DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 28 Mar 2013, 02:28

Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue:

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2703131_magister
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 12:36

Le pape François, gauchiste ou centriste?Natalia Trouiller
Créé le 03/04/2013 / modifié le 03/04/2013 à 08h06


©DONATELLA GIAGNORI/DDP IMAGES EDITORIAL/SIPA


Scruté par une grande partie de la presse et des catholiques, pour qui il reste encore largement méconnu, le pape François continue de donner du grain à moudre aux commentateurs. D'abord à cause de son geste du lavement des pieds en ce Jeudi Saint: il s'attire en effet les foudres d'Adolfo Ivorra, docteur en théologie liturgique de l'Université ecclésiastique San Damaso de Madrid, qui rappelle les dispositions prévues par le Missel romain en la matière: les personnes à qui le pape lave les pieds doivent être des hommes catholiques. Or, le pape a lavé les pieds de deux femmes, dont une musulmane. Le théologien termine ainsi son explication: "La grande question qui se pose est la référence au munus regendi ou, en langage profane, de ne pas pouvoir suivre les règles qui auraient été désavouées par une instance supérieure. Ou, avec les mots d'un collègue liturgiste: le 'chaos liturgique', où tout est permis parce que tout est 'relatif'. S'il vous plaît, Votre Sainteté, je vous demande de suivre fidèlement les rubriques de votre propre rite, le rite romain, et de donner aux autres prêtres et évêques l'exemple de la fidélité aux principes de l'Église. Le Pape n'est pas un monarque absolu à la mode des dirigeants laïques, mais il reconnaît, comme disait Benoît XVI, que la liturgie est une réalité qui nous est donnée et non à reconstruire selon nos goûts. La primauté de l'évêque de Rome n'est pas facile. Prions pour le Pape François voie, ou que ses collaborateurs lui fassent voir, l'importance de ces rites sacrés".

Du côté de Leonardo Boff, au contraire, on ne cache pas sa joie. La figure tutélaire de la théologie de la libération se confie dans un entretien radiophonique au Costa Rica et dit son "enthousiasme et sa confiance" quant à ce nouveau pape, un "choix providentiel" selon lui. Alors, François, révolutionnaire? Icône d'un catholicisme progressiste? Selon le vaticaniste espagnol Andres Beltramo, "Par-dessus tout, Jorge Mario Bergoglio est un ennemi des extrêmes. En fait, il a toujours été un 'centriste', orthodoxe par la doctrine, radical dans la façon de vivre le message évangélique. Avec des tâtonnements et des erreurs, comme tous les êtres humains. Ni plus, ni moins que les autres. En Argentine, il a toujours préservé son authenticité, une vertu rare. Une phrase familière constamment répétée par ceux qui le connaissent peut résumer cette caractéristique: 'Il a toujours été ainsi et le restera'. Point. Pour tout cela, et sans crainte de me tromper, je maintiens que ce pape sera haï, en particulier par les 'minorités qui comptent'. Autant par sa gauche que par sa droite, chez les extrêmes les plus récalcitrants. Même maintenant, en dépit de la 'lune de miel', beaucoup froncent les sourcils à ses décisions liturgiques. Ils scrutent ses discours à la loupe et cherchent n'importe quelle excuse pour critiquer. Bien sûr, ils ont déjà constaté ses défauts et ont lancé leurs premiers actes d'accusation. Au contraire, il sera aimé par le peuple, par les plus humbles et les plus pauvres".

La Vie

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 12:50

Je ne vois pas où est le scandale de laver les pieds de deux femmes, dont une musulmane...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 12:56

Moi non plus ! Mr.Red

Mais il y a des Cathos plus cathos que le pape !

Cela ne me surprend pas de certains tradis; de ceux qui avaient trouvé à redire parce qu'il n'avait ni sa "mazette" ni son "rochet" quand il est apparu au balcon le jour de son élection !

Il faut reconnaître qu'un pape sans mazette et sans rochet,c'est un vrai scandale !!! :beret: :mdr: mort de rire

La question importante reste en suspend : Jésus portait-Il mazette et rochet... confused
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:09

Cécile a écrit:


Scruté par une grande partie de la presse et des catholiques, pour qui il reste encore largement méconnu, le pape François continue de donner du grain à moudre aux commentateurs. D'abord à cause de son geste du lavement des pieds en ce Jeudi Saint: il s'attire en effet les foudres d'Adolfo Ivorra, docteur en théologie liturgique de l'Université ecclésiastique San Damaso de Madrid, qui rappelle les dispositions prévues par le Missel romain en la matière: les personnes à qui le pape lave les pieds doivent être des hommes catholiques.

Il faudra expliquer à cet ami Adolfo Ivorra que le pape est pontifex maximus à savoir maître de la liturgie (sauf pour ce que l'Eglise ne peut en aucune manière changer). Adolfo Ivorra, aussi respectable soi-il, n'est pas doté de cette charge.

Il aurait mieux fait de regarder le sens de ce geste.

Citation :

Du côté de Leonardo Boff, au contraire, on ne cache pas sa joie. La figure tutélaire de la théologie de la libération se confie dans un entretien radiophonique au Costa Rica et dit son "enthousiasme et sa confiance" quant à ce nouveau pape,

Léonardo Boff sera déçu. Le pape est intransigeant sur la doctrine de la foi et sur la condamnation de sa théologie marxisante.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:11

Cécile a écrit:
Moi non plus ! Mr.Red

Mais il y a des Cathos plus cathos que le pape !

Cela ne me surprend pas de certains tradis; de ceux qui avaient trouvé à redire parce qu'il n'avait ni sa "mazette" ni son "rochet" quand il est apparu au balcon le jour de son élection !

Il faut reconnaître qu'un pape sans mazette et sans rochet,c'est un vrai scandale !!! :beret: :mdr: mort de rire

La question importante reste en suspend : Jésus portait-Il mazette et rochet... confused

salut

L'habit ne fait pas la personne.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:12

Bien sûr, il y aura des déçus des 2 côtés, mais aussi des heureux !
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2557
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:23

je trouve plutot ça au contraire assez prévisible :

Il faudra attendre ses premiers grands actes de gouvernement pour se faire une idée plus

précise du déroulement . Il est sur que tous les cardinaux à dentelles , frou-frous et magna

capa tridentins doivent se sentir un peu mal à l'aise , notamment ce brave Ray Burke ...

Cela dit François d'Assise dans ses écrits n'était absolument pas en faveur de la pauvreté

liturgique et il estimait au contraire que rien n'était trop beau pour Dieu , on trouve ça dans

les deux règles et le testament . Il faudra donc trouver un compromis dans l'art de la beauté

liturgique sans minimalisme excessif , difficile ...

La question principale est de savoir de qui va-t-il s'entourer , comment va etre son équipe

et comment peut-il réussir à préserver ce qui lui tient très à coeur ,à savoir un accès direct des

pauvres à sa personne ??? car dès qu'il y a un ou des secrétaires , il y a filtre et barrage

d'accès à la personne du Pape , c'est fatal ... par ailleurs , ne pas trop fantasmer sur les

réussites de l'ordre franciscain à garder la pauvreté : 50 ans après la mort de François ,

l'ordre avait confié la gestion de ses biens au cardinal- protecteur et à des légats qui

croulaient littéralement sous le nombre de donations et d'héritages de braves gens soucieux

de faire leur salut et en définitive , il accumula , comme les autres de grandes richesses

foncières et immobilières ...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:36

Je ne pense pas que François ait l'intention de marcher pieds nus...

C'est vrai qu'il n'est pas évident de savoir "doser" la beauté et la richesse des ornements, vases sacrés, nappes etc...

Personnellement, j'apprécie la position bénédictine où la beauté s'allie à la sobriété.

Les "richesses" des ordres sont essentiellement des bâtiments et des terrains. Il ne faut pas oublier qu'on peut vivre dans la vraie pauvreté, même dans un palais.
De plus, l'AIM (alliance inter monastique) permet que les monastères riches aident les plus pauvres, ceci au niveau mondial.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2557
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:38

Ce qui me semble plus fondamental quant à la pauvreté , c'est se déprendre de l'assurance

que l'Eglise détient les clés du Salut du seul fait des sacrements : c'est cela la vraie cause

d'une Eglise totalement autoréférencée et qui ne va pas vers les autres .

C'est dans l'interprétation de la symbolique des clés remises à Pierre que tout se joue .

Il me semble en effet que Pierre a les clés du Royaume , non pas pour les garder pour Lui

mais pour les offrir à tout Homme . Il revient ensuite à chacun d'ouvrir SA propre Porte au

Christ , grace à ces clés qui lui sont données gratuitement ... en d'autre termes , Pierre n'est

pas investi d'un pré-jugement des hommes pour savoir qui il laisse entrer dans l'Eglise , mais

Pierre remet les clés à tout Homme qui sera jugé par l'usage qu'il en aura ( ou non ) fait pour

ouvrir la Porte de sa Vie à Jésus-Christ . Seul le Christ peut Juger et personne ne peut le

remplacer , me semble-t-il .. de ce fait non seulement le salut est possible en dehors de

l'Eglise , Mais de Plus , il n'est pas pour autant plus assuré Parcequ'on est DANS l'Eglise .

Et c'est cette deuxième assertion qui produit une Eglise Autoréférencée dans ses sacrements

et son droit canon ...seul Ouvrir la Porte de son coeur au Christ est cause de salut ...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 13:45

Dieu est seul juge.

Que chacun suive sa conscience, quitte d'ailleurs à se faire aider dans cette démarche.

Il est plus important de faire connaître le Christ à ceux qui l'ignorent que de vouloir "débaucher" les Chrétiens d'autres Eglises que la nôtre !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Mer 03 Avr 2013, 19:13

Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 04 Avr 2013, 02:57

Le président français Hollande a organisé une communication autour du thème de la simplicité peu après son élection, par exemple en prenant le train plutot que l'avion pour ses déplacements en Province.

Ceux qui gèrent la sécurité du président savent qu'un déplacement en train coûte en réalité infiniment plus cher. Il faut sécuriser tout le parcours, les ponts, le train. Les gares ont des accès ouverts, difficiles à isoler.

Mais le grand public l'ignore et certains ont été sensibles à cette stratégie de communication pendant quelque temps.

De même le pape, qui semble un excellent communicant, utilise ces trucs bien connus. Son objectif est bon : faciliter la nouvelle évangélisation. Souhaitons que beaucoup, séduits par les signes extérieurs donnés par le pape, aillent au-delà et acceptent de s'ouvrir au message de l'Eglise.

Au sujet de la liturgie, je suis sûr que le pape François évoluera progressivement vers un plus grand respect pour les rites et la beauté - sans espérer trop de ce coté. Benoit XVI a si bien écrit à ce sujet, que pourrait-il ajouter ?

Chaque pape a son charisme propre. Faisons confiance à l'Esprit Saint et tentons de discerner pourquoi et comment il agit à travers le vicaire du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 04 Avr 2013, 10:45

Citation :
Il faudra expliquer à cet ami Adolfo Ivorra que le pape est pontifex maximus à savoir maître de la liturgie (sauf pour ce que l'Eglise ne peut en aucune manière changer). Adolfo Ivorra, aussi respectable soi-il, n'est pas doté de cette charge.

Thumright
Le Saint Père est au tout début de son Pontificat, il vient juste de revêtir sa charge. Scruter chacun de ses faits et gestes pour les passer au scrible me semble décalé.
Il n'existe pas de Gauche ou de Droite, ni de Centre dans l'Eglise. Ces classifications plus politiques que religieuses ne sont que nuisance et manquent de hauteur. Il y a une Ecriture, un Magistère et la Tradition qui fondent le socle. Le Concile VII l'a bien rappelé.
Ce n'est pas le Pape qui dira le contraire. C'est un Pape Catholique, capable de veiller à ce que toutes les sensibilités reconnues et permises par l'Eglise s'expriment. Un bon Pasteur en somme. Very Happy Ses choix personnels n'engagent que lui dans le cas d'espèce.
Rendons grâce à Dieu pour son élection et le don de sa personne. Prions pour lui, arrêtons de l'analyser en permanence en projetant des fantasmes sur ce que pourraient penser les unes ou les autres le concernant.

Le Pape peut aussi commettre des indélicatesses, ne pas respecter à la lettre certaines prescriptions et se raviser, ou au contraire apporter un éclairage nouveau sur ses choix qui ne sont pas absolus. Il prend ses marques, s'adapte au besoin du moment. Comment de déroulera le Jeudi Saint de l'an prochain ? Nous n'en savons rien.
Au Jeudi Saint de l'année dernière le prêtre m'a lavé les pieds et pourtant je suis une fille. Pourquoi ? Tout simplement parce que les Hommes présents ont pour la plupart refusé de s'y prêter. J'ai vu combien le prêtre était heureux que je me propose pour lui permettre de vivre ce geste si important pour sa vie sacerdotale. La Charité et l'Esprit prime sur la Lettre quand ce n'est pas fait dans un esprit de désobéissance.
Je considère que c'était justifié vu la circonstance, cela ne change pas la règle pour autant....

Revenir en haut Aller en bas
monachev



Masculin Messages : 67
Inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 04 Avr 2013, 11:04


Dans le collège des apôtres il y a eu des personnalités aussi différentes que Matthieu, le publicain (collabo), et Simon, le zélote (résistant). L'unité dans la diversité date donc du début de l'Eglise. Il ne faut donc pas s'étonner que chaque pape ait son style propre. Quand j'étais jeune, jai entendu un prêtre nous dire qu'une tactique du diable était d'opposer les papes les uns aux autres. Ne tombons pas dans ce piège. Il y a une chose cependant qui ne changera pas, c'est la doctrine de l'Eglise. Quel que soit son style, François n'enseignera jamais une autre doctrine que ses prédécesseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 04 Avr 2013, 11:32

monachev a écrit:

Dans le collège des apôtres il y a eu des personnalités aussi différentes que Matthieu, le publicain (collabo), et Simon, le zélote (résistant). L'unité dans la diversité date donc du début de l'Eglise. Il ne faut donc pas s'étonner que chaque pape ait son style propre. Quand j'étais jeune, jai entendu un prêtre nous dire qu'une tactique du diable était d'opposer les papes les uns aux autres. Ne tombons pas dans ce piège. Il y a une chose cependant qui ne changera pas, c'est la doctrine de l'Eglise. Quel que soit son style, François n'enseignera jamais une autre doctrine que ses prédécesseurs.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 04 Avr 2013, 12:49

Rose a écrit:
Citation :
Il faudra expliquer à cet ami Adolfo Ivorra que le pape est pontifex maximus à savoir maître de la liturgie (sauf pour ce que l'Eglise ne peut en aucune manière changer). Adolfo Ivorra, aussi respectable soi-il, n'est pas doté de cette charge.

Thumright
Le Saint Père est au tout début de son Pontificat, il vient juste de revêtir sa charge. Scruter chacun de ses faits et gestes pour les passer au scrible me semble décalé.
Il n'existe pas de Gauche ou de Droite, ni de Centre dans l'Eglise. Ces classifications plus politiques que religieuses ne sont que nuisance et manquent de hauteur. Il y a une Ecriture, un Magistère et la Tradition qui fondent le socle. Le Concile VII l'a bien rappelé.
Ce n'est pas le Pape qui dira le contraire. C'est un Pape Catholique, capable de veiller à ce que toutes les sensibilités reconnues et permises par l'Eglise s'expriment. Un bon Pasteur en somme. Very Happy Ses choix personnels n'engagent que lui dans le cas d'espèce.
Rendons grâce à Dieu pour son élection et le don de sa personne. Prions pour lui, arrêtons de l'analyser en permanence en projetant des fantasmes sur ce que pourraient penser les unes ou les autres le concernant.

Le Pape peut aussi commettre des indélicatesses, ne pas respecter à la lettre certaines prescriptions et se raviser, ou au contraire apporter un éclairage nouveau sur ses choix qui ne sont pas absolus. Il prend ses marques, s'adapte au besoin du moment. Comment de déroulera le Jeudi Saint de l'an prochain ? Nous n'en savons rien.
Au Jeudi Saint de l'année dernière le prêtre m'a lavé les pieds et pourtant je suis une fille. Pourquoi ? Tout simplement parce que les Hommes présents ont pour la plupart refusé de s'y prêter. J'ai vu combien le prêtre était heureux que je me propose pour lui permettre de vivre ce geste si important pour sa vie sacerdotale. La Charité et l'Esprit prime sur la Lettre quand ce n'est pas fait dans un esprit de désobéissance.
Je considère que c'était justifié vu la circonstance, cela ne change pas la règle pour autant....


Ils ont réagi comme Pierre: "Non, Seigneur, tu ne me lavera pas les pieds !"
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue   Jeu 04 Avr 2013, 12:50

monachev a écrit:

Dans le collège des apôtres il y a eu des personnalités aussi différentes que Matthieu, le publicain (collabo), et Simon, le zélote (résistant). L'unité dans la diversité date donc du début de l'Eglise. Il ne faut donc pas s'étonner que chaque pape ait son style propre. Quand j'étais jeune, jai entendu un prêtre nous dire qu'une tactique du diable était d'opposer les papes les uns aux autres. Ne tombons pas dans ce piège. Il y a une chose cependant qui ne changera pas, c'est la doctrine de l'Eglise. Quel que soit son style, François n'enseignera jamais une autre doctrine que ses prédécesseurs.

salut
Revenir en haut Aller en bas
 
Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pontificat de François, sous le signe de l’imprévisibilité, à tous points de vue
» Les Français sous le Second Empire
» L`URSS sous le signe du scorpion - occultisme et révolution bolchévique
» Question orthographe
» La télévision française sous l''Occupation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: