DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 08:57

Le bal des idéologies continue. Et en plus, avec toute la cuistrerie d'un espèce de langage pseudo-scientifique !! On va étudier l'impact géographique et interroger l'hégémonie de l'hétérosexualité !

Citation :

La question des (hétéro)normativités sexuelles : un regard sur les performances spatiales des privilèges 2ème Conférence Internationale de Géographies des Sexualités, Lisbonne, 5--‐7 Septembre Session organisée par : Karine Duplan (Université de Paris--‐Sorbonne, UFR de Géographie) Les géographes se sont, au cours des deux dernières décennies, attachés à démontrer que l'espace est une construit social dont les dimensions sexuées et sexuelles méritaient d'être analysées. Cet ensemble de travaux en pleine croissance a plus récemment porté son attention sur la façon dont l’espace est activement construit comme hétérosexuel, en se concentrant sur les expériences de l’espace du quotidien des « Autres sexuels » (Oswin 2008). Les géographes s’intéressent ainsi à cette norme hégémonique de sexualité en interrogeant la façon dont elle est construite dans l’espace, de celui du corps à celui de la ville et jusqu’à l’espace mondialisé, mettant au jour le fait que l’hétérosexualité est produite spatialement tout comme elle contribue au façonnement de l’espace au moyen des performances corporelles qui y prennent place. Ces performances partent du corps lui--‐ même en tant que site de rencontre entre les interactions sociales et le lieu (Ahmed 2000). Elles contribuent également à « …the relational (re)constitution of bodies as sites and sights » (Browne 2006). Néanmoins, l'hétérosexualité est expérimentée et vécue différemment selon les individu.e.s, en fonction de leurs identifications sociales de classe, de race et de sexe (Binnie 2011; Taylor 2011). Cette «Sainte--‐Trinité» classe/race/sexe tend à isoler la sexualité des autres relations de pouvoir existantes telles l'âge, l’(in)capacité et la religion (Brown 2012), et les géographies des sexualités paraissent alors se concentrer sur les lieux qui « evince particular intersecting identities over others » (Valentine, 2007). Ainsi, les espaces queer mettent en lumière la façon dont l’hétéronormativité est spatialement performée et réitérée, à l'articulation de différents types de privilèges. Cette session est ouverte aux contributions --‐ en français ou en anglais, éventuellement en espagnol --‐ qui souhaitent interroger l'hégémonie de l'hétérosexualité à partir de différents points de vue et études de cas. Elle invite en particulier à étoffer la distinction entre hétérosexualité et hétéronormativité, en mettant en évidence la façon dont les normativités sexuelles sont (re)produites au travers de la répétition quotidienne de normes fictives en matière de sexualité, race, classe, sexe, âge, (in)capacité, religion, notamment. Ces différentes normativités sexuelles pourront également être interrogées en relation avec les pratiques de consommation et de marchandisation à l’oeuvre dans la mondialisation, le tourisme et les questions de mobilité (Puar 2002).

Merci d’envoyer vos résumés d’environ 250 mots, accompagnés de vos nom, affiliation institutionnelle si il y a lieu et adresse mèl à pour le 18 avril 2013 au plus tard. Pour plus d’informations sur le colloque : http://egsc2013.pt.to/

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 09:07

mon fils de 2an1/2. et bien figurez-vous qu'il est très intimidé (et rougit) notamment devant une certaine petite fille, mais aussi d'une jeune femme s'occupant d'eux.

C'est vraiment amusant, et attendrissant.

Je me demande s'il ne serait pas devenu "hétéro" à cause d'une répétition quotidienne de normes fictives en matière de sexualité, race, classe, sexe, âge et religion notamment.

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 09:48

Certains législateurs d'une région suédoise aimerait interdire aux garçon de pisser debout, puisque les femmes ne peuvent faire de même...**

http://fr.news.yahoo.com/su%C3%A8de-gar%C3%A7ons-pourraient-%C3%AAtre-oblig%C3%A9s-duriner-assis-062821487.html

Quand on voit dans nos démocraties libérales comment l'idéologie peut mener à de telles crétineries , on comprend mieux comment on peut en arriver à des cas comme le Maoïsme ou au Stalinisme, où quand les mêmes essaient d'imposer leurs idéologies à la con mais par la force cette fois.

** en plus, c'est faux, je me souviens d'un groupe de filles "grunge" dont l'une se vantait de pouvoir pisser debout. ben c'est joli tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 10:02

:mdr:

Citation :

En Suède, la région du Södermanland étudie une proposition de loi visant à interdire aux garçons d'uriner debout dans la mesure où les femmes ne peuvent pas faire de même. Une loi qui serait une nouvelle forme de lutte contre la discrimination entre les deux sexes.

Là, je ne m’inquiète plus ! Ces stupidité vont vite se retourner !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 11:29

En tous cas, il est un domaine où la théorie du genre n'a pas cours, c'est dans la fabrication-vente d'outillage
.
Les femmes "bricolent" beaucoup, et les fabricants font maintenant des outils adaptés à des mains plus petites que celles des hommes. Perceuses à percussion, engins de levage, tous ces outils démontrent que même si les filles ont porté des layettes roses, elles ne sont pas réduites aux seules cuisine et couture !

En fin de compte cette théorie stupide arrive avec 50 ans de retard !

Ce que dit Scrogneugneu de son fils, je l'ai constaté chez l'une de mes petites-filles au même âge : une vraie séductrice, ne s'intéressant qu'au sexe opposé !
Revenir en haut Aller en bas
Lemuel Gulliver



Masculin Messages : 153
Inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 12:09

Citation :
En Suède, la région du Södermanland étudie une proposition de loi visant à interdire aux garçons d'uriner debout dans la mesure où les femmes ne peuvent pas faire de même. Une loi qui serait une nouvelle forme de lutte contre la discrimination entre les deux sexes.
Je n'y crois pas... C'est sans doute un canular. D'ailleurs, il est faux de penser que les femmes seraient incapables d'uriner debout: il y a une vingtaine d'années, une amie joueuse et un peu farfelue m'a prouvé qu'en se contorsionnant un peu, elle pouvait utiliser les mêmes urinoirs que moi. Véridique!

Mais pour reparler de la théorie du genre: je pense que beaucoup se braquent contre cette théorie parce qu'ils prennent pour argent comptant ce qu'en disent des personnes qui la caricaturent pour instaurer un climat de paranoïa ("Mon Dieu! Ils veulent saper les fondements de la société et créer des monstres, pour asseoir le Nouvel Ordre Mondial des reptiliens d'Aldébaran!!! :mdr: )

Que dit, au fond, cette théorie? Non pas qu'il n'existe pas deux sexes, masculin et féminin, comme certains veulent nous le faire croire, mais que le sexe physiologique d'une personne et le genre auquel cette personne s'identifie ne se confondent pas nécessairement de manière intégrale... Et force est de reconnaître que cette théorie permet d'expliquer des phénomènes (homosexualité, transsexualité...) qui restaient incompréhensibles avec la vieille théorie, faussement évidente, des sexes et genres confondus. Un peu comme le système copernicien a remplacé le système géocentrique, lui aussi faussement évident et n'expliquant que très imparfaitement - voire pas du tout - la course de certains astres.

Or, en sciences, il est d'usage de remplacer les anciennes théories devenues obsolètes et dépassées par des théories plus performantes... Ce qui est logique, non?


Dernière édition par Lemuel Gulliver le Mar 16 Avr 2013, 12:39, édité 1 fois (Raison : problème de syntaxe!)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28508
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 12:51

Arnaud Dumouch a écrit:
:mdr:

Citation :

En Suède, la région du Södermanland étudie une proposition de loi visant à interdire aux garçons d'uriner debout dans la mesure où les femmes ne peuvent pas faire de même. Une loi qui serait une nouvelle forme de lutte contre la discrimination entre les deux sexes.

Là, je ne m’inquiète plus ! Ces stupidité vont vite se retourner !

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28508
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 12:53

Lemuel Gulliver a écrit:
Citation :
En Suède, la région du Södermanland étudie une proposition de loi visant à interdire aux garçons d'uriner debout dans la mesure où les femmes ne peuvent pas faire de même. Une loi qui serait une nouvelle forme de lutte contre la discrimination entre les deux sexes.
Je n'y crois pas... C'est sans doute un canular. D'ailleurs, il est faux de penser que les femmes seraient incapables d'uriner debout: il y a une vingtaine d'années, une amie joueuse et un peu farfelue m'a prouvé qu'en se contorsionnant un peu, elle pouvait utiliser les mêmes urinoirs que moi. Véridique!

Mais pour reparler de la théorie du genre: je pense que beaucoup se braquent contre cette théorie parce qu'ils prennent pour argent comptant ce qu'en disent des personnes qui la caricaturent pour instaurer un climat de paranoïa ("Mon Dieu! Ils veulent saper les fondements de la société et créer des monstres, pour asseoir le Nouvel Ordre Mondial des reptiliens d'Aldébaran!!! :mdr: )

Que dit, au fond, cette théorie? Non pas qu'il n'existe pas deux sexes, masculin et féminin, comme certains veulent nous le faire croire, mais que le sexe physiologique d'une personne et le genre auquel cette personne s'identifie ne se confondent pas nécessairement de manière intégrale... Et force est de reconnaître que cette théorie permet d'expliquer des phénomènes (homosexualité, transsexualité...) qui restaient incompréhensibles avec la vieille théorie, faussement évidente, des sexes et genres confondus. Un peu comme le système copernicien a remplacé le système géocentrique, lui aussi faussement évident et n'expliquant que très imparfaitement - voire pas du tout - la course de certains astres.

Or, en sciences, il est d'usage de remplacer les anciennes théories devenues obsolètes et dépassées par des théories plus performantes... Ce qui est logique, non?

Alors réinventons la roue et le bouton à 4 trous... clown2
Revenir en haut Aller en bas
Lemuel Gulliver



Masculin Messages : 153
Inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 13:12

Citation :
Alors réinventons la roue et le bouton à 4 trous...
Pas compris... What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28508
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 13:14

Lemuel Gulliver a écrit:
Citation :
Alors réinventons la roue et le bouton à 4 trous...
Pas compris... What the fuck ?!?

Autrement dit, remplaçons le vieux modèle fondé sur l'union naturelle homme-femme et inventons d'autres modèles.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne   Mar 16 Avr 2013, 13:18

Lemuel Gulliver a écrit:
Citation :
Alors réinventons la roue et le bouton à 4 trous...
Pas compris... What the fuck ?!?

Cela veut dire, cher Lemuel, que cela fait 50 000 ans que les parents sont au courant que certains enfants ont plus de mal à accepter leur corps. Avant, c'était simplement imposé de force par la communauté. Maintenant, c'est le rôle des repères que donnent (ou non) les parents et des efforts du jeunes sur lui-même.

Il y a une théorie qui nie ces repères et qui tue le père. Qu'elle ne s'étonne pas que des garçon, mal dans leur peau, essayent d'entrer et d'accepter leur identité d'éléphant ou d'arbre (attention ceci est une simple METAPHORE Mr.Red . Ne montez pas sur vos grands chevaux).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Quand l'idéologie du "genre" entre à la Sorbonne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idéologie du Genre et féminisme : la fermeté de Mère Térésa
» Pere Daniel Ange:L'idéologie du Genre conspuée....
» L'idéologie du genre conspuée par le Père Daniel Ange
» Quand et comment, l'homme, au cours de l'évolution, a-t-il acquis une âme ?
» Quand des aveugles refusent de voir... y a rien à faire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: