DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 24 Juin 2013, 00:41

source Jss news

entretien avec le leader d' un petit parti politique plus à droite que celui actuellement au pouvoir en israel.

http://jssnews.com/2013/06/23/rencontre-avec-naftaly-bennett-pourquoi-il-faut-annexer-la-zone-c-de-judee-samarie/

écoutons ses arguments..
avec critique puisqu'il dérangerais les plans actuels de conciliation (je n'ose meme pas dire de paix..), mais aussi avec les oreilles bien dégagées.. ca ne peux pas faire de mal

---
Rencontre avec Naftaly Bennett: « pourquoi il faut annexer la zone C de Judée-Samarie… »




L’une des nouvelles stars de la politique d’Israël est un homme d’affaires prospère devenu politicien – Naftali Bennett, 41 ans, dont le parti, Habayit Hayehudi (la Maison juive), a remporté 12 sièges au Parlement lors des dernières élections, faisant de lui un membre du cabinet. Certains Israéliens décrivent Bennett comme un extrême. Par ailleurs il admet qu’il veut annexer des parties de la Judée-Samarie. D’autres, dont beaucoup de jeunes Israéliens, souscrivent à ses vues. La semaine dernière, il a parlé longuement à Lally Weymouth du Washington Post dans son bureau à Jérusalem. 


Il y a quelques années, vous avez créé et vendu une société high-tech.
Oui, j’ai créé et vendu une société, Cyota, pour 145 millions de dollars. J’étais le chef de la direction. Nous l’avons fondé en 1999, donc j’avais 27 ans. Ensuite, la deuxième guerre du Liban a commencé et je suis allé me battre. Vous vous dites: mais que vient faire le Hezbollah là-dedans ? J’ai réalisé qu’ils ne veulent pas de nous ici. J’ai décidé de ne pas retourner dans le monde des affaires, qui est ma vraie passion. J’ai décidé de me consacrer à l’Etat d’Israël. A ce moment-là, Netanyahu était chef de l’opposition. Il cherchait un chef de cabinet. Je l’ai rejoint de 2006 à 2008.

Et à la fin, vous ne vous entendiez plus ?
Nous n’avons pas eu de problème contrairement à ce que les gens pensent, mais ce n’est un secret pour personne que lors les derniers mois, nous n’avons pas été en contact.


Pensez-vous que Netanyahu vous considère comme un rival?
Eh bien, je dirige un parti qui est en concurrence avec le Likoud, nous sommes rivaux politiques. Je respecte hautement Netanyahu, mais j’ai aussi de profonds désaccords avec lui.


Quels sont vos désaccords ?
Netanyahou soutient – et il soutient vraiment – la construction d’un Etat palestinien en Israël.


Pourquoi n’êtes-vous pas d’accord avec lui sur ce sujet?
Ce que nous avons appris au cours des 20 dernières années, c’est que chaque fois que nous avons renoncé à la terre qui est la nôtre, dans un laps de temps très court, les terroristes ont lancé des attaques depuis cette terre et tués des milliers d’Israéliens.


Vous avez dit être « avec véhémence contre un Etat palestinien. » Vous ne croyez pas que c’est dans l’intérêt d’Israël que de trouver une solution au problème palestinien?
Il y a un désaccord ici. C’est légitime.


Qu’en est-il de la démographie? Cela ne vous inquiète pas ?
Je suis vraiment très optimiste. Je pense que tout le monde veut aller sur la voie d’un processus diplomatique, ce qui n’est pas réalisable. Mais il y a une alternative de paix véritable entre les personnes sur le terrain.
Il y a 1,5 million d’Arabes en Judée et en Samarie, et 400.000 Israéliens en Judée et Samarie – aka la Cisjordanie. Personne ne va nulle part. Ces gens méritent de vivre une bonne vie. Qu’est-ce qui se passe de facto ? Il y a une coexistence croissante. Nous ne sommes pas sur les collines à chanter « Kumbaya » ensemble, mais nous nous entendons bien. Il y a environ 22.000 Palestiniens travaillant côte à côte avec ce que vous appelez des colons dans les usines et les centres commerciaux en Judée-Samarie. Si vous travaillez ensemble, vous commencez à comprendre l’autre.

N’avez-vous pas demandé à Israël d’annexer la zone C ?
Oui, je vais tout vous expliquer. . . . 
Ils [les dirigeants palestiniens] n’acceptent pas l’existence même d’Israël en tant qu’Etat juif. 
Donc, au lieu de combattre ce que nous ne pouvons pas accepter, je ferais un Plan Marshall pour la Judée et la Samarie. Cela signifie des investissements économiques massifs dans les infrastructures.

N’est-ce pas ce que le secrétaire d’Etat John Kerry dit?
Eh bien, je veux le voir y arriver. 
Je suis heureux de le pousser dans ce sens. Dans ce qu’on appelle Jérusalem-Est et ce que vous appelez la Cisjordanie, il y a 700.000 Israéliens. Dans la bande de Gaza, il n’y avait que 8.000 Juifs [avant le retrait israélien]. Donc, c’est  un autre match de football. Je sais que c’est une déclaration très non-occidentale, mais tous les problèmes ne sont pas insolubles, vous devez vivre avec certains problèmes. Nous devons comprendre comment nous vivons ensemble avec un degré de désaccord. Et l’avantage que j’ai vis-à-vis des diplomates, c’est que nous parlons aux palestiniens tous les jours.

Avez-vous dites «nous» parce que  beaucoup de vos électeurs sont des « colons » ?
Dans une certaine mesure. Je dirais environ un tiers d’entre eux –  environ un quart pour être plus précis. Je suis très optimiste. La seule façon de garantir la coexistence durable est par l’octroi aux Palestiniens la pleine auto-gouvernance.


Mais comment pouvez-vous leur accorder pleine autonomie si vous annexez la zone C ? Est-ce toujours votre opinion ?

Oui, bien sûr. Cela a toujours été mon opinion. Peut-être que quelqu’un a pensé que si j’étais dans le gouvernement, je changerais mes opinions ?

Comment pouvez-vous avoir un état ​​si 60 pour cent de vos terres ne sont plus à vous ?
Ce n’est pas un problème. En Judée-Samarie, il y a des zones contrôlées par les Palestiniens et des zones sous contrôle israélien. 
Dans les zones sous contrôle juif [Zone C], il y a 400.000 Israéliens et environ 50.000 Palestiniens. 
Dans les zones contrôlées par les Palestiniens, il y a environ 1,5 million de Palestiniens, et pas un seul israélien. 
Donc, ce que je propose, c’est que nous annexons la zone C et offrons la pleine citoyenneté israélienne aux Arabes vivant dans la zone C.

Mais veulent-ils être des citoyens israéliens?
Je pense qu’ils vont sauter sur l’occasion d’obtenir les avantages d’être israélien – la sécurité sociale et l’emploi.

Mais comment le fait d’avoir plus d’Arabes dans votre camps vous est favorable démographiquement ?
À l’heure actuelle, la démographie est bonne en Israël, et c’est en fait de mieux en mieux. En règle générale, les taux de fécondité arabes vont vers le bas, et les taux de fécondité juifs vont en s’améliorant.

Mais alors pourquoi de nombreux Israéliens sont inquiets de l’existence même de l’Etat d’Israël?
Les gens ne se rendent pas compte que l’état supposé palestinien serait sur une montagne, Israël serait en contre-bas. J’ai quatre enfants. Je ne suis pas en train de les placer juste en dessous de cette grande montagne. À plus long terme, je vois une sorte de participation de la Jordanie.

Êtes-vous favorable à un transfert de population?
Je suis farouchement contre un transfert de population. Je suis contre l’expulsion de quelqu’un de sa maison, jamais – que ce soit un Juif ou un Arabe.

Est-ce que vous essayez de revenir à l’époque où le royaume hachémite dirigeait la Cisjordanie ?
Je ne vais dire à la place des Palestiniens comment ils veulent vivre. S’ils veulent avoir leur propre entité et leur propre parlement comme ils le font aujourd’hui, c’est bien. S’ils veulent se joindre à la Jordanie, qui a une très grande population palestinienne, et  voter au sein du gouvernement jordanien, c’est très bien.

Pensez-vous que c’est un scénario réaliste?
C’est le seul scénario réaliste.


Pensez-vous que quelqu’un dans la communauté internationale acceptera  cette idée?
Mon problème, c’est dès maintenant que la communauté internationale nous impose un suicide national, parce que l’injonction, une fois encore, crée un état de terreur dans le cœur de notre pays. 
Alors, dois-je dire: «Vous faites pression sur moi, donc je vais me suicider? »
Il n’y a personne qui veut la paix plus que moi. J’ai combattu dans tous les conflits depuis 1990. Je suis prêt à faire tout mon possible pour m’assurer que l’Etat juif vive.

Netanyahu  croit vraiment à la solution à deux Etats?

Je peux vous dire que Netanyahu est sérieux à ce sujet. Il ne pense qu’à ça. Je comprends aussi que ce gouvernement suive cette approche, et je ne vais pas l’arrêter. 
Je ne vais pas y opposer mon veto. 
Je ne vais pas faire quelque chose pour arrêter les négociations parce que ce gouvernement veut progresser dans cette direction.


Alors vous allez laisser le gouvernement aller de l’avant avec le secrétaire Kerry?
Oui. Je ne vais pas arrêter les négociations. 
Je pense que parler c’est bien.
Je suis très sceptique et pense que cela mène nulle part.
A la fin de la discussion, au moment critique, tous ceux de la partie palestinienne rechignerons.
Je suis très sceptique à l’égard d’Abu Mazen et de son intention de reconnaître Israël comme Etat Juif.

Pourquoi pas?
Parce que fondamentalement, le conflit n’est pas un morceau de territoire – il s’agit du droit d’Israël à exister.


Si le président Abbas a une dernière chance, pensez-vous qu’il va prendre?
Je ne pense pas qu’il veut entrer dans l’histoire comme le gars qui a accepté l'existence d'un Etat juif.


Il semble assez évident que le secrétaire Kerry va pousser pour une solution.
Je ne vais pas mettre des obstacles à cela. Ils peuvent parler. Je ne vais pas démanteler le gouvernement.


Qu’en est-il si cela se résume à un vote? Quitteriez-vous la coalition?
On verra ça si ça arrive.

Mais tes électeurs ne voudraient pas que tu signes…
Je pense qu’il est encore temps pour une nouvelle réflexion. 
Si le cours actuel des choses nous conduit à l’échec et à la mort, nous allons penser à une alternative. 
Commençons à entreprendre ensemble, à vivre ensemble, à réduire la haine.

Il semblerait que vous et le ministre des Finances Yair Lapid, vous vousappréciez et travailliez ensemble. Lapid ne partage pas votre point de vue pourtant.
Non Lapid soutient un Etat palestinien en Israël, et je m’y oppose.

Etes-vous d’accord sur la question ultra-orthodoxe?
Même là, nous avons des différences. Je vais vous dire ce que nous partageons: Lors de l’élection, la question était l’économie, la question était intérieure. Tout le monde en Israël est épuisé, personne ne pense vraiment qu’il est possible de résoudre le conflit.


Donc, les questions intérieures vous unissent ?
Oui, sur l’économie, sur les questions intérieures et sur ​​l’intégration des haredim [ultra-orthodoxes juifs] dans la société israélienne. Nous n’avons pas un accord formel. Nous sommes amis.


Vous parlez-vous chaque jour?
Nous parlons beaucoup. Je suis aussi en bon contact avec le premier ministre et notre président. Je respecte hautement notre président. Nous parlons de l’avenir d’Israël parce que nous sommes en désaccord sur la politique.

Donc, vous avez dit: «Je ferai tout en mon pouvoir pour m’assurer qu’ils [les Palestiniens] n’aient jamais un Etat. »
Je ne veux pas de me suicider, c’est mon point de vue.
Donner des terres au cours des 20 dernières années a causé d’immenses dégâts à tout le monde – aux Israéliens et Arabes.

L’Autorité palestinienne n’a pas eu d’élection depuis plus de sept ans.
C’est vrai. Et d’ailleurs, dans ces élections, le Hamas a obtenu la majorité .

Comment voyez vous le Fatah ?
Ils ont ignoré les résultats des élections. Ils sont corrompus. Si nous avions un état en face, ce sera un état défaillant et corrompu. Il se désintègre en un autre Liban. Je veux travailler sur les racines. Je ne dis pas que nous ne pouvons pas parvenir à la paix. Je dis que nous devons commencer à vivre ensemble et travailler ensemble.

Partagez-vous l’inquiétude du Premier ministre au sujet de l’Iran?
Je pense que les questions ne sont pas les mots mais les centrifugeuses. Nous devons être très conscients du fait que l’Iran continue à accélérer le rythme de l’enrichissement d’uranium. Au cours de la dernière année, ils ont triplé le rythme.


Seriez-vous favorable à une action d’Israël ?
Je ne vais pas entrer dans les détails, mais Israël ne permettra pas d’être menacé par un régime maniaque qui détient des armes nucléaires.

Comment voyez-vous la situation en Syrie?
La Syrie est dans un état chaotique, évidemment. Nous n’allons pas intervenir.


Pensez-vous que le président Bachar al-Assad va survivre?
C’est une énigme… Nous allons traverser une période chaotique qui pourrait se poursuivre pendant 100 ans.

Vous parlez du monde arabe?
Oui, le monde arabe. Ce n’est pas une question de semaines. Cela pourrait prendre des décennies. Israël est une forteresse de  démocratie dans le cœur d’un lieu très chaotique. C’est une période difficile pour nous. L’amitié de l’Amérique vers Israël est un atout essentiel pour nous.

Je ne pense pas que les Américains vont comprendre pourquoi vous vous opposez à un Etat palestinien.
Devrais-je me suicider afin d’apaiser tout le monde? Pour les Américains – seraient-ils prêts à abandonner les Rocheuses, qui donnent sur Denver? 
Nous avons cette montagne qui nous domine. Devrais-je la donner à mon ennemi et prier pour l'avenir ? Nous n’allons pas le faire.

Par Lally Waymouth – Washington Post – Traduction JSSNews


--
Je retiend plusieurs choses:
-
-Netanyahou soutient – et il soutient vraiment – la construction d’un Etat palestinien en Israël.
Donc il ne triche pas dans les négociations.

-il dit des choses trés réalistes qui dérangent les diplomates européens - il l'avoue, mais c'est aussi trés réaliste.


-je pense qu'aprés analyse, il faut attendre longtemps avant de creer un état palestinien, car avec les forces en présences, un traité de paix sera un bout de chiffon qui n'aménera pas de paix, au contraire, les gens, exacerbés, et tous décus des deux cotés, feront des attentats sans fin, y compris dans les banlieues de France.
Je pense qu'alors, les islamopalestinistes serons encouragés à détruire l'occident, et serons motivés pour faire plus de violence, puisque cela paye.
il faut attendre la dissolution du hamas si on veux un état palestinien et la paix, sinon, on aura un état palestinien fort radical et militarisé plus que partout ailleurs, un génocide à court terme des israéliens et une troisiéme guerre mondiale pouvant détruire l'occident chrétien.

Ainsi, le message général aux islaopalestinistes, sera que la violence ne paye pas, et ils devrons se résigner moralement à la paix avec un état juif.
Seul garant d'un futur viable pour tous.


La clé pour moi, c'est la dissolution du hamas, et du hezbollah au Liban, et leur prendre leurs armes par la force ARMEE, la réddition volontaire, je n'y crois pas du tout.  Mais alors, pas du tout, soyons réaliste. Leur but est la conquéte, pas la paix. Il faut lirer leurs chartes, ils dclérent s'etre regroupés pour prendre des terres, pas pour faire la paix.
ils signerons en rigolant ce qu'on voudra naivement leur faire signer, avant d'attaquer ensuite.
Comme hitler a signé ce qu'on voulait pour avoir du temps et se préparer à l'assaut.

Le mieux serait que des forces armées arabes attaquent ces deux groupes armés, en meme temps pourqu'ils ne puissent s'entraider, et qui sont les seuls a empecher la paix. Du reste, ces deux groupes terroristes surarmés par les russes, menacent les nationalismes arabes.
Sinon, il ne faudra pas en vouloir à Israel de le faire à leur place, en cas de necessité vitale, qu'ils y pensent bien.

Enfin, on a dénazifié l'allemagne, il faudra faire de meme chez les palestiniens quand aux islamistes radicaux, parmis les policiers, les diplomates, les médias, les professeurs d'université et les professeurs des écoles palestiniennes.
Un pouvoir politique majoritaire chez les palestiniens doit accepter un état juif comme voisin.
S'il est minoritaire à le vouloir, il n'y aura pas de paix.
Et s'il ne devient jamais majoritaire à l'accepter, alors les palestiniens ne vivrons jamais bien et resterons persuadé d'une injustice , ce qu'on leur a bourré le crane depuis leur enfance pour y croire, donc les états arabes sont en demeure d'attaquer le Hamas et le Hezbollah, et que le bourrage de crane de la jeunesse palestinienne cesse.

Il faut leur faire passer ce message, la stabilité des pays arabes passe par leur attaque du Hamas et du Hezbollah, d'eux-memes.


Je ne pense pas que cela puisse se passer autrement que celà. Je ne pense pas qu'il y aura la moindre paix avant celà.
Ce n'est qu'ensuite, que la paix pourra etre faite.
Faire la paix avec des islamistes est une utopie ubuesque, donc le monde doit s'en débarrasser dans cette région du globe.
L'ONU est tenu par des lobbys majoritairement pro-islamistes.
Le role de l'ONU fantoche doit donc ceder la place à un devoir collectif contre les islamistes radicaux, qui passe par dessus sa tête.
Ceux qui ne voudrons n'agir que sur ordre de l'ONU, empecherons la paix du monde.
Je pense également qu'il faut creer une autre institution politique concurrente à l'ONU, ou par principe les mouvemest radicaux islamistes par le truchement des pays ou ils sont majoritaires, n'aurons pas de voix, ni les pays qui les arment.
Car ce n'est simplement pas à eux de gerer l'avenir du monde.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 24 Juin 2013, 02:20

L'interet des pays arabes.
L'interet des pays arabes sont le niveau de vie de la population et la stabilité.

Tout leur interet est de se préparer à changer le monde arabe en attaquant le Hamas et le Hezbollah, en une victoire éclair, et à bloquer toute velléité militaire iranienne, éliminer le régime des mollahs. Le big Brother Russe n'est pas leur vrai ami.
j'aimerais leur transmettre ce message important.

Qu'ils y pensent:
-Les révolutions sociales n'aboutissent à rien tant qu'une économie est tournée vers la guerre, alors qu'une économie de paix est garant de la stabilité sociale. Le pire des califats, c'est la guerre, il faut laisser les sabres aux musées.
-Les pays arabes sont menacés par des gouvernements paralléles islamistes alliés du hamas et du Hezbollah.
-En retirant ces radicaux de l'échiquier, avec force et énergie, les investissements économiques décuplerons et serons rassurés dans bien des domaines, car le risque des investissements serons minimisés. Je leur promet un bond en avant.
-Les pays arabes pourrons voir le niveau de vie des peuples augmenter aussi vite que celui de la chine, il y aura moins d'injustice sociale, et moins de différence entre les différentes échelles sociales.





 turquie


 Maroc

 Algérie

 Tunisie

 Liban

 Egypte

 Irak

 Iran

 Jordanie

 Yemen

 Somalie

..  Il faut une révolution économique dans les pays arabes pour lutter contre la pauvreté.
Comment la déclencher ?
j'en donne les clefs.
Avec ce que je dis, le niveau de vie des pays arabes va augmenter.
-les pays arabes aurons alors plus d'indépendance économique.
-Leur ancien adversaire israélien sera en coopération avec eux, dans la lutte contre la secheresse, contre la faim et avec des partages technologiques.

-Les pays arabes ont tout interet a éliminer le Hezbollah et le Hamas, et bloquer l'impérialisme iranien, et meme renverser le régime des mollahs,
et accepter un état juif si petit à coté d'un état palestinien rendu enfin acceptable pour tous.

-Moralement, psychologiquement, religieusement, tout ce qui a été pensé par certains aprés le 11 septembre 2001, sera éffacé en face d'une action courageuse arabe déterminante pour la paix du monde.

Le réve et la raison ouvrent les portes du futur.


Prinu

cyclops


Dernière édition par prinu le Mar 25 Juin 2013, 03:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 24 Juin 2013, 03:57

Source JSS news
Les lois d'apartheid contre les palestiniens sont toujours en vigueur
AU LIBAN


Il y a trois ans, le gouvernement libanais a décidé de modifier sa législation d’apartheid qui nie aux Palestiniens le droit de travailler dans au moins une vingtaine de professions.
Ensuite, on a dit aux Palestiniens qu’ils auraient bientôt le droit de posséder des terres et des biens au Liban.
Aujourd’hui, les palestiniens du pays du Cèdre découvrent que toutes ces annonces n’étaient qu’artefacts.

Bien que les Palestiniens vivent au Liban depuis plus de six décennies, ils sont toujours considérés comme des sous-hommes quand il s’agit de d’obtenir d’un permis de travail, selon le journal libanais Daily Star.
Le Liban n’est pas le seul pays arabe qui applique ouvertement les lois d’apartheid contre les Palestiniens.
Les Palestiniens ont, en effet, longtemps été traités comme des citoyens de troisième classe dans la plupart des pays arabes, où ils sont privés non seulement des droits fondamentaux tels que l’emploi et les soins de santé, mais aussi de citoyenneté.
Selon l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine [UNRWA], 450.000 palestiniens du Liban ont longtemps été soumis à de nombreuses restrictions d’emploi.
Par exemple, les Palestiniens du Liban sont interdits de travailler dans la médecine, dans la justice, ou en tant que comptables et ingénieurs.
En revanche, ceux qui visitent un hôpital israélien se rendraient compte aisément du nombre d’arabe qui y travaillent, soit en tant que médecin, qu’infirmier ou que pharmacien.
Bien que trois ans se sont écoulés depuis que la loi a été modifiée, rien n’a changé pour les Palestiniens au Liban. Et il n’y a aucune indication que les autorités libanaises ont l’intention d’assouplir les restrictions imposées aux Palestiniens dans un avenir prévisible.
Selon un rapport publié dans The Daily Star, les révisions de la loi restent inappliquées.
Les militants des droits de l’homme affirment que le gouvernement libanais utilise désormais la guerre en Syrie et son impact sur le Liban pour éviter l’abolition des lois d’apartheid. Ceci, bien sûr, est une mauvaise excuse: les lois de l’apartheid anti-palestiniens ont été en effet mises en place bien avant la crise en Syrie.
Des dizaines de milliers de Palestiniens ont fui vers le Liban depuis la Syrie voisine au cours des deux dernières années, fournissant au gouvernement libanais une excuse pour éviter l’application de la modification de la loi d’Apartheid.
Les Libanais, qui ont toujours méprisé les Palestiniens, ont peur de les intégrer dans leur économie et main-d’œuvre. Beaucoup de Libanais tiennent les Palestiniens et l’OLP responsable de la destruction de leur pays, en particulier pendant la guerre civile qui a coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes dans les années 1970 et 1980.
Ce qui est troublant sur les lois de l’apartheid au Liban et le mauvais traitement des Palestiniens par les pays arabes, c’est le silence de la communauté internationale et des médias.
Même l’UNRWA, qui est censé veiller au bien-être des réfugiés palestiniens, continue à se cacher les yeux.
Lorsque contacté par The Daily Star, le responsable de l’UNRWA a dit qu’il n’avait « aucune déclaration publique à formuler sur cette question. »


--


Stephane hessel n'y avait jamais trouve rien a redire non plus ..
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 25 Juin 2013, 11:46

Source JSSnews
[Jeu de Paume] Face à l'atterrante rhétorique de Marie-José Mondzain : recueillement et vérité.








Galila Bugala, 11 ans, 
 assassinée par le terroriste Sa’ed Awada le 18 juin 2002


***


   On le sait, le Jeu de Paume expose des photographies d'Ahlam Shibli parmi lesquelles, en particulier, on peut voir les images par lesquelles des familles palestiniennes entretiennent le souvenir de ceux des leurs qui se sont fait exploser au milieu de civils juifs israéliens dans le but d'en tuer un maximum.

   Le mot "terroriste" ne figure pas dans les légendes rédigées par Ahlma Shibli, qui emploie le langage habituel des soutiens au terrorisme palestinien : martyrs, résistance, etc... , qui vise --- aussi énorme le procédé soit-il --- à inverser les rôles, les assassins devenant dans ce langage des victimes.

   Plusieurs textes, dont nous invitons le lecteur à prendre connaissance, ont attiré l'attention sur cette scandaleuse exposition, en particulier la lettre de G. W. Goldnadel au ministre de la culture, et plusieurs textes publiés sur le site du CRIF, dont celui-ci, intitulé "Le parti pris du Musée du Jeu de Paume", de Mark Knobel.

L'émotion suscitée par l'apologie implicite du terrorisme --- accusation rejetée par le Jeu de Paume, dans des explications qui ne convaincront que ceux qui sont prêts à gober la transformation des bourreaux en victimes via le détournement des termes "martyr" et "martyre" de leur significations .
 il faut reconnaître que la violence symbolique que représente le tour de passe-passe qui nous est asséné (les assassins de Juifs deviennent des "Résistants", des "victimes", des "martyrs", tandis que leurs victimes réelles sont purement et simplement oubliées), pour être assez fréquent, n'en reste pas moins absolument insupportable pour ceux qui ont des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, un cerveau pour penser et un coeur pour aimer.




Shani Avi-Zedek, 15 ans,
 assassinée par le terroriste Sa’ed Awada le 18 juin 2002




   A la violence initiale des attentats, à la violence symbolique commise par Ahlam Shibli avec la complicité du Jeu de Paume, s'ajoute à présent celle d'un texte proprement atterrant, signé de la philosophe Marie-José Mondzain (par ailleurs auteur d'un livre intitulé " L'image peut-elle tuer ?)) et publié sur le site du Jeu de Paume et intitulé "Ne cédons pas !". Le lecteur y trouvera les expressions "gestes créatifs" et "exposition subtile" associées à l'exposition incriminée, et "gestes de résistance et de construction" associée aux actes terroristes eux-mêmes.


   Mme Mondzain prétend dans son texte que la photographe "a pris soin d’accompagner de textes clairs qui informent le spectateur des circonstances, des lieux dans lesquels les personnes, le plus souvent nommées, acquièrent leur visibilité." De quelle clarté Mme Mondzain parle-t-elle, lorsque les assassins sont appelés "martyrs" et lorsque les circonstances dans lesquelles ces personnes "le plus souvent nommées, acquièrent leur visibilité" --- comme l'écrit Mondzain dans un style particulièrement écoeurant --- sont expurgées de la moindre mention des centaines de victimes, enfants, femmes, hommes de tous âges, civils israéliens, juifs, visés par les assassins, jamais nommés, et qui donc "acquièrent ainsi une invisibilité", pour parler comme Mme Mondzain. Le mot "victime" n'apparaît qu'une fois dans le texte de Mondzain... pour désigner les terroristes !   





   Conformément à l'idéologie affichée du Hamas et des autres groupes terroristes ayant commandité les attentats en question, il s'agissait à chaque fois de chercher à tuer le maximum de Juifs, de tous âges, hommes ou femmes, enfants ou vieux. Nous ne répéterons jamais assez que confondre de tels actes terroristes avec de la "résistance" procède d'une confusion en tout point comparable à celle dont procédait naguère la propagande qui visait à présenter d'authentiques Résistants --- eux ne visaient pas les civils --- comme des "terroristes". Dans un sens comme dans l'autre, cette confusion est toujours aussi révoltante.






Iman Kabha, 26 ans,
assassiné par le terroriste Sa’ed Awada le 18 juin 2002


   Notre réponse, pacifique, consiste à alerter et à expliquer. Et à penser aux victimes des terroristes célébrés --- oui, célébrés, car c'est bien la fonction des dénominations "Résistants", "martyrs" ou "victimes" qui leurs sont appliquées --- par la photographe, la philosophe, les institutions et les groupes qui les soutiennent. C'est pourquoi nous écrivons ici le nom et publions la photographie de certaines de ces victimes, accompagnant cette publication d'une pensée, pour eux et pour leur proches, que nous ne connaissons pas personnellement mais dont nous nous sentons proches en humanité.


   Ainsi, selon Ahlam Shibli, Osama Buchkar, le 19 mai 2002, « s’est livré à une opération martyre à Natanya ». Oublié, Yosef Haviv, 70 ans, tué par l'explosion au marché de Netanya  du terroriste Buchkar dans cet attentat commandité par le Hamas et le FPLP. Devenus invisibles, Victor Tatrinov, 63 ans, et Arkady Vieselman, 39 ans, également assassinés par Buchkar. Gommés par le  "geste d’art" plein "d’énergie émotionnelle" (les mots de Mme Mondzain à propos de l'exposition du Jeu de Pame) les 59 personnes blessées dans cet attentat.






Arkady Vieselman, 
39 ans,
assassiné par le terroriste Osama Buchkar, le 19 mai 2002



Raisa Dikstein, 67 ans, 
assassinée par le terroriste Sa’ed Awada le 18 juin 2002








   Ainsi encore : Sa’ed Awada, dont la mère brandit le portrait : « martyr et membre d’al-Aqsa qui a mené le 18 juin 2002 une opération martyre à Jérusalem », selon la légende d'Ahlam Shibli, "victime volontaire ou non" selon Mme Mondzain, mais dont il n'est pas précisé que l'acte de "résistance" aura consisté à assassiner par auto-explosion dans un bus de la ligne n°32, à Jérusalem, Boaz Aluf, 54 ans,Shani Avi-Zedek, 15 ans, Leah Baruch, 59 ans, Mendel Bereson, 72 ans, Rafael Berger, 28 ans, Michal Biazi, 24 ans, Tatiana Braslavsky, 41 ans, Galila Bugala, 11 ans, Raisa Dikstein, 67 ans, Moshe Gottlieb, 70 ans, Baruch Gruani, 60 ans, Orit Hayla, 21 ans, Helena Ivan, 63 ans, Iman Kabha, 26 ans, Shiri Negari, 21 ans, Gila Nakav, 55 ans, Yelena Plagov, 42 ans, Liat Yagen, 24 ans,Rahamim Zidkiyahu, 51 ans, et à blesser 74 autres personnes. 






Mendel Bereson, 72 ans,
assassiné par le terroriste Sa’ed Awada le 18 juin 2002




Ainsi encore des dizaines d'autres personnes, assassinées parce que juives (ou présumées juives) et israéliennes, par un terrorisme islamiste qui, depuis l'amitié entre le grand Mufti de Jérusalem et Adolf Hitler, n'a cessé de vouloir s'inscrire dans le prolongement du nazisme génocidaire. En dernière analyse, qu'elle en soit consciente ou non, c'est bien à eux que Mme Mondzain apporte son soutien.


__________________________________________________
__________________________________________________


(ci-dessous, trois photographies sur le thème 
"qui sont les terroristes palestiniens ?")
__________________________________________________
__________________________________________________


  






Le grand Mufti, précurseur du nationalisme palestinien, avec son ami Hitler. 



***



Nous invitons Mme Mondzain, qui s'y connait en photo, 

à nous faire part de ses commentaires.


____________________________________________________________
____________________________________________________________




 Ne cédons pas aux intimidations rhétoriques de Marie-José Mondzain qui voudraient faire passer pour des extrémistes ceux que la violence symbolique de l'exposition du Jeu de Paume blessent chaque jour. Ne donnons pas à ces sophistes du grain à moudre en cédant à la violence --- il faut être parfaitement clair à cet égard, en dénonçant ceux qui menacent le Jeu de Paume --- mais continuons à faire pression sur le Jeu de Paume, non pour interdire l'exposition, mais pour exiger qu'une information véritable concernant les actes terroristes commis par les personnes "ayant acquis la visibilité" dont parle Mondzain soit délivrée aux visiteurs de l'exposition, notamment en indiquant pour chaque terroriste photographié le nombre, le nom et l'âge des victimes civiles dont la mort était précisément l'objectif.


***









Orit Hayla
21 ans,
assassinée par le terroriste Sa’ed Awada 
dans l'attentat du 18 juin 2002





Rafael Berger, 28 ans,
assassiné par le terroriste Sa’ed Awada 
dans l'attentat du 18 juin 2002



Liat Yagen, 24 ans
assassinée par le terroriste Sa’ed Awada 
dans l'attentat du 18 juin 2002









Shiri Negari, 21 ans,
 assassinée par Sa’ed Awada le 18 juin 2002



Site internet en hommage à Shiri Negari







 : 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 25 Juin 2013, 18:24

Israel ne détient plus Gaza ni la Cisjordanie.
Un pays qui donne Gaza et la Cisjordanie est un drôle de pays colonisateur, surtout s'il ne fait que 22.000km².
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 02:07

Le saviez vous ? L'ancétre du napalm, le feu grégeois, est une ancienne formule chimique d'un feu qui brule meme au contact de l'eau, utilisé surtout dans les guerres navales; il fut utilisé par les byzantins et les arabes, et rédécouvert par les francais sous Louis XV.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 08:50

Ben oui , je le savais . Finirez-vous bientôt de prendre les autres pour des ignares , Prinu ?
C'est agaçant .  Mais peut-être est-ce le but que vous recherchez : agacer .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 15:15

Et bien moi, je ne le savais pas, votre excellence.
Et j'étais trés content de l'apprendre hier.


--


Officiels Palestiniens : "  Meetings Interdits aux J_ifs "
La prochaine fois que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry se rendra en visite à Ramallah, devra t-il vraiment  s’assurer qu’il n’y aucun J__f dans son entourage, de peur qu’il ne mette hors d’eux ses hôtes palestiniens ? « Nous donnerons notre approbation à cette rencontre, à condition qu’il n’y ait aucun J_f » ont ils officiellement éxigés.

C'est la meme réponse, à chaque fois qu'est demandé une réunion avec n'importe quel responsable de haut rang de l'autorité palestinienne en Judée Samarie et Cisjordanie.
Les journalistes sont également filtrés selon les memes critéres d'apartheid.
Quelques uns bravent cette interdiction, mettant leur vie en péril, pour faire leurs métier de journaliste.
Le syndicat des journalistes palestiniens de Cisjordanie s’est déclaré favorable à ces restrictions.

Des questions ont été faites à  propos de ces restrictions raciales, la réponse officielle est celle -ci: "“Nous sommes désolés, mais nous n’accordons aucune entrevue avec des J__fs ou des Israéliens”.
A nouveau, le Ministère de l’Autorité Palestinienne a ordonné à des gardes du corps « d’empêcher les reporters j__fs » d’assister à des évènement.
Par exemple, un journaliste européen, a essuyé un refus catégorique par l'AP de faire son metier, au motif que : « Le nom de cet homme indique qu’il est J__f ».

Juin 2013
source: Gatestone Institute / conseil en politique internationale
http://www.gatestoneinstitute.org/author/Khaled+Abu+Toameh


Dernière édition par prinu le Mer 26 Juin 2013, 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 15:25

http://www.desinfos.com/spip.php?article36581
source désinfo/centre simmon wiesenthal

La Palestine détourne la session du Patrimoine mondial de l’Unesco – une nouvelle campagne arabe contre Jérusalem.

Le Centre Simon-Wiesenthal – l’unique organisme juif accrédité au Comité du patrimoine mondial de l’Unesco – a déploré la manipulation dont a été victime cette organisation qui a pour but de protéger et de préserver les sites culturels et naturels : une nouvelle opération coup de poing y a été menée contre Israël. « Depuis que la Palestine a été acceptée en tant qu’Etat membre de l’Unesco, pour paraphraser le stratège militaire Von Clausewitz, le patrimoine est devenu un autre moyen de faire la guerre », a observé Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Simon-Wiesenthal et son délégué en chef à la conférence.
« Prenez le cas complexe et sensible de Jérusalem, administrée depuis de longues années par ses deux gardiens d’avant 1967, Israël et la Jordanie. Même s’il y a parfois eu des tensions ou des orages, ils ont toujours su résoudre ses problèmes à court terme – en les ajournant, en les reportant, en les examinant, en faisant appel à des professionnels ou à un consensus, etc.

Ainsi, en avril dernier, Israël a conclu un accord, négocié par les Américains et les Russes : l’Etat hébreu a accepté que l’Unesco envoie, fin mai, une mission exploratoire à Jérusalem, en échange de quoi les Arabes s’engageaient à différer tout autre problème ; parmi eux l’inscription au Patrimoine mondial de Battir en tantem que patrimoine palestinien (le site de Beitar, ou le dirigeant juif, Bar Kochba a commencé son combat contre le joug romain au IIe siècle)

Au dernier moment, les Palestiniens ont changé la donne en ajoutant deux politiciens, le ministre du gouvernement Abbas en charge de Jérusalem et un conseiller politique, présentés, en toute mauvaise foi, comme des professionnels, l’un architecte, l’autre archéologue.

Israël a demandé le report de cette mission, arguant d’une déformation de la réalité. La Jordanie, mandatée par le groupe arabe et sollicitée par la Palestine, a alors préparé une résolution officielle, mettant en cause une pléthore de développements israéliens dans la ville, depuis un centre touristique jusqu’au tramway, en passant par un ascenseur jouxtant le mur des Lamentations ou des accusations infondées d’excavations "qui endommageraient" la mosquée du mont du Temple située au-dessus, tout cela au nom de "l’intégrité et de l’authenticité" », a indiqué le Centre.

M. Samuels a signalé que « ces bonnes paroles ont sérieusement importuné le Cambodge, hôte de cette session annuelle. Ce pays a en effet fourni des efforts considérables pour faire de ce rassemblement un tremplin pour attirer les touristes, mettant l’accent sur un site patrimonial unique au monde, les temples d’Angkor Wat. Le Cambodge a instamment prié les Arabes de cesser toute récupération du problème palestinien.

De même, les lauréats des nouveaux sites inscrits, que ce soit la Namibie ou la Chine, ne se réjouissent guère de voir leur moment de gloire noyé dans l’œuf par d’obscurs desseins du Moyen-Orient. »

« Toutes ces tergiversations finiraient-elles par lasser de la question palestinienne ? Apparemment pas. La résolution sur Jérusalem a été votée par appel nominal : sur les vingt et un Etats membres du Comité du patrimoine mondial, dix se sont abstenus et trois ont voté contre – gloire à l’Estonie, à l’Allemagne et à la Suisse. Etant donné que le vote ne prend pas en compte les abstentions, celui sur Jérusalem est passé par trois contre huit. Il faut signaler ici que sept des vingt et un Etats votants sont musulmans, ce qui leur assure une victoire quasi automatique », a fait remarquer M. Samuels.

Il ne faut donc s’étonner de rien. Les recherches menées par le Centre l’ont conduit à la conclusion que l’Isesco (l’Organisation islamique > pour l’éducation, les sciences et la culture, organisme des Etats islamiques de l’Unesco) avait déjà annoncé, le 12 juin, qu’elle « tâcherait d’unifier les positions arabes et islamiques pour obtenir une résolution internationale qui protège Al Quds Al Sharif (Jérusalem) des violations israéliennes… »

L’année dernière, à Saint-Pétersbourg (Russie), la Palestine avait présenté une « liste indicative » de sites révélant un appétit féroce : les quartiers veilles villes de Jéricho et d’Hébron, les caves de Qumran et les manuscrits de la mer Morte. Deux autres sites avaient déjà entamé leur procédure d’inscription à l’Unesco : la tombe de Rachel et le tombeau des Patriarches (la grotte de Machpelah), tous deux rebaptisés depuis en mosquées.

Le Centre avait déjà découvert, à la Foire du livre de Francfort 2012, un ouvrage inspiré par le Hamas, intitulé « The Buraq Wall » [« Le mur Al-Buraq » – les voir les photos jointes]. Al-Buraq est la monture ailée du prophète Mahomet qui l’avait emmené de La Mecque à Jérusalem. Il avait attaché son destrier à un mur qui porte son nom, pendant qu’il effectuait sa visite nocturne au paradis. Le mur Al-Buraq est aujourd’hui connu sous le nom de mur des Lamentations (le Kotel), le plus haut lieu saint du judaïsme.

Le Centre s’inquiète en outre du musée du Patrimoine palestinien, en construction à Ramallah (selon son site web « qui doit être transféré à Jérusalem au plus vite »). Ce musée est vanté comme un centre à la fine pointe de la technologie, au rayonnement mondial, et décrit comme « un lieu sûr pour des idées moins sûres », ce qui donne à penser que c’est une arme de plus dans l’arsenal de la déjudaïsation du patrimoine juif – une usurpation flagrante de l’identité juive.

« Nous restons vigilants sur les développements à venir », a conclu M. Samuels.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 16:35

Enquete sur l'antisémitisme en France.
Une enquéte a été faite pour découvrir les parti-pris, les croyances, des francais à propos des juifs.

Les résultats d’une enquête commandée par la World Zionist Organization sur la place des Juifs en France ont été révélés.
Ainsi, pour les personnes interrogées en France (un panel représentatif de toute la population francaise), 47% des Juifs français seraient plus attachés à Israël qu’au pays où ils habitent. Le sondage touche différents domaines, notamment la perception de la population française à l’égard de la communauté juive. Ainsi, plus de 40% des personnes interrogées pensent que les Juifs ont trop de pouvoir dans monde des affaires français et 54% pensent que les actes antisémites proviennent plus de positions anti-juives que de positions anti-israéliennes.

Ainsi, cette enquete analyse des croyances. Non pas des faits. D'ailleurs, il est interdit en france de demander la religion des gens.

Des croyances populistes et fausses, bien sur.

--
Cette enquéte a été déformée par des milieux antisémites palestinistes.
ce n’est pas la premiére fois, qu’on découvre dans les forums et blogs, la fusion totale entre antisionisme et antisémitisme.
sciemment, dans des dizaines de journaux arabes, des dizaines de livres édités en arabe, et des milliers de sites pro-palestiniens.
Les milieux islamopalestinistes déduisent ceci dans des centaines d'articles se basant sur cette enquete: "47% des Juifs français sont plus attachés à Israël qu’au pays où ils habitent", en gros, titre, et n'évoquent jamais le fait d'une enquéte sur les croyances des gens.
Il s'agit, partout, pour eux, d'une vérité démontrée par un sondage, d'une démonstration absolue.
Leur but étant de creer encore plus d'antisémitisme.
Des livres reprenant ce faux constat ont été présentés dans des salons internationaux du livre.
Des gros tirages .. des centaines de milliers de lecteurs de par le monde subissent ce genre de désinformation.

Alors que le but de l'étude de cette organisation juive est de dénoncer les croyances antisémites , les mouvements antisionistes rebondissent sur cette enquete, en la déformant, pour creer de l'antisémitisme. car pour eux, nulle différence entre juifs et israéliens dans leurs attaques idéologiques, leurs journaux édités en arabe utilisant l'un ou l'atre terme dans le plus pur hazard, simple dichotomie des naifs occidentaux pour les traductions censurées qui leur sont reservés, et les lecteurs n'en font pas plus la différence idéologique dans cent vingt pays.. y compris des pasy ou l'antisémitisme hargneux galope meme s'ils n'ont aucun citoyen juif.
On interroge des gens de toute religion, et on leur demande ce qu'ils CROIENT sur les juifs, et ils disent CROIRE à 47 %, que , une fausse idée serait vraie, à leur avis.

--

Tout les juifs que j'ai rencontré étaient avant tout des nationalistes francais, ne jurant que par la république francaise.

Une Prière pour la République française est dite en français ou en hébreu chaque semaine lors des offices du chabbat matin et à l'occasion de cérémonies officielles dans les synagogues consistoriales françaises.

« Éternel, Maître du monde, Ta providence embrasse les cieux et la terre ;
La force et la puissance T’appartiennent ; par Toi seul, tout s'élève et s'affermit.


De Ta demeure sainte, ô Seigneur,
bénis et protège la République française et le peuple français.

Amen.


Regarde avec bienveillance depuis Ta demeure sainte,
notre pays, la République française et bénis le peuple français.

Amen.

Que la France vive heureuse et prospère.
Qu'elle soit forte et grande par l'union et la concorde. Amen.

Que les rayons de Ta lumière éclairent ceux qui président aux destinées de l’État
et font régner l’ordre et la justice.

Amen.


Que la France jouisse d’une paix durable
et conserve son rang glorieux au milieu des nations.

Amen.


Accueille favorablement nos vœux et que les paroles de nos lèvres et les sentiments de notre cœur trouvent grâce devant Toi, ô Seigneur, notre créateur et notre libérateur. Amen. »

En 2012, le grand-rabbin de France Gilles Bernheim fait ajouter une invocation supplémentaire.

« Que l’Éternel accorde sa protection et sa bénédiction
pour nos soldats qui s’engagent partout dans le monde
pour défendre la France et ses valeurs.
Les forces morales, le courage et la ténacité qui les animent sont notre honneur. Amen. »

Le 22 juillet 2012, lors de son discours de commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, le président François Hollande cite la prière pour la République française:
« Chaque samedi matin, dans toutes les synagogues françaises, à la fin de l'office, retentit la prière des Juifs de France, celle qu'ils adressent pour le salut de la patrie qu'ils aiment et qu'ils veulent servir : "Que la France vive heureuse et prospère. Qu'elle soit forte et grande par l'union et la concorde. Qu'elle jouisse d'une paix durable et conserve son esprit de noblesse parmi les Nations".
Cet esprit de noblesse, c'est la France tout entière qui doit en être digne. »


Par contre, des francais d'origine maghrébine, sifflent réguliérement le drapeau francais lors de manifestations sportives dans les stades, voit on aux informations télévisées, ce que plusieurs reportages télévisés soulignent.
Celà n'empeche pas la bétise de tout bord, et j'en ai vu devant des injustices diplomatiques si flagrantes que la passion l'emporte sur la raison, mais il y a des vérités qu'il faut dire pour barrer les diffamations.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 17:34

Egypte : des jihadistes veulent faire sauter les pyramides
source: TF1 News
reportage vidéo par TF1
http://videos.tf1.fr/jt-we/egypte-des-jihadistes-veulent-faire-sauter-les-pyramides-7968895.html
Publiée le 25 févr. 2013

Le leader djihadiste Murgan Salem al-Gohary a appelé à la destruction du Sphinx et des pyramides de Gizeh dans une interview diffusée par Dream TV
Il a été condamné à deux reprises sous l'ancien président Hosni Moubarak, l'une des deux peines étant l'emprisonnement à vie. Il a ensuite fui l'Egypte pour l'Afghanistan, où il a été grièvement blessé lors de l'invasion américaine. En 2007, il s'est rendu du Pakistan en Syrie, qui l'a livré à l'Égypte. Après la chute de Moubarak au début de 2011, il a été libéré de prison par décision judiciaire.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 17:42

La réponse des anti-mondialistes: contre le nouvel ordre mondial (judéoaméricain aux doigts crochus, Bildelberg
, capitalisme, etc..), les altermondialistes ont une solution. leurs vidéos le disent, leur solution, c'est l'islam.
"L'Islam detruira les illuminati" .







Dernière édition par prinu le Mer 26 Juin 2013, 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 17:44

Les illuminati ! Vaste invention de Dan Brawn ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 18:02

mais le code existe !
Alleluyah
j'en ai vu un à la boutique "donjon et dragon".



Dernière édition par prinu le Mer 26 Juin 2013, 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 18:06

Thumright:beret:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 18:27

purée, 199 euros .. mais le ciel n'a pas de prix, je le prendrait à crédit.
et en stéréo

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 18:38

L'Islam remettra de l'ordre dans tous ça?drunkenBoulet
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 26 Juin 2013, 19:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Les illuminati ! Vaste invention de Dan Brawn ! Laughing

L'Opus Dei y est associé aussi.:beret:
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 27 Juin 2013, 04:48

L’Autorité Palestinienne ne cache plus sa "taqyia", son double langage.

Ouvertement, la propagande palestinienne diffusée sur les ondes et la télévision officielle, par le biais de chansons revient à "rayer Israël "de la carte et d’en faire la Palestine.
Sans partage.
En d’autres termes, occuper et annexer Israël.
Oh Flying Bird est actuellement diffusée par la télévision de l’Autorité Palestinienne en cinq versions différentes.
“My beautiful country Palestine” est le refrain de la chanson et les villes évoquées comprennent : Jaffa, Tiberiade, Acre, Haïfa, Beit Shean, Safed, Ramla, la Galilée, le Negev—toutes en Israël.

La chanson est devenue un standard de la culture pop ‘palestinienne’.

Selon PMW, récemment, un jeune candidat ‘palestinien’ a chanté Oh Flying Bird lors du concours de chansons Arab Idol. Et au début de l’année, Oh Flying Bird a été chanté lors des célébrations de l’anniversaire du Fatah.
source: europe-israel.com et Palestinian Media Watch (PMW) reports.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 27 Juin 2013, 15:13

http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-pc-nage-dans-eaux-melees-antiamericanisme-et-antisemitisme%E2%80%A6-benoit-rayski-769249.html


Source: Atlantico.fr


Quand le PC nage dans les eaux mêlées de l’antiaméricanisme et de l’antisémitisme…
L’Humanité prend son inspiration où bon lui semble. Y compris dans le très riche arsenal de l’extrême droite française.







Regardez bien la une du journal du PC. Tout y est : le poids des mots et le choc de l’image. "Accord transatlantique. Le texte secret dévoilé". Ça hurle, ça gueule, et c’est fait pour frapper les imaginations des révoltés des "quartiers populaires" (on n’ose quand même plus dire "ouvriers" !). Et maintenant l’image qui est encore plus frappante. Un personnage repoussant et terrifiant (un affreux banquier à coup sûr) plantant ses doigts crochus dans la pauvre Europe qui, soumise, s’abandonne au prédateur.


Et maintenant regardez une autre image, bien plus célébrée et bien plus ancienne : celle de l’exposition anti-juive du palais Berlitz. Un affreux Juif broyant dans ses mains la planète dont il prend possession. La même inclinaison de la tête, le même mouvement des épaules et des bras et -surtout- les mêmes longs doigts crochus. L’affiche Berlitz datant de 1943 est la une de l’Humanité de 2013. Il est assez facile -logique du calendrier- de comprendre laquelle a inspiré l’autre…

L’antiaméricanisme a toujours fait bon ménage avec l’antisémitisme. Pendant longtemps ce couple sympathique a occupé une place de choix au Panthéon des droites extrêmes. Et aujourd’hui encore il vivote chez les mêmes dans une version groupusculaire. Mais depuis quelques années l’extrême gauche "anti-impérialiste" et "antifasciste" s’ébroue dans la même mare. La pauvre ! Il faut la comprendre…Les "lendemains qui chantent ne sont plus là pour dessiner un avenir radieux. Le prolétaire, figure sacrée et emblématique, a disparu. Moscou, capitale rayonnante de la libération de la classe ouvrière et des peuples asservis, n’est plus Moscou.

Reste alors, dans ce désert pathétique, ou gémissent quelques orphelins, le ressentiment, la rage impuissante et la dénonciation du complot américain ou américano-sioniste (selon les sensibilités). La une de l’Huma n’est donc pas un accident dû à un graphiste obnubilé, le temps d’un cauchemar, par le charme d’une affiche du temps de Vichy. Oui, il y a du brun dans le rouge. Tout comme il y a du rouge dans le brun.

Allez sur les sites complotistes d’extrême gauche et d’extrême droite qui pullulent sur le net. Le même langage pour hurler contre l’impérialisme "étatsunien", contre le sionisme tentaculaire et une identique vénération pour Chavez et Ahmadinejad. Avec quand même une palme d’or de l’imagination pour certains qui, du côté de la droite extrême, désignent l’Amérique haïssable sous le vocable "Levyland".

Allez aussi -c’est d’actualité- sur le site combatantifasciste.fr, celui des amis du jeune Clément Méric. Vous y trouverez des articles sommaires et choucrouteux sur l’impérialisme et le fascisme. Mais il y en a un particulièrement intéressant -bien que tristement laborieux- sur la différence qu’il y aurait entre "l’anti-impérialisme antifasciste" et "l’anti-impérialisme fasciste" des amis de Serge Ayoub, responsables de la mort de Méric. Les uns se proclament antifascistes : gloire à eux ! Les autres sont réputés fascistes : honte à eux ! Mais à les lire de près, et à regarder la une de l’Humanité, est-ont bien sûr qu’il y ait une réelle différence entre eux ? Qui se ressemble s’assemble dit le dicton. Ce n’est pas toujours vrai. On peut se ressembler sans s’assembler.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 27 Juin 2013, 15:27

Jean luc Mélanchon déclare qu'il ne voyage qu'en classe Affaires. (reportage au salon de l'aéronautique du bourget) le brave bourgeois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 28 Juin 2013, 00:13

Karsenty a perdu le procés déposé par enderlin pour diffamation..
mais la vérité éclatera quand meme !

Philippe Karsenty s'est lui dit "serein". "Je sais que la vérité est en marche", a-t-il ajouté en dépit de la décision de justice qui venait d'être rendue. Interrogé sur l'éventualité d'un pourvoi en cassation, M. Karsenty ne s'est pas prononcé, attendant de pouvoir lire l'arrêt de la cour d'appel dans son intégralité. "Mon objectif n'est pas de continuer le combat sur le terrain judiciaire", a-t-il expliqué, se disant davantage préoccupé par "les livres d'histoire". "Mon seul combat, c'est la vérité", a-t-il affirmé, assurant que "ce reportage a été bidonné du début jusqu'à la fin. On le sait, tout le monde le sait."

Un rapport a été publié mi-mai par le gouvernement israélien sur ce reportage et les faits incriminés. Il exonère l'armée et jette le doute sur la mort de Mohammad Al-Doura. Ce rapport assure que "contrairement à l'affirmation du reportage selon lequel l'enfant a été tué, le visionnage par la commission [gouvernementale] des images non montées montre que dans les scènes finales, qui n'ont pas été diffusées par France 2, on voit l'enfant vivant." Ce rapport n'a aucune incidence d'un point de vue juridique sur la procédure opposant M. Enderlin à M. Karsenty.

Lire : " Un rapport israélien sur l'affaire Al-Doura appuie la thèse d'une manipulation"

M. Karsenty a indiqué avoir réclamé à de multiples reprises que Jamal Al-Doura, père de Mohammad, soit soumis à des examens médicaux afin de déterminer si les cicatrices qu'il porte sur le corps étaient le fait de tirs d'arme à feu, comme le laisse entendre le reportage incriminé. Jamal Al-Doura n'a jamais consenti à ces examens
.
(extrait du Monde)
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 28 Juin 2013, 00:18

http://tel-avivre.com/2013/06/26/israel-construit-une-barriere-high-tech-a-la-frontiere-syrienne/
source tel-avivre

Israël construit une barrière high tech à la frontière syrienne
Le pays craint des incursions des djihadistes qui se battent actuellement contre le régime syrien. Israël prend ses dispositions et est en train de fermer hermétiquement la frontière de 90 km qui le sépare de la Syrie, sur le plateau du Golan, avec une barrière High tech qui sera prête dans les »prochaines semaines », indique une source militaire.
Au point de passage de Kouneitra, la barrière s’élève déjà des deux côtés et elle s’adosse à l’ancienne, qui était en très mauvais état et donc facilement franchissable. Désormais, quiconque voudra entrer en Israël par le plateau du Golan devra grimper sur des barbelés tranchants comme des rasoirs et sera probablement rapidement repéré par le système sophistiqué mis en place par l’armée israélienne comprenant des senseurs, des détecteurs de mouvements et des caméras infrarouges. La « barrière » du Golan est l’un des derniers chantiers visant à protéger Israël de toute attaque venant de pays voisins – le Liban, l’Egypte et la Syrie – ainsi que de la bande de Gaza ou de certaines zones de Cisjordanie. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou l’a comparée, lors d’une visite en Chine, à la Grande muraille, et très peu en Israël remettent en cause son existence tant les attentats ont diminué grâce à elle.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 29 Juin 2013, 23:48

L'armée israélienne démolit un village financé par l'Union européenne
Code:

L'armée israélienne a démoli jeudi les tentes, les serres, les puits et les panneaux solaires installés dans le village palestinien de Susya, au sud de Hébron - Al Khalil, qui faisaient partie d'un programme de « développement durable » de l'Union Européenne.

palestine village

Quelque 300 Palestiniens vivaient jusqu'à présent tant bien que mal dans ce village de Cisjordanie, dans des tentes et des baraques de tôle ondulée, la construction de logements en dur y étant déjà interdite par l'armée d'occupation, rapporte le Haaretz.

L'objectif israélien est de carrément procéder au nettoyage ethnique de toute la zone.

Le vice-consul de France à Jérusalem a été témoin de la scène, et par conséquent du bon usage fait par Israël de l'argent du contribuable français et européen. Mais comme d'habitude, nos gouvernants ne feront rien.

A proximité immédiate de Susya, des colons étaient dans le même temps en train de construire tranquillement deux maisons dans leur « avant-poste » de Mitzpeh Avigayil.

Source : ep-mir

http://www.chaos-controle.com/tag/israel

Les Nations Unies condamnent l'usage de la torture par les forces israéliennes contre les enfants palestiniens

Une organisation de défense des droits de l’homme des Nations Unies a accusé jeudi Israël de maltraiter les enfants palestiniens, en les utilisant comme boucliers humains et en torturant ceux qui sont en prison.

palestine-fillr

Les Nations Unies condamnent l'usage de la torture par les forces israéliennes contre les enfants palestiniens

Une organisation de défense des droits de l’homme des Nations Unies a accusé jeudi Israël de maltraiter les enfants palestiniens, en les utilisant comme boucliers humains et en torturant ceux qui sont en prison.
Mauvais traitements et tortures appliquées par Israël aux enfants et aux mineurs palestiniens sont monnaie courante



Code:
Les enfants palestiniens dans la bande de Gaza et la Cisjordanie, occupés par les forces israéliennes depuis la guerre de 1967, se voient régulièrement refuser l’enregistrement de leur données civiles, l’accès aux soins de santé et aux écoles, déclare le Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant.

Il est dit dans le rapport : « Les enfants palestiniens arrêtés par l’armée et la police (israéliennes) sont systématiquement soumis à des traitements dégradants, et souvent à des actes de torture. Ils sont interrogés en hébreu, langue qu’ils ne comprennent pas, et doivent signer des aveux rédigés en hébreu afin d’être relâchés. »

Le rapport du Comité des Nations Unies relatif aux droits de l’enfant a noté que, parmi les enfants israéliens et palestiniens tués et blessés, les Palestiniens représentent largement la plus grande proportion des victimes.

La plupart des enfants palestiniens enlevés sont accusés d’avoir jeté des pierres, une infraction qui peut entraîner une peine allant jusqu’à 20 ans de prison, a indiqué le comité. Des soldats israéliens ont témoigné de la nature souvent arbitraire des arrestations, est-il dit.

Dix-huit experts indépendants de l’organisme de surveillance ont examiné, dans le cadre de son examen régulier, le bilan d’Israël et sa conformité avec un traité signé 1990. Ce traité a été signé par tous les pays sauf la Somalie et les États-Unis. Une délégation israélienne a participé à la session.

Le comité des Nations Unies a déploré « le refus persistant » d’Israël à répondre, depuis le dernier examen en 2002, aux demandes d’informations sur les enfants dans les territoires palestiniens et dans le Golan syrien occupé.

« Des centaines d’enfants palestiniens ont été tués et des milliers d’autres blessés au cours de la période considérée en raison des opérations militaires de l’État impliqué [Israël], en particulier à Gaza, où cet État a procédé à des bombardements par air, terre et mer, sur des zones densément peuplées avec une présence importante d’enfants, négligeant ainsi les principes de proportionnalité et de distinction », a déclaré le rapport.

La période de 10 ans examinée par le comité incluait la deuxième Intifada, qui a eu lieu entre 2000 et 2005.

Israël a retiré ses troupes et ses colons de la bande de Gaza en 2005, mais il maintient un blocus complet de l’enclave administrée par le Hamas.

Au cours de cette période de 10 ans, on estime que 7000 enfants palestiniens âgés de 12 à 17 ans, mais certains aussi jeunes que neuf ans, ont été arrêtés, interrogés et détenus, dit le rapport de l’ONU.

Beaucoup sont enchaînés et emmenés avec des fers aux jambes devant des tribunaux militaires. Les enfants sont maintenus en isolement, parfois pendant des mois, selon le rapport.

L’organisation des Nations Unies a exprimé sa profonde préoccupation devant « l’utilisation continue d’enfants palestiniens comme boucliers humains et comme informateurs », en disant que 14 de ces cas avaient été signalés rien qu’entre janvier 2010 et mars 2013.

Les soldats israéliens ont utilisé en les faisant se tenir devant eux, des enfants palestiniens pour entrer dans des bâtiments potentiellement dangereux. Ils les obligent aussi à se tenir devant des véhicules militaires pour dissuader les jets de pierres, toujours selon le rapport.

« Presque tous ceux qui utilisent des enfants comme boucliers humains et comme informateurs sont restés impunis et les soldats qui ont forcé sous la menace un enfant de neuf ans à ouvrir des sacs pouvant contenir des explosifs, n’ont reçu qu’une condamnation symbolique de 3 mois d’emprisonnement avec sursis et ont été rétrogradés. »

L’occupation illégale par Israël du territoire palestinien et du Golan syrien, l’expansion continue des colonies juives, la construction du mur d’apartheid en Cisjordanie, la confiscation des terres et la destruction des maisons et des moyens de subsistance « constituent des violations graves et continues des droits des enfants palestiniens et leur familles. »

Les colonies israéliennes en Cisjordanie sont considérées comme illégales par le droit international.

Le rapport de l’UNICEF publié en mars dernier a montré qu’Israël était le seul pays au monde où les enfants étaient « systématiquement jugés » par des tribunaux militaires.

Au cours de la dernière décennie, les forces israéliennes ont arrêté, interrogé et poursuivis près de 7000 enfants âgés entre 12 et 17 ans, surtout des garçons, a constaté l’UNICEF, en notant que le taux était équivalent à « une moyenne de deux enfants chaque jour ».

Les chiffres de la fin de janvier révèlent que 233 enfants sont actuellement détenus en garde à vue, 31 d’entre eux étant âgés de moins de 16 ans.

Source : infopalestine
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 05:51

Dans " Le Soir " du jeudi 27 juin 2013 , un article de Serge Dumont ( p 9 ) :

" Les Bédouins du Néguev refusent leur expulsion

Israël La Knesset a voté le plan en première lecture

- Trente-cinq villages et hameaux " non reconnus " sont condamnés .

- Les Bédouins du Néguev n'ont aucune intention de se laisser faire .

Désert du Néguev

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

[...] "
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 13:21

r. a écrit:
L'armée israélienne démolit un village financé par l'Union européenne
Code:

L'armée israélienne a démoli jeudi les tentes, les serres, les puits et les panneaux solaires installés dans le village palestinien de Susya, au sud de Hébron - Al Khalil, qui faisaient partie d'un programme de « développement durable » de l'Union Européenne.

palestine village

Quelque 300 Palestiniens vivaient jusqu'à présent tant bien que mal dans ce village de Cisjordanie, dans des tentes et des baraques de tôle ondulée, la construction de logements en dur y étant déjà interdite par l'armée d'occupation, rapporte le Haaretz.

L'objectif israélien est de carrément procéder au nettoyage ethnique de toute la zone.

Le vice-consul de France à Jérusalem a été témoin de la scène, et par conséquent du bon usage fait par Israël de l'argent du contribuable français et européen. Mais comme d'habitude, nos gouvernants ne feront rien.

A proximité immédiate de Susya, des colons étaient dans le même temps en train de construire tranquillement deux maisons dans leur « avant-poste » de Mitzpeh Avigayil.

Source : ep-mir

http://www.chaos-controle.com/tag/israel

Les Nations Unies condamnent l'usage de la torture par les forces israéliennes contre les enfants palestiniens

Une organisation de défense des droits de l’homme des Nations Unies a accusé jeudi Israël de maltraiter les enfants palestiniens, en les utilisant comme boucliers humains et en torturant ceux qui sont en prison.

palestine-fillr

Les Nations Unies condamnent l'usage de la torture par les forces israéliennes contre les enfants palestiniens

Une organisation de défense des droits de l’homme des Nations Unies a accusé jeudi Israël de maltraiter les enfants palestiniens, en les utilisant comme boucliers humains et en torturant ceux qui sont en prison.
Mauvais traitements et tortures appliquées par Israël aux enfants et aux mineurs palestiniens sont monnaie courante
 

"Une organisation de défense des droits de l’homme des Nations Unies", ça n'existe pas ou du moins ça n'a rien d'officiel.  Il s'agit encore d'un organisme de propagande qui distille autant de mensonges que ceux que cite Prinu en appui à Israël.

Je vous défie de trouver le rapport émanant d'une instance officielle de l'ONU (et de nous fournir un lien vers ce document) où il serait expliqué en toutes lettres que " Israël maltraite les enfants palestiniens, en les utilisant comme boucliers humains et en torturant ceux qui sont en prison"

r. a écrit:

Code:
Les enfants palestiniens dans la bande de Gaza et la Cisjordanie, occupés par les forces israéliennes depuis la guerre de 1967, se voient régulièrement refuser l’enregistrement de leur données civiles, l’accès aux soins de santé et aux écoles, déclare le Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant.

Il est dit dans le rapport : « Les enfants palestiniens arrêtés par l’armée et la police (israéliennes) sont systématiquement soumis à des traitements dégradants, et souvent à des actes de torture. Ils sont interrogés en hébreu, langue qu’ils ne comprennent pas, et doivent signer des aveux rédigés en hébreu afin d’être relâchés. »

Le rapport du Comité des Nations Unies relatif aux droits de l’enfant a noté que, parmi les enfants israéliens et palestiniens tués et blessés, les Palestiniens représentent largement la plus grande proportion des victimes.

La plupart des enfants palestiniens enlevés sont accusés d’avoir jeté des pierres, une infraction qui peut entraîner une peine allant jusqu’à 20 ans de prison, a indiqué le comité. Des soldats israéliens ont témoigné de la nature souvent arbitraire des arrestations, est-il dit.

Dix-huit experts indépendants de l’organisme de surveillance ont examiné, dans le cadre de son examen régulier, le bilan d’Israël et sa conformité avec un traité signé 1990. Ce traité a été signé par tous les pays sauf la Somalie et les États-Unis. Une délégation israélienne a participé à la session.

Le comité des Nations Unies a déploré « le refus persistant » d’Israël à répondre, depuis le dernier examen en 2002, aux demandes d’informations sur les enfants dans les territoires palestiniens et dans le Golan syrien occupé.

« Des centaines d’enfants palestiniens ont été tués et des milliers d’autres blessés au cours de la période considérée en raison des opérations militaires de l’État impliqué [Israël], en particulier à Gaza, où cet État a procédé à des bombardements par air, terre et mer, sur des zones densément peuplées avec une présence importante d’enfants, négligeant ainsi les principes de proportionnalité et de distinction », a déclaré le rapport.

La période de 10 ans examinée par le comité incluait la deuxième Intifada, qui a eu lieu entre 2000 et 2005.

Israël a retiré ses troupes et ses colons de la bande de Gaza en 2005, mais il maintient un blocus complet de l’enclave administrée par le Hamas.

Au cours de cette période de 10 ans, on estime que 7000 enfants palestiniens âgés de 12 à 17 ans, mais certains aussi jeunes que neuf ans, ont été arrêtés, interrogés et détenus, dit le rapport de l’ONU.

Beaucoup sont enchaînés et emmenés avec des fers aux jambes devant des tribunaux militaires. Les enfants sont maintenus en isolement, parfois pendant des mois, selon le rapport.

L’organisation des Nations Unies a exprimé sa profonde préoccupation devant « l’utilisation continue d’enfants palestiniens comme boucliers humains et comme informateurs », en disant que 14 de ces cas avaient été signalés rien qu’entre janvier 2010 et mars 2013.

Les soldats israéliens ont utilisé en les faisant se tenir devant eux, des enfants palestiniens pour entrer dans des bâtiments potentiellement dangereux. Ils les obligent aussi à se tenir devant des véhicules militaires pour dissuader les jets de pierres, toujours selon le rapport.

« Presque tous ceux qui utilisent des enfants comme boucliers humains et comme informateurs sont restés impunis et les soldats qui ont forcé sous la menace un enfant de neuf ans à ouvrir des sacs pouvant contenir des explosifs, n’ont reçu qu’une condamnation symbolique de 3 mois d’emprisonnement avec sursis et ont été rétrogradés. »

L’occupation illégale par Israël du territoire palestinien et du Golan syrien, l’expansion continue des colonies juives, la construction du mur d’apartheid en Cisjordanie, la confiscation des terres et la destruction des maisons et des moyens de subsistance « constituent des violations graves et continues des droits des enfants palestiniens et leur familles. »

Les colonies israéliennes en Cisjordanie sont considérées comme illégales par le droit international.

Le rapport de l’UNICEF publié en mars dernier a montré qu’Israël était le seul pays au monde où les enfants étaient « systématiquement jugés » par des tribunaux militaires.

Au cours de la dernière décennie, les forces israéliennes ont arrêté, interrogé et poursuivis près de 7000 enfants âgés entre 12 et 17 ans, surtout des garçons, a constaté l’UNICEF, en notant que le taux était équivalent à « une moyenne de deux enfants chaque jour ».

Les chiffres de la fin de janvier révèlent que 233 enfants sont actuellement détenus en garde à vue, 31 d’entre eux étant âgés de moins de 16 ans.

Source : infopalestine

Quant à ce truc qui émane d'info-palestine, autre officine de propagande très active dans le conflit israélo-palestinien, elle omet soigneusement de mentionner un lien vers le rapport du Comité des droits de l'enfant. Et je n'arrive pas à retrouver ce fameux rapport. Mais sans doute "r." pourra-t-il nous le donner...
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 15:12

r. a écrit:
L'armée israélienne démolit un village financé par l'Union européenne
Code:


Les chiffres de la fin de janvier révèlent que 233 enfants sont actuellement détenus en garde à vue, 31 d’entre eux étant âgés de moins de 16 ans.

Source : infopalestine



beaucoup de désinformation.
je rapelle qu'un enfant palestinien est entrainé a torturer et a combattre, depuis l'age de 8 ans, epar classes entiéres s'entrainant au combat, et peux tuer autant qu'un adulte.
ils sont dangereux.néanmoins les enfants dangereux sont chouchoutés et bien suivis dasn des lieux adaptés.
comme en France.

aucune torture d'enfants (rapports faux)

ne sont démolis que des habitations, juives ou arabes identiquement, illégales.
vous ne parlez pas des habitations juives détruites par la meme application de la loi.
vous sources sont orientées.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 15:16

les droits de tout les enfants sont suivis plus en israel que partout au moyen orient.
c'est meme un exemple israélien proné par l'ONU et l'UNESCO.

Les israéliens musulmans ont les soins gratuits et beneficient des technologies medicales les plus avancées au monde.
30 % des palestiniens se font soigner gratuitement dans des hopitaux israéliens.

gaza est autonome est souverain, les gazaouites se font soigner chez eux (nulle occupation, ils se gerent eux memes)
et doivent etre inscrit chez eux.

masi néanmoins si ils viennent dans un hoptal isarelien, on les soigne.

un espagnol se fait inscrire en espagne.
un italien se fait onscrire en italie.
un gazaouite se fait inscrire a gaza.

meme chose partout dans le monde.

acte de torture: faire ses devoirs, se tenir bien droit, apprendre à ne pas injurier, apprendre a ne pas torturer les gens, apprendre a ne pas énucléer les yeux des gens avec des pierres.


il y a la des faux rapports bien connus.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 15:24

Israel publie un rapport qui éxonére l'arme Israélienne de la mort de l'enfant al dura pris entre deux feux (israéliens et palestiniens) mais hors de portée des israéliens (impossibilité physique par l'angle d'un mur, voir les plans des reconstitutions, et l'analyse des impacts de balle sur le mur, démontrés de provenance palestinienne).


selon ce rapport, la commission gouvernementale israélienne a vu les rushs vidéo, non inclus dans le reportage de charles Enderlin, et cette commission déclare que ces vidéos montrent l'enfant vivant aprés les faits.


Voilà ce que déclare une commission d'enquete gouvernementale officielle israélienne.

--
une des vidéos montre clairement qu'un chiffon rouge est là pour imiter du sang.
a chaque prise de vue différente des memes faits, la position des jambes de l'enfant, est différente.
il leve souvent les yeux et cherche la caméra.

une voix dans les premiéres prises vidéos sans les acteurs, déclare "voilà, ca va se passer là"

une lourde caméra était placée à l'avance, indéplacable et jamais utilisée par des cameramen de terrain. le caméraman fait partie d'un groupe islamiste radical palestinien. Enderlin déclarait avoir été réalisateur de son reportage et témoin présent, puis a déclaré , "erreur", etre à Paris durant les faits.

Mr Karsenty déclare que les blessures du pére de l'enfant, Jamal Al-Doura ne viendraient pas des faits qu'il a déclaré publiquement, il demande une enquéte médicale. D'aprés lui, le pére refuserait toute enquete médicale sur sa personne. L'analyse des vidéos démontrent que l'origine de sa blessure est fausse, et bien plus ancienne.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 16:13


Les islamistes ont réalisés 17497 attentats mortels depuis 2001.

Rappelons ensuite, parmi les plus sanglants, les attentats de Bali (202 morts, le 12 octobre 2002), contre un ferry aux Philippines (186 morts, le 27 février 2004), de Madrid (191 morts, le 11 mars 2004), de Beslan (344 morts, du 1er au 3 septembre 2004), de Londres (56 morts, le 7 juillet 2005), contre les trains de Bombay (209 morts, le 11 juillet 2006), contre les hôtels de Bombay (175 morts, du 26 au 29 novembre 2008), contre le métro de Moscou (40 morts, le 29 mars 2010), contre les églises du Nigéria (86 morts, le 24 décembre 2010), contre l’aéroport de Moscou (37 morts, le 24 janvier 2011), tous commis par des terroristes islamistes radicaux.

17497 attentats mortels en presque 10 ans, cela fait une moyenne de 5 attentats mortels commis par des fanatiques islamistes radicaux chaque jour.

source: ripostelaique.

http://ripostelaique.com/17497-attentats-mortels-commis-par-des-terroristes-musulmans-depuis-le-11-septembre-2001.html
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 16:33


Eric Marty parle du conflit palestino-israélien dans son livre “Bref séjour à Jérusalem”. Il y définit ce refus de l’existence d’Israël en ces termes : "L’un des scénarios - et pas le moindre -de la guerre que livrent les Palestiniens aux Israéliens a pour noyau métaphysique l’effacement absolu de l’être juif en tant qu’insupportable rival parce que dépositaire de l’origine."

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 16:57

prinu a écrit:
r. a écrit:
L'armée israélienne démolit un village financé par l'Union européenne
Code:


Les chiffres de la fin de janvier révèlent que 233 enfants sont actuellement détenus en garde à vue, 31 d’entre eux étant âgés de moins de 16 ans.

Source : infopalestine



beaucoup de désinformation.
je rapelle qu'un enfant palestinien est entrainé a torturer et a combattre, depuis l'age de 8 ans, epar classes entiéres s'entrainant au combat, et peux tuer autant qu'un adulte.

Et beaucoup d'exagération dans le message de Prinu qui finira pas essayer de nous faire croire que la torture et le close-combat sont au programme de l'enseignement officiel (pour autant que cela existe en Palestine)


prinu a écrit:
ne sont démolis que des habitations, juives ou arabes identiquement, illégales.

Qui déclare les habitations arabes illégales et sur quelles bases juridiques?

prinu a écrit:
vous ne parlez pas des habitations juives détruites par la meme application de la loi.

Ca n'arrive pas souvent. Et s'il fallait le faire, c'est toutes les habitations des colonies juives en territoires occupés qu'il faudrait raser...

prinu a écrit:
vous sources sont orientées.

Parce que les vôtres ne le sont pas?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 17:00

prinu a écrit:
Israel publie un rapport qui éxonére l'arme Israélienne de la mort de l'enfant al dura pris entre deux feux (israéliens et palestiniens) mais hors de portée des israéliens (impossibilité physique par l'angle d'un mur, voir les plans des reconstitutions, et l'analyse des impacts de balle sur le mur, démontrés de provenance palestinienne).


selon ce rapport, la commission gouvernementale israélienne a vu les rushs vidéo, non inclus dans le reportage de charles Enderlin, et cette commission déclare que ces vidéos montrent l'enfant vivant aprés les faits.


Voilà ce que déclare une commission d'enquete gouvernementale officielle israélienne.

--
une des vidéos montre clairement qu'un chiffon rouge est là pour imiter du sang.
a chaque prise de vue différente des memes faits, la position des jambes de l'enfant, est différente.
il leve souvent les yeux et cherche la caméra.

une voix dans les premiéres prises vidéos sans les acteurs, déclare "voilà, ca va se passer là"

une lourde caméra était placée à l'avance, indéplacable et jamais utilisée par des cameramen de terrain. le caméraman fait partie d'un groupe islamiste radical palestinien. Enderlin déclarait avoir été réalisateur de son reportage et témoin présent, puis a déclaré , "erreur", etre à Paris durant les faits.

Mr Karsenty déclare que les blessures du pére de l'enfant, Jamal Al-Doura ne viendraient pas des faits qu'il a déclaré publiquement, il demande une enquéte médicale. D'aprés lui, le pére refuserait toute enquete médicale sur sa personne. L'analyse des vidéos démontrent que l'origine de sa blessure est fausse, et bien plus ancienne.


Je vous suggère de lire ceci, rédigé par quelqu'un dont on peut difficilement dire qu'il est hostile à Israël.

Le rapport auquel vous faites allusion ne ressasse que de vieilles théories conspirationnistes et ne prouve strictement rien.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: PRINU SAYANIM ?   Dim 30 Juin 2013, 21:25



JACOB COHEN "LE PRINTEMPS DES SAYANIMS"

ce sujet des SAYANIM, du B'NAI B'RITH (ATTALI) et du PARLEMENT JUIF EUROPEENN  ici :
http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/p/liste-des-membres-francs-macons.html

et là :
http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/2012/06/syncretisme-europeen.html

Le B'NAI B'RITH et le PARLEMENT JUIF EUROPEEN se trouvant à l'intérieur des locaux du PARLEMENT EUROPEEN, on comprend, compte tenu de l'alliance USA/ISRAEL, l'affaire SNOWDEN et l'EUROPE :
http://www.20minutes.fr/monde/1182001-20130629-affaire-snowden-lunion-europeenne-aussi-ete-espionnee-nsa
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 23:33

r. a écrit:


JACOB COHEN "LE PRINTEMPS DES SAYANIMS"

ce sujet des SAYANIM, du B'NAI B'RITH (ATTALI) et du PARLEMENT JUIF EUROPEENN  ici :
http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/p/liste-des-membres-francs-macons.html

et là :
http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/2012/06/syncretisme-europeen.html

Le B'NAI B'RITH et le PARLEMENT JUIF EUROPEEN se trouvant à l'intérieur des locaux du PARLEMENT EUROPEEN, on comprend, compte tenu de l'alliance USA/ISRAEL, l'affaire SNOWDEN et l'EUROPE :
http://www.20minutes.fr/monde/1182001-20130629-affaire-snowden-lunion-europeenne-aussi-ete-espionnee-nsa

Retour sous la plume de "r." de la théorie du complot juif mondial (bien entendu acoquiné à la franc-maçonnerie) et de l'antisémitisme bien puant que cette théorie implique. J'ai l'impression de lire un ouvrage d'Alfred Rosenberg. Beuaark! carton rouge 
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 30 Juin 2013, 23:47

..... C'est JACOB COHEN (juif)  "LE PRINTEMPS DES SAYANIMS" qui en parle (pas moi)

et :

Jean-Marc DESANTI et JACOB COHEN (juifs)  qui en parlent (pas moi) là :
http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/p/liste-des-membres-francs-macons.html

... accuser des juifs de "théorie du complot juif mondial".... C'est un peu fort de bouchon

C'est eux qui parlent des liens entre B'NAI B'RITH /GRAND ORIENT et MOSSSAD/SAYANIMS.... pas moi.... et ils parlent de ce qu'ils connaissent contrairement à vous
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 01:06

Cette ineptie: "ce sujet des SAYANIM, du B'NAI B'RITH (ATTALI) et du PARLEMENT JUIF EUROPEENN  ici " et celle-ci qui relève d'un amalgame sans fondement: "Le B'NAI B'RITH et le PARLEMENT JUIF EUROPEEN se trouvant à l'intérieur des locaux du PARLEMENT EUROPEEN, on comprend, compte tenu de l'alliance USA/ISRAEL, l'affaire SNOWDEN et l'EUROPE" sont de vous.

Et ce n'est pas Cohen que j'accuse d'être antisémite, c'est vous...

Cela dit, si j'en juge par ceci, Cohen est à Israël ce Cohen est à Israël ce qu'un Paul Touvier ou un Maurice Papon furent à la France...

Autant dire que votre source est pour le moins douteuse. Mais avec vous on a l'habitude à force de vous voir ramasser amoureusement toutes les ordures qui trainent dans les caniveaux...
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 01:54

Lebob a écrit:
prinu a écrit:
Israel publie un rapport qui éxonére l'arme Israélienne de la mort de l'enfant al dura pris entre deux feux (israéliens et palestiniens) mais hors de portée des israéliens (impossibilité physique par l'angle d'un mur, voir les plans des reconstitutions, et l'analyse des impacts de balle sur le mur, démontrés de provenance palestinienne).


selon ce rapport, la commission gouvernementale israélienne a vu les rushs vidéo, non inclus dans le reportage de charles Enderlin, et cette commission déclare que ces vidéos montrent l'enfant vivant aprés les faits.


Voilà ce que déclare une commission d'enquete gouvernementale officielle israélienne.

--
une des vidéos montre clairement qu'un chiffon rouge est là pour imiter du sang.
a chaque prise de vue différente des memes faits, la position des jambes de l'enfant, est différente.
il leve souvent les yeux et cherche la caméra.

une voix dans les premiéres prises vidéos sans les acteurs, déclare "voilà, ca va se passer là"

une lourde caméra était placée à l'avance, indéplacable et jamais utilisée par des cameramen de terrain. le caméraman fait partie d'un groupe islamiste radical palestinien. Enderlin déclarait avoir été réalisateur de son reportage et témoin présent, puis a déclaré , "erreur", etre à Paris durant les faits.

Mr Karsenty déclare que les blessures du pére de l'enfant, Jamal Al-Doura ne viendraient pas des faits qu'il a déclaré publiquement, il demande une enquéte médicale. D'aprés lui, le pére refuserait toute enquete médicale sur sa personne. L'analyse des vidéos démontrent que l'origine de sa blessure est fausse, et bien plus ancienne.


Je vous suggère de lire ceci, rédigé par quelqu'un dont on peut difficilement dire qu'il est hostile à Israël.  

Le rapport auquel vous faites allusion ne ressasse que de vieilles théories conspirationnistes et ne prouve strictement rien.

l"article n'est pas une démonstration, mais un avis "rien de nouveau" disent ils.

karsenty, lui, améne des preuves en vidéo, et quoi qu'en disent les commentaires, les vidéos sont des preuves.
personne n'y peux rien.
des vidéos montrent l'enfant vivant aprés les faits, et un chiffon rouge à la place du sang. tout texte , jugement quelconque, et commentaire,
n'y pourra rien du tout.
tout ceux qui ont vu ces vidés, comme l'ancien présentateur jean-claude bouret, ont vu les supercheries du faux documentaire, et sont convaincus par leurs yeux.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 02:24


Interessant
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 03:21

http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/netanyahu-tout-accord-de-paix-devra-être-approuvé-par-le-peuple-israélien

source: israel chronique

Netanyahu : Tout accord de paix devra être approuvé par le peuple israélien.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, au cours de son discours débutant la réunion du cabinet hebdomadaire, dimanche, a insisté pour que soit instauré un référendum national avant que soit approuvé tout accord potentiel de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne : « Je pense qu’il est nécessaire que tout accord, s’il est réalisé, soit soumis au peuple pour une décision », a déclaré M. Netanyahu



Le Premier ministre a également souligné que si Israël est prêt à commencer les négociations immédiatement et sans conditions préalables, son gouvernement ne ferait pas de compromis sur les questions de sécurité.



« Israël est prêt à entamer des négociations sans délai, sans conditions préalables. Nous ne sommes pas en train de mettre en place des obstacles à la reprise des pourparlers permanents et un accord de paix entre nous et les Palestiniens. Nous allons insister fortement sur certaines choses au cours des négociations, en particulier la sécurité. Nous ne ferons aucun compromis sur la sécurité et il n’y aura aucun accord susceptible de mettre en danger la sécurité des Israéliens », a-t-il dit.



Le Premier ministre a également informé que la rencontre entre son équipe et Kerry s’est poursuivie toute la nuit. « J’ai tenu avec mes collègues de l’équipe de négociation une troisième réunion avec le Secrétaire d’État américain John Kerry hier soir jusqu’au petit matin », a-t-il informé.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 03:26

http://www.lessakele.com/article-antisemitisme-et-antisionisme-en-amerique-latine-118811277.html

source: lessakele

Antisémitisme et antisionisme en Amérique Latine

“Un demi-million de Juifs, approximativement, vivent en Amérique Latine. Les plus vastes communautés se situent en Argentine (un peu plus que 200.000 membres), au Brésil (120.000 personnes) et au Mexique (40.000 pers.). Leur nombre total est appelé à décliner dans l’avenir. L’assimilation est l’une de ces raisons ; les départs pour Israël – bien qu’ils ne soient plus aussi importants que dans les années 1950-1960 – en est une autre. Le Venezuela est un cas particulier, à cause des problèmes politiques liés à la Présidence de feu Hugo Chavez. Au cours de son mandat, de 1998 à 2013, le nombre de Juifs y a diminué, de plus de 20.000 personnes à moins de 9.000.





“On doit distinguer les problèmes que rencontre un pays spécifique de ceux qui expriment des tendances régionales. Actuellement, la principale préoccupation, pour les communautés juives d’Amérique Latine est, très probablement la présence iranienne grandissante, principalement, dans tous les pays qui forment l’ALBA, l’Alianza Bolivariana para las Américas [L’Alliance Bolivarienne des Amériques], que Chavez a créée.



[voir la carte des implantations de résealinkux du Hezbollah, en Amérique Latine : https://now.mmedia.me/lb/en/reportsfeatures/south-americas-hezbollah-map-tentative-title]






Sergio Widder est Directeur du Centre Simon Wiesenthal (SWC) pour l’Amérique Latine, une antenne continentale qu’il a commencé à développer, en 1992. Il est diplômé de Sciences Politiques de l’Université de Buenos-Aires.



Il ajoute : “Les pays membres de l’ALBA comprennent ; le Venezuela, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua et Cuba. Ce bloc est le principal partenaire de l’Iran en Amérique Latine. L’inculpation de hauts dirigeants iraniens, par le Procureur Spécial argentin, Alberto Nisman – qui enquête sur l’attentat à la bombe contre l’AMIA, à Buenos-Aires, en 1994 – indique bien que l’implantation d’un réseau irano-hezbollahni, en Amérique Latine, date, au moins, du milieu des années 1980. Le dernier rapport de Nisman dénonce le fait que – à part l’Argentine et les pays-membres d’ALBA – les pays affectés sont : le Brésil, le Chili, la Colombie, la Guyane, le Paraguay, le Suriname, Trinidad et Tobago, aussi bien que l’Uruguay.



“En plus de l’Iran, les groupes pro-palestiniens jouent, également, un rôle essentiel dans l’incitation à la haine contre les Juifs et Israël. Leur influence demeurera, très probablement forte. La filière iranienne dans la région est un problème particulièrement préoccupant. Cela n’a fait que s’aggraver avec l’accord passé entre l’Argentine et l’Iran, pour réviser conjointement les conclusions de l’enquête sur l’attentat de l’AMIA, qui a fait 85 morts et des centaines de blessés.



“Le Forum Social Mondial (WSF/FSM) est un évènement annuel majeur, qui a un impact international très négatif sur Israël. Ce très large rassemblement d’ONG et de mouvements sociaux a été fondé en 2001 à Porto Alegre (Brésil). Il a été instauré par le Partido dos Trabalhadores (Parti Travailliste), qui était, alors, dans l’opposition et qui gouverne, à présent, le Brésil . Le WSF est devenu la principale plateforme internationale de la campagne globale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël. En novembre 2012, il a tenu une session extraordinaire supplémentaire de 4 jours, appelée : « WSF Palestine Libre ».



“Au cours de sa visite au Brésil, pour le Sommet RIO + 20 des Nations-Unies, portant sur les problèmes d’environnement, en 2012, le Président iranien de l’époque, Mahmoud Ahmadinedjad, a participé à une rencontre avec les dirigeants de WSF (FSM). L’Iran considère, selon toutes les apparences, que le WSF (FSM), qui représente déjà une tribune de grande valeur pour les Palestiniens, pourrait les aider à obtenir leur pleine légitimité dans l’opinion publique.



“Au-delà de ces problèmes régionaux, il y a aussi des incidents antisémites dans une série de pays d’Amérique Latine. On peut décrire un certain nombre d’entre eux comme des manifestations « d’antisémitisme traditionnel ». Cependant, les attaques déguisées en « actes antisionistes » représentent les principales d’entre elles.



“Dans la plupart des pays d’Amérique Latine, il n’existe pas de statistiques formelles concernant les incidents antisémites. Parmi les recherches systématiques dans ce domaine, on trouve un rapport annuel réalisé par l’organisation coordinatrice de la Communauté Juive argentine, la DAIA, qui recueille les informations sur les attaques antisémites et d’autres atteintes racistes en Argentine-1-[1].



“Du fait de l’absence d’information systématique, il n’est pas évident de savoir si le problème est en augmentation ou en diminution, sur le continent. Ces évolutions se déroulent dans un contexte, où beaucoup de pays d’Amérique Latine sont de « jeunes » démocraties. Ils sont impliqués dans un processus d’expansion des droits civiques et des libertés et deviennent des sociétés plus ouvertes et pluralistes. Pourtant, les préjugés et le racisme demeurent. L’antisémitisme est, principalement, alimenté par les groupes radicaux qui avancent masqués, en prétendant qu’ils combattent Israël, le Sionisme ou l’Impérialisme.



“Plusieurs organisations juives font face à l’antisémitisme en Amérique Latine. Le Centre Simon Wiesenthal se situe parmi les plus visibles, dans une perspective continentale ; le B’nai Brith en représente une autre, tout comme le Congrès Juif d’Amérique Latine. Dans de nombreux cas, nous sommes l’unique organisation sioniste juive à participer et à tenir un rôle d’observatoire des principaux forums d’ONG ou de rassemblements sous l’égide des Nations-Unies. C’est le cas avec le WSF (FSM), auquel nous participons régulièrement-2-[2].



“Au sein de certaines instances, le SWC travaille sur des incidents passés. Par exemple, notre requête pour des sanctions contre un club de football d’Argentine, dont les supporters chantaient des slogans antisémites, s'est avérée être une intervention couronnée de succès ; ils ont été sanctionnés par le retrait de points au classement du championnat, qui a provoqué leur descente dans une ligue de niveau inférieur. Dans d’autres cas, nous essayons d’empêcher des évolutions négatives à la source. Par exemple, en octobre 2012, le SWC a protesté contre la tenue prévue d’un « Tribunal éthique contre Israël », qui devait se tenir dans les locaux de la Bibliothèque Nationale d’Argentine. L’évènement, a, par conséquent, pu être annulé à temps.





“Parmi les Juifs et les amis et alliés non-Juifs d’Israël, il existe des groupes religieux, tels que les Chrétiens évangélistes et certains mouvements catholiques. Bien que les Evangélistes représentent une force en pleine croissance, le Catholicisme demeure la confession prédominante en Amérique Latine. L’élection du Pape François Ier – l’ancien Cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio – a renforcé la position du Catholicisme. Il reste encore énormément de travail à faire, en termes de développement des relations entre les Juifs et d’autres ONG et mouvements sociaux. Il existe divers cas qui illustrent qu’une coopération efficace peut être accomplie ».


-1-[1] www.daia.org.ar/Site2009/ces/informes.php)

-2-[2] See video in English www.youtube.com/watch?v=9fFc7VburNE


Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 07:05

boulo a écrit:
Dans " Le Soir " du jeudi 27 juin 2013 , un article de Serge Dumont ( p 9 ) :

" Les Bédouins du Néguev refusent leur expulsion

Israël La Knesset a voté le plan en première lecture

- Trente-cinq villages et hameaux " non reconnus " sont condamnés .

- Les Bédouins du Néguev n'ont aucune intention de se laisser faire .

Désert du Néguev

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

[...] "

" ...
Le projet prévoit la destruction de 35 villages et hameaux dont les habitants bénéficieraient d'une indemnité pour acquérir un terrain . Budget : 330 millions de dollars .

Or , les Bédouins n'en veulent pas . " Les terres dont on veut me chasser appartenaient à mes grands-parents , qui les tenaient de leurs ancêtres , bien avant que l'idée de créer un Etat juif ne soit lancée . Pourquoi devrais-je m'en aller ? " interroge Fawzia , une étudiante dont les parents résident dans le village non reconnu de Kasser al Sir .

...

(s) Serge Dumont  "


Je présume que vous approuvez cette destruction de réserves bédouines , même si elle doit aboutir à des massacres , Prinu ?
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 10:59

Lebob a écrit:
Cette ineptie: "ce sujet des SAYANIM, du B'NAI B'RITH (ATTALI) et du PARLEMENT JUIF EUROPEENN  ici " et celle-ci qui relève d'un amalgame sans fondement: "Le B'NAI B'RITH et le PARLEMENT JUIF EUROPEEN se trouvant à l'intérieur des locaux du PARLEMENT EUROPEEN, on comprend, compte tenu de l'alliance USA/ISRAEL, l'affaire SNOWDEN et l'EUROPE" sont de vous.

Et ce n'est pas Cohen que j'accuse d'être antisémite, c'est vous...

Cela dit, si j'en juge par ceci, Cohen est à Israël ce Cohen est à Israël ce qu'un Paul Touvier ou un Maurice Papon furent à la France...

Autant dire que votre source est pour le moins douteuse.  Mais avec vous on a l'habitude à force de vous voir ramasser amoureusement toutes les ordures qui trainent dans les caniveaux...

A un moment, faut arrêter de mettre dans la case "antisémitisme" ce qui n'est qu'intérêts politique

Vous trouverez sur le site B'NAI B'RITH (qui se trouve dans les locaux du PARLEMENT EUROPEEN) :

Sur le site du B’NAI B’RITH EUROPE, on peut lire :
Le B’nai B’rith a le statut d’Organisation Non Gouvernementale (ONG) et est représenté dans les institutions suivantes :


L’UNION EUROPÉENNE
LE CONSEIL DE L’EUROPE
LES INSTITUTIONS DES NATIONS UNIES
L’UNESCO


JACOB COHEN n'invente donc rien

Quant au PARLEMENT JUIF EUROPÉEN (qui se trouve dans les locaux du PARLEMENT EUROPÉEN) et représentant 47 pays et non 28 comme le PARLEMENT EUROPÉEN dont le projet avait été imaginé par par le président de l’État d’Israël, SHIMON PERES (qu'a donc à voir ISRAËL avec l'EUROPE ?) dont je lis : "Leur dénominateur commun sera leur identité juive et leur passion à "FAIRE AVANCER LES INTÉRÊTS JUIFS À L'ÉCHELON INTERNATIONAL"

..... Ce n'est ni plus ni moins que de l'INGERANCE POLITIQUE.

Cela rejoint donc ce que dit JACOB COHEN. Il ne faut donc pas s'étonner de cet espionnage révélé par SNOWDEN quand ont connait les liens israelo-américains.

Je le répète : cela n'est donc que de l'INGÉRANCE POLITIQUE pure et dure. Il faut arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et de brandir l'épouvantail de l'antisémitisme chaque fois qu'on menace les intérêts d'Israël comme le dit JACOB COHEN

En tous cas, je tire mon chapeau à JACOB COHEN et SHLOMO SAND qui ont le courage de se battre pour la vérité et secouer l'ignorance et la bêtise qui risquent un jour de nous coûter très chères
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 11:44

r. a écrit:
 
Lebob a écrit:
 Cette ineptie: "ce sujet des SAYANIM, du B'NAI B'RITH (ATTALI) et du PARLEMENT JUIF EUROPEENN  ici " et celle-ci qui relève d'un amalgame sans fondement: "Le B'NAI B'RITH et le PARLEMENT JUIF EUROPEEN se trouvant à l'intérieur des locaux du PARLEMENT EUROPEEN, on comprend, compte tenu de l'alliance USA/ISRAEL, l'affaire SNOWDEN et l'EUROPE" sont de vous.

Et ce n'est pas Cohen que j'accuse d'être antisémite, c'est vous...

Cela dit, si j'en juge par ceci, Cohen est à Israël ce Cohen est à Israël ce qu'un Paul Touvier ou un Maurice Papon furent à la France...

Autant dire que votre source est pour le moins douteuse.  Mais avec vous on a l'habitude à force de vous voir ramasser amoureusement toutes les ordures qui trainent dans les caniveaux...

A un moment, faut arrêter de mettre dans la case "antisémitisme" ce qui n'est qu'intérêts politique

Vous trouverez sur le site  B'NAI B'RITH (qui se trouve dans les locaux du PARLEMENT EUROPEEN) :http://www.ccojb.be/fr/presentation/conseil-d-administration/31  

Selon ce site, le B'nai B'rith a son adresse 36 rue Dautzenberg, 1050 Bruxelles (Ixelles) dont je peux vous assurer qu'elle n'est pas celle du Parlement européen.

r. a écrit:

Sur le site du B’NAI B’RITH EUROPE, on peut lire :
Le B’nai B’rith a le statut d’Organisation Non Gouvernementale (ONG) et est représenté dans les institutions suivantes :


   L’UNION EUROPÉENNE
   LE CONSEIL DE L’EUROPE
   LES INSTITUTIONS DES NATIONS UNIES
   L’UNESCO


JACOB COHEN n'invente donc rien

Sur ce point, Jacob Cohen n'invente rien effet.  Mais vous démontrez que vous n'avez rien compris à ce que vous lisez (mais là aussi, depuis le temps qu'on vous lit, on n'est pas réellement surpris).  Le B'nai B'rith a le statut d'ONG et est - à ce titre - représenté entre autres à l'Union européenne.  Comme des dizaines voire des centaines d'autres ONG.  Et je ne parle même pas des milliers d'associations installées à Bruxelles et qui représentent à l'Union européennes les intérêts de leurs membres dans l'industrie, le commerce ou autres secteurs de la vie économique (les lobbyistes, quoi).  

Cette accès du B'nai B'rith à l'Union européenne ne signifie strictement rien de particulier sauf pour les esprits malades qui débusquent le complot juif partout...

r. a écrit:
 Quant au PARLEMENT JUIF EUROPÉEN (qui se trouve dans les locaux du PARLEMENT EUROPÉEN) et représentant 47 pays et non 28 comme le PARLEMENT EUROPÉEN dont le projet avait été imaginé par par le président de l’État d’Israël, SHIMON PERES (qu'a donc à voir ISRAËL avec l'EUROPE ?) dont je lis : "Leur dénominateur commun sera leur identité juive et leur passion à "FAIRE AVANCER LES INTÉRÊTS JUIFS À L'ÉCHELON INTERNATIONAL"

..... Ce n'est ni plus ni moins que de l'INGERANCE POLITIQUE.  

Le parlement juif européen, dont la création a été contestée même par les juifs est un organe qui dépend de l'union européenne juive.  Il n'a dès lors pas son siège dans les locaux du parlement européen contrairement à ce que vous prétendez.  Il est vrai en revanche qu'il a tenu sa session inaugurale dans les locaux dudit parlement (qui se prêtent parfaitement à ce genre de manifestation et sont libre une semaine par mois, le parlement siégeant alors à Strasbourg).  Les promoteurs de ce parlement sont, à lire cet article, deux oligarques juifs ukrainiens.  On ne voit pas bien ce que Shimon Peres vient faire là-dedans.  Ni où se situe l'ingérence politique, si ce n'est dans les douteux amalgames de sources encore plus douteuses (pour en pas dire putrides) dont vous êtes coutumier.

r. a écrit:
Cela rejoint donc ce que dit JACOB COHEN. Il ne faut donc pas s'étonner de cet espionnage révélé par SNOWDEN quand ont connait les liens israelo-américains.

Je le répète : cela n'est donc que de l'INGÉRANCE POLITIQUE pure et dure. Il faut arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et de brandir l'épouvantail de l'antisémitisme chaque fois qu'on menace les intérêts d'Israël comme le dit JACOB COHEN  

Et les protocoles des sages de Sion sont un document absolument authentique, oui, oui...

Si vous sortez de chez vous aujourd'hui, n'oubliez pas votre entonnoir, le fond de l'air est encore frais...

r. a écrit:
En tous cas, je tire mon chapeau à JACOB COHEN et SHLOMO SAND qui ont le courage de se battre pour la vérité et secouer l'ignorance et la bêtise qui risquent un jour de nous coûter très chères

Pauvre Shlomo Sand.  Il mérite beaucoup mieux que de voir son nom associé à celui d'un guignol comme Cohen dans un "documentaire" antisémite financé par les mollahs iraniens...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 12:17

boulo a écrit:
boulo a écrit:
Dans " Le Soir " du jeudi 27 juin 2013 , un article de Serge Dumont ( p 9 ) :

" Les Bédouins du Néguev refusent leur expulsion

Israël La Knesset a voté le plan en première lecture

- Trente-cinq villages et hameaux " non reconnus " sont condamnés .

- Les Bédouins du Néguev n'ont aucune intention de se laisser faire .

Désert du Néguev

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

[...] "

" ...
Le projet prévoit la destruction de 35 villages et hameaux dont les habitants bénéficieraient d'une indemnité pour acquérir un terrain . Budget : 330 millions de dollars .

Or , les Bédouins n'en veulent pas . " Les terres dont on veut me chasser appartenaient à mes grands-parents , qui les tenaient de leurs ancêtres , bien avant que l'idée de créer un Etat juif ne soit lancée . Pourquoi devrais-je m'en aller ? " interroge Fawzia , une étudiante dont les parents résident dans le village non reconnu de Kasser al Sir .

...

(s) Serge Dumont  "


Je présume que vous approuvez cette destruction de réserves bédouines , même si elle doit aboutir à des massacres , Prinu ?

" ... Dans les années suivant la création de l'Etat hébreu ( 1948 ) , de nombreux Bédouins ont été " déplacés " au profit de Tsahal ( l'armée ) , qui a transformé leur territoire en un immense terrain de manœuvre . Les villages qui ne voulaient pas déménager ont été " punis " en n'étant pas reconnus par Israël . Ils ont donc du confort minimal , comme leurs services sociaux , médicaux et éducatifs . 

A une heure en voiture au sud de Beer Sheva , les cinq villages non reconnus composant Wadi el Naama ( 14.000 habitants ) sont installés à côté de la brûlerie de déchets géante de Ramat Hovav , dont les fumées sont cancérigènes . Pourtant , ils refusent de partir . " C'est l'usine qui s'est installée sur nos terres sans demander notre avis , pas le contraire . C'est à elle de déguerpir . " , fulmine Mohamad Al Azazmeh , récupérateur de métaux et de pièces de voiture accidentées .

... (s) Serge Dumont " .
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 14:50

Lebob a écrit:
Les promoteurs de ce parlement sont, à lire cet article, deux oligarques juifs ukrainiens.  On ne voit pas bien ce que Shimon Peres vient faire là-dedans.
Code:

Parlement juif européen, [size=18][b]une idée de Shimon Peres[/b][/size]
[url=http://www.juif.org/blogs/41176,parlement-juif-europeen-une-idee-de-shimon-peres.php]JUIF.ORG[/url]

Code:
Les membres du Parlement représentent [size=18][b]47 pays[/b][/size] et ont été élus par plus de 400.000 personnes en Europe de l’est, centrale et occidentale qui ont voté via internet et ont ainsi montré un intérêt et une demande sans précédent pour une organisation nouvelle transparente et démocratiquement élue, indique l’Union juive européenne (EJU), l’organisation à la base de la création de ce parlement.

L’idée de la création d’un parlement européen juif a été pour la première fois envisagée il ya plusieurs années par [size=18][b]le président de l’Etat d’Israël, Shimon Peres[/b][/size].
http://identitejuive.com/inauguration-du-premier-parlement-juif-europeen-a-bruxelles/

Citation :
Ni où se situe l'ingérence politique

.... C'est donc bien de l'ingérance
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 15:18

vous oubliez de dire que le christianisme et les musulmans


ont le meme type d'organisation européenne influente.

mieux, il ya aussi des partis politiques chrétiens.
aux elections euroépenen, il ya eu europalestine, un parti pro-islamique européen.
c'est de l'ingérence ? ou un droit normal ?

il n'ya pas de partis politique juif.
seuls les musulmans et les chrétiens ont le droit à un parti politique ? et a des organisation européennes ?

non.
se défendre quand l'antisémitisme augmente, c'est légitime, et c'est pour celà que celà a été fait..
c'est fini le temps des juifs qui regardent leurs pied en recevant des pierres, ils se défendront là ou c'est necessaire.
de meme que le christianisme est attaqué partout, et ses institutions européennes pour sa défense, sont légitimes.
à égalité.

La Mission Chrétienne Européenne (MCE)

La Conférence Européenne des Radios Chrétiennes (CERC)

et mieux, chaque corps de métier y va aussi:

recemment a eu lieu le XVIIIe congrès européen des cheminots et postiers chrétiens


L' IXE: chrétiens pour l'europe

etc.; etc.; la liste est longue.

c'est de l'ingérence dans l'Europe ?
Le parlement juif européen, c'est vingt fois moins que ce que les chrétiens ont organisés depuis des années.
c'est pourquoi, au parlement européen, tout le monde trouve celà normal
ca aurait du etre fait depuis longtemps.


--


Début d'un partenariat entre les SSF et le ZdK



En 1999, les Semaines sociales de France (SSF) et le Comité central des Catholiques Allemands (ZdK) se rapprochèrent et leurs présidents du moment, Jean Boissonnat et Hans-Joachim Meyer, publièrent, en mai 2000, un manifeste intitulé « Pour une conscience européenne ».


Ce fut le point de départ d’un partenariat actif entre ces deux organisations qui amorcèrent la constitution d’un réseau européen et organisèrent plusieurs colloques en lien avec la COMECE :
- à Bruxelles, en janvier 2001
- à Berlin en février 2002, sur le thème « Responsabilités sociales des chrétiens face à l’évolution de la construction européenne »
- à Cracovie en mars 2003, sur le thème « Surmonter la crise, réussir l’élargissement de l’Union Européenne ».







Création du groupe IXE


Un « groupe de travail européen » fut créé en juin 2002 à l’initiative de la France et de l’Allemagne, avec la participation de l’Autriche, de la Belgique, de l’Italie, de la Pologne, de la Roumanie et de la Slovaquie puis, en 2003, de l’Espagne.

Devenu en mars 2006 « Initiative de chrétiens pour l’Europe », avec le sigle IXE, ce groupe travailla activement à la rédaction d’un manifeste intitulé Retrouvons le sens de la construction européenne (disponible en 9 langues), qui fut publié à l’occasion du cinquantième anniversaire du Traité de Rome en mars 2007.


Les trois objectifs d'IXE

- Permettre à des chrétiens d’Europe, soucieux de porter le message social de l’Eglise, de se connaître et de mieux assumer leurs différences historiques et culturelles,
- Susciter la réflexion sur l’évolution de la construction européenne, en dialoguant notamment avec les institutions nationales et communautaires,
- Prêter son concours à l’organisation de manifestations à vocation européenne sur des thèmes actuels de société.

D’une façon générale, les membres d'IXE se proposent d’éclairer les débats nationaux par une prise de conscience européenne plus vive.




Les membres d'IXE



A la date de mise à jour de cette présentation, le groupe IXE réunit des membres originaires des pays suivants : Allemagne, Grande-Bretagne, Autriche, Belgique, Croatie, Espagne, France, Hollande, Italie, Luxembourg, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Ukraine ; le groupe comprend aussi un observateur de la COMECE.

un vrai communautarisme n'est ce pas !


--
c'est de l'ingérence ? du communautarisme négatif ?
vous voulez donc dissoudre et vous opposer aux institutions européennes chrétiennes et catholiques ?
non, ce sont des droits, et meme des devoirs pour défendre chacun, des gens, chrétiens, juifs, une mission de défense et d'opinion.
il y a la meme chose pour défendre le droit des enfants.
et si vous voulez qu'on ne lapide pas des chrétiens en europe dans cent ans, marchons main dans la main pour défendre des droits, chacun avec nos institutions.


Dernière édition par prinu le Lun 01 Juil 2013, 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 01 Juil 2013, 15:20

espionnage usa
hou les vilains ?
ne soyons pas ridicules, cette information a un but politique anti-américain
masi asussi, il faut le mettre a saplace, on peux minimiser cet incident, en effet:
je pense qu'on n'a aucune lecon a donner sur la lutte antiterroriste des usa, ils ont eu raison.
les institutions européenens ont protégés et eu en leur sein, durant 20 ans, et encore aujourd'hui, des gens qui sont pro-iraniens et pro-syriens.

l'Europe espionne des dizaines de pays aussi, avec des écoutes telephoniques, etc...

De plus, l'info du spegel, ne dit aps si des informations sont partagées avec des pasy d'europe, et n'a pas aidé a combattre le terrorisme en europe, avec l'accord de services secrets européens.

regardons nous dans le miroir:

Le nouveau visage des espions français

Décidée à recruter 690 personnes en six ans, la DGSE prospecte désormais dans les grandes écoles d'ingénieurs et les universités pour dénicher ses nouvelles recrues: des scientifiques, des linguistes... et de plus en plus de femmes.

Le Figaro a fait un article là dessus.

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/08/12/01006-20110812ARTFIG00002-le-nouveau-visage-des-agents-francais.php

ca a pu choquer ? nous faisons la meme chose.
je comprend que ca choque au premier abord, j'espére juste que des médias vont faire des comparatifs et remttre cette information à sa juste valeur, sans exagerer: tout le monde le fait.
je pense que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme s'était justifié: des terroristes passent par l'europe.
la phrase du président est assez modérée, finalement "que celà cesse", oui, ce n'est donc pas si virulent.
Mais des marxistes et  antiaméricains primaires vont trepigner d'aise.
On peux citer l'affaire du rainbow warrior ! c'était meme carrément une attaque de la part des services francais !
et bien moins justifiée
que la lutte antiterroriste plus esssentielle ..
citons aussi quand chirac a procédé a des essais atomiques illégaux, tout le monde avait sifflé la France, manifesté en masse .. et la caravane passait

--

Je pense que les seuls a se faire du souci, ce sont les terroristes que les usa traquent.

D'ailleurs, je pense qu'il faut que celà continue.
c'est utile.
mais ca devrait etre géré par plus de pays, ensembles.
c'est surement de celà qu'ils discutent actuellement, en secret.

autre chose: nous ne savons pas si la france receuille les informations américaines, peut etre meme que les services secrets francais y participent, ou bénéficient des données utiles.

il faut avoir, toujours, des données pour lutter contre les terroristes.
les terroristes islamistes peuvent etre partout, ils s'infiltrent facilement en europe, donc je pense que l'union européenne doit filtrer et espionner tout le monde, nottament comme ici, des institutions.
retirons de suite le phantasme: non, ils ne peuvent surveiller tout le monde.
ca a été trés trés ciblé.
les usa et l'europe font face a une menace terroriste commune
nous savons que nous ne sommes pas en période de paix.
mais regardez autour de vous: la surveillance est partout.
les caméras, les troupes de surveillance sont partout.
qui n'en pas croisé, j'en croise tout les deux jours dans Paris.

Non, maova, personne n'est libre. la france est quadrillée.
surveillée par l'état francais, par les services antiterroristes francais, par la police, la gendarmerie, l'armée sillonne les transports et les endroits à risque
et vous savez quoi ?

c'est indispensable.

Alors, les usa vont s'excuser platement..
la caravane va passer ..
et les citoyens seront toujours surveillés et protégés.
ainsi ira le monde, tant que le monde civil s'occupe de ses problémes de civils.


je trouve utile ce que les usa ont fait.
Mais ils auraient du le faire conjointement avec les services francais.
je comprend du reste completement les usa.
sous devillepin, l'UE a contré et freiné la lutte antiterroriste des USA.
la question est: Qu'avons nous fait, nous européens, pour que les usa n'aient pas eu confiance en nous ?
beaucoup de chose, et longtemps, vraiment beaucoup, et il ne faut pas en etre fier.

je pense que la France fait, j'espére, de meme qu'eux.
Le ministre de l'interieur l'avait déclaré il y a des mois: que la surveillance de l'état francais, sur la société civile s'intensifiait, tout en restant discréte au mieux.
la fin justifie les moyens.
Je pense que nous devons l'accepter, pour notre sécurité, et que les seuls à se faire du mourron, ce sont les terroristes et ceux qui les protégent idéologiquement.

--

Selon les documents publiés par Wikileaks, la France serait championne de l'espionnage industriel, bien plus redoutable que la Chine ou la Russie :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/01/04/97001-20110104FILWWW00385-la-france-as-de-l-espionnage-industriel.php

source: le Figaro
La France, as de l'espionnage industriel

La France, plus encore que la Chine et la Russie, est le pays le plus actif en matière d'espionnage industriel chez ses alliés européens, rapporte aujourd'hui le journal norvégien Aftenposten sur la foi de télégrammes diplomatiques obtenus par WikiLeaks.

"L'espionnage français est tellement étendu que les dégâts pour l'économie allemande, dans leur totalité, sont plus importants que les dégâts provoqués par la Chine ou la Russie", selon une note non-datée de l'ambassade des Etats-Unis à Berlin. Aftenposten, qui a obtenu par un moyen non connu en décembre la totalité des 250.000 documents diplomatiques de WikiLeaks, reproduit aussi, en norvégien, les propos en ce sens du patron d'un groupe allemand cité par une note de l'ambassade.

"La France est l'empire du Mal en ce qui concerne le vol de technologies, et l'Allemagne le sait", aurait déclaré en octobre 2009 Berry Smutny, directeur général du petit fabricant allemand de satellites OHB Technology. OHB Technology s'est fait connaître du grand public en janvier 2010 en remportant aux dépens d'Astrium, filiale du géant EADS, un contrat pour la construction de plusieurs satellites destinés au programme de navigation Galileo, futur "GPS" européen.

Hier, Aftenposten avait déjà fait état d'une concurrence franco-allemande en matière de satellites espions. Selon des notes obtenues par WikiLeaks, l'Allemagne chercherait à développer, avec l'aide des Etats-Unis, son propre programme de satellites d'observation optique (HiROS) malgré les objections de la France qui pilote les efforts européens dans ce domaine avec ses satellites Hélios.
--

il faut rapeller le probléme: il y a dans les institutions européennes , des personnalités idéologiquement anti-occidentales et pro-iraniennes , pro-russes, ou pro-assad, comme catherine ashton, personne trés trés radicale anti-occidentale, et d'autres gens du meme gout. Au sommet des institutions europeénnes.
si l'europe laisse les institutions européennes à des gens comme celà, sans jamais les démettre manu militari de leurs fonctions pour toujours, alors les usa ont eu raison.
il y a, dans les institutions européennes, des gens dangereux pour la sureté de l'europe, et de la france.
et on le sait.
ceux là font des plans pour contrer la défense occidentale, et il faut savoir ce qu'ils trament.
si on veux ramener la confiance, l'union europénne doit démettre des responsables comme catherine ahton et d'autres gens avec les memes idéologies dangereuses, de leurs fonctions.
c'est à NOUs, EUROPEENS de permettre enfin la confiance qu'on peux nous porter.


Dernière édition par prinu le Lun 01 Juil 2013, 20:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 21Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: