DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 sur l'économe infidèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16656
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Dim 23 Juin 2013 - 20:41

Commentaire rapporté par St Jérôme

Théophile, qui a été le septième évêque de l'Eglise d'Antioche après saint Pierre, et qui nous a laissé un illustre monument de son érudition, faisant un corps d'histoire des paroles des quatre évangélistes, explique ainsi cette parabole dans ses Commentaires :
« Cet homme riche qui avait un fermier ou un économe est Dieu, dont les richesses sont infinies. Son économe est saint Paul, qui, instruit aux pieds de Gamaliel dans la science des saintes Ecritures, était chargé du soin d'enseigner aux autres la loi du Seigneur. Mais ayant commencé à persécuter ceux qui croyaient en Jésus-Christ, à les charger de chaînes, à les faire mourir, et à dissiper par là les biens de son maître, le Seigneur, blâmant une conduite si violente et si emportée, lui a dit: «Saül ; Saül, pourquoi me persécutez-vous? » Il vous est dur de regimber contre l'aiguillon.
Que ferai-je ? dit alors en lui-même cet économe infidèle. De maître et d'intendant que j'étais; je me vois réduit au rang des disciples et des ouvriers. « Je ne saurais travailler à la terre, car je vois qu'on a aboli tous les commandements de la loi, qui ne nous proposait pour récompense que des biens terrestres et passagers, et que cette loi aussi bien que les prophètes n'ont duré que jusqu'à Jean. « J'ai honte de mendier, » et de me voir réduit à apprendre des gentils, et d'Ananie qui n'est qu'un disciple, la science du salut et de la foi, moi qui ai été le maître et le docteur des Juifs. Je vais donc prendre le parti qui me paraît le plus avantageux pour moi, afin que, lorsqu'on m'aura ôté l'administration que l'on m'avait confiée, les chrétiens me reçoivent chez eux.
Il commença donc à instruire ceux qui avaient renoncé au judaïsme pour embrasser la foi de Jésus-Christ; et de peur qu'ils ne crussent qu'ils devaient être justifiés par la loi de Moïse, il leur fit voir que cette loi était abolie, que le temps des prophètes était passé, et qu'ils devaient regarder comme des ordures ce qu'autrefois ils avaient considéré comme un gain et un avantage.
Il fit ensuite venir deux des débiteurs de son maître. Le premier devait «cent barils d'huile: » c'était le peuple gentil qui avait besoin que Dieu répandit sur lui l'abondance de ses miséricordes. De cent barils dont il était redevable, et qui est un nombre plein et parfait, l'économe lui fit faire une obligation de cinquante; nombre qui marque la pénitence, et qui revient aux années de jubilé, et à cette autre parabole dont il est parlé dans l'Évangile, ou un créancier remet à l'un de ses débiteurs cinq cents deniers et à l'autre cinquante. Le second devait « cent mesures de blé :» c'était le peuple juif, qui s'était nourri des commandements de Dieu comme d'un froment très pur. L'économe lui fit faire une obligation de quatre-vingts mesures : c'est-à-dire qu'il l'engagea à croire en la résurrection du Sauveur, et à passer de l'observation du sabbat à la célébration du dimanche, qui est le premier jour de la semaine.
Ce fut par une conduite si sage que cet économe mérita l'approbation et les éloges de son maître, qui le loua d'avoir renoncé pour les intérêts de son salut à la sévérité d'une loi dure et austère, pour prendre les sentiments de douceur et de miséricorde qu'inspire l'Evangile.
Mais pourquoi, me direz-vous, appelle-t-on cet économe « infidèle, » puisqu'il n'agissait que par l'esprit de la loi dont Dieu même est l'auteur? C'est que, quoiqu'il servît Dieu avec un véritable zèle et des intentions épurées, néanmoins son culte était défectueux et partagé, parce qu'en croyant au Père il ne laissait pas de persécuter le Fils, et que reconnaissant un Dieu tout-puissant, il ne voulait pas confesser la divinité du Saint-Esprit.
Saint Paul a donc fait paraître plus de prudence en transgressant la loi que les enfants de lumière, qui, en vivant dans la pratique exacte de la loi de Moïse , ont méconnu Jésus-Christ qui est la véritable lumière de Dieu le Père. »

http://remacle.org/bloodwolf/eglise/theophile/parabole1.htm
 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Lun 24 Juin 2013 - 9:59

Merci , Espérance . Luc 16 , 1 à 14 se situe bien dans le contexte du divorce entre Jésus et les pharisiens , après une période de bonne entente , pendant laquelle il était reçu à dîner chez eux  . Théophile
l'a bien perçu .
Luc 1 , 14 : " Alors , les Peroushîm , qui aiment l'argent , entendent tout cela et se raillent de lui . "
 (traduction Chouraqui ) .

Note bas de page de Chouraqui pour Luc 16 , 1-8 :

" Ieshoua poursuit l'étincelante série de ses paraboles .
Ici encore , il faut se souvenir que Ieshoua aime le paradoxe : l'admiration qu'il prête au maître va à l'habileté de son serviteur , et non à sa malhonnêteté .
Ieshoua entend signifier par là que ceux qui gèrent en ce monde les affaires de l'Elohîm d'amour et de justice , devraient faire montre de plus d'imagination , d'esprit d'initiative et de sagacité .
Fils de la lumière , ils devraient sortir de la paralysie qui est souvent la leur . " .

On peut ajouter comme morale : quand vous êtes de toute façon grillé et viré , profitez-en pour faire du bien .  Edward Snowden s'est peut-être souvenu de la parabole .
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Lun 24 Juin 2013 - 15:35

Salut,
Je me permet de soumettre ma question sur ce fil, cela fait plusieurs mois qu'elle me préoccupe.
Ma question concerne la parabole que Christ donne :
Citation :
  Veillez donc ; car vous ne savez ni le jour ni l'heure.
            Car c'est comme un homme qui, s'en allant hors du pays, convoqua ses propres esclaves et leur confia ses biens : à l'un, il donna cinq talents ; à un autre, deux ; à un autre, un ; à chacun selon sa propre capacité. Puis il s'en alla hors du pays. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents alla les faire valoir et en acquit cinq autres. De même, celui qui avait reçu les deux en acquit deux autres. Mais celui qui en avait reçu un alla creuser dans la terre et cacha l'argent de son maître.
            Longtemps après, le maître de ces esclaves vient et fait ses comptes avec eux. Celui qui avait reçu les cinq talents s'approcha, apporta cinq autres talents et dit : Maître, tu m'as confié cinq talents ; voici j'ai gagné cinq autres talents. Son maître lui dit : Bien, bon et fidèle esclave ; tu as été fidèle en ce qui est peu, je t'établirai sur beaucoup : entre dans la joie de ton maître.
            Celui qui avait reçu les deux talents s'approcha aussi et dit : Maître, tu m'as confié deux talents ; voici, j'ai gagné deux autres talents. Son maître lui dit : Bien, bon et fidèle esclave ; tu as été fidèle en ce qui est peu, je t'établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.
            Celui qui avait reçu un talent s'approcha aussi et dit : Maître, je te connaissais comme un homme dur : tu moissonnes où tu n'as pas semé et tu récoltes où tu n'as pas répandu ; alors par crainte, je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, tu as ce qui t'appartient. Son maître lui répondit : Méchant et paresseux esclave, tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé et que je récolte où je n'ai pas répandu ! Tu aurais dû placer mon argent chez les banquiers et, à mon retour, j'aurais reçu ce qui m'appartient avec l'intérêt. Otez-lui donc le talent et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car à quiconque a, il sera donné, et il sera dans l'abondance ; mais à celui qui n'a pas, cela même qu'il a lui sera ôté. Quant à l'esclave inutile, jetez-le dans les ténèbres de dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents » (Matt. 25 : 14-30).   

A quoi font référence les talents ?
j'ai trouvé ceci :
Citation :
 Le mauvais serviteur est celui qui, par peur, par lâcheté, par renoncement, oublie le trésor qu'il possède en lui. Ignorer ses talents, c'est tomber dans la médiocrité de la vie, source de malheur et d'infidélité. Ce serviteur n'avait reçu qu'un seul talent et s'il avait fait fructifier celui-ci, le maître aurait été pleinement satisfait. Mais il a préféré "s'endormir" pour éviter toute responsabilité dans la co-gestion de la Création. C'était la voie de la facilité : en faire le minimum (au moins il n'a pas perdu ou consommer le talent), espérer que d'autres contenteront le maître, ne pas faire profiter les autres de son talent si minime soit-il, etc. Ce serviteur voulait un Dieu omniprésent et actif mais sans se rendre compte que même Dieu absent, il reste paralysé. Il voulait d'un Dieu qui ne le laisse pas libre, d'un Dieu qui ne délègue rien.

Seulement, je ne comprends pas, j'ai un peu la trouille, à quoi ce réfère les talents ? L'amour, le fait de témoigner de la Vérité ?

Hors mais si c'est cela, comment dois je témoigner, en actions en aimant les autres ? 
Alors il faut aimer les autres, même nos ennemis pour plaire à Dieu et faire sa volonté. Je pense que oui, enfin je ne suis pas sûr par rapport aux talents.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Lun 24 Juin 2013 - 16:22

@Vincent: Je crois que le commentaire que tu cites résume bien la parabole des talents. Dieu nous donne des talents (pas de l'argent mais des dons à exploiter) et nous devons les faire fructifier. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3468
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Lun 24 Juin 2013 - 18:56

Le message qui transparaît à la première lecture est étonnant: "soyez mafieux!"

En fait une seconde lecture apporte les éléments suivants: soyez imaginatifs dans la charité, ne vous attachez pas à vos biens terrestres mais utilisez les pour les pauvres.

Il y a aussi un reproche, pourquoi si peu de zèle, de ferveur chez les croyants pendant que les méchants, les ambitieux, et les avides se donnent tant de mal pour servir leurs intérêts?

(copier-coller, ce n'est pas de moi)


Dernière édition par Hillel31415 le Lun 24 Juin 2013 - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Lun 24 Juin 2013 - 18:58

Bon point. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Mer 26 Juin 2013 - 10:35

Wikipédia a consacré un article à la " Parabole des talents " . Il n'est pas trop mal rédigé .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: sur l'économe infidèle    Mer 26 Juin 2013 - 11:36

Ah oui, cette Parabole ! Il y a un sens ultra-trivial:

Dans les Paraboles, parfois, l'Argent c'est la Charité.

Ici "le malhonnête Argent" c'est le "social" organisé si vous voulez, c'est-à-dire la répartition des biens sans que cela ne viennent des gens spontanément.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
sur l'économe infidèle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle se prend pour une infidèle à cause d’instigations sataniques
» Le serviteur infidèle
» L'ISLAM VU PAR L'IMAM
» « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux »
» L'ISLAM VU PAR L'IMAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: