DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 17:57

Cécile a écrit:
"Dans un Etat de droit celui qui ne paye pas l'impôt n'a pas à attendre protection des autres."


A part les clochards SDF, tout le monde paie des impôts.

Il ne faut pas oublier la TVA, qui concerne tout le monde et aussi les plus pauvres. D'ailleurs, en pourcentage, j'aimerais bien savoir s'ils ne seraient pas les plus imposés ?...
Il y a de la TVA sur le litron de rouge que s'offrent les clochards de temps à autre.

Pour le reste, la question du poids de la TVA sur les revenus les plus modestes peut en effet conduire à des discussions sans fin...

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:22

Lebob a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
 Et comme expérience socialiste qui a laissé tout le monde de l'époque dans la purée, vous avez aussi l'Empire romain, qui était pas mal aussi.  
Considérer l'empire romain comme socialiste témoigne d'un biais idéologique certain.  Faudra expliquer aux esclaves - sur lesquels était basée tout l'économie -  qu'ils travaillaient pour des socialistes...

Le socialisme c'est l'esclavage, précisément. C'est pourquoi à partir du règne d'Auguste la situation des hommes libres ne cessa de se dégrader pour converger avec celle des esclaves, exception faite des membres de la nomenklatura romaine, les honestiores.

Philippe Fabry a écrit:
Le socialisme finit toujours dans le féodalisme... et on accuse les libéraux de défendre la loi du plus fort !  
Le jour où vous arrêterez d'appeler socialisme des choses qui n'ont strictement rien à voir avec le socialisme (si ce n'est dans les définitions de Hayek et von Mises et leurs suiveurs) vous aurez fait un grand progrès...


Les définitions de Hayek et Mises sont les seules qui vaillent intellectuellement, qui regroupent tous les socialismes (nazisme, fascisme, communisme, social-démocratie).
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:25

Cécile a écrit:
"Dans un Etat de droit celui qui ne paye pas l'impôt n'a pas à attendre protection des autres."


A part les clochards SDF, tout le monde paie des impôts.

Il ne faut pas oublier la TVA, qui concerne tout le monde et aussi les plus pauvres. D'ailleurs, en pourcentage, j'aimerais bien savoir s'ils ne seraient pas les plus imposés ?...
Et vous faites bien !

Le socialisme explique toujours qu'il ne taxe que les plus riches, mais il faut savoir qu'un smicard se voit privé (cotisations sociales + impôts et taxes purs et durs) d'environ 60% de ce qu'il gagne.
Le SDF, en revanche, ne paie que la TVA, ce qui est déjà pas mal : 20% d'à peu près rien, ça pique.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:31

Voilà ! une TVA à 27.5 % sauf sur les biens de première nécessité et exonérations de toutes les autres taxes ou impôts obligatoires.
Contrôle strict de la contrebande et c'est réglé... comme ça nous entrons dans un système libéral authentique car l'état ne contraint plus personne à l’impôt injuste...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:34

[quote="Philippe Fabry"]
Lebob a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
 Et comme expérience socialiste qui a laissé tout le monde de l'époque dans la purée, vous avez aussi l'Empire romain, qui était pas mal aussi.  
Considérer l'empire romain comme socialiste témoigne d'un biais idéologique certain.  Faudra expliquer aux esclaves - sur lesquels était basée tout l'économie -  qu'ils travaillaient pour des socialistes...

Le socialisme c'est l'esclavage, précisément. C'est pourquoi à partir du règne d'Auguste la situation des hommes libres ne cessa de se dégrader pour converger avec celle des esclaves, exception faite des membres de la nomenklatura romaine, les honestiores.

Sans aller aussi loin, rappelons qu'au Etats Unis, l'esclavagisme était soutenu par les démocrates et condamné par les libéraux.

C'est honteux d'avoir vu Obama jurer sur la bible de Lincoln alors que sans la couleur de peau, il aurait été adversaire politique sur ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:35

Alexis232 a écrit:
Voilà ! une TVA à 27.5 % sauf sur les biens de première nécessité et exonérations de toutes les autres taxes ou impôts obligatoires.
Contrôle strict de la contrebande et c'est réglé... comme ça nous entrons dans un système libéral authentique car l'état ne contraint plus personne à l’impôt injuste...
C'est plus dans la dépense qu'est l'injustice que dans le prélèvement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:41

Je suis étonné que de nous jours aucune simulation n'existe à propos des différentes philosophie politiques et économique, une sorte de sim-city ou Second Life où des test sont réalisés (avec le plus grand sérieux et rigueur) à petite échelle afin de voir l'impacte de chaque philosophie économique...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:49

Alexis232 a écrit:
Je suis étonné que de nous jours aucune simulation n'existe à propos des différentes philosophie politiques et économique, une sorte de sim-city ou Second Life où des test sont réalisés (avec le plus grand sérieux et rigueur) à petite échelle afin de voir l'impacte de chaque philosophie économique...
Ben justement sim-city est socialiste puisque le dirigeant (vous) jouait avec un objet unique (ville) dont les habitants n'ont pas existence propre. Dans Sim city, les habitants sont des objets comme nous sommes des objets pour nous dirigeants.

Et il ne peut y avoir de tel jeu qui soit libéral puisque le libéralisme consiste à laisser les personnages décider eux mêmes alors que dans le jeu, vous décidez pour les personnages.


Ce qu'on demande est d'ailleurs de ne plus être les jouets des ces messieurs et dames du gouvernement.



Par ailleurs, le simple fait d'imaginer que l'économie est modélisable est une dérive socialisante. Chez les libéraux, il n'y a pas de modèle économique à proprement parler. Il y a juste l'idée qu'un individu décide mieux pour lui même qu'un tiers. Et si chacun décide mieux pour lui même le sort de chacun est meilleurs si personne ne décide pour personne.

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 19:58

Philippe Fabry a écrit:
Lebob a écrit:
 
Philippe Fabry a écrit:
 Et comme expérience socialiste qui a laissé tout le monde de l'époque dans la purée, vous avez aussi l'Empire romain, qui était pas mal aussi.  
Considérer l'empire romain comme socialiste témoigne d'un biais idéologique certain.  Faudra expliquer aux esclaves - sur lesquels était basée tout l'économie -  qu'ils travaillaient pour des socialistes...
Le socialisme c'est l'esclavage, précisément. C'est pourquoi à partir du règne d'Auguste la situation des hommes libres ne cessa de se dégrader pour converger avec celle des esclaves, exception faite des membres de la nomenklatura romaine, les honestiores.    
Je me demande s'il est possible de faire plus dogmatique.

Le mouvement avait commencé bien avant le règne d'Auguste.  Il date probablement des guerres puniques et du début de la mainmise romaine sur la bassin méditerranéen.  Rome devient une puissance militaire et impérialiste pendant que dans le même temps le pouvoir se centralise au profit d'une oligarchie.  Rien de socialiste là-dedans, sauf à mal nommer les choses.    


Philippe Fabry a écrit:
Lebob a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le socialisme finit toujours dans le féodalisme... et on accuse les libéraux de défendre la loi du plus fort !  
Le jour où vous arrêterez d'appeler socialisme des choses qui n'ont strictement rien à voir avec le socialisme (si ce n'est dans les définitions de Hayek et von Mises et leurs suiveurs) vous aurez fait un grand progrès...  

Les définitions de Hayek et Mises sont les seules qui vaillent intellectuellement, qui regroupent tous les socialismes (nazisme, fascisme, communisme, social-démocratie).
Les définition de Hayek et Mises ne valent pas tripette...

Ils nomment mal les choses car ils veulent éviter qu'on puisse soupçonner que la liberté telle qu'ils la prônent (qui consiste en fait à favoriser tous les égoïsmes et la cupidité sous prétexte d'individualisme) peut être facilement détournée pour imposer une dictature qui n'a rien de socialiste, mais fonctionne au profit de quelques uns et au détriment du plus grand nombre.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 20:48

Lebob a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Lebob a écrit:
 
Philippe Fabry a écrit:
 Et comme expérience socialiste qui a laissé tout le monde de l'époque dans la purée, vous avez aussi l'Empire romain, qui était pas mal aussi.  
Considérer l'empire romain comme socialiste témoigne d'un biais idéologique certain.  Faudra expliquer aux esclaves - sur lesquels était basée tout l'économie -  qu'ils travaillaient pour des socialistes...
Le socialisme c'est l'esclavage, précisément. C'est pourquoi à partir du règne d'Auguste la situation des hommes libres ne cessa de se dégrader pour converger avec celle des esclaves, exception faite des membres de la nomenklatura romaine, les honestiores.    
Je me demande s'il est possible de faire plus dogmatique.

Le mouvement avait commencé bien avant le règne d'Auguste.  Il date probablement des guerres puniques et du début de la mainmise romaine sur la bassin méditerranéen.  Rome devient une puissance militaire et impérialiste pendant que dans le même temps le pouvoir se centralise au profit d'une oligarchie.  Rien de socialiste là-dedans, sauf à mal nommer les choses.    

Non, la dégradation juridique dont je vous parle commence avec l'Empire.

Auparavant il y avait eu une dégradation économique dûe au capitalisme de connivence, c'est-à-dire la pratique de la redistribution d'Etat au profit des plus riches.



Philippe Fabry a écrit:
Lebob a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Le socialisme finit toujours dans le féodalisme... et on accuse les libéraux de défendre la loi du plus fort !  
Le jour où vous arrêterez d'appeler socialisme des choses qui n'ont strictement rien à voir avec le socialisme (si ce n'est dans les définitions de Hayek et von Mises et leurs suiveurs) vous aurez fait un grand progrès...  

Les définitions de Hayek et Mises sont les seules qui vaillent intellectuellement, qui regroupent tous les socialismes (nazisme, fascisme, communisme, social-démocratie).
Les définition de Hayek et Mises ne valent pas tripette...

Mais en quoi, bon sang de bon soir ? Expliquez-nous en quoi ! Est-ce parce que vous partez du principe que le socialisme c'est gentil et que Hayek et Mises montrent que c'est méchant ?


Ils nomment mal les choses car ils veulent éviter qu'on puisse soupçonner que la liberté telle qu'ils la prônent (qui consiste en fait à favoriser tous les égoïsmes et la cupidité sous prétexte d'individualisme) peut être facilement détournée pour imposer une dictature qui n'a rien de socialiste, mais fonctionne au profit de quelques uns et au détriment du plus grand nombre.

Favoriser la liberté peut favoriser l'égoïsme et la cupidité mais aussi l'altruisme et la charité. Alors que le socialisme exclut les deux derniers.
[/quote]

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 20:50

Allez je vous rappelle la définition hayekienne du socialisme : le socialisme est la vision se fondant sur la société considérée comme un tout (holisme) et s’exprimant à travers l’Etat qui doit non seulement assurer les fonctions régaliennes mais, pour instaurer une justice sociale, organiser la société, régenter l’économie, dicter la production, distribuer la richesse, remplacer les choix individuels par des décisions administratives de planification (quel travail faire, quand, où, que faire de son revenu...).

Expliquez-moi en quoi c'est faux.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 21:17

Philippe Fabry a écrit:
Allez je vous rappelle la définition hayekienne du socialisme : le socialisme est la vision se fondant sur la société considérée comme un tout (holisme) et s’exprimant à travers l’Etat  qui doit non seulement assurer les fonctions régaliennes mais, pour instaurer une justice sociale, organiser la société, régenter l’économie, dicter la production, distribuer la richesse, remplacer les choix individuels par des décisions administratives de planification (quel travail faire, quand, où, que faire de son revenu...).

Expliquez-moi en quoi c'est faux.
Beaucoup de socialistes n'assument pas la réalité de cette définition.
Revenir en haut Aller en bas
_Bruno_



Masculin Messages : 349
Inscription : 04/05/2013

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 21:30

Philippe Fabry a écrit:
Allez je vous rappelle la définition hayekienne du socialisme : le socialisme est la vision se fondant sur la société considérée comme un tout (holisme) et s’exprimant à travers l’Etat  qui doit non seulement assurer les fonctions régaliennes mais, pour instaurer une justice sociale, organiser la société, régenter l’économie, dicter la production, distribuer la richesse, remplacer les choix individuels par des décisions administratives de planification (quel travail faire, quand, où, que faire de son revenu...).

Expliquez-moi en quoi c'est faux.
Bonsoir,

Cela me rappelle une réponse donnée par le philosophe Gilles Deleuze (dans le film qui lui est consacré "L'abécédaire de Gilles Deleuze") à une étudiante qui lui demandait une définition de la "Gauche" (et par antithèse de la "Droite") : "Être de gauche, c'est partir du monde pour définir la place de l'individu ; être de droite c'est partir de l'individu pour définir le monde".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 22:35

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Je suis étonné que de nous jours aucune simulation n'existe à propos des différentes philosophie politiques et économique, une sorte de sim-city ou Second Life où des test sont réalisés (avec le plus grand sérieux et rigueur) à petite échelle afin de voir l'impacte de chaque philosophie économique...
Ben justement sim-city est socialiste puisque le dirigeant (vous) jouait avec un objet unique (ville) dont les habitants n'ont pas existence propre. Dans Sim city, les habitants sont des objets comme nous sommes des objets pour nous dirigeants.

Et il ne peut y avoir de tel jeu qui soit libéral puisque le libéralisme consiste à laisser les personnages décider eux mêmes alors que dans le jeu, vous décidez pour les personnages.


Ce qu'on demande est d'ailleurs de ne plus être les jouets des ces messieurs et dames du gouvernement.



Par ailleurs, le simple fait d'imaginer que l'économie est modélisable est une dérive socialisante. Chez les libéraux, il n'y a pas de modèle économique à proprement parler. Il y a juste l'idée qu'un individu décide mieux pour lui même qu'un tiers. Et si chacun décide mieux pour lui même le sort de chacun est meilleurs si personne ne décide pour personne.

Peut-être... personnellement je parle d'un concept paramétrable dans le lequel vous paramétrez toutes les donnés correspondant à la philosophie économique que vous souhaitez expérimenter !
Pour le libéralisme par exemple, des paramétres où l'état joue un rôle secondaire, une grande liberté d'entreprendre, peu de régulation etc. puis étudier le fonctionnement et les résultats.
(de même pour d'autres philosophies économiques pour ensuite comparer en terme de croissance, emplois générés, bien être etc ...)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mar 01 Oct 2013, 23:26

Alexis232 a écrit:
SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Je suis étonné que de nous jours aucune simulation n'existe à propos des différentes philosophie politiques et économique, une sorte de sim-city ou Second Life où des test sont réalisés (avec le plus grand sérieux et rigueur) à petite échelle afin de voir l'impacte de chaque philosophie économique...
Ben justement sim-city est socialiste puisque le dirigeant (vous) jouait avec un objet unique (ville) dont les habitants n'ont pas existence propre. Dans Sim city, les habitants sont des objets comme nous sommes des objets pour nous dirigeants.

Et il ne peut y avoir de tel jeu qui soit libéral puisque le libéralisme consiste à laisser les personnages décider eux mêmes alors que dans le jeu, vous décidez pour les personnages.


Ce qu'on demande est d'ailleurs de ne plus être les jouets des ces messieurs et dames du gouvernement.



Par ailleurs, le simple fait d'imaginer que l'économie est modélisable est une dérive socialisante. Chez les libéraux, il n'y a pas de modèle économique à proprement parler. Il y a juste l'idée qu'un individu décide mieux pour lui même qu'un tiers. Et si chacun décide mieux pour lui même le sort de chacun est meilleurs si personne ne décide pour personne.

Peut-être... personnellement je parle d'un concept paramétrable dans le lequel vous paramétrez toutes les donnés correspondant à la philosophie économique que vous souhaitez expérimenter !
Pour le libéralisme par exemple, des paramétres où l'état joue un rôle secondaire, une grande liberté d'entreprendre, peu de régulation etc. puis étudier le fonctionnement et les résultats.
(de même pour d'autres philosophies économiques pour ensuite comparer en terme de croissance, emplois générés, bien être etc ...)
La comparaison on l'a déjà faite avec le meilleur logiciel possible : la réalité.

On a coupé le monde en deux (Est et Ouest) pendant cinquante ans et on a vu le résultat.
On a coupé des pays en deux (Allemagne, Corée) pendant des décennies et on a vu le résultat.
On a coupé temporellement (1950-1990 puis 1990-aujourd'hui) des pays en deux (Inde, Chine, Brésil) et on a vu le résultat.

Après toutes ces expériences, il s'avère que le caractère désastreux du socialisme est un fait scientifique et le caractère performant du capitalisme également dans tous les domaines que sont les libertés, la sortie de la pauvreté, l'amélioration du niveau de vie et de la protection de l'environnement par l'innovation capitaliste.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mer 02 Oct 2013, 00:21

oui la clés USB c'est bien vrai ;)

Autrement, vous voulez dire que le véritable libéralisme a déjà été testé in vivo ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mer 02 Oct 2013, 08:54

SJA a écrit:


C'est honteux d'avoir vu Obama jurer sur la bible de Lincoln alors que sans la couleur de peau, il aurait été adversaire politique sur ce sujet.

[/quote]
Cette remarque est totalement absconse. Obama ne pourrait s'opposer à Lincoln sur l'esclavage puisque, comme vous le dites, Obama est noir... Sous-entendre qu'Obama soutiendrait aujourd'hui l'esclavagisme est, disons stupide comme argument en l'espèce. Le Parti démocrate actuel n'a plus rien à voir avec celui du XIXe siècle...

Vous oubliez seulement de souligner que concernant ce point particulier, le Nord était plutôt abolitionniste car protestant, et le sud plutôt esclavagiste car catholique ;-) (historiquement et sociologiquement vrai, mais ne pouvant expliquer l'histoire pris indépendamment du reste).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mer 02 Oct 2013, 09:00

Alexis232 a écrit:
oui la clés USB c'est bien vrai ;)

Autrement, vous voulez dire que le véritable libéralisme a déjà été testé in vivo ?
Le véritable libéralisme, complet, rarement.

Les expériences les plus totales sont la Rome des Ve-IIIe siècles avant J.-C., l'Islande du Haut Moyen Age, les Etats-Unis du XIXe siècle.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Mer 02 Oct 2013, 09:35

Dragna Din a écrit:
SJA a écrit:


C'est honteux d'avoir vu Obama jurer sur la bible de Lincoln alors que sans la couleur de peau, il aurait été adversaire politique sur ce sujet.

Cette remarque est totalement absconse. Obama ne pourrait s'opposer à Lincoln sur l'esclavage puisque, comme vous le dites, Obama est noir... Sous-entendre qu'Obama soutiendrait aujourd'hui l'esclavagisme est, disons stupide comme argument en l'espèce. Le Parti démocrate actuel n'a plus rien à voir avec celui du XIXe siècle...

Vous oubliez seulement de souligner que concernant ce point particulier, le Nord était plutôt abolitionniste car protestant, et le sud plutôt esclavagiste car catholique ;-) (historiquement et sociologiquement vrai, mais ne pouvant expliquer l'histoire pris indépendamment du reste).
Ah ?

Parce que prendre le fruit de ceux qui travaillent pour le donner à ceux qui ne travaillent pas, ce n'est pas de l'esclavagisme ?


La définition de l'esclavage : une personne regarde une autre personne travailler et profite, par l'usage de la force et contre la volonté de celui-ci, du fruit de son travail.



Quant à la guerre civile américaine, elle a eu deux causes qui sont des atteintes au Droit naturel.

1- l'esclavagisme au sud qui prive des citoyens de leur droits naturels.

2- les barrières douanières imposés par le Nord et qui ruinait le sud qui était obligé d'acheter les produit manufacturier du Nord plus cher.


Vous voyez où mène le non respect du Droit naturel ? A la guerre civile.

Car lorsque le principe de non agression n'est pas respectée dans une société, le conflit a lieu au sein même de celle-ci et elle cesse d'exister.



Aujourd'hui même, on peut voir aux Etats Unis qu'à l'agression par l'Obama Care est répondu par une autre agression (on coupe les vivres au électeurs d'Obama).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 09:10

J'attends toujours ma réfutation de la définition de Hayek.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 12:33

"Parce que prendre le fruit de ceux qui travaillent pour le donner à ceux qui ne travaillent pas, ce n'est pas de l'esclavagisme ?"

Ceux qui ne travaillent pas... C'est très vague.

D'abord les enfants, les vieux retraités... Puis tous ceux qui sont physiquement incapables de travailler (malades ou handicapés), ceux dont on se débarrasse et qui sont mis au chômage.

Bien sûr, il y a des feignants et des tricheurs; ils sont d'ailleurs très utiles pour justifier le refus de la solidarité !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 14:00

Cécile a écrit:
"Parce que prendre le fruit de ceux qui travaillent pour le donner à ceux qui ne travaillent pas, ce n'est pas de l'esclavagisme ?"

Ceux qui ne travaillent pas... C'est très vague.

D'abord les enfants, les vieux retraités... Puis tous ceux qui sont physiquement incapables de travailler (malades ou handicapés), ceux dont on se débarrasse et qui sont mis au chômage.

Bien sûr, il y a des feignants et des tricheurs; ils sont d'ailleurs très utiles pour justifier le refus de la solidarité !
Refuser la solidarité contrainte n'est pas refuser la solidarité. Les gens se laissaient-ils mourir les uns les autres sans assistance pendant des siècles durant lesquels il n'y avait pas la redistribution étatique ?

Les caisses de secours mutuel n'ont-elles pas été créées à l'initiative de personnes privées et tiré de mauvais pas des milliers et des milliers d'individus avant que l'Etat ne s'en mêle ?

Et inversement n'est-ce pas aujourd'hui la Sécurité Sociale que l'on voit décider du jour au lendemain qu'une maladie n'en est plus une simplement parce qu'elle n'a plus les moyens de rembourser son traitement ?
Ne sont-ce pas les règles du travail français qui imposent des quotas de travailleurs handicapés, quotas dont il résulte qu'on fait travailler des gens non 100% valides à la place de gens 100% valides ? Faire travailler des handicapés à la place des biens portants au chômage, c'est ça la solidarité ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 14:31

"Refuser la solidarité contrainte n'est pas refuser la solidarité. Les gens se laissaient-ils mourir les uns les autres sans assistance pendant des siècles durant lesquels il n'y avait pas la redistribution étatique ? "

Je suis sûre que c'est arrivé ! Relisez les Évangiles : que devenait une veuve sans enfant ?

La solidarité était familiale, et encore...ou avec des voisins charitables, éventuellement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 18:43

Personnellement je pense que le libéralisme représente le prototype d'une société dans ses premiers balbutiements, l'évolution inexorable de cette société en question aboutie sur un collectivisme inéluctable.
Mon sentiment: le libéralisme est une étape (première) et éphémère de la société.
Le libéralisme est-il une étape que nous devrions conserver et entretenir  ? ou une étape éphémère (et seulement une étape) dans la construction d'une société?
(à mon avis collectivisme intégral et libéralisme intégral ne fonctionnent pas, est-ce qu'un juste milieu existe?)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 18:52

Alexis232 a écrit:
Personnellement je pense que le libéralisme représente le prototype d'une société dans ses premiers balbutiements, l'évolution inexorable de cette société en question aboutie sur un collectivisme inéluctable.
Mon sentiment: le libéralisme est une étape (première) et éphémère de la société.
Le libéralisme est-il une étape que nous devrions conserver et entretenir  ? ou une étape éphémère (et seulement une étape) dans la construction d'une société?
(à mon avis collectivisme intégral et libéralisme intégral ne fonctionnent pas, est-ce qu'un juste milieu existe?)
Si votre objectif est la justice et le respect du décalogue, il faut bien sur tenter de le conserver le plus possible.

Sachant qu'inexorablement, il dégénèrera en socialisme puis en communisme puis en effondrement chaotique.

Il faut voir, qu'on trouvera toujours quelqu'un pour chercher à s'emparer du pouvoir en réussissant à faire croire à un groupe suffisamment fort au sein de la société qu'ils y ont un intérêt (égoîste ou collectif).

Il ne reste qu'à espérer que l'humanité progresse et que chaque fois le libéralisme revienne dans une forme toujours plus pure après des périodes de chaos toujours plus brèves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 20:43

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Personnellement je pense que le libéralisme représente le prototype d'une société dans ses premiers balbutiements, l'évolution inexorable de cette société en question aboutie sur un collectivisme inéluctable.
Mon sentiment: le libéralisme est une étape (première) et éphémère de la société.
Le libéralisme est-il une étape que nous devrions conserver et entretenir  ? ou une étape éphémère (et seulement une étape) dans la construction d'une société?
(à mon avis collectivisme intégral et libéralisme intégral ne fonctionnent pas, est-ce qu'un juste milieu existe?)
Si votre objectif est la justice et le respect du décalogue, il faut bien sur tenter de le conserver le plus possible.

Sachant qu'inexorablement, il dégénèrera en socialisme puis en communisme puis en effondrement chaotique.

Il faut voir, qu'on trouvera toujours quelqu'un pour chercher à s'emparer du pouvoir en réussissant à faire croire à un groupe suffisamment fort au sein de la société qu'ils y ont un intérêt (égoîste ou collectif).

Il ne reste qu'à espérer que l'humanité progresse et que chaque fois le libéralisme revienne dans une forme toujours plus pure après des périodes de chaos toujours plus brèves.
Je suis d'accord, c'est une sorte de cycle économique, une évolution puis involution pour repartir à nouveau.
Ce sont différentes phases, malheureusement la phase que nous traversons est celle correspondant à la transformation d'une société plus ou mois libre à une société de plus en plus collectiviste et (surtout) totalitaire... à méditer


Dernière édition par Alexis232 le Jeu 03 Oct 2013, 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 20:45

Ya plus intéressant comme sujet de méditation ! Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 20:49

Oui certainement, nous pouvons parler de Pythagore, Platon ou Aristote si vous voulez Smile 
Mais ce n'était pas le sujet... à chaque sujet ses débats et son développement...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 03 Oct 2013, 21:24

Alexis232 a écrit:
Oui certainement, nous pouvons parler de Pythagore, Platon ou Aristote si vous voulez  Smile 
Mais ce n'était pas le sujet... à chaque sujet ses débats et son développement...
Évitons Pythagore, si vous le voulez bien ! :beret:

Le seul souvenir que j'ai de lui concerne le carré de l'hypoténuse... si je ne m'abuse !
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Ven 04 Oct 2013, 09:16

Cécile a écrit:
Alexis232 a écrit:
Oui certainement, nous pouvons parler de Pythagore, Platon ou Aristote si vous voulez  Smile 
Mais ce n'était pas le sujet... à chaque sujet ses débats et son développement...
Évitons Pythagore, si vous le voulez bien ! :beret:

Le seul souvenir que j'ai de lui concerne le carré de l'hypoténuse... si je ne m'abuse !
Pythagore est un préparateur au Christ car il est un précurseur de Socrate.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.   Jeu 10 Oct 2013, 18:33

Le FMI préconise une taxe sur l’épargne des ménages batman batman 

http://www.bfmtv.com/economie/fmi-preconise-une-taxe-lepargne-menages-620528.html

vidéo
http://www.bfmtv.com/grille/bfm/replay/popup/151496/
Revenir en haut Aller en bas
 
Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les deux façons civilisées et la façon barbare de faire une omelette au jambon.
» deux ans ne s endort pas avant 23h
» Rhume à répétition! ... Et malade constamment..!
» je n'ai plus envie de préparer des cours ni de corriger des copies!
» dodo et pleurs bébé de 3 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: