DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 13 Juil 2013, 01:21

http://lecoran.over-blog.com/
source : lecoran

L’islam est un système religieux, politique, juridique et social initié au 7ème siècle après Jésus-Christ par Mahomet, qui se déclare être le dernier prophète et donc LE prophète à qui Allah aurait transmis ses préceptes par l’entremise de l’ange Gabriel.

Ces préceptes sont compilés dans le Coran. Le Coran, fixe, immuable, non interprétable est formé de 114 chapitres appelés sourates et chaque sourate est formée d’un nombre variable de phrases appelées versets. Les sourates et les versets sont numérotés de manière standard depuis 1923, par exemple [4:34] désigne le verset 34 de la sourate 4.

Il est à noter que Mahomet entendait les paroles de l’ange Gabriel pendant des crises : « Les témoins disent qu’il (Mahomet) avait des syncopes au cours desquelles il avait de l’écume aux lèvres et des rugissements analogues à ceux d’un jeune chameau » (Mizanu’l Haqq, p. 345).

En plus du Coran, livre saint, l'islam prend aussi pour modèle Mahomet en s’inspirant de ses actes et paroles rapportés entre le 8ème et le 10ème siècle par les traditionnistes Bukhari, Muslim, Daoud et d’autres encore dans les hadiths (les dires), qui forment la sunna (tradition).

En parcourant les hadiths et le Coran (ici traduit en français par Hamidullah, version largement acceptée), nous constatons que l’islam est violent dès ses origines, qu’il est inégalitaire et discriminatoire envers les femmes, les non-mahométans, les homosexuels... et qu’en fait, l’islam rejette et combat tout ce qui n’est pas lui-même.


C’est une idéologie qui instrumentalise une religion dans le but de soumettre par la persuasion ou la violence tous les non-mahométans du monde. D’ailleurs "islam" signifie "soumission" en arabe et "musulman" signifie "soumis".


La taqqya, qui s’écrit aussi takia (dissimulation), est un devoir pour les mahométans en situation d’infériorité (= de minorité). Par contre, dès que le rapport de force s’inverse, alors les mahométans peuvent envisager l’agression :


Coran 47:35
"Ne faiblissez donc pas et n'appelez pas la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu'Allah est avec vous, et qu'Il ne vous frustrera jamais du mérite de vos oeuvres."


Quand on s’oppose à un propagandiste de l'islam qui affirme que l’islam est une religion de tolérance, de paix et d’amour en lui citant quelques sourates violentes, misogynes, antichrétiennes ou antijuives et qu’il est à court d’arguments, il finit toujours par dire au bout du compte "Oui, mais le Coran, pour le comprendre, il faut le lire en arabe."


Si tel est le cas, alors tous les convertis et tous les mahométans qui ne lisent pas l'arabe, sont des personnes qui ont adopté unereligion sans comprendre le Coran !

Il existe des traductions du Coran acceptables, ne serait-ce que celles utilisées dans les pays non arabophones par les propagandistes de l'islam, traductions qu’on ne peut pas soupçonner d’être islamophobes.


A la longue liste de versets du Coran appelant clairement au meurtre des mécréants, les propagandistes de l'islam rétorquent souvent qu’ils ne faisaient que répliquer, que se défendre face aux attaques des "méchants" polythéistes. On reconnaît déjà à cette époque la posture victimaire des mahométans. Il faudrait donc croire que les mahométans ont conquis d’immenses territoires au nom d’Allah, uniquement en se défendant et parce que les autres peuples les attaquaient.

Pour se convaincre au contraire de l’arrogance et de l’agressivité du chef de guerre Mahomet, il suffit de lire certaines lettres missionnaires qu’il envoyait aux différents chefs ou rois, pour les "inviter" à embrasser l’islam : aux chefs des tribus d’Arabie, aux rois de Byzance, de Perse, d’Abyssinie... Voici la "lettre d’invitation" au peuple d’Oman :

"Paix soit sur celui qui suit le chemin droit ! Je vous appelle à l'islam. Acceptez mon appel, et vous serez indemne. Je suis le messager de Dieu envoyé l'humanité, et l'annonce sera effectuée sur les mécréants. Si, donc, vous vous identifiez à l'islam, j'accorderai la puissance sur vous. Mais si vous refusez d'accepter l'islam, votre puissance disparaîtra, mes chevaux camperont sur l'étendue de votre territoire et nous régnerons en votre royaume. Signé : Mahomet, messager de Dieu."


2 versets peuvent se contredire, mais Allah, étant omniscient et infaillible, a tout prévu. Dans un tel cas, il a développé la doctrine des versets abrogeants (nasikh) et des versets abrogés (mansukh) qui consiste à décider que le verset le plus récent annule le plus ancien et donc qu’un verset médinois ou post-Hégire peut annuler, en cas de contradiction, un verset mecquois ou pré-Hégire.

L’Hégire désigne la période où Mahomet a été chassé de la Mecque pour aller se réfugier à Médine. Pour preuve de ce qui précède, on peut citer les deux versets :

Coran 2:106
"Si nous abrogeons un verset quelconque ou que nous le faisons oublier, nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est omnipotent ?"

Coran 16:101
"Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu'Il fait descendre – ils disent : "Tu n'es qu'un menteur". Mais la plupart d'entre eux ne savent pas."

Donc ne vous laissez pas désaçonner quand un propagandiste de l'islam vous cite un verset tolérant car il est vraisemblablement abrogé par un verset médinois.

Dans ce qui suit, quand les mots "les" ou "ils" ne seront pas précisés, ils désigneront tous ceux qui ne sont pas soumis à Allah : les juifs, les chrétiens, les hérétiques, les infidèles, les associateurs, les polythéistes et les mécréants.



a) Appels au meurtre



Coran 2:191
"Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d'où ils vous ont chassé : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants."

Coran 4:89
"Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur."



Coran 4:91
"Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'association (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. Par conséquent, s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors, saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné une autorité manifeste."




Coran 5:33
"La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."



Coran 8:12
"Et ton Seigneur révéla aux anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitation) et frappez-les sur tous les bouts des doigts."



Coran 8:17
"Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient."

Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu’il tue un infidèle au nom d’Allah.

Coran 9:5
"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat (prière) et acquittent la Zakat (aumône), alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Coran 17:33
"Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu'Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche parent. Que celui-ci ne commette pas d'excès dans le meurtre, car il est déjà assisté par la loi."

Selon le Coran, il existe des raisons tout à fait valables, conformes à la loi islamique (charia), de tuer.



Coran 33:61
"Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement."




Coran 47:4
"Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécru, frappez-en les cous (décapitation). Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions."



b) Haine contre les juifs, les chrétiens et les infidèles



Coran 5:51
"O les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes."


Coran 9:30
"Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils de la vérité ?"

Coran 5:14
"Et de ceux qui disent : "Nous sommes Chrétiens", Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l'inimitié et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu'ils faisaient."



Dans les hadiths, on peut facilement faire une moisson de propos antijuifs et antichrétiens parfois très violents comme : "Un groupe des Banu Israel (fils d’Israël) était perdu. Je ne sais pas ce qui leur est arrivé, mais je pense qu’ils se sont transformés en rats." Récit d’Abu Huraira, Muslim XLII 7135 et Bukhari LIV 524


c) Les inégalités fondamentales de l’islam

Le mahométan est supérieur au non-mahométan

Coran 3:110
"Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre (chrétiens et juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers."


L’homme est supérieur à la femme

Coran 4:34
"Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes à leurs maris, et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est
certes, Haut et Grand !"


Le maître est supérieur à l’esclave

L’islam n’a pas encore abrogé l’esclavage, encore pratiqué en Arabie saoudite et au Soudan où la traite des noirs est encore d’actualité, comme l’atteste le témoignage poignant d’un Soudanais noir et chrétien, nommé Simon Deng, réduit en esclavage par le régime arabe islamiste de Khartoum, témoignage recueilli par la journaliste Caroline Fourest, que l’on peut trouver sur le site Internet : http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2738.

Si l’islam n’a pas aboli l’esclavage (le peut-il ?) c’est tout simplement que son objectif est d’établir le califat mondial où les non-mahométans auraient le choix entre la conversion, la mort ou, dans le meilleur des cas, la dhimmitude pour les Gens du Livre (juifs et chrétiens), qui est un statut de sous-homme.



d) Peine de mort pour celui qui quitte l’islam


"Mais sans aucun doute je les aurais tués puisque le Prophète a dit : si quelqu’un (un mahométan) s’écarte de sa religion, tuez-le." Récit d’Ikrima, Bukhari LII 260

Connaissez-vous beaucoup de religions qui appellent à tuer celui qui désire les quitter ?



5. MAHOMET, LE "BEAU MODELE"

On ne peut pas terminer sans parler de Mahomet. Quelques traits du caractère de celui que tout mahométan doit imiter, trouvé dans les hadiths ou le Coran :

Mahomet et torture
"Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’ils leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution (par décapitation) ou la crucifixion." Récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357



Mahomet et meurtre


"L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banu Aslam, un Juif et sa femme." Récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216

Mahomet et pédophilie
"Khadija (première femme de Mahomet) est morte 3 ans avant que le Prophète parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aïcha qui était une fillette de 6 ans ; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage." Récit du père de Hisham, Bukhari LVIII 236



Mahomet et pillage

"Quand l’apôtre d’Allah avait l’intention de conduire une expédition de pillage, (ghazw ou ghazwa en arabe, ce que l’on traduit en français par razzia – dans le cas du Prophète, un tel pillage constituait un aspect du jihad) il employait une formule équivoque pour faire croire qu’il allait dans une autre direction." Récit de Ka’b ibn Malik, Bukhari LII 197


Coran 8:1
"Au nom d'Allah le Très Miséricordieux. Ils t'interrogent au sujet du butin. Dis : "Le butin est à Allah et à Son messager." Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants."



Tel est l’islam depuis quatorze siècles.


Ce document a été visé par un spécialiste de l’islam.

Cette étude est extraite d'un argumentaire à télécharger sur http://coranix.org/action/presentation_islam.htm

--
ps: j'ai censuré quelques parties de ce texte, parties de commentaires, que j'ai jugé blessantes, afin de ne pas blesser nos amis musulmans. on sait bien que l'islam n'est pas l'islamisme radical. seuls les radicaux pensent tel que c'est écrit.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 13 Juil 2013, 01:33

je souligne ce passage:
Coran 5:51
"O les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens "

"Mais si vous refusez d'accepter l'islam, votre puissance disparaîtra, mes chevaux camperont sur l'étendue de votre territoire et nous régnerons en votre royaume."..

Zut alors. vous etes d'accord, on se converti ?
C'est pour notre bien.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 13 Juil 2013, 23:23

Un hélicoptère égyptien a survolé illégalement Gaza pendant 10 minutes.
L’hélicoptère a survolé Gaza peu de temps après le meurtre d’un policier égyptien. Cela pourrait montrer l’agacement du nouveau gouvernement égyptien à l’égard des terroristes du Hamas.


« La France pourrait faire davantage pour promouvoir les liens entre Israël et les pays d’Afrique du Nord avec lesquels l’Etat hébreu n’a pas de relations diplomatiques, » a expliqué un diplomate israélien de haut rang au Times of Israel.

L’Arabie Saoudite pointerait peut etre des missiles vers l’Iran et Israël.

---


http://jssnews.com/2013/07/11/les-palestiniens-comptent-parmi-les-musulmans-les-plus-radicaux/

source: jss news et l'institut de sondage Pew et blog mireille valette ainsi que lesObservateurs.ch


On savait les Palestiniens sous l’emprise de la religion, mais le type d’islam qu’ils souhaitent est proprement effarant. Un sondage en témoigne.Les Palestiniens comptent parmi les musulmans les plus radicaux.
Les Palestiniens des Territoires (Gaza et Cisjordanie) soutiennent la version la plus fanatique de l’islam. Leur conception des châtiments physiques, du statut des femmes ou du rôle politique de l’islam est comparable à celle des Afghans, des Irakiens ou des Nigérians.
81% des Palestiniens sont favorables à la lapidation pour adultère.

72% à des châtiments tels que le fouet ou la mutilation pour les vols

66%  à la peine de mort pour ceux qui quittent l’islam.

33% pensent que les crimes d’honneur (qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme) sont souvent ou quelquefois justifiés. Le pourcentage augmente de 4% si la coupable est une femme.

Peu de populations sont autant que ces Palestiniens en relation avec l’Occident, son humanisme et ses libertés : des milliers d’ONG, autant ou plus de bénévoles, l’UNWRA (dépendant de l’ONU) qui les entretient, tant de femmes qui montrent de quoi elles sont capables… Rien n’y fait: l’islam du fond des âges règne dans les âmes. Les mains, elles, manient sans complexe la technologie occidentale: 81% possèdent  un téléphone portable, la moitié utilisent internet et parmi ceux-ci plus de 4 sur 5 voguent sur les réseaux sociaux.

Pew est un institut américain qui cherche à savoir ce que pensent les citoyens à propos de multiples sujets. Celui-ci, «Les musulmans du monde: religion, politique et société» a été réalisé dans 39 pays qui comprennent chacun plus de dix millions de musulmans. Quelque 38’000 interviews ont été menées en face à face. Dans les Territoires palestiniens (nous nous limiterons à eux), le sondage a eu lieu entre décembre 2011 et 2012.



Religion et politique

On ne s’étonnera donc pas que 89% des Palestiniens souhaitent que la charia soit la loi officielle de leurs territoires, que le même pourcentage estime que seul l’islam peut conduire à la vie éternelle et que 82% sont complètement ou le plus souvent d’accord que les musulmans doivent tenter de convertir les autres. Parmi ceux qui sont favorables à la charia, 39% considèrent que cette loi doit s’appliquer tant aux musulmans qu’aux autres citoyens et les trois quarts que des juges religieux sont les plus à même de trancher les problèmes familiaux et les conflits de propriété.

Descartes n’étant pas un prérequis parmi les sondés, 85% des Palestiniens sont satisfaits que les membres d’autres religions puissent la pratiquer chez eux et plus de la moitié préféreraient la démocratie à un leader à poigne.

Les partis islamiques sont-ils pires, meilleurs ou pareils que les autres? Une partie importante des Palestiniens ne semblent pas avoir en haute estime leurs représentants. Pour 29%, ils sont pires que les partis non-islamiques, le plus haut score des 19 pays soumis à cette question (semblables 44%, meilleurs 21%).

Les bombes humaines contre des civils ou d’autres violences sont-elles souvent ou parfois justifiées pour défendre l’islam ? Les Palestiniens arrivent en tête des sondés avec 49%.



Statut des femmes

89% sont d’accord qu’une femme doit toujours ou le plus souvent obéir à son mari.

81% sont opposés au mariage d’une musulmane avec un non-musulman.

51% estiment qu’il faut favoriser les fils dans l’héritage (40% d’hommes sont pour l’égalité et 47% de femmes).

Les femmes ne doivent pas avoir le droit de divorcer, affirme une bonne majorité : 57%.

Une minorité d’hommes, 44%, estiment que ce sont aux femmes de décider si elles veulent porter le foulard, 61% de femmes veulent décider elles-mêmes (total général : 53%).



Religion et morale

Est-il nécessaire de croire en Dieu pour être moral? Oui: 86%. Les athées sont donc par essence immoraux… Où l’on comprend pourquoi l’Occident est tellement détesté (entre autres, voir la liste suivante) pour son «immoralité».

EST IMMORAL:*

Le sexe hors mariage (93%), l’alcool (92%), le suicide 90% (0% de moralement acceptable, sauf, rappelons-le, pour les bombes humaines: 49%).

L’homosexualité (89%), l’avortement (77%).

La polygamie est acceptable pour 48%, condamnable pour 20%. Les hommes la souhaitent avec plus d’ardeur que les femmes (18% de plus).

Le divorce est moralement acceptable pour 32%, condamnable pour 26%.

Limiter le nombre d’enfants est moralement acceptable pour 33%, condamnable pour 30%. Les Palestiniens sont parmi les moins ouverts à cette option.

--

Un état palestinien sera bien, une république islamique radicale, quoi qu'on y fasse..
sauf si .. on détruit le Hamas et le Hezbollah avant toute décision politique.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 14 Juil 2013, 00:32

http://jssnews.com/2010/06/09/a-lonu-lanti-judaisme-monte-dun-cran/
source jss du 6 juin 2010

A l’ONU, l’anti-judaïsme monte d’un cran…
La Syrie, vous savez, cette Nation dont le dictateur est l’ami de nos présidents ? Oui, Bachar el-Assad, le pote de Sarko, de Barak, et d’autres… Et bien, mardi, à l’Organisation des Nations désUnies, le représentant de tonton Bachar, il n’y est pas allé de main morte avec l’Etat des Juifs. En fait, Bachar il a carrément ressorti tous les vieux dossiers anti-sémites. Ceux qui ont 500 ans. 1000 ans pour certain. Et ses amis. Enfin pas tous mais une bonne partie, et bien ses amis l’ont applaudis.

Le représentant de tonton Bachar a accusé mardi Israël « d’endoctriner ses enfants à la haine » envers les Arabes. C’est bien connu, les écoles israéliennes sont celles qui nient aux autres le droit à l’existence. D’ailleurs, si le seul pays au monde ou les juifs et les arabes vont à l’école ensemble, c’est pour mieux apprendre à se détester, non ?

Mais le porte-voix de Bachar devant les Nations ne s’est pas arrêté là. Il a aussi dit que les « jeunes israéliens chantent des chansons sur leurs activités. Par exemple, ils chantent des chansons ou ils sucent le sang des arabes. »

Et puis, reprend-il, « les jeunes israéliens apprennent également à signer sur des missiles qui seront ensuite envoyés sur les arabes. »

Honteux ? Pas du tout… Cette tirade, faite par la diplomate syrienne Rania Al Rifaiy, faisait partie d’un appel syrien à l’ONU pour s’unir derrière Bachar et lutter contre la « brutalité israélienne. »

On pouvait s’y attendre, le cousin Erdogan de Turquie, avait lui aussi envoyé un représentant pour réclamer une condamnation des sionistes. Après tout, depuis quand les juifs ont-ils le droit de se défendre C’est vrai ca! Les juifs, c’est fait pour suber! Ca a toujours été comme ca. Cepuis la nuit des temps, quand ca ne va pas, on tape sur les juifs… Alors ils sont bien beau avec leur Israël, mais en 60 ans, ils commencent vraiment à nous taper sur le système. Il serait temps que les juifs cessent de vouloir se défendre. Ce n’est plus drôle !



Mais vous savez quoi ? L’appel d’hier prouve bien les intentions de certain. Car, il nous faut dès lors regarder qui a accepté de « pousser » our une telle condamnation. Citons l’humaniste et pacifiste iranien Mahmoud Ahmadinejad d’Iran, Le Grand Hamid Karzaï d’Afghanistan (et lui, la violence, il sait de quoi il parle), citons également le Tsar Poutine Ier ainsi que le jihadiste Fatahist Abou Mazen (son nom de « guerre » utilisé au quotidien en « Palestine » ou Mahmoud Abbas, sont petit nom pour les européens).

A la fin de cet appel, anti-tout ce que l’on peut imaginer, un appel a été lancé aux juifs: « hey, Israël, il faut que tu cesses l’occupation inhumaine! » Mais de quoi parle t-on exactement ?

Les liens nouveaux entre les puissances régionales dans l’opposition à Israël pose un nouveau problème pour les États-Unis. Récemment, en Février, le président américain Barack Obama a décidé de renforcer les liens des Etats-Unis avec la Syrie dans le cadre d’un effort pour enfoncer un peu l’Iran… Mais une fois de plus, Barack n’a pas la baraka et ses conseillers, des novices, des amateurs, lui font faire une fois de plus n’importe quoi !

Concernant les déclaration de Rania (le maitresse de tonton Bachar), notons bien que le Président du Conseil n’a pas cherché à l’arrêter de parler. Par contre, ô par contre, le Canada s’est fait mettre en boite lorsque sont représentant à parlé de « régimes » pour condamner les violences de la version canadienne de l’ace du mal « Iran, Myanmar et Corée du Nord. » Le président à réclamé du canadien qu’il « n’utilise pas un pareil langage pour désigner des états membres de l’ONU. »

Au nom de ses toilettes, pardon de son pays, Al Rifaiy quand à elle dit précisément les mots qui suivent: « Israël à recours à la torture tous les jours contre les palestiniens et les arabes en général. La Knesset légitime d’ailleurs de telles pratiques. (…)Ils prétendent qu’ils sont autorisés à utiliser ce qu’on appelle des formes bénignes de la pression physique; cela comprend: attacher les prisonniers dans des positions tordues pendant cinq jours consécutifs, la privation de sommeil, couvrir la tête avec des serviette, pardonnez-moi l’expression, pleines d’urine… (…). Les israéliens souffrent d’un sentiment «paranoïaque de supériorité», alors que le pays a été construit sur la haine, la discrimination (et) l’oppression. (…) La haine est très répandue, même les bébés apprennent à utiliser des armes, ils apprennent à signer les missiles qui seront ensuite tirés sur les arabes. (…) « Permettez-moi de citer une chanson d’un groupe d’enfants dans un autobus scolaire en Israël:« Avec mes dents je vais déchirer ta chair, avec ma bouche je vais sucer ton sang. »
Voilà ce que l’on peut appeler du Grand Art (avec un A majuscule !)!

clown2 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 14 Juil 2013, 03:12

http://jssnews.com/2013/07/14/paul-mc-cartney-on-ma-menace-de-mort-si-je-jouais-en-israel/
source: jssnews


Paul Mc Cartney (des Beatles) a été menacé de mort en 2008 par BDS  (groupe ultra-radical de boycott anti-israelien créé par stephane Hessel)

Quand la légende du rock Paul McCartney est arrivé en Israël en 2008, il a mis sa vie en danger. Non pas à cause de la situation avec les palestiniens, mais parce qu’il a reçu des menaces du groupe BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) de la part des groupes pro-palestiniens antisémites. « J’ai reçu des menaces de mort. Mais j’y suis allé quand même » explique le chanteur au Jerusalem Center for Public Affairs.

Des dizaines d’autres artistes qui programment des dates en Israël reçoivent des pressions, sont intimidés, menacés et même attaqués lors de leurs concerts. Ce fût le cas récemment de Julien Clerc, lors d’un concert à Londres, quelques semaines avant sa venue à Tel-Aviv il y a 7 jours.

Alicia Keys, qui a récemment joué un concert, fournit le dernier exemple en date d’intimidation. Plusieurs de ses collègues chanteurs – notamment Elvis Costello et Roger Waters – l’ont exhorté à annuler, en appelant Israël un «Etat d’apartheid», et la page Facebook de keys a été jonchée de condamnations. Costello lui-même annulé un concert en Israël en 2010, tout comme Carlos Santana et Vanessa Paradis, après avoir été insulté par des groupes anti-israéliens. D’autres « notables » qui ont annulé leurs concerts sont Jon Bon Jovi, les Yardbirds, Joe Lynn Turner, et les Pixies. Paco Ibanez chanteur espagnol a fait mieux, il dit dans un journal français qu’il boycotte la langue hébraïque pour des raisons politiques.

Mais malgré la pression et les menaces, il y a beaucoup d’artistes qui continuent à jouer Israël. Le mois dernier, des groupes de rock comme Deep Purple et les Pet Shop Boys ont donné des concerts en Israël, et l’artiste américain Rihanna doit revenir en octobre. Et bien entendu, il y a eu Madonna.

Quand Moby a été interviewé sur la radio militaire peu avant qu’il se produise en Israël, il a expliqué l’intensité des attaques contre lui avant qu’il ne vienne. Selon lui, « BDS n’est pas une organisation objective préoccupée par le bien être des gens, mais avec un fond sombre et douteux. »
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 14 Juil 2013, 14:18

La menace mortelle est continuelle et est partout.
Des dizaines et des dizaines, des centaines, des milliers de bases de lancement de missiles sont, 24 heures sur 24, pointés sur Israel, depuis de nombreux pays.

--

"Vois, il ne dort ni ne sommeille, le gardien d'Israël" (Ps 121,4)

Livre des Psaumes (Ps 121)

Je lève les yeux vers les monts: d'où viendra mon secours?

Le secours me vient du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

Qu'il ne laisse broncher ton pied! qu'il ne dorme, ton gardien!

Vois, il ne dort ni ne sommeille, le gardien d'Israël.

Le Seigneur est ton gardien, ton ombrage, le Seigneur, à ta droite.

De jour, le soleil ne te frappe, ni la lune en la nuit.

Le Seigneur te garde de tout mal, il garde ton âme.

Le Seigneur te garde au départ, au retour, dès lors et à jamais.




-------

http://tsahal.fr/2013/07/11/vol/
source: tsahal

Comment les pilotes de l'Armée de l'Air israélienne font-ils face à l'obscurité? La semaine dernière,  l'Escadron de la Vallée, situé au nord d'Israël, est sorti pour un exercice long et complexe dans l'obscurité totale. Tout au long de cette unique séance de formation, les équipages aériens ont pratiqué plusieurs scénarios pouvant survenir lorsqu'ils volent la nuit. Voici un aperçu de la manière dont l'escadron combat une fois que le soleil se couche.


Chaque matin, la base aérienne Ramat David est pleine de vie. Cependant, la semaine dernière, elle était plus silencieuse que jamais. Les membres d'équipage de l'Escadron de la Vallée sont arrivés dans la soirée et ont commencé à se préparer à une longue nuit d'activité. La ténacité faisait partie intégrante des exercices mettant en pratique les vols de nuit que devaient réaliser les membres de l’équipage lors de la “semaine inversée” (semaine durant laquelle les pilotes s’entraînent toutes les nuits à la place des journées).

Les membres de l'équipage aérien doivent faire face à de nombreux défis en volant dans l'obscurité. Leurs heures de sommeil habituelles sont perturbées et la seule façon de s’adapter aux difficultés de ce nouvel environnement est l'utilisation des dispositifs de vision nocturne. Les décollages et atterrissages sont eux aussi perturbés. Les pilotes doivent rester le plus concentrés et efficaces possibles à chaque moment.

L'un des dispositifs de vision de nuit utilisé par les pilotes est appelé "journal" : il est fixé sur le casque du pilote et lui apporte une meilleure vision de l’environnement.



Grâce  à cette semaine spéciale, les soldats sont capables de faire face à des scénarios difficiles qui pourraient survenir pendant tout vol de nuit. "Nous volons la nuit chaque semaine”, précise le commandant  Lior, commandant adjoint de l'Escadron de la Vallée. "Toutefois, lorsque nous ne consacrons qu’une journée par semaine pour un vol de nuit, nous ne pouvons seulement voler qu'une seule fois. Par contre, quand on “inverse” une semaine entière, on arrive à s’entraîner plusieurs fois la nuit ajoutant ainsi un cran de difficulté à la formation.” Ce n’est pas seulement le nombre de vols de nuit qui apporte à cette semaine un niveau de difficulté supérieur, c’est aussi le nombre de personnes et avions qui doivent décoller. “Nous commençons avec un agencement relativement simple et avec le temps, nous rendons les exercices de plus en plus complexes”, explique le commandant Lior.

Un officier réserviste de l’Escadron de la Vallée, le général de Brigade Ram Shmueli, approuve que s'entraîner la nuit seulement une fois par semaine n’était pas assez.

“Aujourd’hui, en tant qu’officier réserviste, je vois clairement l’avantage de se former plus souvent de nuit. Ainsi, les pilotes bénéficient d’une plus vaste expérience”.


Commentaires divers de la page de tsahal:

Qu'Achem protège Israël.
Que le TOUT PUISSANT leur donne une vue perçante et les guide dans leurs manoeuvres de nuit comme de jour. AMEN
Qui a peur de l’obscurité? Pas nous!

---

Dt 2, 1 – 25 « le Seigneur a veillé sur ta marche à travers ce désert »

Texte de méditation : Bx JEAN-PAUL II (Homélie du 14 juin 1999)

Le peuple élu avait un motif particulier de louange. Moïse dit : « Le Seigneur ton Dieu t'a béni en toutes tes actions; il a veillé sur ta marche à travers ce grand désert. Voici quarante ans que le Seigneur ton Dieu est avec toi sans que tu manques de rien» (Dt 2, 7). A ce pèlerinage d'Israël participent dans un certain sens tous les peuples et toutes les nations de la terre. Bien que seules certaines périodes de l'histoire furent qualifiées d'« époques de grands exodes des peuples » étant donné les déplacements particuliers qui eurent lieu, spécialement sur le continent européen, en fait, même dans des conditions d'existence stabilisées, l'homme ne cesse d'être un pèlerin et les nations ne cessent d'être en pèlerinage dans l'espace et dans le temps. «Le Seigneur ton Dieu t'a béni en toutes tes actions; il a veillé sur ta marche à travers ce grand désert» (Dt 2, 7). L'Eglise apporte depuis des siècles ces paroles du Livre du Deutéronome, comme message d'espérance. Si l'homme sait reconnaître dans les œuvres de ses mains le signe de la bénédiction divine, il ne doutera pas que ce même Dieu est proche et prendra constamment soin du chemin de l'homme, en particulier lorsque celui-ci traversera le grand désert des problèmes quotidiens et des préoccupations pressantes. Aujourd'hui ne peut manquer le service de l'espérance. L'homme a besoin du témoignage de la présence de Dieu! Aujourd'hui, l'homme, et en particulier le travailleur, a besoin d'une Eglise qui atteste de cela avec une force renouvelée.


«Le Seigneur ton Dieu t'a béni en toutes tes actions; il a veillé sur ta marche à travers ce grand désert» (Dt 2, 7).


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 14 Juil 2013, 14:48

Mais enfin , Prinu , expliquez-nous comment vous faites systématiquement appel aux textes bibliques pour justifier Israël , alors que vous êtes ouvertement athée !

J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: je ne défend pas la vie des islamistes fous   Lun 15 Juil 2013, 23:06

boulo a écrit:
Mais enfin , Prinu , expliquez-nous comment vous faites systématiquement appel aux textes bibliques pour justifier Israël , alors que vous êtes ouvertement athée !

J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...

votre seconde phrase est incompréhensible pour moi. sauf si vous pensez que les juifs sont des nazis.peut etre n'aviez vous pas ce cheminement d'esprit. mais c'est ainsi qu'on le ressent.vous etre troublant.


Pour la premiére raison, c'est la beauté des textes, la profondeur de la pensée, qui me semble belle.
je suis athée, mais les textes de foi sont pour moi à la foi, de la culture, de la morale, et souvent de la sagesse.
c'est comm e celà, athée, je lis la bible de temps en temps. vous m'en voyez navré.

Que la sagesse, la morale, et la poésie, à défendre un pays de droit, j'en suis pour celà assez fier, je l'assume pleinement.
Israel ce n'est pas mon pays, je n'ai pas la foi, mais je défend le droit d'Israel devant ses adversaires farouches et médisants trop souvent vainqueurs et impunis. Et avec de si bons arguments, celà me suffit.

Je crois ne pas etre insensible aux priéres de toute religion quand elles font appels aux bons sentiments et au coeur.

Que répondrez vous a un homme qui utilise, pour la morale, pour défendre la vie, pour défendre la france ou le vatican, qu'importe, pour défendre des innocents attaqués, simplement :"J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon" oserez vous le dire aux gens durant un pélerinage ? et à tout ceux qui défendent la vie ?
cette personne se sentirait insultée, comme moi, par une personne qui refuserait a autrui l'utilisation de la culture, ce qu'on apelle, un inculte. vous ne l'etes pourtant pas.
comment répondrez vous à cette réponse, sinon en des excuses envers quiconque utiliserait de la culture, ou des extraits de la bible, pour défendre, un droit, dans ce cas précis celui des opprimés israéliens attaqués par des féroces palestiniens depuis 1921, ces palestiniens qui ne viennent pas de palestine et n'ont jamais possédé le moindre le pays ni la moindre capitale, ce pays de droit qui, c'est une promesse, vivra.
ces opprimés israéliens attaqués sans cesse, ce peuple d'israel, nuit et jour,  qui doivent avoir le courage de se battre pour leur vie. Je vous appelle d'ailleurs, à les défendre moralement et à condamner le terrorisme palestinien islamiste, si vous avez une morale et une dignité chrétienne. cela me semble aller de soi si on veux défendre la vie. n'est ce pas une ligne de conduite personelle à se promettre ? en quoi suis je différent ? je ne défend pas la vie des islamistes fous, je sais, je n'ai pas la foi.  je ne sais pas non plus si quand on a la foi, on peux pardonner aux islamistes palestiniens et autres, ce qu'ils font à autrui depuis 1921 (et avant) sans que les victimes qu'ils tuent ne leur aient fait quoi que ce soit ni pris la moindre terre. je n'arrive pas à pardonner à tout le monde. je suis si imparfait.

Allez vous donc attaquer tout ceux qui citent la bible et ne vont que rarement à l'église. Permettez qu'un modeste athée y puise la beauté de textes forts qui penetrent l'intérieur et le coeur, simplement.
Je ne cite pas la bible pour une autre raison.
comment pouvez vous juger ceux qui sont transportés par des mots ?
peut etre en les comprenant tout les deux, ces mots et ces gens.


Dernière édition par prinu le Lun 15 Juil 2013, 23:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 15 Juil 2013, 23:27

boulo a écrit:
Mais enfin , Prinu , expliquez-nous comment vous faites systématiquement appel aux textes bibliques pour justifier Israël , alors que vous êtes ouvertement athée !

J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...

Petite précision: le "Gott mit uns" est une tradition de l'armée prussienne qui remontait à Frédéric II de Prusse et est passée à la Wehrmacht.

Mais le terme est bien plus ancien et remonte en fait à la fin de l'empire romain ("nobiscum Deus!") et à l'empire byzantin.

Il s'est toujours trouvé des gens pour invoquer dieu ou les dieux au moment de s'en aller occire le voisin et expliquer que si on se massacrait allégrement, c'est parce que "Dieu le veult!".

L'institution qui rassemblait les vrais nazis, la SS donc, avait une devise sans aucune référence à une quelconque divinité, à savoir "Meine Ehre heißt Treue" (je vous laisse googler pour trouver le sens).

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: s   Mar 16 Juil 2013, 00:38

ah, j'apprend quelque chose.

il s'est aussi trouvé maints occants déclarant que la foi est l'ennemi des peuples.
Mais elle a aussi soulevé des montagnes et relevé des gens par terre.
Ceux qui ont construits et rendu la rendu la dignité, avec elle, sont porteurs d'un message qui peut etre à la fois fort et sage, la foi n'a pas toujours porté le fanatisme, et Israel est un cas assez rare de démocratie politique qui en est issue. d'autres exemples sont rarissimes. on compte ces pays des doigts d'une main, la majorité n'a pas donné de beaux exemples ..

Je ne suis pas systématique, je montre la beauté de ce qui défini un peuple, et des textes émouvants qui montrent son courage. l'émotion fait partie de la culture;
d'autres citerons Lincoln, de gaulle, hugo,le chatelain d'Abbotsford et ses poémes épiques d'Ossian d'autres, homére, confucius, d'autres d'humanistes oubliés, ou de militaires affreux, et d'autres, la Bible.
mais soi, vous avez raison, j'ai parfois des tirades  meme sans avoir touché à mon rhum arrangé. n'avez jamais lu des lignes qui vous fassent tourner la tete, tellement elles vous transportaient ?

est ce que l'injustice ne vous rend jamais lyrique ?
citer la bible a une note particuliére, pensez vous que la bible a passé d'age et est devenue obsoléte, ami boulo ?
oseriez vous dire ":"J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon" oserez vous le dire a ceux faisant le pelerinage de saint Jacques de compostelle ?
Il y a une grandeur morale à défendre Israel, qui s'aparrente à cette ferveur chrétienne.
Beaucoup ne pourraient l'expliquer. On dit qu'une personne qui visite Israel et va au Kotel, n'est plus ensuite la meme personne.
Quand j'ai allumé un cierge pour jean-paul,deux, ne me demandez pas pourquoi je l'ai fait. je le savait en mon fort intérieur, j'éi été à l'église, et ma motivation était forte. j'amenais avec moi, une amie juive, tout autant motivée que moi à le faire.
En ma main, c'est tout Israel qui allumait ce ciérge pour jean Paul Deux.
J'ai cru en cet homme. a son role. pour un athé, c'est immense. Je n'aurais pas suivi ché guévara ni un politique. j'aurait pu suivre jean paul deux. c'est son plus grand miracle !
Il m'a profondément touché. j'ai senti l'union judeochrétienne comme le ciment de la défense de nos valeurs communes, avec le respect de ce qu'est l'autre. il est pour moi le premier saint homme de ma croisade pour le droit et la vie.
il est mon exemple. Mg lustiger aurait pu peut etre y arriver lui aussi. Mais JPaul 2 était ce que ne peux nommer. l'incarnation de la bonté, une icone, je suis heureux qu'on le béatifie.
Je suis un miracle de jean-paul deux. un juif sioniste, athé, admirateur de jean-paul-deux, et amoureux des églises de france..
fleur6 
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 06:28

Un grand merci à Lebob pour sa précision . Je ne l'ignorais pas . C'est bien pour cela que j'avais utilisé le terme " pro-nazi " au lieu de " nazi " . La Wehrmacht s'est alliée aux nazis pendant une petite dizaine d'années .

Merci à vous , Prinu , d'avoir commencé à répondre à ma question directe . Votre réponse ne m'apprend rien de plus sur vous que je ne savais déjà , mais toute tentative d'échange ( sans " l'antique dragon " ) est divine , suivant les religions chrétiennes ( pas pour le judaïsme pur et dur , qui si vous lisez bien l'ancien testament , est effroyablement criminel pour préserver la possession de la petite région du globe destinée au petit peuple élu ) .

Je vous laisse méditer un peu .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 10:05

je ne suis pas d'accord avec la fin de votre argumentation.
pour moi, les islamistes (pas seulement palestiniens) sont effroyablement criminels de vouloir voler la terre des juifs aux juifs, et la reserver exclusivement et sans partage, au peuple élu des immigrés palestiniens, élus selon l'islamisme et les fahistes et populistes radicaux marxistes divers, et élus selon la charte du Hamas, la charte du Hezbollah et les gardiens de la révolution iranienne.
---

source: tsahal
http://tsahal.fr/2013/07/15/hezbollah-parti-politique-ou-organisation-terroriste/

Hezbollah : un parti politique ou une organisation terroriste ?

A gauche, drapeau du Hezbollah. A droite, drapeau des Gardes révolutionnaires islamiques.


Le Hezbollah est né en 1982 durant la Première Guerre du Liban à partir d’un mouvement rebelle chiite. Il est financé et entraîné par les forces Al-Qods iraniennes. Cette organisation est basée au Liban du sud depuis sa création et est aujourd’hui dirigée par Hassan Nasrallah. Le Hezbollah a rapidement réalisé des attentats suicides, des kidnappings et des assassinats. En 1992, le Hezbollah est entré dans l’arène politique libanaise essayant ainsi de contrôler le Liban et de faire croire au monde qu’il était un mouvement politique légitime et non pas une organisation terroriste.


“Notre bataille sera finie seulement lorsque cette entité (Israël) sera effacée”, lettre ouverte du Hezbollah.
Aujourd’hui, l’objectif principal du Hezbollah est la destruction d’Israël. Le Hezbollah est ouvertement antisémite et anti-israélien. Son leader, Hassan Nasrallah l’a prouvé à maintes reprises publiquement :

“Je suis contre toute réconciliation avec Israël. Je ne reconnais même pas un état appelé Israël.”. “Si ils (les Juifs) étaient tous en Israël, cela nous éviterait de les chercher partout dans le monde.”

La chaîne télévision Al-Manar, la chaîne officielle du Hezbollah a diffusé de nombreux programmes anti-israélien et antisémite tels que des rapports affirmant qu’Israël aurait diffusé le virus du SIDA et d’autres maladies dans le monde arabe. D’autres rapports télévisés appellent à la guerre contre les Juifs et à la destruction d’Israël. Cette chaîne a été interdite pour incitation à la haine en France, aux Etats-Unis, en Espagne et en Allemagne.

Le Hezbollah suit une version radicale de l’idéologie de l’islam chiite, développée par l’Ayatollah Ruhollah Khomeini, le premier guide suprême de l’Iran. Il est écrit dans la lettre ouverte du Hezbollah : “Nous obéissons aux ordres d’un seul leader, sage et juste [...] Ruhollah Musawi Khomeini. Que Dieu le sauve!”

Mais quelle est l’idéologie chiite de Khomeini ?
Selon les idées de Khomeini, un gouvernement islamique doit être imposé dans tous les pays pour préserver l’ordre islamique qui garde chaque individu sur le “juste chemin de l’Islam”. Ce gouvernement islamique imposerait la loi de la Sharia. Il explique : “il n’y a pas un seul sujet de la vie humaine où l’Islam n’a pas fourni d’instructions”. Dans la vision de Khomeini, tous les gouvernements islamiques doivent suivre les armées victorieuses et triomphantes des musulmans qui sortiront des mosquées pour entrer dans la bataille et n’avoir peur que de Dieu.

C’est cette idéologie que le Hezbollah a soutenu et diffusé depuis sa création. Leurs objectifs sont clairs : la destruction d’Israël, l’élimination de toute influence occidentale et l’établissement d’une théocratie chiite.

Anomalies
Le Hezbollah fait partie de la scène politique mais agit différemment que tout autre parti politique dans le monde. Il est indéniable qu’il apporte une aide sociale et construit des infrastructures éducatives pour la communauté chiite. Mais en tant que membre du gouvernement Libanais, ne devrait-il pas venir en aide à toute la population libanaise? Les hôpitaux du Hezbollah sont gratuits mais seulement pour ses membres. Imaginez un instant que le parti socialiste en France ou le Parti conservateur anglais construise un hôpital que seuls leurs membres puissent utiliser.

Comme le décrit l’écrivain libanais Dr. Amal Saad-Ghorayeb : “Ces efforts renforcent le lien social entre le Hezbollah et ses partisans mais il serait une erreur de penser que ce soit la raison principale de leur soutien. L’idée de résistance contre Israël est la réelle motivation du Hezbollah et de ses partisans.”

Comment fait-il face à l’opposition politique? La plupart des partis politiques utilisent le débat et la démocratie mais le Hezbollah utilise ses propres moyens. Rafic Hariri, Premier ministre du Liban à deux reprises, était un membre de l’alliance du 14 mars, opposé à celle du 8 mars à laquelle le Hezbollah est affilié. Rafic Hariri a été assassiné le 14 février 2005. Le tribunal spécial de l'ONU au Liban a accusé le Hezbollah responsable de l’assassinat. Plus récemment, le 19 octobre 2012, le général de brigade Wissam al-Hassan a également été assassiné. Il était affilié à l’alliance du 14 mars et était proche de la famille Hariri. De nombreuses voix au Liban ont accusé le Hezbollah d’en être responsable.

Enfin, le Hezbollah détient 60 000 roquettes et des milliers de combattants. S’il fallait le rappeler, le Hezbollah n’est pas l’armée officielle du Liban. Pourquoi le Hezbollah détient-il autant d’armes? Pourriez vous imaginer le parti d’Angela Merkel détenir des roquettes et missiles qui n’appartiennent pas à l’armée allemande ?

Pour le comprendre, il faut savoir qui contrôle réellement le Hezbollah, qui prend les décisions et quels intérêts ils servent.

Qui le contrôle ?
Le Hezbollah ne serait pas né sans l’aide financière et l’entraînement de l’Iran et des forces Al-Qods qui continuent jusqu’à aujourd’hui d’aider le Hezbollah.
Pourquoi l’Iran chercherait-il à diriger le Hezbollah? Depuis la révolution islamique, l’Iran a toujours cherché à exporter sa révolution au sein des nations arabes et spécialement parmi les minorités chiites. Imposer la loi islamique et expulser toute influence occidentale a été le moteur de la politique des guides suprêmes de l’Iran, Khomeini et son héritier Khamenei, pour plus de trois décennies. Le moyen employé pour arriver à leurs fins est le terrorisme. Les principaux mandataires de l’Iran sont le Hezbollah, le Jihad islamique palestinien et le Hamas (bien que leur soutien ait diminué depuis que son commandement a quitté Damas). Ils fournissent de l’argent, du matériel et des entraînements à ces organisations terroristes via les forces Al-Qods.

Hassan Nasrallah lui-même a étudié parmi les leaders chiites qui ont supporté le régime iranien. Il a suivi les enseignements de l’Ayatollah Mohammad Baqir al-Sadr (soutenu par l’Iran) et a étudié lui-même à un séminaire de la ville de Qom en Iran. Nasrallah et le Hezbollah reçoivent les ordres directement de l’Iran.

“Le Liban du sud est une arrière base militaire des Gardiens de la révolution islamique”, a déclaré le commandant des forces Al-Qods.

Cela s’exprime au mieux dans la dernière intervention du Hezbollah dans la guerre en Syrie. Le Hezbollah a envoyé des centaines de combattants pour combattre les rebelles et aider le régime syrien afin de préserver l’axe Iran-Syrie-Hezbollah. L’Iran a peur de perdre un allié de poids et un support direct de sa branche opérationnelle, le Hezbollah.

Ces actions ont été contestées par l’opposition politique libanaise : “le Hezbollah continue de mettre les intérêts de l’Iran avant ceux du Liban”, déclarent des militants du parti du Mouvement du Renouveau Démocratique.

Encore une preuve n’agit pas en tant que parti politique légitime. Que penserait-on du parti travailliste anglais s’il utilisait son arsenal militaire et participait à une guerre civile française ? Pas en tant que représentant officielle du Royaume Uni mais par lui-même. Serait-il toujours considéré comme un acteur légitime du gouvernement britannique?

Le Hezbollah n’a jamais été autre chose qu’une organisation terroriste qui répond aux ordres du guide suprême de l’Iran et cherche à détruire Israël, la population juive et toute présence étrangère. Ils continueront de jouer un double rôle : aider la minorité chiite, nier les besoins du Liban et atteindre leur but en menant des attaques d’attentats-suicides, kidnappings et assassinats.

Après tout, Nasrallah le dit lui-même : “Nous ne sommes pas une armée régulière et nous n’agirons pas comme une armée régulière”. Le vice-commandant du Hezbollah, Naim Qassem nous rappelle qu’il ne faut pas différencier les activités politiques du Hezbollah de ses activités terroristes : “le Hezbollah a un seul leadership”.


Hassan Nasrallah  pour eux Les chrétiens et athés sont considérés comme les juifs ou les non-musulmans en général: des sous-hommes indignes. Allah a élu les palestiniens pour conquerir la terre pour l'islam, ils font une guerre sainte.
Le peuple élu au sens négatif, c'est, ils l'ecrivent dasn des milliers de textes, les palestiniens, qui sont voués a conquérir la terre des juifs et des mécréants.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 11:51

boulo a écrit:
Un grand merci à Lebob pour sa précision . Je ne l'ignorais pas . C'est bien pour cela que j'avais utilisé le terme " pro-nazi " au lieu de " nazi " . La Wehrmacht s'est alliée aux nazis pendant une petite dizaine d'années .


Ca fait en effet un bon moment que les historiens ont fait un sort à la légende de la "vertueuse Wehrmacht victime du nazisme qui n'a été en rien liée aux crimes du régime dont elle n'avait du reste jamais eu connaissance"...
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 13:15

expliquez mieux votre argumentation, que je n'ai pas compris "toute tentative d'échange ( sans " l'antique dragon " ) est divine , suivant les religions chrétiennes ( pas pour le judaïsme ) " ((la suite est un avis politique personnel - je ne suis pas d'accord avec cet avis politique))

"toute tentative d'échange ( sans " l'antique dragon " ) est divine "

ca ne n'ai pas compris

les hommes tentent de tendre les mains aux autres, a différentes périodes
voulez vous dire que ce sont les églises qui doivent seules parler, non les hommes et les peuples ?? commenta lors, par exemple, révolutionner la révolution iranienne, si ce ne sont pas des hommes qui la reversent ? vous revenez a dire que l'islamisme ne peux etrerenverseé que par l'islam lui-meme, pas par ls peuples musulmans.
là vous faites un distingo: votre position serait celle du christianismeseulement.
or l'islam dit celà (impossibilité que les hommes chan gent la révolution islamique - seul les garants del'islam peuvent le faire-  les gardiens de la révolution islamiques)

or les papes ont fait des révolutions idéologiques - ùais motivées par le peuple, en fonction des besoins et des plaintes des peuples.
le judaisme n'est pas figé puisque les grandes instances juives font des débats passionnés sans cesse - mais meme si vous les ignorez, il y a eu des changements idéologiques et des décisions prises réguliérement .
- les juifs interpellent souvent leurs religieux (meme si les religieux sont minoritaires en Israel - le parti laic israélien est le second parti d'Israel, dérriére une coalition qu'on peux apparenter à l'ump  et les trés religieux ne font que 3 à 5 %)



--

pour moi le dialogue judéo chrétien est fort et prépondérent
dans le respect de l'autre.



benoit XVI et jonathan sachs

La culture judéo-chrétienne sauvera l’Europe et le monde

http://www.dreuz.info/2013/01/la-culture-judeo-chretienne-sauvera-leurope-et-le-monde/


C’est le grand rabbin Jonathan Sachs, représentant des communautés juives du Commonwealth, qui l’affirme, au cours d’une conférence tenue récemment à Rome, à l’Université pontificale.

Le rabbin Sachs estime que c’est la culture judéo-chrétienne qui est à l’origine de la fécondité spirituelle, économique et culturelle de l’Europe.

Il insiste sur le fait que l’avenir dépend essentiellement de l’attention que les Européens seront capables de porter à leurs racines originelles et à ce qui fut la matrice généreuse de leur civilisation.

Le grand rabbin Sachs a rencontré le pape Benoît XVI pour évoquer la situation du monde et l’échange s’est déroulé dans des termes fraternels, a-t-il souligné. Selon lui, la relation entre chrétiens et juifs s’est complètement métamorphosée en un demi-siècle. C’est l’historien français Jules Isaac qui, après avoir partagé ses convictions avec le pape Jean XXIII, a permis que s’instaure une nouvelle ère de relations entre l’Eglise et la Synagogue. Dès lors, le dialogue en réciprocité s’est considérablement développé et le temps est venu que la collaboration entre chrétiens et juifs se renforce, étape après étape.


Jonathan Sachs fait remarquer que l’Europe est en train de perdre la conscience de ses racines judéo-chrétiennes, et les conséquences vont en être terribles dans tous les domaines : dans la littérature, dans l’art, dans l’éducation, dans la politique, etc.

« Quand une civilisation perd ses références et ses convictions, elle perd aussitôt son avenir », affirme-t-il. Pour le bien des générations à venir, chrétiens et juifs doivent retrouver au plus vite le chemin de la foi et parler d’une même voix prophétique.

Le grand rabbin Sachs rappelle que le cœur de la culture tient dans la religion. C’est ce qui a permis à l’Occident de se différencier au cours des siècles et de manifester son développement intellectuel et son dynamisme créatif. Il est persuadé que la situation économique de l’Europe serait bien meilleure aujourd’hui si les citoyens et les décideurs connaissaient mieux le contenu de la tradition biblique. La tradition judéo-chrétienne incarne des valeurs fondamentales, indispensables dans une société humaniste, telles que le respect de la dignité de la personne humaine, mais aussi le respect des biens personnels, et la valeur du travail. Créer des richesses pour le bien de tous est une manière de collaborer à l’œuvre créatrice de D.ieu, et l’éthique religieuse a été jusqu’ici une force de développement considérable, évitant la passivité et l’assistanat.

Le grand rabbin Jonathan Sachs conclut : « Quand l’Europe retrouvera son âme, elle retrouvera sa richesse. Mais il faut se souvenir que l’humanité n’a pas été créée pour servir les marchés, ce sont les marchés qui sont créés pour servir l’humanité ! »

© Abbé Alain René Arbez pour www.Dreuz.info

Benoît XVI confirme le dialogue judéo-chrétien
Sur les pas de Jean-Paul II, Benoît XVI s'est rendu dimanche 17 janvier à la synagogue de Rome. Lors de cette visite historique, il a insisté sur les convergences essentielles entre juifs et chrétiens

source: la croix

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Benoit-XVI-confirme-le-dialogue-judeo-chretien-_NG_-2010-01-18-545296
Le pape Benoît XVI à l'entrée de la synagogue de Rome, lors de sa visite du 17 janvier (Pizzoli/AFP).

Ce jour est le 2 shevat 5770. Autrement dit le 17 janvier 2010. Mais ici, au coeur de l'ancien ghetto de Rome, marqué par vingt-deux siècles de présence juive continue, le temps se déroule différemment. Il s'est arrêté un certain samedi 16 octobre 1943, au petit matin. 300 SS ont raflé plus de 1 000 juifs romains, dont 200 enfants, presque étonnés de cette catastrophe, tant Rome leur paraissait, depuis toujours, sûre. C'est là, qu'à 16 h 25, ce dimanche, Benoît XVI est descendu de sa voiture, en provenance du Vatican, de l'autre côté du Tibre : dix minutes pour parcourir 2,7 km. En fait une éternité. Celle qui séparait les fenêtres de Pie XII de la rafle romaine.



Lello Di Segni et Sabatino Finizzi étaient enfants ce petit matin de 1943. Ils sont revenus des camps. Ils s'avancent vers Benoît XVI. Marcello Pezzetti, directeur du futur musée de la Shoah, qui sera hébergé Villa Torlonia, à Rome, ancienne résidence de Mussolini, rappelle au pape les circonstances de la rafle.

Benoît XVI écoute en silence. Puis le pape emprunte à pied la via Catalana, vers l'entrée de la grande synagogue. Autre halte de douleur : le 9 octobre 1982, à la sortie de la prière, une bombe a éclaté sur ce trottoir, tuant Stéfano Taché, âgé de 2 ans. Ses parents saluent le pape. À leurs côtés, le vice-premier ministre d'Israël Silvan Shalom. Sur les marches de la synagogue, le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni accueille Benoît XVI. Mais son confrère le rabbin Laras, président de l'association des rabbins italiens et coorganisateur de la journée du dialogue judéo-catholique, qui a lieu ce dimanche en Italie, s'est désisté. En dépit de ces tensions internes, le rabbin Di Segni persiste et signe. Jusqu'à dimanche matin, il a médité son discours. Au sein de sa communauté, il a dû batailler ferme pour maintenir la visite du pape. A Rome, on dit du rabbin Di Segni, qui est né, après la guerre, en 1949, qu'il est un « Ratzinger juif ». S'entendront-ils, au sens propre ?

"Historique"
Le rabbin qualifie d'emblée d'« historique » cette rencontre. Pour lui, « c'est l'ouverture du concileVatican II qui a rendu possible cette rencontre. S'il devait être mis en cause, il n'y aurait plus de possibilité de dialogue, » explique-t-il. Après avoir longuement évoqué l'existence de l'État d'Israël, résultat d'un « dessein providentiel », il rappelle la Shoah et le fait que, sauvés par des familles catholiques « nous sommes restés ce que nous avons toujours été » : tous n'ont pas été convertis… Rappelant Jean-Paul II, il précise : « Si nous sommes frères, nous devons nous demander sincèrement ce qui nous sépare encore d'un rapport authentique de fraternité et de compréhension, et ce que nous devons faire pour y arriver. »

Pour lui, un terrain essentiel de réalisation commune sera « l'environnement, la dignité de l'homme, sa liberté, son exigence de justice et d'éthique. » Il conclut : « Juifs, chrétiens et musulmans sont appelés sans exclusive à cette responsabilité de paix. » Riccardo Pacifici, président de la communauté juive de Rome, sera le seul à mentionner le nom de Pie XII, que Benoît XVI ne prononcera pas, et à demander l'ouverture des archives : « Le silence de Pie XII devant la Shoah fait encore mal, comme un acte manqué. Peut-être n'aurait-il pas arrêté les trains de la mort, mais il aurait transmis un signal, une parole de réconfort, de solidarité humaine, envers nos frères transportés vers Auschwitz. » Peu avant, il avait salué les religieuses qui ont sauvé tant de juifs.

Attentifs, les auditeurs dépassent largement le cadre romain. Outre les 600 journalistes du monde entier, sont présents, côté catholique, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, Sa Béatitude Fouad Twal, patriarche de Jérusalem, le nonce apostolique en Israël Mgr Antonio Franco, Mgr Elias Chacour, archevêque de Saint-Jean-d'Acre, le P. Pizzaballa, custode de Terre sainte à Jérusalem. Et côté juif, Shear Yashuv Cohen, grand rabbin d'Haïfa, David Rosen, directeur des relations internationales à l'American Jewish Committee, Oded Wiener, secrétaire général du grand rabbinat d'Israël.

Mot pour mot le message de repentance inséré par Jean-Paul II dans le Mur de Jérusalem
Parmi les participants, Andrea Riccardi, président de la communauté Sant'Egidio, qui a joué un rôle important dans la clarification apportée par le Vatican sur Pie XII. Mais aussi l'imam Pallavicini, de la grande mosquée de Rome, et Abdellah Redouane, secrétaire général du Centre culturel islamique d'Italie

Benoît XVI prend la parole. D'emblée, il se situe dans la lignée de son prédécesseur, dont il reprend mot pour mot le message de repentance inséré par Jean-Paul II dans le Mur de Jérusalem, le 26 mars 2000. Les mots « amitié », « fraternité », « rencontre » jalonnent son discours. Vatican II reste pour lui un « point ferme » et irrévocable. Il insiste longuement sur les racines communes des juifs et des chrétiens, pour que cet héritage ouvre à un avenir meilleur pour l'humanité. Le Décalogue est égrené par le pape comme source essentielle d'une humanité à maintenir et à construire. Enfin, il appelle juifs et chrétiens à unir leurs coeurs et leurs mains.

Sous les hautes voûtes du temple, conçu en 1904 pour rivaliser avec les sanctuaires baroques romains, les applaudissements éclatent. Avant l'intervention du pape, ils ont ponctué les évocations de Jean-Paul II, de la communauté Sant'Egidio et du soldat Gilad Shalit, toujours otage du Hamas et citoyen d'honneur de Rome, sans oublier les responsables musulmans présents.

Que ce silence de tous ne soit pas un silence pour l'avenir.
Vient le chant « Ani Maamin » (« Je crois ») affirmant l'essentielle convergence entre les « frères aînés » et leurs benjamins : la foi en un Dieu unique créateur. Le pape conclut son intervention en hébreu, avec le psaume 117 :

« Louez le seigneur, vous toutes les nations ! Célébrez-le, vous tous les peuples ! » Peu après, des descendants de déportés remettront à Benoît XVI une lettre signée de plusieurs survivants : « À l'époque, nous avons été abandonnés de tous. Que ce silence de tous ne soit pas un silence pour l'avenir. »



--

donc merci d'expliquer un peu mieux votre phrase ""toute tentative d'échange ( sans " l'antique dragon " ) est divine "
qui peux contenir beaucoup de choses
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 20:45

Paul Mc Cartney, ex Beatles declare explicitement a la presse avoir ete menace de mort par des membres BDS pour avoir voulu jouer en Israel. Il declare avoir passe outre et etre aller chanter quand meme.

Quand la légende du rock Paul McCartney est arrivé en Israël en 2008, il a mis sa vie en danger. Non pas à cause de la situation avec les palestiniens, mais parce qu’il a reçu des menaces du groupe BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) de la part des groupes pro-palestiniens antisémites. « J’au reçu des menaces de mort. Mais j’y suis allé quand même » explique le chanteur au Jerusalem Center for Public Affairs.

source: désinfos

BDS mis directement en cause

L'ex Beatles a affirmé avoir été menacé de mort par des militants BDS pendant les semaines qui ont précédé son concert en Israël en 2008.
"J'ai reçu des menaces de mort explicites, mais j'ai refusé de m'y soumettre" ; explique Paul Mc cartney. Une révélation qui bouleverse la grande communauté des artistes et reprise aujourdhui dans toute la presse.
Il n'est pas le seul artiste à avoir subit ces menaces. Le mouvement BDS qui s'auto-proclame pacifiste, utilise chantages, insultes et menace de mort pour dissuader les artistes de se rendre en Israël.<
Pour ne citer qu'eux, Rihanna, Alicia Keys, les Red Hot chilli peppers, Johnny Hallyday, Madonna et plus récemment Julien clerc ont aussi fait part des menaces de mort et autres injures par des pro-palestiniens de leurs pages Facebook officielles pendant des semaines avant et après avoir chanté en Israël. Si Rihanna a déjà prévenu qu'elle reviendrait en Israël cette année, le chanteur Moby a témoigné à la radio israélienne de la virulence des attaques du BDS contre lui, ajoutant par la même occasion : "une telle haine ne pouvait être objective".

source: coolisrael
http://coolisrael.fr/12499/paul-mccartney-les-pro-palestiniens-mont-menace-de-mort-si-je-jouais-en-israel

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 20:53

prinu a écrit:
boulo a écrit:
Mais enfin , Prinu , expliquez-nous comment vous faites systématiquement appel aux textes bibliques pour justifier Israël , alors que vous êtes ouvertement athée !

J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...

votre seconde phrase est incompréhensible pour moi. sauf si vous pensez que les juifs sont des nazis.peut etre n'aviez vous pas ce cheminement d'esprit. mais c'est ainsi qu'on le ressent.vous etre troublant.

[...]


L'ancien testament est ouvertement militariste et génocidaire . Il remercie YHWH Elohim de lui avoir permis de " vouer à l'interdit " ( = tout massacrer ) les peuples qui occupaient les terres promises aux fils d'Israël .
Si , en tant qu'athée , vous aimez cette culture militaire sans même de justification divine et d'eschatologie pacifique , j'ai de quoi trembler .

Vous m'objectez que les ennemis d'Israël sont encore plus féroces . Soit .  Mais pourquoi devrais-je choisir entre la peste et le choléra ?

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 21:08

diffamations rituelles par gideon levy

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/gideon-levy-pour-le-boycott-le

Gideon Levy pour le boycott. Le droit de nuisance, credo "démocratique".

On se demande jusqu’à quand, au nom de la bonne santé de la démocratie, un petit pays comme Israël, entouré de menaces jihadistes, désormais, sur la totalité de ses frontières, peut s’accommoder de la présence délétère d’ennemis de l’intérieur qui dénoncent jusqu’à son existence même.

Gideon Lévy se targue d’être « journaliste » sur le quotidien Ha ‘aretz, en y publiant, chaque semaine, une rubrique intitulée « zone grise », où il dénonce à pleines pages ce qu’il considère comme les exactions de l’armée.

Et, comble de mauvaise foi, c’est dans ce même quotidien qu’il appelle au... boycott... en espérant, sûrement, bien vendre son papier.

Comparativement, on a envie de se dire que le geste désespéré de Mohammed Bouazizi, qui s’est immolé par le feu, le 17 décembre 2010, en Tunisie est celui d’un homme intègre, même si on ne l’approuve pas dans son choix. Guideon Lévy, à côté, a tout l’air d’un pisse-copie doublé d’un charlatan.

A l’inverse de ses diatribes anti-israéliennes, cet homme, -qui se prétend « patriote »-, n’a jamais eu le courage d’émettre une seule ligne critique, à l’encontre de la politique menée par les nervis de Yasser Arafat au Fatah. Encore moins, parlera t-il de l’actuelle politique d’occupation du Sinaï, par les séides du Hamas et du Jihad Islamique, aux côtés des Jihadistes, pour renverser le nouveau pouvoir de transition voulu par la rue égyptienne ? Elève t-il la voix, lorsque le Hezbollah conquiert des villes syriennes, en milice mercenaire de l’Iran ?

On ne trouvera, non plus, jamais la signature de Gideon Lévy sous un article décapant contre Bachar al Assad ou n’importe lequel des dictateurs arabes qui sont ses alliés objectifs et ses maîtres à penser.

A force de ne faire fonctionner qu’une part de son émotivité au détriment de l’autre, on devient un animal politique hémiplégique, une sorte de monstre de foire à produire sur commande.

En réalité, cette "haine de soi", citoyen d’un pays libre, relève du pire des racismes humanitaires. En oubliant sciemment toutes les victimes de ces régimes, en innocentant les Palestiniens de tout acte terroriste ou de l’incitation à la haine comme bouillon culturel depuis l’enfance, Gideon Lévy traite les Arabo-musulmans comme des irresponsables, incapables de s’élever, par leurs propres moyens, aux bienfaits des démocraties : il appartient donc à celles-ci, régimes sains et pluralistes, de se suicider pour "revenir à égalité" avec les systèmes féodaux qui ne fonctionnent pas...

La question de ces "renégats-suicide", qui marchent sur la tête, reste sensible en Israël. Alimenter des êtres qui ont comme unique objectif votre propre disparition est immoral. Mais, d’un autre côté, les empêcher de s’exprimer, ce serait se rabaisser au rang de ceux-là même qu’on combat, pour leur absence de démocratie et d’ouverture à leurs détracteurs. Qu’ils parlent, après tout, n’arrêtera pas la marche du temps. Le cycle des « révolutions » et contre-révolutions arabes, la mise à l’écart des Frères Musulmans, qui partagent leur but, remettent les pendules à l’heure, au Moyen-Orient.

Le thème du boycott bat son plein, autour de l’organisation BDS. Mais, depuis qu’elle fait des pieds et des mains sur les campus et auprès des milieux artistiques et des affaires, jamais dans son histoire, l’économie d’Israël n’aura été aussi florissante. L’Etat hébreu a intégré l’OCDE, les marchés asiatiques et africains s’ouvrent plus que jamais aux échanges commerciaux, Israël veille à l’épuration des eaux usées en Inde ou en Chine, où l’insalubrité endémique menace les grandes villes des pays émergents. On a découvert des mines d’hydrocarbures au large des côtes d’Haïfa.

Et les boycotteurs en sont pour leurs frais. C’est le grand paradoxe cruellement vécu par les ennemis de l’intérieur. Ils enragent de voir le pays se développer malgré leurs cris d’orfraie et la meilleure réponse qui puisse leur être apportée est que quelques groupuscules d’excités continuent de les suivre dans leur lutte inutile contre le principe de réalité.

Une action-"choc" d’Europalestine and co : séance de bronzage sur le seuil de magasins Areva.
Le vrai danger est ailleurs. Ces flagellants sont du pain béni pour les médias européens, où ils sont toujours assurés d’obtenir un fauteuil sur un plateau télé et l’écoute attentive de leurs « confrères », propagateurs de malédictions sur Israël et les Juifs. Leur tribune est permanente auprès des anciens associés de Dieudonné et consorts, comme Europalestine-CAPJPO d’Olivia Zemor.

Le "bashing", le dénigrement systématique d’Israël est un véritable business où il faut savoir produire son coup d’éclat, de temps en temps, pour rappeler qu’on existe. Car la concurrence est rude et le marché, chaque jour, s’enrichit de nouveaux prétendants.

Toujours prisé pour les récompenses internationales de dénigrement d’Israël
Inoffensifs à l’encontre de l’impassible Etat Juif, résilient à tous les mauvais coups, leur véritable nuisance opère en Europe et en d’autres isolats qui cultivent le « droit de critique » comme un exutoire pour antisémites refoulés et autres fashion victims du « politiquement correct ». Ils sont aussi idiots qu’utiles à distiller une atmosphère rance, nourrie de poncifs confortant les bienpensants de tout poil, et de les persuader que tout le mal vient bien des Juifs et de leur Etat, comme le disaient autrefois les vieilles légendes moyenâgeuses, aujourd’hui reconverties en « antisionisme ».

C’est, en réalité, au nom du devoir d’Israël de toujours veiller sur les communautés plus isolées de Diaspora, qu’on attend de cette jeune démocratie - où tout peut se dire, y compris les délires absurdes de gens travaillant à leur propre disparition,- qu’elle soit plus vigilante envers ces esprits destructeurs. Tout état qui se respecte a toujours un dispositif de répression des atteintes à la sécurité de ses citoyens et de leurs affiliés. Pour le coup, il s’agirait de l’un de ses ressortissants.

Que de tels individus neurasténiques éprouvent la haine de soi, si ça leur chante -et personne ne les pousse, non plus, à s’aimer-, mais qu’ils ne se fassent surtout pas un devoir de transmission de ce symptôme aux autres…

Le Ha’aretz est un produit commercialisable qui se vend relativement mieux en dehors des frontières d’Israël qu’à l’intérieur. Le mot d’ordre de boycott devrait-il rester à géométrie variable ?

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 21:12

[quote="boulo"]
prinu a écrit:
boulo a écrit:
Mais enfin , Prinu , expliquez-nous comment vous faites systématiquement appel aux textes bibliques pour justifier Israël , alors que vous êtes ouvertement athée !

J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...

ma réponse: votre seconde phrase est incompréhensible pour moi. sauf si vous pensez que les juifs sont des nazis.peut etre n'aviez vous pas ce cheminement d'esprit. mais c'est ainsi qu'on le ressent.vous etre troublant.

[...]


L'ancien testament est ouvertement militariste et génocidaire . Il remercie YHWH Elohim de lui avoir permis de " vouer à l'interdit " ( = tout massacrer ) les peuples qui occupaient les terres promises aux fils d'Israël .
Si , en tant qu'athée , vous aimez cette culture militaire sans même de justification divine et d'eschatologie pacifique , j'ai de quoi trembler .
-- ces deux tirets indiquent que votre citation est terminée

ma réponse:

"tremblez alors car je trouve ce texte beau, et il fait partie intégrante de la religion chrétienne.

je défend cette essence , vous oubliez que si je suis athée, je suis juif et occidental.
si la religion juive vous fait trembler, il faut prendre un calmant, cher ami ..  moi, je ne tremble que devant l'islam radical."

vous:

Vous m'objectez que les ennemis d'Israël sont encore plus féroces . Soit .  Mais pourquoi devrais-je choisir entre la peste et le choléra ?

" fin de citation
ma réponse:
les juifs ne sont ni l'un ni l'autre, mais vos amis et plus fidéles alliés moraux.
Israel est une démocratie, qui ne dérange personne.


Dernière édition par prinu le Mer 17 Juil 2013, 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 21:18

http://www.desinfos.com/spip.php?article36860

L’Union européenne entend décider unilatéralement des frontières de l’État d’Israël
Hélène Keller-Lind

source désinfos

C’est dans le cadre de l’accord politique sur le futur budget de l’Union européenne pour la période 2014-2020 que l’Union européenne a, en quelque sorte, décidé d’imposer ce que doivent être les frontières de l’État d’Israël, faisant fi de toute négociation entre les parties concernées et alors même que les États-Unis tentent de relancer les négociations entre elles. En effet, dans le cadre de ce futur budget l’UE interdit aux pays membres d’apporter une aide financière à toute entité israélienne pour ce qu’elle entreprend au-delà des lignes de 1967 et les contraint à préciser dans tout contrat qu’aucun de ces territoires n’est en Israël.
Court-circuiter toute possibilité de réelle reprise de négociations
Cette Union européenne qui traine les pieds pour qualifier le Hezbollah de ce qu’est cette organisation, à savoir terroriste, comme l’ont fait mainte autre démocratie, à commencer par les États-Unis ou le Canada, ou qui est totalement impuissante face aux milliers de morts en Syrie, ou qui peine à endiguer le déclin économique de l’Europe, vient de décider de faire en sorte de court-circuiter toute reprise de réelles négociations entre Israël et les Palestiniens. En offrant à ces derniers une directive inclue dans son futur budget pour la période 2014-2020. Et qui correspond très exactement à l’une des exigences palestiniennes puisque les dirigeants de l’Autorité palestinienne ne veulent pour l’heure négocier que si Israël accepte de le faire sur la base de « frontières de 1967 ».

En effet, les vingt-huit pays membres, ne pourront plus accorder d’aide financière, quelle qu’elle soit, ce qui inclut des bourses de recherche ou d’études, aux « entités israéliennes » pour ce qu’elles entreprennent au-delà des lignes de 1967. C’est-à-dire les lignes d’avant la Guerre des Six Jours qui ne sont aucunement de quelconques « frontières », comme on l’entend souvent, ce qui entre dans le cadre soit de l’ignorance, soit de la désinformation, mais des lignes d’armistice. Cette guerre menée pour la survie d’Israël en 67 ayant démontré que ces lignes n’étaient pas acceptables pour l’État hébreu car elles n’assuraient en rien sa sécurité.

Faire fi des impératifs sécuritaires d’Israël
Une sécurité essentielle à sa survie et à laquelle aucun gouvernement israélien ne saurait bien évidemment renoncer. Et qui est au cœur de ce que dit et répète le Premier ministre Benyamin Netanyahou sur le sujet. Ce dernier rappelait d’ailleurs fin juin au Secrétaire d’État américain qui s’efforce actuellement de relancer les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens, les deux parties concernées, que paix ne peut rimer qu’avec sécurité

Dans sa directive l’Union européenne enjoint à ses membres de spécifier dans tout contrat à venir avec Israël que les Territoires situés au-delà de ces Lignes de 67 ne font pas partie du pays. Ce qui inclut la partie est de Jérusalem, Mur des lamentations y compris, la Judée Samarie et la partie israélienne du Golan...Et ce qui revient à décider unilatéralement de ce que sont les frontières de l’État hébreu.

Une directive irresponsable
Cette directive européenne contraignante et inique, constituant une grossière ingérence, vient s’efforcer de court-circuiter les efforts américains et donc toute tentative de parvenir à une paix négociée. Elle est d’autant plus irresponsable qu’elle conforte les Palestiniens dans leur refus de négocier constaté depuis des mois avant les récents voyages de John Kerry dans la région.

Nombre de dirigeants israéliens se sont exprimés contre cette décision européenne, la condamnant, pour la plupart, mais pour l’heure le gouvernement israélien l’étudie de plus près pour en apprécier ce que pourront en être les applications et les conséquences.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 21:23

Vous mélangez vos textes et les miens , Prinu ( 21h12 ) ! Est-ce simplement de la maladresse ou une imputation calomnieuse ?

Car vous recommencez à m'attribuer des pensées que je n'ai pas . Ce n'est pas la religion juive qui me fait peur . C'est l'athéisme qui prétend s'en inspirer ou qui s'attribue le rôle d'unique défenseur du judéo-christianisme .

Si vous ne retirez pas vos textes des miens , je demanderai officiellement votre exclusion .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 16 Juil 2013, 22:44



http://jssnews.com/2013/07/16/gilberto-gil-representation-unique-en-israel/

source jss news

Gilberto Gil : représentation unique en Israel
Gilberto Gil dit Gilberto Passos Gil Moreira, est un musicien (guitare), chanteur et compositeur brésilien. Né à Salvador de Bahia en 1942, Gilberto Gil tombe dans la musique très tôt et développe rapidement un style révolutionnaire combinant bossa nova, samba, rythmes traditionnels et musique populaire occidentale. Il est connu comme l’un des fondateurs du Tropicalisme, mouvement artistique brésilien de la fin des années 60.

En février 1969, le gouvernement militaire brésilien l’arrête en raison sa prétendue mauvaise influence sur la jeunesse. Après plusieurs mois en prison, il est libéré à condition de quitter le pays.

Il émigre alors vers Londres, où il joue avec Yes et Pink Floyd entre autres. En 1972, il retourne à Bahia. Ses albums, de renommée internationale, seront récompensés par de nombreux prix.

En 1987 il entame une « carrière politique » qu’il termine en 2007, après avoir été pendant quatre ans ministre de la culture dans le gouvernement de Lula.

Gilberto Gil a toujours eu l’ambition d’un monde plus équilibré, dans lequel « Noirs » et « Blancs » auraient les mêmes chances, et où les nouvelles technologies et les moyens de communication pourraient dessiner des territoires ouverts à tous. Aussi bien comme artiste que comme ministre, il a toujours défendu l’accès libre à la culture via internet et encouragé l’usage de la technologie comme moyen d’échange culturel. Il est une sorte de légende vivante qui symbolise l’engagement artistique et incarne le multiculturalisme brésilien.

Pour lui, la société devait être fondée sur la participation et encourager l’intégration plutôt que l’exclusion des diversités. Et particulièrement dans les pays « du Sud », où les problèmes de discrimination raciale sont particulièrement dramatiques. Gilberto Gil, le coeur et l’âme de la musique brésilienne effectuera une représentation en Israel dans le cadre de sa tournée mondiale.

Il aura l’occasion de chanter en plein air dans le superbe amphithéâtre d’Ashdod, le 30 juillet prochain, accompagné d’un orchestre de 10 musiciens sous des éclairages appropriés et une qualité de son étudiée pour les spectacles en plein air. Il a vendu plus de 30 albums à 4 millions d’exemplaires à travers le monde.

Toda Menina Baiana ! Palco ..

j'adore gilberto gil!
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: r   Mar 16 Juil 2013, 22:50

boulo a écrit:
Vous mélangez vos textes et les miens , Prinu ( 21h12 ) ! Est-ce simplement de la maladresse ou une imputation calomnieuse ?

Car vous recommencez à m'attribuer des pensées que je n'ai pas . Ce n'est pas la religion juive qui me fait peur . C'est l'athéisme qui prétend s'en inspirer ou qui s'attribue le rôle d'unique défenseur du judéo-christianisme .

Si vous ne retirez pas vos textes des miens , je demanderai officiellement votre exclusion .


""J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...""
Dites, c'est bien vous qui avez écrit cette diffamation, quand je ne disais rien du tout contre vous, oui ou non ? c'est vous qui m'attribuez donc des pensées que je n'ai pas.
en premier.
cette attaque diffamatoire, de votre part, une accusation de fashisme envers moi, mériterait, elle, à, quiconqué visé ainsi par vous, de demander votre exclusion. je ne le fait pas, et n'y songeais meme pas.. alors que vous m'avez diffamé. j'ai préféré répondre intelligement. sans demander aucune sanction envers vous, respectant votre liberté de diffamation, en y répondant sans tourner autour du pot. si celà vous géne, il fallait y réfléchir avant de m'attaquer de la sorte.
ne retournez donc surement pas la situation. D'aucun autre aurait déja hurlé de votre attaque blessante. ce n'est pas mon style, je préfére répondre par du sarcasme ou des métaphores, et des petites phrases qui veulent dire bien des choses sans blesser directement.
acceptez la répartie,

vous attaquez et diffamez, je répond sainement. moderez simplement vos propos.


regrettez plutot votre phrase diffamatoire  ""J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ..."" , si vous refusez d'etre faussement blessé et éffarouché, en reponse courtoise aprés que vous ayez blessé en premier, si vous reflechissez avant d'écrire, je tacherais de faire de meme. ne faites pas semblant d'avoir respecté un israélite (ou quiconque) avec une telle phrase. il faut tourner sept fois la langue dans la bouche avant de parler. je ne suis pas moins susceptible que vous..
passons à autre chose, ca sera plus constructif.
--

--
autre point de votre argumentation:
qui résiste pour survivre .. et QUI DEFEND l'OCCIDENT à l'ONU ???
la diplomatie européenne vote pour une république islamique, une entité islamique palestinienne, cristalisation maladive et psychiatrique de trente pasy arabes ou néomarxistes, le vote européen à l'ONu est pro-islamiste. certes le mali .; mais le mali est une région facile a gerer, un petit os que la russie nous a laissé ronger, quand on se moque des exactions islamistes dans vingt autres pays plus vastes ou la france ne bouge pas le petit doigt.. chasse gardée, le mali ? et les autres pays ? l'europe n'ose pas dire que le hezbollah est une organisation terroriste, quand d'autres démocraties le disent bien fort et à haute voix. pas la france. pas l'union européenne. pas catherine Ashton, porte parole de l'union européenne, collabo des islamistes dans toutes ses déclarations à l'ONU.

Les diplomates européens ont la tache hardue de creer une république islamique palestinienne pour creer un empire islamopalestiniste dominant dans le monde, et défendre des contrats pétroliers. félicitations. et vous croyez etre gouverné par des gens biens ?
Mais en comparaison, le sionisme est une douce étude poétique et une ode aux roses des doux matins de printemps.

un autre role chéri de l'union européenne durant les votes de l'onu, est de tout faire pour rendre l'islamisme radical fier et vainqueur,avec un tapis rouge, jeter des pilons de poulet au moloch à turban et à deux sabres croisés, tout en placant délicatement le cou de l'occident chrétien sous l'échafaud.
alors qui résiste ?
qui agit ? usa et israel, en premier, les autres pays regardent leurs pieds et leurs contrats. et on ose critiquer quand les usa agissent ? quand ils chassent les terroristes ? si ils épient intelligement les lieux ou des discussions pro-islamistes sont monnaie courante ? et on ose critiquer Israel si il détruit des armes russes ou iraniennes, sans demander l'autorisation à quiconque (et puis quoi encore ??) sauvant ainsi des vies humaines ? ouvrez les yeux ! israel a eu le courage d'agir, en plein dans la boue et la mélasse, un courage que l'europe n'a pas. Alors QUi est moral ?
QUI est le bouclier de la morale judéo chrétienne ? QUI ?
La france est lobotomisée. nos votes n'ont aucune influence réelle sur les idéologies qui font bombance au quai d'orsay.
tout est opaque.
quand on découvre ce qu'il y avait dans le crane d'un diplomate comme stephane hessel, antisémite pro-hezbollah et pro-hamas, et qui jugeait que les allemands n'avaient pas fait grand chose de méchant en envahissant la france, comme il l'a écrit, il y a de quoi trembler d'éffroi. voilà ce qu'on découvre dans le ciboulot d'un diplomate du quai d'orsay qui y a sévit durant des dizaines d'années avec respect ! comme michel rocard du meme niveau idéologique.. un autre grand voyageur..

Et nous voyons tous le christianisme sombrer.
Vous le voyez tous. quelqu'un veux sauver la situation ? vous tirez dessus à boulet rouge. par peur d'un coup de fusil, en excusant toutes les pendaisons et les coupures de gorges sur toutv les continents, au nom des dieux élus palestiniens tout puissants et intouchables, voilà la vérité.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 05:12

J'écoute votre argumentation et j'en prends acte . Je ne me sens pas concerné .

Je ne vous ai pas accusé de fascisme , Prinu mais je reconnais que ma pensée est elliptique et volontairement obscure , pour obliger le partenaire à réfléchir . C'est une des faces de la culture chrétienne .

Il reste que vous avez mélangé votre texte avec le mien , ce qui , pour moi , est un crime contre la littérature .

Je vous demande de corriger immédiatement . Sinon , je demanderai à la modération , de le faire .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 10:17

boulo a écrit:
J'écoute votre argumentation et j'en prends acte . Je ne me sens pas concerné .

Je ne vous ai pas accusé de fascisme , Prinu mais je reconnais que ma pensée est elliptique et volontairement obscure , pour obliger le partenaire à réfléchir . C'est une des faces de la culture chrétienne .


--


non, c'est votre facette personelle, ne mettez pas les autres gens a votre niveau, veaucoup de chrétiens sont pro-sionistesn ou comprennenet tout simplement Israel. vous faites un blocage sur Israel.

Il reste que vous avez mélangé votre texte avec le mien ,


peut etre. mais je ne dit pas votre texte, notre texte, je met ensemble ce qui est MA culture mustiple.
ce qui , pour moi , est un crime contre la littérature .
non. nul crime de littérature.  je vois la passion et la sagesse comme indivisible, simplement, nous sommes ensembles.

Je vous demande de corriger immédiatement . Sinon , je demanderai à la modération , de le faire .
de faire quoi? mettre des barbelé entre des textes de l'ancien et du nouveau testament ?
ne faites pas d'apartheid culturel ou cultuel.
nous sommes l'humanité occidentale, vous et moi, je ne révolutionne rien, et je veux, moi, réunir les coeurs, ne cherchez rien de plus.
l'union des coeurs et des bonnes volontés.
pour avancer, ensembles.
donc c'est une main que je vous tend, ne placez pas des barbelés.
amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 13:53

http://www2.memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=FD98313
source memri
bourrage de crane et antisémitisme islamopalestiniste

Sermon du vendredi à la mosquée de Damas : "les juifs sont responsables des luttes civiles à travers le Moyen-Orient"
Ci-dessous des extraits d'un sermon prononcé à la mosquée des Omeyyades à Damas, diffusé à la télévision syrienne le 28 juin 2013.



Prédicateur syrien: Jetons un oeil à l'histoire de l'humanité, qui a retenu la vraie nature des juifs, tueurs de prophètes et violeurs d’accords. Elle révèle comment ils ont essayé, depuis l'époque pré-islamique, de fragmenter, diviser et déchirer la nation arabe et islamique.

Pour gagner de l'influence dans le monde et réaliser leurs désirs, les juifs ont fixé deux objectifs fondamentaux. Ecoutez, ô musulmans, et soyez attentifs à ce qui se passe en Syrie - ce pays dont le peuple et les dirigeants sont inébranlables.

Ils [les juifs] ont deux objectifs fondamentaux. Le premier consiste à diviser les nations du monde, les opposer l’une à l'autre, et déclencher des guerres et des conflits civils parmi elles. Le second objectif est de déchiqueter les nations du monde, détruire leurs notions, leurs valeurs morales, leurs codes, et les écarter de la voie d'Allah.

C'est ce qu'ils ont fait à travers les âges partout dans le monde. Ô nation de l'islam, les juifs déchirent cette nation depuis de nombreuses années.

[...]

Ce qui se passe aujourd'hui dans cette forteresse inébranlable [la Syrie], et au Moyen-Orient en général, n'est pas nouveau. C’était prémédité.

Nous sommes une nation en sommeil, une nation qui n'étudie pas les livres d'histoire, et n'a pas appris ce que ses ennemis complotent et manigancent contre elle. Ils ont allumé l'étincelle de la guerre civile en Palestine et en Afghanistan, puis en Irak, puis en Egypte, et ensuite, en Syrie.

[...]


--

c'est trés incomplet, il ont oublié le génocide des palestiniens dans des camps de concentration avec tortures, la ségrégation raciale, l'esclavage des noirs, le meurtre de jésus christ, le sang des petits bébés qu'on boit au petit déjeuner, le sida et le tsunami.
c'est nous aussi. nous tenons particuliérement à ne rien omettre.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 14:32



http://www2.memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=FD98213
source memri - L'institut de recherche des médias du moyen-orient:

L'image du juif dans la série télévisée Khaybar diffusée pendant le Ramadan : trahison, haine d'autrui, complots et corruption
Chaque année, durant le Ramadan, les chaînes arabes diffusent des feuilletons télévisés, des drames ou des comédies, pour divertir les téléspectateurs à l’issue du jeûne. L’un des drames diffusé cette année est Khaybar, du nom de la communauté juive la plus puissante et la plus riche de la péninsule arabique, occupée par le prophète Mahomet en 628.

La série traite des conflits entre les juifs, les musulmans et les tribus arabes de Médine et les juifs de Médine et de Khaybar, jusqu’à leur expulsion[1]. Selon les articles de presse publiés début 2013, la série « se focalise sur la vie sociale, économique et religieuse des juifs, plus généralement sur [leurs] politiques et intrigues, la manière dont ils dirigeaient les tribus [arabes Aws et Khazraj] et exerçaient une emprise sur elles » et montre « l’hostilité et la haine [des juifs] envers autrui, leur nature fourbe, leurs multiples trahisons, et [leur] racisme infâme. » [2]

La série comporte plusieurs sous-intrigues. Au début, un combattant arabe de la chambre des morts, appelé Miqdad, arrive à Médine et exhibe ses compétences sur la place du village. Les juifs de Khaybar le convient et tentent de le convaincre de devenir leur principal guerrier. Refusant de tuer femmes et enfants, il est envoyé en prison. Par la suite, il se convertira à l’islam. Une autre sous-intrigue décrit une famille de bons juifs, fabricants de sabres, sommés de fabriquer des sabres pour les juifs aisés. Le fils de cette famille, Yousouf - qui entretient une liaison avec une femme de l'une des tribus arabes - culpabilise de fournir des épées à des juifs qui ne savent que provoquer des guerres. Dans la série apparaît Zainab la juive, qui, désireuse de venger la mort de son père et de son frère tués par des musulmans, tente d'empoisonner le prophète.

L’idée de la série revient au producteur qatari Hashem al-Sayed ; le scénariste est l’Egyptien Yousri Al-Gindi et le réalisateur, le Jordanien Mohammed Aziziya. La société de production est Eco-Media, une société qatarie appartenant à Al-Sayed. La série a été tournée en Egypte et au Maroc. Elle met en scène un grand nombre de stars arabes comme l'Egyptien Sameh Al-Sereity, les Syriennes Sulafa Mi'mar et Nesreen Tafesh, la Jordanienne Abir Issa et l’Irakienne Bahjat Al-Bajouri Baasam Al-Qaha. Elle devrait être diffusée sur les chaînes de Dubaï, sur Dream (Egypte), Al-Arakia, la 3e chaîne algérienne, Atlas (Algérie), au Qatar et dans les Émirats arabes unis. Les deux premiers épisodes ont été diffusés sur Internet avant leur diffusion télévisée.

Le réalisateur Mohammed Aziziya: La série dévoile la nature des juifs: ruses, trahisons et vengeance


Toute l’année, les médias arabes, et notamment égyptiens, ont suivi le tournage de la série et ont interviewé ses concepteurs et acteurs. Le quotidien Al-Fajr a par exemple signalé la date de fin du tournage en Egypte dans un article du 20 juin intitulé « La fin de la traîtrise juive dimanche prochain »

-
chouette ! la suite !
--

L'article publié dans le quotidien égyptien Al-Fajr: « La fin de la traîtrise juive dimanche prochain »




La couverture médiatique de la série comprend des entrevues avec ses créateurs et ses acteurs, dans lesquelles les interviewés ont pu s’étendre sur l’œuvre et ses composantes antisémites. Le réalisateur Mohammed Aziziya a ainsi déclaré au quotidien Al-Wafd: « Khaybar est un drame historique qui met en lumière la nature des juifs, leur fourberie et leur traîtrise envers l'islam et son Messager [Mahomet], depuis l’invasion de Khaybar. Il révèle leur haine de l'islam et leur nature vindicative qui les anime depuis le passé. »

Un héros de la série: l'hostilité et la haine entre nous et les juifs existe réellement


L’acteur Sameh Al-Sereity, l'un des héros de la série, joue le rôle du garde du corps de Mohammed bin Muslama, qui selon la tradition, aurait tranché la gorge du poète Ka'b bin Al-Ashraf, le juif le plus influent de Médine. Al-Sereity a déclaré au quotidien Al-Shuruq égyptien que la série montre certains traits des juifs, et comment la haine a germé en eux envers autrui et notamment les musulmans. Il a ajouté: « L'hostilité entre nous et les juifs existe réellement. La haine est enracinée. Ni les Egyptiens ni les Arabes n'ont besoin de cette série pour justifier leur haine du sionisme. Les conflits entre nous [et les juifs] en sont la preuve la plus flagrante... »

Sameh Al-Sereity sur le plateau du tournage


Un clip de MEMRI TV a récemment révélé au grand jour des déclarations antisémites d’acteurs de la série Khaybar. Ainsi, l’acteur Mustafa Hasheesh a déclaré sur la chaîne Dream: « Je joue le rôle de l’un des membres les plus éminents de la communauté juive, qui fomente complots et intrigues. C’est bien entendu un homme très radin, le personnage juif typique. Il s’appelle Abou Khallad. Il a été tué par son fils, ce qui montre bien de quoi sont faits les juifs. »

L’acteur Ahmad Abd al-Halim a commenté son rôle comme suit: « Je joue un juif dont le personnage illustre bien le comportement juif. Tout ce qui le préoccupe, c'est comment amasser de l'argent. » L’acteur Ahmad Maher a déclaré pour sa part: « L'histoire nous enseigne que les juifs sont un peuple immoral qui ne respecte pas les accords ». Selon lui, [le scénariste Yousri] Al-Gindi a réalisé un documentaire qui « souligne que ces gens sont des oppresseurs et ne respectent pas les accords. L'histoire prouve que ce sont des gens qui se sont opposés à Allah et des assassins de prophètes ».

Pour voir les acteurs émettre ces déclarations antisémites:
http://www.memritv.org/clip/en/3902.htm

Le scénariste Yousri Al-Gindi: « la société juive est basée sur la fourberie et la tromperie »


Le scénariste de la série, Yousri Al-Gindi, a donné beaucoup d’interviews sur le scénario et sa signification. Dans un entretien à Al-Jazira, Al-Gindi a expliqué que la série traite de deux sujets: « L’un est que le Messager d’Allah [Mahomet] a créé un Etat civil avec pleine citoyenneté et égalité entre les citoyens, juifs inclus. Le second et que, malgré les droits civils accordés par la constitution de Médine [dans laquelle Mahomet a proclamé que tous les croyants musulmans sont des frères et interdit la guerre entre eux], les juifs n'ont pas coopéré. Ils ont violé le contrat et n’ont pu s'adapter au nouveau régime dont l'humanité devait être témoin ni l’accepter. En outre, ils l’ont adopté avec ruses et complots, puis avec une traitrise manifeste. »


Il a affirmé dans une interview: « Les juifs sont les juifs. Ils agissent toujours en fonction de leur nature, malgré le passage du temps. Ils corrompent toute société dans laquelle ils vivent, et c’est pourquoi aucun régime ne peut leur accorder de crédit dans tout contrat ou accord. La crise dans le monde arabe en est la meilleure preuve et c’est d’elle que la série puise son sens moderne. »


Il livre l’une des leçons, selon lui, du feuilleton: « Les juifs sont hostiles à toute tentative de croissance et d’innovation venant d’autrui. Ils se sont opposés au premier Etat islamique et sont contre le retour de la culture et de la magnificence de tel ou tel pays. Chaque fois qu'ils s’implantent dans un pays, ils fomentent contre lui les mêmes complots et utilisent les mêmes méthodes. C'est arrivé à Babylone, et avec les Romains, dans l’empire russe et l'Allemagne d'Hitler, puis l’Occident les a chassés vers une région arabe, et ils continuent à le [l’Occident] servir [là-bas] jusqu'à présent ».

Yusri Al-Gindi



Dans une interview accordée au quotidien égyptien Al-Ahram, Al-Gindi a affirmé: « Dans la série, j’ai présenté la société juive dans les premières années de l'émergence de l'islam. J’ai innové en faisant des juifs les héros de l’œuvre, parce que la société juive est en son sein basée sur la ruse, la tromperie et la chasse aux erreurs des autres. C’est pourquoi j’ai voulu révéler au grand jour leurs caractéristiques, leurs idées, leurs tactiques et leurs ruses, et le degré d’hostilité enracinée entre eux et les Arabes depuis l’époque de Moussa, que la paix règne sur lui... »

« Si vous faites des recherches sur la société juive, vous découvrirez que les juifs ont contracté de nombreuses alliances. Quand le Messager, que les prières et la paix règnent sur lui, est entré à Yathrib [Médine], ils tenaient les rênes de l’économie, et par conséquent, ils n'ont pas quitté Yathrib, mais ont signé [avec lui] une alliance de paix. Pourtant à la première occasion, ils sont se sont rétractés de cette alliance et ont tenté de semer des troubles, puis ont annoncé un retrait unilatéral de l’alliance, comme l'ont fait les juifs des [tribus] de Qurayza, les membres de Qaynuqa et de Nadir - ainsi que les juifs de Khaybar. »

« Si vous vous observez bien ce qui se passe aujourd’hui, vous verrez que la méthode [des juifs] ne change guère. Ce qui se passe dans le Sinaï a un rapport avec eux, parce que leurs aspirations sont nombreuses, et je peux presque affirmer qu’ils sont derrière tout cela. Voyez comment ils encouragent le projet [de développement] du canal de Suez afin que le Sinaï [soit séparé] de l'Egypte ; ils complotent contre chaque projet de croissance en Egypte et y portent sévèrement atteinte, ils n’aiment pas vivre dans une société de paix, même si la plupart de leurs histoires traitent de paix ; mais leurs doigts sont ancrés dans toutes les catastrophes qui touchent le monde arabe et islamique. »

Il a ajouté: « Depuis que j'ai entamé mon parcours artistique, je traite de la question palestinienne dans ses dimensions panarabes. J’ai présenté dans le passé la pièce Le​​juif errant et la pièce O, Jérusalem jusqu'à ce qu'ils me traitent d’antisémite, parce que les deux œuvres traitent de l'entreprise sioniste, de sa violation des droits d'autrui et de sa non-reconnaissance de l'existence [d'autrui] dans ses fondements. Mais ce qui ressort, c’est que pendant mes recherches, j’ai constaté que l'entité sioniste, depuis Moussa (le Prophète d'Allah) n'a pas changé de méthode. Ils se sont soulevés contre Moussa, que la paix soit sur lui, et ont falsifié la Torah, et le Talmud est devenu leur livre de référence, puisque les sages [juifs] en ont bénéficié, car ils ne veulent pas la paix sur terre. C’est leur voie depuis trois mille ans, jusqu'à nos jours... »

D’après la tradition musulmane, en 628, Mahomet chassa de Médine les deux tribus juives, Banu Kaynuka et Banu Nadir. La tribu des Banu Qurayza a été totalement anéantie, hommes, femmes et enfants ont été exécutés. Leurs biens furent répartis parmi les musulmans. Mahomet a également vaincu les juifs de Khaybar (y compris ceux de Nadir qui s’y étaient installés). Après leur défaite, il leur a permis de rester et de continuer à cultiver leurs terres à la condition qu’ils réservent une partie de la récolte aux musulmans de Médine. A l’époque du deuxième calife, Omar Ibn al-Khattâb, les juifs ont été chassés de Khaybar et leurs terres distribuées aux musulmans.

Parmi les opposants au plan de développement du canal de Suez, initié par le gouvernement de Morsi, certains ont affirmé qu’il séparerait le Sinaï du reste de l’Egypte et que par conséquent ce plan faisait partie d’un programme israélien d’installer les réfugiés palestiniens dans le Sinaï.

http://www2.memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=FD98213
source: memri
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 19:06

La nouvelle chaine de television i24 news, specialisee sur le moyen orient et l'international, émettra gratuitement, en français, en anglais et en arabe a partir de Mercredi a 20h, (17H00 GMT)
sur les box internet , et remplacera Guysen TV.
Il est temps qu'on entende une autre voix au Proche-Orient que celle d'Al-Jazeera.
Il sera visible gratuitement dans 300 millions de foyers en Europe, Afrique, et Asie dès son lancement.
j'ai hate de voir leur nouveau style..
Pour ce premier journal, la chaîne diffuserait un reportage sur la rencontre à Rome entre le pape François et son ami d’enfance, le rabbin argentin Avraham Skorka.


Le site internet a commencé ses emissions :
http://www.i24news.tv/fr/

Rohani: "Qui sont les sionistes pour nous menacer?"
Le nouveau président iranien se moque des menaces d'Israël

Le nouveau président iranien Hassan Rohani a qualifié de risibles les menaces d'attaques militaires proférées par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont rapporté mercredi les médias iraniens.

"Lorsque certains (Etats-Unis et Israël, ndlr) disent que toutes les options sont sur la tables et qu'un pays misérable de la région (Israël, ndlr) dit des choses, cela vous fait rire", a déclaré M. Rohani devant un parterre d'anciens combattants de la guerre Iran-Irak (1980-88).

"Qui sont les sionistes pour nous menacer?", a-t-il ajouté, faisant valoir que la réaction promise par les Iraniens empêchait Israël de mettre ses menaces en pratiques.

Dimanche, M. Netanyahu a répété qu'Israël pourrait intervenir militairement avant les Etats-Unis pour tenter de contrer le programme nucléaire iranien, qualifiant M. Rohani de "loup déguisé en mouton".

"Nous sommes plus proches (de l'Iran) que les Etats-Unis. Nous sommes plus vulnérables. Et nous devrons donc aborder cette question de comment arrêter l'Iran, peut-être avant les Etats-Unis", a averti M. Netanyahu dans un entretien à la chaîne CBS.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 19:23

http://jcpa-lecape.org/lunion-europeenne-brouille-les-cartes-et-sembrouille-avec-israel/
source jcpa lecape

L’Union européenne brouille les cartes et s’embrouille avec Israël

A chaque fois que le processus de paix avec les Palestiniens piétine ou se trouve dans une impasse, nous entendons à Bruxelles le même son de cloche. Comme de coutume, la commission européenne préfère entendre un seul son, et dans ce cas, il est bien difficile, voire quasiment impossible de juger équitablement toutes les parties dans ce conflit. Depuis plusieurs décennies nous nous sommes habitués au jugement partial, aux leçons de morale et à des avertissements, mais cette fois-ci, le double jeu est si transparent qu’il l’emporte sur la réalité quotidienne. Avec maladresse, l’Union européenne a brûlé les étapes du processus de paix, a brouillé les cartes et a infligé un camouflet injustifié à Israël et aux Américains.

Le comportement actuel des fonctionnaires européens est probablement lié et justifié par la crise économique profonde dans laquelle l’Europe est plongée. Nous pouvons regretter l’endettement de certains pays et nous partageons leur angoisse face à la faillite éventuelle. La présence massive de la force ouvrière étrangère complique bien sûr la situation sociale et aggrave le chômage.

Nous comprenons la détresse et souhaitons aux Européens une sortie rapide de la crise. Nous pouvons être aussi compréhensibles face au renforcement des liens avec les pays arabes et particulièrement avec ceux du Golfe, notamment le Qatar. Cela dit, quel rapport direct y-a-t’il avec le boycottage des résidents juifs installés à Jérusalem, dans les quartiers de Guilo ou Ramot, sur le Golan, en Judée ou en Samarie ? Toute la Cisjordanie représente moins de 6 000 kms, c’est-à-dire la moitié de l’Ile-de-France, et les habitants juifs ne représentent que 3% de la population locale. Pourquoi cette distinction préméditée et voulue dans un contexte si sensible et explosif ; ne sont-ils pas des citoyens israéliens à part entière ? Pourquoi cette soudaine ségrégation inadmissible ? Une sorte de nouvel Apartheid européen ? Certes l’aide européenne est importante mais elle est principalement destinée aux Palestiniens qui sont d’ailleurs liés économiquement avec les résidents et les villages juifs. Les entreprises israéliennes qui vont être boycottées fournissent du travail quotidien aux Palestiniens, et par cette directive l’UE prive en fait leur seul gagne pain. Et puis, imaginons un retrait unilatéral du Golan bien avant le déclenchement de la révolte contre le régime de Bachar el-Assad… N’est-t-il pas plus urgent pour l’Union européenne de s’occuper sérieusement et d’abord des massacres quotidiens en Syrie, ou du combat contre le Djihad mondial dans le Sinaï, ou dans la partie syrienne du plateau du Golan, et ailleurs ! N’est-il pas de son devoir d’interdire à des sociétés européennes de fournir clandestinement du matériel aux Iraniens violant ainsi les sanctions imposées ! Il existe sans doute de nombreuses missions plus urgentes à régler que de s’acharner avec une directive inopportune, discriminatoire et contreproductive.

Certes, le processus de paix avec les Palestiniens se trouve dans une impasse, mais à qui la faute ? Seulement à Israël ? Les Américains tentent aujourd’hui leur dernière chance pour amener les deux parties à la table des négociations. John Kerry est pour la sixième fois dans la région pour supplier Mahmoud Abbas de reprendre les pourparlers. Netanyahou a déjà donné son feu vert mais Abbas s’obstine toujours. Au lieu d’encourager et d’attendre patiemment des résultats tangibles, l’Union européenne s’empresse et brûle les feux rouges. Frustrée peut-être par son passé colonial, elle cherche par des moyens mercantiles ou par le boycottage à imposer à l’Etat juif une solution rapide et à fixer d’ores et déjà un retour aux lignes d’armistice indéfendables de 1949 ? Pourquoi n’est-elle pas aussi exigeante envers l’Autorité palestinienne ou à l’égard du Hamas qui est pourtant maître absolu dans la bande de Gaza mais refuse toujours de reconnaitre notre propre existence ? Soulignons que la Cisjordanie est un territoire qui n’a jamais été juridiquement reconnu comme « occupé » et son statut demeure « territoire disputé » !

Bien entendu, un partage juste et équitable est nécessaire, et il n’y pas d’alternative au compromis, mais comment revenir aux lignes d’avant 1967 avant d’entamer une négociation très sérieuse sur des questions sécuritaires, voire existentielles. Nous rejetons tout diktat et boycottage de la part de pays prétendant œuvrer pour la paix, l’égalité, l’équité, et la morale universelles.

..
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 19:27

http://www.desinfos.com/spip.php?article36873
source: désinfos
Manifestation pro-Morsi à la mosquée Al-Aqsa : "Que les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne soient détruites ; Que Rome soit conquise"

Ci-dessous des extraits d´une manifestation pro-Morsi, qui s’est tenue à l´extérieur de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, et a été diffusée sur Internet le 12 juillet 2013 :
Religieux palestinien : Allah Akbar. Que l´Amérique soit détruite.



Foule : Allah Akbar.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que la France soit détruite.

Foule : Allah Akbar. Que la France soit détruite.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que Rome soit conquise.


Foule : Allah Akbar. Que Rome soit conquise.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que l´Amérique soit détruite.


Foule : Allah Akbar. Que l´Amérique soit détruite.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que la France soit détruite.


Foule : Allah Akbar. Que la France soit détruite.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que la Grande-Bretagne soit détruite.


Foule : Allah Akbar. Que la Grande-Bretagne soit détruite.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que Rome soit conquise.

Foule  : Allah Akbar. Que Rome soit conquise.

[...]


Religieux palestinien : Nous te mettons en garde, ô Amérique : ôte tes mains des musulmans. Ote tes mains des musulmans. Tu as fait des ravages en Syrie, et avant cela, en Afghanistan et en Irak, et maintenant en Egypte. Qui crois-tu que nous sommes, Amérique ? Nous sommes la nation de l´islam - une nation géante et puissante, qui s´étend d´est en ouest. Bientôt, nous te donnerons une leçon politique et militaire, si Allah le veut. Allah Akbar. Toute gloire à Allah.


Foule : Allah Akbar. Toute gloire à Allah.

[...]


Religieux palestinien : O Obama, écoute...


Foule : O Obama, écoute...


Religieux palestinien : Le Califat reviendra.


Foule : Le Califat reviendra.


Religieux palestinien : O Obama, écoute...


Foule : O Obama, écoute...


Religieux palestinien : Le Califat reviendra.


Foule : Le Califat reviendra.


Manifestant : Dites : « Allah Akbar ».


Foule : Allah Akbar.

Manifestant : Dites : « Allah Akbar ».


Foule : Allah Akbar.

[...]

Manifestant : O Obama, écoute...


Foule : O Obama, écoute...

Manifestant : Notre nation ne s’agenouillera jamais par soumission.


Foule : Notre nation ne s’agenouillera jamais par soumission.

Manifestant : Le Califat reviendra.


Foule : Le Califat reviendra.

Manifestant : O Obama, écoute...


Foule : O Obama, écoute...

Manifestant : Le Califat reviendra.

Foule  : Le Califat reviendra.

Manifestant : Notre nation ne sera jamais humiliée.


Foule : Notre nation ne sera jamais humiliée.

Manifestant : Le califat est la solution.


Foule : Le califat est la solution.

Manifestant : Nous sommes la nation des grands hommes.

Foule : Nous sommes la nation des grands hommes.

Manifestant : Nous sommes la nation des grands hommes.

Foule : Nous sommes la nation des grands hommes.

Manifestant  : Nous voulons la débarrasser des impurs.


Foule  : Nous voulons la débarrasser des impurs.

[...]


Manifestant  : Khaybar, Khaybar, ô Juifs ...


Foule : Khaybar, Khaybar, ô Juifs ....


Manifestant : L´armée de Mahomet reviendra.


Foule  : L´armée de Mahomet reviendra.


Manifestant  : Khaybar, Khaybar, ô Juifs ...


Foule  : Khaybar, Khaybar, ô Juifs ....


Manifestant  : L´armée de Mahomet reviendra.


Foule : L´armée de Mahomet reviendra.

Manifestant : A bas l´Amérique et tous ses chiens.


Foule : A bas l´Amérique et tous ses chiens.


Manifestant : A bas l´Amérique et tous ses chiens.


Foule : A bas l´Amérique et tous ses chiens.


Manifestant : Celui qui négocie avec l´Amérique...


Foule  : Celui qui négocie avec l´Amérique...


Manifestant : ... est un collaborateur et un lâche.


Foule  : ... est un collaborateur et un lâche.


Manifestant  : Celui qui négocie avec l´Amérique...


Foule  : Celui qui négocie avec l´Amérique...


Manifestant  : A bas les solutions pacifiques.


Foule : A bas les solutions pacifiques.


Manifestant : A bas les solutions pacifiques.


Foule : A bas les solutions pacifiques.

[...]

---

What the fuck ?!?
Religieux palestinien : Allah Akbar. Que la France soit détruite.

Foule : Allah Akbar. Que la France soit détruite.


Religieux palestinien : Allah Akbar. Que Rome soit conquise.


Shocked 
les palestiniens sont sympas avec leurs potes pro-palestiniens

l' idéologie de quicobque,ne changera rien à leur volonté de détruire la france et l'occident, quoi que vous pensiez et dites ou votes, ce n'est pas leur soucis ..
vos illusions et les salamaleks à l'ONU n'y changerons rien. vous pouvez meme détruire Isarel de vos mains, et cuire les bébés sionistes qui viennent de naire à la broche ou au court-bouillons, celà n'y changera rien non plus.
L'islamopalestinisme détruira l'occident chrétien, quoi que vous dites, penses, votes.
La vie des etres humains, la paix de chiffon, tout celà n'a aucune importance pour eux.
Seul le califat mondial sera important pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 21:33

prinu a écrit:
boulo a écrit:
  ...

Je vous demande de corriger immédiatement . Sinon , je demanderai à la modération , de le faire .
de faire quoi?   ...

Vous êtes complètement sourd , ma parole !

Le mardi 16/7/2013 à 21h 12 , vous avez mélangé à mon texte , en me les attribuant donc , les phrases suivantes :

" trembler , je trouve ce texte beau , et il fait partie intégrante de la religion chrétienne .

Je défend cette essence , vous oubliez que si je suis athée , je suis juif et occidental .

si la religion juive vous fait trembler , il faut prendre un calmant , cher ami .. moi , je ne tremble que devant l'islam radical . "

Veuillez immédiatement vous réapproprier ces phrases , soit en les déplaçant de mon texte , soit en les effaçant .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 17 Juil 2013, 22:54

boulo a écrit:
prinu a écrit:
boulo a écrit:
  ...

Je vous demande de corriger immédiatement . Sinon , je demanderai à la modération , de le faire .
de faire quoi?   ...

Vous êtes complètement sourd , ma parole !


c'est bien ma réponse, de moi. quel est le probléme ? ai je dit que ce texte est de vous ? jamais. j'ai fait, citation, puis j'ai mis mes réponses, à vos textes, sous chaque argumentation que je contre-argumentais. c'est évident. le logiciel internet n'est simplement pas aisé d'utilisation. (voyez ici meme comme je cite et répond au milieu - et cette phrase n'est pas de vous)
n'importe qui comprend trés bien, tout le monde l'a compris. voilà qui est fait. ne sautez pas sur votre chaise pour des enfantillages..



Le mardi 16/7/2013 à 21h 12 , vous avez mélangé à mon texte , en me les attribuant  donc , les phrases suivantes :

" trembler , je trouve ce texte beau , et il fait partie intégrante de la religion chrétienne .

Je défend cette essence , vous oubliez que si je suis athée , je suis juif et occidental .

si la religion juive vous fait trembler , il faut prendre un calmant , cher ami .. moi , je ne tremble que devant l'islam radical . "

Veuillez immédiatement vous réapproprier ces phrases , soit en les déplaçant de mon texte , soit en les effaçant .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 00:04

Israël a très envie de dire à l’Europe d’aller se faire voir chez les Grecs…

Le Ministre israélien de l’Economie Naftali Bennett et le Ministre adjoint des Affaires étrangères Ze’ev Elkin ont averti le Premier ministre Binyamin Netanayhu que, si ce dernier n’arrive pas à faire plier l’Union Européenne et sa nouvelle directive antisémite, ils vont s’occuper de saboter les efforts de paix américains.
Maariv cite un message envoyé par l’un des deux ministres cité ici. « Jusqu’à maintenant, nous étions prêts à accepter des gestes pour les Palestiniens mais si l’Europe frappe et que la pression internationale ne diminue pas, il n’y a aucune raison de faire le moindre geste. » Le message était, vous l’aurez compris, envoyé à Netanyahu.


Les deux hommes peuvent susciter une forte opposition aux initiatives de Kerry.

Kerry a fait la navette diplomatique au Moyen-Orient depuis qu’il a prêté serment en tant que secrétaire d’Etat américain, dans un effort visant à obtenir d’Israël et de l’Autorité palestinienne la reprise des négociations.

Israël est même prêt à libérer des terroristes qui ont du sang d’enfants juifs sur les mains pour « montrer la bonne volonté de l’Etat Juif ».

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré mardi : « Nous n’accepterons aucun diktat au sujet de nos frontières », ajoutant que « la question sera décidée seulement dans des négociations directes » entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 00:51


je découvre i24News sur le canal 271 de ma sfr box, et c'est pas mal.; on sent le saut qualitatif, car c'est france24 qui est à la technique. c'est devenu plus pro
le listing sfr conserve encore le logo guysen sur le canal 271..


premier tweet de i24 News que je découvre:
L'armée égyptienne déclare que le Hamas arme les Frères musulmans.
http://www.i24news.tv/fr/


Dernière édition par prinu le Jeu 18 Juil 2013, 00:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 00:53

http://marclev.canalblog.com/archives/2013/07/18/27665010.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=marclev

source le bloc marc lev

Sincèrement nous attendions-nous à autre chose de la part de l'U.E ?..

Quelque part cela fait l'effet d'une bombe: nous attendions-nous à de telles décisions provenant de cette communauté de quelques 28 pays membres ?

Si l'on se décidait franchement, sincèrement...à analyser cette nouvelle pirouette européenne, la logique serait sans l'ombre d'un doute de rigueur !

Il y a déjà de nombreuses années que les appels aux boycots d'Israël sont plétoires sur les territoires européens avec pour le moins un laisser-aller d'évidence quant aux manifestations et actions allant dans ce sens...

Certes on en a même oublié dans les hautes instances européennes l'appartenance de l'état d'Israël à l'Association d'Echanges Internationaux dont fait également partie l'Union Européenne..et dont la règle de base est "l'égalité" et dont le but est de développer les ouvertures et la compétition des marchés...

Certes il n'y a dans cette décision aucune prise en compte des populations arabes "palestiniennes" de Judée-Samarie, de Jérusalem-Est, de ce qu'il est d'ores et déjà devenu d'usage légiféré et voté de nommer "territoires occupés ou "colonies israéliennes"...D'ailleurs même du côté de la gouvernance palestinienne il s'avère qu'il y a eu des appels vers l'U.E afin d'empêcher ce vote: "il n'est pas uniquement question ici des sociétés israéliennes qui vont se retrouver touchées économiquement parlant mais d'une décision qui sera une catastrophe économique et sociale pour la société palestinienne:..

D'ailleurs et pour exemple il suffit de prendre des serres agricoles communes israéliennes et palestiniennes installées près de l'implantation de Halmish et qui jusqu'à présent recevait des subventions européennes...Voilà comment résume la nouvelle décision européenne un employé palestinien de la serre du nom de Samer Drosha: "ces décisions nuisent à tous juifs comme palestiniens. Si l'on nous enlève notre gagne-pain, quelle paix pourra se concrétiser ici ?"

Pour reprendre ici quelque peu mon introduction il suffit de paraphraser la délégation de l'U.E : "les lignes directrices sont également conformes à la position de longue date de l'U.E..." Alors, de quoi nous étonner ?

Par contre il est malgré tout étonnant ( mais l'est-ce vraiment ?..) que je n'ai aucunement entendu parler de décisions européennes similaires (ou tout au moins allant dans une direction analogue) concernant l'occupation marocaine de l'Ouest du Sahara, de la Chine au Tibet, de la Russie au Sud Ossetia ou en Avkhazie, de l'Inde au Kashmir...Les populations de ces régions "occupées" seraient-elles heureuses de leur sort, contentes de leurs journaliers, bien traitées ?..

Alors, de quoi nous étonner ??
---
Netanyahou et Livni appellent à annuler la directive européenne sur les implantations

Cinq mille personnes meurent chaque mois dans le conflit syrien, qui a provoqué la pire crise en matière de réfugiés depuis le génocide rwandais il y a près de 20 ans, ont indiqué mardi des responsables de l'ONU. (source i24 News)

...en quelques mois, le régime islamopalestiniste syrien fait plus de morts qu'en quarante ans de conflit israélo-palestinien..
Shocked 


--

Et si Jonas n'a pas été avalé par une baleine !..Et si le peuple palestinien n'a jamais existé !.Que de mythes nous entourent !.

Combien d'histoires, de fables, de mythes fabriqués de toutes pièces avons-nous pour habitude de véhiculer d'années en années, de générations en générations sans que nous ne nous posions la moindre question: faits accomplis, évidences, histoires ancrées dans une simili exactitude historique jusqu'à en tromper plus d'un...

Ainsi il est communément admis quant à l'histoire de Jonas dont nous avons tous entendu parlé que celui-ci a été avalé par une baleine, que la chose n'entraine assurément aucun point d'interrogation: il parait évident que si un poisson a effectivement pu engloutir un homme, cela ne pouvait être qu'une baleine.

Mais, et que nous ne l'acceptions ou pas, les textes parlent autrement... "Alors le Seigneur dépêcha un grand poisson pour engloutir Jonas. Et Jonas demeura dans les entrailles du poisson, trois jours et trois nuits. 2 Des entrailles du poisson, il pria le Seigneur,son Dieu."...Voilà ce que l'on peut lire dans la version française de la Bible quant à l'histoire de Jonas...Pour ce qui est de la version hébraïque on y parlera de "Dag Gadol"; à comprendre: "Gros Poisson"...

Et pourtant, demandez autour de vous, questionnez, tentez de savoir ce qu'il en est du "qu'en dira-t-on" quant à cette histoire de Jonas, quant au gros poisson qui s'est indubitablement transformé avec le temps en une baleine...

S'il est un autre mythe plus que communément admis c'est bien celui du peuple palestinien: combien de millions d'individus demeurant sur terre sont-ils persuadés qu'il y a un peuple palestinien historique, qu'une terre nommée Palestine appartenait à leurs ancêtres musulmans, que la création d'un état d'Israël a tout bonnement gommé ce territoire arabe appartenant aux palestiniens ?

Qui actuellement a pris la peine de se pencher sur cette fameuse "Palestine" si convoitée ces dernières décennies ? Qui est allé creuser quant aux origines de ce fameux peuple palestinien dont les droits seraient on ne peut plus bafoués par les israéliens..?

Alors mythe y a-t-il ?..

Il s'avère donc que le nom "Palestine" remonte à l'année 135 alors que l'empereur Hadrien écrasait alors la révolte des juifs contre Rome (non, pas celle des palestiniens!..) et que celui-ci nomma l'empire conquis "Provincia Syria-Palaestina" du nom des Philistins (peuple demeurant sur une partie de la plaine côtière aux temps bibliques)...

Il s'avère qu'en 1922 la SDN de l'époque (ONU actuelle) décida d'un partage de cette même Palestine avec le territoire de Transjordanie à l'Est (la Jordanie actuelle)...

Il s'avère que dans les années 1920 - 1930 les manifestants antisémites criaient aux juifs: "les juifs en Palestine"...que durant le régime de Vichy les juifs astreints aux travaux forcés étaient nommés du nom de "palestiniens"...

Il s'avère qu'en 1964 le Haut Comité Arabe a fondé le Conseil National Palestinien: je dis bien en 1964 !...que celui-ci fonda par la suite l'OLP...

Mais et malgré tout pour ne pas nous en tenir à ces seules données, l'ouvrage "Palaestina ex Monumentis" (écrit en 1695 par un non-juif du nom de Hadrian Reland) nous en dit beaucoup plus quant à cette "population palestinienne historique" que la création de l'état d'Israël aurait spollié de tout...

Ainsi l'on y apprend qu'aucune cité ne portait alors de nom arabe...peuple palestinien historique ?, que la plupart des villes n'étaient composées que de juifs et de quelques chrétiens à l'exception de Naplouse où demeurait une famille musulmane, que Nazareth était exclusivement chrétienne, que Gaza était peuplée de 50% de juifs et 50% de chrétiens...état palestinien historique ?..

Et puis si l'on désire approfondir la recherche quant à ce mythe d'un peuple - état palestinien il serait bon de se poser des questions somme toute empreintes de logique: quelles étaient les principales villes historiques de la palestine des soi-disant palestiniens de l'époque ? Quelle économie y avait-on adopté, quelle monnaie, quel langage spécifique, quelle aurait été la cause de la disparition de cet état palestinien..?

Certes, qui se souvient encore ce jour que jusque dans les années 50 aucun organisme palestinien officiel n'existait jusqu'à la création (ces mêmes années...) du Fatah de Mahmoud Abbas... et du FPLP; les deux premières organisations nationalistes palestiniennes..?

Alors, assurément, du mythe de la baleine de Jonas à celui du peuple palestinien il n'y a qu'un pas...

Parviendrons-nous à le faire franchir par d'autres ??

source: le blog Marc Lev

http://marclev.canalblog.com/archives/2012/10/18/25363988.html


---


Pourquoi le Haaretz a t-il surgonflé l’affaire du Diktat européen ?

Le véritable texte n’a été publié que tôt dans la matinée (mercredi), aussi l’essentiel de la couverture médiatique s’est fondée sur un reportage du Haaretz qui, tout bien considéré, n’apparaît pas aussi précis et fiable qu’il aurait dû l’être. Il s’avère qu’il y a beaucoup moins d’aspects contraignants que la majorité de sa couverture dans la presse aurait pu vous le faire croire.
Elles n’obligent pas les Etats-membres de l’UE dans leurs relations bilatérales avec Israël.

Ces nouvelles règles ne s’appliquent qu’aux institutions de l’Union Européenne elle-même. Elles ne restreignent pas ses états-membres dans le cadre de leurs liens bilatéraux avec Israël, qu’ils soient d’ordre économique, culturel ou diplomatique…

Ces lignes directrices n’affectent pas les échanges commerciaux.

Ces règles ne s’appliquent pas aux institutions gouvernementales israéliennes, indépendamment de la question de leur localisation.

Les nouvelles dispositions exemptent explicitement toutes les autorités nationales israéliennes, telles que les Ministères, les agences gouvernementales, même si elles sont situées dans les territoires disputés. Par exemple : « L’Autorité Israélienne pour les Antiquités, qui est basée à Jérusalem-Est, n’est pas concernée par la notice de la Commission”, affirme le diplomate de l’UE contacté.

Cette action ne vise pas, comme certains l’ont suggéré, à réaliser une tentative d’employer les grands moyens pour assister John Kerry [ou, au contraire, lui mettre des bâtons dans les roues] dans ses efforts pour relancer les négociations.
Elles ne prennent pas effet avant 2014.
Néanmoins, la symbolique est, effectivement, déterminante, puisque l’UE définit très clairement chaque centimètre au-delà de la Ligne Verte comme purement [ethniquement, historiquement] Arabe, jusqu’à ce que les négociations présentent les choses sous un jour différent :

L’UE ne reconnaît la souveraineté d’Israël sur aucun des territoires auxquels il est fait référence dans son point 2 et ne les considère pas comme faisant partie intégrante du territoire israélien, sans le moindre égard pour leur statut légal, attribué par les lois régissant l’Etat d’Israël.

L’UE a fait savoir clairement qu’il ne reconnaîtra aucun changement appliqué aux frontières d’avant 1967, autres que celles agrées par les parties prenantes au Processus de Paix au Moyen-Orient (PPMO).

L’un des aspects les plus problématiques de ce document, c’est qu’il prend pour uniques références les lignes d’armistice de 1949 comme représentant des “Frontières”, alors qu’elles ne sont rien de tel, au regard d’aucune loi internationale. La Résolution 242 du Conseil de Sécurité de l’ONU et ceux qui l’ont rédigée, ont fait savoir, clairement et distinctement, qu’Israël doit pouvoir disposer de “frontières sûres et reconnues”, à l’inverse de la situation prévalant avant 1967. Le fait que l’UE fasse explicitement référence à ces lignes provisoires comme pouvant être des « frontières » ne peut pas être interprété comme une simple “omission” ou erreur– c’est, au contraire, une tentative délibérée de préjuger des résultats hypothétiques des négociations et cela constitue un énorme cadeau fait à Mahmoud Abbas.



Dernière édition par prinu le Jeu 18 Juil 2013, 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 01:18

en boucle, cette nuit, avec le grand journal, le reportage sur la pape francois, sur i24News. (canal 271 sur sfr box, mais sur d'autres canaux sur toutes les box) je vais voir ca dans quelques minutes..
les présentateurs de la nouvelle chaine TV sont trés bon..

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 01:38

[url]http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/le-maire-de-londres-boris-johnson-a-forcé-les-Émirats-arabes-unis-à-supprimer-une-clause-stipulant-l’exclusion-d’israéliens-sur-une[/url]
source: israel chronique

Le maire de Londres, Boris Johnson, a forcé les Émirats Arabes Unis à supprimer une clause stipulant l’exclusion d’Israéliens sur une ligne de téléphérique.
source: israel-chronique

Le maire de Londres Boris Johnson est personnellement intervenu dans une controverse entourant un contrat de sponsoring entre les Transports de Londres et Airlines Emirates concernant le téléphérique de la Tamise.

En début de semaine TfL, l’organe administratif local responsable de la plupart des aspects du système de transport de Londres, a signé un contrat avec les Émirats Arabes Unis, sponsor du téléphérique de la Tamise, dans lequel il est stipulé qu’il doit se conformer aux règles des Émirats Arabes Unis, à savoir, de n’avoir aucun lien avec Israël ou les entreprises israéliennes.

Toutefois, Johnson a déclaré qu’il n’était pas au courant que le contrat qui a été signé stipulait cette clause, et a ordonné à TfL de renégocier le contrat de bonne foi.

Le porte-parole officiel du maire a déclaré : « Le maire n’était pas au courant de la clause en question, les détails ayant été établis par des fonctionnaires de TfL. Quand hier il a été fait mention de la clause, il a demandé à Sir Peter Hendy d’en discuter avec les Émirats Arabes Unis ».

« Suite aux discussions, les Émirats Arabes Unis ont décidé de supprimer la clause et de revoir le texte. Le maire est satisfait que les Émirats Arabes Unis aient agi rapidement pour clarifier la situation ».
Le Président de la Fédération sioniste, Paul Charney, qui en début de semaine, a critiqué la transaction, s’est félicité de la nouvelle, en disant : « Je tiens personnellement à remercier Sir Peter Hendy de TfL pour avoir résolu cette question en urgence avec les Émirats Arabes Unis. Nous devons rester vigilants contre toute tentative détournée de boycott d’Israël au Royaume-Uni ».

Le téléphérique sponsorisé par les Émirats Arabes Unis relie le quartier des Docklands, sur la rive nord de la Tamise à Greenwich, sur la rive sud. Cette ligne a ouvert en juin de l’année dernière, avant les Jeux Olympiques, et a reçu les éloges du Maire Johnson.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 01:43

http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=831
source bnvca

Le BNVCA salue la décision du Tribunal de Quimper qui le 24 juin 2013 a condamne Boris le Lay auteur d'un site raciste, à 18 mois d'emprisonnement avec sursis, et à des dommages et interets.  
Auteur d'insultes racistes tant sur son site BREIZ ATAO que sur l'autre site LE PROJET J UIF Boris Le Lay fait preuve "d'une obsession antijuive" a déclaré maitre BACCOUCHE avocat du BNVCA. Dès la décision de justice publiée, Boris Le Lay déclare se pourvoir en appel Un autre procès déclenché par une plainte du BNVCA,doit se tenir prochainement contre Boris Le Lay..
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 03:29

prinu a écrit:
...


c'est bien ma réponse, de moi. quel est le probléme ? ai je dit que ce texte est de vous ? jamais. j'ai fait, citation, puis j'ai mis mes réponses, à vos textes, sous chaque argumentation que je contre-argumentais. c'est évident. le logiciel internet n'est simplement pas aisé d'utilisation. (voyez ici meme comme je cite et répond au milieu - et cette phrase n'est pas de vous)
n'importe qui comprend trés bien, tout le monde l'a compris. voilà qui est fait. ne sautez pas sur votre chaise pour des enfantillages .


C'est votre sixième flagrant délit de mensonge , Prinu .


Vous savez très bien que les textes de ce forum peuvent être consultés sur le web par n'importe qui , au hasard de Google ou d'autres , et vous savez parfaitement séparer les textes quand vous le voulez .

C'est donc intentionnellement que vous mélangez vos pensées aux miennes , pour égarer les lecteurs .

Cette fois , je demande votre exclusion . D'ailleurs , vous n'êtes plus nécessaire . i24 news est entré en activité .

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 12:13


boulo a écrit:
prinu a écrit:
...


c'est bien ma réponse, de moi. quel est le probléme ? ai je dit que ce texte est de vous ? jamais. j'ai fait, citation, puis j'ai mis mes réponses, à vos textes, sous chaque argumentation que je contre-argumentais. c'est évident. le logiciel internet n'est simplement pas aisé d'utilisation. (voyez ici meme comme je cite et répond au milieu - et cette phrase n'est pas de vous)
n'importe qui comprend trés bien, tout le monde l'a compris. voilà qui est fait. ne sautez pas sur votre chaise pour des enfantillages .


C'est votre sixième flagrant délit de mensonge , Prinu .


-----
le texte de Mar 16 Juil 2013 - 21:12
a été modifié, hier, et j'ai bien précisé ou s'arretait votre texte et ou commencait le mien (j'ai été trés trés précis, avec un luxe de détail, vous pouvez vérifier)
dois je faire comme vous, demander votre exclusion pour harcélement personnel, ce serait ridicule . un vrai gamin qui n'a pas eu sa sucette ! et bien continuez à sautiller sur la table.

:mdr:

quand vous écrivez """J'espère que ce n'est pas simplement analogique avec le " Gott mit uns " que les pro-nazis arboraient à leur ceinturon ...""
là, on a compris a qui on a à faire question courtoisie. je ne vais pas demander votre exclusion pour cette attaque aussi diffamante et insultante.
mesurez vos propos.
prinu, gentleman
----

Vous savez très bien que les textes de ce forum peuvent être consultés sur le web par n'importe qui , au hasard de Google ou d'autres , et vous savez parfaitement séparer les textes quand vous le voulez .

C'est donc intentionnellement que vous mélangez vos pensées aux miennes , pour égarer les lecteurs .




---

c'est celà. encore une diffamation: "intentionellement"  c'est celà !! "pour égarer les lecteurs"  ben tiens !
ridicule. je répond point par point, ligne par ligne, et librement.

--

Cette fois , je demande votre exclusion . D'ailleurs , vous n'êtes plus nécessaire . i24 news est entré en activité .


--
de plus en plus ridicule et risible..  ami boulo, vous etes entré en activité volcanique, il vous faut moult grains d'élébore et doliprane codéiné
mais malheureusement, l'ail ne fonctionne pas avec moi (je suis un vampire ju if :mdr:  )
ne vous surmenez plus autant.
mort de rire mort de rire 
clown2 clown2 

--




Je prierai pour le salut de votre ame, boulo
:bisou: 


Dernière édition par prinu le Jeu 18 Juil 2013, 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 12:33

Je confirme ce que dit boulo, impossible de savoir quels sont les propos de l'un ou de l'autre.

prinu, merci d'indiquer clairement par une couleur vos interventions. C'est fâcheux !
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 12:38

Dragna Din a écrit:
Je confirme ce que dit boulo, impossible de savoir quels sont les propos de l'un ou de l'autre.

prinu, merci d'indiquer clairement par une couleur vos interventions. C'est fâcheux !

c'est trés une bonne idée, de changer de couleurs pour répondre, si ca peux faire plaisir, je retiend cette méthode quand on utilise un PC et vais l'appliquer ca a l'air facile, je ne connaissais pas.
amusant, si ca ne fait pas mal aux yeux, c'est retenu

au fait, sur ipad/ ipod touch (j'ai ca presque toute la journée), on ne peux toujours ni répondre ni éditer son message (encore moins separer les textes des citations c'est tout en bloc, ni mettre de couleur, .. rien.. et on ne peux meme pas changer une faute d'orthographe aprés envoi du message ..dommage. vivement l'option " version site classique" en bas de la version mobile, utilisable sur iphone apple pour faire tout ca. et alors pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 12:51

http://jssnews.com/2013/07/18/interview-de-la-productrice-de-dieudonne-cest-le-toutou-de-sa-femme-la-vache-a-lait/

source jss
Interview de la productrice de Dieudonné: « c’est le toutou de sa femme ! »

Chrystel Camus, la productrice du spectacle de Dieudonné, attaque l’artiste en justice pour détournement de fonds. Nous l’avons contactée, et elle nous a fait quelques révélations corsées sur le bonhomme.

D’entrée, elle accuse Dieudonné de ne pas avoir respecté son contrat. Alors qu’il était sous exclusivité, il a signé trois dates ailleurs, dont la Suisse et Marseille, sans informer la production. Il doit également à la production une somme de 14 000 euros de reversement de droits qu’il refuse de payer. De plus, il a trompé la productrice, à qui il avait promis qu’il n’y aurait aucune allusion antisémite dans son spectacle.

Amère, Chrystel déclarait dans la semaine du Roussillon1: « je ne bosse pas avec des escrocs et des gens qui attisent le feu contre les juifs (…) ».

Car Chrystel Camus avait fait confiance à Dieudonné. Avant le début de la tournée, elle déclarait : « Je n’aurais jamais produit un spectacle antisémite. Et ce n’est pas le cas. On a trouvé des salles parce qu’il travaille avec moi. C’est sa première tournée depuis dix ans. Jusqu’à présent, il montait ses spectacles dans son théâtre ou dans un bus ! »

Depuis, le ton a changé. Contactée par téléphone, voici ce qu’elle nous a expliqué :

Chrystel Camus : « il m’a menti. Il est faux et fuyant, vous seriez surpris, il est très différent de l’image qu’il donne de lui sur scène. Il promet une chose, il fait l’inverse. Et puis, il est totalement manipulé par son entourage, par sa compagne, Noémie Montagne, qui ne supporte pas les juifs, et par son frère, Benjamin Montagne. Dieudonné est leur petit pion, il les suit comme un toutou. »

Chrystel Camus : « Il doit de l’argent au Zenith, à son imprimeur, il nous doit de l’argent, il avait un contrat d’exclusivité, et il a fait trois séances ailleurs, sans rien nous dire »…. « Je me demande où passe l’argent. La tournée a rapporté 3 millions d’euros, et pour sa copine, il n’y a que ça qui compte. Elle a un mépris total pour le public, qu’elle considère comme la vache à lait. Lors d’une tournée, Dieudonné avait même refusé de signer des autographes. »

Dieudonné avait fait des promesses formelles à la productrice. Il l’avait notamment assurée que son spectacle n’aurait pas la plus petite connotation antisémite, et c’est à cette condition, et à cette condition seulement, qu’elle avait ouvert son carnet d’adresse, accepté de lui donner sa chance, et de le produire.

Chrystel Camus : « quand son beau frère m’a montré l’affiche de son prochain spectacle, avec une croix gammée, j’ai pris peur. J’ai rappelé à Dieudonné que sa précédente tournée s’était bien passée, mais que s’il recommençait, il lui arriverait les mêmes problèmes et qu’aucune salle ne voudrait plus de lui. Je lui ai rappelé que c’est sur mon nom qu’il a pu faire sa tournée. Il m’a dit oui oui, il m’a fait des promesses, mais il m’a menti. »

Car Dieudonné a tout de même reprit sa chanson antisémite « shoah nanas », malgré sa condamnation et l’interdiction de la chanter.

Chrystel Camus : « En privé, j’ai personnellement entendu des choses horribles dans son entourage très proche : « Il faut les tuer [les juifs], ils n’ont pas assez grillé dans les fours ».

Et Chrystel Camus n’a pas trop aimé l’ambiance : « recevoir des menaces de procès si un journaliste ou une télé filme un extrait de Dieudo sur scène, je ne suis pas habituée à travailler comme ça…»

Dieudonné a été poursuivi en justice pour fraude fiscale, et son ancien partenaire, Elie Semoun, déclarait avoir l’impression de se « faire avoir » par Dieudonné. Semoun expliquait : “C’est lui qui gérait un peu la prod. et j’avais l’impression de me faire avoir tout le temps, donc je devenais complètement parano. C’était pas faux”, ajoutant que le partage était loin du 50/50. “le juif du duo, ce n’était pas moi”, avait-il plaisanté.

Chrystel Camus : « je sentais que j’étais comme un corps étranger dans le petit groupe qui l’entoure. Ils avaient peur que je lui ouvre les yeux. Benjamin Montagne, c’est un ancien carreleur, Noémie Montagne, elle était hôtesse, ils n’ont pas supporté que je sois capable de lui organiser une tournée. »

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 13:21

http://www.dreuz.info/2013/06/laffaire-al-dura-nest-pas-terminee-temoignage-inedit-dun-soldat-israelien-present-ce-jour-la/
source dreuz info
nouveau témoignage retouvé sur l'affaire al-dura.

Il y a vingt quatre heures, alors que je recevais la traduction française du rapport du gouvernement israélien sur l’affaire al Dura (en fin d’article), un de mes contacts m’envoyait le message suivant :

Cher Jean-Patrick,

J’ai trouvé une « note » du chef de « Plouga » (unité) du Palahan Givati (mon ancienne unité, ingéniérie de combat), que l’on a injustement accusé d’avoir tuer Mohamed al Dura. Il raconte les événements qui se sont produits à Zomet Nezarim (carrefour Netzarim)

Voici la traduction française de cette note

Non, l’affaire al Dura n’est pas terminée. L’enfant al Dura n’a pas été tué au carrefour Netzarim, et Philippe Karsenty avait parfaitement raison lorsqu’il a déclaré, après avoir perdu ce procès : « j’ai perdu une bataille, mais la vérité éclatera ».

Description des événements à Zomet Nezarim par le capitaine Idan Koris :

« Seren » Idan Koris commandait les troupes qui ont empêché les palestiniens de conquérir l’avant poste de Tsahal à Netzarim. Lui et son unité (Palahan Givati, commando d’ingénierie de Givati) ont reçu un « zalash » (note : distinction d’honneur au combat) après ces événements.

Les échanges de feu qui auraient provoquer la mort d’Al Dura ont eut lieu entre le Palahan et des terroristes palestiniens.





[...]

Koris s’est engagé dans l’armée en août 98, il a finit son cours d’officier en été 2000, et il reçu le commandement d’une unité « recomposée » de sergents de deux différents dates d’engagements. (note : Il faut comprendre qu’il existe un rivalité saine dans un même corps de combat entre les différentes unités (צוות) qui le composent, les unités les plus anciennes veulent les missions dites de plus haut niveau, plus elles sont anciennes et moins elle feront des missions de type « garde »).

Après avoir réussi à recomposer son unité, il dût accepter la mission de garder l’avant poste qui se trouvait au croisement de Netzarim.

Ses soldats acceptèrent mal la décision de devoir faire la garde toute la journée du fait qu’ils étaient tous sergents.

« Cela ne les a pas aider, bien qu’il soient tous sergents, je les ai fait rentrer de force dans une discipline : simulations d’attaques, exercices physiques, etc. » (note : les « Zvatim Vatikim » (team de vétérans) n’aiment pas ce type d’entraînement, car de manière générale, au bout de deux ans et demi d’armée, ces unités ont déjà fait un millier de simulations d’attaques et pensent que ces simulations sont pour les plus jeunes)

« Ils m’ont détesté pour ça, surtout qu’à l’époque nous ne pensions pas que les événements allaient dégénérer de cette manière. » (note : changer d’officier après deux ans et demi, recomposer une unité à partir de deux unités différentes est une tâche très difficile. L’officier se doit d’assurer le commandement, et avec ces soldats qui n’ont que 5/6 mois avant de finir leur service, cela devient quasi mission impossible)

De manière générale nous restions dans l’avant poste toute la journée, sortions un peu pour montrer notre présence aux palestiniens.

A 20 mètres, il y avait un poste de police palestinien, et juste à côté, un avant poste de « Magavnikim » (gardes frontières). Après plusieurs confrontations entre les Magavnikim et les policiers palestiniens, il a été décidé de retirer les Magavnikim.

L’avant poste était composé de trois tours de garde, trois tranchées, le tout recouvert par un toit de taule. L’avant poste était très rustique, composé de blocs de bétons posés sur des blocs de bétons. Nous l’appelions l’avant poste « lego« .
.
A 20 mètres au nord ouest se trouvait les « tours jumelles », deux tours de 5 étages chacune que les palestiniens ont construit afin d’avoir un avantage stratégique sur nous. Au nord, une usine dont les barrières étaient mitoyennes au nôtres.

Le 27 septembre, une patrouille qui sortait du village Netzarim à été victime de l’explosion de deux charges, Israël subissait sa première victime lors de la seconde intifada : David Biri (que son âme repose en paix).

Dans l’après midi, alors que j’étais dans une des tours de garde, un des policiers palestiniens nous fit signe « attendez attendez ».

Il semblait que le haut commandement savait qu’il allait se passer quelque chose, et ils ont envoyé en renfort le commandant de « Herev » (note : corps de combat bédouins), Nizar Pares (ci dessous, son compte rendu des faits1) avec une unité d’infirmiers combattants. Ils restèrent dans l’avant poste à côté du village, et Pares reçut le commandement sur la zone entière.

Nous ne savions pas à quoi nous attendre même si nous savions que quelque chose allait se passer.

Samedi matin 30 septembre sont arrivés de toute la bande de Gaza des milliers de palestiniens. Ils ont entouré notre avant poste, et ils ont commencés à nous jeter des pierres et des cocktails molotov.

Les policiers palestiniens se la jouaient « on essaie de calmer la foule » mais ne faisaient en réalité strictement rien. L’hystérie était au summum, nous étions entourés, débordés par la quantité de personne nous attaquant.

J’ai sépare notre force en quatre. Uniquement les commandants de chaque force avaient le droit d’utiliser les grenades de gaz lacrymogène et les armes avec balles en caoutchouc. Nous ciblions uniquement les jeteurs de cocktails molotov.

Les grenades de gaz lacrymogène étaient difficiles à utiliser, le vent étant contre nous, nous nous étouffions de nos propres grenades.

À 13:00, on entendit un rafale d’arme automatique, tous les manifestants se dispersèrent. Après avoir vérifié auprès de mes soldats que personne n’avait tiré, on comprit que c’était les policiers palestiniens qui avaient pris position et nous canardaient.

Mes ordres changèrent : « celui qui voit une personne avec une arme, tire pour tuer » (note : il existe trois types de tirs : tir dans les airs, tir dans les genoux, tir pour tuer). À partir de ce moment là, nous étions réellement en guerre.

Voilà la routine qui dura 8 jours :

Le matin les « manifestations », l’après midi commençaient les tirs des policiers et des terroristes, qui continuaient tard dans la nuit. Tous les jours nous recevions des bombes artisanales. Notre toit était devenu une véritable passoire. Selon les estimations, en une semaine nous avons tué plus de cent terroristes. Nous ne tirions jamais en premier, mais répondions aux tirs des palestiniens (note : quelle armée du monde ferait ça dans ce type de position)

Vu que c’était le début de l’intifada, nous ne pouvions tirer qu’avec nos armes personnelles et le Mag. Mais les postes palestiniens étaient blindés et donc les résultats étaient nuls. On reçut l’autorisation d’utiliser les rocquettes de type « lau », le problème étant que cette arme dégage une grande flamme à l’arrière lorsqu’elle est tirée, et vu l’extrême exiguïté de notre avant poste, il était impossible de la tirer tout en restant à couvert.

Il y avait une ouverture dans le toit d’une des tours de garde, et le soldat Shlomi Perez se proposa volontaire pour monter et tirer. C’était une mission quasi suicide, sortir à découvert sur le toit, car c’était devenir une cible facile pour tous les terroristes.

On fit un feu de couverture pendant une dizaine de seconde lui donnant une fenêtre d’ouverture. Il réussit à en tirer trois. On saura plus tard qu’il blessa mortellement plus de 20 policiers terroristes.

Plus tard, l’Etat major comprenant la gravité de la situation, on reçu un soutien aérien et l’infanterie lourde.

Nous redoutions deux choses :

À deux reprises des terroristes ont réussi à franchir la barrière, pour tenter de retirer le drapeau d’Israël qui flottait. Nous avons réussi à les abattre.

La deuxième est d’être la cible d’une roquette. Si une seule roquette nous touchait, nous étions tous morts.

Je me souviens qu’un des soldats se porta volontaire pour lancer des grenades en direction de l’usine. On fit feu de couverture, il lança ses grenades, mais une revint dans sa direction, on réussit tous à se mettre à couvert sauf lui. Il se fit projeter à plus de deux mètres à cause du souffle mais ne fut pas touché par les fragments de la grenade. Après avoir vérifié qu’il n’était pas blessé, on eu tous une crise de fou rire.

Le sujet le plus dur fut celui de Mohamed al Dura

Nous n’étions au courant de rien, ce sont les soldats qui étaient dans le village lui-même qui nous nous racontèrent ce qui s’était passé.

« La presse mondiale parle d’un enfant palestinien tué à l’intersection de Netzarim »

Nous étions en état de choc. Un enfant palestinien tué à Zomet Netzarim ?

Plus de quatre jours que nous combattons pour nos vies, prenant toutes les précautions pour ne tuer que les combattants armés et nous sommes encore en faute ?

Cela nous énerva au plus haut point. A quel point la désinformation pouvait changer la donne. On comprit que notre réalité était différente de celle perçu par les médias (note : y compris les médias israéliens) et que nous étions seuls, dans notre propre monde.

Le summum fut quand au sixième jour des affrontements, on reçu un appel de l’émission de radio de Razi Barakay. Au lieu de nous demander comment nous allions, ou de savoir ce qui se passait, la première chose qu’il a dit est : « bonjour, je parle avec l’avant poste qui a tué Mohamed al dura ? »

Ça je ne l’oublierais et je ne le pardonnerais jamais.

Déclaration du Colonel (en retraite) Nizar Fares, commandant les Forces israéliennes présentes au Carrefour Netzarim le 30 septembre 2000 :

Le poste IDF au carrefour Netzarim subit pendant huit jours, à partir du 30 septembre 2000, des attaques incessantes. A tout moment nous avons agi en respectant les règles d’ouverture de feu. A aucun moment nous n’avons pris l’initiative, nous n’avons fait que riposter aux tirs d’armes diverses dirigés sur notre poste en nous bornant à viser les seuls agresseurs.

Nous n’avons jamais soupçonné la présence de Jamal Al-Durrah et de l’enfant. Ce n’est que le jour suivant, lorsque le Commandant adjoint de la Division de Gaza me questionna au sujet d’un incident au cours duquel un jeune garçon aurait été tué à proximité du carrefour que nous avons appris la nouvelle. A la suite de l’interrogation de chacun des soldats stationnés au poste, il devint évident que personne n’avait rien remarqué. Si un tel incident s’était déroulé pendant plus de quarante-cinq minutes, comme le prétendent les Palestiniens, j’en aurais été informé sans aucun doute possible. Et pourtant, comme indiqué plus haut, nous n’avons su la nouvelle que le jour suivant et ce n’est qu’en visionnant le reportage [de France 2], lorsque nous avons évacué le poste après huit jours de combat, que nous en avons appris les détails. Notre surprise était totale.

Les seuls soldats affectés à l’endroit du poste IDF faisant face au site où se serait déroulé l’incident étaient : un sniper et un autre tireur d’élite, plus un soldat affecté au lance-grenade. Le lance-grenade avait été positionné dans la direction les forces de sécurité palestiniennes. Il aurait été impossible de le faire pivoter à la main vers la droite ou la gauche, ce qui aurait été nécessaire si l’on avait voulu le pointer dans la direction du baril derrière lequel Jamal et l’enfant étaient accroupis.

Seuls un sniper et un tireur d’élite étaient donc positionnés en direction du baril, ce qui rend absolument illogique et aberrante l’accusation selon laquelle des soldats israéliens auraient tiré sur le père et l’enfant pendant quarante-cinq minutes d’affilée. Les snipers et autres tireurs d’élite ne tirent qu’au coup par coup, et non en mode automatique, et leur but est de cibler leurs agresseurs armés avec la plus grande précision possible. Tout d’abord, Jamal et l’enfant n’étant pas armés n’auraient pas été visés. Ensuite, si les soldats avaient vraiment cherché à atteindre une cible placée à 80 ou 100 mètres de distance, on peut affirmer sans risque d’erreur qu’ils auraient fait mouche en quelques secondes – il ne leur aurait pas fallu quarante-cinq minutes pour y parvenir.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:00

prinu a écrit:
Dragna Din a écrit:
Je confirme ce que dit boulo, impossible de savoir quels sont les propos de l'un ou de l'autre.

prinu, merci d'indiquer clairement par une couleur vos interventions. C'est fâcheux !

c'est trés une bonne idée, de changer de couleurs pour répondre, si ca peux faire plaisir, je retiend cette méthode quand on utilise un PC et vais l'appliquer ca a l'air facile, je ne connaissais pas.
amusant, si ca ne fait pas mal aux yeux, c'est retenu


...

Je continue à croire que vous n'ignoriez pas cette technique et que vous avez donc menti .

Mais comme je n'ai pas de preuves , je vous laisse le bénéfice du doute .

Incident clos .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:00

http://www.scribd.com/doc/150682125/Rapport-du-Comite%CC%81-d%E2%80%99examen-gouvernemental-sur-l-affaire-al-dura
le rapport israélien al-dura
traduit par dreuz info
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:10

clos ? c'est plutot la troisiéme fois que vous démontrez un harcélement volontaire, en fait pour raison idéologique, il ne faut pas se leurrer. vous etes sur la sellette, faites attention. votre systématique du harcélement présente un dossier chargé qui géne au ton amical du forum, je trouve.

passons


Dernière édition par prinu le Jeu 18 Juil 2013, 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:23

Harcèlement ? Parce que je mets en lumière votre fausseté individuelle ?

A propos , allez-vous modifier votre indication de sexe ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:26

boulo a écrit:
Harcèlement ? Parce que je mets en lumière votre fausseté individuelle ?

c'est bien là d'abord une diffamation gratuite, démontrant un harcélement régulier, désolé
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:27

je suis transexuelle transylvanienne, et non je ne vous montrerais pas ma foufoune Very Happy

rajoutons le harcélement sexuel  Mr. Green carton rouge 

fleur4

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9341
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:40

:mdr: 

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 14:45

au moins, nous avons de l'humour.
bonne journée de soleil, boulo.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 20:12

http://www.i24news.tv/fr/opinions/130717-analyse-juridique-sur-la-nouvelle-directive-europeenne
extrait, d'aprés i24 News

L'Europe peut avoir son opinion mais sans travestir les faits


Les relations commerciales et scientifiques entre Israël et l'Union européenne sont régies par l'accord d'association datant de 1995, entré en vigueur en 2000. L'article 77 de cet accord stipule que l'UE « ne doit pas donner lieu à une discrimination entre les ressortissants israéliens ou ses sociétés ou entreprises ». De toute évidence, la décision de la Commission européenne crée une discrimination.

La ligne de démarcation qui séparait Israël de la Jordanie entre 1949 et 1967 n'a jamais été une frontière internationalement reconnue. C'était une ligne d'armistice temporaire, définie comme tel par l'accord de 1949. En droit international, un territoire est considéré comme occupé lorsqu'il est conquis par un pays souverain. Tel n’était pas le statut de la Cisjordanie en Juin 1967. Il n'y avait, dans la région, aucun pays souverain quand la Grande-Bretagne a renoncé à son mandat en 1948. Concernant la conquête et l'annexion de la Cisjordanie par le Royaume hachémite en 1949, elle n'a jamais été reconnue par la communauté internationale (à l'exception de la Grande-Bretagne et du Pakistan). La résolution 242 du Conseil de sécurité de l'ONU, quant à elle, ne considère clairement pas la ligne de 1949 comme une frontière permanente future, et elle n'exige pas non plus d’Israël de se retirer de cette ligne. Alors pourquoi l'UE qualifie-t-elle d’illégale, une situation qui n'est pas considérée comme telle par le droit international ?
Enfin, la décision de la Commission européenne de discriminer les institutions opérant à partir de territoires contestés peut potentiellement se retourner contre l'UE elle-même. Car il y a, au sein de l'UE, les territoires qui sont contestés et des populations dont l'indépendance complète est refusée. Chypre, membre de l'UE, a été partiellement occupée par la Turquie depuis 1974. L'UE et la communauté internationale ont été incapables de résoudre le conflit entre Chypriotes grecs et turcs. Pour les mêmes raisons, elles ont été incapables de résoudre le conflit entre Israéliens et Palestiniens. Pourtant, l'Union européenne ne pénalise pas la Turquie sur sa situation dans l'impasse face à Chypre.

Puis, il y a les territoires français d'outre-mer dont l'indépendance complète est toujours refusée. Depuis 1986, le Comité des Nations Unies sur la décolonisation a introduit la Nouvelle-Calédonie sur la liste des territoires non autonomes. Le mois dernier, le Comité a renouvelé le statut de la Polynésie française comme un «territoire non autonome» et a demandé à la France de mettre la Polynésie sur le chemin de la pleine indépendance. Est ce que la Commission européenne devrait exclure de l'application aux subventions de l'UE et du financement, les possessions de la France dans le Pacifique?

De toute évidence, la décision de la Commission européenne est, d’un point de vue juridique, fragile et elle applique des normes différentes entre Israël et l'UE elle-même. Comme dit le proverbe : « les gens ont droit à leurs propres opinions, mais pas à leurs propres faits ». L'UE semble se sentir à l'abri de ce principe.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 18 Juil 2013, 22:36

voici une photo que les journalistes peuvent copier.
La photo montre l'enfant al durah placant un carré de tissu rouge sur son abdomen.
Dans le rush vidéo, il déplace le morceau de tissu.




Le but est de faire croire à du sang, et que ce soit visible par la caméra.
il y a plusieurs prises d'éssais avec les acteurs. des journalistes comme Karsenty les ont vu.

sur un des bouts d'essai, l'enfant supposé mort vérifie ou se situe la caméra.

ce rush d'essai vidéo est censuré par france 2 et charles enderlin.
devant la justice, france 2 ne les présente pas, comme s'ils n'avaient jamais existés.

Affaire d'état.
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: