DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Ven 25 Jan 2013, 18:39

NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART -


Résumé en une phrase : Le référendum comme le vote au parlement ne peuvent décider de la nature humaine.

Citation :

« La politique, c’est-à-dire l’organisation de la Cité et l’élaboration de ses projets collectifs, relève de l’ordre naturel et doit mettre en œuvre un débat rationnel ouvert sur la transcendance. » (Commission théologique internationale, in Nouveau regard sur la loi naturelle, § 98)

En réaction au projet du gouvernement français d’instituer prochainement le mariage homosexuel – conformément à l’une des promesses de François Hollande durant la campagne présidentielle –, des catholiques font circuler une pétition visant à demander au Président de la République l’organisation d’un référendum sur cette question.

Beaucoup s’offusquent – à juste titre – qu’une loi de cette importance puisse être votée à la hussarde, sans que les citoyens aient eu le droit à un débat national à la hauteur de l’enjeu. S’agissant d’un choix de civilisation, ils demandent que les Français soient consultés et appelés à statuer directement, par la voie juridique la plus solennelle.

La proposition est motivée par de très bonnes intentions. Il s’agit de solliciter l’ouverture d’un grand débat démocratique pour sensibiliser l’ensemble des Français sur l’importance de cette réforme, et leur faire prendre conscience des conséquences funestes qui en découleraient sur le lien social et l’avenir du pays.

Je ne puis cependant m’empêcher d’être profondément choqué qu’une telle proposition provienne de frères catholiques. Pour une raison simple : nous sommes là dans un domaine qui touche à l’humain en ce qu’il a de plus fondamental : sa dignité, son identité, sa vocation. Nous sommes dans le domaine des droits fondamentaux, ceux-ci mêmes qui, précisément, ne sont pas négociables, qu’on ne peut brader ni remettre en question, fût-ce de manière démocratique.

L’essence de la démocratie, nous le savons, est la souveraineté du peuple. Mais la souveraineté populaire ne signifie pas que le peuple soit le monarque absolu ! Le peuple est libre de choisir sa destinée, de déterminer le modèle social dans lequel il veut vivre ; libre d’organiser sa vie comme il l’entend mais… dans une certaine limite.

Il est des questions qui ne relèvent pas du débat démocratique – des sujets sur lesquelles il est moralement interdit de statuer, impossible de transiger. Cf. à ce sujet la vidéo du philosophe Alain Finkelkraut (24'45 à 26'26).

Par exemple : on ne peut pas demander aux Français par voie de référendum si les Juifs sont des êtres humains – ou si l’anthropophagie est un mode de nutrition comme les autres. Ces questions remettent en cause la dignité de la personne humaine ; or, c’est précisément la ligne rouge qu’une démocratie ne doit pas dépasser – à peine de se renier elle-même, et d’ouvrir la porte au totalitarisme.

La liberté ne signifie nullement l’anarchie. L’anarchie débouche inévitablement sur la loi du plus fort – qui n’est plus un régime de liberté (pour les moins forts, en tous les cas). En économie, une liberté non régulée conduit in fine à des situations oligopolistiques ou monopolistiques, et donc : à la destruction de la liberté elle-même.

Cela peut paraître paradoxal, mais c’est dans la reconnaissance de ses limites que la liberté peut exister et s’épanouir. Livrée à elle-même, elle s’auto-détruit inexorablement.

Eh bien : il en est de même sur le plan de l’organisation politique! Si la démocratie autorise aujourd’hui la remise en question des valeurs humaines universelles et transcendantes, alors demain, elles seront remises en question. Ce n’est pas là une hypothèse d’école : il suffit d'ouvrir nos livres d’histoire pour s’en convaincre.

Or, la question du mariage relève des droits fondamentaux et naturels de l’homme – de ces droits que les Etats ont le devoir d’assurer et protéger, auxquels ils ne peuvent attenter.

Cela ressort très clairement de l’article 16 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, promulguée à l’unanimité des Etats membres de l’Organisation des Nations Unies (dont la France) en 1948.

Selon le Point 1 : « A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution. » On relèvera ici que le droit au mariage est attaché à la notion de « nubilité », donc : à la capacité de procréer – non à celle du « sentiment amoureux ». L’homme et la femme ont le droit de se marier dès lors qu’ils ont (ou sont légalement réputés avoir) les capacités physiologiques d’avoir des enfants. Le mariage auquel les hommes et les femmes ont droit est donc le mariage de type hétérosexuel, qui vise à la construction d’une famille. On ne peut séparer les deux perspectives : autoriser le mariage et interdire d’avoir une famille. Le droit d’avoir une famille est indissociablement lié au droit au mariage. Si donc on donnait le droit de se marier aux couples homosexuels au nom d'une interprétation erronée de l'article 16 de la Déclaration de 1948, il faudrait leur accorder aussi le droit d’adopter des enfants.

Mais c’est le Point 3 qui me paraît essentiel pour notre propos : « La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat. » La famille ici considérée est la famille naturelle – celle qui fleurit naturellement dans toutes les civilisations du monde. C’est le modèle le plus universel, celui que rencontre tout être humain – considérant que tout être humain est né d’un père et d’une mère de sexe différent, avec lesquels il constitue une famille. Or, cette famille naturelle a droit, nous dit le texte, à « la protection de la société et de l’Etat ». C’est un droit ! Un droit de l’homme ! Un droit fondamental ! Au même titre que le droit à la vie, à la liberté, au respect de sa vie privée, à la nationalité, à la propriété…

« Au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, la communauté des nations, tirant les conséquences des complicités étroites que le totalitarisme avait entretenues avec le pur positivisme juridique, a défini dans la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) des droits inaliénables de la personne humaine qui transcendent les lois positives des Etats et doivent leur servir de référence et de norme. Ces droits ne sont pas simplement concédés par le législateur : ils sont déclarés, c’est-à-dire que leur existence objective, antérieure à la décision du législateur, est rendue manifeste. Ils découlent en effet de la « reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine » (Préambule). » (Commission théologique internationale, Ibid., § 5)

On est donc en droit d’exiger de l’Etat (et de la société : ce qui inclut, me semble-t-il, les médias) la protection de la famille naturelle, exigée par la Déclaration universelle des droits de l’homme. On n’a pas à demander au peuple s’il souhaite remettre en question ce droit : il est inaliénable ; il appartient au patrimoine moral commun à toute l’humanité. Les « comportements moraux universels sont appelés par la nature même de l’homme : ils expriment la manière dont l’homme doit s’insérer de façon à la fois créative et harmonieuse dans un ordre cosmique ou métaphysique qui le dépasse et donne sens à sa vie. Cet ordre est en effet imprégné par une sagesse immanente. Il est porteur d’un message moral que les hommes sont capables de déchiffrer. » (Commission théologique internationale, Ibid., §12)

Or, l’accès au mariage de personnes de même sexe bouleverserait en profondeur l’institution, et le dénaturerait substantiellement.

Comme l’écrivait le P. Mathieu Rouger : « L’orientation sexuelle n’a pas l’objectivité de l’identité sexuelle. L’expérience prouve qu’elle peut changer au cours de la vie et elle n’apparaît pas sur les cartes d’identité. Compte tenu de l’extrême souplesse de fait des obligations juridiques liées au mariage, rien n’empêcherait le cas échéant que deux hommes ou deux femmes totalement hétérosexuels se « marient » pour des raisons fiscales ou en vue d’un « regroupement » professionnel… Le mariage ne serait plus en réalité qu’une association contractuelle d’intérêts privés. On ne serait donc pas passé du PACS au mariage mais on aurait résorbé le mariage, institution sociale, dans le PACS, contrat privé. L’ouverture du mariage aux partenaires de même sexe reviendrait finalement à supprimer le mariage civil. » Sans compter le risque de surenchère qui pourrait en découler : « Pourquoi le mariage unit-il deux personnes ? Parce qu’il s’agit d’un homme et d’une femme, en vue notamment de la procréation. Si l’on sort de ce modèle, pourquoi limiter à deux le nombre de partenaires ? (…) Quels seraient donc les arguments probants qui permettraient de restreindre les ouvertures d’un "mariage" désormais détaché de son lien objectif avec la procréation ? Se posent d’ailleurs non seulement la question des partenaires multiples mais aussi celle des relations intrafamiliales ou intergénérationnelles. »

Un internaute écrivait ceci, dans le groupe Facebook Pour l’Humanité Durable : « Mardi après midi, j'ai assisté au Sénat à un de ces pseudo-débats qui tiennent davantage de la conférence de consensus que de l'échange d'arguments contradictoires (…) autour de la proposition de loi visant à l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe et à l'ordonnancement des conditions de la parentalité. (…) Nous avons eu confirmation de la part des trois intervenants, tous dévoués à la cause (la bonne cela va de soi... – celle des personnes homosexuelles…) que le mariage des personnes du même sexe n'était en fait qu'une étape vers un processus de déconstruction organisé du schéma familial "traditionnel" marqué ô scandale du sceau de la culture judéo-chrétienne ainsi que des institutions qui s'y rattachent (…). Suppression des exigences de fidélité entre époux, de communauté de vie, de solidarité ainsi que de l'obligation de passer devant un juge pour divorcer. J'en passe et des meilleures (…). Bref, on se demande bien pourquoi ouvrir le mariage aux couples de même sexe si c'est en définitive pour le vider de sa substance. »

Voilà pourquoi la proposition du référendum est une folie – une aberration venant de catholiques, pleins de bonne volonté sans doute et dont la bonne foi n’est pas en cause, mais visiblement mal informés.

Je voudrais ici rappeler ces paroles du Pape Benoît XVI à la Commission théologique internationale : « En raison de l'influence de facteurs d'ordre culturel et idéologique, que la société civile et séculière d'aujourd'hui se trouve dans une situation d'égarement et de confusion : on a perdu l'évidence originelle des fondements de l'être humain et de son action éthique, et la doctrine de la loi morale naturelle s'oppose aux autres conceptions qui en sont la négation directe. Tout cela a des conséquences immenses et graves dans l'ordre civil et social. Chez de nombreux penseurs, semble aujourd'hui dominer une conception positiviste du droit. Selon eux, l'humanité ou la société, ou de fait la majorité des citoyens, devient la source ultime de la loi civile. Le problème qui se pose n'est donc pas la recherche du bien, mais celle du pouvoir, ou plutôt de l'équilibre des pouvoirs. A la racine de cette tendance se trouve le relativisme éthique, dans lequel certains voient même l'une des conditions principales de la démocratie, car le relativisme garantirait la tolérance et le respect réciproque des personnes. Mais s'il en était ainsi, la majorité d'un moment deviendrait la source ultime du droit. L'histoire démontre avec une grande clarté que les majorités peuvent se tromper. La véritable rationalité n'est pas garantie par le consensus d'un grand nombre, mais seulement par la compréhension qu'a la raison humaine de la Raison créatrice et par l'écoute commune de cette Source de notre rationalité.

« Lorsque les exigences fondamentales de la dignité de la personne humaine, de sa vie, de l'institution familiale, de la justice, de l'organisation sociale, c'est-à-dire les droits fondamentaux de l'homme, sont en jeu, aucune loi faite par les hommes ne peut renverser la règle écrite par le Créateur dans le cœur de l'homme, sans que la société elle-même ne soit dramatiquement frappée dans ce qui constitue sa base incontournable. La loi naturelle devient ainsi la véritable garantie offerte à chacun pour vivre libre et respecté dans sa dignité et à l'abri de toute manipulation idéologique et de toute décision arbitraire ou d'abus du plus fort. Personne ne peut se soustraire à cet appel. Si, en raison d'un obscurcissement tragique de la conscience collective, le scepticisme et le relativisme éthique parvenaient à effacer les principes fondamentaux de la loi morale naturelle, l'ordre démocratique lui-même serait radicalement blessé dans ses fondements. »

Certains me disent : « Tu as raison Matthieu. Mais chut ! c’est un positionnement stratégique. On fait ça pour obtenir un grand débat national et donner ainsi la possibilité aux Français de rejeter la proposition du gouvernement. Sans le référendum, la loi passera en quelques semaines. On ne peut pas rester inactifs! »

Mais c’est là un raisonnement digne de Machiavel! « Je suis contre le référendum, mais je vais le demander quand même POUR obtenir un débat. C'est savamment calculé... » Un chrétien cependant a un devoir de cohérence : s’il considère que la question ne relève pas, dans son essence, de la délibération électorale – ce que lui enseigne son pape et les évêques unis à lui –, alors il ne faut pas demander de référendum – c’est aussi simple.

Et si on demande quand même un référendum, alors il faut se préparer à en assumer toutes les conséquences, à savoir : le double risque d’un désaveu électoral et de la remise en cause progressive d’autres droits fondamentaux de l’homme.

Autoriser un référendum sur le mariage homosexuel créerait en effet un dangereux précédent. Si la France s’arrogeait le droit de mettre aux voix, par référendum, un droit fondamental proclamé par l’article 16 de la Déclaration de 1948, alors demain, rien n’empêcherait que certains demandent que l’on mette aussi aux voix l’article 3, puis l’article 6, puis l’article 11… Ce serait l’ensemble de la structure éthique mise en place par les Etats après le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale qui s’exposerait à être progressivement démantelé. Ce serait la porte ouverte au retour à la Barbarie…

On notera en passant que c’est la même logique qui conduit aujourd’hui certains à demander l’égalité des droits pour les couples homosexuels qui pourrait conduire demain (ce qu’à Dieu ne plaise !) une autre majorité politique à dénier aux homosexuels la qualité d’être humain… Ce serait nécessairement bon, puisque majoritairement admis! Pas sûr que le mariage homosexuel serve, à long terme, la "cause" homosexuelle…

Je déplore donc le calcul politicien de certains de mes frères et amis catholiques – qui les conduit à solliciter du président de la République un référendum sur une question qui touche à l’essence de l’humanité.

D’autant qu’il s’agit à mon avis d’un mauvais calcul. On part un peu vite du présupposé qu’un débat de grande envergure ferait pencher les électeurs du bon côté, et que les Français rejetteraient majoritairement le mariage homosexuel. J’aurais plutôt tendance à penser le contraire… Compte tenu du délabrement moral de nombre de nos concitoyens, et des moyens de propagande massive dont la Pensée Dominante dispose, je ne mettrais pas ma main à couper que le bon sens finisse par l’emporter. Il est extrêmement dangereux de jouer avec le feu.

Que se passerait-il si demain, une majorité de Français votaient POUR le mariage homosexuel, à l’occasion d’un référendum demandé par les catholiques? Que ferait-on alors? Devrait-on cesser d’être catholique? Devrait-on reconnaître quelque légitimité au mariage homosexuel? On ne peut demander l'application des règles de la démocratie, et ne pas jouer le jeu jusqu'au bout si ces règles se retournent contre vous. Si les catholiques persistent, après leur défaite électorale, à combattre le mariage homosexuel, on leur reprochera de ne pas être cohérent avec eux-mêmes (puisque le référendum, c'est eux-mêmes qui l'auront demandés!) ou de ne pas être authentiquement démocrates (ce qui pour le coup, ne serait pas complètement faux…). Le fossé grandirait davantage entre la République et les catholiques, qui auraient perdu le peu de crédibilité qu’il leur reste dans l’esprit de beaucoup de gens...

Qu’un débat soit nécessaire, cela est absolument évident. Mais il existe bien d’autres moyens de le susciter. Nous sommes à l’ère des communications modernes et des réseaux sociaux. Les chrétiens disposent aujourd’hui d’outils nombreux et puissants pour susciter la réflexion. Certains d’entre eux sont engagés politiquement, et peuvent peser dans les débats – beaucoup d’hommes politiques s’interrogent ; ils sont à l’écoute des arguments évoqués, leur avis n’est pas tranché ; c’est un sujet qui est loin de faire l’unanimité, qui transcende les clivages partisans.

Et puis… il reste une voie qui a fait ses preuves : la manifestation. Les plus anciens d’entre vous se souviennent de la gigantesque manifestation pour l’école libre qui rassembla en 1984 plus d'un million de personnes dans la rue – et provoqua le retrait de la loi Savary. François Mitterrand avait dit alors : « Quand il y a plus d'un million de gens dans la rue qui ne veulent pas d'un texte, on retire le texte ». La franc-maçonnerie se demande encore comment elle a pu échouer sur une question aussi importante – après avoir réussi à faire passer tous ses autres projets… Cf. la vidéo sur la franc-maçonnerie (46'52 à 48'53).

Si par malheur, en dépit de tous nos efforts, la loi sur le mariage homosexuel venait à être adoptée par le Parlement, ce ne serait pas la fin du monde : nous ne serions pas complètement démunis.

Il y aurait tout d’abord de grandes chances qu’elle soit déclarée inconstitutionnelle – parce que contraire à l’article 16 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, dont la Constitution française reconnaît la primauté sur les lois françaises.

Si tel n’était pas le cas (on ne peut jurer de rien dans ce beau pays...), de nombreux maires ont d’ores et déjà annoncé qu’ils refuseraient de célébrer des mariages homosexuels dans leur municipalité – une résistance civique s’organiserait. L’Eglise elle-même pourrait célébrer des mariages sacramentels sans attendre que les époux passent préalablement à la mairie...

Enfin et surtout, il y aurait l’espoir qu’une prochaine majorité parlementaire abroge un jour cette loi...

Si le mariage homosexuel, en revanche, était adopté par la voie du référendum, on ne pourrait plus en sortir – sauf… à renverser la République!

J’implore donc les chrétiens engagés dans le bon combat à réfléchir aux conséquences de leurs actes. Les bonnes intentions ne suffisent pas – l’enfer en est pavé… Il faut mener une réflexion approfondie sur le droit naturel et le problème que pose à la démocratie, objectivement, le positivisme juridique ; inventer des modes d’actions qui soient compatibles avec ce que l’Eglise demande ; et… ne pas négliger les moyens spirituels de combat qu’elle nous donne : la prière personnelle, le jeûne, la célébration de l’eucharistie, le sacrement de pénitence, l’étude de la Parole de Dieu…

Si je veux que les hommes politiques se convertissent, je dois commencer par convertir mon propre cœur. Toute âme qui s’élève élève le monde. Et sans le Seigneur, nous ne pouvons rien faire. Or, nous sommes aujourd’hui dans une situation comparable à celle de David contre Goliath. La plus redoutable des armes dont nous disposons, c’est (à l’instar du jeune David) notre foi en Dieu, le Vivant. Cela suffit – pourvu que nous l’ayons aussi grosse qu’une graine de moutarde...

Remettons donc l’avenir de la France entre les mains de notre Dieu – sûr qu’il nous aime et nous protège, qu’il est avec nous, et qu’il interviendra si nous l'en supplions. N’oublions pas que, comme disait Jeanne d’Arc : « L’homme combat, mais c’est Dieu qui donne la victoire ! »

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lamarck



Masculin Messages : 598
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Ven 25 Jan 2013, 19:15

Arnaud Dumouch a écrit:

Résumé en une phrase : Le référendum comme le vote au parlement ne peuvent décider de la nature humaine.
Qui décide alors ? Le pape ? On a rien pu faire pour l'empêcher en Belgique, en Suède, en Espagne, au Portugal.
C'est 2 derniers pays étant très catholiques.
Le référendum est une bonne chose. C'est mieux que de laisser le parlement décider seul.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Ven 25 Jan 2013, 19:17

Lamarck a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Résumé en une phrase : Le référendum comme le vote au parlement ne peuvent décider de la nature humaine.
Qui décide alors ? Le pape ? On a rien pu faire pour l'empêcher en Belgique, en Suède, en Espagne, au Portugal.
C'est 2 derniers pays étant très catholiques.
Le référendum est une bonne chose. C'est mieux que de laisser le parlement décider seul.

La nature humaine SE VOIT.

Le corps ne peut pas boire de strychnine.

Les enfants sont conçus par un homme et une femme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Ven 25 Jan 2013, 22:56



Le Référendum est le dernier recours pour que les voix sensées du pays se fassent entendre.
Si le oui l'emporte, il ne s'agira plus de mariage une fois établi, mais d'une société à la Sodome et Gomorrhe qui s'installera.

Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 00:43

J'ai lu l'argumentaire contre le référendum sur le mariage homosexuel de Matthieu BOUCART.

Je crois qu'il a parfaitement raison quand il écrit :

Que se passerait-il si demain, une majorité de Français votaient POUR le mariage homosexuel, à l’occasion d’un référendum demandé par les catholiques? Que ferait-on alors? Devrait-on cesser d’être catholique? Devrait-on reconnaître quelque légitimité au mariage homosexuel? On ne peut demander l'application des règles de la démocratie, et ne pas jouer le jeu jusqu'au bout si ces règles se retournent contre vous. Si les catholiques persistent, après leur défaite électorale, à combattre le mariage homosexuel, on leur reprochera de ne pas être cohérent avec eux-mêmes (puisque le référendum, c'est eux-mêmes qui l'auront demandés!) ou de ne pas être authentiquement démocrates (ce qui pour le coup, ne serait pas complètement faux…). Le fossé grandirait davantage entre la République et les catholiques, qui auraient perdu le peu de crédibilité qu’il leur reste dans l’esprit de beaucoup de gens...

[...]

Si le mariage homosexuel, en revanche, était adopté par la voie du référendum, on ne pourrait plus en sortir – sauf… à renverser la République!

[...]

J’implore donc les chrétiens engagés dans le bon combat à réfléchir aux conséquences de leurs actes. Les bonnes intentions ne suffisent pas – l’enfer en est pavé… Il faut mener une réflexion approfondie sur le droit naturel et le problème que pose à la démocratie, objectivement, le positivisme juridique ; inventer des modes d’actions qui soient compatibles avec ce que l’Eglise demande ; et… ne pas négliger les moyens spirituels de combat qu’elle nous donne : la prière personnelle, le jeûne, la célébration de l’eucharistie, le sacrement de pénitence, l’étude de la Parole de Dieu…

Si je veux que les hommes politiques se convertissent, je dois commencer par convertir mon propre cœur. Toute âme qui s’élève élève le monde. Et sans le Seigneur, nous ne pouvons rien faire. Or, nous sommes aujourd’hui dans une situation comparable à celle de David contre Goliath. La plus redoutable des armes dont nous disposons, c’est (à l’instar du jeune David) notre foi en Dieu, le Vivant. Cela suffit – pourvu que nous l’ayons aussi grosse qu’une graine de moutarde...

Remettons donc l’avenir de la France entre les mains de notre Dieu – sûr qu’il nous aime et nous protège, qu’il est avec nous, et qu’il interviendra si nous l'en supplions. N’oublions pas que, comme disait Jeanne d’Arc : « L’homme combat, mais c’est Dieu qui donne la victoire ! »


Je crois que je vais changer mon fusil d'épaule et ne pas demander un référendum.

Merci Arnaud d'avoir posté ce sujet et merci à Matthieu BOUCART pour cet exposé d'une justesse et d'une sagesse inspirées. thumleft

P.S. : J'ai supprimé le sujet que j'avais ouvert sur la demande de pétition pour un référendum sur le mariage homosexuel.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 06:32

Oui, il fait prendre conscience et c'est du bon sens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 08:10

A moins que cette position ne soit une tentation du Malin... confused
Dans le style, vous risquez de perdre...alors, mieux vaut renoncer.

Ce n'est pas toujours évident de discerner.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 10:57

Nous risquons de perdre ... que le referendum passe ou que la loi passe, si j'ai bien compris ...

La meilleure voie, la plus naturelle et morale, est donc que Hollande recule.

En ceci, alertons tous les Anges Gardiens de tous les parlementaires et particulièrement ceux de tous les membres de la famille Hollande, ses proches, ses amis, ses conseillers .... qu'au moment de "proclamer" cette loi, un ultime mouvement fasse reprendre ses esprits au gouvernement, que le doute s'installe si clairement que le projet soit repoussé .... aux calendes grecques, à la St Glinglin, à la semaine des quatre jeudis et quand les poules auront des dents ! (mettons toutes les chances du côté du bon sens)
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 11:24

Pour que Hollande décide d'un référendum il faut que la pétition réunisse 10% du corps électoral, soit 4,5 millions de signatures ou 4,5 millions de manifestants ce qui a mon avis est irréalisable.

D'ailleurs le collectif de la "Manif pour tous" (contre la mariage homo) a renoncé à cette pétition pour un référendum en désactivant le lien vers le site pour signer cette pétition.

Il y a bien une pétition mais pour demander un grand débat : http://www.tous-pour-le-mariage.fr/

Par contre le collectif invite tout le monde à manifester le 2 février dans toutes les villes de France. Il y aura d'autres actions de ce genre.

Comme le fait remarquer Matthieu BOUCART s'il y a un référendum et qu'il soit majoritairement pour le mariage homo cela met tous les chrétiens dans une posture difficile dans laquelle il leur serait impossible ensuite de manifester contre puisque le peuple aurait voté pour. C'est l'ouverture à la PMA et à la GPA, encore plus grave.

Ce serait une voie sans issue pour aller contre la modification du Code Civil quant à l'appellation de "père" et de "mère", sans parler de l'éducation sexuelle enseignée dans le milieu scolaire : toutes les formes de sexualité seraient permises. On voit déjà sur ce forum certains qui se disent chrétiens être pour ou ne pas être contre les rapports sexuels avec une personne de même sexe.

En prenant position contre un référendum, je ne vois pas ici une manoeuvre du Malin. scratch
L'oeuvre du Malin serait de baisser complètement les bras et de ne rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 11:39

"En prenant position contre un référendum, je ne vois pas ici une manoeuvre du Malin."

Je n'en sais rien...Mais l'Adversaire est plus malin que nous et il peut induire des idées qui paraissent raisonnables (et effectivement elles le sont), et cela ne saute pas aux yeux. Il arrive qu'on croit bien faire alors que ce n'est pas forcément le cas.
Je crois qu'il faut toujours tout examiner en ayant conscience que le Malin est actif, surtout quand il constate qu'on l'a oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 11:47

Apparemment, l'idée du référendum n'est pas abandonnée.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/25/01016-20130125ARTFIG00655-frigide-barjot-enfin-recue-a-l-elysee.php?m_i=iHliVXjJiy6ipD3vGwSod1veCcTriWt2SSBnPNFWg5tOIrNiJ
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ptrem



Masculin Messages : 1304
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 16:33


LE FLASH Actualité
S'abonner au Figaro.fr
.63% des Français pour le mariage gay
lefigaro.fr Mis à jour le 26/01/2013 à 16:03 | publié le 26/01/2013 à 15:58 Réactions (12)
inShare.RecommanderLes Français continuent à soutenir le projet de loi sur le mariage gay, selon un sondage Ifop pour Atlantico. Malgré la grande manifestation du 13 janvier des "anti", la part de l'opinion approuvant l'ouverture du mariage aux couples homosexuels est passé de 60 à 63%.

Donc:
NON au référendum sur le mariage homosexuel

Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 19:00

Cécile a écrit:
Apparemment, l'idée du référendum n'est pas abandonnée.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/25/01016-20130125ARTFIG00655-frigide-barjot-enfin-recue-a-l-elysee.php?m_i=iHliVXjJiy6ipD3vGwSod1veCcTriWt2SSBnPNFWg5tOIrNiJ
Effectivement le lien vers la page du site pour réclamer un référendum a été rétablie.

Il semblerait toutefois que ce n'est plus la priorité du Collectif "La Manif Pour Tous" si j'en crois l'article du Figaro et le site http://www.lamanifpourtous.fr/-Soutenir-les-petitions-?PHPSESSID=pn6937pp4r946ub0cdltj1upn7

qui préfère en premier saisir le Conseil économique, social et environnemental, dans le cadre de la saisine sur pétition citoyenne.

Il y a donc toujours un moyen d'agir selon ce que sa conscience et ses possibilités :
- Pétition pour saisir le Conseil économique
- ou Pétition pour un Référendum
- ou Manif en ville le 2 février.
- ou la prière.

ou les 4 à la fois !

Ce n'est donc pas les moyens qui manquent.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Sam 26 Jan 2013, 19:18

OK pour les quatre ! :manif:
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 09:18

je pense que le référendum est en effet risqué; mais c'est sa nature!
Les catholiques et autres adversaire du "mariage pour tous" sont un groupe de pression fort et qui doit se faire entendre: le référendum est un moyen; qu'il y ait des arrières-pensées, c'est normal: personne ne propse un pari sans penser avoir de bonnes chances de gagner!

Mais les catholiques et autres adversaire du "mariage pour tous" doivent examiner l'hypothèse d'être démocratiquement perdants: ce ne serait pas la fin des haricots: voyez le Québec, le gouvernement indépendantiste avait reposé la question au peuple, quelques années après un premier référendum négatif... ç'avait été un nouveau refus, mais ça montre que le combat avait continué!

En France nous n'avons pas la culture du référendum, pê à cause de Napoléon II et de sa pratique du plébiscite!
En Suisse, ils font ça couramment...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 11:26

Dire non au référendum, c'est seulement avoir peur de perdre !

Beaucoup sont opposés au mariage pour tous, mais certains n'osent pas le dire de crainte de passer pour ringards.

Le secret du scrutin garantit l'objectivité, du moins dans un pays où les électeurs savent lire !


Dernière édition par Cécile le Lun 28 Jan 2013, 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 11:34

Seul François Hollande pourrait décider s'il est adéquat de faire un référendum national sur ces questions, et si c'est un sujet social.

Malheureusement, il faut voir les choses en face. Il n'a jamais évoqué le thème du référendum, il passerait plus pour une c. molle q'un homme réfléchi et soucieux de la démocratie aux yeux des siens.

Je pense qu'il n'y a plus qu'à écrire une lettre gentille et sincère à M.le Président, et prier pour lui et pour qu'il ait du courage.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 11:36

Cécile a écrit:
Dire non au référendum, c'est seulement avoir peur de perdre !
C'est votre point de vue plutôt réducteur.

Relisez ou lisez le texte en entier de Matthieu BOUCART posté par Arnaud. Les arguments ne sont pas dénués de bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 11:39

Bon, je supprime le "seulement" ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 12:59

ça fait trop longtemps que la soit-disante démocratie française vit sur un déni des aspirations profondes du peuple: voir la négation du référendum sur la constitution, confisqué par NSarkozy (je ne le lui pardonnerai jamais)... Les gouvernements, constitués par les élites ou pseudo-élites intellectuelles (ou plutôt idéologiques), méprisent le peuple, qui n'est bon qu'à dire oui à la doxa consensuelle européenne-libérale.
Dire que les républicains (la gauche de l'époque) critiquaient les plébiscites de Napoléon III!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 13:07

Karl a écrit:
Les gouvernements, constitués par les élites ou pseudo-élites intellectuelles (ou plutôt idéologiques), méprisent le peuple, qui n'est bon qu'à dire oui à la doxa consensuelle européenne-libérale.
Dire que les républicains (la gauche de l'époque) critiquaient les plébiscites de Napoléon III!!!
Oui, et avec la Gauche actuelle c'est pire pour mépriser les 49% du peuple qui n'ont pas voté pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 13:27

Cécile a écrit:
Dire non au référendum, c'est seulement avoir peur de perdre !

Beaucoup sont opposés au mariage pour tous, mais certains n'osent pas le dire de crainte de passer pour ringards.

Le secret du scrutin garantit l'objectivité, du moins dans un pays où les électeurs savent lire !

Pas seulement : Matthieu Boucard montre que ni le parlement, ni le référendum ne doivent pouvoir changer une loi NATURELLE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 13:41

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
Cécile a écrit:
Dire non au référendum, c'est seulement avoir peur de perdre !

Beaucoup sont opposés au mariage pour tous, mais certains n'osent pas le dire de crainte de passer pour ringards.

Le secret du scrutin garantit l'objectivité, du moins dans un pays où les électeurs savent lire !

Pas seulement : Matthieu Boucard montre que ni le parlement, ni le référendum ne doivent pouvoir changer une loi NATURELLE.


C'est de bon sens, il est vrai; ça montre les limites de la démocratie; finalement, n'importe comment, il y a des choses qui ne devraient pas être mises aux voix!

Mais si c'est le seul moyen de faire prévaloir le bon sens? Y-a-t-il un mauvais moyen de faire triompher le bien? (je veux dire, en-dehors des génocides?)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 13:43

Karl a écrit:


Mais si c'est le seul moyen de faire prévaloir le bon sens? Y-a-t-il un mauvais moyen de faire triompher le bien? (je veux dire, en-dehors des génocides?)

Oui, au plan politique et afin de faire pression, de conscientiser, cette demande de référundum se comprend. Il faut juste comprendre que, au plan philosophique, c'est une TERRIBLE ARME A DOUBLE TRANCHANT.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 13:51

le problème vient d'un mauvais usage de la démocratie, qui en vient, sous prétexte de libertés tjrs plus grandes, à déstabiliser toute la société pour la satisfaction de quelques-uns.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 13:58

Ce que j'ai toujours du mal à comprendre c'est pourquoi il y a une opposition contre le mariage homosexuel (et le mariage seulement)... Comme le disait je ne sais plus qui, c'est la première fois que quelques centaines de milliers de personnes défilent pour refuser à d'autres des droits et non pas pour éviter d'en perdre eux-mêmes.

Le mariage homosexuel ne vous retirera aucun droit, aucune qualité.
Le mariage homosexuel ne vous rabaissera pas socialement.
Le mariage homosexuel ne vous coûtera rien.
Le mariage homosexuel ne vous concerne, finalement, pas.


Alors, pourquoi un référendum ? Afin d'obtenir - peut-être - que 50,01% de la population vote contre le mariage homosexuel. Et après ? Vous vivrez mieux ? Non, mais ceux à qui vous aurez refusé ce droit non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:24

Arnaud Dumouch a écrit:
Karl a écrit:
Mais si c'est le seul moyen de faire prévaloir le bon sens? Y-a-t-il un mauvais moyen de faire triompher le bien? (je veux dire, en-dehors des génocides?)

Oui, au plan politique et afin de faire pression, de conscientiser, cette demande de référundum se comprend. Il faut juste comprendre que, au plan philosophique, c'est une TERRIBLE ARME A DOUBLE TRANCHANT.
Oui, c'est une arme à double tranchant.

Mais personnellement, si une nouvelle vision de l'Homme doit apparaître dans la société, je préfère savoir qu'elle a été voulue en toute connaissance de cause par la majorité des gens après un vrai débat, plutôt que imposée par une minorité, ce qui est une tyrannie.

il faut tenir compte du fait que:
1) les "minorités visibles" qui votent massivement à Gauche, ne sont pas "progressistes"
2) les militants et élus de gauche qui ne sont pas pour le mariage homosexuel sont terrorisés et n'osent pas s'exprimer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:34

Scrogneugneu a écrit:
il faut tenir compte du fait que:
1) les "minorités visibles" qui votent massivement à Gauche, ne sont pas "progressistes"
2) les militants et élus de gauche qui ne sont pas pour le mariage homosexuel sont terrorisés et n'osent pas s'exprimer

Excusez-moi, mais vous exagérez là. Terrorisés ? Mr.Red Sans trop aimer les sondages, ce matin dans le Figaro (pas de gauche) 63% de français sont pour le mariage homo...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:44

Heliogabale a écrit:
Ce que j'ai toujours du mal à comprendre c'est pourquoi il y a une opposition contre le mariage homosexuel (et le mariage seulement)... Comme le disait je ne sais plus qui, c'est la première fois que quelques centaines de milliers de personnes défilent pour refuser à d'autres des droits et non pas pour éviter d'en perdre eux-mêmes.

Le mariage homosexuel ne vous retirera aucun droit, aucune qualité.
Le mariage homosexuel ne vous rabaissera pas socialement.
Le mariage homosexuel ne vous coûtera rien.
Le mariage homosexuel ne vous concerne, finalement, pas.


Alors, pourquoi un référendum ? Afin d'obtenir - peut-être - que 50,01% de la population vote contre le mariage homosexuel. Et après ? Vous vivrez mieux ? Non, mais ceux à qui vous aurez refusé ce droit non plus.

Il s'agit essentiellement du droit des enfants.

Comment peut-on imposer à un enfant d'avoir 2 pères ou 2 mères ? Avec l'impossibilité pour cet enfant de jamais connaître ses origines ...
Comment peut-on autoriser des femmes (pauvres bien sûr) à porter un enfant pour un autre couple (homo ou hétéro) moyennant finance ?

Bien sûr, ça ne changera rien à ma vie.
Mais je peux dire la même chose des fermetures d'usines...de l'école de mon village, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:47

[quote="Heliogabale"]Ce que j'ai toujours du mal à comprendre c'est pourquoi il y a une opposition contre le mariage homosexuel (et le mariage seulement)... Comme le disait je ne sais plus qui, c'est la première fois que quelques centaines de milliers de personnes défilent pour refuser à d'autres des droits et non pas pour éviter d'en perdre eux-mêmes.

Le mariage homosexuel ne vous retirera aucun droit, aucune qualité.
Aux enfants de couples homos, par PMA ou adoption, je n'en suis pas si sûr: et que devient le droit à une maman? à un papa? quand on a 2 pères ou 2 mères?

Le mariage homosexuel ne vous rabaissera pas socialement.
Moi non, mais l'enfant d'un couple homo, "pas comme les autres"? Faudra-t-il le mettre sur un piédestal pour empêcher qu'il ne soit discriminé? N'est-ce pas déjà pour cette raison qu'est faite la promotion de l'homosexualité?

Le mariage homosexuel ne vous coûtera rien.
S'il confère aux homos le même statut vis-à-vis de l'impôt, que mon propre mariage, c'est une arnaque car les homos ne font pas d'enfants: qu'ils les nourrissent au sein, et on verra si leur permettre d'en avoir n'est pas une arnaque déguisée.

Le mariage homosexuel ne vous concerne, finalement, pas.
Il concerne toute la société, son équilibre, l'équilibre mental des enfants adoptés qui ont le droit à des parents de sexes différents (LE DROIT A LA DIFFERENCE!!!!) et sa reproduction.


Alors, pourquoi un référendum ? Afin d'obtenir - peut-être - que 50,01% de la population vote contre le mariage homosexuel. Et après ? Vous vivrez mieux ? Non, mais ceux à qui vous aurez refusé ce droit non plus.
Ils ne vivront pas plus mal; ils peuvent déjà se pacser. L'homosexualité ne guérira pas sa déviance en l'imposant à toute la société.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:51

Cécile a écrit:
Il s'agit essentiellement du droit des enfants.

Comment peut-on imposer à un enfant d'avoir 2 pères ou 2 mères ? Avec l'impossibilité pour cet enfant de jamais connaître ses origines ...
Comment peut-on autoriser des femmes (pauvres bien sûr) à porter un enfant pour un autre couple (homo ou hétéro) moyennant finance ?

Bien sûr, ça ne changera rien à ma vie.
Mais je peux dire la même chose des fermetures d'usines...de l'école de mon village, etc...

Excusez-moi, mais je parle du mariage, pas d'adoption. Toutes les manifs sont bien contre le mariage pour tous et non contre l'adoption par des homos (adoption qui est aujourd'hui déjà un fait, mais nié socialement). Quant à la PMA et à la GPA, cela n'a rien à voir avec les homos, ce sont des couples hétéros qui demandent cela. Vous savez comment fait un couple de lesbiennes pour avoir un enfant ? Une des deux se tape un mec pour une soirée, vite fait entre deux voiture (je caricature, bien sûr à escient), des gays qui parviennent à adopter ce n'est pas rare (mais là encore nié socialement).

Quant à l'apocalypse sociale que ce mariage provoquerait on l'attend en Belgique, au Canada, en Hollande, en Espagne, au Portugal, en Suède... Après plus de 10 ans... Rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:54

[quote="Karl"]
Heliogabale a écrit:
Ce que j'ai toujours du mal à comprendre c'est pourquoi il y a une opposition contre le mariage homosexuel (et le mariage seulement)... Comme le disait je ne sais plus qui, c'est la première fois que quelques centaines de milliers de personnes défilent pour refuser à d'autres des droits et non pas pour éviter d'en perdre eux-mêmes.

Le mariage homosexuel ne vous retirera aucun droit, aucune qualité.
Aux enfants de couples homos, par PMA ou adoption, je n'en suis pas si sûr: et que devient le droit à une maman? à un papa? quand on a 2 pères ou 2 mères?

Le mariage homosexuel ne vous rabaissera pas socialement.
Moi non, mais l'enfant d'un couple homo, "pas comme les autres"? Faudra-t-il le mettre sur un piédestal pour empêcher qu'il ne soit discriminé? N'est-ce pas déjà pour cette raison qu'est faite la promotion de l'homosexualité?

Le mariage homosexuel ne vous coûtera rien.
S'il confère aux homos le même statut vis-à-vis de l'impôt, que mon propre mariage, c'est une arnaque car les homos ne font pas d'enfants: qu'ils les nourrissent au sein, et on verra si leur permettre d'en avoir n'est pas une arnaque déguisée.

Le mariage homosexuel ne vous concerne, finalement, pas.
Il concerne toute la société, son équilibre, l'équilibre mental des enfants adoptés qui ont le droit à des parents de sexes différents (LE DROIT A LA DIFFERENCE!!!!) et sa reproduction.


Alors, pourquoi un référendum ? Afin d'obtenir - peut-être - que 50,01% de la population vote contre le mariage homosexuel. Et après ? Vous vivrez mieux ? Non, mais ceux à qui vous aurez refusé ce droit non plus.
Ils ne vivront pas plus mal; ils peuvent déjà se pacser. L'homosexualité ne guérira pas sa déviance en l'imposant à toute la société.

Je vous parle mariage - union - vous me parlez enfants... Que vous dire... C'est la sexualité des homosexuels qui vous gratte, pas le fait qu'ils se marient (et heureusement qu'on a pas écouté les grenouilles de bénitier, car le PACS on ne l'aurait pas non plus). (moi aussi je peux mettre en rouge gras et gros).
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 14:56

Heliogabale a écrit:
Cécile a écrit:
Il s'agit essentiellement du droit des enfants.

Comment peut-on imposer à un enfant d'avoir 2 pères ou 2 mères ? Avec l'impossibilité pour cet enfant de jamais connaître ses origines ...
Comment peut-on autoriser des femmes (pauvres bien sûr) à porter un enfant pour un autre couple (homo ou hétéro) moyennant finance ?

Bien sûr, ça ne changera rien à ma vie.
Mais je peux dire la même chose des fermetures d'usines...de l'école de mon village, etc...

Excusez-moi, mais je parle du mariage, pas d'adoption. Toutes les manifs sont bien contre le mariage pour tous et non contre l'adoption par des homos (adoption qui est aujourd'hui déjà un fait, mais nié socialement). Quant à la PMA et à la GPA, cela n'a rien à voir avec les homos, ce sont des couples hétéros qui demandent cela. Vous savez comment fait un couple de lesbiennes pour avoir un enfant ? Une des deux se tape un mec pour une soirée, vite fait entre deux voiture (je caricature, bien sûr à escient), des gays qui parviennent à adopter ce n'est pas rare (mais là encore nié socialement).

Quant à l'apocalypse sociale que ce mariage provoquerait on l'attend en Belgique, au Canada, en Hollande, en Espagne, au Portugal, en Suède... Après plus de 10 ans... Rien.

Les conséquences sociales viendront quand les enfants de ces "unions" grandiront dans l'ignorance de leurs vrais parents et seront désorientés.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:01

Certains homosexuels veulent que l'Etat légalise cette "forme" de déviance de la sexualité pour que la société la reconnaissance comme normale (comme notre Président qui s'aperçoit qu'avec un quinquennat en temps de crise l'hyper-présidence est la norme).

Je rappelle qu'il n'y a pas que les chrétiens, ni la Droite qui sont opposés au mariage homo.

Une bonne partie de la Gauche, des athées, les Protestants, les Orthodoxes, les Musulmans y sont opposés.

Quant aux raisons reportez-vous Héliogabale (le bien nommé) aux sujets ouverts sur cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:06

Citation :
Heliogabale a écrit:
Cécile a écrit:
Il s'agit essentiellement du droit des enfants.

Comment peut-on imposer à un enfant d'avoir 2 pères ou 2 mères ? Avec l'impossibilité pour cet enfant de jamais connaître ses origines ...
Comment peut-on autoriser des femmes (pauvres bien sûr) à porter un enfant pour un autre couple (homo ou hétéro) moyennant finance ?

Bien sûr, ça ne changera rien à ma vie.
Mais je peux dire la même chose des fermetures d'usines...de l'école de mon village, etc...

Excusez-moi, mais je parle du mariage, pas d'adoption. Toutes les manifs sont bien contre le mariage pour tous et non contre l'adoption par des homos (adoption qui est aujourd'hui déjà un fait, mais nié socialement). Quant à la PMA et à la GPA, cela n'a rien à voir avec les homos, ce sont des couples hétéros qui demandent cela. Vous savez comment fait un couple de lesbiennes pour avoir un enfant ? Une des deux se tape un mec pour une soirée, vite fait entre deux voiture (je caricature, bien sûr à escient), des gays qui parviennent à adopter ce n'est pas rare (mais là encore nié socialement).

Quant à l'apocalypse sociale que ce mariage provoquerait on l'attend en Belgique, au Canada, en Hollande, en Espagne, au Portugal, en Suède... Après plus de 10 ans... Rien.

les manifs sont contre la loi sur "le mariage pour tous" PARCE QU'IL ENTRAINE L'ADOPTION par les homos! (sinon le PACS suffit)
Pourquoi le mariage existe t-il? pour sacraliser la sexualité en vue de la procréation et la pérennité de la société.
Pourquoi les homos veulent-ils le mariage sinon pour "sacraliser" leur lien sexuel contre nature; et pourquoi veulent-ils pouvoir adopter des enfants? Parce que c'est un alibi pour leur mariage. Et les enfants éventuellement adoptés par eux ne sont pas autre chose que des otages.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:10

[quote="Heliogabale"]
Karl a écrit:
Heliogabale a écrit:
Ce que j'ai toujours du mal à comprendre c'est pourquoi il y a une opposition contre le mariage homosexuel (et le mariage seulement)... Comme le disait je ne sais plus qui, c'est la première fois que quelques centaines de milliers de personnes défilent pour refuser à d'autres des droits et non pas pour éviter d'en perdre eux-mêmes.

Le mariage homosexuel ne vous retirera aucun droit, aucune qualité.
Aux enfants de couples homos, par PMA ou adoption, je n'en suis pas si sûr: et que devient le droit à une maman? à un papa? quand on a 2 pères ou 2 mères?

Le mariage homosexuel ne vous rabaissera pas socialement.
Moi non, mais l'enfant d'un couple homo, "pas comme les autres"? Faudra-t-il le mettre sur un piédestal pour empêcher qu'il ne soit discriminé? N'est-ce pas déjà pour cette raison qu'est faite la promotion de l'homosexualité?

Le mariage homosexuel ne vous coûtera rien.
S'il confère aux homos le même statut vis-à-vis de l'impôt, que mon propre mariage, c'est une arnaque car les homos ne font pas d'enfants: qu'ils les nourrissent au sein, et on verra si leur permettre d'en avoir n'est pas une arnaque déguisée.

Le mariage homosexuel ne vous concerne, finalement, pas.
Il concerne toute la société, son équilibre, l'équilibre mental des enfants adoptés qui ont le droit à des parents de sexes différents (LE DROIT A LA DIFFERENCE!!!!) et sa reproduction.




Alors, pourquoi un référendum ? Afin d'obtenir - peut-être - que 50,01% de la population vote contre le mariage homosexuel. Et après ? Vous vivrez mieux ? Non, mais ceux à qui vous aurez refusé ce droit non plus.
Ils ne vivront pas plus mal; ils peuvent déjà se pacser. L'homosexualité ne guérira pas sa déviance en l'imposant à toute la société.

Je vous parle mariage - union - vous me parlez enfants... Que vous dire... C'est la sexualité des homosexuels qui vous gratte, pas le fait qu'ils se marient (et heureusement qu'on a pas écouté les grenouilles de bénitier, car le PACS on ne l'aurait pas non plus). (moi aussi je peux mettre en rouge gras et gros).


Inutile de crier: je n'ai moi-même pas fait exprès de mettre en gras.
Et si: le fait que les homos se marient les met sur le même pied d'égalité sociale que moi: je ne leur reconnais pas de droit à l'enfant car ils ne peuvent pas en faire autrement que par des biais absolument pas naturels (pour les hommes) ou sacralisables (pour les femmes); ni aux mêmes "avantages fiscaux".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:20

Jeb a écrit:
Je rappelle qu'il n'y a pas que les chrétiens, ni la Droite qui sont opposés au mariage homo.

Une bonne partie de la Gauche, des athées, les Protestants, les Orthodoxes, les Musulmans y sont opposés.

Certes, et c'est ainsi que nous avons, selon le sondage du Figaro, 63% de français "pour" le mariage homo. Ca fait une bonne minorité de contre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:23

pour faire les choses bien, il faut faire un référendum sur les trois questions:
- le "mariage"
- l'adoption
- la pma

et on verrait bien pour les 63%
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:25

Heliogabale a écrit:
Scrogneugneu a écrit:
il faut tenir compte du fait que:
1) les "minorités visibles" qui votent massivement à Gauche, ne sont pas "progressistes"
2) les militants et élus de gauche qui ne sont pas pour le mariage homosexuel sont terrorisés et n'osent pas s'exprimer
Excusez-moi, mais vous exagérez là. Terrorisés ? Mr.Red Sans trop aimer les sondages, ce matin dans le Figaro (pas de gauche) 63% de français sont pour le mariage homo...
Oui, terrorisés. Very Happy

Allez, un exemple parmi des dizaines:
un homme de 50 ans que je connais bien, il y a deux-trois ans, dans un cadre plutôt professionnel, un vrai socialiste qui nous a déjà raconté avec émotion la victoire de 1981.

Il ne connait pas mes opinions. Une fois, à la fin d'un dîner après avoir parlé de choses et d'autres, ils s'étaient un peu égaré sur tous les projets socialos, et "oui pour les couples homos, on pourra dire ce qu'on veut mais je ne sais pas... ce n'est pas naturel".

et là, je répète "...ce n'est pas naturel...", et je souris. -c'était peu être ambigu, mais ce n'était pas la première bouteille de vin.-

Et comme j'étais le plus jeune de la table, il a cru que j'étais acquis à la cause et j'essayais de lui faire comprendre gentiment "qu'il était un vieux fachos etc..."

et là, effrayé, tout de suite "Non, mais non, mais non... mais non mais non mais non... enfin... ce n'est pas ça que je voulais dire... patati... patata...".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:29

Jeb a écrit:
Certains homosexuels veulent que l'Etat légalise cette "forme" de déviance de la sexualité pour que la société la reconnaissance comme normale

Votre avis vaut ce qu'il vaut, puisque vous n'êtes ni psychiatre, ni psychologue, ni spécialiste de la "normalité" en matière de sexualité... Maintenant qu'au niveau de votre "morale" cela vous semble déviant, il s'agit d'un autre débat très difficilement jouable.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:30

il y a 8 jours un sondage donnait 56% des français pour le mariage homo et 50% opposés à l'adoption.

Au gré des semaines les sondages vont et viennent.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:32

Heliogabale a écrit:
Jeb a écrit:
Certains homosexuels veulent que l'Etat légalise cette "forme" de déviance de la sexualité pour que la société la reconnaissance comme normale

Votre avis vaut ce qu'il vaut, puisque vous n'êtes ni psychiatre, ni psychologue, ni spécialiste de la "normalité" en matière de sexualité... Maintenant qu'au niveau de votre "morale" cela vous semble déviant, il s'agit d'un autre débat très difficilement jouable.

Puisque vous voulez faire abstraction de l'avis de nombreux psy, philosophes, etc, tenez au moins compte de l'avis médical que vous balayez d'un revers de main à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:34

Jeb a écrit:
il y a 8 jours un sondage donnait 56% des français pour le mariage homo et 50% opposés à l'adoption.

Au gré des semaines les sondages vont et viennent.

Et ce ne sont jamais les mêmes personnes qui sont interrogées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:37

Scrogneugneu a écrit:
pour faire les choses bien, il faut faire un référendum sur les trois questions:
- le "mariage"
- l'adoption
- la pma

et on verrait bien pour les 63%

Certes, mais vous n'aurez pas ce référendum - perdu d'avance sur le mariage.

Sur la PMA et la GPA (pour les couples hétéro et homosexuels) les choses seraient plus serrées (et je serais plutôt dans le camps contre).

L'adoption ? Pourquoi ? Comment pourrait-on rédiger un référendum qui serait dirigé contre une minorité ? Genre : "Êtes-vous pour l'adoption par :
- un couple homosexuel homme-homme : oui / non
- un couple homosexuel femme-femme : oui / non
- un couple homosexuel trans-trans : oui / non
- un couple hétérosexuel : homme-trans (homme ayant été opéré et ayant obtenu la reconnaissance de sa féminité) : oui / non"

Ca promet...
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:43

Simon1976 a écrit:
Jeb a écrit:
il y a 8 jours un sondage donnait 56% des français pour le mariage homo et 50% opposés à l'adoption.

Au gré des semaines les sondages vont et viennent.

Et ce ne sont jamais les mêmes personnes qui sont interrogées...
Oui, et en plus quand on sait, de l'aveu même des instituts, qu'il y aune marge de correction à appliquer de + ou - 4 à 6%, la fiabilité est sujette à caution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 15:57

Jeb a écrit:
Heliogabale a écrit:
Jeb a écrit:
Certains homosexuels veulent que l'Etat légalise cette "forme" de déviance de la sexualité pour que la société la reconnaissance comme normale

Votre avis vaut ce qu'il vaut, puisque vous n'êtes ni psychiatre, ni psychologue, ni spécialiste de la "normalité" en matière de sexualité... Maintenant qu'au niveau de votre "morale" cela vous semble déviant, il s'agit d'un autre débat très difficilement jouable.

Puisque vous voulez faire abstraction de l'avis de nombreux psy, philosophes, etc, tenez au moins compte de l'avis médical que vous balayez d'un revers de main à chaque fois.

Vous feriez bien de vous renseigner, car au niveau clinique, l'homosexualité a été retirée il y a bien longtemps de la liste des "maladies et perversions"... Les philosophes racontent, quant à eux, ce qu'ils veulent, ils sont payés pour ça.

Quant à l'avis médical, je ne vois pas puisque les psy eux-mêmes ne considèrent plus l'homosexualité comme une maladie...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 16:02

Pas besoin d'être un expert pour comprendre que l'homosexualité est un désordre psychologique.

Les lobbies sont très forts pour faire plier les gouvernements et organismes divers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART   Lun 28 Jan 2013, 16:06

Simon1976 a écrit:
Pas besoin d'être un expert pour comprendre que l'homosexualité est un désordre psychologique.

:mdr:

Nous tombons dans le café du commerce alors. Si l'on dénie aux spécialistes leurs capacités et que l'on se voit comme leur égal ou supérieur, que voulez-vous que je vous dise ?

Quant à vos lobbies, ils ont bon dos. Les illuminatis tant que vous y êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
 
NON au référendum sur le mariage homosexuel, Par Matthieu BOUCART
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mystère du mariage. Saint Matthieu 19,3-12
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??
» Spiritualité indissoluble du mariage
» Nullité de mariage
» Mon mariage...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: