DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 21:02

http://www.cicad.ch/fr/anti-semitism-history-histoire-de-la-shoah/lantis%C3%A9mitisme-sans-juifs.html

L'antisémitisme sans juifs

source cicad.ch


L'antisémitisme sans Juifs
En Pologne, les souffrances subies par les victimes du nazisme - 3 millions de Juifs et 3 millions de non-Juifs - ont été mises sur le même plan. Concernant le Japon, les rares Juifs installés ne sont arrivés qu'après 1854. Pendant longtemps, ils n'ont pas été distingués des autres Occidentaux. Explications du cas de la Pologne et du Japon...

Le cas de la Pologne


En Occident, la découverte d'Auschwitz a eu pour effet d'évacuer les manifestations d'antisémitisme de la place publique pendant un certain temps. Pas en Pologne où les souffrances subies par les victimes du nazisme - 3 millions de Juifs et 3 millions de non-Juifs - ont été mises sur le même plan. La spécificité de la Shoah n'est pas perçue en Pologne, où l'on cherche même à déjudaïser les victimes du génocide. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la population juive polonaise était presque totalement décimée, massacrée systématiquement dans les camps d'extermination.



En juillet 1946, un pogrom a pourtant lieu à Kielce, au cours duquel 42 Juifs sont tués et plus de 70 blessés. Le prétexte est, une fois encore, la responsabilité du meurtre* rituel d'un chrétien. Des 250'000 Juifs qui habitent en Pologne à l'époque, plus de la moitié émigre avant 1950. Il leur est apparu que l'antisémitisme polonais était plus violent qu'avant la guerre. Ceux qui sont restés ont voulu servir le régime communiste, au risque d'être une cible facile des colères populaires.



A la fin des années 50, on assiste à une montée du nationalisme polonais fortement teinté d'antisémitisme : les Juifs sont écartés des positions élevées au Parti, dans l'administration, dans l'armée et placés sous surveillance, parce qu'ils sont considérés comme anti-nationaux.



A partir de 1967, après la victoire d'Israël sur les armées arabes et sous couvert d'antisionisme*, une campagne violemment antisémite force les deux tiers de la population juive à émigrer. On les accuse d'être des agents de l'impérialisme occidental, de fomenter un complot anti-soviétique. Les purges se poursuivent à l'université, dans les médias et les agences gouvernementales. A l'intérieur du Parti, on dénonce les Juifs staliniens.



Même après l'effondrement du communisme, les discours antisémites ont continué d'être propagés : l'ancien président Lech Walesa a souvent fait appel aux fantasmes antisémites de ses électeurs en accusant ses adversaires d'être des crypto-juifs au service de Moscou. Tout candidat doit prouver sa généalogie non-juive, c'est-à-dire purement polonaise et catholique. Les Juifs visés ne sont pas les Juifs traditionnels, mais ceux qu'on dit infiltrés, convertis, dissimulés sous le masque du Polonais.



L'antisémitisme est souvent considéré comme une opinion légitime qui ne donne jamais lieu à une condamnation politique ferme, malgré les profanations de cimetières, les graffitis, la diffusion de classiques de l'antisémitisme (comme les Protocoles des Sages de Sion*).



Aujourd'hui, les clichés les plus ébipés circulent encore à propos des Juifs, notamment parmi les paysans nourris de légendes médiévales : meurtre rituel*, déicide*, complot*. Ces accusations sont également véhiculées par les partis nationalistes et par une partie de l'église catholique incarnée par le primat de Pologne Jozef Glemp. C'est à son initiative que des sœurs carmélites s'installent à côté d'Auschwitz de 1979 à 1992, et avec son accord qu'en 1998, 250 croix sont plantées aux abords du camp, souvent par des catholiques intégristes venus d'Europe et des Etats-Unis. Pour les Juifs, Auschwitz (où la grande majorité des victimes étaient juives) est le symbole de la Shoah et de son caractère unique, un lieu voué au silence et au deuil. Les croix violent le symbole et sont perçues par les Juifs comme un acte d'appropriation des morts juifs.

Paul LENDVAI : L'Antisémitisme sans Juifs, Paris, Fayard, 1971.
Michel WIEVIORKA : Les Juifs, la Pologne et Solidarnosc, Paris, Denoël, 1984.


Le cas du Japon


Les rares Juifs installés au Japon ne sont arrivés qu'après 1854. Pendant longtemps, ils n'ont pas été distingués des autres Occidentaux. Les premières images négatives des Juifs sont apparues avec la traduction en japonais du Marchand de Venise de Shakespeare et du Nouveau Testament. Ce n'est qu'à la fin de la Première guerre mondiale que la propagande antisémite a été diffusée au Japon, importée par les troupes russes blanches alliées aux Japonais contre les Bolcheviques : le mythe selon lequel la Révolution russe est un complot* juif et la diffusion de la version japonaise des Protocoles des Sages de Sion* (1919) ont constitué les premières manifestations d'antisémitisme.


A la fin des années 20, le Japon, touché par la crise économique, se rapproche de l'Allemagne : la traduction de Mein Kampf de Hitler et d'autres livres antisémites est assurée au Japon. Quand éclate la guerre du Pacifique (1941-1945), les sentiments anti-juifs et anti-chrétiens se manifestent violemment : les journaux publient des articles sur le péril juif, les intellectuels invoquent la manipulation juive, le gouvernement éveille la fibre nationaliste de ses citoyens. Les quelques Juifs résidant au Japon ont toutefois eu la vie sauve pendant la guerre.

C'est au début des années 70 que l'antisémitisme intellectuel redevient à la mode, avec la publication d'un best-seller intitulé Les Japonais et les Juifs (plus d'un million d'exemplaires vendus). Ce livre, qui invite à redéfinir l'identité japonaise, a ensuite fait des émules : plusieurs livres se sont saisis du thème du complot juif et de la cupidité des Juifs.


A la fin des années 80, un pasteur chrétien a publié deux livres violemment antisémites qui se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires. Une centaine de livres similaires ont été publiés par la suite. A chaque fois, les mêmes accusations : les tentatives des Juifs pour contrôler le monde, leur responsabilité dans les maux du siècle (guerre russo-japonaise, bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, difficultés économiques, sida…).


Le négationnisme* a également trouvé plusieurs militants au Japon. Ainsi, pour l'anniversaire de la libération d'Auschwitz, en janvier 1995, le magazine de mode Marco Polo publie un article niant la Shoah. Le scandale qui a suivi a donné lieu au licenciement du rédacteur en chef puis à la fermeture du journal. Des journaux des plus sérieux ont accepté de passer des publicités pour des livres antisémites. Chaque succès de librairie participe évidemment à la propagation des stéréotypes antisémites, même dans une société où les Juifs sont absents.

La secte Aum Shinrikyo, responsable d'un attentat au gaz dans le métro de Tokyo, a également diffusé un tract affirmant que les Juifs tiraient profit de la défaite japonaise pendant la guerre pour contrôler le monde.

L'antisémitisme dans un pays où les Juifs sont quasiment inexistants reste intellectuel. Il se fond dans un sentiment général anti-occidental et hostile aux étrangers. Il se nourrit d'arguments antisionistes* et sert à expliquer les problèmes économiques et sociaux au Japon. L'image négative du Juif sert aussi de modèle à ne pas suivre pour la société japonaise en quête d'identité. Finalement, la thématique antisémite véhiculée au Japon se nourrit d'occultisme et de thèses surnaturelles dont les Japonais sont très friands.


L'antisémitisme semble donc servir de soupape, de faux-fuyant pour défier l'Occident tout entier et en particulier les Etats-Unis.

D. GOODMAN, M. MIYAZAWA : Jews in the Japanese Mind, New York, Free Press, 1995.
Mémoires de Gluckel Hameln, trad. et prés. de Léon Poliakov, Paris, Minuit, 1971.
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 21:04

Au lieu de faire des clans racistes et d'accuser tout le monde d'antisémitisme... Voilà de quoi s'informer un peu

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 21:13

c'est trés connu, le parti nazi américain.
idéologie non représentative des américains.

bien sur qu'il ya des antisémites aux usa, ils font des vidéos sur you tube, et ils présentent aussi des drapeaux palestiniens et soutiennent le hamas, les sites antisémites populistes américains sont trés palestinistes.
les palestinistes et pro-palestiniens en occident, diffusent leurs vidéos et leurs liens sur leurs sites.


je ne vous dit pas que tout le monde est antisémite, vous mentez.
je présente des articles interessants.
car l'antisémitisme n'est pas minoritaire chez les palestinistes.


Appel public à ' égorger les Juifs' sur les Champs Elysées, Paris, septembre 2012.
la foule toute entière hurle - Egorgez les Juifs ! - Etbakh el Yahoud), à six reprises.

Ils ne sont pas en état d'arrestation parce que cela aurait pu provoquer l'Automne des banlieues. Cette révolution gigantesque qui couve et que personne ne sait comment éviter.

Et il est faux de prétendre, comme l'on fait toutes les chaînes TV de l'Hexagone, que ce genre de manifestation est rare et qu'il n'intéresse qu'une minorité d'extrémistes.

vous  meme avez déposé une vidéo pour démontrer qu'il y en a partout, n'est ce pas.

Une phrase de Martin Luther King junior, leader contre le racisme anti-noirs:
"quand les gens critiquent les sionistes, ils veulent dire les juifs. c'est de l'antisémitisme"
Ray Charles a dit :Israël est l’une des rares causes que j’aime soutenir. Les Noirs et les Juifs sont liés par une histoire commune de persécution.
De l'antisionisme radical à l'antisémitisme, Laurent Rosenblatt (Extrait):

L'antisionisme actuel n'est pas l'accentuation plus ou moins pernicieuse du cadre idéologique anti-Israël qui sévissait dans les années 60 et 70. Nous avons affaire à un antisionisme qualitativement nouveau, une culture de combat qui, par ses traits originaux, rejoint l'antisémitisme le plus brutal et le plus criminogène.

L'antisionisme classique

L'antisionisme traditionnel - classique, pourrait-on dire - puisait sa source et ses arguments dans la conception du monde propagée par les marxistes et leur système global. A ce titre, on peut parler d'un antisionisme relativisé, puisque la stigmatisation d'Israël prenait place au côté de certains 'démons' politiques : Pinochet, le Shah d'Iran, etc., mais aussi des dictatures arabes désignées comme des "régimes complices". La cible considérée comme principale était les Etats-Unis, et le combat contre le sionisme se trouvait relégué au rang de lutte secondaire. Une lutte qui n'avait pas de valeur en elle-même, mais prenait son sens en relation avec l'affrontement titanesque qui opposait, à l'échelle de la planète, "l'impérialisme", dont l'épicentre était censé se situer à Washington, et les "masses dominées". Quant à Israël, c'était un ennemi auquel on ne reconnaissait pas une négativité inhérente à sa nature propre, mais qui se voyait rejeté en raison de ses liens, de ses relations avec une malignité politique supérieure, les Etats-Unis, voire le "système capitaliste" dans son ensemble.


L'antisionisme de Durban

Durban et le climat intellectuel qui règne actuellement dans une grande partie de l'Europe ont donné naissance à un nouveau type d'antisionisme, que l'on peut qualifier d'absolu, en ce sens qu'il désigne Israël comme la cible principale, suprême, première. Israël devient un ennemi stigmatisé comme étant à la fois le degré ultime du mal et la source de celui-ci. Le combat contre Israël n'est plus pensé en lien avec une entreprise plus vaste qui l'engloberait et le relativiserait. Au contraire, Israël devient la figure du "mal par excellence", qui porte en elle tous les stigmates d'une négativité morale et politique qu'elle diffuse et propage autour d'elle, et sur laquelle, par conséquent, l'on doit concentrer les coups les plus percutants.

Le terrorisme, les dictatures, les désordres internationaux, "l'ingérence américaine" ? Autant de maux mineurs en regard du sionisme, si l'on en croit le discours actuel. Et surtout, autant de maux qui ne constituent que des réactions à l'existence même d'Israël, autant de problèmes qui trouvent leur origine dans ce mal suprême qu'est le sionisme. Israël est le problème originel, le 'soleil noir' qui obscurcit la planète, et les bienfaiteurs de l'humanité ont enfin trouvé le moyen d'éradiquer toute manifestation de malfaisance.

Des exemples ? Dans les manifestations de gauche, le slogan "Bush - Sharon, assassins !" revêt une signification assez précise. L'ennemi principal, ici, c'est Sharon : Bush est attaqué parce qu'il soutient Sharon, et non l'inverse. On demande à Bush de s'amender, de se purifier, en rompant ses liens avec un élément qui personnifie l'injustice, le crime, et à qui est refusée, de ce fait, toute possibilité de réforme ou d'amélioration. Notons déjà que les violences physiques contre les Juifs, qui ont lieu lors de tels rassemblements, ne sont pas des accidents, des 'bavures' occasionnelles : il existe un lien profond entre la culture antisioniste diffusée par les groupes organisateurs et les passages à l'acte. Des Juifs sont victimes d'agressions brutales parce qu'Israël est désigné comme une cible radicalement et absolument pervertie, dont il n'y a rien à attendre, une nation à l'intérieur de laquelle on chercherait vainement des éléments positifs.

Dans les défilés où l'on hurle "Bush - Sharon, assassins !", on agresse des Juifs, des organisations juives, des commerces juifs, jamais des Américains, des touristes texans, ni des pubs californiens. Dans les manifestations contre la visite de Poutine, on ne s'en prend pas aux restaurants russes. D'où la différence essentielle, dans l'esprit et l'univers culturel de cette gauche, entre l'antiaméricanisme et l'antisionisme, ou bien entre la lutte contre la politique de Poutine et l'offensive contre celle de Sharon. D'où, également, le lien intime qui relie l'antisionisme actuel aux offensives brutales dirigées contre l'ensemble du peuple juif.

Autre exemple : l'indifférence envers le caractère profondément tyrannique et criminel de certains régimes arabes. Des sites pro-palestiniens citent, sans commentaire ni critique, les propositions et communiqués du gouvernement syrien, comme s'ils émanaient d'un organe de droit, démocratique, transparent, contrôlé, soumis à la séparation des pouvoirs, alors que les initiatives israéliennes sont systématiquement et a priori, traitées comme entachées de duplicité, de ruse, de parjure. De même, des groupes musicaux marqués à gauche, comme "Noir Désir", se produisent en Syrie, alors qu'ils refusent l'idée même de jouer sur le sol d'Israël, qu'ils considèrent comme marqué du sceau de l'infamie.

Quelle est l'idéologie d'où procèdent ces attitudes, dont nous pourrions multiplier les exemples à l'infini ? Quelle idéologie ? sinon celle qui permet de transcender tous les clivages ordinaires, d'inverser toutes les hiérarchies admises, dictature ou démocratie, arbitraire ou Etat de droit, terrorisme ou pureté des armes...Une idéologie qui substitue le clivage Juif - non-Juif aux jugements de valeur habituels : un Etat juif, même paré des lauriers de la démocratie et respectueux du droit, sera totalement dévalorisé face aux pires dictatures elles-mêmes.

De même que pour les antisémites du XIXe et du XXe siècles - les Maurras, Drumont, Vallat -, un Juif, fût-il agrégé de lettres, fin connaisseur de Racine, ancien combattant bardé de décorations, arborant tous les signes de la sociabilité civile, ne pouvait pas être considéré comme un citoyen, ni d'ailleurs comme un homme, et se voyait assigner un statut inférieur à celui du pire criminel, déserteur, illettré, goujat, pourvu que ce dernier fût déclaré "français de souche"... De même, pour les tenants actuels de l'antisionisme, Israël n'est pas un Etat comme les autres, il est, par nature et par essence, un Etat infâme, quelle que soit, par ailleurs, la nature de son régime. Les attributs d'Israël (la démocratie, le droit, la guerre morale) sont reconnus comme des qualités, mais uniquement chez les autres, ou dans d'autres contextes, d'autres conflits. Par exemple, chacun, ou presque, approuve les mesures anti-terroristes du gouvernement espagnol au Pays Basque, ou celles des Britanniques en Irlande du Nord. Parce qu'Israël est un Etat juif, ses qualités ne valent rien, ou bien elles se corrompent au contact d'un élément qui porte en lui le mal, le diffuse, permet la transmutation de toutes les valeurs.

Ne nous y trompons pas : les acteurs ont changé, les décors aussi, mais l'intrigue et l'idéologie du nouveau spectacle restent les mêmes.


Antisémitisme ?

On peut évidemment parler d'antisémitisme, puisque Israël, en tant qu'Etat, subit des attaques comparables à celles que subissait le Juif, en tant qu'individu, en raison des méfaits de l'idéologie antisémite traditionnelle. Diabolisé à l'extrême, Israël fait figure de "Juif des nations" : seul de tous les Etats à être présenté - de manière répétitive - comme étant l'incarnation même de l'injustice, une injustice indépassable, incommensurable, en regard de laquelle tous les autres travers humains - et entre autres le terrorisme et la corruption des régimes environnants - s'évanouissent ou deviennent tolérables.

Mais on peut qualifier d'antisémite le discours actuel en se référant à un autre critère. Jean-Paul Sartre, dans Réflexions sur la question juive, range "l'indignation sélective" parmi les instruments privilégiés auxquels recourt le discours antisémite. L'indignation sélective consiste à choisir, parmi les faits et événements qui agitent le monde, ceux qui présentent les Juifs sous un jour systématiquement défavorable et négatif - opération qui ne va pas sans caricature, distorsion, ni surtout omission délibérée de faits en contradiction flagrante avec la thèse de l'accusation. Dans les années ‘30, l'extrême droite attribuait la responsabilité des scandales politico-financiers à la seule communauté juive, en n'évoquant que les quelques Juifs impliqués, et en passant sous silence les Basques, Bretons, et autres Français compromis jusqu'au cou, ainsi que les milliers de Juifs honnêtes et innocents. Sartre affirme, à juste titre, que l'intention première de telles campagnes n'était pas de combattre la corruption, ni d'assainir les moeurs parlementaires (puisque l'immense majorité des coupables non-Juifs, étaient épargnés), mais bien de monter de toutes pièces un scénario dans lequel les Juifs étaient artificiellement placés dans la position de seuls responsables des malheurs de l'humanité.

Aujourd'hui, en France, il existe dans chaque département- y compris dans certaines sous-préfectures, ou chefs-lieux de canton -, des "Comités-Palestine". Mais existe-t-il, ne serait-ce qu'un seul "Comité-Nigéria", "Comité-Sud-Soudan", "Comité-Congo", "Comité-Timor", toutes contrées qui connaissent des tragédies humaines au moins égales à celle qui déchire le Moyen-Orient ? On peut légitimement se demander, si l'on adopte le critère de Sartre, quelles sont les motivations de cette mouvance antisioniste. Prendre en compte et soulager les souffrances de l'humanité tout entière, de l'Afrique à l'Indonésie, ou bien nuire aux Juifs, les placer dans la position d'accusé unique, et, pour ce faire, découper, dans l'histoire et l'actualité, un cadre réducteur où on leur fera endosser le costume carcéral ?

Qui est responsable des agressions ?
Qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites qui ensanglantent chacune des diverses manifestations pro-palestiniennes, anti-guerre, anti-mondialisation ? Prenons un point de comparaison qui, espérons-le, fera jurisprudence. En mai 1995, à l'occasion d'une manifestation du Front National (FN), un jeune marocain fut assassiné par des éléments d'extrême droite qui, soulignons-le, ne faisaient pas formellement partie du parti lepéniste, et qui avaient même été dénoncés à la police par le service d'ordre de celui-ci. Or, qui les différentes organisations antiracistes ont-elles dénoncé comme étant les vrais coupables de ce crime odieux ? Les individus qui sont directement passés à l'acte, bien entendu, mais aussi et surtout ceux qui ont fourni aux bras assassins le cadre organisationnel (la manifestation en elle-même), la 'mise en condition' idéologique, la désignation obsessionnelle de certaines cibles, à savoir : les dirigeants du FN, la presse du FN, même si ceux-ci n'avaient pas de lien direct avec les meurtriers.

Pourquoi cette argumentation élémentaire ne vaudrait-elle pas pour les "chasses aux Juifs" qui jalonnent régulièrement les rassemblements antisionistes ? En l'occurrence, qui doit-on accuser ? Les quelques marginaux dont on nous répète qu'ils n'ont qu'une connaissance sommaire du judaïsme et des conflits moyen-orientaux ? Ou bien les responsables des manifestations qui fournissent aux agresseurs le cadre idéal pour l'accomplissement d'un acte de violence antisémite ?

Si l'on en croit les dirigeants de la mouvance pro-palestinienne, personne n'est vraiment responsable. Ni les auteurs directs des agressions, puisqu'on nous les présente comme de "pauvres types", "des paumés incultes et inconscients de leurs actes", "ne faisant pas la différence entre un incendie de synagogue et un vol de voiture". Ni la cohorte des journalistes et plumitifs qui s'acharnent quotidiennement à présenter Israël comme l'incarnation du mal absolu, puisqu'ils n'ont jamais, officiellement, formellement, appelé à détruire tel ou tel lieu de culte, au moment exact et précis où il a été attaqué.

Ce raisonnement spécieux, plaidoyer des leaders de la gauche antisioniste, n'est pas sans rappeler celui que ressasse l'extrême droite, depuis 1945, pour se dédouaner de ses crimes pronazis. A écouter les nostalgiques de Vichy, les troupes de la collaboration auraient été composées soit de "bras sans tête" (les Miliciens 'de base', pauvres hères embarqués malgré eux, pour des motifs très prosaïques, non politiques - comme le 'système D' ou le simple copinage -, dans une grande histoire dont ils auraient été incapables de comprendre les tenants et les aboutissants); soit de "têtes sans bras", les scribouillards pronazis, les Brasillach, les Herold-Paqui, qui auraient manié uniquement des idées et de l'encre noire sans jamais commettre de forfaits effectifs. Bref, personne n'est vraiment coupable !

Or, c'est précisément la rencontre - la conjonction, l'alliance complémentaire -des professionnels de la propagande (journalistes, dessinateurs, cinéastes), et des marginaux déclassés et frustrés, qui a toujours constitué l'essence même de la violence antisémite. Les uns créent un "climat" et désignent des "cibles"; les autres trouvent enfin l'occasion de libérer une violence latente et diffuse, en temps ordinaire, à la faveur de cette "ambiance idéologique" qui fait disparaître tabous et inhibitions. Sous l'empire tsariste, quel était l'élément déclencheur des pogroms, sinon l'action conjuguée de la populace et des services idéologiques de la police secrète - la première étant surexcitée par les mythes, calomnies et bobards inventés et propagés par la seconde ? Dans la France actuelle, qui doit être tenu pour responsable des agressions antisémites, sinon ce cocktail criminogène qui enivre la fureur de certains déclassés, alimentée par la désinformation et les obsessions haineuses que charrient nombre de médias antisionistes ?


La vieille rengaine sur les "Juifs extrémistes"...

A moins que... A moins que la responsabilité n'incombe aux "Juifs extrémistes" !

Là aussi, c'est un vieux, très vieux truc de l'argumentation antisémite. Les ennemis des Juifs ne feraient que répondre à des "provocations" : la violence première, originelle, serait à mettre au compte de certains Juifs (les "radicaux"), les antisémites se trouvant placés en situation de légitime défense. A la suite des pogroms de 1881, le gouvernement russe chargea une commission de déterminer la cause des massacres (que ce même gouvernement avait encouragés en sous-main !) : son rapport mit en cause le (soi-disant) "fanatisme religieux" de certains Juifs, auquel la meute déchaînée n'aurait fait, plus ou moins légitimement, que réagir. Afin de justifier les atrocités perpétrées lors de la "Nuit de Cristal", en novembre 1938, les dirigeants nazis invoquèrent le geste d'un jeune Juif qui avait tiré, quelque temps auparavant, sur un diplomate du Reich en poste à Paris, "provocation" qui aurait déclenché "la colère du peuple allemand"...

Comparable aux inventeurs de la "novlangue", dans 1984, l'inquiétant chef-d'œuvre d'Orwell, la mouvance antisioniste utilise une phraséologie quelque peu ésotérique, qu'il s'agit de décrypter avec attention. Un "Juif extrémiste", dans leur univers sémantique, c'est un Juif qui ne baisse pas les yeux et qui choisit de combattre les agresseurs qui s'en prennent à lui. "Un Juif modéré" désigne un Juif qui garde un profil bas, pleurniche et implore la pitié, un Juif qui choisit de "calmer le jeu" et de "ne pas mettre de l'huile sur le feu". Le "Juif modéré" ne doit même pas employer le terme antisémitisme, car cela reviendrait à "jeter l'ostracisme sur certaines franges de la jeunesse", et contribuerait ainsi à "aggraver les tensions"; le "Juif modéré" doit se faire oublier, chuchoter, éviter les protestations identitaires (dénoncées aussitôt comme "communautaristes"...), en espérant que les agresseurs, qui sont les véritables "victimes" des "ségrégations sociales", modèrent leurs ardeurs.

"Crispation communautaire" : telle est l'insulte suprême dans la sémantique antisioniste... à traduire par : attitude de celui qui prétend répondre, en tant que Juif, aux violences dont il est la cible. Par "crispation communautaire", on entend stigmatiser celui qui, pénétrant dans sa maison souillée de "mort aux Juifs", ose parler d'antisémitisme et engager la lutte, en tant que Juif, sur la base de son identité juive et pour l'honneur de celle-ci, au lieu d'y voir une offense possible à son appartenance à l'amicale des mâcheurs de chewing-gum, ou au club des supporteurs de l'O.M.

Paradoxe qui n'étonnera que les naïfs : à la devanture des librairies, dans la France des synagogues incendiées, on trouve surtout les ouvrages de plumitifs prompts à critiquer ceux qui combattent l'antisémitisme - les Boniface, Lindenberg, Vidal, qui noircissent des pages et des pages pour dénoncer la "paranoïa" des "radicaux", leurs "outrances", leur "hystérie". Avec, comme toujours, l'argument ultime, que l'on peut appeler le "renversement de la charge" : "Peut-être qu'au départ, à l'origine, il existe une violence totalement injustifiée; mais les organisations juives, avec leurs attitudes provocatrices, leur soutien à Sharon, etc., n'ont fait qu'exacerber les tensions..." Certes, les agresseurs ne sont pas des anges, mais la responsabilité véritable se situe de l'autre côté, les Juifs (du moins certains d'entre eux) enveniment les choses...

Des synagogues brûlent dans la France du début du XXIe siècle : voilà un fait incontestable - et d'ailleurs incontesté. Or, que découvre-t-on en feuilletant les "rapports" du MRAP, et les ouvrages de Vidal, Boniface et Cie ? Il n'y a pas de véritable haine antisémite qui serait propagée par l'islamisme, ou par certaines franges antisionistes (seules quelques lignes évoquent le sujet). En revanche, il y a des attitudes hautement problématiques de la part d'institutions ou de personnalités juives (des chapitres entiers sont consacrés à disséquer et accuser les écrits, faits et gestes du CRIF, du Betar, de Finkielkraut, etc.). "Il n'y a pas de problème antisémite, il y a seulement un problème juif" (la phrase est de Goebbels) - un peuple qui attirerait et susciterait, par sa nature et ses actes, la haine des autres : leitmotiv de la propagande antisémite, de Saint Paul jusqu'aux nazis. Idéologie qui vise également, comme parachèvement de la violence, à inoculer aux Juifs la "culture de la culpabilité", à persuader l'agressé qu'il porte en lui-même un destin de victime, qu'il est le seul responsable de son propre malheur, que le bourreau est dans son bon droit, que le Juif doit s'adapter au bloc adverse et rendre des comptes, afin d'espérer une amélioration de son sort, au lieu d'adopter une culture de fierté et de combat.

On en revient toujours là : soit la culture de la honte, du complexe, de la soumission idéologique aux arguments de l'ennemi, de la mauvaise conscience et de la "justification permanente"; soit la culture de l'indépendance, de la légitimité et de la fierté.

Pour conclure. Quand on lit la prose antisioniste actuelle, on ne peut que faire sienne la réflexion désabusée de l'auteur de l'Ecclésiaste : «Rien de [vraiment] nouveau sous le soleil !»...

Laurent Rosenblatt © upjf.org


Dans une interview accordée au Figaro, le 5/06/04, le Chancelier Schroeder a précisé les positions de l'Allemagne (et de l'Europe) concernant le terrorisme international et les soubresauts qui agitent actuellement le monde islamique. Pour le Chancelier socialiste d'Allemagne, la cause profonde des troubles actuels est, sans conteste, la persistance du conflit israélo-arabe qui empoisonne la région depuis un demi-siècle. .
Les commentaires à ces propos étaient anti-israéliens dans la presse.
Ainsi, devons nous bien comprendre que :

Les troubles internes survenus en Algérie depuis 15 ans - et qui s'étendent aujourd'hui au Maroc - sont la faute d'Israël .
Si des usagers du métro sont morts sous les bombes à Paris, en 1995, c'est la faute d'Israël.
Si, détourné, un avion Alger-Paris a menacé de s'écraser sur la tour Eiffel, c'est la faute d'Israël.
Si les musulmans d'Europe sont allés se battre en Bosnie, c'est la faute d'Israël (et pas du tout de l'Allemagne nouvelle qui a dynamité la Fédération Yougoslave en armant la Croatie).
Si des égyptiens étudiant la chimie en Allemagne se sont écrasés, avec leurs avions, sur les tours du World Trade Center, c'est la faute d'Israël.
Si des terroristes basés en Allemagne ont menacé de faire exploser la cathédrale de Strasbourg, vous avez bien compris, c'est la faute d'Israël.
Si des touristes allemands sont morts à Djerba, c'est la faute d'Israël.
Si un pétrolier français a été éperonné dans le golfe arabo-persique, c'est la faute d'Israël.
Si un bus transportant des ingénieurs français a explosé au Pakistan, c'est la faute d'Israël.
Si l'avion Paris-Miami a failli exploser en vol, c'est la faute d'Israël.
S'il y a eu les attentats de Bali et d'Atocha, c'est encore la faute d'Israël.
Si le drame d'Oradour-sur-Glane a eu lieu, c'était la faute d'Israël... et de la confrérie des commerçants juifs de Munich, comme l'a déclaré Goebbels à Nuremberg.

Les grands esprits se rencontrent, dit-on. Et pour confirmer l'adage, voici ce qu'écrivait, en avril 2004, un scientifique israélien de renom, sur le même thème. Menahem Macina.

« …malgré ce que vous pouvez lire ou entendre dans les médias mondiaux, Israël et tous les problèmes qu'on lui impute ne sont pas la question centrale, et n'ont jamais été la question centrale dans le bouleversement qui affecte la région. Certes, il y a un conflit israélo-arabe depuis un [demi-] siècle, mais il ne se situe pas sur le principal théâtre des événements.
Les millions de victimes de la guerre entre l'Iran et l'Iraq n'avaient rien à voir avec Israël.
Le meurtre de masse qui a lieu en ce moment au Soudan, où le régime arabo-musulman massacre ses citoyens chrétiens noirs, n'a rien à voir avec Israël.
Les fréquentes dépêches en provenance d'Algérie faisant état de meurtres de centaines de civils, perpétrés, dans tel ou tel village, par d'autres Algériens, n'ont rien à voir avec Israël.
Saddam Hussein n'a pas envahi le Koweit, ni mis en danger l'Arabie Saoudite ni envoyé à la boucherie son propre peuple, à cause d'Israël.
L'Egypte n'a pas fait usage de gaz toxique contre le Yémen, dans les années 60, à cause d'Israël.
Assad-père n'a pas tué des dizaines de milliers de ses concitoyens en une semaine, à El Hamma, en Syrie, à cause d'Israël.
La prise de contrôle de l'Afghanistan par les Taliban et la guerre civile qui s'est ensuivie n'ont rien à voir avec Israël.
L'attentat libyen, qui a causé l'explosion du vol de la Pan-Am, n'a rien à voir avec Israël.
Et je pourrais continuer indéfiniment sur ce thème. »

(Haïm Harari, "A View from the Eye of the Storm"). Extrait traduit en français par Menahem Macina.


Dernière édition par prinu le Ven 15 Nov 2013, 21:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 21:43

Lebob avait déjà pointé vers l' article que vous copiez à 21H02 , Prinu . Vous aimez les soliloques .

Avez-vous retrouvé les références de la soi-disant manifestation-monstre à Bruxelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 21:52

boulo a écrit:
Lebob avait déjà pointé vers l' article que vous copiez à 21H02 , Prinu . Vous aimez les soliloques .

Avez-vous retrouvé les références de la soi-disant manifestation-monstre à Bruxelles ?
Mais puisqu'il vous dit qu'il y avait ce jour là dans les rues de Bruxelles un million de personnes occupées à crier "mort aux juifs!". Et si la presse belge (et internationale!) n'en a pas fait état, c'est parce qu'ils sont tous à la solde des Palestiniens. C'est un complot anti-juif et anti-israélien, on vous le dit... Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 21:57


j'ai décrit ce que j'ai vu, et ce que j'ai entendu, vous ecrivez vos inventions.

peut etre allez vous aussi prendre des photos, comme là:
clic clac Kodak, parfait pour la presse palestiniste pro-Morsi:




puisque pour vous, mon salut est dans la conversion, ca veux donc dire que je vais en enfer.

quand vous écrivez "l'idée de "peuple élu" a fortement contribué au renforcement du racisme."
c'est une position antisémite, et non fondée, un retournement des roles.

quand vous écrivez "Arrêtez, de grâce, de vous ridiculiser outre plus par des culbutes grotesques. Vous n'étiez pas à Bruxelles en 1978."
c'est des injures et de la diffamation.

quand vous voulez vérifier le bus que je prenait avec ma grand mére, vous etes infamant.
quand vous doutez ce que j'ai vu, en traitant de fieffé menteur, ou doutez de la nationalité de ma mére, c'est diffamant.

quand vous écrivez "on est riches, éduqués et on vit ensemble sans trop se battre en dehors de la cage aux singes'
vous etes puérils et insolents. aussi, démagogiques.
le "on " veux bien sur dire "nous les non-juifs", autant apeller un chat, un chat, puisque donc vous excluez là une partie de la population, juive, de la société belge. mais al phrese relue, dénonce un manque de discernement, comme si en fait, vosu en aviez gros sur le coeur.
en tant que quoi ? que belge ? ma mére est belge. et je défend les belges. en tant que flamand ? je n'ai fait que rapporter des on-dits, venus de la rue de Bruxelles depuis les années 40, et ce durant des dizaines d'années, ce que les anciens résistants disaient.
de meme on-dits caractérisant des polonais ou n'importe quel on-dits ou l'on mélange tout le monde sans discernement. moi, je ne met pas des gens dans des cases, MOI.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_nationale_flamande


Ligue nationale flamande:
DIX SEPT POUR CENT
VINGT ET UN SIEGES


La Ligue nationale flamande (en néerlandais Vlaams Nationaal Verbond ou VNV) est un parti nationaliste flamand fondé le 8 octobre 1933 par Staf De Clercq, qui obtint aux élections du 24 mai 1936 16 sièges à la Chambre des représentants, et 17 % des voix en Flandre aux élections de 1939. Ce parti se lança, pendant la guerre, dans la collaboration politique avec l'Occupant nazi.

Le 24 mai 1936, il prend part pour la première fois aux élections sous le nom de Vlaams Nationaal Blok (Bloc National Flamand). Le succès est au rendez-vous, le VNV gagne 16 sièges à la chambre. En outre, le parti Rex quant à lui obtint 21 sièges (et 12 au sénat),
À partir d'avril 1937, le VNV reçoit du Ministère allemand de la Propagande une allocation mensuelle d'une valeur actuelle d'environ 5 000 €. Début 1939, le soutien allemand est augmenté à l'équivalent de 15 000 € mensuels actuels.


Staf de Clercq offrit ses services aux allemands. Pour le VNV, l'occupation allemande était vue comme l'occasion de sortir la Flandre du cadre belge et de faire de la FLandre un état indépendant sous la protection du Troisième Reich. En août 1940, la section en uniforme du VNV, la Grijze Brigade (Brigade Grise) menée par Herman van Ooteghem, fut rebaptisée Zwarte Brigade (Brigade Noire) et plus tard encore Dietsche Militie/Zwarte Brigade (Milice Thioise/Brigade Noire). Le 10 novembre 1940, Staf de Clercq fit savoir dans un discours radiophonique que le VNV était à disposition de l'Allemagne et plaçait sa confiance en Hitler.

Le VNV soutint directement l'arrestation des juifs et appuya la politique fasciste comme en témoigne ce discours : «Vlaanderen moet inschakelen in de Nieuwe Orde, geboren uit de nationaal-socialistische revolutie. Het VNV stelt zich ten doel het vestigen van de nieuwe orde in Vlaanderen. [...] Deze nieuwe politieke orde dient gevestigd te zijn, eensdeels op het beginsel van het leiderschap, andersdeels op het uitschakelen en verwerpen van alle instellingen (o.a. het Parlement), groeperingen (o.a. vakbonden) of uitingen die de organische eenheid der Volksgemeenschap aantasten of ondermijnen. [...] Ondertusschen hebben wij nog andere plichten te vervullen: a) Bekamping der hetze; b) Bekamping van den woeker; c) Strijd tegen de Joden.» "La Flandre doit permettre l'Ordre Nouveau, né de la révolution nationale-socialiste. Le VNV a pour but d'établir l'ordre nouveau en Flandre. [...] Ce nouvel ordre politique doit être établi, en partie sur le principe du leadership, en partie sur l'élimination et le rejet de toutes les institutions (y compris le Parlement), des groupements (y compris les syndicats) ou des expressions qui nuisent ou atteignent l'unité organique de la Communauté. [...] Entretemps, nous avons d'autres devoirs à remplir: a) combat contre les campagnes de dénigrement, b) lutte contre les usuriers c) lutte contre les Juifs».

L'entente avec le gouverneur militaire allemand de Belgique força le VNV à ne plus propager l'idée d'une unification en un Pays Thiois mais à la place une annexion de la Flandre à l'Allemagne pour former le Gross-Deutschland.

Le VNV obtint le droit d'être le seul parti politique à pouvoir organiser des manifestations. À partir du 20 avril 1940, le VNV fut actif dans le recrutement de troupes pour la Waffen SS. Le 5 mai 1941 il fusionne avec le Verdinaso et Rex-Flandre sous la pression des nazis pour donner le parti Eenheidsbeweging VNV. Entre-temps, DeVlag (qui à la fin de la guerre gagnera la bataille politique) acquit le soutien de la SS et devint un concurrent redoutable pour le VNV. En Wallonie, Rex devint le seul parti autorisé par l'occupant.

Alors qu'Hitler attaque la Russie le 22 juin 1941, le VNV livre une Légion Flamande pour y combattre. Le 22 janvier 1942, Reimond Tollenaere tombe, victime d'un feu ami. Reimond Tollenaere était vu par Staf de Clercq comme son éventuel successeur.

Le 13 août 1942, le premier convoi part de Malines pour le camp de concentration d'Auschwitz et le journal du VNV (Volk en Staat, en français "Peuple et État") mentionne : «Les opérations de nettoyage contre les juifs se succèdent de plus en plus et deviennent chaque jour plus importantes. Il semble que nous pourrons progressivement respirer avec plus d'espace autour de notre bureau rédactionnel et que maintenant, semaine après semaine, maisons et appartements dans le quartier sont libérés et que nous pouvons tranquillement nous promener de la maison au bureau et du bureau à la maison.»

Staf de Clercq meurt le 22 octobre 1942. Il est remplacé par le modéré Hendrik Elias. Elias continua le recrutement de volontaires pour le front de l'est et il tenta de gagner en influence auprès de l'administration militaire allemande sous les ordres du Général von Falkenhausen dont la SS était plus en faveur de ses concurrents, DeVlag et la SS-Vlaanderen bien que von Flakenhausen était résolument pour une approche belgiciste.

Le VNV s'enfonça de plus en plus dans la collaboration et se distancia de plus en plus de l'assentiment populaire. Alors qu'Hitler nommait Jef van de Wiele de DeVlag, gauleiter de Flandre, le VNV perdait toute son influence. En avril 1944, le VNV ne comptait plus que 10 000 membres, soit quatre fois moins que 2 ans auparavant. En 1942 et en 1943 la résistance commença à commettre des actions contre les collaborateurs du VNV. En 1942, 6 membres du VNV furent tués et sur les mois d'octobre et de novembre, 13 attentats à la bombe visèrent le VNV. En 1943, la résistance tua 57 autres membres. Le VNV, au moyen de son propre service de renseignements, mena des représailles contre la résistance.

Le 11 avril 1937, il bat aux elections le mouvement rexiste wallons et bruxcellois. L'idéologie du rexisme appelait au renouveau moral de la société belge en accord avec les enseignements de l'Église catholique romaine, en formant une société corporatiste et en abolissant la démocratie. Le fondateur du rexisme, Léon Degrelle, fut ami de Hergé, qui pris sa silhouette pour imaginer l'allure de Tintin.


Le VNV a hébergé différentes tendances, du fédéralisme modéré au "Grand-Néerlandisme" en passant par les autonomistes flamands, et des démocrates aux autoritaires et antiparlementaires. Staf de Clercq eut la tâche difficile de rassembler et maintenir unis ces différentes ailes. Il n'eut pas peur de recourir à des tactiques machiavéliques.

Un représentant de l'aile modérée (anglophile) était par exemple Hendrik Elias, qui pendant son séjour en Italie avait été dégoûté du fascisme. Le national-socialiste Reimond Tollenaere était par contre un membre de l'aile radicale. Ces ailes purent coexister grâce à la gestion autoritaire de de Clercq.

Pendant la Seconde Guerre, l'aile démocratique s'est affaiblie et a permis à la nature fasciste du parti de se développer jusqu'à faire évoluer le VNV en un parti collaborationniste fasciste. Le VNV put compter sur quelques petits "groupes d'action" qui reçurent le soutien de l'occupant. La concurrence avec DeVlag et l'Algemeene-SS Vlaanderen poussa très certainement le VNV plus loin dans la collaboration.

Reimond Tollenaere était le successeur désigné à la mort de de Clercq jusqu'à son décès sur le front de l'est. Plus modéré dans un certain nombre de domaines, Henrik Elias finira par suivre les traces de son chef, Staf de Clercq, après la mort de celui-ci. Elias renforça le pouvoir autoritaire du chef si bien que l'on ne fit plus appel au conseil de gestion du VNV[1]. Il n'était pas vraiment un frein impuissant dans la tourmente de plus en plus fanatique du cours de la guerre, mais Elias essaya bien dans la mesure du possible de soutenir l'administration militaire allemande non-nazifiée. Ainsi, tôt dans la guerre, l'avis de Berlin que la création d'une Grande-Néerlande serait interdite, ce qui mena quelques groupes de Nederland Eén! et quelques membres du Verdinaso à entrer dans la résistance. L'administration militaire allemande de Alexandre von Flakenhausen et de Eggert Reeder se prononçait même pour une approche belgiciste mais Elias choisit une collaboration réfléchie avec la SS de Himmler.

Pourtant le VNV continua d'exister et bien qu'au fil de la guerre la sympathie populaire ne fit que diminuer, il poussa de plus en plus loin la collaboration. À la fin de la guerre, durant la fuite en Allemagne devant l'avance Alliées, le VNV fut dissous par Jef van de Wiele de DeVlag qui avait été nommé Gauletier de Flandre et avait déclaré celle-ci partie intégrante de l'empire allemand. Elias fut invité à siéger au gouvernement "rebelle" mais il refusa, ce qui lui coûta la liberté le temps que la Belgique soit libérée.

Theo Brouns fut le seul dirigeant du parti à être exécuté pour sa participation dans la lutte contre la résistance.

---

la fin de votre phrase est aussi raciste, rapellons nous ce qu'une ministre subit actuellement avec des propos similaires sur les singes.

quand vous écrivez 'si ce n'est pas uniquement au nom de la 'race juive'  ,
vous etes sordide et médisant, ce qu'aucun obervateur dirait antisémite: vous tenez aussi un propos racialiste, donc raciste/ s'agissant des israélites ou juifs, on appelle celà de l'antisémitisme dans le dictionnaire.


vous doutiez que des musulmans, puissent avoir des chiens de combat ?

photo du Hamas à gaza:



http://www.newsmaxworld.com/GlobalTalk/israel-hamas-spy-networkd/2013/05/08/id/503447


le plus important c'est que vous avez cherché à disculper en trouvant une raison, pour pouvoir dire que ce serait impossible.
.


Dernière édition par prinu le Ven 15 Nov 2013, 23:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 22:20

L'idéologie nauséabonde

8 juin 2011: Manifestation à Bruxelles contre l'intervention de l'OTAN en Libye
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 22:39



Le mouvement des indignés (ou " Occupy" ) est trés profondément ancré par des antisémites.





De nombreuses vidéos de manifestations d' "indignés " aux usa et en europe, présentent des slogans antisémites purs trés virulents, cet antisémitisme dans ce mouvement international a été dénoncé sur CNN et de nombreuses télés américaines.

Le nom des indignés a été donné par les médias et inspiré du titre du manifeste Indignez-vous !, écrit par Stéphane Hessel, stéphane hessel qui avait été poursuivi pour apologie de crimes de guerre à la radio  (il est décédé avant que la justice puisse proceder).
Le mouvement se réclame des influences du Printemps arabe, ainsi que de celles du mouvement Geração à rasca du 12 mars au Portugal et des mouvements grecs et islandais de 2008.


http://www.dreuz.info/2011/10/les-indignes-veulent-%C2%AB-chasser-les-juifs-hors-des-usa-%C2%BB/

Les indignés veulent « chasser les Juifs hors des USA »



Le mouvement « spontané » des indignés, qui est né « spontanément » en plusieurs points de la planète en une parfaite synchronisation « spontanée », a remis au goût du jour les clichés antisémites de l’Allemagne Nazie.

Plusieurs personnes m’ont écrit pour soutenir que le mouvement est pur, légitime, qu’il soutient les populations qui traversent une difficile période économique, et qu’il souhaite la justice et la paix entre les hommes, bref qu’il est humaniste, et que l’antisémitisme n’existe pas et ne peut pas exister chez les indignés. Les photos et les vidéos qui suivent, je pense, permettront à chacun d’entre vous de faire sa propre religion.





Au dessus, en vidéo, propos antisémites par les manifestants d'indignés.





--




"C'est Yom Kippour (fête religieuse juive), les banques doivent expier"



sont-ils indignés, ou complices ?
Mais on me répondra, bien entendu, comme cette femme interviewée par Fox, qu’une brebis galeuse ne représente pas tout un mouvement.


"l'humanité contre les Rothshilds"

ça dérange quelqu'un ?



Le 1% :

"L’humanité a été colonisée par un culte satanique de banquiers Juifs et Franc-maçons qui conspirent contre nous, nous contrôlent, et ont infiltré la plupart des services de renseignement des gouvernements et tous les médias. Ils ont orchestré les deux guerres mondiales, et maintenant, ils préparent la troisième."

Ce à quoi je réponds plusieurs choses.

1- La totale indifférence des indignés – pas du tout indignés par ces pancartes et propos antisémites – ne peut passer inaperçue ni laisser indifférent : où on est indigné, où ne l'est pas. Indigné et indifférent à la fois, ça reste en travers de la gorge.

2- le parfait copié-collé, entre les protestations des indignés contre les banquiers de Wall Street, et les clichés nazis, qu'on retrouve dans la France de Vichy, sur les Juifs et l’argent, les Juifs et le pouvoir, les Juifs responsables de la crise économique, commence à faire beaucoup de coïncidences.

3- les mouvements d’extrême gauche qui « spontanément » nourrissent les rangs des indignés, sont tous violemment antisionistes, partisan de sanctions et du boycott contre Israël, et bien entendu, pro-palestiniens. Se plaignent-ils des fonds souverains des pays du pétrole qui rachètent l’Amérique et l’Europe au prix de la casse ? Critiquent-ils l’OPEP pour son chantage au prix du pétrole ?

4- les propos de Patricia McAllister, dans la vidéo que j'ai sous titrée, sont, encore une coïncidence me direz-vous, tirés des discours obsessionnels de Louis Farrakhan, leader du mouvement extrémiste « la Nation de L’Islam »…

5- … lequel Louis Farrakhan comptait parmi ses fervents soutiens un certain Barack Obama qui, récemment, adressait « toute sa sympathie » aux indignés de Wall Street…


A 0:39 de la vidéo : « combien de gens savent que les guerres, la seconde guerre mondiale, des deux cotés, ce sont les Rothschild qui ont financé ? C’est eux les banquiers. Donc la guerre et la banque sont très liés »


« J’ai un job, j’ai un job. Vous le Juif, vous êtes un clochard. Moi je suis Juif. Pourquoi vous luttez contre nous ? Vous avez l’argent, c’est pour ça que vous vous battez contre nous, vous le Juif. Mon père a travaillé quarante ans, et ma maison a été saisie, ma mère est morte, elle a eu un arrêt cardiaque à cause du stress. Dites à vos banques d’arrêter d’appeler ma mère »

Un juif qui passait par là : « quoi ?! »

« quoi ! (se moquant de lui) un? un? duhduhduhduh. Tu peux même pas parler anglais ? T’es israélien ? Retourne en Israël. Israël. Retourne à Shalom Israël…. j’ai un job. J’ai un diplôme. Je fais partie du syndicat des plombiers. Qui tu es pour me dire que j’ai besoin d’un job ? Regarde toi, petit mec. Va t-en. J’ai pas envie de discuter. Dégage! Occupez Wall Street Occupez Wall Street !


un Indigné: « les Juifs contrôlent Wall Street ! C’est ça les juifs ! Les Juifs contrôlent Wall Street ! Vérifiez avec Google ! Tapez Juifs de Wall Street dans google ! Leurs noms sont juifs, faites une recherche. les Juifs contrôlent Wall Street !


Interview d’un indigné antisémite : « vérifiez avec Google : les Juifs contrôlent Wall Street, les juifs milliardaires, et les juifs et la réserve fédérale. La petite population juive du pays, ils tiennent les médias, la finance et les autres secteurs productifs »


Journaliste : « qu’avez-vous à dire à ceux qui disent que vous êtes antisémite ou que vous n’aimez pas les Juifs ? »

indigné : « Je leur dirai que Jésus, dans le Gospel de St Jean, Jésus parlait de certains membres de la communauté juive comme les enfants du diable – chapitre 8/ I je crois. Ceci étant dit, le fait que l’empreinte de ces milliardaires Juifs sur les fonds de pensions et les banques ne laisse aucun doute »

Journaliste : « donc vous êtes contre les Juifs, ou juste…? »

indigné : « je suis contre les Juifs car ils volent l’Amérique, ou parce qu’ils sont complices. La moitié des milliardaires des Etats Unis sont Juifs. Les Juifs représentent 2% de la population, mais ils sont le 1% qui contrôlent l’Amérique".


J’ai vécu assez longtemps aux Etats Unis pour affirmer qu’une telle concentration d’antisémites dans un mouvement de protestation ne relève pas, ne peut pas relever du hasard. Je n’y trouve pas mon compte.

Je pense que nous sommes loin d’avoir fait toute la lumière sur ces mouvements d’indignés.

Et ne comptez pas sur vos médias pour le faire : lorsqu'une journaliste de Reuters a révélé les liens occultes qui existent entre ces indignés et George Soros, le monde des médias s'est étouffé, et les démentis, puis confirmations, puis mises au point de Reuters, ont révélé les énormes pressions subies par l'agence d'information.

Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info


Dernière édition par prinu le Ven 15 Nov 2013, 22:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 22:50

http://www.fil-info-france.com/fil_info_2011_octobre_31_france_antisemitisme_stephane_hessel_poursuivi_pour_apologie_de_crimes_de_guerre_par_le_bnvca.htm



FRANCE - ANTISEMITISME - Stéphane Hessel poursuivi pour apologie de crimes de guerre par le BNVCA : Sammy Ghozlan, commissaire de police honoraire, Chevalier de la Légion d'honneur, président du Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme BNVCA, éditeur de sosantisemitisme.org, membre du comité directeur du Conseil représentatif des institutions juives de France CRIF, poursuit l'ancien diplomate et écrivain Stéphane Hessel (photo), pour "apologie de crimes de guerre". Cette plainte fait suite aux propos qualifiés de "dangereux et irresponsables", tenus par Stéphane Hessel au cours de l'interview qu'il a donnée le jeudi 27 octobre 2011 en compagnie de son épouse, dans l'émission "Les récits d'Europe1 soir", animée par Nicolas Poincaré. Selon le BNVCA, Stéphane Hessel a "délibérément fait l'apologie des actes de terrorisme", en qualifiant de "résistants", les activistes palestiniens du "mouvement islamo-terroriste Hamas", justifiant les attentats commis contre les populations civiles juives d'Israël. Pour les correspondants du BNVCA, Stéphane Hessel "insulte" la Résistance Française qui n'a jamais visé des civils. "Hessel admet que les terroristes libérés en échange du Franco-israélien Guilad Shalit commettront d'autres attentats", déplore le BNVCA. (...) "Il a de surcroît minimisé de façon éhontée les bombardements quotidiens de ce même Hamas, depuis Gaza, au moyen de missiles destructeurs, sur le territoire israélien", a dénoncé le BNVCA. "En comparant les actions du Hamas au terrorisme algérien", nous considérons que Stéphane Hessel a "offensé les victimes françaises des attentats terroristes commis par le FLN qu'il justifie aussi, au motif que le FLN combattait la colonisation", poursuit le BNVCA. "Nous rappelons qu'Israël n'occupe pas la bande de Gaza" et que ce "territoire est sous le seul gouvernement du Hamas qui enseigne la haine des juifs, et prône la destruction de l'Etat Juif", précise un communiqué. Extrait de ce communiqué : "Le BNVCA déplore "qu'une partie de l'opinion, politique et médiatique idolâtrent un tel personnage comme Stéphane Hessel qui n'a rien d'un Abbé Pierre. Cette complaisance lui donne l'illusion qu'il peut mentir, accuser et rester intouchable. Le BNVCA précise que ni Europe 1 ni le journaliste ne sont mis en cause, d'autant que selon les auditeurs, Nicolas Poincaré aura tenté d'arracher du sieur Hessel une réponse sinon plus équilibrée, du moins plus humaine, mais en vain.
Parce que le Hamas est une organisation terroriste classée comme telle par notre pays, l'Union Européenne, les USA, l'O.N.U , parce que le sieur Hessel a par ses déclarations, fait l'apologie des actes de terrorisme - un délit prévu et réprimé par nos lois - parce qu'il incite à la haine, et qu'il invite l'opinion à croire que ce terrorisme qu'il glorifie est un comportement à imiter, le BNVCA a décidé de porter plainte contre Stéphane Hessel auprès du Procureur de la République de Paris".

31 octobre 2011

source fil-info-france
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 23:31

prinu a écrit:

j'ai décrit ce que j'ai vu, et ce que j'ai entendu, vous ecrivez vos inventions.
Vous êtes le seul à l'avoir vu...

Le seul ici qui écrit ses inventions (et longueur de pages et de messages), c'est vous...

prinu a écrit:

vous doutiez que des musulmans, puissent avoir des chiens de combat ?

photo du Hamas à gaza:



http://www.newsmaxworld.com/GlobalTalk/israel-hamas-spy-networkd/2013/05/08/id/503447
Un berger allemand n'est pas un chien de combat, mais un chien de garde. Cela dit, vous pouvez prouver que cette photo représente des membres du Hamas à Gaza?

Et puis, pouvez-vous préciser le rapport entre Gaza et la rue des Rosiers à Paris?

prinu a écrit:

le plus important c'est que vous avez cherché à disculper en trouvant une raison, pour pouvoir dire que ce serait impossible.
.
Je me suis borné à essayer de vous faire comprendre que vos continuels mensonges me les brisent. J'ai échoué. Mais vu vos capacités de compréhension, c'était quasiment inévitable...
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 23:34

prinu a écrit:
L'idéologie nauséabonde

8 juin 2011:  Manifestation à Bruxelles contre l'intervention de l'OTAN en Libye
So what? J'étais personnellement pour, mais quiconque peut être contre et le faire savoir. Nous sommes encore en démocratie en Belgique. Et expliquer qu'on était contre n'a rien de nauséabond.

Au fait, combien de manifestants?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 15 Nov 2013, 23:48

L'important dans ce propos sur cette manif, et pourquoi je l'ai mis, l'important est que Bruxelles est un centre nevralgique, une pépiniére pour mouvements anti-occidentaux et islamopalestinistes, ou ils se sentent comme un poisson dans l'eau. la Belgique doit savoir s'autocritiquer et arreter d'aider a tout va ceux qui vont lui tirer une balle dans le pied.
De meme que Londres autorise nombre d'associations islamistes, et ne savent plus le gerer, la seule chose que la permissivité de l'état fera en Belgique envers ces mouvements anti-OTAN et anti-occidentaux qui y pullulent, et qu'ils encenssent, c'est d'ameuter l'extréme droite et de détruire les bases culturelles belges. les rexistes ressurgirons.
On ressent parfaitement qu'une soupade va imploser, quand on voit des sites et blogs belges.
quand en voyage, je parle a des belges de plus de quarante ans, ce qu'ils me disent est alarmant, et ils sont remontés, , sans que j'en parle de moi meme ils me disent qu'ils n'iront plus voyager dans un pays du maghreb, car pour eux ce n'est plus des vacances. c'était le sujet favori d'un groupe belge que j'ai cotoyé en Inde.
d'aprés eux,c'est cent fois pire qu'a mon enfance, et dix fois pire qu'en France.
ca rend les gens aigris, acerbes, comme ils l'étaient.
On voit le meme danger, des petits partis radicaux qui bourgeonnent, en France, et qui marquent des points.

Il y a une crise politique en Europe et en occident, et, oh, magie, ca a un lien avec les islamopalestinistes, et si, c'est celà qui cristallise les foules, et devient la référence morale qui clos les débats de toute sorte et les fait mettre au second plan.
Jadis, ce role moral qui cloturai tout débat, pouvais etre la parité ou la défense des femmes, par exemple, qui donnaient un indice moral a un parti. Le pretexte écologique est en perte de vitesse, lui, récupéré par tous.  (c'est simple, sur ce plan, je n'avais confiance qu'en Le cap 21 et corinne Lepage, et personne d'autre, en dehors c'est du fumigéne et des interets personnels)
Et plus le palestinisme avance, plus l'occident est en danger.

ce n'est qu'un début, ce siécle risque d'etre trés dur à vivre.
tout ce que je pointe, c'est le petit bout de l'iceberg (encore un juif   non je blague) Pouffer de rire


Dernière édition par prinu le Sam 16 Nov 2013, 00:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 00:11

Pour le droit à se moucher dans les étoiles

tout pour le toutou

Nos amis et rois du monde, le peuple élu palestinien

http://jssnews.com/2013/11/15/cette-annee-sur-26-resolutions-de-lonu-israel-a-ete-condamne-22-fois-par-hillel-neuer/
source Jss News/ Hillel Neuer/ Times of Israel




Cette année, sur 26 résolutions de l’ONU, Israël a été condamné 22 fois !
La vérité sort quand les micros sont censés être éteint.

Jeudi, un interprète des Nations Unies, ignorant que son micro était allumé, prononça des paroles de vérité en réaction à l’adoption de neuf résolutions à caractère politique condamnant Israël et aucune résolutions sur le reste du monde.



Avec l’impression qu’elle parlait seulement à un collègue, l’interprète a prononcé les mots suivants dans le casque de tous les délégués de l’ONU, et devant le monde entier:

» N’est-ce pas un peu bizarre ? Il y a neuf ou dix résolutions contre Israël. Et je sais qu’il y a un problème avec les Palestiniens. Mais il y a d’autres merdes qui se passent et ils passent beaucoup de temps sur Israël. »



Les délégués éclatent de rire. « L’interprète s’excuse. » La triste vérité est là. Et j’espère sincèrement qu’elle ne sera pas congédiée.

Parce que celui qui devrait vraiment s’excuser aujourd’hui, c’est l’ONU. Fondée sur des idéaux nobles, l’organisation mondiale est en train de transformer le rêve des internationalistes libéraux en cauchemar.

Pour la fin de sa session annuelle, le mois prochain, l’Assemblée générale aura adopté un total de 22 résolutions condamnant Israël et seulement quatre sur le reste du monde. L’hypocrisie, la sélectivité et la politisation sont stupéfiantes.

Les neuf résolutions d’aujourd’hui, adoptées par la 4ème commission de l’ AG , qui est composé de tous les 193 Etats membres des Nations Unies , a condamné Israël pour avoir violé les droits de l’homme des Palestiniens en Judée-Samarie et à Gaza, des réfugiés palestiniens, et même des Syriens dans le Golan.

C’est vrai: l’ONU a adopté aujourd’hui une résolution qui mentionne le mot «Syrie» pas moins de 10 fois et pourtant rien contre président syrien Bachar qui a massacré de plus de 100.000 des siens.

Intitulée « Golan syrien occupé », la résolution a condamné Israël pour avoir maltraité des citoyens syriens dans le Golan. Israël a également été condamné pour avoir violé les droits des citoyens syriens en vertu du droit international humanitaire. L’ONU n’a pas trouvé le temps d’aujourd’hui, cependant, se prononcer sur la légalité internationale du gazage à mort du président Assad.

Et une deuxième résolution redondante sur ​​le Golan appelait Israël « rendre » le plateau du Golan à la Syrie .

Maintenant , quel que soit son point de vue sur qui détient légitimement le Golan, pour l’ONU, à ce moment particulier, critiquer Israël sans relâche est absurde et obscène.

L’interprète avait raison: il y a effectivement des problèmes dans les territoires palestiniens et en Israël qui devraient être tenus de rendre compte , comme tout autre nation.

Pourtant, quelque chose ne va quand pas un seul mot dans les résolutions d’aujourd’hui ne mentionne l’antisémitisme génocidaire exprimé régulièrement par les organes du Hamas à Gaza, ou l’incitation dangereuse par l’Autorité palestinienne à Ramallah, dans les écoles, les mosquées, les journaux et à la télévision où l’on continue de glorifier les assassins de civils israéliens comme des héros digne d’émulation.

Parole est le père de acte. Pourtant, aucune des résolutions de l’ONU d’aujourd’hui concernant la Judée-Samarie dit un mot sur ​​l’explosion des attaques terroristes palestiniens au cours des dernières semaines, comme l’ assassiner brutal de Shraya Ofer devant son domicile dans vallée du Jourdain. L’assassinat d’Ofer avec des coups de haches et de barres de fer était «un cadeau au peuple palestinien et des prisonniers du Hamas, en l’honneur de l’Aïd al -Adha », selon les deux suspects interpelés.

En se cachant les yeux sur l’incitation palestinienne et le terrorisme, les résolutions de l’ONU font la promotion d’un récit unilatéral qui donne un laissez-passer au Hamas, au Jihad islamique et à l’Autorité palestinienne , en encourageant l’intransigeance au lieu de compromis.

C’est l’ONU, donc , qui devrait présenter des excuses pour avoir utilisé abusivement le temps et les ressources pour produire des textes politisés et polarisants qui ne font rien pour faire avancer la paix israélo-arabe, ou pour faire avancer la véritable protection des droits de l’homme. Au contraire, les résolutions sélectives et unilatérales sapent le principe de base des normes relatives aux droits de l’homme universels, et ils poussent les partis plus loin.

C’est l’ONU qui devrait s’excuser pour utiliser Israël comme un bouc émissaire, pour diaboliser et délégitimer l’Etat juif comme une méta-criminelle à blâmer pour tous les maux du monde.

Et , par-dessus tout, c’est l’ONU qui devrait s’excuser pour avoir ignoré les cris des millions de personnes dans le monde qui sont de véritables victimes des droits de l’homme, en se moquant d’eux.

J’étais la semaine dernière au siège de l’ONU à New York avec de courageux dissidents des droits de l’homme en provenance de Chine, de Cuba , de Russie et d’Arabie Saoudite . UN Watch a aidé à organiser une conférence de presse afin de  plaider auprès des Etats membres de l’ONU pour qu’ils s’opposent aux candidatures cyniques de ces régimes répressifs pour les sièges au Conseil des droits de l’ homme de l’ONU. Pourtant, malgré leurs dossiers épouvantables, ces agresseurs humains en série ont tous été élus par l’Assemblée générale. Ils sont ainsi devenus les juges du monde sur les droits de l’homme.

Inutile de dire que cette même assemblée de l’ONU ne va pas passer  des résolutions cette année sur l’assujettissement du peuple tibétain ou l’emprisonnement du militant démocrate chinois Wang Bingzhang, sur le harcèlement violent de journalistes et de blogueurs de Cuba, sur la persécution des homosexuels de Russie, ou sur les lois saoudiennes interdisant aux femmes de conduire et aux non-musulmans de pratiquer leur religion.

Pas plus que le plan de l’ONU ne dit mot sur ​​les attaques motivées par la religion contre des civils en Irak, au Nigeria et au Pakistan, ou sur la persécution des dissidents politiques en Ouganda, au Vietnam et au Zimbabwe.

Comme l’interprète fait remarquer aujourd’hui , l’ONU est tellement occupé à cibler frénétiquement Israël qu’elle n’a tout simplement pas le temps pour quelqu’un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 00:36

Mais non, je ne vous les brise pas, elles sont surement trés belles.


les belles frites avec la sauce pickels, en cornet,
les chips de chez Delhaize, au paprika bien fort, ca me manque.
Les Léon de Bruxelles à Paris, c'est une véritable honte, à fuir absolument. Les produits comme le service ben vazyva.

les frites froides et pas cuites de Léon: un sachet ketchup, ou un sachet moutarde. c'est constantinople .., pardon bysance.
Trois essais, trois fois j'ai retraversé la frontiére, direction Naples .; les pizzaiolos se foutent moins du monde.


Dernière édition par prinu le Sam 16 Nov 2013, 00:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 00:38

http://jssnews.com/2013/05/11/55-000-palestiniens-obliges-de-fuir-la-syrie/

L'ONU s'en fout complétement et fait des patés avec

55.000 palestiniens obligés de fuir la Syrie

Plus de 55.000 Palestiniens ont été contraints de fuir la Syrie pour le Liban et la Jordanie au cours des deux dernières années, selon les chiffres publiés par l’UNRWA.

Selon des sources palestiniennes, plus de 2.000 Palestiniens ont été tués en Syrie, la plupart ces derniers mois, tant par les rebelles que par l’armée syrienne.

La plupart des Palestiniens qui ont fui la Syrie ont trouvé refuge au Liban voisin, où plus de 500.000 Palestiniens vivent dans plusieurs villes et villages dans différentes parties du pays.

Il est à noter que les Palestiniens au Liban sont soumis à des lois d’apartheid qui nient les empêchent de travailler, de profiter d’avantages sociaux, d’être libres de se déplacer.

L’UNRWA estime par ailleurs qu’environ 235.000 Palestiniens ont été déplacés à l’intérieur de la Syrie depuis le début du conflit il y a deux ans.

Il y a deux semaines, quelque 6.000 Palestiniens ont été expulsés de leurs maisons à Ein al-Tal, un village près d’Alep en Syrie du Nord.

Ce n’était pas le seul village de l’UNRWA en Syrie à être la cible à la fois de l’opposition et des forces loyales au président Bachar al-Assad.

« Ein al-Tal est la dernière manifestation d’un cycle de violence catastrophique dans lequel la conduite de toutes les parties a transformé les villages en théâtres de conflit dans lequel des armes lourdes sont utilisées, ce qui entraîne de graves souffrances pour les civils palestiniens », explique l’UNRWA. «Les palestiniens en Syrie sont tués, blessés et déplacés en plus grand nombre qu’avant même. »

Et que font les deux gouvernements des Palestiniens – le Hamas dans la bande de Gaza et l’Autorité palestinienne en Judée-Samarie – pour aider les Palestiniens déplacés? Presque rien, selon les familles déplacées.

Quels ont été les pays arabes qui aident pour permettre aux palestiniens de fuir ? Presque rien.

Ni les gouvernements, ni les palestiniens dans les pays arabe, n’ont demandé la moindre réunion d’urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU pour parler de cette nouvelle tragédie palestinienne.

Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est trop occupé à faire le tour du monde et à se battre Salam Fayyad.

Le gouvernement du Hamas est trop occupé à inciter les Palestiniens et à préparer de la prochaine vague d’attaques terroristes contre Israël.

En ce qui concerne les pays arabes, pourquoi devraient-ils se soucier des Palestiniens alors que des centaines de Syriens sont tués chaque jour et que personne dans le monde arabe semble s’en soucier?

Ce n’est pas un secret que la plupart des gouvernements arabes méprisent les Palestiniens et continuent à les traiter comme résidents de troisième classe et une menace potentielle pour la sécurité nationale arabe.

Les ministres des Affaires étrangères arabes qui ont récemment rencontré le secrétaire d’Etat américain John Kerry à Washington n’ont même pas pris la peine de soulever la question des centaines de milliers de Palestiniens qui ont été forcés de quitter leurs maisons en Syrie.

Pour ces ministres, l’Autorité palestinienne et le Hamas, la construction dans une implantation israélienne en Judée est plus urgente que la vie de milliers de Palestiniens et des Syriens.

Mais ce n’est pas seulement les Arabes et les gouvernements palestiniens qui se cachent les yeux. Les organisations des droits de l’homme et les grands médias occidentaux ignorent aussi le sort des palestiniens. C’est, après tout, une histoire qui manque d’un angle anti-Israël.

--
La cristallisation.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 01:18

Lebob a écrit:
prinu a écrit:

j'ai décrit ce que j'ai vu, et ce que j'ai entendu, vous ecrivez vos inventions.
Vous êtes le seul à l'avoir vu...

Le seul ici qui écrit ses inventions (et longueur de pages et de messages), c'est vous...

prinu a écrit:

[/url]  
Un berger allemand n'est pas un chien de combat, mais un chien de garde.  Cela dit, vous pouvez prouver que cette photo représente des membres du Hamas à Gaza?

Et puis, pouvez-vous préciser le rapport entre Gaza et la rue des Rosiers à Paris?

prinu a écrit:

le plus important c'est que vous avez cherché à disculper en trouvant une raison, pour pouvoir dire que ce serait impossible.
.
Je me suis borné à essayer de vous faire comprendre que vos continuels mensonges me les brisent.  J'ai échoué.  Mais vu vos capacités de compréhension, c'était quasiment inévitable...
--
pale 




ma grand mére  

n'est plus, bouhhhh  j'ai honte ne pas pouvoir vous donner son téléphone, pour vous faire plaisir ,
ni les adresses des gens de la foule
rien qu'a vous votre sucrerie

il faut songer a voir si certains s'en souviennent, ou des archives du Soir par exemple.


au fait, avez vous fait votre service militaire, et pouvez vous me prouver que vous l'avez fait
faites les memes efforts que moi ..

et puis les vaccins, aussi.

la moindre des choses

--

la source , que je donne ici décrit des gens du hamas a gaza.

http://www.newsmaxworld.com/GlobalTalk/israel-hamas-spy-networkd/2013/05/08/id/503447

Palestinian Hamas policemen march with their police dogs along a street in Gaza City.

© 2013 Thomson/Reuters   image: getty.

voyez avec eux.

le rapport entre gaza et ce que j'ai vu a paris à cinq métres de moi, : vous avez écrit que des musulmans n'aiment pas les chien et donc ne peuvent pas s'en servir, je les ai vus, et j'ai démontré qu'ils s'en servent.
je n'y connais rien en chien, mais des gros toutous musclés avec du cuir à la gueule, et les gars avec des keffiehs pour masquer leurs visages, ca se reconnais quand c'est pour se balader.
les musulmans qui ont un bon toutou à paris, rigoleraient de votre argumentation.


--
non, j'ai réussi a vous enerver, mais ce n'était pas volontaire.
il est normal d'etre enervé dans un débat.

je suis assez zen, c'est vrai que j'aime bien avoir raison, mais quand j'ai tord ou quand je ne sais pas, je le dis, quand je crois savoir, je dis ce que je crois, c'est aussi un défaut.
mais je ne ment jamais: je ne triche pas. ca ne sert à rien, seul la franchise donne des résultats.
je prend toujours ce qui me blesse avec humour, ca passe mieux, prenez le aussi comme ca.
je suis une spécialiste en enervements et casse bonbons, je sais.
comme on le disais à la cour du tzar et à Moscou durant les grands procés.
comme écrivais guy béart, l'accusé a dit la vérité, il sera exécuté.


Dernière édition par prinu le Sam 16 Nov 2013, 04:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 02:17

George Soros financerait clandestinement le mouvement des indignés, a des fins spéculatives, ce qui explique la création de mouvement d'indignés au meme moment a différents endroits du monde, il compte creer une crise bancaire et empocher un pactole spéculatif; il utilise, a cette fin, des milieux antisémites populistes (extréme droite et islamistes pro-palestiniens), ainsi que des milieux défavorisés, le monde des médias s'est étouffé, et les démentis, puis confirmations, puis mises au point de Reuters, ont révélé les énormes pressions subies par l'agence d'information.
Sources: Reuters et pajamasmedia.com http://pjmedia.com/

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 02:23

http://jssnews.com/2013/11/14/encore-une-exposition-de-propagande-palestinienne-a-paris/

source jss
Encore une exposition de propagande palestinienne à Paris
Une nouvelle exposition artistique de propagande anti-israélienne a lieu en ce moment à Paris: « les Absents » exposé à Paris, le photographe Bruno Fert a cherché les traces des villages arabes détruits par la guerre de 1948. Cette exposition a été créée avec l’aide de l’ONG anti-israélienne Zochrot, financée en partie par l’Etat français !

Cette exposition ne se préoccupe que des villages arabes détruits lors de la guerre de 1948 mais aucunement des villages Juifs détruits par les armées arabes, notamment en Judée Samarie occupée par la Jordanie: pas un mot sur Hébron, Bethleem, Jérusalem, etc où les armées arabes détruisirent les villages et maisons Juifs !

«Les Absents», en référence aux «présents absents» – en hébreu «nifkadim nohahim» -, une catégorie légale regroupant les Arabes israéliens qui ont fui ou ont été expulsés de leur maison lors de la guerre de 1948, mais qui vivent toujours dans les frontières de l’Etat d’Israël. «Que reste-t-il aujourd’hui de leurs villes et villages vidés de leurs habitants ?» C’est pour répondre à cette question qu’il a voulu «photographier les vestiges de ces localités»,écrit-il en présentant son travail (réalisé en 2012 et 2013), qui a été récompensé par le prix Scam Roger Pic 2013.

Rappelons que lors de la Guerre d’Indépendance de 1948, ce sont les dirigeants arabes qui ont appelés les populations des villages arabes à quitter leurs habitations en attendant « que les Juifs soient rejetés à la mer ».

Effectivement certains villages à majorité arabe ont été détruits lors des combats, mais combien de villages Juifs l’ont été également en Judée Samarie et ailleurs ? L’exposition partisane n’évoque même pas la destruction du patrimoine Juif à Jérusalem et en Judée Samarie lors de cette guerre.

Ainsi, pour une certaine intelligentsia française, seule la victimisation arabe vaut la peine d’être évoquée. Les massacres et pogroms des Juifs par les Arabes doivent être tenus sous silence afin de faire passer l’idée que les israéliens sont forcément les « méchants » occupants !

Laisser propager l’idée que les israéliens auraient détruits des villages arabes et chasser ceux qui y vivaient sans parler des destructions, des massacres et des expulsions des villages Juifs, sans parler de l’appel des dirigeants Arabes à abandonner les villages pour que les armées Arabes rejettent les Juifs à la mer c’est laissé s’installer la délégitimation d’Israël, c’est orienter l’histoire à charge contre les israéliens !

C’est une réécriture de l’histoire orientée vers la seule victimisation des Arabes, cela s’appelle du négationnisme historique !

Europe Israël va lancer une série d’action pour dénoncer cette exposition de propagande anti-israélienne et dénoncer le financement des ONG anti-israéliennes !

Zochrot une ONG 100 % anti-israélienne financée notamment par la France

L’ONG ZOCHROT, qui a aidé Bruno Fert à faire cette exposition, est une ONG résolument anti-israélienne qui a pour but de «mieux faire prendre conscience de la Naqba [«catastrophe» en arabe, ndlr] à un large public juif, de la destruction de centaines de villages et des centaines de milliers de réfugiés palestiniens causés par la guerre de 1948» ! On croit rêver !

Une ONG israélienne aurait pour objectif de faire prendre conscience aux Juifs que la Guerre d’Indépendance voulue par les Arabes pour détruire le nouvel Etat d’Israël aurait entraîné une catastrophe pour les Arabes ! Quel énorme retournement de l’histoire cette ONG tente de faire passer: ainsi les agresseurs Arabes deviendraient par un tour de passe passe les victimes d’un conflit qu’ils ont initiés…

L’ONG Zochrot tente ainsi d’effacer la vérité historique des 5 États arabes – Égypte, Liban, Syrie, Jordanie et Irak – et leurs armées régulières qui attaquèrent et envahirent le jeune État juif, au nord, au sud et à l’est. L’Arabie Saoudite envoya également des hommes sous commandement égyptien. On trouvait aussi des contingents du Soudan.

Pour Zochrot, seule la catastrophe de la « Naqba » a un intérêt. Or cette fameuse « Naqba« , catastrophe en arabe, est une invention de la propagande palestinienne créée à la fin des années 70 par Yasser Arafat et ses sbires pour victimiser les arabes. En fait de catastrophe, il s’agit là encore d’une inversion de l’histoire en faisant des agresseurs arabes les victimes des israéliens.

Cette ONG est financée en partie par plusieurs gouvernements européens et notamment la France par l’intermédiaire de CCFD-Terre des Hommes à hauteur d’environ 60 000 € par an.

Voici un rapide rappel historique sur la Guerre d’Indépendance

Europe Israël appelle toutes les associations amis d’Israël, tous les parlementaires français à dénoncer le financement par l’Etat français de l’ONG anti-israélienne ZOCHROT ainsi que toutes les autres ONG qui mènent des opérations de propagande anti-israélienne. La France ne peut continuer à financer des associations ou ONG qui n’ont que pour seul but de mener des opérations de propagande contre Israël, pays ami de la France.

Jean-Marc MOSKOWICZ - www.europe-israel.org - JSSNews
L’auteur est Président d’Europe Israël

Financement de Zochrot:

- Zochrot NGO Monitor

•According to its 2011 financial report, Zochrot received the following grants:
Funder Amount in NIS

MISEREOR (Germany) 271,773
CCFD (France) 260,506
ICCO (Netherlands) 245,861
Broederlijk Delen (Belgium) 212,815
Christian Aid (UK) 147,371
HEKS/EPER (Switzerland) 112,418
Trocaire (Ireland) 100,972
MCC 84,203
Oxfam GB 48,582
Oxfam Solidarity (Belgium) 24,605
Medico (Germany/Switzerland) 24,306



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 02:29

essai (je ne voit pas comment effacer ce message)


Dernière édition par prinu le Dim 17 Nov 2013, 01:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 02:30

http://jssnews.com/2013/11/15/qui-sauve-une-vie-sauve-lhumanite-tout-entiere/

source jss

Qui sauve une vie sauve l’humanité tout entière
Le monde tourne à l’envers, cette réflexion qui sonne comme un aveu d’impuissance est pour certain un véritable défi, une mission.

Et la sentence ne vise pas seulement les dérives d’une société de plus ne plus violente et haineuse, ou des mœurs politiques décalés et parfois décadents, non depuis peu il semblerait que même les éléments se déchainent contre les hommes et leurs folie autodestructrice.

Tremblement de terre, tsunami, incendie gigantesque, cyclone, c’est la planète dans son intégralité qui parait avoir la tentation d’entrer en fusion, chacun d’entre nous ayant une explication à cela, certain attribuant les faits à un pouvoir surnaturel d’autres à la folie des hommes, dans tous les cas une seule chose reste dramatiquement concret la misère et la désolation laissés par la nature en rébellion.


SSF en action au philippines dans la vile de Tacloban

Israël connait la violence aveugle mieux qu’aucun autre pays au monde, Israël qui subit depuis sa renaissance le ressentiment et la haine violente de ses voisins a su faire ce qu’aucun d’entre eux n’a ne serait-ce qu’imaginer et encore moins envisager, faire naitre en son sein une réponse cinglante à la haine faite de solidarité et d’amour de son prochain.

Sauveteurs Sans Frontières est né il y a quelques années d’une idée simple, faire comprendre à une communauté internationale repus de complaisance envers une cause factice et criminelle, se nourrissant de violence et de corruption, qu’Israël est loin d’être cet état brocardé et bafoué par les plus vils mensonges de la propagande arabe et que les savoir-faire incomparable qu’elle a développé en matière technologique, médical ou militaire, se double de valeurs humaines séculaires tels que la solidarité, l’empathie, la générosité et l’amour du prochain.

Car c’est tout cela Sauveteurs Sans Frontières, un condensé d’Israël au service de l’humanité, partout où le malheur frappe les hommes, ils accourent, enfin partout où la bêtise et l’intolérance des primitifs haineux ne leur ferment pas la porte au nez.

Une fois sur place Sauveteurs Sans Frontières déploient le spectre de ses compétences pour sauver inlassablement des vies humaines auxquelles plus personne ne donnait d’importance ou de chance de survie, à Haïti ils furent acclamer comme des héros bibliques par ce peuple fait de piété et de fierté malgré l’adversité, seul à retrouver parmi toutes les équipes dépêchés par la mobilisation internationale des survivants après plusieurs jours de cauchemar, et si l’absence de délégations arabes laissa un silence assourdissant, la présence de cette équipe israélienne redonna espoir aux haïtiens.



Au Mali ils prirent en charge un village entier précédemment mis en coupe réglée par les barbares islamiques qui l’occupait, ces musulmans pourtant si attachés à leurs racines savent aujourd’hui qui est venu les sauver.

En Jordanie les réfugiés syriens sont entassés, tels des animaux, dans des camps insalubres ou tout manque, ces syriens abreuvés de la haine déversées sans discontinuité par des médias arabes hystériques savent aujourd’hui qui leur a menti et que ces juifs honnis ne tuent pas les enfants et ne brulent pas le Coran…

Voilà en vérité la vraie fonction de Sauveteurs Sans Frontières remettre Israël au cœur du concert des Nations, par des actions concrètes, efficaces, Sauveteur Sans Frontières dans ses interventions est le plus magnifique et performant vecteur de propagation d’une image positive et belle de l’état hébreu.

A ce titre il mérite à double titre le soutien le plus ferme de notre part, d’abord pour son action humanitaire, la grande probité de ses dirigeants tranchants singulièrement avec la corruption quasi généralisée que l’on trouve dans les grandes institutions humanitaires occidentales, la qualité de son action et son efficience sur le terrain grâce à la parfaite formation de ses bénévoles et encore une fois à la compétence de ses dirigeants, en particulier Arié Lévy qui se dévoue corps et âme.

Mais aussi pour la dimension politique et médiatique de son action, chaque vie sauvé par les équipes de Sauveteurs Sans Frontières valant aux yeux de l’opinion publique les dizaines de millions d’euros dépensés en propagande stérile à vouloir convaincre un public hostile par principe à toute idée de l’existence d’Israël.

Pour contrecarrer l’initiative de grande envergure de délégitimisation d’Israël entreprise par les « palestiniens » financée par les monarchies théocratique, totalitaire et rétrograde du golfe arabique, couvert par le silence quand ce n’est la complicité, des démocraties occidentales plus promptes à engager des affaires qu’à faire respecter leurs prétendus principes, l’activité de Sauveteurs Sans Frontières doit s’étendre et permettra de contribuer à figer comme une réalité immuable l’existence d’Israël grâce à son action remarquable.



Bien sûr il existe d’autres associations communautaires qui fournissent un travail de fonds important et soulage la peine et la douleur des gens, mais seul Sauveteurs Sans Frontières a acquis une renommée internationale et permet à la fois de servir des idéaux humains et la cause d’Israël à l’étranger.

Outre la multitude de bénévoles qui font de l’association ce qu’elle est, deux hommes ont permis l’émergence de ce projet, Guy Senbel en est l’initiateur et le visionnaire, aujourd’hui encore il est sur le théâtre des opérations aux Philippines et prend sa part de travail, et surtout Arié Lévy, inlassable président qui ne ménage pas sa peine et ses efforts, et qui seul peut avoir le dernier mot, voici e mot qu’il m’a envoyé il y a 2 jours des Philippines :

« Nos bénévoles font un travail extraordinaire ici depuis 3 jours, plus de 800 personnes ont déjà été soigné par nous, la situation est très difficile en eau (un de nos secouristes est en train d’en amener de Como une ville à 120 km d’ici), en électricité, et ils dorment sous la pluie.

Les cadavres sont encore dans la rue et des milliers de gens ont encore besoin de soins, les ONG arrive depuis hier seulement mais l’organisation est très lente.

Nous sommes escorter par des soldats philippins car il y a un gros danger à cause du manque de nourriture et d’eau.

Malheureusement nous manquons d’anti tétanos et nos antibiotiques sont finis mais il nous reste suffisamment de matériel pour soigner les plaies ouvertes et les fractures, ce qu’il y a le plus ici.

On doit travailler encore 2 jours et j’espère que nos bénévoles tiendront le coup malgré la fatigue, les miracles nous accompagnent depuis le début de cette mission »

Vous savez maintenant ce que vous pouvez faire pour eux, les dons sont possibles sur le site de l’association.

http://www.sauveteurs.org/
Les grands défis de SSF:

Arriver toujours plus vite lors de catastrophes naturelles pour réduire le nombre de victimes et de sinistrés. Chez SSF, les catastrophes provoquent toujours de nouvelles réflexions sur les moyens à mettre en œuvre afin d’améliorer la rapidité d’arrivée sur le terrain.
Gagner du temps pour sauver des vies ! C’est ce que nous avons réussi à accomplir au Sri-Lanka lors du tsunami, en Haïti lors du tremblement de terre, en Birmanie lors du cyclone Nargis, ou encore en Jordanie lors de l’arrivée massive des réfugiés Syriens
Redonner goût à la vie : Apporter un suivi psychologique, médical et un soutien moral aux personnes prises en charge : telle est la deuxième mission de SSF. Elle passe notamment par la mise en place de colonies de vacances pour des enfants victimes, réfugiés, comme c’est par exemple le cas en Israël et dans les territoires palestiniens.à leur portée chaque jour (au domicile, dans leur voiture..) Ces kits nous ont permis de soigner et de sauver des milliers de personnes depuis plus de 10 ans.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 02:35


une carte amusante que je voulais mettre, la carte de la corruption dans le monde.
plus c'est rouge, plus vous pouvez acheter des fonctionnaires.


Résultat, on voit qu'en russie, ils sont champions.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 02:42


http://jssnews.com/2010/11/23/21-informations-diran-passees-inapercues-en-occident/

source Jss news

21 informations d’Iran, passées inaperçues en occident

A.B., un blogueur iranien qui ne souhaite que la chute du régime des Ayatollahs, nous fait parvenir (uniquement à JSSNews) ces quelques informations au péril de sa vie. Il nous parle d’un peu de tout et surtout de ce que l’occident ne parle pas !

Persécutions politiques:

1- Un « reportage exclusif » du journal Javan (appartenant aux Gardiens de la Révolution, affirme qu’un haut fonctionnaire du « régime sioniste d’occupation » a déclaré que les « militants verts sont les bienvenus en Israël.  » « Ce représentant corrompu sioniste » a également affirmé qu’Israël « ne voulait pas abandonner ses amis et a invité ces messieurs à quitter l’Iran et immigrer en Israël, où ils seront reçus comme des citoyens d’honneur.  »
2- Les réformistes et les partisans de la dictature se sont violemment affronté lors des dernières prières. Les fans purs et durs du président iranien Ahmadinejad, s’opposant à un prédicateur identifié comme étant « réformateur » et récitant une prière spéciale à l’occasion de l’Aïd al-Adha dans la ville de Shahrood, ont tentés de perturber le service. Un groupe d’extrémistes a arraché le micro de la main du prédicateur. Le groupe a annoncé par haut-parleur que le prédicateur est une admirateur du Mouvement Vert et qu’il devient dès lors indigne de l’islam et donc de diriger la prière.
3- Mehdi Hashemi, le fils de l’ayatollah Hashemi Rafsandjani, qui vit caché à l’étranger depuis juin 2009, a envoyé une lettre au procureur général de Gholam. Il écrit qu’il reviendra vivre en Iran si les menaces qui portent sur sa vie et sur celle de sa famille cessent. Il a appelé les hauts fonctionnaires a arrêter de le harceler et de remettre la justice sur la voix de la justesse.
4- Après deux décennies, le régime iranien a décidé à nouveau d’établir une division pour les femmes prisonniers politiques dans la prison d’Evin, à cause du nombre croissant de femmes arrêtées. Il y a actuellement 18 femmes incarcérés dans la prison d’Evin. Leurs peines total cumulées sont de 70 ans. Les militants des droits de l’homme craignent que cette mesure soit une indication sur des plans visant à augmenter le nombre de femmes prisonniers politiques.

International

5- Dans un message aux pèlerins du Hadj, l’ayatollah Ali Khamenei a déclaré que le « régime sioniste » n’est plus le monstre invincible d’il y a 30 ans. « Les Etats-Unis et l’Occident ne sont également plus l’incontestable décideurs du Moyen-Orient. Et contrairement à il y a dix ans, le nucléaire et d’autres technologies de pointe ne sont plus hors de portée des pays musulmans de la région. La nation libanaise, seule, a écrasé le régime sioniste en 2006.  »
6- L’ambassadeur de Chine en Iran a été convoqué au ministère des Affaires étrangères. L’Iran a protesté contre l’utilisation par la Chine de la « fausse » désignation « Golfe Arabique » lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux asiatiques en Chine (au lieu, selon eux de Golfe Persique).
7- Dans son discours marquant l’ouverture de la Semaine Basij, le commandant Mohammad Reza Naghdi abordé les menaces militaires rencontrés par l’Iran, affirmant que des miliciens bassidjis, présents aux frontières, pourraient « facilement envoyer les troupes US chez eux… Dans un cercueil.  » Naghdi a poursuivi en disant que «les sionistes et les Américains assiègent actuellement le monde islamique et prient améliorer leurs misérables vies.  »
8- En réponse à une résolution de l’ONU condamnant les violations des droits de l’homme, le représentant iranien à l’ONU, Mohammad Javad Larijani, a accusé l’Occident de s’ingérer dans les affaires intérieures de l’Iran, affirmant que des agents étrangers (britanniques) infiltrés en Iran avaient assassiné « une fille de la maison ». Il parlait de Neda, assassiné par les terroristes des Gardiens de la Révolution. Il a dit: «Neda Agha Soltani a été tué par un agent du MI6 britannique et je sais que le nom du tueur. »
9- Le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a affirmé que la résolution adoptée cette semaine n’a pas de sens. « La violation flagrante et systématique des droits de l’homme par les États-Unis et par les pays européens a suscité la haine dans l’opinion publique mondiale, dans la mesure où ils (les Occidentaux) ne peuvent pas profiter de ces jeux politiques. » Mottaki a visé particulièrement le Canada: «Aujourd’hui, les peuples autochtones du Canada sont victimes de discrimination extrême. »
10- Lors d’une réunion avec le ministre zimbabwéen des Affaires étrangères, Ahmadinejad a déclaré que l’augmentation de la coopération et des échanges économiques entre l’Iran et le Zimbabwe profitera aux deux nations. Ahmadinejad a affirmé que le système capitaliste est « sur le point de s’effondrer » et que les deux pays peuvent jouer un rôle important et actif dans la création du «nouvel ordre mondial fondé sur la justice et l’amitié ». Le Zimbabwe est considéré comme l’un des 5 pays les moins développés au monde.

Armée

11- Khatam Al-Anbiya, commandant de la défense aérienne de la Base Mighani Ahmad, a annoncé que les systèmes de missiles S200 ont détectés et détruits des avions sans pilote à plus de 100 km de la base de lancement:




12- Les députés membres du conseil de la sécurité nationale ont demandés l’augmentation du budget militaire pour faire face à « la guerre dure et molle» faites contre l’Iran.

Economie

13- Le chef de la Banque centrale d’Iran, Mahmoud Ba,h a déclaré que la mise en œuvre du plan de subventions ciblées conduirait à des flux de trésorerie suffisants pour contribuer à faire baisser le taux d’inflation à un seul chiffre. Il a ajouté que la réforme va susciter de la vigueur et de la santé dans l’économie de l’Iran. Le taux d’inflation officiers serait, selon les experts, plus proche des 30% que des 14% annoncés.
14- Selon les rapports officiels, les exportations de produits pétrochimiques ont progressé de 50% au cours des sept derniers mois, par rapport à la même période l’année précédente. Ils dépassent maintenant 5,6 milliards de dollars. L’Iran est intéressé à diversifier les marchés vers lesquels elle vend ses produits. Par conséquent, le pays va bientôt livrer sa première exportation de produits pétrochimiques au Brésil.
15- Le ministre de l’Industrie et des Mines, Ali Akbar Mehrabiyan, est allé à Savojbolagh dans le nord de l’Iran afin d’inaugurer la première ligne de production numérique TV. L’Iran souhaite produire 600.000 TV plasma par an (de 32 et de 52 pouces).

Affaires sociales – droits de l’homme

16- Le documentaire, My Disturbed Hair, dirigé par Majed Neisi, expose les détails douloureux de la vie des femmes iraniennes vendues à des hommes afghans. L’une des femmes interviewées dans le film, de 22 ans, qui a déjà quatre enfants, raconte comment elle a été clandestinement vendue à un trafiquant de drogue en Afghanistan, ainsi que l’épreuve horrible du viol qu’elle a subit de la part de son mari et sa famille.
17- Mohammad Hassan Ebrahaimi, un membre de l’équipe nationale d’escrime qui s’est rendu en France pour disputer les championnats du monde, a demandé l’asile à Paris.
18- Bien qu’il ait été arrêté il y a 60 jours, Fovad Farimani, étudiant à l’université Amirkabir et militant dans le camp de Moussavi, n’a toujours pas pu donné la moindre trace de vie à sa famille.
19- Behrooz Lajevard et Firooz Maleki, deux kurdes arrêtés parce que défenseurs de leur minorité, ont été interpelés il y a 3 semaines mais leurs familles n’ont toujours pas d’informations quant à leur condition ou le lieu de détention.
20- Le chef de la police de Téhéran, Hossein Sajedi Nia, a annoncé la découverte de 10 réseaux de distribution d’alcool et l’arrestation de plus de 80 personnes considérées comme les meneurs de ces réseaux. Dans un domaine connexe, le kurde Shuresh Azizi, qui était chargé de la vente de boissons alcoolisées, a été condamné à 16 ans de prison.
21- Le député Kashan a envoyé un rappel au président Ahmadinejad pour lui demander d’assurer le paiement des salaires des ouvriers du textile de sa ville, dont les salaires ne sont pas payés depuis 27 mois.


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 06:07

prinu a écrit:
L'important dans ce propos sur cette manif, et pourquoi je l'ai mis, l'important est que Bruxelles est un centre nevralgique, une pépiniére pour mouvements anti-occidentaux et islamopalestinistes, ou ils se sentent comme un poisson dans l'eau. la Belgique doit savoir s'autocritiquer et arreter d'aider a tout va ceux qui vont lui tirer une balle dans le pied. ...
Recevable . Mais cela ne justifiait pas votre énorme mensonge au sujet de cette soi-disant manifestation monstre , Prinu . La fin ne justifie pas les moyens et c'est une insulte pour la Belgique .

Vous nous accusez de vouloir vous convertir . Vous connaissez mal la théologie chrétienne . Pour elle , la foi est un don et ne doit pas faire l'objet de coercition ( même si de très mauvais chrétiens ont bafoué ce principe ) .
Je vous rappelle que , personnellement , je pense que les juifs ne doivent pas se christianiser mais reconnaître leur messie s'ils veulent survivre . Mais ils restent libres de refuser , comme il y a deux mille ans , bien sûr . Le globe entier en pâtirait gravement mais c'est hélas la routine .


Enfin , quand vous dites que vous ne mentez jamais , j'éclate de rire .


PS Votre amorce de réflexion sur les catastrophes naturelles est intéressante mais je ne vous crois pas capable d'échanger valablement sur ce sujet et vos copiés-collés perturbent et déséquilibrent les échanges .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 15:30

je n'ai jamais menti.
j'ai contacté hier Le Soir, par mail depuis leur site, je leur ai demandé si ils en ont des traces en archive, ca devait etre 1978 les accords sadate -begin.et si c'était payant pour une recherche et d'en avoir un scan.

vous vous etes ridiculisé en diffamant.
vos raisons personelles idéologiques pour douter d'une manifestation de musulmans contre un traité de paix avec Israel, que j'ai vu de mes yeux, démontre que vous etes une victime des lobbys anti-israéliens dans les médias, comme beaucoup de gens: la télé lave votre cerveau chaque jour.
D'autant plus que des centaines de milliers de musulmans ont fait les memes manifestations dans de nombreux pays contre cet accord.

seuls des articles véridiques ou compactés ou résumé, peuvent démontrer des faits.
les écrits individuels, ne sont que des avis  ou des dialogues, mais effectivement pas des preuves.
donc, non, j'ai un combat idéologique à défendre, et j'argumenterai avec des faits. la simple philosophie est insuffisante devant la désinformation. des dialogues sans bases sont creux.
je réinforme, et je suis une minuscule goutte d'eau dans l'océan des lobbys palestinistes impérialistes.
l'équilibre n'a aucune importance, seuls les faits comptent pour une argumentation idéologique éfficace.
une démonstration n'est jamasi facile , ni courte.
s'il est trés facile de désinformer en deux lignes, et en deux phrases à a télévision, ou à un comptoir de bar, les palestinistes font ca partout,  il est difficile d'informer.
et je suis trés content que vous doutez de tout, celà démontre l'état de délabrement mental de l'occident manipulé, catastrophique..

les juifs survivrons sans votre avis éclairé, mais si.
et pour ceux qui y croient, nous irons surement ensemble au paradis.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 16:19

http://www.lefigaro.fr/international/2013/11/15/01003-20131115ARTFIG00552-netanyahou-j-espere-que-la-france-ne-flechira-pas-face-a-l-iran.php

source le figaro

Nétanyahou: «J'espère que la France ne fléchira pas face à l'Iran»

LE FIGARO - En observant la façon dont se sont déroulées les négociations sur le nucléaire iranien, le week-end dernier à Genève, diriez-vous que la France est devenue pour Israël un allié plus fiable que les États-Unis?

Benyamin NÉTANYAHOU- Les États-Unis demeurent pour nous un allié important, et même le plus important. Mais notre relation avec la France est également très spéciale. Sur le dossier iranien, nos deux pays défendent des positions communes depuis de nombreuses années, quelle que soit la majorité au pouvoir, et nous poursuivons ce partenariat essentiel avec le président Hollande. De même qu'il a montré une réelle détermination et beaucoup de courage dans le combat qu'il a engagé contre l'islamisme radical au Mali, nous saluons sa position cohérente et déterminée sur le dossier iranien. Nous espérons que la France ne fléchira pas.

De quelle sorte d'accord seriez-vous prêt à vous satisfaire?

La communauté internationale a dit de manière très claire ce qu'elle attend de l'Iran. Si vous voulez de l'énergie nucléaire civile, très bien. Si vous voulez des armes atomiques, c'est non. Cette position s'est exprimée dans diverses résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, qui appellent l'Iran à démanteler les infrastructures permettant de fabriquer des armes nucléaires. En clair, ce pays ne peut disposer ni de centrifugeuses, ni de réacteur à eau lourde. Pourtant, les Iraniens ont bravé ces résolutions. Ils avaient 170 centrifugeuses en 2005, ils en ont aujourd'hui 18.000. Ma conviction est qu'on ne doit pas baisser la garde face à un régime qui aide Bachar el-Assad à tuer des dizaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants innocents en Syrie, qui répand le terrorisme à travers le monde, qui arme le Hezbollah, le Hamas et le Djihad islamique avec des milliers de roquettes destinées à frapper les villes israéliennes et qui appelle, enfin, à la destruction d'Israël ainsi qu'à la subversion dans de nombreux pays.

Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 16:41

prinu a écrit:
moi, je ne met pas des gens dans des cases, MOI.
Ben si et c'est ça qui fait réagir tout le monde... Helloooo, il est temps de se réveiller... Je mets en avant que la "lutte contre l'antisémitisme" est une forme d'antisémitisme et je me fais traiter d'antisémite, ainsi qu'à peu près tout qui est intervenu dans ce débat...

Il est évident que "Juif" depuis quelques décennies est un terme qui a changé profondément pour engendrer d'une part des Juifs (souvent blancs et majoritairement ignorants du Judaïsme) qui parlent tout le temps d'antisémitisme à toutes les sauces et traquent des boucs émissaires à envoyer dans le désert... et d'autre part des Juifs qui continuent de maintenir une Tradition et une Foi, que les Juifs (blancs) ne définissant l'identité juive que sur base d'une appartenance raciale sont en train d'amener à la mort, ainsi que toute l'humanité.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:22

vos non-arguments sont à mettre aux orties depuis des centaines d'années.
c'est un discours antisémite vieux comme le monde, et on sait ce qu'il a donné, de vos délires personnels est née l'apocalypse et l'inhumanité.
Remettez en question chaque virgule.
si votre religion est La Conscience, et que ca donne Ca, c'est digne des crocs-magnons.
Ouga Bouga !


Dernière édition par prinu le Dim 17 Nov 2013, 01:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:24


vidéo: Discours du Grand Rabbin de Grande Bretagne lors de la Conférence de l’AIPAC en mars 2013 sur la situation des juifs en Europe et sur Israël.

--

attention, j'ai remarque une chose dans les sites proposant des vidéos.
sur pc windows si on vous propose de mettre a jour immédiatement JAVA, fermez la page, c'est un piége.
sur google tapez "telecharger JAVA"
et là c'est le vrai site www.java.com/fr/downloa.
cochez la case "modifier le dossier de destination", car sinon, vous n'aurez pas l'option de pouvoir décocher (refuser) les programmes gratuits publicitaires imposés par toute autre méthode. décochez les logiciels publicitaires.
La derniére version de JAVA est rééllement obligatoire pour voir les vidéos de you tube, etc.; sans bug.


Dernière édition par prinu le Sam 16 Nov 2013, 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:36

Oui oui, va te faire foutre, ordure
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:39

Sebi a écrit:
Oui oui, va te faire foutre, ordure
je doute que ca soit autorisé sur ce site, un tel comportement.
vous ne savez pas vous dominer, mauvaise conscience, à mettre en pleine lumiére.
c'est si commun, on voit ca partout: ca part de critique du sionisme (autorisé et politique), trés souvent par manque de franchise, ca tombe bien bas.
je vois ca trés souvent, quand on gratte à peine.


c'est pas grave, pour moi.


Dernière édition par prinu le Sam 16 Nov 2013, 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:40

prinu a écrit:
je n'ai jamais menti.
j'ai contacté hier Le Soir, par mail depuis leur site, je leur ai demandé si ils en ont des traces en archive, ca devait etre 1978 les accords sadate -begin.et si c'était payant pour une recherche et d'en avoir un scan.
J'attends avec impatience que vous nous fassiez part de leur réponse et que vous nous fournissiez un scan de l'article où il fait état d'une manifestation d'un million de personnes (plus de 10% de la population belge!) et de pogroms contre les juifs sans la moindre réaction de la police...

prinu a écrit:
vous vous etes ridiculisé en diffamant.
N'inversez pas les rôles! Et si vous vous sentez diffamé, faites-moi un procès!

prinu a écrit:
vos raisons personelles idéologiques pour douter d'une manifestation de musulmans contre un traité de paix avec Israel, que j'ai vu de mes yeux,
Relisez bien mes messages: je n'ai pas dis qu'il n'y avait pas eu de manifestation (au contraire), mais qu'il est très invraisemblable qu'elle ait eu l'ampleur et les effets que vous décrivez et qui relèvent intégralement de votre imagination.

prinu a écrit:

démontre que vous etes une victime des lobbys anti-israéliens dans les médias, comme beaucoup de gens: la télé lave votre cerveau chaque jour.
Qu'on mette en évidence vos inepties répétées dont vous portez seul la responsabilité ne vous autorise pas pour autant d'insulter les gens

prinu a écrit:

D'autant plus que des centaines de milliers de musulmans ont fait les memes manifestations dans de nombreux pays contre cet accord.
Si vous parlez des pays musulmans, c'est exact. Si vous parlez des pays occidentaux, ça l'est beaucoup moins.

prinu a écrit:
seuls des articles véridiques ou compactés ou résumé, peuvent démontrer des faits.
Et il vous appartient de les produire à l'appui de vos dires. Nous attendons...
prinu a écrit:
les écrits individuels, ne sont que des avis  ou des dialogues, mais effectivement pas des preuves.
donc, non, j'ai un combat idéologique à défendre, et j'argumenterai avec des faits.
Dans ce cas, veuillez vous en tenir aux faits et ne pas les inventer pour les besoins de la cause. Vous serez plus crédible.

[quote="prinu"] la simple philosophie est insuffisante devant la désinformation. des dialogues sans bases sont creux.
je réinforme, et je suis une minuscule goutte d'eau dans l'océan des lobbys palestinistes impérialistes.
l'équilibre n'a aucune importance, seuls les faits comptent pour une argumentation idéologique éfficace.
une démonstration n'est jamasi facile , ni courte.

Les vôtres sont particulièrement laborieuses et relèvent tout autant de la désinformation que ce que vous dénoncez

prinu a écrit:
s'il est trés facile de désinformer en deux lignes, et en deux phrases à a télévision, ou à un comptoir de bar, les palestinistes font ca partout,  il est difficile d'informer.
Les bars sont remplis de "palestinistes" qui passent leurs journées à désinformer leurs compagnons de beuveries, c'est bien connu... Mr.Red 

Vous avez bien de la chance, prinu, que le ridicule ne tue pas. Vous n'auriez pas survécu à celle-là

prinu a écrit:
et je suis trés content que vous doutez de tout, celà démontre l'état de délabrement mental de l'occident manipulé, catastrophique..
Vos bêtises contribuent puissamment à entretenir ce doute. On vous l'a déjà expliqué à maintes reprises, mais votre aveuglement vous empêche de le voir...

prinu a écrit:
les juifs survivrons sans votre avis éclairé, mais si.
Et même sans le vôtre...
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:43

Sebi a écrit:
Oui oui, va te faire foutre, ordure
Il faudra tout de même que les modérateurs de ce forum se décident à vous infliger un bannissement de quelques jour histoire de vous apprendre les bonnes manières que vos parents ont oublié de vous inculquer... carton rouge 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:44

A la votre !
chti canon.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:46

Sebi a écrit:
Oui oui, va te faire foutre, ordure
clown2
sebi: Religion: La Conscience.
siffler 
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 20:59

Sebi a écrit:
prinu a écrit:
moi, je ne met pas des gens dans des cases, MOI.
Ben si et c'est ça qui fait réagir tout le monde... Helloooo, il est temps de se réveiller... Je mets en avant que la "lutte contre l'antisémitisme" est une forme d'antisémitisme et je me fais traiter d'antisémite, ainsi qu'à peu près tout qui est intervenu dans ce débat...

Il est évident que "Juif" depuis quelques décennies est un terme qui a changé profondément pour engendrer d'une part des Juifs (souvent blancs et majoritairement ignorants du Judaïsme) qui parlent tout le temps d'antisémitisme à toutes les sauces et traquent des boucs émissaires à envoyer dans le désert... et d'autre part des Juifs qui continuent de maintenir une Tradition et une Foi, que les Juifs (blancs) ne définissant l'identité juive que sur base d'une appartenance raciale sont en train d'amener à la mort, ainsi que toute l'humanité.
ISRAËL "LA ¨MOUCHE DU COCHE". FLAMBY n'est pas à une bétise près. ISRAËL est isolé, il cherche dans les bas-fonds un allié
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 21:21

Lebob a écrit:
Sebi a écrit:
Oui oui, va te faire foutre, ordure
Il faudra tout de même que les modérateurs de ce forum se décident à vous infliger un bannissement de quelques jour histoire de vous apprendre les bonnes manières que vos parents ont oublié de vous inculquer...   carton rouge 
Je plussoie .
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 21:55

C'est ça... et moi, il faudrait que je porte plainte pour les accusations qui ont été lancées contre moi. C'est de la violence morale de la pire espèce.

Apprécieriez-vous qu'on vous traite de pédophile, Boulo? J'en doute... comme tout belge, il y a des choses que vous prendriez très mal...

J'ai été menacé dans ce sujet, elle a déclaré m'ajouter à une liste. Quelqu'un veut-il la défendre? Quelqu'un est-il prêt à aller en justice pour cela, histoire de vérifier qui est en tord et qui est complice?

Il est des accusations face auxquelles répondre "Va Te faire foutre, ordure", c'est faire preuve de beaucoup de tolérance en regard des lois qui condamnent tout ce que cette malade mentale fait ici
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 22:54

vos propos étaient trés clair, et sans ambiguité, je ne diffame donc personne. assumez franchement votre opinion, c'est tout. je ne peux pas changer votre opinion. je n'essayerais donc pas. sinon vous proposer une reflexion personnelle,

l'identité juive vaux l'identité chrétienne.
chaqun se définit comme il veux, et celà ne regarde personne d'autre.
vous voulez changer ce que se sent autrui, et selon Votre opinion. vous ne pouvez pas, et en plus, vous afabulez, avec vos déclarations racialistes ou tout est risible..


Dernière édition par prinu le Dim 17 Nov 2013, 00:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 16 Nov 2013, 23:07

Sebi a écrit:
C'est ça... et moi, il faudrait que je porte plainte pour les accusations qui ont été lancées contre moi. C'est de la violence morale de la pire espèce.

Apprécieriez-vous qu'on vous traite de pédophile, Boulo? J'en doute... comme tout belge, il y a des choses que vous prendriez très mal...

On vous a traité de pédophile? Où donc?
Revenir en haut Aller en bas
Sebi



Masculin Messages : 342
Inscription : 25/08/2013

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:10

Lebob a écrit:
On vous a traité de pédophile?  Où donc?
Je n'ai rien affirmé de tel, ordure, sale pervers menteur! Tu es trop idiot pour même lire, alors cesse d'écrire, pauvre type
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:25

Sebi a écrit:
Lebob a écrit:
On vous a traité de pédophile?  Où donc?
Je n'ai rien affirmé de tel, ordure, sale pervers menteur! Tu es trop idiot pour même lire, alors cesse d'écrire, pauvre type
ouh lala

Sebi: Religion: La Conscience
Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:30

Bref
on n'y peux rien.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:34


François Hollande sera reçu à la Knesset et y prononcera un discours durant son premier voyage présidentiel en Israël du 17 au 19 novembre prochain.

Ca sera trés interessant, je pense.
Valérie Trierweiler Sera en Israël avec François Hollande.
la “Première Dame” aura un programme indépendant de son compagnon.

Elle assiste à l’investiture de François Hollande, où pour la première fois une « passation de témoin » entre Premières dames a lieu, et participe au programme organisé pour les Premières dames par Michelle Obama, lors du sommet du G8. Au sein du palais de l’Élysée, elle dispose d’un cabinet composé d’une chargée de mission, de deux secrétaires, plus un chauffeur, dirigé par l’ancien journaliste Patrice Biancone, dispositif plus réduit que celui de Carla Bruni-Sarkozy, la taille de l’équipe n’étant pas légalement fixée. Lors d’une visite d’une école en marge du sommet de l’OTAN à Chicago, elle déclare avoir l’ambition de devenir « ambassadrice de l’égalité des chances ».

Elle participe à plusieurs cérémonies officielles, où elle apparaît néanmoins plus en retrait. François Hollande déclare lors de l’interview qui suit le défilé du 14 juillet, où sa compagne était présente dans la tribune présidentielle : « Valérie veut garder son activité professionnelle. Je le comprends. Elle sera présente à mes côtés lorsque le protocole l’exigera, et ce n’est pas très fréquent ». Le conseiller spécial du président, Aquilino Morelle précise : « Les temps ont changé. Aujourd’hui, nous avons une Première dame qui travaille. Il faut s’adapter. Ne soyons pas plus royaliste que le roi. On peut être journaliste culturel et ne pas interférer avec la politique ».

http://www.israelvalley.com/news/2013/11/15/41764/valerie-trierweiler-sera-en-israel-avec-francois-hollande
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:37

http://www.france24.com/fr/20130822-tamarrod-palestinien-bande-gaza-hamas-manifestations-11-novembre-egypte-islamistes

Un Tamarrod palestinien s'attaque au Hamas, "l'oppresseur de Gaza"

source France24
Inspirés par le mouvement égyptien Tamarrod, à l'initiative des manifestations qui ont mené à la déposition de Mohamed Morsi, des Gazaouis ont créé leur propre mouvement et appelé à la mobilisation contre le Hamas, "un gang" qui opprimerait Gaza.

Le mouvement égyptien Tamarrod - rébellion en arabe -, à l’origine du renversement du président Mohamed Morsi début juillet, ne cesse de faire des émules. Après avoir gagné la Tunisie et le Bahreïn, le mouvement, né en avril au Caire, a inspiré un groupe de jeunes gens dans la bande de Gaza, qui ont récemment créé un Tamarrod palestinien.

Si sa création n’avait guère fait de vagues, son appel à un rassemblement massif et pacifique le 11 novembre prochain contre le Hamas, "un gang criminel" accusé d’oppresser les Gazaouis, fait couler beaucoup d’encre. Au point que les cadres du parti islamiste, au pouvoir depuis 2007 dans la bande côtière, ont accusé le Fatah de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne qui administre la Cisjordanie, d’avoir lancé ce mouvement pour semer le chaos à Gaza.

"Nous vous affronterons avec nos poitrines nues"

Toujours est-il que le groupe, qui dispose d’une page Facebook "Tamarrod contre l’oppression à Gaza" suivie par plus de 38 000 abonnés, se dit affilié à aucun parti. Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube le 19 août, quatre hommes cagoulés "affirment ne plus supporter de se taire" devant "l’injustice que fait régner le Hamas sur Gaza".

Le groupe dénonce avec vigueur l’oppression exercée par les "Frères", en référence au Hamas, apparenté historiquement et idéologiquement aux Frères musulmans égyptiens. Il accuse sans ambages le mouvement islamiste palestinien de s’adonner "aux meurtres, à la torture, à la corruption, aux trafics tout en semant le désordre", et ce, soulignent-ils, "au nom de la religion, de la nation et de la résistance". Partant de ce principe, Tamarrod ne veut pas "chasser" le Hamas de la bande de Gaza, mais il avertit qu’après le 11 novembre prochain - date anniversaire de la mort du leader palestinien Yasser Arafat -, le mouvement palestinien " ne gouvernera plus".

"Nous sommes prêts à tout sauf à utiliser les armes, parce que nous sommes différents de vous, nous ne dirigerons pas nos armes contre nos frères (…) nous vous affronterons avec nos poitrines nues", assènent-ils.

La nervosité du Hamas

Cette charge de "Tamarrod contre l’oppression à Gaza" a été prise très au sérieux par le Hamas. Selon plusieurs médias locaux et le "Los Angeles Times", les quatre individus qui apparaissent dans la vidéo postée sur YouTube ont été arrêtés le 20 août, soit le lendemain de sa mise en ligne. Un signe de la nervosité qui règne dans les rangs du mouvement islamiste.

Et pour cause, cette initiative intervient à un moment critique pour le Hamas, qui a essuyé un coup dur avec la chute en Égypte du président Morsi, issu des Frères musulmans. L’arrivée au pouvoir de la confrérie au Caire en juin 2012 avait été accueillie avec soulagement par les cadres du Hamas, qui entretenaient des relations très conflictuelles avec le régime d'Hosni Moubarak. Considérablement isolé dans la région et en grande difficulté financière, le mouvement islamiste palestinien a entamé une réconciliation avec son parrain militaire et financier iranien avec qui les liens étaient quasiment rompus en raison de leurs divergences de vue sur le conflit syrien.

Toutefois, alors même que la division politique qui est incarnée par l’existence de deux gouvernements distincts en Cisjordanie et à Gaza est dénoncée par "Tamarrod contre l’oppression à Gaza", plusieurs groupes revendiquant être le Tamarrod palestinien ont été créés depuis le mois de juillet. L’un d’entre eux gère une page Facebook qui compte plus de 20 000 abonnés. Pis, ces différents groupes n’affichent pas le même objectif, puisque certains appellent à se "rebeller" contre les deux pouvoirs, celui du Hamas et celui de l’Autorité palestinienne. La division, pire ennemie de la cause palestinienne ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:49

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/968522-edgar-morin-parle-de-profs-mondiologues-au-qatar-un-suicide-philosophique.html

source: nouvel obs

Edgar Morin parle de profs "mondiologues" au Qatar : un suicide philosophique

A lire dans le lien.


Dernière édition par prinu le Dim 17 Nov 2013, 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 00:56

lebob, je ne me suis pas encore une fois relu par manque de temps, il se peux que je vous ai répondu alors que je voulais répondre à sebi a propos de la manif de bruxelles..
qui m'a traité de menteur, en fait.

c'est pas la premiére fois que je me trompe en voulant répliquer.
parfois je ne vérifie pas qui a dit quoi, en me critiquant, et ca me fatigue de toujours tout vérifier


reconnaissez qu'il est humain d'etre fatigué et qu'on puisse répondre un peu vite en se trompant de cible.

vous avez plus de valeur humaine que sebi.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 01:32


Au fait, j'attend une réponse du journal belge Le Soir, je mettrais la réponse ici, j'espére qu'ils voudrons bien voir des archives. si c'est 10 eu, je veux bien payer (si c'est 50, heu ..). on verra. je leur ai aussi demandé s'il y avait une photo.
http://www.lesoir.be/services/contacts

il ya aussi la libre belgique..
ou sinon des bibliothéques qui ont des archives de journaux ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 01:58

Lebob a écrit:
Vous n'avez strictement rien vu à Bruxelles...  Et probablement rien à Paris.  Les arabes avec des chiens en laisse...   C'est la meilleure de la semaine.

..
hum
là j'étais pas aveugle
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 02:03

ce n'est pas parceque ce que je dis, vous ne le croyez pas, ou vous étonne que c'est faux.
ne me traitez pas de menteur.
j'étais là, à bruxelles durant la manif, dans la foule. j'étais jeune, mais ni aveugle ni sourd.

et à Saint-Paul à Paris devant le métro, avant le barrage de la police, durant ce que j'ai décrit.

je n'ai pas une virgule a retirer, hormis le chiffre de la manif de bruxelles, que j'ai entendu d'adultes dans la rue (je ne lisais pas la presse a l'époque)
point barre.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 02:21

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
prinu a écrit:

On parlait de plus d'un millions de manifestants contre la signature du traité de paix, de mémoire ..
toute la ville a vécu un cauchemard.
Très exagéré !
Pas exagéré. C'est un MENSONGE pur et simple.

Si vous habitez en Belgique cela devrait vous sauter aux yeux.

Prinu est, comme on dit chez nous, lashon ha-ra : un langue de serpent, du côté impur. Herem sur ses ignobles mensonges !
c'est surtout dragna din qui m'avait asticoté ..
il a envenimé.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 03:35

source Jss News:

http://jssnews.com/2013/11/16/selon-lambassadeur-palestinien-a-londres-il-y-a-1-200-millionaires-a-gaza/


Selon l’Ambassadeur palestinien à Londres: « il y a 1.200 millionnaires à Gaza »
Publié le : 16 novembre 2013


Des manifestations pro-palestiniennes à Londres et dans autres villes britanniques sont routine. Cette semaine, pour une fois, la manifestation n’a pas eu lieu en devant l’ambassade d’Israël, mais devant celle de « Palestine. »

Avec la séparation géographique entre la Judée-Samarie gouvernée par le Fatah et la bande de Gaza sous le règne Hamas, la confrontation entre les deux camps palestiniens prend rarement lieu en face-à-face. Parfois, vous devez aller aussi loin que Londres pour y assister.


Gaza
Jeudi, une manifestation organisée par une poignée de militants a eu lieu en dehors de la mission palestinienne à Londres. Les manifestants protestaient contre l’affirmation selon laquelle l’Autorité palestinienne empêche le transfert d’argent et de fuel, financé par l’Union Européenne, pour la centrale électrique de Gaza… Ce qui crée des pénuries d’électricité à Gaza.

Notons par ailleurs que la compagnie d’électricité palestinienne a, à ce jour, une dette de plus de 200 millions d’euros à son fournisseur israélien.

Quoi qu’il en soit, d’un côté de la manifestation on retrouvait quelques agités, dont Ken O’Keefe, ce terroriste qui était à bord de la flottille du Mavi Marmara, face à un diplomate palestinien solitaire.

Sur une vidéo youtube ou l’on entends la discussion, le diplomate anonyme est vu devant les manifestants disant que  » l’Autorité palestinienne n’a rien à voir avec la fermeture de Gaza », puis il implore aux manifestants de « se déplacer devant l’ambassade d’Israël , et non devant mission palestinienne ». Mais les manifestants, cette fois-ci, en veulent à Ramallah, pas à Jérusalem. Et ils insistent sur le fait que Ramallah à reçu l’argent de l’Union Européenne pour financer le fuel. Le représentant insiste sur le fait que «le peuple de Gaza est notre peuple, nous le soignons et nous nous en soucions. » Puis il ajoute que « les dirigeants de Gaza ne veulent pas coopérer avec l’Autorité Palestinienne car ce sont des dirigeants autoritaires qui profitent de la souffrance du peuple palestinien. »

Pour souligner l’ engagement de l’Autorité palestinienne dans la bande de Gaza, il ajoute que Ramallah paie les salaires des 70000 fonctionnaires de Gaza. « 45% de notre budget va à Gaza. »

Il a ensuite essayé de mettre en évidence la corruption et le marché noir florissant dans la bande de sous Hamas , affirmant qu’ »il y a 1.200 millionnaires à Gaza depuis que le Hamas a pris le pouvoir… ces gens ont profité des tunnels et du commerce de carburant pour prendre le-dessus sur les habitants de Gaza. »

Notons qu’en France, il y a 250000 millionnaires pour 65 millions d’habitants. A Gaza, il y a 1200 millionnaires pour 1.6 million d’habitants. Ne serait-il pas temps, pour l’Union Européenne, de commencer à envoyer son aide internationale dans la banlieue parisienne plutôt qu’à Gaza ?

Il accuse aussi « l’Iran qui a donné des millions et des millions » ainsi que d’autres pays. « Ils devraient investir cet argent pour le peuple. »


Dernière édition par prinu le Dim 17 Nov 2013, 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 07:01

prinu a écrit:
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/968522-edgar-morin-parle-de-profs-mondiologues-au-qatar-un-suicide-philosophique.html

source: nouvel obs

Edgar Morin parle de profs "mondiologues" au Qatar : un suicide philosophique

[...]

Présent auprès de lui le révérend père Tariq Ramadan,   [...]


C'est déjà la deuxième fois que vous recopiez ce pamphlet , Prinu .

Votre bourrage de crâne est de plus en plus insupportable .

Avez-vous retrouvé la date de la manifestation-monstre à Bruxelles , que vous aviez " constatée " et dont les forumeurs belges ne se souviennent pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 17 Nov 2013, 10:36

Sebi a écrit:
Lebob a écrit:
On vous a traité de pédophile?  Où donc?
Je n'ai rien affirmé de tel, ordure, sale pervers menteur! Tu es trop idiot pour même lire, alors cesse d'écrire, pauvre type
Décidément, il est grand temps que la modération vous mette au pas. Et vérifie si vous n'avez pas la même IP qu'un autre habitué de ce forum (qu'on ne voit plus depuis que vous êtes arrivé) et qui avait l'habitude d'utiliser de multiples pseudos pour débiter des messages tout aussi dépourvu de sens que les vôtres.

Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: