DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 identité de genre : mariage homosexuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: identité de genre : mariage homosexuel   Mar 19 Fév 2013, 14:38

Le 31 octobre 2012, le Premier ministre, M. Ayrault, a adopté officiellement un « Programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ».

Ce programme figure sous le timbre « Premier ministre » sur le site internet du gouvernement, à l’adresse

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-programme-d-actions-contre-les-violences-et-les-discriminations-commises-a-raison-de

La presse n’en a quasiment rien dit, alors que ce programme signifie l’investissement par ce concept de tous les domaines de la vie sociale et son irruption juridique dans la loi française ! D’où cette affirmation de Mme Taubira, Garde des Sceaux, à propos du mariage homosexuel : « C’est une réforme de société, et on peut même dire une réforme de civilisation. Nous n’avons pas l’intention de faire comme si nous ne retouchions que trois ou quatre virgules dans le Code Civil ».

Que dit ce programme ?

1. Tout d’abord que l’identité de genre est officiellement désormais un axe prioritaire d’action gouvernemental, et qu’il vient se rajouter à la lutte contre « l’homophobie », et la couronner (en réalité il l’inspire). Tous les domaines sont concernés. Par exemple, les inspecteurs du travail l’incorporeront à leurs évaluations, et il sera au coeur de la Charte de l’égalité dans la fonction publique, qui va être révisée en conséquence (p. 11). Les partenaires sociaux l’incorporeront par avenants aux accords sociaux et la question sera directement à l’ordre du jour de la grande conférence sociale de 2013 (ibid). Un module obligatoire sera ajouté à la formation des infirmiers et des médecins, les maisons de retraite devront également s’adapter. Ces modules traiteront au même titre de l’homophobie, de la lesbophobie, de la transphobie (p. 12).

2. Les institutions représentatives des familles seront recomposées pour accueillir des représentants des familles monoparentales en tant que telles. Les transsexuels bénéficieront d’une modification simplifiée de l’état civil, et il ne pourra plus leur être imposé auparavant une opération : ils pourrons faire un choix subjectif d’état civil et le faire acter ! Un homme pourra donc se dire femme et faire acter cette décision par l’état civil, sans même avoir à prouver un changement matériel de sexe par un biais chirurgical. La commission consultative des droits de l’homme va d’ailleurs être saisie pour mettre la chose au point. Ces « personnes trans » (c’est le terme retenu par le texte lui‐même) bénéficieront de manière simplifiée d’un n° de sécurité sociale provisoire en attendant l’officialisation de leur nouvelle condition.

3. L’identité de genre sera enseignée « de manière adaptée » dès l’école, la circulaire du 17 février 2003 devant être revue en conséquence et à cette fin. Les enseignants auront un module à leur programme de formation initiale, et une ligne d’écoute téléphonique assurée par les associations de lutte contre l’homophobie sera promue largement en milieu scolaire. Un guide pratique sera diffusé
dans les universités dès la rentrée 2013. Les fédérations sportives seront mobilisées, de même que les colonies de vacances et autres structures d’accueil pour les jeunes.

4. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel sera chargé d’élaborer avec les radios et télévisions les lignes directrices de l’action contre les « préjugés homophobes ». Et enfin le ministère de la culture sera chargé de « valoriser l’histoire du mouvement LGBT (Lesbien‐homo‐bi‐transsexuel). » (p. 10).

5. Plus important encore sur le plan juridique : la France va faire inclure (p. 14) le concept dans le protocole n° 12 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui s’imposera y compris face à la loi et à la constitution françaises (conséquence du traité de Lisbonne pour ce qui concerne la constitution1). Et le droit d’asile sera modifié également en conséquence, les associations LGBT étant
chargées de former les personnels de l’office en charge de l’étude des dossiers ! (p. 15).

6. Militante à l’ONU dans ce sens, ainsi qu’au Conseil de l’Europe, la France, enfin, organisera dès le début 2013 une grande conférence internationale régionale, et ses ambassades soutiendront les ONG associées dans tous les pays dans leur action en faveur de l’identité de genre (p. 13). Il est donc clair au vu de ce qui précède que l’incorporation du concept à l’ordre juridique est en cours.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mar 19 Fév 2013, 14:44

Certains passages pourraient être drôles, si le sujet n'était pas aussi tragique

Combien de jeunes vont-ils être entraînés dans ce mensonge ?

Comment se construire psychologiquement et être prêt à assumer un foyer lorsqu'on a été élevé avec des doctrines aussi toxiques ?

Ainsi, chaque jeune ne se sentira pas "pleinement lui-même" s'il n'a pas tenté d'expérience sexuelle homo et hétéro...

On imagine les effroyables conséquences Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mar 19 Fév 2013, 14:45

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mar 19 Fév 2013, 23:54

Le système est en marche, et il avance, aussi incroyable que cela paraisse. Le mariage homosexuel, y compris avec PMA, s’inscrit exactement dans ce cadre, et ce qui est recherché c’est bien l’abandon par l’Etat, à travers celui du mariage fondé sur l’altérité des sexes en vue de la procréation, de toute différenciation entre les sexes ! Car, pour ce qui concerne l’égalité totale des droits entre personnes, à supposer cette égalité légitime, rien n’oblige à recourir au mariage ! Un pacs amendé suffirait ! C’est donc bien d’une reconnaissance philosophique et ontologique qu’il s’agit.

Par ailleurs, l’idée des fondamentalistes du « genre » (car il s’agit bien d’une sorte d’intégrisme idéologique culturel, au véritable sens du terme) est justement de « déconstruire » complètement l’éducation, de manière à ce que les repères disparaissent pour les enfants. Et il est clair que c’est cette démarche qui est suivie dans tous les médias et, de plus en plus, à l’école2 et ailleurs. En outre, dans chaque homme, la volonté utopique et prométhéenne de se défaire totalement de la nature est toujours présente. Il existe donc un véritable terrain pour l’identité de genre, à présent que les repères familiaux et naturels les plus élémentaires ont volé en éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 00:24

C'est terrible, se qui se passe actuellement. L'homme s'est coupé de son Créateur et veut réinventer la nature humaine avec des bricolages comme le "mariage pour tous" et le gender. Et on veut inculquer ces trucs nauséabonds aux enfants ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9353
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 05:53

Et Cécile Duflot ne démissionne pas ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Douceur



Féminin Messages : 214
Inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 10:31

petero a écrit:
Le système est en marche, et il avance, aussi incroyable que cela paraisse. Le mariage homosexuel, y compris avec PMA, s’inscrit exactement dans ce cadre, et ce qui est recherché c’est bien l’abandon par l’Etat, à travers celui du mariage fondé sur l’altérité des sexes en vue de la procréation, de toute différenciation entre les sexes ! Car, pour ce qui concerne l’égalité totale des droits entre personnes, à supposer cette égalité légitime, rien n’oblige à recourir au mariage ! Un pacs amendé suffirait ! C’est donc bien d’une reconnaissance philosophique et ontologique qu’il s’agit.

Par ailleurs, l’idée des fondamentalistes du « genre » (car il s’agit bien d’une sorte d’intégrisme idéologique culturel, au véritable sens du terme) est justement de « déconstruire » complètement l’éducation, de manière à ce que les repères disparaissent pour les enfants. Et il est clair que c’est cette démarche qui est suivie dans tous les médias et, de plus en plus, à l’école2 et ailleurs. En outre, dans chaque homme, la volonté utopique et prométhéenne de se défaire totalement de la nature est toujours présente. Il existe donc un véritable terrain pour l’identité de genre, à présent que les repères familiaux et naturels les plus élémentaires ont volé en éclats.

Oui, "une forme d'intégrisme idéologique culturel", qui veut décider de l'orientation sexuelle selon la volonté de chacun et non selon la nature. A mon avis, même si ces textes abominables passent, notre société n'est pas majoritairement prête à accepter de tels décrets. C'est compter sans la nature, justement, et sans la conscience morale de chacun.

Le côté pervers de la chose, c'est de prendre pour prétexte (bien commode) la discrimination envers les personnes homosexuelles, pour tenter de justifier et faire passer une idéologie qui a pour racine une liberté de moeurs envahissante et permissive. C'est cela le plus dangereux, même hors de toute religion.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 10:55

boulo a écrit:
Et Cécile Duflot ne démissionne pas ?


Les démissions, c'est bon pour les gens responsables.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 11:01

...tout cela est le prolongement et les suites logiques de ce qui s'est passé lors de la révolution sexuelle de 68.

Je me souviens, étant toute petite, avoir vécu de plein fouet l'impact de ce bouleversement : la dissolution des moeurs était partout, déjà en tant qu'enfants nous n'étions plus protégés, on aurait dit que les adultes -même les plus raisonnables - ne pensaient plus qu'aux plaisirs charnels tous azimuts et sans entraves.

C'était même devenu la condition sine qua non pour être crédible et écouté : être un jouisseur, mépriser le mariage, la famille, les institutions, l'éducation etc...

Ce qui va se passer aujourd'hui, comme à l'époque, c'est le lent martyr des enfants abusés dans tous les sens du terme.

A l'origine de tout cela, il y a bien sûr, la négation totale de l'existence de Dieu et du péché originel.

Un espoir cependant : Dieu est là, IL existe, et notre devoir est de prier pour les générations futures, car le bras du Seigneur n'est pas trop court pour tous les sauver. C'est son plus cher désir I love you
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 11:11

julia a écrit:
Certains passages pourraient être drôles, si le sujet n'était pas aussi tragique

Combien de jeunes vont-ils être entraînés dans ce mensonge ?

Comment se construire psychologiquement et être prêt à assumer un foyer lorsqu'on a été élevé avec des doctrines aussi toxiques ?

Ainsi, chaque jeune ne se sentira pas "pleinement lui-même" s'il n'a pas tenté d'expérience sexuelle homo et hétéro...


On imagine les effroyables conséquences Crying or Very sad




Oui!!! C'est exactement ma propre réflexion; et c'est ainsi qu'au bout du compte c'est la promotion de l'homosexualité qui émerge de tout ce fatras!
Revenir en haut Aller en bas
Douceur



Féminin Messages : 214
Inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 11:14

Il est vrai, chère julia, que la permissivité tous azimuts était à l'ordre du jour en mai 68. A l'époque, j'étais étudiante au Quartier Latin - en première ligne, si j'ose dire - , et un vent de folie soufflait sur les moeurs...
Les cours étaient tellement perturbés qu'il devenait impossible de s'y rendre (j'habitais la banlieue) sans risquer sa vie. Les raisons des grèves étaient multiples, mais effectivement, les générations d'alors revendiquaient la liberté (=libertinage) des moeurs, leur débridement! Plus de retenue morale en rien, plus de spiritualité, mais une vie effrénée, dans le culte du soi! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 11:38

[quote]
julia a écrit:
...tout cela est le prolongement et les suites logiques de ce qui s'est passé lors de la révolution sexuelle de 68.

Je me souviens, étant toute petite, avoir vécu de plein fouet l'impact de ce bouleversement : la dissolution des moeurs était partout, déjà en tant qu'enfants nous n'étions plus protégés, on aurait dit que les adultes -même les plus raisonnables - ne pensaient plus qu'aux plaisirs charnels tous azimuts et sans entraves.

C'était même devenu la condition sine qua non pour être crédible et écouté : être un jouisseur, mépriser le mariage, la famille, les institutions, l'éducation etc...

Chère Julia, je suis de la même génération que vous apparemment (9 ans en 1968): mes soeurs et mes beaux-frères (bientôt divorcés...) ne faisaient que plaisanter plus ou moins grassement au sujet du sexe et bouffaient du curé à tout bout de champs. J'étais trop jeune pour les suivre (Dieu merci!) mais en partie à cause de cette ambiance et du manque de conviction de mes parents sur ces sujets, j'ai renié l'Eglise et ma foi trop embryonnaire pendant 30 ans.
Les enfants de mes soeurs, mes nièces et neveux, ont pratiqué l"'amour libre" (comme si l'amour pouvait être autre chose); ils sont tous plus ou moins déboussolés, perturbés, sans repères, ayant changé plusieurs fois de "compagnons", ayant fait des enfants qui perpétuent leur propre galère...
La seule chose qui ne s'est guère pratiquée ds ma famille c'est l'avortement, sauf pour une de mes soeurs (à une époque ou c'était encore un crime d'état); une de mes petites-nièces a semble-t-il assez bien réussi sa vie néanmoins, s'est mariée et a des enfants, mais au point d'avoir rompu avec sa mère.
De quatre enfants vivants de mes parents, deux (mes soeurs ainées) sont divorcés; des six enfants de mes trois soeurs, trois filles sont divorcées ou séparées d'un premier compagnon; la quatrième probablement aussi; toutes ont conçu hors mariage; mes deux neveux sont célibataires et l'un est sans emploi ni perspective d'aucune sorte. La troisième génération, je ne sais trop rien d'elle à part la petite-nièce dt je parle ci-dessus.
Je suis écoeuré de ce gâchis de deux générations au moins.




Citation :
Ce qui va se passer aujourd'hui, comme à l'époque, c'est le lent martyr des enfants abusés dans tous les sens du terme.

Oui, ça continue...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 11:56

Il ne faut pas généraliser.

Si à Paris et dans quelques grandes villes, cette liberté sexuelle s'est déchaînée, ce n'était pas le cas dans les campagnes où les gens regardaient tout ça à la télé... et continuaient leur vie habituelle. La seule chose inquiétante était l'approvisionnement perturbé par les grèves.

Paris n'est pas la France !

Bien sûr, des choses ont changé; pour certaines cela a même pu être un bien.
Je sais qu'il y a eu des excès, mais certains comportements hypocrites ont aussi volé en éclats !
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 12:27

Non non !! pukel le mouvement était général, et s'est même étendu bien au-delà des frontières françaises, comme chacun sait : toute l'Europe et même les USA ont été touchés (le mouvement hippie était absolument international).

Moi-même, je ne suis pas née à Paris, mais bien à la campagne.

La révolution sexuelle a fait des ravages également dans les campagnes, c'était [b]générationnel, et pas géographique ...

Et on peut dire sans exagérer que c'est tout le monde occidental qui vit encore aujourd'hui avec les conséquences des années 68.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 12:36

[quote="Karl"][quote]
julia a écrit:
...tout cela est le prolongement et les suites logiques de ce qui s'est passé lors de la révolution sexuelle de 68.

Je me souviens, étant toute petite, avoir vécu de plein fouet l'impact de ce bouleversement : la dissolution des moeurs était partout, déjà en tant qu'enfants nous n'étions plus protégés, on aurait dit que les adultes -même les plus raisonnables - ne pensaient plus qu'aux plaisirs charnels tous azimuts et sans entraves.

C'était même devenu la condition sine qua non pour être crédible et écouté : être un jouisseur, mépriser le mariage, la famille, les institutions, l'éducation etc...

Chère Julia, je suis de la même génération que vous apparemment (9 ans en 1968): mes soeurs et mes beaux-frères (bientôt divorcés...) ne faisaient que plaisanter plus ou moins grassement au sujet du sexe et bouffaient du curé à tout bout de champs. J'étais trop jeune pour les suivre (Dieu merci!) mais en partie à cause de cette ambiance et du manque de conviction de mes parents sur ces sujets, j'ai renié l'Eglise et ma foi trop embryonnaire pendant 30 ans.
Les enfants de mes soeurs, mes nièces et neveux, ont pratiqué l"'amour libre" (comme si l'amour pouvait être autre chose); ils sont tous plus ou moins déboussolés, perturbés, sans repères, ayant changé plusieurs fois de "compagnons", ayant fait des enfants qui perpétuent leur propre galère...
La seule chose qui ne s'est guère pratiquée ds ma famille c'est l'avortement, sauf pour une de mes soeurs (à une époque ou c'était encore un crime d'état); une de mes petites-nièces a semble-t-il assez bien réussi sa vie néanmoins, s'est mariée et a des enfants, mais au point d'avoir rompu avec sa mère.
De quatre enfants vivants de mes parents, deux (mes soeurs ainées) sont divorcés; des six enfants de mes trois soeurs, trois filles sont divorcées ou séparées d'un premier compagnon; la quatrième probablement aussi; toutes ont conçu hors mariage; mes deux neveux sont célibataires et l'un est sans emploi ni perspective d'aucune sorte. La troisième génération, je ne sais trop rien d'elle à part la petite-nièce dt je parle ci-dessus.
Je suis écoeuré de ce gâchis de deux générations au moins.




Citation :
Ce qui va se passer aujourd'hui, comme à l'époque, c'est le lent martyr des enfants abusés dans tous les sens du terme.

Oui, ça continue...[/quote

Cher Karl, je suis née en 1967, j'avais huit ans lorsque la loi sur l'avortement est passée en 75, et je me souviens de ce voile de mort qui est tombé sur la France à partir de là et jusqu'à maintenant.

Oui, il y a eu un avant et un après la loi Veil.

J'ai au moins eu le bonheur de connaître le visage de mon pays avant que cette loi ne le défigure.

Avec l'actualité, c'est passé en second plan mais encore aujourd'hui, rien qu'avec le massacre des bébés avortés (plus de 220 000 officiellement, l'équivalent d'une ville moyenne rayée de la carte chaque année), on nage dans le sang.

On a chassé Dieu de la sphère publique, et maintenant, une nouvelle loi criminelle de plus qui passe : prions pour les jeunes générations;

Dieu est là, encore et toujours, beaucoup d'enfants ont soif de Dieu, je le vois tous les jours dans mon métier d'enseignante.

J'essaie de leur parler du Seigneur : beaucoup l'acceptent avec joie dans leur coeur.

C'est ce qui me donne de l'espoir malgré tout. :sts:

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 12:42

Douceur a écrit:
Il est vrai, chère julia, que la permissivité tous azimuts était à l'ordre du jour en mai 68. A l'époque, j'étais étudiante au Quartier Latin - en première ligne, si j'ose dire - , et un vent de folie soufflait sur les moeurs...
Les cours étaient tellement perturbés qu'il devenait impossible de s'y rendre (j'habitais la banlieue) sans risquer sa vie. Les raisons des grèves étaient multiples, mais effectivement, les générations d'alors revendiquaient la liberté (=libertinage) des moeurs, leur débridement! Plus de retenue morale en rien, plus de spiritualité, mais une vie effrénée, dans le culte du soi! Shocked

C'est ça, le "culte de l'homme" dont certains accusent l'Église de célébrer...

N'est-ce pas, cher Abenader ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 13:00

julia a écrit:
...tout cela est le prolongement et les suites logiques de ce qui s'est passé lors de la révolution sexuelle de 68.

Je me souviens, étant toute petite, avoir vécu de plein fouet l'impact de ce bouleversement : la dissolution des moeurs était partout, déjà en tant qu'enfants nous n'étions plus protégés, on aurait dit que les adultes -même les plus raisonnables - ne pensaient plus qu'aux plaisirs charnels tous azimuts et sans entraves. Bravo pour la généralisation !
C'était même devenu la condition sine qua non pour être crédible et écouté : être un jouisseur, mépriser le mariage, la famille, les institutions, l'éducation etc...
Ce ne serait pas "un peu" exagéré ?
Cher Karl, je suis née en 1967, (mais vous vous souvenez bien de mai 68, quelle mémoire ! Mr.Red ) j'avais huit ans lorsque la loi sur l'avortement est passée en 75, et je me souviens de ce voile de mort qui est tombé sur la France à partir de là et jusqu'à maintenant.

Oui, il y a eu un avant et un après la loi Veil. Avant, les femmes riches avortaient à l'étranger; les pauvres se faisaient avorter par des "faiseuses d'ange" et y laissaient parfois leur vie...
J'ai au moins eu le bonheur de connaître le visage de mon pays avant que cette loi ne le défigure.
Oui, l'avortement est un meurtre, mais il l'était déjà avant la loi Veil...et le pays n'était pas plus "beau", l'horreur était seulement cachée.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 14:51

Chère Cécile, toujours ce ton charmant, je vois que carême ne vous enlève pas votre fiel, malheureusement pour vous.

Oui, la vague édoniste de 68 était une tendance générale, ce n'est pas une exagération, et ça a touché toute une génération, oui.

Il n'y a bien que vous pour le nier, mais en fait, je crois que votre raison d'être sur ce forum est de contredire tout et tout le monde, peu importe le sujet.

J'imagine que vous vous sentez parfaitement justifiée dans ce rôle, tant vous semblez y trouver un malin plaisir.
Sans parler du temps passé sur internet !!!

Pour la mémoire, merci, le mouvement soixante-huitard a commencé en 68, mais s'est vraiment appliqué dans les moeurs dans les années qui ont suivi.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 14:59

En 68 j'avais 30 ans (j'en ai 75) et je sillonnais la France en long et en large pour des raisons professionnelles. Ce que j'ai vu c'est le couvercle des conventions sociales imposées par des siècles de morale religieuse sauter en l'air. Et pas plus à Paris (où je résidais) qu'en province (où je passais le plus clair de mon temps) je n'ai vu, sauf quelques excès sorbonnards et l'ouverture d'un sexshop à trois rues des chez moi, s'instaurer un régime de débauche.

Donc j'affirme que vous fantasmez négativement cette époque.

En 75 (loi Veil) j'avais 37 ans et je parcourais tjrs la France en tous sens. Nulle part je n'ai barbotté dans le sang. Comme le dit très justement Cécile aux 65 000 avortements ayant donné des suites hospitalières, il faut ajouter ceux qui n'ont pas donné de suite hospitalière, ceux qui étaient réalisés à l'étranger... ce qui fait qu'on était déjà à un taux d'avortements pas très différent de celui qu'on connait aujourd'hui. Soit environ 200-220 000.

Julia vous êtes une affabulatrice doublée d'une menteuse. Et une dangereuse agitatrice... et vous vous dites enseignante! Grand Dieu!!!

Merci Cécile pour votre bon sens. Je partage entièrement votre "Oui, l'avortement est un meurtre, mais il l'était déjà avant la loi Veil...et le pays n'était pas plus "beau", l'horreur était seulement cachée".


Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 15:03

Julia, citez donc une de mes paroles "de fiel" ?

Je dis ce que j'ai connu de mai 68, c'est tout. Il est vrai qu'avec 5 enfants, j'avais autre chose à faire que de vérifier ce que faisaient les autres...

Si débauche il y a eu, c'est plus à l'arrivée des pilules contraceptives (1967) qu'on le doit , qu'à mai 68.

Vous trouvez que je passe trop de temps sur internet ? Je suis retraitée, veuve, et je fais ce que je veux de mon temps. Quand je travaillais, je n'aurais pas eu une seconde à moi pour le faire...


Dernière édition par Cécile le Mer 20 Fév 2013, 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 15:14

Cécile a écrit:

Oui, l'avortement est un meurtre, mais il l'était déjà avant la loi Veil...et le pays n'était pas plus "beau", l'horreur était seulement cachée.

[/quote]


Et vous ne faites pas la différence entre une horreur cachée et une horreur officielle, entre un crime punissable et un crime légalisé?
Vous pouvez serrer la main à Adamev et à tous les francmacs, libertaires, libre-penseurs et Cie.

Donc, parce qu'un péché est commis, il faut s'en accommoder? D'Adamev, francmac plus ou moins catholique, etc., je le comprends car il ne croit pas au Péché Originel. Il n'y a pas de péché pour lui. Uniquement des crimes contre la loi républicaine qui change de morale comme de majorité.

Aujourd'hui-même, l'euthanasie est encore un crime; qui vous dit qu'elle le sera toujours demain? elle peut être légalisée, ce qui serait un scandale de plus, sauf pour vous, qui direz aussi: "oui l'euthanasie est un meurtre, mais il l'était déjà avant la loi XXX; le pays n'était pas plus beau; l'horreur était seulement cachée".

Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 16:58

Revenons à notre sujet : "l'identité du genre", car c'est d'abord cela que nous refusons quand nous nous prononçons contre le mariage homosexuel ; car c'est ce vers quoi nous conduira le mariage homosexuel.

On nous reproche d'être homophobe, c'est à dire "contre les homosexuels", ors nous ne sommes pas contre les homosexuels, mais contre l'homosexualité, contre l'identité du genre.

L'homophobie c'est dans son acceptation habituelle, le refus de respecter la dignité des personnes et leur opposer des discriminations à raison de leur pratique, de leur « orientation sexuelle ». En tant que partie du concept du genre, l’homophobie est bien davantage: elle existe dès que l’on établit une différence entre les sexes ! Il ne s’agit plus du tout d’exiger un respect d’une différence, ils’agit de poursuivre toute personne exposant qu’il existe une différence.

Elisabeth Badinter, qui promeut l’idéologie depuis les années 1980 l’indique clairement dans un livre paru en 1992 : « L’homosexualité est une étape vers l’hétérosexualité », celle du choix subjectif du sexe auquel on désire appartenir. Du coup, les couples qui se bornent à s’affirmer biologiquement hétérosexuels sont « homophobes » (cf. « XY, de l’Identité masculine », p. 233‐234).

De même, alors que le « féminisme » dit « paritaire » cherche à assurer l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, lorsque rien ne justifie un traitement inégalitaire, le féminisme « radical » du genre vise à nier toute spécificité de la femme, et remet même en cause la terminologie « femme » et « homme », quitte à priver les femmes d’avantages dont elles disposaient jusqu’ici à raison de leurs particularités. Deux exemples récents frappants peuvent être donnés à cet égard :

A) Jusqu’en 2004, les femmes ayant porté trois enfants ou plus et ayant exercé leur métier au moins 15 ans pouvaient prendre leur retraite de manière anticipée, avec des droits proportionnels, et jouissance immédiate, sans attendre l’âge légal (60 ans à l’époque, 62 ans aujourd’hui). Au nom de l’identité de genre, la Cour de justice des Communautés européennes a déclaré cet avantage non conforme au droit, en tant qu’il était réservé aux femmes, comme si la femme qui a porté trois enfants était dans la même situation que le père, lequel pouvait d’ailleurs avoir été différent pour chacun des trois ! Du coup, l’avantage a été supprimé pour les femmes comme pour les hommes…

B) A partir de janvier 2013, les assurances ne pourront plus faire bénéficier les femmes de primes d’assurances réduites par rapport à celles des hommes, alors que leur « accidentologie » étant sensiblement plus faible, elles bénéficiaient jusqu’ici de cet avantage. Pour la même raison : peu importe les différences concrètes, seule compte l’indifférenciation absolue, quoi qu’il en coûte aux femmes.

La logique est bien exprimée par une militante du « genre », Christina Hoff Sommers, dans son ouvrage « Who Stole feminism ? », Simon & Shuster, New York, 1994, p. 257 : « Nous pensons qu’aucune femme ne devrait avoir à faire le choix de rester au foyer. On ne devrait autoriser aucune femme à rester à la maison pour s’occuper de ses enfants. La société doit être totalement différente. Les femmes ne doivent pas avoir cette option, car si cette option existe, trop de femmes la choisiront

(extrait d'un texte d'André BONNET
Libre rassemblement des juges administratifs)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 17:05

Un beau texte:

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-la-splendeur-et-les-tresors-de-la-feminite-par-alice-von-hildebrand-40402734.html
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 17:06

Karl a écrit:
Cécile a écrit:

Oui, l'avortement est un meurtre, mais il l'était déjà avant la loi Veil...et le pays n'était pas plus "beau", l'horreur était seulement cachée.



Et vous ne faites pas la différence entre une horreur cachée et une horreur officielle, entre un crime punissable et un crime légalisé?

Si vous savez comment réduire à rien ce qui existe depuis des millénaires... surtout vous génez pas... on n'attend que vos lumières. Au moins la loi permet aux femmes qui le veulent de le faire dans des conditions sanitaires acceptables. Ca n'enlève rien au caractère de l'acte mais au moins c'est propre. Votre refus de cette réalité relève du dolorisme propre à votre secte.

Vous pouvez serrer la main à Adamev et à tous les francmacs, libertaires, libre-penseurs et Cie.

Et j'accepterai volontiers cette main et même une accolade fraternelle parce qu'entre le bon sens et la biperie je choisirai le bon sens d'une femme d'expérience.

Donc, parce qu'un péché est commis, il faut s'en accommoder? D'Adamev, francmac plus ou moins catholique, etc., je le comprends car il ne croit pas au Péché Originel. Il n'y a pas de péché pour lui. Uniquement des crimes contre la loi républicaine qui change de morale comme de majorité.

N'est péché que ce qui dérange votre conception étroite de la vie. Contrairement à votre affirmation je pense que le péché originel existe mais certainement pas là où vous le placez dans un eden incertain commis par deux ectoplasmes principiels.

Aujourd'hui-même, l'euthanasie est encore un crime; qui vous dit qu'elle le sera toujours demain? elle peut être légalisée, ce qui serait un scandale de plus, sauf pour vous, qui direz aussi: "oui l'euthanasie est un meurtre, mais il l'était déjà avant la loi XXX; le pays n'était pas plus beau; l'horreur était seulement cachée".

J'aurais été étonné qu'on ne passe pas de l'avortement à l'euthanasie que vous confondez à des fins politicardes (et marinières) avec le mourir dans la dignité qui, je l'espère bien, trouvera prochainement un cadre légal plus approprié.
Et oui l'euthanasie est et restera un meurtre comme elle l'était par le passé (bouillon de 11h et oreiller compatissant...) quand elle relève de l'eugénisme érigé en système d'état (rappelez-vous le meutre des fillettes quand elles venaient déranger les ordres de succession...).
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 17:12

On nous reproche d'être homophobe, c'est à dire "contre les homosexuels", ors nous ne sommes pas contre les homosexuels, mais contre l'homosexualité, contre l'identité du genre.

Hypocrisie quand tu nous tiens!!!
Vous n'êtes pas contre les homosexuels mais vous êtes contre la pratique de l'homosexualité... ce qui n'est rien moins qu'une négation des homosexuels.

Mais bon on connait bien vos façons... tant que ce n'est pas visible...
Avez-vous lu Golias???
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 17:19

adamev a écrit:
On nous reproche d'être homophobe, c'est à dire "contre les homosexuels", ors nous ne sommes pas contre les homosexuels, mais contre l'homosexualité, contre l'identité du genre.

Hypocrisie quand tu nous tiens!!!
Vous n'êtes pas contre les homosexuels mais vous êtes contre la pratique de l'homosexualité... ce qui n'est rien moins qu'une négation des homosexuels.

Mais bon on connait bien vos façons... tant que ce n'est pas visible...
Avez-vous lu Golias???

Les tendances homosexuelles existent chez certaines personnes, c'est un fait. On ne peut pas empêcher quelqu'un d'avoir ces tendances en lui. Mais l'Église demande à ces personnes de vivre dans la chasteté.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 17:42

l'Église demande à ces personnes de vivre dans la chasteté.

Donc de se nier elles-mêmes!!!
Encore plus hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 18:48

adamev a écrit:
l'Église demande à ces personnes de vivre dans la chasteté.

Donc de se nier elles-mêmes!!!
Encore plus hypocrite.

On demande la même chose aux hétéros, est-ce nier les hétérosexuels ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 19:04

adamev a écrit:
Vous n'êtes pas contre les homosexuels mais vous êtes contre la pratique de l'homosexualité... ce qui n'est rien moins qu'une négation des homosexuels.

Désolé, mais l'homosexuel c'est un homme qui pratique l'homosexualité. Cette personne est homosexuelle dans son comportement et pas en tant que personne. Quelqu'un par exemple qui est méchant, n'est pas une personne méchante ; c'est une personne qui se conduit méchamment. Elle est méchante dans son comportement. C'est son comportement méchant que je rejette.

Idem pour l'homosexuel, je ne rejette pas sa personne mais la relation homosexuelle qu'elle pratique et qui est contre nature, contraire à la volonté créatrice de Dieu.

adamev a écrit:
Avez-vous lu Golias???

J'ai lu le compte rendu de l'article dont vous parlez, sur leur site, mais pas tout l'article.

Et cela ne change pas mon point de vue. Ce n'est pas parce qu'il y a des prêtres ont des relations sexuelles homos que je ne vais pas condamner cette relation, sans les condamner, eux, en tant que personne. Quant à Golias, pour cracher sur l'Eglise, la salir, il n'en manque pas une.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 23:11

Cécile a écrit:
Julia, citez donc une de mes paroles "de fiel" ?

Je dis ce que j'ai connu de mai 68, c'est tout. Il est vrai qu'avec 5 enfants, j'avais autre chose à faire que de vérifier ce que faisaient les autres...

Si débauche il y a eu, c'est plus à l'arrivée des pilules contraceptives (1967) qu'on le doit , qu'à mai 68.

Vous trouvez que je passe trop de temps sur internet ? Je suis retraitée, veuve, et je fais ce que je veux de mon temps. Quand je travaillais, je n'aurais pas eu une seconde à moi pour le faire...

Chère Cécile, que puis-je faire pour vous si vous êtes incapable de relever dans vos propos ceux qui peuvent être désobligeants ?

Ils sont néanmoins nombreux, ne serait-ce que cet abus de smileys assez saoûlant il faut bien le dire Mr. Green

Pour votre jolie petite famille qui ne vous a pas laissé le temps de "surveiller" (sic) ce que faisaient les autres, féliciatations ma chère : j'étais moi une toute petite fille plongée dans la tourmente et les attentats à la pudeur ont été mon lot quotidien pendant de longues années, ma bonne dame. Et je n'étais pas la seule, croyez-moi !

Mais bon, vous allez me dire que j'exagère, car vous, vous n'avez rien vu ! Mr. Green

Alors je veux bien croire que les frasques de la génération 68 vous ont échappé -encore que, fallait le faire - mais de là à dire que c'est faux, ou exagéré, je vous arrête net, parce qu'on ne relativise pas ces choses-là, on ne cherche pas à les minimiser.

Pour le reste de vos propos : vive la loi qui légalise l'avortement, à bas la messe en latin et tutti quanti, comme d'hab.

Pour carême, je vous suggère de revoir dans votre catéchisme les choses à croire et à défendre pour être catholique.

L'avortement fait partie de ces choses, ne vous déplaise Mr. Green (voyez comme c'est agaçant ?)

Une dernière suggestion pour carême : moins d'internet, plus de prière !!! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12256
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Mer 20 Fév 2013, 23:37

Pour carême, je vous suggère de revoir dans votre catéchisme les choses à croire et à défendre pour être catholique. L'avortement fait partie de ces choses, ne vous déplaise (voyez comme c'est agaçant ?)

Donc en partant d'ici vous allez adhérer au Planning Familial....
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Jeu 21 Fév 2013, 08:29

julia a écrit:
Cécile a écrit:
Julia, citez donc une de mes paroles "de fiel" ?

Je dis ce que j'ai connu de mai 68, c'est tout. Il est vrai qu'avec 5 enfants, j'avais autre chose à faire que de vérifier ce que faisaient les autres...

Si débauche il y a eu, c'est plus à l'arrivée des pilules contraceptives (1967) qu'on le doit , qu'à mai 68.

Vous trouvez que je passe trop de temps sur internet ? Je suis retraitée, veuve, et je fais ce que je veux de mon temps. Quand je travaillais, je n'aurais pas eu une seconde à moi pour le faire...

Chère Cécile, que puis-je faire pour vous si vous êtes incapable de relever dans vos propos ceux qui peuvent être désobligeants ?

S'il vous plaît, ne faites surtout rien pour moi ! Apprenez à lire objectivement, cela suffira.

Ils sont néanmoins nombreux, ne serait-ce que cet abus de smileys assez saoûlant il faut bien le dire Mr. Green

Pour votre jolie petite famille qui ne vous a pas laissé le temps de "surveiller" (sic non : vérifier...) ce que faisaient les autres, féliciatations ma chère : j'étais moi une toute petite fille plongée dans la tourmente et les attentats à la pudeur ont été mon lot quotidien pendant de longues années, ma bonne dame. Et je n'étais pas la seule, croyez-moi ! Je suis désolée pour vous qui êtes née dans une famille et un milieu libertins. Vous n'avez donc pas su que ce n'était pas partout pareil. Ainsi je n'ai jamais connu personne qui fréquente les camps de nudistes. J'ai peut-être rencontré des gens qui pratiquent le vagabondage sexuel (comme vous l'avez dit de vous-mlême), mais ils ne s'en sont pas vanté.

Mais bon, vous allez me dire que j'exagère, car vous, vous n'avez rien vu ! Mr. Green Comment auriez-vous pu voir ce qui était hord de votre portée ?Alors je veux bien croire que les frasques de la génération 68 vous ont échappé -encore que, fallait le faire - mais de là à dire que c'est faux, ou exagéré, je vous arrête net, parce qu'on ne relativise pas ces choses-là, on ne cherche pas à les minimiser.

Pour le reste de vos propos : vive la loi qui légalise l'avortement, à bas la messe en latin et tutti quanti, comme d'hab. ça ne vous gêne pas trop de me calomnier ?
Pour carême, je vous suggère de revoir dans votre catéchisme les choses à croire et à défendre pour être catholique. Pour le vôtre, je vous conseille de dire chaque jour un acte de charité !L'avortement fait partie de ces choses, ne vous déplaise Mr. Green (voyez comme c'est agaçant ?) Non, les smileys ne m'agacent pas :mdr: Une dernière suggestion pour carême : moins d'internet, plus de prière !!! :sts: Je vous retourne le conseil...Sur ce, je vous quitte, ce sera bientôt l'heure de la messe; je prierai pour vous..

Vous vous dites enseignante. Dans un autre message, vous disiez que vous étiez chanteuse professionnelle... ?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Jeu 21 Fév 2013, 11:55

Les deux, ma bonne dame, les deux Mr. Green

Et vous vous dites retraitée ? à plein temps sur le forum ?

Allez, je vous laisse, les vieilles dames méchantes, et de mauvaise foi (!!) c'est pas mon truc


- Julia, vous devriez apprendre à débattre des idées plutôt que de vous livrer à des insultes "ad hominem", interdites sur DA comme sur tous les forums.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Jeu 21 Fév 2013, 11:57

Ps : dans ma génération, être artiste et avoir un métier en plus sont monnaie courante.

Mais comment pourriez-vous le savoir ? vous êtes complètement à côté, malgré la posture que vous vous donnez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Jeu 21 Fév 2013, 13:11

ne nous est il pas demandé de ne pas juger? laissons la moisson aux moissoneurs.
en attendant apprenons à aimer (ce qui inclus de ne pas juger):
- n'est ce pas le manque d'amour chronique qui existe depuis fort longtemps entre hommes et femmes qui pousse finalement les gens de même sexe dans les bras l'un de l'autre? faire l'effort de rencontrer l'autre et d'accepter ses différence n'est pas facile.... alors, on se dirige vers celui qui nous ressemble;
- aimons nos enfants sans démolir leur psychisme. depuis quand les enfants sont ils considérés comme des personnes à part entière, qui ont des besoins, une voix à faire entendre? pas depuis longtemps en tout cas. pour preuve, l'enfant roi actuel et ses dérives est bien là parce que nous commençons seulement à le considérer comme un humain. et comme d'habitude, on est excessif. si les générations précédentes n'avaient détruits leurs enfants devenus aujourd'hui des adultes cassés d'un point de vue psychologique, les homosexuels ne sauraient pas dire qu'un enfant éduqué par des homos est aussi bien qu'un enfant éduqué par des hétéros
- l'avortement existe depuis que l'humain existe. si l'amour était présent dans nos sociétés, aucune femme n'y aurait recours. toute femme trouverait soutien pour accueillir son enfant. y compris un soutien matériel, pas uniquement un "je vais prier pour toi". combien de femmes ont avorté par peur du jugement et du rejet des bons cathos qui les auraient montré du doigt parce qu'elles ont péché???
- l'euthanasie existe depuis que l'homme existe. si l'amour était présent dans nos sociétés personne n'y aurait recours, tout un chacun y trouverait soutien et réconfort pour vivre sa fin de vie de manière sereine et avec un soutien matériel et financier (ben oui, çà coute cher), pas uniquement un "je vais prier pour toi"

aucun de ces problèmes n'est simple. il est très facile de parler quand on ne vit pas au quotidien avec des gens très gravement malades, lourdement invalides, qui souffrent (hé non, quoi qu'on puisse dire, il y a des douleurs qu'aucun médicament ne soulage). au lieu de passer du temps à polémiquer sur ces sujets, on ferait bien mieux d'aller aider ceux qui en ont besoin. çà permettrait de se rendre compte du quotidien de ces gens et de s'abstenir de tout jugement en ces matières.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Ven 22 Fév 2013, 22:50

julia a écrit:
Les deux, ma bonne dame, les deux Mr. Green

Et vous vous dites retraitée ? à plein temps sur le forum ?

Allez, je vous laisse, les vieilles dames méchantes, et de mauvaise foi (!!) c'est pas mon truc


- Julia, vous devriez apprendre à débattre des idées plutôt que de vous livrer à des insultes "ad hominem", interdites sur DA comme sur tous les forums.

Certes, mais la vérité est une charité, même si elle n'est pas toujours bonne à dire.

Assez de lire des sarcasmes et des Mr. Green (pas seulement en réponse à mes messages, mais sur beaucoup d'autres) , qui sont autant d'insultes déguisées.

Assez d'hypocrisie, s'il vous plaît
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Ven 22 Fév 2013, 22:54

...et je peux parler en rouge aussi
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Ven 22 Fév 2013, 23:07

petero a écrit:
Le 31 octobre 2012, le Premier ministre, M. Ayrault, a adopté officiellement un « Programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ».

Ce programme figure sous le timbre « Premier ministre » sur le site internet du gouvernement, à l’adresse

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-programme-d-actions-contre-les-violences-et-les-discriminations-commises-a-raison-de

La presse n’en a quasiment rien dit, alors que ce programme signifie l’investissement par ce concept de tous les domaines de la vie sociale et son irruption juridique dans la loi française ! D’où cette affirmation de Mme Taubira, Garde des Sceaux, à propos du mariage homosexuel : « C’est une réforme de société, et on peut même dire une réforme de civilisation. Nous n’avons pas l’intention de faire comme si nous ne retouchions que trois ou quatre virgules dans le Code Civil ».

Que dit ce programme ?

1. Tout d’abord que l’identité de genre est officiellement désormais un axe prioritaire d’action gouvernemental, et qu’il vient se rajouter à la lutte contre « l’homophobie », et la couronner (en réalité il l’inspire). Tous les domaines sont concernés. Par exemple, les inspecteurs du travail l’incorporeront à leurs évaluations, et il sera au coeur de la Charte de l’égalité dans la fonction publique, qui va être révisée en conséquence (p. 11). Les partenaires sociaux l’incorporeront par avenants aux accords sociaux et la question sera directement à l’ordre du jour de la grande conférence sociale de 2013 (ibid). Un module obligatoire sera ajouté à la formation des infirmiers et des médecins, les maisons de retraite devront également s’adapter. Ces modules traiteront au même titre de l’homophobie, de la lesbophobie, de la transphobie (p. 12).

2. Les institutions représentatives des familles seront recomposées pour accueillir des représentants des familles monoparentales en tant que telles. Les transsexuels bénéficieront d’une modification simplifiée de l’état civil, et il ne pourra plus leur être imposé auparavant une opération : ils pourrons faire un choix subjectif d’état civil et le faire acter ! Un homme pourra donc se dire femme et faire acter cette décision par l’état civil, sans même avoir à prouver un changement matériel de sexe par un biais chirurgical. La commission consultative des droits de l’homme va d’ailleurs être saisie pour mettre la chose au point. Ces « personnes trans » (c’est le terme retenu par le texte lui‐même) bénéficieront de manière simplifiée d’un n° de sécurité sociale provisoire en attendant l’officialisation de leur nouvelle condition.

3. L’identité de genre sera enseignée « de manière adaptée » dès l’école, la circulaire du 17 février 2003 devant être revue en conséquence et à cette fin. Les enseignants auront un module à leur programme de formation initiale, et une ligne d’écoute téléphonique assurée par les associations de lutte contre l’homophobie sera promue largement en milieu scolaire. Un guide pratique sera diffusé
dans les universités dès la rentrée 2013. Les fédérations sportives seront mobilisées, de même que les colonies de vacances et autres structures d’accueil pour les jeunes.

4. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel sera chargé d’élaborer avec les radios et télévisions les lignes directrices de l’action contre les « préjugés homophobes ». Et enfin le ministère de la culture sera chargé de « valoriser l’histoire du mouvement LGBT (Lesbien‐homo‐bi‐transsexuel). » (p. 10).

5. Plus important encore sur le plan juridique : la France va faire inclure (p. 14) le concept dans le protocole n° 12 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui s’imposera y compris face à la loi et à la constitution françaises (conséquence du traité de Lisbonne pour ce qui concerne la constitution1). Et le droit d’asile sera modifié également en conséquence, les associations LGBT étant
chargées de former les personnels de l’office en charge de l’étude des dossiers ! (p. 15).

6. Militante à l’ONU dans ce sens, ainsi qu’au Conseil de l’Europe, la France, enfin, organisera dès le début 2013 une grande conférence internationale régionale, et ses ambassades soutiendront les ONG associées dans tous les pays dans leur action en faveur de l’identité de genre (p. 13). Il est donc clair au vu de ce qui précède que l’incorporation du concept à l’ordre juridique est en cours.

où voyez-vous ça dans le document officiel ?

" Les transsexuels bénéficieront d’une modification simplifiée de l’état civil, et il ne pourra plus leur être imposé auparavant une opération : ils pourrons faire un choix subjectif d’état civil et le faire acter ! "
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Sam 23 Fév 2013, 08:02

julia a écrit:
julia a écrit:
Les deux, ma bonne dame, les deux Mr. Green

Et vous vous dites retraitée ? à plein temps sur le forum ?

Allez, je vous laisse, les vieilles dames méchantes, et de mauvaise foi (!!) c'est pas mon truc


- Julia, vous devriez apprendre à débattre des idées plutôt que de vous livrer à des insultes "ad hominem", interdites sur DA comme sur tous les forums.

Certes, mais la vérité est une charité, même si elle n'est pas toujours bonne à dire.

Assez de lire des sarcasmes et des Mr. Green (pas seulement en réponse à mes messages, mais sur beaucoup d'autres) , qui sont autant d'insultes déguisées.

Assez d'hypocrisie, s'il vous plaît

Bannissement de 5 jours.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9353
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Sam 23 Fév 2013, 09:21

Triste spectacle pour moi , des femmes qui se disputent .

Saint paul aussi se sentait dépassé :

" J'exhorte Evodie et j'exhorte Syntychè à vivre en plein accord dans le Seigneur " ( Epître aux Philippiens 4 , 2 ) .

note p de la TOB : Les noms de ces deux chrétiennes font penser à un accord ( Ev-odie = chemin facile , Syntychè = rencontre ) et Paul semble souligner d'un sourire le contraste entre leur nom et leur conduite .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Sam 23 Fév 2013, 11:05

@ Boulo : certaines personnes n'admettent pas qu'on ne partage pas leurs points de vue...et j'ai cru remarquer que les hommes ne sont pas les derniers ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Sam 23 Fév 2013, 19:18

julia a écrit:
...et je peux parler en rouge aussi
Bonsoir Julia , la vérité doit bien sur être dite mais svp avec d'autres mots , sans pour celà heurté la sensibilité de ceux qui ne pensent pas comme vous .
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 25 Fév 2013, 20:03

Citation :
Quant à Golias, pour cracher sur l'Eglise, la salir, il n'en manque pas une.

salut
Golias est une honte, insulter la Sainte Eglise et se réclamer Catholique..... C'est signé.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 25 Fév 2013, 20:46

Quand on en est rendu à se dire catholique et qu'on insulte l'Église, c'est qu'on n'est pas un vrai catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 25 Fév 2013, 22:26

Citation :
Quand on en est rendu à se dire catholique et qu'on insulte l'Église, c'est qu'on n'est pas un vrai catholique.

salut
Un effort de conversion radicale et sincère est à envisager par la grâce de Dieu.
Insulter l'Eglise par la critique, le manque de soumission, la lâcheté face à ses persécuteurs ou l'adhésion à leurs thèses comme le relaie Golias est d'autant plus pernicieux que ce genre de traîtrise sournoise est camouflée par une revendication prétendue Catholique.

Règles pour " sentir avec l'Eglise" de Saint Ignace,

Première règle. Renoncer à tout jugement propre et se tenir prêt à obéir promptement à la véritable Épouse de Jésus-Christ, notre Seigneur, c'est-à-dire à la sainte Église hiérarchique, notre Mère.

Neuvième règle. Louer enfin tous les préceptes de l'Église, et être toujours prêt à chercher des raisons pour les justifier et les défendre, et jamais pour les condamner ou les blâmer.

Treizième règle. Pour ne nous écarter en rien de la vérité, nous devons toujours être disposés à croire que ce qui nous paraît blanc est noir, si l'Église hiérarchique le décide ainsi. Car il faut croire qu'entre Jésus-Christ, notre Seigneur, qui est l'Époux, et l'Église, qui est son Épouse, il n'y a qu'un même Esprit qui nous gouverne et nous dirige pour le salut de nos âmes, et que c'est par le même Esprit et le même Seigneur qui donna les dix commandements qu'est dirigée et gouvernée notre Mère la sainte Église.

Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 04 Mar 2013, 10:18

[quote]
Rose a écrit:

Neuvième règle. Louer enfin tous les préceptes de l'Église, et être toujours prêt à chercher des raisons pour les justifier et les défendre, et jamais pour les condamner ou les blâmer.


A méditer par tous les anticléricaux du forum et d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 04 Mar 2013, 12:56

Et par tous ceux qui refusent de se soumettre à la volonté de Dieu exprimée par sa sainte Église.
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 04 Mar 2013, 14:24

Citation :
A méditer par tous les anticléricaux du forum et d'ailleurs.

C'est même plus que de l'anticléricalisme, c'est une opposition frontale aux paroles de Jésus sur Son Eglise.
Comme le soulève très justement Simon, par le refus de se soumettre à l'Eglise ( dans l'exercice de Son autorité) s'opère en réalité un refus de se soumettre à la Volonté de Dieu.
C'est un piège d'autant plus dangereux aujourd'hui qu'il trouve un appui certain dans la dictature du relativisme ambiant, contaminant beaucoup de Catholiques.

Voici une bonne résolution de Carême pour nous tous Very Happy : faire un examen de conscience sur notre amour Filial envers l'Eglise, notre sincérité et notre entier attachement.
Réfléchir à ce que nous bloque, peut être une incompréhension, un manque de Foi, un manque de Formation ?

On ne peut avoir Dieu pour Père quand on n'a pas l'Église pour mère.» St Cyprien
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: identité de genre : mariage homosexuel   Lun 04 Mar 2013, 14:38

thumleft

Si l'Église est notre Mère, il faut lui obéir, comme nous obéissions à notre mère, étant jeunes. salut
Revenir en haut Aller en bas
 
identité de genre : mariage homosexuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le mariage mixte confessionnel
» [Vidéo] Sketches humoristiques en tout genre !
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??
» Spiritualité indissoluble du mariage
» Nullité de mariage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: