DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Dim 05 Mai 2013, 16:30

http://www.cedric.burgun.eu/?p=825


Mariage civil, mariage religieux : le divorce ?
Publié le 4 mai 2013

Je publie ici, avec leur aimable accord, une interview donnée à Famille Chrétienne avec le philosophe Thibault Collin sur les conséquences du « mariage pour tous ». En niant la loi naturelle, le « mariage » homosexuel bouleverse l’institution républicaine du mariage. Dès lors, comment les catholiques pourraient-ils obéir à leur conscience sans déroger à la loi ? (Texte publié dans Famille Chrétienne n° 1838 du 6 au 12 avril 2013).

Le premier est canoniste, le second est philosophe. Issus de la même génération, le Père Cédric Burgun et Thibaud Collin sont confrontés à une situation inédite avec le projet de loi Taubira. Si demain le «mariage» homosexuel change la nature du mariage tout court, comment justifier cette obligation bien française de passer à la mairie avant de s’unir à l’église ? Les parlementaires en parlent déjà entre eux (cf. plus bas), tout comme les évêques. Certes, le sujet n’est pas officiel. Mais tous savent que la question pourrait se poser plus vite que prévu. L’Église ne pourrait plus reconnaître dans le nouveau mariage civil un mariage naturel ; l’État aura du mal à imposer ses vues à l’Église catholique après avoir modifié les règles du jeu. On ne «joue » pas avec le mariage, justement. Dissocier mariage civil et mariage religieux serait une révolution qui nous mènerait dans l’inconnu. Changer de système paraît très difficile tellement les catholiques ont intégré cette contrainte de la République. Comment l’Église pourrait-elle reprendre sa liberté par rapport au mariage civil après avoir défendu bec et ongles cette institution ? Les raisons d’un possible divorce entre mariage religieux et mariage civil sont réelles. Pourtant, il n’existe pas aujourd’hui d’alternative crédible. Déjà certains fiancés s’interrogent pour savoir comment obéir à leur conscience sans déroger à la loi. Poser cet épineux problème – sans prétendre le résoudre -, c’est tout le mérite et le courage de cet échange nourri entre Thibaut Collin et le Père Burgun. • Samuel Pruvot.

Pourquoi la réforme Taubira remettrait- elle en cause l’équilibre actuel entre le mariage civil et le mariage religieux ?


Le Père Cédric Burgun - Jusqu’à présent il y avait un consensus paisible entre l’État et l’Église catholique, parce que nous étions d’accord sur la conception du mariage. L’Église reconnaissait le mariage civil comme naturel parce qu’il impliquait l’indissolubilité, la fidélité et l’ouverture à la vie. Avec le « mariage pour tous», le mariage civil s’éloignerait de plus en plus de ses piliers naturels. Il met entre parenthèses la différence des sexes et l’ouverture à la vie. On passe d’une vision communautaire du mariage à une vision totalement individualiste. Or, le mariage naturel n’est pas un contrat dans lequel on met ce que l’on veut ! Cela pose deux questions. Premièrement, l’État pourrait-il encore légitimement obliger des gens à se marier civilement (avant tout mariage religieux) alors même qu’il prône une loi de liberté ? Deuxièmement, qu’en serait-il de la reconnaissance par l’Église de la validité d’un tel mariage ? À mon avis, la question mérite d’être clairement posée. Et la réponse n’est pas aussi simple qu’on le pense.

En quoi le «mariage» homosexuel ferait-il muter l’institution républicaine du mariage ?


Thibaud Collin - L’ouverture du mariage aux personnes de même sexe le transformerait de fond en comble. On quitte le réfèrent naturel qui était jusqu’ici au fondement de l’articulation entre conjugalité et filiation. Par quoi ce réfèrent est-il remplacé ? Par la volonté humaine. Dès lors, pourquoi, par exemple, continuer à maintenir la monogamie ? Par conformisme ou par arbitraire. Le mariage n’a plus rien d’institutionnel. Certes, c’est dans une logique institutionnelle que les personnes de même sexe veulent avoir accès au mariage. Ce pourquoi elles refusent la simple « union civile »… Mais accéder à cette demande, c’est précisément supprimer la notion d’institution. Le projet de loi Taubira mène ainsi à une contractualisation de la vie familiale. Ce qui va engendrer une augmentation des injustices et des conflits.

P.C.B. - La loi, qui dit le droit, est faite pour être stable. L’institution du mariage constitue un pilier de la société. Avec cette individualisation du mariage, le gouvernement va le fragiliser encore plus : il ne va dépendre que de la seule volonté des deux époux, et non plus de la stabilité de la loi. Celle-ci avait déjà été fragilisée par le divorce ; là, c’est une étape supplémentaire, et quelle étape !

Ce serait la fin du mariage civil ?


T.C. - L’institution ne peut pas être tenue à bout de bras par l’État, ce serait du pur volontarisme. Il existe un « ordre des choses », accessible à la raison, qui ne dépend pas de la seule volonté humaine, ou de la seule volonté du législateur. En ce qui concerne le mariage, cet ordre est inscrit dans ce que sont l’homme et la femme. Or l’État moderne est de plus en plus dans une vision « artificialiste» : il prétend bâtir un ordre humain qui serait variable selon les évolutions historiques.

Qu’est-ce qui favorise ce bouleversement des mentalités ?


T. C. - Ce n’est pas pour rien que la PMA (procréation médicalement assistée) est au cœur du dispositif: on est dans le prolongement logique de la mentalité contraceptive. Par le biais de la technique, on en vient à considérer la vie, et notamment le corps sexué, comme un simple matériau, malléable donc.

P. C. B. - Il y a aussi le déni de réalité, jusque dans le droit. Par exemple, dans l’institution du mariage, il y avait la présomption de paternité. Le nouveau mariage apporterait une distorsion : on va aboutir à une présomption de filiation. On présumera par exemple que la deuxième femme dans un couple homosexuel féminin sera la seconde mère des enfants, en niant complètement la réalité.

Quelles pourraient être, à terme, les conséquences pour l’Église et les chrétiens?


T. C. - Aujourd’hui, il faudrait séparer ce qui relève de la sphère privée et de la sphère publique. Mais le Christ nous invite à vivre dans la cohérence, dans l’unité entre la vie et la foi. Cette exigence peut nous conduire jusqu’à la dissidence. Le dissident, c’est celui qui dit : « Le mensonge ne passera pas par moi », celui qui accepte de vivre dans la vérité intégrale de ce qu’est l’homme. Mais cela a forcément un coût, dont il faut avoir conscience…

Des conséquences politiques ?


P.C.B. - L’Église devra avoir le courage de dire que ce mariage civil lui posera désormais problème, non seulement au niveau anthropologique et théologique, mais aussi dans son rapport avec l’État. Elle doit montrer qu’elle est impliquée dans la sphère publique. Et qu’elle n’entend pas céder sa place. Beaucoup de questions vont se poser, la principale étant : qu’en est-il de la reconnaissance du mariage naturel à travers ce nouveau mariage ? (…) Si on ne dit rien maintenant par rapport au mariage civil, la conséquence en sera une sorte d’indifférence réciproque entre l’Église et l’État.

T.C. - Je pense que beaucoup de catholiques français, et peut-être certains évêques, sont dans une forme de légalisme vis-à-vis de l’État. Ils ont intériorisé un mode de laïcité qui leur laisse très peu de marge de manœuvre quant aux implications anthropologiques et sociales de leur foi. Il y a une sorte de « surmoi laïc » qui a besoin d’être transgressé. Certes, revenir sur ce compromis entre l’Église et l’État peut sembler un peu violent. Mais c’est une manière d’objectiver la violence de la réforme !

Si demain le mariage civil se trouvait ainsi dénaturé, que pourrait demander l’Église au gouvernement ?


P.C.B. - Les prêtres et les évêques seront-ils obligés un jour d’entrer en désobéissance civile ? Ne vaudrait-il pas mieux prendre le problème en amont ? Nous pourrions demander au gouvernement de revoir les bases du compromis entre l’Église et l’État. Cette obligation du mariage civil avant le mariage religieux devrait disparaître. Et il serait possible d’imaginer un effet civil au mariage religieux, comme c’est le cas en Italie, en Belgique ou en Allemagne. Tous ceux qui veulent se marier religieusement ne seraient alors plus tenus de se marier civilement. Certaines personnes homosexuelles revendiquent la liberté de se marier civilement ? Nous revendiquerions la même liberté de ne plus nous marier civilement.

T.C. – Si le divorce était ainsi consommé entre le mariage civil et le mariage religieux, ce serait le signe d’une rupture anthropologique entre l’Église et la République, qui pourrait avoir des conséquences dans d’autres domaines. La République pourrait très bien dire à l’Église : « Puisqu’il en est ainsi, prenez en charge l’entretien de toutes vos églises, assumez vos écoles privées et payez vous-mêmes vos professeurs ». Or, rompre le contrat entre le public et le privé entraînerait une affluence de milliers de familles françaises vers le public : 20 % des élèves sont scolarisés dans le privé catholique. L’État serait-il capable d’assumer?

Pourrait-on vraiment en arriver là ?


T.C. - Encore une fois, sur le plan anthropologique, il existait jusqu’à présent un socle commun entre l’Église et la République. Aujourd’hui, c’est de moins en moins le cas, on le voit très clairement avec le projet de loi Taubira. C’est pourquoi on n’échappera pas à une clarification sur tous ces sujets.

P.C.B. - Et si une telle clarification avait lieu, les familles qui estiment aujourd’hui que l’École catholique n’est pas suffisamment fidèle à son caractère propre pourraient y revenir. Il faut faire attention à ne pas être seulement dans une logique financière. Certes, la situation actuelle d’un Enseignement libre sous contrat avec l’État nous arrange financièrement. Mais il y a aussi une question de vérité derrière tout cela : sommes-nous prêts à conserver le caractère propre de l’Enseignement catholique ?

Les sénateurs en embuscade


Dissocier mariage civil et mariage religieux? Certains sénateurs de l’opposition étudient l’hypothèse. En discussion au Sénat depuis le 4 avril, le «mariage pour tous» suscite des interrogations inédites. « Un contrat tacite a été passé entre l’Église et l’État autour du mariage civil, explique le sénateur UMP Charles Revet (Seine-Maritime). Dès lors que l’État modifie de lui-même le mariage civil, l’Église pourrait reprendre sa liberté… » Président du groupe parlementaire chrétien, qui rassemble une trentaine de sénateurs, Charles Revet n’est pas un boutefeu. Il attire cependant l’attention sur la révolution induite par la loi Taubira. « Le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille. Cette définition est universelle, elle n’est pas propre au judéo-christianisme ! » Changer la définition du mariage pourrait avoir des conséquences inattendues : « Au nom de quoi pourra-t-on obliger demain les fiancés catholiques à passer à la mairie avant l’église ? » Idem pour les juifs ou les musulmans. Certains sénateurs, comme Hugues Portelli (Val-d’Oise), estiment que l’actuelle équation mariage civil / mariage religieux va devenir intenable. Il a même rédigé quelques amendements afin d’accorder au mariage religieux des effets civils. Samuel Pruvot.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Dim 05 Mai 2013, 16:50

Citation :
Certaines personnes homosexuelles revendiquent la liberté de se marier civilement ? Nous revendiquerions la même liberté de ne plus nous marier civilement.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Dim 05 Mai 2013, 18:33

Dura Lex Sed Lex.

Les citoyens laics (y compris catholiques) pourraient en effet demander que chaque année l'église et ses multiples succursales présentent à l'Etat un bilan consolidé toutes sources confondues. Bilan sur lequel l'état règlerait le montant de sa subvention (unique) comme ça se fait dans d'autres domaines. Il n'y a aucune raison d'accorder des subventions a des organismes bénéficiaires. Encore moins à des organismes qui organisent leur insolvabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Dim 05 Mai 2013, 18:46

adamev a écrit:
Dura Lex Sed Lex.

Les citoyens laics (y compris catholiques) pourraient en effet demander que chaque année l'église et ses multiples succursales présentent à l'Etat un bilan consolidé toutes sources confondues. Bilan sur lequel l'état règlerait le montant de sa subvention (unique) comme ça se fait dans d'autres domaines. Il n'y a aucune raison d'accorder des subventions a des organismes bénéficiaires. Encore moins à des organismes qui organisent leur insolvabilité.

Oui, ce sont les moyens habituels de l'Etat Franc_Maçon : Contrôle fiscal Mr.Red

C'est tellement décalé face à des familles qui ne se battent pas pour elles mais pour l'égalité du sort des enfants ! clown2

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Dim 05 Mai 2013, 23:08

Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 03:31

adamev a écrit:
Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.

Jusqu'au moment où, excédés, les gens balayeront les gens qui parlent comme vous et qui sont nettement des corrompus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 08:27

Citation :
« Au nom de quoi pourra-t-on obliger demain les fiancés catholiques à passer à la mairie avant l’église ? » Idem pour les juifs ou les musulmans. Certains sénateurs, comme Hugues Portelli (Val-d’Oise), estiment que l’actuelle équation mariage civil / mariage religieux va devenir intenable. Il a même rédigé quelques amendements afin d’accorder au mariage religieux des effets civils." Samuel Pruvot.

Samuel Pruvot a raison, cela n'a absolument rien à voir avec une question d'argent, et cela ne concerne pas que les catholiques. Il n'y a simplement plus de raison valable pour contraindre des hommes et des femmes qui veulent se marier à passer en premier lieu devant le maire. L'Etat qui a commencé cette révolution devra faire marche arrière ou bien aller jusqu'au bout de sa logique. Nous l'y aiderons.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 08:31

Thumright

Et ce sera un bon débarra. Après tout, à chaque couple catholique ou musulman marié de choisir le contrat civil qui lui plait au plan fiscal : "mariage" civil, PACS, concubinage civil.

Je vais juste devoir changer mes cours sur le caractère naturel du mariage civil ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 08:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Je vais juste devoir changer mes cours sur le caractère naturel du mariage civil ! Mr.Red

Ben non. Vous enseignez la religion catholique en Belgique me semble-t-il, et on n'entend rien venir dans ce sens. Donc en Belgique, qu'est-ce qui vous autoriserait à enseigner autre chose que le programme établi ?

En France, oui, séparer mariage civil et religieux, très bien, mais il faudra donner ce droit à TOUTES les religions plus ou moins reconnues : hindouisme, bouddhisme, islam, israélite, sikh, TSJ, mormons, scientologue, etc. etc. Et le ne doute pas que les petites religions non reconnues commencent alors à ester à la CEJ afin d'obtenir ce droit à l'identique de tous les autres cultes (vous aurez ainsi des mariages satanistes, sorciers, wiccans, rose-croix, franc-maçons, théosophes, animistes, shamanistes, ...). Ca va être un magnifique bordel :-D En outre, cela va dissoudre l'égalité de tous : mais cela vous n'en avez trop que faire je crois, puisque Liberté Egalité Fraternité c'est une injure...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:00

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Je vais juste devoir changer mes cours sur le caractère naturel du mariage civil ! Mr.Red

Ben non. Vous enseignez la religion catholique en Belgique me semble-t-il, et on n'entend rien venir dans ce sens. Donc en Belgique, qu'est-ce qui vous autoriserait à enseigner autre chose que le programme établi ?

Le cours de religion catholique n'est pas un cours sur la pensée officielle des Etats. C'est un cours CONFESSIONNEL, et l'autorité qui y préside est l'autorité ecclésiale.

Dragna Din a écrit:

En France, oui, séparer mariage civil et religieux, très bien, mais il faudra donner ce droit à TOUTES les religions plus ou moins reconnues : hindouisme, bouddhisme, islam, israélite, sikh, TSJ, mormons, scientologue, etc. etc.

Absolument. Telle est la conséquence immédiate.

Dragna Din a écrit:

Et le ne doute pas que les petites religions non reconnues commencent alors à ester à la CEJ afin d'obtenir ce droit à l'identique de tous les autres cultes (vous aurez ainsi des mariages satanistes, sorciers, wiccans, rose-croix, franc-maçons, théosophes, animistes, shamanistes, ...).

Non. L'Etat Belge ne reconnait que les grande Traditions : Catholique, orthodoxe, Protestante, musulmane, Juive, Hindouiste, Bouddhiste.
[quote]
Dragna Din a écrit:
Ca va être un magnifique bordel :-D En outre, cela va dissoudre l'égalité de tous : mais cela vous n'en avez trop que faire je crois, puisque Liberté Egalité Fraternité c'est une injure...

Il fallait y penser. Quand on fait une rupture de civilisation (Madame Taubira), il faut s'attendre à des conséquences en série.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:13

Arnaud Dumouch a écrit:
Non. L'Etat Belge ne reconnait que les grande Traditions : Catholique, orthodoxe, Protestante, musulmane, Juive, Hindouiste, Bouddhiste.

Mais on ne parle pas de la Belgique, là. C'est en France que les catholiques (et eux seuls ou presque) veulent remettre en cause le mariage républicain. En Belgique jamais entendu quelque chose de semblable.

Excusez-moi, mais tout cela me semble très risible. La valeur du mariage religieux ne dépend pas d'un papier officiel, mais de ce que vous vivez à l'autel. Tout ce que vous voulez, en somme, c'est ségréguer les "bons mariés" des "mauvais mariés" (tous genres, philosophies et orientations sexuelles confondus).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:21

La France fera pareil. Il est évident qu'elle ne sera pas contrainte de reconnaître le culte inter-cosmique de l'oignon.

Moi, je ne veux plus de ce mariage civil. Il ne correspond pas à mes valeurs.

Beaucoup de couples catholiques envisagent de divorcer au plan civil si c'est intéressant au plan du droit fiscal et du droit des héritages.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Et ce sera un bon débarra. Après tout, à chaque couple catholique ou musulman marié de choisir le contrat civil qui lui plait au plan fiscal : "mariage" civil, PACS, concubinage civil.


Mais vous écrivez n'importe quoi... c'est déjà le cas du mariage civil. Et ce n'est pas qu'une question fiscale . C'est aussi patrimonial et ça protège le conjoint le plus faible (généralement la femme) ainsi que les enfants. En plus on n'imagine que trop le marquage idéologique par les religions de l'état civil.


Dernière édition par adamev le Lun 06 Mai 2013, 09:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:25

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.

Jusqu'au moment où, excédés, les gens balayeront les gens qui parlent comme vous et qui sont nettement des corrompus.

Vous pratiquez la diffamation maintenant??? Ah la morale cathoclique!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:31

adamev a écrit:

Mais vous écrivez n'importe quoi... c'est déjà le cas du mariage civil. Et ce n'est pas qu'une question fiscale . C'est aussi patrimonial et ça protège le conjoint le plus faible (généralement la femme) ainsi que les enfants. En plus on n'imagine que trop le marquage idéologique par les religions de l'état civil.

Le PACS protège très bien les enfants. Le célibat aussi puisqu'il suffit d'un test génétique (voir Rachida Dati).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:31

adamev a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.

Jusqu'au moment où, excédés, les gens balayeront les gens qui parlent comme vous et qui sont nettement des corrompus.

Vous pratiquez la diffamation maintenant??? Ah la morale cathoclique!!!

Quand, trois message avant, on menace les catholiques de contrôles fiscaux pour les faire plier, on est un corrompu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Beaucoup de couples catholiques envisagent de divorcer au plan civil si c'est intéressant au plan du droit fiscal et du droit des héritages.

Êtes-vous marié en Belgique ou en France ?

En outre, je me demande qu'elle est la position de l'Eglise Catholique concernant les "dissolutions" des mariages civils.

Concernant la reconnaissance des mariages pour les autres cultes, OK, donc pour les musulmans, s'ils veulent se marier plusieurs fois devant l'imam, ou répudier leur femme religieusement devant l'imam, cela ne vous posera pas de problème ?

Vous êtes marié devant Dieu ? Le mariage républicain vous répugne ? Divorcez, maintenant, là tout de suite, au risque d'être considéré comme un tiède dans votre foi. Non ? Et ne venez pas avec ces considérations fiscales, ce qui compte, et cela seul, c'est le mariage devant Dieu. Donc suivez votre logique, montrez la voie, divorcez civilement !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:40

Les citoyens laics (y compris catholiques) pourraient en effet demander que chaque année l'église et ses multiples succursales présentent à l'Etat un bilan consolidé toutes sources confondues. Bilan sur lequel l'état règlerait le montant de sa subvention (unique) comme ça se fait dans d'autres domaines. Il n'y a aucune raison d'accorder des subventions a des organismes bénéficiaires. Encore moins à des organismes qui organisent leur insolvabilité.

Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.


Où ais-je écrit le mot "contrôle fiscal" (si ce n'est pour vous expliquer que justement ce n'en n'est pas un) mais qu'il s'agit de la suppression d'une niche fiscale par simple application des lois. Niche dont l'église romaine bénéficie sans même avoir la reconnaissance du ventre. Les pires serpents ne sont-ils pas, d'après les poètes, ceux qu'on nourrit au sein?
Si vous n'êtes pas fichu de lire correctement un texte on comprend mieux que vos élèves nourris d'enseignement "con-fes-sionnel" soient paumés
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:41

Dragna Din a écrit:

Concernant la reconnaissance des mariages pour les autres cultes, OK, donc pour les musulmans, s'ils veulent se marier plusieurs fois devant l'imam, ou répudier leur femme religieusement devant l'imam, cela ne vous posera pas de problème ?

Vous avez voulu le mariage "pour tous" ? Débrouillez-vous. On verra comment vous arriverez à interdire tout amour entre adultes qui veulent se marier : "polyamour", amour entre père et fille adulte, entre frères adultes etc.


Dragna Din a écrit:

Vous êtes marié devant Dieu ? Le mariage républicain vous répugne ? Divorcez, maintenant, là tout de suite, au risque d'être considéré comme un tiède dans votre foi. Non ? Et ne venez pas avec ces considérations fiscales, ce qui compte, et cela seul, c'est le mariage devant Dieu. Donc suivez votre logique, montrez la voie, divorcez civilement !

Le mariage républicain ne me répugne pas. Il m'indiffère maintenant. Je ne le regarde plus que sous le rapport de ses avantages notariés. Je regarderai si le PACS n'est pas mieux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:43

adamev a écrit:
Les citoyens laics (y compris catholiques) pourraient en effet demander que chaque année l'église et ses multiples succursales présentent à l'Etat un bilan consolidé toutes sources confondues. Bilan sur lequel l'état règlerait le montant de sa subvention (unique) comme ça se fait dans d'autres domaines. Il n'y a aucune raison d'accorder des subventions a des organismes bénéficiaires. Encore moins à des organismes qui organisent leur insolvabilité.

Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.


Où ais-je écrit le mot "contrôle fiscal" (si ce n'est pour vous expliquer que justement ce n'en n'est pas un) mais qu'il s'agit de la suppression d'une niche fiscale par simple application des lois. Niche dont l'église romaine bénéficie sans même avoir la reconnaissance du ventre. Les pires serpents ne sont-ils pas, d'après les poètes, ceux qu'on nourrit au sein?
Si vous n'êtes pas fichu de lire correctement un texte on comprend mieux que vos élèves nourris d'enseignement "con-fes-sionnel" soient paumés

L'intention est la même : Vos menace financières à peine voilées indiffèrent l'Eglise de France qui est depuis longtemps (1905) séparée de l'Etat sous ce rapport. Vous n'avez donc même plus ce moyen de pression.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 09:58

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Les citoyens laics (y compris catholiques) pourraient en effet demander que chaque année l'église et ses multiples succursales présentent à l'Etat un bilan consolidé toutes sources confondues. Bilan sur lequel l'état règlerait le montant de sa subvention (unique) comme ça se fait dans d'autres domaines. Il n'y a aucune raison d'accorder des subventions a des organismes bénéficiaires. Encore moins à des organismes qui organisent leur insolvabilité.

Vous ignorez les procédures propres à l'attribution des subventions. Elles n'ont rien à voir avec un contrôle fiscal. Et pour la plupart elles ont été mises en place sous Giscard, bon catholique, en application de directives européennes relatives à la comptabilité publique des états (en vue de l'harmonisation européenne).

Vous revendiquez de ne pas obéir aux lois adoptées par la représentation nationale légitimement élue (ce qui n'est pas les cas de vos frigides emmitrés). Nous pouvons revendiquer que l'argent public ne serve pas à soutenir vos combats d'arrière-garde aussi périmés que ceux que vous avez menés contre l'école publique, le droit de vote des femmes, leur émancipation, la séparation, la laïcité, l'IVG... et j'en passe.


Où ais-je écrit le mot "contrôle fiscal" (si ce n'est pour vous expliquer que justement ce n'en n'est pas un) mais qu'il s'agit de la suppression d'une niche fiscale par simple application des lois. Niche dont l'église romaine bénéficie sans même avoir la reconnaissance du ventre. Les pires serpents ne sont-ils pas, d'après les poètes, ceux qu'on nourrit au sein?
Si vous n'êtes pas fichu de lire correctement un texte on comprend mieux que vos élèves nourris d'enseignement "con-fes-sionnel" soient paumés

L'intention est la même : Vos menace financières à peine voilées indiffèrent l'Eglise de France qui est depuis longtemps (1905) séparée de l'Etat sous ce rapport. Vous n'avez donc même plus ce moyen de pression.

C'est faux! Mais comme vous êtes Belge on vous le pardonnera. L'état subventionne de nombreuses assoc confessionnelles (l'école catho sous contrat notamment). Lisez donc une fois le budget du ministère de l'Intérieur (section "cultes"). Vous êtes encore dans le procès d'intention et dans le déni de vérité.

PS : je ne suis pas par principe opposé au financement de l'école catho... pour autant qu'elle reste strictement dans le cadre des missions de service public définie par l'Ed Nat.

Comme ça vous a été écrit plus haut vous contestez le mariage civil... démariez-vous. Vous refusez les lois de l'état... refusez ses financements.


Dernière édition par adamev le Lun 06 Mai 2013, 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 10:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Dragna Din a écrit:

Concernant la reconnaissance des mariages pour les autres cultes, OK, donc pour les musulmans, s'ils veulent se marier plusieurs fois devant l'imam, ou répudier leur femme religieusement devant l'imam, cela ne vous posera pas de problème ?

Vous avez voulu le mariage "pour tous" ? Débrouillez-vous. On verra comment vous arriverez à interdire tout amour entre adultes qui veulent se marier : "polyamour", amour entre père et fille adulte, entre frères adultes etc.


Dragna Din a écrit:

Vous êtes marié devant Dieu ? Le mariage républicain vous répugne ? Divorcez, maintenant, là tout de suite, au risque d'être considéré comme un tiède dans votre foi. Non ? Et ne venez pas avec ces considérations fiscales, ce qui compte, et cela seul, c'est le mariage devant Dieu. Donc suivez votre logique, montrez la voie, divorcez civilement !

Le mariage républicain ne me répugne pas. Il m'indiffère maintenant. Je ne le regarde plus que sous le rapport de ses avantages notariés. Je regarderai si le PACS n'est pas mieux.

Je crois que vous vous trompez : je n'ai rien demandé, je n'ai pas voté pour Hollande. Cela dit oui je suis content, car les exemples actuels prouvent que ce n'est pas une mauvaise chose (Belgique, hollande depuis plus de 10 ans, et rien de tel que vous annoncez).

Si le mariage civil vous indiffère, pourquoi alors toutes ces interventions. Vous n'êtes pas très logique.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 10:39

Les religions ne vivraient que des dons. On peut pourtant lire, par exemple, sur le site internet du diocèse de Paris :
« Si vous voulez donner 150 euros, vous pouvez verser 440 euros (car 290 euros seront déduits de vos impôts). »
L’association religieuse reçoit ainsi 440 euros d’une personne qui n’en a donné en réalité que 150 euros. C’est donc bien l’Etat qui paye la différence en acceptant de percevoir moins d’impôts de la personne qui fait un don à son église. En effet, l’Etat accepte que 66% d’un don à une association cultuelle soit déduit de son impôt sur le revenu dans la limite de 20% de son revenu imposable. Une entreprise peut également faire un don à une église. Elle pourra, dans la limite de 0,5% de son chiffre d’affaire, déduire de son impôt sur le revenu ou société, 60% du montant de ce don.
Le crédit d’impôt est un coût pour l’Etat. Or cette déduction fiscale est transférée intégralement aux différentes religions.
Afin de pouvoir bénéficier de cet avantage fiscal sur les dons et legs, une association non cultuelle doit être reconnue d’utilité publique. Or suivant les indications contenues sur le site associations.gouv.fr, pour être reconnue d’utilité publique une association ou une fondation doit oeuvrer pour l’intérêt général et agir sur le plan national. Il semble difficile d’admettre que les associations cultuelles répondent à ces critères. Il s’agit donc d’un privilège donné aux religions. Mais il faut également reconnaître, en consultant la liste des associations reconnues d’utilité publique publiée par le ministère de l’intérieur, que la majorité d’entre elles ne répondent pas non plus à ces critères.
On peut lire sur le site internet du diocèse de Grenoble-Vienne :
« Donnez du sens à votre ISF en faisant un don au diocèse de Grenoble-Vienne pour ses prêtres...
Pour permettre au diocèse de Grenoble-Vienne de bénéficier de votre don, celui-ci devra être effectué à la Fondation nationale pour la protection sanitaire et sociale du clergé de France qui bénéficie, en qualité de fondation reconnue d’utilité publique, d’un dispositif fiscal particulier. En effet, les associations diocésaines n’ayant pas le statut de fondation, ne peuvent pas bénéficier des dons en réduction de l’ISF. La FNPSSCF reversera au diocèse de Grenoble-Vienne, l’intégralité des dons qu’elle recevra en sa faveur...
Un chiffre...5.645 euros, c’est le coût moyen annuel des cotisations vieillesse et santé pour chaque prêtre du diocèse de Grenoble-Vienne.
Un autre exemple...13.400 euros, c’est le coût moyen annuel de la formation d’un séminariste. »
Les cotisations vieillesse des prêtres et la formation des séminaristes peuvent donc être financées à hauteur de 75% par l’état grâce à un transfert d’une fondation habilitée à une association non habilitée à recevoir des dons déductibles de l’ISF. Est-ce bien normal ?


Si vous en voulez d'autres... Mr Google... "église subventions".

A priori je ne suis pas absolument contre sous réserve que les mots religions ou église ne soient pas = entreprises de subversion anti-républicaine.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 12:59

Adamev a écrit

Citation :
C'est faux! Mais comme vous êtes Belge on vous le pardonnera. L'état subventionne de nombreuses assoc confessionnelles (l'école catho sous contrat notamment). Lisez donc une fois le budget du ministère de l'Intérieur (section "cultes"). Vous êtes encore dans le procès d'intention et dans le déni de vérité.

Arnaud est dans le vrai Adamev ! L'Etat subventionne des écoles dites "catho" à condition qu'elles ne soient justement plus "confessionnelles". Ces écoles ont pour mission de recruter parmi toutes les confessions, et aussi hors confession. Bref, l'Etat y trouve largement son compte et serait le premier à regretter que cette collaboration cesse.

Citation :
Comme ça vous a été écrit plus haut vous contestez le mariage civil... démariez-vous. Vous refusez les lois de l'état... refusez ses financements.

Le démariage est déjà demandé : http://www.laviequercynoise.fr/alain-dubrulle-demande-le-divorce-au-president-de-la-republique-28882.html

C'est une première étape avant la reconnaissance de l'autonomie du mariage religieux par rapport au civil. C'est une question de liberté de conscience, on ne peut plus imposer un rite républicain quand la république elle-même, à travers ses élites, a fait le choix de rompre la continuité anthropologique entre le rite religieux et le rite civil.

Dragna Din a écrit

Citation :
En France, oui, séparer mariage civil et religieux, très bien, mais il faudra donner ce droit à TOUTES les religions plus ou moins reconnues : hindouisme, bouddhisme, islam, israélite, sikh, TSJ, mormons, scientologue, etc. etc. Et le ne doute pas que les petites religions non reconnues commencent alors à ester à la CEJ afin d'obtenir ce droit à l'identique de tous les autres cultes (vous aurez ainsi des mariages satanistes, sorciers, wiccans, rose-croix, franc-maçons, théosophes, animistes, shamanistes, ...). Ca va être un magnifique bordel :-D


Eh bien non ! Au Canada, cela a été répété de nombreuses fois sur ce forum, on est libre de se marier religieusement ou civilement sans cumuler.
Les gens qui se marient religieusement conservent au mariage sa nature propre. Tant que cette union se fait dans le respect de l'égalité homme-femme, de l'Etat de droit, il n'y a aucune menace, à moins de considérer la liberté de culte comme une menace, ce qui n'est guère laïque..
En réalité, c'est l'Etat qui dénature la mariage, pas les religions. Le satanisme est aujourd'hui adiministratif et centralisateur. Et paradoxalement ce sont les religions qui cherchent à sauver ce malheureux doublon républicain que l'on appelle le mariage civil.

Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 13:31

Romeomor a écrit:
C'est une question de liberté de conscience, on ne peut plus imposer un rite républicain quand la république elle-même, à travers ses élites, a fait le choix de rompre la continuité anthropologique entre le rite religieux et le rite civil.

Sur la liberté nous sommes bien d'accord. Au Canada c'était plus facile aussi, car pas de mariage civil avant 1972 ou 73.

Mais, je vous soutiens, parce que même si vous ne l'obtiendrez jamais, votre liberté vaut bien une pétition.

In fine, on en revient à ce que je disais : construire un mur entre "les bons mariés" et les "mauvais mariés"...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 13:34

adamev a écrit:


C'est faux! Mais comme vous êtes Belge on vous le pardonnera. L'état subventionne de nombreuses assoc confessionnelles (l'école catho sous contrat notamment). Lisez donc une fois le budget du ministère de l'Intérieur (section "cultes"). Vous êtes encore dans le procès d'intention et dans le déni de vérité.

Rien de ce qui est SPECIFIQUEMENT catho dans ces école est subventionné. Seul ce qui est le tronc commun à l'enseignement obligatoire selon la loi de Jules Ferry.

Maintenant, vous passez à la menace du totalitarisme étatique avec écoles d'Etat et cours de morale Républicaine universelle.

Pas mal pour un tenant de la liberté ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 13:39

"In fine, on en revient à ce que je disais : construire un mur entre "les bons mariés" et les "mauvais mariés"..."

Pas du tout ! Actuellement, de nombreux couples ne sont mariés que civilement et ne sont pas des "mauvais mariés"...
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 14:09

De Cécile: Pas du tout ! Actuellement, de nombreux couples ne sont mariés que civilement et ne sont pas des "mauvais mariés"...

Tout à fait. Parmi les groupes de jeunes couples que j'accompagne (chaque gr. est composé de 5 cpls), deux ne sont pas mariés mais baptisés, ont fait baptiser leurs enfants et sont fidèles à la messe.

Leur chemin de retour à l'Eglise est un chemin de conversion long et fragile qu'il faut respecter.
D'ailleurs ils ont évoqué la perspective de conclusion de manière sacramentelle et cela demande la plus grande délicatesse.

St Paul disait de ne pas reprocher à l'autre de ne pouvoir manger que 100gr. de viande alors que soi même on peut en manger 1 Kilo.


Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 14:12

Si pour l'église romaine...
Pour les financements c'est que vous ignorez comment fonctionne l'école sous contrat (ma belle-fille est directrice-adjointe d'une de ces écoles). Prenez la peine de lire le budget de l'Ed Nat... rubrique école confessionnelles sous contrat.

Si je vous lis bien vous voulez le beurre (refuser les lois qui vous dérangent) et l'argent du beurre (les subventions). Et bien moi je vous dis refuser les lois = refuser l'argent de l'état (dont plusieurs ici vous expliqueront que c'est le produit d'un vol (Fabry, SJA...). Simple question de cohérence.

Et je vous rappelle ainsi qu'à Roméo-mort-de-rire, et parce que vous ne lisez que ce qui vous arrange) que j'ai aussi écrit : A priori je ne suis pas absolument contre (les financements publics) sous réserve que les mots religions ou église ne soient pas = entreprises de subversion anti-républicaine. Or les évêques appellent actuellement à la désobéissance civile... Je vais donc de ce pas écrire aux présidents des groupes de gauche à l'Assemblée Nationale et au Sénat pour que soit déposé un projet de loi restrictif (gain estimé entre 250 et 500 millions d'euros).


Dernière édition par adamev le Lun 06 Mai 2013, 14:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 14:14

Cécile a écrit:
"In fine, on en revient à ce que je disais : construire un mur entre "les bons mariés" et les "mauvais mariés"..."

Pas du tout ! Actuellement, de nombreux couples ne sont mariés que civilement et ne sont pas des "mauvais mariés"...

Vous ne m'avez pas compris : selon moi il n'y a pas de mauvais ou de bons mariés. Séparer le mariage religieux et civil, cela ne servira qu'à servir l'ego de certains qui diront : "nous ne sommes pas des "contre-natures" car nous sommes unis religieusement NOUS !" Bref, d'ici cela semble tellement puérile que le Seigneur Lui-même doit en rire.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 14:18

A moins que du haut de sa croix il en pleure des larmes de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 14:36

Si l'Etat cesse les subventions aux écoles catholiques, il va se retrouver avec plein d'enfants sans école, et ne pourra pas faire face... Déjà que trop de profs absents ne sont pas remplacés !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 14:51


Mais non... et tant mieux : plutôt que de fermer des classes de la "laïque" ça viendra re-gonfler les effectifs. Et ça fera moins de gamins à qui des théologiens allumés viendront expliquer que papy Adam et mamy Eve sont pour l'un sorti tout armé de la cuisse de Jupiter et pour l'autre de la côte de l'autre.
Pour les autres gamins, pauvres gosses, les parents paieront... pour qu'on leur apprenne que le soleil se balance au dessus de la terre... au lieu de dépenser leur fric à manifester derrière n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:02

Arnaud Dumouch a écrit:
La France fera pareil. Il est évident qu'elle ne sera pas contrainte de reconnaître le culte inter-cosmique de l'oignon.

Moi, je ne veux plus de ce mariage civil. Il ne correspond pas à mes valeurs.

Beaucoup de couples catholiques envisagent de divorcer au plan civil si c'est intéressant au plan du droit fiscal et du droit des héritages.
ffff...

divorce civil symbolique c'est n'importe quoi. où allez-vous chercher ça ?

1) divorce civil = séparation de corps et de biens
ce qui est strictement impossible symboliquement, puisque dans votre divorce symbolique, l'adresse principale reste la même, et le foyer fiscal aussi.

2) c'est enrichir des notaires pour le plaisir en cas de patrimoine immobilier, et aussi un avocat qui n'a ici aucun conseil à donner sauf à vous dire "QUOI ? mais... si vous restez ensemble... pourquoi vous divorcez ?"

3) c'est avoir symboliquement une garde partagée à la c on qui veut rien dire
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:11

Adamev a écrit

Citation :
Et je vous rappelle ainsi qu'à Roméo-mort-de-rire, et parce que vous ne lisez que ce qui vous arrange) que j'ai aussi écrit : A priori je ne suis pas absolument contre (les financements publics) sous réserve que les mots religions ou église ne soient pas = entreprises de subversion anti-républicaine.

A vrai dire, je ne suis pas non plus contre le fait de payer des impôts, sous réserve que ceux-ci ne soient pas utilisés à des fins de subversion anticléricale par le biais de l'école publique ou semi-publique (qu'on appelle pour rire "le privé").
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:19

Romeomor a écrit:
Adamev a écrit

Citation :
Et je vous rappelle ainsi qu'à Roméo-mort-de-rire, et parce que vous ne lisez que ce qui vous arrange) que j'ai aussi écrit : A priori je ne suis pas absolument contre (les financements publics) sous réserve que les mots religions ou église ne soient pas = entreprises de subversion anti-républicaine.

A vrai dire, je ne suis pas non plus contre le fait de payer des impôts, sous réserve que ceux-ci ne soient pas utilisés à des fins de subversion anticléricale par le biais de l'école publique ou semi-publique (qu'on appelle pour rire "le privé").

Vous voudriez donc l'école privée pour tous ^^ payée par les impôts... Ben le déficit il va pas passer tout de suite alors :-D
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:32

Vous savez qu'il existe des écoles libres et hors contrat ? ça existe ! Même en France, oui oui !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:36

adamev a écrit:

Mais non... et tant mieux : plutôt que de fermer des classes de la "laïque" ça viendra re-gonfler les effectifs. Et ça fera moins de gamins à qui des théologiens allumés viendront expliquer que papy Adam et mamy Eve sont pour l'un sorti tout armé de la cuisse de Jupiter et pour l'autre de la côte de l'autre.
Pour les autres gamins, pauvres gosses, les parents paieront... pour qu'on leur apprenne que le soleil se balance au dessus de la terre... au lieu de dépenser leur fric à manifester derrière n'importe qui.

Et viendra le totalitarisme de l'Etat : C'est d'ailleurs là qu'aboutit toute pensée trop forte vers sa décadence et sa fin. cela ne vient pas de la pensée elle-même de de l'orgueuil de ceux qui pour un temps, tiennent le ^pouvoir.

Avant que les lois de la Démocratie ne balancent ces corrompus arrogants pour mettre d'autres hommes au pouvoir (le FN par exemple) qui, 50 ans après, sera à son tour corrompu et arrogant !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Et viendra le totalitarisme de l'Etat : C'est d'ailleurs là qu'aboutit toute pensée trop forte vers sa décadence et sa fin. cela ne vient pas de la pensée elle-même de de l'orgueuil de ceux qui pour un temps, tiennent le ^pouvoir.

Avant que les lois de la Démocratie ne balancent ces corrompus arrogants pour mettre d'autres hommes au pouvoir (le FN par exemple) qui, 50 ans après, sera à son tour corrompu et arrogant !

C'est un peu n'importe quoi ce que vous écrivez là...

Le FN, par exemple, ne fait que de se servir de l'étendard catholique : croyez-moi, chez eux on trouve aussi, surtout, des athées ou des odinistes très anti-catho.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:43

Je n'ai pas dit que le FN est catholique.


J'ai dit que les hommes corrompus et arrogants qui sont au pouvoir depuis mai 68 seront un jours remplacés à leur tour par d'autres hommes, pensant autrement (ex le FN), qui deviendront à leur tour 50 ans plus tard corrompus et arrogants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Je n'ai pas dit que le FN est catholique.


J'ai dit que les hommes corrompus et arrogants qui sont au pouvoir depuis mai 68 seront un jours remplacés à leur tour par d'autres hommes, pensant autrement (ex le FN), qui deviendront à leur tour 50 ans plus tard corrompus et arrogants.

Mmm, oui, mais ces hommes corrompus... Depuis 1968 (donc De Gaulle ? Pompidou ? Giscard ? Fillon ? Mitterand - grand catholique pourtant ?), ou alors les hommes nés en 1968 ? Après 1968 ? Même ceux issus des écoles catholiques (et il y en a z'en êtes la preuve) ? Depuis 1968... Donc Vatican 2 et la Curie depuis cette époque ?

Excusez-moi, mais sans vouloir vous critiquer, ces arguments sentent fort le petit crème de 18.30.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:55

Non, de Gaulle est un homme d'avant mai 68.

Mai 68 met en place sa nouvelle conception à partir de Giscard avec un signe fort du "jouir sans entraves" : l'avortement.

Mais avec Adamev, on voit à quel point cette génération a fait son temps : elle impose avec arrogance un changement radical dans la nature humaine et menace par l'arme de la loi et les menaces de nationalisations ceux qui pensent autrement !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 15:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Non, de Gaulle est un homme d'avant mai 68.

Mai 68 met en place sa nouvelle conception à partir de Giscard avec un signe fort du "jouir sans entraves" : l'avortement.

Mais avec Adamev, on voit à quel point cette génération a fait son temps : elle impose avec arrogance un changement radical dans la nature humaine et menace par l'arme de la loi et les menaces de nationalisations ceux qui pensent autrement !

Si Adamev est retraité, je pense qu'il n'était pas sur les barricades...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 16:02

Bien au contraire ! Il est au coeur de cette génération du jouir sans entraves. Ceux qui eurent 20 ans en 68 ont aujourd’hui 65 ans.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 16:51

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Et viendra le totalitarisme de l'Etat : C'est d'ailleurs là qu'aboutit toute pensée trop forte vers sa décadence et sa fin. cela ne vient pas de la pensée elle-même de de l'orgueuil de ceux qui pour un temps, tiennent le ^pouvoir.

Avant que les lois de la Démocratie ne balancent ces corrompus arrogants pour mettre d'autres hommes au pouvoir (le FN par exemple) qui, 50 ans après, sera à son tour corrompu et arrogant !

C'est un peu n'importe quoi ce que vous écrivez là...

Le FN, par exemple, ne fait que de se servir de l'étendard catholique : croyez-moi, chez eux on trouve aussi, surtout, des athées ou des odinistes très anti-catho.

Les catholiques qui se rallient au FN ont autant de flair politique (et religieux) que ce cardinal autrichien qui s'était réjoui publiquement de l'Anschluß
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 17:01

Arnaud Dumouch a écrit:
Je n'ai pas dit que le FN est catholique.
J'ai dit que les hommes corrompus et arrogants qui sont au pouvoir depuis mai 68 seront un jours remplacés à leur tour par d'autres hommes, pensant autrement (ex le FN), qui deviendront à leur tour 50 ans plus tard corrompus et arrogants.

Si ma mémoire ne me fait pas défaut depuis 68 j'ai vu passer outre De Gaulle, Pompidou, Giscard, Chirac, le chanoine du Latran et leurs cliques... pas particulièrement de gauche à ce qu'on sait!!! Et Mitterand + Hollande depuis 1 an plutôt centre gauche... Votre couplet "tous pourris" (genre corrompus et arrogants) sent un peu la vieille soupe antiparlementaire des cathos cagoulards, croix de feu, cité catholique et autres facisants +- pétainsites.

Soyez tranquille quand on vous lit on sent déjà poindre le corrompu arrogant que vous serez prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 17:03

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Non, de Gaulle est un homme d'avant mai 68.

Mai 68 met en place sa nouvelle conception à partir de Giscard avec un signe fort du "jouir sans entraves" : l'avortement.

Mais avec Adamev, on voit à quel point cette génération a fait son temps : elle impose avec arrogance un changement radical dans la nature humaine et menace par l'arme de la loi et les menaces de nationalisations ceux qui pensent autrement !

Si Adamev est retraité, je pense qu'il n'était pas sur les barricades...

A 30 ans tout juste j'aurais pu... y rencontrer aussi plus vieux que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 17:09

adamev a écrit:

Si ma mémoire ne me fait pas défaut depuis 68 j'ai vu passer outre De Gaulle, Pompidou, Giscard, Chirac, le chanoine du Latran et leurs cliques... pas particulièrement de gauche à ce qu'on sait!!! Et Mitterand + Hollande depuis 1 an plutôt centre gauche... Votre couplet "tous pourris" (genre corrompus et arrogants) sent un peu la vieille soupe antiparlementaire des cathos cagoulards, croix de feu, cité catholique et autres facisants +- pétainsites.

Soyez tranquille quand on vous lit on sent déjà poindre le corrompu arrogant que vous serez prochainement.

Votre mémoire vous trompe : Depuis Giscard, droite et Gauche ont été :

- Humaniste sans Dieu
- Centrage sur la seule question de l'argent
- sur la liberté de jouissance des adultes avec ses conditions : Mes droits, mes plaisirs, mon pouvoir d'achat.


Il y aura comme tous les 50 ans un retournement et la génération qui suit mettra en avant des valeurs comme "mes devoirs".


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 17:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Bien au contraire ! Il est au coeur de cette génération du jouir sans entraves. Ceux qui eurent 20 ans en 68 ont aujourd’hui 65 ans.

Là votre degré d'imbécilité atteint un sommet. D'abord parce que j'en ai 10 de plus et que je suis plutôt un anti-consumériste par souci d'économiser la planète. Ca ne veut pas dire non plus que je suis un écolo-religieux. A titre d'exemple je ne suis pas anti-nucléaire mais je milite pour qu'on passe rapidement au nucléaire propre (et on sait faire).

Quant au "jouir sans entrave" nous sommes au moins deux avec ma femme qui comme moi a tjrs refusé que le curé mette son nez sous notre couette.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?    Lun 06 Mai 2013, 17:13

adamev a écrit:
Quant au "jouir sans entrave" nous sommes au moins deux avec ma femme qui comme moi a tjrs refusé que le curé mette son nez sous notre couette.

^^ :-O :-D
Revenir en haut Aller en bas
 
Séparer mariage civil et mariage religieux en France ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Algérie:le mariage civil avant la "Fatiha"
» -Statut du mariage civil en Islam - Sheikh Tchalabi Hafidhahoullah
» Mariage civil, mariage à l'Eglise
» Mariage religieux
» Mariage civil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: