DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Galilée avait tort, l'Eglise avait raison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:25

Citation :
LA NASA ET LE GÉOCENTRISME

Les responsables de la NASA n'autorisent pas leurs employés à avouer qu'elle utilise comme repère pour suivre le mouvement des sondes spatiales la terre immobile.

Yves Nourissat.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:26

Citation :
Robert Sungenis, Ph.D. et Robert Bennett, Ph.D. viennent de publier un ouvrage en deux volumes totalisant 1.006 pages intitulé: Galileo was wrong, The Church was right (Galilée avait tort, l'Eglise avait raison). Nous rendrons compte en détail de ce travail très documenté, d'autant plus que, même s'il a raison de critiquer comme il le fait la cosmologie de Crombette, les auteurs ne semblent pas avoir compris l'origine de sa méthode de lecture de la Bible hébraïque, ni les fruits qui peuvent en être tirés pour répondre aux multiples objections de la critique rationaliste. Cette question fera l'objet d'un autre article.

Nous tenons cependant a signaler dès maintenant l'existence de cet ouvrage qui s'adresse plutôt a un public au courant des théories physiques modernes et aux spécialistes de l'histoire des sciences. L'enjeu de la question soulevée est de taille puisqu'il remet en cause la raison d'être de l'exploration spatiale engagée officiellement pour découvrir des êtres vivants sur les planètes, la terre étant supposée en être une parmi d'autres si l'on admet l'hypothèse de Copernic qui n'a jamais été démontrée comme cet ouvrage tente de l'exposer.

Or au chapitre 3 dont nous donnons la traduction, Robert Sungenis livre le compte-rendu de ses tentatives de correspondance avec les spécialistes de la NASA pour leur faire répondre clairement s'ils utilisent un système de repérage géocentrique ou héliocentrique pour suivre les mouvements des sondes interplanétaires.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:26

Citation :
«En réalité, la NASA utilisera le système le plus commode, héliocentrique ou géocentrique, étant donné que la mécanique orbitale de la NASA sait que les deux modèles sont équivalents mathématiquement ou géométriquement. S'ils envoient des sondes à proximité du soleil, ils utiliseront probablement un modèle héliocentrique, étant donné qu'il est plus facile de faire des calculs quand on considère le soleil comme fixe dans l'espace avec les planètes qui se déplacent autour de lui. S'ils envoient des satellites près de la terre cependant, ils utiliseront un modèle géocentrique ou ce qui est connu dans l'industrie comme un «système de coordonnées fixe par rapport a la terre. C'est parce qu'il est beaucoup plus facile de calculer les mouvements se déplaçant autour de la terre si la terre est considérée comme stationnaire dans l'espace. Ce fait est facilement prouvé à partir de la propre documentation de l'Agence spatiale. Par exemple dans une lettre écrite au NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) faisant l'enquête suivante: «Le mouvement des satellites géostationnaires est-il prévu et exécuté sur la base d'une terre immobile ou d'une terre en rotation?» La réponse envoyée par le chef de la navigation GEOS/POLAR ° la NOAA est très simple: «Terre immobile». La lettre est citée et reproduite dans l'ouvrage de Marshall Hall: «The Earth is not moving». Cornelia, Georgia, Fair Education Foundation, 1994, p. 261.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:26

Citation :
«En d'autres circonstances, la NASA essaie de donner l'impression à un public crédule que modèle héliocentrique peut fonctionner. Au cours d'une correspondance par email en octobre 2005, des représentants de la NASA invitèrent personnellement l'auteur de ces lignes à leur forum en ligne Questions et réponses». Quelques semaines avant l'invitation, les mêmes représentants de la NASA avaient répondu à une question sur leur forum de la part d'une autre personne concernant la question de savoir si les sonde-spatiales pouvaient être envoyées et suivies dans l'espace en utilisant le système géocentrique plutôt que l'héliocentrique. Les représentants de la NASA avaient répondu négativement en déclarant: «Si l'univers était géocentrique, tous nos calculs pour les trajectoires des sondes spatiales seraient mauvais». La personne qui posait la question envoya alors la réponse de la NASA a l'auteur de ces lignes comme preuve du système héliocentrique. Ayant accepté l'invitation de la NASA, j'envoyai alors une question formelle au site Web de la NASA leur demandant de préciser pourquoi un système géocentrique ne pouvait pas marcher. Après six semaines sans recevoir de réponse, je contactai les représentants par email privés et demandai s'i s avaient l'intention de répondre à la question posée. Ils me répondirent et déclarèrent qu'ils ne pouvaient pas répondre. Après que j'aie essayé de les convaincre que, étant donné que dans le forum qu'ils avaient tenu, par leurs déclarations initiales contre la navigation géocentrique, ils s'étaient déjà engagés eux-mêmes, et avaient ainsi une obligation envers le public pour défendre leur position, ils refusèrent encore de répondre. Comme je leur disais que j'étais décidé a inclure tous ces échanges entre eux et moi-même dans le présent ouvrage, les représentants de la NASA demandèrent alors que leurs noms soient omis en déclarant:

"Nous ne vous donnons pas la permission de nous citer ou d'utiliser nos noms dans votre livre ou sur votre site web. Bien que nous travaillions à la NASA, nous ne sommes pas employés de la NASA et pour nous, être présentés comme représentants officiels de la NASA dans votre ouvrage serait inapproprié et trompeur."
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:27

Citation :
J'ai respecté leur demande sauf le fait que j'ai cité le paragraphe précédent. La suggestion que je leur fis fut la suivante: 'Que vous travailliez à la NASA ou non, le site web a une adresse nasa.gov. Ainsi si vous n'êtes pas affiliés à la NASA, je vous suggère de trouver une adresse de website différente, sinon autrement vous trompez le public. Bien sur, nous pouvons éviter toute cette activité extraordinaire si vous, comme astrophysiciens, nous dites pourquoi u système géocentrique ne fonctionnerait pas. La balle est dans votre camp.'

Depuis lors il n'y eut pas de réponse de leur part. Comme on peut le voir très clairement à partir des échanges précédents, bien qu'une agence gouvernementale, au moins dans une lettre privée, était désireuse de divulguer la vérité au sujet de l'utilisation d'une mécanique à partir de la terre immobile, une autre agence refusa de s'y employer quand l'audience comprenait les milliers de lecteurs potentiels sur internet. Ceci n'est pas réellement surprenant pour nous. Ceux qui contrôlent nos programmes spatiaux ont un intérêt à garder le public dans l'illusion du copernicianisme, étant donné que tous leurs financements et leurs projets sont fondés sur des prémices coperniciens, incluant la recherche de la vie dans d'autres mondes. Seuls ceux qui sont courageux et assez connaisseurs peuvent exposer l'illusion et permettre au public de voir le jeu de coquille cosmique qui se déroule depuis une longue période.

Un tel parti est l'équipe de Ruyong Wang et Ronald Match, deux anciens ingénieurs satellites du gouvernement qui savent la vérité au sujet de l'illusion. Dans une de leurs recherches sur le GPS ils écrivent:
«...NewCom Technology a breveté un programme développé par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) qui, pour des raisons historiques, opère tous les calculs dans un système lié à une terre immobile. A cause de quelques désaccords entre nos résultats standard liés à un système centré sur une terre immobile et les résultats obtenus par le JPL, nous avons recherche très soigneusement les paramètres d'entrée pour la solution. Les distances mesurées et théoriques dans les deux différents systèmes s'accordaient avec précision, indiquant que la correction de Sagnac a été appliquée dans chacun d'entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:28

Citation :
Comme la discussion de l'effet Sagnac indique la question fondamentale concernant la vitesse de la lumière est la suivante: la vitesse de la lumière est-elle constante par rapport à l'observateur (le récepteur) ou est-elle constante par rapport au système inertiel ECI choisi? D'une façon claire, l'équation du GPS indique que la vitesse de la lumière est constante par rapport au système choisi... Les équations du JPL utilisées pour suivre les signaux en provenance des sondes interplanétaires vérifient que la vitesse de la lumière dépend du système de référence choisi. Dans les équations du JPL, le cadre de référence choisi est le système barycentrique solaire... Il est clair que les équations du JPL considèrent la vitesse de la lumière comme une constante par rapport au système de référence - non comme une constante par rapport aux récepteurs. (348)

En d'autres termes, le Jet Propulsion Laboratory (JPL) emploie le système inertiel centré sur la terre (ECI) pour les sondes spatiales envoyées au voisinage de la terre (comme le font la NASA et le GPS), alors que le JPL prétend utiliser le «cadre barycentrique lié au système solaire» pour la navigation spatiale lointaine. Wang et Hatch nous disent cependant «que le JPL pour des raisons historiques réalise tous ses calculs dans le système ECI. Non seulement le JPL utilise exclusivement la référence ECI, mais Wang et Match nous disent que ce Laboratoire corrige les calculs dans «sa référence d'un système solaire barycentrique», de telle sorte qu'ils sont en accord avec la référence ECI.! Nous pouvons voir clairement que le système de référence centré sur la terre est le système standard, et ainsi que l'utilisation du «système de référence barycentrique solaire»est superflue. Une fois que le calculateur du Laboratoire a fait les corrections relatives au «système de référence solaire barycentrique», la navigation spatiale à grande distance utilise en réalité le cadre ECI - une terre immobile. Le public n'aurait-il pas été écarté de ce secret par un tour de passe-passe sauf pour le fait que les deux spécialistes connaissant les choses de l'intérieur bien documentés, Wang et Match, ont révélé la vérité. En effet, le système de référence centré sur la terre (ECI) autrement dit le géocentrisme est le seul système qui permette au GPS et à différentes sondes spatiales de fonctionner correctement. La signification de ces faits sera mise en lumière lorsque nous étudierons l'Effet Sagnac au chapitre 5 et le positionnement global des satellites dans l'appendice 6.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=SWmlimH7laY
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:28

Source:

http://digilander.libero.it/crombette/fr_la_nasa_et_le_geocentrisme.htm
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 18:32

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 19:45

1006 pages d'inepties.

Combien d'arbres a-t-il fallu sacrifier pour publier cette crétinerie? Confused
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 20:43

On a déjà une discussion sur Crombette

http://docteurangelique.forumactif.com/t8281-fernand-crombette-un-scientifique-fixiste-discernement

On peut la reprendre au cas où
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 21:06

Abenader a écrit:
Citation :
LA NASA ET LE GÉOCENTRISME

Les responsables de la NASA n'autorisent pas leurs employés à avouer qu'elle utilise comme repère pour suivre le mouvement des sondes spatiales la terre immobile.

Yves Nourissat.

Remarque stupide à manger du foin.

Puisque les sondes spatiales partent de la terre et sont observées depuis la terre, il est logique de calculer leur localisation à partir de la terre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tau Arepo



Masculin Messages : 100
Inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 21:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Remarque stupide à manger du foin.
Vous vous attendiez à quoi de la part d'Abenader? Un prix Nobel?

*Moins quatre*
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 21:44

Tau Arepo a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Remarque stupide à manger du foin.
Vous vous attendiez à quoi de la part d'Abenader? Un prix Nobel?

*Moins quatre*

Pour sûr qu'il ne volera jamais bien haut, mais poster quatre messages consacrés à "l'oeuvre" de Robert Sungenis, Ph.D. et Robert Bennett, Ph.D., c'est continuer à creuser bien après avoir touché le fond.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 21:47

Arnaud Dumouch a écrit:
Abenader a écrit:
Citation :
LA NASA ET LE GÉOCENTRISME

Les responsables de la NASA n'autorisent pas leurs employés à avouer qu'elle utilise comme repère pour suivre le mouvement des sondes spatiales la terre immobile.

Yves Nourissat.

Remarque stupide à manger du foin.
Puisque les sondes spatiales partent de la terre et sont observées depuis la terre, il est logique de calculer leur localisation à partir de la terre.

P.etre pas tout à fait... mais ce n'est qu'un avis de mécanicien.
Aux alentours de la terre vous avez raison... c'est la terre le point fixe.
Si on s'en éloigne vers un autre astre et à proximité de cet astre vu de la terre c'est lui qui devient fixe apparemment. Sauf à faire une erreur de raisonnement il me semble que c'est analogiquement le pb qu'ont à résoudre les artilleurs chargés d'abattre des cibles mobiles. Une fois le canon calé sur la cible c'est le canon qui devient mobile tirant sur une cible devenue apparemment fixe...

Mais promis je vous ferais pas la guerre pour ça.

Ca ne justifie pas pour autant les délire Abenaderesques.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 21:59

Une chose est sûre. Il n'est pas possible de définir le cours d'un référentiel à partir d'un référentiel mobile. Ou, si vous préférez, il est impossible d'affirmer l'immobilité ou le caractère central d'un objet céleste tel qu'un astre.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Mer 20 Fév - 23:00

On a bien mis en évidence l'expansion de l'univers en observant le mouvement des galaxies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 10:37

Abenader, avec le titre de ce sujet, vous faites encore dans la provocation. Au moins c’est amusant. Scientifiquement parlant, le sujet n’a pas d’intérêt. Si certains, comme Asimov, vulgarisateur scientifique mais surtout écrivain de science fiction, ont émis des suggestions sur la question de savoir où était le centre de l’Univers, c’est une question qui n’a pas de sens car l’univers n’a pas de centre ; dans l’univers il y a apparemment au moins 10 dimensions (certains pensent même à 26) : une dimension pour le temps, et 9 (ou 25), pour l’espace.

Il est impossible par exemple d’imaginer que l’univers pourrait être visualisé grâce à une maquette - une sphère par exemple, une orange - que vous auriez devant vous. Ou alors il faut considérer que l’univers, c’est toute la surface de cette sphère : la pelure de l’orange. Vous constatez alors que chaque point de cette pelure d’orange peut être considéré comme le centre de la pelure - le centre de l’univers.

Considérer que la terre pourrait être le centre de l’univers ne pourrait avoir de sens que symboliquement, en considérant que le Christ a sauvé le monde – ou pour Asimov qui était Juif, que Dieu s’est révélé sur terre, en Israël. C’est d’ailleurs pour cela que l’Eglise a longtemps eu la conviction que la terre était centrale - et quelque part, elle n'avait pas si tort...

Asimov dans ses fictions et ses fantasmes se plaisait à imaginer que la terre, depuis le Big Bang, s’était très peu éloignée du centre de l’univers hi hi. Il faut savoir que lui-même, s’il était un génial romancier, était un peu mégalo sur les bords, il se prenait un peu pour le centre du monde. Je crois que vous lui ressemblez un peu Abenader, avec cette tendance plus ou moins avouée à vouloir être pape à la place du pape…

Il y a un gros point positif chez vous : vous êtes très classique, et le classique a souvent du bon, de très bons côtés. Mais je trouve que vous vous êtes très figé, voulant à n’importe quel prix faire coller vos rêves avec la réalité. Or le monde n’est pas figé et il faut en tenir compte. L’Eglise elle, en tient compte, elle n’est pas sur un petit nuage de fantasmes. On n’est plus au temps des Cathares, non plus - pureté dangereuse (« pureté » ? hum hum).
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 13:29

Simon1976 a écrit:
On a bien mis en évidence l'expansion de l'univers en observant le mouvement des galaxies.

Et les galaxies les plus lointaines , accélèrent au lieu de ralentir , comme on s'y attendait . Tout le monde s'interroge .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 13:58

À cause de l'énergie sombre, semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 14:43

boulo a écrit:
Simon1976 a écrit:
On a bien mis en évidence l'expansion de l'univers en observant le mouvement des galaxies.

Et les galaxies les plus lointaines , accélèrent au lieu de ralentir, comme on s'y attendait . Tout le monde s'interroge .

Si on pouvait assimiler l'univers à une sphère "simple et pleine", dans un espace simple à 3 dimensions, on pourrait expliquer facilement cette expansion : Imaginez que vous êtes sur un vélo et que vous roulez à 15 km/h. Si quelqu’un qui court à côté de vous saute sur votre porte-bagages, le vélo va ralentir aussitôt (et beaucoup ralentir si le visiteur pèse 120 kg !). Mais s’il saute en marche, vous allez quasiment reprendre votre vitesse initiale. L’énergie cinétique de l’ensemble, due à la fois au mouvement et à la masse, reste constante, c’est le principe de conservation de l’énergie.

Comparons avec les étoiles en mouvement : on sait que toute étoile perd de l'énergie en vieillissant, parfois jusqu’à devenir une planète très froide. En perdant de plus en plus de son énergie, et donc de sa masse, eh bien, exactement comme pour le vélo qui perd son visiteur, elle accélère de plus en plus au fil du temps. On pourrait être tenté d’expliquer ainsi que, globalement, toutes les étoiles s’éloignent les unes des autres ...Mais ce n’est pas aussi simple, rien de plus compliqué que l’astrophysique et la physique des particules - ou alors si : comprendre Dieu entièrement.

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 15:48

Petit messager a écrit:
Abenader, avec le titre de ce sujet, vous faites encore dans la provocation. Au moins c’est amusant. Scientifiquement parlant, le sujet n’a pas d’intérêt. Si certains, comme Asimov, vulgarisateur scientifique mais surtout écrivain de science fiction, ont émis des suggestions sur la question de savoir où était le centre de l’Univers, c’est une question qui n’a pas de sens car l’univers n’a pas de centre ; dans l’univers il y a apparemment au moins 10 dimensions (certains pensent même à 26) : une dimension pour le temps, et 9 (ou 25), pour l’espace.
Hola! Hola! Hola! Ce sont de pure hypothèses (de la théorie des cordes). Hola! :colere:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 16:29

Vous avez raison René, et il est fort probable que la théorie des super cordes sera un jour dépassée par une autre théorie... qui va encore tout compliquer davantage.



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 16:44

Les influences réciproques des univers jumeaux peuvent aussi expliquer l'anomalie de l'accélération des galaxies lointaines ( Jean-Pierre Petit ) . Mais ce n'est qu'une hypothèse de plus , bien sûr .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 17:46

RenéMatheux a écrit:
Petit messager a écrit:
Abenader, avec le titre de ce sujet, vous faites encore dans la provocation. Au moins c’est amusant. Scientifiquement parlant, le sujet n’a pas d’intérêt. Si certains, comme Asimov, vulgarisateur scientifique mais surtout écrivain de science fiction, ont émis des suggestions sur la question de savoir où était le centre de l’Univers, c’est une question qui n’a pas de sens car l’univers n’a pas de centre ; dans l’univers il y a apparemment au moins 10 dimensions (certains pensent même à 26) : une dimension pour le temps, et 9 (ou 25), pour l’espace.
Hola! Hola! Hola! Ce sont de pure hypothèses (de la théorie des cordes). Hola! :colere:

René, j'irai même beaucoup plus loin que vous je crois (?), vous savez que tout-le-monde pense (surtout les grands savants), que plus un corps va vite, et plus sa masse augmente ? (quelque soit le nom qu'on donne à cette nouvelle masse - "masse relative" en relativité). Eh bien moi je n'en suis pas sûr du tout, ça me paraît très bizarre, bizarre de chez bizarre. Je pense que c'est une mauvaise interprétation des formules. Et je ne serais pas si étonné si certains scientifiques étaient aussi de cet avis. Je ne peux en dire plus car je ne suis pas physicien, sauf que je crois plutôt qu'il faudrait surtout voir du côté de l'énergie cinétique, et tout explorer. A mon avis il y a un schmilblic quelque part...
Vous avez un avis vous sur la question ?



Dernière édition par Petit messager le Jeu 21 Fév - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 17:56

Le nouvel Einstein est arrivé ! :sage: Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 18:03

Simon1976 a écrit:
Le nouvel Einstein est arrivé ! :sage: Mr.Red

Tu as une question Simon ?




:mdr: :mdr: :mdr: Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 18:12

Petit messager a écrit:
René, j'irai même beaucoup plus loin que vous je crois (?), vous savez que tout-le-monde pense (surtout les grands savants), que plus un corps va vite, et plus sa masse augmente ? (quelque soit le nom qu'on donne à cette nouvelle masse - "masse relative" en relativité). Eh bien moi je n'en suis pas sûr du tout, ça me paraît très bizarre, bizarre de chez bizarre. Je pense que c'est une mauvaise interprétation des formules. Et je ne serais pas si étonné si certains scientifiques étaient aussi de cet avis. Je ne peux en dire plus car je ne suis pas physicien, sauf que je crois plutôt qu'il faudrait surtout voir du côté de l'énergie cinétique, et tout explorer. A mon avis il y a un schmilblic quelque part...
Vous avez un avis vous sur la question ?

Je crois que tant qu'on n'a pas d'avis contraire, il faut s'en tenir à cette idée. salut
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12024
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 18:27

Petit messager a écrit:

René, j'irai même beaucoup plus loin que vous je crois (?), vous savez que tout-le-monde pense (surtout les grands savants), que plus un corps va vite, et plus sa masse augmente ?
Vous avez un avis vous sur la question ?
Jamais entendu parler de cela. Mais je ne suis pas physicien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 18:32

Simon1976 a écrit:
Petit messager a écrit:
René, j'irai même beaucoup plus loin que vous je crois (?), vous savez que tout-le-monde pense (surtout les grands savants), que plus un corps va vite, et plus sa masse augmente ? (quelque soit le nom qu'on donne à cette nouvelle masse - "masse relative" en relativité). Eh bien moi je n'en suis pas sûr du tout, ça me paraît très bizarre, bizarre de chez bizarre. Je pense que c'est une mauvaise interprétation des formules. Et je ne serais pas si étonné si certains scientifiques étaient aussi de cet avis. Je ne peux en dire plus car je ne suis pas physicien, sauf que je crois plutôt qu'il faudrait surtout voir du côté de l'énergie cinétique, et tout explorer. A mon avis il y a un schmilblic quelque part...
Vous avez un avis vous sur la question ?

Je crois que tant qu'on n'a pas d'avis contraire, il faut s'en tenir à cette idée. salut

A l'occasion je chercherai sur le net. Il y a juste un petit souci : quand on interprète mal des formules qui sont exactes, quand on donne de mauvaises explications, on risque de partir sur des théories à la noix, qui vont se conjuguer les unes avec les autres, pour donner un super-méga-schmilbic, on a vu ça plus d'une fois.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 23:08

RenéMatheux a écrit:
Petit messager a écrit:

René, j'irai même beaucoup plus loin que vous je crois (?), vous savez que tout-le-monde pense (surtout les grands savants), que plus un corps va vite, et plus sa masse augmente ?
Vous avez un avis vous sur la question ?
Jamais entendu parler de cela. Mais je ne suis pas physicien.

Pourtant relativement vrai.
Si, lancé à grande vitesse, un poids de 1kg initial percute, la masse effective au point d'impact résulte de l'application de la formule E=M*V2(exposant). Ce poids de 1 kg peut alors dégager une énergie égale au choc d'une masse de plusieurs XXXtonnes (variable en fonction de la vitesse).

sacré matheux va...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Jeu 21 Fév - 23:40

Petit messager a écrit:
Simon1976 a écrit:
Petit messager a écrit:
René, j'irai même beaucoup plus loin que vous je crois (?), vous savez que tout-le-monde pense (surtout les grands savants), que plus un corps va vite, et plus sa masse augmente ? (quelque soit le nom qu'on donne à cette nouvelle masse - "masse relative" en relativité). Eh bien moi je n'en suis pas sûr du tout, ça me paraît très bizarre, bizarre de chez bizarre. Je pense que c'est une mauvaise interprétation des formules. Et je ne serais pas si étonné si certains scientifiques étaient aussi de cet avis. Je ne peux en dire plus car je ne suis pas physicien, sauf que je crois plutôt qu'il faudrait surtout voir du côté de l'énergie cinétique, et tout explorer. A mon avis il y a un schmilblic quelque part...
Vous avez un avis vous sur la question ?

Je crois que tant qu'on n'a pas d'avis contraire, il faut s'en tenir à cette idée. salut

A l'occasion je chercherai sur le net. Il y a juste un petit souci : quand on interprète mal des formules qui sont exactes, quand on donne de mauvaises explications, on risque de partir sur des théories à la noix, qui vont se conjuguer les unes avec les autres, pour donner un super-méga-schmilbic, on a vu ça plus d'une fois.


J'ai un peu surfé sur le net, des tas de savants parmi les plus grands se sont opposés à Einstein. Lui-même a reconnu une fois avoir fait la plus grosse erreur de sa vie... alors que d'autres pensent que ce n'est pas une erreur..... (c'est assez connu, c'est à propos de la constante cosmologique).

J'ai aussi trouvé quelques infos, par exemple ici :

http://forums.futura-sciences.com/physique/459972-une-future-remise-question-de-relativite-generale-4.html

Mais surtout une discussion intéressante sur Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:%C3%89nergie_de_masse

Je mets juste deux extraits :

1. Je suis d’accord avec Einstein sur un point : la masse au repos ne varie pas lorsque celle-ci est en mouvement Ce que je conteste c’est la lecture de l'équation de Lorentz. La masse au repos ne varie pas en mouvement, ce qui varie, c’est la résistance externe à son mouvement. Il ne saurait y avoir transformation de l’énergie en masse car l’énergie étant du pur mouvement on ne saurait dire que le mouvement crée de la masse « par lui-même et en lui-même » : il faut des conditions particulière pour la création de particules de matière.

La relativité a été confrontée à cette résistance externe mais elle n’a pu l’interpréter autrement qu’en supposant implicitement une augmentation de masse, ce qui lui permettait également de justifier une vitesse limite, laquelle, dans un espace vide de toute résistance n’a aucun sens : aucune limite interne ne s’oppose à l’accroissement de la vitesse d’un corps.

Ainsi, il a fallu inventer cette résistance interne sous forme d’élévation fictive de la masse mais qu’il était impossible de justifier dans le « réel ». Aussi, toutes les subtilités liées aux référentiels, aux masses relatives etc, ont-elles permis de dissimuler cette carence de l’analyse. Einstein a mis en équation un phénomène réel, mais l’explication qu’il en donne n’est pas la bonne. La question est alors : quelle est la cause de cette résistance externe que subit un corps lorsque sa vitesse tend vers C et que la relativité analyse comme une augmentation fictive de masse ?

.../...

2. Mais si le photon n'a pas de masse, qu'est-ce qui explique que sa vitesse soit limitée à C et non pas infinie ? Einstein pose deux a priori : 1) qu'il n'a pas de masse ( de quoi est-il donc alors composé ? ) et que sa vitesse limite est C ( qu'est-ce qui limite sa vitesse ? ). Toute la démonstration d'Einstein est mathématique mais n'explique pas COMMENT cela fonctionne mécaniquement, qu'elles sont les contraintes effectives et physiques. Il y a simplement un jeu de passe passe avec le système des référentiels qui occulte l'analyse mécanique des phénomènes. Vous dites que le photon est "condamné" dans le vide à se mouvoir à la vitesse C: mais quel est le juge ( la restriction physique) qui condamne ainsi ce pauvre photon ? Silence sur les CAUSES !



Bonne nuit ! Very Happy - ou Bonne journée !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Ven 22 Fév - 0:11

Bon beh finalement... j'ai changé d'avis. Après avoir ingurgité pas mal de données, je me suis assis dans un fauteuil, j'ai tout brassé et fait une synthèse.

Donc je pense effectivement que :

- On ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière (malgré ce qu'on a pu croire récemment).

- Plus un corps accélère et plus sa "masse" ("masse" relative") augmente.

Et une bonne surprise : si le monde ne tourne pas rond, la Terre, elle, est ronde - ou presque. Dormez bien braves gens :arc:

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Ven 22 Fév - 1:56

Finalement, Einstein peut dormir tranquille. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Ven 22 Fév - 6:54


Monsieur Dumouch , si vous n'avez aucune attache avec le site astucieux howtoexperiment.com , il serait utile de le préciser tout de suite .

Je crois que c'est important .

J'ai malencontreusement effacé mon précédent message . J'essaie de m'en souvenir .

Einstein ne dormira pas tranquille . Son postulat d'une vitesse de la lumière invariable , est remis en question de divers côtés , plus seulement par Crombette .

Un site de philosophie , proposant un cours par souscription , utilise la couverture de livres de 3 de ces chercheurs qui remettent en cause la physique moderne : Lee Smolin , Peter Woit et Jean-Pierre Petit .

Ce procédé astucieux me rappelle le piège dans lequel j'étais tombé étant jeune : je m'étais inscrit à des cours par correspondance , influencé par la photo de couverture du catalogue des cours , montrant le corps professoral au complet , posant devant le bâtiment de l' Université du Travail de Charleroi .

En fait , ces professeurs n'avaient aucune attache avec l' " Université du Travail " .

Jean-Pierre Petit a déjà signalé dans son site , que son autorisation n'avait pas été demandée par howtoexperiment.com .




_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Sam 23 Fév - 6:16

boulo a écrit:

Monsieur Dumouch , si vous n'avez aucune attache avec le site astucieux howtoexperiment.com , il serait utile de le préciser tout de suite .

Je crois que c'est important .

J'ai malencontreusement effacé mon précédent message . J'essaie de m'en souvenir .

Einstein ne dormira pas tranquille . Son postulat d'une vitesse de la lumière invariable , est remis en question de divers côtés , plus seulement par Crombette .

Un site de philosophie , proposant un cours par souscription , utilise la couverture de livres de 3 de ces chercheurs qui remettent en cause la physique moderne : Lee Smolin , Peter Woit et Jean-Pierre Petit .

Ce procédé astucieux me rappelle le piège dans lequel j'étais tombé étant jeune : je m'étais inscrit à des cours par correspondance , influencé par la photo de couverture du catalogue des cours , montrant le corps professoral au complet , posant devant le bâtiment de l' Université du Travail de Charleroi .

En fait , ces professeurs n'avaient aucune attache avec l' " Université du Travail " .

Jean-Pierre Petit a déjà signalé dans son site , que son autorisation n'avait pas été demandée par howtoexperiment.com .




http://howtoexperiment.com/epistemologie-relationnelle-rudiments/

Il semble que les 3 couvertures de livres aient été retirées .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Sam 23 Fév - 6:24

boulo a écrit:

Einstein ne dormira pas tranquille . Son postulat d'une vitesse de la lumière invariable , est remis en question de divers côtés , plus seulement par Crombette .
Ce postulat ne vient pas d'Einstein mais des expérimentations.

Existe-t-il une expérimentation qui dit l'inverse ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Sam 23 Fév - 18:06

Pas encore , sauf peut-être la seconde expérience de Michelson dont parlait Fernand Crombette .
C'est à vérifier .

Ce qui est postulé dans le modèle standard , c'est l'isotropie et l'homogénéité .

Mais d'après Ralston et Nordland , l'univers serait anisotrope : il n'aurait pas le même aspect selon la direction pointée . Le modèle standard est menacé .

Je tire ces informations de " On a perdu la moitié de l'univers " de Jean-Pierre Petit .

Je développerai demain . Excusez-moi pour le retard dans la réponse . Excédée d'être délaissée au profit de ce forum , mon épouse avait caché l'ordinateur toute la journée .
Et maintenant , je dois sortir avec elle .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Sam 23 Fév - 18:37

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5218
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Sam 23 Fév - 18:47

tout les calculs prennent pour reference le point de départ d'un lancement de fusée.
puis le référentiel change selon le point de départ d'un engin: lune, mars.

ils ne cachent rien du tout.

je pense qu'un autre référentiel fameux, c'est la femme.
car "ce que femme veux, dieu le veux"
meme si "la donna e' mobile".
donc un référentiel mobile ..
clown

nul besoin d'une grosse fusée téléguidée par la nasa..
jocolor



La femme qui doit écraser la tête du serpent, c’est l’intelligence qui surmonte toujours le courant des forces aveugles.


L’esprit de l’Obscurité est immémorial, éternel.
C’est le principe féminin des origines.
Les racines du ciel et de la terre s’élancent de sa porte mystérieuse.
Toujours renouvelé, il se répand dans l’univers.
Indéfiniment.
Il ne s’épuise jamais.

(Tao-Tô-King)



La Papesse est le symbole de la féminité puissante, de l'époque antérieure à l'écriture, où l'homme croyait que la femme était responsable seule de la procréation (bien sûr ils se reproduisaient, mais l'on ne faisait pas la relation entre l'acte et la naissance d'un enfant neuf mois plus tard. On croyait qu'un esprit pénétrait par la tête de la femme, se battait dans son corps et que, lorsqu'il gagnait, l'enfant sortait et lorsqu'il perdait, le sang (les menstruations) sortaient.). Résultat de cette croyance disant que la femme était la seule responsable des naissances : le sexe féminin fut idéalisé. On adorait la déesse mère, et la femme avait une position sociale supérieure à celle de l'homme.

Plus tard, l'on comprit le rôle de l'homme, et le statut de la femme chuta. S'ensuivirent les grandes religions patriarcales (juives, égyptiennes, grecques, et plus tard chrétiennes et islamiques). La Papesse est le symbole du subconscient, de l'émotion, de la profondeur et de la femme à son zénith, à cette époque de sociétés matrilinéaires très peu connue des historiens. La civilisation des pierres levées, antérieure à l'arrivée des Celtes en Europe et leur civilisation du Fer, a pu sans doute être le creuset idéal pour cette société agricole.



La papesse Jeanne est un personnage légendaire qui, au IXe siècle, aurait accédé à la papauté en dissimulant son sexe féminin. Son pontificat est généralement placé entre 855 et 858, c'est-à-dire entre celui de Léon IV et Benoît III, au moment de l'usurpation d'Anastase le Bibliothécaire. L'imposture aurait été révélée quand elle aurait accouché en public lors d'une procession de la Fête-Dieu. Un rite, tout aussi légendaire, aurait été instauré par l'Église catholique pour éviter que cette mésaventure ne se reproduise : lors de l'avènement d'un nouveau pape, un diacre serait chargé de vérifier manuellement, au travers d’une chaise percée, la présence des testicules, et s'exclamerait « Duos habet et bene pendentes » (« Il en a deux, et bien pendantes »), ce à quoi le chœur des cardinaux répondrait : « Deo gratias » (« Rendons grâce à Dieu »).



C'est pourquoi, pour élire le nouveau pape, éxigeons des preuves visuelles à la télévision. :beret:
Voir la lune ne sera pas suffisant.



Il s'agit d'une légende, qui fut pourtant accréditée jusqu'au XVIe siècle par l'Église elle-même. Les chaises exhibées à l'appui, effectivement utilisées dans la cérémonie de couronnement des papes depuis la fin du XIe siècle, le sont au titre (douteux) de chaises curules, censées symboliser le caractère collégial de la Curie romaine.

Aucune chronique contemporaine n'accrédite l'histoire et la liste des papes ne laisse aucun interstice dans lequel le pontificat de Jeanne pourrait s'insérer. En effet, entre la mort de Léon IV, le 17 juillet 855 et l'élection de Benoît III, entre lesquels Martin le Polonais place la papesse, il ne s'écoule que peu de temps, même si Benoît III n'est pas couronné avant le 29 septembre de la même année, du fait de l'antipape Anastase. Ces dates sont confirmées par des preuves solides, telles que des monnaies et des chartes. La chronique de Jean de Mailly suggère quant à elle un placement de Jeanne peu avant 1100. Or il ne s'écoule que quelques mois entre la mort de Victor III (16 septembre 1087) et l'élection d'Urbain II (12 mars 1088), et quelques jours seulement entre la mort de ce dernier (29 juillet 1099) et l'élection de Pascal II (13 août 1099).

La légende comporte de nombreuses variantes mais beaucoup de détails mentionnés sont totalement anachroniques. Ainsi, Jeanne est censée étudier d'abord dans une université anglaise, alors que la plus ancienne, celle d'Oxford, date du XIIIe siècle. Le baccalauréat remonte également à la même époque. Athènes ne possède au IXe siècle aucune école susceptible de dispenser un enseignement de science et de philosophie et se trouve alors aux mains des « barbares ». La Fête-Dieu n'est instaurée qu'en 1264, sous Urbain IV.

Le mythe fut peut-être imaginé à partir du surnom de « papesse Jeanne » donné de son vivant au pape Jean VIII pour sa faiblesse face à l'Église de Constantinople, ou bien du surnom de « papesse Jeanne » donné à la maîtresse autoritaire du pape Jean XI, Marozie. Enfin, le mythe renvoie aux inversions des valeurs rituelles, typiques des carnavals.

Un autre ressort de la légende vient peut-être de la prescription judaïque du Lévitique (21:20), qui interdit le service de l'autel à un « homme aux testicules écrasés », c'est-à-dire un eunuque. L'idée qui en découle, de vérifier que seuls les hommes « entiers » accèdent à la prêtrise, a probablement été à l'origine de la vérification cérémonielle, sujet tentant pour une disputatio de quo libet estudiantine du Moyen Âge.

alien
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Dim 24 Fév - 0:13

Je reviens de ma soirée , qui a été réussie . Merci , Seigneur Jésus .

Vous n'avez vraiment rien de plus intelligent à dire , très cher Prinu ?

Bonne nuit .


_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Galilée avait tort, l'Eglise avait raison   Dim 24 Fév - 14:21

Arnaud Dumouch a écrit:
boulo a écrit:

Einstein ne dormira pas tranquille . Son postulat d'une vitesse de la lumière invariable , est remis en question de divers côtés , plus seulement par Crombette .
Ce postulat ne vient pas d'Einstein mais des expérimentations.

Existe-t-il une expérimentation qui dit l'inverse ?

Au préalable , une précision épistémologique de Paul Jorion :

http://www.pauljorion.com/blog/?p=9459

Ensuite , le pavé dans la mare , car " deux chercheurs , John Ralston de l'Université du Kansas , et Borge Nodland , du Center for Optical Science and Engineering de l'Université de Rochester , viennent de défrayer la chronique en examinant avec soin des mesures effectuées sur un lot de cent soixante galaxies , les plus lointaines se situant à quelque 7 millions d'années-lumière de la Terre . Ces mesures portent sur la polarisation de la lumière , donc sur une mesure angulaire , incontestable , parce qu'indépendante de la mesure de distance .

[...]

La lumière issue des galaxies examinées par Ralston et Nodland était suffisamment polarisée , émise dans des plans préférentiels , pour que le phénomène puisse être mis en évidence , et la surprise était au rendez-vous .
Ils trouvèrent que la polarisation était significativement différente dans une direction donnée de l'espace , selon un axe préférentiel ( dans un double cône de 20° d'ouverture ) : un axe pointant en direction de la constellation du Sextant , d'un côté , et de celle de l'Aigle , dans la direction diamétralement opposée . L'univers serait ainsi anisotrope , il n'aurait pas le même aspect selon la direction pointée .

Si l'affaire se confirme , c'est la fin du modèle standard , qui repose sur deux hypothèses fondamentales : l'isotropie et l'homogénéité , considérées comme des dogmes intangibles . "

( Jean-Pierre Petit , " On a perdu la moitié de l'univers " , Hachette Pluriel , 1997 pp 148-149




La discussion bas de page de l'article de Paul Jorion est décoiffante , particulièrement la référence à Maurice Allais :

http://allais.maurice.free.fr/Paradoxe.htm


Allais a publié un livre en 1997 : " L'anisotropie de l'espace " . J'essaierai de me le procurer .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
Galilée avait tort, l'Eglise avait raison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Adam Smith avait tord
» Ecriture Tradition Raison
» LA BIBLE AVAIT RAISON
» Et si tout le monde avait raison.
» (2003) A tort ou à raison ovni l'émission de TF1 du lundi 13 janvier ( vers 22h30 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: