DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Sam 16 Mar 2013, 13:32

Cette phrase du pape François résume 50 années de tentations d'un certain clergé !!

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Sam 16 Mar 2013, 13:51

Il y a plein d'organismes qui font du social mais l'Église a un rôle particulier, en plus d'avoir souci des pauvres.
Revenir en haut Aller en bas
Casper



Messages : 1294
Inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Lun 18 Mar 2013, 18:53

Tout cela reste à redéfinir..
avec ce pape, on est certainement à l'aube d'une vraie révolution de la parole de l'église
.. et certainement un renouveau charismatique de la foi chrétienne
après ces décennies de, je ne sais comment dire, de.. d'obscurité
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Lun 18 Mar 2013, 18:59

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Lun 18 Mar 2013, 21:35

Certains ont traduit "pieuse ONG". Le sens est alors un peu différent.
Il semble que le mot italien employé par le pape peut signifier "pieuse" ou "piteuse". Un italien peut-il confirmer ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Lun 18 Mar 2013, 22:14

En français, il ne dit pas "piteuse" ou "pieuse" ONG:

Citation :
Nous pouvons marcher comme nous voulons, nous pouvons édifier de nombreuses choses, mais si nous ne confessons pas Jésus Christ, cela ne va pas. Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non l’Église, Épouse du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Mar 19 Mar 2013, 00:19

"Quando camminiamo senza la croce…"
"... siamo mondani. Siamo vescovi, preti, cardinali, papi, ma non discepoli del Signore". La prima omelia di papa Francesco, giovedì 14 marzo, nella Cappella Sistina con i cardinali che l'hanno eletto

di Jorge Mario Bergoglio



In queste tre letture vedo che c’è qualcosa di comune: è il movimento. Nella prima lettura il movimento nel cammino; nella seconda lettura, il movimento nell’edificazione della Chiesa; nella terza, nel Vangelo, il movimento nella confessione.

Camminare, edificare, confessare.

Camminare. "Casa di Giacobbe, venite, camminiamo nella luce del Signore". Questa è la prima cosa che Dio ha detto ad Abramo: Cammina nella mia presenza e sii irreprensibile. Camminare: la nostra vita è un cammino e quando ci fermiamo, la cosa non va. Camminare sempre, in presenza del Signore, alla luce del Signore, cercando di vivere con quella irreprensibilità che Dio chiedeva ad Abramo, nella sua promessa.

Edificare. Edificare la Chiesa. Si parla di pietre: le pietre hanno consistenza; ma pietre vive, pietre unte dallo Spirito Santo. Edificare la Chiesa, la sposa di Cristo, su quella pietra angolare che è lo stesso Signore. Ecco un altro movimento della nostra vita: edificare.

Terzo, confessare. Noi possiamo camminare quanto vogliamo, noi possiamo edificare tante cose, ma se non confessiamo Gesù Cristo, la cosa non va. Diventeremo una ONG assistenziale, ma non la Chiesa, sposa del Signore.

Troisièmement, confesser. Nous pouvons cheminer tant que nous voulons, nous pouvons édifier beaucoup de choses, mais si nous ne confessons pas Jésus-Christ, cela ne va pas. Nous deviendrons une ONG d’assistance, mais pas l’Église, épouse du Seigneur.

Quando non si cammina, ci si ferma. Quando non si edifica sulle pietre cosa succede? Succede quello che succede ai bambini sulla spiaggia quando fanno dei palazzi di sabbia, tutto viene giù, è senza consistenza. Quando non si confessa Gesù Cristo, mi sovviene la frase di Léon Bloy: “Chi non prega il Signore, prega il diavolo”. Quando non si confessa Gesù Cristo, si confessa la mondanità del diavolo, la mondanità del demonio.

Camminare, edificare-costruire, confessare. Ma la cosa non è così facile, perché nel camminare, nel costruire, nel confessare, a volte ci sono scosse, ci sono movimenti che non sono proprio movimenti del cammino: sono movimenti che ci tirano indietro.

Questo Vangelo prosegue con una situazione speciale. Lo stesso Pietro che ha confessato Gesù Cristo, gli dice: Tu sei Cristo, il Figlio del Dio vivo. Io ti seguo, ma non parliamo di croce. Questo non c’entra. Ti seguo con altre possibilità, senza la croce.

Quando camminiamo senza la croce, quando edifichiamo senza la croce e quando confessiamo un Cristo senza croce, non siamo discepoli del Signore: siamo mondani, siamo vescovi, preti, cardinali, papi, ma non discepoli del Signore.

(Mais le plus important, le pape après avoir parlé de cheminement, d'édification et de confession, insiste sur la nécessité de la croix pour être de véritables disciples et il semble s'adresser principalement aux représentants de l'Eglise institutionnel ; dans l'autre paragraphe un peu plus bas, il semble même prophétiser cette nécessité que devra affronter l'Eglise institutionnel sous son règne, "après ces jours de grâce")
Quand nous marchons sans la croix, quand nous édifions sans la croix et quand nous confessons un Christ sans croix, nous ne sommes pas des disciples du Seigneur : nous sommes des personnes du monde, nous sommes des évêques, des prêtres, des cardinaux, des papes, mais pas des disciples du Seigneur.


Io vorrei che tutti, dopo questi giorni di grazia, abbiamo il coraggio, proprio il coraggio, di camminare in presenza del Signore, con la croce del Signore; di edificare la Chiesa sul sangue del Signore, che è versato sulla croce; e di confessare l’unica gloria: Cristo crocifisso. E così la Chiesa andrà avanti.
Je voudrais que tous, après ces jours de grâce, nous ayons le courage, vraiment le courage, de cheminer en présence du Seigneur, avec la croix du Seigneur ; d’édifier l’Église sur le sang du Seigneur, qui est versé sur la croix ; et de confesser l’unique gloire : le Christ crucifié. Et ainsi l’Eglise ira de l’avant.

Io auguro a tutti noi che lo Spirito Santo, per la preghiera della Madonna, nostra Madre, ci conceda questa grazia: camminare, edificare, confessare Gesù Cristo crocifisso. Così sia.
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 21 Mar 2013, 01:28

Les traducteurs sont parfois sans scrupules...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9354
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 21 Mar 2013, 05:37

Il faudrait rechercher la toute première traduction de " assistenziale " . C'était peut-être " pitieuse " , ce qui serait à peu près correct mais ce mot en désuétude ouvre la voie aux dérives de certains journalistes avides de sensationnel .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 21 Mar 2013, 10:44

Peut-être s'est-il éloigné de son texte et à utilisé le mot "pietosa" plutôt que "assistenziale", je ne le sais pas. Partout ou nous rencontrons le terme "pietosa" sur les sites italiens, il semble s'agir de citation de citation. Les journalistes ne semblent qu'avoir portés attention qu'à ce bout de phrase.

Le pape commentait les trois lectures du jours dans lesquels il est question de cheminement, d'édification et de confession (dans le sens de professer le Christ). Les deux premiers mouvements sans le troisième réduirait l'Eglise à une ONG d'assistance.

Mais la clef de voûte de son homélie est la croix qui doit être au cœur de ces trois mouvements. Les journalistes ne semblent focuser que sur le côté humanitaire de ce qu'est et dit ce pape jusqu'à maintenant. Ce pape, quand à lui, à mis au cœur de cette humanitarisme, la nécessité pour être Église de confesser le Christ et la croix qui doit être au cœur de ces trois mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 21 Mar 2013, 16:23

Dans la même veine : Le pape célébrera la messe du jeudi saint dans une prison !

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/21/97001-20130321FILWWW00417-le-pape-en-prison-pour-le-jeudi-saint.php

"j'étais en prison, et vous êtes venu auprès de moi." (Mat 25:36)

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 21 Mar 2013, 17:59

salut
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 04 Avr 2013, 17:35

Homme et prêtre : tourments, lumières et confidences, par Michel-Marie Zanotti-Sorkine et Jean-Robert CainPar Louis Charles • 8 déc, 2011 •

Critique du cléricalisme parce que fidèle à l’Eglise : le cas du père Zanotti-Sorkine

On peut classer les conservateurs en deux catégories : ceux qui souhaitent conserver ce qui en vaut la peine pour le transmettre aux nouvelles générations et ceux qui refusent par principe de remettre en cause ce qui existe. Le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine appartient à la première catégorie. C’est pourquoi le témoignage qu’il donne dans le livre-entretien qui lui est consacré (Homme et prêtre : tourments, lumières et confidences) risque de lui aliéner ceux qui appartiennent à la deuxième. La franchise désarmante avec laquelle il décrit les dysfonctionnements, les non-dits, les impasses, les échecs dans le domaine pastoral est en effet inhabituelle. A l’image de son parcours de vie, son témoignage désarçonne.

Né d’un père corse et d’une mère juive d’origine russe, ce jeune juif inscrit au catéchisme par un père catholique non-pratiquant a petit à petit découvert que l’amour qui imbibait son foyer avait pour source un Dieu qui est Amour. Première conclusion : si la croissance de la foi dans un cœur suppose la réflexion, la naissance de la foi suppose d’abord une expérience de Dieu. Puis au contact d’un prêtre il sentira progressivement que Dieu l’a « pris » pour devenir prêtre et en ressentira un bonheur profond. Deuxième conclusion : la médiation humaine est le grand moyen dont Dieu se sert pour attirer les âmes à Lui. C’est notamment par la liturgie, premier outil de catéchèse que sa foi s’affermira. Troisième conclusion : notre intuition sensible est la porte d’entrée de notre âme et la négliger sous prétexte d’exalter la raison revient à supprimer le chemin qui mène à Dieu.

Ensuite il approfondira sa vocation au contact de femmes et d’hommes de Dieu remarquables. Mais sa vocation de prêtre sera longtemps entravée par de nombreux hommes d’Eglise. Avant de trouver sa place, d’être ordonné prêtre et de ressusciter littéralement la paroisse marseillaise en perdition qu’on finit par lui confier, Michel-Marie Zanotti-Sorkine vérifiera par lui-même cette maxime : on souffre parfois pour l’Eglise mais on souffre très souvent par l’Eglise.

Blessé par les contre-témoignages, les reniements et les trahisons qu’il a constatés dans le clergé, il livre un témoignage extrêmement précieux parce que sans concession au politiquement correct et sans crispation identitaire. Parfois animé d’une sainte colère, il n’hésite pas à porter le fer dans la plaie et à mettre le doigt là où ça fait mal mais sans esprit de polémique et sans laisser sa sensibilité, pourtant très vive, lui dicter ses propos. Son témoignage et les conclusions qu’il tire de son expérience sont dénués de toute complaisance mais pas de toute charité. Ses critiques portent sur des dérives et non des personnes. Son objectif est d’annoncer le Christ et de supprimer tout ce qui dans nos cœurs et dans nos mœurs y fait obstacle.

Fautes et responsabilités du clergé : quelques exemples

La promotion systématique d’une pastorale volontairement désincarnée au nom de l’authenticité dont le résultat a été de faire fuir les hommes de chair et de sang et de ne garder que les cerveaux sur pattes, espèce peu fréquente dans l’humanité courante mais malheureusement surreprésentés dans le clergé.

Le manque de charité dans l’accueil des candidats au baptême.
L’esprit de système de certains responsables pastoraux qui impose des parcours fléchés préétablis à des personnes qui auraient besoin que l’on s’adapte à eux, à leurs possibilités et à leurs disponibilités constitue un contre-témoignage d’une portée incalculable. D’abord parce que seul l’accueil au cas par cas permet de montrer à quelqu’un qu’on le considère comme une personne et pas comme un numéro. Ensuite parce que préférer se raccrocher à des schémas pastoraux plutôt que d’accueillir les gens tels qu’ils sont c’est le signe qu’on ne croit plus la Grâce capable d’agir. Car s’il n’y avait qu’à suivre un système établi l’Esprit Saint ne servirait plus à rien.

L’affaissement du désir missionnaire.
Michel-Marie Zanotti-Sorkine l’affirme sereinement : l’expansion du règne de Dieu et le désir de faire de nombreux chrétiens n’est pas premier chez un certain nombre de responsables de l’Eglise. De là le conservatisme funeste et le dogmatisme que l’on rencontre en matière pastorale (plus souvent qu’en matière doctrinale) de certains responsables diocésains face à toute initiative nouvelle remettant en cause les pratiques déjà établies.

La cléricalisation des laïcs.
Elle résulte de la sous-traitance de certaines tâches pastorales à des paroissiens les plus engagés et entraîne des conséquences déplorables. D’abord parce qu’en enrôlant des laïcs dans une équipe liturgique, un conseil pastoral ou dans la gestion des comptes paroissiaux on les détourne de leur devoir d’état – être présents à leur famille, à leurs amis et à leurs collègues de travail – et donc de leur vocation qui consiste à témoigner de leur foi là où le prêtre n’est pas accepté et là où il ne peut accéder. Ensuite parce qu’à force d’empiéter sur les prérogatives du prêtre on aboutit à des querelles de pouvoirs qui blessent la communion et la charité.

Le manque de charité fraternelle entre les prêtres : c’est parce que le fonctionnement des structures ecclésiales a été calqué sur le modèle de l’entreprise et non sur celui de la famille que l’on se retrouve avec des prêtres qui se comportent comme des PDG, des militants syndicalistes, des gestionnaires et des carriéristes. Ce manque de charité fraternelle est imputable au manque de vie commune des prêtres. Car la vie commune oblige à accorder de la considération à son voisin, à se mettre à sa place et à faire preuve de patience : elle oblige à l’amour ! On aboutit au paradoxe que la vie d’un apôtre exige parfois d’eux moins de sacrifices offerts par amour que celle d’un père ou d’une mère de famille qui, eux, mènent avec leurs enfants une vie communautaire et doivent sacrifier par amour une partie de leurs désirs et de leurs envies.

L’atrophie de la vie spirituelle des chrétiens que masque la démultiplication des instances réflexives, des groupes d’échanges et de communication. Elle est la seule responsable du peu de fruits et de vocations qu’on ne cesse de déplorer.

Des recommandations de bon sens
Dans les églises le primat doit être donné à la propreté, à la beauté et au silence, source de fécondité surnaturelle. Pour les personnes le primat doit être accordé à l’accueil, à l’écoute et à la bienveillance : tout jugement doit être banni. L’accueil doit être tel que nul ne puisse se plaindre de ne pas avoir rencontré la tendresse de Dieu.

L’organisation de la paroisse doit prendre pour modèle celui de la famille: infrastructure minimaliste voire inexistante, réunions rares et dans un contexte convivial – autour d’un verre ou d’une bonne table. Les relations entre les paroissiens et avec le prêtre doivent être simples et franches : pas de pharisaïsme, nous sommes tous des êtres en voie de conversion. Les échanges doivent baigner dans un climat de simplicité bienveillante et d’égalité entre les êtres.

Le catéchisme est une matière que l’on doit enseigner et que les enfants doivent apprendre. Mais il ne peut se transmettre positivement que dans un climat surnaturel dans lequel Dieu s’éprouve avant qu’Il ne se pense. La priorité est donc d’initier les enfants à la prière, à la messe et aux sacrements. Il faut aussi leur fournir des exemples vrais et crédibles, notamment en leur transmettant les témoignages que constitue la vie des saints racontée dans des dessinées de qualité comme la vie de Don Bosco par Jijé. Il faut aussi que ceux qui annoncent le mystère en vivent. C’est pourquoi des catéchistes qui ne pratiquent pas ne devraient pas être autorisés à faire le catéchisme. Seule la cohérence entre les paroles et les comportements peut être crédible.


Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Jeu 04 Avr 2013, 23:22

"La cléricalisation des laïcs.
Elle résulte de la sous-traitance de certaines tâches pastorales à des paroissiens les plus engagés et entraîne des conséquences déplorables. D’abord parce qu’en enrôlant des laïcs dans une équipe liturgique, un conseil pastoral ou dans la gestion des comptes paroissiaux on les détourne de leur devoir d’état – être présents à leur famille, à leurs amis et à leurs collègues de travail – et donc de leur vocation qui consiste à témoigner de leur foi là où le prêtre n’est pas accepté et là où il ne peut accéder. Ensuite parce qu’à force d’empiéter sur les prérogatives du prêtre on aboutit à des querelles de pouvoirs qui blessent la communion et la charité."


C'est très vrai !!! combien de foyers délaissés parce que madame est à la chorale, aux réunions d'animation, aux préparations de caté, aux formations de laîcs et Dieu sait quoi encore !

Vive la Tradition catholique ! chacun à sa place : le curé fait son boulot de curé, il dit la messe, il confesse; il est disponible à porter l'eucharistie et à rendre visite à ses fidèles malades, il n'est pas avare de son temps et les laîcs évangélisent leurs foyers, leurs quartiers, derrière les murs.

Essayez, vous verrez !! les vocations suivront très vite !!!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 07:41

Si le curé devait faire toutes les activités "extra-sacerdotales" , il n'aurait plus de temps pour l'essentiel de son ministère. Ce n'est pas par plaisir qu'il délègue des tâches matérielles, mais par nécessité.

Par contre, les laïcs occupent parfois trop de place, sans nécessité, pendant la messe.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 12:46

Par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 12:51

Je pense particulièrement à l'antienne qui précède l'Evangile (entre les 2 alleluia!)

Il me semble que cela revient plutôt au prêtre...mais ce n'est pas dramatique !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 12:52

Moi, ça me va que ce soit un laïc qui la proclame. Smile
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 14:09

Chers Amis,

Pardonnez moi mais il n'est pas liturgique et canonique qu'un laïc proclame l’Évangile.

Cela revient à un ministre ordonné du sacrement de l'ordre, diacre, prêtre ou évêque.

C'est la discipline canonique de l'Eglise.

Le diacre ou le prêtre proclament l’Évangile au nom de l'évêque successeur des Apôtres, et de préférence le diacre car cela incombe à son ministère ordonné.

Et même en présence du Pape il est prévu que ce soit, s'il y a, un diacre qui proclame la Parole de Dieu.
Nous l'avons vu lors de la messe d'intronisation du Pape François.

Si je puis me permettre; se méfier des pseudos initiatives qui coïncident parfois, comme par hasard, à nos goûts personnels. Toujours poser le discernement de l'Eglise.

Cordialement,

RFCD

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11982
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 14:12

Casper a écrit:
Tout cela reste à redéfinir..
avec ce pape, on est certainement à l'aube d'une vraie révolution de la parole de l'église
.. et certainement un renouveau charismatique de la foi chrétienne
après ces décennies de, je ne sais comment dire, de.. d'obscurité
Oh Oh Oh!!!
Vous croyez que JP2 était nul?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 14:42

RFCD a écrit:
Chers Amis,

Pardonnez moi mais il n'est pas liturgique et canonique qu'un laïc proclame l’Évangile.

Cela revient à un ministre ordonné du sacrement de l'ordre, diacre, prêtre ou évêque.

C'est la discipline canonique de l'Eglise.

Le diacre ou le prêtre proclament l’Évangile au nom de l'évêque successeur des Apôtres, et de préférence le diacre car cela incombe à son ministère ordonné.

Et même en présence du Pape il est prévu que ce soit, s'il y a, un diacre qui proclame la Parole de Dieu.
Nous l'avons vu lors de la messe d'intronisation du Pape François.

Si je puis me permettre; se méfier des pseudos initiatives qui coïncident parfois, comme par hasard, à nos goûts personnels. Toujours poser le discernement de l'Eglise.

Cordialement,

RFCD


On ne parlait pas de l'Évangile mais de l'acclamation qui le précède. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 14:42

@ RFCD :

C'est bien le prêtre qui proclame l'Evangile. J'évoquais la phrase qui le précède, qui est souvent lue par un laïc.
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"   Ven 05 Avr 2013, 15:08

Mea culpa les Amis, j'ai mal lu et vite, je m'en suis aperçu qu'après.

RFCD
Revenir en haut Aller en bas
 
"L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "L'Eglise proclame Jésus, sinon elle devient une piteuse ONG"
» Chine : L’Eglise de Chine va-t-elle vers un schisme ?
» L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?
» L'Eglise du Seigneur La Kahal d'Adonaï (voir vidéo)
» Comment l'Eglise catholique se définit-elle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: