DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 16 Déc 2014, 09:45

Mardi 16 décembre

Le rencontrer et persévérer


La parole de Dieu


Celui-ci répondit : « Je ne veux pas. »
Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 21, verset 29


La méditation


« Mon enfant, va travailler aujourd’hui à ma vigne. » Dire non par peur de dire : « oui, Père ». Pourquoi « je ne veux pas » ? Par ignorance, par indifférence, par égoïsme, par fausse humilité ? Par peur qu’on puisse m’en demander trop ? Parce que cette volonté est profondément blessée ? Comment mes « non » perdent-ils leur obstination pour devenir des « oui » même hésitants ? Est-ce à l’issue d’une rencontre avec un ouvrier heureux de travailler dans cette vigne ou dans la découverte progressive du sens de ma vie ?

À côté de mes « non » têtus combien de « oui » rapides et glorieux en apparence qui ne résistent pas à la durée ? Dieu ne me demande jamais l’impossible. L’impossible c’est son domaine à lui, et pourtant qu’il est long ce chemin du retour qui mène du refus à la joie du service ! Mais Dieu est patient. Faire un premier pas vers lui et il se réjouit de faire tous les autres. Revenir vers ce Père qui pardonne comme il respire et qui guette le moindre soupir de regret. Revenir et le rendre heureux !

Les publicains et les prostituées, dans leur désir d’aimer et d’être aimés, l’ont bien compris et ils seront les premiers dans le Royaume. Le « oui » de Jean le baptiste, l’humble ouvrier dans la vigne du Seigneur, continue de résonner depuis les rives du Jourdain. Et si lui dire « oui » aujourd’hui c’était lui permettre de travailler avec moi au défrichage de ma vigne intérieure, d’en arracher les mauvaises herbes qui l’étouffent, de l’émonder, de la greffer sur la sienne, pour qu’elle fleurisse au printemps prochain et qu’elle porte son fruit de paix et de joie ?






Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 17 Déc 2014, 09:59

mercredi 17 décembre


Le rencontrer et pardonner

   
La parole de Dieu


Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie,
de laquelle fut engendré Jésus,
que l’on appelle Christ
.

Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, verset 16

La méditation

Nous connaissons tous un peu Abraham, Isaac, Jacob, Booz, Jessé, David, Salomon, mais Aminadab ? Joatham ? Abioud ?
Longue litanie d’engendrements… Mélopée du fond des âges où chaque nom devient poème. Qui sont ces hommes, ces femmes qui ont engendré, attendu un enfant, l’ont porté sur leurs genoux ? Qui attendaient-ils ? Un héritier, un soutien pour leur vieillesse, celui qui leur permettra d’échapper à la malédiction de la stérilité et de l’oubli ? C’est l’histoire d’une lignée, la nôtre, la mienne, celle que je porte en moi avec ses zones d’ombre et ses éclats de lumière.

Qu’ai-je à voir avec Aminadab, Joatham, Abioud et tous les autres ? Et s’il m’était demandé aujourd’hui, d’accueillir tous ceux qui m’ont précédé, ma lignée, connue et inconnue, de l’accepter et de rendre grâce pour chacun ? Surtout, n’en exclure aucun de peur de rejeter celui ou celle qui, mystérieusement, sera l’instrument du Seigneur pour que naisse, en moi, la joie du pardon. Ce don au-delà de tout don qui guérit mon identité blessée, faussée, et donne à chacun sa place, unique, dans la succession des générations.

Litanie de mes frères aînés qui ont parcouru un chemin si semblable au mien et pourtant différent, un chemin avec toutes les errances et les ambiguïtés humaines. Il me conduit avec tous les miens vers le dénuement lumineux de la crèche où le plus beau des enfants de l’homme m’attend, me regarde, me sourit, me tend les bras. Jésus, fils de Dieu, dépose sa fragilité entre mes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 18 Déc 2014, 10:14

Le rencontrer et l’accueillir

La parole de Dieu

Marie, la mère de Jésus,
avait été accordée en mariage à Joseph.


Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, verset 18

La méditation

Marie garde toutes ces choses dans son cœur et guette le moment favorable où elle pourra enfin partager avec Joseph sa joie d’être maman. Joseph aime sa jeune épouse, mais la loi de Moïse ? Joseph a besoin d’un ange pour le conforter dans son amour. Après la visite de l’ange pendant son sommeil, Joseph ne s’étonne plus des mystères de Dieu. Heureux, il prend avec lui son épouse et l’enfant qu’elle porte. Marie peut enfin s’appuyer sur une épaule solide, se réjouir pleinement en exaltant le Seigneur et s’abandonner à sa nature profonde, cet accord parfait entre l’intérieur et l’extérieur.

Marie et Joseph sont heureux, ils ne manquent de rien (*) : le Seigneur est avec eux et dans leur pauvreté, ils sont comblés. Le Seigneur est là, vivant comme au ciel, invisible comme dans le tabernacle, un tabernacle vivant. Il n’existe pas de complicité plus profonde et plus intime entre deux êtres que cet échange de secrets entre une mère et l’enfant qu’elle porte. Jésus lui donne d’être mère, Marie lui offre son humanité, la nôtre.

Émerveillée, elle sent son enfant bouger, grandir en elle, bientôt elle pourra le voir, le respirer, l’embrasser, guetter son sourire, le nourrir, le bercer, le consoler et bien sûr le donner à Joseph ! Jésus, lui, attend avec impatience que sa nature humaine soit parachevée pour pouvoir s’approcher de nous et « être avec nous ». Joseph et Marie m’offrent cette place entre eux deux, un refuge pour prier avec eux dans un climat de tendresse et d’attention mutuelle, dans la certitude heureuse de la présence de Jésus. Et il est si proche !


*Psaume 22





Revenir en haut Aller en bas
Sixsens



Masculin Messages : 285
Inscription : 01/12/2014

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 18 Déc 2014, 10:58

Que de Charité vous avez
Connaissez, ceci et cela  Mr. Green
Au Desert, l'homme à crier jamais renier,
Prier, Méditer
Dans une infinie petitesse
Avec vous
En toutes humilité
C'est Grâce aussi a vous
Mes Chers, Mes Frères
Garder l'infinie amour
Du trésor vers le trésor
Il est Vivant.

Dans la nuit je prie
Dieu ne Change pas
Au desert sans brise et sans eau
Coeur brisé Humilier.

Ici et Maintenant.
Clef de tout.
à la 11iem heure.

Rien entre le créateur et la créature,
Je vous prie, de tout revoir, écouter, et chercher.
Un Gardien parmis d'autres,
Lui souffla, Elle est Ordonner à Aimer,
Accepter, accepter...
Mais qui porte donc les clefs

Le Roi et la Reine des cri du dessert
Demander Grâce, ils y siffles et chante proche de vous.
Terroriser, ne s'Avez-vous pas qu'elle est la Clef
Histoire de Kénose
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Ven 19 Déc 2014, 09:23

vendredi 19 décembre


Le rencontrer et se préparer



La parole de Dieu

« Mais voici que tu devras garder le silence. »
Pendant cinq mois, elle garda le secret.


Évangile selon saint Luc chapitre 1, versets 20 et 24

La méditation


Nous voici invités à partager la détresse d’un couple âgé : Zacharie, le prêtre, et Élisabeth, la « stérile »(*). Invités à entrer dans le temple de Jérusalem et à vivre le bouleversement de Zacharie. L’ange Gabriel le surprend à ce moment précis où la fatigue d’une si longue attente a raison de sa fragile espérance. Zacharie est saisi de crainte, il hésite, il veut comprendre, il veut savoir. Au silence « imposé » à Zacharie répond le silence « choisi » de son épouse. Communion de deux silences qui veillent dans l’attente, chacun selon son cœur.

À l’extérieur du temple, le peuple, lui aussi, est en prière et en attente… L’espérance, peut-être née de la nostalgie du paradis perdu, est gravée dans l’intimité de nos cœurs comme au plus profond d’un puits, ensablé et encombré par nos attentes déçues, nos frustrations, nos désillusions sur nous-mêmes, sur les autres, sur Dieu, peut-être. Le silence s’impose, par lassitude parfois, par nécessité souvent, par choix, par désir de se retrouver.

Silence qui guette le pas de celui qui vient, silence qui écoute, silence fécond qui prépare et la naissance de l’enfant, celle de la parole et celle du cri.
Élisabeth attend cinq mois pour parler, cinq mois pour s’habituer à cette merveilleuse certitude : son corps s’alourdit et elle perçoit les mouvements de son enfant qui commence à s’y sentir à l’étroit : Jean, Johanan « Dieu fait grâce », se prépare à rendre témoignage à la lumière de l’amour, à crier « à travers le désert ». Ai-je vraiment envie de le rencontrer et d’entendre l’appel de son témoignage ?


* Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 36







_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 20 Déc 2014, 09:44

samedi 20 décembre

Quand Dieu prépare sa venue



« Je te salue, comblée de grâce,
le Seigneur est avec toi. »


Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 28

La méditation

Dieu a dans le cœur de venir partager la vie des hommes. Mais cette venue dans sa création ne se déroule pas comme une simple visite chez un voisin, en venant frapper inopinément à sa porte. Cette venue de Dieu est d’abord un acte d’amour. Et il entend venir vivre parmi nous afin de nous unir à sa propre vie qui est une communion d’amour.
Lorsqu’il s’est agi de créer l’univers, Dieu l’a décidé de sa seule autorité. Mais lorsque, par amour, Dieu désire nous partager sa vie, il ne peut le faire qu’avec notre accord.

L’amour ne s’impose pas. Bien des jeunes amoureux, filles ou garçons, en ont fait l’expérience.
J’oserais dire que Dieu, lui aussi, est amoureux de nous. Il a posé son regard sur celle qui se désignera elle-même comme son humble servante. Il a comblé Marie de ses faveurs et le moment venu il lui a envoyé un messager, un ange, pour solliciter son accord. Pour que Dieu devienne un homme, il fallait qu’une femme accepte de devenir sa mère.

C’est une démarche pleine de tendresse et d’amour, un amour et une tendresse très intenses. De façon paradoxale pour nous, dans cette circonstance, Dieu n’agit pas en mettant en œuvre sa toute-puissance, mais sollicite une réponse de notre part. Pour que son désir et son projet se réalisent, Dieu demande à cette jeune femme si elle accepte de recevoir dans son sein celui par qui tout a été créé.
Aujourd’hui encore, afin de nous unir à lui, Dieu, sous des formes diverses, demande à chacun de nous : « Acceptes-tu de m’accueillir en toi ? » (*)

* Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 30

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 21 Déc 2014, 10:01

dimanche 21 décembre

Quand j’accueille Dieu chez moi



La parole de Dieu


« L’Esprit Saint viendra sur toi ».

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 35



La méditation


Imaginons cette rencontre entre la Vierge Marie et l’ange Gabriel. Elle s’est déroulée à l’intérieur de l’unique pièce d’une petite maison couverte d’un toit en terrasse, sans autre ouverture qu’une porte. Cette porte ne donne pas sur la ruelle, mais sur une cour. Dans cette cour, se trouve le foyer, avec toujours quelques braises, près du foyer la réserve de bois mort, plus loin à même le sol, quelques plats en terre, des amphores de toutes formes et de toutes tailles où sont conservées diverses provisions, l’eau, le blé, la laine… et enfin une petite meule à grains en basalte de Capharnaüm. Dans un angle de la cour, un petit enclos où se trouve un agneau ou un chevreau, gardé là, car encore trop jeune pour suivre le troupeau dans la montagne. À l’intérieur de la pièce, la jeune Marie est en prière, assise sur un matelas rempli de paille, à même le sol.

Une lampe à huile est posée dans une niche du mur.
C’est à la porte de cette pièce retirée et silencieuse que le messager de Dieu, l’ange Gabriel, vient frapper. Il vient demander à cette jeune femme tout juste fiancée à Joseph, un artisan de Nazareth, si elle accepte d’accueillir en elle le Sauveur.
Cette demande que Dieu porte en lui depuis toujours va enfin recevoir une réponse. Par elle, Dieu va se trouver engagé dans une situation toute nouvelle. Car si la Vierge Marie accepte ce que Dieu sollicite d’elle, un lien radicalement nouveau de Dieu avec le monde va se créer. Certes, Dieu a toujours été présent à son œuvre, cela ne change pas. Mais, à la suite de l’acceptation de la Vierge Marie, cette présence va prendre une autre dimension : cette présence ne sera plus invisible ni séparée de la matière, ce sera celle d’une personne humaine, faite de chair mortelle.

L’ange Gabriel avant de recevoir l’acceptation de la Vierge Marie, la rassure : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. » (*)
Cet événement, si important pour Dieu et pour la création, se déroule dans la simplicité de cette petite maison de Nazareth, loin du Temple de Jérusalem, loin de tout ce qui attire l’attention des hommes. Car ce qui se passe là est plus grand que tout ce qui existe déjà, c’est l’aboutissement de cette union que Dieu veut réaliser avec chacun de nous, avec toi.


* Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 35

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 22 Déc 2014, 10:34

lundi 22 décembre

Quand Dieu est la joie de mon cœur.


La parole de Dieu


« Le Puissant fit pour moi des merveilles »

Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 49


La méditation


Pour certains, la joie avec tout ce qui l’accompagne de spontanéité et de liberté n’existe que chez les enfants et n’a pas lieu d’être chez un adulte. Et pourtant, Jésus a voulu nous donner sa joie, une joie parfaite (*), car la vraie joie vient de Dieu.
Il y a bien une certaine joie lorsque nous mettons en œuvre, avec succès, nos capacités physiques ou mentales, ou encore dans la satisfaction que nous procurent les richesses matérielles. Mais tout cela est provisoire. La vraie joie, la joie parfaite, se fonde sur la certitude que Dieu m’aime et qu’il prend soin de moi, en tenant compte de mes faiblesses.

Sur la terre, il n’y a pas de personnes plus faibles qu’un petit enfant, et malgré cela l’enfant qui se sait aimé exprime spontanément sa joie parce qu’il a la certitude que ses parents vont lui donner tout ce dont il a besoin. Il en est de même de la joie venant de Dieu : elle a sa source dans notre confiance en celui qui est pour nous un père. C’est pourquoi Jésus m’invite à être comme un enfant dans ma relation avec Dieu pour recevoir sa joie.
C’est dans cette confiance que Marie a reçu elle aussi cette joie.

Avant même la visite de l’ange, elle avait en elle la certitude de l’amour actif et efficace de Dieu pour elle et pour toute la création. Lorsqu’elle arrive chez sa cousine Élisabeth, celle-ci, par sa salutation, rappelle à Marie ce que Dieu a fait pour elle. Cela suscite en Marie un chant de joie où elle proclame l’amour de Dieu pour ceux qui se confient en lui. Savons-nous mettre sur nos lèvres cette même action de grâce ?


*Évangile selon saint Jean, chapitre 15, verset 11.





_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 23 Déc 2014, 09:44

mardi 23 décembre


Quand survient l’inattendu



La parole de Dieu


Que sera donc cet enfant ?
La main du Seigneur était avec lui.


Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 66

La méditation

Il y a des moments où je suis tenté de faire un bilan négatif de ma vie : « j’aurais pu », « j’aurais dû », mes nombreux regrets. Tels étaient sans doute les sentiments de Zacharie et d’Élisabeth : sans enfant, que restera-t-il de notre vie plus tard ?
C’est alors que de façon diverse et inattendue, Dieu intervient dans leur vie, comme dans nos vies, envers et contre toute logique humaine.
Depuis quelques mois, Zacharie et Élisabeth vivent des moments difficiles et troublants. Dans le Temple de Jérusalem, Zacharie a douté lorsque Dieu lui a annoncé qu’il aurait un fils, ce fils qu’ils désiraient tant, son épouse et lui.

Il se trouve maintenant enfermé dans le silence. De son côté, Élisabeth ne veut pas que ses voisines sachent qu’elle est enceinte, elle se tait. Mais Dieu est plus grand que leur silence. C‘est alors que la Vierge Marie vient leur rendre visite et donne à Élisabeth l’occasion de manifester sa joie.
Lorsque naît leur enfant, ces deux parents âgés prennent conscience de l’amour que Dieu a pour eux. Huit jours après la naissance, les amis se réunissent.

L’enfant doit être circoncis et recevoir un nom. C’est alors que, sans s’être concertés, Élisabeth et Zacharie mettent en lumière l’attention de Dieu à leur égard et donnent à leur fils le nom de Jean, prénom hébreu qui signifie « Dieu fait grâce ».
À nous aussi, dans nos moments difficiles, « Dieu fait grâce », en suscitant des événements inattendus. À quelle naissance nous appelle-t-il ?








_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 23 Déc 2014, 14:18

Pour entrer dans la joie et le mystère de Noël, nous sommes heureux de vous offrir cette vidéo-cadeau ! Nous vous l’adressons avec les sourires des jeunes Apprentis d’Auteuil, ainsi que ceux des membres du groupe Dei Amoris Cantores ; ils nous ont accompagnés durant toute cette retraite.

Cette vidéo est à goûter et à partager !



frère Thierry Hubert, responsable de Retraite dans la Ville.




_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 24 Déc 2014, 10:07

Quand Dieu vient vers moi.


La parole de Dieu



« Tu marcheras devant le Seigneur
pour lui préparer le chemin »


Évangile selon Saint Luc chapitre 1er, verset 76

La méditation

Pour que je puisse entrer chez quelqu'un il faut un espace ouvert et non un mur. Dans toute maison, dans toute habitation, il y a une porte, un vide dans le mur, par laquelle je puis entrer chez l'autre. Il n'en existe habituellement qu'une seule dans chaque maison. Si celui à qui je m'adresse me ferme sa porte, j'ai toujours la possibilité d'aller à sa rencontre en passant par une autre ouverture. Ainsi lorsqu'un évêque refusait de recevoir Saint François d'Assise, celui-ci entrait malgré tout en passant par une fenêtre !

Quoi qu'il en soit, il suffit d'une seule ouverture pour entrer chez quelqu'un.
Cette autre ouverture peut être aussi un ami commun ou même un étranger. Lorsque Dieu vient vers moi, lorsqu'il me demande de lui ouvrir, s'il arrive que je mette un mur entre lui et moi, Dieu a la possibilité de venir vers moi par un autre chemin en envoyant quelqu'un à qui j'ouvrirai. Ce genre de rencontre est présent dans la vie de beaucoup de chrétiens. Ainsi ce fut pour Saint François d'Assise le lépreux qu'il embrassa.

Le prêtre Zacharie avait refusé de croire au message de l'ange Gabriel, mais la naissance de son fils Jean lui fit découvrir toute la miséricorde de Dieu pour son épouse et pour lui. Jean le baptiste, un nouveau-né, préparait aussi pour son propre père le chemin du Seigneur.
S'il m'arrive d'avoir fermé ma porte à Dieu et que quelqu'un vienne me demander de l'accueillir, il y a de fortes chances pour que cette personne prépare le chemin par lequel Dieu va venir à ma rencontre.






_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
 
Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Avent dans la ville, méditation pour se préparer à Noël :
» Méditation Quotidienne : Se rapprocher du Christ
» Méditation Quotidienne : Ecoutons pour parler clair
» Méditation Quotidienne : La joie d'un nouveau départ
» Méditation Quotidienne : Et pour vous, qui suis-je ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: