DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 15:57

ysov a écrit:
Pierre d'Aumont a écrit:
ysov a écrit:
Aimeriez-vous ça vous faire faire le va-et-vient sombrement? Moi non ça me répugne au max et ceux qui le font de même.
Souffrez que ce soit votre intolérance qui soit répugnante. Qui plus est pour un chrétien qui ose trouver répugnant l'expression de l'amour sincère entre deux êtres adultes et capables. Et puisque les homosexuels vous répugnent, il est dommage que vous ne puissiez pas faire part de vos sentiments à un type comme Alexandre dit "le grand", roi de Macédoine et conquérant qui n'hésitait pas à se retrouver sous la tente avec son "ami" Héphaestion, juste pour vous rappeler que cette "tafiole" n'aurait pas hésité une seule seconde à vous scalper à vif et faire accompagner vos cris de quelques tambourins.

Vous faites exprès de faire l'idiot ou quoi? Ce qui me répugne ce ne sont pas les homos. Relisez bien mon message avant de dévaler votre merd-e, je parlais du fait de sodomiser qui me répugne tout comme ces hétéros qui le font. Donc usez de votre cervelle afin de bien lire le sens d'un message au lieu de chercher à tout prix à pointer du doigt en criant à l'homophobie.Mr.Red
L'homosexualité me navre mais ils me répugnent pas comme être humain.

Ca n'est pas réservé aux homosexuels d'une part et personne ne vous oblige à appliquer ces pratiques...



Revenir en haut Aller en bas
ysov



Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 15:58

Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Pierre d'Aumont a écrit:
ysov a écrit:
Aimeriez-vous ça vous faire faire le va-et-vient sombrement? Moi non ça me répugne au max et ceux qui le font de même.
Souffrez que ce soit votre intolérance qui soit répugnante. Qui plus est pour un chrétien qui ose trouver répugnant l'expression de l'amour sincère entre deux êtres adultes et capables. Et puisque les homosexuels vous répugnent, il est dommage que vous ne puissiez pas faire part de vos sentiments à un type comme Alexandre dit "le grand", roi de Macédoine et conquérant qui n'hésitait pas à se retrouver sous la tente avec son "ami" Héphaestion, juste pour vous rappeler que cette "tafiole" n'aurait pas hésité une seule seconde à vous scalper à vif et faire accompagner vos cris de quelques tambourins.

Vous faites exprès de faire l'idiot ou quoi? Ce qui me répugne ce ne sont pas les homos. Relisez bien mon message avant de dévaler votre merd-e, je parlais du fait de sodomiser qui me répugne tout comme ces hétéros qui le font. Donc usez de votre cervelle afin de bien lire le sens d'un message au lieu de chercher à tout prix à pointer du doigt en criant à l'homophobie.Mr.Red
L'homosexualité me navre mais ils me répugnent pas comme être humain.

Ca n'est pas réservé aux homosexuels d'une part et personne ne vous oblige à appliquer ces pratiques...




Mais j'ai pleinement justification de dire que cette pratique est répugnante car non naturelle et encline à des pathologies.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 16:03

ysov a écrit:
Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Pierre d'Aumont a écrit:

Souffrez que ce soit votre intolérance qui soit répugnante. Qui plus est pour un chrétien qui ose trouver répugnant l'expression de l'amour sincère entre deux êtres adultes et capables. Et puisque les homosexuels vous répugnent, il est dommage que vous ne puissiez pas faire part de vos sentiments à un type comme Alexandre dit "le grand", roi de Macédoine et conquérant qui n'hésitait pas à se retrouver sous la tente avec son "ami" Héphaestion, juste pour vous rappeler que cette "tafiole" n'aurait pas hésité une seule seconde à vous scalper à vif et faire accompagner vos cris de quelques tambourins.

Vous faites exprès de faire l'idiot ou quoi? Ce qui me répugne ce ne sont pas les homos. Relisez bien mon message avant de dévaler votre merd-e, je parlais du fait de sodomiser qui me répugne tout comme ces hétéros qui le font. Donc usez de votre cervelle afin de bien lire le sens d'un message au lieu de chercher à tout prix à pointer du doigt en criant à l'homophobie.Mr.Red
L'homosexualité me navre mais ils me répugnent pas comme être humain.

Ca n'est pas réservé aux homosexuels d'une part et personne ne vous oblige à appliquer ces pratiques...




Mais j'ai pleinement justification de dire que cette pratique est répugnante car non naturelle et encline à des pathologies.

Vous savez, définir ce qui est "naturel" et/ou répugnant et ce qui ne l'est pas est un exercice pour le moins hasardeux, qu'on se penche sur le domaine du sexe ou celui des préférences culinaires (exemple parmi bien d'autres).



Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 16:08

Vous trouvez ça naturel vous la pénétration anale ou bien jusqu'à foutre le poing? Sur qu'elle planète vous vivez? Sur Uranus? Franchement à vouloir à tout prix débattre au point de dire des aberrations de ce genre... Réfléchissez Lebob franchement!
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 16:41

Adamev a écrit

Code:
Aux USA un cardinal vient de proposer de changer le mot "mariage religieux" en "alliance matrimoniale" reprenant une ancienne dénomination et laissant ainsi le mot "mariage" à disposition de la société civile.
Réf article ce jour dans La Vie http://www.lavie.fr/religion/lamatinale/faut-il-appeler-le-mariage-chretien-alliance-matrimoniale-02-07-2013-42077_400.php (journal anticatholiques c'est bien connu  ).

Les réformes sémantiques décidées par le haut ne prennent généralement pas. C'est du flan à mon avis. Les mots évoluent plus spontanément, par l'usage, et rarement par décret, sauf pour les lexiques très spécialisés peut-être.
En attendant ce fil a rameuté tous les laïcards du forum ! Et je ne crois pas que ce soit un hasard, j'ai dû faire mouche à un point névralgique, remettre en question un dogme. En tout cas, c'est sensible ! Comme quoi tout le monde se comporte en croyant ici, y compris les "agnostiques" et les "athées". Quand on discute les dogmes de la religion civile et publique, ce que d'aucuns appellent la laïcité, on voit que ses sectateurs la situent en surplomb, et tentent d'en imposer les cérémoniaux à tous, même quand cela est inutile et contraignant. Et se comportent comme n'importe quel croyant de base...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 16:47

A l'exception de l'islam qui encadre tout car non seulement il y a le coran mais il y a les hadiths jusqu'à la charria, ce ne sont pas les religions comme telle qui sont fanatiques, mais les hommes qui ont cette propension donc, qu'il soit franc-mac catho, juif, athée, environnementaliste, néo-nazi, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 17:36

ysov a écrit:
Vous trouvez ça naturel vous la pénétration anale ou bien jusqu'à foutre le poing? Sur qu'elle planète vous vivez? Sur Uranus? Franchement à vouloir à tout prix débattre au point de dire des aberrations de ce genre... Réfléchissez Lebob franchement!

Apparemment pratiqué par au moins 25% de la population, selon les études...

De toutes façon, en matière d'études de comportement, les concepts de "normal" ou d'"anormal", qui représentent généralement des jugements de valeur, n'ont pas beaucoup de signification. La notion de régularité est beaucoup plus significative.

Ainsi, la pratique qui consiste à "foutre le poing" semble beaucoup moins fréquente.

Je note en passant que pour quelqu'un qui trouve tout cela "contre nature", vous m'avez l'air très bien informé de ce qui se fait. N'y aurait-il pas une certaine tartufferie là-dessous, style "j'voudrais bien mais j'peux point..."? Mr.Red 

Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3485
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 17:36

Je pense que le problème de l'homosexalité n'est pas tant dans la pratique sexuelle masculine que dans le principe: un homme ne doit pas s'unir à un autre homme ni deux femmes entre elles.
C'est ça qui est contre nature, pas la pénétration dans tel ou tel orifice, orifices qui appartiennent à ces personnes et dont elles font ce qui leur plait, après tout. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 17:39

Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Vous trouvez ça naturel vous la pénétration anale ou bien jusqu'à foutre le poing? Sur qu'elle planète vous vivez? Sur Uranus? Franchement à vouloir à tout prix débattre au point de dire des aberrations de ce genre... Réfléchissez Lebob franchement!

Apparemment pratiqué par au moins 25% de la population, selon les études...

De toutes façon, en matière d'études de comportement, les concepts de "normal" ou d'"anormal", qui représentent généralement des jugements de valeur, n'ont pas beaucoup de signification.  La notion de régularité est beaucoup plus significative.

Ainsi, la pratique qui consiste à "foutre le poing" semble beaucoup moins fréquente.  

Je note en passant que pour quelqu'un qui trouve tout cela "contre nature", vous m'avez l'air très bien informé de ce qui se fait.  N'y aurait-il pas une certaine tartufferie là-dessous, style "j'voudrais bien mais j'peux point..."?  Mr.Red 


Vous faites de la projection à ce que je vois? Eh bien non je possède pas votre fantasme.Mr. Green  Cependant ayant oeuvré dans la facture d'orgue durant 25 ans donc très actif dans le milieu artistique, pas besoin de vous faire un dessin je crois? Avec ce que j'ai vu entendu, je peux comprendre vraiment ce que les femmes peuvent ressentir quand un homme libidineux à l'os se met à harceler.Mr.Red Ce qui est sûr en conclusion, ceux qui minimisent l'aspect contre-nature de la sodomie sont inconsciemment stagné au stade anal freudien. Donc, bienvenu dans son club Lebobo.Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3485
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 17:46

Ce qui est sur c'est qu'a 50 ans passé, vous avez gardé sans aucun doute votre ame d'enfant (d'ado ?) tout les deux... :beret:  thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 17:50

Eh bien je crois que quand il est en état d'érection, le remplissage sanguin doit hélas faire en sorte que ça diminue dans le cerveau...
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 19:57

"Aujourd'hui, celui qui a «davantage le profil d'un visiteur de prison que d'un voyou à emprisonner», comme a pu l'écrire sur son compte Twitter un responsable de la Manif pour tous, paie le prix fort de sa liberté de pensée à contretemps. Sa détention choque. La génération «on ne lâche rien» s'est trouvée une raison supplémentaire de continuer son combat."

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/01/01016-20130701ARTFIG00293--nicolas-bernard-buss-ce-prisonnier-qui-derange.php
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mar 02 Juil 2013, 20:38

Que voulez-vous? Quand un gouvernement légifère même à l'encontre d'une conscience, il est évident
que si elle est de source religieuse c'est le choc inévitable. Inutile donc d'user de casse, de violence
quelconque, seul Dieu tranchera ultimement et les responsables rendront des comptes, mais ici-bas
pas d'autre choix que de s'y soumettre. Une autorité laïque est celui qui tient la plus grande partie du
bâton donc sur ce point précis les homos le tiennent également. Restera si Dieu permettra s'ils le tiendront qu'ici lors de ce passage terrestre ou pour l'éternité.:beret:
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 15:43

ysov a écrit:
Que voulez-vous? Quand un gouvernement légifère même à l'encontre d'une conscience, il est évident
que si elle est de source religieuse c'est le choc inévitable.

En Egypte, le gouvernement légifère - ou du moins gouverne - dans le sens d'une conscience religieuse. Et ça n'a pas l'air de faire que des heureux...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 15:48

C'est bien différent Lebob, Morsi est un intégriste hypocrite et sournois. Avec ce genre de mec ainsi que sa con-frérie c'est la charria avec sa crasse et ramener au bout du compte les égyptiens du temps
des déplacements par dromadaires et hutte, car ils ne peuvent être autant opportunistes comme en
Arabie Saoudite du fait qu'il y a pas de pétrole!
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 15:53

Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Que voulez-vous? Quand un gouvernement légifère même à l'encontre d'une conscience, il est évident
que si elle est de source religieuse c'est le choc inévitable.

En Egypte, le gouvernement légifère - ou du moins gouverne - dans le sens d'une conscience religieuse.  Et ça n'a pas l'air de faire que des heureux...

Que les gouvernement cessent de légiférer en fonction de conscience ou de morale !

Qu'il se contente d'assurer l'autodéfense des individus, cela évitera tous les totalitarismes.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 16:40

Tout dépend, il y a eu dans l'histoire du totalitarisme ayant comme base une idéologie (Marxisme-Léninisme, nazisme, Révolution française).
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:22

ysov a écrit:
Tout dépend, il y a eu dans l'histoire du totalitarisme ayant comme base une idéologie (Marxisme-Léninisme, nazisme, Révolution française).

Parce que vous croyez que le socialisme en général et le marxisme en particulier ne sont pas des religions peut être !

Bien sur que si !

L'empire romain était socialiste et le dieu de cette religion était l'Etat personnifié par l'empereur.

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:27

Eh oui ce pontifex maximus! L'athéisme aussi est une idéologie qui peut mener à du totalitarisme. Autrement dit, plus un idéologue
aura du pouvoir, plus les risques de totalitarisme envers un peuple sont grands.

Un exemple pas piqué des vers est qu'il n'y a pas seulement des terroristes islamiques, mais il y a des terroristes environnementalistes aussi.What a Face 


Dernière édition par ysov le Mer 03 Juil 2013, 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12275
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:32

L'empire romain était socialiste et le dieu de cette religion était l'Etat personnifié par l'empereur.

Alors celle-là faut l'encadrer!!!

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:43

ysov a écrit:
Tout dépend, il y a eu dans l'histoire du totalitarisme ayant comme base une idéologie (Marxisme-Léninisme, nazisme, Révolution française).

Et il y a même eu du totalitarisme fondé sur une religion...
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:43

adamev a écrit:
L'empire romain était socialiste et le dieu de cette religion était l'Etat personnifié par l'empereur.

Alors celle-là faut l'encadrer!!!


Pour vous adamev, un peu de lecture.

http://www.contrepoints.org/2012/08/03/92581-rome-du-liberalisme-au-socialisme




Rome, du libéralisme au socialisme

Publié le 3/08/2012

Les vraies raisons de l’ascension et de la chute de Rome : le libéralisme et le socialisme... et les leçons à en tirer pour aujourd’hui.

Par Wenceslas Balyre

L’Empire s’effondre. Le pouvoir central s’écroule et se dissout. Le territoire impérial se démembre sous l’effet de l’appropriation des structures du pouvoir par la classe dominant le système corrompu des derniers temps de l’ordre impérial et la résurgence sous son vernis craquelé des anciens particularismes locaux et spécificités culturelles et ethniques.

Parlons-nous ici de Rome ? Oui et non. Oui parce que c’est ce qui est arrivé au plus grand empire de l’Antiquité. Non parce qu’en rédigeant ces quelques lignes, c’est la chute de l’URSS que nous avons à l’esprit. Rome s’est effondrée de la même façon que l’URSS parce que son effondrement avait les mêmes causes. Oubliez les invasions barbares, oubliez l’idée de Gibbon sur le christianisme ramollissant les Romains, oubliez les discours compliqués. La cause centrale de la chute de Rome, ce fut le socialisme. Parce que l’Empire, intrinsèquement, était un régime socialiste totalitarisant.

Comment Rome, qui avait conquis le monde, avait pu en arriver là, et comment, avant cela, avait-elle étendu son hégémonie sur le monde ?

Comment Rome a subjugué le monde antique : le libéralisme romain

La République romaine, si elle n’était pas tout à fait une démocratie, était un régime profondément libéral. La société romaine était régulée par la rule of law depuis cet événement fondateur qu’était la rédaction de la loi des Douze Tables, par laquelle le peuple de Rome obtenait la mise par écrit, c’est-à-dire la publicité, des lois, qui devenaient ainsi certaines, connues de tous, et mettaient fin à l’arbitraire des rois et de la classe dominante des patriciens. Exemple type de liberté par la loi, de garantie des droits individuels par fixation de procédures et de règles préétablies, la rédaction de la loi des Douze Tables était un début de Bill of Rights de la Rome antique, motivé par le même idéal d’isonomie que celui qui triomphait en Grèce à la même époque.

Certes la loi des Douze Tables ne régla pas tous les problèmes, et n’instaura pas réellement l’isonomie : la « guerre des ordres », véritable combat pour les droits civiques, se poursuivit longtemps entre patriciens et plébéiens, mais l’apparition d’une vraie forme de sécurité juridique favorisa le développement de la cité et l’attrait de son modèle. Le dynamisme économique de la jeune Rome, en particulier, doit sans nul doute beaucoup à cette liberté garantie : la citoyenneté romaine donnait l’accès au droit de propriété (jus census), à la liberté d’entreprendre (jus commercii) et de faire valoir ses droits en justice (ius legis actionis).

Cette citoyenneté était donc extrêmement convoitée, et Rome utilisa son prestige pour unifier l’Italie, en octroyant aux habitants des cités alliées différentes formes de citoyenneté partielle, puis en concédant cette citoyenneté à tous les Italiens libres au terme de la guerre Sociale, équivalent romain de la Guerre de Sécession américaine au cours de laquelle Rome affronta les cités qu’elle avait fédérées et qui avaient, précisément, fait sécession et s’étaient unies contre elle en confédération italique.

Par la suite, lors de ses conquêtes, Rome gagna les élites des territoires conquis précisément par l’octroi de la citoyenneté romaine, et motiva les hommes à servir la République par la perspective de l’acquérir un jour.

Le libéralisme romain n’explique pas seulement la prospérité économique de Rome sous la République, il explique aussi l’incroyable résilience du peuple romain face aux menaces extérieures. Durant la deuxième guerre punique, Rome perdit des dizaines de milliers d’hommes sur les champs de bataille, un chiffre phénoménal pour l’époque. Et pourtant elle réussit toujours à refaire ses forces et ses dirigeants ne s’avouèrent jamais vaincus. Cette extraordinaire force morale vient précisément de la liberté dont bénéficiaient les Romains, de la supériorité de leur mode de vie, et de l’attrait de leur modèle qui était tel que les cités italiennes restèrent fidèles dans la tourmente à la grande cité, alors qu’il eut été si aisé de choisir le camp d’Hannibal. Un empire résiste et lève des forces par la terreur, et s’il est sur le point de s’écrouler, les peuples qui lui sont soumis se soulèvent et se joignent à la curée. Mais Rome, au temps de la République héroïque, suscitait l’adhésion même en période de crise. C’est pour cette raison que Carthage a toujours perdu contre elle. Les guerres puniques, tout comme la Guerre froide, ne furent pas une simple guerre entre deux nations, ce fut un conflit de civilisations, et la victoire du modèle de société romain.

Ce modèle avait à tel point la liberté au cœur de son dispositif que lorsque les Romains, sous l’Empire, voulaient évoquer le régime que nous appelons République, ils l’appelaient libertas.

Et la question qui intéresse ici autant le libéral que l’historien, c’est comment la plus grande puissance libérale du monde antique a pu finir par s’effondrer comme l’empire soviétique ?

Des guerres civiles à l’Empire : la mutation socialiste de la société romaine

Au Ier siècle avant notre ère, Rome était devenue maîtresse de l’essentiel du monde connu, et l’Italie avait connu un afflux considérable d’esclaves sur son marché. Cette arrivée massive provoqua une chute des coûts, et profita principalement aux grands propriétaires qui, ayant les moyens d’investir, achetèrent ces esclaves en grand nombre pour les faire travailler sur leurs terres. Cette main-d’œuvre à bas coût permit aux grands propriétaires de vendre à des prix défiant toute concurrence, ce qui ruina les petits propriétaires et artisans et les réduisit aux chômage. Cette crise économique entraîna une crise sociale, et fit apparaître à Rome un courant populiste, les populares, porteur de revendications socialisantes : annulation des dettes, distribution de pain... ce courant s’opposa directement, quoique la politique romaine ne puisse être réduite à ce clivage, à celui des optimates, « parti » (le terme ne doit pas être pris dans le sens moderne et institutionnel, mais dans le sens courant de communauté d’idées ou d’intérêts) certes des aristocrates fortunés et de leur clientèle, mais plus largement des conservateurs romains, partisans de la défense du mos majorum, la « coutume des ancêtres », c’est-à-dire les mœurs et les valeurs romaines traditionnelles, la constitution politique romaine et ses principes fondamentaux : la séparation des pouvoirs, le contrôle des magistratures, les élections régulières... il n’était pas seulement question de défendre les intérêts des riches : des individus comme Caton d’Utique avaient pour souci premier la défense de la République et de la libertas.

C’est ce clivage qui constitua la base idéologique de ce qui finit par devenir une guerre civile et déstabilisa les fondements mêmes de la République romaine : deux visions s’opposaient, une vision dans laquelle l’intérêt du peuple devait primer, et une autre dans laquelle devaient primer les droits individuels traditionnels. Ce qui tua la République romaine, c’est la fin du consensus autour du mos majorum provoquée par les bouleversements socioéconomiques ; l’Empire naquit de la nécessité de trouver un nouveau consensus social dans la nation romaine. Jacques Bainville, dans son excellent Les Dictateurs (1935), avait parfaitement analysé les phénomènes Marius et César lorsqu’il les désignait comme des dictateurs fascistes avant l’heure, exaltant à la fois Rome, l’armée et prônant la redistribution des richesses.

Le principat fut instauré par Auguste comme un compromis entre la sauvegarde du mos majorum, illustrée par la permanence du Sénat, censé être un rempart contre la tyrannie et donc la défense de la libertas, et la satisfaction des populares qui exigeaient de l’État romain qu’il pourvût à leurs besoins.

Cette évolution permit l’établissement d’une paix sociale mais engageait Rome et l’Italie sur une pente dangereuse : ce qui avait fait la réussite du modèle romain, un régime constitutionnel moins démocratique que jadis à Athènes, par exemple, mais où la protection des libertés individuelles était garantie par une Constitution vénérée, n’était plus.

Si l’on se contente de lire ce qu’il fut écrit sous l’Empire, on peut avoir l’impression que ce fut l’apogée de la grandeur romaine. Mais c’est une démarche à peu près aussi avisée que de choisir, dans mille ans, de ne prendre connaissance de l’histoire de la Corée du Nord au XXe siècle qu’en reprenant les documents officiels de propagande.

Les grands auteurs du temps soit comme Cicéron, Lucrèce, Sénèque ont connu une mort violente à cause d’un désaccord avec le pouvoir, soit comme Virgile, Horace, étaient pratiquement des artistes officiels. Le proto-libéralisme romain laissa avec le principat la place à un régime dictatorial socialisant, et à partir de là la tendance à l’étatisme se renforça jusqu’à culminer dans le dominat de Dioclétien, régime fortement dirigiste et pratiquement soviétique, créant des corporations fermées, multipliant les emplois de père en fils et attachant les cultivateurs à leur terre, le tout étant ordonné principalement à la satisfaction des besoins de l’armée ; les persécutions religieuses qui frappèrent juifs et chrétiens sous le Haut et le Bas Empire sont à cet égard révélatrices : elles n’eurent pas seulement pour cause le refus des fidèles de ces religions d’adorer les divinités tutélaires de l’Empire, mais véritablement un affaiblissement de la tolérance religieuse qui fut pourtant longtemps un caractère romain. On ne peut pas considérer que ces persécutions n’eurent rien à voir avec le caractère autoritaire du pouvoir romain, ne serait-ce que parce que la violence des persécutions augmenta proportionnellement au renforcement du pouvoir impérial : plus celui-ci se voulait sans partage et indifférent aux traditions libérales romaines, plus il était répressif. En outre au IIIe siècle l’empereur Aurélien instaura le culte officiel du Sol Invictus, prélude aux pires persécutions contre les chrétiens, qui était l’aboutissement de l’évolution totalitarisante de l’Empire : une idéologie unique exaltée par un art officiel de plus en plus répétitif.

Ajoutons à cela l’inévitable corruption inhérente à tout État totalitaire ou quasi-totalitaire, qui ruine le peuple et interdit l’émergence d’une classe moyenne et étouffe tout ce qui y ressemblait auparavant.

Finalement, l’effondrement romain se fit sur le modèle de celui de l’URSS : un système planiste étouffant l’esprit d’entreprise, réduisant à néant la liberté économique, supprimant la mobilité sociale et démoralisant les individus face aux envahisseurs : qui veut se battre pour une tyrannie ? Les Romains des derniers temps de l’Empire étaient effectivement démoralisés, mais non à cause de la décadence des mœurs ; ils l’étaient parce que le régime impérial n’était pas de ceux que l’on défend au prix de sa vie, comme l’était la libertas.

Une lutte nécessaire contre la menace militaire extérieure absorbant toutes les ressources, un empire recouvrant des ethnies aux cultures très différentes sous le vernis commun. La dislocation se fit au profit de la nomenklatura de l’Empire romain qui s’appropria les prérogatives de puissance publique et amorça la fin de l’évolution millénaire du soleil éclatant de la République romaine libérale vers la nuit du féodalisme européen.

Inquiétudes sur l’avenir des États-Unis d’Amérique

Le lecteur aura perçu, depuis le début de cet article, les nombreuses analogies entre l’histoire de la plus grande puissance libérale antique et la plus grande puissance libérale moderne. On aurait pu en ajouter d’autres : la République née du rejet d’une monarchie étrangère, l’austérité originelle des mœurs, un certain culte des pères fondateurs, un impérialisme principalement défensif, hégémonie déployée subitement sur le monde connu... Les États-Unis d’Amérique risquent-ils, à l’instar de leur illustre aînée et prédécesseur, de sombrer dans le socialisme ? Des signes précurseurs existent qui soulèvent chez le libéral de vives inquiétudes.

Depuis l’élection de Barack Obama et sa volonté de faire passer des réformes sociales portant une vision très étatiste de la société, est apparu le mouvement d’opposition des Tea Party, mouvement conservateur s’érigeant en défenseur de la Constitution et réclamant le respect des libertés individuelles et de la Déclaration des Droits ; dans ce cadre, Obama est accusé d’être « socialiste », un terme très insultant aux USA. D’autre part, la crise économique a également fait émerger les mouvements anti-capitalistes : Occupy Wall Street, ou encore les We are the 99%. La crise de 2008 semble donc avoir fait émerger en Amérique le clivage entre les tenants du mos majorum américain et les populares.

Les USA ne sont probablement pas au bord de la guerre civile. Mais la fracture est apparue et il est probable qu’elle ne sera pas réduite. Pour la première fois de l’histoire des États-Unis, en 2009, la majorité des foyers américains a reçu plus d’argent de l’État qu’il n’en a payé en impôts, notait le 14 juillet 2012 l’économiste Greg Mankiw sur son blog, cité récemment par Alexis Vintray sur Contrepoints.

Dans les années et les quelques décennies qui viennent, la fracture risque fort de se développer au gré des difficultés économiques jusqu’au moment où les principes libéraux de la Constitution des États-Unis ne feront plus du tout consensus dans la population américaine. En particulier le développement prometteur de la robotique, qui détruira probablement beaucoup d’emplois d’ouvriers, risque-t-il de faire réapparaître les démons anti-destruction créatrice, ce qui serait un parallèle assez frappant avec le développement massif de l’esclavagisme à Rome, les machines à travail quasi-gratuit étant nos modernes servi. Ce serait alors un temps de grands troubles qui nécessiterait la mise en place d’un nouveau paradigme.

Le scénario catastrophe d’une répétition de l’Histoire

On verrait apparaître une nouvelle forme de gouvernement aux États-Unis, qui gouvernerait globalement l’Empire américain de façon de plus en plus intégrée et de plus en plus autoritaire. La progression du socialisme dans l’économie et le recul du libéralisme rendrait celle-ci de moins en moins dynamique, et l’interventionnisme étatique, de type sans doute keynésien, ne ferait qu’empirer la situation. Progressivement, le gouvernement impérial américain finira par ressembler à l’empire soviétique stalinien ou à la Corée du Nord.

Arrivé à l’épuisement total, travaillé par des forces centrifuges liées à la persistance d’identités locales : européenne, asiatique, sud-américaine, l’Empire se délitera et nous retournerons à la nuit du féodalisme dont le soleil américain nous a, temporairement, tiré.

Peut-on encore l’éviter ?

Nos ancêtres « libéraux » romains n’avaient pas idée de ce qui les attendait. Nous si. C’est peut-être là notre espoir d’échapper à leur sort, en préparant mieux la défense de la liberté, chez nous, autour de nous, et dans l’esprit de nos contemporains.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:46

Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Tout dépend, il y a eu dans l'histoire du totalitarisme ayant comme base une idéologie (Marxisme-Léninisme, nazisme, Révolution française).

Et il y a même eu du totalitarisme fondé sur une religion...

Laughing  Vous m'apprenez quelque chose là. Laughing

Les exemples que j'ai inséré est pour démontrer qu'il n'y a pas que la religion pouvant être la source de totalitarisme mais même l'athéisme-laïcisme.:beret:  
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:47

adamev a écrit:
L'empire romain était socialiste et le dieu de cette religion était l'Etat personnifié par l'empereur.

Alors celle-là faut l'encadrer!!!


C'est la théorie de Philippe Fabry. Basée sur les définitions biaisées de Hayek et von Mises pour lesquels tout ce qui n'était pas strictement et libéral était forcément socialiste. C'est sur ce genre de prémices bien pourries qu'on en arrive à classer Adolf Hitler comme socialiste.

C'est qu'il ne faut surtout pas prendre le risque d'écorner un tant soit peu le libéralisme, paré de toutes les vertus, y compris évangéliques...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:52

Ce serait Philippe qui aurait inventé le nom de National-Socialisme au parti d'Hitler? Dois-je vous rappeler également que l'aspect protocolaire et d'apparence des nazis ont l'empire romain comme inspiration?

Very Happy 


Dernière édition par ysov le Mer 03 Juil 2013, 18:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 17:53

Lebob a écrit:

C'est la théorie de Philippe Fabry.  Basée sur les définitions biaisées de Hayek et von Mises pour lesquels tout ce qui n'était pas strictement et libéral était forcément socialiste.  C'est sur ce genre de prémices bien pourries qu'on en arrive à classer Adolf Hitler comme socialiste.

1- Adolf Hitler se revendiquait lui même socialiste.

S'est-il une seule fois revendiqué libéral ? ........ non jamais.


2- Keynes louait le régime socialiste national allemand; il y voyait même la meilleure application de ces théories.
Hayek et von Mises le vomissait.


Conclusion : Hitler est-il plutôt socialiste ou plutôt libéral ? Plutôt socialiste !


Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:10

ysov a écrit:
Ce serait Philippe qui aurait inventé le nom de National-Socialisme au parti d'Hitler?

Ce n'est pas parce que le nom socialiste était mentionné dans le nom que le nazisme était socialiste.

Aucun historien du nazisme - et il n'en manque pas - n'a jamais prétendu que le nazisme était un socialisme. Seul Hayek l'a fait dans une analyse publiée en 1944 où il compare nazisme et communisme stalinien. Cette ganache, portée dieu sait pourquoi au pinacle par toute une école d'économistes, concluait que la planification économique et la prise de contrôle des moyens de production par l'état conduisait inévitablement à la dictature. Petit détail que l'imbécile oublie de prendre en compte, c'est qu'en URSS comme en Allemagne, la prise du pouvoir absolu par ces régimes totalitaires a précédé la planification économique et la mainmise sur les moyens de productions. Planification économique et mainmise sur les moyens de production ont par ailleurs été très relatifs dans l'Allemagne nazie.

Et lorsqu'après la guerre les atrocités du régime nazi ont été connues, Hayek n'a jamais jugé utile de revoir son ouvrage, notamment pour y parler de certaines caractéristiques du nazisme comme l'antisémitisme et les théories raciales. Pourquoi? Parce qu'il ne les a jamais fondamentalement condamnés?

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:13

SJA a écrit:
Lebob a écrit:

C'est la théorie de Philippe Fabry.  Basée sur les définitions biaisées de Hayek et von Mises pour lesquels tout ce qui n'était pas strictement et libéral était forcément socialiste.  C'est sur ce genre de prémices bien pourries qu'on en arrive à classer Adolf Hitler comme socialiste.

1- Adolf Hitler se revendiquait lui même socialiste.

S'est-il une seule fois revendiqué libéral ? ........ non jamais.


2- Keynes louait le régime socialiste national allemand; il y voyait même la meilleure application de ces théories.
Hayek et von Mises le vomissait.


Conclusion : Hitler est-il plutôt socialiste ou plutôt libéral ?    Plutôt socialiste !



Les stupidités habituelles sur le sujet. Ouvrez un livre d'histoire rédigé par un spécialiste de la question comme Kershaw, Fest ou d'autres et vous verrez ce qu'ils disent du socialisme d'Hitler. Il n'y a que les imbéciles pour soutenir qu'Adolf était socialiste.

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:14

ysov a écrit:
Ce serait Philippe qui aurait inventé le nom de National-Socialisme au parti d'Hitler? Dois-je vous rappeler également que l'aspect protocolaire et d'apparence des nazis ont l'empire romain comme inspiration?

 Very Happy 

Et l'inspiration romaine fait du nazisme un socialisme?

Décidément, en trois messages, on va de la bêtise à des abîmes de stupidité...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:19

La non reconnaissance d'évidences est bien pire.
Revenir en haut Aller en bas
_Bruno_



Masculin Messages : 349
Inscription : 04/05/2013

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:20

Lebob a écrit:
Planification économique et mainmise sur les moyens de production ont par ailleurs été très relatifs dans l'Allemagne nazie.

Très relatifs voire inexistant : ce qui explique notamment les difficultés rencontrées par l'armée allemande à partir de 1943 (fin du rêve de la Blitzkrieg) en ce qui concerne l'approvisionnement par une insuffisante standardisation des équipements et donc une moindre production que les alliés... L'industrie allemande n'a pas été prise en mains par les nazis une fois arrivés au pouvoir. Ils se sont contentés de s'assurer le soutien des industriels à leurs projets. Ce qui a entre autres nécessité, sous la pression de ces derniers et de l'armée, à mettre au pas voire à éliminer physiquement une grande partie des SA dès fin juin 34 (Nuit des longs couteaux). Or les SA représentaient justement l'aile "socialisante" du NSDAP. Après la Nuit des longs couteaux, c'en est donc fini du socialisme dans l'Allemagne nazie et cela à peine 18 mois après l'arrivée au pouvoir d'Hitler.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:21

Qu’est-ce que le national-socialisme ?
Figure phare, avant-guerre, de l’Ecole de Francfort, célèbre pour son marxisme hétérodoxe, le grand philosophe Herbert Marcuse (1898-1979) a émigré en 1934 aux Etats-Unis. C’est là, en 1942, qu’il a écrit Etat et individu sous le national-socialisme, une oeuvre visionnaire, décisive pour la compréhension du phénomène nazi. Edité par Douglas Kellner dans Technologie, guerre et fascisme (Routledge, New York et Londres, 1998), ce texte majeur reste inédit en français. Son fils, Peter Marcuse, a bien voulu autoriser Le Monde diplomatique à en publier quelques extraits, accompagnés d’une présentation du jeune chercheur italien Raffaele Laudani.
http://www.monde-diplomatique.fr/2000/10/MARCUSE/14324
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:24

Apprends le violon et joues un rigodon comme musique de fond.
Revenir en haut Aller en bas
_Bruno_



Masculin Messages : 349
Inscription : 04/05/2013

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:27

ysov a écrit:
Qu’est-ce que le national-socialisme ?
Figure phare, avant-guerre, de l’Ecole de Francfort, célèbre pour son marxisme hétérodoxe, le grand philosophe Herbert Marcuse (1898-1979) a émigré en 1934 aux Etats-Unis. C’est là, en 1942, qu’il a écrit Etat et individu sous le national-socialisme, une oeuvre visionnaire, décisive pour la compréhension du phénomène nazi. Edité par Douglas Kellner dans Technologie, guerre et fascisme (Routledge, New York et Londres, 1998), ce texte majeur reste inédit en français. Son fils, Peter Marcuse, a bien voulu autoriser Le Monde diplomatique à en publier quelques extraits, accompagnés d’une présentation du jeune chercheur italien Raffaele Laudani.
http://www.monde-diplomatique.fr/2000/10/MARCUSE/14324

Cet article dans son introduction dit bien que l'appareil productif n'a pas été chamboulé par les Nazis et que les possédants, les industriels, se sont mis au service d'Hitler et de ses projets.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:32

Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?

Les nazis ont sacrifié des millions de vie humaine pour satisfaire le rêve de leur société.


Alors qu'une société ne doit avoir qu'un seul rêve : que ses membres ne s'agressent pas les uns les autres.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:34

Le socialisme nazi a puisé dans le socialisme romain. C'est l'évidence pourtant! En tous cas je reviens au sujet initial.No 
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:40

SJA a écrit:
adamev a écrit:
L'empire romain était socialiste et le dieu de cette religion était l'Etat personnifié par l'empereur.

Alors celle-là faut l'encadrer!!!


Pour vous adamev, un peu de lecture.

http://www.contrepoints.org/2012/08/03/92581-rome-du-liberalisme-au-socialisme




Rome, du libéralisme au socialisme

Publié le 3/08/2012

Les vraies raisons de l’ascension et de la chute de Rome : le libéralisme et le socialisme... et les leçons à en tirer pour aujourd’hui.

Par Wenceslas Balyre

Spoiler:
 


Recherche Google sur Wenceslas Balyre: 22 résultats.

Votre sommité ne m'a pas l'air très connue, hein.  

Je vous suggère de lire les commentaires dans ce forum.  Manifestement, les membres se sont payé une pinte de sang en lisant ces élucubrations...


Dernière édition par Lebob le Mer 03 Juil 2013, 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
_Bruno_



Masculin Messages : 349
Inscription : 04/05/2013

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:47

SJA a écrit:
Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?

Les nazis ont sacrifié des millions de vie humaine pour satisfaire le rêve de leur société.


Alors qu'une société ne doit avoir qu'un seul rêve : que ses membres ne s'agressent pas les uns les autres.


Socialisme et libéralisme sont les deux faces d'une même pièce : les deux prétendent faire le bonheur de l'homme.

En réalité ces deux idées ne peuvent y parvenir : le socialisme assouvit l'envie-la jalousie de ceux qui ont peu à l'égard de ceux qui ont beaucoup (autant sur le plan matériel que sur le plan des talents par exemple). Le libéralisme de son côté assouvit l'avidité. Les deux se réalisent donc ultimement aux dépens d'autrui.

Pour moi ces deux idéologies sont par conséquent toutes les deux vouées à l'échec.

D'après moi, Dieu n'est pas de gauche ou de droite, ni socialiste ou libéral : il est tout cela à la fois, ce que nous les hommes ne pourrons jamais réaliser par nous même.

Quant à dire que l'empire romain romain était socialiste, c'est au mieux un magnifique anachronisme.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:50

Godon a écrit:
SJA a écrit:
Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?
ysov a écrit:
Le socialisme nazi a puisé dans le socialisme romain.
cheers Rhoôôoôo! Vous êtes géniaux! Vous êtes de la trempe des plus grands comiques! Vous donnez bientôt votre spectacle dans ma région? Je réserve des places les yeux fermés!  :greenange:

Votre religion n'est pas pastafariste mais parasitisme.

Essayez au moins de faire des phrases qui expriment une pensée parce vos remarques sont pour l'heure inutiles. carton rouge 
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:52

Lebob a écrit:

Recherche Google sur Wenceslas Balyre: 22 résultats.

Votre sommité ne m'a pas l'air très connue, hein.  

Je vous suggère de lire les commentaires dans ce forum.  Manifestement, les membres se sont payé une pinte de sang en lisant ces élucubrations...

Balyre est un pseudo.

On reparle de lui dans 6 mois. d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:54

_Bruno_ a écrit:
SJA a écrit:
Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?

Les nazis ont sacrifié des millions de vie humaine pour satisfaire le rêve de leur société.


Alors qu'une société ne doit avoir qu'un seul rêve : que ses membres ne s'agressent pas les uns les autres.


Socialisme et libéralisme sont les deux faces d'une même pièce : les deux prétendent faire le bonheur de l'homme.

En réalité ces deux idées ne peuvent y parvenir : le socialisme assouvit l'envie-la jalousie de ceux qui ont peu à l'égard de ceux qui ont beaucoup (autant sur le plan matériel que sur le plan des talents par exemple). Le libéralisme de son côté assouvit l'avidité. Les deux se réalisent donc ultimement aux dépens d'autrui.

Pour moi ces deux idéologies sont par conséquent toutes les deux vouées à l'échec.

D'après moi, Dieu n'est pas de gauche ou de droite, ni socialiste ou libéral : il est tout cela à la fois, ce que nous les hommes ne pourrons jamais réaliser par nous même.

Quant à dire que l'empire romain romain était socialiste, c'est au mieux un magnifique anachronisme.

Je vous suggère fortement de lire un article de la revue Sciences Humaines au sujet du national socialisme et l'antiquité dont voici un extrait: http://www.scienceshumaines.com/le-national-socialisme-et-l-antiquite_fr_23333.html
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:55

SJA a écrit:
Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?

Non, ça c'est votre définition du socialisme.

SJA a écrit:
Les nazis ont sacrifié des millions de vie humaine pour satisfaire le rêve de leur société.

Non, le régime nazi a sacrifié des millions de vies humaines pour satisfaire les idées démentes d'un individu.

SJA a écrit:
Alors qu'une société ne doit avoir qu'un seul rêve : que ses membres ne s'agressent pas les uns les autres.

Si c'est le seul rêve qu'entretient une société, elle n'ira pas très loin, même si l'idéal de non-agression est évidemment un objectif parmi d'autres vers lequel une société doit tendre.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:56

Godon a écrit:
SJA a écrit:
Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?
ysov a écrit:
Le socialisme nazi a puisé dans le socialisme romain.
cheers Rhoôôoôo! Vous êtes géniaux! Vous êtes de la trempe des plus grands comiques! Vous donnez bientôt votre spectacle dans ma région? Je réserve des places les yeux fermés!  :greenange:

On propose à Goebbels de se joindre? Mr. Green 

Nous sommes socialistes [...] nous sommes ennemis, ennemis mortels de l’actuel système économique capitaliste avec son exploitation de celui qui est économiquement faible, avec son injustice dans la redistribution, avec son inégalité des salaires [...] Nous sommes décidés à détruire ce système coûte que coûte [...] L’État bourgeois est arrivé à sa fin. Nous devons former une nouvelle Allemagne [...] Le futur, c’est la dictature de l’idée socialiste de l’État [...] être socialiste signifie soumettre le Je au Tu ; le socialisme signifie sacrifier la personnalité individuelle au Tout. (Joseph Goebbels)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:56

_Bruno_ a écrit:
SJA a écrit:
Quand comprendrez vous que le socialisme est tout simplement le sacrifice des individus à la société ?

Les nazis ont sacrifié des millions de vie humaine pour satisfaire le rêve de leur société.


Alors qu'une société ne doit avoir qu'un seul rêve : que ses membres ne s'agressent pas les uns les autres.


Socialisme et libéralisme sont les deux faces d'une même pièce : les deux prétendent faire le bonheur de l'homme.

En réalité ces deux idées ne peuvent y parvenir : le socialisme assouvit l'envie-la jalousie de ceux qui ont peu à l'égard de ceux qui ont beaucoup (autant sur le plan matériel que sur le plan des talents par exemple). Le libéralisme de son côté assouvit l'avidité. Les deux se réalisent donc ultimement aux dépens d'autrui.

Pour moi ces deux idéologies sont par conséquent toutes les deux vouées à l'échec.

D'après moi, Dieu n'est pas de gauche ou de droite, ni socialiste ou libéral : il est tout cela à la fois, ce que nous les hommes ne pourrons jamais réaliser par nous même.

Quant à dire que l'empire romain romain était socialiste, c'est au mieux un magnifique anachronisme.


Cher Bruno,

Seul le libéralisme (classique) est conforme aux commandements de Dieu.

"Tu ne voleras point" (même par l'intermédiaire de l'Etat).


"Aime ton prochain comme toi même" : Le libéralisme n'empêche pas d'être charitable.


La redistribution socialiste n'est pas la charité puisqu'il ne peut y avoir de charité contrainte. Le redistribution est du vol pur et simple.



Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:57

ysov a écrit:
La non reconnaissance d'évidences est bien pire.

Quelles évidences? Celles que vous radotez? Mais il y a longtemps que je m'en suis rendu compte. Cette discussion n'en est que la confirmation, mais cette fois sur un sujet réellement sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 18:59

Non par votre malhonnêteté intellectuelle. Donc oui c'est sujet trop sérieux pour la malhonnêteté. Capite?


Dernière édition par ysov le Mer 03 Juil 2013, 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
_Bruno_



Masculin Messages : 349
Inscription : 04/05/2013

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 19:01

ysov a écrit:

Je vous suggère fortement de lire un article de la revue Sciences Humaines au sujet du national socialisme et l'antiquité dont voici un extrait: http://www.scienceshumaines.com/le-national-socialisme-et-l-antiquite_fr_23333.html

L'avez-vous lu vous-même ? Il affirme précisément l'inverse de ce que vous affirmez !

l'article en question a écrit:

« Le combat de Hitler et La République de Platon. Une étude sur le fondement idéologique du mouvement de libération national-socialiste » : tel est le titre d’un des innombrables ouvrages à la gloire de la filiation prétendument gréco-romaine du Troisième Reich à la lecture duquel nous entraîne Johann Chapoutot. L’auteur, Joachim Bannes, philosophe, rapprochait Mein Kampf et la Politeia de Platon, puis « se livrait à une étude comparée et parallèle de la biographie du Führer et de celle du philosophe ». Au fil de l’étude de J. Chapoutot, nourrie d’archives et de documents, on se surprend parfois à réfréner un rire nerveux tant l’absurde de cette production nazie rivalise avec la monstruosité de ses conséquences. On savait déjà que, pour ennoblir le mythe d’origine du peuple allemand, Hitler et les idéologues du national-socialisme avaient poussé la mégalomanie jusqu’à annexer l’Antiquité gréco-romaine. Sa splendeur devait tout aux aryens selon eux. Mais jamais une étude si approfondie n’avait été publiée. Tous les registres y sont abordés : philosophique, artistique, esthétique… On reconnaît la plume d’Alfred Rosenberg bien sûr, le théoricien du parti, mais aussi celle d’une flopée d’universitaires comme Hans Günther, « le champion de l’origine nordique des grandes civilisations », qui n’hésite pas à solliciter la linguistique à l’appui de ses thèses, à affirmer que même par son âme l’homme grec est comparable à l’âme allemande… voire à soutenir que les cheveux des dieux et des héros grecs étaient blonds ! Sans parler du culte nazi du corps sain, dont l’origine « hellénistique » allait de soi. Ce livre, par ailleurs très bien écrit, offre un éclairage important et inédit sur l’idéologie national-socialiste qui, dans sa folie, avait également pensé sa chute sur le modèle de celles de la Grèce et de l’Empire romain. Dans sa volonté de puissance, souligne J. Chapoutot, le nazisme se voyait aussi maître de l’avenir, et « de la passéification de son propre présent » : « Hitler voulait léguer un mythe à la postérité, ce serait l’ultime victoire de cet éternel acteur, pour qui le monde était un théâtre. »
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 19:03

_Bruno_ a écrit:
Lebob a écrit:
Planification économique et mainmise sur les moyens de production ont par ailleurs été très relatifs dans l'Allemagne nazie.

Très relatifs voire inexistant : ce qui explique notamment les difficultés rencontrées par l'armée allemande à partir de 1943 (fin du rêve de la Blitzkrieg) en ce qui concerne l'approvisionnement par une insuffisante standardisation des équipements et donc une moindre production que les alliés... L'industrie allemande n'a pas été prise en mains par les nazis une fois arrivés au pouvoir. Ils se sont contentés de s'assurer le soutien des industriels à leurs projets. Ce qui a entre autres nécessité, sous la pression de ces derniers et de l'armée, à mettre au pas voire à éliminer physiquement une grande partie des SA dès fin juin 34 (Nuit des longs couteaux). Or les SA représentaient justement l'aile "socialisante" du NSDAP. Après la Nuit des longs couteaux, c'en est donc fini du socialisme dans l'Allemagne nazie et cela à peine 18 mois après l'arrivée au pouvoir d'Hitler.

En fait, une réelle planification de la production de guerre ne commencera qu'après l'arrivée de Speer au ministère de l'armement en février 1942. Il faudra toutefois des mois avant que la marque de Speer se fasse sentir et sorte ses effets. En février 1942, la production était bien planifiée au Royaume-Uni qu'en Allemagne. Il n'est pourtant jamais venu à l'idée de personne (de sain d'esprit du moins) de venir expliquer que Winston Churchill était socialiste parce qu'il imposé la planification de l'économie britannique durant la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 19:04

Lebob a écrit:

SJA a écrit:
Alors qu'une société ne doit avoir qu'un seul rêve : que ses membres ne s'agressent pas les uns les autres.  

Si c'est le seul rêve qu'entretient une société, elle n'ira pas très loin, même si l'idéal de non-agression est évidemment un objectif parmi d'autres vers lequel une société doit tendre.

La société peut bien rester à quai du moment que ses membres avancent.

La société on s'en fiche !

Ce sont les êtres humains qui nous intéressent.


La société n'a pas le droit d'aller au delà de l'idéal de non agression. D'où tiendrait elle des droits supplémentaires alors que les individus qui la composent ne les possèdent pas eux même les uns envers les autres.

On ne peut déléguer à la société plus de droits qu'on n'en détient soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 19:10

ysov a écrit:
Qu’est-ce que le national-socialisme ?
Figure phare, avant-guerre, de l’Ecole de Francfort, célèbre pour son marxisme hétérodoxe, le grand philosophe Herbert Marcuse (1898-1979) a émigré en 1934 aux Etats-Unis. C’est là, en 1942, qu’il a écrit Etat et individu sous le national-socialisme, une oeuvre visionnaire, décisive pour la compréhension du phénomène nazi. Edité par Douglas Kellner dans Technologie, guerre et fascisme (Routledge, New York et Londres, 1998), ce texte majeur reste inédit en français. Son fils, Peter Marcuse, a bien voulu autoriser Le Monde diplomatique à en publier quelques extraits, accompagnés d’une présentation du jeune chercheur italien Raffaele Laudani.
http://www.monde-diplomatique.fr/2000/10/MARCUSE/14324

Tiens, c'est amusant, le texte dit exactement le contraire de ce que prétend l'icône (des imbéciles) Hayek:

Citation :
Il n’est plus nécessaire, désormais, de contester l’idée fausse selon laquelle le national-socialisme marquerait une révolution. On sait à présent que ce mouvement n’a pas bouleversé l’organisation fondamentale du processus productif dont la maîtrise reste aux mains de groupes sociaux spécifiques qui contrôlent les outils du travail sans se soucier des besoins et des intérêts de la société dans son ensemble. L’activité économique du IIIe Reich repose sur les grands combinats industriels qui, avant même l’ascension de Hitler vers le pouvoir et profitant largement du soutien gouvernemental, avaient progressivement renforcé leur position. Ils ont conservé ce rôle-clé dans une économie de guerre et de conquête. Depuis 1933, leurs dirigeants se sont fondus dans la nouvelle « élite » recrutée au plus haut niveau du parti national-socialiste mais n’ont pas abandonné pour autant leurs importantes fonctions sociales et économiques.

Et même, si j'en crois le texte, le nazisme aurait essentiellement restauré l'ordre social antérieur à la République de Weimar; autrement dit celui en vigueur sous le 2ème Reich, dont on ne peut pas dire qu'il était spécialement socialiste (encore un coup de pied à l'âne Hayek):

Citation :
Le national-socialisme n’est pas, non plus, une restauration sociale et politique, même s’il a, dans une large mesure, réinstallé au pouvoir les forces et les groupes d’intérêt que la République de Weimar avait menacés ou contenus : l’armée est redevenue un Etat dans l’Etat, l’autorité du chef d’entreprise s’est vue soulagée de nombreuses contraintes, et la classe ouvrière subit une véritable emprise totalitaire. Pour autant, cela n’a pas restauré les vieilles formes de domination et de hiérarchisation.

Je crois que je vais me procurer cet ouvrage en VO.


Dernière édition par Lebob le Jeu 04 Juil 2013, 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!   Mer 03 Juil 2013, 19:11

_Bruno_ a écrit:
ysov a écrit:

Je vous suggère fortement de lire un article de la revue Sciences Humaines au sujet du national socialisme et l'antiquité dont voici un extrait: http://www.scienceshumaines.com/le-national-socialisme-et-l-antiquite_fr_23333.html

L'avez-vous lu vous-même ? Il affirme précisément l'inverse de ce que vous affirmez !

l'article en question a écrit:

« Le combat de Hitler et La République de Platon. Une étude sur le fondement idéologique du mouvement de libération national-socialiste » : tel est le titre d’un des innombrables ouvrages à la gloire de la filiation prétendument gréco-romaine du Troisième Reich à la lecture duquel nous entraîne Johann Chapoutot. L’auteur, Joachim Bannes, philosophe, rapprochait Mein Kampf et la Politeia de Platon, puis « se livrait à une étude comparée et parallèle de la biographie du Führer et de celle du philosophe ». Au fil de l’étude de J. Chapoutot, nourrie d’archives et de documents, on se surprend parfois à réfréner un rire nerveux tant l’absurde de cette production nazie rivalise avec la monstruosité de ses conséquences. On savait déjà que, pour ennoblir le mythe d’origine du peuple allemand, Hitler et les idéologues du national-socialisme avaient poussé la mégalomanie jusqu’à annexer l’Antiquité gréco-romaine. Sa splendeur devait tout aux aryens selon eux. Mais jamais une étude si approfondie n’avait été publiée. Tous les registres y sont abordés : philosophique, artistique, esthétique… On reconnaît la plume d’Alfred Rosenberg bien sûr, le théoricien du parti, mais aussi celle d’une flopée d’universitaires comme Hans Günther, « le champion de l’origine nordique des grandes civilisations », qui n’hésite pas à solliciter la linguistique à l’appui de ses thèses, à affirmer que même par son âme l’homme grec est comparable à l’âme allemande… voire à soutenir que les cheveux des dieux et des héros grecs étaient blonds ! Sans parler du culte nazi du corps sain, dont l’origine « hellénistique » allait de soi. Ce livre, par ailleurs très bien écrit, offre un éclairage important et inédit sur l’idéologie national-socialiste qui, dans sa folie, avait également pensé sa chute sur le modèle de celles de la Grèce et de l’Empire romain. Dans sa volonté de puissance, souligne J. Chapoutot, le nazisme se voyait aussi maître de l’avenir, et « de la passéification de son propre présent » : « Hitler voulait léguer un mythe à la postérité, ce serait l’ultime victoire de cet éternel acteur, pour qui le monde était un théâtre. »

Je disais que les nazis ont puisés dans l'antiquité romaine! L'auteur dit-t-il le contraire? Si pour être citoyen romain il fallait pas se sacrifier pour la collectivité, que l'empire romain tout comme l'empire nazi voulut conquérir le monde assujettir les conquis à leur régime tout en les maintenant de secondes classes. L'empereur était la personne centrale tout comme Hitler le fut. Il y a des similitudes mais je n'ai jamais prétendu qu'ils sont identiques.
Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire Nicolas : en France , la dictature socialiste ne se cache plus !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ovni l'affaire du docteur X (Imposture)
» Grippe A : les suites de l'affaire...
» La mine St Nicolas à Steinbach
» Renseignement Dauptain Nicolas Robert
» PREVOST DE VERNOIS Simon Pierre Nicolas Colonel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: