DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie Reine, 22 août

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Marie Reine, 22 août   Mer 21 Aoû 2013, 21:35

Marie Reine, 22 août

Marie est celle qui a tout reçu, même la royauté


Rome, 21 août 2013 (Zenit.org) Mgr Jacques Perrier | 163 clics

Cette fête, qui n’est qu’une « mémoire » dans la classification de la liturgie, ne célèbre, ni un événement évangélique comme la Visitation, ni une vérité de foi comme l’Immaculée Conception. Si le sujet n’était si respectable, on pourrait presque dire que c’est une fête pour le plaisir. Elle a été instituée par le pape Pie XII en 1954.

D’abord célébrée le 31 mai, elle a été remplacée à cette date par la Visitation. Désormais, la mémoire de « Marie Reine » est placée au 22 août, à l’octave du 15 août. Le calendrier liturgique suit l’ordre des mystères glorieux dans la récitation du rosaire : 4èmemystère, l’Assomption ; 5èmemystère, le Couronnement de la Vierge.

Depuis le Moyen-Age, les artistes ont très souvent représenté Marie, le front ceint d’une couronne royale. Le couronnement d’une statue de la Vierge est un rite solennel, accompli par l’évêque du diocèse. Dans certains cas, le couronnement de la statue est effectué au nom du pape : ainsi en fut-il, à Lourdes, pour « la Vierge couronnée » sur l’esplanade du Rosaire, le 3 juillet 1876. Le couronnement est réservé à la Vierge : la tête des saints est simplement entourée d’une auréole.

Sur les quatre antiennes mariales qui, selon les temps liturgiques, concluent la prière des complies, trois d’entre elles donnent à Marie son titre royal : Salve Regina, Regina caeli, Ave Regina caelorum. Toutes ces antiennes datent, au minimum, du haut Moyen-Age.

Donc, si la célébration liturgique est récente, la vénération de Marie comme reine est bien plus ancienne. En Orient, Notre-Dame est souvent représentée sur un trône, offrant son Enfant nouveau-né à notre adoration. Car Marie est reine comme mère du Christ-Roi. Dans le monde biblique, la « reine » peut désigner, soit l’épouse, soit de préférence la mère du roi. Car le roi pouvait avoir plusieurs épouses ; il n’avait, de toute façon, qu’une seule mère.

Les lectures de la fête nous renseignent sur l’intention de l’Église quand elles nous proposent de fêter Marie comme notre Reine. Elle est notre Reine parce qu’elle est la Mère de Celui en qui nous sommes enfants de Dieu. La première oraison de la Messe le dit clairement : « Dieu qui as voulu que la Mère de ton Fils soit notre Mère et notre Reine fais que, soutenus par son intercession, nous obtenions dans le ciel la gloire promise à tes enfants. »

Les lectures vont dans le même sens. Comme à la Messe de Noël, nous entendons Isaïe annoncer la naissance du « Prince de la Paix » : « Un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l’insigne du pouvoir est sur son épaule… » (Isaïe 9, 1-6). L’Evangile est celui de l’Annonciation : Marie est appelée à être la mère de celui dont « le règne n’aura pas de fin ».

En 2012, le 22 août était un mercredi. Comme tous les mercredis, le pape Benoît XVI tint une audience publique, à Castel Gandolfo. Il prononça une courte allocution, en commentant la fête du jour. Marie est reine, dit le pape, à la manière de Jésus. La royauté, « c’est surtout servir, aider, aimer ». « Marie est reine en nous aimant, en nous aidant dans chacun de nos besoins ; elle est notre sœur, humble servante. »

L’humilité est présente dans la célébration de « Marie Reine », comme elle l’était dans celle de son Assomption. Le 15 août, nous avions entendu Marie chanter le Magnificat : « Il s’est penché sur son humble servante. » Le psaume d’aujourd’hui (112-113, 7-8) va dans le même sens : « De la poussière il relève le faible… pour qu’il siège parmi les princes de son peuple. »

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort commence son acte de consécration par ces mot : « Je vous choisis aujourd’hui, ô Marie, en présence de la cour céleste, pour ma Mère et ma Reine. » Mais, après avoir dit qu’il lui « livre et consacre » tout son être et tous ses actes, il indique la direction ultime de sa consécration : « la plus grande gloire de Dieu ». Marie n’arrête jamais le regard sur elle-même. La Vierge couronnée de Lourdes est tournée vers la basilique du Rosaire où est célébrée l’Eucharistie, « pour la gloire de Dieu et le salut du monde ».

Le 15 août 1638, Louis XIII consacrait le royaume de France à la Vierge Marie. Il vaut la peine de lire le texte. Un bon théologien a veillé sur les termes : « … nous consacrer à la grandeur de Dieu par son Fils rabaissé jusqu’à nous et à ce Fils par sa mère élevée jusqu’à lui. »

Marie est celle qui a tout reçu, même la royauté. Mais elle est « l’aurore de l’Église triomphante », guidant et soutenant l’espérance du peuple encore en chemin (préface du 15 août). La royauté est la promesse liée à la première des Béatitudes : « Bienheureux les pauvres, car le Royaume des cieux est à eux ». Dans la langue originelle de l’Évangile, le même mot peut se traduire aussi bien par « royaume » que par « royauté ».

Marie Reine nous vient en aide parce qu’elle est notre Mère. Marie notre Mère élève notre regard parce qu’elle, simple femme, est déjà Reine auprès de Dieu.

(21 août 2013) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/marie-reine-22-aout
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Mer 21 Aoû 2013, 22:22

  Simon

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Mer 21 Aoû 2013, 22:46

Elle est vraiment Reine et c'est incroyable : Elle règne vraiment sur le coeur de Dieu au point que Dieu lui fait confiance aveuglement. Elle puise dans le trésor des grâce et les communique aux hommes pour leur salut ET A VOLONTÉ. Les Protestants en seront stupéfiés ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Hillel31415



Masculin Messages : 3490
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 13:48

Le pape aurait mieux fait de confier la terre à Jésus Christ plutot qu'a Marie.

Celui qui a la royauté c'est le Christ il la partage avec nous mais nous ne pouvons, et Marie ne peut, s'attribuer et se dire reine de manière exclusive, car nous sommes tous des fils et des filles du roi et nous reignons tous dans les cieux des à présent, c'est la bible qui le dit.

Pour rappel, la reine du ciel n'est pas Marie et ce ne sont pas les protestants qui le disent, c'est votre bible catholique. Vous ne pouvez rien y changer. C'est écrit pour une raison, non ?
Citation :
Jérémie 7:18 Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d’autres dieux, Afin de m’irriter.

Jérémie 44:17 Mais nous voulons agir comme l’a déclaré notre bouche, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations, comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux, et nous n’éprouvions point de malheur.

Jérémie 44:18 Et depuis que nous avons cessé d’offrir de l’encens à la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons manqué de tout, et nous avons été consumés par l’épée et par la famine … 

Jérémie 44:19 D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l’honorer et que nous lui faisons des libations ?

Jérémie 44:25 Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Vous et vos femmes, vous avez déclaré de vos bouches et exécuté de vos mains ce que vous dites: Nous voulons accomplir les vœux que nous avons faits, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations. Maintenant que vous avez accompli vos vœux, exécuté vos promesses,


Dernière édition par Hillel31415 le Jeu 22 Aoû 2013, 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:00

Hillel31415 a écrit:
Le pape aurait mieux fait de confier la terre à Jésus Christ plutot qu'a Marie.

Celui qui a la royauté c'est le Christ il la partage avec nous mais nous ne pouvons, et Marie ne peut, s'attribuer et se dire reine de manière exclusive, car nous sommes tous des fils et des filles du roi et nous reignons tous dans les cieux des à présent, c'est la bible qui le dit.
Votre Christ a la Royauté et la partage avec nous.

Le Christ Catholique a la royauté et nous la donne, en toute confiance, comme à son épouse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:06

je n'arrive pas à mettre la vidéo, voici le lien de Croire.com

http://www.croire.com/Definitions/Bible/Marie

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3490
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:13

Arnaud Dumouch a écrit:

Votre Christ a la Royauté et la partage avec nous.
Le Christ Catholique a la royauté et nous la donne, en toute confiance, comme à son épouse.
Je ne vois pas de différence, la bible dit que nous règnons, nous, chrétiens.
Dans ce cas, la royauté de Marie n'est pas différente de celle de Paul, Pierre ou Dumouch.

Elle ne peut, et on ne peux, en aucun cas lui attribuer une position de reine exclusive.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:15

Absolument, la royauté de Marie n'est que le modèle de la nôtre. Et j'ajoute que Marie nous donnera sa propre royauté.

C'est ainsi, le Ciel. Le plus petit, le plus désintéressé est le plus grand.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Hillel31415



Masculin Messages : 3490
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:17

Sauf que Marie ne partage rien, car cette royauté ne lui appartient pas elle n'est pas sa propriété.

C'est celle du Christ qui est partagé par le Christ entre Marie, Pierre et Dumouch.
C'est la royauté du Christ qui est notre modèle car un seul règne et a été couronné: c'est Lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:37

Hillel31415 a écrit:
Sauf que Marie ne partage rien, car cette royauté ne lui appartient pas elle n'est pas sa propriété.

C'est celle du Christ qui est partagé par le Christ entre Marie, Pierre et Dumouch.
C'est la royauté du Christ qui est notre modèle car un seul règne et a été couronné: c'est Lui.
salut 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 14:44

Mister be a écrit:
Hillel31415 a écrit:
Sauf que Marie ne partage rien, car cette royauté ne lui appartient pas elle n'est pas sa propriété.

C'est celle du Christ qui est partagé par le Christ entre Marie, Pierre et Dumouch.
C'est la royauté du Christ qui est notre modèle car un seul règne et a été couronné: c'est Lui.
salut 
Bien sûr que si Marie partage et même donne la royauté à ses enfants.

Pour qui prenez-vous le Christ ? Croyez vous qu'il est Protestant et qu'il prête à Marie la royauté avec une oeil suspicieux pour ce qu'elle en fait ?

Le prenez vous pour vous à savoir pour un homme qui donne le compte chèque à sa femme mais, par prudent, n'approvisionne pas le compte ?

Non, le christ est Catholique et il donne à Marie toute confiance.


De même, Marie est catholique et elle donne en toute confiance sa royauté à ses enfants.

C'est cela le Ciel : Les seules personnes qui veulent s'accaparer la royauté (et ne l'obtiennent pas) sont en enfer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Jeu 22 Aoû 2013, 15:00

Sainte Marie Reine
Mémoire

Extraits de l’Encyclique du Vénérable Pie XII
(Eugenio Pacelli, 1939-1958)
« Ad Cæli Reginam » §22-26, §36, §39

L'argument principal sur lequel se fonde la dignité royale de Marie, déjà évident dans les textes de la tradition antique et dans la sainte Liturgie, est sans aucun doute sa maternité divine. Dans les Livres Saints, en effet, on affirme du Fils qui sera engendré par la Vierge : « Il sera appelé Fils du Très-Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père, et il régnera dans la maison de Jacob éternellement et son règne n'aura pas de fin » (Luc. 1, 32, 33) ; en outre, Marie est proclamée « Mère du Seigneur » (Luc 1,43). Il s'en suit logiquement qu'elle-même est Reine, puisqu'elle a donné la vie à un Fils qui, dès l'instant de sa conception, même comme homme, était, à cause de l'union hypostatique de la nature humaine avec le Verbe, Roi et Seigneur de toutes choses. St Jean Damascène a donc raison d'écrire : « Elle est vraiment devenue la Souveraine de toute la création au moment où elle devint Mère du Créateur » (St. Jean Damascène, De fide orthodoxa) et l'Archange Gabriel lui-même peut être appelé le premier héraut de la dignité royale de Marie.

Cependant la Bienheureuse Vierge doit être proclamée Reine non seulement à cause de sa maternité divine mais aussi parce que selon la volonté de Dieu, elle joua dans l'œuvre de notre salut éternel, un rôle des plus éminents.

Dans l'accomplissement de la Rédemption, la Très Sainte Vierge fut certes étroitement associée au Christ ; aussi chante-t-on à bon droit dans la Sainte Liturgie : « Sainte Marie, Reine du ciel et maîtresse du monde, brisée de douleur, était debout près de la Croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ ». Et un pieux disciple de saint Anselme pouvait écrire au Moyen-âge : « Comme... Dieu, en créant toutes choses par sa puissance, est Père et Seigneur de tout, ainsi Marie, en restaurant toutes choses par ses mérites, est la Mère et la Souveraine de tout : Dieu est Seigneur de toutes choses parce qu'il les a établies dans leur nature propre par son ordre, et Marie est Souveraine de toutes choses en les restaurant dans leur dignité originelle par la grâce qu'elle mérita ». En effet, « Comme le Christ pour nous avoir rachetés est notre Seigneur et notre Roi à un titre particulier, ainsi la Bienheureuse Vierge est aussi notre Reine et Souveraine à cause de la manière unique dont elle contribua à notre Rédemption, en donnant sa chair à son Fils et en l'offrant volontairement pour nous, désirant, demandant et procurant notre salut d'une manière toute spéciale ».

De ces prémisses, on peut tirer l'argument suivant : dans l'œuvre du salut spirituel, Marie fut, par la volonté de Dieu, associée au Christ Jésus, principe de salut, et cela d'une manière semblable à celle dont Ève fut associée à Adam, principe de mort, si « ce fut elle qui, exempte de toute faute personnelle ou héréditaire, bien que l'on peut dire de notre Rédemption qu'elle s'effectua selon une certaine « récapitulation en vertu de laquelle le genre humain, assujetti à la mort par une vierge, se sauve aussi par l'intermédiaire d'une vierge ; en outre on peut dire que cette glorieuse Souveraine fut choisie comme Mère de Dieu précisément « pour être associée à lui dans la rédemption du genre humain » ; réellement toujours étroitement unie à son Fils, l'a offert sur le Golgotha au Père Éternel, sacrifiant en même temps son amour et ses droits maternels, comme une nouvelle Ève, pour toute la postérité d'Adam, souillée par sa chute misérable » ; on pourra donc légitimement en conclure que, comme le Christ, nouvel Adam, est notre Roi parce qu'il est non seulement Fils de Dieu, mais aussi notre Rédempteur, il est également permis d'affirmer, par une certaine analogie, que la Sainte Vierge est Reine, et parce qu'elle est Mère de Dieu et parce que comme une nouvelle Ève, elle fut associée au nouvel Adam.

Sans doute, seul Jésus-Christ, Dieu et homme est Roi, au sens plein, propre et absolu du mot ; Marie, toutefois, participe aussi à sa dignité royale, bien que d'une manière limitée et analogique parce qu'elle est la Mère du Christ Dieu et qu'elle est associée à l'œuvre du Divin Rédempteur dans sa lutte contre les ennemis et au triomphe qu'il a obtenu sur eux tous. En effet par cette union avec le Christ Roi elle atteint une gloire tellement sublime qu'elle dépasse l'excellence de toutes les choses créées : de cette même union avec le Christ, découle la puissance royale qui l'autorise à distribuer les trésors du Royaume du Divin Rédempteur ; enfin cette même union avec le Christ est source de l'efficacité inépuisable de son intercession maternelle auprès du Fils et du Père.

Que tous s'efforcent selon leur condition de reproduire dans leur cœur et dans leur vie, avec un zèle vigilant et attentif, les grandes vertus de la Reine du Ciel, Notre Mère très aimante. Il s'ensuivra en effet que les chrétiens, en honorant et imitant une si grande Reine, se sentiront enfin vraiment frères et, bannissant l'envie et les désirs immodérés des richesses, développeront la charité sociale, respecteront les droits des pauvres et aimeront la paix. Que personne, donc, ne se croie fils de Marie, digne d'être accueilli sous sa puissante protection, si, à son exemple, il ne se montre doux, juste et chaste, et ne contribue avec amour à la vraie fraternité, soucieuse non de blesser et de nuire, mais d'aider et de consoler.

Vivement désireux que la Reine et Mère du peuple chrétien accueille ces vœux et réjouisse de sa paix la terre secouée par la haine et, après cet exil, nous montre à tous Jésus qui sera notre paix et notre joie pour l'éternité, à vous Vénérables Frères et à vos fidèles, Nous accordons de tout cœur, comme gage du secours du Dieu tout-puissant et comme preuve de notre affection, la Bénédiction Apostolique.


- Copyright © Libreria Editrice Vaticana


©Evangelizo.org 2001-2013
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3490
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 14:46

Si Marie avait été reine de quoique ce soit, Jésus Lui aurait donné un peu plus de considération:

Mat 12:47  Quelqu’un lui dit : Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler.
48  Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ?
49  Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères.

Cet évènement, loin d'etre anodin, est relaté par les 3 évangiles synoptiques. Excusez du peu.

Que nous dit Jésus dans ces passages ?

1- Nous sommes tous égaux, tous appelés à régner comme fils, filles, pères, mères, frères, soeurs.
2- Marie n'a en aucun cas une place particulière liée à son lien familiale à Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 16:01

Code:
Tous les textes de la bible atteste de la royauté du Christ et en rien celle de Marie!
L’affirmation du Christ Roi se retrouve à toutes les pages de l’Écriture. Il est appelé le Dominateur qui doit sortir de Jacob, le Roi que le Père a établi sur Sion, sa montagne sainte, pour recevoir en héritage les nations et comme domaine les extrémités de la terre. Le chant nuptial, qui célèbre sous la figure d’un roi très riche et très puissant, le vrai roi d’Israël contient cette strophe : Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours ; le sceptre de ta royauté est un sceptre de droiture. Dans un autre passage, une prophétie, esquissant avec plus de netteté les traits du Christ, annonce que son règne ne connaîtra pas de frontières et que la justice et la paix seront sa richesse.
 
A ces textes s’ajoutent les nombreux oracles des prophètes, et d’abord ce texte très connu d’Isaïe : Un enfant nous est né et un fils nous a été donné. L’empire a été posé sur ses épaules ; et on le nomme Admirable, Conseiller, Dieu, Fort, Père éternel, Prince de paix. Son empire s’étendra et la paix n’aura pas de fin ; il siégera sur le trône de Dieu et possédera son royaume , pour l’établir et l’affermir par le droit et la justice, dès maintenant et pour toujours. Les autres prophètes ne rendent pas d’oracles différents de celui d’Isaïe ; ainsi Jérémie prédit le rejeton juste qui surgira de la race de David, ce Fils de David qui régnera avec le titre de Roi et possédera la sagesse et qui rendra la justice sur terre.
 
Cette doctrine du Christ Roi proclamée par l’Ancien Testament, n’est pas inconnue dans les pages du Nouveau ; bien au contraire, elle y trouve une magnifique et splendide confirmation. Rappelons seulement le message de l’ange apprenant à la Vierge qu’elle enfanterait un Fils auquel le Seigneur Dieu donnerait le trône de David son père et qui régnerait éternellement sur la maison de Jacob, et dont le règne n’aurait point de fin.
 
Le Christ porte lui-même témoignage de sa puissance, soit lors de son dernier discours au peuple, soit lorsqu’il répond au proconsul romain qui lui demandait publiquement s’il était roi.
 
Jésus, homme, a reçu un véritable pouvoir royal, bien qu’il ne l’ai jamais exercé. Ce pouvoir est donc resté d’ordre général et transcendant ; il ne pouvait en rien contrecarrer le pouvoir royal effectif, exercé par les monarques et les princes, cependant ce pouvoir explique bien les expressions scripturaires qui attribuent au Christ le pouvoir suprême sur tous les rois : Regem regum, dominum dominantium. Cette royauté temporelle est expliquée par le pouvoir que le Christ avait ici-bas sur toute créature, sans cependant toujours en user.
 
 
C’est dans son entretien avec Pilate, tel que le rapporte St Jean, que Jésus nous dévoile la vraie nature de sa royauté spirituelle : " Mon royaume n’est pas de ce monde… " Il ne nie point qu’il soit roi ; mais il ne veut pas régner ici bas à la façon des monarques terrestres. Il ne veut régner que sur les esprits et sur les cœurs, afin de les conduire au ciel où sa royauté se manifestera éternellement.
 
" L’autorité de Jésus ne vient pas seulement d’un droit de naissance, comme Fils unique de Dieu, mais encore en vertu d’un droit acquis. Lui-même en effet nous a arraché à la puissance des ténèbres. Lui-même s’est livré pour la Rédemption de tous. " En d’autres termes Jésus Christ a deux royautés, dont l’une lui convient en tant que Dieu et l’autre en tant qu’homme. Comme Dieu il est le Roi et le Souverain de toutes les créatures qui ont été faites par lui, et outre cela en tant qu’homme il est roi en particulier de tout le peuple qu’il a racheté, sur lequel il s’est acquis un droit absolu par le prix qu’il a donné à sa délivrance. Voilà donc les deux royautés du Christ : la première lui est naturelle et lui appartient par sa naissance, la seconde il l’a méritée.
 
Universalité : La royauté du Christ a les limites de la Rédemption, elle est donc universelle, le Christ s’étant offert pour tous. Les infidèles eux-mêmes tombent sous la puissance du Christ : " tout est soumis au Christ quant à la puissance, bien que tout ne lui soit pas encore soumis quant à l’exercice de cette puissance ".
 
La royauté du Christ atteint les hommes non seulement comme individus ; mais encore comme membres de la société familiale ou civile. L’homme doit opérer son salut dans la famille et dans la cité ; famille et cité sont instituées par la nature, c’est à dire par Dieu, et puisque Jésus Christ est venu tout "récapituler " en lui-même, la famille et la cité, comme telles doivent reconnaître son pouvoir royal.
 
Exercice de cette Royauté : La puissance, bien que marquant le règne de Dieu sur ses créatures, n’est pas l’attribut particulier de cette royauté spirituelle du Christ sur les hommes. La royauté spirituelle du Christ sur les hommes s’exerce spécialement " par la Vérité, la Justice et la Charité. "
 
Le règne par la Vérité est le règne par la foi. Mais l’acte de foi est essentiellement libre. L’autorité du Christ s’exerçant sur la vérité suppose donc déjà que la volonté de l’homme soit soumise à Jésus. Le règne par la Justice n’est pas le règne du christ en ce monde, mais dans l’autre. C’est à ce règne que ce rapporte la fonction de juge qu’exercera le Christ au dernier jour. Mais il ne l’exercera qu’après avoir épuisé sur nous les ressources de son amour. Si le Christ ne peut régner sur nos âmes par la miséricorde il y régnera par la justice. ; s’il n’y règne par l’amour et par la grâce, il régnera par la sévérité de ses jugements et la rigueur de ses ordonnances. Ici-bas pendant notre vie c’est surtout par la charité que s’exerce l’autorité du Christ.
 
Il n'est absolument rien dit de tout cela concernant Marie...


Dernière édition par Mister be le Dim 25 Aoû 2013, 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 16:20

Mister Be,

Votre message est un beau copié-collé de ce site catholique :
http://www.salve-regina.com/salve/La_royaut%C3%A9_du_Christ

Personne ne met en doute la Royauté du Christ, vous prêchez à des convaincus. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 16:29

Hillel31415 a écrit:
Si Marie avait été reine de quoique ce soit, Jésus Lui aurait donné un peu plus de considération:

Mat 12:47  Quelqu’un lui dit : Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler.
48  Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ?
49  Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères.

Cet évènement, loin d'etre anodin, est relaté par les 3 évangiles synoptiques. Excusez du peu.

Que nous dit Jésus dans ces passages ?

1- Nous sommes tous égaux, tous appelés à régner comme fils, filles, pères, mères, frères, soeurs.
2- Marie n'a en aucun cas une place particulière liée à son lien familiale à Jésus.
Toujours aussi forts nos Frères de la Réforme pour citer la Bible mais tout autant pour ne citer que les versets qui les intéressent.

Mon cher Hillel, rajoutez le verset suivant à votre collection :

25 Or, près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la soeur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
26 Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »
27 Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.
(Jean 19)

Et ne nous sortez pas le truc bateau que Jean a pris Marie pour subvenir à ses besoins. Vous ne pensez pas qu'à l'agonie Jésus s'inquiète au dernier moment si sa Mère aura de quoi se loger et se nourrir le soir-même.

Les paroles de Jésus sur la croix ont quand même une autre portée.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3490
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 20:46

Cher Jeb, vous pouvez rassembler tous les versets qui concernent Marie dans un seul poste, vous ne trouverez jamais qu'elle soit reine de quoique ce soit.

En fait il y a très peu de versets concernés comparativement à l'importance que vous lui donnez.
Evidemment il y a des versets sur la reine du ciel, peut etre les ajoutez vous à ceux là ?

Mais revenons en à nos deux versets, le mien et le votre, pouvez vous les concilier par une explication ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 22:15

Cher Hillel (mon frère que j'estime, en Christ),

Hillel a écrit:
Evidemment il y a des versets sur la reine du ciel, peut etre les ajoutez vous à ceux là ?
Si vous faites allusion à celle qui est fait mention dans Jérémie ne faites pas comme d'autres Réformés qui veulent faire volontairement l'amalgame pour piquer les cathos. La Vierge Marie n'a rien à voir avec cette pseudo-déesse païenne dans Jérémie.


Mais revenons à nos moutons, heu... nos versets.

Il aurait été plus correct que vous citiez la phrase complète de Matthieu 12, 47 en mettant le verset 50 qui donne toute la lumière sur la phrase de Jésus qui n'est en rien une désapprobation envers sa Mère comme les Réformés veulent le faire croire.

Voici ce verset 50 :
Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une soeur et une mère.

Vous coupez la parole à Jésus en tronquant sa phrase. pukel 

Or qui donc a plus accompli la volonté de Dieu jusqu'au bout et de façon parfaite, mieux que tous les disciples qui ont pris la fuite, hormis Jean, au moment le plus dur, si ce n'est la Vierge Marie.

Croyez-vous que l'intimité, jusqu'à une extrême complicité d'affection, n'existait pas entre Jésus et sa Mère qui l'a nourri, lavé, torché, enseigné, éduqué, qui a vécu avec elle jusqu'à sa 30 ième année ?

Vous ne pouvez passer sous silence toute cette période de la vie de Jésus avec sa Mère, même si les Saintes Ecritures en disent peu.

Donc, quand Jésus sur la croix dit a Jean : "Voici ta mère." il confère à Marie un rôle prééminent dans l'accomplissement parfait de la volonté de Dieu, d'abandon et de confiance en l'accomplissement du Salut. Jésus la donne en exemple à tous à travers Jean, seul disciple resté fidèle jusqu'au bout.


Dernière édition par Jeb le Ven 23 Aoû 2013, 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 22:19

Jeb a écrit:
Or qui donc a plus accompli la volonté de Dieu jusqu'au bout et de façon parfaite, mieux que tous les disciples, hormis Jean, qui ont pris la fuite au moment le plus dur, si ce n'est la Vierge Marie.
Et Marie n'a rien réclamé pour elle-même, s'abandonnant toujours à la volonté de Dieu. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 22:29

Simon1976 a écrit:
Jeb a écrit:
Or qui donc a plus accompli la volonté de Dieu jusqu'au bout et de façon parfaite, mieux que tous les disciples, hormis Jean, qui ont pris la fuite au moment le plus dur, si ce n'est la Vierge Marie.
Et Marie n'a rien réclamé pour elle-même, s'abandonnant toujours à la volonté de Dieu. Very Happy
Très juste Simon. Thumright 

J'ai rectifié la phrase que tu cites et qui me semblait porter à confusion :
Jeb a écrit:
Or qui donc a plus accompli la volonté de Dieu jusqu'au bout et de façon parfaite, mieux que tous les disciples qui ont pris la fuite, hormis Jean, au moment le plus dur, si ce n'est la Vierge Marie.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 23:11

Jeb a écrit:
Simon1976 a écrit:
Jeb a écrit:
Or qui donc a plus accompli la volonté de Dieu jusqu'au bout et de façon parfaite, mieux que tous les disciples, hormis Jean, qui ont pris la fuite au moment le plus dur, si ce n'est la Vierge Marie.
Et Marie n'a rien réclamé pour elle-même, s'abandonnant toujours à la volonté de Dieu. Very Happy
Très juste Simon. Thumright 

J'ai rectifié la phrase que tu cites et qui me semblait porter à confusion :
Jeb a écrit:
Or qui donc a plus accompli la volonté de Dieu jusqu'au bout et de façon parfaite, mieux que tous les disciples qui ont pris la fuite, hormis Jean, au moment le plus dur, si ce n'est la Vierge Marie.
Je ne trouve pas que ça portait à confusion. J'avais bien compris le sens, en tout cas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Julie



Féminin Messages : 669
Inscription : 26/05/2012

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Ven 23 Aoû 2013, 23:26

le christ est Catholique et il donne à Marie toute confiance.

Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forum-canada.com
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie Reine, 22 août   Dim 25 Aoû 2013, 10:36

Jeb a écrit:
Mister Be,

Votre message est un beau copié-collé de ce site catholique :
http://www.salve-regina.com/salve/La_royaut%C3%A9_du_Christ

Personne ne met en doute la Royauté du Christ, vous prêchez à des convaincus. Laughing
Oui justement et là nous sommes d'accord c'est pour cela que je l'ai cité
Revenir en haut Aller en bas
 
Marie Reine, 22 août
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 22 août : Marie Reine
» cérémonie du couronnement de Marie reine du ciel
» Marie Reine des Armées Célestes
» Prière efficace à Marie, Reine des coeurs
» Marie Reine du Monde" sainte patronne de notre paroisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: