DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Être avec un(e) non-croyant(e)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 30 Juil 2013, 19:11

Bonjour à tous,

J'ai un de mes meilleurs amis qui est en couple depuis 1 an avec sa concubine. Il m'a confié récemment son problème :

Il est très croyant (catholique pratiquant) et a même vécu une puissante NDE il y a 2 ans après un grave accident qui l'a totalement transformé et a approfondi sa Foi... imaginez un peu la place que prend le Seigneur dans son coeur!
Tandis que sa concubine, de son côté, n'est ni une athée militante ni une agnostique (quelqu'un qui doute, qui hésite)...son amie ne se préoccupe tout simplement pas de ces questions, et a avoué ne s'être jamais posée la question de l'existence de Dieu jusque-là, et que de toute façon une telle question ne l'intéresse pas et ne la préoccupe pas...elle est vraiment indifférente et s'en fiche (et à mon sens intrinsèquement athée sans le savoir).

Mon meilleur ami avoue avoir un certain malaise à être en couple avec une personne qui ne partage pas ses croyances, après de nombreuses tentatives de "conversion" totalement infructueuses du fait du renfermement de son amie aux questions spirituelles dans leur ensemble!
Je lui ai avoué que, personnellement, je préférai être avec une athée convaincue (qui a des arguments, une certaine logique, et surtout qui s'est posée des questions sur ce thème) plutôt qu'avec une personne qui "s'en fiche simplement", trahissant ainsi un manque de recherches personnelles et intellectuelles (?).
Je lui ai dit que, à la fin du compte, ce qui est important est la sensibilité de son amie : son sens de la famille, sa tolérance (ce qui est le cas envers la Foi de mon pote), sa charité "naturelle", etc...Mais que s'il ne "supporte" plus du tout d'être avec quelqu'un qui n'a pas la même passion pour le Seigneur, il fallait peut-être renoncer à cette relation.
Il m'a rétorqué que, bien conscient de cette impasse, il avait toujours cherché une concubine croyante et ayant la même foi que lui, mais malgré de nombreux efforts et prières il ne l'a jamais trouvée...

Que pensez-vous de cette problématique? Ai-je donné de bons conseils à cet ami? Que faire lorsque la personne qu'on aime n'est pas du tout "spirituelle" alors que c'est quelque chose d'important pour nous? Ou bien lorsque la personne avec qui on est a perdu définitivement la Foi? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3471
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 30 Juil 2013, 19:26

Il n'est pas marié, ça devrait déja lui poser un gros probleme à votre ami...

Je propose qu'il commence par faire ce que le Seigneur lui demande cad aimer sa compagne mais ne plus avoir de relation sexuelle avec elle tant qu'ils ne sont pas marié.
A t il des enfants avec elle ? Dans le cas ou ce n'est pas le cas c'est plus simple:

Qu'il prie pour la conversion de son amie et le Seigneur fera le reste: Soit la compagne se convertira soit elle le quittera (ce qui sera un mal pour un bien car le Seigneur aura en reserve une personne chrétienne pour cet homme.)

Je dis ce que je pense très directement, excusez moi par avance de ne pas emballer mes propos de mièvrerie: je cherche la clareté et non l'ambiguité ce qui serait déja pécher.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16668
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 30 Juil 2013, 21:23

Bonsoir casanova
Je suis dans le même cas, mon mari n'est pas du tout attiré par "le spirituel", il s'en fiche comme de sa première chemise...
Mais il est bon, honnête et il a travaillé (maintenant, il est en retraite).
Lorsque nous nous sommes mariés, je pensais qu'il allait changer...
mais il est toujours resté sur ses positions comme quoi "ça ne l'intéresse pas"...
Un prêtre à qui j'en ai parlé m'a dit de le laisser tranquille, alors nous n'en parlons plus.
Et dernièrement, j'ai eu un problème de santé assez grave. Il m'a avoué il y a 15 jours que si je m'en sortais, il avait promis d'aller "mettre un cierge" à Sainte Anne d'Auray. Nous avons fait plus puisque nous sommes allés au pélérinage la semaine dernière.
Mais ce gestes de mon mari m'a beaucoup touchée, comme quoi, malgré tout, il se rapproche peut-être de Dieu ?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9352
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 30 Juil 2013, 21:33

Bonsoir , Casanova . Je suis sensible à votre problématique . Mon épouse , divorcée remariée , comme moi , est intervenue un jour , sous mon pseudo , pour crier que c'était le rock qui l'intéressait
et pas " ces discussions inutiles " .

Je crois que vous avez bien parlé à votre ami . C'est à lui à savoir ce qui lui tient le plus à cœur .

Mais Jésus n'a pas jugé le jeune homme riche qui ne voulait pas renoncer à ses biens . Il a eu un pincement de cœur , c'est tout .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28488
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 30 Juil 2013, 21:37

Je crois que saint Paul parle de ces cas ici:

1 Corinthiens 7, 12-16 a écrit:
Aux autres, je déclare ceci - moi-même et non le Seigneur - : si un de nos frères a une femme non croyante, et que celle-ci soit d'accord pour vivre avec lui, qu'il ne la renvoie pas. Et si une femme a un mari non croyant, et que celui-ci soit d'accord pour vivre avec elle, qu'elle ne renvoie pas son mari. En effet le mari non croyant se trouve sanctifié par sa femme, et la femme non croyante se trouve sanctifiée par son mari croyant. Autrement, vos enfants ne seraient pas purifiés, et en fait ils sont saints. Mais si le non croyant se sépare, qu'il le fasse : nos frères ou nos soeurs ne doivent pas se sentir esclaves d'une telle situation ; c'est pour vivre dans la paix que Dieu vous a appelés. Toi la femme, comment savoir si tu sauveras ton mari ? Et toi l'homme, comment savoir si tu sauveras ta femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3471
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 31 Juil 2013, 10:11

Et ça ne gène donc personne ici que ce couple ne soit pas marié ? affraid 
Revenir en haut Aller en bas
Lamarck



Masculin Messages : 598
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 31 Juil 2013, 10:16

Je serais lui je la quitterais. Il vaut mieux être seul que mal accompagné. Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Ven 02 Aoû 2013, 13:52

casanova a écrit:
Que pensez-vous de cette problématique? Ai-je donné de bons conseils à cet ami? Que faire lorsque la personne qu'on aime n'est pas du tout "spirituelle" alors que c'est quelque chose d'important pour nous? Ou bien lorsque la personne avec qui on est a perdu définitivement la Foi? Merci.

Votre ami devrait se réjouir que Dieu ait placé un croyant fervent (votre ami) auprès de cette femme athée qu'ils aiment (lui et Dieu).

Votre ami aime sa femme, il doit donc être heureux qu'elle soit bien accompagnée.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Ven 02 Aoû 2013, 14:15

Hillel31415 a écrit:
Il n'est pas marié, ça devrait déja lui poser un gros probleme à votre ami...

Je propose qu'il commence par faire ce que le Seigneur lui demande cad aimer sa compagne mais ne plus avoir de relation sexuelle avec elle tant qu'ils ne sont pas marié.
A t il des enfants avec elle ? Dans le cas ou ce n'est pas le cas c'est plus simple:

Qu'il prie pour la conversion de son amie et le Seigneur fera le reste: Soit la compagne se convertira soit elle le quittera (ce qui sera un mal pour un bien car le Seigneur aura en reserve une personne chrétienne pour cet homme.)

Je dis ce que je pense très directement, excusez moi par avance de ne pas emballer mes propos de mièvrerie: je cherche la clareté et non l'ambiguité ce qui serait déja pécher.

Hillel ! Bien sûr que si ! Il est marié avec elle d'un mariage NATUREL !!

Et si son mariage n'est pas sacramentel, il engage tout autant ! Cet homme a des devoirs vis-à-vis de sa femme : Fidélité, amour, vie commune. Même les païens le savent !

Que votre oui soit "oui", que votre "non" soit non, le reste vient du mal".


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Ven 02 Aoû 2013, 14:20

SJA a écrit:
casanova a écrit:
Que pensez-vous de cette problématique? Ai-je donné de bons conseils à cet ami? Que faire lorsque la personne qu'on aime n'est pas du tout "spirituelle" alors que c'est quelque chose d'important pour nous? Ou bien lorsque la personne avec qui on est a perdu définitivement la Foi? Merci.

Votre ami devrait se réjouir que Dieu ait placé un croyant fervent (votre ami) auprès de cette femme athée qu'ils aiment (lui et Dieu).

Votre ami aime sa femme, il doit donc être heureux qu'elle soit bien accompagnée.

salut 

Il n'y a qu'un cas où l'Eglise déclare nul un mariage naturel : C'est quand, l'un des époux s'étant converti, l'autre lui fait une guerre destructrice, méprise sa foi.

Ce cas exceptionnel d'annulation est ce qu'on appelle en Droit canonique le "privilège paulin".
Vous trouverez sa description ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Privilège_paulin

Citation :
Paul fait une distinction remarquée, et tout à fait exceptionnelle, entre l’enseignement du Seigneur et ce que lui-même dit. Ainsi, d’abord ce que dit le Seigneur:
« A ceux qui sont mariés j’ordonne - non pas moi mais le Seigneur - : que la femme ne se sépare pas de son mari. Si elle en est séparée qu’elle ne se remarie pas ou qu’elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie pas sa femme.
(1 Cor.7:10-11 Traduction œcuménique de la Bible) »
Ce passage, où l'Apôtre utilise la forme « non pas moi, mais le Seigneur », rappelle la doctrine du mariage tirée directement de l’enseignement du Christ dans son Sermon sur la montagne, qui fait du mariage un sacrement indissoluble1.
Immédiatement après il ajoute, tout en déclarant explicitement que cela vient de lui-même :
« Aux autres, je dis - c’est moi qui parle et non le Seigneur - : si un frère a une femme non-croyante et qu’elle consente à vivre avec lui, qu’il ne la répudie pas. Et si une femme a un mari non-croyant et qu’il consente à vivre avec elle qu’elle ne le répudie pas. Car le mari non-croyant est sanctifié par sa femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par son mari. S’il en était autrement vos enfants seraient impurs alors qu’ils sont saints. Si le non-croyant veut se séparer qu’il le fasse ! Le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ce cas. C’est pour vivre en paix que Dieu vous a appelés. En effet, sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ?
(1 Cor. 7:12-16 Traduction œcuménique de la Bible) »

Là, ce n'est pas du tout le cas.

Votre ami doit aimer sa femme TELLE QU'ELLE EST.

Et si Dieu lui a donné comme femme, c'est sûrement parce qu'elle veillera sur lui afin que sa conversion lui garde les pieds sur terre :

Son devoir premier est son couple, ses enfants, son travail.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Ven 02 Aoû 2013, 14:23

Lamarck a écrit:
Je serais lui je la quitterais. Il vaut mieux être seul que mal accompagné. Mr. Green 

Lamarck, c'est ainsi que vous avez de la considération pour les engagements humains ?


La foi chrétienne vous conduirait-elle à mépriser ce qu'il y a de plus sacré dans l'honneur d'un homme, son engagement vis-à-vis de sa femme ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lamarck



Masculin Messages : 598
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Sam 03 Aoû 2013, 22:27

Arnaud Dumouch a écrit:

Lamarck, c'est ainsi que vous avez de la considération pour les engagements humains ?


La foi chrétienne vous conduirait-elle à mépriser ce qu'il y a de plus sacré dans l'honneur d'un homme, son engagement vis-à-vis de sa femme ?
Bien sûr que non, je ne faisais que plaisanter.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Sam 03 Aoû 2013, 22:46

Thumright 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeff_



Masculin Messages : 107
Inscription : 01/05/2013

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Dim 04 Aoû 2013, 05:17

Se mettre en couple avec quelqu'un qui ne partage pas la même foi, c'est chercher les ennuis.
On parle bien ici de foi ? La foi ce n'est pas un simple et vague sentiment spirituel, c'est une
conviction. Quand on a la foi, c'est qu'on est persuadé de quelque chose. La foi est ce qui nous
anime dans notre vie de tous les jours en pensées, en paroles et en actions. Ne pas pouvoir
partager cela avec la femme qu'on aime (s'en parler de savoir si vous allez pouvoir transmettre
cette foi à vos enfants) est une grande tristesse, et ce n'est surement pas la meilleure voie pour
être heureux.

L'homme aime bien se cacher la vérité, agir à sa guise et réfléchir après, il se dit "on verra bien",
avec le temps "elle/il comprendra et changera"... Des couples heureux (l'un et l'autre) dont l'un
des conjoints avait une foi réelle et profonde et l'autre athée ou simplement pas intéressé, j'en
ai pas encore croisé. Par contre tout ceux que j'ai pour le moment rencontré, souffraient tous de
la même chose (je dis bien "souffraient"), de ne pouvoir partager ou être soutenu dans leur foi
par leur conjoint. La détresse ou le besoin spirituelle de l'un se heurtait à l'incompréhension de
l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Lun 05 Aoû 2013, 16:35

Jeff_ a écrit:
Se mettre en couple avec quelqu'un qui ne partage pas la même foi, c'est chercher les ennuis.

Que faites vous du cas de celui qui entre dans la foi alors qu'il est déjà en couple ?

Vous lui conseillez d'abandonner femme et enfants une fois la foi survenue enfin de ne pas avoir d'ennuis ?


J'imagine que vous auriez déconseillé au Père de Foucauld de l'installer au milieu des peuplades du désert afin d'éviter les ennuis.


Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Lun 05 Aoû 2013, 17:20

Bonjour,

Personnellement je pense que le fait que votre ami est croyant permet à Dieu de sanctifier son couple et les éventuels enfants à naître, ça il peut en être certain ! Après il lui suffit d'aimer sa compagne, de lui montrer un exemple de vie chrétienne et de prier pour elle, cela portera assurément des fruits.

Je pense que c'est une bonne chose que sa compagne ne soit pas athée militante car il y a plus de chance que dès lors elle respecte la foi de votre ami et l'éducation chrétienne qu'il voudra donner à leurs enfants. Pensons au baptême aussi. Je suis moi même papa d'un garçon qui a aujourd'hui 7 ans et que je ne vois pour ainsi dire jamais (j’habite Bruxelles et lui dans le sud de la France) et sa maman (nous n'étions pas mariés et je n'avais pas encore la foi du temps de notre rupture) est athée convaincue, si nous étions restés ensemble cela aurait été une horreur pour l'éducation car la connaissant elle ne m'aurait jamais permis de parler de Dieu à mon fils, de l'emmener à la messe le dimanche.  Le problème aujourd’hui est que mon fils n'a pas été baptisé à cause de l'athéisme de sa mère et de sa peur viscérale par rapport à ma foi...

Donc qu'un catholique soit en couple avec un non croyant n'est pas un problème tant que chacun respecte les convictions et valeurs de l'autre, y compris dans l'importance du mariage pour consolider le foyer. Dieu ne demande pas que votre ami convertisse sa compagne, ni que les 2 soient croyants, mais Il attend assurément qu'à travers l'amour et la prière de votre ami pour sa compagne il la mène progressivement vers sa destinée qui est en Dieu.

Bien sûr il faut que votre ami soit affermi dans sa foi et qu'il ne s’attiédisse pas au contact de sa compagne. Ca dépend de la personnalité de chacun. Il faut qu'il la tire vers le haut et non qu'elle le tire vers le bas. C'est une grande responsabilité qu'il a mais qui peut faire de lui un Saint !
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3471
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Lun 05 Aoû 2013, 19:10

Arnaud Dumouch a écrit:

Hillel ! Bien sûr que si ! Il est marié avec elle d'un mariage NATUREL !!
Et si son mariage n'est pas sacramentel, il engage tout autant ! Cet homme a des devoirs vis-à-vis de sa femme : Fidélité, amour, vie commune. Même les païens le savent !
Que votre oui soit "oui", que votre "non" soit non, le reste vient du mal".

Peut on se marier plusieurs fois de manière naturelle ou reste t on marié naturellement qu'avec la première femme avec qui on a couché, les autres étant des relationsnaturellement adultères ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Lun 05 Aoû 2013, 19:20

Cher Hillel, ce qui est bien, ce qui est voulu par Dieu, c'est d'épouser une seule femme. C'est ce qui correspond à la nature humaine et à cet amour qui est à la fois, sensible (donc exclusif) et spirituel.

Cependant, si un homme se piège dans deux ou trois engagement, son honneur est de ne jamais trahir.

C'est pourquoi Jésus, face à une femme qui s'est mise dans une situation complexe de plusieurs engagement, ne lui demande pas de quitter. Il lui signale juste sa situation :
Citation :

Jean 4, 18 car tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari ; en cela tu dis vrai."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 18:40

Je dirais que dans ce cas le premier mariage est le seul qui soit valide (sauf cas d'invalidités), une fois que l'on a compris que l'on est dans un état d'adultère, on ne doit évidemment pas abandonner les enfants et les compagnes ou compagnons illégitimes (surtout à l'époque de Jésus, une femme seule est une femme en danger de mort : soit si elle est veuve et n'a aucun enfant pour la prendre en charge elle risque de ne plus pouvoir subvenir à ses besoins, si son époux est encore en vie et qu'elle se met avec un autre homme elle devient adultère et la mort est spirituelle).

A notre époque il faut simplement continuer d'assumer nos responsabilités (subvenir aux besoins des enfants éventuels, participer à leur éducation quand cela est possible, etc.) mais cesser bien entendu toute relation sexuelle avec les compagnes ou compagnons illégitime.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 19:10

Philippe B. a écrit:


A notre époque il faut simplement continuer d'assumer nos responsabilités (subvenir aux besoins des enfants éventuels, participer à leur éducation quand cela est possible, etc.) mais cesser bien entendu toute relation sexuelle avec les compagnes ou compagnons illégitime.

Il reste le problème de l'engagement.

Si vous cessez les relations sexuelles, vous rompez l'engagement naturel pris et survenu antérieurement à l'arrivée de la foi.

St Paul dit de ne pas rejeter la personne qui veut vivre avec vous mais qui ne partage pas la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 19:45

salut 

Oui cher SJA, c'est tout le problème. D'où l'attitude de Jésus face à la Samaritaine :
Citation :

Jean 4, 17 La femme lui répondit : "Je n'ai pas de mari." Jésus lui dit : "Tu as bien fait de dire : Je n'ai pas de mari,
Jean 4, 18 car tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari ; en cela tu dis vrai."

Il ne se mêle pas de toucher à ce noeud qu'est sa vie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 19:51

"Il ne se mêle pas de toucher à ce nœud qu'est sa vie."

salut Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 22:53

SJA a écrit:
Philippe B. a écrit:


A notre époque il faut simplement continuer d'assumer nos responsabilités (subvenir aux besoins des enfants éventuels, participer à leur éducation quand cela est possible, etc.) mais cesser bien entendu toute relation sexuelle avec les compagnes ou compagnons illégitime.

Il reste le problème de l'engagement.

Si vous cessez les relations sexuelles, vous rompez l'engagement naturel pris et survenu antérieurement à l'arrivée de la foi.

St Paul dit de ne pas rejeter la personne qui veut vivre avec vous mais qui ne partage pas la foi.

L'engagement naturel n'est valable que pour 2 êtres qui ne forment qu'une seule chair, ce qui n'est valable que pour le premier mariage. Ce que Dieu a uni personne ne peut le désunir. Tout engagement ultérieur est donc invalide. Cela n'empêche qu'au niveau moral il faut assumer nos erreurs et tenir nos engagements, assumer nos responsabilité, mais tout en restant dans l'abstinence. Dans l'idéal, Dieu ne nous envoie pas en Enfer si nous n'y arrivons pas, mais c'est la perfection chrétienne qui est à rechercher.

C'est pour ça que l'Eglise recommande aux personnes remariées qui souhaitent communier de ne plus avoir de relation sexuelles avec leur nouveau compagnon / compagne et de vivre dans l'abstinence, soit séparément soit comme frères et soeurs. C'est exigeant mais c'est la seule façon de rester fidèle à notre premier et unique engagement devant Dieu, de ne plus être en état de péché, tout en continuant d'assumer nos responsabilités dans le temps (vis à vis de nos enfants biologiques etc.)

Citation :
St Paul dit de ne pas rejeter la personne qui veut vivre avec vous mais qui ne partage pas la foi.

Il y a une différence entre vivre ensemble et coucher ensemble... Ce passage parle aussi des couples dont la foi n'est pas commune, mais ne fait pas référence à un couple remarié et donc adultère.


Dernière édition par Philippe B. le Mar 06 Aoû 2013, 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:00

Arnaud Dumouch a écrit:
salut 

Oui cher SJA, c'est tout le problème. D'où l'attitude de Jésus face à la Samaritaine :
Citation :

Jean 4, 17 La femme lui répondit : "Je n'ai pas de mari." Jésus lui dit : "Tu as bien fait de dire : Je n'ai pas de mari,
Jean 4, 18 car tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari ; en cela tu dis vrai."

Il ne se mêle pas de toucher à ce noeud qu'est sa vie.

Jésus tolérerait le concubinage selon vous Arnaud ? Comment dans ce cas reprocher au Prêtres aujourd'hui d'en faire de même ? Est ce bien ainsi qu'il faut comprendre ce passage des évangiles ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:03

Dieu tolère beaucoup d'imperfections et est patient pour nous conduire à la perfection.

Tout l'Ancien Testament est l'histoire de cette pastorale de Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:07

Tout à fait mais Jésus a bien dit à Marie Madeleine "va et ne pêche plus". Bien sur pour celle ci le péché était clairement mis à jour par ses accusateurs.

Pour reprendre votre passage de Saint Jean, il faudrait que je le relise entièrement, mais je ne sais plus si il est précisé ou pas que les 5 précédents maris sont encore en vie ou non, ni si cette samaritaine a des relations conjugales avec son nouveau compagnon, avec lequel elle vit peut être uniquement pour ne pas mourir de faim. Jésus ne va pas dans leur intimité, il ne provoque pas le pécheur à confesser ses éventuelles transgressions bien entendu, comme vous dites Dieu est patient et suscite le repentir à l'âme.


Dernière édition par Philippe B. le Mar 06 Aoû 2013, 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:09

Oui, cette pastorale provisoire vise à conduire à la perfection.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:13

Mais le cas de Marie-Madeleine fut la prostitution et non un cas de concubinage, Philippe B.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28488
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:21

ysov a écrit:
Mais le cas de Marie-Madeleine fut la prostitution et non un cas de concubinage, Philippe B.

Et encore, la femme adultère n'est pas clairement identifiée à Marie-Madeleine.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mar 06 Aoû 2013, 23:24

Faudrait ressusciter Grégoire le Grand pour avoir sa théorie, car si ma mémoire ne défaille pas, ce fut ce pape qui associa une Marie prostituée repentante avec son parfum et Marie de Magdala. Les orthodoxes tant qu'à eux l'ont jamais associé.

NB Simon ce n'est pas l'adultère qui lui fut associé mais en tant que prostituée.

En tous cas, je voulais juste faire la distinction entre concubinage et utiliser la parole du Christ quand il lui a dit ''Va et ne pèches plus'' dans le contexte du péché de prostitution.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 07 Aoû 2013, 00:03

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, cette pastorale provisoire vise à conduire à la perfection.

N'est ce pas les samaritains qui élevèrent le porc? :beret: 
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 07 Aoû 2013, 09:33

Philippe B. a écrit:
Citation :
St Paul dit de ne pas rejeter la personne qui veut vivre avec vous mais qui ne partage pas la foi.

Il y a une différence entre vivre ensemble et coucher ensemble... Ce passage parle aussi des couples dont la foi n'est pas commune, mais ne fait pas référence à un couple remarié et donc adultère.

Je ne suis pas sur que Saint Paul utilise le terme de "vivre".

En tous cas, on comprend qu'il parle du couple et un couple, ça copule.

Il ne fait pas référence à un couple remarié mais sur ce fil non plus, on n'y fait pas référence.


Et le péché de s'accoupler sans être marié devant une institution (Eglise, Etat) est, je pense, moins grave que celui de manquer de miséricorde.


Vous pensez bien que si pendant des siècles les clercs de tous niveaux (du Pape à l'abbé) avait une vie de famille, c'est bien que la gravité de la chose n'est pas une évidence dans le catholicisme.

Je vous accorde que cela l'est bien plus pour certains millénaristes protestants et que dans l'Eglise, par compétition, une pastorale rigoriste s'est installée depuis l'avènement du protestantisme.


Revenir en haut Aller en bas
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 07 Aoû 2013, 18:57

Bonsoir, merci pour vos messages. Je comprends l'ensemble de vos points de vue.
D'un côté, mon ami croyant sanctifiera sa future femme (ils ne sont pas mariés, à l'heure actuelle) par sa fervente Foi, et il devra prier pour elle. De plus, ils doivent se respecter mutuellement dans leur conviction (d'ailleurs sa concubine est d'accord pour le baptême de ses futurs enfants, donc il y a une vrai tolérance même si elle n'a pas la foi).

Mais Le gros problème de mon ami est le suivant : la solitude spirituelle.
Conscient qu'il n'arrivera pas à "convertir" sa concubine, il a pris conscience de son immense solitude spirituelle dans son couple : il veut prier, alors il le fait en silence... Il veut exprimer quelque chose qui le réjouit dans sa Foi, il garde sa pensée pour lui (sa compagne ne le mépriserait pas pour ses paroles, mais elle ne lui montrerait que de l'indifférence cachée pour un sourire poli). Il a donc peur de s'engager dans une traversée du désert, où il devra tout simplement vivre sa Foi...seul (je ne compte pas ici sa paroisse, mais uniquement au niveau du couple).

Vous, à sa place, pourriez-vous vivre dans la "solitude" et le silence d'une foi tout juste respectée par votre moitié? Autrement dit : il ne veut pas la quitter parce qu'elle n'a pas la foi et qu'il la croirait condamnée (il ne croit bien évidemment pas cela), mais parce qu'il sait qu'il ne partagera pas son Amour pour Dieu avec elle. Cela est source d'angoisse et d'obscurité, je l'ai vu dans son regard.

Je vois le grandiose miracle de la vie de Joseph Fadelle, cet irakien chiite converti après un songe dans lequel le christ lui apparaissait, et qui a vu sa femme (musulmane !) se convertir à sa suite. cela fais rêver...!

Moi, personnellement, je sais que je préférerai bien plus de vivre avec une femme musulmane (par exemple) qu'avec une femme athée, on pourrait au moins partager notre Foi en Dieu et une certaine spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16668
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 07 Aoû 2013, 21:55

casanova a écrit:


Vous, à sa place, pourriez-vous vivre dans la "solitude" et le silence d'une foi tout juste respectée par votre moitié?

C'est ce que je vis...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 07 Aoû 2013, 22:12

Espérance a écrit:
casanova a écrit:


Vous, à sa place, pourriez-vous vivre dans la "solitude" et le silence d'une foi tout juste respectée par votre moitié?  

C'est ce que je vis...

Et tant d'autres !

Il suffit de voir aux messes dominicales : peu de couples, beaucoup de femmes seules, quelques hommes seuls. Ils ne sont pas tous veufs ou veuves...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28488
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Mer 07 Aoû 2013, 22:18

J'en fais partie... neutral
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9352
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Jeu 08 Aoû 2013, 02:37

Moi aussi . A chaque différend dans le couple , j'entends : " tu es vraiment hypocrite comme tous les catholiques ; à quoi cela te sert-il d'aller à la messe tous les jours quand tu le peux ? " .

Le cœur se serre . Mais je me dis que la violence qui est en elle , est aussi en moi et que le Christ , Fils de Dieu , a dû en supporter bien plus . Et Marie a eu une attention particulière pour moi . Je dois être digne de cette grâce .

Autre réflexion : ce forum est vraiment comme le champ de moutarde/royaume des cieux : les passereaux viennent se réfugier en-dessous des feuilles ...
Revenir en haut Aller en bas
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: Être avec un(e) non-croyant(e)   Jeu 08 Aoû 2013, 15:46

3 personnes sur cette discussion vivent ce que vis mon ami. Merci pour avoir donné votre avis et partager vos sentiments sur cette situation.

Oui, heureusement que ce forum existe, il est tel une oasis de discussion et d'échanges spirituels pour les passereaux:)
Revenir en haut Aller en bas
 
Être avec un(e) non-croyant(e)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Être avec un(e) non-croyant(e)
» Est ce possible qu'une croyante du message ait pour époux un non croyant du message sous prétexe que lui aussi est chrétien?
» La vie de couple *difficile* avec un non chrétien justifie t-elle le divorce?
» quoi faire avec des poivrons ?
» Calcul de probabilité, tirage avec remise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: