DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:45

au moins, nous avons de l'humour.
bonne journée de soleil, boulo.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 20:12

http://www.i24news.tv/fr/opinions/130717-analyse-juridique-sur-la-nouvelle-directive-europeenne
extrait, d'aprés i24 News

L'Europe peut avoir son opinion mais sans travestir les faits


Les relations commerciales et scientifiques entre Israël et l'Union européenne sont régies par l'accord d'association datant de 1995, entré en vigueur en 2000. L'article 77 de cet accord stipule que l'UE « ne doit pas donner lieu à une discrimination entre les ressortissants israéliens ou ses sociétés ou entreprises ». De toute évidence, la décision de la Commission européenne crée une discrimination.

La ligne de démarcation qui séparait Israël de la Jordanie entre 1949 et 1967 n'a jamais été une frontière internationalement reconnue. C'était une ligne d'armistice temporaire, définie comme tel par l'accord de 1949. En droit international, un territoire est considéré comme occupé lorsqu'il est conquis par un pays souverain. Tel n’était pas le statut de la Cisjordanie en Juin 1967. Il n'y avait, dans la région, aucun pays souverain quand la Grande-Bretagne a renoncé à son mandat en 1948. Concernant la conquête et l'annexion de la Cisjordanie par le Royaume hachémite en 1949, elle n'a jamais été reconnue par la communauté internationale (à l'exception de la Grande-Bretagne et du Pakistan). La résolution 242 du Conseil de sécurité de l'ONU, quant à elle, ne considère clairement pas la ligne de 1949 comme une frontière permanente future, et elle n'exige pas non plus d’Israël de se retirer de cette ligne. Alors pourquoi l'UE qualifie-t-elle d’illégale, une situation qui n'est pas considérée comme telle par le droit international ?
Enfin, la décision de la Commission européenne de discriminer les institutions opérant à partir de territoires contestés peut potentiellement se retourner contre l'UE elle-même. Car il y a, au sein de l'UE, les territoires qui sont contestés et des populations dont l'indépendance complète est refusée. Chypre, membre de l'UE, a été partiellement occupée par la Turquie depuis 1974. L'UE et la communauté internationale ont été incapables de résoudre le conflit entre Chypriotes grecs et turcs. Pour les mêmes raisons, elles ont été incapables de résoudre le conflit entre Israéliens et Palestiniens. Pourtant, l'Union européenne ne pénalise pas la Turquie sur sa situation dans l'impasse face à Chypre.

Puis, il y a les territoires français d'outre-mer dont l'indépendance complète est toujours refusée. Depuis 1986, le Comité des Nations Unies sur la décolonisation a introduit la Nouvelle-Calédonie sur la liste des territoires non autonomes. Le mois dernier, le Comité a renouvelé le statut de la Polynésie française comme un «territoire non autonome» et a demandé à la France de mettre la Polynésie sur le chemin de la pleine indépendance. Est ce que la Commission européenne devrait exclure de l'application aux subventions de l'UE et du financement, les possessions de la France dans le Pacifique?

De toute évidence, la décision de la Commission européenne est, d’un point de vue juridique, fragile et elle applique des normes différentes entre Israël et l'UE elle-même. Comme dit le proverbe : « les gens ont droit à leurs propres opinions, mais pas à leurs propres faits ». L'UE semble se sentir à l'abri de ce principe.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 22:36

voici une photo que les journalistes peuvent copier.
La photo montre l'enfant al durah placant un carré de tissu rouge sur son abdomen.
Dans le rush vidéo, il déplace le morceau de tissu.




Le but est de faire croire à du sang, et que ce soit visible par la caméra.
il y a plusieurs prises d'éssais avec les acteurs. des journalistes comme Karsenty les ont vu.

sur un des bouts d'essai, l'enfant supposé mort vérifie ou se situe la caméra.

ce rush d'essai vidéo est censuré par france 2 et charles enderlin.
devant la justice, france 2 ne les présente pas, comme s'ils n'avaient jamais existés.

Affaire d'état.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 19 Juil 2013, 00:22

Dans de nombreux pays, l'affaire al-durah n'est présentée comme en France ni comme dans les médias francais.
Par exemple, il n'y a pas de censure médiatique, ni protection d'état, ni tabou.

voici un site internet en anglais dédié à la recherche des faits, présentant photos et vidéos véritables de l'affaire, et cinq scénarios possibles sur les faits.


http://aldurah.com/lethal-journalism/
Al durah project
et on note une partie interessante sur le journalisme léthal politisé dans le monde et ses implications au niveau des interets d'état en politique internationale.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 19 Juil 2013, 02:02

http://www.desinfos.com/spip.php?article11230

extraits choisis de désinfos
---

Comment se fait il que 17 minutes de vidéos ne présentent ni traces de sang, ni projection de chair, ni les 2000 balles israéliennes que n'eussent pas manqués de produire « 45 minutes » de fusillades ?
En 2000, Talal Abu Rahma affirmait que ces rushes duraient 27 minutes. Quid des neuf minutes manquantes dans ces rushes ? Pourquoi élude t on la question d'un "nous avons donné à la justice l'intégralité des vidéos", en tremblant nerveusement et embarras ?
pourquoi le cameraman palestinien Talal Abu Rahma admettait en interview vers 2001-2002 que les francais voulaient cacher quelque chose ?
Nidra Poller pose une bonne question: si peu de minutes avec une journée entiére de travail, quelle était la durée de sa cassette ?
Mais si c'était un probléme de batteries,  pourquoi Talal Abu-Rahma a-t-il gaspillé ses faibles batteries à filmer tant de saynètes de guerre vides et de peu d'interet ?
Antoine Spire exprime son incompréhension : tous les Palestiniens fuient, sauf « ce père palestinien et son fils ». Le père est très bete de rester derrière ce qu'il pense être un abri, un baril. Pourquoi ?
« Les balles ont été récupérées par les Palestiniens. Si on les avait, je vous promets, on les donnerait ».
Or selon Talal Abu Rahma, les francais les avaient récupérés.
Arlette Chabot : "Il n'y a que les Palestiniens qui peuvent monter cette opération contre Israël",
On ne peux rien dire sans preuves dit on.
Ces images ont été utilisées, ont eu des conséquences émotionnelles et politiques considérables.
L'image des al-Dura a réactivé « le stéréotype du __if tueur d'enfants » (Pierre-André Taguieff), et ce, dans le cadre d'un jihad mondial.

Combien de cameramen au carrefour de Netzarim ? Talal Abu Rahma en est sûr et certain vers 2001 : « Il n'y avait personne d'autre que le père et le fils ». « Avec Talal, il y avait au moins quatre caméras », estiment les francais en 2008, dont trois cameramen derrière l'adulte et l'enfant.

Une ambulance arrive si vite - 2 secondes et demie - secourir un Palestinien, si vite qu'elle a du démarrer avant le moment exact où il a été blessé à la jambe.
Etrange ! Pour celà, il fallait un minutage précis et un script rodé.

L'analyse de toutes les données sur le terrain, l'emplacement de la position de Tsahal, les angles de tir, l'emplacement du père et de son fils derrière un tonneau leur servant d'abri, la fréquence des tirs, les angles de pénétration des balles dans le mur placé derrière le père et le fils ainsi que le timing de l'évènement, rendent  improbable un tir israélien.
Comment savoir si il y a eu manipulation intentionelle de l'opinion ?
Restons en là sur des conclusions hatives.
L'avenir le dira peut etre..
Un livre est en préparation..
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 19 Juil 2013, 13:50

http://jssnews.com/2013/07/19/le-lieu-ou-david-a-tue-goliath-enfin-mis-a-jour/
source jss

Le lieu où David a tué Goliath a enfin été mis au jour aprés sept ans de fouilles archéologiques, révélant des structures du palais du roi David, sur 1000 m2, sur le site de l’ancienne ville de Khirbet Qeiyafa, qui est situé au sud-ouest de Jérusalem entre Bet Shemesh et la vallée d’Ellah..
Le site date de trente siécles.


Ont été mis à jour 200 métres de remparts, deux portes, un batiment avec des piliers, et dix habitations.
Khirbet Qeiyafa représente le plus ancien exemple connu de planification urbaine dans le royaume de Judée, cela ressemble au mode de construction trouvé dans les sites d’excavation de Beersheba, Tél Beit Mirsim, Tel en-Nasbeh et Tel Beit Shemesh.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 19 Juil 2013, 13:53

http://jssnews.com/2012/02/28/des-archeologues-illegaux-palestiniens-tentent-de-decouvrir-et-de-voler-des-tresors-du-second-temple-de-jerusalem/
source jss

Des archéologues illégaux palestiniens tentent de découvrir et de voler des « trésors du Second Temple de Jérusalem »

Le bureau des Antiquités d’Israël a annoncé la mise en détention de Palestiniens « archéologues illégaux. » Ils sont soupçonnés d’avoir organisé des fouilles illégales dans le but de voler des bijoux trouvés sur des sites archéologiques. Selon les informations reçues par JSSNews, les Palestiniens étaient à la recherche « d’un trésor datant de l’époque de la révolte de Bar Kochba au second siècle de notre ère.

Les employés des unités de lutte contre le pillage des antiquités ont remarqué six Palestiniens, dans la nuit du 25 au 26 février 2012, avec des détecteurs de métaux près de la ville de Modi’in. Les suspect étaient à la recherche d’un sac de monnaies anciennes. À environ quatre heures du matin, ils avaient terminé leur travail et se sont cachés dans dans une grotte. Lors de l’arrestation, ils ont longuement tenté de résister et l’un des suspects a réussi à s’enfuir.

Au cours des interrogatoires, les détenus ont été informés que « pénétrer au-delà de la «Ligne verte» et, qui plus est, pour voler un trésor archéologique, est passible de longues peines de prison.

L’enquête a révélé que les détenus ont causé des dommages graves sur différents sites autour de Modi’in. Sur l’un des sites, ils ont déterré des objets alors inconnus de l’office des antiquités, qui dataient de l’époque du Second Temple de Jérusalem…

Apparemment, ces archéologues illégaux essayaient de mettre à jour des trésors du Second Temple, en utilisant des informations bibliques et l’histoire de certains objets déjà découverts dans le désert de Judée.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 01:02

http://www.desinfos.com/spip.php?article36915
source désinfos
Territoires "occupés" (?) , et si on demandait à l’Europe de donner l’exemple
L’Union Européenne : " Tous les accords entre l’Etat d’Israël et l’UE doivent indiquer sans ambiguïté et explicitement qu’ils ne s’appliquent pas aux territoires occupés par Israël en 1967 "
Et si on demandait à l’Europe de donner l’exemple !

Par exemple il faudrait demander à l"Espagne de se retirer de ses annexions en pleine terre Arabe et Africaine, en l’occurence de Ceuta et de Melilla qui font partie du Maroc.

Par exemple il faudrait demander au Royaume Uni de se retirer de la péninsule de Gibraltar prise par la force aux espagnols, ou encore des Malouines prises par la force dans le continent Sud Américain à l’Argentine, ou encore du Nord de l’Irlande…..

Par exemple il faudrait demander au Pays-Bas qui occupent les Antilles néerlandaises de les restituer aux indigenes qui peuplent l’ile.

Par exemple il faudrait demander à la France de restituer les territoires d’outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique, St Pierre et Miquelon, la Polynésie et les Terres australes et antarctiques qui servent aux essais nucleaires ou encore à aborder le dossier corse.

Macao et Timor faisaient encore partie du Portugal il n’y a pas bien longtemps. Le Portugal a donné l’exemple, France, Espagne, Royaume Uni, Pays Bas il faut suivre.
Charité bien ordonnée commence par soi-même !


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 06:47

Signalez à " désinfos " qu'ils racontent n'importe quoi , Prinu , et qu'ils mettent dans le même panier , des réalités politiques très diverses .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 09:47

http://www.i24news.tv/fr/opinions/130716-il-y-a-huit-ans
source i24News

Il y a huit ans j'ai évacué Gaza et je pleure toujours
L'évacuation de Gaza il y 8 ans me fait toujours souffrir

Il y huit ans, Tsahal et la police, sous les ordres du gouvernement israélien, détruisaient 25 communautés florissantes dans la bande de Gaza et dans le nord de la Samarie. Quelque 10.000 personnes, qui la veille encore vivaient en sécurité chez eux, travaillaient et gagnaient leur vie honnêtement, se sont soudain retrouvés sans rien, dans la petite chambre d’un hôtel, vivant sur leurs indemnités jusqu’à ce qu’ils trouvent un travail. Beaucoup d’entre eux étaient exploitants agricoles et exportaient leurs produits dans le monde entier. Le lendemain de l’expulsion, le monde s’est écroulé autour d’eux.

Imaginez-vous des communautés saines, dynamiques, humaines, avec leurs bons et leurs mauvais côtés. Des terrains de jeux, des synagogues, dont les chantres entonnaient le même air depuis trente ans. Tout ceci disparu. Des bureaux et leurs bavardages. Des voisins. Un épicier qui connait tout le monde et qui sait à qui il peut faire crédit lorsque certains ne peuvent pas payer le jour même. Un garagiste qui reconnaît la voiture de chacun rien qu’au bruit de son moteur. Une fête au parc du centre communautaire où chacun cuisine et apporte quelque chose.

Imaginez la mer, la mer et encore la mer. Imaginez de longues journées, des dunes de sable. Imaginez la branche locale du mouvement de jeunesse Bnei Akiva et le lieu de votre premier baiser.

A présent oubliez tout ça. Si vous êtes l’une des dix mille personnes expulsées de chez elles le 9e jour du mois de Av (14 août) il y a huit ans, vous avez été effacée, vous êtes une personne sans passé. Mais votre passé vous hante et à partir de maintenant, tout ce que vous ferez sera lié à ce passé; il sera devant et derrière vous et vous le chercherez partout où vous irez, comme on pense à un proche après son décès.

Comment le sais-je? J’ai été moi-même expulsée. Je vivais à Sharm el-Sheikh, connue sous le nom hébreu d’Ophira, dans le sud de la péninsule du Sinaï. On m’a mis hors de chez moi et je n’ai jamais pu y retourner, jamais. Ca fait tellement mal. De devoir montrer un passeport aux autorités égyptiennes pour retourner sur place, de se sentir menacée, entourée par des ennemis chez moi. Mieux vaut se rappeler les bons moments et attendre notre retour. Aujourd’hui le gouvernement égyptien a changé et il changera encore très bientôt. Dans tous les cas il nous est hostile et il ne s’agit pas d’une vraix paix avec notre voisin du sud. Il est évident que nous avons donné les trois quarts de notre terre en vain. Nous avons donné des lieux qui comptent parmi les plus beaux paysages du monde, la plus belle des mers, les plus beaux coraux et récifs, les montagnes, la Torah et l’errance. C’était ma maison. J’étais un enfant du soleil, pieds nus parmi les bédouins. J’allais pécher dans la mer rouge et partais en voyage avec mon père.

Comment le sais-je? Parce que mon mari a été expulsé. Il a grandi à Neve Dekalim, la plus grande des communautés évacuées cet horrible été, il y a huit ans. J’ai vu comment il a fait face au passé, comment avec bravoure et noblesse il essaie de faire quelque chose de bon en dehors de tout ce qui touche à la destruction. Il a décidé de devenir constructeur-promoteur afin de refermer sa plaie. Il a tenté de transformer la douleur de son expulsion en quelque chose de positif, orienté vers la construction et la création. Pour lui-même et pour les autres. Mais cette existence est contradictoire : ils ont détruit ma maison, je la reconstruirai, pas dans le but de construire mais comme réponse, comme réaction à la destruction. Et même s’ils ont détruit son esprit un millier de fois, au cours du processus de désengagement, bafouant la démocratie, via les médias, via l’intervention de l’armée, via l’expulsion elle-même, sans lui procurer où vivre après l’expulsion, forcé d’errer d’un ami à un autre ou de dormir dans les lobbys des hôtels, réfugié amer et en colère, et malgré tout il a décidé de se relever sans tomber, comme beaucoup l’ont fait.

Comment le sais-je? Parce que je vois tous ceux qui ont été expulsé, 600 d’entre eux n’ont toujours pas de travail, certains sont malades, certains sont morts d’un coeur brisé, certains ont épuisé leurs indemnités avant de de se construire une nouvelle maison et vivront dans une maison temporaire pour toujours. Je les vois tous et je pleure pour eux, je pleure pour nous.

Après deux expulsions, du Sinaï, et la bande de Gaza et du nord de la Samarie, je veux croire et prier pour que, en tant que peuple, nous ayons appris la leçon. Et je prierai, peut-être suis-je naïve, jusqu’à ce que la prophétie d’Amos se réalise : “Je sortirai Israël mon peuple en exil et le ramènerai sur sa terre, et ils reconstruiront leurs cités ruinées et y vivront à nouveau. Ils planteront des vignes et des jardins; ils mangeront leurs récoltes et boiront leur vin. Je les implanterai fermement sur leur terre. Ils ne seront plus déracinés de la terre que je leur ai donné.”

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 10:32

Ce texte est de Karni Eldad , Prinu . Pas de vous .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 14:41

j'ai mis la source, sans aucune équivoque possible..
et meme, luxe de détail, le lien.
cependant, mes compilations et choix d'extraits sont de mon choix, et souvent je met mon avis ou des informations que je glane depuis cent sources différentes pour composer un texte nouveau cohérent et complet. comme beaucoup d'autres dans ce forum, et comme cent milles personnes non-journalistes qui ne peuvent pas inventer des informations mais les reprenent, comme partout.
Allez persécuter tout les autres.


Dernière édition par prinu le Sam 20 Juil 2013, 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 14:54

http://www.europe-israel.org/2013/07/terreur-et-sur-mediatisation-pallywood-la-strategie/

source et auteur: europe-israel.org

Terreur et sur-médiatisation: Pallywood la stratégie
La « Palestine » ce concept sans fond dont les leaders et représentants n’y sont même pas nés, demeure l’archétype même de fast food militant.
En effet, qui sait que Leila Shahid petite fille du nazi Al Husseini et ambassadrice officielle de la Palestine à l’Union Européenne est née… à Beyrouth au Liban dans une famille bourgeoise s’étant enrichie en vendant des terrains marécageux aux premiers sionistes?
Yassert Arafat, formé par des officiers allemands après la seconde guerre mondiale et proche des Frères Musulmans est né…au Caire.
Mahmoud Abbas né en Galilée mais fils d’une famille Jordanienne fraîchement immigrée pour travailler dans les infrastructures britanniques est l’heureux possesseur d’un passeport… Jordanien.
Qui sont ces touristes qui se prétendent représenter la Palestine? En vérité ils sont très cohérents puisque leur Palestine n’est qu’une construction datant de 1967. Une construction volontairement impulsée par le Caire pour coloniser Israel et briser politiquement et médiatiquement la légitimité d’Israël.

Le peuple palestinien, tantôt jordanien tantôt égyptien en fonction de ses intérêts directs, se trahit régulièrement dans des déclarations en arabe.
Lorsque ce n’est pas le ministre Abbas Zaki qui déclare en arabe: « que notre but ultime ne peut etre accompli en une seule fois, si israel se retire de Jérusalem et évacue ses 650 000 « colons » et démentèle le mur, qu’adviendra-t-il d’Israel? Cela aboutira à sa fin » dans une vidéo (cliquez ici).

C’est déjà en 1965, lorsque le roi Hussein déclare : « Les organisations qui cherchent à différencier les Palestiniens des Jordaniens sont des traîtres ». Jusqu’en 1981, Hussein répétait – je cite – « La Jordanie est la Palestine et la Palestine est la Jordanie ».

En Mars 1971, Le Conseil national palestinien, aussi, a déclaré que « ce qui relie la Jordanie à la Palestine est une obligation nationale [...] formée, depuis des temps immémoriaux, par l’histoire et la culture. La création d’une entité politique en Cisjordanie et une autre en Palestine est illégal »-. Fin de citation.

À la fin des années 1970, toutefois, les autorités arabes ont commencé à suivre la stratégie de délégitimation d’Israel et à différencier par conséquent les  Jordaniens et Palestiniens. Ce qui était auparavant considéré comme une trahison illégale est soudainement devenu la ligne de propagande.

En Mars 1977, le membre de l’OLP Zahir Muhsein admit dans une interview franche, dans le quotidien néerlandais Trouw : – je cite -
« C’est uniquement pour des raisons politiques et tactiques que nous parlons aujourd’hui de l’existence d’un peuple palestinien, depuis que les intérêts nationaux arabes veulent s’opposer au sionisme . Pour des raisons tactiques, la Jordanie, qui est un État souverain avec des frontières définies, ne peut pas prétendre à Haïfa et Jaffa. Mais en tant que Palestinien, je peux sans aucun doute demander Haïfa, Jaffa, Beer-Sheva et Jérusalem. Toutefois, le moment où nous réclamons notre droit à l’ensemble de la Palestine, nous n’attendrons pas même une minute avant d’unir la Palestine et la Jordanie »-. Fin de citation.

Aujourd’hui c’est par l’image, la victimisation et le lobbying arabo-pétrolier que la cause palestinienne et son peuple fantôche est soutenu:

Au sein même de leurs structures françaises, le lobby palestinien donnent des directives, exactement les mêmes que celles qui sont organisées en Judée-Samarie :
Extrait du site: Palestine solidarité 44

« Deux erreurs stratégiques ont affecté et affectent la lutte des Palestiniens depuis le début des années 2000 : les attentats-suicides et la division politique inter-palestinienne, et plus particulièrement entre le Fatah et le Hamas. Les attentats-suicides, qui maintenant ne sont plus pratiqués par la résistance palestinienne, y compris à Gaza par le Hamas, ont eu un effet dévastateur sur le soutien de l’opinion publique internationale. «
« - La Résistance populaire non violente ( les Palestiniens disent « non armée », ils concèdent « non-violente » pour être en phase avec l’opinion publique internationale)  est un choix stratégique devant le déséquilibre des forces face aux colons et l’armée israélienne.
-Elle part de la base en mettant les directions des partis politiques devant leur responsabilité: le choix de devenir hors-jeu ou de s’y rallier.  Souvent elles se rallient plus ou moins contraintes ainsi que méfiantes. Cette résistance s’est plus développée dans les villages situés près du Mur. A Budrus dès 2003 puis à Bil’in en 2005 et ensuite à AlMassara, Nabi Saleh …..

-          Elle est en contact avec les militants anticolonialistes israéliens et internationaux.
-          Elle est « armée » de caméras, d’appareils photo pour médiatiser le mouvement en la relayant sur les grands médias arabes, sur le Web. Depuis 2005, elle se développe sur une vingtaine de villages et tous les vendredis après la prière prend la forme d’une marche vers le Mur et ses barrières ou les extensions des colonies. (…) ».
Source: http://afps44.france-palestine.org (article 2011)

Qui finance cette fable?
En un mot: Eurabia c’est à dire un ensemble d’accords Euro-arabes dont le but est de légitimer l’arnaque palestinienne pour assurer une stabilité du marché pétrolier.
La France (les gouvernements) en tête, finance via son officine l’AFD (agence Française de Développement dont le siège est près de la gare de Lyon, Paris) et qui est à l’initiative de centaines de projets payés par le contribuable.
Je vous laisse découvrir les dessous du soutien matériel français à la cause islamo-palestinienne dont le montant s’élève à plus de 80 millions d’euros rien qu’en infrastructure (sans parler des millions déversés dans le versement de salaires ou des aides destinés aux « palestiniens »).
Le site en question:
http://www.afd.fr/home/pays/mediterranee-et-moyen-orient/geo/territoires-palestiniens/afd-territoires-palestiniens

Concernant les fonds distribués aux palestiniens et leur arnaque perpétuelle des européens sensibilisés à la pleurnicherie arabe:


Sur le terrain cela donne:
Tous les vendredis a lieu en Judée-Samarie une manifestation palestinienne qui se veut populaire et spontanée est organisée près de Bethléem.  L’événement est entièrement mis en scène à la manière d’une pièce de théâtre, et couvert par la presse internationale. Les caméras sont financées par les contribuables européens à leur insu.

Le but non-affiché est d’harceler autant que possible les soldats présents en espérant leur faire perdre leur calme et ainsi pouvoir prendre une photo compromettante qui sera reprise dans le monde entier. Tous les moyens sont bons, des insultes à la violence physique en passant par l’utilisation cynique d’enfants comme le montre cette vidéo éditée par Tsahal.fr issue d’une vidéo de palestinoches.  

Dans les photos ci-dessous, les soldats sont mobilisés pour empêcher les manifestants de bloquer la route en contrebas du village. Sans leur intervention, les voitures israéliennes qui empruntent ce chemin sont caillassées ou la cible de jets cocktails Molotov.

Le Lieutenant Ynon, commandant dans la brigade Kfir rassemble ses soldats avant de partir et donne les consignes habituelles. Il rappelle que les manifestants resteront environ une heure pour insulter et provoquer les soldats. Le mot d’ordre est de ne pas perdre son sang-froid, de protéger sa vie et celle des camarades. Les soldats doivent garder leur arme dans le dos et tournée vers le bas : le but n’est en aucun cas de tirer.

La comédie se met en place




Lorsque les soldats arrivent sur les lieux de la manifestation les photographes palestiniens et internationaux sont déjà là. Ce sont les “habitués”. Chaque semaine, ils arrivent à la même heure en espérant prendre LA photo illustrant la violence des soldats.





Au fil des années la manifestation a perdu de son importance. Selon certaines sources, pour la maintenir en vie des organisations pro-palestiniennes basées à l’étranger paient ceux qui acceptent de venir provoquer les soldats israéliens une heure par semaine.

Petit à petit, d’autres acteurs de la scène prennent position : les militants européens de la cause palestinienne. Ils sont une petite dizaine de touristes, appareil photo et caméscope en main.

“Nous nous relayons chaque semaine pour qu’il y ait toujours une présence”, explique une femme venue de Suisse. “On nous paie environ 600€ pour venir ici, faire le tour des villes palestiniennes et participer à la manifestation.”

Lever de rideau, début du spectacle
Au loin un homme tient un cahier à la main. Il s’approche pour vérifier que tous les journalistes sont prêts et fait signe de la main aux manifestants d’avancer, en criant des slogans et en tapant sur des tambours. Parmi eux un jeune européen leur donne des consignes. Les soldats attendent en ligne, impassibles. Les commandants sont tous en première ligne. Ils sont habitués, blasés par la mascarade. Les manifestants se rapprochent le plus près possible. Certains n’hésitent pas se jeter contre des soldats qui les repoussent sans violence. La scène attire immédiatement une nuée de photographes professionnels et amateurs : il y a presque autant de caméras que de manifestants. Les enfants, qui ne sont nullement effrayés par la scène et qui courent entre les soldats comme dans un air de jeu, tiennent des caméscopes sur lesquels est écrit le nom de l’ONG qui les équipent en espérant obtenir l’image de l’année.



Voyant que le résultat escompté ne se produit pas, un homme arborant une pancarte signée de l’association “France-Palestine Nord 54” se rue contre un soldat en lui hurlant dessus : “Vous êtes des nazis, honte à vous !”.

Les soldats de Tsahal se regardent entre eux, mi-lassés mi-amusés par le ridicule de la situation. Les journalistes n’ayant toujours pas d’images suffisamment excitantes, un Palestinien se lance dans une diatribe…En anglais…pour que tous les journalistes puissent comprendre.

Autour dans village, comme à l’extérieur d’un théâtre, la vie continue comme si de rien n’était. Pour preuve : la scène est interrompue par le passage d’un berger et de ses moutons. Les manifestants et les soldats se poussent pour laisser passer le cortège. Puis les cris des manifestants reprennent et les agitations des photographes.





L’heure de jeter des pierres sur les soldats

La manifestation se disperse exactement une heure après avoir commencé, mais elle n’est pas terminée pour autant.

“Allez, maintenant c’est l’heure des pierres”, soupire Ynon.

Et, effectivement, quelques secondes plus tard des énormes pierres volent au-dessus de la tête des soldats. L’un d’entre eux est frappé de plein fouet à la jambe. Ynon ordonne à ses soldats de mettre fin au cirque en utilisant des moyens non létaux.



La mise en scène du « peuple palestinien » est parfois prisée par les journalistes-pigistes eux-même.
A cet instant, c’est plus q’un spectacle c’est un mensonge orchestré.
Regardez plutôt.



Tout est utilisé pour manipuler les européens:
- des jeunes filles blondes, pour que les « blancs » s’identifient
- des arabes chrétiens agents de l’autorité palestinienne
- des enfants en bas âge lobotomisés et endoctrinés au spectacle médiatique

Parfois, des occidentaux se réveillent traumatisés d’avoir découvert la manipulation arabo-palestinienne comme cette Australienne interdite de séjour en territoire « palestinien » depuis.


Enfin la fameuse carte arabe qui sert de drapeau antisémite moderne désignant le juif comme un être vorace.

En réalité 3 arguments s’opposent à cette manipulation:
1/ Palestine mandataire n’a jamais été un Etat.
2/Le Plan de partage a été refusé par les nations arabes.
3/La Cisjordanie a été occupée pendant 18 ans par la Jordanie, personne pour le lui réclamé et cette dernière l’a perdue à l’issue d’une guerre qu’elle a déclarée contre Israel.

Gaza était occupée par l’Egypte (personne pour le lui réclamé) et perdue par l’Egypte à l’issue l’issue d’une guerre qu’elle a déclarée contre Israel.

Gaza et la Cisjordanie sont des territoires israéliens que ces derniers ont offert à des arabes dits « palestiniens » qui n’en ont jamais été propriétaires.

La véritable carte séparant les juifs des arabes est celle-ci. Cette carte sera la carte d’Israel dans les années à venir.
Israël a une telle puissance militaire que le moindre « jihad » déclenché massivement verra l’expulsion définitive des arabes des territoires israéliens.
Ce jour là, viendra en synchronisation de la déislamisation de l’Europe. Nier les revendications des peuples européens souverains au bénéfice des amitiés entre Total France et le monde arabe, via le pacte Eurabia, est un leurre. La puissance reste la puissance. Qu’importe le nombre de jihadistes prêts à saigner des européens ou le nombre de jihadistes prêts à saigner des israéliens.

Comme l’a maintes fois expliqué Daniel Pipes, parce que nous sommes face à un fascisme, il faudra le briser dans son corps, dans ses os et dans sa chair pour qu’il puisse revenir à la raison.
Il n’est nul doute que le monde arabo-musulman mérite considération et bienveillance. Mais il serait fou de nier la puissance du fascisme islamique au principe que nous souhaiterions vivre en Paix.

C’est ce que font malheureusement certains israéliens qui s’enivrent, dodelinant de l’occipital, se donnant au « Shalom » comme expression de cette peur de juif victime des nations, qui les tétanise.
Itzrak Rabbin, monsieur Shalom, même si il avait cédé une partie d’Israël aurait fini par revenir sur sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 21:36

Le Hamas déclare que Mr abbas ne peux pas parler au nom des palestiniens.
effectivement, d'ailleurs, un traité de paix doit inclure le hamas, et devrait meme inclure un représentant des mollahs iraniens, je trouve. sinon ce serait du flan.
le hamas et l'iran doivent accepter la paix tout autant !
certes ne pas légitimiser ces terroristes du hamas en diplomatie .. mais cependant l'exiger de leur part, de signer la paix.  car ce sont eux, le hams, qui ont la puissance militaire avec l'iran.
ils doivent se mettre a table, sinon c'est du pipeau , un bout de chiffon.;


parlons de logique: ni le Hamas ni mr Abbas, ne représentant un peuple dit palestinien; le hamas a donc raison.
c'est d'ailleurs un probléme de logique qu'on retrouvait dans la revue "jeux et stratégie".


Dernière édition par prinu le Sam 20 Juil 2013, 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 20 Juil 2013, 22:20

"L'affaire  de l'aéroport de Vienne ( 1985 )

Dans une lettre arrivée un jour en Espagne , les Ummites parlaient d'un événement dramatique auxquels ils venaient d'être mêlés . Apparemment , un groupe d'expéditionnaires portait un intérêt particulier à à la ville de Jérusalem ( 1 ) et voyageait assez fréquemment sur la compagnie israëlienne El Al . Lorsque des Palestiniens , constitués en commando suicide , firent irruption dans l'aéroport de Vienne , armés de kalachnikov et ouvrirent le feu sur une file de passagers de la compagnie israêlienne , les policiers répliquèrent . La tuerie fut épouvantable . Les Ummites pouvaient prévoir beaucoup de choses , mais pas ce genre d'événements . Deux des leurs furent sérieusement blessés .
Fort heureusement , leurs camarades avaient pu les récupérer en se faisant passer pour médecins .
Ils auraient couru le risque sinon de voir les médecins autrichiens découvrir leur véritable identité .

Comme dans l'affaire d'Albacete , était-ce vrai ou ne s'agissait-il que de la récupération d'un fait divers pour construire une nouvelle fable ? Nous ne pouvons le savoir .
Il aurait fallu se rendre sur place , avoir accès à la liste des passagers en attente , à celle des blessés , pouvoir consulter les rapports des gendarmes . Je prélève cette histoire au milieu de beaucoup d'autres à cause d'une remarque qui m'avait fait sourire . Les auteurs de la lettre disaient que " ce n'était pas avec des méthodes de ce genre que les Palestiniens pourraient résoudre leurs problèmes " .

( 1 ) Nous sûmes plus tard qu'ils effectuèrent des recherches archéologiques très poussées dans toute la Palestine .  " .

( " Enquête sur des extra-terrestres qui sont déjà parmi nous - Le mystère des Ummites " , par Jean-Pierre Petit , Ed. Albin Michel 1991 pp 111-112 )


Dernière édition par boulo le Dim 21 Juil 2013, 07:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 00:28

Effectivement, les palestiniens n'utilisent pas les bonnes méthodes pour mériter le respect, mais ils ne savent pas qui ils sont ni d'ou ils viennent vraiment.


Dans leur far-west sans culture ni passé, ce sont leurs six-coups qui définissent qui est le shériff, ils n'ont pas de code moral, et ne savent pas becher leur jardin. Ils n'ont pas de golda Meir ni de Ben gourion pour construire un état de droit, ils ont des gachettes, des trafficants et des petites frappes pour terroriser leurs femmes et leurs enfants. Ca ne crée pas une société plus stable que jadis en amérique du sud ou chez les réducteurs de tetes.
Mais c'est surtout une boite de pandorre que l'europe ne pourra jamais maitriser.

J'aime aussi la science-fiction, surtout Van Vogt, et certains Anticipation Fiction.
et en policier, connaissez vous les enquetes du Rabbin David Small ? d'un interet mineur.
La meilleure enquete est de savoir qui on est.
Zelig ne savait pas qui il était, il a fini en psy.
Je ne suis pas Zelig.
Chez docteur angélique, beaucoup de gens affirment qui ils sont.
je préfére les gens qui savent qui ils sont, du moment que le respect existe.
C'est ce que j'aime ici.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 11:25

http://www.desinfos.com/spip.php?article36944
source désinfos
Hélène Keller-Lind

Helen Thomas est partie « engueuler » Dieu ou le Diable et ne vomira plus sur Israël et les Juifs

Certes cette journaliste américano-libanaise était une pionnière féministe, certes elle avait son franc-parler et engueulait tout le monde, présidents des États-Unis y compris. Mais elle avait dépassé les bornes en déclarant à un rabbin qui la filmait lors d’une cérémonie à la Maison Blanche que les Juifs devaient déguerpir de « Palestine » et retourner en Allemagne ou en Pologne. Elle s’alignait là avec des déclarations de l’Autorité palestinienne comme elle le faisait en qualifiant de « crime contre l’humanité » la guerre défensive menée cotre Gaza. Aujourd’hui on apprend qu’elle a rendu son âme à qui en voudra.
Le 27 mai 2010 Helen Thomas, éditorialiste de renom, féministe au parler plus que franc, s’étant attribué son siège au premier rang de la salle de conférence de presse de la Maison Blanche sans que personne n’ose l’en déloger, dépassait les bornes. Elle répondait tout de go à un rabbin qui la filmait et l’interrogeait sur Israël « Dites leur de foutre le camp de Palestine ».Quant aux Israéliens, cette Américaine née aux Etats-Unis de parents libanais immigrants, « qu’ils rentrent chez eux en Pologne, en Allemagne en Amérique et partout ailleurs... » lui dit-elle.

Cela provoqua un tollé – imaginez ce qui se serait passé si elle avait parlé des Noirs ou des Hispaniques commentait un ancien porte-parole de Georges W. Bush, Ari Fleischer. Elle dut démissionner. Elle avait alors 89 ans et s’était rendue insupportable depuis 1943. On apprend aujourd’hui qu’elle vient de décéder. Pour aller engueuler sans nul doute Dieu ou le Diable...

Peu après sa sortie, qui n’était pas une première car elle avait aussi accusé, entre autres, Israël de massacre après la guerre menée contre les roquettes et missiles envoyés depuis Gaza, ou avait soutenu des vues partagées avec le Hezbollah, elle avait fait une sorte d’excuse en déclarant alors, selon CNN, que, dit-elle, ses remarques « ne reflètent pas ce que je crois du fond du cœur, à savoir que la paix viendra au Moyen-Orient lorsque toutes les parties reconnaissent le besoin qu’il y a d’un respect et d’une tolérance mutuelle ». L’ironie est qu’elle soit morte alors même que le Secrétaire d’État américain vient d’obtenir à l’arrachée que les négociations de paix reprennent, ou tout au moins leurs prémisses…

Toutefois une remarque faire par The Guardian à l’époque demeure à la fois vraie et préoccupante...En effet, le quotidien britannique rapportait que Sam Donaldson, un correspondant d’ABC news, bien que restant son ami et admirant son féminisme, ne défendait pas ses remarques mais que « ses commentaires reflètent probablement les opinions de nombreuses personnes d’origine arabe ». Or Helen Thomas était très populaire et une faiseuse d’opinion....

Après sa retraite quasi forcée elle avait d’ailleurs reçu un satisfecit du...Hezbollah...

CNN nous apprend également qu’en 2012, soit bien après cette sortie, Hanan Ashrawi, membre du Bureau de l’OLP, avait présenté une récompense à Helen Thomas ...Une Hanan Ashrawi qui n’en perd pas une pour vilipender Israël qu’elle qualifiait « d’Etat voyou » il y a quelques jours et qui pour seule condamnation du terrorisme palestinien l’avait qualifié « d’inefficace »

On imagine que ces deux femmes avaient beaucoup en commun...
Hélène Keller-Lind



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 11:33

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/article-medias-occidentaux-attention-il-n-existait-pas-de-frontieres-avant-1967-119170499.html

Par Léo Rennert

source: blog Thérèse Zrihen-Dvir

Médias Occidentaux Attention, il n’existait pas de « frontières » avant 1967

Dans l’article du Washington Post du 20 Juillet courant sur ce qu’en apparence est un accord de reprise des négociations entre Israël et les Palestiniens, les correspondants Anne Gearan et William Booth du Washington Post écrivent : « Les dirigeants palestiniens ont hésité à retourner à la table de négociations sans la promesse que celles-ci cibleraient principalement un futur Etat palestinien basé sur les frontières d'avant 1967.

Dans cette phrase il y a un problème de taille : En 1967 il n'y avait pas de « frontières » entre Israël et ses voisins - seule la ligne d'armistice de 1949 que les dirigeants arabes se sont acharnés à deux reprises à effacer en déclenchant des guerres existentielles pour annihiler Israël en 1967 et à nouveau, en 1973. Les agresseurs arabes n'ont manifestement pas réussi. Les victoires israéliennes ont culminé par la conquête du Sinaï, de Gaza, de la Cisjordanie, du Golan et de l’est de Jérusalem.

À présent, les Palestiniens réclament essentiellement un retrait israélien complet de la Cisjordanie et de l’est de Jérusalem afin de convertir la ligne d'armistice de 1949 en frontière ouest d'un futur Etat palestinien.

Qu’importe comment une frontière est découpée, un accord de paix officiel entre Israël et les Palestiniens demeure néanmoins inachevé. En attendant, il n’y a que la ligne d'armistice de 1949.

Quant à savoir s'il existe un bien-fondé de revenir aux lignes d'avant 1967, comme l'indique l’article par erreur, la décision de la communauté internationale sous la forme du Conseil de sécurité des Nations unies était contraire.

Après la guerre de 1967, le Conseil de sécurité avait débattu la question s’il fallait réclamer un retrait complet d’Israël aux lignes de 1949, exigées par l'Union soviétique et les pays arabes. La position du Conseil n’a toutefois mené nulle part. Les résolutions adoptées par le Conseil, tant après la guerre de 1967 qu’après celle de 1973, demandaient à Israël de se retirer de certains territoires conquis, mais pas de tous les territoires conquis en ces deux guerres. Le Conseil avait ainsi exprimé de façon claire que la ligne d'armistice de 1949 ne sera jamais une « frontière » permanente. Une « frontière » entre Israël et un Etat palestinien reste à déterminer dans le cadre d'un futur accord de paix. Nous ne sommes pas encore là. L’article ne devrait pas faire un faux départ.

En insistant sur l'usage du terme « frontière » comme synonyme à « ligne d'armistice », l’article fait une bouchée de l'histoire et de la légalité internationale.

Golda Meir le décrit mieux dans son autobiographie : « Quand les états arabes exigent qu'Israël se retire aux lignes d’avant Juin 1967, lignes qu’on ne peut que se demander, si elles sont tant sacrées pour les Arabes, pourquoi se sont-ils lancés dans la guerre des Six Jours pour les détruire ? »

Ce que Golda Meir insinue sur les hommes d’état arabes est aujourd’hui le substitut du Washington Post. Sa question reste pertinente et d'actualité. Le journal devrait admettre son erreur. Il n'y a jamais eu, ni n’y a de « frontières » dans cette région à ce jour.





Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 11:34

http://antisemitism.org.il/article/80493/il-ny-pas-dapartheid-en-israël

Il n'y a pas d'apartheid en Israël
Par Dr. Shuki Friedman

source antisemitism.org

Au cours des dernières semaines, autour de la proposition de loi au sujet de l'état nation et de la proposition de loi au sujet de "vous avez donné – vous avez reçu" et même au cours des dernières mois, et concernant plusieurs sujets, l'état d'Israël est qualifié d'état d'apartheid. Cette comparaison, celle de l'état d'Israël et d'un état d'apartheid, c'est-à-dire l'Afrique du Sud de la fin du siècle dernier, se propage dernièrement également dans le débat public et des politiciens et autres parleurs la transforment en un idiome de plus en plus commun.

Les Pet Shop Boys on procuré une réponse à ces prétentions, quand, suite aux appels en provenance de la Grande Bretagne de ne pas se présenter dans "l'état d'apartheid d'Israël", ils ont envoyé les protestataires à un cours d'histoire. Alors le voici, et il nous enseigne que les membres de la bande britannique avaient raison. La description inégalable existant entre des groupes de la population à différents aspects dans l'état d'Israël en tant qu'apartheid, est une déformation de la réalité et de l'Histoire.

L'apartheid a fait son apparition moderne en 1948. Alors que les pères fondateurs de l'état d'Israël inscrivaient la charte de l'Indépendance selon laquelle l'état qui serait créé "établirait l'égalité des droits sociaux et politiques à tous ses citoyens sans différence de religion, de race ou de sexe", le Première Ministre de l'Afrique du Sud, Daniel François Malan, établissait la base de l'apartheid – un mot de source Afrikaans qui signifie séparation raciale. Le gouvernement de Malan légiféra une série de lois raciales dans lesquelles le mariage entre des blancs et des membres d'autres races était interdit, et la loi de recensement de la population qui agit afin de catégoriser tous les habitants du pays en fonction de leur race. Cette catégorisation fut essentiellement faite selon l'aspect extérieur, mais également en fonction des coutumes.  

Jusqu'à l'écroulement final de l'apartheid en 1994, des dizaines de lois furent légiférées en Afrique du Sud, qui menèrent à la ségrégation raciale dans presque tous les domaines imaginables, depuis des bancs séparés dans les rues – pour les blancs et les autres races, jusqu'à la ségrégation dans les écoles, dans les transports publics, sur les plages et dans autres domaines, et même jusqu'à l'établissement de systèmes de droits séparés et différents pour les blancs, les personnes de couleur et les noirs.  

La différence entre le régime d'apartheid en Afrique du Sud et la condition en Israël et même dans les territoires, est tellement évidente, qu'il n'y a même pas lieu d'énumérer toutes les différences. Même si, dans les marges, il y a en Israël des phénomènes qui peuvent rappeler des situations qui existèrent en Afrique du Sud de l'apartheid, je suppose que même les critiques les plus extrémistes ne pensent pas qu'il s'agit de ségrégation raciale idéologique institutionnalisée et calculée.

De plus, la situation en Israël ne répond même pas à la définition de crime d'apartheid telle que défini dans la Convention de Rome (La Convention du Tribunal Criminel International de la Haie). La convention établit que le crime d'apartheid est réalisé quand il y a un but et une action institutionnalisée de discrimination et d'oppression d'un autre peuple. Cela n'est pas la situation en Israël, ni dans le territoire de Judée et Samarie.

La comparaison d'Israël en tant que pays d'apartheid a commencé dans des articles universitaires de la fin des années 80. De là, les expressions devinrent plus populaires après la défaite des accords d'Oslo. L'acceptation de la Convention du Tribunal Criminel des Crimes de Guerre, déterminant que l'apartheid était un crime contre l'humanité, mena à une vague d'expression demandant de placer l'état d'Israël sur le banc des accusés à la Haye, également pour ce crime. Finalement, depuis 2005, la "Semaine de l'apartheid" est marquée dans le monde entier ; au cours de cette semaine, des extrémistes critiquant Israël prêchent dans des campus et dans les centres de villes de nombreux pays en affirmant que l'État d'Israël est un état d'apartheid. La réussite d'une si vaste campagne tient dans le fait que de très nombreuses personnes qui critiquent Israël et sa politique ont adopté cette analogie. L'idée pénètre si profondément, jusqu'à ce que le second résultat dans la recherche du mot "Apartheid" sur Google, soit "Israël et l'apartheid". Quand la situation sur le terrain est complexe, il est possible de manipuler les faits, et même des gens sérieux sont tentés de croire à ce narratif.

Après que l'étiquette d'apartheid ait été prêtée à Israël, les faits ont pratiquement cessé d'être importants. Tout phénomène, chaque loi, chaque expression de politicien ou de personnalité publique liés aux relations entre les juifs et les arabes, sont labélisés comme étant encore un aspect du régime d'apartheid, qui, soi-disant, règne ici. A présent, allez prouver qu'il n'en est rien.

Mais dans le cas présent, il est possible de prouver que cet argument est fondamentalement faux. Il est vrai qu'il existe dans l'état d'Israël des disparités entre différents groupes de la population. Dans certains cas, les disparités d'expriment également par une division religieuse et ethnique.  Et il est vrai que le contrôle des territoires de la Judée Samarie alors que le droit israélien ne s'y applique pas, créé une réalité légale complexe, qui contient des caractéristiques d'inégalité et de préjudice au droits d'une certaine partie des résidents de ces territoires.  

Mais, d'autre part, il y a des aspects inverses à ces phénomènes et des éléments qui les critiquent depuis le système politique et légal. Il se pourrait qu'il y ait des propositions de loi teintées de discrimination et de l'inégalité, mais elles ne sont pas dirigées vers la création d'un régime d'apartheid. Ni la proposition d'accorder des avantages à ceux qui servent le pays. Si ces propositions de loi venaient à être ratifiées, la Cour Suprême pourrait les critiquer par le biais d'instruments légaux tout-puissants. Et c'est ce qu'elle fait également quand il s'agit d'actions dans les territoires. De plus, le système légal israélien ne contient pas une seule loi ni même une réglementation ou un ordre militaire dont la base ou le but serait la ségrégation raciale.

L'État d'Israël n'est pas sans injustices. Il contient des inégalités, des erreurs de jugement et, parfois, des politiques d'actions délibérément mauvaises. Mais entre de tels phénomènes et un "état d'apartheid", il y a un immense abime.  

Dr. Friedman est un conférencier à l'École de Droit du Centre Universitaire Peres
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 14:04


http://tsahal.fr/2013/07/20/communique-officiel-un-exercice-aerien-conjoint-entre-tsahal-et-leucom-debutera-demain-21072013/

source: tsahal

Demain matin (21/07/2013), le Commandement des forces des Etats-Unis en Europe (EUCOM) et Tsahal commenceront "Juniper Stallion 13", un exercice aérien conjoint qui se tient entre les Etats-Unis et les forces aériennes israéliennes.


photo des pre-exercices prise le 17 juillet 2013
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 14:13

http://tsahal.fr/2013/07/11/le-hamas-pousse-sa-jeunesse-aux-attentats-suicide/
source: tsahal

Le Hamas pousse sa jeunesse aux attentats-suicides

Depuis des années, le Hamas utilise différents moyens de lavage de cerveaux et une manipulation des foules afin de bénéficier de la haine inculquée à sa population face aux civils israéliens.


L'idéologie du Hamas s'inscrit dans la lignée de l'endoctrinement de la jeunesse gazaouie.

Durant l'année scolaire
Depuis plus d'un an, le Hamas propose une formation pour les enfants destinée à l'apprentissage de l'hébreu, qu'il qualifie comme  "la langue de l'ennemi".

Selon le directeur général du Ministère de l'Éducation du Gaza, Mahmoud Matar, Israël est l'ennemi et enseigner la langue de l'ennemi est important.

Nous pourrions croire que cet endoctrinement s'arrête la. FAUX !


Option hébreu dans une école du Hamas à Gaza

Le lavage de cerveau va plus loin que l'apprentissage de la langue. Le système éducatif du Hamas enseigne également à ses étudiants que : les Juifs ne sont en rien liés à la terre d'Israël, qu'ils appartiennent à l'Europe. Leurs manuels ne disent rien sur les Juifs issus des pays arabes. Il n'y a pas de reconnaissance du Peuple Juif comme nation. Les Juifs sont décrits comme des criminels et des voleurs…"

Ce qui est repris ensuite dans les fascicules scolaires et  les chaines TV du Hamas.


Fin d'année et vacances d'été
Il est temps de célébrer la réussite scolaire. Pour cela, une fête de fin d'année dans une école maternelle de la bande de Gaza est organisée par les terroristes du Jihad islamique. Au programme : tenue militaire pour enfants, fausses armes et appel à "se faire exploser dans les bus".


Fête de fin d'année dans une école maternelle tenue par le Jihad islamique

Afin de ne pas perdre le contrôle sur l'endoctrinement de la jeunesse gazaouie durant les mois d'été et pendant les vacances scolaires, le Hamas organise ses propres colonies de vacances.

Le Hamas en collaboration avec d'autres organisations terroristes présentent dans la bande de Gaza, voient en ces camps d’été un moyen efficace de diffuser leur idéologie et de préparer une relève issue de la jeune génération de militants et de sympathisants.

Les camps d’été font notamment la promotion de l’islamisme radical, de la  "libération de la Palestine", du "Jihad et la mort en l’honneur d’Allah" ainsi que de la position idéologique et stratégique du Hamas dans le conflit israélo-palestinien.

Les trois grands thèmes généralement abordés pendant les activités reflètent parfaitement les priorités du Hamas : la formation militaire de la jeunesse, la diffusion des messages politiques du Hamas et l'endoctrinement politique et religieux  dans l’esprit de l’Islam radical défendu par le Hamas.

"C’est dans l’optique de rendre plus complexes les attaques sionistes que des femmes, des enfants, des personnes âgées et des moudjahidines sont utilisés comme boucliers humains. C’est comme s’ils disaient à l’ennemi sioniste : ‘Nous désirons la mort comme vous désirez la vie'", expliquait en avril 2008 le député du Hamas Fathi Hamad, qui est aujourd’hui Ministre de l’Intérieur du gouvernement de l’organisation terroriste dans la bande de Gaza.


..--

Ces enfants seront dangereux
il ne faudra pas s'etonner de les retrouver en prison


---

Diplômés mais pas encore martyres.
La branche armée des Comités de Résistance populaire, les Brigades al-Nasser Sahal ad-Din, dispose elle aussi de sa propre académie terroriste. Il y a presque un an, la première promotion "d'étudiants" a été diplômée. La formation de cette année était notamment spécialisée dans la destruction de blindés et l'utilisation de missiles anti-tanks. Les dirigeants des Comités de Résistance populaire soutiennent que le but de cette académie est d'inculquer aux "étudiants" des techniques de guerre et d'améliorer leurs compétences sur le terrain à force d'entraînements intensifs.


Les Comités de Résistance populaire forment ses prochains terroristes

Le cursus comprend des entraînements physiques, des cours de défense et de stratégie militaire et d'utilisation de missiles anti-tanks. L'accent est également mis sur la transmission de valeurs religieuses "pour qu'ils puissent se confronter à l'ennemi sioniste en s'appuyant sur une foi totale dans le triomphe de Dieu."


--

tout celà fait la joie de catherine Ashton, qui récompensera tout le monde en créant avec force conviction, et acharnement pour y arriver, une république islamique palestinienne.

--

ahmed Jabari: il a planifié plusieurs attaques terroristes dans lesquels des civils israéliens ont perdu la vie.
il a dirigé le kidnapping de gilad shalit
il a ordonné aux terroristes palestiniens de tirer des centaines de roquettes sur Israel.
éliminé. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 20:33

pour remettre bien la vérité en face de vos yeux

http://www.dreuz.info/2013/07/irradiante-spiritualite-du-ramadan-devant-la-mosquee-al-aqsa-appel-a-la-destruction-de-la-france-de-lamerique-et-de-la-grande-bretagne/#comment-234493
source et auteur: dreuz info

devant la mosquée al Aqsa par les palestiniens à Jérusalem : appel à la destruction de la France, de l’Amérique et de la Grande Bretagne

« Allah Akbar. Que l’Amérique, la France, et la Grande Bretagne soient détruites. Que Rome soit conquise «

Tels sont les appels lancés à la divinité islamique par les Arabes-palestiniens lors d’une manifestation de soutien aux Frères musulmans, sur le Mont du Temple, devant la mosquée Al-Aqsa, il y a quelques jours. Bien entendu, les Juifs ne sont pas oubliés : « Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs »

Le prêche – censuré dans les grands médias internationaux pour cause de non conformité avec le paradigme qui a fait des Palestiniens des victimes de la tyrannie juive, est un appel explicite, lancé par les Palestiniens, à tuer et à conquérir pour la gloire d’Allah. Chaque notera, dans la vidéo ci-dessous, cette phrase qui confirme la nature suprémaciste de l’islam : « Nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit, nous devons la nettoyer de son impureté » (l’impureté, c’est vous et moi…)

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 21 Juil 2013, 21:07

Vous croyez que vous nous apprenez quelque chose , Prinu ?

Et vous n'avez vraiment pas d'autre solution que de tuer tous leurs chefs un à un , et si cela ne suffit pas , de leur balancer une bombe atomique ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 02:17

vous preferez voir la france et l'occident détruit, vous pouvez faire ce choix. si tel est votre souhait.

le plus intelligent serait que les pays arabes détruisent d'eux meme ces fous.
Mais les ont ils jamais critiqué vraiment ? pouvez vous dire quand ? ou ? qui ?
La ligue arabe les défend , et les minoritaires qui en ont peur n'ont pas droit au chapitre.
veuillez voir ce que disent ces palestiniens à la mosquée Al Aqsa à Jérusalem.:



donnez leur une légitimité et un pays, et ils détruiront l'occident, je vous en fiche mon billet.
Dans toutes le villes du monde, il réclameront plus, et plus, et plus.

moi, je ne souhaite rien. Mais qu'avez vous a proposer ?
creez un état palestinien, et ces hordes galvanisée par leur succés, la récompense de leur terrorisme, par la victoire du terrorisme islamique radical, fiers, vainqueurs, plus forts, encouragés dans leur jihad que vous leur ferez triompher,  ils détruiront le christianisme et l'occident.
Et vous le savez.
Je ne vous apprend rien non plus..

je pense que , quand on voulait s'opposer au nazisme, il fallait éliminer les hordes nazies, et SI, on n'avait pas d'autres solutions que d'éliminer les nazis uns à uns. Les alliés n'ont pas gagné la liberté en Europe, autrement. Ils n'ont pas accepté, au sein des nations du monde, à l'ONu, un état nazi qui serait libre d'agir comme bon lui semble, chez lui, avec un adolf élu démocratiquement, en place. Non. ils l'ont refusé, et ils les ont combattus. uns par uns.
allez vous mettre de gaulle en prison et le faire condamner par l'ONu pour refuser la paix ? fallait il donner la moitié de Paris aux allemands , et la moitié de la France, puis légitimer un état nazi, qui existerait encore en 2013 ?



---
Proposez donc quelque chose qui sauve l'occident chrétien, pour voir, car creer un état palestinien, sera le début de notre fin à tous.
Ils n'attendent que celà, un drapeau à l'ONU, un siége honorifique, pour tuer abbas, éliminer les faibles, prendre le pouvoir, et avec leurs maitres, les mollahs d'Iran, creer le califat mondial.
Ils délcarent également vouloir retirer le nom meme de tout les états arabes, pour un seul califat.
ils ont déja placés , dans tout les pasy arabes, de sgouvernements paralllées clandestins , prets à prendre le pouvoir, en pronant la trés Grande Palestine, un empire et califat. Ils le clament depuis vingt ans. Des pro-islamistes et marxistes, sont prets à les aidés, et ont été palcés a des trés hauts niveaux décisionnaires, comme catherine ashton, nos responsables euroépens sont à leurs ordres. c'était aussi le veiux de michel rocard, champion du serre-main aux plus fous, et dominique de villepin, né au maroc, a ses aminches idéologiques jusqu'au liban.. ils ont des pions a differnts niveau..   sacrifier, génocider Israel, comme jadis les polonais attachaient les juifs dans une église en fuyant les nazis, en espérant ainsi gagner un peu de temps pour fuir, tandis qu'ils les brulaient au lance-flamme;  ne vous tiendra pas plus en sécurité qu'Israel, vous etes au meme niveau, et aussi faibles.  L'OTAn est faible, et déja les marxistes et mélanchonistes veulent affaiblir l'OTAN, le dernier rempart juste aprés tsahal..
Ils ont les russes et l'Iran, et nous achetons leur pétrole. La diplomatie ne serivra donc pas à sauver l'occident.
Il n'ya jamasi eu de printemps arabes, il ya eu des renversements de personnalités qui baillonaient les islamistes radicaux, des renversements rendus possibles par les freres musulmasn, et le peuple était un pion utile dans ce but.
je le savait, et j'ai pleuré quand Moubarak a été éliminé, car lui seul était capable de mettre ces fous en prison, quelque soient ses défauts totalitaires.

je n'invente rien: ils le clament eux memes.



l'autorité palestinienne est un pouvoir de papier sans force, le peuple palestinien est en masse avec les radicaux, et vote pour les radicaux. la société palestinienne est radicale, et leurs écoles et lycées enseigne le radicalisme.. et AUCUN politique palestinien ne s'y oppose ! AUCUN ! ni meme abbas, personne, ils tremblent ! ils seront donc les dominants de la société palestinienne, pour des générations et des générations. Ils ne vont pas attendre pour détruire Israel aprés un traité de paix fantoche, aprés avoir éliminés leurs diplomates de pacotille, et tout ceux qui s'opposeront au jihad.
et vous le savez aussi. l'UE a de la m dans les yeux. l'UE a censuré les propos et les discours des palestiniens, et a censuré les informations venus de la presse palestinienen, depuis des dizaines d'années, de peur que les francais qui achetent des tutures et du pétrole au prix maximum n'ouvrent les yeux sur ceux qui décident à notre place de l'enfer de nos générations futures.

ils sont aussi galvanisés par le radicalisme, que les allemands étaient galvanisés par le cher Adolf, et nous, par Pétain.. je dirait meme: bien plus ! plus forts, dix fois plus forts, plus surs d'eux, et déja en place partout en usant de nos démocratiques libertés.


Je n'ai rien à déclarer, je ne dit pas ce que vous me faites dire, ou me poussez à dire,  je ne le dis pas.

je ne suis pas un va-t en guerre, je suis pour le courage et la résistance, oui, et élimner des terroristes qui tuent des civils, si.
Masi EST Ce QUE CELA SERA sUFFISANT de juste "resister" mollement ?
je ne le crois pas, et ne le croyez pas non plus. il faudrait etre aveugle.
ils le déclarent:


Proposez donc quelque chose !
Preferez vous la mort de l'occident, ET le déshonneur ?

Laissons les puissants en décider, moi et vous, ne sommes rien. on ve pas résoudre tout ca, ici.
je veux juste faire ouvrir les yeux, alors que les médias lobotomisent vos cerveaux.
Masi reflechissez y. Je ne jeterais pas la pierre au courage et à la fermeté de ceux qui sont, seuls, a resister à l'impérialisme islamique radical.
J'espére que les pays arabes détruirons le hamas, le hezbollah, les freres musulmans, et le régime de smollash iraniens, avant que d'autres ne le fassent à leur place.
ils seraient plus intelligents, qu'ils le fassent. et qu'Israel ne fasse rien. Montrez moi une force arabe unie prete à le faire ! ou ? qui ?
Ne critiquez pas ceux qui veulent sauver ce monde de siécles de tyrannie, et qui prennent tout les risques, à votre place; quand l'europe ne fait rien, ceci aura un cout humain évident.
Le débarquement en Normandie a eu un cout humain trés élevé, lui-aussi. le regrettez vous !


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 06:53

Je ne veux rien vous faire dire du tout et je ne critique pas . Je suis perplexe devant ce problème insoluble mais impressionné par votre éloquence .

Comme Jésus devant les nuages noirs qui s'amoncelaient sur la Judée de son époque , je ne vois que la conversion et la prière du cœur comme remèdes .

Et ce n'est pas à moi de juger si votre fièvre belliqueuse est justifiée maintenant ou le sera par l'Histoire .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 11:08

ce n'est pas belliqueux du tout. plusieurs proverbes chinois pourraient décrire que celui qui est attaqué par un dragon doit avoir le courage d'y resister, et il n'est pas belliqueux. il est décrit comme sage.
pourquoi de grands héros de la bible sont juifs ?
David a  résisté à goliath. Moise à pharaon.

samson et delilah, daniel .. ne se sont pas découragés en offrant leur torse "tue moi"..


quand a la conversion ,si les israéliens devenaient chrétiens, ca ne changerait rien à l'impérialisme agressif de l'islamisme radical, mais surtout à l'agressivité des "palestiniens" ne venant pas de cette région. tout arabe est en danger devant l'islamopalestinisme radical.
si les israéliens devenaient musulmans, ils seraient massacrés tout autant, car les radicaux islamistes veulent regner sur tout pays arabes.
De plus, c'est aussi votre probléme existenciel vital à vous, et vous ne le comprenez pas. les chrétiens y passerons tous, comme on le voit en afrique, egypte, etc.
en face de ce danger agressif, juifs et chrétien sont dans la meme barque.
votre distingo n'est qu'une bouée de secours psychique, vous vous persuadez d'etre intouchable et plus forts. mais là, seul l'union fait la force. sinon pourquoi l'otan ?
autre sens de votre phrase simpliste, pour sauver l'occident, vous accepteriez donc de vous convertir à l'islam..
ca ne changera rien non plus: seul le radicalisme islamique veux regner dans le califat mondial que les palestiniens appelent. les musulmans de paix sont menacés.
autre sens de votre phrase, la foi a peu de poids devant l'agresseur. - quoi que la foi juive a , miraculeusement, écrit on, résisté (voulez vous vous convertir au judaisme pour apprendre à résister avec courage ? - si je renverse un des sens cachés possible de votre phrase).
de plus, sainte blandine c'est trés joli, mais etre un civet n'est pas une solution. le christianisme a quand meme eu une sacré chance de ne pas avoir été éliminé sous l'empire romain.. masi ca sera surement moins évident cette fois-ci. car les islamistes radicaux ont une foi PLUS FORTE - hé si, car notre foi chrétienne occidentale décline, alors que la leur augmente, et s'arme militairement en plus ..ils sont surs d'eux meme et dominateurs.

vous, nous, tous, n'avons qu'une seule échapatoire: l'union morale et militaire dans la résistance commune et l'action de concert.
ce n'est pas belliqueux que d'avoir choisi d'etre gaulliste ou résistant. c'est salvateur.

Il n'y a là aucun bellicisme agressif immoral, c'est l'inverse.
Tu aideras ton prochain. et aider , celà va dans tout les sens, vous ne savez pas qui a besoin de qui et qui aide qui. seuls, vous serez vaincu. le temps importe peu, disent les islamopalestinistes, pour faire le califat mondial.

Eparpillés,et le tyrannosaure tue chaque membre de la horde, avec certitude.
regroupés et unis, il peux etre vaincu. s'ils ne reculent pas et s'entraident.
s'ils sont déja vaincu moralement, et convaincus de ne rien faire, c'est la fin.
nous avons des tyrannosaures islamopalestinistes radicaux, ici meme, en europe, dans l'ombre, et pas seulement ceux qui ont scandés leur haine à al Aqsa ou ceux du Liban, syrie, iran ... surarmés par les russes. ils sont dans nos banlieues, vont dasn nos universités de la république, et vont à l'assaut des positions de pouvoir politique, ou ils trouvent des alliés et diplomates disposés à la collaboration.
ils lobotomisent des centaines de milliers d'étudiants, et prennent position dans nos médias.


Dernière édition par prinu le Lun 22 Juil 2013, 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 11:41

source lyrics-copy

Les loups sont entrés dans paris
Serge Reggiani

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c´était qu´du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l´paysage... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J´aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s´en viennent la nuit venue... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie
Les loups ont regardé vers Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et v´là qu´il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n´osait plus le soir
Affronter la neige des boulevards... alors

Des loups ououh! ououououh!
Des loups sont entrés dans Paris
L´un par Issy, l´autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Paris
Ah tu peux rire, charmante Elvire
Deux loups sont entrés dans Paris.

Le premier n´avait plus qu´un œil
C´était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans le maigre square de Grenelle
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Passy... alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.

Le deuxième n´avait que trois pattes
C´était un loup gris des Carpates
Qu´on appelait Carêm´-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris.

Attirés par l´odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss´, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu´à c´que les hommes aient retrouvé
L´amour et la fraternité.... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups sont sortis de Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris
J´aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris...

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 11:42

Jusqu´à c´que les hommes aient retrouvé
L´amour et la fraternité

la résistance unie doit etre fraternelle
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 12:47


http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/grace-meng-membre-du-congrès-américain-d’origine-asiatique-a-réprimandé-l’organisation-des-Études-asiatiques-pour-son-adoption-au-b

source israel-chronique zach pontz

Grace Meng, membre du Congrès américain d’origine asiatique, a réprimandé l’Organisation des Études Asiatiques pour son adoption au BDS.

Le membre du Congrès américain d’origine asiatique, Grace Meng, a envoyé une lettre à l’Association des Études Asiatiques Américaines, pour protester contre son approbation récente au BDS contre l’État d’Israël.




Meng, qui représente le 6ième arrondissement de New York et qui est également membre du sous-comité du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord de la Commission des Affaires étrangères, a exprimé sa préoccupation vis-à-vis de la nature « contreproductive » du mouvement BDS, en citant, parmi d’autres politiques, sa demande du « droit au retour » pour les Arabes.



« Tout le monde sait que ni Israël, ni une « solution à deux États » pourraient exister avec un ‘droit au retour’ », écrit-elle.



L’AAAS a voté pour adopter la résolution BDS à la fin avril, lors de sa conférence annuelle de Seattle. Le vote a été adopté à l’unanimité, toutefois seulement environ dix pour cent des membres de l’Association y ont pris part.



Meng a déclaré à The Algemeiner dans un courriel qu’elle ne pouvait pas rester les bras croisés pendant que l’AAAS essayait de nuire à Israël.



« C’est une action sans précédent pour une organisation académique, a fortiori pour un groupe américain asiatique, j’ai donc choisi d’exprimer mon opposition », a-t-elle dit.



Elle a ajouté qu’elle a « toujours été favorable au sionisme », et qu’un voyage en Israël en 2010 «  a approfondi ma compréhension de l’État juif. Cela m’a également donné des précisions sur ce que je savais déjà à propos de la persécution historique exceptionnelle du peuple juif et les grandes réalisations de l’État juif ».



Dans sa lettre à l’AAAS, Meng, a critiqué l’organisation pour le ton de sa campagne, la qualifiant « de séditieuse».



« Caractériser les actions israéliennes comme « racistes » est inadéquat, séditieux, et incompatible avec les vues de la grande majorité des Américains et des Américains d’origine asiatique. Cela ne sert pas la cause de la paix, cela sert plutôt, à galvaniser ceux qui s’opposent à la paix ».

Elle a ajouté que l’adoption de la résolution ne pouvait que nuire aux relations entre les communautés asiatiques et juives aux Etats-Unis, et que « les intérêts des Américains et des Asiatiques-Américains sont mieux servis par le dialogue et l’engagement, que par le boycott et désinvestissement ».



Elle a également déclaré à The Algemeiner : « Il est important que les Américains d’origine asiatique – en particulier les jeunes – apprécient la valeur et la justesse d’Israël, seul vrai allié démocratique de l’Amérique au Moyen-Orient ».


Dernière édition par prinu le Lun 22 Juil 2013, 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 12:49

http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/alicia-keys-a-demand%C3%A9-le-retrait-de-la-vid%C3%A9o-anti-isra%C3%A9lienne

israel-chronique zach pontz

Alicia Keys a demandé le retrait de la vidéo anti-israélienne
Une vidéo anti-israélienne mise en ligne sur You Tube mettant en vedette une chanson d’Alicia Keys, a été retirée du site Web de vidéos en ligne au début de cette semaine après que la chanteuse ait engagé une procédure judiciaire, invoquant une violation du copyright, selon l’indication de WAFA.



Selon une notification de You Tube citée par WAFA, la vidéo qui présentait des femmes arabes palestiniennes protestant contre la présence juive en Cisjordanie, et faisait écho à des appels pour qu’Alicia Keys annule son concert du 4 juillet à Tel-Aviv, a été retirée suite à une réclamation par ’Alicia Keys c/o Ziffren Brittenheim LLP’.



Alicia Keys a à plusieurs reprises rejeté les appels lui demandant d’annuler son spectacle du 4 juillet à Tel-Aviv, en déclarant : « Je me réjouis de ma première visite en Israël. La musique est un langage universel qui vise à unifier le public dans la paix et l’amour, et c’est l’esprit de notre spectacle ».
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 22:13

http://www.jforum.fr/forum/international/article/les-capitaux-surs-du-hezbollah
source et auteur: jforum


Les Capitaux blanchis du Hezbollah placés bien au chaud en Europe

Le placement de la "branche armée" du Hezbollah comme organisation terroriste aura –t-il le moindre effet ?

Peu probable, à tel point l’Empire financier du groupe terroriste prospère, au coeur même de l’Europe, tenu par des agents en costume-cravate, apparemment, au-dessus de tout soupçon.

une carte d’Europe montre les principaux Centres d’implantation de cet Empire du Hezbollah, en Europe, à : Bruxelles-Antwerp, Madrid, Berlin, Copenhague, Varsovie, Bratislava, Kishinev, Bucarest, Sofia et Nicosie.

Des agents de financement du Hezbollah: Talal Mohammad Kansou (bucarest)
des agents en roumanie.
900 agents financiers en allemagne.
Des agents au Danemark et beaucoup en suéde.
Le dossier Kansou est bien loin d’être unique en Europe. L’un des financiers les plus importants du Hezbollah, le milliardaire Kassim Tajideen, qui s’est vu placé, en 2010, sur la liste noire du Département américain du Trésor pour ses liens avérés avec le « Parti de Dieu », avait déjà été arrêté en Belgique, en 2003, puis "coincé", en 2011, avec son frère, en République du Congo.

Les communautés chi’ites libanaises en Europe fournissent d’excellentes pépinières de recrutement pour le « Parti de Dieu » et donnent fréquemment de l’argent aux « œuvres caritatives » parrainées par le Hezbollah, qui lèvent des fonds, sous couvert de causes sociales au Liban.
Ils ont acheté le château de Kherbet Selem.
« l’Association pour le Projet libanais d’aide aux Orphelins » est un paravent qui finance en réalité l’Association paramilitaire Al Shahid (du Martyr) du Hezbollah.

L’Europe ferait mieux de s’inquiéter de l’Empire financier que le Hezbollah est parvenu à se tailler, en Europe même et de ses conséquences pour l’avenir du continent.

Selon le professeur d’Université Hares Suleiman, le Hezbollah a commencé à bâtir son empire financier dès 2001-2002.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 23:27

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche que tout accord de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne sera soumis à un référendum. « Je pense que cela est nécessaire. Je ne pense pas que de telles décisions puissent être prises, si tant est qu’un accord soit atteint, par tel ou tel processus de coalition, il doit être soumis au peuple pour une décision », a déclaré le Premier ministre, s’exprimant lors de sa rencontre hebdomadaire du Cabinet.


fort bien.. pour moi, ce que les palestiniesn obtiendrons, ils l'aurons volé à autrui.

Le Président de l’Autorité palestinienne a fait quelques observations trois jours après qu’il ait été annoncé que les négociations directes reprendraient entre Israël et l’Autorité palestinienne. Il a déclaré lundi que dans tout accord de paix futur entre Israël et l’Autorité palestinienne, l’État juif devra quitter « la terre palestinienne »

Mais c'est déja le cas: Israel n'est pas en egypte, n'est pas en irak, n'est pas en syrie, n'est pas au liban, n'est pas dasn la péninsule arabi
Je souhait, tout comme mr abbas, le droit au retour des palestiniens dans leurs terres d'origine filiales et familiales ancestrales, c'est à dire, en egypte, irak, liban, syrie, etc.. d'ou ils viennent tous sans exception.
Mais on leur a déja donné un état palestinien, du reste: la Jordanie. et ce officiellement.
Les palestiniens peuvent donc aussi occuper, la Jordanie, en plus d'occuper celles qu'ils occupent indument, par leur colonisation illégale.

car c'est la pure vérité, ca na jamais été à eux.. meme pas une heure.
le concensus de paix quelqu'il soit est donc injuste à sa base, démontrant que les assassinats et la terreur palestinienne, payent, et sont adoubés par une partie du monde.
Mais c'est surtout un risque énorme. un risque que l'occident ne mesure pas du tout, pensant calmer les esprits, alors que ce traité ne fera que les échauffer avant une guerre mondiale que ce traité d'injustice créera: aprés avoir eu un doigt (israel), ils prendront le bras en occupant les pays arabes, puis tout l'occident. les fréres musulmans et les mollahs dominerons le monde parce que l'occident donnera des terres a des islamistes fous, démontrant leur force et la victoire de leurs convictions.

Les chamberlain et daladier sont légion.

--

Après Munich, à son retour en France, Daladier imagine qu'il sera hué pour avoir cédé à Hitler, les accords de Munich octroyant aux nazis une partie de la Tchécoslovaquie sans contreparties significatives sinon les habituelles promesses de paix jamais respectées jusque là. À sa sortie de l'avion le ramenant au Bourget, il est à sa grande surprise acclamé car vu comme le sauveur de la paix. Il se serait exclamé, entendu du seul Alexis Leger qui le suivait : « Ah les cons ! S'ils savaient ! ». Dans ses Mémoires, il exprimera de façon plus modérée: « Je m'attendais à recevoir des tomates et j'ai reçu des fleurs ».
En mars 1939, l'armée allemande envahit la Tchécoslovaquie.(source: wikipedia)

L'histoire se répéte.. Les Lavals sont ravis.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 22 Juil 2013, 23:44

Ah ! les pacifistes palestiniens démontrent déja comment ils envisagent la paix future:
Un missile palestinien vient d'etre tiré (ce 22 juillet 2013) depuis gaza vers les civils israéliens à Eshkol.

Il n'y a pas de morts. (source désinfos)

L’Iran déploie des troupes et des tanks à la frontière kurde.
L’Iran renforce sa présence militaire tout le long de la frontière du Kurdistan voisin.

Des observateurs ont déclaré que le Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne sont en train de rassembler des milliers d’hommes de troupe, ainsi que des tanks réservés pour les batailles importantes et des véhicules blindés de transport de personnel tout le long de sa frontière avec l’Irak.

Ils affirment que le CGRI, soutenu par les forces régulières de l’armée, apparaissent se préparer pour une vaste opération contre la région autonome du Kurdistan irakien.
L’Iran établit une présence militaire permanente, de manière à pouvoir attaquer le Kurdistan à n’importe quel moment, s’il le veut”, explique un responsable.
http://www.jforum.fr/actualites/article/l-iran-deploie-des-troupes-et-des

(source: jforum)

Mais le monde s'en moque, et préférera se focaliser sur comment détruire Israel le plus éfficacement possible, méthodiquement, et légitimiser une république islamique palestinienne, à n'importe quel prix .. meme l'honneur.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 00:17





---

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/assassine-une-seconde-fois-le
source jforum

Assassinés une seconde fois. Le Trauma des libérations de terroristes.

Mahmoud Abbas exige, parmi toutes les préconditions du retour à la table des négociations, la libération d’une liste de prisonniers.

Pourquoi ces libérations n’entraînent pas, ipso facto, l’engagement ferme et définitif à une cessation de l’incitation à la haine dans les écoles, sur les places publiques, les stades de foot, etc., de l’Autorité Palestinienne ? A quoi servent ces « passe-droit » si la sanction n’est pas admise comme légitime par l’autre partie, et chaque ouverture de cellule, considérée comme une « victoire » du terrorisme, qui peut afficher fièrement ses deux doigts en forme de « V » ?

Pourquoi Israël devrait-il y concéder, sachant que c’est un pur non-sens, qui dessert le but de la « paix », si et quand l’amnistié retourne en héros à ses anciennes activités ?

Les familles font circuler une pétition à l’intention de Netanyahu, contre la libération imminente de dizaines de prisonniers condamnés pour actes terroristes. « Nous étions d’accord avec l’arrangement concernant Shalit, mais le destin des meurtriers ayant du sang sur les mains est de rester en prison ».

“Ils sont en train de vendre le pays en échange de rien du tout ! », s’est exclamée Eilat Osher, lorsqu’elle a entendu que Abu Dahlia Hassan Atik Sharif, l’assassin de son mari, devrait être libéré, dans le cadre des pourparlers de paix récemment annoncés.

Osher, dont le mari Avi avait été poignardé et tué par Sharif, dans une plantation de dattes de la Vallée du Jourdain, en 1991, ajoute : « Dans le cas de l’arrangement Shalit, quand la liste des prisonniers devant être libérés a été rendue publique, j’étais particulièrement mal à l’aise à l’idée de m’y opposer, parce que cela me dévastait, quand je regardais les parents de Guilad dans les yeux. Aujourd’hui, cela n’a rien à voir avec ça ! ».



un palestinien montre a la foule, le sang qu'il a obtenu avec le sang des entrailles qu'il a ouvert sur sa victime juive.

seront montrés à la foule palestinienne en délire, les entrailles du juif qu'ils ont ouvert par le ventre, encore vivant.

son crime: par erreur, il est rentré dans un village palestinien .. et la foule palestinienne s'est jetté dessus comme des betes sauvages, parceque c'etait un juif.

VOILA QUI SONT les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes. on n'emprisonne pas des innocents..
ils sont fous et fanatisés, et avoir un état, avoir une récompense, va faire l'inverse de les calmer, ils seront super-fous et super fanatisés, convaincus que leur méthode est la meilleure et arrive à ses fins, et ils iront plus loin encore. le jihad visera le reste du monde avec la certitude de vaincre.

Voilà le genre de personne que Abbas demande de liberer.

Le projet de libération de prisonniers palestiniens essuie le feu des critiques, du côté des familles de victimes, qui ont lancé une campagne, au cours des dernières semaines pour empêcher la réalisation d’une telle mesure.


Palestiniens manifestant pour la libération de prisonniers (Photo : EPA)


Gilad Shalit retourne à la Maison

“”Je ne savais pas que le nom du meurtrier était apparu parmi ceux devnt bénéficier de cette libération », déclare Osher. « Maintenant que je sais que c’est le cas, je suis constamment sur les nerfs, comme je l’ai été, durant toutes les tentatives précédentes de libération. Mais après l’affaire Shalit, je voulais croire que nous avions réussi à braver cette menace.

“Depuis cette époque, j’ai été en contact avec tous les premiers Ministres et ils m’ont tous fait la même promesse, qui a commencé avec Itzhak Rabin, que cet assassin ne serait pas libéré. Ma seule consolation, c’est que le meurtrier soit en prison ».

Osher ajoute : “Je n’aurais aucun repos jusqu’à ce que je réussisse à empêcher cette libération. Le destin d’un meurtrier est de purger sa peine en prison, peu importe qu’il soit Juif ou Arabe. Les fondations de notre familles sont à jamais anéanties et il n’existe aucune raison valable pour qu’on le libère.

Le plan de libérations anticipées provoque aussi la colère d’Amnon Dolorosa, le frère de David, tué en 1988, quand un bus, dans lequel il était monté à Jéricho, a subi des jets de cocktail-molotov. Il avait été grièvement blessé en tentant de sauver Rachel Weiss et ses trois enfants, qui sont morts, prisonniers des flammes, au cours de cet attentat. Lui-même est décédé des suites de ses brûlures, un peu plus tard.

“C’est très grave que les gens n’aient pas encore réalisé que les prisonniers libérés trop tôt retournent, généralement, à leurs activités terroristes et qu’ils seront pleinement actifs, au cours du prochain cycle de violences », lâche Dolorosa, avec une profonde amertume, quand il fait remarquer que deux des Palestiniens, emprisonnés pour leur implication dans la mort de son frère et de celle des Weiss, sont déjà libres.

“Il y a plein de façons de mener des négociations, et il n’appartient pas qu’à Israël de concéder des ouvertures. Pardonner est impossible, au moins autant que d’oublier. Toute personne assassinée par un acte de haine gratuite est une perte qui n’était absolument pas nécessaire. C’est quelque chose avec lequel nous vivrons jusqu’à la fin de nos jours. C’est pourquoi il devrait accomplir sa peine jusqu’au bout. Une femme et trois enfants ont été brûlés vifs, des dizaines de personnes ont gardé des séquelles à vie, mon frère qui tentait de les secourir a été brûlé vif ».

Sapir Hazut, 20 ans, fille de Daniel Hazut, assassiné par arme à feu, il y a 20 ans, à un Carrefour du Wadi Ara, alors qu’il était en service, comme policier à la circulation, n’admet pas ces libérations de prisonniers : “Dans le cadre de l’arrangement Shalit, ma mère et moi soutenions la libération des assassins de mon propre père, parce que nous estimions que la vie d’un de nos soldats était en jeu ».

“Mais exiger de libérer ces terroristes ne correspond à aucun objectif accessible, puisque le fait de pardonner à des terroristes ayant du sang sur les mains est en contradiction flagrante avec le désir de paix. Vous ne faites pas la paix avec des meurtriers. Nous devons complètement réviser notre point de vue sur nous-mêmes, en tant que société, si nous sommes capables de blanchir un assassin ! ».

“Envoyer toujours plus d’innocents à un massacre certain”. ’

Hazut, qui projette de suivre les traces de son père en s’engageant dans la police, ajoute : “Même une condamnation à vie n’est pas suffisante pour un tel crime, parce que, même derrière les barreaux, les terroristes parviennent à mener une vie normale. Et, maintenant, ceux qui exigent de les libérer ne font jamais qu’envoyer d’autres innocents se faire massacrer, parce qu’il est évident qu’ils tueront encore ! »

La liste des prisonniers a été constituée par le Président Palestinien Mahmoud Abbas et délivrée à Israël, par l’entremise du Secrétaire d’Etat américain John Kerry. Elle ne devrait pas provoquer de grosses surprises. Les prisonniers, tous emprisonnés avant que les Accords d’Oslo ne soient signés, sont depuis longtemps, au sommet de l’Agenda palestinien et Abbas prétend que leur libération lui aurait déjà été promise du temps du Premier Ministre Ehud Olmert.

Les exigences, en vue de leur élargissement, ont gagné du terrain, après l’accord Shalit, dont l’échange a permis la volatilisation de 1.027 prisonniers. Les prisonniers les plus anciens sur la liste ont été emprisonnés il y a 30 ans et le dernier, en 1994, dont 55 proviennent de Judée-Samarie, 24 de la Bande de Gaza et 10 sont ou étaient des résidents de Jérusalem-Est.

Au cours des dernières semaines, 18.000 personnes ont signé la pétition publiée par les familles endeuillées, appelant le Premier Ministre à ne pas relâcher ces prisonniers.

Prisonniers notoires, faisant partie de cette liste :

Mahmoud abu-Harbish : résident de Jéricho, emprisonné en 1988 pour son implication dans le jet de cocktails-Molotovs sur un Bus près de sa ville, qui ont provoqué la mort dans d’atroces souffrances de David Dolorosa, de Rachel Weiss et de ses trois enfants, brûlés vifs.

Mahmoud Issa : résident d’Anata, près de Jérusalem, emprisonné depuis 1993. Faisait partie d’une cellule du Hamas qui a kidnappé et tué l’officier des garde-frontières Nissim Toledano, en 1992. Il a aussi participé à une attaque en fonçant en voiture sur deux soldats.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 03:39

Le film de charlie chaplin, Le Dictateur, avait fait prendre conscience à l'amérique de roosevelt des périls qui la menacent, il faut des films de cette trempe pour faire prendre conscience à l'Europe des périls de l'islamopalestinisme et du pro-palestinisme, qui la menacent.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 12:10

Le Soulèvement islamiste en Egypte dirigé depuis l’Hôtel de la Plage, à Gaza


http://www.jforum.fr/forum/international/article/l-hotel-de-la-plage-a-gaza-qg-des

sourcce: jforum


Soulevement islamiste en egypte contre l'armée egyptienne qui avait renversé Morsi : les gentils palestiniens pacifistes dans le coup, démontrant l'impérialisme de l'islamopalestinisme menacant ce siécle et l'aveuglement de l'europe voulant créer une république islamique palestinienne à l'ONU.
preuves:

Six Grosses légumes des Frères Musulmans dirigent le soulèvement, en Egypte, depuis l’Hôtel de la Plage, à Gaza et surfent sur la contestation et les attentats contre l’armée. Un groupe de six hauts responsables des Frères Musulmans se sont évadés d’Egypte, après le renversement de leur Président, lors du coup militaire du 3 juillet et se sont infiltrés clandestinement dans la Bande de Gaza, pour diriger le soulèvement contre l’armée au Caire, selon ce que dévoilent en exclusivité les sources du renseignement de Debkafile.


Guidé par Mahmoud Izzat Ibrahim, un adjoint de haut-niveau du Guide Suprême, le groupe a établi un poste de commandement à l’Hôtel de la Plage de Gaza, pour organiser les opérations contre l’armée égyptienne et des cibles sécuritaires, en coordination avec le Hamas et les Salafistes bédouins du Sinaï, affiliés à Al Qaeda.


Les dirigeants islamistes chassés du pouvoir espèrent que leur révolte s’étendra rapidement du Sinaï jusqu’au cœur de l’Egypte et qu’elle renversera, à son tour, les dirigeants provisoires au Caire.

Mahmoud Izzat, Docteur en Médecine, connu sous le surnom de “l’Homme de Fer” des Frères Musulmans, est le n° 4 sur l’organigramme des Frères Musulmans, après le Guide Suprême Muhammed Badie. Il a été un personnage-clé de la transmission des décisions politiques du Bureau de la Guidance, dont il est membre depuis 1981, en direction du mouvement issu du Parti de la Justice et de la Liberté, au gouvernement et au Parlement. Marié à une sœur de l’ancien Guide Suprême, il a été emprisonné en 1995, en tant que dirigeant d’une organisation illégale, et, à nouveau, détenu en prison, en janvier 2008, pour participation à des manifestations au Caire, contre une attaque israélienne dans la Bande de Gaza.



Le groupe s’est échappé d’Egypte, en utilisant les réseaux du Hamas palestinien.


Les dirigeants islamistes chassés du pouvoir espèrent que leur révolte s’étendra rapidement du Sinaï jusqu’au cœur de l’Egypte et qu’elle renversera, à son tour, les dirigeants provisoires au Caire.

Mahmoud Izzat, Docteur en Médecine, connu sous le surnom de “l’Homme de Fer” des Frères Musulmans, est le n° 4 sur l’organigramme des Frères Musulmans, après le Guide Suprême Muhammed Badie. Il a été un personnage-clé de la transmission des décisions politiques du Bureau de la Guidance, dont il est membre depuis 1981, en direction du mouvement issu du Parti de la Justice et de la Liberté, au gouvernement et au Parlement. Marié à une sœur de l’ancien Guide Suprême, il a été emprisonné en 1995, en tant que dirigeant d’une organisation illégale, et, à nouveau, détenu en prison, en janvier 2008, pour participation à des manifestations au Caire, contre une ataque israélienne dans la Bande de Gaza.


Les chefs de l’armée d’Egypte ne font aucun crédit aux protestations du Hamas, qui dément ^^ collaborer aux actions de défi des Frères Musulmans envers les militaires. « Les Communicateurs du Mahdi » sont constitués presque entièrement de membres palestiniens issus du Hamas et du Jihad Islamique de Gaza.

Pour franchir les barrages routiers de l’armée et de la police égyptienne, sur les routes du Sinaï, le Hamas a fourni à Izzat et à ses frères fidèles, des bateaux de trafiquants qui font la navette sur les voies navigables de la mer Méditerranée, entre Alexandrie et Gaza. Samedi 20 juillet, l’armée égyptienne a imposé un blocus total sur le trafic maritime, le long des côtes de la Méditerranée de Gaza et du Sinaï et lourdement réprimé les autres moyens d’accès à la Bande de Gaza. Des engénieurs de l’armée ont détruit des centaines de tunnels de contrebande, reliant le Sinaï à l’enclave palestinienne, qui faisaient partie intégrante de l’économie de Gaza, sous le règne du Hamas. La semaine dernière, des hélicoptères égyptiens Apache dotés de mitrailleuses lourdes ont survolé Gaza, au-dessus des têtes des dirigeants du Hamas, pour les mettre en garde et leur indiquer que leurs mouvements étaient sous haute surveillance.


Les Frères Musulmans tiennent boutique à l’Hôtel de la Plage à Gaza.

---

Ils serons récompensés par la création d'un  état palestinien à l'ONU car ils sont méritants.
félicitations aux palestiniens et à catherine Ashton pour ce plein succés.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 13:04

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/130723-bresil-incident-lors-de-la-visite-du-pape

source i24News
Brésil: incident lors de la visite du Pape
La police de Rio Janeiro a violemment dispersé lundi 22 juillet au soir les manifestants qui protestaient devant le siège du gouvernement, en marge de la réunion du pape François avec la présidente Dilma Rousseff. Les agents affirment être intervenus après qu'un cocktail Molotov a été lancé en direction des forces de l'ordre. Au moins un manifestant qui portait un masque blanc a été arrêté.

Les centaines personnes rassemblées à l'appel du groupe Anonymous de Rio dénonçaient les quelque 40 millions d'euros d'argent public dépensés pour la visite du souverain pontife et les Journées mondiales de la jeunesse catholique (JMJ). Ils ont été Dispersés avec des lacrymogènes et des canons à eau.

Le pape François était déjà parti en direction du centre d'étude de Sumaré dans les hauteurs de Rio où il est logé durant son séjour, quand les affrontements violents ont commencé. "Cela ne sert à rien de réprimer, ce gouvernement va chuter", criaient les manifestants en fuyant la police.

Un photographe de l'Agence France-Presse (AFP), Yasuyoshi Chiba, a été blessé d'un coup de matraque à la tête par un policier. Agé de 42 ans, de nationalité japonaise, il a été hospitalisé dans une clinique de Rio où il a reçu trois points de suture et été soumis a des examens médicaux. Son état a été jugé satisfaisant et il a pu rentrer chez lui en fin de soirée, bénéficiant de deux jours d'arrêt de travail.

Les commerces et les bars à proximité ont rapidement baissé leur rideaux de fer alors qu'un important dispositif policier a été déployé sur place avec notamment le bataillon de choc à moto.



http://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/130723-bresil-incident-lors-de-la-visite-du-pape

source i24News
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 13:23

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/07/23/l-excision-reste-une-pratique-generalisee-dans-une-quinzaine-de-pays-d-afrique_3451442_3244.html

source le monde

Plus de 125 millions de jeunes filles et de femmes d'Afrique et du Moyen-Orient vivent en ayant subi une mutilation sexuelle – le plus souvent une excision –, selon les chiffres inédits publiés par l'Unicef, lundi 22 juillet.

En tête des pays où ces mutilations demeurent la règle quasi absolue : la Somalie, avec 98% des filles et des femmes de 15 à 49 ans excisées ; la Guinée avec 96% ; Djibouti avec 93% ; et l'Egypte avec 91%.




"Le changement viendra de la confrontation avec ceux qui n'ont pas recours à ces pratiques", espère Laurent Duvillier.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 13:29

Cependant; l'étude n'a pas été réalisée dans tout les pays d'afrique.
en gris, des pays arabes n'ont pas été inclus. Or l'excision y existe aussi.

source: libertépourlesfemmesdepalestine

Rarement évoquée, la situation des femmes de Palestine, opprimées par les lois sexistes, les traditions patriarcales et les groupes fascistes comme le Hamas, se doit d'être connue, dénoncée et combattue.

être femme en Palestine signifie :


Courrir le risque d'être assassinée si on est soupçonnée d'avoir "enfreint l'honneur de la famille".

Ne pas avoir le droit de se marier sans le consentement du père, y compris après 18 ans. Et, le mariage laïque n'existant pas, ne pas pouvoir se marier avec l'homme de son choix si ce dernier est d'une "autre religion". Si la liberté de pouvoir se marier "avec qui l'on veut" est loin d'être garantie, les mariages forcées, par contre, sont fréquents. Traditionnellement, le mariage reste plus une transaction entre deux familles que l'aboutissement d'une histoire d'amour entre deux personnes.

Une fois mariée, il reste très difficile pour une femme de divorcer sans le consentement de l'époux. L'époux, lui, a le droit à la polygynie (polygammie réservée exclusivement aux hommes).

Subir de nombreuses lois discriminatoires dans la vie de tous les jours. Ce n'est que depuis 1996 que les femmes palestiniennes peuvent obtenir un passeport sans l'accord de leur père ou mari par exemple. La loi sur le statut personnel fait de la femme une éternelle mineure.

Ne pas pouvoir papoter, sortir, rencontrer un ami masculin comme on le désire.

Etre victime de violences conjugales (selon des camarades féministes 70% des femmes palestiniennes en sont victimes).
Etre sous le contrôle et le pouvoir permanents des hommes.
Subir la pression de groupes réactionnaires comme le Hamas, ne pas pouvoir aller où l'on veut si on refuse de s'enfermer derrière le tchador,

Etc, etc, etc...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 21:48

prinu a écrit:
Le film de charlie chaplin, Le Dictateur, avait fait prendre conscience à l'amérique de roosevelt des périls qui la menacent, il faut des films de cette trempe pour faire prendre conscience à l'Europe des périls de l'islamopalestinisme et du pro-palestinisme, qui la menacent.

Renseignez-vous , Prinu . La sortie du film a été retardée , sous pression , notamment de l'ambassade d'Allemagne et des milieux germanophiles américains .


Dernière édition par boulo le Mer 24 Juil 2013, 04:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 23:40

oui; mais il n'y a pas de film comparable actuellement, qui ouvrirais les consciences sur le danger de l'islamopalestinisme, c'est ca que je veux dire.. il faudrait un film de la meme envergure, marquant les esprits autant que Le Dictateur a marqué les esprits..
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 23:47

http://tsahal.fr/2013/07/21/iran-syrie-hezbollah-un-axe-que-nasrallah-fera-tout-pour-defendre/
source: tsahal

Iran-Syrie-Hezbollah : un axe défendu à tout prix par Nasrallah

L’implication du Hezbollah dans le conflit syrien aux côtés de Bashar el-Assad n’est plus un secret. Les forces du Hezbollah présentes en Syrie montrent une nouvelle fois la vraie intention de ce groupe terroriste : soutenir les alliés de la minorité chiite pour imposer une théocratie chiite au Liban tout en ignorant complètement les besoins de la population libanaise. Bien que le Hezbollah prétend protéger les Libanais, en réalité, il sert les intérêts de l’Iran et fera tout pour préserver l’axe Iran-Syrie-Hezbollah.


Le 25 mai 2013, après avoir nié son implication, Hassan Nasrallah a déclaré officiellement que le Hezbollah a pris part aux combats en Syrie aux côtés du violent régime d’Assad. Pour légitimer ses actions, il a avancé deux points absurdes :

1.Nasrallah prétend soutenir le régime d’Assad pour protéger la résistance palestinienne. “Si la Syrie tombe, la Palestine va être perdue. La résistance en Palestine sera perdue. Gaza, la Judée-Samarie et Jérusalem seront perdue”, a déclaré Hassan Nasrallah.
2.Nasrallah prétend que la révolte populaire en Syrie contre les brutalités du régime d’Assad est le fruit du travail des puissances occidentales, d'Israël et des groupes terroristes et qu’en réalité, Israël veut conquérir le Liban.



Le Hezbollah n’a rien à voir avec la protection du Liban et la défense des Palestiniens. Le Hezbollah est en Syrie pour trois raisons principales : la préservation de son fournisseur militaire, un intérêt sectaire et religieux. Enfin, la loyauté envers l’Iran.

1) Préservation du fournisseur militaire syrien
La préservation du régime de Bashar el-Assad est d’une importance militaire vitale pour le Hezbollah car il reçoit une grande partie de ses armes via la Syrie. De plus, la Syrie agit comme port de transit pour les armes envoyées d’Iran. L’arsenal du Hezbollah comprend les roquettes Fajr-3 et Fajr-5, les missiles Fatah 110 et Zelzal, tous de fabrication iranienne ainsi que la roquette 302mm syrienne.

2) La division sectaire
Le fait que le Hezbollah a décidé de se battre seulement à certains endroits indique clairement qu'il protège les intérêts chiites en Syrie. La plus grande contribution du Hezbollah au régime d’el-Assad s'est concrétisée durant l’importante bataille de la ville de Qousseir qui a été un tournant dans le conflit syrien.

La ville de Qousseir contrôle la route entre Homs et la plaine du Bekaa, le cœur du Hezbollah. De plus, 30 000 chiites vivent dans la zone autour de Qousseir et c’est pourquoi le Hezbollah est présent las bas et non pas à Alep.

3) La loyauté envers l’Iran
Le maintien du régime d’el-Assad est d’une importance cruciale pour l’Iran qui fourni militairement et économiquement la Syrie. En échange, le régime syrien agit comme le mandataire de l’Iran au Proche-Orient.

Le commandant de la Garde de la révolution islamique, Mahmoud Ali Jaafari, a avoué que l’Iran supporte le régime syrien. ”Nous sommes fiers de défendre la Syrie qui est un élément crucial dans la lutte contre Israël, nous leur fournissons conseils et expérience,” a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse en septembre 2012 à Téhéran


De gauche à droite, Hassan Nasrallah, Bashar el-Assad, Mahmoud Ahmadinejad.

L’Iran, avec l’aide du Hezbollah développe une milice religieuse Chiite-Alawite. Selon le chef des Corps de Renseignements, le général de division Aviv Kochavi, cette milice nommée “l’armée du peuple” est grande de 50 000 hommes et il est prévu qu’elle grandisse à 100 000 hommes (conférence d’Herzliyya, le 14 mars 2013). Selon le journal libanais al-Hayat, la milice compte actuellement 67 000 combattants, entraînés par l’Iran à la guerre urbaine (article paru le 7 juin 2013). De plus, l'ancien secrétaire de défense américaine, Léon Panetta, a déclaré que l’Iran organise et entraîne la milice à apporter un soutien au régime syrien. Cette milice a vu le jour surtout à cause de la peur de la chute du régime d’Assad. L’Iran et son mandataire le Hezbollah, espèrent protéger l’alliance chiite contre les rebelles.

Le Hezbollah joue avec le futur du Liban
Nasrallah a perdu le soutien du monde arabe en défendant Assad. Pour de nombreux arabes, le Hezbollah est perçu négativement. De plus, le Liban a vu ces violences se déverser à l’intérieur de ses frontières. Le président libanais Michel Sleiman a appelé le Hezbollah à retirer ses combattants de la Syrie. “S’ils prennent part à la bataille d’Alep et davantage de combattants du Hezbollah meurent, cela fera monter les tensions”, a-t-il déclaré au journal As-Safir, le 22 juin 2013.




L’ancien Premier ministre et leader du parti d’opposition, Saad Hariri a exprimé ce sentiment le 1er mai 2013 en réponse au discours de Nasrallah :

“Rien n’empêche Nasrallah de ramener le Liban, à tout moment, au front de guerre, aux côtés du régime iranien, au nom de la défense des sites religieux... ce pays est aux mains du Hezbollah et de différents groupes libanais. Tout cela pour faire plaisir à Bashar el-Assad et implémenter les fatwas venues de Téhéran. Le Hezbollah joue avec le futur du Liban et comme le dit son secrétaire général, Nasrallah, il n’allume pas seulement un incendie en Syrie, il risque de l’apporter au cœur du Liban...”

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 23 Juil 2013, 23:50

http://www.lessakele.com/article-l-iran-batit-secretement-une-base-d-approvisionnement-pour-la-syrie-le-hezbollah-a-port-soudan-118711297.html
source: lessakele et Debka

L’Iran bâtit secrètement une base d’approvisionnement pour la Syrie, le Hezbollah à Port-Soudan  

Une base logistique destinée à acheminer des tanks, des systèmes lance-missiles, de l’artillerie autopropulsée et d’autres armements lourds, destinés à la Syrie et au Hezbollah, est secrètement en construction, dans une section de Port-Soudan, qu’Omar al Béchir a loué à Téhéran, selon des rapports exclusifs des sources militaires de Debkafile.

Des ingénieurs du Corps des Gardiens de la Révolution, en vêtements civils, supervisent les centaines de travailleurs soudanais qui s’activent à bride abattue, pour construire la seconde base iranienne en Mer Rouge, après Assab, dans le Sud de l’Erythrée.

Servant de protection contre toute frappe israélienne, la nouvelle installation iranienne jouxte directement les installations d’exportation de pétrole de Port-Soudan, par lesquelles le Sud-Soudan, l’allié d’Israël, exporte son pétrole, l’unique source de revenus de la nouvelle République, qui couvre aussi ses achats d‘armes israéliennes.

Afin de donner un aspect extérieur civil à ce port militaire et laisser penser que les navires de guerre iraniens n’accostent plus dans ce port, Téhéran a substitué des cargos commerciaux et des tankers pétroliers, de façon à livrer des armes à ses alliés syriens et iraniens, via Port Soudan.
D’autre part, les sources des renseignements occidentaux, qui surveillent ces travaux, sont certains que la nouvelle installation iranienne est un port militaire dans tous les sens du terme. Elle est très similaire à la base navale russe construite dans le port syrien de Tartous, excepté qu’elle est deux fois plus vaste et en capacité d’accueillir les plus gros navires de guerre de l’Iran, autant que des sous-marins. Téhéran tire parti des liens très forts, sur le plan militaire et en matière de renseignements, qu’il a développé avec le dictateur soudanais al Béchir, pour écouler ses armes par cette route de contrebande à ses alliés assiégés et étroitement surveillés.

Cette section iranienne du port est séparée par une barrière de sécurité, dotée de miradors et acquerra bientôt des systèmes de défense anti-aérienne. Elle est gardée par des sentinelles des Gardiens de la Révolution, vêtus en civil et par des soldats soudanais.

Cette nouvelle installation permettra à l’Iran de transférer des cargaisons plus massives et des armes plus lourdes que le couloir aérien utilisé jusqu’à présent, pour acheminer de l’équipement militaire à l’armée syrienne et au Hezbollah. Le matériel léger et de taille moyenne continuera d’être livré par air, mais la route maritime pour l’artillerie lourde permettra de réduire les trajets de moitié, grâce aux vastes entrepôts que les Iraniens construisent dans le port soudanais de la Mer Rouge.

Cela permettra de convoyer par mer des pièces d’armement vers leur destination, depuis la Mer Rouge, par le Canal de Suez et la Méditerranée, pour répondre aux besoins urgents qui surviennent, dans le cadre de la guerre civile en Syrie ou de conflits potentiels avec Israël.

Ni les Etats-Unis, l’Egypte ni Israël n’ont, jusqu’à présent, interféré pour barrer la route des cargos d’armes iraniens naviguant sur le Canal de Suez, en chemin vers la Syrie et le Hezbollah libanais.

Les forces aériennes israéliennes ont, par le passé, détruit quatre convois d’armes ou des cibles dans la zone de Port Soudan.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 24 Juil 2013, 15:15

Le califat mondial passe par la destruction d'Israel puis de l'occident

Si Israel résiste,et si Israel est aidé militairement par l'occident, l'occident sera sauvé

---

http://www.jforum.fr/actualites/article/kochavi-aman-le-califat-syrien-aux

source jforum

Kochavi (AMAN) : Le Califat Syrien aux frontières d’Israël
Al Qaeda se déploie en Syrie pour Instaurer le Califat Islamique– Chef des Renseignements Militaires israéliens (AMAN)

Le Général-Major Aviv Kochavi, Chef des Renseignements de Tsahal (AMAN) –de retour des Etats-Unis- a alerté du fait que “des milliers de combattants d’Al Qaeda affluent en Syrie, en provenance de la région (notamment d’Irak : 500 évadés de prison, il y a deux jours) et de partout ailleurs, dans le monde. Leur but n’a jamais été de chercher, seulement, à renverser Bachar Al Assad, mais de remplacer son régime par un Etat ou Califat Islamiste ».

S’exprimant mardi, lors d’une remise de grades des officiers de Tsahal, Kochavi a prévenu que cela avait et aurait un impact sur la région toute entière, particulièrement pour le Sinaï, où les Jihadistes sont en marche, à la frontière-Sud d’Israël.

NDLR : Au retour des Etats-Unis du Général-Major le mieux informé d’Israël et au-delà, ces mises en garde prennent un sens très lourd : on a, en effet, beaucoup insisté, ces dernières semaines, sur les éliminations de commandants de l’Armée Syrienne Libre par Al Nusra et consorts, et sur les règlements de comptes, embuscades, menés par les uns contre les autres.

Pour autant qu’on le sache actuellement, ces "informations" s’intègrent dans une campagne de l’ASL pour démontrer son détachement à l’égard des Islamistes et prouver qu’elle les "combat".

Plus prosaïquement, les rangs de l’ALS sont extrêmement poreux et les Islamistes, mieux armés- notamment grâce aux pétrodollars qataris, la protection des Frères Musulmans et d’Erdogan- continuent d’attirer les rebelles et d’assécher le Marigot pro-occidental. On évalue à 3000 combattants minimum le nombre de Rebelles passés chez Al Nusra, et ces "désertions" affecteraient environ 1/4 des effectifs de l’Armée Libre. La grande crainte de l’ASL est de ne plus être prise au sérieux par les services de renseignements occidentaux et de ne pas pouvoir mettre la main sur des armes performantes, lui permettant de retrouver l’équilibre des forces. C’est ce qu’analyse, par exemple, Michaël Weiss, dans : "Que se cache t-il, derrière les "tensions" entre l’Armée Syrienne Libre et Al Qaeda ?". L’observateur américain dément que Kamal Hamami, alias Abu Bassir al-Ladkani, membre des 30 dirigeants les plus importants du Commandement Militaire Suprême (SMC) de l’ALS, le 11 juillet, ait pu se faire tuer par un autre chef d’Al Qaeda. Mardi dernier, le Conseil Militaire des Rebelles d’Alep a confirmé que l’émissaire des l’Armée Libre avait été tué par les forces de Bachar al Assad, non par des Islamistes.

Selon Charles Lister, expert anti-terroriste du Magazine Janes, toutes les rumeurs de cet acabit, mentionnant des combats acharnés entre "Rebelles" et "Islamistes" proviennent, soit de sources non-islamistes, soit se sont avérées fausses avec le temps, grâce aux démentis de sources impliquées sur le terrain et reconnues.

Il s’agirait donc d’une campagne désespérée, menée par des éléments modérés, à l’extérieur de Syrie, pour s’attirer les bonnes grâces des Occidentaux. Par contre, une part de cet opportunisme désinformateur tente, en fait, d’exploiter le Schisme qui se creuse, non entre Rebellion légitime et Al Qaeda, mais entre les deux différentes tendances de la mouvance islamiste, elle-même : Jabhat al Nusra et Al Qaeda pour l’Etat Islamique au Levant (en provenance d’Irak). Ce dernier est dirigé par Abu Bakr al-Baghdadi (Irakien commeson nom l’indique) qui parvient à attirer bien plus de combattants étrangers que son concurrent : essentiellement, Egyptiens, Tunisiens et Irakiens.

Cette convergence de Nord-Africains et de Levantins crée une nouvelle plateforme internationale, comparable aux méfaits conjugués d’une Afghanisation, doublée d’une Irakisation.

Pour Israël, le même défi se présente, donc, aussi aux portes du Sinaï et par les tunnels vers Gaza. Le Hamas et les divers groupes gazaouïs mettent toutes leurs forces dans la balance, aux côtés d’Al Qaeda et des Frères Musulmans en déroute, au Caire.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 24 Juil 2013, 19:54

http://www.jforum.fr/forum/communaute/article/polemique-150-millions-d-idiots

source jforum

150 millions d’idiots dangereux font-ils autant d’antisémites ?
Par Manfred Gerstenfeld

Plus de 40% de citoyens de 16 ans et plus, appartenant à 7 pays de l’Union Européenne sont d’accord avec la proposition disant qu’Israël mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens. On peut l’extrapoler à partir d’une étude entreprise, en 2011, par l’Université de Bielefeld, à la demande de la Fondation Friedrich Ebert. Cette dernière est associée au Parti Social-Démocrate allemand. Trois autres études, respectivement en Allemagne, Norvège et en Suisse offrent des données similaires. Dans les deux premières, on a demandé aux personnes interrogées s’ils acceptaient la déclaration suivante : « Israël se comporte envers les Palestiniens comme les Nazis se sont comportés envers les Juifs ».

Le 8 juillet, Raphaël Ahren a publié un article dans le Times of Israel, intitule : “La Vie Juive en Europe –Mourir, mais de mort lente ?”. Il cite, de façon extensive, des extraits de mon livre : « Demonizing Israel and the Jews » [« La Diabolisation d’Israël et des Juifs »]. J’y écris, en me fondant sur les études citées ci-dessus, qu’on peut évaluer à 150 millions le nombre d’adultes antisémites dans l’Union Européennes, si on leur applique la propre définition de travail de l’UE, sur l’antisémitisme. Ahren mentionne, également, l’opinion du Professeur Robert Wistrich, de l’Université Hébraïque, qui conclut qu’il existe surtout 150 millions d’ignorants [idiots] dans l’Union Européenne.


Cela dit, pour Israël, il n’est pas très pertinent de savoir si un nombre aussi énorme d’Européens est plus antisémite qu’idiot ou l’inverse. Est-ce que les Chrétiens du Moyen-Âge européen, qui croyaient vrai le mensonge que les Juifs de leur génération étaient responsables d’avoir tué Jésus, bien des siècles auparavant, étaient plus antisémites qu’idiots, ou les deux ? Ce n’est pas très important de savoir quel label leur appliquer. Ils ont chassé les Juifs de leurs pays, ou les ont assassinés. Est-ce que ceux qui se sont laissé séduire par la propagande nazie, affirmant que les Juifs étaient « des sous-hommes, des bactéries et de la vermine », étaient antisémites ou idiots ? Pour les Juifs exterminés, le distinguo est assez peu pertinent, on en conviendra.


Imaginons qu’un sondage se déroule dans un certain nombre de pays de l’UE, enquêtant pour savoir si les gens sont d’accord avec l’assertion affirmant que les Allemands ont régulièrement des relations sexuelles avec leurs propres enfants. Il est plus qu’improbable que le tableau de ceux qui acceptent cette proposition puisse atteindre, de près ou de loin, les configurations mentionnées plus haut, à propos de Juifs qui commettraient un génocide contre les Palestiniens. Si on soutient que beaucoup d’Européens sont idiots, alors il faut croire qu’ils sont, de toute évidence, des idiots très sélectifs.

Il y a d’excellentes raisons à cette idiotie discriminatoire. Une incitation extrémiste et continuelle a généré un climat dans lequel un grand nombre d’Européens veulent prendre pour argent comptant les accusations les plus monstrueuses contre les Juifs. Il n’y a pas d’incitation équivalente, concernant un comportement sexuellement déviant des Allemands, bien qu’il n’ait pas plus d’existence.

Pour les dirigeants européens, les études ci-dessus peuvent avoir des conséquences extrêmement négatives. Par conséquent, la politique dominante, en Europe, semble bien qu’il est hautement préférable d’ignorer, de démentir ou de blanchir de telles conclusions d’enquête. On peut résumer cette attitude comme : « Cela ne doit pas être vrai, donc cela ne peut pas être vrai ». La première conséquence de l’acceptation de ce nombre de 150 millions d’antisémites serait son impact sur l’image de l’Europe. La propagande européenne, au cours des dernières décennies a présenté l’UE comme un continent « humaniste et cultivé ». Si une aussi grande part de sa population partage des idées fausses, moyen-âgeuses et diabolisatrices envers Israël, alors, on aurait affaire, avant tout, à un conglomérat plutôt hideux d’un grand nombre de gens ayant un point de vue criminel sur autrui.



Ce n’est là qu’un des résultats de ces études – conjugué à un recueil d’informations plus anecdotiques – à propos des attitudes adoptées par beaucoup d’Européens envers Israël. Une conséquence supplémentaire serait qu’une investigation devient nécessaire pour analyser comment ces points de vue diabolisants et massifs ont pu voir le jour et se répandre. On doit comprendre, cependant, qu’il existe une différence avec la façon dont les incitateurs Chrétiens antisémites du Moyen-Âge et, plus tard, les Nazis et leurs alliés, ont pu créer une atmosphère faisant apparaître les Juifs comme le « Mal Absolu » de leur époque. Les incitateurs chrétiens disaient explicitement que les Juifs étaient coupables de Déicide – du meurtre de D.ieu. Les Nazis accusaient ouvertement les Juifs d’être « des sous-hommes ». La diabolisation d’Israël, aujourd’hui se pratique d’une manière très différente et insidieuse. Si on demandait à des incitateurs contemporains notoires contre Israël, s’ils sont d’accord avec la proposition disant qu’Israël se comporte comme les Nazis, il y a fort à parier que beaucoup répondraient par la négative.

Pourtant, ils ont contribué à créer l’atmosphère dans laquelle beaucoup d’autres Européens ont commencé à croire qu’Israël se comporte comme les Nazis. Cela a pu se faire d’une multitude de façons. On a prétendu que « Les implantations juives sont un obstacle crucial pour la paix avec les Palestiniens ». En même temps, de nombreux incitateurs sont restés silencieux, concernant la glorification permanente des meurtriers de civils israéliens, réalisée par l’Autorité Palestinienne et l’appel au génocide des Juifs, écrit noir sur blanc, sur la Charte du Hamas.

L’étape suivante était de prétendre que “la résolution du conflit palestino-israélien est la clé de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient ». Après deux révolutions égyptiennes, des attentats terroristes fréquents, de la part de Chi’ites et de Sunnites irakiens, plus de 100.000 Syriens massacrés et tant d’autres ailleurs au Moyen-Orient, est-il, pour autant, politiquement correct de désigner certains dirigeants européens anti-israéliens comme étant mentalement dérangés ou instables ?

On ne peut exposer ici qu’un petit échantillon de la façon dont les croyances anti-israéliennes se sont formées, au sein de vastes segments de la population d’Europe. Des condamnations fréquentes d’Israël, conjuguées à l’ignorance de la criminalité galopante dans la plupart des régions du monde musulman, en est une autre. Tout comme le fait d’insister sur des nouvelles essentiellement négatives, concernant Israël, dans les médias.

Il existe aussi une liste presque infinie de mensonges, d’accusations et d’exagérations contre Israël, prononcées par des Européens de premier plan. En outre, divers types d’arguments fallacieux sont utilisés, tels que les double-standards [« deux-poids-deux-mesures »] et l’équivalence morale abusive. Une autre idée fausse favorite consiste à chercher le bouc-émissaire. Par exemple, on peut facilement vérifier quels dirigeants ont accusé Israël, lorsque c’est le Hamas qui a pris le pouvoir à Gaza, en 2007.

Aucune de ces idées fausses ne cause de dégâts énormes par elle-même. Cependant, mises ensemble, elles ont généré un climat mental dans lequel tant d’Européen finissent par croire que les Israéliens se comportent vraiment comme des Nazis !

Une investigation approfondie sur les origines de ce climat pourrait être le point de départ d’une démarche très problématique pour l’UE. De quelle façon pourrait-on agir à l’encontre des incitateurs européens, d’autant plus que la plupart proviennent des « courants dominants les plus respectables » ? Comment l’UE pourrait-elle changer de direction, avec la ferme résolution de mettre un terme à sa propre incitation, lorsqu’elle devient trop fréquente ? Et, de façon plusdéterminante, concernant Israël – si aucune action concrète n’est menée, les Européens continueront-ils de dériver, en passant de simples points de vue criminels répétés comme des évidences, à la criminalité éprouvée – tout comme ils l’ont déjà fait, au siècle précédent ?

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 25 Juil 2013, 12:57

http://www.jforum.fr/actualites/article/medias-libanais-un-commandant-du
source: Jforum


Les medias arabes révèlent que le Commandant d’un bataillon du Hezbollah, Ahmad Habib Salum, qui combattait aux côtés des forces d’Assad à Homs et s’est fait tué, a été discrètement enterré dans le sud de la ville de Nabatieh. Il y a quelques jours, on a rapporté qu’un autre commandant du Hezbollah avait été enterré à Tyr, au Liban, après avoir été tué au cours de la guerre syrienne (Roi Kais).
Moayyed Ghazlan, un membre du secrétariat général du Conseil national syrien, a déclaré à CNN arabe que son organisation avait découvert un certain nombre de fosses communes dans lesquelles le Hezbollah enterre ses combattants après chaque bataille avec les rebelles afin de ne pas remettre le corps pour l'enterrement officiel au Liban.
«Ces cimetières ont deux objectifs», a expliqué Ghazlan. «La première est de ne pas effrayer les familles de victimes pour éviter de vives réactions dans l'opinion publique libanaise, la seconde est de cacher la véritable ampleur des victimes »
Le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah a reconnu publiquement en mai, pour la première fois, que ses combattants avaient été impliqués dans la lutte aux côtés du régime d’Assad en Syrie, après des mois de funérailles cachés dans des villages du sud Liban.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 25 Juil 2013, 14:53

La société libanaise est fagocitée par le Hezbollah, une organisation terroriste radicale présente dans tout les rouages cachés du Liban (pouvoir, armée, institutions de l'état, médias, finance , etc..). Les libanais sauront ils s'en débarasser et s'en liberer ?
Le Hezbollah a envahi et occupe le Liban depuis les années 70. Ils ont massacrés beaucoup de chrétiens libanais durant des années, jusqu'a arriver à s'imposer partout et influencer l'opinion des libanais (en leur faisant croire à un role de protection .. alors que ce sont eux qui occupent le Liban et sont au-dessus de la population libanaise), et utiliser toute la population civile libanaise pour des interets étrangers privés: génocider a long terme des israéliens,donc faire une guerre personelle, pour des interets étrangers, au mépris de la population civile libanaise prise comme bouclier humain, et ce, quelque soit le cout humain.
qu'importe pour le Hezbollah, la vie des enfants libanais, seuls leurs interets privés-pro-palestiniens sont importants à leurs yeux, qu'importe pour eux si des enfants libanais meurent.
Le hezbollah est un danger mortel terrible pour le Liban et le peuple libanais qui n'est pas libre.
seul l'éjection du Hezbollah au Liban, par le peuple libanais lui-meme, rendra le Liban libre, souverain, autonome, respecté, et assuré de couler des jours de paix qu'ils méritent.
Sincérement

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 25 Juil 2013, 20:48



Maliad Farah(G) et Hassan al-Haj (D)


http://www.jforum.fr/actualites/article/hezbollah-la-bulgarie-identifie
source jforum
Hezbollah : la Bulgarie identifie les 2 complices de l’attentat anti-israélien

Attentat anti-israélien à Bourgas : la Bulgarie identifie les deux complices présumés

Le ministère bulgare de l’Intérieur a révélé jeudi l’identité des deux complices présumés de l’auteur de l’attentat anti-israélien du 18 juillet 2012 à Bourgas (est) qui avait fait six morts, et a diffusé leurs photos sur son site internet.

Meliad Ferah, 32 ans, également connu sous le nom d’Hussein Hussein, est un ressortissant australien, la peau mate, les yeux bruns, selon la photo diffusée par le ministère.

Hassan el Hajj Hassan, 25 ans, est un ressortissant canadien, le teint clair, les yeux bruns sous de gros sourcils, toujours selon les photos diffusées par le ministère de l’Intérieur.

Ils sont recherchés par la police bulgare et se trouveraient, selon l’enquête en cours, tous les deux au Liban.

Les éléments recueillis par l’enquête sur l’attentat et des liens des deux complices présumés avec l’organisation chiite libanaise Hezbollah ont contribué à la décision de l’Union européenne du 22 juillet d’inscrire la branche armée du Hezbollah sur sa liste noire des organisations terroristes.

Les deux complices présumés étaient en Bulgarie du 28 juin au 18 juillet 2012. Ils résidaient dans des hôtels et ont loué des voitures sous des fausses identités aux noms de Brian Jeramiah Jameson, Jacque Filipe Martin et Ralph William Rico, a précisé le ministère dans un communiqué.

Le ministère appelle les Bulgares à fournir des informations sur ces deux personnes s’ils en disposent.

La Bulgarie avait déjà révélé le 5 février la nationalité des deux complices présumés, sans révéler leur identité.

Sofia avait alors indiqué qu’un Australien et un Canadien résidant au Liban étaient soupçonnés de liens avec le Hezbollah et d’être les complices présumés dans l’attentat qui avait fait six morts - cinq touristes israéliens et leur chauffeur bulgare - et une trentaine de blessés devant l’aéroport de Bourgas.

L’enquête bute toujours sur l’identification de l’auteur de l’explosion alors que les autorités disposent d’empreintes digitales, de traces d’ADN et d’un portrait robot diffusé par Interpol.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 25 Juil 2013, 23:13

http://jssnews.com/2013/07/25/pourquoi-la-turquie-refuse-encore-largent-disrael-apres-la-flottille-terroriste/

source jss
La raison de l’impasse dans les négociations d’indemnisation entre la Turquie et Israël est l’insistance de ce dernier à affirmer que les préjudices des victimes du Mavi Marmara sont des « cadeaux à titre gracieux » et non « en raison d’une faute. » C’est en tout cas ce qu’affirme un fonctionnaire turc, sous anonymat. Etrange quand on sait qu’Israël s’est déjà excusé d’avoir neutralisé des terroristes…

«Lors de notre première réunion [les Israéliens] ont montré aucune opposition à cela. Mais dans la seconde réunion, ils avaient pour but de donner de l’argent à titre gracieux et non au titre de réparations » affirme le vice-Premier ministre Bülent Arınç. Ce dernier dirige une équipe turque composée de diplomates et d’experts juridiques en négociation sur la question de la compensation avec le gouvernement israélien.

Israël a officiellement présenté ses excuses à la Turquie le 22 Mars pour la mort de terroristes turcs à bord du navire à destination de Gaza. Il a également décidé de réparer les dommages et les pertes de vie et a promis de lever l’embargo imposé à la bande de Gaza. Toutefois, les négociations d’indemnisation ont été suspendues après que les parties ont tenu trois réunions en avril et en mai avec des informations non confirmés selon lesquelles « la raison principale serait le montant d’argent. »

« Le montant d’argent n’est pas le problème », a déclaré Arınç. « Il y a deux zones problématiques. Le premier est qu’Israël doit accepter de payer « à la suite de son acte illicite – nous n’accepteront rien de moins. En second lieu, nous attendons qu’ils allègent les conditions de vie des palestiniens. Ne parlons pas d’argent tant que le reste des conditions ne sont pas remplies. »

De fait, Israël n’a commis aucun acte illicite au regard du droit international qui accorde le droit à l’Etat Juif d’imposer un blocus maritime sur Gaza. Le navire, en ne respectant pas les demandes israéliennes de faire demi-tour, avait violé les lois de la mer. Ajoutons à cela que le navire était bourré d’armes et vous obtenez un cocktail explosif.

Si un accord peut être conclu entre la Turquie et Israël, il sera amené devant le Parlement turc « comme un accord international et aura un effet sur les affaires en cours ouverte contre l’Etat d’Israël » ajoute le ministre.

Et si Netanyahu faisait enfin la voix du peuple israélien. Celle qui dit: « allez vous faire voir chez nos amis (vos ennemis) les grecs ! »

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 25 Juil 2013, 23:16


http://jssnews.com/2013/07/25/pour-rsf-les-terroristes-en-charge-de-la-propagande-du-hamas-sont-des-journalistes/#comment-342348
source jss

On en apprends tous les jours !

Saviez-vous qu’un terroriste du Hamas, qui a pour mission la propagande du mouvement terroriste au sein d’un média affilié à l’organisation est considéré comme un journaliste par Reporter Sans Frontière ?

Saviez-vous que ces mes « journalistes », qui évoluent dans des télévisions interdites en Europe parce qu’elles sont liés à la liste des organisations terroristes – sont pourtant responsable de la mauvaise note d’Israël dans le classement RSF sur la liberté de la Presse.

J’en perdrais presque mon hébreu !



Dans le dernier rapport rendu par l’organisation Israël perd 20 places par rapport à l’an passé. En voici là raison expliqué à deux reprises:

Si les journalistes qui y exercent bénéficient d’une véritable liberté de ton malgré l’existence de la censure militaire, Israël (112ème, -20) chute en raison des exactions commises par l’armée israélienne dans les territoires palestiniens, désormais intégrées dans le calcul, au lieu de faire l’objet d’une catégorie répertoriée, mais séparée.

Puis

La chute de 20 places d’Israël (112ème) s’explique par les exactions commises par l’armée israélienne dans les territoires palestiniens; exactions auparavant comptabilisées distinctement sous l’entité ‘Israël (hors territoire israélien)’. Tsahal a délibéremment pris pour cibles les journalistes et les bâtiments abritant des médias proches ou affiliés au Hamas lors de l’opération militaire «Pilier de Défense» en novembre 2012. Et les arrestations et détentions arbitraires de professionnels de l’information palestiniens restent monnaie courante.

L’existence d’une censure militaire demeure problématique sur le plan structurel, même si les journalistes disposent d’une réelle liberté de ton.

Bon, pour information, la « censure militaire » n’a qu’un seul but: interdire la publication d’informations qui pourraient nuire à la sécurité de l’Etat (comme l’emplacement exacte d’une unité, le nom de certains responsables militaires, etc…)

Quoi qu’il en soit, la position d’Israël donne au classement un air de n’importe quoi. Et j’ai vraiment du mal à comprendre quel est le but de ce classement. Est-ce de défendre les droits des journalistes dans un pays donné ? Si c’est le cas, comme je le pense, alors pourquoi parler les lois de la guerre ?

Notons aussi le classement de la « Palestine » (qui est classé même s’il ne s’agit pas d’un Etat). Selon RSF,

La Palestine (146ème) demeure dans le dernier quart du classement. Elle progresse toutefois de 7 places. L’amélioration des relations entre l’Autorité palestinienne et le Hamas a des conséquences positives pour la liberté de l’information et le climat de travail des journalistes.

J’ai cru que l’allais mourir d’étouffement à force de rire ! « Amélioration entre l’AP et le Hamas… » On se croirait sur Al Aqsa TV… Très, vraiment très fort les « experts » de RSF…

Au final, Israël est donc 112ème. Finlande, Pays-Bas et Norvège sont les trois premiers. La Jamaïque est 13ème, la Belgique 21ème, la Grande-Bretagne 29ème, Les Etats-Unis 32ème, la France 37ème.

Tout en bas du classement on retrouve l’Iran, la Somalie, la Syrie, la Corée du Nord, le Turkmenistan. L’Erythrée est dernier (179 ème place). La Chine est 173ème. Le Barhrein est 165ème, l’Egypte 158ème, la Turquie 154ème, la Russie 148ème, la « Palestine » 146ème, La Tunisie (138ème), le Maroc (136ème) et l’Algérie 125ème.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 12:51

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/l-armee-israelienne-gele-des

http://www.jforum.fr/actualites/article/les-eaux-usees-palestiniennes
source jforum


L’armée israélienne gèle des projets financés par l’Union Européenne en Judée-Samarie

Bien fait vu les décisions économiques prises par l'UE !

Réponse du Berger à la Bergère : Des projets européens sont suspendus par Israël en réponse à la directive controversée de l’UE

Le ministre de la Défense Moshé Yaalon a ordonné à l’armée israélienne de geler plusieurs projets financés par l’Union européenne en Judée-Samarie/Cisjordanie, dans la Zone C sous supervision israélienne, dont un programme d’entraînement de la police. Cette décision vient une semaine après que l’Union européenne ait dévoilé sa nouvelle politique interdisant le financement de projets israéliens dans les territoires situés au-delà des lignes de 1967 – la Cisjordanie, le plateau du Golan et Jérusalem Est.

ces restrictions ne concernent que la Zone C sous contrôle civil et militaire israélien. Dans toutes les autres parties des territoires "disputés" de Judéo-Samarie/Cisjordanie, la coopération se poursuit.



Mahmoud Abbas a refusé de cosigner des accords de coopération avec Israël sur le traitement des eaux usées, au motif que certaines usines de traitement desserviraient également des implantations, comme à Ariel et dans d’autres parties de Judée-Samarie.
Abbas a fait des choix anti-écologiques pour les nappes phréatiques.
Le boycott économico-politique pollue. La non-reconnaissance, par le Fatah, des besoins partagés des deux peuples, en matière d’innovation technologique, est contraire à la logique des mouvements écologistes à travers le monde. Être pro-Palestinien, selon cette doctrine compassée, c’est se déclarer ennemi d’un environnement sain.
L’Autorité Palestinienne refuse de coopérer, en vue de relier les villes palestiniennes du Nord de la Cisjordanie à un réseau israélien d’écoulement des eaux usées.
c’est par entêtement idéologique que les dirigeants palestiniens choisissent délibérément de faire vivre leur peuple dans des conditions d’insalubrité et de le transmettre à d’autres.
La pollution la plus nuisible, réalisée par le gouvernement Abbas, concerne toujours la santé mentale des enfants : comme lorsque Abu Mazen honore le terroriste Nayef Hawatmeh
Néanmoins, il reste concurrencé de près par le Ministère français de la "Culture", et sa nauséabonde exposition du Musée du Jeu de Paume :




oeuvres glorifiant le terrorisme islamique (hamas, radicaux islamistes) au musée du jeu de paume.
c'est pire que l'art nazi

c'est comme faire de l'art en montrant, avec gloire, des nazis faisant des rafles, des SS fusillant des civils, ou des parades hitlériennes. cette exposition au jeu de paume à Paris veux feliciter la terreur.
elle doit etre interdite, et tout les officiels qui ont participé à la mettre en place, ou l'ont autorisés doivent etre poursuivis par la justice, pour incitation au terrorisme, au meurtre et à la haine.
je parle des lois de la république.
nul n'est censé ignorer la loi.



--

En outre, l’armée a cessé d’émettre des permis d’entrée dans Gaza pour les membres de l’UE.
Laughing 
:beret:


Dernière édition par prinu le Ven 26 Juil 2013, 19:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 13:14

La guerre économique n'est plus très loin , par suite de cette escalade .

Ne me répondez pas , Prinu . Israël a toujours raison , je sais , et quand il reconnaît ses torts ( comme avec la Turquie ) , vous ne l'approuvez pas .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 26 Juil 2013, 13:25

je suis plus neutre que vous ne pensez.
la gueguerre économique ne menera a rien, bien sur.
il y a toutefois, à l'origine, la faute politique flagrante de l'UE. l'UE a fait un coup de jarnac, assez radical,il est normal d'y répondre.

c'est  l'UE qui a voulu et fait l'escalade, de maniére reflechie en préparant ses textes de haine depuis plusieurs années.

cependant, je ne pense pas que ca aille plus loin que celà.
ces restrictions ne concernent que la Zone C sous contrôle civil et militaire israélien. Dans toutes les autres parties des territoires "disputés" de Judéo-Samarie/Cisjordanie, la coopération avec l'UE se poursuit.
Tant mieux.


--


Il y a quelques heures, un Palestinien a tenté d’attaquer un bus civil israélien dans les environs de Hawara. Il a été arrêté en possession d’un pistolet. Il y a plusieurs incidents terroristes identiques.


Dernière édition par prinu le Ven 26 Juil 2013, 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: