DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La religion maçonnique républicaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
adamev



Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 15:27

Marc. a écrit:
adamev a écrit:
Vous êtes le type même de l'irrationnel!!!
Tout simplement parce qu'il ne suffit pas d'être physiquement sexué homme ou femme pour être une femme ou un homme. Faudrait un peu vous décloisonner mon vieux.

Donc - selon vous - les hormones n'auraient rien à voir avec le sexe ? Le fait que le corps change à l'adolescence n'aurait rien a voir avec les hormones ? Mais pour être plus juste, sur quoi est basé voter raisonnement concrètement ?

Sur le fait qu'à part vos hormones vous avez aussi une tête et que ce qui se pense dedans peut vous faire plutôt femme alors que vous avez un sexe masculin et inversement.
Entre l'hyper mec et l'hyper nana... y a tout une gamme d'inclinations (à ne pas confondre avec inclinaisons). et pour beaucoup ces inclinations résultent de l'acquis et pas uniquement de l'inné.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 15:41

adamev a écrit:
Marc. a écrit:
adamev a écrit:
Vous êtes le type même de l'irrationnel!!!
Tout simplement parce qu'il ne suffit pas d'être physiquement sexué homme ou femme pour être une femme ou un homme. Faudrait un peu vous décloisonner mon vieux.

Donc - selon vous - les hormones n'auraient rien à voir avec le sexe ? Le fait que le corps change à l'adolescence n'aurait rien a voir avec les hormones ? Mais pour être plus juste, sur quoi est basé voter raisonnement concrètement ?

Sur le fait qu'à part vos hormones vous avez aussi une tête et que ce qui se pense dedans peut vous faire plutôt femme alors que vous avez un sexe masculin et inversement.

Entre l'hyper mec et l'hyper nana... y a tout une gamme d'inclinations (à ne pas confondre avec inclinaisons). et pour beaucoup ces inclinations résultent de l'acquis et pas uniquement de l'inné.

Sauf que toutes les personnes homosexuelles n'ont pas le désir de devenir une femme... De même que peu de personnes lesbiennes ont le désir de devenir un homme. La question n'est donc pas ici.

On ne peux pas non plus dire qu'il s'agisse d'une "pensée" mais plutôt d'un "désir", d'une orientation... Or, aujourd'hui, il n'y à plus des hommes et des femmes mais seulement une orientation sexuelle.

Sauf, que nous ne savons absolument rien du désir homosexuel concrètement... On est ici dans le domaine de l'interprétation et non plus dans celui de la constatation. Et c'est précisément ce que fait de la théorie du genre, une théorie qui n'est en rien avérée et donc irrationnelle.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 15:46

Romeomor a écrit:
Vous (Adamev) écrivez "enfin" pour l'avènement de la république vers 1880-1890. Ce soupir de soulagement n'appartient qu'à vous, pas aux Français. Comme vous le savez (mais vous ne l'écrivez pas volontairement).../...

Evitez les procès d'intention. Je n'ai fait qu'un survol rapide donc forcément imprécis de cette histoire de la république. Et j'en suis parfaitement conscient.

.../... ce régime a fini par acquérir une légitimité, et qu'on peut en faire quelque chose de bien, à condition d'en éliminer les ferments totalitaires et anticléricaux.

... C.à.d refaire de la France "la fille ainée de l'église" avec tout ce que ça comporte de cléricalisme doctrinaire... Merci... mais les ayatolas (pas l'envie de chercher l'orthographe exacte) on sait ce que ça a donné et ce que ça donne encore de nos jours. Mais dans le cadre qui est le nôtre aujourd'hui libre à vous d'être plutôt frigide que VPeillon.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 15:49

Marc. a écrit:
adamev a écrit:
Marc. a écrit:
adamev a écrit:
Vous êtes le type même de l'irrationnel!!!
Tout simplement parce qu'il ne suffit pas d'être physiquement sexué homme ou femme pour être une femme ou un homme. Faudrait un peu vous décloisonner mon vieux.

Donc - selon vous - les hormones n'auraient rien à voir avec le sexe ? Le fait que le corps change à l'adolescence n'aurait rien a voir avec les hormones ? Mais pour être plus juste, sur quoi est basé voter raisonnement concrètement ?

Sur le fait qu'à part vos hormones vous avez aussi une tête et que ce qui se pense dedans peut vous faire plutôt femme alors que vous avez un sexe masculin et inversement.

Entre l'hyper mec et l'hyper nana... y a tout une gamme d'inclinations (à ne pas confondre avec inclinaisons). et pour beaucoup ces inclinations résultent de l'acquis et pas uniquement de l'inné.

Sauf que toutes les personnes homosexuelles n'ont pas le désir de devenir une femme... De même que peu de personnes lesbiennes ont le désir de devenir un homme. La question n'est donc pas ici.

On ne peux pas non plus dire qu'il s'agisse d'une "pensée" mais plutôt d'un "désir", d'une orientation... Or, aujourd'hui, il n'y à plus des hommes et des femmes mais seulement une orientation sexuelle.

Sauf, que nous ne savons absolument rien du désir homosexuel concrètement... On est ici dans le domaine de l'interprétation et non plus dans celui de la constatation. Et c'est précisément ce que fait de la théorie du genre, une théorie qui n'est en rien avérée et donc irrationnelle.

Vous êtes décidément un grand malade. Où ais-je évoqué même d'un mot l'homosexualité???
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 15:52

Bon, dans le respect des convictions philosophiques de chacun, un petit résumé de ce que dit l'Eglise en matière d'altérité sexuelle.

Extrait d'une lettre de Mgr Armand MAILLARD, Archevêque de Bourges.

"L'Eglise, pour sa part, exprime son opposition au projet et propose un "argumentaire" qui puisse
nourrir la réflexion et le débat avec des arguments de la raison et pas seulement émotionnels. Le
document du Conseil Famille et Société intitulé "Élargir le mariage aux personnes du même sexe?
Ouvrons le débat !" est disponible et donc accessible à tous sur le site internet de la Conférence des évêques de France.

. Il donne les moyens de nourrir la réflexion en équipe, en groupes divers.
Il s'agit de "respecter tous les acteurs du débat dans une écoute commune". "Les catholiques sont invités à traduire les arguments tirés de la Révélation dans un langage accessible à toute intelligence ouverte".

Ainsi l'Eglise entend-elle, à sa place, contribuer au bien de l'homme et pas seulement des chrétiens.
Repères à mettre en valeur de la position de l'Eglise catholique.
1/ "Homme et Femme il les créa" (Genèse 1, 27). Seule la relation d'amour entre un homme et une femme peut donner naissance à une nouvelle vie. L'altérité sexuelle ne met pas en cause l'égale dignité de toute personne humaine, quelle que soit son identité sexuelle. Dans le mariage religieux,
l'homme et la femme s'engagent librement, Dieu lui-même s'engage. C'est un soutien.

2/ En même temps, l'Eglise accorde aussi de la valeur à d'autres relations d'amour et d'amitié. Il y a là une fécondité sociale importante selon l'évangile et l'enseignement du Christ.

3/ La société civile jusqu'à présent reconnaît et protège le libre engagement de l'homme et de la
femme dans le mariage. C'est une garantie que donne le droit.

4/ Le refus de l'homophobie.

Dans l'histoire et dans la société, les personnes homosexuelles ont souvent été rejetées et
condamnées.
L'Eglise appelle les catholiques à une attitude de respect, d'écoute et d'accueil de la
personne homosexuelle. Il n'est pas toujours facile d'assumer son homosexualité dans un milieu
professionnel ou dans son entourage familial.

La proportion des personnes homosexuelles dans notre société n'est pas connue avec exactitude ;
on peut reconnaître chez elles une demande de reconnaissance, et une volonté de gommer les
différences. On ne peut nier l'importance de l'altérité sexuelle : l'impossibilité de procréer
naturellement n'est pas qu'un détail.

La reconnaissance de la différence sexuelle ne peut être assimilée à l'homophobie : il s'agit de vivre la différence dans l'égalité.


5/ Le PACS pour la loi française est loin d'être une alternative au mariage : c'est un contrat, le mariage est une institution ; il est conclu au tribunal ou devant le notaire ; il n'impose pas d'obligation de fidélité, pas de lien d'alliance, de protection pour d'éventuels enfants.

6/ Le mariage dans le Droit français n'est pas que la reconnaissance du sentiment amoureux, il
encadre la transmission de la vie, articule le domaine personnel et patrimonial, les droits et devoirs des époux et des enfants.
La haute valeur symbolique du mariage est dans l'engagement de toute une vie "pour le meilleur et pour le pire". L'accueil des enfants fait partie de cet engagement.

7/ Les enjeux pour l'avenir :
La vie est un don, chacun la reçoit d'un père et d'une mère que l'on ne choisit pas.
Les deux sexes sont égaux et indispensables à la vie. Conjugalité et procréation sont liées :
homme et femme sont indispensables à la vie.
Le droit des enfants à connaître ses parents est un élément très important dans l'histoire de la
construction de la personnalité.
Le mariage favorise la stabilité conjugale et familiale, c'est un facteur d'équilibre pour les
personnes et pour la société.
Dans le projet de mariage pour tous, la présomption de paternité ne trouve plus une place
définie. C'est le bon vouloir des adultes qui prévaudrait sur l'intérêt de l'enfant. Mentir sur
l'origine de la vie est grave.

8/ Conclusion.

L'Eglise apporte sa contribution dans le service de l'humanité et de la société par quelques
convictions qui peuvent être partagées largement :
La vie est un don
Les deux sexes sont égaux et indispensables l'un comme l'autre à la vie ;
La lisibilité de la filiation est essentielle pour l'enfant.

Notre société est invitée à chercher une solution originale qui fasse droit à la demande de
reconnaissance des personnes homosexuelles sans remettre en cause les fondements
anthropologiques de la société.

Comment avancer concrètement ?

Prendre connaissance du texte dans un dialogue en groupe ou en équipe pour instaurer le débat
et se former à partir des différents arguments énoncés. Se former sérieusement pour éviter les
slogans tout faits et faciles.

Exercer ses droits de citoyens en s'exprimant, en écrivant, en informant en particulier les
responsables politiques qui nous représentent dans les instances qui décident. Communiquer.
Prendre ses responsabilités dans le cadre des associations qui ont en charge les intérêts de la
famille.
+Armand MAILLARD
Archevêque de Bourges

http://catholique-bourges.cef.fr/archeveche/docMgrMaillard/2012-lettreMgrMaillard-DebatMariage.pdf




Dernière édition par RFCD le Mer 08 Mai 2013, 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:06

adamev a écrit:
Vous êtes décidément un grand malade. Où ais-je évoqué même d'un mot l'homosexualité???

Pas besoin de le dire, si nous parlons de la théorie du genre, nous parlons forcement du désir homosexuel.

Il y a ici une chose qui est légiférée sur la base d'une minorité non représentative de la majorité dont la finalité naturelle est démontré par la procréation qui est rendue possible seulement au moyen l'altérité sexuelle.

Il y a une "désincarnation", une séparation de l'esprit et du corps, un déni du réel avéré.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:10

Marc. a écrit:
Pas besoin de le dire, si nous parlons de la théorie du genre, nous parlons forcement du désir homosexuel.

Il y a ici une chose qui est légiférée sur la base d'une minorité non représentative de la majorité dont la finalité naturelle est démontré par la procréation qui est rendue possible seulement par l'altérité sexuelle.

Il y a une "désincarnation", une séparation de l'esprit et du corps, un déni du réel avéré.

Ben non ici on parle de la "religion maçonnique", pas de la théorie des genres ;-) Mais comme le slip des autres semble vous complaire...
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:33

Dragna Din a écrit:
Marc. a écrit:
Pas besoin de le dire, si nous parlons de la théorie du genre, nous parlons forcement du désir homosexuel.

Il y a ici une chose qui est légiférée sur la base d'une minorité non représentative de la majorité dont la finalité naturelle est démontré par la procréation qui est rendue possible seulement par l'altérité sexuelle.

Il y a une "désincarnation", une séparation de l'esprit et du corps, un déni du réel avéré.

Ben non ici on parle de la "religion maçonnique", pas de la théorie des genres ;-) Mais comme le slip des autres semble vous complaire...
La théorie du genre, et la suppression de la filiation font parti de "la religion maçonnique" comme outils. Outils qui visent à déconstruire la famille en vu de formater les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:38

Marc. a écrit:


Ben non ici on parle de la "religion maçonnique", pas de la théorie des genres ;-) Mais comme le slip des autres semble vous complaire...
La théorie du genre, et la suppression de la filiation font parti de "la religion maçonnique" comme outils. Outils qui visent à déconstruire la famille en vu de formater les enfants.[/quote]

Maçonnique ? Je ne suis pas sûr. C'est juste le dernier truc un peu débile à la mode. Dans 25 ans, on en rira ! C'est comme la mode du Marxisme ! Au bout de 25 ans, personnes n'y croyait plus en URSS et ça n'a duré 50 ans de plus qu'à coup de terreur ! Là, le politiquement correct seul maintiendra ce truc quelques temps ! :beret:

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mer 08 Mai 2013, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:39

Marc. a écrit:
La théorie du genre, et la suppression de la filiation font parti de "la religion maçonnique" comme outils. Outils qui visent à déconstruire la famille en vu de formater les enfants.

Ben vi et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu ;-) Je connais plus de maçons contre les "homos" et le "mariage gay" (sic) que vous ne sauriez l'imaginer. Vos fantasmes demeurent mignons cela dit (et sans vous draguer).
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:40

[quote="Arnaud Dumouch"]
Marc. a écrit:
C'est juste le dernier truc un peu débile à la mode. Dans 25 ans, on en rira !

Mon cher Arnaud, comme je souhaite que vous ayez raison Smile
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 16:44

Merci RFCD pour votre contribution très éclairante.

Adamev a écrit

Citation :
C.à.d refaire de la France "la fille ainée de l'église" avec tout ce que ça comporte de cléricalisme doctrinaire... Merci... mais les ayatolas (pas l'envie de chercher l'orthographe exacte) on sait ce que ça a donné et ce que ça donne encore de nos jours.

Non, je veux juste que le rôle social de la religion catholique soit reconnu, et qu'on cesse de la privatiser et de la cloîtrer à outrance. Le Christ n'est pas une divinité domestique que l'on cache, ce n'est pas un lare romain. Les chrétiens, les juifs, les musulmans, tous ceux qui ont le sens du sacré ont leur mot à dire dans tous les débats qui engagent la société. Il faudra que la république adopte une autre approche des religions. Quand on voit la façon dont le cardinal Vingt-Trois a été reçu pour son audition devant la Commission des Lois, on voit qu'il y a encore beaucoup de mépris.

Citation :

Mais dans le cadre qui est le nôtre aujourd'hui libre à vous d'être plutôt frigide que VPeillon.

Merci, vous êtes bien aimable.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:04

Citez-moi un texte qui interdise à la religion (quelle qu'elle soit) de donner son avis???

Ceci étant oui il faut cloîtrer les religions dans une sphère bien précise... simplement pour qu'elles ne se bouffent pas le nez entre-elles au nom d'un dieu sur la nature duquel elles ne parviennent pas à s'entendre. Et oui pour empêcher qu'elles em.... une grosse moitié de l'humanité avec des bisbilles du genre "mon papa il l'a plus grande que le tien". Et oui encore pour garantir à ceux qui ne croient pas ou qui croient autrement leur droit à l'indifférentisme....

Le Christ il est ce que vous voulez qu'il soit et rien d'autre pour une très large majorité de l'humanité. Et pour tout vous dire l'image qu'en donne la cathoclique n'est pas très motivante.

Après son discours sur la juppe et quelques autres allez vous étonner de l'accueil plutôt (re)frigérant qu'a reçu Mgr Vingt-Trois.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:18

Marc. a écrit:
adamev a écrit:
Vous êtes décidément un grand malade. Où ais-je évoqué même d'un mot l'homosexualité???

Pas besoin de le dire, si nous parlons de la théorie du genre, nous parlons forcement du désir homosexuel.

VOUS PARLEZ forcement du désir homosexuel. C'est votre fixette pas la mienne.

Il y a ici une chose qui est légiférée sur la base d'une minorité non représentative de la majorité dont la finalité naturelle est démontré par la procréation qui est rendue possible seulement au moyen l'altérité sexuelle.

Certes il faut un homme et une femme pour faire un enfant. Pas besoin d'être grand clerc pour savoir ça. Non la procréation n'est pas la finalité du couple... c'est un de ses choix qui sont multiples et que personne n'a à juger, encore moins orienter.

Il y a une "désincarnation", une séparation de l'esprit et du corps, un déni du réel avéré.

C'est seulement le fantasme de ceux qui mettent la volonté divine (dont ils ne savent rien de plus que moi) à toutes les sauces. Les théories du genre ne démontrent rien d'autre qu'on savait déjà que la personnalité (dont orientation sexuelle) n'est pas que de l'inné mais dépend aussi de l'acquis. En d'autre termes qu'il ne suffit pas d'avoir un zizi ou une zigounette pour se sentir homme ou femme. Et ça vaut aussi pour les FM comme pour les cathos.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:42

Cher Adam; merci de ne pas transformer mes propos. J'ai parlé de finalité naturelle et non pas sexuelle.

Toutefois, je n'ai toujours pas de repères concrets, scientifique, avéré qui me permette de penser le genre. Nous sommes dans des aprioris, des approximations des suppositions, enfin tout ce que vous voulez mais nous ne sommes pas dans le réel.

(Au passage la théorie du genre est une théorie qui est créé et défendue en majorité par des personnes homosexuelles comme les concernant).

La question ne porte donc pas sur ce que nous "sentons être" mais sur ce que nous sommes réellement, à savoir un homme ou un femme. Il se trouve ensuite que nous pouvons avoir du désir pour les personnes du même sexe. Cela ne fait pas du tout parti de notre personnalité mais de notre désir. C'est pourquoi on dit : Personnes homosexuelles et non pas homosexuels tout court qui ramasserait la personne en un adjectif qui est loin de tout définir d'elle.

Parce que, si nous admettons que l’orientation sexuelle d'une personne est légitime comme faisant parti de sa personnalité, il nous faudra alors admettre que la pédophilie est une orientation sexuelle comme une autre. Et rien ne peut empêcher cette logique implacable de s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:47

C'est simple : on commence par séparer l'Eglise et l'Etat, excellente idée. Puis l'Etat prend la place de l'Eglise, ce qui est beaucoup moins honnête. Séparer le spirituel et le temporel, très bien ; en profiter pour nationaliser des pans entiers de la société, c'est de l'arnaque. Quand l'Etat parle du domaine public, il veut dire : mon domaine. C'est de l'arnaque.
Alors on finit par dire que le domaine public est sans dieu, et que dieu ça relève du privé. Ce n'est pas le texte ? C'est son interprétation la plus courante.
Dans les textes, la loi du 15 mars 2004 interdit le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics. Autrement dit, appartenant à l'Etat. Mais il n'y a aucune nécessité pour que l'Etat fasse ingérence dans l'éducation, il n'y a aucune nécessité pour que l'éducation soit encore "nationale."

Effectivement, on tolère les religions dans la mesure où elles se taisent. Quand des membres du clergé donnent leur point de vue, par exemple sur le mariage gay, dans les jours qui suivent un commando de Femen agresse un prêtre ou profane un lieu de culte avec la bénédiction laïque de l'Etat. Voilà pour la république dans les faits. C'est vrai, on n'envoie plus des flics pour casser du curé comme au bon vieux temps du parti radical, on se contente de subventionner des tarés pour faire le sale boulot. Des méthodes de voyous, des méthodes salement républicaines au sens le plus jacobinard du terme. Mais ce temps-là est révolu, on nous regarde, nos voisins européens nous regardent, et tous les pouvoirs doivent rendre des comptes.




Dernière édition par Romeomor le Mer 08 Mai 2013, 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:48

Parce que, si nous admettons que l’orientation sexuelle d'une personne est légitime comme faisant parti de sa personnalité, il nous faudra alors admettre que la pédophilie est une orientation sexuelle comme une autre. Et rien ne peut empêcher cette logique implacable de s'imposer.

Parce que tout votre discours... le suggère.
Ce n'est pas pour autant que la société l'acceptera. Une chose est une relation entre adultes "consentants". Une autre est une relation entre un adulte et un enfant "subissant".

Bon fin de partie pour moi. Ce n'est pas le sujet du fil.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:49

Romeomor a écrit:
C'est simple : on commence par séparer l'Eglise et l'Etat, excellente idée. Puis l'Etat prend la place de l'Eglise, ce qui est beaucoup moins honnête. Séparer le spirituel et le temporel, très bien ; en profiter pour nationaliser des pans entiers de la société, c'est de l'arnaque. Quand l'Etat parle du domaine public, il veut dire : mon domaine. C'est de l'arnaque.
Alors on finit par dire que le domaine public est sans dieu, et que dieu ça relève du privé. Ce n'est pas le texte ? C'est son interprétation la plus courante.
Dans les textes, la loi du 15 mars 2004 interdit le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics. Autrement dit, appartenant à l'Etat. Mais il n'y a aucune nécessité pour que l'Etat fasse ingérence dans l'éducation, il n'y a aucune nécessité pour que l'éducation soit encore "nationale."

Effectivement, on tolère les religions dans la mesure où elles se taisent. Quand des membres du clergé donnent leur point de vue, par exemple sur le mariage gay, dans les jours qui suivent un commando de Femen agresse un prêtre ou profane un lieu de culte avec la bénédiction laïque de l'Etat. Voilà pour la république dans les faits. C'est vrai, on n'envoie plus des flics pour casser du curé comme au bon vieux temps du parti radical, on se contente de subventionner des tarés pour faire le sale boulot. Des méthodes de voyous, des méthodes salement républicaines au sens le plus jacobinard du terme. Mais ce temps-là est révolu, on nous regarde, nos voisins européens nous regardent, et tous les pouvoirs doivent rendre des comptes.



salut Excellente analyse !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 18:53

Bien vu en effet Romeomor. La religion maçonnique prétend se débarrasser de la laïcité en faisant d'elle la religion.. On se débarrasse du coup de la vraie religion et l'on entre dans un état totalitaire.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 19:28

Romeomor a écrit:
C'est simple : on commence par séparer l'Eglise et l'Etat, excellente idée on vous le fait pas dire. Puis l'Etat prend la place de l'Eglise, ce qui est juste retour des choses (au passage les rois de France se sont tous bagarrés contre cette église qui n'avait de cesse que d'empiéter sur le pouvoir royal, premier concordat François Ier) Séparer le spirituel et le temporel, très bien merci de reconnaitre 2000 ans après que Jésus avait raison; en profiter pour nationaliser des pans entiers de la société, c'est de l'arnaque... ben non parce que s'il avait fallu attendre l'église pour construire des routes, des voies ferrées..... Quand l'Etat parle du domaine public, il veut dire : mon domaine... ben oui pour le différencier du domaine privé dans lequel il faut confiner les religions. C'est de l'arnaque ben non c'est la vérité. Alors on finit par dire que le domaine public est sans dieu, et que dieu ça relève du privé ben oui parce que c'est pas dieu (lequel d'ailleurs) qui construit les routes.... Ce n'est pas le texte ? C'est son interprétation la plus courante tout le monde sait bien que le bon sens n'est pas la chose la mieux partagée du monde... vous en faites démonstration éclatante et hilarante..
Dans les textes, la loi du 15 mars 2004 interdit le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics. Autrement dit, appartenant à l'Etat. Mais il n'y a aucune nécessité pour que l'Etat fasse ingérence dans l'éducation, il n'y a aucune nécessité pour que l'éducation soit encore "nationale." Pour ce petit paragraphe voyez ma signature ci-dessous!!!
Effectivement, on tolère les religions dans la mesure où elles se taisent non dans celle où elles se cantonnent à ce qui est leur rôle et sans piétiner les plate-bandes des autres. Quand des membres du clergé donnent leur point de vue, par exemple sur le mariage gay, dans les jours qui suivent un commando de Femen agresse un prêtre ou profane un lieu de culte avec la bénédiction laïque de l'Etat où est le texte qui approuve ce geste déplacé???. Voilà pour la république dans les faits ben non dans votre malveillance à son égard. C'est vrai, on n'envoie plus des flics pour casser du curé comme au bon vieux temps du parti radical ben non c'est eux maintenant qui envoient leurs sbires casser du CRS, on se contente de subventionner des tarés pour faire le sale boulot voir ma signature ci-dessous. Des méthodes de voyous, des méthodes salement républicaines au sens le plus jacobinard du terme elles valent bien celles de Civitas et de la Cité catholique pour autant qu'elles ne soient pas de purs fantasmes de votre cervelle encalottée.. Mais ce temps-là est révolu, on nous regarde, nos voisins européens nous regardent, et tous les pouvoirs doivent rendre des comptes amen.


Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 19:46

Adamev a écrit

Citation :
au passage les rois de France se sont tous bagarrés contre cette église qui n'avait de cesse que d'empiéter sur le pouvoir royal, premier concordat François Ier

Elle est bonne celle-là ! C'est parce que l'Eglise a toujours été potentiellement dangereuse pour le pouvoir que ce dernier n'a eu de cesse de vouloir la contrôler ou la persécuter ou encore l'amadouer. Séparer l'Eglise de l'Etat est une bonne affaire pour l"Eglise, pour l'Etat, c'est moins sûr, d'où son empressement à se trouver une religion de substitution, même si c'est de la camelote (l'Etre suprême etc...)
Pour la mise à jour du logiciel concernant la mystique de l'Etat, je vous renvoie aux bouffées délirantes de V. Peillon.

En ce qui concerne votre signature, je n'ai aucun problème avec les lois républicaines. Quant à la fiscalité de plus en plus confiscatoire, il se pourrait que de nombreux Français la refusent. J'ai cru comprendre que beaucoup partaient...ce qui n'est pas non plus une très bonne affaire pour l'Etat. Encore une fois, on ne peut plus faire comme avant, cher Adamev, les assignats, les expropriations, les confiscations, ça passerait mal de nos jours.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9360
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:30

Merci à tous pour cet échange vigoureux mais roboratif .

Je me permets une anecdote personnelle .

Lorsque notre groupe thérapeutique , avait accueilli le dr Alfred Tomatis ( spécialiste de l'écoute ) à Charleroi, malgré ses dissensions internes , j'avais posé la question : comment se fait-il , docteur , que le biologiste du groupe et moi , qui avons des opinions religieuses et politiques radicalement différentes , arrivons à collaborer ? Il m'a répondu , succinctement et génialement , à son habitude : " Parce que vous vous parlez " .

Le présent échange est peut-être prémice de la résolution de cette super-horrible guerre civile qu'a été la révolution française .

Comme l'a dit De Gaulle lorsque son gouvernement , à la fin de la guerre , a été enfin reconnu par les alliés : " Mieux vaut tard que jamais " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:44

Marc. a écrit:
Bien vu en effet Romeomor. La religion maçonnique prétend se débarrasser de la laïcité en faisant d'elle la religion.. On se débarrasse du coup de la vraie religion et l'on entre dans un état totalitaire.


Burps, oups pardon. Faut arrêter le petit ponche hein ^^

Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:45

Dites le à Vincent Peillon Mais pas à moi... (voir les vidéos)
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:47

Marc. a écrit:
Dites le à Vincent Peillon Mais pas à moi... (voir les vidéos)

Arrêtez de me lancer des fleurs : grand fou !
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:50

Je sais chuis trop mignons <3 What a Face

Voila les vidéos ^^





Dernière édition par Marc. le Mer 08 Mai 2013, 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:52

Marc. a écrit:
Je sais chuis trop mignons <3 What a Face

Voila les vidéos ^^

Cela frise l'acharnement thérapeutique ça ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:58

Dragna Din a écrit:
Marc. a écrit:
Je sais chuis trop mignons <3 What a Face

Voila les vidéos ^^

Cela frise l'acharnement thérapeutique ça ;-)

Rhoooo nan mais tkt hein, chuis suivi par un psychiatre, une psychologue, toutes une équipe pluridisciplinaire et UN prêtre. Tous m'affirment que je vais bien Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 20:59

Marc. a écrit:
Dragna Din a écrit:
Marc. a écrit:
Je sais chuis trop mignons <3 What a Face

Voila les vidéos ^^

Cela frise l'acharnement thérapeutique ça ;-)

Rhoooo nan mais tkt hein, chuis suivi par un psychiatre, une psychologue, toutes une équipe pluridisciplinaire et UN prêtre. Tous m'affirment que je vais bien Mr. Green

Mmm, qu'en dit Peillon ? :-D
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 21:02

Moi aussi... j'ai écrit plus haut...

.../... je ne suis pas un fan de VPeillon et de ses délires républicains
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 21:16

Dragna Din a écrit:
Mmm, qu'en dit Peillon ? :-D

Je ne sais pas mais en tout cas, il dit que la laïcité est une religion. Cherchez l'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 21:17

Marc. a écrit:
Dragna Din a écrit:
Mmm, qu'en dit Peillon ? :-D

Je ne sais pas mais en tout cas, il dit que la laïcité est une religion. Cherchez l'erreur.

C'est satanique ça... Mais c'est qui Peillon en fait ? D'ici je ne vois pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 21:24

Alexandre Romeo Morisani a écrit:
Adamev a écrit

Citation :
au passage les rois de France se sont tous bagarrés contre cette église qui n'avait de cesse que d'empiéter sur le pouvoir royal, premier concordat François Ier

Elle est bonne celle-là ! C'est parce que l'Eglise a toujours été potentiellement dangereuse pour le pouvoir l'église potentiellement dangereuse (merci de le rappeler) et pas seulement pour le pouvoir... mais bon les anti-corps jouent leur rôle puisqu'elle se détruit toute seule. que ce dernier n'a eu de cesse de vouloir la contrôler ou la persécuter ou encore l'amadouer vive la laïcité. Séparer l'Eglise de l'Etat est une bonne affaire pour l"Eglise, pour l'Etat, c'est moins sûr c'est ce qui prouve que la République est bonne mère..., d'où son empressement à se trouver une religion de substitution, même si c'est de la camelote (l'Etre suprême etc...) bof ce n'est qu'un avis de calotin.
Pour la mise à jour du logiciel concernant la mystique de l'Etat, je vous renvoie aux bouffées délirantes de V. Peillon. pas la peine je suis assez grand pour faire le tri tout seul.

En ce qui concerne votre signature, je n'ai aucun problème avec les lois républicaines. Ben si : l'IVG, la contraception, le mariage pour tous.... alors allez au bout de votre logique.
Quant à la fiscalité de plus en plus confiscatoire à part ça pas de problème avec les lois républicaines.., il se pourrait que de nombreux Français la refusent j'ai pas vu qu'on en soit là. J'ai cru comprendre que beaucoup partaient c'est le droit de chacun de "voter avec ses pieds"... c'est d'ailleurs ce que j'ai compris de l'attitude de nombreux cathos à l'égard de l'institution église romaine obligée maintenant de faire de la com comme la plus vulgaire des multinationales en dèche......ce qui n'est pas non plus une très bonne affaire pour l'Etat faut voir ça sur la durée pas sur l'épidermique . Encore une fois, on ne peut plus faire comme avant, cher Adamev, les assignats, les expropriations, les confiscations, ça passerait mal de nos jours guère plus que les indulgences et leur trafic.... quant aux assignats à part la "monnaie du pape" (c'est rond, translucide et ça s'effrite sous les doigts) je ne vois pas ce qui leur correspond.

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 21:39

boulo a écrit:
Merci à tous pour cet échange vigoureux mais roboratif .

Je me permets une anecdote personnelle .

Lorsque notre groupe thérapeutique , avait accueilli le dr Alfred Tomatis ( spécialiste de l'écoute ) à Charleroi, malgré ses dissensions internes , j'avais posé la question : comment se fait-il , docteur , que le biologiste du groupe et moi , qui avons des opinions religieuses et politiques radicalement différentes , arrivons à collaborer ? Il m'a répondu , succinctement et génialement , à son habitude : " Parce que vous vous parlez " .

Le présent échange est peut-être prémice de la résolution de cette super-horrible guerre civile qu'a été la révolution française .

Comme l'a dit De Gaulle lorsque son gouvernement , à la fin de la guerre , a été enfin reconnu par les alliés : " Mieux vaut tard que jamais " .

Tout à fait I love you boulo

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Mer 08 Mai 2013, 23:27

Adamev a écrit

Citation :
Ben si : l'IVG, la contraception, le mariage pour tous.... alors allez au bout de votre logique.
Quant à la fiscalité de plus en plus confiscatoire à part ça pas de problème avec les lois républicaines..,

Oui, évidemment, sous cet angle, j'ai effectivement un problème. Cela dit, beaucoup de grandes figures républicaines qui ne sont plus de ce monde et qui ne sont pas spécialement des "calotins" en auraient aussi avec le mariage gay et même l'IVG. Ironiquement, je pense que ceux qui font passer en force la loi Taubira sont des fossoyeurs de la république, seul votre aveuglement partisan vous empêche de le voir.

Cela dit, je rectifie, je n'ai aucun problème avec les droits de l'homme. C'est parfois la république qui en a, et le pouvoir en général. Quand une assemblée proclame en 89 le droit de propriété et s'empresse de le violer en confisquant des biens privés, c'est le pouvoir qui a un problème, pas moi. Aujourd'hui, quand le président Hollande rêve d'un impôt confiscatoire, fort heureusement, le Conseil constitutionnel s'interpose, preuve que la république n'est pas si mauvaise. Quand la république proclame le droit à la vie et s'empresse de planifier la diminution des naissances par le biais des avortoirs, c'est la république qui a un problème de cohérence, pas moi.

Citation :
Le Christ il est ce que vous voulez qu'il soit et rien d'autre pour une très large majorité de l'humanité. Et pour tout vous dire l'image qu'en donne la cathoclique n'est pas très motivante.

bof ce n'est qu'un avis de vieille baderne décalottée.



Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 11:17

Alexandre Romeo Morisani a écrit:
Adamev a écrit

Citation :
Ben si : l'IVG, la contraception, le mariage pour tous.... alors allez au bout de votre logique.
Quant à la fiscalité de plus en plus confiscatoire à part ça pas de problème avec les lois républicaines..,

Oui, évidemment, sous cet angle, j'ai effectivement un problème. Cela dit, beaucoup de grandes figures républicaines qui ne sont plus de ce monde et qui ne sont pas spécialement des "calotins" en auraient aussi avec le mariage gay et même l'IVG. Ironiquement, je pense que ceux qui font passer en force la loi Taubira sont des fossoyeurs de la république, seul votre aveuglement partisan vous empêche de le voir.

Mais non! J'ai aussi un pb avec l'IVG, le mariage pour tous... Je considère que l'avortement est un meurtre (surtout quand il n 'est que de confort) mais je vois aussi qu'il y a des femmes qui sont en volonté d'avorter quoi qu'on fasse pour accueillir l'enfant. Je prèfère les voir avorter en milieu hospitalier plutôt que dans une arrière cuisine. L'homosexualité n'est pas ma tasse de thé. Ceci étant je ne vois pas au nom de quoi on priverait des gens de certains droits civils qu'on reconnait à la très grande majorité des autres. Ca n'empêche nullement les religions de réserver leurs sacrements ou principes seulement à ceux qui rentrent dans leurs vues.

Cela dit, je rectifie, je n'ai aucun problème avec les droits de l'homme. C'est parfois la république qui en a, et le pouvoir en général. Quand une assemblée proclame en 89 le droit de propriété et s'empresse de le violer en confisquant des biens privés, c'est le pouvoir qui a un problème, pas moi.

Que je sache la confiscation en question a surtout concerné les émigrés et les biens ecclésiastiques de l'église acharnée à combattre pour la défense de ce qu'elle considérait être son pré carré (la France) contre ceux qui considéraient que la France aux Français. ;-)

Aujourd'hui, quand le président Hollande rêve d'un impôt confiscatoire, fort heureusement, le Conseil constitutionnel s'interpose, preuve que la république n'est pas si mauvaise.

C'est bien la raison pour laquelle je suis opposé à la suppression des contre-pouvoirs.

Quand la république proclame le droit à la vie et s'empresse de planifier la diminution des naissances par le biais des avortoirs, c'est la république qui a un problème de cohérence, pas moi.

Vous avez le droit - obscurantiste - de vouloir ramener les femmes en volonté d'avorter dans les arrières cuisines et aux aiguilles à tricoter. Je pense que l'Etat a le devoir d'envisager la chose sous l'angle de la santé et de la sécurité publique. Quant à la cohérence excusez du peu : comment pouvez-vous être, avec vos papes successifs, contre la contraception sous toutes ses formes et en même temps vous plaindre des chiffres de l'avortement? Chiffres qui au demeurant ne sont pas si différents de ce qu'ils étaient avant la loi IVG.

Citation :
Le Christ il est ce que vous voulez qu'il soit et rien d'autre pour une très large majorité de l'humanité. Et pour tout vous dire l'image qu'en donne la cathoclique n'est pas très motivante.

bof ce n'est qu'un avis de vieille baderne décalottée.

Sans doute mais à voir le nombre de ceux qui ont déserté les églises... c'est un avis qui a l'air assez largement partagé. Et ne venez pas me raconter que des peuples entiers adhèrent au dogmatisme clérical... Avant de vous en réjouir attendez de voir que le niveau de vie de ces peuples s'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 12:24

adamev a écrit:
L'homosexualité n'est pas ma tasse de thé. Ceci étant je ne vois pas au nom de quoi on priverait des gens de certains droits civils qu'on reconnait à la très grande majorité des autres.

Salut Adam, que les choses soient claires, comme beaucoup d'opposant, je n'ai aucun problème avec l'homosexualité bien que les médias s’époumonent à nous faire passer pour les homophobes par le simple fait que nous nous opposons à une idéologie alors que nous ne nous opposons pas aux personnes.

Au nom de quoi priverions nous des personnes de certains droits ? Je suis surpris que vous n'ayez pas la réponse à cette question tant les arguments ont été posés sur le net (ne comptons pas sur les médas calssiques pour faire avancer les choses).

On ne peut accorder des droits qui vont à l'encontre d'autres droits. Un enfant à le droit à la filiation, il a droit à deux parents de sexe différent... Il y a des droits de l'enfant mais pas de droits à l'enfant. De plus et c'est là que cela devient intéressant- On nous parle d'égalité entre individus, mais qu'en est il de l'égalité des couples hétéros/homos en fait ? Qu'en est il de la nature ? Les couple hétéros peuvent avoir des enfants tantis que les couples homos ne peuvent pas. Alors que fera l'état pour remédier à cela ? Il autorisera la PMA dans un premier temps, puis, la porte une fois ouverte ce sera la GPA avec l'adoption plénière. C'est à dire, la location des ventres de femmes, l'achat d'enfants et l'impossibilité pour certains d'entre eux de pouvoir un jour connaitre leur parents biologiques. Et on nous parle donc des "droits des personnes" ?

Mais comme je le disais hier, en vertu de la sacro-sainte égalité, puisque les parents homos ne sont pas des parents biologiques et naturels, et bien on supprime les liens naturels (les bons vieux liens du sang) des personnes hétéros. Plus de présomption de paternité, plus de parenté, seulement une parentalité. Bref, nos enfants ne sont plus les nôtres, ils nous sont prêtés.

Et tout cela moyennant une théorie qui n'a aucunement fait ses preuves et va en contradiction d'avec le Réel.

Donc on accorde des droits à certaines personnes contre les droits des enfants, des mères porteuses (car il faut discerner aussi le positionnement affectif, psychologique et social de celles-ci) qui n'aurons pas le droit de changer d'avis pendant la grossesse ni après...

Pour finir, plus de 55% des français sont contre la suppression de la filiation et l'adoption pour les personnes de même sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 12:44

Marc. a écrit:
Blablabla

Pour finir, plus de 55% des français sont contre la suppression de la filiation et l'adoption pour les personnes de même sexe.

Tout à fait, mais savez-vous que l'adoption par des homosexuels est déjà possible depuis l'ouverture de l'adoption par des personnes seules ? Savez-vous que l'adoption simple est déjà pratique courante ? Savez-vous qu'il y a déjà des enfants "nés" au sein de couples homosexuels ?

Lisez la loi : montrez-moi clairement où la filiation est remise en question. Vos enfants resteront vos enfants, nulle part il n'est prévu que les enfants seront tous nés de "X"... Simple fantasme propagé par les anti afin de jouer au terroriste moral ;-)

Est-ce un bien ou un mal ? Perso, j'ai mon idée.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 12:55

C'est faux Dragna ! Il n'est pas possible pour une personne vivant seule d'adopter un enfant. Cela est une mauvaise interprétation de la loi qui passe sous silence une condition requise pour que les personnes célibataires "juridiquement" puisse adopter : Le concubinage :

http://www.adoption.gouv.fr/Qui-peut-adopter.html
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 12:56

Citation :
"Un candidat non marié vivant en couple (union libre, concubinage, PACS) est juridiquement célibataire et ne peut donc adopter que seul."
Dans les deux cas, les évaluations sociale et psychologique doivent attester que les conditions d’accueil offertes par le demandeur sur les plans familial, éducatif et psychologique correspondent aux besoins et à l’intérêt d’un enfant adopté et donc prendre en compte la composition du foyer où il sera accueilli.


Dernière édition par Marc. le Jeu 09 Mai 2013, 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 12:59

Marc. a écrit:
C'est faux Dragna ! Il n'est pas possible pour une personne vivant seule d'adopter un enfant. Cela est une mauvaise interprétation de la loi qui passe sous silence une condition requise pour que les personnes célibataires "juridiquement" puisse adopter : Le concubinage :

http://www.adoption.gouv.fr/Qui-peut-adopter.html

Le texte dit pourtant clairement : "En France, l’adoption est ouverte à toute personne âgée de plus de vingt huit ans (mariée ou non, vivant seule ou en couple) et aux époux (non séparés de corps) mariés depuis plus de deux ans ou âgés tous les deux de plus de vingt huit ans." Ensuite "Un candidat non marié vivant en couple (union libre, concubinage, PACS) est juridiquement célibataire et ne peut donc adopter que seul."

Union libre ;-)

PACS ;-)

C'est ce que je disais ;-)

Et ensuite, l'enfant peut être adopté par le conjoint ;-)

Ne me dite pas non, je pourrais vous citer au moins 4 cas que je connais personnellement ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 13:03

Adamev a écrit

Citation :
Je considère que l'avortement est un meurtre (surtout quand il n 'est que de confort) mais je vois aussi qu'il y a des femmes qui sont en volonté d'avorter quoi qu'on fasse pour accueillir l'enfant. Je prèfère les voir avorter en milieu hospitalier plutôt que dans une arrière cuisine.

Oui, je comprends très bien. Vous écrivez "quoi qu'on fasse pour accueillir l'enfant", c'est peut-être parce qu'on ne fait pas assez. Ce qui me choque le plus, ce sont les campagnes publicitaires pour le planning familial, les affiches dans le métro qui présentent l'avortement comme une opération de l'appendicite, un truc banal et remboursé par la Sécu, un droit social comme un autre. C'est triste à mourir.

Citation :
L'homosexualité n'est pas ma tasse de thé. Ceci étant je ne vois pas au nom de quoi on priverait des gens de certains droits civils qu'on reconnait à la très grande majorité des autres. Ca n'empêche nullement les religions de réserver leurs sacrements ou principes seulement à ceux qui rentrent dans leurs vues.

Mais de quoi sont-ils privés ? Du sexe opposé ? Ils ou elles n'en veulent pas. Pour le reste, ils peuvent sécuriser légalement leur situation conjugale.
A quoi bon avoir fait du mariage une institution républicaine, si c'est pour ensuite le réduire à un simple contrat où la reconnaissance du sentiment amoureux (donnée subjective) se substitue à l'altérité sexuelle (donnée objective) ? Et pourquoi, si c'est un contrat, contraindre ceux qui veulent se marier religieusement à s'y soumettre comme si c'était encore une institution ? Ou bien l'Etat a fait un pas de trop, ou bien il lui manque encore un pas à faire, sa position actuelle est intenable à long terme.

Citation :
Vous avez le droit - obscurantiste - de vouloir ramener les femmes en volonté d'avorter dans les arrières cuisines et aux aiguilles à tricoter.

Ah, je vous voir venir avec votre "obscurantiste", autant dire calotin ! Sans parler de moi qui n'ai aucune volonté de borner la liberté des femmes, je m'en voudrais d'être si ridicule ! je vais plaider la cause de l'église, pour changer : autant l'antiquité païenne a été dure avec les femmes, autant l'ère chrétienne les a considérablement valorisées et émancipées. La femme à la cuisine, on peut remercier Napoléon pour ça, mais l'église n'y est pour rien.
Bien sûr, je sais que le terme d'émancipation est aujourd'hui revendiqué pour des causes que je ne défends pas.
Je soumets à votre reflexion cette pensée d'Aurèle Kolnai :

" En général, toute autorité légitime est destinée à servir notre bien ; c'est parce que notre bien est au-dessus de nous que l'autorité revendique notre subordination à des degrés ou sous des formes variées.
En bref, la hiérarchie signifie la soumission de l'homme à ce qu'il y a de plus haut en l'homme et à ce qui est plus haut que l'homme mais qui réclame son attention : en dernier ressort, elle signifie, selon de nombreuses voies d'approche nécessaires et complémentaires, sa soumission à Dieu.
L'émancipation au contraire signifie la soumission de l'homme à l'homme et son attachement d'esclave à ce qu'il y a de plus bas en lui ; ou encore, en dernier ressort, à l'esprit qui cherche à le détruire ".


Et puis, vous devez bien savoir à quel point les progressistes du parti radical ont retardé le droit de vote des femmes qu'ils craignaient à cause de leur supposé conservatisme.






Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 13:04

@ Dragna.

Vous avez raison. Toutefois je n'ai pas tronqué ce que vous dites et reconnais mon erreur. Et vous ? Que dites vous de ce que vous passez sous silence de tous mes posts ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 13:05

Marc. a écrit:
Citation :
"Un candidat non marié vivant en couple (union libre, concubinage, PACS) est juridiquement célibataire et ne peut donc adopter que seul."
Dans les deux cas, les évaluations sociale et psychologique doivent attester que les conditions d’accueil offertes par le demandeur sur les plans familial, éducatif et psychologique correspondent aux besoins et à l’intérêt d’un enfant adopté et donc prendre en compte la composition du foyer où il sera accueilli.

Vous interprétez à côté de la plaque, relisez: la personne est "juridiquement célibataire et ne peut donc adopter que seul" et "les évaluations sociale et psychologique doivent attester que les conditions d’accueil offertes par le demandeur sur les plans familial, éducatif et psychologique correspondent aux besoins et à l’intérêt d’un enfant adopté et donc prendre en compte la composition du foyer" (le foyer étant ici la personne seul adoptant et l'enfant adopté).
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 13:07

Marc. a écrit:
@ Dragna.

Vous avez raison. Toutefois je n'ai pas tronqué ce que vous dites et reconnais mon erreur. Et vous ? Que dites vous de ce que vous passez sous silence de tous mes posts ?

Merci. Je ne voulais pas avoir raison, mais que ce qui est soit apparent.

Qu'est-ce que je passe sous silence ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 14:26

Marc. a écrit:
adamev a écrit:
L'homosexualité n'est pas ma tasse de thé. Ceci étant je ne vois pas au nom de quoi on priverait des gens de certains droits civils qu'on reconnait à la très grande majorité des autres.

Salut Adam,

Salut Marcdecafé... que les choses soient claires, mon pseudo est ADAMEV

comme beaucoup d'opposant,

Faudrait savoir si vous êtes beaucoup d'opposants ou si vous êtes seul opposant

je n'ai aucun problème avec l'homosexualité bien que les médias s’époumonent à nous faire passer pour les homophobes par le simple fait que nous nous opposons à une idéologie alors que nous ne nous opposons pas aux personnes.

Votre idéologie n'est rien d'autre qu'une remise en cause générale antirépublicaine des lois civiles et notamment la subordination administrative du mariage religieux au mariage civil... la défense des droits des enfants n'est qu'un prétexte qui masque en effet votre homophobie... et on le voit de mieux en mieux chaque jour.

Au nom de quoi priverions nous des personnes de certains droits ? Je suis surpris que vous n'ayez pas la réponse à cette question tant les arguments ont été posés sur le net (ne comptons pas sur les médas calssiques pour faire avancer les choses).

Ce n'est pas parce que vous avez quelques arguments que vous avez raison. La représentation nationale a tranché. Point. Pour le reste voyez ma signature.

On ne peut accorder des droits qui vont à l'encontre d'autres droits. Un enfant à le droit à la filiation, il a droit à deux parents de sexe différent...

Avant tout l'enfant a droit à l'amour et à la sécurité, à l'éducation, à l'instruction... importe peu qui lui donne tous ces biens.

Il y a des droits de l'enfant mais pas de droits à l'enfant.

Dès lors que vous faites de la procréation la fin du mariage c'est que vous admettez qu'il y a un devoir d'enfant et donc le droit à l'enfant qui va avec.

De plus et c'est là que cela devient intéressant- On nous parle d'égalité entre individus, mais qu'en est il de l'égalité des couples hétéros/homos en fait ? Qu'en est il de la nature ? Les couple hétéros peuvent avoir des enfants tantis que les couples homos ne peuvent pas. Alors que fera l'état pour remédier à cela ?

L'Etat fera ce que la loi civile lui dira de faire. Et la loi sera la résultante d'un proces démocratique. Il n'y a eu que le chanoine du Latran... pour outrepasser la volonté populaire contre le traité européen.

Il autorisera la PMA dans un premier temps, puis, la porte une fois ouverte ce sera la GPA avec l'adoption plénière.

Pur procès d'intention.

C'est à dire, la location des ventres de femmes, l'achat d'enfants et l'impossibilité pour certains d'entre eux de pouvoir un jour connaitre leur parents biologiques. Et on nous parle donc des "droits des personnes" ?

Excusez du peu mais le trafic d'enfant ça c'est surtout vu en pays très catholique (Espagne, Argentine notamment) avec le silence voire la participation de l'église. Si je vous lis bien vous préférez l'avortement à l'accouchement sous X au prétexte que ce dernier rend très difficile la connaissance des parents biologiques.

Mais comme je le disais

C'est pas pour antant que c'est vrai...

Le reste bof...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 14:46

Alexandre Romeo Morisani a écrit:
Adamev a écrit

Citation :
Je considère que l'avortement est un meurtre (surtout quand il n 'est que de confort) mais je vois aussi qu'il y a des femmes qui sont en volonté d'avorter quoi qu'on fasse pour accueillir l'enfant. Je prèfère les voir avorter en milieu hospitalier plutôt que dans une arrière cuisine.

Oui, je comprends très bien. Vous écrivez "quoi qu'on fasse pour accueillir l'enfant", c'est peut-être parce qu'on ne fait pas assez.

P.e. Alors c'est là dessus qu'il faut faire porter le combat... pas sur la loi IVG.

Ce qui me choque le plus, ce sont les campagnes publicitaires pour le planning familial, les affiches dans le métro

Moi ce qui me choque c'est quand l'église fait la manche en accusant le populo d'avoir des oursins dans le poches alors quec celui-ci réserve ses dons à autre chose que la couverture de la pédophilie.

qui présentent l'avortement comme une opération de l'appendicite, un truc banal et remboursé par la Sécu, un droit social comme un autre. C'est triste à mourir.

Non c'est la réalité hospitalière... Ce qui est triste à mourir c'est de constater que vous préférez les arrières cuisines ainsi que votre incohérence qui condamne la contraception et gémit sur l'avortement.

Citation :
L'homosexualité n'est pas ma tasse de thé. Ceci étant je ne vois pas au nom de quoi on priverait des gens de certains droits civils qu'on reconnait à la très grande majorité des autres. Ca n'empêche nullement les religions de réserver leurs sacrements ou principes seulement à ceux qui rentrent dans leurs vues.

Mais de quoi sont-ils privés ? Du sexe opposé ? Ils ou elles n'en veulent pas. Pour le reste, ils peuvent sécuriser légalement leur situation conjugale.

Si situation conjugale il y a... pas de raison pour qu'elle ne soit pas reconnue comme pour d'autres.

A quoi bon avoir fait du mariage une institution républicaine, si c'est pour ensuite le réduire à un simple contrat où la reconnaissance du sentiment amoureux (donnée subjective) se substitue à l'altérité sexuelle (donnée objective) ? Et pourquoi, si c'est un contrat, contraindre ceux qui veulent se marier religieusement à s'y soumettre comme si c'était encore une institution ? Ou bien l'Etat a fait un pas de trop, ou bien il lui manque encore un pas à faire, sa position actuelle est intenable à long terme.

C'est votre avis. et voilà bien le vrai motif de toute votre agitation... le refus de lois de la République. Soyez cohérent relisez ma signature.

Citation :
Vous avez le droit - obscurantiste - de vouloir ramener les femmes en volonté d'avorter dans les arrières cuisines et aux aiguilles à tricoter.

Ah, je vous voir venir avec votre "obscurantiste", autant dire calotin ! Sans parler de moi qui n'ai aucune volonté de borner la liberté des femmes, je m'en voudrais d'être si ridicule ! je vais plaider la cause de l'église, pour changer : autant l'antiquité païenne a été dure avec les femmes, autant l'ère chrétienne les a considérablement valorisées et émancipées. La femme à la cuisine, on peut remercier Napoléon pour ça, mais l'église n'y est pour rien. Bien sûr, je sais que le terme d'émancipation est aujourd'hui revendiqué pour des causes que je ne défends pas.

Pas la peine de plaider pour l'église cléricale... Pour elle les femmes sont vierges et saintes, formes alitées à remplir ou p....

Le reste bof...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9360
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 14:51

adamev a écrit:
...

Pas la peine de plaider pour l'église cléricale... Pour elle les femmes sont vierges et saintes, formes alitées à remplir ou p....

Le reste bof...
[/quote]

Quelle église fréquentez-vous , Adamev ?

Pas celle qui admire Frigide Barjot , apparemment .
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 15:06

Bonjour Adamev.

Je voulais réagir à propos du mariage homosexuel. Mais d'abord j'aimerai tout de même vous poser une simple question : vous croyez encore à la démocratie, à la volonté populaire ? En bon légaliste que vous êtes, vous vous soumettez sans vous poser de question à la loi de votre pays. Soit. Celà vous importe peu, après tout, que le "mariage homosexuel" passe ou non, voire même vous ne verriez pas quel problème il y aurait à sa légalisation.

Or, plusieurs choses me paraissent être réelles et nous obligent à la plus grande prudence. Tout d'abord, le fait d'accorder aux homosexuels les mêmes droits civils qu'à des hétérosexuels (je n'aime pas trop ce terme générique). Pour accorder les mêmes droits à certains groupes d'individus, il est nécessaire qu'ils soient dans la même situation, vous en conviendrez. Or, en apparence, si les paires d'homosexuels se marient, ils devront avoir les mêmes droits que des couples, puisqu'ils seront dans la même situation (mariés) qu'un couple (marié).

En réalité, ils ne sont pas dans la même situation. Les homosexuels ne formeront JAMAIS un couple (puisque s'il y a couple, il y a complémentarité et donc différence, sexuelle ici) tandis que homme et femme sont complémentaires. La situation initiale n'est pas la même, et ce clivage n'est pas transformé comme par magie par le "mariage" accordé aux homosexuels. Pour moi, il faut appeler un chat un chat car nous n'avons pas affaire à des animaux, mais à une société humaine : c'est inique. Oui cette loi est inique, injuste. Elle balaie d'un revers de main quelque chose de plus profond qu'un "droit", qu'un "homo" ou qu'un "hétéro", termes si banalisés, voire pour le premier désincarné, et cette chose, c'est la complémentarité du genre humain.

Il y a des hommes par nature et des femmes par nature. Si cette vérité fondamentale est niée, tout est détruit (c'est pourquoi d'ailleurs la théorie du gender n'est qu'une attaque supplémentaire contre cette complémentarité qui exprime une volonté supranaturelle).
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 15:18

Si vous refusez ce qui est logique, je ne puis rien pour vous... Ce n'est pas parce que l'état dit une chose que cela est vrai pour autant ! Ce n'est pas "parole d'évangile" ^^ Nous l'avons constaté bien des fois.

adamev a écrit:
je n'ai aucun problème avec l'homosexualité bien que les médias s’époumonent à nous faire passer pour les homophobes par le simple fait que nous nous opposons à une idéologie alors que nous ne nous opposons pas aux personnes.

Votre idéologie n'est rien d'autre qu'une remise en cause générale antirépublicaine des lois civiles et notamment la subordination administrative du mariage religieux au mariage civil... la défense des droits des enfants n'est qu'un prétexte qui masque en effet votre homophobie... et on le voit de mieux en mieux chaque jour.

La défense des droits des enfants est une réalité... En tant que travailleur social auprès d'eux, je puis donc prendre une position professionnelle ! lorsque vous dites "un prétexte qui masque en effet votre homophobie" cela n'est pas suffisent pour en faire un argument....[Question] Qu'est-ce qui fait l'homophobie ?

Au nom de quoi priverions nous des personnes de certains droits ? Je suis surpris que vous n'ayez pas la réponse à cette question tant les arguments ont été posés sur le net (ne comptons pas sur les médas calssiques pour faire avancer les choses).

Ce n'est pas parce que vous avez quelques arguments que vous avez raison. La représentation nationale a tranché. Point. Pour le reste voyez ma signature.

Ce n'est pas parce que l'état l'a voté qu'il a également raison... Il a tranché mais il n'y aura jamais, jamais de point en l'état actuel des choses ! Ce n'est pas à l'état de décider mais au peuple ! Qui est au service de qui ? Non mais !

On ne peut accorder des droits qui vont à l'encontre d'autres droits. Un enfant à le droit à la filiation, il a droit à deux parents de sexe différent...

Avant tout l'enfant a droit à l'amour et à la sécurité, à l'éducation, à l'instruction... importe peu qui lui donne tous ces biens.

Avant tout un enfant à non seulement besoin d'amour mais aussi de repères sexués auxquels il pourra s'identifier, entrer en concurrence, séduire etc...

Il y a des droits de l'enfant mais pas de droits à l'enfant.

Dès lors que vous faites de la procréation la fin du mariage c'est que vous admettez qu'il y a un devoir d'enfant et donc le droit à l'enfant qui va avec.

Sauf qu'on ne contrôle pas 4 milliards d'années d'évolution qui vous ont conduit ici : Né d'un père et d'une mère. La nature donne ce droit aux couples hétéros mais elle est vraiment mal faite... !

Il autorisera la PMA dans un premier temps, puis, la porte une fois ouverte ce sera la GPA avec l'adoption plénière.

Pur procès d'intention.

C'est juste que nous le savons, ces droits ne serons jamais réclamés... :

http://www.adfh.net/rejoindre-adfh-papas?gclid=CO7l97_G_7YCFSXItAodnl0Adg

Le reste bof...

Pareillement



Dernière édition par Marc. le Jeu 09 Mai 2013, 15:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 15:25

J'ai bien relu encore une fois votre signature Adamev. Rien à redire sur l'impôt, je ne vois pas pourquoi vous m'orientez là-dessus. En revanche les "prélèvement sociaux" comme vous dites sont un problème épineux. Il se trouve que ce sont les caisses d'assurance nationales qui sont en conflit avec les lois républicaines, elles-mêmes en accord avec les directives européennes. Moi, je n'ai aucun conflit avec la république.

Les régimes français de sécurité sociale sont soumis aux dispositions des directives européennes 92/49/CEE et 92/96/CEE, entièrement transposées dans le droit national par les lois n° 94-5 du 4 janvier 1994, n° 94-678 du 8 août 1994 et par l’ordonnance n° 2001- 350 du 19 avril 2001 ratifiée par la loi n° 2001-624 du 17 juillet 2001, et se trouvent en concurrence avec les sociétés d’assurance, les mutuelles et les institutions de prévoyance françaises et européennes.
Les caisses françaises de sécurité sociale se refusent à appliquer les lois de la République, continuent de prétendre disposer d’un monopole et tentent d’obliger les Français à cotiser.

Citation :
C'est votre avis. et voilà bien le vrai motif de toute votre agitation... le refus de lois de la République. Soyez cohérent relisez ma signature.

Pas du tout ! J'attends simplement que l'Etat face un choix pour le mariage : libre contrat fondé sur l'engagement amoureux, ou institution fondée sur l'altérité sexuelle. Dans le premier cas, l'Etat perd son autorité légitime à m'imposer un contrat qui par définition est libre.



Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 15:31

En bon légaliste que vous êtes, vous vous soumettez sans vous poser de question à la loi de votre pays.

Oui quand je pense que la loi est juste. Ce qui ne m'empêche nullement de militer là où j'estime qu'elle doit être changée par les moyens légaux et démocratiques (assocs et partis politiques). Ce qui est clair c'est que je ne suivrais jamais un pantin frigide. Ni d'ailleurs quiconque, même habillé de blanc, sans y réfléchir plusieurs fois si nécessaire.

Les homosexuels ne formeront JAMAIS un couple (puisque s'il y a couple, il y a complémentarité et donc différence, sexuelle

Ben si. Ils formeront aussi. Parce qu'avant d'être deux personnes associées un couple est un rapport de forces qui peuvent être dans certains cas opposées, dans d'autres complémentaires. Le but de ce couple de force c'est de démultiplier la charge (contrainte) pour la rendre plus supportable. Et ce qui est de rigolo dans cette analogie mécanique... c'est que ça s'applique aussi bien aux paires hétéros qu'homos. A deux on est plus fort et la vie (contrainte) devient plus facile (dit-on). Et ça fout tout votre beau raisonnement en l'air.

Il y a des hommes par nature et des femmes par nature

Ben oui. Tout comme il y a des qui ne sont ni l'un ni l'autre ou les deux à la fois ou encore l'autre quand ils sont l'un. Faudra vous y faire et faire avec par simple volonté et inspiration supranaturelles.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: La religion maçonnique républicaine   Jeu 09 Mai 2013, 15:50

Pardonnez-moi il faut que j'interrompe la discussion. J'ai des obligations. Etant pressé, je ne souhaite ni pour vous ni pour moi faire une réponse bâclée.
Revenir en haut Aller en bas
 
La religion maçonnique républicaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La religion maçonnique républicaine
» L’œcuménisme ou la globalisation de la religion: le pas décisif vers la religion maçonnique planétaire
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» LA SUPERSITION ennemie de la Religion: SPINOZA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: