DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte à un prêtre découragé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde
Invité



MessageSujet: Lettre ouverte à un prêtre découragé   Sam 17 Juin 2006, 02:09

J'ai reçu ceci dans mon courrier aujourd'hui.
Qu'en dites-vous?


Lettre ouverte à un prêtre découragé
Auteur : Jacques H.



Frère,

Ce soir, tu t'affales dans un fauteuil devant la télé, tu te sens vide, tu n'as même plus envie de penser.
Tu es au bord des larmes ou de la nausée, tu aurais envie de disparaître en t'endormant. Tant d'années harassantes passées au service de ta paroisse. Tes yeux tombent sur ton agenda dont chaque page est entièrement noircie de tes notes prises à la hâte : baptême de X, préparation au mariage de Y, réunion de l'équipe paroissiale, fabrique d'église, pouvoir organisateur de l'école, réunion de secteur, aller voir la veuve de Charles, Mimi à l'hôpital, préparer homélie du week-end, souper annuel de la chorale, faire réparer le micro de l'église, aller voir M et N au bord du divorce, écrire article pour Noël .
Des joies, certes, mais tant d'énergie, de fatigue et de peine et tu en arrives à te demander pour quel résultat ?
Tu vois l'assemblée du dimanche fondre comme neige au soleil. Les jeunes ont déserté ton église depuis belle lurette. Tu vois des bébés qui ne sont plus baptisés, des couples qui se séparent pour un oui pour un non, des enfants qui ne viennent plus au caté. parce que plus attirés par le foot ou les jeux vidéo, des fiancés qui te demandent le sacrement de mariage on se demande pourquoi, les messes de semaine où tu te retrouves pratiquement seul et le confessionnal qui n'est plus fréquenté que par Léon le samedi saint.
Comme je voudrais retrouver en toi celui que j'ai connu à ses débuts et qui nous entraînait par sa foi communicative.

Que s'est-il passé pour que nous en arrivions là ?
Difficile à dire, mais je voudrais tout de même te livrer mes réflexions à ce sujet, au risque de te paraître orgueilleux car je n'ai aucune compétence dans ce domaine, tu le sais.

Notre Eglise, du moins dans nos régions, me semble être devenue aujourd'hui une sorte de grand parti politique, soucieux de justice sociale, de bien-être général, et animé par quelques valeurs telles que les droits de l'homme, la non-violence, l'écologie.
Une Eglise qui, en voulant tellement se rapprocher du monde, s'est éloignée de sa source au point de s'affadir. De spirituelle, elle est devenue sociologique.
Jésus, je ne t'apprends rien, nous a résumé son message en deux commandements :
le premier .''Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cour, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force.''.
le second : ''Tu aimeras ton prochain comme toi-même'' (Marc 12, 30-31).

Pourquoi un premier et un second alors que Jésus nous dit par ailleurs que le second est semblable au premier ?
Je pense que c'est parce que le second découle, est une conséquence, un fruit du premier.
Le Malin, qui mérite bien son nom, ne nous a-t-il pas conduit à intervertir ces deux commandements en laissant s'estomper progressivement le premier ?
Cela ne nous a-t-il pas amené, dans notre orgueil, à vouloir construire l'Eglise en nous passant de Jésus ?
Quelques exemples ?
Souviens-toi de toutes ces réunions de chrétiens, pourtant engagés et convaincus, qui débutaient sans un vrai moment de prière. De ces articles de théologiens ou d'auteurs en vue qui prenaient si aisément la place de l'Evangile dans nos réflexions. De ces multiples plans pastoraux qui se succédaient sans même prendre la peine de demander :''Mais Toi, Seigneur, quel est ton plan pour notre communauté ? Que veux-tu que nous fassions ? Quelle est ta volonté ?''
Ce n'était pas nécessaire, dans la pile de papiers que l'on recevait, tout était prévu.
''Il ne suffit pas de dire Seigneur, Seigneur.'' clamait-on de tous côtés ; pourtant, combien répondaient à ton invitation à former un groupe de prière ?
Or, l'avertissement de Jésus est on ne peut plus clair : ''sans moi, vous ne pouvez rien faire''.
C'est Jésus qui va ''attirer à lui tous les hommes'' comme il l'a annoncé. Pas nous !
Le Sauveur du monde, c'est lui. Pas nous !
Ne crois-tu pas que nous avons essayé de nous débrouiller sans lui ?
Et nous nous sommes donc retrouvés avec nos cinq pains et nos deux poissons pour nourrir toute cette foule, parce que nous avions oublié une chose : c'était de les lui apporter d'abord.
Je ne prétends pas connaître Jésus, mais j'ai dans l'idée que chaque fois que nous voulons agir par nous-mêmes, lui se retire sur la pointe des pieds. Idem pour Marie.
Je te le dis tout net : je crois vraiment qu'aucun plan pastoral n'est aussi ''efficace'' que l'eucharistie vécue intensément.
Que des heures d'adoration devant le Saint-Sacrement ramèneront bien plus de gens dans notre église que toutes nos tentatives de battre le rappel de ceux qui ont déserté nos célébrations.
Que le rétablissement du sacrement de réconciliation est à même d'augmenter l'ouverture et la solidarité de notre communauté bien plus que toutes les campagnes et les exhortations au partage et à la justice.

Je pense que nous devons ''re-spiritualiser'' notre Eglise.
Redonner à Jésus et à sa mère la place qui leur revient pour que eux puissent agir . à travers nous.
''J'avais faim . j'avais soif''.
La famine spirituelle est devenue criante dans ce monde déboussolé.
C'est là, je pense, que les gens nous attendent
Et pour nous conduire à cette conversion, Frère, nous avons besoin de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un prêtre découragé   Sam 17 Juin 2006, 21:09

Autre texte équivalent:

Citation :
Luc 5, 1 Or il advint, comme la foule le serrait de près et écoutait la parole de Dieu, tandis que lui se tenait sur le bord du lac de Gennésaret,
Luc 5, 2 qu'il vit deux petites barques arrêtées sur le bord du lac; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.
Luc 5, 3 Il monta dans l'une des barques, qui était à Simon, et pria celui-ci de s'éloigner un peu de la terre; puis, s'étant assis, de la barque il enseignait les foules.
Luc 5, 4 Quand il eut cessé de parler, il dit à Simon: "Avance en eau profonde, et lâchez vos filets pour la pêche."
Luc 5, 5 Simon répondit: "Maître, nous avons peiné toute une nuit sans rien prendre, mais sur ta parole je vais lâcher les filets."
Luc 5, 6 Et l'ayant fait, ils capturèrent une grande multitude de poissons, et leurs filets se rompaient.
Luc 5, 7 Ils firent signe alors à leurs associés qui étaient dans l'autre barque de venir à leur aide. Ils vinrent, et l'on remplit les deux barques, au point qu'elles enfonçaient.
Luc 5, 8 A cette vue, Simon-Pierre se jeta aux genoux de Jésus, en disant: "Eloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur!"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un prêtre découragé   Sam 17 Juin 2006, 23:07

Ce qui est paradoxal c'est qu'il y a 50 ans voir plus, l'Église en faisait beaucoup moins par rapport à maintenant pour essayer de rejoindre les uns et les autres mais la pêche était abondante. Cela dit, l'enseignement religieux était quasiment incontournable. On apprennait la foi, mais on ne la transmettait pas. On sacrementalisait mais on n'évangélisait pas...alors les bases se sont écroulées à la première tempête venue...

Sinon, je n'oserais pas pour ma part, transmettre cette lettre ouverte à mon curé... :| J'aurai l'impression de lui dire: "mon pauvre gars, tu l'as pas du tout, tu te démènes pour rien...moi je sais mieux que toi ce qu'il faut faire pour reconstruire l'Église..."

:?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un prêtre découragé   Dim 18 Juin 2006, 06:39

Citation :
Sinon, je n'oserais pas pour ma part, transmettre cette lettre ouverte à mon curé... J'aurai l'impression de lui dire: "mon pauvre gars, tu l'as pas du tout, tu te démènes pour rien...moi je sais mieux que toi ce qu'il faut faire pour reconstruire l'Église..."

C'est vrai, ils ne recevrait pas. Comprendre le contenu de cette lettre implique ce croire vraiment que nos méthodes humaines n'y peuvent rien.

On ne peut que laisser mourrir ce qui dooit mourir dans l'eglise, comme un vieux tronc désséché, tandis que déjà, à la base, des branche neuves et vertes poussent.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un prêtre découragé   Lun 19 Juin 2006, 11:33

Il est nécéssaire de convertir nos prêtres.

Sans lui doner la lettre, on peut réclamer : le temps de prière avant les réunions, de prier l'esprit-saint avant des décisions, d'inviter à la contemplation de temps en temps. Dans mon diocèse, je pense vraiment qu'il y a un grand besoin de convertir les prêtres.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
helenelydie



Féminin Messages : 113
Inscription : 28/09/2005

MessageSujet: lettre ouverte   Mer 28 Juin 2006, 08:59

Chers amis,
A mon humble avis, si nous arrivons à ce triste constat, c'est parceque la prière n'a plus la place qu'elle devrait avoir dans la vie du chrétien. Le Christ-Jésus, Fils de Dieu et Dieu Lui-même, n'entreprenait jamais rien, sans entrer en communion de prière avec le Père. Et au mont des oliviers, il dit à ses apôtres :"veillez et priez pour ne pas entrer en tentation, car l'esprit est prompt, mais la chair est faible". Sans la prière, il est difficile de vivre les valeurs évangéliques que notre mère l'Eglise nous inculque. Sans la prière, la vie divine en nous s'étiole et meurt. Nous devons par ailleurs savoir que nous les fidèles, nous avons obligation de prier pour nos prêtres. Car le diable sait que lorsqu'il atteint le berger, les brebis se dispersent.
Dans la paix du Christ
Hélène-Lydie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un prêtre découragé   Mer 28 Juin 2006, 22:23

helenelydie a écrit:
Chers amis,
A mon humble avis, si nous arrivons à ce triste constat, c'est parceque la prière n'a plus la place qu'elle devrait avoir dans la vie du chrétien. Le Christ-Jésus, Fils de Dieu et Dieu Lui-même, n'entreprenait jamais rien, sans entrer en communion de prière avec le Père. Et au mont des oliviers, il dit à ses apôtres :"veillez et priez pour ne pas entrer en tentation, car l'esprit est prompt, mais la chair est faible". Sans la prière, il est difficile de vivre les valeurs évangéliques que notre mère l'Eglise nous inculque. Sans la prière, la vie divine en nous s'étiole et meurt. Nous devons par ailleurs savoir que nous les fidèles, nous avons obligation de prier pour nos prêtres. Car le diable sait que lorsqu'il atteint le berger, les brebis se dispersent.
Dans la paix du Christ
Hélène-Lydie

Je suis bien de l'avis de Hélène-Lydie, la prière est très importante et dans ma paroisse les gens réclamaient des assemblées de prière, alors maintenant cela se fait plus souvent. Les Adorations aussi ! le jour de la Fête du Sacré-Coeur nous en avons eu une très belle et il y avait du monde ! notre prêtre est resté à genoux toute l'heure en chantant avec nous et lisant de petits textes de méditations, puis nous nous sommes tous approchés de l'autel pour recevoir la Bénédiction ! quel apaisement, quelle joie, tout le monde est reparti le coeur heureux et dans le silence méditatif... et ce n'est pas fini. Il faut reconnaitre que nous travaillons à Bruxelles en Unité Pastorale, c-à-d que nous réunissons plusieurs paroisses qui font partie de l'Unité pour des célébrations communes, confirmations, baptêmes, grandes fêtes cela nous en fait du monde ! sunny
Ce soir d'Adoration j'ai merveilleusement bien dormi ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte à un prêtre découragé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President de la République.
» Lettre ouverte aux catholiques bien-pensants
» Bernard Kuntz dit vouloir "sortir de l'impasse" et adresse une lettre ouverte aux militants du SNALC sur le site de F.O.
» Lettre ouverte de Daniel-Ange aux auteurs, acteurs et promoteurs de Golgotha Picnic
» Lettre ouverte à Chris Prols (congratulations entre Sédévacantistes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: