DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 12:51

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/l-armee-israelienne-gele-des

http://www.jforum.fr/actualites/article/les-eaux-usees-palestiniennes
source jforum


L’armée israélienne gèle des projets financés par l’Union Européenne en Judée-Samarie

Bien fait vu les décisions économiques prises par l'UE !

Réponse du Berger à la Bergère : Des projets européens sont suspendus par Israël en réponse à la directive controversée de l’UE

Le ministre de la Défense Moshé Yaalon a ordonné à l’armée israélienne de geler plusieurs projets financés par l’Union européenne en Judée-Samarie/Cisjordanie, dans la Zone C sous supervision israélienne, dont un programme d’entraînement de la police. Cette décision vient une semaine après que l’Union européenne ait dévoilé sa nouvelle politique interdisant le financement de projets israéliens dans les territoires situés au-delà des lignes de 1967 – la Cisjordanie, le plateau du Golan et Jérusalem Est.

ces restrictions ne concernent que la Zone C sous contrôle civil et militaire israélien. Dans toutes les autres parties des territoires "disputés" de Judéo-Samarie/Cisjordanie, la coopération se poursuit.



Mahmoud Abbas a refusé de cosigner des accords de coopération avec Israël sur le traitement des eaux usées, au motif que certaines usines de traitement desserviraient également des implantations, comme à Ariel et dans d’autres parties de Judée-Samarie.
Abbas a fait des choix anti-écologiques pour les nappes phréatiques.
Le boycott économico-politique pollue. La non-reconnaissance, par le Fatah, des besoins partagés des deux peuples, en matière d’innovation technologique, est contraire à la logique des mouvements écologistes à travers le monde. Être pro-Palestinien, selon cette doctrine compassée, c’est se déclarer ennemi d’un environnement sain.
L’Autorité Palestinienne refuse de coopérer, en vue de relier les villes palestiniennes du Nord de la Cisjordanie à un réseau israélien d’écoulement des eaux usées.
c’est par entêtement idéologique que les dirigeants palestiniens choisissent délibérément de faire vivre leur peuple dans des conditions d’insalubrité et de le transmettre à d’autres.
La pollution la plus nuisible, réalisée par le gouvernement Abbas, concerne toujours la santé mentale des enfants : comme lorsque Abu Mazen honore le terroriste Nayef Hawatmeh
Néanmoins, il reste concurrencé de près par le Ministère français de la "Culture", et sa nauséabonde exposition du Musée du Jeu de Paume :




oeuvres glorifiant le terrorisme islamique (hamas, radicaux islamistes) au musée du jeu de paume.
c'est pire que l'art nazi

c'est comme faire de l'art en montrant, avec gloire, des nazis faisant des rafles, des SS fusillant des civils, ou des parades hitlériennes. cette exposition au jeu de paume à Paris veux feliciter la terreur.
elle doit etre interdite, et tout les officiels qui ont participé à la mettre en place, ou l'ont autorisés doivent etre poursuivis par la justice, pour incitation au terrorisme, au meurtre et à la haine.
je parle des lois de la république.
nul n'est censé ignorer la loi.



--

En outre, l’armée a cessé d’émettre des permis d’entrée dans Gaza pour les membres de l’UE.
Laughing 
:beret:


Dernière édition par prinu le Ven 26 Juil 2013, 19:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 13:14

La guerre économique n'est plus très loin , par suite de cette escalade .

Ne me répondez pas , Prinu . Israël a toujours raison , je sais , et quand il reconnaît ses torts ( comme avec la Turquie ) , vous ne l'approuvez pas .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 13:25

je suis plus neutre que vous ne pensez.
la gueguerre économique ne menera a rien, bien sur.
il y a toutefois, à l'origine, la faute politique flagrante de l'UE. l'UE a fait un coup de jarnac, assez radical,il est normal d'y répondre.

c'est  l'UE qui a voulu et fait l'escalade, de maniére reflechie en préparant ses textes de haine depuis plusieurs années.

cependant, je ne pense pas que ca aille plus loin que celà.
ces restrictions ne concernent que la Zone C sous contrôle civil et militaire israélien. Dans toutes les autres parties des territoires "disputés" de Judéo-Samarie/Cisjordanie, la coopération avec l'UE se poursuit.
Tant mieux.


--


Il y a quelques heures, un Palestinien a tenté d’attaquer un bus civil israélien dans les environs de Hawara. Il a été arrêté en possession d’un pistolet. Il y a plusieurs incidents terroristes identiques.


Dernière édition par prinu le Ven 26 Juil 2013, 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 13:27

http://jssnews.com/2013/07/26/quiconque-appelle-au-boycott-de-son-pays-est-tout-le-contraire-dun-patriote-par-sammy-ghozlan/
source jss

Quiconque appelle au boycott de son pays est tout le contraire d’un « patriote » – Par Sammy Ghozlan

Dans un article que vient de publier le quotidien Haaretz, le 16 juillet 2013, Gideon Levy écrit « quiconque s’inquiète de l’avenir d’Israël,doit maintenant être en faveur du boycott. » Le titre de cet article était « le refuge ultime du patriote israélien: le boycott. »

Voici la réponse de Sammy Ghozlan, Président du BNVCA qui lutte contre l’antisémitisme et la propagande palestinienne ; et qui poursuit les activistes qui boycottent en France les produits israéliens.

Depuis 13 ans, le nouvel antisémitisme a fait son apparition et sévit en Europe en général et en France en particulier. Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA), que nous avons créé et qui se charge de recenser les propos et actes antijuifs, a rapidement identifié le phénomène, les auteurs, les causes et les modes opératoires. Le constat est clair, admis tant par les institutions juives que par les services de l’Etat : c`est la propagande palestinienne qui incite à la haine d`Israël et pousse à l’acte antijuif depuis septembre 2000. Elle est est bien la source essentielle de l’antisémitisme actuel. Cela a commencé avec l’intifada et le prétendu « assassinat » de Mohamed Al Dura. Synagogues, écoles juives incendiées, rabbins, enfants insultés, agressés, dirigeants menacés. Les édifices et oratoires de la communauté juive sont devenus des forteresses surveillées jour et nuit, et les dirigeants protégés par des garde du corps. Le pic a été mesuré lors de l’ « Opération Plomb durci ».
Le Président de la République, M. François Hollande, comme le Ministre de l’Intérieur, M. Manuel Valls ou le Président de l’Assemblée Nationale, M. Claude Bartolone, l’ont affirmé d’une seule voix : l’antisémitisme avance sous le masque de l`anti-sionisme.

L’appel au boycott d’Israël, sous toutes ses formes, participe à cette propagande.
Depuis 2009, des commandos propalestiniens, composés de communistes, gauchistes, altermondialistes, islamistes, djihadistes, investissent les grandes surfaces, vident les rayons de leurs produis israéliens, appellent à boycotter Israël, se mettent en scène et diffusent leurs actions sur internet.

Ces actions ne nous dérangeraient pas si, comme nous le craignions et l’avions pressenti, elles n’allaient conduire à la commission d’actes antijuifs dont la logique maléfique et implacable culmine avec l’assassinat des élèves de l’école juive Ozar Hathora de Toulouse par Mohamed MERAH, qui a declaré avoir commis son crime « pour venger les enfants palestiniens. »

Lors de leurs exactions, les commandos B.D.S. pressent les oranges de Jaffa et crient »ce jus est le sang des enfants palestiniens. » Ils prennent les lingettes pour bébés fabriquées en Israël et déclarent : »les israéliens fabriquent ces produits pour bébés mais assassinent les enfants palestiniens. » Cela pénètre les mentalités et Merah est devenu une idole, un modèle pour toute une frange de marginaux islamistes ou islamisés. Pour une grande partie de la société française, les israéliens pratiquent l’apartheid, leurs soldats agissent comme des nazis.
Le mouvement B.D.S. que M. Gideon Levy admire et auquel il se réfère, opère partout en France et s’attaque à tout ce qui représente Israël et non seulement aux produits qui seraient fabriqués dans les territoires. Le boycott est économique, intellectuel, artistique et sportif. Pour parer à son développement et à ses conséquences réelles sur les personnes et les biens de la communauté juive, le BNVCA a poursuivi en justice ces commandos. En France la loi prévoit et punit les appels à boycott. La ministre de la justice l’a confirmé dans une circulaire officielle.
Près de 150 plaintes ont été deposées par le BNVCA, 80 personnes poursuivies devant les tribunaux. Le BNVCA fort de son bon droit, a gagné plusieurs procès, y compris devant la Cour de Cassation, la plus haute cour de justice de l’Etat. Nous avons fait interdire et annuler des réunions et conférences prévues dans des universités parce que les intervenants sont souvent des terroristes palestiniens et que les répercussions sur les violences antijuives sont immédiates et automatiques.

Si par nos actions, nous sommes parvenus à réduire les boycotteurs au silence, nous constatons que nos adversaires les plus redoutables et les plus sournois se trouvent parmi des israéliens, qui donnent un coup de pied de l’âne à leur propre pays tout en enfonçant un poignard dans le dos des Juifs de France, lorsque, animés de l’immémorielle haine de soi, comme Gideon Levy, Michel Warchazski, Shlomo Sand, et autres comparses, pseudo intellectuels qui déshonorent leurs titres universitaires, ils appellent au boycott de leur pays
Ainsi M. Warshavski, qui témoigne en faveur de B.D.S., se vante devant les juges d’avoir créé une association « BOYCOTT DE L INTERIEUR » avec l`aide du F.P.L.P., cette organisation terroriste que les français connaissent depuis le détournement de l’ avion d’Air france sur Entebbé et à laquelle appartient le célèbre terroriste Carlos.

Les pressions exercées sur des artistes français comme Johnny Halliday, Julien Clerc, n’ont pas abouti, mais Vanessa Paradis a dû céder au chantage et annuler son concert programmé à Tel-Aviv. Le président de l`U.E.F.A., Michel Platini, a resisté aux sirènes de la haine qui voulaient empêcher l’organisation du tournoi Euro-Espoir de football en Israël.

Je soutiens que lorsque M. Gideon Levy apelle au boycott de son pays, il participe à mettre en danger les personnes et les biens de la communauté juive de France. L’antisémitisme qu’il encourage est réel.

Un enfant juif né en 2000 ne connaît rien d’autre chose que l’antisémitisme. En raison de l’insécurité que les enfants juifs pratiquants ou pas rencontrent dans les écoles publiques, parce que des lyceens vénèrent Merah, le tueur antijuif et antifrançais de Toulouse, parce que les professeurs ne peuvent plus enseigner la Shoah, les écoles juives sont saturées, et jusqu’à un tiers des enfants juifs d’une même classe d’âge ont dû « trouver refuge » dans des écoles catholiques.

Oui monsieur Levy, vous qui faites l’admiration de nos adversaires, ceux là même qui vous récompensent, je vous confirme que l’antisémitisme est terriblement réel, incroyablement palpable, et que, inconsciemment ou pas, ceux qui comme vous encouragent les actions hostiles envers Israël, contribuent à cet antisémitisme que nous subissons et qui a fini par tuer déjà six de nos enfants. Pour venger les palestiniens, il vise aujourd’hui nos commerces casher (grenades lancées dans le magasin Naouri de Sarcelles). La police française interpelle chaque jour des djihadistes qui ont pour cible essentielle la communauté juive et ses dirigeants, les amis d’Israël. Ils ont pour objectif de « venger les victimes palestiniennes d’Israel. »
Votre liberté d’expression doit être plus réservée et plus réfléchie dans la mesure où elle atteint la liberté publique des Juifs de France.

Oui M. Gideon Levy, nous sommes victimes d`antisémitisme, nous ne nous victimisons pas, nous sommes des victimes hélas bien réelles. Et si Israël est accusé et attaqué, c`est parce que c`est un Etat juif et pour aucune autre raison, que vous le vouliez ou non. Oui l`Etat du peuple juif est le seul victime. Ni la Turquie qui discrimine et élimine les Kurdes, ni les Russes qui détruisent les Tchétchènes, ni la Chine qui mate les Tibetains, et j`en passe… Les projecteurs ne sont fixés que sur Israël, et ce sont des gens comme vous, M. LEVY, qui abusent de leur pouvoir médiatique et de leur réthorique soit disant progressiste et bien-pensante pour faire croire à l`opinion que la paix arrivera si Israël est mis à genoux par le boycott. Israël n`est pas une dictature, c'est un Etat de droit en tout point exemplaire qui pousse la logique démocratique jusqu’à permettre à ses pires contempteurs de le calomnier à satiété sans le moindre risque pour leurs personnes. Chacun, et vous particulièrement, M. LEVY, vous devez respecter la voix de la majorité, et ne pas solliciter l`aide extérieure des autres Etats, de l`Europe par exemple qui n`attend que cela pour faire plier Israël. Votre conception de la démocratie n`est pas seulement erronée, elle est dangereuse voire suicidaire. Beaucoup considèrent que votre combat n`est pas dirigé en faveur des palestiniens, mais plutôt contre le judaïsme que vous honnissez au fond de vous.
Actuellement les Juifs de France doivent combattre la nouvelle campagne de propagande palestinienne selon laquelle Israël torture des enfants, emprisonne sans raison. De plus des mairies communistes et un musée reputé font l`apologie du terrorisme en honorant et glorifiant ceux qui ont tué le ministre israelien Rehavam Zeevi, ou toute la famille Fogiel, ou encore les kamikazes qui ont tué à Netanya le soir du seder de Pessah, dans les autobus ou aux restaurants Sbarro, Rimon café, Hillel Café, les eleves de la Yeshiva mitraillés, etc. etc.
Le chef des Tanzim, Marwan Barghouti, devient citoyen d`honneur de ces villes que les Juifs ont desertées en raison de l`insécurité qui découle de leurs positions hostiles.

Nous nous défendons comme nous pouvons avec l’arme la plus noble et la plus efficace qu’est la justice de notre pays qui, en dépit du flot de désinformation et de propagande déversé par certains médias, se montre généralement d’une impartialité exemplaire. De nombreux dirigeants musulmans, courageux et sincères, comme ceux qui sont venus en Israël, vous contredisent et confirment qu`Israël n`est en rien comparable à l`Afrique du Sud. .
Alors nous attendons d`Israël, et en particulier des journalistes d`Haarets, un sens plus aigu des responsabilités, car certains partis pris enflammés et de courte vue peuvent s’avérer pyromanes.

La Knesset a voté une loi pour prévenir ces dérives, il serait temps qu’elle soit ratifiée. L’antisémitisme actuel cessera lorsque la propagande palestinienne cessera d’être relayée par des porte-voix partisans et complaisants.
Non Mr Levy en appelant au boycott , vous n’êtes pas un patriote, mais tout le contraire.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 19:46

http://www.desinfos.com/spip.php?article37017
source: desinfos



Une étoile de David sur un cochon dans un concert de Roger Waters en Belgique et aux Pays-Bas

Il est affligeant que ceci puisse se passer en Belgique à l’occasion d’un concert devant 35.000 personnes le 20 juillet à Werchter sans qu’aucune association juive ne rapporte les faits. Alors que la presse belge a critiqué les méthodes de Roger Waters (ex Pink Floyd). L’affaire a été rapportée par des spectateurs Israéliens et relayée par des sites américains, comme Elder of Ziyon, israéliens ! Morsi nous avait déjà appris que "Les Juifs sont des suceurs de sang, les descendants des porcs et des singes". Il faut reconnaître qu’en Europe ce type de discours ne choque pas.

--
Rogers waters attaque également Jésus dans ses affichages vidéos, en tant que totalitarisme.
L'étoile juive est mise bien en avant sur le cochon, avant tout autre symbole (voyez la photo). c'est bien de l'antisémitisme.



---

J'ai déja noté ici, le symbole de l'étoile juive utilisé dans le film islandais de science-fiction "Iron sky", quand un financier se jette dans une foule de financiers, et tout en retirant sa veste, il forme une grande étoile de david, avec des thémes anti-américains primaires, et un scénario  laissant penser que les _uifs détruirons le monde (on voit la planéte exploser a la fin du film); formant ainsi le premier film antisémite à etre distribué en europe sans aucune critique de l'état depuis "le juif suss" durant la seconde guerre mondiale, et à etre distribué dans toutes les grandes surfaces, sans aucune critique ni remarque de quiconque.
Ce film a beau etre un navet (ils ont mis tout le budget dans les six premiéres minutes, puis le film devient plus mauvais et moins supportable qu'un y-a-t-il un pilote dans l'avion..), il n'empéche.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 20:02

L’ex-président égyptien Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet par l’armée, a été placé en détention par un tribunal du Caire pour liens avec le Hamas palestinien lors d’attaque contre la police et pour son évasion de prison début 2011.
Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 20:36


http://jssnews.com/2013/07/25/lunion-des-communautes-juives-demande-a-ludi-de-se-desolidariser-de-sylvie-goy-chavent/

L’Union des Communautés Juives demande à l’UDI de se désolidariser de Sylvie Goy-Chavent

L’Union des Conseils des Communautés Juives d’Ile de France exprime le mécontentement unanime des membres des communautés juives, choquées par la décision des sénateurs d’adopter le rapport de la mission d’information sur la filière viande, le 16 juillet 2013, conduite par la sénatrice UDI Mme Sylvie GOY-CHAVENT.

Nous considérons que ce rapport « traçabilité compétitivité, durabilité » qui prétend veiller a l’absence de souffrance des bêtes durant leur abattage est de nature à atteindre la liberté de conscience et la liberté de culte des citoyens juifs de notre pays.

Tous les éléments de la discussion entre la sénatrice et les dirigeants de la communauté juive tendent a démontrer que Mme Sylvie GOY CHAVENT méconnait le judaïsme, ses principes, ses exigences. Le respect des êtres humains autant que celui des animaux, et même des plantes est inscrit dans les textes fondamentaux de la Thora. qui veillent a eviter la souffrance des animaux et preservent la sante des consommateurs.

L`audition par la sénatrice, des dirigeants de l’institution juive laisse apparaitre que la sénatrice fonctionnerait a partir de préjuges sur le judaïsme alors que la commission qu`elle anime ne se préoccupe « ni de la corrida, ni de la chasse, ni des volailles, lapins, porcs, » abattus sans certicat de compétences , ni expérience, ni expertise, par l`exploitant le de la tuerie et ses proches « comme le précise le Président du Consistoire dans son édito intitule « FOI CONTRE MAUVAISE FOI. »

Les membres de l’Union des CCJ sont inquiets et choqués par des propos qu’aurait tenus la sénatrice, notamment sur le rapport de l’institution juive avec l’argent, ou l’aide prétendue a Israël, ou encore sur la suspicion de neutralité des scientifiques du fait de leur origine juive.

L’Union des CCJ IdF en appelle a l’arbitrage responsable et juste du Président de la République et du Premier Ministre pour rétablir la confiance des citoyens juifs et les assurer de pouvoir continuer a pratiquer leur culte en toute sérénité et toute liberté.

_

L`Union des CCJ IDF note que cette décision est prise le 16 juillet 2013 qui correspond a la date hébraïque du 9 Av, durant laquelle les juifs jeunent pour commémorer depuis 2000 ans la destruction du Temple de Jérusalem en 70 a JC, par l`empereur romain Titus, Evénement catastrophique qui a conduit a l »exil et a l »errance du peuple Juif d »Israël et sa capitale Jérusalem. C »est cette date fatidique 9 av du calendrier hébraïque, que tout au long de l »exil, se sont produits tous les malheurs du peuple juif.

La sénatrice diffamerait également des journalistes juifs, pretextant des menaces de mort, ce qui est faux.
les dits-journalmistes juifs qui la critiquent rétorquent " j’ai de quoi la faire condamner à la prison pour quelques mois et de la prison ferme !
Parce que la dénonciation calomnieuse et la dénonciation de fait imaginaire, sont des délits graves !
"
« Ces propos haineux et racistes sont très graves, d’autant qu’ils visent une sénatrice en mission. C’est la République qui est menacée » (Le Figaro) : Je vous assure que la République n’est pas menacée, si ce n’est par votre proposition. Cette année, on estime que le départ des Juifs de France vers Israël va augmenter de 40% par rapport à l’an passé. Ce n’est pas uniquement l’effet Merah, c’est aussi suite à l’incompétence de dirigeants français comme vous. Et avec des propositions comme les vôtres, des propositions qui forceraient les Juifs de France à devenir des Marranos des temps moderne, vous accélerez leur départ. Mais je suis sûr qu’au fond de vous, cela vous réjouis de les voir partir… Car comme vous le dites:

- «Quand je vois ces menaces, je ne peux m’empêcher de penser qu’il doit y avoir beaucoup d’argent en jeu» (Le Figaro) Ben voilà ! C’est donc là le problème… L’argent des Juifs ! Il faut dire que l’abattage rituel casher représente moins de 0.90% de l’abattage de tous les animaux en France... Si j’admet bien volonté que la viande casher est hors de prix, j’ai peine à croire que cela représente une part importante de l’économie totale de ce domaine économique particulier. Et puis, pourquoi parlez-vous d’argent aujourd’hui alors que votre combat est censé être celui de l’amour pour les animaux… Les animaux que votre famille d’agriculteur tuait tout aussi bien que les juifs tuent leurs bêtes…

- Lors de la commission parlementaire, vous accusiez les experts qui affirment que l’abattage rituel juif « ne fait pas souffrir » d’être: « tous des juifs. » Outre le fait que votre accusation est fausse, cela signifie surtout qu’à vos yeux, les juifs sont des menteurs qui falsifient des rapports officiels et qui s’organisent en cabale pour obtenir ce qu’ils veulent des gouvernements. Cela signifie aussi qu’à vos yeux les juifs n’ont pas le droit de se défendre face à vos propos. S’ils le font, ce ne peut être en tant qu’expert, ce sera forcément dans leur condition de Juifs.

- D’ailleurs sur Public Sénat vous dites être « la victime d’une cabale »… On se croirait presque dans les Protocoles des Sages de Sion ! C’est dingue de voir quelqu’un « qui n’est pas antisémite » user aussi facilement de tous les mécanismes antisémites (Cabale, argent, menace, danger, bien étiqueter pour bien identifier qui est qui, etc…)

- Vous jouez ensuite sur la même corde que Jean-Marie Le Pen qui affirme avoir des amis juifs: «Je viens d’une commune où l’on commémore tous les ans le tribut payé par les Juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale» (Le Figaro). Et oui, à travers la belle République Française, des centaines de milliers de Juifs ont souffert de la collaboration avec les nazis. Une collaboration de tous les jours visant à détruire le peuple juif. Les Nazis et la France des collabos voulaient tuer physiquement les Juifs. Vous, vous souhaitez tuer les Juifs par le refus de la pratique de leur religion. Vous souhaitez les empêcher de manger casher. Vous souhaitez les empêcher de pratiquer leur culte. Une mort encore plus dure que celle des nazis, car cette mort là, c’est une mort où la victime reste vivante.

J’ajoute que personne ne vous menace de mort, des lecteurs proposant plutôt (avec un certain humour) que vous essayiez les méthodes d’abattage pour nous dire laquelle est la moins douloureuse. Mais le problème au fond, ce n’est pas votre petite personne mais votre antisémitisme. Car comme l’a parfaitement compris Le Monde, « L’auteur de l’article (ndlr: sur JSSNews) conclut ironiquement : « Sylvie Goy-Chavent est aussi celle qui veut forcer la France à étiqueter les produits fabriqués par des juifs israéliens qui vivent en Judée et en Samarie. Mais non, elle n’est pas concentrée sur Israël. Et non, elle n’est pas antisémite. »

Et oui, encore une proposition contre des Juifs. Je suis d’ailleurs persuadé que vous n’acceptez pas non plus la présence des Juifs en « Cisjordanie. » J’ai le sentiment que pour vous, il faudrait « évacuer toutes les implantations juives là-bas, les « colons extrémistes. » C’est vrai après tout, une « Palestine » vidée de ses Juifs, une « Palestine » Judenrein, purifiée de ses Juifs comme disaient ceux qui occupaient votre village, c’est peut-être votre rêve. Les Juifs ne devraient pas avoir le droit de vivre où bon leur semble. « Les juifs en juiverie et les arabes en arabie » disait Coluche. Le problème c’est que vous, vous n’êtes pas drôle. Et votre proposition sur l’étiquetage montre bien que pour vous, les Juifs devraient être confiné à certaines terres pour ne pas polluer la vie des autres ailleurs.
Madame Guy-Chavent, l’histoire juive est ponctuée de personnalités comme la votre. Des Aman, des Amalek. Des Ferdinand et des Isabel. Des Goy-Chavent.

Les études historiques disent qu’un Juif ne reste en moyenne dans un pays que 60 ans avant qu’il ne soit forcé de faire ses bagages.
Madame Goy Chavent, oui je pense que vous êtes antisémite. Je pense aussi que vous ne le savez même pas et que cette prise de conscience avec la réalité vous fait mal.


selection (extraits) auteur Jonathan-Simon Sellem

---


http://jssnews.com/2013/07/13/abattage-rituel-interdit-en-pologne-une-senatrice-antisemite-tente-de-linterdire-en-france/
source: jss news

Abattage rituel: Interdit en Pologne, une sénatrice antisémite (?) tente de l’interdire en France.

Le Parlement polonais, la Diète, a décidé de maintenir l’interdiction de l’abattage rituel, avec 222 voix pour, 178 contre et 9 abstentions. Depuis le 1er janvier 2013, le pays applique la législation européenne en la matière, qui interdit l’abattage rituel sauf à certaines conditions et de manière limitée (comme en France, par exemple).

Le projet de loi autorisant l’abattage rituel rejeté par la Diète avait été préparé par le gouvernement libéral de la Plateforme civique (PO). Le ministre de l’Agriculture Stanislaw Kalemba (du Parti paysan) a expliqué que la Pologne était un grand exportateur de viande halal et kacher. « Pourquoi interdire l’abattage rituel chez nous puisqu’il est légal ailleurs ? », a-t-il demandé.

La gauche était contre. « C’est une mauvaise nouvelle pour les sadiques »,a écrit sur Twitter Leszek Miller, chef de l’Alliance de la gauche démocratique (un parti postcommuniste). Pas moins de 38 députés de la Plateforme civique ont ignoré la consigne du vote et ont voté contre le projet de leur propre gouvernement. Andrzej Halicki, chef de la commission des Affaires étrangères de la Diète, a expliqué bien avant le vote que ce projet « cautionnait la barbarie à l’encontre des animaux. »

Curieusement, le parti d’opposition Droit et justice (PiS) a aussi voté contre l’abattage rituel (sauf deux de ses députés), mais pas pour les mêmes raisons que celles avancées par les défenseurs des droits des animaux. Avec ce vote, le parti s’est opposé à la majorité de son électorat. Le chef de PiS Jaroslaw Kaczynski, cité par l’hebdomadaire Wprost, a expliqué – en vrai adepte des théories du complot -, que le Premier ministre Donald Tusk s’empressait à autoriser l’abattage parce que c’était dans l’intérêt d’un « certain petit, mais très influent lobby »…

L’abattage rituel est déjà interdit dans plusieurs pays dont la Suisse. Pour les Juifs qui y vivent, il est aujourd’hui très difficile de respecter les lois de la religion. Il faut importer de la viande depuis la France, viande « super-taxée » par la douane Suisse.

Et la France n’est pas en reste.

C’est l’OABA, œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs, qui a demandé que le Sénat procède à la vérification de toute la filière d’abattage. C’est donc suite à cette requête qu’une commission du Sénat a été organisée la semaine dernière.

Selon le site Chiourim, la souffrance animale était au centre du débat. Et là, on a pu assister à une incompréhension totale de la part de certains rapporteurs du Sénat. Les représentants de la communauté juive tentaient d’expliquer que la Cheh’ita (abattage rituel juif) évitait toute souffrance imposée à la bête alors que l’étourdissement comportait bien plus de risques, en raison notamment des 15 % de ratage. Malgré cette démonstration, la rapporteur répétait inlassablement : « Je trouve inadmissible qu’un animal souffre au cours de l’abattage ».

Dans son intervention, le président du Consistoire a tout d’abord précisé que l’abattage était parfaitement conforme à la réglementation imposée par les autorités françaises. « Le judaïsme a porté depuis toujours une attention particulière aux animaux », a souligné M. Mergui, rappelant notamment que la chasse était interdite dans la religion juive. Et d’ajouter : « La technique d’abattage à la lame fine en un seul coup a été instaurée justement pour ne pas faire souffrir la bête ».

Sylvie Goy-Chavent, rapporteure de la mission commune d’information, a rétorqué : « On a quand même reçu plusieurs scientifiques et tous, que ce soit des chercheurs, des universitaires ou des vétérinaires, sont unanimes pour dire que l’animal étourdi souffrira le temps de l’étourdissement, c’est-à-dire le temps d’une balle, donc de l’ordre de la seconde, alors qu’un animal égorgé peut mettre jusqu’à un quart d’heure à souffrir ».

Au cours des discussions qui ont suivi, Joël Mergui a remarqué judicieusement que « ni la chasse ni la corrida n’étaient interdits en France ». « Le gibier n’est-il pas consommable ? » s’est-il étonné. « Il y a moins de viande cacher que de gibier ». Et d’ajouter : « L’abattage rituel pratiqué depuis 2 000 ans ne fait pas souffrir l’animal ». La rapporteure lui a alors répondu : « C’est votre conviction ». A cela, il a rétorqué : « Ce n’est pas une conviction; (je le dis) avec des preuves scientifiques et si vous dites le contraire, ce sont des accusations ».

Rappelant les efforts déployés par les dirigeants de la communauté juive, il a souligné que tous les contrôles étaient mis en place. « Il faut que l’Etat français se penche, non pas sur les problèmes, mais sur les solutions qu’on doit donner pour que les Juifs puissent continuer à manger cacher dans dix ans et dans vingt ans en France », a-t-il déclaré.

Autre point fort du débat, qui peut faire frémir : lorsque le grand rabbin Fiszon, dans sa brillante démonstration sur les contrôles permettant de déterminer si un animal est cacher, a cité des scientifiques qui défendaient la pratique de la Cheh’ita, la rapporteure a réagi en s’exclamant : « Ils sont tous juifs, ces gens ». Il s’est alors indigné : « C’est incroyable, ce que vous dites. Un scientifique juif serait suspect de malmener sa recherche parce qu’il est juif ? ».

Joël Mergui a encore déclaré qu’il était temps que l’abattage rituel, geste technique et religieux, ne soit plus une dérogation mais une méthode reconnue. Questionné par un intervenant compréhensif, Joël Mergui a répondu : « Je peux vous garantir que depuis quelques années, en raison de ce débat, il y a des Juifs qui quittent la France. … La laïcité devient de plus en plus rigide et ceux qui sont les plus pratiquants et détiennent une identité s’en vont… En tant que président du Consistoire, je veux que les Juifs soient heureux en France et n’aient pas l’inquiétude de se battre en permanence contre des propositions de loi ».

Sylvie Goy-Chavent est aussi celle qui veut forcer la France à étiqueter les produits fabriqués par des Juifs Israéliens qui vivent en Judée et en Samarie.

Mais non, elle n’est pas concentré sur Israël. Et non, elle n’est pas antisémite.

Enfin…

Par Elyes Khan – JSSNews





Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 21:09

En quoi consiste l'abattage casher ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 23:11

il s'agit de tuer d'un coup net et rapide, par la section rapide de liens vitaux d'une maniére trés précise, et donne une mort quasi instantanée d'aprés ce que j'ai lu, ce qui est trés rapide et ne fait pas souffrir comme fait souffrir l'étourdissement (qui fait parfois souffrir un quart d 'heure durant) ou d'autres méthodes dans l'abattage classique (la gégéne, qui souvent fonctionne mal, c'est terrible). les méthodes d'abattage classiques font souffrir les animaux.
- on entend les animaux souffrir durant les abbatages du ramadan, par exemple-.
tout ce que nous mangeons, sans abattage cacher, fait souffrir.

Le sang est vidé aprés la mort instantanée, ce qui évite des maladies.
La Loi juive prescrit de réaliser la shehita dans le respect des animaux et en leur évitant de souffrir.

en suivant ce rituel, en plus de priéres, et de nettoyages et hygiéne supervisés par des rabbins qui garantissent la santé et la propreté.
les juifs pieux ne mangent que de la viande casher.
l'interdire empeche donc ces gens pieux de manger de la viande, simplement.
voilà pour ce que j'en sais, n'étant pas religieux.
Je sais que c'est un gage de suivi, de propreté, et la méthode qui fait le moins souffrir les betes.

si un seul élément manque (par exemple, si on se rend compte d'une souffrance, ou qu'une autre obligation n'est pas remplie), alors la viande est illicite et n'est pas cacher mais dite nevela, elle est rejettée.  sa réalisation est par conséquent minutieuse et de sécurité sanitaire. on ne triche pas avec la foi, c'est donc sécurisant.

ce qui en fait de bonnes viandes, mais aussi explique son cout élevé dans la distribution.

d'aprés ce que j'ai lu.

comparatif:

le dhakât musulman ne comporte aucun contrôle pré- et postmortem de l’animal
Rien n’est formellement spécifié concernant l’instrument utilisé, la technique d’affûtage de la lame, les moyens de réduire la souffrance animale étant laissés à l’appréciation des abatteurs musulmans. La fonction d’abatteur musulman n’est pas religieusement institutionnalisée. Enfin, autre différence d’importance, la chaîne d’abattage industrielle en mode musulman ne rejette rien, c’est uniquement l’égorgement rituel qui rend la carcasse licite.

--
si l'abattage rituel juif est rendu impossible, il faudra faire importer la viande.
cet augmentation sera une injustice pour les petits ménages, en temps de crise.
ca peux faire doubler les prix ..
celà empechera les gens de manger bien.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 01:50

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/130726-egypte-journee-de-manifestations-ban-appelle-a-liberer-morsi
source i24News

Egypte : des dizaines de blessés lors d'affrontements entre pro et opposants de Morsi
Morsi accusé de complicité avec le Hamas, la tension monte en Egypte

Des affrontements ont éclaté entre pro et opposants du président déchu Mohamed Morsi dans le quartier de Shubra au Caire.

Selon des médias locaux, les affrontements qui ont éclaté au début de l'après-midi ont fait 24 blessés. De plus, 5 personnes ont été tuées et 72 autres blessées lors de heurts à Alexandrie​.

Plus tôt dans la journée, un tribunal du Caire a ordonné le placement en détention du président destitué Mohamed Morsi pour complicité présumée dans des attaques imputées au Hamas palestinien et une évasion de prison début 2011, une décision condamnée par les Frères musulmans comme «un retour du régime Moubarak».

Cette décision intervient alors que l'Egypte est en ébullition ce vendredi et se prépare à des manifestations monstres entre les pro et les anti-Morsi. La police et l'armée sont mobilisées pour éviter les débordements et des appels au calme ont été lancés par la communauté internationale et par le secrétaire général de l'ONU.

Morsi, détenu au secret par l’armée depuis sa destitution le 3 juillet, a été placé en détention préventive pour une durée maximale de 15 jours dans le cadre de cette procédure concernant son implication présumée dans des attaques contre la police, imputées au Hamas, sous son prédécesseur Hosni Moubarak, et son évasion de la prison de Wadi Natroun à la même époque, a rapporté vendredi l’agence officielle Mena.

Ces accusations «sonnent comme une vengeance de l’ancien régime, qui indique qu’il fait un retour en force», a déclaré à l’AFP un porte-parole des Frères musulmans, le mouvement de Mohamed Morsi, Gehad el-Haddad.

Le Hamas condamne la décision

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, a dénoncé la décision du tribunal. «Le Hamas condamne cette décision car elle basée sur le postulat que le mouvement Hamas est hostile (...) C’est un développement dangereux qui confirme que le pouvoir actuel en Egypte renonce aux causes nationales (...) dont la cause palestinienne», a déclaré à l’AFP un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri.

Avant l'annonce de la décision de la justice égyptienne, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon avait appelé l’armée à libérer Mohamed Morsi et d’autres dirigeants des Frères musulmans emprisonnés. Ban Ki-moon souhaite que Mohamed Morsi et ses alliés«soient libérés ou que leurs dossiers soient examinés de façon transparente sans plus attendre», expliquait le porte-parole Eduardo del Buey. Ban Ki-Moon «suit attentivement et avec une inquiétude croissante les événements en Egypte», avait ajouté Eduardo del Buey, alors que se préparent des manifestations rivales.

Sur le terrain les autorités égyptiennes se préparent à une journée de manifestations entre pro et anti-Morsi.. M. Ban a appelé "toutes les parties à faire preuve d'un maximum de retenue" dans les manifestations de vendredi, rappelant qu'il soutenait "le droit de tous les Egyptiens à manifester de façon pacifique".

Les deux camps, qui s'accusent mutuellement d'entraîner le pays vers la guerre civile, semblaient vouloir se dégager par avance de toute responsabilité au cas où les rassemblements de vendredi dégénéreraient.

L'appel du chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi à manifester vendredi pour lui donner "mandat" d'en "finir avec le terrorisme et la violence" ne "constituait pas une menace envers un groupe politique en particulier", a assuré un porte-parole militaire, en allusion aux Frères musulmans.

Mais un communiqué publié sur une page Facebook proche des militaires diffusait dans le même temps un message plus pressant, voire menaçant.

"Le commandant des forces armées a donné un délai de 48 heures pour un retour dans les rangs de la nation" --une demande de fait aux Frères musulmans de s'associer au processus de "réconcilation" prôné par le nouveau pouvoir-- selon ce texte repris par l'agence officielle Mena.

"+Feuille de route+ irréversible"

Après les rassemblements de vendredi, "les forces armées changeront de stratégie face à violence et au terrorisme", selon le texte, relativisé par une source militaire affirmant que "cet ultimatum de 48 heures est en fait une invitation politique" ne comportant pas de menace d'intervention.

Les Frères musulmans, formation de M. Morsi, ont vu dans le discours du général Sissi un "appel à la guerre civile". Leur guide suprême, Mohamed Badie, a toutefois réaffirmé que les manifestations vendredi "contre le coup d'Etat sanglant" qui a renversé le président le 3 juillet devaient être "pacifiques".

L'ancien Premier ministre de M. Morsi, Hicham Qandil a présenté des mesures de compromis pour "cesser l'effusion de sang" et esquisser une solution politique, proposant la libération des personnes arrêtées et la levée de l'isolement du président déchu.

Les États-Unis se sont déclarés "inquiets" mercredi après l'appel du général Sissi, redoutant qu'il n'attise les violences politiques.

L'organisation appelle "les forces de sécurité à faire davantage pour protéger les manifestants des agressions et éviter le recours excessif à la force contre les rassemblements pacifiques".

La police a annoncé le déploiement de nombreux renforts pour assurer la sécurité des cortèges rivaux.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 02:07

Tout celà est la démonstration que l'islamopalestinisme ne sert qu'a asservir les peuples arabes, a manipuler les peuples arabes et musulmans, pour une fausse cause.. les soits disants "résistants, outrent qu'ils mentent aux gens du monde entier (les palestiniens ne viennent pas de Palestine, et on ne leur a jamais volé aucun pays car ils n'en ont jamais possédés et ne viennent pas de la région, ce que personne n'ose dire tout haut alors que c'est l'éxacte vérité),
, sont en vérités de fieffés menteurs, mais aussi des tueurs fous et des assassins, qui veulent asservir les peuples. leur but: le califat mondial, et ils n'en ont strictement rien à fichtre des palestiniens, egyptiens, ou n'importe quelle vie humaine. Leur but n'est pas de défendre l'humanité, mais de creer une dictature mondiale.
Le hezbollah défend le Liban ? Faux.
Les palestiniens ont des droits historiques ? Faux.
Les sionistes leurs ont volés leur pays ? Faux.
Israel veux la guerre ? Faux.
Aprés soixante ans de diffamation et de bourrage de crane, des arabes se rendent compte que le palestinisme se paye leur tete, et que c'est un fashisme qui détruit les libertés humaines, et ne véhicule aucune morale.

Peut etre que les pays arabes se rendront compte, lentement mais surement, que faire la paix directement avec un état juif est plus interessant que condamner une jeunesse à la mort et a des centaines d'années de violence, et de sacrifice de leur jeunesse, et que les palestiniens n'en valent pas la peine, tellement ils trichent avec le monde entier et croulent sous les dons avec un niveau de vie sensiblement supérieur à tout les pays arabes de la région, et que leur aumone est un leurre.

Peut etre que les pays arabes se rendrons compte que, creer un état palestinien sur de fausses bases historiques et des mensonges, celà ne creera qu'une puissance coloniale impérialiste qui les visera tous un jour ou l'autre, alliée à l'Iran et aux pires dictatures du monde.

Peut etre que l'Union européenne se rendra compte qu'un état palestinien est une boite de pandorre qu'aucune civilisation qui veux survivre, ne peux se permettre de construire sans risquer une guerre mondiale dévastatrice et son déclin inéductable.

peut etre que les journalistes du monde ouvrirons leurs yeux sur le fait que l'ONU est une entreprise privée qui n'est pas au service de la liberté des peuples, une organisation démente fagocitée par des lobbys antidémocratique, sous couvert de démocratie, que l'antisionisme primaire est en réalité un véritable antisémitisme larvé, et que ce que vote l'ONU, n'est pas moral quand à cette affaire là.
Alors seulement, ils signerons la paix des braves.






Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 11:46


isrélien agressé, attaqué, des son arrivée. ils étaient venus simplemnt discuter de l'autorisation d'acheminer le bateau et la marchandise (decouvert périmée - et inutile puisque gaza acheminait touta gaza, médicaments comme marcvhandises, sans jamais s'arreter, y compris les camions passant par israel, sans soucis, juste un filtrage des armes)

Les israélien, sans aucune arme à a main, sont agressés dés leur arrivée, a coup de barre de fer, puis armes à feu (un israélien est blessé par balle à l'abdomen), couteau, et une grenade.
pendant ce temps là, ils n'ont pas l'autorisation d'utiliser une arme pour se défendre. ils devrons attendre l'autorisation, pour sauver leur vie.  légitime défense.

http://israelmatzav.blogspot.fr/2010/07/un-watch-human-rights-councils-mavi.html

manifestation turque de soutiend a  la flotille islamopalestiniste







[
israélien agressé

agression et tabassage d'un parlementaire israélien


vidéo: attaque, agression immédiate, des parlementaires israéliens.
Les israéliens n'avaent aucune arme dans la main, mais des armes de défense a leurs ceintures, avec interdiction de les utiliser.
ils sont venus pour discuter de l'acheminement de la marchandise, car tsahal a déclaré par radio (preuve vidéo ci dessous)accepter leur passage et les aider a venir jusqu'au port d'ashdod, afin de poursuivre leur but sans soucis, aprés avoir vu qu'ils refuseraient de stopper.


boulo a écrit:
La guerre économique n'est plus très loin , par suite de cette escalade .

Ne me répondez pas , Prinu . Israël a toujours raison , je sais , et quand il reconnaît ses torts ( comme avec la Turquie ) , vous ne l'approuvez pas .

Israal n'a pas reconnu des tords, jamais, mais tenté de la diplomatie avec la turquie en acceptant de donner du fric. pour calmer le régime turc, et démontrer que le fric, c'est tout ce qui interesse les islamopalestinistes, en plus de leur propagande.
pas pour une autre raison ni reconnaitre le moindre tord. Israel déclare n'avoir aucun tord.
ce qui est aussi mon opinion dans l'affaire de la flotille islamiste.
Je ne vois pas le moindre tord d'Israel dans cette affaire.  les russes auraient coulé les bateaux sans reflechir.. c'était ce qu'il fallait faire, israel a été trop prudent.
je pense personellement qu'il fallait couler les bateaux, pour agression caractérisée (forcer un blocus légal est un acte d'agression), et ce, dans n'importe quelle eau puis que les lois maritimes autorisent a contrer toute force agressive, dés son départ, dans n'importe quelle eau et dés son port de départ.
Les journalistes prennent leur responsabilité en couvrant des agresseurs islamistes, on s'en lave les mains s'ils coulent avec les agresseurs, ils sont volontaires pour leurs risques. s'ils sont là, alors ils sont collaborateurs activistes au meme degré de responsabilité que les agresseurs. ils ne seront pas des boucliers humains.
Israel n'aurait pas du aller parlementer en lancant depuis un hélicoptére, des hommes venus négocier le transport de produits (périmés ! ils savaient qu'ils n'étaient d'aucune utilité) pretextes pour l'agression, et il ne fallait pas attendre pour riposter aux attaques, ni attendre aussi longtemps pour autoriser les israéliens a sauver leur vie par légitime défense.
En venant discuter du transport et du chemin parcouru, (comme les bandes son des vidéos le démontrent, et la bande son des dialogues de diplomatie entre l'hélicoptére et le bateau) puis en attendant cette autorisation de pouvoir se défendre (comme les vidéos-piste audio- le démontrent), les israéliens ont failli mourir.

On ne dialogue jamais avec des islamistes palestinistes. Le premier dialogue est une faute lourde de la part des israéliens, extrémement grave, qui les légitimisent.

Les parlementaires ont été agressés sauvagement, tabassés, attaqués avec des armes mortelles, blessés gravement.

La turquie, et les associations pro-terroristes venues en bateau, doivent répondre dans un tribunal international, des coups et blessures infligées aux israéliens, avec volonté de provoquer la mort, avant que ceux ci aient recu l'autorisation de se défendre.


Dernière édition par prinu le Sam 27 Juil 2013, 13:55, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 12:49



vidéo prise depuis l'hélicoptere, de l'agression des israéliens par les islamistes islamopalestinistes




la vidéo montre la diplomatie, les israéliens veulent discuter simplement, aprés le refus d'arreter leur trajet, les israéliens proposent alors d'aider le bateau a acheminer sa marchandise, et l'autorisant à aller au port d'ashdod pour continuer leurs but !
les islamistes refusent de faire ce pourquoi ils sont venus !!!
pourquoi ?
pareceque ce n'est pas là leur but. ils mentent au monde entier.
ils voulaient agresser, faire de la propagande mensongére, et non pas aider quiconque.

aprés avoir eu autoriastion de se défendre, pour sauver leurs vies, les blessés isaréliens nt du tuer des agresseurs, sinon ils étaient morts eux-memes.

La turquie est responsable, pas Israel, qui n'a aucun tord eta voulu faire au moieux, et pacifiquement.
ca ne servaita rien, la diplomatie! il fallait couler le bateu, et au moins, les gens auraient beuglé stupidement pôur quelque chose, masi israel aurait cloué le bec des faiseurs de flotille islamiste, qui auraient alors su que, agresser, c'est risqué. et ils n'auraient pas continué.
je pense que de nouvelles flotilles islamistes, sont des agressions, à couler.

ils ne comprennent que ca ! quand on dialogue, ils refusent le dialogue.
il faut arreter de donner la parole aux islamoaplestinistes fous.
Les médias ont été collaborateurs des mensonges.
pourquoi les médias mentent aux gens ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 14:49

prinu a écrit:
il s'agit de tuer d'un coup net et rapide, par la section rapide de liens vitaux d'une maniére trés précise, et donne une mort quasi instantanée d'aprés ce que j'ai lu, ...

...

ce qui en fait de bonnes viandes, mais aussi explique son cout élevé dans la distribution.

d'aprés ce que j'ai lu.

comparatif:

le dhakât musulman ne comporte aucun contrôle pré- et postmortem de l’animal
Rien n’est formellement spécifié concernant l’instrument utilisé, la technique d’affûtage de la lame, les moyens de réduire la souffrance animale étant laissés à l’appréciation des abatteurs musulmans. La fonction d’abatteur musulman n’est pas religieusement institutionnalisée.

--
...

Dit crûment : vous n'en savez rien ( au titre de l'expérience ) .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 20:03

http://jssnews.com/2013/07/26/les-poutres-du-premier-temple-sont-la-dans-les-mains-des-arabes-par-moshe-feiglin/
Des poutres en bois ont été retrouvées, dans les années 60, dans la mosquées Al Aqsa, aprés vérification au carbone 14, examen botanique,expertise, vieilles de 3500 ans, il s'avére qu'elles faisaient partie du premier temple juif de Jérusalem, restes qui n'avaient pas tous brulés.
Il s’avère que tout n’a pas été brûlé. Hiram, le roi de tzor, dans le Livre des Rois, envoie des cèdres à notre roi Salomon – d’énormes cèdres pour construire le premier Temple.

Un musée aurait dû être construit. Un lieu de mémoire pour abriter les fondements même de la Nation juive, du Temple.

il y a quelques années, un bateau de 2.000 ans a été retrouvé dans les profondeurs de la mer de Galilée. Un musée spécial, consacré à ce bateau, a été construit près du kibboutz Ginosar. Ils ont appelé cela « le bateau de Jésus. »

Durant le mandat d’Ehud Barak comme Premier ministre d’Israël, le Waqf musulman a commencé à creuser la plus grande mosquée du Moyen-Orient – dans les profondeurs du Mont du Temple.
Les palestiniens iont jetés dans des décharges, des restes du temple juif, et des restes des templiers.
Des experts israéliens ont fouillés les décharges palestinieniens pour récuperer des éléments archéologiques d'une trés grande portée.
Il s'avére que les autorités palestiniennes ont voulu détruire et faire disparaitre les éléments archéologiques anciens juifs et chrétiens, sans rapport avec l'Islam plus récent . Ce qui est illégal.
ils creusent des dizaines de mètres sous terre. Ils prennent la terre. Ils jettent la terre dans des bennes à ordure et envoie le tout dans la vallée du Cédron. Aujourd’hui, bien trop tard, des archéologues fouillent là-bas et retrouvent des vestige des premiers et deuxième temple. Le tout était dans les poubelles.
Un député israélien, moshe Feiglin s'en est ému à a Knesset.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 27 Juil 2013, 20:04

boulo a écrit:
prinu a écrit:
il s'agit de tuer d'un coup net et rapide, par la section rapide de liens vitaux d'une maniére trés précise, et donne une mort quasi instantanée d'aprés ce que j'ai lu, ...

...

ce qui en fait de bonnes viandes, mais aussi explique son cout élevé dans la distribution.

d'aprés ce que j'ai lu.

comparatif:

le dhakât musulman ne comporte aucun contrôle pré- et postmortem de l’animal
Rien n’est formellement spécifié concernant l’instrument utilisé, la technique d’affûtage de la lame, les moyens de réduire la souffrance animale étant laissés à l’appréciation des abatteurs musulmans. La fonction d’abatteur musulman n’est pas religieusement institutionnalisée.

--
...

Dit crûment : vous n'en savez rien ( au titre de l'expérience ) .

je ne suis pas spécialiste, je ne mange meme pas cacher (ou juste durant des fetes familiales) je me borne a rapporter ce que j'en sais et ai lu. Néanmoins ca rapporte que je pense que c'est tout a fait républicain et ne semble pas etre plus cruel que les autres genres d'abattage, des médecins disent que c'est meme mieux pour les animaux de les tuer d'un seul trait avec une fine lame (méthode utilisée par la cacheroute) et que les autres méthodes ne sont pas fiables et souvent donnent de la souffrance .; je dirait qu'il faut etre une vache pour savoir ca ..   tuer des animaux n'est pas moral, ou est necessaire  .. ? qu'on ne fasse pas de mauvais procés, on mange tous des animaux morts ! .. ou alors il faut etre végétarien.. les "chicken wings" ca vient de batteries dignes de camps de la mort.. alors.. tout est relatif ..
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 28 Juil 2013, 11:43


http://jssnews.com/2013/07/28/netanyahu-sapprete-a-liberer-des-tueurs-denfants-voici-leurs-crimes/
source jss news

Netanyahu s’apprête à libérer des tueurs d’enfants… Voici leurs crimes:
Ils ont tué des hommes et des femmes ainsi que des « collaborateurs » palestiniens d’Israël (en fait de simples bons patriotes palestiniens mais résistants à l'impérialisme islamique radical, accusés de "collaboration avec Israel", comme beaucoup d'opposants au Hamas) et ont été emprisonnés avant la signature des Accords d’Oslo ou immédiatement après. Aujourd’hui, 103 terroristes qui ont servi entre 19 et 30 ans de prison, s’apprêtent à être libéré par le gouvernement Netanyahu. Un « cadeau » pour avoir le droit de parler à Mahmoud Abbas.

« C’est une décision incroyablement difficile. C’est douloureux pour les familles endeuillées, c’est pénible pour la population israélienne et c’est très pénible pour moi. C’est une injustice évidente, même si la plupart a passé plus de 20 ans de prison, ils vont être libéré avant d’avoir fini de purger leur peine » affirme le communiqué de Netanyahu.

« Les premiers ministres doivent de temps en temps de prendre des décisions qui vont contre l’opinion publique, il est important pour le pays de le faire. La meilleure réponse que nous donnons à ces meurtriers, c’est que pendant qu’ils étaient en prison, nous avons construit un beau pays. »

Samir Sarsawi de Ibtin est prêt a être libéré. Il a été emprisonné en 1988 pour avoir jeté une grenade au milieu d’une rue de Haïfa.

Issa Abed Rabo, reconnu coupable de l’assassinat de Revital Seri et Ron Levy près de la vallée Cremisan en octobre 1984.
Mohamed Dawd de Qalqilya qui a jeté un cocktail Molotov sur une voiture en 1987 tuant Ofra et Tal Moïse.

Jumaa Adem et Mahmoud Kharbish qui avaient lancé des bombes incendiaires contre un autobus israélien à la veille des élections de 1988 – faisant 5 morts, Rachel Weiss, ses 3 enfants et un David Dolorosa qui était monté dans le bus pour essayer de sauver la famille Weiss.

Mahmoud Moamed qui a assassiné Menahem Stern, le lauréat du Prix Israël en 1989.

Adnan Effendi qui a poignardé et blessé deux jeunes juifs de 13 ans à Jérusalem en 1992.

Les assassins de Motti Biton en 1992.

Mahmoud Issa, qui a dirigé la cellule terroriste qui a enlevé et tué le garde-frontière Nissim Toledano en Juin 1993.

deux habitants de Gaza qui ont tué un survivant de la Shoah, Izaac Rotenerg

etc ..

je suis contre leurs libération. Meme au prix de la paix.
Qu'on retire ceux qui ont visé des enfants et des civils ..


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 28 Juil 2013, 12:37

http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/07/quand-la-haine-disrael-mene-la-reflexion.html

extrait du blog victor perez

Rue89 est un site en ligne de gauche dans lequel l’Etat d’Israël est toujours décrit selon l’idéologie maison. C'est-à-dire, perpétuellement raconté à son désavantage.
Walid Salem parle de "processus de segregation" , etc .. et de nombreux termes et tournures qui s'adapteraient parfaitement à un état s'il était un apartheid, ou de personnes "chassées et déplacées" , ou de "colonisation" et autres mensonges éhontés.

Le Juif étant ce qu’il est, le quidam normalement constitué imaginera aisément ‘’l’avidité’’ de celui-ci à « coloniser » son propre territoire !
Ou il décrit des "gens parqués à l'intérieur de "camps""..
Pas moins ! Le lecteur ne saura pas si des kapos gardent ces "camps" !!
Mais aussi des citations laissant entendre que l’Etat d’Israël n’est pas souverain dans ses propres frontières, reconnues par la communauté internationale, et ne possédant pas ce droit régalien de l’aménagement du territoire devant servir l’intérêt de la collectivité nationale.

Un droit existant dans le pays, mais pas seulement, hébergeant l’auteur de cette prose indigeste et donnant à l’administration française l’autorisation de préempter toutes propriétés dans l’intérêt du bien collectif et, donc, de déplacer les populations gênantes.

Si dans l’intérêt de l’information du public il y aurait beaucoup à dire sur le sujet, la façon de former les lecteurs à la haine du juif israélien, quoi qu’il fasse, est devenue la règle pour la plupart des médias européens.

Rue89 n’y déroge pas ! Il se plie à l’air du temps !
---

d'aprés google actualités:
Une ministre noire italienne, Cécile Kyenge, originaire du congo, a été plusieurs fois victime de commentaires racistes odieux, de la part de mouvements populistes et d'extréme droite. Elle proposition d'accorder la nationalité italienne à toute personne née dans le pays.Entre autre, on lui a jeté des bananes, un autre ministre a dit que c'était un gachis de nourriture durant la crise.. et autres moqueries absolument odieuses.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 28 Juil 2013, 18:00

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/israel-dispose-d-options-pour

source jforum

Par Caroline B. Glick

L’Europe fait la guerre à Israël : Comment l’Etat juif doit répondre

Malgré le statut de Goliath de l’UE, il y a des options réalistes.

Cette semaine, l’UE a pris trois mesures qui prouvent dans leur ensemble les mauvaises intentions de l’Europe à l’égard de l’Etat juif.

D’abord, vendredi dernier, l’UE a annoncé qu’elle impose des sanctions économiques à Israël. Ces sanctions refusent le financement de l’UE aux entités israéliennes ayant leur adresse au-delà des lignes d’armistice de 1949, et le financement de l’UE aux entités israéliennes dans tout le pays réalisant des activités au-delà des lignes d’armistice de 1949.

Les lignes au-delà des lignes d’armistice délimitées par la directive de l’UE comprennent la Bande de Gaza, qu’Israël a évacuée il y a huit ans ; les Hauteurs du Golan, qui sont sous souveraineté israélienne depuis 1981 ; Les parties Est, Nord et Sud de Jerusalem, qui sont sous souveraineté israélienne depuis 1967 ; et la Judée et la Samarie, dont Israël a partagé la direction avec l’OLP depuis 1994 selon les accords signés sous la supervision des représentants de l’UE.

La seconde mesure de l’UE a été la publication mardi de la lettre de la Commissaire à la Politique Etrangère de l’UE Catherine Ashton à ses collègues Commissaires, les informant que d’ici la fin de l’année, l’UE publiera des obligations contraignantes pour l’étiquetage spécial des produits israéliens fabriqués par des Juifs, au-delà des lignes d’armistice de 1949 et exportés vers les Etats membres de l’UE.

Cet acte est potentiellement plus dommageable que l’interdiction du transfert de capitaux de l’UE vers les entités israéliennes avec les « mauvaises » adresses. Etiqueter des produits israéliens est un moyen de signaler aux consommateurs européens qu’ils doivent considérer tous les produits israéliens moralement inférieurs aux autres biens et mener un boycott de la consommation contre les produits israéliens. En effet, le ministre des affaires étrangères lithuanien Linas Linkevicius a décrit l’étiquetage proposé comme une alternative à un plus large boycott de tous les produits israéliens.

La troisième mesure de l’UE a été de définir « l’aile militaire » du Hezbollah comme une organisation terroriste, mais de ne pas toucher à aucune des autres institutions liées au Hezbollah. Alors que la décision a été applaudie par des politiciens israéliens très désireux de dénier l’animosité de l’Europe, la caractérisation partielle du Hezbollah comme entité terroriste est un autre acte d’agression contre Israël.

En prétendant que le Hezbollah a une aile « politique légitime » – mensonge transparent que même le Hezbollah a démenti – l’UE assure que le personnel et les institutions du Hezbollah peuvent continuer de trouver un havre de sûreté en Europe aussi longtemps qu’ils évitent de s’attaquer à des Européens non juifs. Les agents du Hezbollah peuvent continuer de lever des fonds, de planifier des attaques, de recruter des terroristes en Europe aussi longtemps que le Hezbollah qualifie ces activités de « politiques ». En d’autres termes, toutes les opérations du Hezbollah dirigées contre Israël et les Juifs resteront légales en Europe.

Au-delà de la démonstration fondamentale et obsessionnelle de l’hostilité de l’UE envers l’Etat juif, ces trois mesures prises prétendent à l’allégeance des protestations de l’UE à la loi internationale et à l’engagement de parvenir à la paix entre les Palestiniens et Israël.

Comme ambassadeur, Alan Baker, l’ancien conseiller juridique au ministère des affaires étrangères [des USA] a écrit, dans un article un article publié dans le JCPA (Jerusalem Center for Public Affairs), que les actions de l’UE contre les entités israéliennes qui opèrent au-delà des lignes d’armistice de 1949 ne sont pas conformes à la loi internationale. La déclaration de l’UE sur la présence d’Israël au-delà des lignes d’armistice de 1949 est illégale n’est corroborée par aucun traité ni usage. De fait, elle est explicitement réfutée par les traités et usages.

Les droits juridiques d’Israël à la souveraineté sur la Judée et la Samarie et Jerusalem sont reconnus par la loi des Nations à travers le Mandat de la Ligue des Nations sur la Palestine de 1922, qui appelait aussi à une « prochaine installation juive » sur ces zones. L’attribution par ce Mandat de droits souverains sur toutes ces zones au Peuple juif, et la reconnaissance des Juifs comme Peuple d’origine de ces zones, n’a pas été abrogée par aucun traité postérieur. Au contraire, ils ont été renforcés par l’Article 80 de la Charte de l’ONU.

De plus, comme Baker l’a noté, l’UE proclame faussement que les communautés juives au-delà des lignes d’armistice de 1949 sont illégales selon l’article 49 de la 4ème Convention de Genève de 1949. Mais des interprétations autorisées de l’Article 49 montrent clairement que cet Article 49 ne s’applique pas à de telles communautés.

Les lignes que l’UE pointent comme frontière légale d’Israël n’ont jamais été des frontières ni jamais légales. Les lignes d’armistice de 1949, que l’UE qualifie faussement de frontières de1967, ne représentent rien de plus que les lignes où les forces israéliennes ont arrêté les armées d’invasion arabes qui attaquèrent illégalement l’Etat juif naissant après sa déclaration d’indépendance le 15 mai 1948. Les accords d’armistice ont explicitement déclaré que les lignes d’armistice n’ont aucune signification légale en termes de revendications des parties sur les territoires au-delà des lignes.

Finalement, comme Baker l’a noté, l’UE a soutenu elle-même de façon répétée des résolutions de l’ONU et des accords internationaux qui reconnaissent la légalité du contrôle continu d’Israël et de la présence civile sur ces zones. En conséquence, ses propres actions contredisent sa déclaration que la présence d’Israël et la présence de communautés civiles israéliennes au-delà des lignes d’armistice de 1949 sont illégales.

Au-delà des déclarations juridiques infondées contre Israël, aussi bien dans l’intention d’étiqueter les produits israéliens et dans ses actions liées au Hezbollah, l’UE elle-même agit en violation de la loi internationale. L’intention de l’UE d’étiqueter les produits israéliens implique l’imposition de barrières au commerce en contravention avec les règles légalement contraignantes de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce).

En autorisant le Hezbollah à continuer d’opérer dans l’UE, celle-ci viole la Résolution contraignante de l’ONU n°1373 de 2001 qui interdit l’utilisation du territoire d’un Etat membre au bénéfice de groupes terroristes.

La ministre de la justice Tzipi Livni a qualifié l’imposition de sanctions économiques de l’UE « d’appel à un réveil retentissant », en ajoutant : « J’espère que désormais, tous ceux qui pensaient qu’il est possible de poursuivre avec le gel [dans les pourparlers de paix avec l’OLP] comprendront que nous devons agir pour ouvrir des négociations, parce que cela est la seule manière de protéger les intérêts d’Israël en général ».

Cette opinion, vision officielle de la Gauche, est fondée sur un déni complet de la réalité.

L’UE a annoncé ses sanctions le jour même où le secrétaire d’Etat américain John Kerry a annoncé avoir convaincu l’OLP de reprendre les pourparlers de paix avec Israël. La confluence de ces évènements ne pouvait pas démontrer plus clairement que l’attaque diplomatique de l’UE contre Israël n’a rien à voir avec la conduite de négociations avec l’OLP. Si le principal intérêt de l’UE était de ramener Israël et l’OLP à la table de négociation, Bruxelles sanctionnerait les Palestiniens qui ont refusé de négocier avec Israël depuis 2008.

En imposant des sanctions l’UE ne cherche pas à faire avancer la cause de la paix. Elle espère obliger Israël à abandonner ses revendications historiques légitimes comme Peuple d’origine de la Terre d’Israël sur les territoires attribués au Peuple juif sous le Mandat sur la Palestine par la loi internationale de la Ligue de Nations en 1922. Elle espère obliger Israël à céder son droit à des frontières défendables et à se transformer volontairement en un grand invalide stratégique indéfendable, totalement dépendant de la bonne volonté de puissances extérieures pour sa survie.

La question est : Qu’est-ce qu’Israël doit faire ?

Si Israël devait combattre le feu par le feu et imposer des contre sanctions sur les biens européens, il entamerait une guerre économique qu’il perdrait et a donc tout intérêt à éviter. Mais l’incapacité d’Israël à répondre de cette manière à l’agression européenne ne signifie pas qu’il est sans options.

L’Europe use de sanctions économiques pour étendre son pouvoir sur les décisionnaires politiques israéliens. Israël doit agir ainsi pour diminuer le pouvoir politique de l’Europe en Israël.

L’UE a fait savoir elle-même à Israël comment procéder dans le paragraphe 15 de la directive des sanctions. Elle indique : « Les réquisitions [interdiction du transfert de fonds européens à des entités israéliennes opérant au-delà des lignes d’armistice de 1949]… ne s’appliquent pas aux activités qui, bien que réalisées dans ces territoires… ont pour objet de bénéficier à des personnes sous la protection de la loi humanitaire internationale vivant dans ces territoires [c.a.d. les Palestiniens] et/ou faisant la promotion du processus de paix au Moyen-Orient en ligne avec la politique de l’UE ».

En d’autres termes, les ONG israéliennes qui reçoivent l’assistance de l’UE sont exemptées de l’interdiction de financement si elles s’engagent à saper les droits d’Israël sur la zone. De la façon dont l’UE le voit, les ONG qui reçoivent de l’argent de l’UE sont des agents de l’UE, faisant progresser les objectifs de l’UE dans le domaine intérieur israélien, et comme telles, doivent être exemptées des sanctions économiques de l’UE.

Lors d’un meeting en 2010 avec des diplomates américains ‘fuité’ par Wikileaks, Jessica Montell, Directeur Général du groupe de pression israélien pro-palestinien dûment enregistré ‘B’Tselem’ a en effet admis que son organisation cesserait d’exister sans le financement européen. Selon le compte-rendu du meeting, Montell « a estimé que son budget de 9 millions de Shekels (2,4 millions de $) est financé à 95 % depuis l’étranger, en majorité par des pays européens ».

Pour enrayer l’élan de la nouvelle guerre économique de l’Europe, la première réponse d’Israël aux sanctions de l’UE doit être l’adoption rapide par la Knesset d’une loi exigeant que toutes les entités israéliennes qui acceptent d’opérer sous les recommandations d’un financement de l’UE doivent être enregistrées comme des agents étrangers et déclarer toutes les contributions de l’UE. Ces contributions devront être taxées au taux d’imposition social le plus élevé.

Les officiels de l’UE ont déclaré de façon répétée qu’ils cherchent à saper le contrôle israélien sur la zone C. Cette zone C est celle de la Judée et de la Samarie, où selon des accords entre l’OLP et Israël, Israël exerce la majeure partie de l’autorité civile et militaire. L’UE finance des projets en zone C dont l’objectif déclaré est de rendre impossible avec le temps qu’Israël affirme son autorité sur la zone.

La seconde réponse d’Israël à l’annonce de l’UE de sanctions économiques sur l’activité économique israélienne en Judée et Samarie doit être de suspendre tous les projets de l’UE en zone C. Les futurs projets de l’UE devront être soumis à une enquête minutieuse de la part de l’administration civile. La position par défaut d’Israël devra être de rejeter plutôt que d’approuver de telles demandes, étant donnée leur intention hostile.

Finalement, les forces de maintien de la paix de l’UE, de Gaza au Liban et jusqu’en Syrie ont prouvé de façon répétée non seulement leur lâcheté, mais aussi leur volonté de mettre en danger Israël pour se protéger. A Gaza, les gardes frontières de l’UE se sont enfuis en Israël après la prise de contrôle de la zone par le Hamas en 2007.

Le long de la frontière avec la Syrie, les forces de maintien de la paix autrichiennes ont fui au premier signe de trouble, laissant Israël se débrouiller avec les transgressions syriennes sanctionnées par l’accord européen de désengagement lui-même de 1974.

Les forces européennes de l’UNIFIL au Liban ont signé des accords de protection avec le Hezbollah par lesquels, en échange du regard détourné des forces européennes sur l’utilisation illégale d’infrastructures civiles comme installations militaires par le Hezbollah, celui a promis de ne pas assassiner des forces européennes.

Avec ces antécédents, Israël doit interdire aux forces européennes toute nouvelle participation à des forces armées en Israël. A cette fin, Israël doit permettre l’expiration du mandat de la Présence Temporaire Internationale dominée par les européens à Hébron (TIPH) quand il reviendra en revision. Le TIPH, déployé dans la ville depuis 1994, comprend des forces du Danemark, d’Italie, de Norvège, de Suède, de Suisse et de Turquie.

Depuis des années, Israël a opéré dans la croyance erronée que l’UE viendrait finalement s’asseoir avec Israël contre ses ennemis. Cette croyance a été composée de doses équivalentes d’ingénuité et de pensée magique. La décision de l’UE d’initier une guerre économique contre l’Etat juif oblige Israël à abandonner ses illusions de longue date. Israël dispose d’options pour répondre avec force à l’agression de l’Europe. Si elles sont employées judicieusement et fermement, ces réponses peuvent diminuer l’intérêt européen dans l’escalade de cette guerre économique, en leur déniant la victoire politique qu’ils recherchent.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 28 Juil 2013, 18:09

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/130728-jmj-le-pape-celebre-la-messe-de-cloture-devant-une-foule-immense
source : i24News

JMJ : le pape célèbre la messe de clôture devant une foule immense
Les Journées mondiales de la jeunesse s'achèvent au Brésil.


Le pape François a célébré dimanche la messe de clôture des JMJ de Rio devant une foule immense réunie sur la plage de Copacabana.

Il a demandé aux jeunes catholiques d'annoncer "sans peur" leur foi aux "frontières" du monde sans faire de différences, en leur assurant que "l'Evangile est pour tous" et pas seulement pour "les plus accueillants".

Parlant devant une foule évaluée à quelque trois millions de jeunes et d'habitants de Rio massés sur la splendide plage de Copacabanena, François a martelé : "Il n'y a pas de frontières, pas de limites : Jésus nous envoie à tous. Il n'est pas seulement pour ceux qui semblent plus proches, plus réceptifs, plus accueillants".

Pendant la messe, des pèlerins ont déployé une grande banderole avec la photo du pape François, qui a dégagé à 76 ans une énergie incroyable pendant son séjour à Rio, séduisant les pèlerins des JMJ par sa chaleur et son franc parler.

La présidente du Brésil Dilma Rousseff, la présidente argentine Cristina Kirchner et le président bolivien Evo Morales, assistaient à l'office.

"L'Evangile est pour tous et pas pour quelques uns. N’ayez pas peur d’aller et de porter le Christ en tout lieu, jusqu’aux périphéries existentielles, également à celui qui semble plus loin, plus indifférent. Le Seigneur est à la recherche de tous, il veut que tous sentent la chaleur de sa miséricorde", a affirmé le pape argentin qui a fait de la miséricorde le maître-mot de son pontificat.

"Ces jours-ci, à Rio, vous avez pu faire la belle expérience de rencontrer Jésus ensemble. L’expérience de cette rencontre ne peut rester renfermée dans votre vie ou dans le petit groupe de votre paroisse, de votre mouvement, de votre communauté. Ce serait comme priver d’oxygène une flamme qui brûle".

Les XXVIIIe Journées mondiales de la jeunesse portaient sur la mission, à partir de la phrase de l'Evangile: "Allez, et de toutes les nations faites des disciples".

"L’Église a besoin de vous, de l’enthousiasme, de la créativité et de la joie qui vous caractérisent", a ajouté le pape argentin, au terme du premier voyage à l'étranger de son pontificat.


Francois a cité un jésuite espagnol mort au Brésil, José de Anchieta (1534-1597), "parti en mission quand il avait seulement 19 ans". "Savez-vous quel est le meilleur instrument pour évangéliser les jeunes ? Un autre jeune !"

La ville polonaise de Cracovie accueillera les prochaines JMJ en 2016, a annoncé le pape François à l'issue de la messe de clôture.

"Chers jeunes, pour les prochaines Journées mondiales de la Jeunesse, nous nous donnons rendez-vous en 2016, à Cracovie, en Pologne", a-t-il déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 28 Juil 2013, 18:18

http://tsahal.fr/2013/07/28/comment-sauver-une-vie-facon-tsahal/
source: Tsahal

Apprenez à sauver des vies grâce à l’armée israélienne

De simples gestes peuvent sauver des vies d'une mort certaine. En cette période de vacances scolaires et de forte chaleur, vous aussi, vous pouvez contribuer. Apprenez avec cette instructrice de Tsahal les quelques gestes qui feront de vous un héros.



Voici les étapes à suivre :

ÉTAPE 1 :
- Mettez le blessé en sécurité et éloignez-le de tout danger imminent.

Ensuite, commencez a l'examiner.


ÉTAPE 2 :
- Si le blessé n'est pas conscient, appelez de l'aide directement ou assurez-vous que quelqu'un le fasse pendant que vous vous occupez de lui.


ÉTAPE 3 :
- Vérifiez le pouls du blessé pendant 10 secondes.


Si le pouls du blessé est inexistant, commencez directement le massage cardiaque en exerçant 30 pressions à rythme régulier au niveau du plexus.



ÉTAPE 4 :
- Après avoir pratiqué le massage cardiaque, vérifiez ses voies respiratoires.


Ouvrez lui la bouche et assurez vous que rien n'obstrue l’arrivée d'air.

Si quelque chose la bloque, tournez doucement la tête du blessé et sortez à l'aide de vos doigts le surplus présent dans la bouche.

ÉTAPE 5 :
- Après avoir dégagé les voies respiratoires, commencez le bouche à bouche en bloquant avec vos doigts le nez du blessé et expirez à deux reprises.



Entre chaque reprise du bouche à bouche, attendez 5 secondes et libérez le nez du blessé.


ÉTAPE 6 :
- Vérifiez que durant le bouche à bouche le thorax se remplit d'air.

Après avoir pratiqué le bouche à bouche à deux reprises, recommencez le massage cardiaque en exerçant de nouveau 30 pressions au niveau du plexus et continuez ainsi jusqu'à ce que l'ambulance ou une personne qualifiée arrive sur les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 29 Juil 2013, 00:16

La seule hégémonie économique actuelle dans le monde, est d'abord asiatique, puis arabe.
Asiatique pour la manufacture, arabe pour l'energie.. et les deux, asiatiques et arabes, sont majoritaires et dominent haut la main, trés haut-la-main, dans les banques et les marchés par actions (wall street, etc) et rachetent tout.
il n'y a donc plus d'hégémonie occidentale depuis longtemps, et il n'y a jamais vraiment existé d'hégémonie américaine, sinon dans les phantasmes des marxistes, des populistes, et autres islamopalestinistes qui aiment injurier les démocraties et les meilleurs défenseurs des droits de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 29 Juil 2013, 06:12

Si c'est vous qui le dites ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 30 Juil 2013, 13:17

oui, je ne suis pas neutre, c'est mon opinion.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 30 Juil 2013, 13:26

l’UE a défini « l’aile militaire » du Hezbollah comme une organisation terroriste, mais sans toucher à aucune des autres institutions liées au Hezbollah. Alors que la décision a été applaudie par des politiciens israéliens très désireux de dénier l’animosité de l’Europe, la caractérisation seulement partielle du Hezbollah comme entité terroriste est un acte amoral, irréfléchi et suicidaire pour l'occident.

Par comparaison, les organes du parti d'adolf hitler étaient liées au parti nazi, et tout avait été interdit ou condamné, faisant partie intégrante d'un meme appareil (organes de propagandes, etc..).

aurais t on cherché a preserver la santé et la viabilité politique de adolf Hitler en 1945, et les alliés auraient ils cherché a conserver un parti nazi dans une allemagne avec de multiples partis autorisés, dont lm parti nazi, afin que "toutes les forces participent aux efforts de paix " ???

Et pourtant, que désire autre chose, catherine Ashton, en osant se préoccuper de la santé de Morsi, et en voulant integrer les fréres musulmans aux efforts de paix ? Les islamistes fous doivent etre interdit ou rejettés hors des pays de droit, la dictature idéologique, ca ne se supporte pas, ca ne s'autorise pas, ca ne se légitimise pas !
Fallait il encore un parti nazi en l'allemagne de 2013, au nom d'une réconciliation, je pose la question ! et pourquoi pas donner la moitié de Paris à l'allemagne, afin de faire la paix des braves !?
catherine ashton démontre l'ambiguité des diplomates européens: faire avec l'islamisme radical; comme si un monde pouvait rester en paix avec eux, ceci détruira l'europe et l'occident, je vous le dit.
non.
Avec les nazis comme avec les islamistes, il faut des capitulations sans condition.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 30 Juil 2013, 20:09

Vous êtes vraiment un grand guerrier , Prinu . Grâce à vous , l'Occident peut dormir sur ses deux oreilles ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 00:18

je ne fait que dénoncer la folie des hommes . et leur petitesse, voir leur bassesse et leur amoralité.



Elle est ou, la moralite de l'Europe ?
Ce choix, ce nest pas une valeur occidentale.

morsi a fait plus de tueries que moubarak.
l'occident uni doit demander un proces pour morsi, en esoerant qu'il aille en prison..
et bien donner le message aux freres et a alqaida, que meme elus ils ne seront jamais legitimes sur la planete terre. l'humanite ne veux pas d'islamistes, pas plus que de nazis !
refusons tout aux islamistes.

j'accuse catherine Ashton de jouer avec le feu, et de mettre en danger notre avenir.


Pire ! elle est allé voir si morsi était en bonne santé, et sa famille !!!quelle honte ! as t elle vu des familles juives et chrétienens victimes des isalmistes, uns eule fois dans sa vie , elle qui défend le Hezbollah à l'onu ?

est ce que catherine Ashton est allé aux chevets des victimes israéliennes du Hamas et du hezbollah pour prendre des nouvelles de leur santé, et leurs familles,ou  visiter les victimes chrétiennes des attentats islamistes en egypte  aussi ?? et parler avec leurs familles ?
Non.pas une seule fois.

elle va plutot au chevet d'un chef islamiste, et voir la famille de Morsi, qui s'inquiétait, pour lui dire qu'il va bien!  véridique ! elle l'a fait !

entre les victimes de l'islamisme, et les isalmistes, catherine Ashton a choisi de se déplacer au chevet d'un chef islamiste.
voilà son choix moral !
et ce choix est fait, au nom de la diplomatie européenne, bravo !
dites moi quelle différence morale , quand en 1945 le quai d'orsay avait protégé le génocidaire, le mufti de Jérusalem, allié financier et idéologique du nazisme , alors qu'il devait naturellement etre au banc des accusés du procés de Nuremberg comme tout le monde et la résistance réclamait ?? aucune différence dans l'immoralité.

Je pense que les vrais défenseurs de l'occident et les véritables nationalistes et républicains francais ne veulent pas voir, dans les ministéres ni au quai d'orsay, des gens comme catherine Ahston ou stephane Hessel, qui ressemblent moralement au personnage de Dolores Ombrage dans les romans de Harry Potter.. que je conseille de lire pour comprendre.. et ce n'est pas une galéjade.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 00:49








Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 01:36

Trois cocktails Molotov ont été lancés sur un autobus israélien près d’Hébron mardi soir.

Selon l’article de Zach Pontz d’Algemeiner, la page Facebook officielle de Mohammad Shtayyeh l’un des négociateurs palestiniens arrivés à Washington, lundi, pour reprendre les négociations de paix directes avec Israël, exhibe tout Israël sous la bannière de la « Palestine ». M. Shtayyeh qui est à la tête du Conseil économique palestinien pour le développement et la reconstruction, démontre sur sa page Facebook que ses intentions ne se cantonnent pas à la création d’un État palestinien.


Le ministére européen de la collaboration vous souhaite de bonnes vacances.
Il peux toujours essayer de vous le faire croire.
Quand à moi, la résistance occidentale vous en souhaite de bien meilleures.
Occident vivra.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 01:42

http://www.lagazettedebali.info/spip.php?article1933
source: la gazette de Bali/ eric buvelot

Si on peut s’inquiéter de plus en plus de la montée de l’intolérance dans ce pays qui s’est fait une renommée internationale de son pluralisme religieux, notamment à cause des exactions régulières des islamistes et de la gangrène du terrorisme affilié à Al Qaida, il est réconfortant d’apprendre qu’à Manado, au nord de Célèbes, le judaïsme se porte bien… Oui, vous avez bien lu, il y a des juifs à Manado. D’ailleurs, si vous en doutez, allez donc faire un tour là-bas, dès l’aéroport, le pos ojek pavoise fièrement ribambelle de drapeaux israéliens et il vous suffira de lever la tête en direction des collines pour voir le plus grand chandelier à sept branches du monde, un menora de 20 m, dominer la région. Lue dans un article du New York Times, cette enquête sur les juifs de Manado en surprendra plus d’un, tout est donc possible ici et il faut garder foi en ce modèle indonésien de tolérance, si important régionalement, mais aussi pour le reste du monde.

Certes, nous connaissions déjà la synagogue de Surabaya, érigée il y a une centaine d’années par des juifs d’Irak et fréquentée ensuite par les colons hollandais, mais elle a malheureusement été fermée en 2009 sous la pression des islamistes, à cause des regains de tension à Gaza. Mais là, nous apprenons dans le quotidien Newyorkais que cette communauté juive est récente et prospère, même si réduite. « Nous essayons simplement d’être de bons juifs, explique Yaakov Baruch, 27 ans. Mais si vous nous comparez aux juifs de Jérusalem ou de Brooklyn, on n’y est pas encore. » La synagogue a été bâtie il y a six ans dans un bourg en dehors de Manado, fondée par des Indonésiens qui souhaitent apprendre le judaïsme et qui ne sont pour l’instant qu’une poignée. Ils ont d’ailleurs imprimé leur Torah sur l’Internet faute d’édition locale.

A Manado, les familles juives hollandaises vivaient leur culte en toute liberté jusqu’à l’indépendance officielle du pays en 1949, apprend-on. Leurs descendants se sont ensuite convertis peu à peu à la chrétienté ou à l’islam pour des raisons évidentes de discrétion. Ce n’est seulement qu’aujourd’hui qu’ils se tournent à nouveau vers la foi de leurs ancêtres. « Nous avions dit à nos enfants de ne jamais parler de leurs origines juives. Certains de nos petits enfants ne le savent même pas  », explique Leo van Beugen, 70 ans, officiellement catholique. Le sentiment anti-juif n’a cependant jamais été bien fort en Indonésie. Historiquement, c’est seulement au tournant des années 80-90 qu’il s’est développé, explique l’universitaire australien Anthony Reid, dans les pages du quotidien américain.

Certes, le judaïsme ne fait pas partie des religions « autorisées » du pays, et n’est sans doute pas prêt de le devenir, n’en déplaise au défunt président Gus Dur, figure musulmane atypique et… militant de l’ouverture avec Israël. Apprécions enfin à sa juste valeur et avec un grand étonnement le fait que la récente rénovation de la synagogue, qui comprend la peinture d’une étoile de David au plafond, et l’érection du menora ont été payées par le gouvernement local (Pemda). La responsable de l’Office du Tourisme local espère d’ailleurs que cela attirera «  touristes et hommes d’affaires d’Europe et d’ailleurs.  » Indonésie, si tu n’existais pas…
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 01:50

planéte curieuse, planéte folle

http://www.desinfos.com/spip.php?article37112

source désinfos
Dans une vidéo qui mélange arabe, français et anglais, mise en ligne par "doop zeepoi" le 22 juillet 2013, des djihadistes émettent des menaces explicites - en français – à l´encontre de la France et de l´Europe. La vidéo a été vue 265 à la date du 30 juillet. Ci-dessous la transcription brute de quelques extraits
Your article has been converted and copied into the clipboard : You now just have to paste (Ctrl-V) into the web interface. Good Luck !


"(…) Je m’appelle Abou Hammar, mon vrai nom : Daoud Youssouf Ibrahim, pour ceux qui ne me connaissent pas.

Nous aujourd’hui, chers musulmans, chers frères musulmans, tout musulman ou musulmane, tout musulman du monde entier, nous appelons à défendre notre religion, l’islam.

Celui qui est contre celui qui prend l’arme contre l’islam, contre le Coran, contre Mahomet, contre Allah.

Vous, les Américains, êtes en train de suivre votre ignorance, le diable qui vous guide, la France, vous ne croyez pas en Dieu ni en rien, vous ne faites que boire de l’alcool, utiliser des préservatifs, faire l’adultère, tout ce qui est mauvais. Vous aimez la démocratie ? Nous avons la charia, nous sommes musulmans…

Nous les musulmans, nous allons combattre la France, l’Amérique, l’Europe tout entière, tout le continent américain, tous les continents où il y a des kuffar [mécréants]. Nous n’avons peur de rien."

A 17 minutes, Daoud Youssouf Ibrahim demande à Allah d´inviter les frères du monde entier au djihad, "sur le continent européen, le continent américain, le continent asiatique…"

Les objectifs sont développés en français à partir de 25 minutes : "Le message pour nos frères musulmans : notre but n’est pas de nous exploser mais de tuer le kuffar . La mort, c’est Allah qui la donne. La bombe ne nous tue pas, rien ne nous tue. (…)

Le musulman n’a pas peur. Le grand problème est que les musulmans d’aujourd’hui n’ont pas de foi. (…)

Tu fais le djihad avec la bouche. Mais quand tu [le mécréant] mets le couteau sous le cou de l’imam et que tu lui dis : qu’est-ce que tu as dit, tu as dit que l’alcool c’est haram ? Il va dire « non » parce que tu as le couteau. Ils ont peur des Américains, ils ont peur des Français, parce qu’ils donnent de l’argent.

Vous achetez l’argent d’Allah, vous changez le Coran, tout, la charité, tout, à cause de l’argent ? Non. Ils construisent des maquis. Quand on lui demande de parler de l’interdiction, on lui donne de l’argent, il se tait.

Nous avons le Coran, nous avons tout, pourquoi ne pas vivre en vrai musulman ? Interdire tout ce qui est mauvais. Avec les hommes, c’est possible. Les frères qui ont le courage (…) partout ou vous êtes, en Mauritanie, Soudan, Tchad, Côte d’Ivoire, Sénégal, Amérique, Afghanistan…

Le policier qui est auprès de toi, dont tu peux prendre le pistolet, si tu le coupes avec la machette.

Quand tu prends le pistolet, tu rentres dans le maquis, tu vas les tuer, tout ce qu’ils ont comme argent, tu prends tout, au nom d’Allah tu ramasses tout. Quand tu vois le président qui a de l’argent, qui a tout, le président c’est le kuffar, les démocrates font des votes, il n’y a pas de votes…

Quand tu prends le pistolet du policier, tu ne fais que le tuer, toute occasion pour avoir des balles, tu le fais, les frères sont près de toi, vous vous formez, ainsi de suite, vous allez interdire le maquis. Vous entrez, vous le tuez…

Quand vous allez interdire le maquis, ça ne s’arrête pas là, les militaires, eux, qui ont des armes, qui contrôlent les présidents, vous les exterminez… Quand vous pouvez tuer, faites-le. (…)

Ici au Mali actuellement, au nord du Mali, nous avons la charia, nous avons détruit toutes les églises, il n’y a que des mosquées. Il n’y a plus de maquis. Il n’y a que des filles qui portent des hijabs. Elles ont oublié tout ce qui est américain, français, ce qu’elles ont vu à la télé, elles ont tout oublié. Elles prient, elles ont le voile, même plus qu’en Arabie Saoudite.

N’ayez pas peur d’eux…

Les faux musulmans du monde entier nous combattent, sont contre nous.

Même à Bamako, (…) où est l’islam ? Ils donnent de l’argent à leurs propres gens.

Ils ont des usines de fabrication d’alcool, à Bamako, partout dans les capitales des pays islamiques. Qu’est-ce qui se passe ? Ils fabriquent des préservatifs pour les donner aux gens pour faire l’adultère, ils ont créé des boîtes de nuit ils ne font que suivre l’Occident.

Jeunes frères, jeunes sœurs, réveillez-vous !"


--------------------------------------------------------------------------------
vous prendre bien une tasse de thé ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 01:53

http://www.jforum.fr/actualites/article/le-missile-intercepteur-barak-8
source jforum

une excellente nouvelle pour la défense de la démocratie.. !



La Marine israélienne installe un système capable de contrer les missiles russes Yakhont.

Le missile Barak 8, de moyenne portée, est conçu pour intercepter les menaces aériennes, don’t les avions ennemis, les drones, les missiles marins et les missiles de croisière. Ces systèmes pourront être opératonnels sur les navires de classe Saar 5 dans les mois à venir.

La Marine israélienne a commencé à installer un nouveau système de défense sur ses bateaux lance-missiles, qui les protégerait des redoutables missiles Yakhont russes conçu pour couler les navires de guerre. Le missile Barak 8 de moyenne portée est, pour sa part, conçu pour intercepter les menaces aériennes et marines, y compris les avions ennmis, les véhicules aériens sans pilote (drones), les missiles sous-marins et les missiles de croisière. « On n’a jamais vu, dans l’Histoire, des navires capables de contrôler un territoire, aussi bien que la marine israélienne utilisant le missile Barak 8 », selon une source ayant une excellente connaissance de cette arme.

Le Barak 8 offrira aux équipages maritimes d’Israël une bonne défense contre le missile Yakhont russe, une arme très efficace contre les bateaux, qu’Israël considère comme une menace contre sa propre marine, particulièrement si elle tombe entre les mains du groupe terroriste Hezbollah libanais. Une cargaison russe de missiles Yakhont a, paraît-il, été détruite en Syrie (à Latakieh), par Israël, il y a de cela quelques semaines.

La Marine a décidé, pour l’instant, d’installer les systèmes Barak 8 sur ses bateaux lance-missiles de classe Saar 5. On pense que le système sera opérationnel sur ces navires dans les prochains mois.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 19:35

Y a t il une relation entre le moyen orient, la défense de l'occident, l'antisionisme et .. harry Potter ?
Oui ! si on a de l'humour.
Je pense que les vrais défenseurs de l'occident et les véritables nationalistes et républicains francais ne voudraient pas voir, dans les ministéres européens ni au quai d'orsay, des gens tel que catherine Ahston ou stephane Hessel, qui ressembleraient moralement au personnage de Dolores Ombrage dans les romans de Harry Potter.. quand au ministére au service de Voldemort !
Harry Potter, finement analysé, donne un reflet si ressemblant à la réalité et à la moralité diplomatique.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 31 Juil 2013, 20:22

http://victor-perez.blogspot.fr/2011/01/elisabeth-guigou-et-le-boycott-de-letat.html
source victor perez

Elisabeth Guigou est députée de Seine Saint-Denis, 93 dit le 9-3. Dans ce département français, et dans d’autres aussi, certains tentent de boycotter allégrement les produits israéliens. Et pas seulement ceux en provenance des « colonies » qui représentent, au final, si peu de la balance commerciale de ce pays mais beaucoup pour les travailleurs ‘’palestiniens’’ locaux.


Ceci, alors que la loi française l’interdise et permette la poursuite des fautifs pour, entre autres motifs, « provocation publique à la discrimination ».


Pour la députée socialiste, ancienne garde des sceaux et en quête permanente d’électeurs pour sa future réélection, cet acte illégal au regard de la loi n’est autre qu’un « acte politique ». Elle se dit « choquée par cette volonté de faire condamner par un tribunal une prise de position politique, qui n’a rien à voir avec une quelconque incitation au racisme à l’antisémitisme ou toute autre discrimination ».


De ce fait, elle a rejoint treize mille autres signataires d’une pétition appelant à la « Solidarité avec Stéphane Hessel, Alima Boumediene-Thierry, et toutes les victimes de la répression »… française évidemment !


Un collectif admettant quand même dans son manifeste que « Certains d’entre nous appellent au boycott de tous les produits israéliens ; d’autres « ciblent » les seuls produits des colonies israéliennes ; d’autres encore choisissent des formes d’actions différentes. Mais nous sommes tous unis pour refuser catégoriquement que les militant-e-s de la campagne Boycott- Désinvestissements-Sanctions (BDS) soient accusés et jugés pour « provocation publique à la discrimination » alors qu’au contraire ils combattent contre toute forme de discrimination ».


Une pétition appelant clairement au rejet de tout procès, incluant également les militants ayant appelé, eux, à un boycott total des produits israéliens. Des activistes que la députée, semble t-il, ne soutient pas si l’on se réfère à sa requête urgente, auprès du site en ligne Médiapart, de modifier l’en-tête d’une interview qu’elle leur a accordé à ce sujet et concernant la provenance des produits à boycotter : « Elisabeth Guigou: le boycott des produits fabriqués par Israël dans les territoires occupés est un ‘’acte politique’’».


Une Elisabeth Guigou effectuant à postériori un distinguo entre l’origine des produits à boycotter, incluant de facto une distinction entre les boycotteurs. Une modification d’intitulé et précision qui interpelle tout quidam quant à la qualification juridique exacte du boycott général ! Si celui-ci n’est pas à contrario un « acte politique », car pourquoi sinon avoir pondu une explication et changé l’intitulé ( ?), serait-il alors une « provocation publique à la discrimination » envers un peuple et donc justiciable ?


Si oui, on s’étonne, en ce cas, de son soutien -celui d’une députée de la République garante de ses lois- à un manifeste appelant à laisser impunis des individus agissant de façon discriminante envers un peuple qui a déjà découvert dans sa chair, il y a quelques décennies, les ‘’joies’’ du boycott ! Un ostracisme exercé envers un seul peuple quelque soit son gouvernement, et non pas envers les pires dictatures qu’il est facile ici de recenser. Un boycott qui s’avère être totalement discriminatoire et n’étant pas à l’honneur de ceux se prétendant défenseurs des droits de l’homme.


Elisabeth Guigou s’est sentie contrainte de préciser la portée de son engagement envers cette pétition. Mais non pas tout de même jusqu’à lever des doutes dans l’esprit de ses électeurs quant à son soutien en faveur de la ‘’Palestine’’. Cependant, un soutien qui forcera les élus à se compromettre de plus en plus pour obtenir leurs réélections jusqu’à distordre les usages de la République dès lors qu’il s’agira de l’état juif.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 01 Aoû 2013, 14:11

http://www.desinfos.com/spip.php?article37142

Les touristes palestiniens à la conquête de Tel-Aviv

source cool israel
extrait


Le Musée de l’Etzel, près de la plage de Charles Clore à Tel-Aviv, rassemble de nombreux récits de l’histoire liée au conflit israélo- arabe, y compris la conquête de Jaffa. Le groupe de jeunes Palestiniens qui est arrivé hier à la plage à Tel-Aviv et assis sur les marches du musées n’en avait aucune idée. “C’est la première fois de ma vie que je me rends à Tel-Aviv, dit Ligal Atchi, 24 ans, qui est venu en ville avec quelques amis de Ramallah pour une bonne journée.

"Quand je suis arrivé ici ce matin, j' ai été ébloui par la beauté de la ville"

Deux semaines auparavant, il a demandé un visa de tourisme à l'Administration civile, à l'occasion du Ramadan. Il fait partie du million de Palestiniens à qui ont été accordés des visas touristiques d'entrée en Israël.
Les sauveteurs sont prévenu de l(afflux des touristes palestiniens: certains d'entre eux sont ravis de se baigner dans la mer pour la première fois, mais ils ne connaissent pas les règles et les dangers de la mer.

"c'est comme si j'étais à l'étranger, admet Mohamed Adana, un étudiant âgé de 20 ans du district de Ramallah, qui ne cache pas son enthousiasme de visiter la Terre Sainte. ..le fait est que Tel-Aviv est loin d'une ville européenne. C'est ma première fois ici. Nous nous nous sommes promener sur la plage cette fois-ci, mais la prochaine fois j'aimerais aussi faire un tour à Jaffa".
Des centaines de milliers de Palestiniens vont affluer vers les plages et les clubs de Tel-Aviv. Ils préfèrent dépenser leur argent ici plutôt que dans les villes palestiniennes.
Les esprits et les pensées évoluent des deux côtés. Pourquoi ? Parce que les Juifs aussi rencontrent pour la premières fois des Palestiniens de Cisjordanie et découvrent qu'ils se ressemblent beaucoup.

Rabia, 19 ans, de Naplouse.:Selon moi, environ un demi-million de Palestiniens viendront vers les plages de Tel-Aviv et Jaffa et vont conquérir les villes, pubs et discothèques. Nous allons beaucoup nous amuser, ajoute-t-il en riant.

Au-delà des revenus financiers, cela améliore le sentiment de coexistence, de réconciliation et d'ouverture entre les deux peuples..

Mahmoud, un résident d'Hébron a eu visa a été refusé. Il est l'un des rares qui n'ai pas reçu le permis de se rendre en Israël. "c'est vraiment irritant, avoue-t-il, j'ai fait des trucs stupides quand j'étais un gamin, .. voilà pourquoi".

".. ce que j'ai vu aujourd'hui, mec, c'était une expérienc, dit Mariub Ashi, 25 ans, qui vit dans un petit village entre Ramallah et Jérusalem, peu après être sorti de l'eau. J'ai tout aimé ici – la nourriture, la mer, l'air, même les belles filles de la plage. Inch Allah, je reviendrai encore demain, mais ce soir, je dois rentrer dans mon village.."

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 01 Aoû 2013, 14:29

http://www.i24news.tv/fr/opinions/130731-pourparlers-de-paix-vont-souvent-de-pair-avec-une-regain-de-violence
extraits d'aprés Shraga Blum
i24news

Le jour où redémarrent les pourparlers , un missile Qassam » tiré depuis la Bande de Gaza s’est abattu dans le sud-ouest d’Israël. Il ne s’agit « que » d’un petit rappel de l’équation qui régit ce conflit depuis ses origines il y a plus d’un siècle: le terrorisme n’a rien à voir avec la lutte pour la paix ou contre une soi-disant « occupation », bien au contraire.

L’opinion est que l’absence de perspectives politiques crée une frustration au sein de la population arabe palestinienne et donc la violence. Cet axiome invoqué , pensant naïvement avoir définitivement réglé la question. C’est donc « l’intransigeance » israélienne qui serait à l’origine de la violence qui frappe ses citoyens.? Confortable !


Pérès dit « s’engager dans un processus de paix sous peine de voir déferler sur le pays une nouvelle vague de violence ». faux, et Pérès a perdu le pouvoir en 1996, juste après les Accords d’Olso, à cause des attentats qui ont ensanglanté le pays.

L'évidence, ignorée par tous les bien-pensants , est que la violence anti-juive a commencé bien avant la Guerre des Six Jours. Les agressions contre les villages juifs dès les débuts du sionisme politique, les différents massacres délibérés de civils, comme à Hebron en 1929, et les multiples attaques de Feddayin entre 1948 et 1967 ..ne peuvent être attribués à « l’occupation de la Judée-Samarie », ou alors il s’agit de celle de toute la « Palestine occidentale» ce qui nous mène à la raison d’être du terrorisme palestinien : le refus d’une quelconque entité juive souveraine sur une terre islamisée.

La courbe des actes terroristes commis parallèlement aux périodes de pourparlers ou d’impasse politique démontre que c’est justement lors des périodes d’intense activité diplomatique ou autour de la signature d’accords que le nombre d’attentats anti-israéliens est significativement le plus élevé.

sous Netanyahou, le nombre de victimes fut le plus bas ! les périodes de négociations sont accompagnées d’un regain de violence de la part des terroristes ; car les auteurs des attentats - même s’ils bénéficient de la mansuétude de l’opinion internationale dès lors qu’ils agissent contre Israël - ne sont pas de braves « militants de la paix » mais ils viennent rappeler à tout le monde l’origine et le but de ce conflit : faire disparaitre Israël.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 01 Aoû 2013, 19:14


http://zakhor-online.com/?p=6292
source: extraits zakhor

Les Juifs de Zante (ile grecque)

1943 les troupes allemandes penetrent dans l’île.
La communauté juive compte alors environ deux cent soixante-dix membres. Le commandant des troupes d’occupation exige que lui soit remise la liste de tous les Juifs de l’île. Les représentants de l’autorité religieuse et de l’autorité civile, Monseigneur Chrysostomos et Lucas Carrer, le maire, lui remettent une liste avec seulement deux noms, les leurs… La mauvaise volonté de ces deux hommes vis-à-vis de l’autorité allemande a été reconnue comme essentielle dans le sauvetage de cette communauté juive. Israël a honoré ces deux hommes du titre de ‟Justes parmi les nations”. La population de Zante qui a hébergé et caché les membres d’un peuple traqué fut elle aussi exemplaire, au moment où les Juifs de Corfou, une île voisine, étaient engloutis par la Shoah. A ce propos rappelons que la déportation des Juifs de Corfou en juin 1944 contraria celle des Juifs de Zante pour des raisons logistiques. En octobre 1944, les troupes allemandes avaient évacué l’île. Les deux cent soixante-quinze Juifs de Zante sont sauvés, soit la totalité de la communauté de l’île.

Après la guerre, de nombreux Juifs émigrèrent pour Eretz Israël, illégalement en août 1946, à bord du Henrietta Szold. Les autorités britanniques s’opposèrent à ce projet mais finirent par les laisser débarquer en décembre de la même année. La plupart des Juifs restés sur l’île partirent pour Athènes ou Israël, après l’effroyable séisme de 1953 qui avait détruit leur quartier et les deux synagogues. Le dernier Juif de l’île, Ermandos Mordos, mourut en mars 1982. Il est inhumé à Athènes.


Monseigneur Chrysostomos (1890-1958), a ete déclaré « Juste parmi les nations » en 1978 avec le maire, Lucas Carrer.


Ceux qui signent le boycott de produits israeliens ne serons jamais des justes

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 05 Aoû 2013, 19:36

http://www.desinfos.com/spip.php?article37188

source désinfos

En ce 5 août Benyamin Natanyahou recevait le Père Gabriel Nadaf,un prêtre orthodoxe de Nazareth, dirigeant spirituel d’un Forum pour le recrutement des jeunes chrétiens par Tsahal, le dirigeant du Conseil orthodoxe de Yafia, Naji Abid, ainsi que l’ancien Lieutenant Shadi Khaloul, à la tête de ce Forum. Le Premier ministre leur disant qu’il « se tient à leurs côtés » et qu’ils sont « des citoyens loyaux »

Benyamin Natanyahou a demandé que soit créé un Forum gouvernemental pour promouvoir le recrutement de jeunes Israéliens appartenant à la communauté chrétienne et qui travaillera de concert avec un Forum chrétien existant déjà. Ceci à l’issue d’une rencontre avec un prêtre orthodoxe de Nazareth, un membre d’un Conseil orthodoxe et le chef de ce Forum, lui-même ancien gradé de Tsahal.

Lorsqu’il a décidé de reprendre les pourparlers de paix avec les Palestiniens, le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou a d’abord dû accorder une concession douloureuse : relâcher 104 prisonniers palestiniens détenus par Israël. Une décision qui a fait voir rouge à de nombreux détracteurs de Netanyahou tant en Israël qu’à l’étranger, car la liste de prisonniers dont il est question, des détenus qui seront relâchés par étapes au fil des négociations, comprend des individus accusés d’avoir perpétré des agressions dévastatrices contre des soldats et des civils israéliens.
il y a une nette progression dans le nombre de jeunes chrétiens qui rejoignent l’armée israélienne.
Le Père Nadaf définissait ainsi son but : « garder la Terre Sainte et l’État d’Israël. Nous avons brisé la barrière de la peur. L’État mérite que nous jouions notre rôle en le défendant. Ceux qui s’opposent à l’intégration de la communauté chrétienne dans les institutions de l’Etat ne suivent pas la voie du christianisme ».


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 06 Aoû 2013, 23:41

http://www.veroniquechemla.info/2010/11/interview-de-david-g-littman-et-de-paul.html
source blog veronique chemla

histoire d'israel:  un livre récent: David G. Littman et de Paul B. Fenton sur « L’exil au Maghreb, la condition juive sous l’islam 1148-1912 » aux Presses de l'université Paris-Sorbonne.
Cet ouvrage majeur présente une anthologie chronologique de récits de témoins oculaires en Algérie et au Maroc. Puis, par une sélection d’archives du Quai d’Orsay, du Foreign Office, de l’Alliance israélite universelle (AIU) et de son homologue britannique l’Anglo-Jewish Association, il décrit les efforts diplomatiques déployés en faveur des Juifs maltraités au Maghreb. Il démythifie la « tolérance interconfessionnelle égalitaire et harmonieuse sous l’islam incarnée par al-Andalous ».


---


A la mémoire des 27 victimes Juives, enfants et adultes, du "pogrom au nom du djihad" (Shmuel Trigano) le 5 août 1934, à Constantine (Algérie), sans intervention de l’Armée française. Ce pogrom avait été précédé le 3 août 1934 de violents incidents dans le Constantinois.


Dernière édition par prinu le Mer 07 Aoû 2013, 01:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 00:27

http://www.desinfos.com/spip.php?article37197
source: désinfos

Le Congrès Américain vient de voter une loi reconnaissant « Jérusalem, capitale indivisible de l’Etat Juif ».

L’inhabituelle décision prise par Washington de fermer une vingtaine de représentations diplomatiques a été motivée par l’interception de messages émanant de responsables haut placés d’Al-Qaïda, ont déclaré dimanche des responsables et élus américains. Les Etats-Unis sont en état d’alerte, a souligné Michael McFaul, président de la Commission de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants, évoquant "une des menaces les plus crédibles et les plus précises que j’ai vues depuis le 11-Septembre". Un attentat semble "imminent", a-t-il jugé sur CBS.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 11:51

José Bové est un pro de la communication
il est défendu par les radicaux antioccidentaux de Médiapart -dont le fameux "oui-oui" (edwy plenel)à sa direction, un pro-hezbollah et un pro-russe, aussi populiste que feu le journal "Crapouillot",et dont les informations sont ciblées et selectives.
Les milieux populistes marxistes radicaux mélanchonistes, regrettent le coté "pere du peuple à la staline" de josé bové depuis qu'il abandonné son look, Lit on dans Médiapart ! hélas, mélanchon n'est pas assez populo ni assez bruyant que leur idole chavez. faute de poing, il a sa langue fourchue, et il voyage toujours en premiére.


Bové embrassant Arafat en 2002

bové est allé soutenir plusieurs dictateurs, et a rencontré durant ses voyages, des responsables islamistes qui avaient du sang sur les mains.

bref !

autant dire que bové a peu de rapport avec l'esprit des agriculteurs. il passe l'idéologie avant ce pourquoi il a été élu.
c'est de l'opportunisme privé, ce n'est pas une cause populaire et juste au nom des agriculteurs.
au delà de son role, il a des interets privés autres, qu'il place en avant de tout le reste.

Les agriculteurs ont besoin de quelqu'un de droit, qui ne manque pas à sa tache, entre deux voyages internationaux et des petits fours, et ne fassa pas de prosélytisme guerrier idéologique.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 15:15






Nouveau ! Poutine 3D, le jeu de role.
28 niveaux de boucheries, le futur de la planéte ne sera plus jamais le meme.
distribué par La Pravda, l'humanité, Médiapart ..
Poutine 3D, édition RealMiseryApocalypse








Dernière édition par prinu le Mer 07 Aoû 2013, 19:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 19:21



Il a été largement publié que le nouveau Président iranien, Hassan Rohani qui essaye de cultiver une image « d’homme modéré et pragmatique », a révélé ces jours-ci son vrai visage en déclarant à l’occasion de la Journée annuelle de Jérusalem, que « le régime sioniste est une blessure infligée au monde musulman qui doit être nettoyée ». Son prédécesseur, Mahmoud Ahmadinejad, pour sa part a déclaré le même jour, sans grande surprise, « qu’une tempête dévastatrice va déraciner la base du sionisme »

L’Occident est il indifférent aux menaces proférées contre l’existence d’Israël ?
Les pays occidentaux n’ont pas trouvé nécessaire de réagir et de condamner ces déclarations.

Ils semblent préférer continuer à voir en Hassan Rohani « un modéré et un pragmatique qui donnera une chance aux discussions sur le nucléaire ».
Ils se refusent à reconnaître que malgré le changement de son Président, le but de l’Iran est resté inchangé : développer une arme nucléaire qui leur servirait entre autres contre l’Etat d’Israël dont il refuse l’existence.

Au dire de tous les experts en la matière, il s’agit bien d’un danger non seulement pour Israël et le Moyen Orient mais pour le Monde entier.
On est donc en droit de se demander la raison pour laquelle les pays occidentaux s’obstinent à s’illusionner et ne prennent pas conscience de cette réalité pour agir enfin en conséquence .

L’Iran se délecte des positions antisémites et anti israélienne de l’extrême droite française

Robert Faurisson, le bien connu falsificateur de l’histoire a reçu le 2 février dernier, des mains de Mahmoud Ahmadinejad, durant le 30e Festival International du Film de Téhéran, « le premier prix du courage, de la résistance et de la combativité« . La remise du prix fait suite à la projection d’une interview filmée que Paul-Eric Blanrue a consacrée à Faurisson (et diffusée sur le Web le 28 septembre 2011 sur le site de Dieudonné).

Les sujets évoqués lors de ces journées ont été « L’hollywoodisme dans la décadence humaine » et « l’hollywoodisme et l’Holocauste » , des thèmes qui ont comblé de satisfaction les journalistes arabes et iraniens….,Un festival qui, au dire de la propagande du régime des Mollahs, aura été un énorme succès.

En marge de la Journée de Qods, journée dédiée par la République islamique à la lutte pour anéantir Israël, Rohani a répété le slogan de base de Khomeiny ("Israël doit disparaître" ), en y ajoutant une phrase de son cru ("Israël est une vieille blessure sur le corps du monde musulman" ).

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 19:36


Le plus haut gradé américain, le général Martin Dempsey, doit se rendre en Israël et en Jordanie la semaine prochaine, notamment afin d’évoquer les "menaces potentielles posées par l’Iran" et la guerre civile en Syrie, a annoncé mercredi son entourage.

http://www.slate.fr/story/75986/juifs-turquie
source: slate.fr

Il fut un temps où les juifs de Turquie et l’AKP partageaient une « convergence d’intérêts ». Aujourd’hui, ce n’est plus tout à fait le cas et le discours des islamo-conservateurs agitant le « lobby juif » inquiète. e grand rabbin de Turquie est inquiet. Il n’est pourtant pas homme à sur-réagir. Mais lorsque le vice Premier ministre Besir Atalay a désigné la « diaspora juive » derrière la révolte qui a agité la Turquie en juin, Izak Haleva s’est fendu d’un communiqué, le 2 juillet, sur les « conséquences » qu’une telle « généralisation » peut entraîner. Un modèle de prudence et de précaution ce communiqué, mais un communiqué quand même.
«On ne peut plus se cacher la vérité, nous sommes l’un des bouc-émissaires du pouvoir. Il y a eu les propos du Premier ministre Erdogan contre “le lobby du taux d’intérêt”, puis ceux du maire d’Ankara évoquant “le jeu du lobby juif”. Avec Besir Atalay, on est passé à un degré supérieur», raconte Nesim[1], 25 ans, issu et bon connaisseur de la communauté juive d’Istanbul, qui a participé aux manifestations de juin 2013. Le vice Premier ministre a d’abord nié avoir tenu ces propos, puis, dit Nesim, ses explications ont été pires:

«Confronté à la vidéo qui avait été prise, Besir Atalay s’est enfoncé en expliquant qu’ils ne visaient pas tous les juifs mais seulement ceux qui avaient de l’argent.»

La communauté juive de Turquie est l’une des rares survivantes –et la plus importante– du monde arabo-musulman. Et la Turquie est souvent présenté comme un pays qui aurait «sauvé le judaïsme européen». Un «mythe» selon Nora Seni, historienne française d’origine juive stambouliote:

«S’il est vrai que la Turquie a accueilli un petit contingent d’intellectuels juifs fuyant l’Allemagne nazie, il est tout aussi vrai qu’elle a dénaturalisé des juifs turcs vivant en Europe pendant la guerre (ce qui les rendait “déportables”) et fermé ses frontières.»

Nora Seni en sait quelque chose: venant de Salonique, 34 membres de sa famille ont été refoulés à la frontière et déportés à Treblinka, où ils ont péri.

Après 1948, la moitié des quelque 82.000 juifs qui vivaient en Turquie aux débuts de la République sont partis s’installer en Israël que la Turquie fut le premier Etat musulman à reconnaître, dès 1949. Durant un demi-siècle, les relations turco-israéliennes ne sont pas mauvaises, elles peuvent même être très bonnes dans les années 1990: elles font partie du «domaine réservé» de l’armée turque, composante essentielle de l’Otan.

Les juifs de Turquie bénéficient de cette relation stratégique. Ils n’ont pas été épargnés par les émeutes anti-minoritaires de 1955, mais ont été globalement plus protégés que les Arméniens et les Grecs. Résidant essentiellement à Istanbul, avec un gros millier d’entre eux à Izmir, les juifs turcs sont plutôt aisés, une bourgeoisie de commerçants, chefs d’entreprise, industriels pour l’essentiel. Leur carte d’identité porte la mention «juif»[2]. Et quoique le Traité de Lausanne (1923) garantisse aux ressortissants turcs non-musulmans le libre accès aux emplois publics, de nombreux hauts postes leur sont de facto fermés: dans la magistrature, l’armée, la diplomatie. Aucun député, ni ministre n’est juif. «Sauf s’il travaille dans les affaires, et éventuellement dans le domaine artistique ou universitaire, un jeune n’a pas d’avenir ici, il sait qu’il sera barré à un certain niveau de sa carrière», regrette Nesim, qui est en train de monter son «propre business» et surfe pour cela sur le développement du secteur de la sécurité.

Du scepticisme au vote AKPSi l’on regarde les chiffres de près, on s’aperçoit que ces dix dernières années, de 2002 à 2012, la communauté (17.000 âmes actuellement) a perdu 8.000 de ses membres. Et cela ne s’explique pas seulement par le nombre de décès. Les départs aussi sont nombreux. Des départs en partie liés à la funeste année 2003 avec, en août l’assassinat du dentiste Yahia Yasef –«parce qu’il était juif» dira son auteur– et en novembre le double attentat, perpétré contre deux synagogues, Neve Shalom et Beth Israël, qui ont fait plusieurs dizaines de morts. Pour la première fois, les auteurs de ces attentats étaient des Turcs, avec un Syrien proche d’al-Qaida selon les autorités, ce qui n’était pas le cas des attentats précédents contre des synagogues. Ce fut donc un traumatisme important pour les juifs de Turquie et le déclencheur d’une alyah pour certains, déjà «sceptiques» lors de l’arrivée au pouvoir un an auparavant du Parti de la Justice et du développement (AKP, islamo-conservateur).

En effet de nombreux cadres de ce nouveau parti sont issus de la mouvance Milligörüs (Vision nationale) aux accents antisémites. «Or dès le début, la direction de l’AKP a précisé que le parti s’était détaché du Milligörüs. Si certains responsables de l’AKP font la distinction entre lsraël et les juifs, la base elle n’a pas suivi», selon Nora Seni, universitaire française d’origine juive stambouliote qui a écrit sur le Milligörüs et la «rhétorique de l’islam politique» dans La Turquie entre trois mondes (Harmattan, 1988).

Pourtant, par la suite, les réticences des juifs de Turquie à l’égard de l’AKP s’amenuisent. La charia n’est pas au programme de l’AKP, se rassurent-ils, et la laïcité turque est une garantie. Ils n’ont rien contre l’ultralibéralisme économique pratiqué par le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, les exportations vers les marchés européens et américains augmentent, le nombre de touristes se multiplie et la stabilité politique s’accompagne d’une certaine démocratisation. Enfin, le gouvernement a commencé à restituer aux Fondations (sortes d’ONG qui gèrent les biens d’une communauté) certains immeubles qui avaient été confisqués aux minorités alors que le Parti républicain du peuple (CHP, opposition), la Cour constitutionnelle et le président de la République, Ahmet Necdet Sezer, toujours très kémalistes, s’y opposaient.

Résultat, selon Igal Aciman, juif turc stambouliote, jeune entrepreneur dans le domaine médical et qui écrit pour le Jérusalem Post:

«En 2007, beaucoup de juifs votent pour l’AKP, ce qu’ils n’avaient pas fait en 2002.»

Ce soutien avait d’ailleurs beaucoup étonné un haut responsable français. De passage à Istanbul, écoutant l’universitaire turc Soli Ozel, il m’avait interrogé, en aparté:

«Comment peut-il soutenir l’AKP, il est juif non?»

Et puis, sans parler de «lune de miel», Nora Seni n’hésite pas à parler d’une «convergence d’intérêts» entre les juifs de Turquie et l’AKP.

«Ce sont des alliés objectifs, le gouvernement turc a besoin du soutien des juifs de Turquie pour convaincre les organisations juives américaines de bloquer au Congrès américain la reconnaissance du génocide arménien de 1915. Et les juifs sont directement concernés et engagés avec la Turquie au sein du Projet Aladin de l’Unesco qui vise à faire circuler des informations objectives sur la Shoah, les relations judéo-musulmanes et la culture juive.»

Mais depuis 2009, et en contradiction avec cette «convergence d’intérêts», le gouvernement de l’AKP a adopté une rhétorique anti-israélienne dont il fait l’un des axes essentiels de sa politique étrangère et la «marque de fabrique» du Premier ministre.

La détérioration des relations avec IsraëlCela commence après l’opération Plomb durci à Gaza que dénonce le Premier ministre turc lors de son fameux «One minute» face au Président israélien Simon Peres au Forum de Davos de janvier 2009.

Ce «One minute», c’est aussi un aveu d’échec: le Premier ministre turc n’a pas réussi à jouer les intermédiaires entre Syriens et Israéliens comme il en avait rêvé. Et il n’a pas réussi à convaincre Israël, l’Union européenne et les Etats-Unis que le Hamas est un interlocuteur légitime. En revanche, en montant le ton face à Tel Aviv, il devient le héros de la rue arabe. Si la Turquie veut devenir un nouvel acteur régional dans un monde arabe qui ne garde pas toujours un très bon souvenir de la présence ottomane, alors c’est la carte anti-israélienne et pro-palestinienne qu’il convient de jouer, se disent les stratèges turcs.

Second tournant avec la mort de 9 ressortissants turcs lors de l’arraisonnement, en mai 2010, par des unités spéciales israéliennes, du Mavi Marmara, l’un des bateaux de la flottille pour la paix à Gaza. Les relations entre la Turquie et Israël se détériorent alors gravement. Pendant un mois, des milliers de manifestants se massent devant le consulat israélien d’Istanbul et dénoncent la politique israélienne, avec parfois des slogans antisémites. Le Grand Rabbinat de Turquie est alors sommé de se prononcer. Quelques heures après l'arraisonnement, il déclare:

«Nous partageons pleinement la réaction de notre pays, générée par l’arraisonnement, sous cette forme, de l’effort susmentionné [d’assistance] et notre chagrin est identique à celui de l’opinion publique.»

«L’incident du Mavi Marmara a ainsi démontré, une fois encore, que les médias et le public turcs perçoivent un antisioniste comme un bon juif et un pro-sioniste comme un mauvais juif», en conclut l’historien juif et turc Rifat Bali, répondant aux questions de Manfred Gerstenfeld.

Ainsi voit-on depuis 2010 que ce n’est plus seulement Israël et sa politique à l’égard des Palestiniens que les caciques de l’AKP dénoncent mais aussi, lapsus ou dérapage contrôlé, le «lobby juif» ou la «diaspora juive».

Quand il se trouve dans une position délicate (soulèvements arabes qui ne tournent pas à son avantage, confrontation avec l’Iran, tension avec l’Irak, impasse avec la Syrie, mouvements anti-AKP dans les grandes villes turques en juin 2013) à l’interne ou à l’international, le gouvernement AKP réagit parfois en s’en prenant à Israël ou en invoquant un supposé complot du «lobby juif». De cette façon, il détourne l’attention et adopte une tactique plutôt payante en termes de popularité, en Turquie et dans le monde arabe. Au risque d’un amalgame dangereux.

«Le plus terrible c’est qu’aujourd’hui encore, même les intellectuels libéraux de gauche ne dénoncent pas les propos du gouvernement quand il dénonce un supposé complot juif, dit Rachel, la cinquantaine, active dans le monde associatif. Lorsque je fais la remarque à mes amis turcs musulmans, ils me répondent “OK mais quand même regarde ce que fait Israël”...»

Les juifs de Turquie ont conscience de ce durcissement. Plus que jamais tous ont en poche un visa en cours de validité: pour les Etats-Unis, l’Espagne, l’Italie ou Israël... Malgré cela, ils sont encore nombreux à minimiser les risques. Au café, à côté de la place Taksim, Nora Seni confirme mon impression. Elle a, me dit-elle, sa petite idée sur le pourquoi de cette tendance à minorer:

«Les Turcs n’ont pas vécu la Shoah; ils ne sont pas vraiment sensibles aux signes avant-coureurs du totalitarisme...»

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 20:40

Vous bourdonnez tout le temps comme cela , sur tous les sujets , Prinu ?

Vous me faites penser à un grand classique de la littérature française , Jean de la Fontaine :

Le Coche et la Mouche

Dans un chemin montant sablonneux , malaisé
Et de tous les côtés au Soleil exposé ,
Six forts chevaux tiraient un Coche .
Femmes , Moine , vieillards , tout était descendu .
L'attelage suait , soufflait , était rendu .
Une Mouche survient , et des chevaux s'approche ,
Prétend les animer par son bourdonnement :
Pique l'un , pique l'autre , et pense à tout moment
Qu'elle fait aller la machine ,
S'assied sur le timon , sur le nez du Cocher ;
Aussitôt que le char chemine
Et qu'elle voit les gens marcher ,
Elle s'en attribue uniquement la gloire ,
Va , vient , fait l'empressée ; il semble que ce soit
Un sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens et hâter la victoire .
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu'elle agit seule , et qu'elle a tout le soin ,
Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire .
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait tout son temps ! une femme chantait ;
C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait !
Dame Mouche s'en va chanter à leurs oreilles
Et fait cent sottises pareilles .

Après bien du travail , le Coche arrive en haut .
Respirons maintenant , dit la Mouche aussitôt ;
J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine .
Ca , Messieurs les Chevaux , payez-moi de ma peine .

Ainsi certaines gens , faisant les empressés ,
S'introduisent dans les affaires ;
Ils font partout les nécessaires ,
Et partout importuns , devraient être chassés .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 23:31

j'adore, j'ai été visité sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 07 Aoû 2013, 23:32

http://www.i24news.tv/fr/opinions/130806-opinion-navon
source i24News/ Navon

Mahmoud Abbas et sa vision très personnelle sur les minorités


Peu après la reprise des négociations entre Israël et les Palestiniens, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré qu’il ne tolèrerait pas la présence d’un seul Juif dans le futur Etat palestinien. Imaginez l’Ecosse voulant organiser un référendum au sujet de son indépendance l’an prochain, et qui déclare qu’elle ne se saurait tolérer aucun Anglais (ou Juif, d’ailleurs) sur son territoire souverain. Alors que l’intolérance affichée d’Abbas est clairement antisémiste, les dirigeants occidentaux le laissent l’exprimer impunément.

La solution de partition (ou solution de deux Etats) a été appliquée afin de résoudre partiellement des conflits dans d’autres parties du monde, mais nulle part ailleurs ce modèle n’a impliqué l’absence de minorités. Le sous-continent indien a été divisé entre l’Inde et le Pakistan en 1947. Bien que cette partition ait conduit à un déplacement énorme de populations (environ 7 millions de Musulmans ont quitté l’Inde pour le Pakistan et environ 7 millions d’Hindous et de Sikhs sont partis du Pakistan vers l’Inde), les deux pays ont conservé des minorités : il y a 14% de Musulmans en Inde et 2% d’Hindous au Pakistan.

A Chypre, où il y a eu une partition de facto après l’invasion et l’occupation turque depuis 1974, il y a des minorités de part et d’autre de l’île divisée. Et bien que la Turquie ait expulsé environ 200.000 Chypriotes grecs de la partie nord occupée pour y installer des Turcs, des minorités existent des deux côtés de la clôture de séparation (le village de Pyla dans la partie nord occupée par les Turcs a une population mélangée turco-grecque).

En mars 2010, la Cour européenne des Droits de l’Homme a décidé, concernant un conflit de propriété à Chypre que même quand un titre de propriété est prouvé, le pouvoir occupant doit compenser le propriétaire d’origine de la terre et ne pas ordonner la démolition de la maison du colon.

Quand la Tchécoslovaquie a été dissoute en deux Etats distincts en 1993, ni la République tchèque ni la Slovaquie ne se sont débarrassées de la minorité issue de l’autre côté : il existe 1,5% de Slovaques en République tchèque et 0,5% de Tchèques en Slovaquie.

Depuis la Seconde guerre mondiale, il y a eu plusieurs cas de partitions et de retraits de territoire. Mais dans la plupart des cas, les résidents sont restés et on n’a pas conditionné un accord de paix à leur départ.

Entre 1947 et 1956, la Sarre était un territoire occupé par la France avec des habitants français. Quand la Sarre a décidé en 1957 de faire partie de l’Allemagne suite à un plébiscite, on a demandé aux Français de ne pas partir.

Avec la chute de l’Union soviétique en 1991, les anciennes républiques soviétiques sont devenues indépendantes.

Les nouveaux Etats indépendants tels que l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont demandé aux habitants russes de partir, mais la Russie a refusé et l’Union européenne a pris partie en faveur des minorités russes, affirmant que leur transfert forcé constituerait une violation des droits de l’Homme. Et finalement, la minorité russe a pu rester.

Quand le Cambodge est arrivé à conclure un accord de paix avec le Vietnam en 1991 après 13 ans d’occupation vietnamienne, les habitants vietnamiens ont eu l’autorisation de rester au Cambodge. Quand le Timor oriental a obtenu son indépendance en 2002 après 27 ans d’occupation indonésienne, on n’a pas imposé aux habitants de s’en aller comme condition à un accord de paix.

Donc, pourquoi le conflit israélo-palestinien devrait-il constituer une exception? S’il y a une véritable paix, pourquoi les Juifs ne seraient-ils pas autorisés à rester en tant que minorité au sein d’un Etat palestinien? Pourquoi y aurait-il une minorité arabe dans l’Etat juif, mais pas de minorité juive dans l’Etat arabe? Selon le plan de partage de la Palestine adopté par l’ONU en 1947, il devait y avoir une minorité d’1% de Juifs dans l’Etat arabe et une minorité de 45% d’Arabes dans l’Etat juif. Malgré l’écart énorme entre ces deux chiffres, personne n’a relevé à l’époque que la partition impliquait l’absence de minorités. Avec plus d’un demi-million de Juifs vivant en Judée-Samarie et à Jérusalem-Est, un transfert majeur de population est totalement irréaliste.


C’est la raison pour laquelle le Premier ministre Netanyahou a suggéré en 2011 que des Juifs restent en tant que minorité dans un Etat palestinien. Dans son discours au Congrès américain en mai 2011, il a dit la chose suivante : “Je dis aujourd’hui quelque chose qui devrait être dit publiquement par tous ceux qui sont sérieux au sujet de la paix. Dans tout accord de paix véritable, qui mettrait fin au conflit, certaines implantations seront au-delà des frontières d’Israël.”

Même l’Institut pour les Etudes de la Sécurité nationale (INSS) a publié un rapport le 8 avril 2013 (“Enclaves juives dans un Etat palestinien”) dans lequel il était conseillé que : “les résidents de quelques 65 petites implantations isolées avec une population totale de 36 000 personnes qui décideront de rester dans leurs maisons auront la possibilité de conserver leur citoyenneté israélienne et de recevoir également la citoyenneté palestinienne. Ces implantations seront sous pleine souveraineté palestinienne... Ceux qui resteront dans ces implantations seront soumis à la souveraineté et aux lois de l’Etat palestinien, tout comme les Arabes israéliens sont sous la souveraineté de l’Etat d’Israël.”

Par conséquent, le fait que Mahmoud Abbas rejette l’idée de conserver une minorité juive au sein d’un Etat palestinien n’est pas simplement antisémite. Cela ferait également de la résolution du conflit israélien-palestinien l’unique cas d’une solution à deux Etats dans laquelle un Etat seulement garderait une minorité appartenant à l’autre Etat. L’opinion d’Abbas sur “la minorité” ne remet pas seulement en cause ses principes libéraux, elle en dit également long sur la réaction des Occidentaux qui dans ce cas ont "deux poids deux mesures".

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 08 Aoû 2013, 02:25

prinu a écrit:
j'adore, j'ai été visité sa maison.

Vraiment " L'emmerdeur " !  Mais vous ne valez pas Jacques Brel ou Patrick Timsit .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 08 Aoû 2013, 13:18

boulo a écrit:
prinu a écrit:
j'adore, j'ai été visité sa maison.

Vraiment " L'emmerdeur " !  Mais vous ne valez pas Jacques Brel ou Patrick Timsit .

ne prenez pas pretexte de l'existence d'un film nommé 'l'emmerdeur" pour insulter.
ca vous démange ..
calmez vous.

de plus, je ne voit aucun paralléle entre le jeu des deux acteurs dans le film, et le fait que je donne des vérités, et que celà vous donne, semble t il, des boutons. ca semble limpide: on ne peux pas plaire à tout le monde.
c'est ce qui était interressant dans l'emission de Marc-Olivier Fogiel.
j'ai plutot le role de Voltaire: dire des vérités qui dérangent.
Mais je n'aime pas voltaire: en son temps, il était en vérité trés raciste et intolérent.

j'aurais pu creer un conte de la fontaine, en tentant de trouver un animal qui reflete votre maniére.
je vous voit plutot en inspecteur Javert.


Dernière édition par prinu le Jeu 08 Aoû 2013, 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 08 Aoû 2013, 13:59

prinu a écrit:
http://www.i24news.tv/fr/opinions/130806-opinion-navon
source i24News/ Navon

Mahmoud Abbas et sa vision très personnelle sur les minorités


Peu après la reprise des négociations entre Israël et les Palestiniens, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré qu’il ne tolèrerait pas la présence d’un seul Juif dans le futur Etat palestinien. Imaginez l’Ecosse voulant organiser un référendum au sujet de son indépendance l’an prochain, et qui déclare qu’elle ne se saurait tolérer aucun Anglais (ou Juif, d’ailleurs) sur son territoire souverain. Alors que l’intolérance affichée d’Abbas est clairement antisémiste, les dirigeants occidentaux le laissent l’exprimer impunément.

La solution de partition (ou solution de deux Etats) a été appliquée afin de résoudre partiellement des conflits dans d’autres parties du monde, mais nulle part ailleurs ce modèle n’a impliqué l’absence de minorités. Le sous-continent indien a été divisé entre l’Inde et le Pakistan en 1947. Bien que cette partition ait conduit à un déplacement énorme de populations (environ 7 millions de Musulmans ont quitté l’Inde pour le Pakistan et environ 7 millions d’Hindous et de Sikhs sont partis du Pakistan vers l’Inde), les deux pays ont conservé des minorités : il y a 14% de Musulmans en Inde et 2% d’Hindous au Pakistan.

A Chypre, où il y a eu une partition de facto après l’invasion et l’occupation turque depuis 1974, il y a des minorités de part et d’autre de l’île divisée. Et bien que la Turquie ait expulsé environ 200.000 Chypriotes grecs de la partie nord occupée pour y installer des Turcs, des minorités existent des deux côtés de la clôture de séparation (le village de Pyla dans la partie nord occupée par les Turcs a une population mélangée turco-grecque).

En mars 2010, la Cour européenne des Droits de l’Homme a décidé, concernant un conflit de propriété à Chypre que même quand un titre de propriété est prouvé, le pouvoir occupant doit compenser le propriétaire d’origine de la terre et ne pas ordonner la démolition de la maison du colon.

Quand la Tchécoslovaquie a été dissoute en deux Etats distincts en 1993, ni la République tchèque ni la Slovaquie ne se sont débarrassées de la minorité issue de l’autre côté : il existe 1,5% de Slovaques en République tchèque et 0,5% de Tchèques en Slovaquie.

Depuis la Seconde guerre mondiale, il y a eu plusieurs cas de partitions et de retraits de territoire. Mais dans la plupart des cas, les résidents sont restés et on n’a pas conditionné un accord de paix à leur départ.

Entre 1947 et 1956, la Sarre était un territoire occupé par la France avec des habitants français. Quand la Sarre a décidé en 1957 de faire partie de l’Allemagne suite à un plébiscite, on a demandé aux Français de ne pas partir.

Avec la chute de l’Union soviétique en 1991, les anciennes républiques soviétiques sont devenues indépendantes.

Les nouveaux Etats indépendants tels que l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont demandé aux habitants russes de partir, mais la Russie a refusé et l’Union européenne a pris partie en faveur des minorités russes, affirmant que leur transfert forcé constituerait une violation des droits de l’Homme. Et finalement, la minorité russe a pu rester.

Quand le Cambodge est arrivé à conclure un accord de paix avec le Vietnam en 1991 après 13 ans d’occupation vietnamienne, les habitants vietnamiens ont eu l’autorisation de rester au Cambodge. Quand le Timor oriental a obtenu son indépendance en 2002 après 27 ans d’occupation indonésienne, on n’a pas imposé aux habitants de s’en aller comme condition à un accord de paix.

Donc, pourquoi le conflit israélo-palestinien devrait-il constituer une exception? S’il y a une véritable paix, pourquoi les Juifs ne seraient-ils pas autorisés à rester en tant que minorité au sein d’un Etat palestinien? Pourquoi y aurait-il une minorité arabe dans l’Etat juif, mais pas de minorité juive dans l’Etat arabe? Selon le plan de partage de la Palestine adopté par l’ONU en 1947, il devait y avoir une minorité d’1% de Juifs dans l’Etat arabe et une minorité de 45% d’Arabes dans l’Etat juif. Malgré l’écart énorme entre ces deux chiffres, personne n’a relevé à l’époque que la partition impliquait l’absence de minorités. Avec plus d’un demi-million de Juifs vivant en Judée-Samarie et à Jérusalem-Est, un transfert majeur de population est totalement irréaliste.


C’est la raison pour laquelle le Premier ministre Netanyahou a suggéré en 2011 que des Juifs restent en tant que minorité dans un Etat palestinien. Dans son discours au Congrès américain en mai 2011, il a dit la chose suivante : “Je dis aujourd’hui quelque chose qui devrait être dit publiquement par tous ceux qui sont sérieux au sujet de la paix. Dans tout accord de paix véritable, qui mettrait fin au conflit, certaines implantations seront au-delà des frontières d’Israël.”

Même l’Institut pour les Etudes de la Sécurité nationale (INSS) a publié un rapport le 8 avril 2013 (“Enclaves juives dans un Etat palestinien”) dans lequel il était conseillé que : “les résidents de quelques 65 petites implantations isolées avec une population totale de 36 000 personnes qui décideront de rester dans leurs maisons auront la possibilité de conserver leur citoyenneté israélienne et de recevoir également la citoyenneté palestinienne. Ces implantations seront sous pleine souveraineté palestinienne... Ceux qui resteront dans ces implantations seront soumis à la souveraineté et aux lois de l’Etat palestinien, tout comme les Arabes israéliens sont sous la souveraineté de l’Etat d’Israël.”

Par conséquent, le fait que Mahmoud Abbas rejette l’idée de conserver une minorité juive au sein d’un Etat palestinien n’est pas simplement antisémite. Cela ferait également de la résolution du conflit israélien-palestinien l’unique cas d’une solution à deux Etats dans laquelle un Etat seulement garderait une minorité appartenant à l’autre Etat. L’opinion d’Abbas sur “la minorité” ne remet pas seulement en cause ses principes libéraux, elle en dit également long sur la réaction des Occidentaux qui dans ce cas ont "deux poids deux mesures".


Rappelons toutefois ici que la situation de la Palestine est sensiblement différente de celles évoquées par Prinu (et par la propagande ultra-sioniste qu'il continue de relayer).

Depuis la guerre israélo-arabe de 1947, bon nombre d'Arabes palestiniens vivant en Israël se sont retrouvés déplacés (de leur plein gré dans certains cas, contre leur volonté dans d'autres) vers la Cisjordanie ou ailleurs. Dans le même temps les juifs qui vivaient en zone palestinienne se sont pour la plupart réfugiés en Israël.

Il en résulte que la plupart des Israéliens qui résident aujourd'hui sur le territoire palestiniens sont des colons. Qui dit colons dit colonies et qui dit colonies dit illégalité, puisque toutes les colonies édifiées avec ou sans aval de l'état d'Israël en territoire palestinien sont illégales au regard du droit international. C'est par exemple le cas de l'implantation de Kiryat Arba à Hébron.

On peut comprendre que Mahmoud Abbas ne veut pas de ces implantations sur un futur état Palestinien déjà réduit à une peau de chagrin, car il se trouvera toujours des agités du bocal pour rêver - et essayer de mettre en pratique - l'extension juive vers "Eretz Israël" au départ de ces implantations.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 08 Aoû 2013, 15:10

Les juifs des pays arabes, massacrés et attaqués, ont du aussi se réfugier en Israël (entre autre)

la situation des immigrés palestiniens me semblent conforme a ce que j'ai rapporté...

je ne suis pas d'accord avec le terme colon.
C’est un mot vilipendé et utilisé, à multiples facettes. Les mots n'ont pas la même définition selon leurs utilisateurs.

En effet, un colon est celui qui vient là d'ou sa filiation qui définit son identité, ne provient pas et n'en a pas d'attache historique.

De plus, cela sous entend la prendre à de véritables propriétaires, or les palestiniens ne viennent pas de Palestine, et n'en ont aucune origine historique, donc pas de colonisation vis a vis de palestiniens. qui sont des immigrés récents.
On ne colonise pas non plus une terre non définie par des textes, terrains disputés sans donner ses propriétés politiques. En 48, la région a perdu son protectorat anglais de cette terre alors anglaise. Et rien n’a défini ensuite ce no man's land qui attend encore un traité de paix pour être défini.

Or c'est la terre des ancêtres de la détermination juive, la terre ancestrale d'un peuple qui se définit selon ses critères qui ne regardent personne, mais alors, PERSONNE, qui puisse discuter à la place des intéressés mêmes, et l'archéologie scientifique le démontre, tout le démontre, tout historien le sait avec des preuves tangibles. Des objets juifs, des cultes juifs, des temples...
l'autodetermination juive israélienne est donc légitime, en plus d'etre morale, des milliers de fois morale, c'est une réparation des juifs spoliés de leur terre israélienne, qui reviennent "a la maison". Et ce n'est à personne d'en juger, ce sont des faits. ca ne vient même pas de textes religieux qui rajouteraient à ces faits, et qui n'apportent qu'une caution morale à ces faits.

C'est même un des plus grand droit historique légitime de toute l'histoire de l'humanité.
La plus grande légitimité historique et épique de l’histoire.
Avec une portée universelle, la défense du droit, de la vie et même l'amour. Tout chrétien doit s'en convaincre s'il est chrétien.


Donc ce n'est pas une colonisation, comme jadis des blancs venaient en Afrique par exemple.
Bassement pour voler des richesses.

Non, l philosophie sioniste st celle d'une libération, mais va bien plus haut, c'est une destinée humaine à l'échelle planétaire. Certes une toute petite portion de l'histoire du monde, mais c'est l'histoire humaine récente... juste 3200 ans del'histoire du monde. Ce n'est quand même pas rien.
Cela va donc même au delà de la foi, cette histoire du monde. L’histoire du droit des juifs peut transcender la libération de tout peuple identiquement opprimé, il est un exemple incomparable, et étonnant. Fascinant et captivant.
Et vous pensez pouvoir éliminer cette histoire humaine incroyable d'un revers de manche ? Hop ? Vous mettant ainsi parmi les jeteurs de pierre de la bible, sans comprendre la portée des gestes ?

Le judaïsme a pour origine la Judée, et cette région dénommée plus tard Palestine par les romains (afin d'embêter les juifs en changeant le nom du pays des juifs).
Les juifs ont rendus, à LEUR TERRE ANCESTRALE, leur nom légitime originel. si une portée universelle a cette ténacité vous échappe, peut être faut il voir que des civilisations n'ont pas tenu de tels chocs... masi que le judaisme est là. Debout. Énervant n'est ce pas ?

De plus, c'est tout a fait légal du point de vue du droit international d'après la conférence de San Remo de 1921 qui donne toute la région dénommée Palestine, aux seuls juifs et a PERSONNE d'AUTRE.
Cette conférence donne la propriété de la Jordanie, aux musulmans et aux dits palestiniens et à toutes AUTRES RELIGIONS.
Relisez bien les textes de la conférence, texte signé par les nations.


La conquête musulmane de gaza, etc.; est donc... finalement... illégale. Une erreur des israéliens, finalement.
Du point de vue du droit international qui fait jurisprudence, la création d'un état palestinien est illégale (un état palestinien a déjà été créé: la JORDANIE ) et n'est que la conséquence d'une guerre d'usure destinée a spolier le droit des juifs sur leur terre ancestrale , et dont les droits légitimes ont été rendus à la conférence de San Remo de 1921.
Ensuite les impérialistes anglais ont tentés de réduire et voler cette terre aux juifs, et diminuer leurs droits précédemment définit en 1921. Ce qui est du vol pur et simple. Une ingérence impérialiste. Dans le vrai terme.

Ce qui n'empêche pas une paix avec des concessions, actuellement. Pourquoi nier que des concessions sont nécessaires. Mais qu'on n'invente pas qu’elles sont historiquement légitimes, NON. Et c'est ESSENTIEL.


Il n'y a aucune légitimité des exigences palestiniennes, qui ne représentent que des concessions arrachées par la violence et le terrorisme, par lassitude des nations du terrorisme palestinien. Des concessions qui seront acceptées malgré cela. Sans transiger.
Même si les états du monde trahissent leurs paroles de 1921.

Mais des concessions qui ne représentent pas le droit.

Le premier droit, est pour les palestiniens le devoir de ne pas terroriser, de ne pas coloniser la terre des juifs, indument, et de ne pas attaquer juifs et chrétiens. Le premier droit c'est le devoir.

Ils n'ont jamais suivit ce droit là, ce devoir là ! Ils le bafouent depuis 1921, sans cesse. Et il a bien fallu s'en défendre pour sauver la vie.

Il y a donc confusion des mots sur le terme colon.
Pour les palestiniens, les colons, ce sont TOUT les juifs de partout, partout dans toute la région.
Pas pour vous.
Les responsables palestiniens dénomment ainsi les juifs, de toutes les régions d'Israël, et pas seulement des territoires disputés ou de zones spécifiques !! .
En effet, ils écrivent dans leurs journaux, vouloir "libérer toute la Palestine des colons, qu'ils n'y ait plus aucun juif, ni dans Jérusalem, ni a tel aviv, ni ailleurs». Ils écrivent en arabe la même expression que les nazis: "libre de ses juifs"

MAIS:
Notez le bien: les juifs ne sont plus dans la bande de gaza.

La bande de gaza, et les territoires non définis et disputés, sont sous contrôle palestinien, une partie par le Hamas, une partie par l'autorité palestinienne.
Donc: de quelle occupation, parlent ils ????
Alors ? Puisqu’ils le gèrent eux même
donc il n'y a pas de colons au sens diplomatique non plus. Par définition de la colonisation !


Dans votre phrase, vous réduisez l'utilisation de ce mot. Pour rendre son principe, plus acceptable.

Vous appelez colons une chose qui existe pourtant: quand des juifs créent un village illégal, et qui sont ensuite régulièrement chassés par l'armée israélienne. Mais défendus par des religieux minoritaires (sans pouvoir).
Qu’ils soient musulmans ou juifs c'est d'ailleurs la même chose: ce qui est illégal est démantelé régulièrement par l'armée israélienne.
Sur cela, oui, c'est illégal.
Mais tout comme des squatters en France.
Mais est ce que ces faits ridiculement minoritaires et qui ne représentent rien, sont primordiaux ?
On s'agglutine sur ce sujet. On se tétanise dessus. Des petits bouts de village qui ne résistera pas à la politique israélienne au pouvoir s'il faut les déloger. Mais qui s'intéresse aux missiles palestiniens sur les israéliens ? Et aux boucliers vivants pour créer de martyrs ? Personne. N'est ce pas pourtant plus vital de défendre la vie ?


Or pour les palestiniens, cela les met en joie qu'on parle des "colons", puisque dans leurs discours, cela signifie AUTRE CHOSE.
On parle de "politique colonialiste sioniste»... pour eux, les palestiniens et les islamistes de partout dans le monde, celà signifie tout les juifs, partout de cette région du moyen-orient (et meme plus rejoignant un antisémitisme en europe, appelant tout juif du monde, sioniste (le complot sioniste international) etc..). et non pas ce que les européens pensent etre, des parcelles régionales.

Il y a là un double langage dont les médias ne parlent pas du tout. Nos médias parlent de petites zones. Et non pas de cette cosmogonie islamopalestiniste qui menace l'occident.
Les médias arabes et palestiniens: pas du tout ! Ils parlent de TOUT !


Pour tout le reste, les exigences des palestiniens dans leurs meetings et discours, est de chasser juifs et chrétiens de toute la région, sans partage.

Ces discours politiques venant d'officiels palestiniens, ne sont pas rapportés par les médias.
- c'est ma manière "voltairienne" de pointer du doigt des vérités qui vous échappent: j'ai un recul différent du votre.

Puis quand quelques diplomates palestiniens parlent d'un partage (et sont ensuite menacés de mort par le Hamas, et critiqués par l'autorité palestinienne bien vite, pour avoir osé utiliser ce principe - qui sera d'ailleurs écarté d'un geste plus tard par une majorité de palestiniens, il ne faut pas se leurrer)
de ce partage, il est alors question, dixit Abbas lui même, d'un véritable apartheid islamique, ou ni juifs ni chrétiens ne pourrons vivre.
Il l'a dit PLUSIEURS FOIS.
Le Hamas déclare pire même... pusiqu'il parle d'allégeance aux mollahs, dans la charte qui définit le Hamas. On crée donc un satellite, une dictature dure. Les palestiniens sont permis les plus islamistes des musulmans, faut il le rappeler, ils sont majoritairement pour la charia d'après les sondages. J’en ai mis ici les preuves déjà.
Quand Abbas déclare cela, que penser de la viabilité d'un traité de paix fantoche, ou les missiles et roquettes palestiniens serons vite utilisés et lancés contre les villes et les civils israéliennes, une semaine ou le lendemain après un traité de paix ? Qu’aucun président palestinien fantoche ne pourra cesser ? De quelle confiance parlez-vous ? Quelle confiance ? On doit garantir la vie, rappelez-vous. tout promet la mort et la destruction, et l’annihilation...
Il va sans dire, qu'une fois un partage signé, et meme en donnant la moitié de Jérusalem, les palestiniens déclarerons en masse avoir fait "la moitié du chemin" pour "liberer toute la palestine", comme tout leurs journaux réclament (meme Abbas)
et des centaines de roquettes serons tirés sur les israéliens, le jihad et le hams prendra le pouvoir et éliminera Abbas (jugé faible et collaborateur), et des centaines de bases de missile seront alors encore plus proches de villes israéliennes assiégées - comme depuis des années, mais encore plus gravement et d'une maniére encore plus vitale. Aucune force palestinienne légale ne pourra stopper cela; car le jihad mondial n'a pas de nationalité et est au dessus des drapeaux.
Le traité aura alors comme conséquence, qu'Israël sera envahi, détruit.
Puis, qu'une fois les islamistes renforcés et vainqueurs sur la scène internationale, ceux ci seront encouragés à détruire Rome (comme ils l'écrivent et le clament actuellement - voir les discours palestiniens de Jérusalem ou ils déclarent détruire la France et Rome, j'ai mis al vidéo des discours ici même), annihiler le christianisme et pénétrer en Europe, gonflés de leurs victoire... ils éructeront et se moucherons dans les étoiles... grace au vote d'un état palestinien, département iranien, plaque tournante du terrorisme international renforcé grace aux lobbys islamiques majoritaires à l'ONU.
Ne soyons pas naïf, c'est ce qui se passera.
L'occident chrétien sera détruit parcequ'on aura créé un état palestinien. Sans avoir au préalable, éliminé le Hamas, le hezbollah, le mollah et Al-Qaïda. Tout traité ne sert à rien sans cela, sans discussion DIRECTE.
Au lieu de défendre le droit des juifs contre l'impérialisme islamique radical, en pensant éviter le pire, c'est le pire qui arrivera ; et le déshonneur.
C’est un suicide collectif d'être pro-palestinien. ca détruira aussi le christianisme, affaiblit et vaincu, et renforcera l'islamisme.
La jeunesse du monde se convertira a l'islam renforcé et exultant de sa victoire. Saladin sera sur Rome.

Vous n'obtiendrez pas d'autre résultat, sachez-le. Vous conviendrez bien vite que j'ai raison.

Vous ne comprenez pas qu'Israël est assiégé et attaqué - depuis bien avant sa création par le droit onusien et international.
Et vous ne comprenez pas que ces assiégeants là vous assiégerons ensuite, grâce a leur victoire que vous concocterez.
Vous ne comprenez pas les besoins communs essentiels d'une résistance unie.
Aucun continent n'est à l'abri.
L'Europe est aveugle et ouvre une boite de pandore telle qu'elle n'en a jamais connu.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 08 Aoû 2013, 23:04


Les deux explosions qui ont blessé quatre soldats israéliens à la frontière avec le Liban dans la nuit de mardi à mercredi étaient une "embuscade" tendue par le Hezbollah, affirme aujourd’hui le quotidien libanais Al-Akhbar, proche du mouvement chiite.

Depuis des années les experts du Vatican et des diplomates israéliens planchent sur un projet d’accord qui ressemble à bien des égards à un concordat. L’Eglise catholique locale est également associée aux discussions qui se tiennent alternativement au Vatican et à Jérusalem. Jusqu’à ces jours-ci rien ne filtrait de ces discussions à huis clos. Mais récemment, des informations fiables sont parues dans la presse qui laissent penser que les deux parties sont à deux doigts de signer un accord perçu ici comme « historique ».

Des sympathisants du boycott (du style BDS) sont poursuivis en justice pour discrimination raciale en se basant sur la Loi de la Prévention de Discrimination Raciale auprès du Comité des Droits de l’Homme en Australie, contre Stuart Rees de la Sydney Peace Foundation et contre Prof. Jake Lynch, du Centre for peace and Conflict Studies à l’université de Sidney.

Le Hamas déclare vouloir renouer avec l’Iran et le Hezbollah.


source: désinfos
http://www.desinfos.com/
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 09 Aoû 2013, 05:16

prinu a écrit:
... le fait que je donne des vérités, et que celà vous donne, semble t il, des boutons. ca semble limpide: on ne peux pas plaire à tout le monde.
...
Septième mensonge dans votre chef . C'est moi qui ai conseillé à l'administrateur de continuer à vous laisser soliloquer .
Ma mission se termine . Je ne vous " importunerai " plus désormais .
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: