DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 10:21

L'Eurogroupe décide d'un plan de 10 milliards pour Chypre
Romandie News, 16/03/2013 (en Français )

Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord dans la nuit de vendredi à samedi sur un plan d'aide de 10 milliards d'euros pour Chypre. Les banques devront y participer via une ponction de 9,9% sur les dépôts, a annoncé un responsable de la zone euro.

Au terme d'une réunion de près de dix heures à Bruxelles, les dirigeants européens qui étaient entourés de ceux de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international, ont validé le principe d'une hausse du taux d'imposition des sociétés de 10% à 12,5%.

"C'est fait," a indiqué ce responsable européen qui a précisé que les dépôts inférieurs à 100'000 euros ne seraient ponctionnés qu'à 6,75% et que les intérêts des dépôts seraient aussi taxés. Chypre devrait aussi participer à ce plan via un programme de privatisation qui pourrait concerner son opérateur télécoms.




Dernière édition par SJA le Lun 18 Mar 2013, 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 10:27

Charles Gave : Chypre: Plus qu’un crime, une faute

Chypre: Plus qu’un crime, une faute
Institut des libertés, Charles Gave, 17/03/2013 (en Français )

Tout le monde se souvient de l’assassinat « légal » du Duc d’Enghien par Napoléon. Le forfait accompli, Fouché, le redoutable ministre de la police de l’Empereur eut ce mot terrible : » C’est plus qu’un crime, c’est une faute »

Je crois que l’on peut appliquer cette phrase à ce qui vient de se passer à Chypre.

Les déposants dans les banques locales vont être taxés de 6.5 % de la valeur de leurs dépôts s’ils avaient moins de 100.000 Euros et de 10 % au dessus. Ceci devrait rapporter environ 10 milliards d’Euro, la Troïka avançant de son coté 10 milliards d’Euro également.

La justification « morale » de ce qu’il faut bien appeler une expropriation serait que Chypre aurait servi de plaque de recyclage pour l’argent de la Mafia Russe. Une question s’impose: ou bien la BCE le savait depuis longtemps et n’a rien fait, et dans ce cas la, pourquoi? Ou elle ne le savait pas et c’est totalement inexcusable, surtout après ce qui s’est produit en Grèce.

Dans les deux cas de figure la BCE a perdu toute crédibilité… Mais ce désastre de relations publiques n’est que mineur comparée aux implications de ce qui vient de se passer.

Il est trop tôt pour essayer de juger des conséquences à long terme de cette décision, mais rien n’interdit de réfléchir à quelques conséquences logiques.

Les voici.

Une atteinte incroyable vient d’être porté par la Technostructure Européenne au Droit de Propriété. Entre l’Euro et le Droit de Propriété, garanti par toutes les constitutions en Europe, ils ont choisi l’Euro. Voila qui va avoir de fort lourdes conséquences à long terme. La route de la nationalisation des dépôts est ouverte.
Cette même technostructure s’arroge le droit de lever des impôts sur la population Chypriote, ce que RIEN ne lui permet dans les Traités. Les Eurocrates viennent d’inventer l’imposition sans représentation. Il s’agit ni plus ni moins que d’un coup d’Etat. Aujourd’hui Chypre, demain qui? Ayant échoué avec Monti en Italie, ils passent à l’étape suivante, la prise de pouvoir pure et simple et au diable la Démocratie.
Cette décision montre à l’évidence que cette technocratie ne reculera devant RIEN pour maintenir cette imbécillité économique invraisemblable qu’est l’Euro, ce qui veut dire que ni la Liberté ni le patrimoine d’un seul Européen ne sont garantis tant que ces gens la monopoliseront un Pouvoir ou personne ne les a élu
Les petits épargnants sont massacrés beaucoup plus que les gros. Les « gros » gardent peu d’argent en cash et sont investis en bunds, dans des fonds communs ou en actions. Les « petits » ont la plus grosse partie de leurs actifs en cash. C’est eux qui sont punis alors qu’ils n’ont rien fait de répréhensible. Voila qui est moralement insupportable. Les oligarques a Moscou doivent rire aux éclats

Techniquement voici les conséquences financières que l’on peut tirer de ce coup d’Etat contre les Libertés.

Les banques Chypriotes vont devoir vendre des actifs à hauteur de 10 % de leurs dépôts, ou les escompter à la BCE, pour payer cette amende. Voila qui ne va pas aider les marchés financiers à rester haussiers..

Il faut être complètement demeuré si l’on est Italien, Espagnol, Portugais, Grec ou Français, pour garder des dépôts dans une banque locale. La Loi de Gresham va se remettre en route de façon accélérée, la mauvaise monnaie chassant la bonne, et tous les dépôts des pays douteux vont filer au Luxembourg , en Allemagne ou en Suisse amenant a des effondrements des masses monétaires dans les pays faibles. Les écroulements de masse monétaire préludent rarement à une bonne activité économique. La dépression en Europe du Sud va s’aggraver dramatiquement.
Les dépôts dans les banques vulnérables dans les pays vulnerables vont donc s’effondrer. L’embêtant est que ces dépôts ont DEJA été prêtés a des sociétés ou investis dans des obligations d’Etat, souvent l’Etat local. Les prêts aux entreprises locales vont donc non seulement complètement se tarir , mais les demandes de remboursement par les banques des prêts consentis par le passé vont exploser, tandis que les taux d’intérêts sur ces prêts vont monter très fortement ce qui veut dire que les trappes a dette dans lesquelles sont la plupart des pays du Sud de l’Europe vont se creuser encore plus. Parallèlement, il va falloir vendre les obligations des États locaux dans un marché ou les acheteurs auront disparu, le seul acheteur étant la BCE. Le bilan de la BCE va exploser de façon inouïe, et l’Euro va probablement s’effondrer.

Pas une banque saine dans un pays sain ne va vouloir prêter le moindre Euro aux banques douteuses dans les pays douteux. Le marché interbancaire, en convalescence depuis quelques mois, va TOTALEMENT disparaitre, ce qui va entrainer un écroulement de la vélocité de la monnaie partout en Europe, toujours précurseur d’un effondrement économique.

Bref, depuis que l’Euro a été crée je dis que ce Frankenstein financier ne PEUT PAS marcher et que tout cela se terminera mal.

Cela devient de plus en plus évident pour tout observateur quelque peu intelligent.

Devant cet échec patent, les concepteurs de ce monstre vont de coup de force en coup d’Etat, brisant tout ce qui avait été accepté dans les Traites Européens et s’arrogeant un Pouvoir que les Peuples Européens ne leur ont pas accordé.

Déjà les Italiens ont fait part de leur mécontentement, et tous nos technocrates de dire que le vote Italien n’a aucune importance. Nous verrons.

La bonne nouvelle, c’est que nous arrivons à la fin de cette imbécillité Trichetienne ou Delorienne.

La mauvaise est que comme ces redoutables incompétents sont sans scrupules, je n’ai aucune idée de ce qu’ils vont encore inventer pour retarder l’inévitable. .

J’attends depuis prés de cinq ans la fin du Frankenstein. Elle se rapproche. Il faut se préparer à intervenir pour le jour ou la mise à mort aura lieu. Voila un jour qu’il faudra commémorer comme l’on devrait commémorer la chute du mur de Berlin

Encore une fois, la disparition de l’Euro sera une bonne, une très bonne nouvelle.


Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 10:39

Chypre, sauvetage de l'État et de l'euro, mise à mort des épargnants
Publié le 16/03/2013

Aujourd'hui, cambriolage de tous les comptes en banques à Chypre, sur ordre de l'UE et du FMI. A quand chez nous ?

Par Patrick Smets, depuis Bruxelles, Belgique.


Avec le « sauvetage » de Chypre, la crise de la dette en zone euro vient de rentrer dans une nouvelle phase. Pour la première fois, les ministres de la Zone Euro se sont accordés pour confisquer directement l’épargne de la population.

Pour obtenir l’aide européenne, le gouvernement chypriote doit lever une taxe « exceptionnelle » de 6 à 10 % sur l’ensemble des avoirs bancaires ! Concrètement, les comptes en banque ont été bloqués pour l’ensemble de la population de façon à éviter des retraits massifs. Ce week-end, une loi sera votée en extrême urgence pour lever la taxe. Aucune forme de débat démocratique n’aura entouré cette mesure abjecte qui relève tout simplement du vol à main armée.

Le Parti Libertarien s’insurge contre cette obscénité fiscale !

La Belgique étant membre de la zone euro, le Premier Ministre Elio Di Rupo et le Ministre des Finances Koen Geens assument la responsabilité des décisions prises à l’Eurogroupe.

Le Parti Libertarien exige des explications publiques quant à la décision prise ce week-end.

Le Parti Libertarien exige également l’assurance par tous les partis politiques que de telles mesures ne seront jamais prises en Belgique.

Enfin, le Parti Libertarien souhaite que s’ouvre dès à présent un grand débat national sur l’annulation de la dette publique avant que celle-ci ne serve de prétexte à la mise sous tutelle de nos institutions démocratiques et à la mise à mort des épargnants.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 14:16

Taxer les dépôts bancaires en France ? "Théoriquement, c'est possible"

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/taxer-les-depots-bancaires-en-france-theoriquement-c-est-possible-7886610.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 15:52

Chypre, ou la consécration du néolibéralisme
18-03-2013




Une «contribution à la stabilité financière» chypriote (pour reprendre les termes du président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem), sera donc exigée à l’ensemble des épargnants de ce pays qui s’acquitteront d’une taxe confiscatoire sur leurs dépôts bancaires de 9.9% au-delà de 100’000 euros et de 6.75% en-dessous de cette somme. Telle est en effet une des conditions posées par l’Union européenne dans le cadre du plan d’aide accordé à Chypre. Quitte à piétiner la garantie européenne en faveur de tous les dépôts bancaires inférieurs à 100’000 euros. Au risque d’induire une spirale infernale qui verrait les épargnants des autres pays en difficultés (Espagne, Grèce, Italie…) se précipiter pour vider leurs comptes bancaires afin de ne pas subir le même sort! Cette décision hantera assurément pendant longtemps les responsables politiques, mais surtout le peuple d’Europe, qui se retrouve ainsi sacrifié à l’autel de l’ultra libéralisme.
En effet, débordés par les victoires, ou par les scores en constante progression, des populistes lors de toute élection au sein de l’Union. Effrayés par la menace bien réelle de défaite à l’occasion des élections à venir dans leurs pays respectifs. Déstabilisés par les économistes et autres « experts » médiatiques qui commencent à émettre ça et là des doutes sur les politiques d’austérité. Les responsables européens se sont donc décidés à faire subir à Chypre une cure de rigueur d’un autre type consistant à ponctionner directement l’argent là où il se trouve. Surtout, en fait : là où cette confiscation peut s’exercer dans les délais les plus brefs, tout en posant le moins de problème à la haute finance. Quoi de plus simple en effet que de s’attaquer au déposant chypriote, au mépris de toute équité qui voudrait que le porteur d’action et que le titulaire d’obligation de ces banques soient également sollicités ! Comment expliquer la préoccupation de l’Union européenne de vouloir épargner ces investisseurs conscients d’un certain risque pris à prêter et à financer le système bancaire chypriote ? Et comment justifier l’accent mis sur l’épargnant qui se contentait de déposer ses avoirs sur son compte bancaire, et qui est désormais seul à devoir passer à la caisse ? Enfin, pourquoi protéger ces investisseurs qui auraient assumé leurs responsabilités en l’absence de ce sauvetage européen, c’est-à-dire si les banques avaient dû faire faillite ?
En réalité, les spéculateurs comme les « hedge funds » – qui ont misé lourdement ces derniers mois sur la dette souveraine chypriote – peuvent dire un grand merci à ce plan de sauvetage qui indique très clairement la voie, pour aujourd’hui et pour l’avenir. « Mesdames et Messieurs du grand capital : achetez nos bons du Trésor au lieu de placer vos liquidités dans le système bancaire ». Extraordinaire message et exhortation sans équivoque lancés par nos Etats européens sommés par les marchés d’assainir leurs comptes publics, et qui canalisent désormais l’épargne collective vers l’assainissement – totalement superflu – de leur dette souveraine. Au lieu d’encourager les banques à financer l’économie réelle par dépôts interposés ! Ou quand la répression financière – dont la mission originelle est de servir l’intérêt général – se retourne contre le citoyen et contre l’entrepreneur. Après la « guerre des monnaies » qui consiste à dévaluer sa devise afin d’engranger des liquidités fraîches grâce au levier des exportations. Accueillez la « guerre contre l’économie » dont l’objectif unique est de renflouer les caisses de l’Etat afin de satisfaire le grand capital, et se plier ainsi au tout dernier caprice du néo-libéralisme.
On croyait – après les traités de Maastricht et de Lisbonne, avec les règles aberrantes et débilitantes des 3% et des 60% – que l’Union européenne était modelée selon les standards néo libéraux. On se rend compte aujourd’hui de sa soumission absolue à ce système de valeurs, car ce dernier camouflet adressé au peuple chypriote – et par delà à tout le peuple européen – sonne comme une répétition générale. Et comme un avertissement adressé par Madame Merkel (ayant exigé ce plan pour cause de campagne électorale) et par les marchés : « nous n’hésiterons pas à vous mettre à la porte de l’Union si vous n’obtempérez pas ! »

Michel Santi:

Franco-Suisse né à Beyrouth en 1963, j’ai habité et sillonné le Moyen-Orient.

Cambiste (devises) et Trader (métaux précieux et matières premières) avant d’être responsable de salles de marché dans différents établissements bancaires en Suisse, j’ai dirigé, de 1993 à 2005, des sociétés financières actives dans la gestion de patrimoine à Genève.

Depuis 2005, je suis Economiste et Analyste Financier (indépendant) et intervient dans le cadre de consultations sollicitées par des Banques Centrales, par des organisations internationales et par des fonds souverains.



Je suis membre :

du World Economic Forum (Davos),

de l’IFRI (Institut Français des Relations Internationales ), dont j’ai été conseiller auprès de la Direction Stratégique et du Développement.

du collectif des « économistes atterrés ».

de l’ONG « Finance Watch ».
http://www.gestionsuisse.com/2013/chypre-ou-la-consecration-du-neoliberalisme/
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 17:01

Alexis232 a écrit:
Chypre, ou la consécration du néolibéralisme
18-03-2013





:mdr:

lol!


C'est bien connu que les libéraux soutiennent que la loi doit permettre au Etats de voler l'argent des déposants.

Je n'ai même pas lu la suite de l'article, dès le titre, les spasmes du rire m'en empèchent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 17:17

Il ne parle pas du libéralisme de l'école autrichienne mais du libéralisme actuel (à la chinoise grossomodo) collusion Etat/finance/hedge fund.


Quoi de plus simple en effet que de s’attaquer au déposant chypriote, au mépris de toute équité qui voudrait que le porteur d’action et que le titulaire d’obligation de ces banques soient également sollicités ! Comment expliquer la préoccupation de l’Union européenne de vouloir épargner ces investisseurs conscients d’un certain risque pris à prêter et à financer le système bancaire chypriote ? Et comment justifier l’accent mis sur l’épargnant qui se contentait de déposer ses avoirs sur son compte bancaire, et qui est désormais seul à devoir passer à la caisse ? Enfin, pourquoi protéger ces investisseurs qui auraient assumé leurs responsabilités en l’absence de ce sauvetage européen, c’est-à-dire si les banques avaient dû faire faillite ?

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 17:31

Alexis232 a écrit:
Il ne parle pas du libéralisme de l'école autrichienne mais du libéralisme actuel (à la chinoise grossomodo) collusion Etat/finance/hedge fund.

Ouais ... c'est à dire le socialisme keynésien quoi.

Le contraire du libéralisme.


Citation :


Quoi de plus simple en effet que de s’attaquer au déposant chypriote, au mépris de toute équité qui voudrait que le porteur d’action et que le titulaire d’obligation de ces banques soient également sollicités ! Comment expliquer la préoccupation de l’Union européenne de vouloir épargner ces investisseurs conscients d’un certain risque pris à prêter et à financer le système bancaire chypriote ? Et comment justifier l’accent mis sur l’épargnant qui se contentait de déposer ses avoirs sur son compte bancaire, et qui est désormais seul à devoir passer à la caisse ? Enfin, pourquoi protéger ces investisseurs qui auraient assumé leurs responsabilités en l’absence de ce sauvetage européen, c’est-à-dire si les banques avaient dû faire faillite ?


C'est tout a fait le genre des polémiques socialistes.

Alors que certains socialistes volent Paul pour payer la dette publique financée par l'insdustrie financière;

Certains autres socialistes disent pourquoi a-t-on volé Paul alors que Jacques ne paye rien ?

Aucun ne dit : arrêtons de nous voler les uns les autres pour changer !


Tous sauf les libéraux mais ce sont des salauds ! Pensez donc ! Ils osent affirmer que le vol est un péché. What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 17:37

"C'est tout a fait le genre des polémiques socialistes".

Non pas du tout, c'est une question de bon sens, les investisseurs qui ont misé sur Chypre pour de bonnes ou mauvaises raisons doivent pendre leur responsabilités, c'est pas aux épargnants de le faire... c'est ce que nous dit Michel Santi.
Et justement dans le véritable libéralisme il n'y a aucun sauvetage qui tienne et surtout pas la confiscation des épargnants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 17:58

Après l'affaire chypriote, on sait maintenant que tout est possible au nom du sauvetage des banques ou de l'euro.

Voici quelques chiffres à garder en tête pour la France (tout est en milliards d'euros)

PIB français 2000 Md€
Dette de la France 1850 Md€
Budget de la France 370
Recette de la France: 350
-dont TVA 141
-dont IRPP 72
-dont IS 53
-dont TIPP 14
-dont ISF 5

Total des dépots bancaires 1850 Md€
-dont encours sur Livret A 250 Md€
-dont encours sur LDD 90Md€
Encours sur AV 1400 Md€

A la vue de ces sommes, on se rend compte que si la France taxait les dépots bancaires + livrets (mais pas les AV) à 5%, ça rapporterait 92 milliards d'euros.
Si la France rendait obligatoire un emprunt de l'ordre de 50% sur le montant de l'IRPP, cela rapporterait 36 Md€
Il y a environ 20 millions de contrats d'AV en France, si la France décidait de geler pendant x années 30% des encours au delà de 10.000 euros (contre un emprunt à 10 ans avec un coupon de 2% par exemple) et en supposant que 100% des contrats ont au au moins 10.000 euros d'encours chacun cela représenterait 360 milliards d'euros.

http://www.forum-gold.fr/viewtopic.php?f=14&t=12860
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 18:03

Alexis232 a écrit:
"C'est tout a fait le genre des polémiques socialistes".

Non pas du tout, c'est une question de bon sens, les investisseurs qui ont misé sur Chypre pour de bonnes ou mauvaises raisons doivent pendre leur responsabilités, c'est pas aux épargnants de le faire... c'est ce que nous dit Michel Santi.
Et justement dans le véritable libéralisme il n'y a aucun sauvetage qui tienne et surtout pas la confiscation des épargnants.

salut


Mais il faudrait chercher mais je pense que Jacques Santi devait applaudir des deux mains lorsque le candidat Obama a donné son accord à Bush pour sauver AIG.

Si l'Etat Chippriote avait augmenté de 30% les impôts pour renflouer les banques qu'aurait-il dit lui qui pense que voler l'argent des épargant est libéral !
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 18:09

Alexis232 a écrit:
Après l'affaire chypriote, on sait maintenant que tout est possible au nom du sauvetage des banques ou de l'euro.

Voici quelques chiffres à garder en tête pour la France (tout est en milliards d'euros)

PIB français 2000 Md€
Dette de la France 1850 Md€
Budget de la France 370
Recette de la France: 350
-dont TVA 141
-dont IRPP 72
-dont IS 53
-dont TIPP 14
-dont ISF 5

Total des dépots bancaires 1850 Md€
-dont encours sur Livret A 250 Md€
-dont encours sur LDD 90Md€
Encours sur AV 1400 Md€

A la vue de ces sommes, on se rend compte que si la France taxait les dépots bancaires + livrets (mais pas les AV) à 5%, ça rapporterait 92 milliards d'euros.
Si la France rendait obligatoire un emprunt de l'ordre de 50% sur le montant de l'IRPP, cela rapporterait 36 Md€
Il y a environ 20 millions de contrats d'AV en France, si la France décidait de geler pendant x années 30% des encours au delà de 10.000 euros (contre un emprunt à 10 ans avec un coupon de 2% par exemple) et en supposant que 100% des contrats ont au au moins 10.000 euros d'encours chacun cela représenterait 360 milliards d'euros.

http://www.forum-gold.fr/viewtopic.php?f=14&t=12860

Il y a une question que je me pose.

Qu'est ce que l'Etat Chypriote saisit ?

Les banques sont incapables de représenter l'argent de leur client.

Or ce que fait le gouvernement de Chypre équivaut à un retrait de 6 à 10 % du total des dépôt.

Comment les banques peuvent-elle supporter une telle masse de retrait ?

Comment compte-t-elle garantir les 90 % restant sur leurs livres alors qu'elles sont dépouillées de leur fonds propres? J'avoue que quelque chose m'échappe.

Si quelqu'un a la réponse...

:bougie:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 18:16

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
"C'est tout a fait le genre des polémiques socialistes".

Non pas du tout, c'est une question de bon sens, les investisseurs qui ont misé sur Chypre pour de bonnes ou mauvaises raisons doivent pendre leur responsabilités, c'est pas aux épargnants de le faire... c'est ce que nous dit Michel Santi.
Et justement dans le véritable libéralisme il n'y a aucun sauvetage qui tienne et surtout pas la confiscation des épargnants.

salut


Mais il faudrait chercher mais je pense que Jacques Santi devait applaudir des deux mains lorsque le candidat Obama a donné son accord à Bush pour sauver AIG.

Si l'Etat Chippriote avait augmenté de 30% les impôts pour renflouer les banques qu'aurait-il dit lui qui pense que voler l'argent des épargant est libéral !

Michel santi pas Jacques, je me souviens que votre collègue Philippe Fabry, durant un débat avec moi ici sur le forum avait fermement défendu le sauvetage des banques en 2008.
(quand il s'agit des banques même les libéraux les plus puristes (dans le discours) sont d'accord pour dire "Too big to fail"...)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Lun 18 Mar 2013, 18:29

Alexis232 a écrit:
SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
"C'est tout a fait le genre des polémiques socialistes".

Non pas du tout, c'est une question de bon sens, les investisseurs qui ont misé sur Chypre pour de bonnes ou mauvaises raisons doivent pendre leur responsabilités, c'est pas aux épargnants de le faire... c'est ce que nous dit Michel Santi.
Et justement dans le véritable libéralisme il n'y a aucun sauvetage qui tienne et surtout pas la confiscation des épargnants.

salut


Mais il faudrait chercher mais je pense que Jacques Santi devait applaudir des deux mains lorsque le candidat Obama a donné son accord à Bush pour sauver AIG.

Si l'Etat Chippriote avait augmenté de 30% les impôts pour renflouer les banques qu'aurait-il dit lui qui pense que voler l'argent des épargant est libéral !

Michel santi pas Jacques, je me souviens que votre collègue Philippe Fabry, durant un débat avec moi ici sur le forum avait fermement défendu le sauvetage des banques en 2008.
(quand il s'agit des banques même les libéraux les plus puristes (dans le discours) sont d'accord pour dire "Too big to fail"...)

Philippe a changé d'avis.

Il a lu Bastiat, depuis. Vous devriez en faire autant.

Il faut commencer par "La loi". C'est pas cher, c'est facile à lire. Mais ça rend nerveux par qu'on se rend compte qu'on est en permanence victime d'un vol et que tout le monde vole tout le monde.


PS: J'étais à l'époque pour la faillite du système bancaire. 8)



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Mer 20 Mar 2013, 14:13

L'Europe organise le blocus monétaire de Chypre


Alexandrine Bouilhet Publié le 20/03/2013 Le figaro.fr

Après avoir «pris acte» du rejet du plan d'aide par Nicosie, la BCE a sorti son arme de dissuasion massive: le blocus monétaire.



«S'ils ouvrent les banques, alors que la BCE bloque l'accès aux liquidités, ce sera la ruée sur les guichets, et des émeutes comme en Argentine!», prévient Gilles Moec de la Deutsche Bank.

«Les déposants ne pourraient plus retirer du cash, faute de billets suffisants, et ceux qui voudraient faire des virements à l'étranger se verraient répondre que c'est impossible car la banque n''est plus autorisée à le faire par la BCE…», poursuit Gilles Moec, spécialiste des questions monétaires européennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Mar 26 Mar 2013, 00:25

Les Clefs pour Comprendre: Chypre, la vraie « currency war » est déclarée par Bruno Bertez

Voici un texte que nous avons publié dans la presse étrangère la semaine dernière, mais ce texte n’est pas passé dans la presse française. Il est vrai qu’il était à la fois trop en avance, voire… Lisez ce texte attentivement. Vous comprendrez à sa lecture que le problème de Chypre n’est absolument pas un problème de faillite. Ce n’est pas un problème de banques, en revanche, c’est un problème qui concerne l’euro et le système monétaire international vu sous l’angle, d’abord de l’impérialisme américain, ensuite du contrôle américain des mouvements de capitaux mondiaux, enfin un problème d’indépendance et de sécurité nationale pour certains pays.

Ayez présent à l’esprit que l’arme suprême des Américains est le contrôle des mouvements de capitaux mondiaux. Le contrôle des réserves mondiales… le contrôle de leurs créanciers.

Ce n’est pas un hasard si la Chine s’est dotée d’une place financière que l’on peut qualifier de place forte avec Hong Kong. Avec toutes les installations, non seulement de banques et de finance, mais les installations prêtes à accueillir des réserves d’or considérables.

Ce n’est pas un hasard si les pays de l’OPEP devenus méfiants développent Dubaï comme place financière alternative et place de stockage de l’or.

Ce n’est pas un hasard non plus si les Russes réfléchissent et s’équipent pour échapper au monopole financier américain. Ils ont compris avec les embargos successifs, en particulier ceux qui visent l’Iran, qu’être créanciers des Etats-Unis –et maintenant créanciers de la zone euro- était quelque chose de fragile et vulnérable.

Chypre était, il est vrai, une place financière qui accueillait quelques fonds d’oligarques et, surtout, des fonds secrets russes. Mais là n’est pas l’essentiel. Chypre est la plaque tournante de beaucoup de capitaux commerciaux tout à fait licites et clairs de la part de la Russie. La Russie se sert de Chypre pour des mouvements de capitaux commerciaux que l’on peut estimer de 300 à 400 milliards par an. Il est évident que les Russes ont besoin d’une telle place. C’est une question de souveraineté et d’indépendance nationale. Le coup qui a été porté à la place financière chypriote au cours du week-end, la restructuration sous contrôle européen des banques chypriotes, tout cela va à l’encontre non seulement des intérêts, mais également de la souveraineté russe. Le prélèvement qui sera peut-être de 30% sur les dépôts de plus de 100.000 euros est quasi anecdotique en regard des autres problèmes que cette situation pose aux Russes.

Nous avons noté un tournant dans la position russe avec le coup de force de la BCE. La BCE a en effet déclaré une guerre monétaire à Chypre et donc à la Russie. C’est le vrai sens que l’on peut donner à l’expression « Currency Wars ». La vraie « currency wars », le premier épisode, celui qui a une connotation géopolitique, a été déclaré par la BCE, c’est-à-dire par la succursale de la Fed et du pouvoir américain. On notera que ce blocus n’a pas été décrété par les autorités politiques européennes, mais par la BCE, ce qui est proprement incroyable. Le changement de ton russe montre que l’on entre dans un problème non plus d’intérêts particuliers, mais dans un problème d’intérêts d’Etats. Les Russes ne sont pas fous, ils savent prendre une déclaration de guerre pour ce qu’elle est. Une claque n’est pas une caresse.

Nous entrons donc maintenant dans ce que nous n’hésitons pas à qualifier de « currency war ». Le langage diplomatique se substitue aux réflexions personnelles de Medvedev et Poutine. Etant entendu, si vous nous suivez bien, que la diplomatie est la « poursuite de la guerre par d’autres moyens ». En changeant de ton, nous avançons l’hypothèse que nous changeons de régime et de registre.

Ce n’est pas un hasard si les Russes ont retrouvé leur calme et leur sérénité. Ce sont, comme le fait remarquer le commentateur d’une grande banque, d’exceptionnels joueurs d’échecs. On reste calme. On réfléchit avant de bouger les pions.

Première escarmouche : Medvedev a menacé de transformer la partie des réserves russes libellées en euros en dollars. Cela représente la bagatelle de 425 milliards d’euros, si on tient compte de l’officiel et du non-officiel. Ce que l’Europe a misérablement gagné, à peine quelques petits milliards, peut être reperdu en quelques clics électroniques. Pour être sûr que le message est bien compris, Igor Shuvalov a déclaré : « que les green shoots en Europe sont fragiles. La Russie est inquiète car la crise peut affecter l’euro ». Si cela n’est pas un avertissement codé, on se demande ce que cela peut bien être. Mais, nous l’avons dit, les Russes sont d’admirables joueurs d’échecs et le jeu d’un pion cache souvent une stratégie bien plus complexe que l’on ne découvre que quelques tours suivants. L’avertissement direct, c’est-à-dire à l’euro, l’Europe et les Européens, est en réalité un avertissement indirect destiné… aux Américains. Le seul fait d’évoquer un remploi éventuel en dollars conduit tout joueur d’échecs à penser qu’en réalité, dans un temps ultérieur, l’avertissement est destiné aux Américains. En disant que l’on peut choisir le dollar contre l’euro, on distille diplomatiquement l’idée que ce que l’on fait sur l’euro, on pourra le faire plus tard sur le dollar. Les Russes savent ce que c’est qu’une relation de force. Ils savent, comme le savait Ben Laden, que le point faible des Etats-Unis, c’est la monnaie et singulièrement, d’une part le taux d’intérêt et, d’autre part, le rapport du dollar à l’or.

De deux choses l’une, ou il va y avoir des négociations souterraines qui vont préserver les intérêts russes aussi bien en termes de souveraineté qu’en termes financiers ou en termes commerciaux, ou bien on va évoluer vers un durcissement qui va s’étaler sur de nombreux mois. Ce qui nous met la puce à l’oreille, c’est d’une part les informations en provenance de Russie et, d’autre part, l’utilisation par les Russes du vocabulaire même qu’utilisent les Américains pour qualifier leur tentative de reprise : les « green shoots ». L’expression « green shoots » était en quelque sorte la clé qui permet de décoder le message russe.

L’une des possibilités de rattrapage de la gaffe européenne réside dans les gisements de gaz qui se situent au large de Chypre. Le gaz est stratégique à plusieurs titres pour les Russes, on le sait. C’est ce qui leur permet en particulier de mettre l’Europe en position d’infériorité. Un protectorat russe sur les gisements de gaz chypriotes pourrait fort bien être l’une des victoires cachées que souhaitent nos joueurs d’échecs.

http://leblogalupus.com/2013/03/25/les- ... more-52567

Voici notre texte initial :

« Il faut bien comprendre que la situation de Chypre est tout à fait, tout à fait particulière, et pour la comprendre, il faut faire un détour… du côté de la Russie.

Medvedev a déclaré : « la taxe sur les dépôts bancaires à Chypre s’apparente à une confiscation des comptes étrangers. Cette confiscation est injuste et dangereuse ».

Poutine a déclaré quelques heures après : « Cette mesure est injuste, non professionnelle et dangereuse ».

Ces deux déclarations montrent que nous sommes dans une situation spéciale. Déjà, il y a huit jours, comme nous l’avons dit, les Russes anticipaient une catastrophe à Chypre. Ils sont intéressés. On dit pudiquement le mot « oligarques » pour désigner les intérêts russes qui composent l’essentiel des dépôts chypriotes. Ce ne sont pas les oligarques, c’est le Pouvoir russe. C’est son argent. Nous sommes donc devant un problème géopolitique : l’Europe, sciemment, renie ses engagements à l’égard des déposants pour délibérément spolier les Russes. Nous estimons à plus de 20 milliards les dépôts russes à Chypre. C’est une question essentielle. Le plan européen montre l’incurie des gouvernements incapables de prendre en compte une donnée aussi essentielle. Le plan européen est une véritable déclaration de guerre au Pouvoir russe. Mais il y a plus grave. Le problème de la Russie comme celui de tous les pays non-alignés, non-vassaux des Américains, est de savoir où leurs avoirs sont en sécurité.

La multiplication des contrôles américains, des embargos, crée pour tous les pays non-alignés et leurs dirigeants une redoutable insécurité. L’œil américain est partout, contrôle tout, il peut tout confisquer, tout dénoncer. Les Russes ont déjà dû quitter la Suisse, laquelle s’est inclinée devant les exigences de Washington. L’essentiel des avoirs russes est allé à Chypre, une autre partie à Dubaï, une autre partie à Singapour. Il est évident qu’il y a de moins en moins de place pour se cacher, no place to hide. Les Chinois, en tant que gouvernement et en tant que dirigeants ont le même problème. Attendez-vous à ce que la délitation et la contestation du Système Monétaire International accélère. Attendez-vous à ce que l’accumulation d’or se poursuive. Attendez-vous à ce que la lutte contre le monopole bancaire américain et son contrôle du système des paiements mondial s’amplifie. Chypre n’est “ni too big”, ni “too small to fail”. Chypre est secondaire dans l’affaire en cours, ce qui compte, ce sont les Russes. Les petits déposants chypriotes sont victimes d’un combat géopolitique dont ils ne sont pas responsables et qui les dépasse. »

BRUNO BERTEZ Le Lundi 25 Mars 2013

EN COMPLEMENT QUELQUES INFOS EN VRAC:

Moscou se dit prêt à contribuer au sauvetage de Chypre Vladimir Poutine «estime possible de soutenir les efforts du président de Chypre et de la Commission européenne pour résoudre la crise

Moscou s’est dit prêt lundi à apporter sa contribution au nouveau plan de sauvetage de Chypre, qui risque de ponctionner lourdement les grandes fortunes russes placées sur l’île mais épargne les filiales locales des établissements financiers russes. Cette réaction tranche avec la colère exprimée par le chef de l’Etat russe la semaine dernière après un premier accord conclu entre Bruxelles et Nicosie, élaboré sans concertation avec Moscou.

Vladimir Poutine «estime possible de soutenir les efforts du président de Chypre et de la Commission européenne pour résoudre la crise», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences russes. Le président, a-t-il ajouté, a chargé son gouvernement d’élaborer «les conditions d’une restructuration du crédit» de 2,5 milliards de dollars, accordé par Moscou à Nicosie en 2011, comme le demande Chypre.

Les autorités russes se sont dites à plusieurs reprises ces derniers mois prêtes à assouplir les conditions de leur prêt, en repoussant son échéance, actuellement fixée à 2016, ou en abaissant les taux d’intérêts. Mais le ministre des Finance chypriote Michalis Sarris, venu la semaine dernière à Moscou dans cette optique, était reparti bredouille, le gouvernement russe affirmant qu’il ne se déciderait sur la question qu’une fois un accord définitif trouvé avec Bruxelles.

Le ministre russe des Finances Anton Silouanov a jugé que les négociations pourraient reprendre dès que le Parlement chypriote aurait adopté le plan conclu lundi à Bruxelles.

Ce projet, pourtant, «place une charge plus lourde sur les gros déposants, pour la plupart russes», relèvent les analystes d’Alfa Bank. L’accord abandonne l’idée d’une taxe exceptionnelle sur les comptes de l’île, jugée confiscatoire par les Russes, dont les avoirs à Chypre atteignent selon l’agence Moody’s 31 milliards de dollars. Mais les gros clients des deux premières banques du pays, la Bank of Cyprus, recapitalisée avec les dépôts importants, et la Laiki, mise en faillite, vont payer cher.

Les banques russes épargnées

Le président de la commission des Affaires étrangères de la Douma, Alexeï Pouchkov, a tempêté sur Twitter contre un «sauvetage» qui se fait «en volant les déposants». Ce «plan B est plutôt pire pour les entreprises russes présentes à Chypre, qui vont subir des pertes plus lourdes», reconnaît Mark Rubinstein, de la société d’investissement Metropol. Pour autant, «il ne reste que peu de comptes (russes) à Chypre, parce que les banques chypriotes se trouvent au bord de l’infarctus depuis un an», a affirmé l’analyste.

Le Premier vice-Premier ministre, Igor Chouvalov, a souligné que le plan européen épargnait la filiale à Chypre de la banque semi-publique russe VTB . Les banques russes présentes à Chypre «sont épargnées» et «ne vont subir que le contrôle des capitaux et la crise de confiance» qui touche la finance chypriote, commente Ivan Tchakarov, économiste chez Renaissance Capital.

La Grande-Bretagne et l’Allemagne, dont des ressortissants détiennent aussi d’importants avoir sur l’île, «n’ont pas réagi de manière aussi vive» que Moscou, relève de son côté le politologue Iouri Nisnevitch. «C’est aussi une question de réputation».

De nombreuses sociétés russes sont enregistrées à Chypre en raison de son régime fiscal favorable et les autorités russes ont fait officiellement de la lutte contre ces fuites de capitaux une priorité. Le Premier ministre Dmitri Medvedev a émis la semaine dernière l’idée de créer en Russie, par exemple dans l’Extrême-Orient, une zone présentant des avantages fiscaux suffisants pour attirer les actifs russes actuellement enregistrés à l’étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Mar 26 Mar 2013, 20:07

http://www.express.be/business/fr/econo ... 188182.htm


Les oligarques donnent une leçon à l'UE: l'argent des Russes conservé à Chypre avait déjà disparu au jour 1 de la crise

par Audrey Duperron




A Chypre, au cours de la semaine passée, tandis que les citoyens ordinaires faisaient la queue aux distributeurs automatiques de billets pour retirer quelques centaines d’euros, d’autres déposants ont utilisé tout un ensemble de techniques pour accéder à leur argent, et le mettre en sécurité. Alors que les dirigeants européens réfléchissaient à une solution pour éviter à Chypre de tomber en faillite, ils ont compris que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu’ils ont appris que la Banque Centrale de Chypre avait emprunté plus de liquidités à la BCE que ce qui aurait été nécessité par ces retraits aux distributeurs de billets, rapporte Reuters :

« Personne ne sait exactement combien d'argent est sorti des banques de Chypre, ni où il est allé. Les deux banques au centre de la crise, Cyprus Popular Bank, aussi appelée Laiki, et Bank of Cyprus, ont des succursales à Londres qui sont restées ouvertes tout au long du weekend et qui n’ont fixé aucune limite pour les retraits. Bank of Cyprus possède également 80% de la banque russe Uniastrum Bank, qui n'a pas fixé non plus de restrictions sur les retraits exécutés en Russie ».

Dès dimanche, l’un des participants aux négociations a indiqué qu’il ne restait quasiment plus de capitaux dans la banque Laiki, alors qu’elle recelait auparavant 2,5 milliards d’euros de dépôts de clients étrangers.

On estime que les Russes avaient confié près de 20 milliards d'euros à des banques chypriotes, soit près d’un tiers de tous les dépôts de l'île et plus que le PIB du pays. Selon un rapport du BND, l’agence allemande du renseignement extérieur, environ 80 oligarques russes ont obtenu la nationalité chypriote et se seraient ainsi établis sur le territoire de l’UE. Même si leurs comptes étaient bloqués comme ceux des autres citoyens chypriotes dans les banques de l’île, ils pouvaient aisément ordonner des transferts depuis des succursales étrangères de ces banques.

On a appris que la Banque Centrale Européenne avait contacté la Lettonie, un autre pays vers lequel se tournent les Russes qui souhaitent déposer de l’argent, mais également un candidat à l'adhésion à l'euro, pour la mettre en garde de ne pas accepter les capitaux russes provenant de Chypre.

Finalement, ce ne seront pas les oligarques russes qui payeront pour la crise chypriote, mais les PME locales et des citoyens chypriotes modérément riches, qui n’avaient pas la possibilité de déplacer leur argent. Maintenant que l'argent russe a disparu, les deux banques en difficulté vont s’emparer de l’argent de ces Chypriotes, et il est probable que leurs pertes seront bien plus importantes que les 40% qui avaient été estimés. En effet, l’assiette des coupes de cheveux s’est beaucoup réduite avec la disparition de l’argent des Russes, mais les banques vont également enregistrer de plus fortes pertes, conséquence des pertes de revenus liées au volant d’affaires perdu avec ces capitaux. Quant aux Russes, il est plus que probable qu’ils ne reviendront pas.

« C’est ce qui passe pour de la real-politic monétaire dans le New Normal », écrit Zéro Hedge. « On se rabat sur une nation entière offerte en garantie alors que l’on ne souhaitait s’en prendre qu’au groupe des riches. Et le « groupe des riches » est victorieux à la fin, et en dépit de tout …»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Jeu 28 Mar 2013, 18:32

Confirmation :


Bien avant Chypre, la Suisse avait déjà prévu de mettre les épargnants à contribution en cas de faillite bancaire. Dans une ordonnance datée du 30 août 2012, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (la Finma) prévoit en effet que les épargnants d’une banque en danger de faillite peuvent, dans le cadre d’une procédure d’assainissement, voir leurs comptes ponctionnés aux fins de sauvetage de l’établissement, ou une partie de leur dépôt converti en actions de la banque.
http://www.bilan.ch/argent-finances-les-plus-de-la-redaction/avant-chypre-la-suisse-avait-prevu-de-taxer-ses-deposants
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Mar 02 Avr 2013, 12:11

Alexis232 a écrit:
Confirmation :


Bien avant Chypre, la Suisse avait déjà prévu de mettre les épargnants à contribution en cas de faillite bancaire. Dans une ordonnance datée du 30 août 2012, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (la Finma) prévoit en effet que les épargnants d’une banque en danger de faillite peuvent, dans le cadre d’une procédure d’assainissement, voir leurs comptes ponctionnés aux fins de sauvetage de l’établissement, ou une partie de leur dépôt converti en actions de la banque.
http://www.bilan.ch/argent-finances-les-plus-de-la-redaction/avant-chypre-la-suisse-avait-prevu-de-taxer-ses-deposants


Normalement, quelqu'un a de l'argent dans une banque qui fait faillite doit tout perdre.

C'est cela la justice.

Dès lors que l'Etat garantit les dépots, les déposants sont déresponsabilisés et placent leur argent dans des établissements qui prennent des risques de façon à ce que l'argent soit rémunéré.

Si les Etats ne sauvaient pas les banques, les déposants feraient attention où ils mettent leur argent.


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!   Mar 02 Avr 2013, 23:06

Je viens de voir le film " Möbius " avec Jean Dujardin , Cécile de France et Emilie Dequenne .
Les transactions financières ruineuses d'Etats y sont traitées .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A Chypre, l'Etat vole les dépôts en banque des épargnants !!!
» Etat limite
» L'Etat de stress post-traumatique (ESPT)
» HÉNIN de CUVILLIERS - COLONEL - ETAT-MAJOR -
» Jhana (Etat méditatif de profonde sensibilité)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: