DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qu'attendez-vous du prochain Pape ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:11

Les trois critères d'élection du pape, par le card. Barbarin

Solidité, foi et amour du Christ

Rome, 6 mars 2013 (Zenit.org) | 7 clics

« Un homme solide, un homme de foi et un homme qui aime le Christ » : ce sont les trois critères du cardinal Philippe Barbarin, pour élire le prochain pape, lors du conclave auquel le cardinal participera.

L’archevêque de Lyon, qui participe actuellement aux congrégations générales du Collège des cardinaux en vue du prochain conclave, explique en effet au micro de Radio Vatican que les caractéristiques du successeur de Pierre sont données dans l’Evangile. Il en voit trois principales.

Les trois critères pour élire le pape

Première caractéristique : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise », a dit Jésus. Il faut donc à la tête de l’Eglise « un homme solide » et non pas « un tas de boue », il faut « une pierre de taille », c’est-à-dire « un chrétien solide et un évêque solide qui soit capable de tenir », estime le cardinal.

Deuxième caractéristique : Pierre est « un pauvre pécheur », d’ailleurs « nous sommes tous des pauvres pécheurs » mais Jésus lui dit « J’ai prié pour toi… confirmes tes frères dans la foi ». Pour le cardinal, il faut que le pape soit « un docteur de la foi, un messager de la foi », quelqu’un « dont la foi soit limpide et qui ait comme but unique et premier de transmettre la foi ».

Troisième caractéristique, poursuit-il : après la résurrection et la pêche miraculeuse, Jésus demande à Pierre : « M’aimes-tu plus que ceux-ci ? ». C’est une « question épouvantable », fait observer le cardinal, car Pierre « vient de le trahir et tout le monde le sait, alors c’est terrible pour lui ».

L’apôtre est « blessé par cette question qui le brûle », mais il est aussi « rusé » : « je t’aime bien », répond-il, ce qui est « un petit peu en-dessous de « je t’aime » ».

« Tu sais que je t’aime bien quand même », dit Pierre. En réalité, commente le cardinal, c’est « très beau » que « quelqu’un qui malgré ses péchés soit capable de répondre « oui » à Jésus », de dire « oui » et ce « malgré sa propre médiocrité, quant à cette chose essentielle qui est d’aimer Jésus ».

Il n’existe pas « de bonhomme parfait » pour guider l’Eglise et en même temps « ces trois caractéristiques sont importantes », souligne le cardinal : « un homme solide, un homme de foi qui ait comme désir premier de transmettre la foi et un homme qui ayant humblement conscience de ses péchés et de ses trahisons, dise « en fait je vous promets, Jésus je l’aime et je l’aime vraiment ». »

« Ces choses-là traversent 20 siècles et donc le monsieur que je recherche pour aujourd’hui c’est celui-là », ajoute le cardinal dans son habituel franc-parler.

L’Eglise est servante du monde

Selon le cardinal, l’Eglise « est intéressante quand elle ne s’occupe pas d’elle » : en effet, « elle est faite pour être la servante du monde ».

En ce sens, il confie ne pas trop apprécier « quand les cardinaux, les évêques ou les prêtres, parlent des évêchés, de la Curie, etc » mais en revanche préférer « quand ils parlent des gens, parce que nous sommes les serviteurs des pauvres et des malades, des honnêtes et des pécheurs, des jeunes et des vieux, de tout le monde ».

Dans ce contexte, la « préoccupation principale » de l’Eglise, sa « véritable mission » est « d’arriver à faire passer le message de Jésus, à en montrer la beauté ou l’immense cadeau de la miséricorde », il s’agit de « se frayer un chemin, trouver une porte et l’ouvrir, dans le cœur des gens ».

« L’Eglise c’est le Corps du Christ prolongé dans le temps et dans l’espace. Jésus est la tête et vous êtes les membres de son corps », rappelle le cardinal, qui déplore : « quand l’Eglise composée de pécheurs, que nous sommes, trahit ostensiblement son Seigneur, sa mission, l’Evangile, c’est une honte » et une purification intérieure est nécessaire.

Aperçu sur les congrégations générales

Le cardinal évoque par ailleurs le contenu des congrégations générales : « tout d’abord il faut savoir comment va le diocèse de Rome, parce que le pape est l’évêque de Rome », explique-t-il.

Ensuite, puisque le pape est le « chef d’Etat du Vatican », il s’agit de se familiariser avec l’organisation de la Curie romaine, sans omettre « les difficultés que tout le monde connaît, avec Vatileaks, etc », souligne le cardinal Barbarin qui souhaite que le prochain pape soit « capable de clarifier les choses, de remettre en ordre ».

Ensuite, les cardinaux se renseignent sur la situation du monde entier : « il y a l’Europe qui a des signes de fatigue, mais aussi de renouveau. Il y a des pays à immense majorité musulmane, où finalement il y a une fascination pour le Christ. Il y a une Amérique latine bouillonnante qui se prépare aux JMJ et qui a une vitalité chrétienne incroyable. Il y a la Chine qui reste un grand mystère, qui a à la fois de la reconnaissance pour Benoît XVI et en même temps qui nous échappe largement, etc ».

Pour conclure, le cardinal remercie les catholiques pour leur prière « car c’est une décision lourde exigeante », un « poids considérable » que les cardinaux sont « contents de ne pas porter seuls » : « quand un évêque du Japon est là c’est tous les catholiques du Japon qui sont là, quand un évêque de Hongrie est là, c’est tous les catholiques de Hongrie qui sont là… ».

( 6 mars 2013) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/les-trois-criteres-d-election-du-pape-par-le-card-barbarin
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:11

Qu'il fasse les réformes nécessaires pour que le Vatican signe ... enfin... "la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen"

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/12/23/2666702_le-vatican-refuse-toujours-de-signer-la-declaration-universelle-des-droit-de-l-homme-et-du-citoyen.html

Boulet





Dernière édition par Marcel__ le Mer 06 Mar 2013, 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:13

Je ne sais pas s'il est un homme à poigne. Ce qui est sûr c'est qu'il a une très solide expérience pastorale, et que c'est une activité qu'il a toujours placé devant la théologie, qui selon lui n'est qu'un moyen au service de l'annonce de l'Evangile, qui justement relève de l'activité de pasteur.
Surtout, cela fait sauter son "handicap" d'inexpérience de la curie.

Autre point intéressant, les cardinaux semblent donner de l'importance à une réforme du gouvernement de l'Eglise, dans un sens plus horizontal, autour de l'idée de collégialité épiscopale, ce qui fut justement le sujet de thèse de Tagle, qui doit donc être hyper compétent sur le sujet.

En outre, les cardinaux semblent rechercher quelqu'un de charismatique. Or de ce côté là Tagle semble faire péter les compteurs ; il n'est certes pas seul, mais il a une énergie et une bonne humeur qui rappellent un certain K. Wojtyla.

http://www.lepoint.fr/monde/conclave-les-cardinaux-posent-les-problemes-de-l-eglise-sur-la-table-06-03-2013-1636673_24.php
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:15

Marcel__ a écrit:
Qu'il fasse les réformes nécessaires pour que le Vatican signe ... enfin... "la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen"

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/12/23/2666702_le-vatican-refuse-toujours-de-signer-la-declaration-universelle-des-droit-de-l-homme-et-du-citoyen.html

Le Décalogue et l'Évangile sont supérieurs à la DDH et aux lois républicaines qui autorisent n'importe quoi de blasphématoire ou d'immoral ("mariage pour tous", avortement, euthanasie, suicide assisté, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:17

Philippe Fabry a écrit:
Je ne sais pas s'il est un homme à poigne. Ce qui est sûr c'est qu'il a une très solide expérience pastorale, et que c'est une activité qu'il a toujours placé devant la théologie, qui selon lui n'est qu'un moyen au service de l'annonce de l'Evangile, qui justement relève de l'activité de pasteur.
Surtout, cela fait sauter son "handicap" d'inexpérience de la curie.

Autre point intéressant, les cardinaux semblent donner de l'importance à une réforme du gouvernement de l'Eglise, dans un sens plus horizontal, autour de l'idée de collégialité épiscopale, ce qui fut justement le sujet de thèse de Tagle, qui doit donc être hyper compétent sur le sujet.

En outre, les cardinaux semblent rechercher quelqu'un de charismatique. Or de ce côté là Tagle semble faire péter les compteurs ; il n'est certes pas seul, mais il a une énergie et une bonne humeur qui rappellent un certain K. Wojtyla.

http://www.lepoint.fr/monde/conclave-les-cardinaux-posent-les-problemes-de-l-eglise-sur-la-table-06-03-2013-1636673_24.php

Eh bien ça promet pour le conclave ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:26

Je pense que ce sera un pape et un pontificat très importants. Certains disent que les congrégations générales ressemblent à un Vatican II bis, qu'il y a beaucoup d'enthousiasme et d'implication, de curiosité des cardinaux.

Je pense que cela est vrai et de bon présage : une bonne partie de ces cardinaux ont été nommés par Benoît XVI, très attaché au "vrai concile". C'est sa vision qu'ils doivent porter et défendre.

50 ans après Vatican II, le temps de la récolte de ce qui fut semé est peut-être sur le point d'arriver.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:27

Marcel__ a écrit:
Qu'il fasse les réformes nécessaires pour que le Vatican signe ... enfin... "la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen"

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/12/23/2666702_le-vatican-refuse-toujours-de-signer-la-declaration-universelle-des-droit-de-l-homme-et-du-citoyen.html

Boulet



Y a-t-il un article de la Déclaration des droits de l'homme qui serait bafoué par le Vatican ?
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Masculin Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:35

Entre autre, la liberté d'opinion et d'expression du citoyen et même de ses théologiens.
Voir le "procès" en inquisition fait au théologien Hans Küng pour son oeuvre "Unfehlbar ?" (Infaillible ?)

Non, le Vatican ne pourra pas signer sans se réformer profondément.

Je sais que c'est choquant pour vous, et pardonnez-moi d'insister aussi lourdement, mais ceci est malheureusement une réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 16:53

Quand un théologien s'exprime dans ses livres, il doit bien s'attendre à ce que tout le monde, et dans ce cas, l'Eglise, ne partage pas ses vues.
Hans Küng, autant que je sache, s'exprime toujours librement. La dernière fois pour se réjouir du renoncement de Benoît XVI...
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Masculin Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 17:17

Suite à son "procès", oui, il s'exprime toujours librement - en dehors de l'Eglise.
Le sort réservé aux hérétiques a évolué au fil du temps, on ne peut que s'en réjouir.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 21:01

Le cardinal Turcotte n'est pas dans la liste des papabili (la papauté ne l'intéresse pas).

Il a renoncé à l'Ordre du Canada après que cet honneur eut été accordé à un médecin ayant pratiqué des centaines de milliers d'avortements. Shocked

Citation :
Le cardinal Turcotte, archevêque émérite de Montréal

Il invite les jeunes à "téléphoner à Dieu"

Rome, 6 mars 2013 (Zenit.org) Anne Kurian | 3 clics

Le cardinal canadien Jean-Claude Turcotte, 77 ans, participera au conclave qui élira prochainement le successeur de Benoît XVI.

Créé cardinal le 26 novembre 1994 par Jean-Paul II, le cardinal Turcotte est archevêque émérite de Montréal. Il est membre du Conseil pontifical des communications sociales, de la Congrégation pour la cause des saints et du Comité pontifical spécial pour l'Amérique du Synode des évêques.

Il a étudié notamment en France, aux Facultés catholiques de Lille. En tant qu’auxiliaire de l'archevêque de Montréal, il a été chargé de la coordination de la visite de Jean-Paul II dans le diocèse en 1982.

Il a assumé successivement la vice-présidence et la présidence de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), de 1995 à 1999. Il a également pris part à deux Synodes, celui sur la vie consacrée et celui sur l’Église en Amérique.

Parmi ses engagements caritatifs, le cardinal parraine des organismes et préside une collecte de sang qui a lieu chaque année le Vendredi saint. Le cardinal est également décoré de l'Ordre du Canada.

Le 8 novembre 2010, au grand stade olympique de Montréal, lors d’une messe d'action de grâce après la canonisation de Frère André Bessette (17 octobre 2010), le cardinal a souligné dans son homélie que « ce que frère André a à nous dire et à nous montrer, c'est qu'une vie mérite d'être vécue en compagnie de Dieu » : « Ce qui donne goût à la vie et la rend féconde, c'est de la vivre avec Dieu, dans son intimité et dans son amour ».

Le cardinal est un catéchète reconnu et il a été invité à diverses Journées mondiales de la jeunesse. Lors des JMJ 2002 à Toronto, il a insisté auprès des jeunes sur la nécessité de « téléphoner » à Dieu et de « lui parler avec son cœur » : « Ce qui compte ce n’est pas la position mais la disposition ! » a-t-il insisté en invitant les jeunes à prier personnellement mais également à vivre cette relation à Dieu en Eglise.

( 6 mars 2013) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/le-card-turcotte-archeveque-emerite-de-montreal
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Masculin Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 21:13

Simon1976 a écrit:
... accordé à un médecin ayant pratiqué des centaines de milliers d'avortements. Shocked


Il a vécut 400 ans ce médecin pour en faire autant .... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 21:16

On appelle ça un tueur en série. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Masculin Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Mer 06 Mar 2013, 21:28

Oui, et un fou de travail :panda:

car disons 200.000 avortements au minimum (pour justifier le pluriel), disons en 30 ans de carrière - en travaillant TOUS les jours (365) .... hm cela nous fait 18,26 avortements par jours...

Le terme "tueur en série" est celui qui convient Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 09:52

Conclave : dialogue tendu entre les cardinaux à Rome

Nombre d'entre eux souhaitent une révision radicale du gouvernement de l'Église. D'autres résistent.

Envoyé spécial à Rome

Premier vrai coup de théâtre du conclave. Les cardinaux américains, qui tenaient chaque après-midi une passionnante conférence de presse à deux pas du Vatican, juste après le briefing média officiel du Saint-Siège, ont renoncé. Ou ont dû renoncer, comme le prouve l'annulation de dernière minute du rendez-vous. La religieuse américaine travaillant pour la conférence épiscopale des États-Unis, sœur Mary Ann Walsh, qui coordonnait ces échanges, a donné cette explication: «Des remarques ont été formulées dans le cadre des congrégations générales à la suite de fuites d'informations confidentielles dans la presse italienne. À titre de précautions, les cardinaux (des États-Unis) ont accepté de ne plus donner d'interviews.»

Le comble de l'histoire est qu'aucun des quatre cardinaux américains, deux par jour jusque-là, qui ont donné ces conférences de presse devant une centaine de médias - dont des télévisions en direct, sans filet - n'a strictement enfreint aucun secret. Ils commentaient aimablement cette actualité de l'Église en s'excusant poliment de ne pouvoir répondre à certaines questions dès lors qu'elles touchaient le contenu des débats. Les «fuites» dont il est question viennent de confrères italiens qui les tiennent de… cardinaux italiens - et autres -, bien anonymes ceux-là, mais peu soucieux, semble-t-il, du serment de secret qu'ils ont prononcé.

Cette anicroche médiatique révèle, en fait, un bras de fer en cours parmi les sénateurs de l'Église entre les épiscopats américains et allemands et d'autres plus discrets qui n'entendent pas se laisser mener comme des enfants de chœur par une curie toute puissante qui voudrait, de facto, contrôler la succession de Benoît XVI, qui lui a échappé. Rien n'est joué pourtant: le Saint-Esprit censé, selon l'ecclésiologie catholique, inspirer les cardinaux a souvent déjoué les calculs les plus habiles!
Plus de trente années de dérives de pouvoirs

En attendant, la tension monte avec un premier point de fixation, la date d'entrée en conclave. Là, la ligne de fracture est évidente. Le cardinal Angelo Sodano, doyen du Sacré Collège, n'a jamais caché sa volonté d'aller vite. Ce qui explique les ralliements actuels dans le «camp» italien. Les cardinaux italiens serrent les coudes contre toute attente. Ils étaient encore très divisés il y a une semaine. Mais la plupart des cardinaux, tout juste arrivés à Rome, veulent prendre le temps de mieux se connaître. Et veulent surtout poser des questions de fond avant d'entrer dans la chapelle Sixtine.

On devrait savoir aujourd'hui, jeudi, où deux séances de travail sont prévues, l'une le matin et l'autre l'après-midi, qui va l'emporter. Les 115 cardinaux électeurs seront normalement tous présents. Il en manquait deux mercredi, un Vietnamien, Mgr Pham Minh Mân, et un Polonais, le cardinal Nycz, archevêque de Varsovie, dont beaucoup se demandent pourquoi il est si en retard… Bref, avec ce quorum atteint, les cardinaux pourront voter, à la majorité simple, s'ils anticipent ou pas - comme Benoît XVI en a ouvert la possibilité en modifiant le règlement la semaine dernière avant de s'en aller - la date d'entrée en conclave. Il pourrait débuter lundi soir 11 mars ou le 15 mars, voire plus tard. Certains imaginant une élection le 19 mars, jour de la Saint-Joseph, une date très importante dans l'Église catholique. Qui laisserait d'ailleurs tout le temps nécessaire pour «installer» le pape, lors d'une grande messe solennelle, avant la semaine sainte, qui commence le dimanche des Rameaux, le 24 mars.

Mais ce différend de calendrier est le symptôme d'une tension beaucoup plus profonde qui s'exprime comme jamais entre cardinaux. Ce ne sont pas des querelles théologiques ou de sensibilités politiques qui sont en jeu. Ni un débat entre conservateurs et progressistes, comme à une époque encore récente.

La crise de gouvernance de la curie romaine et la renonciation du Pape sont vraiment passées par là. Beaucoup de cardinaux pensent que l'heure est venue de revoir de fond en comble le fonctionnement de la curie. Ils veulent une réforme de système: un secrétaire d'État avec moins de pouvoirs ; un Conseil des ministres effectif autour du pape ; un Vatican conçu comme un lieu de service des Églises continentales et non comme un lieu de pouvoir.

Ce qui fait craindre une crise de niveau institutionnel, donc très grave, à la vieille garde italienne qui tient tout, en vérité depuis longtemps. Après Paul VI, ni Jean-Paul II ni Benoît XVI n'ont vraiment gouverné la curie. Ce sont donc plus de trente années de dérives de pouvoirs qui implosent.

En cette heure de remise en cause fondamentale - par le Collège des cardinaux lui-même et non par la gauche progressiste, ce qui ne s'est jamais vu à ce point en 1978 et en 2005 -, les tenanciers refusent donc de confier les clés du royaume à quelqu'un qui ne serait pas du sérail curial. D'où ce raidissement. D'où l'alliance sacrée italienne. Mais, cette fois, elle pourrait être vaine.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/06/01016-20130306ARTFIG00661-conclave-dialogue-tendu-entre-les-cardinaux-a-rome.php

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 11:14

"En cette heure de remise en cause fondamentale - par le Collège des cardinaux lui-même et non par la gauche progressiste, ce qui ne s'est jamais vu à ce point en 1978 et en 2005 -, les tenanciers refusent donc de confier les clés du royaume à quelqu'un qui ne serait pas du sérail curial. D'où ce raidissement. D'où l'alliance sacrée italienne. Mais, cette fois, elle pourrait être vaine."

Espérons-le... :amen:
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 11:24

Le Saint-Esprit est en grève ? Rolling Eyes

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 11:26

Sûrement pas ! Mais il faut avoir l'ouïe fine pour l'entendre ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Sagesse



Féminin Messages : 63
Inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 11:28

Du prochain pape, j'attends qu'il permette aux femmes d'être prêtres,
à droits et devoirs égaux avec les prêtres hommes.

On peut rêver, n'est-ce-pas ? :angebig:

Revenir en haut Aller en bas
http://magdala.over-blog.net/
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 12:12

Espérance a écrit:
Le Saint-Esprit est en grève ? Rolling Eyes


Le Jour ou il est en gréve je m'y met aussi Smile

Je pense que c'est impossible il travail toujours en notre compagnie a faire le bien autour de nous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 12:52

Sagesse a écrit:
Du prochain pape, j'attends qu'il permette aux femmes d'être prêtres,
à droits et devoirs égaux avec les prêtres hommes.

On peut rêver, n'est-ce-pas ? :angebig:


Je crains que cela demeure à l'état de rêve. Laughing

L'Église s'est prononcée définitivement sur les "prêtresses" et j'obéis à ses décisions. Et je crois que tout bon catholique devrait avoir le même esprit d'obéissance que le Christ: "Que ce soit ta volonté qui se fasse et non la mienne." salut
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:02

Le plus surprenant, c'est que les plus "chauds partisans" du sacerdoce des femmes sont rarement des Catholiques !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:07

Ou de vrais catholiques.

À ce sujet: http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-10296613.html
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:22

Citation :
Je crains que cela demeure à l'état de rêve.

Ce n'est pas à craindre mais bien à espérer en effet. salut
Ce n'est pas un rêve mais un cauchemar d'imaginer que l'Eglise puisse procéder à l'ordination de Femmes alors que Notre Seigneur ne l'a pas voulu. L'Eglise n'est pas plus grande que son Maître, en cette matière elle se montre obéissante. Jésus a choisi les Apôtres, des Hommes exclusivement pour exercer le Ministère. Les Femmes à sa suite ont pour leurs parts des vocations qui leurs sont propres, à la hauteur de leur incomparable dignité de Femme.

Citation :
Le plus surprenant, c'est que les plus "chauds partisans" du sacerdoce des femmes sont rarement des Catholiques !

Je suis d'accord mais quoi de si surprenant ? Suivre Jésus ne leur est pas familier.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:25

Espérance a écrit:
Le Saint-Esprit est en grève ? Rolling Eyes

Non. Il a toujours laissé les hommes débattre. Et c'est normal. Il nous veut adultes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:30

Rose a écrit:
Citation :
Je crains que cela demeure à l'état de rêve.

Ce n'est pas à craindre mais bien à espérer en effet. salut
Ce n'est pas un rêve mais un cauchemar d'imaginer que l'Eglise puisse procéder à l'ordination de Femmes alors que Notre Seigneur ne l'a pas voulu. L'Eglise n'est pas plus grande que son Maître, en cette matière elle se montre obéissante. Jésus a choisi les Apôtres, des Hommes exclusivement pour exercer le Ministère. Les Femmes à sa suite ont pour leurs parts des vocations qui leurs sont propres, à la hauteur de leur incomparable dignité de Femme.

Citation :
Le plus surprenant, c'est que les plus "chauds partisans" du sacerdoce des femmes sont rarement des Catholiques !

Je suis d'accord mais quoi de si surprenant ? Suivre Jésus ne leur est pas familier.

Les femmes n'ont pas à se sentir discriminées parce que le sacerdoce n'est réservé qu'aux hommes. Être prêtre n'est pas un droit. Dans l'ancienne Alliance, seuls les descendants d'Aaron étaient appelés à la prêtrise et les fils de Lévi au service du Temple. C'est comme ça, c'est la volonté de Dieu et pas la nôtre.

Mais aujourd'hui, on a perdu de vue ces choses, envoûtés que nous sommes par l'idéologie des "droits". Et ça donne des mascarades comme chez certaines églises protestantes, des madames (parfois des lesbiennes) déguisées en évêques... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:40

Scandales de pédophilie : le cardinal Ouellet sur une liste noire;

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/03/06/012-liste-snap-douze-salopards-scandales-pedophilie.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 13:50

Simon1976 a écrit:
Scandales de pédophilie : le cardinal Ouellet sur une liste noire;

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/03/06/012-liste-snap-douze-salopards-scandales-pedophilie.shtml

Liste noire tenue par les milieux homosexuels et anticléricaux.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 14:41

Le cardinal Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques

Archevêque émérite de Québec

Rome, 6 mars 2013 (Zenit.org) Anne Kurian | 507 clics

Le cardinal québécois Marc Ouellet, âgé de 68 ans, est l’un des trois cardinaux canadiens qui participeront au conclave chargé l’élire le successeur de Benoît XVI.

Il est préfet de la Congrégation pour les évêques et président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine depuis 2010 et archevêque émérite de Québec (2003-2010).

Le cardinal Ouellet a été consacré évêque par Jean-Paul II, le 19 mars 2001, en la basilique Saint-Pierre de Rome, et il a été élevé au cardinalat toujours par le pape Jean-Paul II, lors du consistoire du 21 octobre 2003.

Le cardinal est actuellement membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la Congrégation pour l’éducation catholique, de la Congrégation pour le clergé, du Conseil pontifical pour la culture, du Comité pontifical pour les congrès eucharistiques internationaux: un congrès eucharistique international a eu lieu à Québec du 15 au 22 juin 2008.

Il est aussi membre du Conseil des cardinaux pour l’étude des problèmes organisationnels et économiques du Saint-Siège et de l’Académie pontificale de Théologie.

Comme prêtre, il a enseigné la philosophie au Grand séminaire de Bogota en Colombie, qui était alors dirigé par les Sulpiciens, et décida de s’agréger à la Compagnie de St-Sulpice en 1972.

Le cardinal Ouellet a étudié entre autres la philosophie à Rome, à l’Université pontificale St-Thomas d’Aquin et a obtenu un doctorat en théologie dogmatique de l’Université Grégorienne (1983). De 1996 à 2002, il a été titulaire de la Chaire de théologie dogmatique de l’Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille à l’Université pontificale du Latran.

Il a également été secrétaire du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi et de la Congrégation pour le clergé.

Sa devise épiscopale est « Ut unum sint, Qu’ils soient un », tirée de la prière sacerdotale de Jésus (Jean, 17, 21), qui évoque l’engagement œcuménique et le premier ministère épiscopal du cardinal Ouellet comme secrétaire du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (2001-2002).

En décembre dernier, le cardinal a inauguré le congrès international « Sur les traces de l’exhortation apostolique post-synodale “Ecclesia in America”, sous la conduite de Notre Dame de Guadalupe, Mère de toute l’Amérique, étoile de la nouvelle évangélisation », à Rome (9-12 décembre) dans le cadre de l'Année de la foi.

Lors de l’homélie, il a souligné « qu’il n’y a jamais eu d’Église vivante sans une conversion permanente de ses membres à l’Évangile de Jésus Christ; il ne peut y avoir d’Église vivante sans une communion profonde et fréquente au Corps du Christ, source jaillissante et cristalline de son unité ».

Pour le cardinal, pas de rayonnement et de mission de l’Eglise sans unité, unité qui vient du pape : « la grâce d’unité et de solidarité plus grande entre nos Églises, nous venons la puiser au charisme d’unité du successeur de Pierre », a-t-il expliqué en rendant grâce à Dieu « pour l’unité de l’Église universelle qui habite et protège la communion et la solidarité de toutes les Églises particulières ».

Lors du synode des évêques pour la nouvelle évangélisation, dont il avait été nommé Rapporteur général, ce qui suppose un énorme travail d'analyse de la situation de l'Eglise dans le monde et de synthèse des interventions, le cardinal est intervenu à deux reprises. Une première fois au début du synode, en insistant sur le rôle de l’Esprit-Saint, « grand protagoniste » de toute évangélisation, le 9 octobre 2012.

En effet, a-t-il fait observer, « l’évangélisation du monde a vraiment pris son envol avec le kairos de la Pentecôte, et ne peut repartir que de là ». En outre, le cardinal a décrit les saints comme « des canons vivants d’interprétation » de l’Ecriture.

Pour sa seconde intervention, le 17 octobre 2012, après les interventiosn en séances générales, le cardinal s’est arrêté sur la communion dans l’Eglise, qu’il a considérée comme « le trait le plus suggestif du témoignage que les croyants puissent offrir à leurs contemporains ».

Si « la nouvelle évangélisation est inséparable d’un renouveau de la communion ecclésiale », a-t-il déclaré, elle peut donc « être fortifiée par le renouveau des rapports entre évêques et consacrés ».

( 6 mars 2013) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/le-card-ouellet-prefet-de-la-congregation-pour-les-eveques
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 14:58

Arnaud Dumouch a écrit:
Espérance a écrit:
Le Saint-Esprit est en grève ? Rolling Eyes

Non. Il a toujours laissé les hommes débattre. Et c'est normal. Il nous veut adultes.

Je ne sais pas si c'était calculé ou si c'est l'Esprit qui est purement à la manoeuvre, mais le renoncement de Benoît a des conséquences pratiques très intéressantes : la Curie ne bénéficie pas de son traditionnel avantage d'être préparée au départ du Pape. Tous les cardinaux, par la soudaineté de la décision du Pape, ont été mis à égalité devant le processus de réflexion et d'élection. C'est ce qui fait selon moi que, comme lors de l'élection de JPII, qui suivit le décès imprévisible de JP-Ier, il peut se passer quelque chose de vraiment important, et même encore plus bouleversant.

Le débat vrai qu'a permis le départ "précipité" de Benoît s'est installé lors des congrégations générales, et je pense que ce n'est pas un hasard si l'une des dernières interventions du pape était consacrée au "vrai et au faux concile" VII. Il a livré alors un véritable testament qui aujourd'hui donne son souffle au débat parmi les cardinaux. Il se dit qu'il règne, en même temps qu'une tension, un enthousiasme semblable à celui qui prévalut lors du Concile, l'idée qu'un nouveau printemps est pour après cette élection. Cinquante ans après, nous sommes peut-être sur le point de moissonner ce que Vatican II avait voulu semé.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Sagesse



Féminin Messages : 63
Inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 14:59

Pour ceux et celles qui sont contre l'ordination des femmes, ci-dessus:

Le problème, c'est que la plupart des catholiques se basent sur les évangiles, sans avoir le moindre début de preuve "objective" et historique que celles-ci ont bien rapporté la parole de Jésus, sans la dénaturer ni la trahir, de bonne ou de mauvaise foi. Sans parler de ce qui a été expurgé, ce qui se contredit d'une évangile à l'autre, etc.

Et sans parler de ce qu'on "croit" savoir: par exemple, les chrétiens disent que Jésus a porté sa croix or quand on lit "bien" les quatre évangiles, rien ne permet d'affirmer qu'il l'a portée (en tous cas dans la version de la Bible de Jérusalem qui est celle que j'étudie).

Et quand on cherche à remonter aux premiers exégètes pour avoir une trace fiable de cette parole originelle, on trouve forcément des chrétiens, donc eux non plus n'étaient pas "neutres".

Qui peut dire sur ce forum, sans mentir, qu'il ou elle connaît la parole originelle de Jésus ?
Donc pourquoi se réfugier derrière une parole "inconnue" pour argumenter ?
Voire pour condamner, pour ostraciser ?

Moi j'ai foi en Dieu seul, ici et maintenant.
Parce que je rencontre Sa présence chaque jour, en toute vie.

Et n'était-ce-pas le suprême désir de Jésus: nous conduire à Dieu, son Père ?

Je n'ai pas ma place ici je crois. Je dis ça sans amertume.
Merci à Arnaud et à Adamev pour leur ouverture d'esprit.

---

Edit:

Au temps pour moi: en Jean, Jésus porte sa croix.
Un évangéliste sur les quatre.

Quant à l'argument de la descendance d'Aaron que donne Simon:

Puisque Jésus est né "du Saint-Esprit", alors il n'est pas de la descendance d'Aaron et même pas via sa mère puisque le sacerdoce ne pouvait être transmis que par la lignée mâle. Donc déjà Jésus lui-même ne pouvait pas être un prêtre. Et si on devait ôter des églises tous les prêtres actuels qui ne sont pas de la descendance d'Aaron, elles seraient toutes vides...

Je ne relèverai pas votre amalgame avec les lesbiennes, bien sûr.
Sinon je devrais parler des moines du Mont Athos et des prêtres pédophiles...

Revenir en haut Aller en bas
http://magdala.over-blog.net/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 16:42

Le sujet du sacerdoce des femmes a déjà été débattu très souvent.
Vous devriez chercher les arguments pour et contre.

Personnellement, la position actuelle de l'Eglise ne me pose aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 16:46

"Il se dit qu'il règne, en même temps qu'une tension, un enthousiasme semblable à celui qui prévalut lors du Concile, l'idée qu'un nouveau printemps est pour après cette élection. Cinquante ans après, nous sommes peut-être sur le point de moissonner ce que Vatican II avait voulu semé."

C'est bien dans cette espérance qu'il faut prier... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Sagesse



Féminin Messages : 63
Inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 17:06

Cécile a écrit:
Le sujet du sacerdoce des femmes a déjà été débattu très souvent.
Vous devriez chercher les arguments pour et contre.

Personnellement, la position actuelle de l'Eglise ne me pose aucun problème.
Personnellement cette position me pose problème car je pense que "Jésus" était une femme donc ses représentants devraient "au minimum" être des femmes, si cela est exact. Je ne demande pas à cent pour cent, je suis ouverte d'esprit (humour). Et il ne manque pas de représentations de Jésus en femme, tout au long des siècles. Comme ici (en plus de mon avatar):

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Vitrail_Cath%C3%A9drale_du_Mans_80210_08.jpg

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:S._Apollinare_Nuovo_Paralitico.jpg

http://www.bigli.com/artwork/31/g--b-salvi-called-sassoferrato/cristo-salvator-mundi.aspx

Pour en revenir aux papes, on peut d'ailleurs se demander pourquoi Benoît XVI avait la Femme de l'Apocalypse sur sa mître, sur une autre mître il avait le bon berger qui ressemblait fort à une bergère, imberbe et aux formes plutôt rondes. Et on sait que lui et Jean-Paul II vénéraient Marie.

Donc pourquoi cette insistance des deux derniers papes sur Marie ? Pourquoi tout ce qui concerne Jésus a été progressivement aussi attribué à Marie: sacré-coeur, corédemptrice, ascension, etc ?

Une Eglise, en 2013, qui ne donne pas la parole à des femmes prêtres (et non "prêtresses", Simon) est une Eglise qui ne tient que sur une jambe. D'ailleurs c'est vraiment étrange que des femmes chrétiennes acceptent cette misogynie incompréhensible.

Revenir en haut Aller en bas
http://magdala.over-blog.net/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 17:11

Marie n'est pas corédemptrice.

Sagesse, il vaudrait mieux que vous ouvriez un nouveau sujet sur ce qui vous intéresse. Ici, il s'agit du prochain pape. C'est préférable de ne pas tout mélanger.
Par ailleurs je vous signale que DA est un forum catholique, et qu'il existe une partie spécialement attribuée aux discussions avec les non-catholiques.
Revenir en haut Aller en bas
Casper



Messages : 1294
Inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 17:13

Sagesse a écrit:
je pense que "Jésus" était une femme
Moi je pense que Mohammed est une femme.. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Masculin Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 18:05

Bonjour Sagesse,

Suivez le bon conseil de Cécile. Ne dites pas que votre n'est place sur ce forum.
Ce forum est au contraire très tolérant et vous pouvez vous exprimer. (J'en sais quelque chose Very Happy ). Mais les intervenants de sensibilités différentes vous répondront à leur facon, soyez préparée à cela.

Cécile a écrit:
Sagesse, il vaudrait mieux que vous ouvriez un nouveau sujet sur ce qui vous intéresse. Ici, il s'agit du prochain pape. C'est préférable de ne pas tout mélanger.
Par ailleurs je vous signale que DA est un forum catholique....

Amicalement,

Revenir en haut Aller en bas
Sagesse



Féminin Messages : 63
Inscription : 07/03/2013

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 18:27

Merci Marcel, c'est aimable à vous car j'ai craint la censure, vu mes idées iconoclastes!

Cécile, si être catholique veut dire avoir reçu le baptême et avoir fait sa confirmation, alors je suis catholique. J'étais même très fière de faire ma confirmation! Mais je ne pratique plus, ma foi me suffit. Si cela veut dire avoir l'esprit étroit et fermer yeux, oreilles et bouche comme les singes et se laisser gaver comme des oies, alors je préfère chercher la "Connaissance" et je deviens gnostique...

A propos du nouveau pape qui serait le dernier, si on en croit la prophétie de Malachie: espérons que ce soit parce que le suivant sera une papesse! Et pourquoi pas. Ce serait mieux que les visions d'horreur de certains...

Promis, j'en reste là sur le sujet ;-)

---

Pour répondre à Casper ci-dessous:

Oui je lis la Bible. "Mâle et femelle Il les créa".
A son image Very Happy



Dernière édition par Sagesse le Jeu 07 Mar 2013, 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magdala.over-blog.net/
Casper



Messages : 1294
Inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 18:30

Je pense que vous ne connaissez pas la bible
qui explique le rôle de l'homme et de la femme
du point de vue anthropologique et spirituel
ce qui est gênant dans vos propos c'est l'indécence
(ne le prenez pas mal, mais si je ne vous le dit pas, personne ne vous le dira..)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 19:16

Sagesse a écrit:
Personnellement cette position me pose problème car je pense que "Jésus" était une femme donc ses représentants devraient "au minimum" être des femmes, si cela est exact.

Jésus était un homme. Smile

Tous les baptisés possèdent le sacerdoce commun mais le ministère ordonné est réservé aux hommes, comme la maternité est réservée aux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Jeu 07 Mar 2013, 20:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Simon1976 a écrit:
Scandales de pédophilie : le cardinal Ouellet sur une liste noire;

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/03/06/012-liste-snap-douze-salopards-scandales-pedophilie.shtml

Liste noire tenue par les milieux homosexuels et anticléricaux.


Le diocèse de Québec vient de dénoncer, en conférence de presse, cette liste et le qualificatif de "salopards". salut

http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2013/03/07/006-diocese-quebec-marc-ouellet.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Ven 08 Mar 2013, 01:18

Spoiler:
 

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Ven 08 Mar 2013, 16:09

Le SNAP s'excuse mais ne change pas ses critiques:

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/03/08/005-snap-excuses-liste-noire.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Ven 08 Mar 2013, 17:49

Le conclave qui sera chargé de désigner un successeur au pape Benoit XVI débutera le mardi 12 mars, a annoncé le Vatican.

"La huitième congrégation générale des cardinaux a décidé que le conclave pour l'élection du pape débutera le mardi 12 mars 2013. La messe pro eligendo Pontifice sera célébrée dans la matinée dans la basilique Saint-Pierre et dans l'après-midi les cardinaux entreront en conclave", indique un communiqué.

Cinq jours de réunion et de préparation ont été nécessaires pour déterminer une date.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Ven 08 Mar 2013, 17:51

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Ven 08 Mar 2013, 18:27

Que Dieu assiste les cardinaux dans leur choix. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Sam 09 Mar 2013, 21:05

Le vaticaniste Sandro Magister voit le cardinal Dolan…
Posted on 7 mars 2013 by Vini Ganimara in Divers Osservatore, En Une, Osservatore Vaticano, Rome, Rumeurs-osservatore avec 3 Commentaires

J’espère que mon confrère et collègue (et ami !) de Paris, Daniel Hamiche ne m’en voudra pas de lui “piquer” ce sujet – pour dire vrai, un long et passionnant article – qui aurait pu trouver sa place aussi sur Americatho. Daniel y écrivait par ailleurs voici peu, tout en le regrettant, qu’un élu étatsunien au prochain conclave était « peu probable » en citant deux “papables”, les cardinaux Dolan et Burke, et je ne crois ni le trahir ni trahir un secret en pensant que l’ami Daniel, tout en respectant l’archevêque de New York inclinait un peu plus vers l’archevêque émérite de Saint-Louis… Mais baste, voici aujourd’hui que le vaticaniste Sandro Magister, bien au fait des secrets et “embrouilles” de la Curie, publie une longue et fine étude sur son blogue Chiesa et sous le titre « Un Américain à Rome, vers la chaire de Pierre » et, c’est à noter, sans le point d’interrogation auquel on s’attendait – que ce soit dans la version française, italienne, espagnole ou anglaise de l’article… Sandro reprend une partie de mon analyse sur la candidature “Scherer”, ce montage de la “vieille garde” de la Curie dont le commandant est le cardinal Angelo Sodano, doyen du Sacré Collège mais… non électeur ! Sandro dirige ses projecteurs sur deux personnalités américaines – les cardinaux Dolan et O’Malley – et soutient que « le tabou d’une Église catholique américaine identifiée à la première superpuissance mondiale, et donc incapable de jamais donner un pape, a disparu ». Une affirmation qui pourrait sembler surprenante après les déclarations du cardinal australien Pell et, plus intéressant, du cardinal étatsunien Wuerl tenant, tous les deux, pour impossible d’élire un Pape issu de la « superpuissance »… On peut, aujourd’hui, se demander si ces deux déclarations n’étaient pas de la nature de ces “leurres” que les avions de chasse lâchent quand ils sont poursuivis par ses missiles ? Il faut lire le crayon à la main l’article de Sandro tout en se disant que même si un Pape américain, de la sorte de Dolan, n’était pas élu cela n’écarte absolument pas l’hypothèse que les cardinaux américains – presque tous pour dire le vrai – pourraient bien être, en tout cas, les “faiseurs de Pape” lors du conclave…

Le pari le plus facile à faire est que le prochain pape ne sera pas italien. Mais pas non plus européen, africain, ou asiatique. Pour la première fois dans l’histoire bimillénaire de l’Église, le successeur de Pierre pourrait venir des Amériques. Ou, si l’on veut hasarder une prévision plus précise : de la “Grande Pomme”.
Timothy Michael Dolan, archevêque de New York, 63 ans, est un grand costaud du Midwest au sourire radieux et à la vigueur débordante, précisément cette « vigueur du corps et de l’esprit » que Joseph Ratzinger a reconnu avoir perdue et qu’il a jugée nécessaire pour son successeur, afin que celui-ci puisse bien « gouverner la barque de Pierre et annoncer l’Évangile ».
Le titre du programme du futur pape se trouvait déjà dans l’acte de renonciation de Benoît XVI. Et bon nombre de cardinaux se sont rapidement souvenus de la vivacité visionnaire avec laquelle Dolan avait développé précisément ce thème, dans son italien « primitif » – le mot est de lui – mais pétillant, au cours du consistoire de l’an dernier, alors que, archevêque de New York, il était sur le point de recevoir la pourpre.

Ce consistoire du mois de février 2012 avait fait l’objet de nombreuses critiques. Cela faisait des semaines qu’étaient publiés des documents brûlants provenant des bureaux du Vatican ou même, pour certains d’entre eux, très confidentiels, de la table de travail du pape, le but étant de combattre publiquement l’avidité, les conflits, les méfaits d’une curie à la dérive.
Et pourtant, bon nombre de nouveaux cardinaux créés à cette occasion par Benoît XVI étaient des Italiens, des cardinaux de curie et, pire encore, ils étaient très liés au secrétaire d’État, Tarcisio Bertone, universellement considéré comme le principal coupable de la mauvaise gouvernance.
Le pape Joseph Ratzinger ajusta le tir peu de temps après, au mois de novembre, en procédant à six autres nominations cardinalices, toutes extra européennes, dont celle de l’étoile montante de l’Église d’Asie, le Philippin de mère chinoise Luis Antonio Gokim Tagle.
Mais la fracture restait intacte. D’un côté, il y avait les féodaux de la curie, défendant avec acharnement leurs centres de pouvoir respectifs. De l’autre, il y avait l’œcoumène d’une Église qui ne supporte plus que l’annonce de l’Évangile dans le monde et le lumineux magistère du pape Benoît soient obscurcis par les tristes descriptions de la Babylone romaine.
Cette même fracture caractérise également le conclave qui va commencer. Dolan est le candidat type qui représente le tournant purificateur. Il n’est pas le seul mais il est certainement le plus représentatif et le plus audacieux.
Toutefois, du côté opposé, les magnats de la curie font barrage et contre-attaquent. Ils ne poussent pas en avant l’un des leurs, car ils savent que, s’ils agissaient ainsi, la partie serait perdue dès le départ. Ils essaient de percevoir l’atmosphère du collège cardinalice et parient eux aussi sur un endroit éloigné de Rome, au-delà de l’Atlantique, non pas dans la partie nord mais dans la partie sud de l’Amérique.
Ils regardent en direction de São Paulo, au Brésil, où se trouve un cardinal né d’émigrés allemands, Odilo Pedro Scherer, 64 ans. Bien connu à la curie, celui-ci a passé plusieurs années à Rome, où il a été le collaborateur du cardinal Giovanni Battista Re lorsque celui-ci était préfet de la congrégation pour les évêques, et aujourd’hui il fait partie du conseil cardinalice de contrôle de l’IOR, la “banque” du Vatican, fonction dans laquelle il a été confirmé il y a quelques jours et pour laquelle il a Bertone comme président.
Scherer est le candidat idéal pour cette manœuvre tout à fait romaine et curiale. Peu importe le fait qu’il ne soit pas populaire au Brésil, même parmi les évêques. Lorsque ceux-ci ont été appelés, il y a deux ans, à élire le président de leur conférence, ils ont rejeté sans appel sa candidature. Et peu importe qu’il ne brille pas en tant qu’archevêque de la grande ville qu’est São Paulo, la capitale économique du pays.
L’important, pour les magnats de la curie, c’est qu’il soit docile et gris. L’auréole progressiste qui entoure sa candidature est d’origine purement géographique, mais elle peut aussi servir pour inspirer à quelques cardinaux naïfs l’envie d’élire le “premier pape latino-américain”.
De même que, lors du conclave de 2005, les voix des cardinaux de curie et celles des partisans du cardinal Carlo Maria Martini s’étaient regroupées sur l’Argentin Jorge Bergoglio, dans une vaine tentative de blocage de l’élection de Ratzinger, cette fois encore une union du même genre pourrait se produire, regroupant sur le nom de Scherer des cardinaux de curie et des progressistes, ainsi que le très petit nombre des derniers anciens pro Martini, de Roger Mahony à Godfried Danneels, l’un et l’autre faisant aujourd’hui l’objet de critiques en raison de leur conduite fuyante dans le scandale des prêtres pédophiles.
Le pape qui plaît aux cardinaux de curie et aux progressistes est, par définition, faible. Il plaît aux premiers parce qu’il les laisse agir comme ils le souhaitent. Et aux seconds parce qu’il fait une place à leur rêve d’une Église “démocratique”, gouvernée “d’en bas”.
Il n’est donc pas surprenant qu’un représentant bien connu du catholicisme progressiste mondial, l’historien Alberto Melloni, ait exprimé dans le Corriere della Sera du 25 février le souhait que le prochain conclave élise non pas un « pape shérif » mais « un pape pasteur », qu’il se soit moqué du cardinal Dolan et qu’il ait justement cité, comme étant, à son avis, les plus « capables de comprendre la réalité » et de déterminer « le résultat réel du conclave », quatre des principaux cardinaux de curie : les Italiens Giovanni Battista Re, Giuseppe Bertello, Ferdinando Filoni « et bien évidemment Tarcisio Bertone ».
C’est-à-dire exactement ceux qui sont en train d’orchestrer l’opération Scherer. À ces quatre viendrait s’ajouter le cardinal de curie argentin Leonardo Sandri, dont on laisse entendre qu’il sera le futur secrétaire d’État.
Pour une curie ayant de telles idées, l’hypothèse de l’élection de Dolan suffit à elle seule à faire naître la terreur. Mais si Dolan était élu pape, il imprimerait également une secousse à cette Église faite d’évêques, de prêtres, de fidèles qui n’ont jamais accepté le magistère de Benoît XVI, son retour énergique aux articles du Credo, aux fondamentaux de la foi chrétienne, au sens du mystère dans la liturgie.
Doté d’un grand talent pour la communication, Dolan est un ratzinguerien à 100 % en matière de doctrine, mais aussi en ce qui concerne la vision de l’homme et du monde et le rôle public que l’Église est appelée à exercer dans la société.
Aux États-Unis, il est à la tête de ce groupe d’évêques partisans de la “discrimination positive” qui ont marqué la renaissance de l’Église catholique après des décennies de soumission aux cultures dominantes et de faiblesse face aux scandales de plus en plus nombreux.
En Europe et en Amérique du Nord – c’est-à-dire dans les régions où le christianisme est le plus anciennement implanté mais aussi le plus déclinant – aucune Église n’est plus vivante et plus en progrès que celle des États-Unis et aucune n’est plus libre et plus critique vis-à-vis des pouvoirs terrestres. Le tabou d’une Église catholique américaine identifiée à la première superpuissance mondiale, et donc incapable de jamais donner un pape, a disparu.
En réalité, ce qu’il y a d’étonnant dans ce conclave, c’est que les États-Unis disposent non pas d’un, mais bien de deux vrais “papabili”. Parce que, en plus de Dolan, il y a l’archevêque de Boston, Sean Patrick O’Malley, 69 ans, un vrai capucin à bure et barbe.
L’appartenance de ce dernier à l’humble ordre de saint François ne constitue pas un obstacle à son accession au pontificat et n’est pas sans précédents illustres, puisque le grand Jules II, le pape de Michel-Ange et de Raphaël, était lui aussi franciscain.
Mais ce qui est le plus important, c’est que Dolan et O’Malley ne sont pas deux candidats opposés l’un à l’autre. Les voix qui se portent sur l’un peuvent, si nécessaire, se reporter sur l’autre, parce qu’ils sont tous les deux porteurs d’un unique projet.
Par rapport à Dolan, O’Malley a un profil moins clair en ce qui concerne la capacité de gouvernement. Cela pourrait le rendre plus acceptable pour certains cardinaux et lui permettre de passer ce seuil décisif des deux tiers des voix, soit 77 sur 115, qui pourrait au contraire rester infranchissable pour l’archevêque de New York, plus énergique et, pour cette raison, beaucoup plus craint.
Le même raisonnement pourrait être appliqué à un troisième homme, le cardinal canadien Marc Ouellet, lui aussi très ratzinguerien et riche de talents semblables à ceux de Dolan et O’Malley, mais encore plus indécis et timide que ce dernier en ce qui concerne les décisions opérationnelles. Dans un conclave où beaucoup d’attentes porteront sur la remise en ordre du gouvernement de l’Église, la candidature d’Ouellet, même si elle est prise en considération par les cardinaux électeurs, apparaît comme la plus faible des trois qui proviennent d’Amérique du Nord.
Le fait que, depuis Rome, le conclave imminent puisse porter ses regards au-delà de l’Atlantique signifie qu’il prend acte de la nouvelle géographie de l’Église.
Le cardinal Ouellet a été, dans sa jeunesse, missionnaire en Colombie. Le cardinal O’Malley parle l’espagnol et le portugais à la perfection et il a toujours eu comme activité prioritaire la pastorale des immigrés hispaniques. Le cardinal Dolan est le chef des évêques d’un pays qui a rejoint les Philippines en tant que troisième pays au monde pour le nombre de catholiques, derrière le Brésil et le Mexique. Et un tiers des fidèles présents aux États-Unis sont des “latinos”, un chiffre qui s’élève déjà à la moitié en ce qui concerne les moins de 40 ans.
Il n’est pas étonnant que les cardinaux d’Amérique latine soient prêts à voter pour ces confrères d’Amérique du Nord. Et avec eux d’autres prélats de poids, comme l’Italien Angelo Scola, l’archevêque de Paris André Vingt-Trois, et l’Australien George Pell.
Une fois fermées les portes du conclave, de nombreuses voix pourraient se porter sur Dolan dès le premier tour de scrutin. Peut-être pas 47 comme pour Ratzinger au premier tour de 2005, mais en tout cas une bonne quantité.
La suite est inconnue.

http://www.riposte-catholique.fr/osservatore-vaticano/le-vaticaniste-sandro-magister-voit-le-cardinal-dolan

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Sam 09 Mar 2013, 21:07

C'est pire que je ne pensais finalement la Curie est un repaire de carriéristes et de fomenteurs comme elle pouvait l'être au XVIe siècle.

Prions pour que l'Esprit saint nous donne un pape à poigne qui fasse le ménage dans tout cela.

Je suis convaincu que Benoît XVI a opéré sa grande manoeuvre en connaissance de cause : se sachant trop faible pour bousculer tout cela, il a organisé les conditions de son départ pour donner un coup de pied dans la fourmilière.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14457
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Dim 10 Mar 2013, 01:42

Philippe Fabry a écrit:
C'est pire que je ne pensais finalement la Curie est un repaire de carriéristes et de fomenteurs comme elle pouvait l'être au XVIe siècle.

Prions pour que l'Esprit saint nous donne un pape à poigne qui fasse le ménage dans tout cela.

Je suis convaincu que Benoît XVI a opéré sa grande manoeuvre en connaissance de cause : se sachant trop faible pour bousculer tout cela, il a organisé les conditions de son départ pour donner un coup de pied dans la fourmilière.

Pour simplifier, on devrait plutôt dire des opportunistes. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Marcel__



Masculin Messages : 139
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Dim 10 Mar 2013, 02:36

Allons, allons,... un peu de tenue. Confused
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14457
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Dim 10 Mar 2013, 03:49

Quand tous les religieux nés avant le concile auront quitté ce monde, les en devenirs seront les véritables ménagères de l'Eglise temporelle, car beaucoup de ceux là auront pas les mêmes types de squelettes dans leur placard! La moyenne des babyboomers occupant cette Eglise également permettront le vent frais de souffler suite à leur départ de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Dim 10 Mar 2013, 07:34

bom Moi je pense qu'il est possible que nous ayons une énorme surprise avec l'élection du prochain pape.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Qu'attendez-vous du prochain Pape ?   Dim 10 Mar 2013, 09:57

Petit messager a écrit:
bom Moi je pense qu'il est possible que nous ayons une énorme surprise avec l'élection du prochain pape.

Quel genre de surprise ?

Ce n'est pas le mot que j'aurais employé, mais je pense que c'est une élection extrêmement importante.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Qu'attendez-vous du prochain Pape ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qu'attendez-vous d'une consultation
» ATTENDEZ-VOUS À VOIR LA GLOIRE DE DIEU !
» Qu'attendez-vous d'un bon PP?
» Qu'attendez vous de la mort ?
» Qu'attendez vous de Yuna's Destiny ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: