DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Abenader



Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Mer 28 Aoû 2013, 22:25

Sont-ce là tous vos arguments ?

Un qui ronque, l'autre qui avoine et le troisième qui confirme ?

Dans ce cas, pourquoi ne pas verrouiller le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 05:42

Cher Abenader,

Il semble que vous soyez en effet le dernier à vouloir débattre sur ce fil. Vous les avez tous fatigués, usés. Arnaud n'a plus la force de s'exprimer, juste lever un pouce dès que Valtortiste, qui ne peut s'empêcher en ce moment de vous manifester chaque jour son mépris, lance une nouvelle diatribe. Je suppose que ces deux là ont quelque ressentiment mal digéré contre vous - ou l'un des vôtres. Quand aux autres, nous dormons ou vaquons.

C'est quand même un paradoxe :
- sur le meilleur site catholique d'eschatologie francophone, que dis-je le meilleur du monde, animé par notre merveilleux Arnaud si bien inspiré, et toujours plein de ressources, d'humour et d'enthousiasme
- sur le fil qui traite des visions eschatologiques de l'une des plus importantes voyantes catholiques de l'ère moderne
- plus aucun débat sur le fond (hormis la passionnante liste des défauts d'Abenader, qui s'allonge chaque jour avec les encouragements d'Arnaud). Par comparaison, le sujet sur "les femmes et le pape" recueille trois fois plus de contributions. Gala a tout compris.Mr. Green 

Finalement c'est sans doute votre faute Abenader. Votre présence diffuse un puissant gaz irritant pour certains, anesthésiant pour la plupart. Certains autres hérétiques du forum, des protestants aux franc-maçons en passant par les communistes et les athées, provoquent parfois ces effet mais jamais aussi vite sur un fil. Bravo.

Pour ma part je n'ai pas non plus l'énergie à cette heure tardive où je parcours le forum en cherchant quelque nourriture théologique et spirituelle, de contribuer sur le fond. Je fais comme eux, je critique un peu les autres et crois me soulager ainsi de ceux qui m'ont été pénibles dans la journée.

J'ai cependant bien aimé les deux posts de Valtortiste qui apportait des éléments de fond (noyés aux numéros 10 et 12 je crois dans sa furieuse série) et j'aurais bien échangé ses 10 autres posts style ping-pong contre un développement plus précis, en particulier sur le 19h47. Mais avec votre gaz irritant qui diffuse...

Cher Abenader, au sujet des prophéties d'A.-C.E. vous mettez le doigt sur une réelle difficulté mais y apportez une réponse erronée. Simple mais fausse. Or la foi exige souvent de tenir fermement deux termes contradictoires en apparence.

Vous observerez que c'est généralement le mécanisme des hérésies. La votre n'y fait pas exception. Vous avez une difficulté à tenir au sujet du pape à la fois deux termes qui semblent opposés sans une foi confiante - par exemple:
- d'un coté l'infaillibilité du pape, de l'autre la présence de maux que vous voyez ou croyez voir dans l'Eglise
- d'un coté le principe d'unicité de la foi, et de l'autre les contradictions apparentes ou parfois réelles entre Pie X et Vatican II

Voici en résumé comment se résolvent ces difficultés qui vous jettent hors des bras de votre Sainte Mère l'Eglise.

Sur le premier point, la foi nous enseigne que l'Eglise est Sainte et composée d'hommes pêcheurs. En l'embrassant, ne regardez que le Seigneur et Notre-Dame.
Sur le deuxième point, les contradictions réelles relèvent de la Pastorale, les autres ne sont qu'apparentes même lorsque vous ne comprenez pas pourquoi et qu'un effort de foi vous est demandé - soyez certain qu'en aucun cas l'Esprit Saint ne se contredit, ni abandonne le magistère confié à Pierre pour guider le troupeau - sans exclure les péchés personnels des papes, leurs possibles erreurs pastorales et leur style et manières qui peuvent plaire plus ou moins.

Pour finir au sujet du fil : vous avez raison au sujet de plusieurs similitudes entre la vision d'A-C.E. et l'Eglise actuelle dans certains abus et maux observables. Le nier serait de l'aveuglement. Mais cela ne justifie pas de plaquer l'une sur l'autre. Un discernement est nécessaire, en s'appuyant sur le magistère infaillible. Par ailleurs il serait abusif de déduire de certaines convergences que la prophétie se réaliserait pleinement dès maintenant dans tous ses termes. Considérez seulement les points suivants:
- le mal a toujours existé dans l'Eglise, à tous niveaux et toutes époques. Cela ne l'empêche pas d'être, d'une autre manière, toujours sainte. Ni les papes malgré leur péché d'etre protégés en vertu du charisme infaillibilité donné par Dieu.
- les principaux péchés et maux que décrit A.-C.E. ont toujours été présents, plus ou moins secrètement.
- la prophétie doit être lue en regard d'autres prophéties des Ecritures ou des saints et comme le notait avec justesse l'excellent Valtortiste entre deux éternuements causés par votre gaz irritant, A.-C.E. est cohérente avec d'autres prophéties au sujet de la fin et de la venue de l'AntéChrist.
- ainsi, les maux actuels que vous entrevoyez dans la prophétie ne sont hélas que les prémices des temps futurs où la prophétie se réalisera pleinement. Pour l'instant l'eglise noire est en en germe, mais alors il y aura en effet une eglise noire, celle de l'AntéChrist. L'Eglise le prophétise d'ailleurs explicitement (CEC 675 & suiv.) depuis quelques décennies.

La fidélité au pape qui vous est demandée, représentera sans doute un effort de foi bien plus difficile et méritoire pour vous que pour moi. Chacun ses combats.

Je termine avec votre propre citation d'A.-C.E. :

Anne-Catherine Emmerich a écrit:
«On voit par là combien Dieu tient compte des décrets, des ordres et des défenses du Chef de l'Église et les maintient en vigueur quand même les hommes ne s'en inquiètent pas, les renient ou s'en moquent.
Il est clair qu'Anne-Catherine Emmerich affirme avec force qu'en ces temps terribles le Chef de l'Eglise aura toujours autorité selon la volonté de Dieu. Elle condamne ici fermement à la fois les évêques qui violent les décrets du sein même de l'Eglise (les evêques excommuniés latae sentencie pour franc-maçonnerie, les clercs qui favorisent un avortement, ceux qui renient secrètement tel article essentiel de foi...), les évêques FSSPX, les sédévacs et plus généralement "ceux qui renient ou se moquent" des décrets, des ordres et des défenses du Chef de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 06:28

 
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 08:25

Très belle réponse Antoine, dépourvue de mépris et de haine. Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 09:44

Abenader a écrit:
... l'autre qui avoine ...
Le moindre manuel d'hippologie le confirme : l'avoine est pour les bourrins. Pourquoi s'en offusquer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 09:58

AntoineG a écrit:
...en particulier sur le 19h47...
Effectivement TOUS les prophètes contemporains convergent vers l'annonce des temps ultimes. La bienheureuse Emmerich en est une mais pas la plus récente voire même la plus explicite.
Le mauvais réflexe, dans ces annonces, est de se précipiter sur les annonces "apocalyptiques" et s'en effrayer. Le Nouveau Testament nous dit bien qu'il ne faut pas s'en effrayer avant l'heure. En effet, pour ceux qui seront à ce moment, tous les secours seront donnés.
Tout d'abord il doit y avoir le dernier avènement du Christ ou dernière Pentecôte. A ce moment, si nous avons su ou savons nous convertir, il n'y a plus rien à craindre.
Jean-Paul II se réjouissait d'aller à la rencontre du Christ qui vient. Il ne s'en effrayait pas.
Ce dernier avènement doit être préparé par Marie ou Vierge des derniers temps. Pour travailler actuellement sur ce sujet avec Mgr Laurentin, j'en arrive à l'évidence que ce temps de Marie est déjà là : les nombreuses manifestations du Ciel qui se sont multipliées, comme jamais auparavant, dans notre époque, signe cette annonce. Ce n'est qu'un des sens du message qu'adresse la Divine Miséricorde, si chère à soeur Faustine et Jean-Paul II.

Les prophètes (dont Emmerich) parlent aussi du règne de l'Antéchrist, bref et terrible, qui suivra, mais il ne faut pas sauter les étapes car auparavant l’Évangile sera annoncé sur toute la terre et les croyants réunis en un seul troupeau. Si on se focalise sur ce temps de persécution, il faut se projeter sur la suite : le retour du Christ pour le jugement dernier et l'avènement de la "Jérusalem céleste" qui remplacera la terre disparue comme l'annonce l'Ecriture.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 10:14

Pour résumé, il y a une clef d'interprétation des visions prophétiques d'Anne-Catherine Emmerich : Elle peuvent viser des dizaines d'Eglises Nationales (dans la majorité de leur clergé) et même une partie de la curie Romaine.

Mais JAMAIS Pierre (et les Conciles unis à Pierre) dans sa fonction protégée de Magistère. On peut certes critiquer sa fonction (non protégée infailliblement) de Pasteur mais, depuis 200 ans, on n'a eu que des papes remarquables se dressant contre les idéologies du temps.

Voilà pourquoi cette vision prophétique de saint Jean Bosco est la clef dont on ne doit jamais se séparer :


Les Trois Blancheurs



Le 30 mai 1862, Don Bosco eut en songe, une vision prophétique : il vit la mer, et là, rangés en bataille, des vaisseaux innombrables remplis d'armes de toutes sortes, livrant bataille à un grand et majestueux vaisseau représentant l’Eglise.

Soudain, apparaissent deux colonnes : l'une, la plus grande, porte une lumineuse hostie, et l’inscription: "Salut des croyants". L'autre, où sont gravés les mots: "Secours des Chrétiens", est surmontée d'une statue de la Vierge Immaculée, avec un chapelet.
L'assaut tourne à l'avantage des agresseurs mais le Pape, en blanc lui aussi, à la proue du grand vaisseau, convoque par deux fois les capitaines des vaisseaux auxiliaires afin de délibérer des décisions à prendre. Il est finalement frappé à mort, mais son successeur obtient la victoire en amarrant solidement le Vaisseau aux deux Colonnes.


Un tableau, exposé dans la Basilique Maria Auxiliatrice à Turin, rappelle ce célèbre songe des "Trois Blancheurs", reçu peu avant le début du 1er Concile du Vatican.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 12:49

AntoineG a écrit:
Spoiler:
 
Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 13:21

Arnaud Dumouch a écrit:
...Les Trois Blancheurs...
Ce songe de Dom Bosco est très symbolique, mais empreint d'images qui en occultent le sens a-priori, car ce n'est qu'a-posteriori que l'on peut en justifier le sens : ici l'importance cruciale des deux Conciles. Identiquement l'Apocalypse sensibilise mais sous des images symboliques qui en clos le sens à ceux qui n'ont pas la lumière de l'Esprit.
D'une autre nature sont les révélations de soeur Faustine, Maria Valtorta ou d'autres prophètes contemporains. Les instructions sont plus précises, plus détaillées, mais on tombe sur une nouvelle occultation : seul l'Esprit-Saint possède l'ensemble des partitions qu'Il fait jouer à plusieurs choristes ou musiciens, en l’occurrence, les prophètes. Il est possible de suivre tel ou tel d'entre eux, selon son charisme propre et la mission dévolue par la Providence à chacun, mais il est totalement impossible d'accéder à la logique d'ensemble que seul possède l'Esprit-Saint.
Il n'en demeure pas moins que la tonalité d'ensemble peut être comprise :
- Le Ciel manifeste pour la dernière fois la Miséricorde divine (annoncée principalement par soeur Faustine et promue par Jean-Paul II dans l'octave de Pâques). Les prophètes contemporains le confirment.
- Cette Divine Miséricorde se traduit par le temps de Marie dont les manifestations se multiplient. Il culmine, de mon point de vue, dans sa présence à Medjugorje dont les caractéristiques, comme le message, ne trompent pas : il s'agit bien de la Vierge des derniers temps dans sa plénitude maternelle. Ce qui n'exclut pas l'importance des autres apparitions, reconnues ou pas.

Les attaques contre le Pape (d'où qu'elles viennent et les sédévacs pour virulents qu'ils soient ne sont pas les plus violents), le recul de la foi, la dégénérescence des mœurs ... sont déjà annoncés dans l'Ecriture. Les prophètes d'aujourd'hui les actualisent et les précisent, conformément à ce qu'annonce Jésus au cours de la dernière Cène : l'Esprit-Saint vous éclairera sur ce qui doit advenir.
Ce qui frappe, est la paix et l'assurance des prophètes dépositaires de ses secrets. Pour eux "Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 13:40

Catherine Emmerich dénonce une dérive du Christianisme, d'une partie de l'Eglise qui est en réelle difficulté parce que les dogmes sont rejetés.
Une sorte de relativisme, du "à quoi bon du moment qu'on est tous sauvé"

Elle condamne certainement partiellement Vatican II dont les conséquences sont toujours visibles, à savoir la division des Chrétiens, la division entre les catholiques.

Elle condamne certainement une certaine Eglise qui a cédé aux sirènes des spectacles médiatiques sans lendemain au détriment d'un travail en profondeur.

En fait, je pense que son message est un message d'avertissement qu'elle adresse à chacun de nous.

Au moment ou nous avons démissionné dans nos croyances, ou l'Eglise ne parvient plus à évangéliser, il nous fait prendre conscience de notre responsabilité individuelle, dans un moment ou l'Eglise est emporté dans un torrent effroyable, ou la plupart de ses clercs, de ses théologiens, sont à la dérive.

Il faut prendre les propos de Catherine Emmerich comme un avertissement et aussi comme un encouragement, que ceux qui perçoivent d'une manière aigue la dérive de l'Eglise sache qu'ils ne sont pas dans l'erreur, il leur faut plus que jamais garder la vraie foi, ne pas perdre confiance et faire tout leur possible pour ne pas lâcher la barre de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 14:21

Tonylutz a écrit:
...Elle condamne certainement partiellement Vatican II dont les conséquences sont toujours visibles, à savoir la division des Chrétiens, la division entre les catholiques....Au moment ou nous avons démissionné dans nos croyances, ou l'Eglise ne parvient plus à évangéliser,..
Jésus l'a clairement annoncé : Il n'est pas venu pour la science du compromis cauteleux, mais pour trancher dans le vif. Vatican II a opéré dans le vif et une partie des "catholiques" a quitté l'Eglise, à savoir ceux qui pensait que l'Eglise allait trop loin et ceux qui pensaient qu'elle n'allait pas assez loin. Autrement dit ceux qui reniaient l'Esprit-Saint. La grande masse lui est restée fidèle malgré ses imperfections et ses scandales, car si Jésus a aimé l'imperfection humaine jusqu'à donner sa vie, les vrais croyants ne peuvent que l'imiter.
Elle ne sait plus évangéliser ? Dans le XXème siècle, monstre d'anticléricalisme, les chrétiens africains sont passés de 7% à 40% et selon l'intuition du Pape Jean-Paul II à Manille, le 21ème siècle verra l’évangélisation de l'Asie.
Paul VI, en réaction aux "fumées de Satan" a lancé le renouveau évangélique que Jean-Paul II a amplifié sous le nom de "nouvelle évangélisation" et le Ciel s'y mets.
Ce n'est donc pas l'Eglise qui ne sait pas évangéliser, mais ses membres.
En ce sens, tous les prophètes, dont Emmerich, nous appellent à cela et en commençant par nous-mêmes. Souvent on contemple l'imperfection des autres pour se rassurer sur sa propre perfection. Jésus, pour cela, a donné la parabole du pharisien et du publicain et la Gospa de Medjugorje réprimait ceux qui se pensaient plus juste que le voisin "ce n'est pas exact pour vous". Autre façon de rappeler la parabole de la paille et de la poutre si chère à Dragna Din.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 14:56

Tonylutz a écrit:
Catherine Emmerich dénonce une dérive du Christianisme, d'une partie de l'Eglise qui est en réelle difficulté parce que les dogmes sont rejetés.
Une sorte de relativisme, du "à quoi bon du moment qu'on est tous sauvé"

Elle condamne certainement partiellement Vatican II dont les conséquences sont toujours visibles, à savoir la division des Chrétiens, la division entre les catholiques.

Elle condamne certainement une certaine Eglise qui a cédé aux sirènes des spectacles médiatiques sans lendemain au détriment d'un travail en profondeur.

En fait, je pense que son message est un message d'avertissement qu'elle adresse à chacun de nous.

Au moment ou nous avons démissionné dans nos croyances, ou l'Eglise ne parvient plus à évangéliser, il nous fait prendre conscience de notre responsabilité individuelle, dans un moment ou l'Eglise est emporté dans un torrent effroyable, ou la plupart de ses clercs, de ses théologiens, sont à la dérive.

Il faut prendre les propos de Catherine Emmerich comme un avertissement et aussi comme un encouragement, que ceux qui perçoivent d'une manière aigue la dérive de l'Eglise sache qu'ils ne sont pas dans l'erreur, il leur faut plus que jamais garder la vraie foi, ne pas perdre confiance et faire tout leur possible pour ne pas lâcher la barre de la foi.
Ne confondez pas Vatican II et la crise européenne de mai 68.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 15:28

Arnaud Dumouch a écrit:
Ne confondez pas Vatican II et la crise européenne de mai 68.
C'est en effet un défaut de confondre civilisation occidentale et religion catholique. Confusion assez répandue. Si elle trouve sa caricature dans les dérives sédévacantistes, elle taraude aussi notre jugement, comme Nathanaël qui du faire un effort pour passer de la culture à la foi en reconnaissant le Messie dans un habitant de Nazareth d'où "rien de bon ne pouvait sortir"..
En ce sens, les migrations sont une bénédiction du Ciel en nous montrant l'oeuvre de l'Esprit dans les différentes cultures, préludes à la réunification des croyants en un seul troupeau.

Il ne faut pas, cependant, laisser de côté les dérives sociétales que Paul prophétise pour les derniers temps. Il le confie à Timothée :
Paul, 2 Timothée, chapitre 3 a écrit:
1 Sache ceci: que dans les derniers jours surgiront de durs moments.
2 Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, impies,
3 sans coeur, sans loyauté, calomniateurs, sans frein, sauvages, ennemis du bien,
4 traîtres, emportés, enflés d'orgueil, amis de la volupté plus qu'amis de Dieu,
5 avec les dehors de la piété, tout en ayant rejeté son pouvoir: éloigne-toi de ces gens-là
6 Ils sont de ces gens-là ceux qui s'insinuent dans les maisons et captivent des femmelettes chargées de fautes, menées par toutes sortes de passions,
7 toujours en quête d'apprendre sans pouvoir jamais parvenir à la connaissance de la vérité.
8 Or, de la même manière que Jannès et Jambrès firent opposition à Moïse, ceux-là aussi font opposition à la vérité, hommes pervertis d'esprit, de mauvais aloi quant à la foi;
9 mais ils ne feront pas d'autres progrès, car leur folie sera manifeste pour tous, aussi bien que le devint celle des ces (deux)-là.
10 Toi, au contraire, tu m'as suivi dans l'enseignement, la conduite, les desseins, la foi, la longanimité, la charité, la constance,
11 les persécutions, les souffrances, telles qu'il m'en est arrivé à Antioche, à Iconium, à Lystres. Quelles persécutions j'ai endurées, et de toutes le Seigneur m'a sauvé.
12 Aussi bien, tous ceux qui veulent vivre avec piété dans le Christ Jésus auront à souffrir persécution.
13 Quant aux méchants et aux charlatans, ils iront toujours plus avant dans le mal, trompeurs et trompés.
14 Pour toi, tiens-t'en à ce que tu as appris et dont tu as la certitude, sachant de qui tu l'as appris
15 et que, depuis l'enfance, tu connais les Saintes Lettres, qui peuvent te donner la sagesse pour le salut par la foi en le Christ Jésus.
16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour redresser, pour éduquer en la justice,
17 afin que l'homme de Dieu soit parfait, prêt pour toute oeuvre bonne.
Cela est aussi un signe des temps et tout le chapitre se médite. C'est aussi une incitation à affronter les jets de pierre des railleurs et les chausse-trappes des raminagrobis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 16:17

Cher Antoine, je vous remercie pour vos paroles courtoises et fort sensées.

Il y a un point que je voudrais relever plus particulièrement. Vous dites ceci:

Antoine a écrit:
Pour finir au sujet du fil : vous avez raison au sujet de plusieurs similitudes entre la vision d'A-C.E. et l'Eglise actuelle dans certains abus et maux observables. Le nier serait de l'aveuglement. Mais cela ne justifie pas de plaquer l'une sur l'autre. Un discernement est nécessaire, en s'appuyant sur le magistère infaillible. Par ailleurs il serait abusif de déduire de certaines convergences que la prophétie se réaliserait pleinement dès maintenant dans tous ses termes. Considérez seulement les points suivants:
- le mal a toujours existé dans l'Eglise, à tous niveaux et toutes époques. Cela ne l'empêche pas d'être, d'une autre manière, toujours sainte. Ni les papes malgré leur péché d'etre protégés en vertu du charisme infaillibilité donné par Dieu.
- les principaux péchés et maux que décrit A.-C.E. ont toujours été présents, plus ou moins secrètement.
- la prophétie doit être lue en regard d'autres prophéties des Ecritures ou des saints et comme le notait avec justesse l'excellent Valtortiste entre deux éternuements causés par votre gaz irritant, A.-C.E. est cohérente avec d'autres prophéties au sujet de la fin et de la venue de l'AntéChrist.
- ainsi, les maux actuels que vous entrevoyez dans la prophétie ne sont hélas que les prémices des temps futurs où la prophétie se réalisera pleinement. Pour l'instant l'eglise noire est en en germe, mais alors il y aura en effet une eglise noire, celle de l'AntéChrist. L'Eglise le prophétise d'ailleurs explicitement (CEC 675 & suiv.) depuis quelques décennies.
Depuis les tout débuts de l'Eglise, il y a eu en son sein des infiltrés. Judas fut le premier d'entre eux. L'Eglise a toujours réussi à les extirper, et à les faire sortir de son sein. Tout comme Jésus a toujours réussi à déjouer les pièges qui voulait le faire tomber.

Et puis un jour, l'Eglise n'a plus extirpé ces intrus, et s'est laissée dominer par eux. Tout comme Jésus, selon les Décrets éternels, s'est laissé prendre, juger, crucifier, mourir, ensevelir.

Mais, selon les mêmes Décrets éternels, à l'heure dite, Notre-Seigneur s'est relevé de la mort. Il fera de même avec Son Eglise, Son Épouse immaculée.

Cela a été prédit, annoncé et prophétisé. A l'aide de la science prophétique, nous pouvons quelque peu dénouer l'écheveau de cette crise apocalyptique.

Or, comme l'interprétation des Écritures n'est pas libre, voyons quelle est cette interprétation. Commençons par Saint Jean:

I Jn. 2, 19 a écrit:
Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ;
car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous ; mais ils en sont sortis, afin qu'il soit manifeste que tous ne sont pas des nôtres.
On voit que Saint Jean parle des ennemis de l'Eglise (au verset précédent, il les nomme antichrists), qui, étant dans l'Eglise, ne sont pas de l'Eglise, et qui en sont sortis, rendant manifeste leur non-appartenance à l'Eglise.

Voyons maintenant ce qu'en dit Saint Augustin:

S. Augustin, homélie 11 sur l'Apocalypse a écrit:
C'est là l'Assemblée hérétique (haeretica Ecclesia). A présent, elle feint l'identité Chrétienne pour tromper plus sûrement ceux qui n'y prennent point garde.

C'est pourquoi le Seigneur a dit : « Prenez garde aux faux prophètes..» (Mt. 7,15)...

Et elle fera de grands signes, au point de faire descendre le feu du ciel.

Puisque le ciel est l'Eglise, qu'est-ce d'autre que faire descendre le feu du ciel,

si ce n'est de faire s'écouler des hérésies de l'Eglise ?, ainsi qu'il est écrit :

« Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres » (I Jn. 2,19).»
Mettons à présent ceci en rapport avec l'Encyclique Pascendi de Saint Pie X dont je me suis servi plus haut, et que vous trouverez ici: http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_19070908_pascendi-dominici-gregis_fr.html

Saint Pie X a écrit:
« Nous parlons, Vénérables Frères, d'un grand nombre de Catholiques laïques, et, ce qui est encore plus à déplorer,

de Prêtres, qui, sous couleur d'amour de l'Eglise, absolument courts de philosophie et de théologie sérieuses,

imprégnés au contraire jusqu'aux moelles d'un venin d'erreur puisé chez les adversaires de la Foi Catholique ,

se posent, au mépris de toute modestie, comme rénovateurs de l'Eglise ;

qui, en phalanges serrées, donnent audacieusement l'assaut à tout ce qu'il y a de plus sacré dans l'oeuvre de Jésus-Christ,

sans respecter sa propre personne, qu'ils abaissent par une témérité sacrilège, jusqu'à la simple et pure humanité....»
A nouveau, ce saint Pape nous explique, dans la suite de Saint Jean, qui sont les véritables ennemis. Il continue ainsi:

Saint Pie X a écrit:
« Ennemis de l'Eglise, certes ils le sont,

et à dire qu'elle n'en a pas de pires on ne s'écarte pas du vrai.


Ce n'est pas du dehors, en effet, on l'a déjà noté,

c'est du dedans qu'ils trament sa ruine ;

le danger est aujourd'hui presque aux entrailles mêmes et aux veines de l'Eglise :

leurs coups sont d'autant plus sûrs qu'ils savent mieux où la frapper.»
On retombe sur ce que disait Saint Jean, et Anne-Catherine Emmerich ! Mais ce n'est pas fini. S. Pie X nous explique à la suite leur méthode:

Saint Pie X a écrit:
« Ajoutez que ce n'est point aux rameaux ou aux rejetons qu'ils ont mis la cognée, mais à la racine même, c.à.d. à la foi et à ses fibres les plus profondes.

Puis, cette racine d' immortelle vie une fois tranchée, ils se donnent la tâche de faire circuler le virus par tout l'arbre :

nulle partie de la Foi Catholique qui reste à l'abri de leur main, nulle qu'ils ne fassent tout pour corrompre.


Et tandis qu'ils poursuivent par mille chemins leur dessein néfaste, rien de si insidieux, de si perfide que leur tactique :

amalgamant en eux le rationaliste et le Catholique, ils le font avec un tel raffinement d'habileté qu'ils abusent facilement les esprits mal avertis.

D'ailleurs, consommés en témérité, il n'est sorte de conséquences qui les fasse reculer, ou plutôt qu'ils ne soutiennent hautement et opiniâtrement.

Avec cela, et chose très propre à donner le change, une vie toute d'activité, une assiduité et une ardeur singulières à tous les genres d'études, des moeurs recommandables d'ordinaire pour leur sévérité....

Ah ! s'il n'était question que d'eux, Nous pourrions peut-être dissimuler,

mais c'est la Religion Catholique, sa sécurité qui sont en jeu.

Trêve donc au silence, qui désormais serait un crime !

Il est temps de lever le masque à ces hommes-là

et de les montrer à l'Eglise universelle tels qu'ils sont.»
Tentons de résumer. Des ennemis cachés et infiltrés se trouvaient dans l'Eglise, mais n'étaient pas de l'Eglise, et sont sortis de l'Eglise après s'y être cachés, trompant leur monde par leur perfidie et leur hypocrisie. Ces gens là, parvenus au entrailles et aux veines même de l'Eglise, ne sont en réalité que des faux prophètes.

Tout cela correspond parfaitement avec l'Exorcisme d'un autre Pape, Léon XIII:

Léon XIII a écrit:
Voilà que cet antique ennemi et homicide s'est dressé avec véhémence. Déguisé en ange de lumière, avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d'y effacer le nom de Dieu et de Son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle.

Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l'esprit dépravé et au cœur corrompu ; esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème ; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités. -

L'Église, épouse de l'Agneau immaculé, des ennemis très rusés l'ont saturée d'amertume et abreuvée d'absinthe ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle a de plus précieux. Là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l'abomination de leur impiété ; de sorte qu'en frappant le Pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau.
Que nous dit Léon XIII ? Que là où a été établi la Chaire de Pierre, les ennemis très rusés (les modernistes) ont, de l'intérieur, posé le trône de de l'abomination de l'impiété, après avoir saturé d'amertume l'Eglise. De sorte qu'en frappant le Pasteur, ils puissent disperser le troupeau.

Et c'est ce qui s'est passé. Les ennemis très rusés et modernistes ont réussi à abreuver l'Eglise d'amertume en faisant une apparent concile (V2), et ont posé leur trône d'impiété (Assise, bisou au coran, statue d'une idole sur le Tabernacle, etc.) sur le Siège Pontifical (c'est-à-dire, en se faisant passer pour papes). Le pasteur (le pape, Vicaire de NS-JC) frappé, le troupeau peut être dispersé. Et c'est ce qu'on voit: les fidèles ne savent plus où aller: chez les frateux ? Chez les SSPX ? Chez les conciliaires ? Beaucoup papillonnent entre tous ces courants...

Vous voyez, tout se tient, tout se correspond, tout s'explique. Mais cela demeure un Mystère, Mystère dit d'iniquité, car il est en quelque sorte caché, caché sous des apparences de Vérité mais professant le mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 16:20



Enfin, pour Arnaud, voici, en exclusivité, la "fameuse prophétie" dont il nous parle ici :



Tiré de : A. Auffray, Un grand éducateur Saint Jean Bosco (Ouvrage couronné par l'Académie Française; Nihil obstat : J. Siméon, 1937; Imprimatur : J. Granger, 1937), Librairie catholique E. Vitte, 1929, p. 357

Notons et constatons que la "fameuse prophétie" dont nous parle Dumouch ne représente que neuf lignes sur un ouvrage de presque 600 pages et que les "traductions" qu'il nous a fournies ici de ses trois blancheurs sont ultra fausses !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 16:27

Non, c'est ce récit qui est faux. Votre auteur est mal informé.

Voici le récit écrit pas saint Jean Bosco lui-même.

Citation :

« J'ai fait un rêve. Imaginez, dit-il aux jeunes vous trouver avec moi sur un rocher au-dessus de la mer et voir, sur la vaste étendue marine, une flotte innombrable de bateaux rangés en bataille, la proue armée d’un éperon de fer. Voyez ces navires, munis de canons, gorgés de matières incendiaires, s’avancer pour livrer bataille à un grand et majestueux vaisseau-amiral, représentant l’Eglise, pour tenter de l’éperonner, de l’incendier et de le faire couler.

A ce majestueux navire, également bien armé, font escorte beaucoup d’autres bateaux, obéissant aux commandements du navire amiral et exécutant des manœuvres pour se préserver des manoeuvres de la flotte ennemie.

Soudain, apparaissent deux très hautes colonnes en granit, s’élevant alors de l’immensité marine, à peu de distance, l’une de l’autre. Sur l’une domine une très belle statue de la Vierge Immaculée, un chapelet dans les mains, avec sous ses pieds, l’inscription où sont gravés les mots latins : "Auxiliatrice des Chrétiens", tandis que sur l'autre colonne, beaucoup plus haute et importante, rayonne une lumineuse et blanche Hostie sous laquelle on peut lire l’inscription : "Salut des croyants".

Le commandant suprême qui veille sur le grand navire, est le pape. En constatant la fureur des ennemis et le péril auquel sont exposés ses fidèles, il convoque autour de lui les pilotes des bâtiments secondaires, afin de tenir conseil et de prendre une décision. Tous les pilotes montent donc sur le navire amiral pour se réunir autour du pape, mais, pendant que se tient cette assemblée, le vent devient de plus en plus furieux et la tempête rugit tellement, que les pilotes doivent retourner au plus tôt gouverner leur petit bateau.

Une accalmie permet au pape de les réunir de nouveau tandis que le navire amiral poursuit sa propre route. La bourrasque reprend hélas avec plus de vigueur et le pape se met à la barre pour guider son navire vers les deux colonnes, du haut desquelles pendent des ancres et de grosses amarres attachées à des chaînes.

Cependant, certains pilotes ennemis s'activent pour l'assaillir, l'arrêter et le couler, tandis que d'autres cherchent à jeter à bord de leurs adversaires toute une profusion de mauvais livres et de matières incendiaires. D'autres encore tirent au canon et au fusil, ou manoeuvrent de leur éperon, en sorte que le combat devient toujours plus acharné. Les proues ennemies jaillissent dans des heurts violents, mais leur effort et leur choc demeurent sans effet. C'est en vain qu'ils renouvellent leurs essais avec des munitions à foison : le navire amiral continue sa route en sûreté et sans dommage. Certaines fois, pourtant, frappé de coups formidables, il porte sur le flan de larges et profondes voies d'eau qui sont merveilleusement refermées au souffle du vent qui sort des deux colonnes.

Les canons des assaillants tonnent, les fusils claquent, les éperons jaillissent, mais de nombreux navires adverses s'enfoncent dans la mer. Alors les ennemis deviennent furieux et combattent à armes rapprochées en proférant des blasphèmes et des malédictions.

Tout à coup, le pape est frappé gravement et tombe avec honneur. Secouru avec sollicitude, il est frappé une seconde fois, tombe de nouveau et meurt. Un cri de victoire rompt alors les poitrines des adversaires, mais, tandis qu'ils exultent sur leurs navires, succède un autre pape qui prend la place du précédent à la barre du navire amiral. Les pilotes réunis en conseil, l'ont élu avec tant de diligence, que la nouvelle de la mort du pape défunt arrive en même temps que celle de l'élection de son successeur. Alors, les adversaires se découragent.

Le nouveau pape surmonte chaque obstacle et guide le navire jusqu'aux deux colonnes. Là, il l'attache par la proue à une ancre de la colonne sur laquelle brille l'Hostie, puis par la poupe à une ancre qui pend de la colonne de l'Immaculée.

Un grand bouleversement arrive alors. Tous les navires sur lesquels on avait combattu contre celui du pape, s'enfuient, se dispersent, se heurtent et se fracassent mutuellement. Ceux qui avaient vaillamment combattu aux côtés du pape avancent vers les colonnes pour s'y attacher. Et les pilotes de beaucoup d'autres petits bateaux, demeurés prudemment à distance pour éviter le naufrage, voyant les débris de tous les navires adverses parmi les remous de la mer, guident leur propre embarcation vers les deux colonnes pour s'y amarrer eux aussi auprès du navire amiral.

Sur la mer règne alors un grand calme ».

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 17:00

La même chose en image :

Le songe date du vendredi 30 mai 1862
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 18:23

Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:
Catherine Emmerich dénonce une dérive du Christianisme, d'une partie de l'Eglise qui est en réelle difficulté parce que les dogmes sont rejetés.
Une sorte de relativisme, du "à quoi bon du moment qu'on est tous sauvé"

Elle condamne certainement partiellement Vatican II dont les conséquences sont toujours visibles, à savoir la division des Chrétiens, la division entre les catholiques.

Elle condamne certainement une certaine Eglise qui a cédé aux sirènes des spectacles médiatiques sans lendemain au détriment d'un travail en profondeur.

En fait, je pense que son message est un message d'avertissement qu'elle adresse à chacun de nous.

Au moment ou nous avons démissionné dans nos croyances, ou l'Eglise ne parvient plus à évangéliser, il nous fait prendre conscience de notre responsabilité individuelle, dans un moment ou l'Eglise est emporté dans un torrent effroyable, ou la plupart de ses clercs, de ses théologiens, sont à la dérive.

Il faut prendre les propos de Catherine Emmerich comme un avertissement et aussi comme un encouragement, que ceux qui perçoivent d'une manière aigue la dérive de l'Eglise sache qu'ils ne sont pas dans l'erreur, il leur faut plus que jamais garder la vraie foi, ne pas perdre confiance et faire tout leur possible pour ne pas lâcher la barre de la foi.
Ne confondez pas Vatican II et la crise européenne de mai 68.
Vatican II est à l'église ce que fût mai 68 pour la société française, on en voit les conséquences, une église qui bafouille son catéchisme, qui ne fait pas face aux défis qu'elle doit relever et reste  à des démonstrations de cette époque, ces jmj, ces  sortes de festival de Woodstock sur les plages de Copacabana.

Il serait temps que l'Eglise comprenne qu'il faut tourner la page de mai 68.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 18:56

Pas du tout. Lisez Vatican II et ne le confondez pas avec "l'esprit de Vatican II" d'un certain clergé "progressiste".

Regardez plutôt Jean-Paul II, Benoît XVI et François et leur interprétation dans la ligne des autres Conciles de l'Histoire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 18:59

Tonylutz a écrit:
....Vatican II est à l'église ce que fût mai 68 pour la société française, on en voit les conséquences, une église qui bafouille son catéchisme, qui ne fait pas face aux défis qu'elle doit relever et reste  à des démonstrations de cette époque, ces jmj, ces  sortes de festival de Woodstock sur les plages de Copacabana. Il serait temps que l'Eglise comprenne qu'il faut tourner la page de mai 68.
Avis qui n'engage que son auteur et que je ne partage pas du tout, mais alors pas du tout.
L'Eglise s'est enfin ouverte au monde : cinq cent millions de personnes de 129 pays ont pu rencontrer Jean-Paul II durant son pontificat, l’un des plus longs de l’histoire après celui de saint Pierre et de Pie IX. Les Journées mondiales de la jeunesse, qu'il a lancé, ont rassemblé, à Manille, en janvier 1995, jusqu’à cinq millions de jeunes participants. Trois millions au Brésil avec le premier Pape du continent catholique où résident un catholique sur deux.
Sans compter les nombreuses encycliques dont Lumen Gentium qui définit très exactement ce que prophétisait Don Bosco.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 19:48

Lumen Gentium n'est-elle pas plutôt une Constitution Dogmatique ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Jeu 29 Aoû 2013, 19:59

boulo a écrit:
Lumen Gentium n'est-elle pas plutôt une Constitution Dogmatique ?
Si bien sûr ! Erreur de ma part. Réparation : =>TEXTE EN LIGNE<=
Le chapitre sur la Vierge Marie est le chapitre VIII.
L’universalité ou « catholicité » de l’unique Peuple de Dieu est le paragraphe 13.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 09:41

En lisant ce topique, on voit bien la difficulté par rapport aux divagations de l'Eglise, qu'on soit à bloc dans l'église ou pas, le malaise est là, les questions sont inévitables.
Personnellement, quand je lis l'histoire de la papauté, on voit bien qu'on a tout intérêt de faire preuve de discernement et de ne pas adhérer à 100%.
Nous avons été créé avec une capacité à réfléchir, à discerner, à considérer les choses avec notre intelligence.
Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
Mais il n'est pas question de sortir de l'Eglise pour autant, Borgia n'est pas les églises, pas plus que les antipapes que le Saint Jean Paul II, etc..
La perspective de l'Eglise est l'éternité, ne doutons pas qu'elle se sortira de ses mauvais pas.
Catherine Emmerich, c'est comme ça que je le ressens, nous prévient, on sait avec elle, qu'il faut ne pas aller dans le torrent, grâce à elle, on sait qu'on est pas dans l'erreur et que nos réticences sont salvatrices, un Catholique n'est pas un suiviste papale.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 10:06

Tonylutz a écrit:
En lisant ce topique, on voit bien la difficulté par rapport aux divagations de l'Eglise, qu'on soit à bloc dans l'église ou pas, le malaise est là, les questions sont inévitables.
Personnellement, quand je lis l'histoire de la papauté, on voit bien qu'on a tout intérêt de faire preuve de discernement et de ne pas adhérer à 100%.
Nous avons été créé avec
C'est juste dans une de ses missions particulière que la papauté est protégée par un charisme, à savoir sa définition de la doctrine du salut.

Pour tout le reste (sa pastorale, ses actes privés), elle est faillible et pécheresse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 12:31

Tonylutz a écrit:
...Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
...
Tu te donnes des bâtons pour te faire battre et ainsi prouver ton peu de discernement.
Mgr Barbarin convertit à l'Islam ?!!
Vidéo de Mgr Barbarin
Que chacun juge, en regardant cette vidéo, s'il s'est vraiment converti à l'Islam et que chacun juge - sur pièces - de ta capacité à discerner.
Dans les commandements de Dieu, il y a celui-ci : Tu ne porteras pas de faux-témoignages.
Le baiser de Jean-Paul II ? Que tu le regrettes ou pas, c'est ainsi, car depuis le Saint-Concile, le Pape est le Père des croyants. L'Islam n'est pas une proposition exclusive, en dehors de l'Eglise, elle est incluse comme une marche d'escalier : certes pas la plus haute (car toutes les marches ne sont pas à la même hauteur), mais indispensable cependant pour conduire les hommes à Dieu. Jésus est venu pour TOUS les hommes.
"Hors de l'Eglise point de salut", ne veut pas dire (comme le juge le pharisaïsme sec et étroit) en dehors des murs de l'église, c'est la damnation, mais c'est l'affirmation que l'Eglise catholique s'est dilatée aux dimensions du Salut depuis Vatican II. Elle prépare ainsi la grande Pentecôte, ou dernier avènement du Christ, dont c'est une caractéristiques.
C'est ce que dit ici le Saint-Concile au paragraphe 13 : =>TEXTE EN LIGNE<=
Tu peux dire : cela me choque, ou je n'aime pas, mais tu ne peux pas dire l'Eglise se trompe, car alors tu juges à la place de l'Esprit, faute ou péché grave que commet Abenader en jugeant à la place de l'Esprit-Saint ce qui est juste ou pas.
Est-ce une faute ou un péché contre l'Esprit (impardonnable) ? Je ne sais pas car je ne suis pas Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 12:58

Tonylutz a écrit:
...Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
...
Tonylutz, je pense que vous devriez indiquer que vous êtes membre de la FSSPX... Ce sont leurs arguments ... Puis-je changer votre religion en "catholique de la FSSPX" ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 13:42

Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:
...Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
...
Tonylutz, je pense que vous devriez indiquer que vous êtes membre de la FSSPX... Ce sont leurs arguments ... Puis-je changer votre religion en "catholique de la FSSPX" ?

Je ne suis pas membre de la fraternité FSSPX, pas du tout.

Je suis Catholique, mais je n'adhère pas à tout, quand je lis quelque part avant, que le Pape est le père des croyants et qu'à ce titre il peut se permettre d'embrasser le Coran, je n'adhère pas du tout, mais alors pas du tout à ça, c'est du très grand n'importe quoi, c'est effrayant de lire des choses pareils.

En même temps, lorsqu'on lit cela, on voit bien d'une manière flagrante le glissement d'une certaine Eglise multicartes qui se veut chapeauter toutes les religions du monde et de ce fait, un multi carte comme Mgr Barbarin qui de fait, en prononçant ça Chahada dans un arabe parfait est un vrai Musulman.

La question que l'on peut se poser ?

Est ce qu'on est fidèle au Christ lorsqu'on embrasse le Coran ?
Est ce qu'on est fidèle au Christ lorsqu'on récite avec ferveur la Chahada ?

Ma réponse, qui est celle de très nombreux catholiques que je connais,

C'est NON !

Vous pouvez tarabiscoter, finasser, mégoter, tricoter, cancaner, jaser, toutes les philosophies, toutes les dialectiques, tous les raisonnements possibles,

votre logique est fallacieuse.

Votre raisonnement, Cher Arnaud, repose sur une erreur, ou pire, sur un mensonge.

Benoit XVI n'aurait jamais embrassé le Coran et n'aurait jamais pris l'initiative de bamboulas médiatico-mystiques comme les JMJ.

La rectification se fait dans l'église, de très nombreux prêtres, évêques, cardinaux, ne partagent pas les options prises par le Saint Pape Jean Paul II, bien que Saint a commis de grandes erreurs qui divisent l'Eglise.

Au lieu de vouloir être le père de tous les croyants, immense orgueil, vanité effrayante, Jean Paul II aurait mieux fait d'être le bon Pape de tous les catholiques et de les rassembler.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 13:47

Auriez-vous préféré Alexandre VI , cher Tonylutz ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 13:55

Valtortiste91 a écrit:
Tonylutz a écrit:
...Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
...
Tu te donnes des bâtons pour te faire battre et ainsi prouver ton peu de discernement.
Mgr Barbarin convertit à l'Islam ?!!
Vidéo de Mgr Barbarin
Que chacun juge, en regardant cette vidéo, s'il s'est vraiment converti à l'Islam et que chacun juge - sur pièces - de ta capacité à discerner.
Dans les commandements de Dieu, il y a celui-ci : Tu ne porteras pas de faux-témoignages.
Le baiser de Jean-Paul II ? Que tu le regrettes ou pas, c'est ainsi, car depuis le Saint-Concile, le Pape est le Père des croyants. L'Islam n'est pas une proposition exclusive, en dehors de l'Eglise, elle est incluse comme une marche d'escalier : certes pas la plus haute (car toutes les marches ne sont pas à la même hauteur), mais indispensable cependant pour conduire les hommes à Dieu. Jésus est venu pour TOUS les hommes.
"Hors de l'Eglise point de salut", ne veut pas dire (comme le juge le pharisaïsme sec et étroit) en dehors des murs de l'église, c'est la damnation, mais c'est l'affirmation que l'Eglise catholique s'est dilatée aux dimensions du Salut depuis Vatican II. Elle prépare ainsi la grande Pentecôte, ou dernier avènement du Christ, dont c'est une caractéristiques.
C'est ce que dit ici le Saint-Concile au paragraphe 13 : =>TEXTE EN LIGNE<=
Tu peux dire : cela me choque, ou je n'aime pas, mais tu ne peux pas dire l'Eglise se trompe, car alors tu juges à la place de l'Esprit, faute ou péché grave que commet Abenader en jugeant à la place de l'Esprit-Saint ce qui est juste ou pas.
Est-ce une faute ou un péché contre l'Esprit (impardonnable) ? Je ne sais pas car je ne suis pas Dieu.

J'ai écouté cette vidéo et l'on voit un Cardinal réciter parfaitement sa Chahada, c'est qu'il la récite très souvent, comme il dit, il ne savait pas ou sa vie de prêtre devait le conduire et par conséquent il a appris la Chahada pour le cas échéant, accompagner des musulmans à la mort .... Comme si les musulmans attendaient les services d'un prêtre catholique, moi ce truc, ça m'interpelle.

Il a bel et bien appris la Chahada, par conséquent, il est un Musulman, d'ailleurs les musulmans à Lyon, le considèrent comme un des leurs, Effectivement Mgr Barbarin semble le plus souvent avec des Musulmans, il est vrai qu'à Lyon, les Musulmans sont plus nombreux que les Catholiques.

Par conséquent, votre vidéo est bien une preuve que Mgr Barbarin porte la double casquette.
Revenir en haut Aller en bas
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 13:58

boulo a écrit:
Auriez-vous préféré Alexandre VI , cher Tonylutz ?
Vous pouvez ironiser, Dieu ironise pas, vous choisissez de ne pas choisir entre le Christ et l'Islam, vous faites le choix de la double casquette, cet opportunisme pratique sur terre est un manque de foi, vous faites le choix du confort politique en démissionnant de votre religion.
Moi, je fais le choix du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:01

Non . Si vraiment le cardinal Barbarin a banalisé la chahada ( je ne peux pas croire qu'il l'ait pensée ) , il la dévalorise par le fait même .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:06

on pourrait dès lors se demander si le Christ était bien chrétien. n'est ce pas Jésus qui cotoyait de préférence les pécheurs? qui s'est dirigé vers les païens? a même préciser que c'est ce qui sort de notre bouche et pas ce qui y entre qui nous est néfaste (on peut même manger de la nourriture consacrée aux idoles), Jésus s'est laissé parfumé d'un parfum très cher, s'est laissé toucher par des pêcheurs et allait lui même à la rencontre de ceux ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:07

peut être même qu'il faudrait arrêter d'aller dans les églises car bien nombreuses sont celles qui ont été bâties sur des lieux de cultes paîens, lieux connus pour leurs "étonnantes vibrations"
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:13

Tonylutz a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:
...Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
...
Tonylutz, je pense que vous devriez indiquer que vous êtes membre de la FSSPX... Ce sont leurs arguments ... Puis-je changer votre religion en "catholique de la FSSPX" ?
Je ne suis pas membre de la fraternité FSSPX, pas du tout.

Je suis Catholique, mais je n'adhère pas à tout, quand je lis quelque part avant, que le Pape est le père des croyants et qu'à ce titre il peut se permettre d'embrasser le Coran, je n'adhère pas du tout, mais alors pas du tout à ça, c'est du très grand n'importe quoi, c'est effrayant de lire des choses pareils.
Ce n'est pas comme cela qu'il explique ce geste. Il embrasse, dit-il, les parts de vérité que l'Esprit Saint a mises dans le Coran pour préparer le retour du Christ et son salut.
Tonylutz a écrit:

Est ce qu'on est fidèle au Christ lorsqu'on embrasse le Coran ?
Est ce qu'on est fidèle au Christ lorsqu'on récite avec ferveur la Chahada ?

Parlez en au Christ qui a fait pire : il crée carrément une étoile dans le ciel pour faire venir à sa naissances des saletés de païens qui pratiquaient la magie et l'astrologie...


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:
...Or, il n'est pas utile d'être très intelligent pour voir certaines dérives de l'Eglise, comme le baiser de Jean Paul II au Coran qui est un acte de conversion à l'Islam comme l'a fait Mgr Barbarin en pleine homélie à la stupéfaction des fidèles.
...
Tonylutz, je pense que vous devriez indiquer que vous êtes membre de la FSSPX... Ce sont leurs arguments ... Puis-je changer votre religion en "catholique de la FSSPX" ?
Je ne suis pas membre de la fraternité FSSPX, pas du tout.

Je suis Catholique, mais je n'adhère pas à tout, quand je lis quelque part avant, que le Pape est le père des croyants et qu'à ce titre il peut se permettre d'embrasser le Coran, je n'adhère pas du tout, mais alors pas du tout à ça, c'est du très grand n'importe quoi, c'est effrayant de lire des choses pareils.
Ce n'est pas comme cela qu'il explique ce geste. Il embrasse, dit-il, les parts de vérité que l'Esprit Saint a mises dans le Coran pour préparer le retour du Christ et son salut.
Tonylutz a écrit:

Est ce qu'on est fidèle au Christ lorsqu'on embrasse le Coran ?
Est ce qu'on est fidèle au Christ lorsqu'on récite avec ferveur la Chahada ?
Parlez en au Christ qui a fait pire : il crée carrément une étoile dans le ciel pour faire venir à sa naissances des saletés de païens qui pratiquaient la magie et l'astrologie...

Dites moi donc pourquoi le prêtre de ma paroisse a consacré une homélie entière pour dénigrer avec virulence, l'astrologie, le tarot de Marseille, selon quoi ces pratiques étaient des pratiques en totale opposition avec les valeurs du Christ ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:24

Tonylutz a écrit:

Dites moi donc pourquoi le prêtre de ma paroisse a consacré une homélie entière pour dénigrer avec virulence, l'astrologie, le tarot de Marseille, selon quoi ces pratiques étaient des pratiques en totale opposition avec les valeurs du Christ ?
Il a montré le verre à moitié vide.

Et Jésus, lors de sa nauissance, montre le verre à moitié plein.

Le Concile Vatican II explique cette apparente contradiction : "Les autres religions ne sauvent pas mais on reçu des semences de la vérité".

Est-ce si compliqué à comprendre ? :help: 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:

Dites moi donc pourquoi le prêtre de ma paroisse a consacré une homélie entière pour dénigrer avec virulence, l'astrologie, le tarot de Marseille, selon quoi ces pratiques étaient des pratiques en totale opposition avec les valeurs du Christ ?
Il a montré le verre à moitié vide.

Et Jésus, lors de sa nauissance, montre le verre à moitié plein.

Le Concile Vatican II explique cette apparente contradiction : "Les autres religions ne sauvent pas mais on reçu des semences de la vérité".

Est-ce si compliqué à comprendre ? :help: 

Donc, l'Eglise dit le plus souvent : " ça dépend ":mdr: 

L'Eglise Catholique est en passe de devenir une Eglise Normande...:mdr: 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:31

Les choses ne sont pas en noir et blanc, mais en gris. Et cela, l'Evangile l'a toujours dit :

Citation :

Luc 13, 29 Et l'on viendra du levant et du couchant, du nord et du midi, prendre place au festin dans le Royaume de Dieu.

Citation :

Luc 4, 23 Et il leur dit : "A coup sûr, vous allez me citer ce dicton : Médecin, guéris-toi toi-même. Tout ce qu'on nous a dit être arrivé à Capharnaüm, fais-le de même ici dans ta patrie."
Luc 4, 24 Et il dit : "En vérité, je vous le dis, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie.
Luc 4, 25 "Assurément, je vous le dis, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d'Elie, lorsque le ciel fut fermé pour trois ans et six mois, quand survint une grande famine sur tout le pays ;
Luc 4, 26 et ce n'est à aucune d'elles que fut envoyé Elie, mais bien à une veuve de Sarepta, au pays de Sidon.
Luc 4, 27 Il y avait aussi beaucoup de lépreux en Israël au temps du prophète Elisée ; et aucun d'eux ne fut purifié, mais bien Naaman, le Syrien."
Luc 4, 28 Entendant cela, tous dans la synagogue furent remplis de fureur.
Luc 4, 29 Et, se levant, ils le poussèrent hors de la ville et le menèrent jusqu'à un escarpement de la colline sur laquelle leur ville était bâtie, pour l'en précipiter.
Luc 4, 30 Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:36

cette année, j'ai reçu le sacrement de confirmation.... après des années à aller voir ce qui se passait "ailleurs". et j'ai aussi voyager sur des sentiers "occultes" (astrologie, voyance, etc.....). ces sentiers sont ténébreux et contraires à la foi car s'y promener est bien la preuve qu'on refuse la confiance en la vie telle que Dieu nous la présente. sur ce sentier, abominable, on ne vit pas "ajusté à Dieu". Pourtant, si je ne m'étais pas avancée sur ce chemin je n'aurais jamais compris çà et peut être qu'aujourd'hui je ne serais pas confirmée.
je n'encourage pas d'autres à suivre le même chemin, mais c'est un fait que la Foi c'est aussi de croire que Jésus nous guide et ne veut pas qu'une de ses brebis soit perdue. il a plus d'un tour dans son sac pour nous ramener à lui.... il faut Lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Les choses ne sont pas en noir et blanc, mais en gris. Et cela, l'Evangile l'a toujours dit :

Citation :

Luc 13, 29 Et l'on viendra du levant et du couchant, du nord et du midi, prendre place au festin dans le Royaume de Dieu.
Citation :

Luc 4, 23 Et il leur dit : "A coup sûr, vous allez me citer ce dicton : Médecin, guéris-toi toi-même. Tout ce qu'on nous a dit être arrivé à Capharnaüm, fais-le de même ici dans ta patrie."
Luc 4, 24 Et il dit : "En vérité, je vous le dis, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie.
Luc 4, 25 "Assurément, je vous le dis, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d'Elie, lorsque le ciel fut fermé pour trois ans et six mois, quand survint une grande famine sur tout le pays ;
Luc 4, 26 et ce n'est à aucune d'elles que fut envoyé Elie, mais bien à une veuve de Sarepta, au pays de Sidon.
Luc 4, 27 Il y avait aussi beaucoup de lépreux en Israël au temps du prophète Elisée ; et aucun d'eux ne fut purifié, mais bien Naaman, le Syrien."
Luc 4, 28 Entendant cela, tous dans la synagogue furent remplis de fureur.
Luc 4, 29 Et, se levant, ils le poussèrent hors de la ville et le menèrent jusqu'à un escarpement de la colline sur laquelle leur ville était bâtie, pour l'en précipiter.
Luc 4, 30 Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin...
Vous êtes dans la stratégie TJ ou Mormone qui trouve toujours un verset dans la Bible pour accréditer leurs foutaises.

La Bible est extrêmement riche et elle est hyper manipulable.

Oui, tout n'est pas noir ou blanc, le Catholicisme n'est pas manichéen, cependant il y a une vérité, on y croit ou on y croit pas, or un pape qui se pose en chef des croyants de toutes religions, qui confessent chacune des vérités différentes fait nécessairement abstraction de LA vérité qui n'est qu'une.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:48

Non, je vous montre juste que l'Eglise a toujours enseigné cela et que vous suivez juste une école de théologie (la scolastique) qui sur ce point n'est pas suivie par l'Eglise.

Maintenant, si vous préférez penser par vous même et ne pas croire à la promesse de Jésus de rendre infaillible son Magistère, vous rejoindrez la longue liste des Abenader (Sédévacantiste), des Protestants et autres penseurs intelligents.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 14:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Non, je vous montre juste que l'Eglise a toujours enseigné cela et que vous suivez juste une école de théologie (la scolastique) qui sur ce point n'est pas suivie par l'Eglise.

Maintenant, si vous préférez penser par vous même et ne pas croire à la promesse de Jésus de rendre infaillible son Magistère, vous rejoindrez la longue liste des Abenader (Sédévacantiste), des Protestants et autres penseurs intelligents.
Non Arnaud, il ne faut pas montrer la porte de sortie de l'Eglise, c'est ce que j'écrivez plus haut, se vouloir le père de tous les croyants et ne pas prendre soin de ses propres fidèles.
Je suis bien dans l'Eglise, j'ai d'ailleurs trouvé dans le pontificat de Benoit XVI tout un travail de rectification par rapport au précédent, rien que le discours de Rastisbonne ...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:18

Tonylutz a écrit:
...Benoit XVI ...n'aurait jamais pris l'initiative de bamboulas médiatico-mystiques comme les JMJ...
2005 : Cologne, Allemagne
2008 : Sydney, Australie
2011 : Madrid, Espagne.
Pourquoi te ments-tu à toi-même et essayes de nous tromper ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:22

Tonylutz a écrit:
...Moi, je fais le choix du Christ...
L'Eglise est le corps mystique du Christ. Affirmer que Mgr Barbarin s'est convertit alors que la vidéo prouve le contraire, est porter un faux témoignage contre un successeur des apôtres.


Dernière édition par Valtortiste91 le Ven 30 Aoû 2013, 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:25

rebelle a écrit:
...je n'encourage pas d'autres à suivre le même chemin, mais c'est un fait que la Foi c'est aussi de croire que Jésus nous guide et ne veut pas qu'une de ses brebis soit perdue. il a plus d'un tour dans son sac pour nous ramener à lui.... il faut Lui faire confiance.
Bravo.
C'est vrai. Lui-seul, qui est l'Amour comme le rappelle Jean, peut toucher les coeurs.
Mais, il est aussi la Justice et on ne sait quand on comparaîtra devant Lui : peut-être cette nuit, peut-être dans quelques années. C'est pourquoi Il nous envoie, non pas convertir, ce serait prétentieux, mais Le précéder.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5002
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:33

boulo a écrit:
Non . Si vraiment le cardinal Barbarin a banalisé la chahada ( je ne peux pas croire qu'il l'ait pensée ) , il la dévalorise par le fait même .
Il le dit lui-même dans la vidéo, il l'a appris pour l'aider dans son apostolat à conduire les âmes à Dieu. J'ai lu le Coran : je ne suis pas musulman. J'ai lu Voltaire, je ne suis pas devenu Franc-maçon, j'ai parcouru les sites de FSSPX sans devenir sédév.... Que penserait-on de quelq'un qui m'accuserait du contraire ? Mgr Barbarin confesse l'universalité du Christ et la nécessité d'amener toutes les âmes à Dieu.
Tony Lutz porte un faux témoignage. Tout le monde peut le vérifier sur la vidéo : http://fr.gloria.tv/?media=132844
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:37

1 Corinthiens 9, 19-23 a écrit:
Oui, libre à l'égard de tous, je me suis fait l'esclave de tous, afin de gagner le plus grand nombre. Je me suis fait Juif avec les Juifs, afin de gagner les Juifs ; sujet de la Loi avec les sujets de la Loi - moi, qui ne suis pas sujet de la Loi - afin de gagner les sujets de la Loi. Je me suis fait un sans-loi avec les sans-loi - moi qui ne suis pas sans une loi de Dieu, étant sous la loi du Christ - afin de gagner les sans-loi. Je me suis fait faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais à cause de l'Evangile, afin d'en avoir ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:42

Valtortiste91 a écrit:
Tonylutz a écrit:
...Moi, je fais le choix du Christ...
L'Eglise est le corps mystiques du Christ. Affirmé que Mgr Barbarin s'est convertit alors que la vidéo prouve le contraire, est porté un faux témoignage contre u successeur des apôtres.
Concernant votre post précédent pour les JMJ, tout porte à penser que le pauvre Benoit XVI, ces mascarades lui pesaient, n'aurait il pas démissionner cette année pour éviter les plages de Copacabana ?

Pour le présent post,

Dans la vidéo que vous proposez, on voit un Mgr (Barbarin) qui se la pète pas mal, comme toujours, de grandioses anecdotes exprimées avec emphase , il faut bien sur épater la galerie et pour ce faire ce Mgr en connait un rayon.. comme de prendre un vélo pour se déplacer à Rome, ce qui d'ailleurs a pas mal irrité les observateurs, il en était devenu lassant.

Ce n'est pas moi qui le dit, si il est musulman, mais ce  sont mes amis Musulmans qui me le certifient, dès lors qu'on récite la Chahada, on devient Musulman.

Car la Chahada est la profession de Foi de l'Islam. Vous ne pouvez pas le nier.

Je comprends votre embarras, vos gesticulations, vos ruminations, vos cogitations, pour tenter d'inscrire cette profession de foi dans un contexte qui pourrait faire de cette profession de foi qu'elle n'en est pas une parce qu'elle est dite par un Cardinal qui en connaîtrait pas la signification et les conditions. Moi, je vous dis le contraire, une Chahada récitée par un distrait n'en connaissant pas les conditions n'a pas de valeur, tout musulman vous dira ça, ce serait porté un grand mépris que de soupçonner Mgr Barbarin de réciter sa Chahada distraitement, il est Cardinal, il sait ce qu'il dit, ce qu'il récite, et en plus, tous les musulmans vous le confirmeront, il a des facilités pour la réciter dans un Arabe parfait...


Dernière édition par Tonylutz le Ven 30 Aoû 2013, 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:44

Valtortiste91 a écrit:
boulo a écrit:
Non . Si vraiment le cardinal Barbarin a banalisé la chahada ( je ne peux pas croire qu'il l'ait pensée ) , il la dévalorise par le fait même .
Il le dit lui-même dans la vidéo, il l'a appris pour l'aider dans son apostolat à conduire les âmes à Dieu. J'ai lu le Coran : je ne suis pas musulman. J'ai lu Voltaire, je ne suis pas devenu Franc-maçon, j'ai parcouru les sites de FSSPX sans devenir sédév.... Que penserait-on de quelq'un qui m'accuserait du contraire ? Mgr Barbarin confesse l'universalité du Christ et la nécessité d'amener toutes les âmes à Dieu.
Tony Lutz porte un faux témoignage. Tout le monde peut le vérifier sur la vidéo : http://fr.gloria.tv/?media=132844
Thumright 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:47

Tonylutz a écrit:


Ce n'est pas moi qui le dit, si il est musulman, mais ce  sont mes amis Musulmans qui me le certifient, dès lors qu'on récite la Chahada, on devient Musulman.

Car la Chahada est la profession de Foi de l'Islam. Vous ne pouvez pas le nier.
Vous vous trompez. Il est possible de réciter la chahada pour un musulman en train de mourir et qui ne peut plus.

De même, il est possible de baptiser un homme mourant qui le demande, même si on est musulman.

Face à la mort imminente, disait sainte mère Teresa, on, accompagne le mourant dans sa religion. Et le Christ se charge de l'accueillir.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:48

Arnaud Dumouch a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
boulo a écrit:
Non . Si vraiment le cardinal Barbarin a banalisé la chahada ( je ne peux pas croire qu'il l'ait pensée ) , il la dévalorise par le fait même .
Il le dit lui-même dans la vidéo, il l'a appris pour l'aider dans son apostolat à conduire les âmes à Dieu. J'ai lu le Coran : je ne suis pas musulman. J'ai lu Voltaire, je ne suis pas devenu Franc-maçon, j'ai parcouru les sites de FSSPX sans devenir sédév.... Que penserait-on de quelq'un qui m'accuserait du contraire ? Mgr Barbarin confesse l'universalité du Christ et la nécessité d'amener toutes les âmes à Dieu.
Tony Lutz porte un faux témoignage. Tout le monde peut le vérifier sur la vidéo : http://fr.gloria.tv/?media=132844
Thumright 
Faux témoignage ??

Il a prononcé sa Chahada. POINT BARRE.

La Chahada est la profession de Foi de l'ISLAM .  POINT BARRE.

Comme dit la blague, vous tuez père et mère et vous auriez le culot de demander une pension d'orphelin..:mdr:


Dernière édition par Tonylutz le Ven 30 Aoû 2013, 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:49

Tonylutz a écrit:

Faux témoignage ??

Il a prononcé sa Chahada POINT BARRE

La Chahada est la profession de Foi de l'ISLAM   POINT BARRE

Comme dit la blague, vous tuez père et mère et vous auriez le culot de demander une pension d'orphelin..:mdr: 
Lisez le message précédent et vous verrez comme votre "POINT BARRE" est aberrant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Emk



Masculin Messages : 146
Inscription : 09/08/2013

MessageSujet: Re: Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?   Ven 30 Aoû 2013, 15:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Tonylutz a écrit:


Ce n'est pas moi qui le dit, si il est musulman, mais ce  sont mes amis Musulmans qui me le certifient, dès lors qu'on récite la Chahada, on devient Musulman.

Car la Chahada est la profession de Foi de l'Islam. Vous ne pouvez pas le nier.
Vous vous trompez. Il est possible de réciter la chahada pour un musulman en train de mourir et qui ne peut plus.

De même, il est possible de baptiser un homme mourant qui le demande, même si on est musulman.

Face à la mort imminente, disait sainte mère Teresa, on, accompagne le mourant dans sa religion. Et le Christ se charge de l'accueillir.
Comme toujours, vous mélangez tout, vous sortez des arguments de derrière les fagots pour vous justifier, c'est trop tiré par les cheveux, ça pas comme truc.

Vos arguments sont hollywoodiens, c'est des trucs de films Américains, à Lyon, que je sache, ou à Marseille, les Musulmans sont assez nombreux pour s'accompagner à la mort, on vit pas sur des champs de batailles qui nous mettent dans des situations complètement inédites et étranges,

la vidéo est accablante, Barbarin fait son cinéma.

Maintenant, vous pouvez faire votre soupe, c'est pas mon souci, mais je trouve qu'il faut avoir le gosier vraiment très ouvert pour avaler toutes ces sottises.
Revenir en haut Aller en bas
 
Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Catherine Emmerich, parle de quelle époque ? la notre ?
» La réssurection selon Bse Anne-Catherine Emmerich
» Un prophétie de la Bse Anne Catherine Emmerich
» La résurrection selon Catherine Emmerich
» Extrait de la Vie d'Anne Catherine Emmerich !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: