Vous devriez rajouter : "Et puis si elle sont inutiles voir franchement néfastes, ce n'est pas grave, ce n'est pas de mon argent qu'il s'agit".

Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 19:45

ben SJA c'est forcément un peu son argent aussi quelque part, il a probablement 2x ton âge, donc il a probablement 2x plus cotisé et été taxé que toi. Sauf que toi, t'auras pas de retraite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 23:10

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:


Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.

Ce qui permettra de créer de nouveaux produits donc des emplois, donc du revenu... Ca ne légitime pas les subventions ça montre seulement qu'elles ne sont pas forcément inutiles.

Sophisme économique. L'argent que vous utilisez pour subventionner, vous avez d'abord dû le prélever. Si vous ne l'aviez pas prélevé, il aurait tout pareil servi à créer des produits, des emplois, des revenus... simplement ce n'est pas l'Etat et ses agents qui auraient décidé lesquels. [/b]


On sait depuis longtemps que cette affirmation est assez largement fausse. Ce qui ne sert pas à créer de la richesse sert à créer des bas de laine et/ou à spéculer.


Troisième remarque, les primes à l'exportation sont l'une des plus grosses escroqueries imaginables. Dans ce cas, l'Etat vole l'argent que contribuable dans le but que les étrangers puissent acheter les produits des producteurs français moins cher. Par l'impôt, le contribuable aide les étrangers à s'enrichir. Cela équivaut à donner de l'argent à aux étrangers.

Non ces primes ne sont pas destinées à financer les consommateurs étrangers mais les entreprises bénéficiaires qui peuvent ainsi développer leurs investissement et ainsi maintenir ou créer de l'emploi. Même remarque que ci-dessus.

En effet, remarque aussi sophistique que ci-dessus.

En effet bas de laine ou spéculation
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 23:11

Scrogneugneu a écrit:
ben SJA c'est forcément un peu son argent aussi quelque part, il a probablement 2x ton âge, donc il a probablement 2x plus cotisé et été taxé que toi. Sauf que toi, t'auras pas de retraite Very Happy
Vous lisez dans le marc de café???
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 23:13

SJA a écrit:
adamev a écrit:
SJA a écrit:


Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.
Ce qui permettra de créer de nouveaux produits donc des emplois, donc du revenu... Ca ne légitime pas les subventions ça montre seulement qu'elles ne sont pas forcément inutiles.

"Pas forcément inutile".

J'adore. Vous devriez rajouter : "Et puis si elle sont inutiles voir franchement néfastes, ce n'est pas grave, ce n'est pas de mon argent qu'il s'agit".
Remarque imbécile. Dieu merci il y a des millions de gens qui ne vous ressemblant pas ont une conscience citoyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 23:29

[quote="adamev"][quote="Philippe Fabry"]
adamev a écrit:


Deuxième remarque, les primes au développement sont une escroquerie (une de plus!) contre contribuable à qui l'Etat vole l'argent pour le donner à des entreprises qui vont développer des brevets qu'elle exploiteront à leur seul profit.

Ce qui permettra de créer de nouveaux produits donc des emplois, donc du revenu... Ca ne légitime pas les subventions ça montre seulement qu'elles ne sont pas forcément inutiles.

Sophisme économique. L'argent que vous utilisez pour subventionner, vous avez d'abord dû le prélever. Si vous ne l'aviez pas prélevé, il aurait tout pareil servi à créer des produits, des emplois, des revenus... simplement ce n'est pas l'Etat et ses agents qui auraient décidé lesquels. [/b]


On sait depuis longtemps que cette affirmation est assez largement fausse. Ce qui ne sert pas à créer de la richesse sert à créer des bas de laine et/ou à spéculer.

Ce que vous dites est idiot.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 23:46


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Dim 15 Sep 2013, 23:56

Fabry .... seriez pas un peu stalinien sur les bords????
Vous manquez tellement d'arguments que vous en soyez réduit à l'insulte???
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 09:13

Scrogneugneu a écrit:
ben SJA c'est forcément un peu son argent aussi quelque part, il a probablement 2x ton âge, donc il a probablement 2x plus cotisé et été taxé que toi. Sauf que toi, t'auras pas de retraite Very Happy
En 1950, il y avait 1 retraité pour 7 actifs.

Aujourd'hui, il y a 1 retraité pour 3 actifs.

Mais oui adamev a cotisé si cela vous fait plaisir de le dire.

En 1950 les prélèvements étaient de 30% du PIB aujourd'hui ils sont à 58%.

Mais oui adamev a été taxé, si cela vous fait plaisir de le dire.


Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 09:15

adamev a écrit:

Remarque imbécile. Dieu merci il y a des millions de gens qui ne vous ressemblant pas ont une conscience  citoyenne.
C'est quoi avoir une conscience citoyenne ?

Etre favorable au vol institutionnalisé ?

Non, avoir une conscience citoyenne, c'est souhaitez que le principe de non agression guide tous les choix politiques.

Ce faisant, j'en conclus que vous n'avez pas de conscience citoyenne puisque vous ne soutenez pas le principe de non agression au sein de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 09:59

adamev a écrit:
Fabry .... seriez pas un peu stalinien sur les bords????
Vous manquez tellement d'arguments que vous en soyez réduit à l'insulte???
Non, ce que vous dites est authentiquement idiot (notez que je n'ai pas dit que vous êtes idiot vous-même), car le bas de laine comme la spéculation ont leur utilité économique, permettent à des individus de garantir leur autonomie sans se mettre à la charge de la collectivité et aux entreprises en activité d'assurer leurs risques. S'ils ne créent pas directement de richesse ils sont promesse d'une création de richesse future ou protection contre la destruction d'une richesse actuelle.


Sur l'utilité du bas de laine : http://www.contrepoints.org/2013/08/13/134518-la-thesaurisation-nest-pas-un-mal
Sur l'utilité de la spéculation : http://www.contrepoints.org/2012/03/22/74143-speculation-speculateurs-finance-marches-bourse

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 10:56


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 11:01

Il me semblait qu'il ne fallait pas tenir compte uniquement du ratio actifs/retraités mais aussi de la productivité des actifs, qui a augmenté. 2 actifs d'aujourd'hui = 3 actifs de 1983.
Le ratio actifs/retraités pourrait également changer dans un autre sens (papy boom limité dans le temps et l'augmentation de la durée de vie a des limites également).
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 11:11

Je n'ai pas souvenir d'avoir écrit que thésauriser était un mal ou condamnable???
Sauf qu'il est facile de le faire quand on a les moyens de ne pas tout dépenser en consommation.
50 euros sur un salaire de 1000 c'est pas la même chose que 50 euros sur un salaire de 5000. Dans un cas ça peut être une paire de chaussure pour un gamin... dans l'autre c'est un CD de jeu ou un livre.
De même spéculer pour spéculer n'est pas la même chose que spéculer en investissant dans des entreprises performantes ou porteuses de produits nouveaux.

En ce qui concerne les taxes (impôts, ss, retraite...) quand j'ai commencé à contribuer ça représentait environ 1 mois de salaire. Aujourd'hui ces prélèvements représentent toujours environ 1 mois de revenus. Au début j'étais sur une base de 60 heures semaine quand j'ai pris ma retraite ce n'était plus que 37h.

Avoir une conscience citoyenne c'est considérer qu'on appartient à une collectivité qui a derrière elle une longue et belle histoire dont il y a lieu d'être fier (surtout quand on y a un peu contribué), aux charges de laquelle on trouve normal de contribuer en sachant que le système n'est pas parfait mais en militant pour l'améliorer (plutôt que geindre des yaqu'à sans prendre de risque).
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 11:13

Philippe Fabry a écrit:
Comparatif des taux d'imposition
Qu'est-ce que vous attendez pour vous expatrier... vous avez vu comme est vaste le monde????
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 11:34

adamev a écrit:
Je n'ai pas souvenir d'avoir écrit que thésauriser était un mal ou condamnable???
Sauf qu'il est facile de le faire quand on a les moyens de ne pas tout dépenser en consommation.


Si, vous avez écrit qu'il valait mieux que l'argent soit ponctionné pour être donné à des entreprises comme subventions plutôt que de partir dans des bas de laine. C'est bien pour cela que j'ai dit que c'était idiot.


En ce qui concerne les taxes (impôts, ss, retraite...)  quand j'ai commencé à contribuer ça représentait environ 1 mois de salaire. Aujourd'hui ces prélèvements représentent toujours environ 1 mois de revenus. Au début j'étais sur une base de 60 heures semaine quand j'ai pris ma retraite ce n'était plus que 37h.

Personnellement je touche le salaire médian (1650 € nets) et les prélèvements avant impôts à eux seuls (charges salariales et patronales) me coûtent en fait 1100 euros, mon salaire complet (brut+ charges patronales) étant en réalité de 2750 euros. Si vous calculez les 1100 € que l'on me prend par mois pour ss, retraite, etc. cela fait à l'année 13200 €, soit pas un mais près de cinq mois de salaire complet. Et si vous ajoutez à cela le seul impôt sur le revenu, on arrive à cinq mois et demi de salaire. Déjà c'est raide. Alors en ajoutant taxe d'habitation, redevance télé, TVA, TIPP, j'en arrive à travailler uniquement pour la collectivité plus de la moitié de l'année.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com


Dernière édition par Philippe Fabry le Lun 16 Sep 2013, 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 11:35

adamev a écrit:
Tu considères que l'impôt et les prélèvements sociaux sont un vol d'état opéré sur les citoyens... Refuse aussi ses financements et sa protection sociale
On aimerait bien cher adamev !!

Mais l'Etat ne nous laisse pas le choix. Les français sont physiquement obligés de payer les impôts illégitimes ainsi que la sécurité sociale.

Je ne demande que cela moi : pouvoir refuser les cotisations et la protection sociale.



Je ne demande que cela de pouvoir ne payer ma part que sur la défense nationale, la police et la justice et que tout le reste dépendante d'une participation volontaire contre financement.


Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 16 Sep 2013, 15:53

SJA a écrit:
Scrogneugneu a écrit:
ben SJA c'est forcément un peu son argent aussi quelque part, il a probablement 2x ton âge, donc il a probablement 2x plus cotisé et été taxé que toi. Sauf que toi, t'auras pas de retraite Very Happy
En 1950, il y avait 1 retraité pour 7 actifs.

Aujourd'hui, il y a 1 retraité pour 3 actifs.

Mais oui adamev a cotisé si cela vous fait plaisir de le dire.

En 1950 les prélèvements étaient de 30% du PIB aujourd'hui ils sont à 58%.

Mais oui adamev a été taxé, si cela vous fait plaisir de le dire.


Non mais c'est clairement du f... de g..., et même de l'indécence de se gargariser d'un système dont certains ont bien entendu profité; système qui ne pouvaient fonctionner que par une fuite en avant et une hypothèque sans cesse grandissante sur les générations suivantes, qui vous remercient du paquet cadeau. Doivent-elles, en plus, s'extasier sur le ruban ?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mer 18 Sep 2013, 11:28

Demain, on rase gratis.


Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mer 18 Sep 2013, 13:07

SJA a écrit:
Demain, on rase gratis.
Nicolas Doze ?
Il est surement "inféodé au grand capital"
Les chiffres des impôts et des dépenses publiques ?
"On peut leur faire dire ce que l'on veut"
Les pays bas ?
"C'est des cons, ils ont rien compris"
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mar 01 Oct 2013, 11:15


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mar 01 Oct 2013, 15:11

En 1950, il y avait 1 retraité pour 7 actifs.... Aujourd'hui, il y a 1 retraité pour 3 actifs.

Ca prouve simplement que la compétitivité et la productivité du système sont élevées.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mar 01 Oct 2013, 15:12

Philippe Fabry a écrit:
...
Cela serait drôle si ce n'était pas vrai... Wink 
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mar 01 Oct 2013, 16:11

adamev a écrit:
En 1950, il y avait 1 retraité pour 7 actifs.... Aujourd'hui, il y a 1 retraité pour 3 actifs.

Ca prouve simplement que la compétitivité et la productivité du système sont élevées.
Ce que vous dites serait vrai s'il n'y avait pas de dette.

Et ce serait juste si les retraités d'hier percevaient autant que ceux d'hier et que les actifs de tous temps étaient ponctionné à la même hauteur.



Mais de quoi avez vous peur adamev.

Si la sécurité sociale est le meilleur système, les gens vont y adhérer spontanément. Pourquoi donc maintenir le caractère obligatoire de ce système d'assurance si c'est le meilleur, le succès n'est-il pas garanti ?



A moins que ......

Les forumeurs n'ignorent pas que les députés et sénateurs ont également un système de retraite propre.  Mais comme par hasard, ils n'ont pas choisi votre système de répartition tant aimé mais un bon vieux système de capitalisation.

C'est drôle ça ! Il ne s'appliquent pas à eux même le système par répartition qui n'a d'après eux n'a que des avantages pour qui y souscrit.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Mar 01 Oct 2013, 16:16

SJA a écrit:
Les forumeurs n'ignorent pas que les députés et sénateurs ont également un système de retraite propre.  Mais comme par hasard, ils n'ont pas choisi votre système de répartition tant aimé mais un bon vieux système de capitalisation.

C'est drôle ça ! Il ne s'appliquent pas à eux même le système par répartition qui n'a d'après eux n'a que des avantages pour qui y souscrit.
Tout comme ils ne confient pas leurs enfants à l'école publique, etc, la liste est longue.
"L"idéologie c'est bien, mais pour les autres."
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La France, l'Etat et le lobby industriel   Lun 07 Oct 2013, 10:32

Une France bloquée par le capitalisme de connivence

Publié le 7/10/2013

Le capitalisme de connivence est destructeur d'opportunités, de richesses, d'emplois et d'adhésion républicaine, comme l'a très bien montré l’émission Capital de M6 hier soir. Réaction à chaud.

Par Vincent Bénard.



Deux émissions de télévision sont venues cette semaine ajouter un peu plus à l’écœurement du simple citoyen que je suis, quand bien même je suis déniaisé depuis longtemps quant à la pourriture de notre classe politique.

Mercredi, c'est "Cash Investigation" qui montrait comment syndicats, patronats et partis politiques détournaient sans vergogne une grande part de l'argent de la formation professionnelle de son but initial.

Hier soir, c'est "Capital" qui s'est attaqué aux lobbys qui sclérosent la France. J'ai raté le début, mais la seconde moitié valait son pesant de vomissures.

Un exemple : un entrepreneur fonde dans le sud de la France un service de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur) low cost. La boite s'appelle EasyTake et semble connaître un franc succès au démarrage. Panique des taxis qui vont réussir à couler le concurrent... avec l'aide du ministère de l'intérieur qui va changer deux fois la loi, par peur d'une grève des taxis :
◾Une première fois pour imposer une longueur minimale des véhicules, de 10cm supérieure aux 4m40 choisis par Easytake. Celui-ci est obligé de renouveler sa flotte de véhicules. On peine à comprendre pourquoi un véhicule de 4m40 serait impropre au transport de passagers payants...
◾Comme l'intrus n'a pas renoncé, le lobbying des taxis fait, un peu plus tard, changer la puissance minimale du moteur obligatoire. EasyTake doit jeter l'éponge, ne pouvant pas renouveler deux fois en 6 mois sa flotte. Faillite, investisseurs ruinés, 20 chauffeurs à pôle emploi.

Il s'agit d'un "petit scandale ordinaire" du capitalisme socialisé, ou "capitalisme de connivence". Un entrepreneur a été spolié, ruiné, par la complicité d'un syndicat de taxis puissant et de l’État.

Bien sûr, cet entrepreneur ne peut en aucun cas espérer obtenir une quelconque réparation du braquage, pardon, du préjudice subi, de la part de ceux qui ont manigancé sa perte. Le vol légal parfait. L'histoire ne dit pas si le ministre qui a cédé sous la menace des taxis n'a pas, en contrepartie de sa bonne composition, reçu quelque compensation. Je n'en serai pas outre mesure surpris. Mais qu'importe : aucun acteur de ce massacre législatif ne sera jamais inquiété.

Une boite qui offrait un service utile à un prix inférieur à celui de ses concurrents est morte. Ce n'est évidemment pas le drame du siècle. Mais on imagine sans peine que chaque année, plusieurs dizaines de petits nouveaux entrants qui tentent de bousculer tel ou tel lobby établi se font casser les reins.

Ce n'est pas qu'un problème économique. C'est le signe que notre État de droit est en train de mourir.

La dernière partie de l'émission a présenté quelques moyens par lesquels des lobbyistes professionnels, mandatés par tel ou tel groupe d'intérêt, faisait passer auprès de l'assemblée des amendements favorables à leur point de vue. L'envers du décor, en quelque sorte. Un amendement sur deux serait en fait préparé par des officines spécialisées, qui fourniraient les députés en amendements prêts à voter.

Rappelons que tout ceci n'a rien à voir avec le libéralisme, car évidemment, il se trouvera toujours quelques gauchistes pour affirmer le contraire. Les libéraux sont pour la compétition. Pour que les modèles de business nouveaux et efficaces remplacent les anciens. Ils sont contre l'usage de la force réglementaire ou fiscale de l’État pour privilégier untel ou untel. Ce qui se passe en France n'a pas vraiment de nom labellisé. Oligarchisme, Kleptocratie, Capitalisme socialisé, de connivence... Quel que soit le nom qu'on lui donne, ce "modèle" d'organisation de société est destructeur d'opportunités, de richesses, d'emplois, et plus encore, d'adhésion républicaine.

Le ras-le-bol des français vis-à-vis de cette concussion permanente dont ils sont les cocus, et le réflexe manichéen des profiteurs de ces prébendes de faire accuser un libéralisme qui n'existe que dans leurs fantasmes, risque de jeter des masses d'honnêtes gens dans les bras de joueurs de pipeau extrémistes, qui se contenteront à leur tour de détourner la force coercitive de l’État au profit de leurs protégés. Et pour que les dénonciateurs se taisent, ils rogneront encore plus sur notre liberté d'exposer leurs turpitudes.

Le seul moyen d'en finir est de retirer à l’État le pouvoir d'accorder des privilèges. En 1905, nous séparions la religion de l’État. De la même façon, nous avons aujourd'hui besoin d'une grande loi de séparation du capitalisme et de l’État, voire d'une VIème république vraiment libérale.
Revenir en haut Aller en bas
 
La France, l'Etat et le lobby industriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bisphénol A jugé sans danger par l’autorité européenne afin de satisfaire le lobby industriel
» Etat limite
» L'Etat de stress post-traumatique (ESPT)
» HÉNIN de CUVILLIERS - COLONEL - ETAT-MAJOR -
» Jhana (Etat méditatif de profonde sensibilité)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: