DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 3 Fév 2013 - 14:25

L’origine juive de la Chandeleur, le 2 février, 40 jours après Noël

Définition du dictionnaire de l’Académie française de 1762 :
Chandeleur : "La fête de la Présentation de Notre-Seigneur au Temple et de la Purification de la Vierge, ainsi nommée, à cause que ce jour-là il se fait une Procession où tout le monde porte des chandelles de cire, ou des cierges". Beaucoup de Français et parmi eux beaucoup de catholiques ne connaissent plus l’origine de la Chandeleur qui comme la Circoncision de Jésus qui se fêtait le Jour de l’An, a été coupée (sans jeu de mot) de ses racines juives...

Fêtée le 2 février, la Chandeleur ou Fête de la Présentation est une fête chrétienne qui rappelle que, 40 jours après sa naissance, Jésus fut « présenté » au Temple de Jérusalem (Luc 2, 22-39). Le 2 février est officiellement la Purification de Marie et la Présentation de Jésus au Temple de Jérusalem qui correspond au Pidyon Haben, la mitsva juive du rachat du premier né (voir les explications de Félix Perez ci-dessous)

Marie se conforme donc tout simplement à la loi juive en se purifiant 40 jours après la naissance de Jésus et en effectuant le "rachat du premier né".

L'Évangile de Luc (2,21-40) raconte :

source « Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception. Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C'était un homme juste et religieux, qui attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l'Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes,et gloire d'Israël ton peuple. »





Fra Angelico, SYMEON avec le Christ Enfant, détail de "la Présentation au Temple", Florence.




Andrea Mantegna. "La Présentation de notre Seigneur au Temple". Vers 1465-66.




"La présentation au Temple", Simon Vouet



"Présentation au Temple", Giotto

Elle s'inspire d'une scène décrite par l'Évangile selon Luc II, 22-39 où le fils de la Vierge Marie est annoncé par Syméon comme le « Maître » et « la lumière qui portera la révélation aux païens », c'est-à-dire aux non-juifs.

Cette fête est célébrée quarante jours après Noël, c'est-à-dire le 2 février dans le calendrier grégorien et dans les Églises d'Orient le 2 février dans le calendrier julien, équivalent au 14 février dans le calendrier grégorien.



Des chandelles à la Chandeleur

Dès le IVème siècle, la fête de la Présentation de Jésus au Temple était célébrée à Jérusalem comme le rapporte déjà Égérie dans le récit de son pèlerinage en Terre Sainte (381-384).

Au VIème siècle, cette fête fut introduite à Constantinople, où elle sauva la ville de la peste. Elle fut alors nommée "Hypapantè", du grec classique "Rencontre", qui est aussi l'intitulé des icônes représentant cette scène.

Elle fut instituée à Rome au VIIème siècle par le pape Serge Ier (687-701), qui la fit passer au 2 février (soit quarante jours après la Nativité). La messe, pour rappeler la célébration orientale, était précédée d'une procession où chacun devait porter un cierge qui était béni, festa candelarum, la fête des chandelles (d'où le nom populaire de "Chandeleur").

Plus tard, vers 750, elle fut instaurée en Gaule où elle prit le nom de "Purification de la Vierge" - nom qu'elle garda jusqu'en 1969.

Wikipédia signale aussi que : L'angle nord de la cour à l'entrée des Écuries de Salomon abrite une petite pièce rectangulaire nommée « Sidna Issa » (« Berceau de Jésus »). Selon la tradition, c'est l'endroit où la Vierge Marie coucha Jésus-Christ dans un berceau en bois après qu'il a été présenté au Temple. Ce qui devrait faire réfléchir tous les Arabes et leurs amis qui prétendent qu'il n'y a jamais eu de Temple juif à Jérusalem !!!

Voici ce que dit Felix Perez l'auteur du livre "les origines juives des fêtes chrétiennes"



La "chandeleur" tient bien son nom des "chandelles" offertes au Temple 40 jours après la naissance d'un garçon par sa mère pour sa purification rituelle : soit, le 2 février.
- Or, le rachat des 1ers nés des Evangiles qui a lieu en même temps que la purification de Marie devrait en fait avoir lieu 30 jours après la naissance de Jesus soit 10 jours plus tôt.
- Pour éviter les déplacements difficiles en hiver tout en bénéficiant du Cohen du Temple pour le rachat, on pouvait cumuler les 2 rites, le rachat souffrant un retard pour la bonne cause (le Rav Steinsaltz m'a confirmé cela à l'époque du Temple).
- Donc le 2 février de la Chandeleur est une date chrétienne doublement juive : rachat de Jesus et purification de sa mère Marie au Temple. (pages 90 à 95).



Origines juives des fêtes chrétiennes



Origines juives des fêtes chrétiennes Félix Perez
Editions Convergences

L’ouvrage révèle la multitude de traces juives subsistant dans les fêtes et rites chrétiens et la volonté des pères de l’Eglise de rattacher tant que possible leurs rites à la Bible, pour montrer qu’ils en accomplissent les prophéties.

Les recherches de l’auteur ont montré une carence de travaux de fond qui dépasseraient les simples parallèles entre religions, pour aborder les détails et l’intimité de leurs liens, les chronologies ou leurs substrats scripturaires, dont l’analyse ne peut être ignorée. Le lecteur percevra sans trop de surprise les liens entre sacrements et judaïsme, l’Eucharistie, basée sur les bénédictions juives sur le pain et le vin, prononcées par Jésus lors de son dernier repas.

Il sera plus étonné des liens juifs que présentent Noël, le Carême, Pâques, Pentecôte, les fêtes de Marie, d’autres sacrements comme le baptême, les Ordres, les messes chrétiennes…

Les lecteurs chrétiens y découvriront ainsi l’archéologie juive de leurs rites (issus du Second Testament écrit dans un contexte juif) qui sous-tend la parole papale prononcée dans les pires moments « Nous sommes tous des sémites ». Les lecteurs juifs découvriront l’important recours de la culture chrétienne au contexte du Midrach et de la Loi orale et entreront en contact avec des témoignages uniques relatifs aux mœurs juives à l’époque du Temple.

L’auteur, qui a travaillé au contact des meilleurs spécialistes en France, Israël ou USA, souhaite que chrétiens ou laïcs retrouvent un supplément de sens à leurs rites, que les lecteurs juifs mesurent la portée de leurs Traditions dont ils ne soupçonnaient pas toujours les emprunts chrétiens et que son livre incite les uns et les autres à retrouver le goût à l’étude de leur propre tradition, indispensable à un vrai dialogue.

Ce livre veut éviter toute tentation de syncrétisme ou de trouver des liens systématiques entre les traditions, au prix de contresens, souscrivant à l’analyse du Cardinal Vingt-Trois : « ce n’est pas aux marges de la foi et de la pratique que nous pouvons nous rencontrer, mais avec précaution et patience, à partir du cœur de notre foi et de notre pratique respectives ».

Ses ouvrages « Talmudiques, Thora et Sciences » (Biblieurope), « L’histoire des Juifs à Polytechnique 1794-1927 » (Ajeclap) ont été des best-sellers comme ses ouvrages de gestion chez Dunod ou aux Editions de l’Organisation. Proche des trois Grands Rabbins de France depuis trois décennies, il a complété son intime connaissance de l’univers religieux juif par une recherche de 15 années dans les textes chrétiens, au contact de leurs plus grands spécialistes.



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 3 Fév 2013 - 18:56

D'autres sources indiquent que c'est le pape Zosime qui aurait instauré la fête de la Chandeleur pour christianiser une fête romaine païenne de la fécondité sado-masochiste ( " Les lupercales " , attestées par Bède le Vénérable ) .

Michel Clévenot en parle dans l'un de ses tomes " Les hommes de la fraternité " .



Dernière édition par boulo le Dim 3 Fév 2013 - 22:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 3 Fév 2013 - 20:16

j'ai lu aussi que beaucoup d'habitudes paiennes ont été assimilées par les voies judéo chrétiennes.


--

Les saints dans le calendrier, c'est typiquement chrétien.
À la fin du Moyen Âge, apparaissent en Occident des calendriers simplifiés qui sont une expression populaire du culte des saints.
Sainte Catherine était accompagnée d'une roue, saint Pierre d'une clé et saint Paul d'une épée.

Les déterminants de lieu ou de titres départagent habituellement les homonymes dans les calendriers liturgiques établis par des clercs : Memoria Sancti Martini ep. Turon. Mais dans les calendriers simplifiés à usage des laïcs, les déterminants sont omis et la formulation, plus simple, n'est pas destinée à être lue à l'office : Scts Martinus ou Scti Martini.

Les calendriers simplifiés se réfèrent en effet à une ville donnée où les usages liturgiques sont connus de tous. Chaque saint du calendrier simplifié a son église dans la ville ou sa chapelle dans une église de la ville. Les déterminants de lieu ne sont qu'exceptionnellement nécessaires : Scts Germanus Aux., Scts Germanus Prat. Il en va de même lorsque le calendrier simplifié est celui d'une institution comme, par exemple, l'Université de Paris ou la Nation allemande de l'Université de Paris.

Lorsque l'administration des Postes décida de publier un almanach, elle reprit le principe du calendrier simplifié en opérant un choix de saints qui ne soit plus seulement local mais qui soit acceptable sur l'ensemble du territoire de la France. Elle utilisa alors les services de l'Église catholique romaine pour opérer ce choix et pour le remettre périodiquement au goût du jour.

Les divers agendas publiés en France se sont inspirés de ce choix ou l'ont purement et simplement copié. Les fleuristes l'ont adopté parce qu'ils ne proposaient qu'un saint par jour et avaient ainsi l'avantage d'être pratiques.

Aucun de ces calendriers ne peut être qualifié de "calendrier civil". Ce sont des versions simplifiées du calendrier liturgique de l'Église catholique dans lesquels on a ajouté quatre célébrations non religieuses : la fête du travail (1er mai), la fête nationale (14 juillet et les armistices des deux guerres mondiales (11 novembre et 8 mai).

--

J'ai visité Lisieux, trés belle basilique sainte thérése.
Il y avait du brouillard ce jour là, je ne l'ai vu qu'a cent métres en montant la route..
j'ai aussi été en bas, durant une messe.

Dans une église au vietnam, j'avais vu une plaque sur sainte thérése.
Grande ferveur partout ou j'ai été, plusieurs panneaux dans des églises de Paris..

Je posséde le set de diapos en relief de marque view master sur lisieux -(je cherche des view master de tout théme aussi, sans stylo et bonnes couleurs les sets comportant trois disques dedans- j'ai celui du vatican) (pas les Lestrade)
je cherche aussi celui sur moise et les plaies d'égyptes, avec livret, et celui sur les héros de la bible.


(j'ai celui de moise et les dix commandements)


vous connaissez ces diapos en relief ?


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 4 Fév 2013 - 14:46

terreur islamopalestiniste de pire en pire

Aprés avoir menacé la france de destruction de la tour eiffel, la Belgique de l'Atomium, les islamopalestinistes menacent officiellement l'allemagne.
Des islamistes menacent Berlin d'un 11 Septembre.
«En nous souvenant du printemps arabe, nous nous réjouissons de l'été européen, lance Abou Azzam dans son «Nashid», sa chanson appelant au Djihad. Obama attend nous. Nous avons léché le sang. Nous voulons voir Obama et Merkel morts.» Et de promettre à Berlin des attentats semblables à ceux du 11 septembre 2001 à New York, notamment contre le bâtiment du Reichstag, où siège la Chambre basse du Parlement. «Nos troupes sont déjà déployées, se réjouit le terroriste. Vous allez saigner et vos têtes vont rouler. Oh Allah donne au peuple allemand ce qu'il mérite.»

Les autorités allemandes ont renforcé la surveillance des quelque 4 000 salafistes connus outre-Rhin.
L'armée allemande prévoit d'envoyer prochainement environ 40 formateurs au Mali dans le cadre de la Mission européenne de formation et de conseil (EUTM).


--

Plusieurs sites islamopalestinistes dévoilent que les islamistes disent que les juifs les chrétiens et les apostats ont envahis le Mali, et accusent l'armée francaise d'armée sioniste, et déclarent que l'islam regnera sur la terre.

Plus ils terrorisent les pays libres, plus les pays libres seront déterminé contre l'islamopalestinisme.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 4 Fév 2013 - 17:08

Pas d'eau pour les Palestiniens :


http://www.amnesty.org/fr/library/asset/MDE15/028/2009/fr/bf083904-9b8e-4fd8-ac8e-3461abca2f0e/mde150282009fra.html



"Les Palestiniens ne sont pas autorisés à creuser de nouveaux puits ni à remettre en état des puits anciens sans l'autorisation des autorités israéliennes. Il est difficile, voire souvent impossible, d'obtenir ces autorisations. Il faut obtenir un permis auprès des autorités israéliennes même pour les canalisations qui relient des puits aux localités palestiniennes".

Comme les autorisations tardent, les puits se dessèchent.



"L'armée israélienne contrôle l'accès aux routes que les camions-citernes doivent emprunter pour ravitailler les villages palestiniens non reliés au réseau d'approvisionnement en eau. La circulation des véhicules palestiniens est interdite ou restreinte sur de nombreuses routes, entraînant des retards ou obligeant les camionneurs à faire de longs détours, ce qui accroît considérablement le prix de l'eau."

Tensions récentes avec la Pologne à la suite de destruction de citernes financées par une ONG polonaise :

http://www.afrique-asie.fr/menu/moyen-orient/4430-pologne-israel-un-ministre-boycotte-l-ambassadeur-israelien.html

Confiscation illégale de l'eau :

http://afps-reims.fr/IMG/pdf/Jacques_Fontaine.pdf
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Lun 4 Fév 2013 - 17:25

prinu a écrit:
Ce scandale des fausses archives et textes de moshe dayan et ben gourion (et d'autres !!) a fait scandale en Israel, c'est bien AU SEIN meme des archives israéliennes surveillées, que les faux documents étaient conservés.
L'enquéte démontre que les faux ont été introduits lors de déménagements et nettoyages, ainsi que par des chercheurs ayant demandé à les voir.
Ils ont aussi été édités par des imprimeurs israéliens, ce qui fait déja des polémiques politiques dans la presse quand au contenu, bien avant la découverte par les services des archives.
et c'était des faux textes, et certains documents avec des textes éffacés et d'autres rajoutés.

Des langues se sont déliées.

Parmis ces chercheurs et universitaires ayant voulu les consulter avant la découverte (de grand ampleur), des marxistes bien, sur, sand et d'autres.

Ces auteurs marxistes se rejettent mutuellement la responsabilité d'etre faussaire, dans la presse israélienne.

Fantastique, au sein même des archives militaires ? Il y a des traitres partout.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 3:02

oui. au sein meme des archives de l'état. les coupables ca peux etre des politiques, des chercheurs, des étudiants, etc... ca a fait scandale en Israel, ils épluchent des centaines de textes biffés, changés minutieusement.
le travail est énorme, et ca date depuis les années 40 . les plus gros cas scandaleux sont ceux que j'ai cité (ben gourion, dayan, etc, mais il y en a plein.
accusés, des auteurs marxistes et autres (car chaque personne qui vient laisse une trace) se renvoient la balle et avouent sans s'accuser eux memes.
j'ai cité quelques noms que vous connaissez qui avouent que c'est des faux textes et disent que c'est leurs copains qui a fait le coup .. ils ont tous été accusé l'un par l'autre, et aucune preuve (sinon les textes et les dates des visites), que des aveux de groupe en se renvoyant la balle. on enquete aussi sur les chercheurs qui avaient des interets politiques.

il y aussi des cas ou de véritable auteur politique d'un texte, connus de tous, ont été découvert modifiant eux meme leur propre texte en archive nationale afin de laisser une trace posthume plus valorisante !

ca peux donc etre politiquement dans les deux sens !

le site israélien des archives donne des exemples, comment la découverte a eu lieu, et a mis plusieurs pages internet a propos de la découverte des faux.

le probléme c'est qu'enormément de faux textes et fausses lettres privées, ont été publiées depuis des années dans des livres de référence.
Shocked
il est évident que des anti-israéliens sautent dessus à pied joint, en les selectionnant soigneusement pour leur cause, pour se gargariser de déclarations honteuses.. et fausses.


Dernière édition par prinu le Mar 5 Fév 2013 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 3:07

A force de lire des sites pro-palestiniens, j'analyse tout les coups tordus;
Les propalestiniens, dénoncent le nationalisme quand ils demandent des millions pour les fous fainéants en faisant vibrer la corde internationaliste, dénoncent les nationalismes partout dans le cadre de leurs attaques marxistes contre le capitalisme afin de puiser des sympathisants dans la gauche prolétarienne, les cas sociaux et les frustrés du monde, dénoncent le nationalisme israélien, mais utilisent le nationalisme partout pour dire du mal des ju ifs et raviver l'antisémitisme.
il n'y a pas pire idéologie fashisante que la traitrise palestiniste. Quelle nation peut leur faire confiance ? Meme des pays arabes n'ont plus confiance en eux et en ont peur quand ils utilisent le levier islamiste pour éliminer des gouvernements trop pacifistes à leur gout, seuls les communistes, les verts et les révolutionnaires frapagingues et populistes les utilisent pour ramener des voix.

L'islamopalestinisme est le pire danger du 21 iéme siécle.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 3:28

Des graffitis menaçant les Français de représailles en raison de l'intervention militaire au Mali ont été peints, dans la nuit de dimanche à lundi, sur l'un des murs d'enceinte d'une école française à Tunis. «Je viens vous égorger mécréants» et «Vous tuez nos frères au Mali, attendez les jours qui viennent, adorateurs de la croix». Des menaces inscrites à la peinture noire sur l'un des murs de l'école Robert Desnos, dans le quartier cossu El Omrane de Tunis, selon des témoins et des médias tunisiens. Dans l'après-midi, les graffitis ont été éffacés et l'enceinte avait été repeinte.

Le président Mahmoud Ahmadinejad s'est dit prêt aujourd'hui "à être le premier homme envoyé dans l'espace" par les scientifiques iraniens dans le cadre de l'ambitieux programme spatial de l'Iran, qui affirme vouloir réaliser un vol spatial humain d'ici 2020.

tut-tut clown
alors le singe de l'espace, c'était bien un cousin ?



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 6:45

Vous racontez vraiment n'importe quoi , Prinu .

J'ai l'impression de lire la propagande nazie pendant la guerre 1940 - 1945 ; elle ne citait De Gaulle que sous le vocable " le nègre blanc " .
Pour la contrer , la contre-propagande française à Londres devait se servir de procédés analogues . Elle répétait en jingle : " Radio-Paris ment . Radio-Paris ment . Radio-Paris est allemand . " .

Et combien êtes-vous , finalement , pour assurer ce service de propagande jour et nuit ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 11:59






Dans toute guerre, il faut diaboliser l’ennemi avant de l’abattre. Ainsi, les Nazis qualifiaient nos résistants de « terroristes ». Même chose pour les Irakiens qui refusaient l’occupation de Falloujah, par exemple. « C’est de bonne guerre », si je puis dire. N’empêche qu’Israël n’y va pas de main morte.

Un des points sensibles de tout être humain, c’est l’enfant. C’est ce qu’on vous apprend dans les écoles de communication. Dès lors, Israël n’hésite pas à accuser le Hamas de se servir d’enfants en bas âge comme de boucliers humains, quand ils ne les accusent pas de lancer leurs mômes, ceinturés d’explosifs, à l’assaut d’un centre commercial. Les colonisateurs de Tel-Aviv feraient mieux d’écouter la chanson « Russians » de Sting. Ça leur remettrait les idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 15:02

non, les faits vous dérangent simplement, ami boulo.

Manquement aux droits de l'homme et du citoyen à Gaza:

Gaza : port du voile obligatoire pour les femmes à l'université
Les étudiantes et le personnel féminin de l'université Al Aqsa de Gaza devront dorénavant obligatoirement porter le voile et un manteau pour couvrir leur corps.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 19:14

Nouveau parlement israélien

Plusieurs députés arabes ont quitté la l'Assemblée plénière de la Knesset pour ne pas entendre et, à fortiori, chanter l'hymne israélien "Hatikvah" qui est joué à l'issue de la prestation de serment de chaque député. La députée arabe (Balad) Hanin Zouabi s'est levée immédiatement après sa prestation de serment pour quitter la salle.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 20:38

Attentat anti-israélien de Bourgas en Bulgarie cet été 2012: "l'Union européenne va étudier une réponse appropriée après les conclusions de l'enquête qui pointent la responsabilité du Hezbollah"

Manuel Valls anonce qu'il y a des francais qui seraient parmis les forces islamistes et combattent contre l'armée francaise.

CE qui veux dire qu'il ya des PRO-PALESTINIENS qui COMBATTENT CONTRE l'ARMEE FRANCAISE.
CQFD. voilà la vraie trahison.



Un prédicateur saoudien a préconisé de voiler intégralement les fillettes à partir de l'âge de deux ans pour éviter le harcèlement sexuel. Lors d'une intervention sur la chaîne d'émissions religieuses Al-Majd, cheikh Abdallah Al-Daoud a estimé qu'il fallait "imposer le hijab (voile) aux fillettes à partir de deux ans".

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 5 Fév 2013 - 22:00

Le Département d'Etat américain a déploré ce soir l'attitude turque au sujet de la prétendue attaque israélienne en Syrie.


Israel a détruit des engins de mort d' Assad le fou, les pays arabes devraient dire merci.
une action humaniste.

“So French, so good”: première semaine de la gastronomie française en Israël.

Alors que le président iranien Mahmoud Ahmedinedjad visitait une mosquée chiite de la capitale égyptienne un Syrien a tenté de le frapper avec une chaussure pour protester contre le soutien de Téhéran à Damas dans la répression de la révolte en cours depuis deux ans.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati a annoncé que son pays allait coopérer avec Sofia pour élucider les circonstances de l'attentat anti-israélien de Bourgas après que la Bulgarie a désigné le Hezbollah chiite libanais comme responsable de l'attaque.

Le gouvernement bulgare accuse etd émontre l'implication directe du Hezbollah comme auteur de l'attentat.

l'armée syrio-palestinienne pro-islamiste nommée Hezbollah, organisation terroriste internationale (auteur du putsh militaire contre l'egypte il y a cinq ans, d'atatques au brésil, de frabrication de faux médeicaments, de traffic de drogue et traffic d'armes, attaques réguliéres contre les populations civiles israéliennes, entrainement de commandos islamistes, empeche la liberté individuelle au Liban, allié de l'Iran et du régime de Damas, armé par les russes, etc..etc ..) a attaqué et occupe toujours le Liban depuis les années 70 afin de pouvoir attaquer Israel avec des missiles.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 4:27

Les pro-israéliens, les courageux Griffondors.



Quoique les hommes ne puissent devenir absolument égaux sans être entièrement libres, et que par conséquent l'égalité, dans son degré le plus extrême, se confonde avec la liberté, on est donc fondé à distinguer l'une de l'autre.

Le goût que les hommes ont pour la liberté et celui qu'ils ressentent pour l'égalité sont, en effet, deux choses distinctes, et je ne crains pas d'ajouter que, chez les peuples démocratiques, ce sont deux choses inégales.

Si l'on veut y faire attention, on verra qu'il se rencontre dans chaque siècle un fait singulier et dominant auquel les autres se rattachent ; ce fait donne presque toujours naissance à une pensée mère, ou à une passion principale qui finit ensuite par attirer à elle et par entraîner dans son cours tous les sentiments et toutes les idées. C'est comme le grand fleuve vers lequel chacun des ruisseaux environnants semble courir.

Que la liberté politique puisse, dans ses excès, compromettre la tranquillité, le patrimoine, la vie des particuliers, on ne rencontre point d'hommes si bornés et si légers qui ne le découvrent. Il n'y a, au contraire, que les gens attentifs et clairvoyants qui aperçoivent les périls dont l'égalité nous menace, et d'ordinaire ils évitent de les signaler. Ils savent que les misères qu'ils redoutent sont éloignées, et ils se flattent qu'elles n'atteindront que les générations à venir, dont la génération présente ne s'inquiète guère. Les maux que la liberté amène quelquefois sont immédiats ; ils sont visibles pour tous, et tous, plus ou moins, les ressentent. Les maux que l'extrême égalité peut produire ne se manifestent que peu à peu ; ils s'insinuent graduellement dans le corps social ; on ne les voit que de loin en loin, et, au moment où ils deviennent le plus violents, l'habitude a déjà fait qu'on ne les sent plus.

Les biens que la liberté procure ne se montrent qu'à la longue, et il est toujours facile de méconnaître la cause qui les fait naître.

Dans les pays démocratiques, la science de l'association est la science mère ; le progrès de toutes les autres dépend des progrès de celle-là.

L'union fait la force.
Unitas est fortitudo.
Unity is strength.
L'unione fa la forza.
A união faz a força.
Einigkeit macht stark.
La unión hace la fuerza.
Единство силы.
Адзінства сілы.
Միասնականության ուժը.
ความสามัคคีคือพลัง
团结就是力量。
團結就是力量
組合が強さです。
एकता शक्ति है.
ಏಕತೆಯ ಶಕ್ತಿ ಹೊಂದಿದೆ.
Công đoàn là sức mạnh.
Sendika gücüdür.
Јединство је снага.
La unio estas forto.
אחדות איז שטאַרקייַט.
Η ένωση είναι η δύναμη.
Enighet är styrka.
Eenheid is krag.
Egységben az erő.
Yhtenäisyys on voimaa.
Birlik gücü.
Единството е сила.
Inite se fòs.
Enhedslisten er styrke.


C'est pourquoi j'apelle les athés, chrétiens, juifs, boudhistes .. et toutes les personnes de toute origine..de bonne volonté et de courage.. à l'union sacrée contre l'impérialisme islamopalestiniste qui menace chaque continent.




Tsahal: Une mission humaniste pour la planéte



Le commandant de l’armée de l’air indienne en visite en Israël
Le commandant de l’armée de l’air et président du comité de l’état-major de l’armée indienne Norman Anil Kumar Browne est arrivé hier (samedi 19 janvier 2013) pour sa première visite en Israël depuis sa prise de fonction.

Browne est également attendu à la base militaire de la Kirya par une délégation de Tsahal composée de soldats de l’armée de terre, de la marine et de l’armée de l’air.

Le chef d’état-major Benny Gantz et le ministre de la Défense Ehud Barak recevront Browne pour s’entretenir sur la coopération entre les deux armées.
Spoiler:
 

Des navires de la Marine chinoise sont arrivés dans le port de Haifa en l’honneur des 20 ans de coopération militaire entre Tsahal et l’armée chinoise.


Hier (lundi 13 août), des navires de la flotte chinoise ont ancrés dans le port de Haïfa au nord d’Israël. Les navires et les membres d’équipage chinois sont arrivés en Israël pour rendre visite à la marine israélienne. Ils ont été accueillis par le commandant de la base de Haïfa, le Général Eli Sharvit.



Chinois, Italien, Indien… tous soldats de Tsahal !

Il y a quelques mois, Tsahal a accueilli plus de 330 nouveaux soldats venus faire grossir ses rangs. Les nouvelles recrues, originaires des quatre coins du monde, sont arrivées ensemble dans une base du Corps Éducatif de Tsahal.
Trois mois durant, ils ont vécu ensemble à la base de Mihvé Alon, découvrant Tsahal et ses règles et, surtout, ont intensivement étudié l’hébreu. Le cours a récemment pris fin et les participants ont continué leur service dans différentes unités de l’armée. Mihvé Alon est une base du nord du pays, spécialisée dans l’accueil des nouveaux immigrants à l’armée. Une manière de faciliter le passage de la société civile à la sphère militaire pour ces recrues venues de l’étranger.



Tsahal célébre la diversité! Beaucoup de ses soldats viennent des quatre coins du monde.


Comme Vun Zon, un soldat de Tsahal qui vient de Chine.
Deux cousines, Yoma et Daphna, ont immigré toutes les deux d’Inde il y a moins d’un an intégrer Tsahal .Dans quelques jours, Yoma va commencer à servir comme combattante au sein du Bataillon Karakal, la fameuse unité mixte créée afin de permettre aux femmes de devenir combattantes et de se battre aux côtés des hommes.



Zon, Felipe, Yoma et Daphna sont seulement quelques exemples parmi les milliers de soldats venus en Israël, sans leur famille, pour servir sous les drapeaux. Ce flux de volontaires ne va pas s’arrêter de si tôt. Mihvé Alon se prépare d’ailleurs à accueillir un nouveau groupe de nouveaux immigrants pour les aider à accomplir avec succès leur service militaire au sein de Tsahal.

Pas le droit à l’erreur – Rencontre avec les instructrices de tir de Tsahal

“Je savais que je voulais devenir une instructrice d’infanterie, bien avant de rejoindre Tsahal. Après une formation de base et un long processus d’apprentissage, nous avons été déployées dans tout le pays, auprès des combattants,” explique le Caporal Mai Karen, instructrice de tir dans les forces terrestres de Tsahal.



En coopération avec l’ONU, Tsahal débute la rénovation de la barrière de sécurité à la frontière israélo-libanaise
Les travaux de rénovation de la barrière de sécurité entre Israël et le Liban ont débuté. Les améliorations apportées devraient permettre de protéger les habitants du nord d’Israël .

Ils sont là, et nous regardent peut-être en ce moment. Avant 2006, nous aurions vu des voitures marquées du drapeau jaune du Hezbollah. L’organisation opérait ouvertement au Sud Liban. Mais les apparences sont trompeuses. Elle n’a pas disparu, bien au contraire, l’organisation s’est réarmée, et dispose d’infrastructures modernes. Le Hezbollah a simplement appris à se cacher parmi les civils.”

Le général Benny Gantz y faisait référence il y a quelques semaines lors de son intervention à la Conférence d’Herzliya. Au Sud Liban, les civils servent de paravent – de bouclier humain – aux terroristes du Hezbollah. Tsahal estime qu’une maison sur dix dans cette zone renferme une cache d’armes, parfois même à l’insu de ses habitants. Une situation qui viole catégoriquement l’esprit et la lettre de la résolution de l’ONU 1701 qui avait mis fin à la deuxième guerre du Liban.

“Le Hezbollah possèdait en 2006 après la guerre près de 25 000 roquettes. Et malgré la résolution 1701, le chiffre a augmenté depuis! C’est bien que la décision de l’ONU est bafouée dans les faits. Aujourd’hui, on estime à 40 000 le nombre de roquettes et missiles en possession du Hezbollah. Presque 30 000 d’entres elles sont cachées au Sud Liban.”



Dernière édition par prinu le Mer 6 Fév 2013 - 4:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 4:31

Aider et défendre la vie

Une délégation du Commandement israélien du Front Intérieur, composée d’experts dans plusieurs domaines, vient de partir ce soir pour Accra, la capitale du Ghana. Elle prendra part aux opérations de secours mises en place à la suite de l’effondrement d’un bâtiment de plusieurs étages. L’avion de Tsahal est parti depuis la base de l’armée de l’air de Netavim et devrait arriver au Ghana au très tôt dans la matinée de demain (heure d’Israël).


La direction de la délégation a été confiée au Colonel Ramtim Sevtin, commandant de l’unité d’élite de recherche et de secours du Commandement du Front Intérieur. La délégation inclut une équipe d’experts ainsi que du matériel de pointe spécialement conçu pour venir au secours de personnes bloquées sous des ruines.

Au cours des années, le Commandement du Front Intérieur a pris part à un grand nombre d’opérations à travers le monde, en particulier sur les lieux de catastrophes naturelles, et a développé un très haut niveau de savoir-faire humain et technologique.

Les soldats du Commandement du Front Intérieur ont acquis une expérience reconnue et sont à l’avant-garde dans le domaine de la gestion de crises dans des zones sinistrées.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 4:33

Ce mois marque le 20ème anniversaire de Commandement du Front intérieur qui a pour mission de protéger aux populations civiles en Israël, et chose moins connue, à l’étranger. Depuis 1992, les soldats de ce commandement se sont illustrés à de nombreuses reprises dans des situations d’urgence en Israël et dans le monde entier.



Exercice du Commandement du Front Intérieur, en charge de la protection des civils, dans le centre du pays

Le but du Commandement du Front Intérieur et de sauver des vies et de préparer au mieux la population aux situations de crises, catastrophes naturelles et guerres.

Aux cours des dernières années, plusieurs organisations ont attaqué les civils israéliens au cœur du territoire national dans le but de porter atteinte au moral de la population et de faire pression sur les responsables du gouvernement.

Lorsque des roquettes frappent les localités israéliennes ou qu’une guerre éclate, le Commandement du Front Intérieur a la responsabilité d’informer les Israéliens sur l’ensemble du territoire ainsi que de leur donner les consignes les plus claires et précises possibles pour qu’ils puissent se protéger. Le centre d’informations fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

De nombreuses femmes servent au sein de ce commandement, y compris dans le bataillon de secours et de recherche. Elles s’entraînent aux côtés de soldats combattants, portent de très lourdes charges, plongent et cherchent des rescapés au milieu des débris.

Bien que n’existant que depuis 20 ans, le Commandement du Front Intérieur et ses soldats ont joué un rôle clé après des attentats terroristes et catastrophes naturelles.

Des missions qui dépassent les frontières d’Israël
C’est lui qui conduit les délégations de secouristes et soldats israéliens envoyés à l’étranger lors d’un drame, comme il y a quelques semaines à Burgas lorsqu’un bus de touristes israéliens a été la cible d’une attaque terroriste. Les soldats envoyés sur place ont soigné les rescapés, les ont ramenés en Israël et on rapatrié au pays les corps des victimes.

L’unité de recherche et de sauvetage du Commandement du Front Intérieur a participé à de nombreuses missions à l’étranger, comme au Japon par exemple, après le séisme ravageur de 2011. Son travail et son matériel ont contribué à faire d’elle l’une des plus réputées au monde dans ce domaine.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 4:40

L’un des principaux organisateurs de la flottille "de la paix :mdr: "de 2011 maintient des liens étroits avec certaines organisations terroristes, dont celle du Hamas, comme le prouvent des documents judiciaires révélés lors du procès de la Holy Land Foundation en 2007.
Amin Abou Ibrahim, également connu sous le nom de Amin Abou Rashed, est l’un des principaux organisateurs de la « Flottille de la Liberté 2 » et le fondateur de l’ECESG (European Campaign to End the Siege of Gaza, ou Campagne Européenne pour Mettre Fin au Siège de Gaza), une organisation centrale dans la préparation de la flottille.

Récemment, le quotidien néerlandais De Telegraaf a qualifié Abou Rashed de « cerveau derrière la flottille », et a noté que, selon le journaliste néerlandais qui avait passé du temps avec les organisateurs de la flottille, le rôle joué par Abou Rashed de principal soutien de la flottille a été gardé secret jusqu’à l’arrivée des bateaux en Grèce. Plus tôt cette année, la Ma’an News Agency l’a qualifié de simple « militant » dans un article sur la prochaine flottille.

Abou Rashed a également pris part activement à la flottille de l’année passée. Son nom a aussi été mentionné lors du procès de la Holy Land Foundation (Fondation de la Terre Sainte en français) par le gouvernement américain en 2007. La Holy Land Foundation a été déclarée illégale par l’Union Européenne en raison de son soutien financier et matériel direct au Hamas. Au cours du procès de la Holy Land Foundation, une lettre écrite par Abou Rashed à Akram Meshaal, l’un des directeurs de la Holy Land Foundation et un cousin du chef du Hamas Khalid Mashaal, a été rendue publique.
Dans cette lettre, trouvée au siège de la Holy Land Foundation et utilisée comme pièce à conviction par le gouvernement américain, Abou Rashed répertorie les noms, adresses et numéros de compte en banque « d’organisations pour la Palestine en Europe ». Abou Rashed écrivait en qualité de représentant de la Fondation Al-Aqsa, une organisation désignée par le Département du Trésor des États-Unis comme une organisation finançant le terrorisme et « un rouage essentiel de l’infrastructure terroriste soutenant le Hamas. »

Ces « organisations caritatives » ont aussi été accusées par la suite d’être des soutiens aux organisations terroristes (en particulier au Hamas) par le Département du Trésor des États-Unis.
son rôle d’organisateur soulève de sérieuses questions sur les intentions des organisateurs de la flottille et sur leurs liens avec le Hamas.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 12:32

prinu a écrit:
...
Eenheid is krag.



Je ne reconnais pas ce néerlandais-là ! Serait-ce de l'afrikaans ?

Réponse : Oui . Je viens de vérifier sur google à 14h00 .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:04

pas d'accord, sur les enfants:
ce sont les palestiniens qui crééent les enfants kamikazes et manipulent l'enfance palestinienne pour le jihad et le martyr et la haine, la société palestinienen montre partout des enfants prets a tuer et a mourir, et a tuer des non musulmasn et de sjuifs.
a l'inverse,
nulle manipulation en israel, la simple démobnratie, la simple liberté, simplement la défense de l'enfance a proteger, aucune propagande là dessus: juste de saines comparaisons qui dénoncent l'utilisation abusive des enfants dans la société palestinienen, qui en fait de smonstre, et la sacrifie a une cause terroriste.

chez les palestiniens, utiliser les enfants de la sorte, c'est une abomination.
les paletsiniens font de la propagande sur le théme d l'enfant martyr, comme le petitgamin dnas l'affaire karsenty: les palestiniens et pro-palestiniens font de faux reportages avec des enfants acteurs.

ils mettent de sexplosifs autour des ceintures des enfants, pour s faire exploser dans la foule de civils israéliens.
ils pendant dans les rues les parents qui refusent de donner la vie de leurs enfants.

ils font d es emmissions télévisées pour enfant, ou l'ont dit qu'il fait tuer des juifs et des chrétiesn pour aller au paradis (j'en ai mis des vidéos ici meme)

non seulement c'est ignioble d'utiliser des enfants de la sorte, masi l'ONU a condamner cette pratique palestinienne. les droits des enfants sont bafoués par les palestiniens.
je constate que les anti-israéliens retournent la morale et les faits.

ils placent de sstocks d'armes, et des bases de lancement de missiles dans les écoles prets d'enfants, et dans les étages des hopitaux.

ils attachent et mettent de force des enfants a la abse des bases de ancmeent de missiles, et tout autour de ssnipers et terroristes, afin de creer volontairmeent des documents de propagande,
c'est ignoble ce que les palestiniens font a l'enfance, c'est un crime contre l'enfance et contre l'humanité, a déclaré, aprs milles protestations contre la non neutralité de cette institution politisée partisane, l'ONU contre les palestiniens. du bout des levres. en ricanant.





--

oui c'est de l'africaneers, et il y a aussi deux formes de chinois, moderne et traditionnel, thai, indi...

--



ceci n'est pas de la propagande.
ce dessin dénonce trés sainement l'utilisation abusive des enfants dans la société palestinienne, à des buts politiques, pour émouvoir les gens, c'est ignoble.
le hezbollah et le hams tirent sur les enfants et les familles qui veulent de proteger dans des caves, quand les israéliens visent les bases de lancement de missiles, ils attachent des enfants et de sados avec des chaines, pour les empecher d'aller sauver leur vie.
pour creer des images et de la propagande.


.Arrestations arbitraires, tortures, détentions secrètes. Le système judiciaire du Hamas à Gaza serait coupable de graves abus, selon un rapport de Human Rights Watch, «Un système abusif : la justice pénale à Gaza». Il relate, entre autres, l’histoire d’Abdel Karim Shrair. Arrêté en 2008, il est torturé durant des semaines dans un lieu secret par les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, pour «collaboration avec Israël». Ses aveux sous la torture seront utilisés par un tribunal militaire. Il apparaît couvert d’ecchymoses, de traces de brûlures et de cordes. Il est fusillé et sa mère ne soit autorisée à l’enterrer. Depuis la prise de pouvoir du Hamas il y a cinq ans, trois hommes auraient été exécutés, «sur la base d’aveux obtenus sous la torture». Quelques victimes osent se défendre, mais les hôpitaux refusent de leur délivrer des certificats. La Commission indépendante des droits de l’homme a reçu 147 plaintes en 2011.



2009 L’ONU reconnait enfin l’utilisation d’enfants comme boucliers humains par le Hamas



L’utilisation des enfants par les palestiniens dans la guerre, est depuis longtemps le vilain secret de Polichinelle. Tout le monde le sait, rares sont ceux qui osaient le dénoncer ou même en parler. l’ONU qui a un pied bien implanté sur place à Gaza ne pouvait pourtant pas l’ignorer, ni même ignorer que les hommes du Hamas tirent depuis des années leurs roquettes depuis des bâtiments civils (audio), et même des écoles de l’UNRWA (Video).

Preuves montrant que le Hamas se sert de civils comme boucliers humains.
Israël affirme que ses forces avaient riposté hier à des tirs de mortiers palestiniens lancés depuis une école de l’ONU dans le nord de la bande de Gaza, où 40 personnes ont été tuées hier.

Une vidéo filmée le 29 octobre 2007 montre clairement des tirs palestiniens de mortier provenant de cette même école.



Les militants ont amassé une foule de civils sur le toit d’un bâtiment contenant des munitions. On distingue clairement les drapeaux verts du Hamas.




Dernière édition par prinu le Mer 6 Fév 2013 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:29

Radhika Coomaraswamy du Sri Lanka est la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies pour les enfants et les conflits armés. Elle est aussi membre du Cabinet du secrétaire général des Nations unies.

Le Hamas a utilisé ses civils comme boucliers humains, nous le mentionnerons dorénavant dans nos rapports” a déclaré Coomaraswamy


--

On notera que l’ONU traine moins les pieds quand il s’agit de condamner Israël avant enquête, et sans même connaître les faits

--

L’ONU dénonce aujourd’hui le pillage par les hommes du Hamas de l’aide aux civils palestiniens

GAZA - L’Agence des Nations unies des secours et travaux pour les réfugiés de Palestine (Unrwa) accuse des policiers du Hamas d’avoir confisqué des centaines de colis de nourriture ainsi que des milliers de couvertures destinés à un demi-millier de familles d’un camp de réfugiés palestiniens de la bande de Gaza.

A lire sur l’Express ou Ouest-France

Plus de 3.500 couvertures et 406 colis de vivres qui seront revendus par les hommes du Hamas et l’argent servira à acheter des armes et des explosifs. Ce qui revient à dire que l’ONU finance indirectement et malgré elle, la guerre et le terrorisme du Hamas.

Il devient urgent d’agir enfin, contre cette organisation terroriste dont la capacité de nuisance dans la région, prend des proportions dramatiques.

Vous pouvez signer cette pétition qui receuille déjà plus de 40.000 signatures (43.723 à l’heure où j’écris) pour dénoncer les crimes de guerre du Hamas. La pétition, dont j’ai traduit le texte pour vous en français ci-dessous, sera remise au secrétaire générale de l’Organisation des Nations Unies,
..


TROP TARD
aprés avoir, comme toujours accusé,israel, les démentis arrivent TOUJOURS.
ET A CHAQUE FOIS. l'agence france presse n'est jamais neutre et est aux mains de pro-palestiniens depuis des années, comme l'ONU..
aprés avoir inondé TOUT LEs MEDIAS de propagande diffamatoire envers israel.

Les Nations unies ont ENFIN publié SEULEMENT mercredi 4 février une clarification sur une attaque israélienne contre des bases de lancements de missiles, tuant 43 palestiniens armés du Hamas. (que les palestiniens déclaraient avec mensonge, etre des civils et des écoliers !!) début janvier 2009 près d'une de leurs écoles dans la bande de Gaza, affirmant que l'établissement n'avait pas été touché contrairement à de précédentes déclarations.
"Le coordinateur humanitaire souhaiterait clarifier que le bombardement, qui a fait des morts, a eu lieu en dehors de l'école et non à l'intérieur", a affirmé le bureau pour la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Les chiffres ne disant jamais que les "morts palestiniens " sont des combattants armés, sur le point de lancer des missiles sur des civils israéliens, celà importe peu aux médias.
De mem si ce sont des boucliers humains.
Les enfants sont utilisés réguliérement dasn cette propagande diffamatoire.

mais des vidéos de surveillance montrent réguliérement .. des enfants qui se relévent une fois passés les caméras de france 2 ou de télévision europeénnes.

Les services palestiniens ont aussi des équipes de camramen avec des acteurs, dont des enfants acteurs.


Le plus jouissife est d'écrire "morts palestiniens", sans détailler ni vérifier ni les faits ni qui est mort: éliminer des gens sur le point de viser des civils, c'est défendre la vie.
ils recopient la propagande palestinienne.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:32

Suisse: les imams ont le droit de conseiller de “battre les femmes quand on a besoin de sexe”
«L’homme a besoin de sexe. C’est pourquoi, si sa femme se refuse et dans des cas extrêmes, il peut la battre.» Ces paroles prononcées lors un reportage télévisé par le secrétaire des musulmans de Bâle ne sont pas répréhensibles, selon la justice.

Secrétaire de la communauté musulmane de Bâle, Aziz Osmanoglu s’est retrouvé pour la seconde fois mercredi devant le Tribunal de Bâle. Le 1er avril 2010, dans un documentaire intitulé «Hinter der Schleier» («Derrière le voile») diffusé à la télévision alémanique, il explique aux téléspectateurs que: «l’homme a besoin de sexe. C’est pourquoi, si sa femme se refuse et dans des cas extrêmes, il peut la battre.» Par ailleurs, il trouve que la flagellation ou l’amputation de la main sont des peines ayant un sens pour les voleurs. «Je serais même pour l’application de la charia», poursuit-il.

La loi suisse respectée

«Les propos de l’accusé sont clairement une incitation au crime. Et et tant que secrétaire d’une communauté musulmane, il a un gros potentiel d’influencer les autres», a-t-il été rappelé en deuxième instance. Aziz Osmanoglu nie ces allégations. «Dans le reportage, je voulais faire tomber les préjugés envers les musulmans, mais certainement pas lancer un appel à la violence. De plus, la journaliste de la télévision a sorti mes propos de leur contexte et j’ai été attentif à toujours faire attention à me conformer au droit suisse. Mais cet aspect n’apparaît pas dans le film.»

Une nouvelle fois acquitté

Pour le président du tribunal, Claudius Gelzer, les déclarations d’Aziz Osmanoglu ont un caractère répréhensible. «La violence envers les femmes doit être sévèrement condamnée et ces propos ne sont pas éthiquement ou moralement corrects.» Et le magistrat d’ajouter: «On ne peut pas vous reprocher d’avoir incité directement quelqu’un à agir.» C’est pourquoi la procureure Eva Eichenberger s’est ralliée au jugement prononcé en première instance: l’acquittement.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:37

viols collectifs par des islamistes en egypte

envers des femmes qui manifestaient pour leurs droits et dénoncer les viols impunis par les islamistes.

rien que le 25 janvier, 19 femmes violée dans cette place du Caire.



Les journaux marxistes et pro-palestiniens n'en parlent jamais.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:51

utilisation de l'enfance dans la propagande chez les palestiniens





ps et je rapelle qu'il n'y a ni occupation ni colonisation, c'est un mythe qui est rentré dans les esprits des médias aprés 50 ans de bourrage de crane et de diffamation.
Les dits palestiniens non seulement ne viennent pas de cette région, masi n'ont jamsi eu la moindre propriété politique de la région, en tant qu'immigrés étrangers à la région, cette terre a été turque puis brittaniques, il n' a jamais existé d'état a eux, ils sont venus en meme temps que des juifs. seuls les bédouins sont de s musulmans issus de la région;
pas les immigrés venus de péninsule arabique, et qu'on apellera plus tard palestiniens et qui osent dire qu'ils proviennet de là.
Jérusalem n'est meme pas cité une seule fois dans le coran;

pour accepter du pétrole à bas prix.
.






Des enfants pour surveiller les caches d’armes du Hamas dans le Sinaï

On savait déjà que le Hamas utilise des enfants comme bouclier humain dès qu’il s’agit de lancer une roquette ou de se cacher. On en a eu des preuves multiples il y a un an, pendant l’opération Plomb Durci. On se souvient par exemple que les membres du Hamas lançaient leurs roquettes depuis des écoles, des orphelinats et même depuis le zoo de Gaza city.

Mais aujourd’hui, la presse égyptienne annonce la découverte d’une cache d’arme du Hamas dans le Sinaï. Cette cache fait office d’entrepôt temporaire entre le moment ou l’arme est achetée et celui ou elle passe à travers l’un des mille tunnels de contrebande administré par le mouvement terroriste. Ces armes, achetés à l’Iran, à la Corée, à la Russie ou à la Syrie passe souvent par le Soudan avant de traverser l’Egypte et d’attendre à la frontière de Gaza pendant quelques jours. Ces transactions, explique le journal, sont bien souvent menées à Dubaï (on se souvient de l’affaire Al Mahbouh), ou directement à Damas et Téhéran.

l’Egypte à mis au jour une cache d’arme du Hamas dans le Sinaï, en Egypte. Cette cache était gardé par des enfants âgés entre 10 et 17 ans. Parmi les armes retrouvés on dénombre un peu plus de 100 missiles anti-aériens, une cinquantaine de lanceurs de missiles, presque autant de bombes et des missiles RPG (missile anti-char pouvant pénétrer 40 cm d’acier).

Il est ainsi surprenant de constater que des enfants de 12 ans en savent plus que n’importe quel média occidental sur le trafic d’armes de la bande de Gaza. Peut-être devrions nous penser (« nous » en tant qu’occidentaux), à former nos journalistes dès l’âge de 10 ans !

Ces enfants palestiniens qui gardaient la cache d’arme étaient au nombre de 12. Ils faisaient régulièrement des aller-retour entre Gaza et l’Egypte et c’est sur le chemin qu’ils ont étés arrêtés par la police égyptienne. Pour l’heure, cette dernière n’a pas annoncé de mesure concrète pour ces enfants mais il semble qu’ils seront expulsé d’ici quelques heures.

Les armes, quant à elles, viennent ont étés transférés dans une base de l’armée égyptienne.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:55

Syrie : des enfants servent de bouclier humain

Un rapport de l'ONU dénonce l'arrestation et la torture d'enfants dès 9 ans par l'armée régulière.

c'est la guerre de l'axe militaire iranopalestiniste soutenu par les russes, à n'importe quel cout humain.

si, SEUL, israel ose détruire des armes des syriens, toute la ligue arabe ose s'en offusquer et déclarer que c'est ignoble ... de sauver des vies humaines.
les mùarexistes inventanet que ca risque d'envenimer les choses ! alors, si on empeche israel de sauver des vies, personne au monde ne fera rien.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:56

Selon l'ONU, ils sont utilisés par l'armée régulière pour se protéger des attaques.

L'intensification de la violence en Syrie s'accompagne de violations croissantes des droits de l'homme. Un rapport de l'ONU publié mardi dénonce ainsi l'instrumentalisation par l'armée régulière des enfants comme «boucliers humains». Le document cite le cas du village d'Ayn Arouz (nord-ouest du pays) où les troupes gouvernementales ont raflé des dizaines de garçons âgés de 8 à 13 ans avant d'attaquer cette localité. Ces enfants ont été «utilisés par des soldats et des miliciens comme boucliers humains, placés devant les vitres des autocars transportant les militaires pour pénétrer dans le village».

Certains d'entre eux ont été ensuite abattus. Toujours selon ce rapport, des enfants, à partir de 9 ans, ont été arbitrairement arrêtés, emprisonnés, torturés, mutilés, violés. L'organisation Human Rights Watch estime qu'au moins 1176 enfants ont été tués depuis le début du conflit, en février 2011.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 15:56

et on ose écrire, ici meme dans une phrase , qu'israel utilise des enfants pour la propagande ???
Shocked

Merci de ne jamais effacer ces informations rares et essentielles !
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 16:05

A Gaza, les civils tués sont des boucliers humains


Hamas sur le point de lancer une attaque contre les civils israéliens

les palestiniens sont hélas des victimes collatérales, accidentelles, conséquentes à une frappe contre des terroristes ou des stocks de missiles.

Pour les victimes israéliennes il s’agit d’une toute autre dimension.

Elles, ont été intentionnellement visées, et tuées. C’est au regard du droit international, un crime de guerre, et possiblement un crime contre l’humanité, commis par les terroristes du Hamas et d’autres groupes islamistes.

Victimes collatérales
Selon les normes de l’ONU, le ratio constaté et accepté des victimes civils d’un conflit est de 3 civils pour 1 soldats. A Gaza, il est inférieur à 1 pour 1. En juin 2011, Michel Garroté, dans un article intitulé « Tsahal et les droits de l’homme« , citait le Colonel Richard Kemp, ancien Commandant des Forces britanniques en Afghanistan : « « Trois civils tués pour chaque combattant. C’est le ratio estimé en Afghanistan : trois pour un. En Irak et au Kosovo, c’était encore pire : on pense que ce ratio est de quatre pour un. Des sources suggèrent que les ratios étaient bien plus élevés en Tchétchénie et en Serbie. A Gaza, cette proportion était inférieure à un pour un ».

Des boucliers humains
Collatérales certes, mais pas victimes accidentelles. Les civils tués ne se sont pas des gens qui « étaient là au mauvais moment et au mauvais endroit », et encore moins des palestiniens intentionnellement tués par l’armée israélienne, mais des boucliers humains.

La carte ci dessous montre une rampe de tirs de missiles FAJR-5 qui a été ciblée et détruite par l’aviation israélienne. Elle a été installée à 94 mètres de la cour de récréation d’une école et d’une mosquée, et à 77 mètres d’une station d’essence pour qu’Israël hésite à la détruire au risque de tuer les gens qui habitent autour, et que s’il décide de frapper, il y ait des « dommages collatéraux ».



Pourtant, à quelques centaines de mètres de là, il y a des zones de cultures, sans habitations :



Et ailleurs, à Gaza, il existe de très nombreuses zones inhabitées.



Idem dans la région qui part du sud de Gaza city et va jusqu’à Nuseirat est également presque déserte, et je pourrais continuer les exemples.



C’est dans les zone denses, très peuplées, où les frappes israéliennes ne peuvent que faire de très nombreux blessés, que le Hamas et les autres organisation terroristes installent leurs stocks d’armes, et leurs bases de lancement.

Israël, bien au fait de cette situation, a envoyé 200 000 tracts, par avion, sur les zones habitées de Gaza pour demander aux populations de les quitter.



Beaucoup le font et partent mais pas tous. D’autres sont contraints, sous la menace des armes des terroristes, de rester chez eux. Le rapport Goldstone mentionne plusieurs cas et on a, en 2009 et en 2010, publié des témoignages de palestiniens en ce sens.

Chaque fois que les médias parlent de victimes palestiniennes, il s’agit, la plupart du temps de boucliers humains. Les israéliens, eux, sont des victimes du terrorisme.




ces informations que je donne sont essentielles et rares, merci de les conserver pécieusement.
vous ne les trouverez pas dans les médias aux ordres des politiques.
je suis une goutte d'eau de vérité dans un océan , un tsunami de propagande.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 16:39

Après la prise de Tombouctou début avril par des groupes islamistes et la profanation, vendredi 4 mai, du mausolée d’un des saints musulmans de Tombouctou, les chrétiens ont déserté la ville malienne. Depuis une semaine, les biens des chrétiens sont spécifiquement visés, et pillés selon les différents témoignages qui sont parvenus à La Croix. Les musulmans qui ne partagent pas la même conception de l’islam qu’eux sont aussi menacés.

Depuis quelques jours, les maisons des chrétiens sont cambriolées méthodiquement par les islamistes

Mercredi 9 mai, un notable de Tombouctou raconte : «Aujourd’hui, des islamistes du mouvement Ansar Dine sont venus à bord de cinq Toyota avant de défoncer les portes de la maison du pasteur Nouh Ag Infa Yattara, un pasteur baptiste très connu dans la ville pour avoir converti de nombreux Touaregs au christianisme. Des voisins se sont interposés, les suppliant de ne pas s’en prendre à cette demeure. “C’est la maison d’un chrétien, le pasteur Nouh. Si on l’avait trouvé ici, il aurait été un homme mort”, leur ont répondu les islamistes. Tous les biens du pasteur ont été pillés.»

Jeudi 10 mai, selon ce même témoin, les islamistes occupaient toujours la maison de ce pasteur tandis que d’autres s’attaquaient à la résidence du pasteur Abdoulaye Cissé. […]

«Les leaders de la communauté chrétienne de Tombouctou sont recherchés par les islamistes» , témoigne un chrétien de Tombouctou, réfugié à Bamako : «Nos amis musulmans nous ont alertés sur l’existence d’une liste noire dressée par les salafistes sur laquelle on trouverait tous les noms des leaders de la communauté chrétienne.» […] D’autres lieux ont été visités par les islamistes, comme L’Arche de Noé, l’orphelinat chrétien de la ville. .[…]

--

les mouvements pro-palestiniens critiquent vertement l'action francaise au Mali, et le ministre de l'intérrieu déclare qu'il y a des francais avec les combattants islamistes.


Des pro-palestiniens francais combattent actuellement contre l'armée francaise.

Des pro-palestiniens francais combattent actuellement contre l'armée francaise.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 22:20

catherine Ashton, une femme marxiste radicale qui ne manque jamais d'insulter israel a chaque discours, et qu'on soupçonne de préférencialisme religieux, et de non-neutralisme, à la tete de la diplomatie européenne .

pour elle, quand israel défend la vie de ses citoyens, celà doit etre interdit et critiqué, et quand des islamistes attaquent des citoyens israéliens, ce n'est pas grave du tout, tandis qu'elle ricane dans les couloirs et se moque des critiques. elle a de nombreux émules radicaux dans la diplomatie européenne.

L'Union européenne, pressée par les Etats-Unis et Israël de sanctionner le Hezbollah chiite libanais désigné par la Bulgarie comme responsable d'un attentat anti-israélien sur son sol, veut se donner le temps de la réflexion mais ses divisions laissent peu de place à une évolution. L'attentat avait fait six morts en juillet 2012. La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton s'est gardée de commenter la conclusion de la Bulgarie et a jugé "nécessaire de réfléchir" à une "réponse appropriée".

Aprés mure reflexion, gageons qu'elle enverra surement une boite de bonbon au hezbollah tout en se pressant de vouloir creer une république islamique palestinienne agressive et ou aucun droit de l'homme n'existe.
De plaisir et jubilation obsessionelle, ses yeux en sortent de ses orbites, et la bave sort de ses lévres.
On dirait la meme obsession maladive comme michel rocard ou stéphane hessel .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 22:41

j'ai vu la demonstration de philippe karsenty, présentée par jean claude bourret, et c'est en effet assez démonstratif et clair..sur une fausse accusation des palestiniens contre israel, reprise sans vérification, par les médias du monde, l'affaire du petit gamin tué a gaza, et qui donc n'a jamais été touché par une balle israélienne.

étonnant de voir aussi, en VIDEO, le carré de chiffon rouge, un tissu, pour faire croire à du sang sur l'enfant.
c'est ahurissant. et les rush d'essais des acteurs coupés au montage, avec l'enfant supposé mort, qui revis et recommence la scéne ! ahurissant !

dire que ca a fait trois mois de gros titres dans tout les médias, et causés des milliers de mort, par de la diffamation !

Le présentateur jean claude bourret est absolument sur et convaincu que c'est une mise en scéne palestinienne, présentée comme vraie par charles enderlin de france 2, volontairement.

oui, il faut une emission de trois heures présentée par philippe karsnety, absolument, c'est ca, le journalisme de vérité. et sans enderlin pour saboter l'émission ! il a déja pu s'exprimer et a été défendu à foison, par copinage. ,
karsenty, lui, on ne l'a jamais laissé s'exprimer à la télévision le temps necessaire à la démonstration compléte.
jamais.

oui, il faut une émission compléte avec philippe karsenty et jean claude bourret, d'au moins trois heures.


les francais ont le droit de savoir la vérité et comment on les manipule.




Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 6 Fév 2013 - 22:47

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou s'est entretenu ce soir avec le premier ministre de la Bulgarie, Boïko Borissov, et l'a remercié pour l'"enquête approfondie et professionnelle" du gouvernement bulgare de Burgas suite à l'attaque qui s'est produite en juillet dernier. "Les résultats de l'enquête sont clairs et montrent que le Hezbollah est directement responsable", a dit Netanyaho à Borissov. "C'est une nouvelle confirmation que l'Iran est le directeur des frontières du terrorisme mondial". Netanyahou a, à plusieurs reprises, exprimé l'espoir que le résultat de l'enquête intensifie la pression sur l'UE afin qu'elle prenne des mesures contre le Hezbollah et la considère comme une organisation terroriste. "J'espère que les Européens vont tirer les conclusions qui s'imposent quant à la vraie nature du Hezbollah, après l'attaque ignoble sur le sol européen contre un Etat membre de l'Union européenne'', a dit Netanyahou.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 11:22

Il faut déshumaniser l'adversaire, faire croire que les mères palestiniennes sont différentes des autres mères, qu'elles n'aiment pas leurs enfants.



Manuels scolaires israéliens et "angles morts"...

mercredi 6 février 2013



En plus des Palestiniens qu’ils tuent quand ils n’arrivent pas à les chasser, les dirigeants israéliens essaient également de supprimer l’histoire palestinienne, ce que vient de démontrer le Pr. Bruce Wexler, professeur à l’université de Yale (USA) qui a effectué l’étude comparative des manuels scolaires israéliens et palestiniens.

Un professeur de l’Université de Yale aux Etats-Unis, dénonce « l’aveuglement » du ministre israélien de l’éducation sur les manuels scolaires israéliens.

Dénonçant les « angles morts » dans les manuels scolaires israéliens, il a déclaré : « Les dirigeants d’Israël, qui pratiquent ce type d’angles morts ne peuvent faire que de pauvres et dangereux dirigeants nationaux ».

Ceci après que le ministère israélien de l ‘Education eut vivement critiqué le rapport « Comprendre l’Autre » qu’il a supervisé, et qui indique pourtant des biais dans la présentation de l’histoire des manuels scolaires israéliens et palestiniens.

Mais pour Israël, dont la condamnation des "contenus antiisraéliens et antijuifs" des manuels scolaires palestiniens est un pivot dans la propagande contre l’Autorité Palestinienne, il ne pouvait être question d’admettre la réalité.

Ce qui a amené Bruce Wexler à déclarer à Nathan Jeffay de "Forward" : « Franchement, je pense que le ministre de l’éducation israélien illustre parfaitement le pouvoir de ces récits à sens unique. Cet homme est incapable de voir au-delà de son esprit aveuglé."

Et encore : "Les leaders nationaux qui pratiquent ce type d’angles morts ne peuvent faire que de pauvres et dangereux leaders. Il est grave de constater que le gouvernement israélien préfère s’arc-bouter sur sa propagande qu’il sait fausse, plutôt que d’obtenir un vrai changement dans les livres palestiniens ».

Source :http://www.haaretz.com/news/diploma...


Toujours les colonisations illégales :


Un rapport d'experts indépendants commandé par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies demande à Israël de mettre un terme immédiat à la colonisation dans les territoires palestiniens occupés et le retrait progressif de tous les colons.

Le rapport, remis jeudi au Conseil des droits de l'homme, évoque même un éventuel recours à la Cour pénale internationale. « Un nombre important de droits de l'homme des Palestiniens sont violés de manières et de façons diverses en raison de l'existence de ces colonies de peuplement », stipule le rapport.

« Conformément à l'article 49 de la quatrième Convention de Genève, Israël doit cesser toute activité de peuplement dans les colonies, et ce sans conditions préalables, soutient le rapport. Il doit immédiatement commencer un processus de retrait de tous les colons des territoires occupés. »

Le rapport précise que « les colonies de peuplement sont maintenues et développées à travers un système de ségrégation total entre les colons israéliens et la population habitant dans les territoires occupés ». « Ce système de ségrégation est soutenu et facilité par un contrôle militaire et de maintien de sécurité stricts au détriment des droits du peuple palestinien. »

Les juristes soulignent que les violations des droits des Palestiniens « font partie d'une politique poursuivie par les différents gouvernements israéliens ».
Le rapport a été réalisé par « une mission internationale indépendante d'établissement des faits » pour étudier les effets de la colonisation dans les territoires palestiniens. La mission est composée de trois expertes, soit la Française Christine Chanet, la Pakistanaise Asma Jahangir et la Botswanaise Unity Dow.


La mission est composée de ces trois expertes: la Pakistanaise Asma Jahangir (droite) la Française Christine Chanet (centre) et la Botswanaise Unity Dow (gauche). La mission est composée de ces trois expertes: la Pakistanaise Asma Jahangir (droite) la Française Christine Chanet (centre) et la Botswanaise Unity Dow (gauche). Photo : AFP/FABRICE COFFRINI

L'article 49 des Conventions de Genève prévoit l'interdiction, pour la puissance occupante, de transférer des populations dans des territoires occupés.

Le rapport souligne la compétence de la Cour pénale internationale (CPI) en regard des violations de « certaines obligations selon les lois humanitaires internationales ». Une telle référence à la CPI « n'a jamais été évoquée dans quelque rapport que ce soit », souligne l'une des auteures du rapport, Christine Chanet.

Le rapport doit être soumis aux 47 États membres permanents du Conseil des droits de l'homme de l'ONU le 18 mars prochain. La mission appelle «tous les États membres» de l'ONU à assumer leurs obligations et leurs responsabilités face aux lois internationales. Elle invite les États membres à en tenir compte dans leurs relations avec un État « violant les normes péremptoires des lois internationales », spécifiquement en « ne reconnaissant pas une situation illégale résultant des violations israéliennes ».

Israël, qui boycotte les réunions du Conseil des droits de l'homme depuis mars 2012, a rejeté les conclusions du rapport. Israël estime qu'il est «biaisé». « Des mesures contre-productives telles que ce rapport ne feront que saper les efforts pour trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien », affirme le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Malheureusement, le Conseil des droits de l'homme se distingue par son approche unilatérale et systématiquement partiale à l'encontre d'Israël », accuse le ministère.
Israël boycotte le Conseil des droits de l'homme de l'ONU depuis que ce dernier a donné le mandat à la mission internationale sur la colonisation israélienne. Israël est devenu le premier État à boycotter la réunion d'examen périodique des droits de l'homme, mardi dernier, en ne se présentant pas à la rencontre.

Israël a créé 250 colonies, occupées par 520 000 colons, depuis la guerre des Six Jours en 1967.


http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/01/31/004-onu-conseil-droits-homme-israel.shtml
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 11:29

...

Et vous ne nous parlez jamais des camps d'internement du Neguev .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Ven 8 Fév 2013 - 20:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 14:24

On peut admirer l'aspect esthétique de ces colonies, sans doute directement inspiré de la Bible :











Les soldats perdus de Tsahal :

http://www.filmsdocumentaires.com/films/650-tsahal
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 14:54

non boulo, il s'agi 'dun appale humanitaire à la résistance contre la troisiéme guerre mondiale islamopalestiniste.
pour défendre l'humanité, l'union fait la force.

Mais les allemands disaient que les alliés voulaient envahir la france, donc votre position ne m'étonne pas quand a ceux qui défendent l'islamopalestinisme ou critiquent toute résistance à cet impérialisme, en inversant les roles.
les antisionistes auraient fait pendre de gaulle comme agresseur voulant la guerre.

nous voulons terroriser les terroristes, comme disaient Parqua, défendre les libertés individuelles, éloigner les agresseurs; et pour l'occident le défendre et le proteger.
Le soutien politique commun est necessaire.



Manuel Valls, ministre français de l'Intérieur : "Il y a un fascisme islamique qui monte un peu partout"
Manuel Valls, ministre français de l'Intérieur, a réagi jeudi aux manifestations qui éclatent en Tunisie depuis l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd. Sur Europe 1, il a dénoncé "un fascisme islamique qui monte un peu partout". Il a estimé que "cet obscurantisme (...) doit être évidemment condamné (...) puisqu'on on nie cet état de droit, cette démocratie pour laquelle les peuples libyens, tunisiens, égyptiens se sont battus."

Deux avions chasseurs russes sont entrés jeudi dans l'espace aérien japonais, a annoncé le ministère nippon de la Défense qui a fait immédiatement décollé quatre appareils des forces nippones. Ces avions russes ont pénétré quelques secondes dans l'espace nippon à 14H59 locales (05H59 GMT), au large de l'île septentrionale de Hokkaido, peu après que le Premier ministre nippon a dit vouloir trouver une solution mutuellement satisfaisante à un différend territorial entre les deux pays à propos des îles Kouriles.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 15:36

Ce sont donc les Palestiniens qui ont envahi leur pays, et qu'il faut chasser à coup de fusils et de lois ad hoc.
Quant à De Gaulle il a dit ce qu'il a dit à votre sujet, tout en maintenant votre droit à exister, et cela ne vous a pas plu.
C'est vous qui êtes occupants selon le droit international.



Selon la Cour Internationale de Justice, la IV° Convention de Genève est applicable dans les territoires occupés de Palestine.
« La Cour estime que la IV° convention de Genève est applicable dans tout territoire occupé en cas de conflit armé surgissant entre deux ou plusieurs parties contractantes. Israël et la Jordanie étaient parties à cette convention lorsque éclata le conflit armé de 1967. Des lors ladite convention est applicable dans les territoires palestiniens qui étaient avant le conflit à l'est de la Ligne verte, et qui ont à l'occasion de ce conflit été occupés par Israël, sans qu'il y ait lieu de rechercher quel était auparavant le statut exact de ces territoires (CIJ, 9 juillet 2004, Edification d’un mur dans le territoire palestinien occupé, par. 78 et 101) ».
Pour la CIJ, Israël doit respecter le droit à l'autodétermination du peuple palestinien et les obligations auxquelles il est tenu en vertu du droit international humanitaire et du droit international relatif aux droits de l'homme. Par ailleurs, Israël doit assurer la liberté d'accès aux Lieux saints passés sous son contrôle à la suite du conflit de 1967.
De même, la CIJ a dit qu’étaient applicables les textes protégeant les droits de l’homme, à savoir le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, et la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant du 20 novembre 1989 (CIJ, 9 juillet 2004, par. 149).
Cette analyse rejoint celle
- du CICR (Déclaration du 5 décembre 2001) ;
- de l'Assemblée générale de l’ONU (Résolution 56/60 du 10 décembre 2001 et 58/97 du 9 décembre 2003) ;
- du Conseil de sécurité.
Par la résolution 242 (1967), le Conseil de sécurité a rappelé « l’inadmissibilité de l’acquisition de territoires par la guerre ». Par la résolution 446 (1979) du 22 mars 1979, le Conseil de sécurité a dit que les colonies de peuplement n’ont « aucune validité en droit », affirmant «que la convention de Genève du 12 août 1949, est applicable aux territoires arabes occupés par Israël depuis 1967, y compris Jérusalem ».
Dans sa résolution 1860 du 8 janvier 2009, le Conseil de Sécurité a encore rappelé que « la bande de Gaza fait partie intégrante du territoire palestinien occupé depuis 1967 et fera partie de l’État palestinien ».
Le rejet du droit international par Israël
L’Etat d’Israël conteste l’application de ces traités aux territoires occupés. Dans ce cadre, c'est la Haute Cour de Justice, qui joue le rôle clé. Elle s'attribue les mérites d'une Cour suprême, et publie de longs arrêts forts documentés.
Tout le problème est que cette Cour a réécrit les principes du droit international au profit de la politique colonialiste de l'Etat d'Israël. Le constat est simple à faire : la Haute Cour conteste l'autorité de la Cour Internationale de Justice et ses jugements...
La Haute Cour de Justice nie la notion d’occupation, et en déduit qui la 4° Convention de Genève n’est pas applicable (HCJ 9132/07 Albassioni v. Prime Minister, 2008).
La Haute Cour affirme examiner la légalité d’un acte militaire, et encore de ses propres analyses du droit international, mais elle refuse d’en contrôler la mesure ou effectivité, au motif il s’agit d’une question de sécurité, que seul le pouvoir politique peut analyser (HCJ 9132/07 Albassioni c. Prime Minister, 2008 ; HCJ 3451/02, Almandi c. The Minister of Defense, 2002).
La Haute Cour s’en remet à l’armée pour l’application du droit, ce qui lui a permis de refuser de l’évacuation de blessés lors de l’opération Plomb Durci (HCJ, Physicians for Human Rights c. Premier Ministre d’Israël, 2009 : HCJ, Gisha Legal Center for Freedom of Movement c. Premier Ministre d’Israël, 19 janvier 2009, HCJ 248/09).
Israël a ratifié le Pacte de 1966 sur les droits civils et politique… mais refuse de l’appliquer aux territoires occupés. Lors de la présentation du rapport de l’article 40,2, le 9 octobre 2003, le représentant a expliqué qu’il refusait de s’exprimer par écrit sur le sujet :
M. Levy (Israël) dit que, si la délégation israélienne est certes disposée à répondre oralement et par écrit à la plupart des questions de la liste, elle souhaiterait néanmoins n’apporter que des réponses orales à celles du point 1 (CCPR/C/SR.2117, 9 octobre 2003, Examen des rapports de l’article 40, 2 rapport périodique d’Israël, par. 30).


La Palestine est un Etat, au regard du statut de la CPI
Cette question est tranchée par la jurisprudence du Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie, que reconnait la CPI. Le TPIY a jugé qu’il fallait adapter les conditions posées à l’article 4 de la IV° Convention aux réalités contemporaines, quitte à exclure la condition de nationalité pour permettre l’octroi d’un statut protecteur aux victimes.(TPIY, Arrêts Tadic, 15 juillet 1999 ; Celebici, 16 novembre 1998 ; Blaskic, 3 mars 2000). Selon le TPIY, les questions liées à la nationalité ne peuvent être des obstacles décisifs pour les victimes des crimes les plus graves.
La CPI s’est beaucoup avancée sur l’interprétation, au sens pénal, des notions d’Etat et de nationalité.
Elle a jugé que la IV° Convention de Genève s’applique à des entités qui ne sont pas des États : « Les mouvements de libération luttant notamment contre la domination coloniale et les mouvements de résistance représentant un sujet de droit international préexistant peuvent être des Parties au conflit » au sens des Conventions. Mais l’autorité qui les représente doit avoir certaines caractéristiques d’un gouvernement, au moins à l’égard de ses forces armées » (CPI, Chambre Préliminaire, 29 janvier 2007, Thomas Lubanga Dyilo, par. 272).
Pour la CPI, le terme « national » ne fait pas uniquement référence à la nationalité en tant que telle, mais également à l’appartenance à la partie ennemie au cours d’un conflit armé, et interpréter le terme « national » au sens de « gouvernemental » contreviendrait à l’objet et au but du Statut de la Cour, qui n’est autre que de ne plus laisser impunis « les crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale » (CPI, Chambre Préliminaire, 29 janvier 2007, Thomas Lubanga Dyilo, par. 280 et 281).
Le fait que la Palestine ne soit pas un Etat membre l’ONU ne remet pas en cause la compétence de la CPI dès lors que :
(1) aucun autre Etat n’est en mesure d’agir au nom du peuple palestinien, et rien ne justifie que cette population soit la seule du monde à être privée de la protection de la CPI ;
(2) il s’agit d’agir contre l’Etat qui usurpe la souveraineté du peuple palestinien. Dès lors que les Palestiniens engagent une action en justice contre Israël, on ne peut leur opposer qu’ils ne sont pas pleinement un Etat, car l’objet du procès est de restituer aux Palestiniens la souveraineté que leur a volée Israël.
Ajoutons qu’au sein de la CPI, une majorité d’Etat partie a reconnu la Palestine comme Etat, et que les Iles Cook, Etat non membre de l’ONU, a été accepté comme Etat membre de la CPI.
Ne peut être remis en cause le droit d’accès au juge des habitants de Gaza – dont il est désormais largement admis qu’il relève du jus cogens (CEDH arrêt Golder c. Royaume-Uni, 21 février 1975, par. 35 ;Cour interaméricaine des droits de l’homme, Goiburú c. Paraguay, 22 septembre 2006, par. 131 ; Tribunal spécial pour le Liban, Juge de la mise en état, 15 avril 2009, CH/PTJ/2009/03 ; TPIY, Jugement Fwundzija ,10 décembre 1998, par. 153-157) au motif que la communauté internationale a failli pour avoir contribué à créer le contexte du conflit israélo-palestinien, par la résolution 181 du 29 novembre 1947, et par ses carences ultérieures.
D’ailleurs, l’Assemblée Générale de l’ONU ne cesse de rappeler l’engagement de sa responsabilité, donnée dont la Cour Pénale Internationale, indépendante, doit tenir compte au titre de l’environnement juridique.
Par exemple, la résolution du 20 juillet 2004 :
« L’Assemblée Générale de l’ONU
« Réaffirmant la responsabilité permanente de l’Organisation des Nations Unies vis-à-vis de la question de Palestine jusqu’à ce que tous les aspects de cette question soient réglés de manière satisfaisante, sur la base de la légitimité internationale(Résolution AG/1488, 2 Résolution ES-10/15 du 20 juillet 2004).
Au surplus, force est de constater que ce qui est réputé faire défaut à la Palestine pour acquérir le statut d’Etat de plein exercice est justement ce que lui usurpe l’Etat d’Israël, pour mieux commettre ses crimes et interdire aux victimes d’agir en justice.
Le procureur Ocampo, juste avant de partir, a décidé d’interroger l’ONU pour savoir si la Palestine était un Etat. Une décision aberrante : la CPI est indépendante de l’ONU, et ne doit son existence qu’à l’Assemblée des Etats parties. C’est donc un abandon en rase campagne… De plus, ce n’est pas aux Etats de se prononcer, mais la Cour elle-même, par la formation dite de la chambre préliminaire. Le procureur mérite donc toutes les critiques, mais on ne peut rien dire à l'encontre de la CPI... qui ne pourra se prononcer que lorsqu'elle aura été saisie par le procureur.
Le blocus de Gaza
Au mépris de toutes les règles de droit international, Israël, la puissance occupante a décidé unilatéralement d’imposer un blocus économique à la population de Gaza. Or, l’interdiction des punitions collectives est une norme de droit international coutumier applicable dans les conflits armés internationaux.
Cette interdiction est d’abord une conséquence de la règle selon laquelle nul ne peut être puni pour une infraction si ce n’est sur la base d’une responsabilité pénale individuelle.
Le Règlement de La Haye précise qu’aucune peine ne peut être édictée contre des personnes à raison de faits individuels dont elles ne peuvent être considérées comme responsables (Art. 50).
La IVe Convention de Genève dispose qu’« aucune personne protégée ne peut être punie pour une infraction qu’elle n’a pas commise personnellement » (Art. 33, al. 1). L’interdiction des peines collectives inclut les « sanctions et brimades de tous ordres, administratives, policières ou autres» (Yves Sandoz, Christophe Swinarski et Bruno Zimmermann (éd.), Commentaire des Protocoles additionnels, CICR, Genève, 1986, par. 3055; voir aussi le par. 4536).
Pour le Tribunal pénal international pour le Rwanda et du Tribunal spécial pour la Sierra Leone spécifient, le fait d’infliger des peines collectives constitue un crime de guerre (TPIR (1994), art. 4, al. 1 b ; Tribunal spécial pour la Sierra Leone (2002), art. 3, al. 1 b).
Dans son Observation générale sur l’article 4 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, concernant les états d’exception, le Comité des Nations Unies pour les droits de l’homme a déclaré que les États parties ne pouvaient «en aucune circonstance» invoquer un état d’urgence «pour justifier des actes attentatoires au droit humanitaire ou aux normes impératives du droit international, par exemple des châtiments collectifs»(Observation générale n° 29).

Aux termes du Statut de la Cour pénale internationale, est défini comme des crimes de guerre :
« 8.2.b xxv) Le fait d’affamer délibérément des civils comme méthode de guerre, en les privant de biens indispensables à leur survie, y compris en empêchant intentionnellement l’envoi des secours prévus par les Conventions de Genève ».
Pendant les négociations des éléments des crimes du Statut de la Cour pénale internationale, il a été reconnu que le sens usuel du mot « affamer » recouvrait non seulement le sens strict de faire mourir par privation d’eau et de nourriture, mais aussi le sens plus général de priver ou de fournir en quantités insuffisantes des biens essentiels ou des choses indispensables à la survie. De ce fait, d’autres exemples mentionnés pendant ces négociations comprenaient des articles non alimentaires indispensables, tels que les médicaments et, dans certains cas, les couvertures (Knut Dörmann, «Preparatory Commission for the International Criminal Court : The Elements of War Crimes, Revue internationale de la Croix-Rouge n° 842, juin 2001, pp. 475-476).
Les Protocoles additionnels I et II considèrent tous deux les vivres et les médicaments comme essentiels à la survie de la population civile, tandis que le Protocole additionnel I mentionne aussi les vêtements, le matériel de couchage, et les logements d’urgence (Protocole additionnel I (1977), art. 69, par. 1; Protocole additionnel II (1977), art. 18, par. 2).
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 20:39

Mais tout est faux, déclare les contre enquete du juge goldstone et autres.
TOUT.
ABSOLUMENT TOUT, et c'est démontré faux avec des preuves.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 20:54

vous copiez les faux documents et dossiers de l'ONU dénoncés comme faux par le juge goldstone.


le hamas a confisqué les couvertures, par exemple, le hamas a quasiment fait tout ce que ce dossier déclare, et le hamas seul.

déclare le juge goldstone, qui était à l'origine de la demande d'enquete et du rassaemblement des dossiers que vous citez. ces dossiers c'étaitsa mission.
la commission goldstone.


Le juge goldstone déclare a la presse que durant le blocus de gaza:
-1 il n'y avait pas de blocus et les populations ne manquaient de rien (on lui a donné de fausses preuves) ceci a été confirmé par la croix rouge internationale qui dément tout ce qui a été prétendu auparavent, et déclare qu'il n'y a eu aucune crise humanitaire à gaza, démentant ainsi les médias aux ordres.
-2 déclare que seuls les palestiniens, du hamas comme de l'AP ont bafoué les droits de l'homme.
le juge goldstone déclare qu'il a toute les preuves, et démande à l'ONU d'annuler TOUTEs les charges envers Israel.


par exemple,le hamas a confisqué des stocks de nourriture, afin d'accuser Israel. le stocks confisqués étaient donné à la nomenklatura du hamas.

le Hamas a également coupé l'electricité, réguliérement pour faire croire a des coupures dues a Israel, alors qu'en fait l'electricité de Gaza vient d'egypte, sansa aucune interruption, les israéliens ne pouvaient pas du tout la couper.
Le hamas créait des coupures, nottament quand des enquéteurs et diplomates occidentaux venaient, puis la rétablissait à leur départ.

enfin, Israel continuait d'amener des camions de vivre, chaque jour, comme toujours, par tonnes, avec des dizaines de camions envoyés par tsahal, comme depuis des années.

En plein 'faux blocus" de gaza, le hamas laissait pourrir des camions en dehors de gaza, pris en photos.
motif donné par le hamas: surplus alimentaires.


tsahal filtrait tout les camions, pour empecher les armes, munistion, et matériaux necessaires a la fabrication de silots de missiles, etc. et ils en trouvaient sans cesse, y compris des missiles cachés dans les camions de la croix rouge internationale.

et toute les aliments passaient bien sur.

--
enfin, le droit international autorise a tout pays d'empecher le passage d'armes et d'engins de mort pouvant tuer ses civils, le blocus antiterroriste était donc légal, et meme indispensable.

(le droit international autorise meme a éliminer physiquement une flotille composée par des organisations hostiles à un état, depuis meme son port d'attache, dés son départ ou sa constitution, y compris en eaux internationales - c'est un droit maritime)

le blocus antiterroriste a évité des milliers et des milliers de morts et d'assassinats de civils par les palestiniens, en grand nombre avant cette action rendue indispensable par le harcélement agressif des palestiniens.


Les visites libres et aisées de responsables arabes à gaza démontre aussi qu'il n'y avait pas de blocus de déplacement de personnes.

Les visites de personnalités diverses à Gaza montrent bien qu’il n’y a pas de blocus israélien car Israël n’a aucun contrôle sur qui entre dans la Bande de Gaza depuis l’Égypte .

Il y a eu celle de l’émir du Qatar venu apporter des millions (dans le vent , pour la propagande, c'est a dire pour d es armes et non pour de la nourriture vu qu'on n'y manquait de rien), celle du Premier ministre égyptien qui a pleuré par erreur sur un enfant tué non pas par une frappe israélienne mais un engin palestinien, du Premier ministre turc, et la visite du chef en exil de la branche politique du mouvement terroriste du Hamas, Khaled Meshal, éxprimant pour l’occasion son souhait de « mourir en martyr sur la terre palestinienne ». clown

Se faire prendre en photo dans la Bande de Gaza, de préférence en pleurant sur un enfant mort – même s’il a été tué par un engin palestinien alors que sa mort était faussement attribuée à une frappe israélienne -, comme cela a été le cas pour le Premier ministre égyptien – ou en apportant des millions, comme l’a fait l’émir du Qatar, est devenu à la mode.

Le dernier en date à sacrifier à cette opération d’auto-promotion est le chef du bureau politique du mouvement terroriste du Hamas en exil, Khaled Meshal.

Et matière à photo il y a eu avec cette dernière visite en date : à commencer par Meshal embrassant le sol de la Bande de Gaza, photo publiée par le quotidien égyptien Al-Ahram qui rapporte que le chef terroriste souhaiterait « mourir en martyr sur la terre de Palestine » et qualifiait cette première visite dans l’enclave gérée par le mouvement terroriste de « troisième naissance », la seconde ayant été lorsqu’il échappa à une tentative faite par Israël pour l’éliminer .

Il y a peu de chances pour qu’Israël exhausse son vœu actuellement, même si, une journaliste de la BBC – organe de presse connu pour sa sympathie envers ce type de mouvement palestinien – estime très courageux de la part de Meshal de faire la tournée des sites où des chefs terroristes – Cheik Ahmed Yassine, Ahmed Jabari - ont été éliminés - heureusement pour défendre la vie- par le passé par Israël.

BBC qui rappelle toutefois que les États-Unis et l’Union européenne considèrent le Hamas comme terroriste.

On peut y ajouter le Canada, par exemple.

Poser devant les restes de la voiture de Jabari et une réplique de roquette palestinienne

Autres photos attendues : Meshal posant devant les restes de la voiture calcinée d’Ahmed Jabari, chef terroriste militaire éliminé au début de l’Opération Pilier de Défense, devenue lieu de pèlerinage


Meshal posant devant une réplique énorme d’une roquette M-75, comme celles tirées sur les populations civiles du sud d’Israël portant en arabe la mention « Made in Gaza ».

C’est devant cette réplique érigée dans la place principale de Gaza que Meshal prononcera un discours le 8 décembre. Il y parlera victoire du Hamas et réconciliation entre factions palestiniennes – une arlésienne....-. On y attend la foule des grands jours.




Bien évidemment, pendant ces trois jours de visite promotionnelle, Meshal, reçu en héros, est et sera toujours flanqué de Ismaïl Hanyeh, « Premier ministre » de la Bande de Gaza.

à propos de cette visite et des précédentes : cela prouve qu’il n’y a pas de blocus israélien de la Bande de Gaza .

Israël « n’a aucun contrôle sur qui entre dans la Bande de Gaza depuis l’Égypte ».

Le blocus décidé par Israël après que la Bande de Gaza, évacuée dans sa totalité par Israël en 2005, est devenue une plateforme terroriste et un bras armé de l’Iran, est un blocus maritime dont la légalité ne peut être contestée .

Ce que ne conteste d’ailleurs pas l’ONU, une information pourtant capitale mais que l’on trouve difficilement...

Israël a également mis en place un filtrage terrestre sur sa frontière avec l’enclave palestinienne.

Pour d’évidentes raisons de sécurité. Pourtant des tonnes de marchandises entrent dans la Bande de Gaza par les passages israéliens, une entrée coordonnée avec les autorités gazaouies.

Des produits gazaouis comme certains produits agricoles sortent également.

Des Tonnes de marchandises ayant même continué à y entrer pendant l’Opération Pilier de Défense .



Dernière édition par prinu le Jeu 7 Fév 2013 - 22:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 20:54

Hezbollah : les révélations des enquêteurs bulgares

Le Figaro a recueilli des confidences sur le rapport top secret de la Commission nationale de sécurité bulgare qui a conclu à la responsabilité du Hezbollah dans l’attentat de Burgas contre un bus israélien en 2012. Jacque Filipe Martin, Ralph William Rico et Brian Jameson. Deux jeunes Canadiens et un Australien sur les bords de la mer Noire à l’été 2012. Des touristes en goguette ? Non, pour les autorités bulgares, ces trois hommes sont les responsables de l’attentat anti-israélien du 18 juillet 2012 qui a fait six morts et une trentaine de blessés à l’aéroport de Burgas, à l’est du pays.

Le premier y a laissé sa peau, déchiqueté par la charge explosive de plus de 3 kg qu'il transportait dans son sac à dos; ses deux complices sont repartis, via un autre pays européen, vers le Liban dont ils sont tous originaires. Des binationaux, le «cauchemar» des services de sécurité.

«Toutes les pistes mènent à Beyrouth»
«Toutes les pistes mènent à Beyrouth», résume un responsable policier au lendemain de la session extraordinaire du Conseil de sécurité, le 5 février, à l'issue duquel Sofia a officiellement mis en cause le Hezbollah dans cet acte sans précédent sur le sol bulgare. «Il y a des informations concernant des financements et une appartenance au Hezbollah de deux personnes», a affirmé le ministre de l'Intérieur Tsvetan Tsvetanov, après six heures de débats à huis clos pendant lesquels les membres du Conseil ont pris connaissance du rapport préliminaire établi par les services de sécurité bulgares et leurs partenaires occidentaux sur cette affaire - un texte classé «secret-défense».

Grâce aux confidences de certains des membres du Conseil, on peut néanmoins établir les éléments qui ont permis cette mise en cause du Hezbollah comme «organisation terroriste».

Les transferts d'argent en provenance du Liban avaient pour destinataire le porteur du passeport australien du trio, que les enquêteurs considèrent comme l'artificier du groupe. Les faux permis de conduire retrouvés en Bulgarie étaient tous fabriqués dans le même atelier libanais - un lieu «connu» des services de renseignement occidentaux.

Les enquêteurs bulgares disposeraient également d'une photo sur laquelle figureraient des proches parents de l'un des présumés terroristes aux côtés de membres du Hezbollah.

Leur point de départ était Beyrouth, où, selon, le patron de l'antigang de Sofia, Stanimir Florov, les deux survivants se trouvent aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 22:09

Le juge Goldstone a subi des pressions, ses assesseurs n'ont rien renié du rapport, bien au contraire.


Le 14 avril 2011 les 3 autres coauteurs du rapport (Hina Jilani (en), Christine Chinkin (en) et Desmond Travers (en)) publient un communiqué commun critiquant la rétractation de Richard Goldstone, affirmant que le rapport est juste et qu'Israël n'a pas su démontrer que les tirs sur des civils n'étaient pas délibérés (point sur lequel Goldstone se rétracte). Ils accusent Goldstone de « dénaturer les faits », démentent ses assertions et affirment qu'elles sont « le fruit d'une intense pression politique ». Dans une interview accordée au Middle East Monitor, Hina Jilani, avocate des droits de l'homme qui faisait partie de la commission Goldstone, a contredit les dernières affirmations du juge. Elle affirme : « En définitive, le rapport n'aurait pas été différent de ce qu'il est. » Selon elle, il reste une pièce importante « qu'aucune procédure acceptable n'invaliderait […]. Si cela arrive, ce serait vu comme une décision suspecte ». Elle insiste également sur le fait que rien dans la tribune à travers laquelle Richard Goldstone se rétracte ne pourrait ébranler l'objectivité du rapport initial.
source Wikipedia,
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 7 Fév 2013 - 22:14

bien sur, le juge goldstone informe aussi que hina Jilani, sympathisante des islamistes, fait partie de ceux qui ont volontairement amassés des faux documents;
le juge goldstone, impartial, réitére ses affirmation, et améne les preuves indiscutables des faux documents, devant toute le monde.
Il a réalisé plusieurs articles à ce propos.



Le juge goldstone, qui avait été mandaté par l'ONU, accuse toute l'administration onusienne et et tout les responsables, d'avoir volontairement établis dans le passé de faux dossiers envers Israel. Il en a les preuves.

il est logique que des gens pro-palestiniens injurient la vérité que le juge dévoile, ils ne vont pas en sourire, il leur faux rassurer et calmer les gogos qui croient à la propagande palestiniste mondiale véhiculée par l'entreprise politique haineuse qu'est devenue l'ONU, qui ne réprésente désormais plus aucun idéal humaniste.

L'ONU a été ridiculisée et devrait étre dissoute, remodelée, avec une autre conception et d'autres statuts. L'ONU n'est plus une référence juridique fiable.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 2:41

Il n'y a aucun good guy a defendre

Il y a a defendre la vie et la morale.

Avec courage


L'union
Et l'entente
Pour le bien du plus grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 7:19

Je ne suis pas à même de déterminer qui ment le plus , des propagandistes palestiniens ou des propagandistes israëliens , Prinu .

Mais reconnaissez que les images que vous fournissez de Tsahal sont des images d'Epinal .
Dieu , que votre armée est jolie ! La réalité sur le terrain est moins drôle , j'imagine .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 9:15

L'image d'Israel s'est sérieusement détériorée, et en fait de morale c'est ni plus ni moins la raison d'état et la raison du plus fort, il n'y a aucune morale dans ce qui est fait dans les territoires occupés, ce ne sont pas seulement les islamistes qui le disent, mais l'ONU (dont Israel a constamment violé les résolutions, le seul état démocratique de la région !), les ONG, une partie des israéliens qui ne veulent pas être complices.
Il suffit aussi de comparer le nombre de morts de part et d'autre, rien de plus facile à vérifier.

L'histoire en tragédie absurde : des juifs expulsés d'Europe s'installent dans des maisons de palestiniens expulsés de chez eux en 1948 :



et pillage des maisons et des biens, signalé aux autorités, mais elles disent n'avoir rien pu faire :



Juifs bulgares arrivant dans un village vidé de ses habitants, 1950 :

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 10:16

DelpheS a écrit:
L'image d'Israel s'est sérieusement détériorée,

Je crois qu'elle s'est au contraire améliorée en Occident qui a fini par comprendre que c'est un peuple et c'est tout.

Par contre, elle s'est détériorée dans l'islam (car ce peuple s'obstine à exister sur une terre que leur Nationalisme considère comme la leur) et chez l'extrême Gauche car ils s'obstinent à être intelligent et brillants dans le petit Etat qu'ils ont ressuscité. Du coup, si Hassad massacre 200 000 personnes de son peuple, c'est juste triste. Mais si Israël ose prendre contre argent un champ palestinien, c'est un génocide.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 10:46

L'extrême gauche a condamné dès le début il me semble. Après la seconde guerre mondiale l'opinion occidentale était sûrement plus favorable.
Les sondages valent ce qu'ils valent, mais ils ne sont pas trop en faveur d'Israel en ce moment.
Pour qu'une vente soit juste, il faut que les deux parties soient libres et consentantes.

Actuellement, comment se produit la colonisation (entre autres méthodes, je parle de ce qui se passe dans les territoires occupés selon les lois internationales) : l'armée décide qu'un terrain est stratégique, il est fermé aux palestiniens, puis au bout d'un certain temps et d'astuces juridiques, on voit apparaitre un village de colons, et le tour est joué, ensuite on construit des routes inaccessibles aux palestiniens pour relier les villages de colons, ce qui décompose le territoire et hypothèque la vie du futur état.
Comment on a empêché les palestiniens de revenir chez eux en 1948 : en votant un série de lois sur les "absents", et même s'ils voulaient revenir on les empêchait, une grande partie des villages avait d'ailleurs été détruite.
Pourtant le droit au retour est un droit reconnu en la matière (ou alors on doit indemniser), ceci concerne la partie qui a été dévolue à Israel par l'ONU. Il faut distinguer la propriété privée et l'état qui administre, mais tout peut devenir lié à partir du moment où on tolère une implantation massive de population étrangère. De nombreuses terres seraient accessibles à des réfugiés dans la partie légalement israelienne, car loin des villes, elles ne sont pas cultivées par des israéliens ou alors par des travailleurs immigrés.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 11:31

Des arabes ont aussi contribué à la dépossession des terres des paysans palestiniens.
Se souvenir d'abord que dans le droit islamique la terre n'appartient pas aux hommes, mais à Dieu. Beaucoup de terres étaient ainsi un patrimoine collectif exploité en cultures ou en pâturages.
Lorsque l'empire ottoman a demandé à ce que les propriétaires se déclarent, les petits paysans ne se sont pas manifestés, par peur de l'impôt ou de la conscription, et parce qu'ils avaient toujours exploité en commun. A leurs places se sont déclarés des riches libanais, syriens ou autres, qui sont restés éloignés des terres.
Ces riches étrangers ont pu commencer à vendre ces terres par exemple au FNJ. Ensuite lors de la partition, après la guerre, ces riches propriétaires faisant eux aussi parti des absents selon les critères d'Israel, les terres ont été considérées comme disponibles
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 14:53

les propriétaires de la région furent turcs, de deux ordres: la majorité, appartenait au sultan de constantinople. le reste, a de grands propriétairees turcs.
Les immigrés palestiniens ne possédaient rien politiquement, ce pays était propriété domaniale du sultan de constantinople.

-----

il y a deux languages, la logique des palestiniens, est de dire c'est palestinien.; parceque durant une période, un musulman a possédé cette terre, et donc la terre est musulmane selon le coran, pour toujours.

mais ce n'est pas la logique del'ONU pour tout les conflits dans le monde.

et la logique internationale est tout autre, celle des propriétés politiques.
et c'est celle ci qui est logique, et c'est celle ci qu'on appliquée à l'ONU pour tout les conflits du monde .. sauf pour les dieux palestiniens.


Ce livre présente un aspect de cette affaire al dura:


Contre expertise d'une mise en scéne, éditions raphael, par Gérard Hubert..

Diffusée par toutes les chaînes de télévision, l'image du petit Mohamed a bouleversé le monde : un enfant cherche à s'abriter derrière son père, au milieu d'un accrochage entre Palestiniens et soldats israéliens. L'enfant crie, l'enfant est terrorisé, il s'affaisse. Véritable icône de la lutte palestinienne, la scène de la mort de Mohamed Al Dura symbolise aujourd'hui la seconde Intifada. Mais que s'est-il réellement passé au carrefour de Netzarim (bande de Gaza), le 30 septembre 2000 ? Savoir, comprendre, expliquer : c'est le but de ce livre. L'analyse des accusations et des justifications des uns et des autres (cameramen, journalistes, experts, protagonistes impliqués) fait surgir incertitudes, contradictions et incohérences. L'auteur, qui a visionné nombre de rushes relatifs à l'affrontement, montre que l'image de la " mort " de d'enfant représente une fiction utilisée comme stratégie de communication, et racontée comme une épopée. Un livre fort, précis et rigoureux : une authentique contre-enquête.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 15:00

1799 Napoléon Bonaparte, empereur des Français, durant sa campagne d'Égypte fait une déclaration éloquente reconnaissant la propriété de la terre sainte (Palestine) au peuple juif. Extrait du discours : « La France vous propose de prendre l’héritage de vos pères ». Il écrit aux dirigeants du monde pour leur expliquer qu’il faut faire le nécessaire pour que les juifs s’installent en Israël.
Déclaration de Napoléon Bonaparte:
"Proclamation à la nation Juive Quartier général Jérusalem, 1er floréal, an VII de la République Française (20 avril 1799) Bonaparte, commandant en chef des armées de la République Française en Afrique et en Asie, aux héritiers légitimes de la Palestine : Israélites, nation unique que les conquêtes et la tyrannie ont pu, pendant des milliers d'années, priver de leur terre ancestrale, mais ni de leur nom, ni de leur existence nationale ! Les observateurs attentifs et impartiaux du destin des nations, même s'ils n'ont pas les dons prophétiques d'Israël et de Joël, se sont rendu compte de la justesse des prédictions des grands prophètes qui, à la veille de la destruction de Sion, ont prédit que les enfants du Seigneur reviendraient dans leur patrie avec des chansons et dans la joie et que la tristesse et que les soupirs s'enfuiraient à jamais. (Isaie 35.10) Debout dans la joie, les exilés ! Cette guerre sans exemple dans toute l'histoire, a été engagée pour sa propre défense par une nation, de qui les terres héréditaires étaient considérées par ses ennemis comme une proie offerte à dépecer. Maintenant cette nation se venge de deux mille ans d'ignominie. Bien que l'époque et les circonstances semblent peu favorables à l'affirmation ou même à l'expression de vos demandes, cette guerre vous offre aujourd'hui, contrairement à toute attente, le patrimoine israélien. La Providence m'a envoyé ici avec une jeune armée, guidée par la justice et accompagnée par la victoire. Mon quartier général est à Jérusalem et dans quelques jours je serais à Damas, dont la proximité n'est plus à craindre pour la ville de David. Héritiers légitimes de la Palestine. La Grande Nation qui ne trafique pas les hommes et les pays selon la façon de ceux qui ont vendu vos ancêtres à tous les peuples (Joël 4.6) ne vous appelle pas à conquérir votre patrimoine. Non, elle vous demande de prendre seulement ce qu'elle a déjà conquis avec son appui et son autorisation de rester maître de cette terre et de la garder malgré tous les adversaires. Levez-vous ! Montrez que toute la puissance de vos oppresseurs n'a pu anéantir le courage des descendants de ces héros qui auraient fait honneur à Sparte et à Rome (Maccabée 12.15). Montrez que deux mille ans d'esclavage n'ont pas réussi à étouffer ce courage. Hâtez-vous! C'est le moment qui ne reviendra peut-être pas d'ici mille ans, de réclamer la restauration de vos droits civils, de votre place parmi les peuples du monde. Vous avez le droit à une existence politique en tant que nation parmi les autres nations. Vous avez le droit d'adorer librement le Seigneur selon votre religion. (Joël 4.20)"
Le 16 août 1800, Napoléon déclara: "Si je gouvernais une nation juive, je rétablirais le temple de Salomon.".
En 1854, selon le compte-rendu publié dans le New York Tribune, les Juifs représentaient les deux tiers de la population de Jérusalem. Quelle est la source de cette statistique ? Un journaliste, envoyé spécial au Moyen-Orient pour Le Tribune. Il s'appelait Karl Marx.
1896: la population de Jérusalem devient à majorité juive.
1909 Fondation de Tel Aviv au nord de jaffa, première ville entièrement juive en Palestine.

1920-1921 Hamin Al Husseini (Hadj Muhammad Amin al-Husseini) devient Mufti de Jérusalem grâce aux Anglais. Premiers troubles judéo-arabes : pogroms antijuifs à Jaffa. Fondation de la Haganah (organisation d'auto-défense juive).
Les massacres de juifs par les musulmans commencaient.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 15:01

Le 23 août 1924 , harangue du Mufti à Jérusalem. Nouveaux troubles antijuifs ; massacres de juifs à Hébron puis à Safed : 133 juifs tués, 339 blessés.


« La somme des preuves essentielles actuellement à notre disposition, indique que l’évacuation de la Palestine est due à l’exhortation des chefs militaires ou politiques des États arabes eux-mêmes. » (Analyse de l’institut des affaires publiques (Washington))
Entretien avec Nahrnoud Darwich, poète palestinien, réalisé par Farouk Nardam-Bey et Elias Sanbar (Revue d’Etudes palestiniennes, No 10, Hiver l984)
« Pour mes parents, notre séjour au Liban était temporaire ; nous y étions en visite ou même en villégiature. On avait à l’époque commandé aux Palestiniens de quitter leur patrie pour ne point gêner le déroulement des opérations militaires arabes qui devaient durer quelques jours et nous permettre de réintégrer rapidement nos maisons. Mes parents découvrirent bien vite que ces promesses n’étaient que rêves… »
Extrait du Bulletin du REMP (Groupe de recherches pour les problèmes des migrations européennes Janvier-mars 1957) à La Haye (pp 10-il) :
« Dès les premiers mois de 1948, la Ligue arabe publiait des instructions demandant aux gens de chercher refuge temporairement dans les pays voisins, pour revenir plus tard à leurs domiciles dans le sillage des armées arabes victorieuses et recueillir leur part des biens juifs abandonnés. »
Témoignage égyptien. (El -Yom, journal du Caire 12.4.1963):
« Le 15 mai 1948 arriva.., et le dernier soldat britannique quitta la Palestine. Ce même jour, le mufti de Jérusalem demanda aux Arabes de Palestine de quitter le pays, de quitter Haïfa, Jaffa et les autres villes.., car les armées arabes étaient sur le point de pénétrer dans le pays et de se battre à leur place, contre les bandes juives pour les chasser de Palestine. »
Extrait des Mémoires de Haled alAzrn (1973), Premier Ministre de Syrie en 1948 et 1949, paru à Beyrouth :
« [La raison de l’échec arabe en 1948 fut] l'appel des gouvernements arabes aux habitants de la Palestine, pour qu’ils se rendent dans les pays voisins... C’est nous qui les avions encouragés à partir... Nous avons amené la destruction sur un million de réfugiés arabes, en les incitant et en les adjurant de quitter leurs terres, leurs foyers, leur travail et leurs commerces. »
Extrait de « Ma'al Nas” (Avec le peuple 1956): livre de Mahmoud Seif-e-Din Irani, paru à Amman (Jordan Publishing House) :
« Soudain, les habitants de Jaffa commencèrent à abandonner leur ville... Nous étions tous trop optimistes, nous avons quitté le pays de notre libre choix, croyant que nous partions pour une courte visite, des vacances et que nous retournerions peu après, comme si rien ne s’était passé. »
30 mai 1955, témoignage arabe palestinien (Falastin, quotidien jordanien):
« Nous, les réfugiés, avons le droit de dire aux membres du Conseil de la Ligue arabe: nous avons quitté notre patrie sur la foi de fausses promesses faites par des dirigeants malhonnêtes des Etats arabes. Ils nous ont promis que notre absence ne durerait pas plus de deux semaines, qu’elle serait une sorte de promenade, après quoi nous reviendrions ».
Extrait d’un livre (1955 ) de Edouard Attiya, secrétaire du bureau de la Ligue arabe à Londres, de 1941 à 1950, The Arabs paru à Londres (p 183) :
« Cet exode en masse est particulièrement dû à la croyance qu’avaient les Arabes, encouragés en cela par les vantardises et par les déclarations inconscientes de certains chefs arabes, selon lesquelles la défaite des Juifs par les armées des États arabes était l’affaire de quelques semaines et qu’elle permettrait aux Arabes palestiniens de rentrer dans leur pays et d’en reprendre possession ».
Extrait de Sirr al Nakhba (Le secret du désastre 1955), livre de Nimr al Hawari, ancien commandant de l’organisation paramilitaire Nedjada, paru à Nazareth :
« Les chefs brandirent leurs sabres, prononcèrent des discours enflammés et rédigèrent des articles retentissants. Nous fracasserons le pays à coups de canon, tonna le Premier Ministre d’Irak nous détruirons tout endroit où les Juifs chercheront un abri. Les Arabes devront conduire leurs femmes et leurs enfants dans des régions plus sûres en attendant que les combats se soient apaisés, »
Déclaration du Premier Ministre d’Irak (Presse de Baghdad 15 mars 1948): « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tout lieu où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux. »

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 8 Fév 2013 - 15:02

Une série de pogroms (massacre de juifs civils) avaient éclaté dans plusieurs capitales : en Irak en 1941 (le Farhoud, c’est à dire le pogrom), à Tripoli en Lybie en 1945, en Syrie en 1944 (la majeure partie des Juifs quitta alors le pays), à Alep et Aden en 1947. En 1948, la guerre décrétée sur l’Etat d’Israël au lendemain de sa proclamation - et perdue - par six Etats arabes, devait conduire à une aggravation de la condition juive . De 1948 à 1949, des centaines de Juifs furent internés dans des camps en Egypte. En 1956, la nationalité égyptienne fut retirée aux " sionistes " (définis " non une religion mais le lien matériel et spirituel entre les sionistes et Israël " ). En 1957, leurs biens furent mis sous séquestre.
En Irak, en 1948, le sionisme fut rangé dans la catégorie des crimes d’opinion, passibles de sept ans de prison et d’une amende. En 1950, ils y furent privés de leur nationalité et, en 1951, dépouillés de leurs biens. Cette même année, la synagogue de Baghdad où les Juifs s’enregistraient pour l’émigration fut la cible d’un attentat.
Dans la péninsule arabique, même expulsion par la violence et l’intimidation. Dès le début du XX° siècle, l’exclusion avait durement frappé les Juifs yéménites (16 000 émigrèrent de 1919 à 1948). La mise en pratique de la loi islamique pronant l’islamisation forcée des orphelins poussa définitivement les Juifs du Yémen sur les voies de l’exode qui les conduisirent vers Israël. Les Juifs du Najran, région voisine annexée par l’Arabie saoudite, se joignirent à eux (43 000 Juifs en 1948-1949). Victimes d’un subterfuge du pouvoir , ils furent dépouillés de tous leurs biens.
Quant aux Juifs d’A.F.N., le pouvoir français les avaient libérés de la condition opprimée du dhimmi*, que ce soit en leur accordant la citoyenneté ou en neutralisant le dispositif islamique de la condition juive. Son retrait , à la suite de l’Indépendance, signifiait unanimement pour les Juifs la fin de leur liberté., en 1963, sous Boumedienne qu’il fallait avoir un père et des grands parents paternels de statut personnel musulman pour être algérien, alors qu’il n’y avait quasiment plus de non- musulmans ... Ils partirent en masse dans les années 1950-1960 .
Ainsi, 129 539 Juifs d’Irak, 37 395 Juifs d’Egypte, 50 619 Juifs du Yemen et d’Aden, 8523 Juifs de Syrie, 4032 Juifs du Liban, 35 802 de Lybie, 52118 de Tunisie, 24 067 Juifs d’Algérie, 266 304 Juifs du Maroc trouvèrent refuge en Israël, pour la plus grande part entre 1948 et 1958 et en moindre mesure de 1970 à 1980, témoins du " péché originel " des Etats-nations arabes qui se livrèrent à une véritable purification ethnique quand ils se constituèrent. Celle ci n’est bien évidemment pas dénuée de lien avec la guerre de 1948. En 1949, une réunion de diplomates arabes à Beyrouth prona l’expulsion des Juifs de leur pays en représailles de l’exode palestinien...
Tous ces éléments montrent s’il en était besoin l’importance critique de l’histoire des Juifs du monde arabe dans la réalité du conflit israélo-arabe. Vue dans cette lumière, la création d’Israël (où ils constituent une majorité) au cœur du monde arabe apparaît moins comme une solution humanitaire en faveur des rescapés de la Shoa que comme le fruit de la lutte pour la libération et l’autodétermination d’une minorité opprimée du monde arabe.

On comprend que les Palestiniens occultent pour les besoins de leur cause cette dimension du conflit, génante pour leur apologie. Elle ne cesse cependant pas d’exister. On comprend moins comment le leadership israélien, tout spécialement la gauche, y soit resté insensible. Sans doute par ethnocentrisme ?
Quant aux Etats arabes, ils sont doublement responsables d’une telle situation, car après avoir expulsé leurs résidents juifs, ils n’ont pas pour autant intégré les réfugiés palestiniens mais au contraire les ont transformé en arme contre Israël.
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: