DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 16:25

Même les israeliens ne nient pas le massacre.

Le colonel Meir Païl témoin du massacre relate :

« Il était midi quand la bataille se termina. Le calme régnait mais le village ne s’était pas rendu. Les irréguliers de l’Irgoun et du Stern sortirent de leurs caches et commencèrent les opérations de nettoyage. Faisant feu de toutes leurs armes, ils balançaient également des explosifs dans les maisons. Ils abattirent ainsi toutes les personnes qu’ils y trouvèrent, y compris les femmes et les enfants. Par ailleurs, près de vingt-cinq hommes qui avaient été sortis de chez eux furent chargés dans un camion et exposés, à la romaine, à travers les quartiers de Mahahneh Yehuda et Zakron Josef. Après quoi ils furent emmenés dans une carrière de pierre et abattus de sang-froid. »

Le talion c'est dur et cruel, mais "ce n'est" qu'oeil pour oeil, dent pour dent, pas cinquante palestiniens pour un israelien.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 16:31

Dans un autre livre, 1948 and After, Benny Morris cite une pièce des archives de Tsahal (ouvertes après 50 ans) : le rapport « L’émigration des Arabes de Palestine dans la période 1/12/1947 - 1/6/1948 » rédigé par les services de renseignement de l’armée israélienne et daté du 30 juin 1948.


Ce document estime à 391 000 (un chiffre fort proche des chiffres avancés par les historiens pour les 2 premières vagues, les seules ayant eu lieu à l'époque) le nombre de Palestiniens ayant quitté le territoire aux mains d’Israël début juin 1948, et évalue l’influence des différents facteurs dans ces départs :

«Au moins 55 % du total de l’exode ont été causés par nos opérations»,
les opérations des « dissidents » de l’Irgoun et du Lehi « ont directement causé environ 15 % de l’émigration »,
les « peurs » et la « crise de confiance » de la population palestinienne sont la cause de 22 % des départs.
5 % des départs sont liés à des appels à la fuite des dirigeants arabes,
2 % des départs sont attribués aux ordres d’expulsion explicites donnés par les soldats juifs,
1 % des départs sont attribués à la guerre psychologique menée par les forces juives.


Bien sûr ce rapport est rédigé en pleine guerre et non scientifique, mais pourquoi l'armée s'accuserait-t-elle de ce qu'elle n'a pas fait ? Ce serait absurde.

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9fugi%C3%A9s_palestiniens

Et ensuite Israel a produit une série de lois et de règlements pour empêcher les réfugiés de retrouver leurs propriétés.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 17:12

Le Quai d'Orsay le maintenait surveillé dans une villa à Saint-Maur, avec majordome, puis dans la villa « La Roseraie », à Bougival, Il pouvait recevoir librement ses invités, il était autorisé à se déplacer librement. À plusieurs reprises, la France refusa de répondre aux demandes d’extradition de la Grande-Bretagne et de la Yougoslavie. LE Quai d’Orsay l’envoi, sain et sauf, en prenant un vol régulier de la compagnie américaine TWA d’Orly , vers Le Caire, muni d’un faux passeport et sous un nom d’emprunt.
Pour sa collaboration il a été inculpé par un tribunal yougoslave mais jamais jugé car réfugié au Caire et à Beyrouth.
Il déclare en 1974, juste avant d emourir « Je meurs heureux d’avoir pu faire tuer six millions de juifs »
On pourrait ajouter que Yasser Arafat (Mohammed Abdel-Raouf Arafat As Qudwa al-Hussaeini) est son neveu et que Liela Shahid représentante de l'OLP à Paris est sa niéce, et qu’ils en étaient ouvertement fiers.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 17:48

Ce n'est pas absurde: l'Iroun et le Lehi, petits groupes minoritaires indépendants, voulaient se donner des médailles de résultats, ce qui n'empechera pas Israel de les dissoudre et d'envoyer en prison leurs membres qui refusaient de rendre leurs armes.

Les archives démontrent le départ volontaire des arabes, sur ordre de leurs chefs.

Vous ne montrez que des théses d'arabes qui parlent d'expulsion par les juifs, vous ne montrez aucun documents arabes qui disent le contraire.


Extrait du Bulletin du REMP (Groupe de recherches pour les problèmes des migrations européennes janvier-mars 1957) à La Haye (p. 10-il) :

« Dès les premiers mois de 1948, la Ligue arabe publiait des instructions demandant aux gens de chercher refuge temporairement dans les pays voisins, pour revenir plus tard à leurs domiciles dans le sillage des armées arabes victorieuses et recueillir leur part des biens juifs abandonnés. »
Témoignage égyptien. (El -Yom, journal du Caire 12.4.1963):

« Le 15 mai 1948 arriva.., et le dernier soldat britannique quitta la Palestine. Ce même jour, le mufti de Jérusalem (Amin al-Husseini) demanda aux Arabes de Palestine de quitter le pays, de quitter Haïfa, Jaffa et les autres villes.., car les armées arabes étaient sur le point de pénétrer dans le pays et de se battre à leur place, contre les bandes juives pour les chasser de Palestine. »
Extrait des Mémoires de Haled alAzrn (1973), Premier ministre de Syrie en 1948 et 1949, paru à Beyrouth :

« [La raison de l’échec arabe en 1948 fut] l'appel des gouvernements arabes aux habitants de la Palestine, pour qu’ils se rendent dans les pays voisins... C’est nous qui les avions encouragés à partir... Nous avons amené la destruction sur un million de réfugiés arabes, en les incitant et en les adjurant de quitter leurs terres, leurs foyers, leur travail et leurs commerces. »
Extrait de « Ma'al Nas” (Avec le peuple 1956): livre de Mahmoud Seif-e-Din Irani, paru à Amman (Jordan Publishing House) :

« Soudain, les habitants de Jaffa commencèrent à abandonner leur ville... Nous étions tous trop optimistes, nous avons quitté le pays de notre libre choix, croyant que nous partions pour une courte visite, des vacances et que nous retournerions peu après, comme si rien ne s’était passé. »
30 mai 1955, témoignage arabe palestinien (Falastin, quotidien jordanien):

« Nous, les réfugiés, avons le droit de dire aux membres du Conseil de la Ligue arabe: nous avons quitté notre patrie sur la foi de fausses promesses faites par des dirigeants malhonnêtes des États arabes. Ils nous ont promis que notre absence ne durerait pas plus de deux semaines, qu’elle serait une sorte de promenade, après quoi nous reviendrions ».
Extrait d’un livre (1955 ) de Edouard Attiya, secrétaire du bureau de la Ligue arabe à Londres, de 1941 à 1950, The Arabs paru à Londres (p. 183) :

« Cet exode en masse est particulièrement dû à la croyance qu’avaient les Arabes, encouragés en cela par les vantardises et par les déclarations inconscientes de certains chefs arabes, selon lesquelles la défaite des Juifs par les armées des États arabes était l’affaire de quelques semaines et qu’elle permettrait aux Arabes palestiniens de rentrer dans leur pays et d’en reprendre possession ».
Extrait de Sirr al Nakhba (Le secret du désastre 1955), livre de Nimr al Hawari, ancien commandant de l’organisation paramilitaire Nedjada, paru à Nazareth :

« Les chefs brandirent leurs sabres, prononcèrent des discours enflammés et rédigèrent des articles retentissants. Nous fracasserons le pays à coups de canon, tonna le Premier ministre d’Irak nous détruirons tout endroit où les Juifs chercheront un abri. Les Arabes devront conduire leurs femmes et leurs enfants dans des régions plus sûres en attendant que les combats se soient apaisés, »
Déclaration du Premier ministre d’Irak (Presse de Bagdad 15 mars 1948): « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tout lieu où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux. »

Ces documents arabes sont plus fiables que de la propagande.

---
qu'il y ait eu des éléments ponctuel de violence, surement, mais ce n'était pas là la politique israélienne, qui était de leur dire de rester.

Je souligne la morale des juifs; ils ne supportaient pas la violence, aussi, s'injuriaient ils eux meme, en égrérant infiniment, de cette violence, et se disant "faire comme les nazis", ce qui était bien faux, mais c'était là la flagellation morale qu'ils se fesaient, tout en sachant, qu'ils n'expulsaient personne. c'est un désir de se flageler, dans certains écrits.
exemple:
Aharon Zisling, ministre de l’agriculture au conseil des ministres du 17 novembre 1948 est également souvent citée « Je n’ai pu dormir de la nuit. Ce qui est en cours blesse mon âme, celle de ma famille et celle de nous tous (...) . Maintenant, les juifs aussi se conduisent comme des nazis, et mon être entier en est ébranlé. »

Cet homme aurait voulu un conflit sans violence, surmeent pieux, il ne supportait pas que rien ne fut parfait. il exagére donc dans son insulte à soit meme, il se punit.

En effet, il se flagelle, mais les actes décidés sont sans rapport.
Le « plan Daleth" fait ceci, en vérité: des enquetes dans les villages arabes, et la destruction des armes. Seule la résistance armée à ces enquetes provoque une expulsion éventuelle ,sans tueries aucune, pour sécuriser un village.

Ce sont les actes armés arabes qui provoquent ces enquetes dans ces villages.

et c'est normal de sécuriser des villes, afin d'éviter des morts.
Il s 'agit donc, pour des juifs ayant écris celà, de se dire du mal à soi meme, en choisissant les mots les plus terribles. ces sécurisations, c'était pour défendre la vie.
Ne dit on pas, pour se rendre moral, et pour, devant autrui, démontrer qu'on est moral, que quand on tue un moustique, on est un assassin ? Les juifs n'étaient pas des assassins, ils n'expulsaient pas, ce n'était pas là la politique. ils défendaient la vie, on sécurisait en faisant partir des gens armés et violents, uniquement, pas les autres: non, pas d'expulsions de masse, faux.

encore une fois, attention aux fausses archives.
Des faussaires comme benny morris utilisent de fausses archives,
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 17:48

L'historien Illan Pappé, est pris en flagrant délit de fausse citation de Ben Gourion
Voici un post passionnant par Elder of Zyion sur les citations mensongères et le mépris des éléments factuels par l'historien mondialement connu de l'université d'Exeter, Illan Pappé : en fait docteur en relations internationales (obtenu à Oxford), enseigne l'histoire au département du monde arabe et islamique, directeur du Centre Européen des études Palestiniennes , Co-directeur du Centre Exeter des études Ethniques- et Politiques.


Elder commence par citer un premier CAMERA (Committee for Accuracy in Middle East Reporting in America) dédiée à la précision du journalisme aux USA concernant le moyen orient. CAMERA a mis à jour une fausse citation attribuée par Pappé à David Ben Gourion.


*En préambule je rajouterai cette citation authentifiée de Ben Gourion qui a écrit à son fils Amos en 1937 :


« Nous ne souhaitons pas et nous n'avons pas besoin de chasser les arabes et de prendre leur place. Tous nos espoirs reposent sur l'idée-vérifiée tout le long de notre activité sur cette Terre [d'Israël] - qu'il y a suffisamment d'espace dans le pays pour nous et pour les arabes »
— Efraim Karsh, Fabricating Israeli history: the « new historians », éditions Frank Cass, New York , 2000, p. 49-507. qu'on peut lire sur google books *


Donc, voici l'article de CAMERA :

Le Cinéaste Porter Speakman Jr., producteur et réalisateur du film 2010 Dieu est avec nous (God is on our Side) , a publié un communiqué de presse reconnaissant qu'une citation attribuée à David Ben-Gourion par l'historien Ilan Pappé n'est pas vérifiable.



Dans son livre de 2006 Le nettoyage ethnique de la Palestine (Oneworld Publications), Pappé a signalé qu'en 1937 , dans une lettre à son fils, David Ben-Gourion écrivait ce qui suit:
« Les Arabes doivent partir mais il nous faut l’occasion propice pour le faire, une guerre par exemple »


C'est une citation accablante et elle figure en bonne place dans le film "God is on our Side" .









Mais elle n'apparaît dans aucune des sources citées par Pappé.



Dans son livre, Pappé a fourni deux références pour cette citation. La première référence est le journal de David Ben Gourion du 12 Juillet, 1937. La seconde est la page 220 ​​de
la Nouvelle Judée d'Août-Septembre de 1937 , un bulletin publié par l'Organisation sioniste mondiale.



CAMERA a fourni à Speakman des copies électroniques de ces deux sources - dont aucune ne contiennent la citation attribuée à Ben Gourion.

En réponse Speakman a publié un communiqué de presse suivant:

"... Cette citation ne peut être trouvée dans les sources originales du journal de Ben Gourion et donc ne peut pas être authentifiée. Bien que les références à cette citation existent, nous ne pouvons pas le trouver dans sa forme originale. Dans un effort de transparence et de précision, les producteurs ont décidé de la retirer à l'avenir des exemplaires de "God is on our Side"
Nous nous excusons de ce changement. "
[Notez bien , Speakman s'excuse de la modification, PAS du fait d'avoir induit en erreur les spectateurs avec une FAUSSE citation!]


La citation attribuée par Pappé à Ben Gourion apparaît également dans un article de 2006 publié dans le Journal of Palestine Studies .
Dans cet article, Pappé fournit une autre source pour la citation. Il déclare qu'elle apparaît sur les ​​pages 167-168 de Palestine and the Arab-Israeli Conflict: A History with Documents de Charles D. Smith (Boston et New York:. Beford / St Martin Press, 2004.)

La citation n'apparaît pas là non plus.

Les éditeurs du Journal of Palestine Studies étudient actuellement la question.

CAMERA a fait de nombreuses tentatives pour contacter le Dr Pappé de l'Université d'Exeter, mais l'historien n'a pas répondu.
[Ici se termine l'article de CAMERA]

Elder of Zyion poursuit :

La fausse citation de Ben Gourion est partout sur ​​Internet et a été citée dans The Independent , suite à quoi , l'historien Benny Morris [pourtant lui aussi membre du groupe des "nouveaux historiens" , en son temps hostile à Israël] a protesté dans The Independent et affirmé que la citation était une falsification. Nous avons constaté dans le passé que Pappé invente , chaque fois qu'il en a envie. Nous l'avons aussi vu reconnaître qu'il le faisait :
Dans une interview donnée au journaliste du Journal "Le Soir" de Bruxelles, en 1999 , Beauduin Loos:

"Contrairement à d'autres nouveaux historiens, Pappe ne fait pas mystère de son biais politique et idéologique. «Nous sommes avons tous des partis pris politiques», soutient-il. «Il n'y a aucun historien au monde qui soit objectif. Je m’intéresse moins a ce qui s'est passé qu'a la façon dont les gens relatent ce qui s'est passé".Le livre le plus connu de Pappé est "The making of the Arab-Israeli Conflict 947-1951" Tauris IB, Londres et New York, publié en 1992."

Dans l'avant propos de son livre "A History of Modern Palestine: One Land, Two Peoples"
( http://www.amazon.com/History-Modern-Palestine-Land-Peoples/dp/0521683157 ) Pappé écrit [on peut le lire en se servant de la fonction "Look Inside" d'Amazon] en bas de la page page 11:

"Mon parti pris est évident, malgré le désir de mes pairs que je m'en tienne aux faits et à la «vérité» lors de la reconstitution des réalités passées. Je considère toute reconstitution comme vaine et présomptueuse. Ce livre est écrit par quelqu'un qui admet la compassion pour les colonisés et pas pour le colonisateur; qui sympathise avec les territoires occupés et pas avec les occupants."

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 17:53

Toujours: diffamations, faux textes, propagande incisive, etc.. avec des moyens financiers donnés par des services étrangers, des éditeurs, des studios de cinéma et de télévision, etc.

Mais pendant que du beau monde discute sur la légitimité d'un état juif, la bave aux lévres,
les islamistes de gaza et de téhéran torturent des gens dans leurs prisons, hatisent la haine des juifs dans les livres et émmissions télévisées, et préparent le génocide des juifs d'Israel, et d'ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 18:11

De nombreuses revues paraissent en Israel a propos de la falsification des archives de l'état d'Israel, et des fausses citations d ben gourion, moshe dayan, et bien d'autres .
c'est un élément important.
je rajouterai cette citation authentifiée de Ben Gourion qui a écrit à son fils Amos en 1937 :

« Nous ne souhaitons pas et nous n'avons pas besoin de chasser les arabes et de prendre leur place. Tous nos espoirs reposent sur l'idée-vérifiée tout le long de notre activité sur cette Terre [d'Israël] - qu'il y a suffisamment d'espace dans le pays pour nous et pour les arabes »
— Efraim Karsh, Fabricating Israeli history: the « new historians », éditions Frank Cass, New York , 2000, p. 49-507. qu'on peut lire sur google books *
Les falsificateurs écrivent, à la place: « Les Arabes doivent partir mais il nous faut l’occasion propice pour le faire, une guerre par exemple », comme Illan Pappé le fait, qui est accusé de falsification.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 18:41

Le procès prévu mardi de l'antisémite Dieudonné, poursuivi pour injure, diffamation et apologie de crime, en raison de propos évoquant le chef du gang des barbares Youssouf Fofana, assassin d'Ilan Halimi, a été renvoyé au 13 décembre 2013 par le tribunal correctionnel de Paris, car son avocat est souffrant. Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) et des associations, parmi lesquelles SOS Racisme, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme), l'UEJF (Union des étudiants juifs de France) sont parties civiles dans cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 18:42

Israël boycotte une réunion du Conseil des droits de l'homme de l'Onu
Israël a boycotté mardi une réunion du conseil des droits humains lors de laquelle son dossier devait être examiné, créant un précédent redouté par de nombreux États occidentaux et les autres pays. Le président de séance, l'ambassadeur polonais Remigiusz Henczel, constatant l'absence de la délégation israélienne, a ordonné une brève suspension de la séance afin de décider des mesures à prendre. Israël a gelé ses relations avec le Conseil des droits de l'homme de l'Onu depuis le mois de mai 2012 en raison d'un "parti pris inhérent" contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 21:22

boulo a écrit:
prinu a écrit:
quelle contradiction ?
Irina Bokova est une radicale.

Dans le même post ( du 27.01.2013 à 19h28 ) , vous avez parlé d'aides américaines à l'université de Gaza , via l'Unesco , et de
défaut de versements contributifs des USA à l'UNESCO , défauts que vous avez salués chaleureusement .

Qu'en est-il exactement ( si vous êtes vraiment aussi au courant que vous tentez de le faire croire ... ) ?

Toujours pas d'éclaircissements , Prinu ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mar 29 Jan 2013, 21:56

Je rectifie, c'est une phrase de Moshe Dayan citée dans le journal de Moshé Sharett, et non pas le journal de Moshe Dayan.

Et voici ce que dit Sharett pour sa part :

" We have forgotten that we have not come to an empty land to inherit it, but we have come to conquer a country from people inhabiting it, that governs it by the virtue of its language and savage culture ..... Recently there has been appearing in our newspapers the clarification about "the mutual misunderstanding" between us and the Arabs, about "common interests" [and] about "the possibility of unity and peace between two fraternal peoples." ..... [But] we must not allow ourselves to be deluded by such illusive hopes ..... for if we cease to look upon our land, the Land of Israel, as ours alone and we allow a partner into our estate- all content and meaning will be lost to our enterprise. (Righteous Victims, p. 91)

" Nous avons oublié que nous ne sommes pas venus dans un pays vide pour en hériter, mais nous sommes venus pour conquérir un pays sur les gens qui l'habitent, qui le gouvernent par le biais de leur langage et de leur culture sauvage... Depuis peu on a vu apparaître dans nos journaux l'idée d'une clarification de la mésentente entre nous et les arabes, d'intérêts communs et de la possibilité d'unité et de paix... Mais nous devons nous défendre de tels espoirs illusoires...
Car si nous cessons de regarder ce pays, le pays d'Israel, comme le notre seul, et si nous autorisons la présence d'un partenaire dans notre état, tout le contenu et la signification de notre entreprise seront perdus".
Faux aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 30 Jan 2013, 14:30

En raison de la récente crainte de voir l'arsenal chimique syrien tomber dans des mains malveillantes, beaucoup d'Israéliens ont préféré acquérir ou vérifier leur masque à gaz. En une semaine le nombre de masques à gaz acquis a doublé dans le pays.

Israël a débloqué 100 millions de dollars pour les Palestiniens.

Le Ministère israélien des Affaires Etrangères a protesté contre l'accord entre l'Argentine et l'Iran pour créer une commission indépendante d'investigation. La commission devrait enquêter sur l'attaque meurtrière d'un centre juif à Buenos Aires en 1994.

L'aviation israélienne a attaqué une cible à la frontière entre la Syrie et le Liban dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris auprès d'un diplomate occidental et de source proche des services de renseignement.

Israël a dit son inquiétude de voir une partie de l'arsenal militaire syrien tomber entre les mains de groupes incontrôlés.

Dimanche, le vice-Premier ministre israélien Silvan Shalom a déclaré que l'Etat hébreu pourrait réagir militairement au moindre signe indiquant que la Syrie est en train de perdre le contrôle de son arsenal d'armes chimiques.

Si les chiites du Hezbollah libanais ou les rebelles qui tentent de renverser Bachar al Assad venaient à s'emparer d'armes chimiques, "cela modifierait de manière spectaculaire les capacités de ces organisations", a dit Silvan Shalom.

Une telle évolution représenterait "un franchissement de toutes les lignes rouges et nécessiterait une nouvelle approche, y compris même des opérations préventives", a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 30 Jan 2013, 14:39

Protéger son territoire, de Gao à Gaza
L’ombre de Guy Mollet plane-t-elle sur la France ?

Les frontières de la France étaient-elles menacées au Mali ? La souveraineté nationale de la France était-elle menacée au Mali par les divers groupes islamistes ? La guerre que la France mène au Mali n’est-elle pas disproportionnée ? Quand des avions Rafale bombardent des pick-up armés de mitrailleuses ne s’agit-il pas d’une agression néocolonialiste contre des guérilleros ? Quelle part d’islamophobie se cache-t-elle sous l’argumentaire antiterroriste ?

Les qualificatifs qui précèdent appartiennent tous au registre des discours tenus à propos des différentes ripostes qu’Israël a menées, à ses frontières, contre le Hezbollah ou le Hamas. Ce qui paraît aujourd’hui unanimement accepté pour l’intervention française était pourtant unanimement refusé à Israël. À croire que les quelques 800 roquettes tirées en une semaine depuis Gaza sur les villes du Sud d’Israël étaient une agression moins grave que la conquête du Nord Mali par les bandes islamistes, déniant ainsi toute légitimité à la
riposte israélienne.

Aujourd’hui même le très à gauche Politis trouve un bien fondé à l’action militaire française et considère que ces islamistes-là sont des barbares.

Le Parti Communiste est aux abonnés absents et les Verts ne bronchent pas.

Ce que la doxa progressiste a toujours stigmatisé à propos d’Israël semble bizarrement absent des jugements portés dans le moment présent comme si les deux conflits ne présentaient pas deux lignes de front très semblables tenus par des acteurs très semblables.

L’islamisme des uns serait intolérable tandis que celui des autres serait acceptable voire progressiste.

Il n’est pas trop tard, à gauche, pour lire la charte du Hamas ou regarder des près les fondements idéologiques des Frères musulmans, afin de comprendre la communauté de pensée qu’il y a entre les barbus du Mali et ceux de Gaza. Le projet de jihad saharien des signataires par le sang n’a rien à envier à tous les martyrs programmés à Gaza pour rejoindre le paradis d’Allah.

Dans tous les cas, ce sont les Croisés, les Juifs et les mécréants qu’il faut égorger.

Combien de temps faudra-t-il attendre pour qu’un Stéphane Hessel le comprenne ?

Ne citons que ce nom, tant il incarne la grande conscience de toutes les gauches accablant Israël de tous les maux de l’impérialisme tout en chérissant les vertus progressistes d’une Palestine imaginaire.

Ce cheminement idéologique prévisible a une histoire dont il faut rappeler quelques étapes.

Quand en 1961 l’Amérique impose son blocus à Cuba, elle le fait au nom des impératifs de sécurité nationale que Kennedy avait jugés intransgressibles. Quand en 1982 la Grande Bretagne fit la guerre à l’Argentine, elle la mena au nom de la défense de sa souveraineté agressée, fût-elle située dans l’hémisphère Sud, aux îles Malouines, à dix mille kilomètres de ses côtes.
Qui trouva à y redire ?
Ni Khrouchtchev préférant une sage retraite plutôt que la volonté d’en découdre atomiquement d’un Che Guevara. La fierté nationale des Argentins fit long feu car, au bout du compte, ils furent indirectement libérés de leur dictature militaire par Margaret Thatcher. L’agression de Saddam Hussein contre l’Iran en 1980 a su mobiliser contre l’Irak toutes les ressources patriotiques iraniennes. Oublier le potentiel d’imaginaire collectif rassemblé autour de l’idée de nation constitue une des grandes erreurs d’appréciation des dévots de l’émancipation mondialisée.

Avec la chute du mur de Berlin (1989) puis avec l’effondrement de l’URSS (1991) l’espérance libérale crut à son triomphe final. Cependant, la fin de l’histoire promise par Francis Fukuyama avait eu la vue courte car elle n’avait pas pris en compte la promesse d’un autre avenir radieux annoncée dix ans plus tôt (1979) par l’imam Khomeiny. Dans le même temps, un ouvrage annonçait le choc des civilisations (1996).
Le travail de Samuel Huntington fut accueilli avec la plus grande sévérité par toutes les gauches intellectuelles qui y virent le bréviaire relooké d’une nouvelle guerre des races. Cette sorte de version néocon de Mein Kampf fut immédiatement soumise au ricanement de la critique politiquement correcte.
Mondialisation et internet aidant, cet avatar du racisme new-look ne pouvait qu’avoir tort. Désormais, les joies du métissage disaient les nouvelles règles du jeu d’une planète qui mélangeait allègrement les identités, les marchandises, les sexes et les cultures.
Après ne pas avoir voulu désespérer Billancourt, la bien-pensance ne voulait pas se désespérer du 9-3. Depuis le 11 septembre 2001, le projet de paradis promis par Khomeiny impose au monde une autre lecture du réel : ce n’est pas le printemps que les révolutions arabes ont amené mais bien un hiver saharien nourri du sang des mécréants, des juifs et des infidèles.

C’est le grand mérite du Président Hollande d’avoir effectué une rupture courageuse avec les grandes illusions idéologiques cultivées à gauche depuis cinquante ans. Cette lucidité risque de se payer au prix fort dans les temps à venir.
Prenons un pari risqué : ceux qui pensent trouver dans l’islamisme un ressourcement des luttes du Tiers-monde, sinon du prolétariat ne vont pas tarder à voir dans les choix de François Hollande la traîtrise d’un Guy Mollet.

Dans les mythologies contemporaines l’Algérie a gagné sa guerre d’indépendance de haute lutte. La visite du Président Hollande en Algérie, sans repentance ni excuse, mais reconnaissant l’injustice et la cruauté du système colonial, a constitué la juste ligne que l’ancienne puissance coloniale pouvait assumer : dire ce que l’histoire fit et dénoncer les torts d’une époque où l’Europe pensait incarner les Lumières pour le monde. Faut-il, à gauche, relire Jules Ferry, Victor Hugo ?
Le discours de François Hollande devant les députés algériens devrait permettre de nouer une relation nouvelle faisant l’économie des ressentiments réciproques. On aurait pu espérer que l’Algérie reconnût symétriquement que les arabes puis les turcs furent aussi des colonisateurs et que la cruauté des moyens employés par les combattants du FLN ne constituait pas une promesse de réconciliation.
Quelle que fut la justesse de sa cause, avoir confondu la fin et les moyens a considérablement oblitéré l’avenir du pays qui allait naître en 1962. Peut-être faut-il rechercher dans cet évitement la source des violences endurées plus tard, durant la décennie sanglante. Le récit du passé conditionne le récit à venir.

Mais le XXIe siècle réserve encore des surprises. La coïncidence des dates ne doit rien au hasard : 50 ans après la fin de la guerre d’Algérie, voilà que l’ancienne puissance coloniale trouve un allié dans son ennemi complémentaire et le choix fait par François Hollande d’être allé saluer en priorité l’Algérie plutôt que le Maroc, témoigne d’une très grande intelligence stratégique. Faut-il voir dans la rupture effectuée par le Président Bouteflika, autorisant le survol de son territoire par les avions français pour le Mali, une inflexion nouvelle du discours algérien ? Ce laisser-passer rend l’Algérie objectivement complice et alliée de l’intervention française.
Comment sera-t-elle jugée par les opinions arabes, cette intervention française aidée par l’Algérie : néo coloniale, impérialiste ? Que vont-ils faire là-bas, ces légionnaires honnis? On mesure le chemin idéologique parcouru par les uns et les autres. L’Algérie a payé au prix fort pendant près de dix ans sa lutte contre les islamistes des FIS et GIA. Pourquoi ne franchit-elle pas un pas supplémentaire pour énoncer un autre questionnement : le malheur arabe a-t-il Israël pour seul responsable ?

Le malheur palestinien est réel, mais quelle en est la cause ? Si la volonté de construction nationale palestinienne a sa légitimité, son échec jusqu’à ce jour n’est-il pas à aller chercher dans les outrances de son projet ? A penser la Palestine sur les cendres d’Israël, les palestiniens sont les premiers responsables de leur échec politique. Le malheur arabe est réel. Mais quelle en est la cause ? Les arabes sont-ils à ce point victimes d’éléments extérieurs : la colonisation, Israël et autres maléfices ? Ne sont-ils pas aussi victimes de ce qu’ils ont fait de leur propre histoire ? Dela lecture que les islamistes ont fait du Coran ? De l’enfermement dans lequel ils veulent figer leurs femmes ?
Peut-on espérer une entrée des arabes dans une modernité débarrassée de ses chimères ? Désormais ce sont deux mondes issus de la culture arabo musulmane qui s’affrontent : l’un régressif qui va s’amputer de la moitié de ses propres populations en rabrouant les femmes dans un statut d’infériorité et l’autre qui a senti ce risque et cherche – à quel prix ! – à s’en prémunir. Certains ont fait ce parcours, Boualem Sansal, Rachid Boudjedra, Abdelwahab Meddeb, Hassan Chalghoumi et tant d’autres.
Leurs voix sont les éclaireurs sinon de la reconnaissance réciproque, au moins d’une sortie de l’enfermement où se trouve ce monde aujourd’hui. C’est avec eux que peut s’inventer l’avenir. C’est avec Sari Nusseibeh qu’en Israël il faut imaginer une vie côte à côte.

Peut-on espérer un chemin symétrique en Occident, en Europe et en France ? Les questions qui précèdent pourront-elles jamais être entendues par ceux qui construisent l’opinion en France ou bien la redite de tous les clichés idéologiques habituels figure-t-elle au programme des temps à venir ?
Le goût de la radicalité et la séduction qu’elle opère continuent à semer des illusions dont le solde ne se mesure certes pas sous nos latitudes tempérées, en milliers de morts, mais servent de caution théorique aux semeurs de mort progressiste ?
L’entretien de ces catégories de pensée noircit encore en France les cahiers des écoliers de Normale Sup.
Ceux qui tressaient les louanges du Kampuchéa continuent de préférer les charmes de l’idéologie aux cruautés du réel. Ce que la France combat au Mali ou ce qu’Israël combat à Gaza porte un même visage : celui d’un troisième projet totalitaire planétaire, celui de l’islamisme.
Que celui-ci soit financé par nos pires amis ou nos meilleurs ennemis d’Arabie ou du Qatar ne doit rien changer à son identification.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 30 Jan 2013, 14:50

L’Iran a construit des stations de renseignement électromagnétique dans plusieurs régions du Moyen-Orient, y compris sur la côte de la mer Méditerranée, selon les informations du World Tribune basé aux États-Unis. Selon le rapport, le Ministère de la Défense a indiqué que l’une des stations de renseignement a été créée sur le plateau du Golan, près de la frontière syro-israélienne.

Lesstations ont été établies par le Corps des Gardes Révolutionnaires iranien avec l’allié principal de Téhéran, la Syrie, selon le World Tribune.

« Deux stations irano-syriennes [renseignement sur les transmissions] financées par le CGR seraient actives depuis 2006, l’une dans la région d’Al Jazirah dans le nord de la Syrie et l’autre sur le plateau du Golan », indique le rapport, sous l’intitulé « Ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité : Un profil ».

Le CGR a l’intention d’établir d’autres stations d’écoute dans le nord de la Syrie. Les stations étaient destinées à fournir des informations sur Israël au Hezbollah, le principal mandataire terroriste de l’Iran.

La guerre civile en Syrie a débordé à plusieurs reprises sur le plateau du Golan en Israël. Les incidents ont inclus l’atterrissage d’obus de mortier sur la ville d’Alonei Habashan, et des balles tirées depuis le territoire syrien ont atterri sur des véhicules.

Les nouveaux ordres donnés aux soldats sont de répondre si les tirs syriens devenaient persistants et dangereux.

Israël a également surveillé l’arsenal chimique syrien, le plus grand au Moyen-Orient, des centaines de tonnes d'agents chimiques divers, y compris le sarin et des agents neurotoxiques VX, ainsi que des agents vésicants plus anciens comme le gaz moutarde, dispersés dans des dizaines de sites de production et de stockage.

Les responsables américains déclarent qu'il y avait des preuves que les troupes de Bachar Al-Assad ont non seulement déplacé du gaz sarin mortel qui pourraient être utilisé contre les rebelles, mais également que ses composants binaires, habituellement stockés séparément, ont été regroupés et placés dans des bombes pour être utilisés.

Les médecins ont déclaré que les forces d'Assad pourraient probablement utiliser « l’agent 15 » qui cause la paralysie.


Les États-Unis et ses alliés, y compris Israël, ont à plusieurs reprises exprimé la crainte que le stock de la Syrie, considéré comme l'un des plus grands au monde, puisse être volé et tomber entre les mains d’extrémistes ou être transféré au groupe terroriste du Hezbollah par un régime syrien s’effondrant.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Mer 30 Jan 2013, 14:54


Mali : Israël demande à la France de faire preuve de retenue

Suite au déclenchement de l’opération Serval au Mali, l’ambassadeur de France en Israël Christophe Bigot a été convoqué au Ministère israélien des Affaires étrangères : « Nous demandons aux dirigeants français (…) de faire preuve de retenue, car ces actes sont contre-productifs et rendent plus difficile la reprise des négociations directes entre le Mali et les islamistes du nord », a affirmé le porte-parole du ministère des affaires étagères israélien.

Shimon Peres « préoccupé » a appelé Hollande




Le président israélien s’est entretenu hier au téléphone avec le président François Hollande, à qui il a conseillé de « ne pas tomber dans des provocations qui peuvent dégénérer ».

Shimon Peres a cependant évité de prendre partie en désignant un responsable dans ce « déchainement de violence ». « L’urgence n’est pas de condamner. L’urgence est d’arrêter », a-t-il déclaré.

Les ministres israéliens ont rédigé un document, envoyé à l’ONU, réclamant la « cessation urgente des hostilités ». Ils soutiennent les efforts de médiation du président malien et « demandent l’intervention du secrétaire général des Nations unis (Ban Ki-moon) dans la région ».

La réponse de la France doit être proportionnée

Le texte remis à l’ONU condamne les deux parties. Les combattants islamistes sont appelés à « cesser immédiatement » leurs attaques contre le Mali – un acte que les israéliens « condamnent avec force »-, tandis que la France est appelée à la retenue. « La France a le droit de protéger la population malienne de ce genre d’attaques, mais pour cela, sa réponse doit être proportionnée ».

Avigdor Lieberman, ministre israélien des affaires étrangères, a déclaré à Laurent Fabius que la guerre n’est pas une option. Ce n’est jamais une solution. Il y a urgence à intervenir. Il y a deux mots clé: « urgence et cessez-le-feu », a déclaré le ministre à l’issue d’une visite d’une journée en France.

Le chef de la diplomatie isaélienne a quitté Jérusalem pour la France « pour appeler l’ensemble des parties à arrêter l’escalade et proposer l’aide d’Israël pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat », a annoncé le ministère.


Dreuz info.
--
vos réactions ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 15:11

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 16:51

Vous accepteriez une république d'apartheid islamique agressive à une frontiére de la France ?
et vous accepteriez la paix avec elle, sans exiger au préalable la disparition de forces islamistes terroristes armées avec 30000 missiles pointés sur Paris et Marseille, des cours dans les écoles apprenant aux enfants de haïr les francais, et en tuer pour aller au paradis, et des manifestations appellant à génocider le peuple francais dans les rues de cette république islamique, et disant que, les francais, ca n'existe pas; en vous "indignant" contre les francais ,
et vous signeriez un tel traité de Pet ?

NON.

---

Des responsables américains ont indiqué qu'Israël avait informé les Etats-Unis préalablement au raid aérien présumé contre les armements syriens.


ENFIN !
Là ou personne ne fait rien, Israel agis !

Israel aurait attaqué un centre militaire en Syrie (rien de confirmé ..)
:jap:

Le ministre iranien des Affaires étrangères a condamné jeudi le bombardement par Israël (selon des sources étrangères, ndrl) d'un centre militaire en Syrie "Il ne fait pas de doute que cette agression va dans le sens de la politique de l'Occident et des sionistes pour faire passer au second plan les succès du peuple et gouvernement syriens :pt1cable: pour ramener la stabilité et la sécurité dans ce pays", a affirmé M. Salehi.


Que l'iran s'indigne, "dans le sens de la politique de l'Occident" on aime ca !

terrorisons les terroristes, disait charles Pasqua.

Les services de Sécurité intérieure (Shabbak) et Tsahal ont démantelé, ces derniers mois, une infrastructure terroriste de la branche armée du Hamas dans le secteur de Hébron qui planifiait des attentats et des rapts de civils et militaires israéliens en vue de les échanger contre des détenus terroristes palestiniens. Vingt terroristes ont été arrêtés, dont la plupart sont des membres du Hamas qui ont déjà purgé des peines de prison en Israël par le passé.


--
Le Hezbollah (qui a envahi le Liban) et les palestiniens menacent toute la région.
Les palestiniens empechent la paix depuis 1948, mais en fait depuis 1921.
Le Liban est toujours occupés par des forces palestinistes.
Moscou hatise la guerre et soutiend les islamopalestinistes contre l'occident.


La Ligue arabe condamne le raid sur la Syrie !

Le raid est une « gifle » pour le président syrien Bachar el-Assad..en septembre 2007, un bombardement avait détruit un bâtiment dans le désert syrien, peut-être une installation nucléaire clandestine. Bachar el-Assad ne s’en est jamais vanté, et Israël n’a jamais revendiqué le raid.
La Syrie est plongée dans le chaos et ce qu'Israël redoute est un transfert d’armes – chimiques ou non – vers le Hezbollah libanais. Dans le quotidien Haaretz, un spécialiste décrit avec précision les lignes rouges qu’Israël s’est fixé dans ce domaine. Pas question de laisser passer des missiles sol-air, ni des missiles susceptibles de toucher la marine israélienne, ni des missiles sol-sol de longue portée. Quand à un transfert d’armes chimiques, l’éditorialiste estime que c’est un « tabou » que Bachar el-Assad ne brisera pas facilement.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 18:18

La Russie a fait subir en 2012 à la société civile les pires répressions depuis la chute de l'Union soviétique, en 1991, a affirmé jeudi l'ONG Human Rights Watch (HRW) dans son rapport annuel. "Cela a été la pire année pour les droits de l'homme dans l'histoire récente en Russie", a déclaré le directeur de HRW pour l'Europe et l'Asie centrale, Hugh Williamson, cité dans le rapport. L'opposition et les ONG russes ne cessent de dénoncer des atteintes accrues aux libertés depuis le retour au Kremlin en mai de Vladimir Poutine pour un troisième mandat à la présidence.

Les médias américains ont cité aujourd'hui un officier du Renseignement américain, indiquant qu'il confirmait une frappe ciblée sur un convoi d'armes de fabrication russe et de missiles anti-aérien qui transitait depuis la Syrie vers le Liban. Toujours selon ces déclarations, le convoi visé contenait également des systèmes électroniques capables de perturber les vols.

Hebron : les terroristes arrêtés sont affiliés au Hamas
Au cours d’une opération menée par Tsahal et l’Agence de sécurité israélienne qui a eu lieu ces derniers mois, les infrastructures et l’arsenal de terroristes ont été découverts à Hébron. Parmi les terroristes inculpés, on retrouve Tareq Aziz Issa Graib, 35 ans, résident de Tarqumia était responsable du contact avec des terroristes du Hamas opérant à l’étranger. Selon le communiqué officiel de Tsahal, les activités et les munitions des terroristes arrêtés étaient financées par le Hamas.

L’opposition syrienne à Bachar : "Les avions israéliens sont venus, tes avions ont regardé faire"

"Honte au régime de Bachar el-Assad !" Au lendemain de l’annonce d’un raid israélien en Syrie, le chef de la Coalition de l’opposition syrienne, Ahmed Moaz al-Khatib, a dénoncé la passivité du régime de Bachar el-Assad. "Les avions israéliens sont venus, et tes avions ne servent qu’à détruire les mosquées et les universités, et à tuer les civils", a-t-il dit, s’adressant au président syrien, lors d’un entretien, depuis le Caire, avec la chaîne satellitaire Al-Jazeera, basée au Qatar. "Tes avions ont regardé faire et n’ont pas arrêté les avions israéliens".

L'armée syrienne fait état de deux employés tués et de cinq blessés dans ce centre, qui a subi "d'importants dégâts" et dont le "bâtiment a été partiellement détruit".

Des habitants près de Damas ont également indiqué à l’AFP que des missiles avaient touché un "centre de recherches sur les armes non conventionnelles" à al-Hameh, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Damas.

Selon le Jerusalem Post, l’attaque israélienne pourrait avoir visé le Centre d’études et de recherches scientifiques de Damas (CERS). Ce centre était depuis plusieurs années, selon le quotidien israélien, sur les radars israéliens. En 2010, rappelle le JPost, l’ancien directeur du bureau anti-terrorisme israélien du Conseil national pour la sécurité, le général Nitzan Nuriel, avait lancé un avertissement à la communauté internationale concernant le CERS. Le centre devait être détruit, avait-il dit, s’il continuait à contribuer à armer des organisations terroristes.

Des sources sécuritaires ont néanmoins affirmé que le raid avait visé un "convoi armé en direction du Liban qui a été touché du côté syrien de la frontière".
Le New York Times, citant des responsables s'exprimant sous couvert d'anonymat, a indiqué que l'attaque aurait visé à la périphérie de Damas, un convoi d’armes sophistiquées destinées au Hezbollah.

selon une source citée par le site NowLebanon, le convoi qui se dirigeait vers le Liban, plus précisément au Hermel, transportait des armes à destination du Hezbollah. Le convoi a été frappé au niveau de la région de Qousseir. "La cible était un camion transportant des armes, se dirigeant de Syrie vers le Liban", a également dit un diplomate occidental.
-

Israel a eu parfaitement raison de prévenir plutot que guérir..
ENFIN !

Je condamne plutot la ligue arabe pour ne pas voir remercié Israel d'avoir détruit des armes de mort.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 19:22

Au cours d’une opération menée par Tsahal et l’Agence de sécurité israélienne qui a eu lieu ces derniers mois, les infrastructures et l’arsenal de terroristes ont été découverts à Hébron. La quantité d’armes saisie montrent que le Hamas avait la volonté d’établir un base à Hébron regroupant une vingtaine de terroristes qui planifiaient notamment un kidnapping dans le but d’obtenir la libération de prisonniers palestiniens.

La plupart des terroristes concernés sont déjà connus des services de sécurité israéliens :

-Nabil Taleb Mahmad Mahmmud Ouauda, 32 ans, résident de Dura, a déjà été en prison pour son implication dans des activités terroristes et pour son aide à des suspects. Ouauda était responsable des infrastructures découvertes à Hebron.
-Mahmud Mahmad Mahmud Abu-varda, 34 ans, a déjà été emprisonné pour trafic d’armes et de munitions destinées à des activités terroristes.
-Tareq Aziz Issa Graib, 35 ans, résident de Tarqumia était responsable du contact avec des terroristes opérant à l’étranger.
L’enquête a démontré que des agents du Hamas opérant depuis l’étranger soutenaient financièrement la cellule découverte et entraînaient ses membres. Le premier contact à l’étranger était Husam Badran, un prisonnier relâché lors de l’accord Shalit. En 2004, Badran a été condamné à 17 ans de prison pour son implication dans des attentats terroristes pendant la Seconde Intifada. Après avoir été libéré en 2004, il s’était exilé au Qatar.

L’enquête a également révélé que le premier objectif des terroristes était de kidnapper un Israélien pour obtenir la libération de prisonniers palestiniens. Ils avaient prévu d’utiliser un appartement en cachette et un citoyen israélien pour conduire la voiture pendant l’opération.

Une dizaine de types d’armes différents ont été saisis. Les chefs d’accusation requis contre les terroristes inculpés sont les suivants : détention d’armes, liens avec une organisation hostile qui complote pour kidnapper un soldat israélien.







Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 19:36

Déclaration au parlement palestinien.

Des députés palestiniens au Parlement ont déclaré : "La mort pour Allah est notre but suprême ; le Coran est notre constitution ; le djihad est notre voie."

Député du Hamas : Allah Akbar, Loué soit Allah.

Autres députés : Allah Akbar, Loué soit Allah.

Député : Allah est notre but.

Autres députés : Allah est notre but.

Député : Le Coran est notre constitution.

Autres députés : Le Coran est notre constitution.

Député : Le prophète Mahomet est notre modèle.

Autres députés : Le prophète Mahomet est notre modèle.

Député : Le djihad est notre voie.

Autres députés : le djihad est notre voie.

Député : La mort pour Allah est notre aspiration suprême.

Autres députés : La mort pour Allah est notre aspiration suprême.

Député : Allah Akbar, Loué soit Allah.

Autres députés : Allah Akbar, Loué soit Allah. (….)



photo en direct du parlement palestinien durant ces déclarations.

L'Institut de recherche des medias du Moyen-Orient (MEMRI) explore le Moyen-Orient à travers les médias de la région. MEMRI crée un pont entre l'Occident et le Moyen-Orient au moyen de traductions de médias arabes, turcs et farsis, et d'analyses originales des tendances politiques, idéologiques, intellectuelles, sociales, culturelles et religieuses de la région.

Créé en février 1998 pour apporter des éléments d'information au débat sur la politique américaine proche-orientale, MEMRI est une organisation indépendante, non partisane, à but non lucratif. Ses bureaux sont situés à Londres, Tokyo, Rome, Bagdad et Jérusalem. MEMRI fournit des traductions en anglais, allemand, espagnol, français, hébreu, italien et japonais.





Dernière édition par prinu le Jeu 31 Jan 2013, 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 19:37

voilà l'état que l'ONU, la france, les occidentaux exigent de creer ! clown
pour "la paix" :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 22:04

boulo a écrit:
boulo a écrit:
prinu a écrit:
quelle contradiction ?
Irina Bokova est une radicale.

Dans le même post ( du 27.01.2013 à 19h28 ) , vous avez parlé d'aides américaines à l'université de Gaza , via l'Unesco , et de
défaut de versements contributifs des USA à l'UNESCO , défauts que vous avez salués chaleureusement .

Qu'en est-il exactement ( si vous êtes vraiment aussi au courant que vous tentez de le faire croire ... ) ?

Toujours pas d'éclaircissements , Prinu ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Jeu 31 Jan 2013, 23:30

sur quoi, ami boulo?
j'ai déja donné plusieurs textes assez long démontrant qu'irina bokova est une radicale et une anti-occidentale assez haineuse, avec des extraits de ses insultes, il y a deux mois je crois.

--

Avidor Liberman, chef du parti Israël Beteïnou, a exprimé ses critiques à l'égard du Conseil des Droits de l’homme de l’Onu qui a appelé à évacuer « toutes les implantations ». « La seule chose qui les intéresse : essayer de nuire à Israël », a déclaré Avidor Liberman. « Le conseil des Droits de l’homme de l’Onu a prouvé aujourd’hui encore une fois. Il n’existe aucun lien entre son nom et la nature de ses actes », a-t-il pousuivi.

bigsmurf

--

Suite aux révélations concernant la modernisation du site nucléaire iranien de Natanz, un haut responsable du bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a dénoncé à Jérusalem l'immobilisme de la communauté internationale. "Pendant que le monde discute où et quand sera la prochaine réunion avec l'Iran, ce dernier progresse rapidement vers l'acquisition de la bombe nucléaire", a-t-il soutenu sous couvert de l'anonymat. "La communauté internationale ne saurait permettre à l'Iran de se doter d'une arme nucléaire", a-t-il répété.

L'ancien sénateur républicain Chuck Hagel, entendu aujourd'hui par une commission sénatoriale qui doit se prononcer sur sa nomination à la tête du Pentagone, s'est efforcé de dissiper les accusations de ses détracteurs qui le disent trop souple à l'égard de Téhéran et trop distant vis-à-vis d'Israël. Désigné le 7 janvier par le président démocrate Barack Obama pour remplacer Leon Panetta au poste de secrétaire à la Défense, ce conservateur atypique qui a combattu au Vietnam s'est notamment opposé à l'intervention américaine en Irak en 2003, ce qui a scellé sa rupture avec le Parti républicain. "Aucun vote, aucune déclaration ni aucun communiqué isolé ne peut définir ce que je suis, mes convictions ou mon bilan", a rétorqué Chuck Hagel. "Ma vision du monde dans son ensemble n'a jamais changé : l'Amérique possède et doit conserver la plus puissante armée du monde. " En ce qui concerne l'Iran, il y promet de faire en sorte que l'armée se tienne prête frapper si nécessaire. Ma politique est celle de la prévention et pas de l'endiguement". Chuck Hagel s'est également engagé à ce que les Etats-Unis restent un garant "infaillible" de la sécurité d'Israël. "Je m'assurerai que notre ami et allié Israël maintienne sa suprématie militaire dans la région", a-t-il insisté.

Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 15:45

En 1914, les juifs constituaient 8 % de la population et possédaient moins de 2% des terres.
En 1947, et malgré les efforts de la Grande Bretagne pour créer un foyer national juif, les juifs ne constituent que 33% de la population
En 47, les possessions juives ne représentent que moins de 7 % du territoire, la proposition de l'ONU les étendent à 60 % du territoire. 80 % de la population palestinienne est expulsée de ses biens (des lois suivront rapidement qui empêcheront tout retour, sans qu'il y ait pour autant indemnisation).

Moshe Sharett, 1937 : " En contraste avec nous, les palestiniens arabes perdraient la totalité de la Palestine qu'ils considèrent arabe, et pour laquelle ils se battent. Ils perdraient la partie la plus riche, les biens arabes les plus importants, les plantations d'orangers, les centres commerciaux et industriels, les plus importantes sources de revenu pour leur gouvernement, qui serait alors appauvri, ils perdraient la plupart des zones côtières, ce qui serait aussi une perte pour le pays de l'intérieur, ce serait un tel déracinement, un tel choc, dont l'équivalent ne s'est jamais produit auparavant, qu'il pourrait entrainer l'affaire entière dans un bain de sang".
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 16:33



moshé sharett/ou shertok, leader sioniste, membre du parti socialiste, ne semble pas avoir écrit cette phrase.
cherchez avec google, nulle source. j'ai cherché une heure.
l'avez vous lue sur un site anti-israélien, ou dans un livre anti-israélien ? ils en inventent tellement.

aucune source ne donne cette citation, dont la teneur me semble bien fausse.


"En 47, les possessions juives ne représentent que moins de 7 % du territoire".

ben tiens, c'est du desert !!!
les chiffres ..
En 1947, les possessions juives en Palestine atteignaient 926 000 hectares. Environ 90 000 d’entre eux avaient été achetés au gouvernement mandataire, 60 000 à différentes églises et 775 000 à des Arabes.

L’analyse de ces achats entre 1880 et 1948 montre que 73% avaient été acquis auprès de gros propriétaires terriens, à prix d'or, nottament turcs.
en effet, la palestine n'était pas palestinienne, mais turque, les terres étaient majoritairement propriété domaniale du sultan de constantinople et minoritairement de gros propriétaires turcs. puis quand les ottomans partirent, ces terres furent achetés aux arabes ANGLAIS. les dits palestiniens n'avaient pas la propriété politique de la palestine.



les juifs ont achetés des terres depuis les années 1900.

des villes étaient à 100 % juives, la statistique est infondée.
1947: des régions entiéres sont juives.
630 000 juifs en 1947

En 1854, selon le compte-rendu publié dans le New York Tribune, les Juifs représentaient les deux tiers de la population de Jérusalem. Quelle est la source de cette statistique ? Un journaliste, envoyé spécial au Moyen-Orient pour le Tribune. Il s'appelait Karl Marx.

1909 Fondation de Tel Aviv au nord de jaffa, première ville entièrement juive en palestine turque.


de plus, les arabes ont trente pays. de plus, on ne perd que ce qu'on posséde politiquement, les palestiniens ne possédaient rien politiquement, c'était turc, puis anglais en 47.





voici la palestine mandataire en 1922.
elle contiend la transjordanie
toute la partie de droite a été donnée aux arabes !!!!!
les arabes ont recus cinq fois plus de terres que les juifs ..
la cisjordanie a été un état (jordanie) créé pour les arabes palestiniens.
la partie de gauche, palestine, était attribuée aux seuls juifs.

et on leur confisque encore la moitié ! voilà la réalité.
les chiffres ..
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 16:44

prinu a écrit:
sur quoi, ami boulo?
j'ai déja donné plusieurs textes assez long démontrant qu'irina bokova est une radicale et une anti-occidentale assez haineuse, avec des extraits de ses insultes, il y a deux mois je crois.

--


Prinu , vous avez déjà été pris trois fois en flagrant délit de mensonge et maintenant , vous êtes pris en flagrant délit de feindre la stupidité .

Dans le même post du 27.01.2013 à 19h28 , vous avez déploré l'aide américaine à l'université de Gaza via l'UNESCO et vous avez félicité les USA de refuser de payer leur contribution contractuelle à l'UNESCO .

QU'EN EST-IL EXACTEMENT ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 17:10

Moshe Sharett était plutôt dans le camp des colombes, et il avait une certaine compassion pour les arabes.
Prinu je ne sais pas si vous avez eu une bonne idée en vous lançant dans ce fil, en tout cas, pas pour moi, car depuis je me suis mis à lire et à consulter la documentation disponible.
Les faits sont présentés habituellement d'une manière telle que l'on en retient seulement l'idée d'une guerre entre méchants fainéants terroristes arabes et vaillants pacifiques et victimes juifs.
La question des réfugiés/expulsés est toujours oubliée.
Il faut aussi examiner les conditions dans lesquelles les terres ont été achetées et quel a été ensuite la situation des populations arabes qui vivaient ou travaillaient sur ces terres mêmes si elles n'en étaient pas propriétaires.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 17:26

donnez vos sources sur cette ^hrase, delphes, car je ne trouve pas cette phrase nulle part.merci.

il ya eu plus de juifs expulsés violemment, avec des tueries, des pasy arabes, que d'arabes volontairmeent partis sur ordre de leurs chefs.
donc, s'ilf aut parler sous, les arabes doivent plus à israel.
masi quand on part volontairement comme les palestiniens, on n'a plus légalement le droit de réclamer des dédomagements.
si la ligue areb ose demander des comptes, alors qu'ils sont partis d'eux meme, israel a préparé les documents pour les dédomagements juifs, autrement bien plus supérieurs.
ils feraient mieux de la fermer, les arabes sont en tord.. de plus, ce sont les pasy arabes et chefs arabes qui ont ordinné le départ de smusulmasn, afin de génocider les juifs plus facilement.
donc ce serait aux pays arabes de ddommager les palestiniens pour les avoir obligé a partir, les dossiers sont prets. les arabes vont devoir allonger la monnaie aux palestiniens !
ils vont se mordre a queue.

Les terers ont été achetés légamlement, avec actes notariés, et à prix d'or.

Les dossiers sont prets: les prix étaient INOUIS, du jamais vu à l'époque, prix multipliés par dix pour les juifs.

il y eu un sheik arabe sioniste. un vrai pacifiste communiste.il déclarait etre pour la création d'un home national juif en palestine; il déclarait qu'il trouvait celà naturel.
il fut assassiné.

la situation des populations arabes qui vivaient ou travaillaient sur ces terres mêmes si elles n'en étaient pas propriétaires.
on peux tout a fait étudier ca, en comparaison des religions, mais il semble, dans certains textes, que j'ai lu que les juifs ont plus transformé le pays que les musulmans. enfin j'ai lu ca.
des livres de revues internationales et d'instituts géographiques internationaux disent que les arabes laissaient les terres en abandon.


Dernière édition par prinu le Ven 01 Fév 2013, 17:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 17:35

boulo a écrit:
prinu a écrit:
sur quoi, ami boulo?
j'ai déja donné plusieurs textes assez long démontrant qu'irina bokova est une radicale et une anti-occidentale assez haineuse, avec des extraits de ses insultes, il y a deux mois je crois.

--


Prinu , vous avez déjà été pris trois fois en flagrant délit de mensonge et maintenant , vous êtes pris en flagrant délit de feindre la stupidité .

Dans le même post du 27.01.2013 à 19h28 , vous avez déploré l'aide américaine à l'université de Gaza via l'UNESCO et vous avez félicité les USA de refuser de payer leur contribution contractuelle à l'UNESCO .

QU'EN EST-IL EXACTEMENT ?

les USa aidaient beaucoup l'UNESCO. quand ils ont vu que l'unesco financait cette université à l'aide de leurs dons, puis que l'unesco a voté pour un siége palestinien, ils ont décidé d'arreter de financer l'unesco.

"Une bonne raison pour les USA et les pays qui ont adopté la même attitude de continuer à refuser de soutenir financièrement l’Unesco."

ai je écrit.
et en effet, c'est paru au journal télévisé.
c'est une déclaration américaine, l'arret d e leur aide, tout le monde l'a entendu aux infos.
ce qui a causé un grand préjudice à l'UNESCO.
plusieurs pays dans le monde n'aident pas l'unesco, et vu la politique del'unesco, ils ont hélas raison, l'unesco fait des dons politisés non neutres, moi je ne veux pas non plus donner pour des pays terroristes prioritaires. j'ai arreté de donner pour l'unesco.


voici l'article du monde, apres ca je ne m'en suis plus occupé, s'ils recommencent leurs dons ou pas

L'Unesco se dit paralysée par le gel du financement américain
L'Unesco n'a jamais été dans une "situation financière aussi mauvaise" en raison du gel par les Etats-Unis de leur contribution, a déclaré jeudi 11 octobre la directrice générale de l'agence de l'Organisation des nations unies pour l'éducation, la science et la culture. Les Etats-Unis ont suspendu leurs versements, qui représentaient 22 % du budget de l'Unesco, en octobre 2011 pour protester contre la décision adoptée à la majorité des membres de cette organisation, basée à Paris, d'accorder aux Palestiniens un statut d'Etat membre de plein droit.
L'Unesco a ainsi commencé l'année avec un trou de 150 millions de dollars, soit 116 millions d'euros, dans son budget de 653 millions de dollars, soit 505 millions d'euros, pour l'exercice 2012-2013, a dit Irina Bokova. "Cela paralyse notre action", a-t-elle ajouté.

Tant mieux !!!

cherchez sur google, moi je n'ai pas le temps à perdre sur ce truc là/


cependant, ami boulo, à gesticuler en réclamant des détails, ou en disant que je ment, ce qui est fort malpoli, cherchez un peu par vous meme, et ne faites pas tomber la table sur laquelle vous sautillez..
Very Happy amicalement.


Dernière édition par prinu le Ven 01 Fév 2013, 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 17:57

Non , Prinu , je crois VRAIMENT que vous êtes un menteur et que votre acharnement de propagandiste vous mène au ridicule , parfois .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 19:51

ah, et sur quels propos pensez vous que je ne dise pas vrai ?
argumentez !
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 20:00




Il est surprenant que certains Européens se croient autorisés à qualifier de "raciste" l'exigence élémentaire d'Israël de se voir reconnaître par ses voisins comme l'Etat national du Peuple Juif. Il s'agit bien de mettre un terme définitif à l'habitude perverse de disposer des Juifs à sa guise et de se croire autorisés à fixer à leur place leur définition même.
Les Juifs sont une Nation qui a choisi la Thora. Cette définition inclut bien entendu des éléments nationaux et des éléments religieux. Mais c'est aux Juifs seuls qu'il appartient d'en décider.

Un peuple que des civilisations ne lui pardonnent pas de leur être tant redevables par leurs emprunts à ses valeurs bibliques universelles, et qui depuis des siècles, se sont ingéniées à le confiner dans une situation de détresse et de mépris.

Un peuple dont la tradition remonte à près de 4000 ans et qui se caractérise d'abord par une théologie de la liberté, la croyance révolutionnaire en un D.ieu unique entraînant logiquement l'égalité de tous les hommes et le refus de la soumission, de l'esclavage et la recherche en fraternité.

Tout refus de reconnaissance véritable dans l'esprit de la fraternité humaine élémentaire que les hommes se doivent les uns aux autres au moins depuis la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, de la part de collectivités ou d'Etats musulmans qui depuis 14 siècles ont inscrit dans leurs livres le mépris le plus total des Juifs, est suspect de vouloir générer à terme de nouveaux massacres.

Dans un temps où les sociétés occidentales commencent à se déliter sous les assauts d'une idéologie pseudo mondialiste qui n'est qu'un retour à l'expérience de Babel relatée par la Bible Hébraïque et dissimule en fait les progrès de l'impérialisme islamique, la renaissance contemporaine d'Israël dans la famille des Nations redevient la cible obligée des identités en perdition et de tous les aspirants à la tyrannie.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 20:33

Un juge de la Cour d’Appel de Gaza et 14 membres de sa famille, battus par le Hamas

Le Hamas a attaqué un juge et sa famille dans le village d’Abassan à l’est de Khan Yunes. Les assaillants ont battu et insulté le juge, en plus de le traiter cruellement et inhumainement au poste de police palestinien.
Dans sa déclaration au PCHR, le juge Khalil Yousef Abu Latifa (65 ans) a déclaré que, à approximativement 10h00 le mercredi 25 juillet 2012, il a abattu quelques arbres qu’il avait déjà plantés en face de sa maison, alors que des hommes armés avaient l’habitude de s’asseoir sous les arbres, ce qui perturbait les habitants de la maison.

Environ une heure plus tard, 10 hommes armés du Izziddin al-Qassam sont venus chez lui et ont commencé à le battre à coups de crosse et de branches d’arbres. Abu Latifa a ajouté que ces hommes armés l’ont accusé de collaborer avec l’occupation israélienne, parce qu’il a coupé les arbres. Ils ont également attaqué des membres de sa famille, y compris sa femme Atiya Abu Randa (43 ans), qui souffre de problèmes de santé et, récemment, a subi une intervention chirurgicale.

Abu Latifa affirme que quand il a essayé d’empêcher les hommes armés d’attaquer sa femme malade, l’un d’eux l’a poussé violemment, ce qui lui a causé des douleurs violentes à la poitrine. Il a alors fait un malaise. Quand il reprit conscience, son neveu et lui étaient dans une voiture de police en direction du poste de police d’al-Sharqiya, où ils ont été détenus dans une cellule.

Quelqu’un à la station de police leur a dit qu’ils seraient détenus pendant 24 heures. Après que la police l’a identifié comme un juge de la Cour d’appel, quelqu’un a ordonné qu’il soit isolé de son neveu.

A 18h00, un certain nombre de dirigeants politiques dans la région, dont 2 de ceux qui l’ont attaqué, sont venus et l’ont emmené de la prison à la cour de la station de police. Ils ont demandé à ce que Abu Latifa signe un papier dont le contenu lui était inconnu. Après cela, il a été libéré.

Au total, 14 membres de sa famille ont été violentés alors que 8 d’entre eux souffrent de problèmes de santé.

Triste réalité que celle de Gaza sous l’emprise du Hamas.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 20:41

Comment peut-on prendre au sérieux les défenseurs de la cause palestinienne ? Cette question, largement justifiée est temps normal, l’est encore plus aujourd’hui, avec l’annonce de la mort d’Oussama ben Laden. Si on se souvient que le 11 septembre, les Palestiniens étaient descendus dans la rue pour célébrer la mort de 3500 américains en dansant et distribuant des confiseries, on se souviendra également que les défenseurs du Hamas et du Fatah se plaignent de la mort du terroriste le plus recherché de la planète.



Et pour cause, la figure de proue européenne du militantisme anti-israélien, George Galloway a dénoncé ce matin « l’assassinat » du djihadiste préféré des candidats au martyr, dénonçant l’action américaine d’ »illégitime ».

Prenant la parole après que le président Barack Obama ait annoncé la mort de Ben Laden au Pakistan, l’ancien député de sa Majesté la Reine d’Angleterre affirme « qu’il est illégitime de tuer quelqu’un d’un autre pays ». Il a ajouté : « qu’aucun État qui effectue des [meurtres extra-judiciaires] à distance ne peut être qualifié de démocratique ».

Si le monde entier, ou presque, sait que ben Laden est coupable d’avoir organisé le 11 septembre (au vu des preuves, mais aussi des revendications de Ben Laden), Galloway, lui, rejette la justification américaine. Pour lui, la mort de milliers de civils ne mérite pas le « meurtre du prétendu responsable ».

Il a dit : « Nous ne pouvons pas permettre à une puissance étrangère d’envoyer des escadrons de la mort d’assassiner celui qui leur semble être le coupable. Ils auraient pu l’enlever et lui faire un procès. Mais c’est un acte barbare et illégal qui a été commis. »

S’il est vrai que le meurtre de civils non-musulmans intéresse peu les pro-palestiniens, il est particulièrement choquant de voir à quel point ces mêmes personnes qui nient à Israël le droit de se défendre, nie également aux États-Unis le droit de se venger du 11 septembre. Et il n’est à en pas douter que les États-Unis, s’ils l’avaient pu, auraient arrêté l’homme et l’aurait fait juger…

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 20:47

Regardez bien cette vidéo: GAZA: TOUT LES PALESTINIENS EN LIESSE Le 11 SEPTEMBRE aprés l'attentat du WTC.




Fetes de joie a gaza, distributions de sucreries, repas festifs, et chez les palestiniens du monde entier, partout des images identiques.

A Paris, ca klaxonnait aux champs élysées, Marseille, etc.. avec des drapeaux palestiniens aux fenetres des voitures.
ils étaient plus discrets aux états unis..
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 21:07



Ce livre contient les données et les recensements faits par l'autorité britannique.

Un pays désert, que les israéliens ont fait fleurir ? Les chiffres de ce livre ne disent rien de tel concernant les différentes productions agricoles.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Ven 01 Fév 2013, 21:36

Décrivez donc.
Moi j'ai quantité de livres sources prouvant ce que je peux certifier, et aucune contradiction.
Toute l'agriculture du pays n'a réussi que grace aux juifs. L'agriculture des arabes était faible et arrierée. Beaucoup d'arabes travaillaient pour les juifs en arrivant dans la région, les juifs leur donnaient du travail et leur apprenait le travail moderne.
De nombreux livres d'arabes décrivent leurs premiers emplois de nouveaux immigrants dans l'agriculture ou le batiment, proposés par des juifs.

--
Ce n'est pas un petit livre écrit par des anglais impérialistes et antijuifs à l'époque, qui va contredire ceci:
une revue de politique étrangére francaise de 1949 propose une étude scientifique: l'expérience sioniste, par Georges reutt, cité par Pierre Rondot..

Extraits .

Il décrit une REVOLUTION d'INNOVATIONS par les sionistes. il décrit en 1943 les coopératives agricoles juives suivantes: trois établissements "mochav chitoufi" abritant chacun mille personnes, 68 établissements avec 15000 (quinze mille) personnes, et 108 kiboutz de 30000 âmes. De vraies villes agricoles , avec un fonctionnement socialiste.

L'entreprise sioniste, écrit il, avec le kibboutz, est le seul à permettre l'installation d'un groupe humain voué à l'agriculture dans une région hostile (page 186-188).
Les organisations juives font aussi de l'élevage laitier, et tendent à absorber la main-d'oeuvre excédentaire par des entreprises articanales ou industrielles.
"Nous pouvons apercevoir ici, l'on ne saurait trop y insister, une des clefs de l'expérience sioniste. La recherche du rendement économique y demeure secondaire et le céde à celle de l'établissement humain. Mais beaucoup de dirigents pensent que la colonie doit etre rééllement créé par ses membres et que cette création doit comporter une part de souffrance": point de vue mystique, essentiel à retenir pour l'intelligence du sionisme.
"Le département de l'Agriculture et de la colonisation de l'agence juive, plus dynamique que son correspondant du gouvernement palestinien, a joué le role d'un véritable ministére de l'Agriculture."



Les arabes sont complétement dépassés par le génie juif de l'agriculture.

M Reutt nous incite à méditer sur certains aspects, mal connus en Occident, de l'expérience sioniste. il porte sur celle-ci un jugement équilibré, distinguant excellement entre des réussites et techniques dignes de faire école etd es éssais sociaux inégalement heureux.
Nous avons beaucoup à apprendre de la palestine juive, les possibilités humaines sont loin d'etre dépassées.
En souscrivant à cette sage conclusion on forme le voeu que son auteur puisse à la fois faire bénéficier l'agriculture nord-africaine de ses observations et poursuivre et renouveler celles-ci, pour notre meilleure connaissance de l'Orient moderne."

Pierre Rondot 1943.



----



L'agriculture israélienne s'est développée au XIXe siècle, à partir de la colonisation agricole juive, par achat de terrains, souvent semi-arides. Ainsi depuis 1948, grâce à la mise en valeur de ces terres par reboisement, terrassement, drainage... la superficie totale cultivée a augmenté, passant de 165 000 ha à 435 000 ha, tandis que le nombre de communautés agricoles (les kibboutz et moshav) est passé de 400 à 725. La production agricole a été multipliée par 16, trois fois plus que la croissance démographique.

La majeure partie de l'agriculture israélienne est basée depuis le début du XXe siècle sur deux grands types d'organisations :

le kibboutz qui est une communauté collective dans laquelle les moyens de production et les bénéfices de ceux-ci sont collectivisés. La communauté fournit gratuitement et de façon strictement égalitaire les biens collectifs et les biens de consommation individuels, sans salaire, en dehors de sommes modérées pour des achats à l'extérieur.
le moshav qui est un village agricole, avec une vie familiale classique et une exploitation individuelle des terres agricoles, mais où le matériel agricole, la commercialisation et certains services sociaux sont mis en commun.
Ces deux types d'organisations agricoles totalisent ainsi, à titre d'exemple, 76 % de la production de produits frais.

Mikvé-Isral "Espoir d'Israël ", est la première école d'agriculture fondée en Terre d'Israël.


L'établissement fut créé en 1870 à l'est de Jaffa. - 1870 !! alors votre livre de statistiques anglaises .. ils impriment ce qu'ils veulent, mes textes sont plus probants, et analyser dans le sens que l'on souhaite des statistiques, comme les politiques le font en présentant des dossiers orientés, ne reflétera jamais ces réalités existencielles là--

Par la fondation de l'école, Netter compte d'une part augmenter la productivité de la population juive en Palestine, d'autre part exploiter les ressources naturelles du pays, et enfin rendre à la Terre d'Israël son caractère agricole d'antan. Le gouvernement turc lui met alors à disposition une surface de 3 000 dounam de terres. Outre son rôle pédagogique, l'école sert également de centre de recherches, géré par les professeurs eux-mêmes. L'école voit défiler des milliers d'élèves, dont bon nombre issus des émeutes sanglantes de Palestine, ou rescapés de la Shoah. Une équipe d'éducateurs est spécialement chargée d'encadrer les enfants d'immigrants dans le but de les insérer. L'école se dote de plusieurs dortoirs. À la fin de leurs études, les élèves sortis des différentes promotions, soit s'installent dans les implantations agricoles du pays, soit intègrent les instituts de recherche en agriculture de l'époque. À la veille de la déclaration de l'Etat d'Israël, l'école sert de centre d'entraînement à l'organisation de la Hagana. Cette dernière utilise les bâtiments comme ateliers de production d'armes, et c'est d'ailleurs dans ces locaux que la "Davidka" est créée.

Élèves comme professeurs, tous participent aux différentes guerres d'Israël, les notions de défense et de sécurité faisant partie intégrante des valeurs inculquées à Mikvé-Israël. Plus de 200 élèves, sortis de Mikvé-Israël tombent au combat lors de la Guerre d'Indépendance.

L'école est aujourd'hui un collège-lycée franco-israélien.

--

photo: la recherche scientifique agricole juive en 1933: Revohot en Israel




photo de 1933 centre de recherche agricole israélienne (juive) de Ravohot


La recherche israélienne est une des pionnières dans le domaine agricole et ses découvertes sont non seulement reconnues pour leur efficacité et leur performance en particulier dans le domaine de l’écologie, de la gestion des ressources, de l’irrigation, du choix des semences, de l’étude des sols… Des prouesses à l’initiative des dirigeants sionistes et qui font, qu’aujourd’hui, près de la moitié de l’eau utilisée dans l’agriculture provient d’eau recyclée, ou qu’Israel a pu devenir un pays exportateur de denrées agricoles, alors qu’au début du 20e siècle le pays peinait à nourrir sa population.


Fondée en 1921 à Ben Shemen, la première « Station expérimentale agricole » visait non seulement à encourager les meilleures techniques agricoles que les pionniers avaient su développer pour assassinir les marais (plantations d’eucalyptus,…) mais aussi à trouver les meilleures techniques et cultures adaptées aux différents climats du pays. Différents projets furent alors entrepris du Neguev jusqu’à la Galilée.

Sous l’impulsion de Haim Weizmann et d’Arthur Ruppin la « Station de recherche agricole de l’Agence juive pour la Palestine » s’établit entre 1932 et 1951, à Rehovot.

photo de 1933:


Israel: pionnier dans la recherche agricole - Institut de recherche agricole de Rehovot - octobre 1933





Dans un laboratoire de recherche de l'institut agricole de Rehovot - octobre 1933





Laboratoire de recherche agricole de Rehovot: les chercheurs Nehma Bidner et David Lahover - octobre 1933





Le Professeur Rabikovitz de l'institut de recherche agricole de Rehovot - octobre 1933



Vue sur l'institut de recherche agricole de Rehovot et sur les cultures expérimentales dans les champs environnants - octobre 1933


L’institut sera ensuite transféré à l’initiative du ministère de l’agriculture à Beit Dagan près de Rishon le Tsion, portant le nom du « Institut Volcani de recherche agricole », du nom d’un de ses directeurs, Binyamin Elezari Volcani, qui le dirigea à partir de 1939, et regroupée au sein de l’Agricultural Research Organization depuis 1971.

Les kibboutsim participent aujourd’hui encore grandement à ces recherche innovantes.

L'industrie moderne n'a atteint une véritable phase de développement qu'au début des années 1960, car, dans les années 1950, la plupart des ressources étaient orientées vers le développement de l'agriculture.

L'agriculture israélienne est l'histoire de la réussite d'un long et pénible combat contre des conditions défavorables. C'est aussi la réussite de l'utilisation maximale de faibles ressources en terres arables et en eau (notamment les usines modernes de dessalement, le savoir-faire exporté avec succès). Lorsque les juifs ont commencé à repeupler leur patrie historique à la fin du XIXe siècle, leurs premiers efforts portèrent - principalement pour des raisons idéologiques - sur la transformation de terres en friche en champs fertiles.

Le secret de l'actuelle réussite agricole d'Israël réside dans une étroite collaboration entre les agriculteurs et les chercheurs financés par le gouvernement qui ont réussi à mettre au point et à appliquer des méthodes sophistiquées dans toutes les branches agricoles, ainsi que des technologies de pointe, de nouvelles techniques d'irrigation et un équipement agromécanique novateur. Autant de performances réalisées pour leur plus grande partie en zones désertiques et semi-désertiques qui sont mises à la disposition des pays en développement dans le monde.

Depuis l'accession d'Israël à l'indépendance en 1948, la superficie totale cultivée a augmenté environ 2,6 fois, atteignant 440 000 hectares et celle des terres irriguées de 8 fois pour atteindre 240 000 hectares, jusqu'au milieu des années 80. Cependant, par suite de la pénurie d'eau de plus en plus importante et du processus d'urbanisation, ce chiffre a été ramené à moins de 250 000 hectares. Au cours des cinquante dernières années, le nombre des localités agricoles est passé de 400 à 750 et la proportion de la population rurale a diminué de 12 % à moins de 5 %.

Aujourd'hui, Israël est en mesure d'assurer la production de la plupart des aliments qu'il consomme et les importations ne portent que sur des céréales, oléagineux, viande, café, cacao et sucre dont l'achat est largement financé par les exportations agricoles. La production agricole israélienne consiste surtout en produits laitiers et en volailles, ainsi qu'en une grande variété de fleurs, fruits et légumes. Pendant les mois d'hiver, Israël est la serre de l'Europe, exportant des roses à longue tige, des œillets, des melons, des tomates, concombres, poivrons, fraises, kiwis, mangues, avocats et toutes sortes d'agrumes.
Israel aide de nombreux pays d'Afrique, depuis 50 ans, dans le domaine de l'agriculture scientifique et l'irrigation, aussi en Asie, ou des société israéliennes, comme Netalfim, travaillent avec l'université Ben GOurion du Neguev à l'application du goutte-à-goutte à la cuture du riz. Le centred e recherche, spécialisé dasn l'agriculture en zone désertique, étudie le émcanisme des plantes et l'irrigation, mais s'interesse aussi au généie génétique et à l'daptation des plantes aux trois stress que sont les pics de chaleur, le manque d'eau et la salinité.

Israel sauvera l'Afrique et l'Asie des famines, mais aussi le reste du monde menacé par l'effet de serre.

--
Le présent et le futur

Israel au service de la vie - ce titre est de moi - propagande, vous pensez ? la vérité est toujours propagande de la vie. :jesus:

Il y a deux ans, une entreprise israélienne à révolutionné la recherche sur la possibilité de boire de l'eau en plein désert et en cas de secheresse, comme dans le film DUNE, et a produit plusieurs modéles autonomes (vetements fournissant de l'eau)qui fonctionnent. Des modéles de plus grands volumes ont été aussi fabriqué pour alimenter en eau plusieurs personnes .; ce qui interesse aussi les militaires pour les missions dans le désert et les combattants contre la sécheresse.. une invention israélienne au service de la vie.

Pousser en eau saumatre .. !

Dans le centre de Ramat Ha au coeur du désert du Néguev, les agronomes selectionnent les variétés de plantes capables de se contenter d'eau saumatre dans un environnement hostile.
poivrons, herbes aromatiques,salades ou oliviers quittent aussi réguliérement le stade del'expérimentation pour esaimer dans des exploitations agricoles, ils se penchent maintenant sur le coton.

Une délégation des grandes filiéres agricoles francaises s'est rendue sur place l'an dernier pour observer cette éfficacité.

Le principal centre de recherche actuel agricole est le centre Volcani, implanté à Tel-Aviv, qui regroupe prés de 200 chercheurs.
De la séléction génétique des vaches laitiéres au suivi automatisé des la production de lait, de l'amélioration de la pisciculture à la conception d'une amchine d'épluchage des grenades en pasasnt par la génétique moléculaire ou l'agriculture de précision avec imagerie satellite pour controler l'irrigation, le spectre d'études est large, il a recu 54 millions de subventions en 2011..


Dernière édition par prinu le Sam 02 Fév 2013, 21:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 00:45

Le palestinisme déifie la mort

Les palestiniens durant le 11 septembre: fetes de joie chez les palestiniens du monde.
des fetes aussi à Paris, Marseille, Bruxelles..



CNN en direct à gaza qui fait la fete pour l'attentat du 11 septembre.



Les palestiniens et le 11 septembre.

Yasser Arafat fait semblant d'etre triste pour les médias occidentaux, « il y aura l’avant 11 septembre et l’après 11 septembre » dit-il, surtout par peur; mais en privé, c'est la victoire, avec des coups de fils avec des délégations arabes, car le but était de choquer, et il pense qu'on va surtout prendre la cause palestinienne plus au sérieux, c'était le but.
De grands pontes des pays arabes se félicitent et tirent en l'air, Assad, Saddam Hussein, Khadafi , disent aux médias que c'est une opération réussie, car "il faut liberer la Palestine". Sans compter les déclarations de victoires des ayatollahs, des mollahs, des sheikhs, et par Ben Laden et les siens.
Cet attentat était islamopalestiniste avant d'etre islamiste, car toutes les argumentations tournaient autour des palestiniens, dans toutes les bouches, avec la haine de l'amérique et de la démocratie occidentale.
Des chefs d'états arabes déclarent leur consternation, appellent georges Bush pour des condoléances sincéres, mais pas la rue arabe.
Il faudra attendre un peu pour que la peur d'avoir mis tout le monde dans le meme panier, survienne.

Les 11,12 septembre, Paris ou Bruxelles, des visages à keffiehs palestiniens sont hilares, hurlent dans les couloirs du métro et les transports, avec des insultes contre l'amérique,les chrétiens et les j uifs. Des voitures dépassent sans clignotants, avec des klaxons et des "V" tendus bien hauts, place de la Nation, des drapeaux palestiniens flottant au vent.

Cachés, des incidents ont lieu en Europe, dans des écoles, des enfants juifs se font tabasser avec des cris de victoire par des enfants musulmans, des enfants musulmans se font tabasser par des enfants chrétiens. Des musulmans perdent des emplois. Le monde est nerveux. Des adeptes des E.T. et des illuminatis, avec une motivation marxiste et antisémite, vont d'abord créer un gag photo dans une revue, puis se prennent au sérieux et serons aidés par des fonds islamistes: le négationnisme du 11 septembre de Meyssan/reopen, déclame avec des images retouchées ou sorties de leurs contextes, aux méthodes à la Faurisson, que le 11 septembre est un complot de la CIA, repris par Michael Moore, ou un complot j_uif. Blousés, les éditeurs sortent son livre à succés, pognon..


On a constaté des fétes palestiniennes à Paris, Marseille, Bruxelles..



Paris, devant l'assemblée nationale, T shirt de Ben Laden.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 01:18

Rédaction : Renaud, la rubrique Rumeurs du Vrai Papier Journal, est en partie consacrée à la rumeur lancée par le Réseau Voltaire et L'Asile Utopique, peux-tu nous expliquer ce qui t'a poussé à la réfuter si rapidement ?
Renaud Marhic : La rumeur du 11 septembre n'est pas apparue, à l'origine, sous la signature du Réseau Voltaire. Il s'agissait d'une infographie du site L'Asile Utopique et d'un article de Technikart. Ces documents étaient signés Raphaël Meyssan. Tous deux étaient présentés sur un mode ironique, le premier s'intitulant Pentagone : le jeu des 7 erreurs, le second Comme un avion sans ailes. L'argumentation, provocante à souhait mais particulièrement inconsistante, pouvait être immédiatement réfutée par un rapide surf sur le web et la consultation d'un ingénieur en aéronautique. Je m'y suis employé pour Le Vrai Papier Journal, sans imaginer les suites que connaîtrait l'affaire avec la parution du livre de Thierry Meyssan. Mais puisqu'aussi bien l'argumentation soutenant la rumeur est là, il n'est pas inutile de rappeler en quoi elle est irrecevable.

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"Expliquez pourquoi le Boeing 757-200, pesant près de 100 tonnes et s'écrasant à une vitesse minimum de 400 km/h, n'a abîmé que la façade du Pentagone."

Réfutation de Renaud Marhic
Les photos aériennes montrent clairement que le Pentagone a été endommagé au-delà de son "premier anneau" (façade). Par ailleurs, dès le 23 septembre, le Washington Post expliquait de façon crédible comment la structure renforcée du Pentagone a résisté au choc : www.washingtonpost.com

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"Expliquez comment un Boeing de 13,6 m de haut, 47,32 m de long, 38 m d'envergure et un habitacle de 3,5 m, a pu s'écraser au rez-de-chaussée de ce bâtiment."

Réfutation de Renaud Marhic
La trajectoire de l'avion ne défie aucune loi de la physique et donc de l'aéronautique, aucun obstacle n'étant susceptible de la rendre impossible. L'avion a sectionné au moins un poteau lors de son approche : amigaphil.planetinternet.be

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"L'avion n'ayant pénétré que le premier anneau du bâtiment et s'étant écrasé au rez-de-chaussée, trouvez sur cette image les débris du Boeing."

Réfutation de Renaud Marhic
Si les photos présentées par Raphaël Meyssan ne présentent aucun débris, ceux-ci apparaissent sur d'autres clichés : cfapp.rockymountainnews.com
Par ailleurs, la plus grosse partie des débris a pu être recouverte par l'effondrement du béton. D'autres morceaux de l'appareil ont été projetés à des centaines de mètres, hors du champs des photos présentées.

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"Expliquez pourquoi le ministère de la Défense a jugé utile de recouvrir de cailloux et de sable la pelouse, pourtant intacte après l'attentat."

Réfutation de Renaud Marhic
Tout simplement pour faciliter le déplacement des engins de chantiers, procédé on ne peut plus banal.

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"Expliquez ce que sont devenues les ailes de l'avion et pourquoi elles n'ont pas causé de dégâts."

Réfutation de Renaud Marhic
L'avion était plein d'un carburant logé... dans les ailes ! En toute logique, celles-ci ont été pulvérisées par l'explosion. On ne risquait pas de les retrouver sur la pelouse du Pentagone.

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"Expliquez pourquoi le chef des pompiers ne peut pas dire où se trouve l'avion."

Réfutation de Renaud Marhic
Le chef des pompiers ne fait qu'indiquer qu'il n'a pas assisté au crash. Il existe bien des témoins, nombreux, ayant vu l'avion : www.washingtonpost.com www.criticalthrash.com

Argumentation de Raphaël Meyssan (Asile Utopique)
"Trouvez dans ces images le lieu de l'impact de l'avion."

Réfutation de Renaud Marhic
La question paraît surréaliste aux vues de la façade du Pentagone : amigaphil.planetinternet.be

Et encore faut-il ajouter que l'argumentation de Raphaël Meyssan fait l'impasse sur cette question cruciale : si le vol le Vol AA 77 ne s'est pas écrasé sur le Pentagone, où sont passés ses 58 passagers, ses 4 membres d'équipage et ses 2 pilotes ?

Rédaction : Au-delà des simples faits, as-tu d'autres bonnes raisons de penser qu'il s'agisse d'une rumeur parfaitement bidon ? Et si oui lesquelles ?
Renaud Marhic : On comprend bien, à travers ce qui précède, que nous ne sommes pas en présence d'une enquête avec ce que cela comprend de recoupements, de vérifications. Il s'agit de vaines cogitations. Raphaël Meyssan raisonne juste... sur la base d'informations fausses. C'est le propre de la logique paranoïaque. Néanmoins, la chose a sans doute une explication plus prosaïque encore : le webmaster de L'Asile Utopique ne s'est pas donné la peine d'interroger le moindre spécialiste. Un pilote lui aurait indiqué que l'approche de l'appareil n'est en rien étonnante... Un ingénieur en aéronautique lui aurait expliqué que les ailes de l'appareil, pleines de carburant, s'étaient forcément désintégrées... Un pompier l'aurait renseigné sur l'épandage de sable nécessaire au déplacement des engins de chantier... Je compile les rumeurs depuis 1983. Force est de reconnaître qu'elles naissent souvent sur la base de ce genre d'intuitions que l'on ne prend pas la peine de confronter à l'avis des experts ad hoc.

Rédaction : Tu connais bien le Réseau Voltaire, es-tu surpris par la tournure des événements et surtout penses-tu que ce puisse être un magistral coup de marketing viral par Thierry Meyssan ?
Renaud Marhic : Des intuitions de Raphaël Meyssan au livre de son père, Thierry Meyssan, il y a un gouffre. Là, c'est beaucoup plus difficile à comprendre. Rappelons que le Réseau Voltaire, que préside Thierry Meyssan, est à l'origine de dossiers particulièrement solides concernant l'extrême droite. Faut-il le rappeler, l'enquête du Réseau sur le DPS, service d'ordre du FN, a motivé une commission d'enquête parlementaire sur le sujet. Et il n'est qu'à consulter la bibliothèque électronique du site de ce Réseau pour comprendre que nous ne sommes pas en présence de plaisantins. Si L'Effroyable imposture de Meyssan relève d'un coup de marketing, il est suicidaire. Ce livre constitue en effet un véritable suicide intellectuel... et politique ! La rumeur du Pentagone faite best-seller, c'est un coup de pouce, involontaire peut-être mais un coup de pouce quand même, aux théories plus scabreuses. Je pense à une forme très particulière d'antiaméricanisme qui correspond pour moi à une pensée d'extrême droite. Je pense aussi au négationnisme qui se nourrit de la même argumentation : "C'est techniquement impossible, donc ça n'a pas existé..." Or, il s'agit là de valeurs aux antipodes de celles du Réseau Voltaire. Plus largement, ce dérapage pose le problème de certaines publications en ligne. Avec peu de moyen et beaucoup de temps libre, on crée l'illusion d'une véritable cyber-presse. C'est oublier que, derrière les artifices de mise en page, il n'y a pas toujours de véritable infrastructure journalistique. Les publications en ligne se résument parfois à un seul et unique rédacteur, sans le garde fou que constitue une véritable rédaction.

Rédaction : D'après toi, Thierry Meyssan a t-il mené l'enquête avec une équipe restreinte (comme il le prétend) ou a t-il obtenu ses informations directement de sources qu'il ne veut (ou ne peut) pas dévoiler ?
Renaud Marhic : On touche là au fond du problème et, partant, à l'origine de la rumeur. Je pense que Thierry Meyssan a bien reçu des informations en provenance des États-Unis. Des informations provenant de milieux réputés "autorisés", peut-être même de l'appareil militaire américain. Le problème, c'est qu'il n'a pas réalisé qu'on lui resservait une rumeur de 15 ans d'âge, relookée pour la circonstance : "L'Horrible vérité". Selon celle-ci, le pouvoir, aux États-Unis, serait entre les mains d'une sorte de gouvernement parallèle nommé MJ12, comité secret charger de gérer... les suites du crash d'une soucoupe volante à Roswell ! Le MJ12 conspirerait dans le but d'obtenir des extraterrestres une technologie utilisable aux fins militaires, quand bien même faut-il pour cela sacrifier des citoyens américains. Ce scénario fait un tabac chez les conspirationnistes, notamment au sein des Milices patriotes, cercles paramilitaires d'extrême droite. Là, le MJ12 est assimilé à un Nouvel Ordre Mondial oeuvrant à la domination de la planète. L'Horrible vérité emprunte, de fait, de nombreux éléments au mythe du "complot judéo-maçonnique". De même, L'Effroyable imposture s'inspire visiblement de l'Horrible vérité. On retrouve dans l'une et l'autre rumeur un gouvernement parallèle, des citoyens sacrifiés, la recherche d'une technologie militaire spatiale... Quand il s'agit d'expliquer l'Histoire par des complots, les scénarios se suivent et se ressemblent. Comment des militants de gauche peuvent-ils adhérer au conspirationnisme ? Force est de constater que la théorie du complot mondial, chère aux droites extrêmes, séduit aujourd'hui une certaine gauche, sans doute à la faveur du combat anti-mondialisation.

La rubrique Rumeurs de Renaud Marhic dans Le Vrai Papier Journal :
http://www.karlzero.com/rumeurs/index.asp
Le site de Renaud Marhic :
http://membres.multimania.fr/marhic/

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 01:18

Reopen 11 sept loose change, et la secte des illuminatis:
source: les sites infowars et Oulala
Pour Reopen et toutes les mouvances des sectes néo-fachistes crypto-islamistes à la sauce Voltaire (dieudonné, Meyssan..) et consoeurs, les époux Obama seraient des ''illuminati''...

Alex Jones est l’un des piliers du mouvement conspirationniste sur le 11-Septembre. Il fait partie de ceux qui considèrent que le Council on Foreign Relations (CFR) est, à l’instar du Bilderberg Group ou de la Commission Trilatérale, l’un des lieux où complotent ensemble les puissants de ce monde (selon les versions : « Sionistes », « Illuminati », etc.). Or, voilà que Michelle Obama, l'épouse du nouveau président des Etats-Unis, serait membre du Chicago Council on Global Affairs, présenté par les conspirationnistes comme une succursale du CFR – ce que rien, faut-il le préciser, ne permet d’affirmer. Ajoutons à cela que Barack Obama a été invité à prononcer une conférence devant le CFR et qu’il a pour conseiller Zbigniew Brzezinski (ancien conseiller de Jimmy Carter). Il n’en faut pas plus à des individus comme Alex Jones et ses partisans pour soutenir qu’Obama est un « illuminati ».


Les mouvances sectaires crypto-islamistes à la sauce voltaire, alliés comme cochon de Kémi Seba, comme leurs liens entre leurs sites le démontrent par A + B, partent en croisade islamiste contre les illuminatis

Kemi Seba (oui, celui de la tribu KA)et ses petits amis ont défilés dans les rues, avec, en tete, la haine des juifs, mais à la bouche la haine des sionistes pour ne pas tomber sous les affres du code civil, en mai 2008, ils sont manifesté avec le trés radical Comité du 10 mai (Coffad et Mouvement pour une Nouvelle Humanité de Joby Valente), entre la place de la République et la place de la Nation, à l'issue de laquelle il a pu prononcer un discours. Sa présence ne pouvait que plaire au MNH, fortement antisioniste et qui voit des négrophobes partout (cette association a d'ailleurs été récemment condamnée pour procédure abusive contre l'historien Olivier Pétré-Grenouilleau, surtout s'ils sont juifs, qui avait pris part à la "Marche décoloniale" des Indigènes de la République deux jours plus tôt.

Seba n'est plus seulement le leader de "Génération Kemi Seba" (créé après l'interdiction de la Tribu KA), qui avait notamment réussi à capter la chanteuse Princess Erika. Le 22 mars, il a fondé le Mouvement des damnés de l'impérialisme (MDI), « ouvert à toutes LES PERSONNES DÉSIREUSE (sic) DE METTRE UN TERME à l'hégémonie des impérialistes (Axe Americano-Sioniste, ILLUMINATI, et autres groupes occultes impérialistes) ». Ce jour-là, d'après un blogueur rouge-brun (et très antisémite) qui s'y trouvait, « étaient présents des nationalistes indo-européens, dont le groupe « Droite Socialiste », mais aussi des membres d'Egalité et Réconciliation (nda : le mouvement d'Alain Soral). Les panafricains étaient massivement présents tout comme les musulmans traditionnalistes ».

---------
Voilà ou méne Reopen11, peut etre voyez vous (à peine en réalité, c'est un petit bout de l'iceberg) ce que c'est de croire au 11 sept loose change, et quel genre de personne on y croise.




Photo montrant le trou laissé sur le mur du pentagone aprés les attentats islamopalestiniens d' Al Qaida du 11 septembre. Les 58 passagers sont morts, avec 7 membres d'équipage, et au Pentagone il y a eu 125 morts. On voit le ciel a travers le trou. Attention aux photo-montages des sites palestinistes crypto-islamistes francais et internationaux.


Voici un des débris de l'avion sur la pelouse devant le pentagone, le 11 septembre. Remplies de carburant, les ailes se sont désintégrées avant de toucher la facade.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 05:30

Pouvez-vous prouver toutes ces calomnies , menteur Prinu ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 08:12

Prinu,

"Les anglais impérialistes et anti juifs" vous ont bien préparé le terrain en favorisant des structures politiques et représentatives des seuls juifs à l'époque, et à ne demandant pas leur avis aux habitants majoritaires, qui n'ont rien eu de comparable aux institutions juives. Vous devez aussi savoir que le sionisme a été interprétée par des courants politiques comme une entreprise de colonisation au moment où partout ailleurs la tendance était à la décolonisation. Les anglais n'ont jamais établi de colonies de peuplement mais se sont toujours arrangés pour gouverner à travers les notables locaux, les turcs procédaient de la même manière.
Je vous parle de l'agriculture traditionnelle avant l'arrivée de l'agriculture moderne, les juifs et les arabes avaient les mêmes productions, j'ai aussi les chiffres. Il n'y a pas lieu de contester les statistiques qui portent sur la population et sur les productions agricoles. Le but était de dire que contrairement au mythe, ce n'était pas un pays désert .

Céréales en 44/45 : juifs : tonnes : 19579 , arabes : 193676

fourrage : juifs: 176525, arabes : 20827
légumes : juifs : 55730, arabes : 189104
fruits autres qu'agrumes : juifs : 21398, arabes : 73320
olives : juifs : 1182, arabes :78287
melons: juifs: 7193, arabes :135634
Pourcentage en tonnes : juifs: 28,75 %, arabes : 71.25 %

On sait maintenant que les méthodes modernes et intensives d'agriculture, les monocultures ont un effet destructif sur le plan écologique, sur les structures sociétales, qu'elle épuisent et polluent les sols, l'agriculture traditionnelle respecte mieux la nature, ne l'épuise pas et permet à une population plus importante de vivre. C'est pour cela que les paysans de l'Inde se battent pour le maintien d'une agriculture traditionnelle, pareil en Afrique.
En dans un pays aride c'est une folie de pomper sans cesse dans les nappes phréatiques, il faut toujours respecter la nature, vous voulez aussi monopoliser les ressources en eau, des pelouses bien arrosées, des piscines, alors qu'à quelques km des familles sont dépourvues du minimum vital en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 13:55

la palestine mandataire comprenait aussi la cisjordanie, dans votre petit livre ?
car votre livre commence en 1920.
Or en 1922, la palestine mandataire comportait, incluait la cisjordanie, cinq fois plus grande , qui était arabe et tenue par les brittaniques, sans différences dans la territorialité et l'administration: un seul bloc. la séparation d'avec la transjordanie eu lieu plus tard .; a qelle date les britttaniques firent une différence administrative ? 1947 ? a verifier. je pense que les statistiques englobent toute la "palestine mandataire". a verifier. votre livret débute en 1920, et là c'est sur, en 1920 un mandat pour un seul bloc.
. donc les chiffres devaient inclure cette surface ou les juifs n'allaient pas.. sans compter le désert avec juste des bédouins.. difficile d'utiliser vos chiffres.. aussi vos chiffres ne disant pas si l'agriculture arabe n'utilisait pas les méthodes israéliennes, pour copier. les méthodes modernes ont été devellopée par les juifs, disent les livres.

la description par les spécialistes occidentaux me semble plus parlant. or ce que je dis est un concensus international de cette époque.

Justement, par rapport a ce que vous soulevez, la recherche israélienne révolutionnaire était de ne pas prendre l'eau des nappes fréatiques comme avant, comme le fesait les arabes sans réfléchir, mais, scientifiquement et au goutte à goutte, alors que les arabes prenaient tout en gaspillant, avec des pertes d'eau énormes. la recherche était de pouvoir faire pousser avec cinquante fois moins d'eau que ce que les arabes utilisaient;. : les racines sortaient du sable - sans terre ! - avec un goutte a goutte au dessus de la plante.. révolutionnaire. pour ne pas gaspiller les nappes phréatiques, c'est ca qui était applaudi dans le monde.
c'est pourquoi on écrivait dans les journaux européens, que les juifs faisaient pousser des fruits et légumes dans le désert, refleurir le désert, et ont transformé la région, ce qui est là le but de l'argumentaire.

-----

Le président iranien Ahmadinejad était fier ce samedi de présenter à la télévision son nouvel avion de combat Qaher-313, ou Dominant-313, qui pourrait être invisible aux radars.
Mais peut etre que le bon dieu avec sa kipah son nez crochu et ses papillottes (peut etre était il aussi noir et en pagne qui sait), peux voir les avions invisibles aux radars ..

Le président français François Hollande a assuré samedi les Maliens que la France resterait à leurs côtés "le temps qu'il faudrait" lors d'une visite éclair au Mali trois semaines après le début de l'opération Serval menée contre les islamistes armés du nord du pays.

On constate partout, que les médias pro-palestiniens et anti-américains s'offusquent de l'action francaise au Mali.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a appelé ce soir le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à reprendre les négociations. Il a également indiqué que la tâche de son prochain gouvernement est d'empêcher l'Iran de disposer de l'arme atomique.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 22:39



Ceci est la priére faites chaque semaine dans les synagogue de France envers Napoléon III.


elle a été remplacée depuis par la priére à la république francaise, dans les synagogues de France.



De nos jours, son texte est le suivant :

« Éternel, Maître du monde, Ta providence embrasse les cieux et la terre ;
La force et la puissance T’appartiennent ; par Toi seul, tout s'élève et s'affermit.

De Ta demeure sainte, ô Seigneur, bénis et protège la République française et le peuple français.

Amen.

Regarde avec bienveillance depuis Ta demeure sainte, notre pays, la République française et bénis le peuple français.

Amen.

Que la France vive heureuse et prospère. Qu'elle soit forte et grande par l'union et la concorde.

Amen.

Que les rayons de Ta lumière éclairent ceux qui président aux destinées de l’État et font régner l’ordre et la justice.

Amen.

Que la France jouisse d’une paix durable et conserve son rang glorieux au milieu des nations.

Amen.

Accueille favorablement nos vœux et que les paroles de nos lèvres et les sentiments de notre cœur trouvent grâce devant Toi, ô Seigneur, notre créateur et notre libérateur.

Amen. »

En 2012, le grand-rabbin de France Gilles Bernheim fait ajouter une invocation supplémentaire .

« Que l’Éternel accorde sa protection et sa bénédiction pour nos soldats qui s’engagent partout dans le monde pour défendre la France et ses valeurs. Les forces morales, le courage et la ténacité qui les animent sont notre honneur. Amen. »

Le 22 juillet 2012, lors de son discours de commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, le président François Hollande cite la prière pour la République française : « Chaque samedi matin, dans toutes les synagogues françaises, à la fin de l'office, retentit la prière des Juifs de France, celle qu'ils adressent pour le salut de la patrie qu'ils aiment et qu'ils veulent servir : "Que la France vive heureuse et prospère. Qu'elle soit forte et grande par l'union et la concorde. Qu'elle jouisse d'une paix durable et conserve son esprit de noblesse parmi les Nations".

Cet esprit de noblesse, c'est la France tout entière qui doit en être digne. »

--

Par contre, c'est sans aucun racisme, que je dit cette information:

Par contre, des francais d'origine maghrébine, sifflent réguliérement le drapeau francais lors de manifestations sportives dans les stades, voit on aux informations télévisées, ce que plusieurs reportages télévisés soulignent, avez vous une explication ?
Répondre par le colonialisme francais du siécle dernier, n'est pas une bonne réponse, je pense. Je pense à un épanouissement impossible.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Sam 02 Fév 2013, 23:02

La désinformation et la diffamation antisémite par des sites et blogs antisionistes.



démonstration.
des antisionistes partent d'une information vraie, puis créent volontairmeent de l'antisémitisme.
voyons la méthode. ce fait divers est rigoureusement EXACT.

Une organisation juive a interrogé des francais (de toute religion, il est interdit de demander la religion des gens intérrogés), et on leur a demandé ce qu'ils pensent des juifs. pour celà, on leur a donner des exemples d'affirmations supposées sur les juifs, les plus débiles et méchantes possibles, et ils devaient cocher entre deux cases: Vrai ou Faux.

voilà le résultat de l'enquete, qui démontre qu'il y a de l'antisémitisme en france:

Les résultats d’une enquête commandée par la World Zionist Organization sur la place des Juifs en France ont été révélés aujourd’hui. Ainsi, pour les personnes interrogées en France, 47% des Juifs français seraient plus attachés à Israël qu’au pays où ils habitent. Le sondage touche différents domaines, notamment la perception de la population française à l’égard de la communauté juive. Ainsi, plus de 40% des personnes interrogées pensent que les Juifs ont trop de pouvoir dans monde des affaires français et 54% pensent que les actes antisémites proviennent plus de positions anti-juives que de positions anti-israéliennes.

trés bien.


maintenant, voilà les affirmations données par des sites et blogs pro-palestiniens, en France.


"47 % des juifs francais sont plus attachés à Israel qu'a la france".

--
vous avez compris la méthode: inventer une vérité, qui n'existe pas, en déformant une information.
-par cette diffamation, creer de l'antisémitisme en faisant croire que les juifs sont de mauvais citoyens francais.




cette fausse information "47 % des juifs francais sont plus attachés à Israel qu'a la france".
est actuellement transmise dans des centaines de milliers de messages, des sites et des blogs pro-palestiniens ou se disant antisionistes.

Alors que le but de l'étude de cette organisation juive est de dénoncer les croyances antisémites débiles, les mouvements antisionistes rebondissent sur cette enquete, en la déformant, pour creer de l'antisémitisme.


ceci est encore, une des nombreuses preuves de la fusion idéologique avérée entre antisionisme et antisémitisme, CQFD.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 03 Fév 2013, 01:31


2011.
Au Liban, le commandement de l'armée a annoncé dans un communiqué que l'explosion de Siddiqine serait probablement causée par une mine ou une bombe à sous-munitions laissée par l’armée israélienne au Liban-Sud.
Précédement, les médias libanais avaient évoqué l’hypothèse que l’incident ait probablement eu lieu dans un dépôt d’armes appartenant au Hezbollah. Et l’implication israélienne avait largement été avancée, de l'avoir fait exploser, ce qui s'est avéré faux..

quand trois palestiniens ont explosés sur une plage de gaza, sur une mine laissée par le hamas il y a six ans, le hamas a accusé un avion israélien d'avoir tiré sur ces civils.
il n'y avait eu aucun passage d'avion israélien.

quand le hamas assassine un opposant au hamas, qui dérange un gros ponte, ou remet en question la légitimité du hamas, il l'accuse de trahison et d'avoir donné des renseignements ou d'etre un espion d' israel.
ben tiens.

quand un stock d'arme du hamas explose , par la suite d'un incident de manutention de stock, des stocks souvent placés prés (ou dans ) d'école ou hopital, ils accusent israel de l'avoir fait exploser. facile.
hamas jamais coupable.

le sida ? il a été créé dans un laboratoire sioniste.

le tsunami ? c'est le mossad. ah si, c'était à la télévision iranienne et palestinienne, et dans des centaines de journaux arabes, excusez du peu..

Tout les blogs et sites pro-palestiniens sont au moins d'accord sur un point.

D'un coté ou d'un autre, à tout les coups l'on gagne: Israel coupable.
Si il fait beau, c'est parce qu'on fait attention heureusement à ce que fait Israel, s'il fait mauvais, c'est à cause d'Israel, si le temps est incertain, c'est qu'on se doute bien qu'Israel prépare quelque chose de louche.



Explication du jeu de pile ou face chez les palestiniens, les pro-palestiniens (comme en Europe, chez les « bruns-rouges-verts »)et les mouvements islamistes (comme le Hezbollah) :
Vous allez comprendre, les régles sont faciles :
Pile c'est Israel,
Face, c'est Israel.




Si la piéce reste sur la tranche, c'est un complot sioniste.
Si la piéce reste en l'air, c'est une sorcellerie juive.
Si la piéce tombe dans un trou, c'est vers l'enfer sioniste étasunien.
Si la piéce disparait, c'est la preuve de l'impérialisme juif. Si la piéce n'a jamais existé, celà démontre le cynisme juif, si on trouve deux piéces au lieu d'une, c'est que les juifs sont faux-monnayeurs. si il y en a trois, c'est que la trésorerie du pays doit etre tenu par un juif, ce qui est scandaleux; il aurait fallu en trouver quatre, ce qui prouve que les juifs sont des voleurs.
La logique du Hezbollah pour conserver le vrai pouvoir dans le Liban qu'il occupe, est si simple. Peut etre meme que le Hezbollah a inventé Israel pour démontrer leur présence indispensable au Liban et justifier le massacre des chrétiens au Liban par les palestiniens dans les années 70 (source: le livre du libanais jean-pierre Haddad,édition Conchon) pour prendre le pouvoir et imposer la terreur palestinienne dans la région.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 03 Fév 2013, 14:05

Assad accuse Israël de vouloir "déstabiliser" la Syrie

absolument ! fiérement ! c'est meme un devoir international de le destabiliser, et faire tomber leur régime syrien sanglant.

L'association internationale d'astronomie a décidé de baptiser un astéroïde du nom de l'université hébraïque de Jérusalem.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a confirmé implicitement dimanche à Munich le raid conduit mercredi par l'aviation israélienne contre des installations militaires près de Damas. "Ce qui s'est passé il y a quelques jours (...) montre que quand nous disons quelque chose, nous nous y tenons. Nous avons dit que nous ne pensons pas qu'il doit être permis que des systèmes d'arme perfectionnés soient transférés au Liban", a-t-il dit lors de la Conférence internationale sur la sécurité.
Mr. Green

Les forces de sécurité ont arrêté le 1 er janvier dernier un groupe du Djihad islamique qui s'apprêtaient à enlever un sodlat ou un civil israélien près de Kfar Saba (Centre du pays) afin d'utiliser l'otage lors de futures négociations. La cellule terroriste, composée de trois hommes, a selon les aveux de ses membres effectué de nombreux repérages avant son arrestation.

Alors que la semaine dernière Khaled Mechaal, chef du bureau politique du Hamas, avait autorisé le roi Abdallah de Jordanie à entamer des négociations en son nom avec les Etats-Unis sur la base de la reconnaissance d'Israël, il prétend maintenant que c'est un mensonge. "Nous ne pouvons pas remplacer la Palestine" a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse en Jordanie.

On le sait, que le Hamas veux tout, et rien de moins, il faut etre débile pour croire que les palestiniens du hamas veulent la paix entre deux pays. Le Hamas est le principal obstacle à la paix, avec le Hezbollah et le régime iranien. Seul Israel veux la paix.

La plus haute autorité islamique de la plus grande nation musulmane du monde, par la voix de son président, Kiai Hajj Amin Mahruf, a défendu la pratique des mutilations génitales comme étant "une pratique recommandable avec un fondement moral". Il a exprimé son rejet des tentatives d'interdiction de cette pratique rentrant dans le cadre des "droits de l'homme".

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 03 Fév 2013, 14:25

L’origine juive de la Chandeleur, le 2 février, 40 jours après Noël

Définition du dictionnaire de l’Académie française de 1762 :
Chandeleur : "La fête de la Présentation de Notre-Seigneur au Temple et de la Purification de la Vierge, ainsi nommée, à cause que ce jour-là il se fait une Procession où tout le monde porte des chandelles de cire, ou des cierges". Beaucoup de Français et parmi eux beaucoup de catholiques ne connaissent plus l’origine de la Chandeleur qui comme la Circoncision de Jésus qui se fêtait le Jour de l’An, a été coupée (sans jeu de mot) de ses racines juives...

Fêtée le 2 février, la Chandeleur ou Fête de la Présentation est une fête chrétienne qui rappelle que, 40 jours après sa naissance, Jésus fut « présenté » au Temple de Jérusalem (Luc 2, 22-39). Le 2 février est officiellement la Purification de Marie et la Présentation de Jésus au Temple de Jérusalem qui correspond au Pidyon Haben, la mitsva juive du rachat du premier né (voir les explications de Félix Perez ci-dessous)

Marie se conforme donc tout simplement à la loi juive en se purifiant 40 jours après la naissance de Jésus et en effectuant le "rachat du premier né".

L'Évangile de Luc (2,21-40) raconte :

source « Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception. Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C'était un homme juste et religieux, qui attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l'Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes,et gloire d'Israël ton peuple. »





Fra Angelico, SYMEON avec le Christ Enfant, détail de "la Présentation au Temple", Florence.




Andrea Mantegna. "La Présentation de notre Seigneur au Temple". Vers 1465-66.




"La présentation au Temple", Simon Vouet



"Présentation au Temple", Giotto

Elle s'inspire d'une scène décrite par l'Évangile selon Luc II, 22-39 où le fils de la Vierge Marie est annoncé par Syméon comme le « Maître » et « la lumière qui portera la révélation aux païens », c'est-à-dire aux non-juifs.

Cette fête est célébrée quarante jours après Noël, c'est-à-dire le 2 février dans le calendrier grégorien et dans les Églises d'Orient le 2 février dans le calendrier julien, équivalent au 14 février dans le calendrier grégorien.



Des chandelles à la Chandeleur

Dès le IVème siècle, la fête de la Présentation de Jésus au Temple était célébrée à Jérusalem comme le rapporte déjà Égérie dans le récit de son pèlerinage en Terre Sainte (381-384).

Au VIème siècle, cette fête fut introduite à Constantinople, où elle sauva la ville de la peste. Elle fut alors nommée "Hypapantè", du grec classique "Rencontre", qui est aussi l'intitulé des icônes représentant cette scène.

Elle fut instituée à Rome au VIIème siècle par le pape Serge Ier (687-701), qui la fit passer au 2 février (soit quarante jours après la Nativité). La messe, pour rappeler la célébration orientale, était précédée d'une procession où chacun devait porter un cierge qui était béni, festa candelarum, la fête des chandelles (d'où le nom populaire de "Chandeleur").

Plus tard, vers 750, elle fut instaurée en Gaule où elle prit le nom de "Purification de la Vierge" - nom qu'elle garda jusqu'en 1969.

Wikipédia signale aussi que : L'angle nord de la cour à l'entrée des Écuries de Salomon abrite une petite pièce rectangulaire nommée « Sidna Issa » (« Berceau de Jésus »). Selon la tradition, c'est l'endroit où la Vierge Marie coucha Jésus-Christ dans un berceau en bois après qu'il a été présenté au Temple. Ce qui devrait faire réfléchir tous les Arabes et leurs amis qui prétendent qu'il n'y a jamais eu de Temple juif à Jérusalem !!!

Voici ce que dit Felix Perez l'auteur du livre "les origines juives des fêtes chrétiennes"



La "chandeleur" tient bien son nom des "chandelles" offertes au Temple 40 jours après la naissance d'un garçon par sa mère pour sa purification rituelle : soit, le 2 février.
- Or, le rachat des 1ers nés des Evangiles qui a lieu en même temps que la purification de Marie devrait en fait avoir lieu 30 jours après la naissance de Jesus soit 10 jours plus tôt.
- Pour éviter les déplacements difficiles en hiver tout en bénéficiant du Cohen du Temple pour le rachat, on pouvait cumuler les 2 rites, le rachat souffrant un retard pour la bonne cause (le Rav Steinsaltz m'a confirmé cela à l'époque du Temple).
- Donc le 2 février de la Chandeleur est une date chrétienne doublement juive : rachat de Jesus et purification de sa mère Marie au Temple. (pages 90 à 95).



Origines juives des fêtes chrétiennes



Origines juives des fêtes chrétiennes Félix Perez
Editions Convergences

L’ouvrage révèle la multitude de traces juives subsistant dans les fêtes et rites chrétiens et la volonté des pères de l’Eglise de rattacher tant que possible leurs rites à la Bible, pour montrer qu’ils en accomplissent les prophéties.

Les recherches de l’auteur ont montré une carence de travaux de fond qui dépasseraient les simples parallèles entre religions, pour aborder les détails et l’intimité de leurs liens, les chronologies ou leurs substrats scripturaires, dont l’analyse ne peut être ignorée. Le lecteur percevra sans trop de surprise les liens entre sacrements et judaïsme, l’Eucharistie, basée sur les bénédictions juives sur le pain et le vin, prononcées par Jésus lors de son dernier repas.

Il sera plus étonné des liens juifs que présentent Noël, le Carême, Pâques, Pentecôte, les fêtes de Marie, d’autres sacrements comme le baptême, les Ordres, les messes chrétiennes…

Les lecteurs chrétiens y découvriront ainsi l’archéologie juive de leurs rites (issus du Second Testament écrit dans un contexte juif) qui sous-tend la parole papale prononcée dans les pires moments « Nous sommes tous des sémites ». Les lecteurs juifs découvriront l’important recours de la culture chrétienne au contexte du Midrach et de la Loi orale et entreront en contact avec des témoignages uniques relatifs aux mœurs juives à l’époque du Temple.

L’auteur, qui a travaillé au contact des meilleurs spécialistes en France, Israël ou USA, souhaite que chrétiens ou laïcs retrouvent un supplément de sens à leurs rites, que les lecteurs juifs mesurent la portée de leurs Traditions dont ils ne soupçonnaient pas toujours les emprunts chrétiens et que son livre incite les uns et les autres à retrouver le goût à l’étude de leur propre tradition, indispensable à un vrai dialogue.

Ce livre veut éviter toute tentation de syncrétisme ou de trouver des liens systématiques entre les traditions, au prix de contresens, souscrivant à l’analyse du Cardinal Vingt-Trois : « ce n’est pas aux marges de la foi et de la pratique que nous pouvons nous rencontrer, mais avec précaution et patience, à partir du cœur de notre foi et de notre pratique respectives ».

Ses ouvrages « Talmudiques, Thora et Sciences » (Biblieurope), « L’histoire des Juifs à Polytechnique 1794-1927 » (Ajeclap) ont été des best-sellers comme ses ouvrages de gestion chez Dunod ou aux Editions de l’Organisation. Proche des trois Grands Rabbins de France depuis trois décennies, il a complété son intime connaissance de l’univers religieux juif par une recherche de 15 années dans les textes chrétiens, au contact de leurs plus grands spécialistes.



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 03 Fév 2013, 18:56

D'autres sources indiquent que c'est le pape Zosime qui aurait instauré la fête de la Chandeleur pour christianiser une fête romaine païenne de la fécondité sado-masochiste ( " Les lupercales " , attestées par Bède le Vénérable ) .

Michel Clévenot en parle dans l'un de ses tomes " Les hommes de la fraternité " .


_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Dim 03 Fév 2013, 22:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama   Dim 03 Fév 2013, 20:16

j'ai lu aussi que beaucoup d'habitudes paiennes ont été assimilées par les voies judéo chrétiennes.


--

Les saints dans le calendrier, c'est typiquement chrétien.
À la fin du Moyen Âge, apparaissent en Occident des calendriers simplifiés qui sont une expression populaire du culte des saints.
Sainte Catherine était accompagnée d'une roue, saint Pierre d'une clé et saint Paul d'une épée.

Les déterminants de lieu ou de titres départagent habituellement les homonymes dans les calendriers liturgiques établis par des clercs : Memoria Sancti Martini ep. Turon. Mais dans les calendriers simplifiés à usage des laïcs, les déterminants sont omis et la formulation, plus simple, n'est pas destinée à être lue à l'office : Scts Martinus ou Scti Martini.

Les calendriers simplifiés se réfèrent en effet à une ville donnée où les usages liturgiques sont connus de tous. Chaque saint du calendrier simplifié a son église dans la ville ou sa chapelle dans une église de la ville. Les déterminants de lieu ne sont qu'exceptionnellement nécessaires : Scts Germanus Aux., Scts Germanus Prat. Il en va de même lorsque le calendrier simplifié est celui d'une institution comme, par exemple, l'Université de Paris ou la Nation allemande de l'Université de Paris.

Lorsque l'administration des Postes décida de publier un almanach, elle reprit le principe du calendrier simplifié en opérant un choix de saints qui ne soit plus seulement local mais qui soit acceptable sur l'ensemble du territoire de la France. Elle utilisa alors les services de l'Église catholique romaine pour opérer ce choix et pour le remettre périodiquement au goût du jour.

Les divers agendas publiés en France se sont inspirés de ce choix ou l'ont purement et simplement copié. Les fleuristes l'ont adopté parce qu'ils ne proposaient qu'un saint par jour et avaient ainsi l'avantage d'être pratiques.

Aucun de ces calendriers ne peut être qualifié de "calendrier civil". Ce sont des versions simplifiées du calendrier liturgique de l'Église catholique dans lesquels on a ajouté quatre célébrations non religieuses : la fête du travail (1er mai), la fête nationale (14 juillet et les armistices des deux guerres mondiales (11 novembre et 8 mai).

--

J'ai visité Lisieux, trés belle basilique sainte thérése.
Il y avait du brouillard ce jour là, je ne l'ai vu qu'a cent métres en montant la route..
j'ai aussi été en bas, durant une messe.

Dans une église au vietnam, j'avais vu une plaque sur sainte thérése.
Grande ferveur partout ou j'ai été, plusieurs panneaux dans des églises de Paris..

Je posséde le set de diapos en relief de marque view master sur lisieux -(je cherche des view master de tout théme aussi, sans stylo et bonnes couleurs les sets comportant trois disques dedans- j'ai celui du vatican) (pas les Lestrade)
je cherche aussi celui sur moise et les plaies d'égyptes, avec livret, et celui sur les héros de la bible.


(j'ai celui de moise et les dix commandements)


vous connaissez ces diapos en relief ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Israël : Retour aux frontières de 1967 selon Obama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Retour du Christ selon Benoit XVI
» Le 4 eme cavalier
» L'antéchrist (Dajjal) et le retour du christ dans l'islam
» Israël : 100 000 manifestants dans l'attente d'un miracle
» Légitimité de l'état d'Israël.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: