DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 29 Nov 2012 - 12:57

Bonsoir,
Citation :


Dans deux jours, l'Avent

Chers amis,

Pour nous préparer ensemble à Noël, nous vous invitons à rejoindre notre nouvelle proposition de Retraite pour l'Avent avec le site www.aventdanslaville.org.

Pour vous inscrire à cette nouvelle proposition de Retraite dans la Ville, cliquez ici sur http://www.aventdanslaville.org/inscription

Vous inscrire vous permettra de recevoir par mail du 1er au 25 décembre la méditation quotidienne ainsi que les icônes vous permettant d'écouter le temps de prière et d'accéder aux autres rubriques du site : des crèches en e-puzzle pour les enfants, des audio artistiques, et l'opération « le sapin des voisins » pour vivre Noël avec ses voisins !

Vous pourrez aussi déposer sur le site vos intentions de prières portées par des communautés dominicaines. A noter une nouveauté : vous pouvez prier vous-mêmes pour une intention déposée en devenant membre de la « communauté invisible de prière ». Les indications vous seront données lors de votre inscription.

Nous sommes heureux de vous offrir aussi la vidéo de lancement d'Avent dans la Ville pour donner le goût de Noël !



Dernière édition par FreedomForKingKong78 le Jeu 29 Nov 2012 - 14:25, édité 1 fois (Raison : hoaurttaugräffê)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Douceur



Féminin Messages : 214
Inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 29 Nov 2012 - 13:10

Merci infiniment de nous le rappeler, c'est une très bonne initiative. Les dominicains sont dynamiques! sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 1 Déc 2012 - 8:30

Bonjour,

Première méditation : "Le principe de précaution" à écouter ici :

http://www.aventdanslaville.org/date___2012-12-01/autoPlay___on/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings

PS : inscription possible en bas de page.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Douceur



Féminin Messages : 214
Inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 1 Déc 2012 - 18:04

Merci... : "Veiller. Être prêt pour ce qui vient ; ou le principe de précaution évangélique."

Nous sommes des veilleurs dans la nuit, comme les bergers... Je dirai plutôt : Veiller. Être prêt pour Celui qui Vient, pour Celui qui désire tellement naître dans notre coeur et y faire sa Demeure ; ou le principe de précaution évangélique.

La seule chose importante, c'est d'être présent(e) à Dieu chaque jour, dans la prière et tous les actes de notre vie, simplement... Le reste Lui appartient et nous le Lui abandonnons. "Père, que ta Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel" Amen!

Joyeux temps en Avent-avant! sunny


Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 2 Déc 2012 - 5:37

« Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. »

Évangile selon saint Luc, chapitre 21, verset 25

La méditation

"Han sori zu Fir und Liacht !" (Prenez soin de l'âtre et de la chandelle !). Depuis des siècles, le veilleur de nuit de Turckheim assure. Aujourd’hui folklorique, son rôle était, jadis, vital : gare au feu ! Rien de plus dangereux en effet pour ces maisons de bois en colombage et de paille en torchis. Guetteur attentif aux signes de la nuit, il veillait sur le repos des siens. Qu’une lueur suspecte brille au travers d’un vitrage opaque : voilà l’alarme donnée et le pays sauvé. Il y a mille et une façon de veiller: veille sanitaire, veille technologique, veille médiatique… Et s’il était aussi question de veille spirituelle ? Être attentif aux signes du jour comme à ceux de la nuit, aux dangers comme aux belles surprises. Quand Dieu explique à Jacob comment il va le bénir et lui assurer descendance et avenir, Jacob songe : « Dieu était là et je ne le savais pas » (Livre de la Genèse, chapitre 28, verset 16). Quand le prophète Élie, épuisé par sa mission, se retire dans la montagne et que Dieu passe : vent et tonnerre, tumulte et fracas… Brise légère enfin. Ou plutôt « poussière de fin silence » selon les mots magnifiques du texte hébreu (Premier livre des Rois, chapitre 19, verset 12). Le message est clair : pour capter notre Dieu, il faudra affiner nos sens et avoir l’ouïe fine. Tel sera le signe de l’enfant de la crèche que seuls des bergers et des mages attentifs capteront. Et tel est aussi aujourd'hui pour nous, le signe de la Résurrection : la poussière de fin silence succède toujours au tremblement de terre du tombeau qui s'ouvre (Évangile selon saint Matthieu, chapitre 27, verset 51…). Se convertir, c’est aussi passer du tumulte à l’attention. Christ est ressuscité ? Qui en verra les signes ?

Veiller ; ou le principe du guetteur.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 3 Déc 2012 - 5:25

« Je dis à l'un : Va ! Et il va, et à un autre : Viens ! Et il vient,
et à mon serviteur : Fais ceci ! Et il le fait. »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 8 , verset 9

La méditation

« Prends garde à ce que tu fais ! Dieu te voit » : pour les anciens, c’était évident, Dieu savait tout, voyait tout, entendait tout. Que faire, en effet, d’un Dieu aveugle, sourd ou ignorant, autrement dit inutile ? Voilà un Dieu qui a dû culpabiliser bien des générations ! Pourtant avec Jésus, nous découvrons que loin de tout savoir, Il peut aussi être étonné de ce qu’Il découvre. Étonné le Christ ? Quel plus bel exemple que ce militaire, étranger, païen et occupant ? Quatre bonnes raisons de se méfier pour le Juif moyen de l’époque ! Or, Jésus ne se méfie pas, il marque le pas, comme interloqué. Ce qu’il admire et met en exemple, c’est la foi et la méthode de son logicien de centurion : « Je dis : Va ! Et il va… », explique le Romain, façonné qu’il est par sa culture de légionnaire. Ainsi, le premier à obéir à sa propre foi n’est-ce pas ce soldat ? La leçon est réconfortante : le Christ s’est étonné de la foi d’un impur, car la foi est toujours étonnante… Voilà qui est encourageant, non ?
Une autre rencontre de Jésus enfonce le clou : une femme des montagnes du Liban, une païenne, lui demande de guérir sa fille. Quitte à réclamer les miettes, les restes, de sa miséricorde d’abord réservée aux Juifs. Elle y croit, elle insiste avec ruse, elle en veut tellement, qu’elle aussi étonne Jésus. Et la voilà entendue (Évangile selon saint Marc, chapitre 7, versets 26 à 30). Dans les deux cas, Libanaise ou centurion le résultat est le même, la guérison pour autrui. Avec une leçon première, il n’est réservé à personne de croire. Obéir à sa foi, c’est pouvoir étonner Dieu lui-même.

Le centurion veilleur ; ou le principe d’étonnement.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 4 Déc 2012 - 5:29


« Il tressaillit de joie ! Ce que tu as caché aux sages et aux savants,
tu l'as révélé aux tout-petits. »


Evangile selon Saint Luc, chapitre 10, verset 21

La méditation

« Comme elle a poussé ! » s’exclame le parrain à la vue de sa filleule. Entre l’enfant vagissante -Jésus aussi a-t-il vagi ?- et la graine d’adolescente devant lui, il n’a pas vu le temps passer. Elle a eu bien de la chance cette ado. Le parrain n’a jamais lésiné. Être parrain, c’est sérieux. Écrire pour Pâques autant que pour Noël, ne pas oublier la fête du saint patron (Odile en l’espèce). Sérieux et drôle aussi : complicité des belles heures, présence discrète mais réelle aux heures plus compliquées… Parrain aimant, parrain présent, un parrain-tuteur en quelque sorte : veilleur des jours qui passent de loin quand les parents gardent de près. Au fond, veiller ne serait-ce pas aussi participer aux cent visages de la croissance ? Aider à pousser ? Favoriser l’éclosion ? Œuvrer au développement, à tous les développements ?
Quand Jésus rit -car comment comprendre autrement ce tressaillement de joie évangélique- il se réjouit du bon tour qui vient de se révéler aux yeux de tous.
Si l’enfant est le sans droit dans une société qui donne droit de vie et de mort sur sa progéniture à un père romain, si l’enfant est, littéralement, le sans parole, l’infans… il est aussi celui qui croit simplement aussi bien qu’il croît en silence. L’enfant-roi d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui d’hier ; n’a-t-il pas besoin pour autant de notre attention confiante au monde qui vient ?
Veiller aux côtés, rire, faire confiance, exiger, aimer, être éveilleur autant que gardien. Rire aux miracles de l’enfance, préserver la qualité du temps qui passe pour que l’homme pousse. Le temps donné : ce premier environnement.

Veiller ; ou le principe de croissance.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 5 Déc 2012 - 5:35

« Les renvoyer à jeun, je ne le veux pas,
ils pourraient défaillir en route. »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 15, verset 32

La méditation

Saint Thomas d’Aquin, le théologien (pas celui, apôtre, qui ne croyait que ce qu’il voyait), nous l’a enseigné : on ne fait pas de bonne théologie le ventre vide. Et pour cause, lui que l’iconographie représente toujours dans la rondeur de son enveloppement ! Et le grand homme d’organiser des tablées d’étudiants. Ma grand-mère aussi d’ailleurs, qui n’était pas théologienne mais fine cuisinière, pensait qu’une bonne assiette résout bien des troubles existentiels. Depuis le prophète Isaïe, la vie avec le Messie, le Paradis, l’au-delà : tout se décrit comme un festin où les convives sont nourris, consolés, en un mot « restaurés » (Livre d’Isaïe, chapitre 25, versets 6…). Cela tombe bien, dans quelques semaines arrivent les jours où nous mangerons le plus et le mieux. Bravo ! Peut-être, -et j’aime à penser !-, est-ce une des raisons pour lesquelles Thomas d’Aquin parle de « banquet sacré » à propos de l’Eucharistie. Dieu se donne en nourriture, il se partage, et cela nous est bon. Jésus était un glouton lit-on ici. Il passait son temps à table lit-on là (Évangile selon saint Matthieu, chapitre 11, verset 18).
Prendre soin, c’est aussi nourrir. Veiller, c’est aussi assurer les conditions de la vie et même du plaisir. Goûter la Création nous réjouit, et Dieu plus encore sans doute. Tout ça, bien sûr… pour ceux qui auront de quoi. Car comment parler de Dieu amour ou de Parole qui comble à quelqu’un qui ne mange ni n’est aimé ?
Nous réjouir sans complexe et nous battre sans relâche, à notre mesure.

Veiller ; ou le principe de nourriture

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 6 Déc 2012 - 6:18

La maison ne s'est pas écroulée car elle était fondée sur le roc.»

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 7, verset 25

La méditation

La question est complexe, inattendue : veiller serait aussi une affaire de compétence ? En lisant cet Évangile - la maison, le roc -, je pense à « l’ange au sourire » de la cathédrale de Reims, ou mieux encore au « beau Dieu » de la cathédrale d’Amiens. Il faut voir ces deux chefs-d’œuvre de la sculpture médiévale.
Tout concourt, pendant l’Avent, à nous acclimater à la météo évangélique laquelle nous dit : patience, croissance, soin, obéissance… Jusqu’ici tout va bien, l’idée coule d’elle-même, comme une évidence spirituelle pourrait-on dire. Mais voici que la Parole de Dieu nous parle architecture et savoir-faire ! Nous l’oublions souvent : accueillir le Royaume est aussi une affaire d’habileté, de métier comme on dit. Le sculpteur du beau Dieu d’Amiens était habile de ses mains. Et celui de l’ange au sourire de Reims avait suffisamment de théologie et d’inspiration pour quitter les représentions sévères des temps passés et nous donner un être au sourire si humain… que Dieu ne pouvait pas être très loin. L’on pense aussi à l’apôtre Paul, tout savant et citoyen romain qu’il était, se faire tour à tour philosophe, tisseur de tentes, rhéteur, orateur donc, juif avec les Juifs et grec avec les Grecs… Être compétent pour l’Évangile n’est pas déchoir du témoignage du Christ. Et il ne s’agit pas uniquement de bien faire, d’avoir de la bonne volonté. Mais aussi, qualités éminemment spirituelles, d’être habile, inventif, créateur, de passer par l’étude et l’expertise, de l’épure à l’œuvre. Tel l’architecte qui bâtit là où il le faut, ne sommes-nous pas les artisans du visage contemporain du Dieu qui vient, qui va naître et les gardiens de sa maison ?


Veiller ; ou le principe de compétence.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Ven 7 Déc 2012 - 5:46

« Croyez-vous que je peux faire cela ?
Oui Seigneur ! »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 9, verset 28

La méditation

Soir d’été, session « des familles », grand sanctuaire français : le décor est planté. Des couples « témoins » avec des soupirants, des hésitants, des louvoyants se débattent avec cette question : « S’engager pour la vie ou pas ? ». Et voici que Jacques, appelons-le ainsi, s’avance, timide et gauche :
- Cela fait quatre ans que Mathilde et moi nous nous voyons. Et nous n’arrivons pas à nous décider à nous marier. On a beau y réfléchir sérieusement, il y a toujours un point qui coince. Comment être sûr ? Je ne sais plus que faire…
- Mais allez-y ! Ben oui mon vieux : il faut y aller ! Arrive un moment où il faut se lancer ! Sinon vous serez encore là l’année prochaine. Dialogue savoureux et authentique entre un cardinal français, Primat des Gaules, décédé depuis, et un jeune homme en nième session de discernement. Pas question de se moquer de qui que ce soit ici. Catho ou pas, le mal d’indécision reste un des grands fléaux de l’époque. Sauf à douter de la possibilité même de s’engager, non seulement pour demain mais aussi pour après-demain. Pour autant, sourire reste permis : à force de veiller, vient toujours le moment où il faut se ré-veiller ! Attendre un enfant-Sauveur. Croire que Dieu est là. Qu’il vient. Qu’il nous attend… Qu’au delà de toutes les horreurs du monde il est Dieu de bonté, que nous lui exprimons gratitude… Autant de « points qui coincent », coinceront toujours, un peu ou beaucoup, plus aujourd’hui, moins demain. Autant de points qui finalement nous ramènent à la question de confiance. Et finalement au pari.

Veiller ; ou le principe du plongeur.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 8 Déc 2012 - 5:02

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. »

Évangile de saint Luc, chapitre 1, verset 30.

La méditation

Dieu n'a pas le temps, non pas qu'il soit spécialement pressé, mais il n'en a pas, puisqu'il est dans l'éternité. Pour venir parmi nous, il lui fallait aussi entrer dans notre temps en se plongeant dans le cours du monde. C'est Marie qui lui a offert cette possibilité. Grâce à elle, Dieu a eu accès au temps. En acceptant de devenir la mère de son fils, elle lui a fait un cadeau considérable.
Et Dieu, qui n'est jamais avare envers ses créatures, a fait en retour un don à Marie : en la préservant des conséquences du premier péché. En effet, depuis que l'homme a cédé à la tentation du serpent de la Genèse (Livre de la Genèse chapitre 3, versets 1-7), en voulant être comme Dieu, le mal s'est répandu dans le temps. De ce mal, nous faisons l'expérience tous les jours : erreur de jugement et d'appréciation ; propagation et acceptation de toutes sortes d'injustices.
Mais Marie, bien que née dans ce temps, n'en porte ni le poids ni la tache. C'est pourquoi elle est appelée l'Immaculée Conception, c'est ce que l'Église fête aujourd'hui. Loin de se prendre pour Dieu, la Vierge en est devenue éminemment proche. Cette proximité ne nous est pas hors d'atteinte. Entrés dans le temps le jour de notre naissance, nous sommes nés pour Dieu par le baptême. Ce dernier est aussi un appel à renoncer à nos comportements délétères et cet appel reste toujours valable, malgré notre faiblesse et malgré la dureté du monde. Dans les moments où il n'est pas facile d'avoir cette manière de vivre, il est toujours possible de regarder Marie et de lui demander de nous confier à son fils.





_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 9 Déc 2012 - 6:01

" Tout homme verra le salut de Dieu. "

Évangile de saint Luc chapitre 3, verset 6

La méditation

On peut attendre quelqu'un – et cela risque d'être long – qui ne viendra jamais, qui n'existe peut-être même pas, tels les deux tristes héros dans la pièce de Beckett En attendant Godot.
Est-il moins farfelu d'attendre quelqu'un qui est déjà venu ?
Une telle situation est, en revanche, concevable si la personne qui attend s'est postée au mauvais lieu de rendez-vous. Dans ce cas, ils ne risquent pas de se croiser, à moins qu'ils ne se mettent en marche pour se chercher ou qu'ils se téléphonent.
L'Avent est une bonne période pour se poser des questions : comment attendons-nous Dieu ? Est-il censé venir ou est-il déjà arrivé ?
À en croire certains, il ne viendra peut-être jamais ! Les chrétiens affirment que Dieu vient dans notre monde et qu'en effet, il est déjà venu. Il vient quand nous le laissons venir à nous, quand nous sommes vraiment au rendez-vous. Puis il viendra à la fin du temps pour établir définitivement son Règne. Quand la Bible annonce la venue de Dieu dans le monde, elle parle souvent de chemin et de marche : « Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. » (Evangile de saint Luc, chapitre 3, verset 5). Cette venue n'est donc pas un événement statique mais quelque chose de dynamique, quelque chose qui bouge. Pour ne pas la rater, nous devons quitter le bord de la route. Sinon nous verrons seulement passer celui qui vient et ce sera tout. Il faut que nous nous mettions en marche.
Si nous le suivons, nous ne serons pas seuls en route. D'autres hommes et femmes sont en chemin avec nous et il se peut qu'ils aient besoin de notre aide pour avancer ou nous de la leur. N'est-ce pas cette aide qui permet de constituer un peuple, le peuple de Dieu en marche à la suite de Jésus ?

L'Avent souvent assimilé à un temps d'attente, prendra alors un autre sens : ce n'est plus nous qui attendons que Dieu vienne, cela il l'a fait une fois pour toutes. Mais c'est Dieu qui attend que nous nous mettions résolument en marche à la suite de son Fils. Ainsi, nous connaîtrons de mieux en mieux qui est ce Dieu et quelles sont ses propriétés, pour parler comme les scientifiques.
Je vous invite à en découvrir quelques-unes au cours des prochains jours. Ces propriétés appellent à la conversion et leur connaissance est source de joie pour l'homme qui marche sur le chemin de l'attente !



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 10 Déc 2012 - 5:35

"Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s'embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice."


Psaume 84, versets 11 et 12

La méditation

La paix sans la justice risque de ne pas durer longtemps. La justice sans la paix est certainement mieux que l'injustice et l'absence de paix, mais c'est loin d'être suffisant. Le Prince de la Paix (Livre d'Isaïe, chapitre 9, verset 6) envoyé par Dieu nous appelle à faire cohabiter la justice et la paix dans notre monde.
Contrairement à ce que nous pensons, il n'est pas toujours facile de trouver un bon équilibre entre ces deux exigences. Même Jésus a dû habilement manier les deux : en sauvant une femme adultère en dépit de la loi qui exigeait sauvagement sa mise à mort, Jésus troublait le sentiment de justice de ses contemporains. De même, en chassant les marchands du Temple pour qu'un culte plus juste soit rendu à Dieu, il n'a pas posé un geste totalement pacifique.

Heureusement, Dieu ne nous laisse en plan pour régler cette difficulté. Avec son Fils, Il nous a fait deux grands dons pour ne pas tomber dans l'immobilisme. Notre raison qu'il faut mettre en œuvre et le secours du Saint Esprit.
L'histoire est parsemée de figures exemplaires, dont un grand nombre de saints, qui avant nous en ont fait l'expérience. Nous pouvons les imiter. Peut-être cela ne marchera pas à tous les coups. Mais la grande liberté et la responsabilité que Dieu nous a confiées devraient nous inciter à rester confiants : il nous est possible d'œuvrer pour la justice et la paix dans notre monde.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 11 Déc 2012 - 6:15

"Dieu essuiera toute larme de leurs yeux."

Livre de l'Apocalypse, chapitre 7, verset 17

La méditation

Souvent, nous cherchons des formulations compliquées pour des choses en soi très simples. De nos jours, par exemple, se multiplient les « espaces de dialogue ». Ce qu'il y a là derrière n'est pas toujours très clair. Mais je vous le demande : que donnerait un espace de dialogue avec Dieu ? Ce serait peut-être un autre nom pour dire « prier ».
En effet, il y a de multiples formes de prière, mais indépendamment de la forme retenue, plutôt que de tomber dans la répétition stérile, la prière nous ouvre au vrai dialogue : parler et écouter, demander et recevoir.
Une telle pratique, tant soit peu assidue, entraînera une ouverture d'esprit permettant l'accueil de l'Esprit Saint. Celui-ci est présent et agissant tout au long de l'année, pas seulement à la Pentecôte. Il est appelé par l'Église, dans la liturgie, « consolateur souverain », il est « dans les pleurs : le réconfort ». Il nous fera comprendre que rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu.

« Nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu » (2ème lettre aux Corinthiens, chapitre 1 verset 4). Selon ces mots de saint Paul, nous pouvons aussi être source de réconfort les uns pour les autres. L'essentiel réside dans une écoute sincère. On peut aussi donner l'un ou l'autre conseil bien réfléchi. Parfois, il faudra simplement se tenir en silence, sans juger, sans donner de fausses espérances ni imposer des solutions. Alors nous pourrons porter ceux qui pleurent et que nous voulons réconforter, devant Dieu dans notre prière.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 12 Déc 2012 - 4:39

"Lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort."

2ème lettre de saint Paul aux Corinthiens, chapitre 12, verset 10

La méditation

« La raison du plus fort est toujours la meilleure. » Chacun de nous l'a déjà constaté, c'est le plus fort qui a eu raison. Il n'avait ni les meilleurs arguments, ni la plus noble intention, il avait seulement plus de puissance, d'argent, de ruse ou de sang-froid. Et Dieu, qu'on dit pourtant tout-puissant dans notre liturgie, pourquoi ne règle-t-il pas ses affaires et les nôtres en un claquement de doigts ? Il est le plus puissant : la raison du plus fort ne lui reviendrait-elle pas en tout premier lieu ?
En plus, puisqu'il est infiniment bon, impossible que cela soit à nos dépens. Mais il semble que Dieu ait choisi une autre voie. Il n'est pas ami de la contrainte ni de la puissance démesurée. D'ailleurs, comme pour l'évolution des espèces, où les petits mammifères survécurent aux dinosaures surpuissants, il nous arrive aussi de l'emporter parfois sur le plus fort. Ainsi, dans la Bible, le petit David acheva-t-il le terrible Goliath ( 1er livre de Samuel, chapitre 17).
Dieu est devenu un enfant faible, sans défense mais un des nôtres. Il a vécu cette faiblesse jusqu'au bout, mais par la seule force de son amour, il domine tout l'univers. Voilà l'exemple qu'il nous faut suivre. Les puissants sont toujours guettés par l'illusion de leur propre suffisance. Cet égoïsme ne peut mener qu'à leur perte. Sachons au contraire reconnaître notre faiblesse et notre dépendance, pour nous remettre à la grâce de Dieu et à la solidarité de la communauté.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 13 Déc 2012 - 5:19

"L'Esprit du Seigneur m'a envoyé apporter aux opprimés la libération."

Évangile de saint Luc, chapitre 4, verset 18

La méditation

Des libérateurs, on en a vu au cours de l'histoire : certains, à juste titre, hautement appréciés, puisqu'ils nous ont délivrés d'oppresseurs et de toute sorte d'esclavages ; d'autres, plus ambigus, voulaient nous libérer de nos biens, de notre autonomie voire de notre liberté.

Dieu veut que nous soyons libres, mais vraiment libres, pas seulement en surface. Lui, il est venu dans la profondeur de notre chair. Il nous a envoyé son Fils comme libérateur. Il nous apprend « la vérité vous rendra libre » (Evangile de saint Jean, chapitre 8, verset 32).
Quelle est cette vérité et de quoi nous libère-t-elle ? Un élément de la réponse est que Jésus veut nous apprendre à considérer les choses et les personnes autour de nous en vérité, à les prendre pour ce qu'elles sont vraiment.

Il veut nous libérer de toutes les idoles que nous fabriquons autour de nous et que nous vénérons sans cesse et sans vraie raison. Il ne s'agit pas là de déconsidérer le monde autour de nous, loin de là. Il faut juste comprendre que les choses de ce monde ne sont pas tout, malgré leur utilité, leur nécessité et même le plaisir qu'elles procurent. De plus, les personnes ne sont ni des choses ni des dieux. À la suite de Jésus, c'est un autre regard sur le monde que nous devons avoir : une libération peut-être moins immédiate mais plus pérenne, qu'aucun progrès économique ou technologique ne pourra jamais nous procurer. C'est un monde sans idolâtrie dans lequel le Christ veut nous conduire. Nous pourrons y voir le reflet de la beauté de Dieu dans chacune de ses créatures.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Ven 14 Déc 2012 - 5:12

"Le salut du Seigneur est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre."


Psaume 84 verset 10

La méditation


Peut-être avez-vous déjà pu dire un jour, et je vous le souhaite, que vous viviez un moment de pur bonheur. À y regarder de plus près, il faut constater que ce bonheur peut être quelque chose de différent pour chacun de nous et, donc, que ce bonheur n'est pas forcément aussi pur, aussi détaché de nous-mêmes qu'on le dit.

En effet, chaque instant de bonheur est coloré par la perception de ce que nos sens nous permettent de ressentir : de la musique, un plat, de l'affection, des sensations charnelles. Ainsi notre bonheur est toujours incarné, il est toujours lié à notre corps et à notre esprit. Cela tombe bien car Dieu a décidé lui aussi de s'incarner, de prendre un corps à son tour, c'est ce que nous fêtons à Noël. Il voulait, se faisant Dieu parmi les hommes, partager notre bonheur et en même temps être notre bonheur. Il a fait la fête avec les siens, il n'a pas rejeté le plaisir, ce qui, déjà de son temps, n'était pas du goût de tout le monde.

Aujourd'hui encore, pratiquer la justice et la paix, apporter du réconfort aux proches, libérer nos frères n'est pas du goût de tous, cependant c'est là une voie pour notre bonheur. Mais le Christ nous incite à ne pas nous enfermer dans le seul bonheur terrestre. Il nous a ouvert un champ plus vaste. L'origine profonde de ce plus grand bonheur, qu'il nous faut partager, est d'être des créatures aimées par Dieu. Notre horizon, c'est l'union avec lui, notre Père.




_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 15 Déc 2012 - 5:18

"Dieu fais-nous revenir
Que ton visage s'éclaire
Et nous serons sauvés"


(Psaume 79, verset 4)

La méditation

Fais-nous revenir à toi Seigneur et nous serons sauvés.
Des hommes, des femmes, des enfants ont faim, froid, soif ; ils ont peur, ils souffrent, ils pleurent ; ils crient vers toi Seigneur, ils t’appellent à leur secours. D’autres sont repus ou le cœur encombré de toutes sortes de soucis, ils courent, sans savoir où ils vont et eux aussi, peut-être, t’appellent-ils à leur secours.
Et moi, ai-je besoin d’être sauvé ? Ai-je seulement le temps de me poser la question ? Dans 10 jours ce sera Noël, il faut préparer la fête. Vite ! Aujourd’hui c’est samedi et j’ai plein de courses à faire, après il ne sera plus temps. Le temps de quoi ? de courir, de me fatiguer, de me préparer ? à quoi ?
Je me dis souvent que je n'aime pas ces derniers jours avant Noël avec tout ce que je ressens comme des obligations. Mais il n’y a pas d’obligation à aimer, juste un appel à te fêter, toi qui viens parmi nous. Aussi faut-il que la fête soit belle pour tous et que chacun s’y sente aimé.
Tu seras là, tu es là Seigneur et je ne te vois pas, je ne t’entends pas, je ne me retourne pas vers toi qui pourtant m’appelle, sans te lasser, et me dis de préparer mon cœur. Vais-je accumuler des richesses ou accueillir celui qui manque de tout, t’accueillir, toi Seigneur ? «Convertissez-vous donc. Vous répondez : Je me convertirai demain. Pourquoi pas aujourd'hui ?» disait saint Augustin. Pas demain, aujourd’hui, car c’est aujourd’hui que Dieu se fait l’un de nous et nous l’attendons. Il vient, Il est là.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 16 Déc 2012 - 6:36

"Le peuple était en attente et tous se demandaient en eux-mêmes
si Jean n'était pas le Messie."


(Évangile selon saint Luc, chapitre 3, verset 15)

La méditation

« Le peuple était en attente » : c’est une foule qui vient vers Jean-Baptiste. Des hommes, des femmes qui viennent chacun avec tout ce qui fait leur vie, pesante parfois, mais aussi avec l’espoir d’un jour nouveau. Une foule ? Non, plutôt un peuple ! Un peuple qui s’est construit au fil de son histoire, qui a écouté parler les prophètes et qui espère ; un peuple qui attend son salut du Messie annoncé depuis si longtemps. Car l’attente est longue, marquée par le doute, l’inquiétude, le désespoir même.
Telles sont nos attentes, futiles parfois, graves souvent : nous attendons les vacances, un entretien d’embauche, un diagnostic, une naissance ; nous attendons une rencontre, un sourire, une parole. Nous attendons et ce qui vient, pêle-mêle, nous comble, nous déçoit, nous désespère. Nous attendons sans trop savoir parfois ce que nous attendons. Et au fond de nous, surgit toujours une nouvelle attente. Oui, qu’attendons-nous ?
Parfois lassés d’attendre, nous courons au moindre bruit. Que se passe-t-il dans le désert ? Le Messie serait-il enfin là ? Que devons-nous faire ? demandent ceux qui ont entendu dire qu’il se passait quelque chose de nouveau. Que devons-nous faire ? Rien, leur répond Jean-Baptiste, ou plutôt rien de particulier mais seulement bien faire ce que vous avez à faire : aux collecteurs d’impôt, il dit n’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé » ; aux soldats, « ne faites pas de violences, contentez-vous de votre solde » ; à chacun, « partagez avec ceux qui sont dans le besoin » (Évangile selon saint Luc, chapitre 3, versets 10 à 14 ).

À nous aujourd’hui, ces mêmes paroles sont adressées : vous qui préparez Noël, vous qui travaillez, vous qui n’avez jamais le temps ou qui êtes attendu… faites bien ce que vous avez à faire. Des choses très simples qui renouvellent chaque jour votre cœur, vous ouvrent à une transformation beaucoup plus profonde, plus fondamentale pour accueillir vraiment celui que vous attendez.Vous découvrirez qu’il est là avec vous, au milieu de ce peuple sans berger qui court à tout vent.
L’attendre pour moi aujourd’hui n’est-ce pas, avec tous ceux qui comme moi espèrent en un jour nouveau, me rendre capable de l’accueillir dans le plus quotidien de ma vie et jusqu’au plus intime de moi-même ? Alors que devons-nous faire ? « Prenez une part toujours plus active à l’œuvre du Seigneur, dit saint Paul, car vous savez que, dans le Seigneur, la peine que vous vous donnez ne sera pas stérile » (Première lettre aux Corinthiens, chapitre 15, verset 58).
Pour cela, ce n’est pas tant ce que vous faites qui compte mais ce que vous êtes, ce que vous êtes pour les autres, ce que vous êtes pour Dieu.
Attendre, n’est-ce pas accueillir celui qui est déjà là en moi et qui m’attend, me tourner vers lui chaque jour dans la prière, l’accueillir en accueillant celui qu’il envoie vers moi, l’accueillir en répondant à tous les appels à simplement aimer ?



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 17 Déc 2012 - 8:58

"En ces jours-là fleurira la justice
la paix dans l'abondance."


(Psaume 71, verset 7)

La méditation

La semaine s’ouvre dans la joie : le ciel se réjouit, la terre est en fête car le Seigneur vient ; il apporte la justice et la paix. Oui, peut-être aujourd’hui ai-je le cœur joyeux. Cependant il suffit que j’ouvre le journal ou simplement ma boîte aux lettres ou même ma porte et tant de misères m’assaillent. Que fais-tu pour ton frère qui est dans le besoin ? Rien peut-être ou déjà tant et rien ne semble changer, la misère est toujours là !
Pourtant ton cœur écoute, ta main se tend, tu ouvres un chemin à celui qui désespère. Et le Seigneur est là qui te demande de préparer la route, parce que lui-même trace ce chemin. Jésus vient dans notre monde, prend chair dans notre histoire, une histoire bien réelle, souvent tragique avec ses drames familiaux, ses séparations, ses deuils, ses violences, ses misères de toutes sortes, qui nous touchent et nous blessent. Une histoire dont son peuple s’est à chaque fois relevé parce que jamais il n’a cessé d’espérer, parce qu’il a compris que son Dieu jamais ne l’a abandonné et qu’il ne l’abandonnera pas. Dieu relève l’humanité où il prend chair, au sein de laquelle il vient dans les moments les plus difficiles. Ne te relève-t-il pas, toi comme chacun de ceux qui mettent en lui sa confiance ?
Alors, lève-toi, mets-toi en route et laisse éclater ta joie. Tourne ton regard vers Dieu, ton Père : à tout, il est présent.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 18 Déc 2012 - 5:18

"Joseph ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse."

(Évangile selon saint Matthieu, chapitre 1, verset 20)

La méditation

Pour Joseph, tout est remis en question : celle qu’il aime est enceinte, et dans des conditions qui lui échappent. Joseph est un homme qui ne fait pas de bruit ; il ne fait rien d’extraordinaire. Du moins en apparence, car il accueille un inattendu bouleversant. Cet inattendu surgit dans sa vie alors qu’avec Marie il a fait quelques projets : vivre de son travail, fonder une famille, bâtir une maison. Et ensemble habiter une attente, celle de tout le peuple, l’attente d’un sauveur. L’un et l’autre méditent la Torah, la Bible de leurs pères, et s’ouvrent à son mystère. Que de nuits d’angoisse alors pour Joseph, depuis cette nouvelle ! Il ne veut pas en rajouter au scandale, à l’opprobre. C’est un « homme juste » nous précise saint Matthieu au verset 19, c’est à dire qu’il s’ajuste au dessein d’amour de Dieu. Dans son sommeil, tandis qu’il cherche le repos, il songe, jusqu’à ce qu’il se réveille un matin, apaisé. « N’aie pas peur » lui dit l’ange, « accepte de prendre chez toi Marie, ton épouse. » Sans doute ne comprend-t-il pas encore tout de ce grand mystère, mais l’ange lui permet d’accueillir dans la confiance. Avec Marie, il dit oui. Ensemble, ils vont rendre possible ce « Dieu avec nous », l’Emmanuel, cet enfant qui va grandir dans une famille. Parfois, accueillir la vie, ou simplement vivre, nous angoisse nous aussi. Laissons nos « oui » dépasser nos peurs


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 19 Déc 2012 - 5:31

"Ta femme Élisabeth te donnera un fils, et tu le nommeras Jean...
Il sera grand devant le Seigneur"


(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 13)

La méditation

On imagine la joie d’Élisabeth, la cousine de Marie, et de Zacharie, son époux : âgés, ils attendent un enfant ! Mais il a fallu purifier cette joie, chez Zacharie d’abord qui ne peut y croire et en devient muet ; puis chez Élisabeth qui garde en elle ce secret aussi longtemps que possible. Cela vaut peut-être la peine d’être silencieux quelque temps pour que le cœur puisse s’ouvrir au mystère. Faire silence en ce temps de l’Avent en attendant qu’éclate la joie de Noël ! Faire silence, pour accueillir l’inattendu : la vie. Lorsque l’enfant naît, Dieu libère la parole de Zacharie : « Béni soit le Seigneur », louange que l’Église redit, chaque matin, dans la prière des laudes.
Qui sera-t-il, cet enfant ? Il sera « appelé prophète du Très-Haut » poursuit Zacharie (Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 76). Les parents font des projets pour leurs enfants, dès leur berceau, et sont parfois désorientés ensuite par les chemins qu’ils prennent. Au cœur du silence des premiers mois, Zacharie et Élisabeth ont appris à poser, sur celui qui deviendra Jean-Baptiste, le regard même de Dieu : « Tu as du prix à mes yeux et moi je t’aime » (Livre d’Isaïe, chapitre 43, verset 4) ; tu es grand pour moi, tu seras grand là où tu seras appelé. Nos enfants sont capables de Dieu. Faisons silence pour ne pas projeter trop vite sur eux nos désirs. Aidons-les plutôt à tourner leur regard vers Dieu pour qu’à leur tour, emplis de l’Esprit Saint, ils annoncent celui qui vient, inattendu peut-être, dès aujourd’hui.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 20 Déc 2012 - 4:46

"Je te salue Marie, comblée de grâce,
le Seigneur est avec toi."


(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 27)

La méditation


Que comprend Marie de cette salutation ? Elle est « bouleversée » et l’Ange pour la rassurer lui dit : « Sois sans crainte, tu vas enfanter un fils, il sera grand. » Mais « comment cela se fera-t-il ? » questionne-t-elle. « L’Esprit Saint viendra sur toi. » Ce n’est peut-être pas très rassurant et on peut penser qu’elle ne comprend toujours pas, mais elle accueille : « Qu’il me soit fait selon ta parole ! » Dieu a voulu se faire proche, et il a choisi cette toute jeune femme pour enfanter celui que le peuple attend, le Messie. Dieu se fait homme et devient l’un de nous. Lui qui est si grand se fait enfant, petit, fragile. Il pleure, gazouille ou sourit. Cet enfant si dépendant qui remet déjà sa vie entre nos mains. Vrai Dieu et vrai homme, il prend notre humanité dans son humilité la plus extrême et il la transforme.
Bernadette à Lourdes évoquait la « belle dame ». Et la foule venait voir le visage de Bernadette frappée par sa beauté, lors des apparitions. Toi qui es beau, Seigneur, Tu illumines le visage de tous ceux qui t’accueillent et se laissent emplir de ta présence, comme Marie qui « méditait toutes ces choses en son cœur ». Nous aussi nous enfantons au monde celui que nous attendons. Dieu a voulu se faire proche. Il fait advenir sa vie en chacun de nous, présence invisible, à reconnaître dans la banalité de notre quotidien qu’il transforme et embellit. Nous aussi nous devenons beaux alors, de la beauté de Celui qui nous habite.




_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Ven 21 Déc 2012 - 4:50

"Lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation,
l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi."


(Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 44)

La méditation

Le moment est à la joie. Joie de l’attente d’un enfant pour Marie et Élisabeth. Joie de la rencontre : ni l’une ni l’autre ne se replie sur elle-même. Au contraire, Marie se met en route rapidement, soucieuse d’aider sa cousine qui l’accueille avec bonheur. Joie de Jean-Baptiste qui tressaille d’allégresse dans le ventre de sa mère et mystérieusement reconnaît son Seigneur. Il donne à Élisabeth d’être remplie de l’Esprit Saint et de prophétiser à son tour : « Tu es bénie entre les femmes et le fruit de tes entrailles est béni. » Le tressaillement de l’enfant ouvre sa mère à la présence de Dieu. Elle aussi le reconnaît.

Dans cette rencontre à quatre, dans cette effusion de joie, seul Jésus, trop petit encore pour que sa mère ressente ses mouvements, ne dit rien. Mais n’est-il pas celui dont la présence intime fait éclater la joie et la parole chez les autres ? Invisible aux yeux des hommes, il fait rayonner sa lumière sur Marie, qui s’exclame : « Magnificat, magnifique est le Seigneur ! Il fait pour moi des merveilles. » Souvent, nous ressentons l’absence de Dieu dans nos vies. Mais n’est-il pas, dans nos expériences d’amour, celui qui nous fait tressaillir de joie ? N’est-il pas celui dont la présence mystérieuse et silencieuse nous ouvre à la prière, à la louange, à l’amour ? N’est-il pas celui qui nous invite sans cesse à en rechercher la source ? à nous tourner vers le Père ?



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 22 Déc 2012 - 5:09

"Mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur."

(Evangile selon Saint Luc chapître 1, verset 47)

La méditation

Avant le silence magique de la nuit de Noël, deux femmes qui se rencontrent se mettent à exulter, à exploser de joie : Marie et Élisabeth. Une joie née du plus profond d’elles-mêmes, de leurs entrailles habitées par des enfants, s'exprime et met en déroute tous les chantres de la mort ou de la stérilité, les tristes savants et les cyniques de toute espèce. Ces rires sont le plus bel éloge à la vie et ouvrent le temps de Noël, lui donnant sa couleur de fête.

Cette joie venue des profondeurs des corps n'est pas une indifférence ou un mépris face aux souffrances du monde et de chacun de nous ; elle ne gomme pas la réalité des larmes et des angoisses. Elle dit simplement la valeur immense de ce qui naît, de ce qui déchire les habitudes, de ce qui surgit comme un inattendu. Elle manifeste qu'il y a dans chacune de nos vies des zones d'inédit prêtes à accueillir du neuf, des espaces irréductibles pour un avenir heureux.

Ces rires de Noël nous invitent à renouveler notre capacité à nous étonner face à l'imprévisible, à nous réjouir de ce qui bouscule les évidences au profit de la vie, à aimer ce qui fait craqueler les carapaces. L'étonnement et l'admiration sont les valeurs centrales de Noël accompagnant la joie et les rires. Une vieille femme donne la vie et une vierge est enceinte de Dieu. Noël se rit du raisonnable. Rions ensemble de ce que le projet de Dieu échappe au cadrage de nos intelligences et fait toutes choses nouvelles. Y a-t-il meilleure préparation à ce temps de Fête ?



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 23 Déc 2012 - 5:43

"Tu es bénie entre toutes les femmes."

(Evangile selon Saint Luc chapître 1, verset 42)

La méditation

Bénir c'est dire du bien. Ce n'est pas une attitude facile quand nous avons des rancœurs que nous estimons fondées ou que nous nous trouvons face à des rivaux, des adversaires, des « affreux ». Noël serait-il ce temps béni où l'impossible est possible ? où le frémissement de la vie d'un enfant arrache tout être à sa brutalité ou à son obstination, à sa fureur et à la vengeance pour l'ouvrir à une autre manière d'être ?

Dire du bien : non pas passer de la pommade ou faire semblant que tout le monde est gentil et qu'il n'y a pas de problème ; chercher plutôt à ne pas se laisser piéger par la violence que nous ressentons, parfois légitimement face à l'autre, en ne voyant qu'un seul aspect qui nous rend insupportable son existence. Ne pas retenir seulement la nuit, mais repérer déjà l'aurore qui pointe. La bénédiction se pare alors du parfum du pardon esquissé, ce qui rend possible la poursuite d'une aventure commune car il guérit des meurtrissures. Recommencer car la crèche ouvre une histoire inédite. Dire du bien : croire en l'autre et lui donner sa chance, avoir un a priori de bienveillance qui nous permet de parier sur ses potentialités et sa créativité, faire confiance et devenir solidaire de son chemin. Une telle attitude permet des merveilles car elle redonne du goût à la vie et fait émerger hors du découragement. L'enfant de Noël est tout entier porteur d'avenir ; le contempler et le suivre nous fait espérer en demain sans tomber dans la naïveté.

Dire du bien, c'est aussi dire Celui qui est la source du bien. C'est nommer Dieu. C'est affirmer, comme Marie, que nos vies sont prises par la promesse et la fidélité de Dieu, qu'elles ont du sens, qu'elles peuvent être œuvres de justice et de paix. C'est parler de Celui qui est le Bien mais ne surplombe pas l'histoire pour la juger. Il est parmi nous comme l’enfant. Il est fragile et s'offre à nos bras pour raviver nos amours. C'est Dieu en réalité qui bénit Marie, Élisabeth et à leur suite tous les croyants. Sa bénédiction élève chacun et l'approche de lui. Elle réanime notre filiation divine qui tendait à s'affadir et nous met ainsi en proximité avec Jésus, le Fils de Dieu. Celui-ci est notre frère, il nous conduit comme un aîné vers le lieu de notre plus grande intensité de vie et de vérité.

Noël ne devrait-il pas être ce temps privilégié où de maison en maison, d'ami en ami et de complice en ennemi s'échangeraient des bénédictions et non des malédictions et des colères. Marie et Elisabeth ont mis en œuvre cet échange et dans leur corps la vie s'est manifestée, les enfants bougent. Ne serait-ce pas là le signe que chaque fois que nous reprenons cet étrange bruissement de Noël qu'est la bénédiction, des vies se mettent en mouvement ? Noël pourrait alors être contagieux.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 24 Déc 2012 - 5:16

"Zacharie, son père, fut rempli de l'Esprit Saint
et prononça ces paroles prophétiques."


(Evangile selon Saint Luc chapître 1, verset 67)

La méditation

La parole prophétique, comme celle de Zacharie, est un bruit étrange. C'est celui qui se produit quand l'un de nous prête sa bouche à Dieu pour faire entendre à ses amis la Parole qui vient de lui. Alors jaillissent des mots ciselés par Dieu, à la fois anciens et nouveaux, des mots incandescents et consolateurs. Bref, des mots d'amour, tout autant humains que divins. Des mots qui surprennent les plus blasés, ceux qui croyaient tout savoir.
Noël est d'abord un mot d'amour adressé par Dieu à notre monde. Les prophéties ne sont pas extraordinaires, nullement prédictions venues du marc de café ou d'une boule de cristal. Elles sont plutôt des paroles qui proposent une façon d'ouvrir ce qui apparaît fermé à notre intelligence limitée et à nos a priori culturels. Elles sont, dans l'ordinaire des jours, des déplacements que Dieu nous propose pour voir autrement la vie.
Noël est, dans le temps de chacun, le surgissement d'un enfant qui nous dévoile une manière de vivre que Dieu lui-même offre à ses amis. Les prophètes, chacun de nous par le baptême, sont ceux qui prennent le risque de parler de cet enfant Jésus et de son Père, qui est notre Père. Avec tendresse et douceur, mais aussi avec passion et fougue. Il faut alerter ceux qui n'ont rien vu parce qu’ils attendaient la fin du monde ou l'arrivée d'un guerrier prestigieux.
Noël c'est se mobiliser pour l'Avenir.
Quand le monde vibre des paroles prophétiques, il commence à voir que l'amour est possible, qu'être enfants de Dieu est un bonheur, même s'il est parfois rude, et que Jésus de Nazareth est Celui qu'il espérait.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 17 Nov 2014 - 6:17

Bonjour,

Voici, je me tiens à la porte :

Cher retraitant,

Vous avez suivi, l’année dernière, notre Retraite de l’Avent, avec plus de 60 000 internautes. Aujourd'hui, pour nous préparer ensemble à Noël, nous sommes heureux de vous retrouver pour notre troisième édition de Retraite quotidienne pour l'Avent, « Voici, je me tiens à la porte » sur le site www.aventdanslaville.org.

Cette année encore, vous recevrez par mail du samedi 29 novembre au 25 décembre la méditation quotidienne et les liens pour accéder au temps de prière et aux autres rubriques du site. Cette année, nous sommes en partenariat avec les Apprentis d’Auteuil et le chœur Dei Amoris Cantores.
Vous pourrez aussi déposer sur le site vos intentions de prières portées par des communautés dominicaines ou par la communauté des internautes.

Découvrez vite la vidéo de lancement pour entrer dans la douce attente de Noël !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 29 Nov 2014 - 8:33

Bonjour,

Le chemin vers Noël :

La parole de Dieu :

« Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. »
Évangile selon saint Marc, chapitre 13, verset 33

La méditation :

Nous y voilà ! C’est la nouvelle année qui commence pour l’Église et le maître mot de l’évangile est « prenez garde ». S’il est une valeur à la mode aujourd’hui, c’est bien celle-ci : le principe de précaution. Et comme à son habitude, le Seigneur cherche à me prendre à contre-pied pour m’éveiller à sa venue. À quoi faudrait-il que je fasse attention ? Faudrait-il que je fasse le pied de grue derrière la porte pour l’attendre et ainsi perdre mon temps ?
Non ! Je suis plutôt invité à sortir de ma torpeur et à ouvrir mes yeux et mes oreilles. À éveiller mes cinq sens dans l’attente de la venue du Seigneur et à prendre le temps de savourer la beauté de sa création. L’attente qui m’est demandée n’est pas une attente servile, au garde-à-vous derrière la porte, mais celle, joyeuse, de la fiancée qui attend le retour de son amant. Cette attente où se conjuguent désir et excitation.
Un jour, avant de devenir dominicain, j’étais très accaparé à préparer mon appartement pour recevoir mes amis et offrir à l’un d’eux une soirée surprise. Pris dans l’excitation des préparatifs, me régalant par avance de la magnifique soirée que nous allions passer ensemble, je ne l’ai pas entendu sonner et je l’ai laissé attendre de longues minutes devant la porte.
« Prenons garde » que l’excitation des préparatifs ne nous empêche pas d’entendre la sonnette et d’aller ouvrir la porte. Le Seigneur est là, à notre porte, le laisserons-nous entrer ?

Frère André Mauduit.
Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille.

Source : http://ml.retraitedanslaville.org/HM?a=ENX7Cqmf1RdG8SA9MKIHYIPnGHxKKs9oR_cStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HhdA9OVK7
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
monge



Masculin Messages : 3579
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 29 Nov 2014 - 8:58

@Webmaster

Pourquoi l'année ne s'affiche pas sur la date des posts? le post de ce fil par exemple donne comme date de publication jeudi 29 dec, on ne sait pas quelle année date le post..
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 29 Nov 2014 - 9:03

l'idiot a écrit:
@Webmaster

Pourquoi l'année ne s'affiche pas sur la date des posts? le post de ce fil par exemple donne comme date de publication jeudi 29 dec, on ne sait pas quelle année date le post..

je vois que c'est le 29 novembre 2012

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 30 Nov 2014 - 12:50

Bonsoir,


Au seuil du chemin

La parole de Dieu :

« Il en est comme d’un homme qui part en voyage. »
Évangile selon saint Marc, chapitre 13, verset 34

La méditation :

Préparer son voyage, c’est trier ses affaires. Et la liste, nous la connaissons : une bonne paire de chaussures, un bâton pour s’appuyer dans les moments difficiles et un vêtement confortable pour la route. C’est peu, mais c’est déjà pas mal. Jésus est le roi de la MUL, la « Marche Ultra Légère ». La bonne paire de chaussures, c’est notre vie. Et ces chaussures-là ont déjà fait leurs preuves : un peu usées par les chemins de nos existences, mais assez confortables pour ne pas nous donner d’ampoules, peut-être un peu abîmées par la route parcourue, mais encore vaillantes devant les kilomètres qui nous restent à parcourir. Indispensable : le bâton. C’est le compagnon sur lequel nous pourrons compter lorsque la fatigue du voyage se fera sentir. C’est lui aussi qui nous permet d’écarter les ronces qui ralentissent notre marche, les embûches sur le chemin.
C’est cette parole réconfortante qui nous redonne courage, qui nous dit : « allez, encore un pas ». Le vêtement, c’est nous-mêmes. Parfois, nous sommes tellement obnubilés par ce que nous devons prendre avec nous, par la manière dont nous voulons paraître, que nous confondons randonnée et défilé de mode, et nous oublions alors d’emporter ce qui est essentiel : nous-mêmes ! Rien de plus, rien de moins.
Maintenant, c’est l’heure du départ. Noël approche. Il est tôt, mes jambes flageolent sous le poids de l’excitation, devant moi cet inconnu qui se présente. Vers où aller ? Vers Bethléem, sûrement. Et finalement, je l’ai pris, celui qui est autour de mon cou. Mon GPS. Celui qu’il m’arrive parfois d’oublier, mais qui est toujours là, pourvu que j’accepte de m’arrêter quelques instants pour reprendre mon souffle et mes esprits.
Celui dont j’ai parfois l’impression qu’il ne me sert à rien, mais qui devient vraiment utile, voire fondamentalement nécessaire, lorsque je me gratte la tête à un carrefour mal balisé, ou dans les virages sinueux quand l’arrivée semble disparaître derrière l’horizon. Celui dont le signal ne disparaît jamais, pas même dans les tunnels de nos existences : c’est le Christ lui-même. N’a-t-il pas dit : « Je suis le chemin » (*) ?
Il me faut alors accepter l’arrachement des premiers pas : « Pars vers le pays que je te ferai voir » (**). C’est avec tout moi-même, c’est-à-dire toute mon histoire, mes péchés, mes rêves, mes échecs et mes espérances que je dois partir. La route semble longue, et pourtant je sais que c’est le moment favorable pour prendre cette route. Dernier regard vers la porte de la maison. Suis-je fou ? Regard panoramique vers l’inconnu. C’est loin ! Mais au fait que dit-il ? « Suis-moi » (***).

* Évangile selon saint Jean, chapitre 14, verset 6
**Livre de la Genèse, chapitre 12, verset 1
*** Évangile selon saint Matthieu, chapitre 9, verset 9


Frère Pierre-André Mauduit Couvent de Lille
Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 1 Déc 2014 - 8:34

Bonjour,

Les premiers pas :

La parole de Dieu :

« Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds ! »
Il se dressa d’un bond : il marchait.

Livre des Actes des apôtres, chapitre 14, verset 10

La méditation :

Je suis sur la route. J’ai finalement réussi à m’arracher à mon confort. J’ai pris le risque de sortir. Et comme souvent chez moi, ce sont les premiers pas qui coûtent. Je suis là, mais j’hésite encore. Oser ou reculer, avancer ou m’arrêter. Mais quelle idée saugrenue m’est venue ? Préférer mettre un pied devant l’autre plutôt que de pantoufler dans mon canapé ! Eh bien, n’ayons pas peur de nos hésitations. Ne les laissons pas nous tétaniser.

Elles risqueraient de faire plus de dommages que les embûches que nous pourrions rencontrer.
Les événements de la vie peuvent me rattraper et m’effrayer. Le brouillard peut me faire perdre de vue ma route, et le bruit environnant parasiter ma volonté, au point de me recroqueviller, de me figer. J’étais pourtant bien parti.

Alors, parfois il suffit d’un regard, d’une parole, pour se lever et prendre la route.
« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » (*), ne cesse de dire Jésus à ceux qu’il rencontre le long du chemin. Il nous relève, il nous redresse. Le Seigneur est là, ses yeux dans nos yeux, pour nous permettre de voir le monde à sa hauteur, à hauteur d’homme.
Alors comme Pierre nous y invitera, « déchargeons-nous sur lui de tous nos soucis, car il prend soin de nous » (**) pour reprendre la route, nos pas dans ses pas.


*Évangile selon saint Luc, chapitre 18, verset 41
**Première lettre de saint Pierre, chapitre 5, verset 7

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille
Frère Pierre-André Mauduit, Couvent de Lille.

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 2 Déc 2014 - 4:46

Bonjour,

Pause vicinale :

La parole de Dieu :

« Lève-toi et mange, car autrement le chemin serait trop long pour toi. »
Premier livre des Rois, chapitre 19, verset 7

La méditation :

Voilà déjà quatre jours que nous avons pris la route à l’invitation du Seigneur. Un des plaisirs de la marche est la pause salutaire que procure le repas. C’est normal après les kilomètres parcourus de ressentir dans ses jambes la fatigue, la soif et la faim. Jésus lui-même fait constamment des haltes chez les gens de Galilée, de Judée et même de Samarie.

Mon père maître des novices disait toujours qu’il fallait savoir se laisser accueillir. Mais c’est plus facile d’être celui qui accueille.
On est le maître, on fixe le tempo et les coutumes. On dirige.

Se laisser accueillir, par contre, c’est accepter de s’abandonner à l’attention de l’autre, être un peu gauche et attendre que l’on nous dise ce qu’il faut faire. On est déplacé, gêné. Parfois même, ne parlant pas la langue de notre hôte, nous cherchons comment lui rendre la politesse de son hospitalité. Et nous redevenons comme de petits enfants dans nos gestes et dans nos paroles.
Nous vivons à notre tour le mystère de Noël où le Seigneur s’est fait petit enfant pour que nous l’accueillions. Nous l’acceptons parce que cela nous fait du bien. Cela nous fait du bien d’être choyé, d’être au centre de l’attention. Le Seigneur n’a-t-il pas dit : « Qui accueille en mon nom cet enfant, m’accueille moi-même ; et qui m’accueille accueille celui qui m’a envoyé » (*) ? Non seulement le Seigneur veut nous restaurer et nous choyer, mais il choisit de nous donner la première place.


* Évangile selon saint Marc, chapitre 9, verset 37

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille
Frère Pierre-André Mauduit, Couvent de Lille.

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 3 Déc 2014 - 6:55

Bonjour,

A l'écart du chemin :

La parole de Dieu :
« Venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu. »
Évangile selon saint Marc, chapitre 6, verset 31

La méditation :

Ma tente est du plus simple appareil. Une bâche fixée au sol d’un côté et tendue de l’autre par mes deux bâtons de marche. Légère, peu coûteuse et fournissant néanmoins un abri en cas d’intempéries. Camper c’est faire l’expérience du dépouillement et en même temps nous reconnecter avec la nature. La nuit, les bruits sont différents, parfois inquiétants. Ils nous ouvrent à une autre réalité. Alors qu’Élie est sur la montagne de l’Horeb, ce n’est ni dans le vent fort, ni dans le tremblement de terre, ni dans le feu, qu’il rencontre le Seigneur, mais dans la brise légère.

Il est bon de temps en temps de s’éloigner un peu, de se mettre à l’écart et à l’écoute du monde de manière différente. D’abandonner les bruits assourdissants de nos existences et d’entendre le doux bruissement de la création, à l’abri de notre tente, cellule intérieure de notre vie itinérante.
S’arrêter et écouter. C’est alors que l’on se rend compte que, même dans les lieux que l’on pensait désertiques, la vie grouille.

Combien de fois avons-nous regardé nos vies agitées et pensé qu’elles étaient stériles ? Cela peut parfois conduire jusqu’au désespoir. Alors qu’en prenant le temps de se poser, ne serait-ce qu’un instant, nous verrions combien en réalité elles regorgent de vie. Se mettre à l’écart, simplement, ce n’est pas fuir le monde, mais au contraire, prendre le temps de se le réapproprier autrement. Et rendre grâce pour la beauté, retrouvée, de nos vies.

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille
Frère Pierre-André Mauduit, Couvent de Lille.

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 4 Déc 2014 - 10:49

Bonjour,

Nouvelles saveurs :

La parole de Dieu :

« Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères. »
Évangile selon saint Luc, chapitre 22, verset 32

La méditation :

Ce que je déteste le plus lors des retours de voyage ce sont les interminables séances de présentation des photos. Elles se résument le plus souvent à dire « moi, je… ici, moi, je… là ».
Au contraire, nos retours devraient plutôt être le témoignage des rencontres et des expériences vécues sur la route. La route, c’est-à-dire le monde, est le lieu que le Seigneur a choisi pour notre conversion. Pour tourner mon regard non plus sur mon nombril, mais sur les frères qui m’entourent, partager leurs joies et leurs peines, et méditer ceci : ce que je fais au plus petit, c’est au Seigneur que je le fais.

Savoir revenir, c’est aussi apprendre à regarder ce que je connais, les personnes et les biens avec un regard neuf. Un regard transformé par le détachement vécu sur le chemin. C’est finalement apprendre à partager l’inattendu du chemin. Lorsqu’on part, il est important d’emporter tout soi-même, mais lorsqu’on revient, il est bon de partager le monde que nous avons traversé.
Quand mes parents sont revenus de leur voyage en Crête, maman nous a mis au régime crétois pendant des semaines : salade de pourpier, fêta arrosée d’huile d’olive.

Et je râlais, cela venait perturber mon petit quotidien.Mais mon palais s’est ouvert à de nouvelles saveurs, mon goût s’est éveillé à cet inconnu, et j’ai eu envie de prendre la route à mon tour.
« Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je prendrai la cène avec lui. » (*) Et si aujourd’hui, le Seigneur voulait, lui aussi, me faire découvrir des saveurs nouvelles ?


*Livre de l’Apocalypse, chapitre 3, verset 20

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille
Frère Pierre-André Mauduit, Couvent de Lille.

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Ven 5 Déc 2014 - 8:58

Bonjour,

Le cadeau mutuel :

La parole de Dieu :

« Ce que mon Père m’a donné est plus grand que tout. »
Évangile selon saint Jean, chapitre 10, verset 29

La méditation :

Une des joies des retours de voyage, ce sont les cadeaux que nous recevons de ceux qui reviennent. Nous sommes alors touchés parce qu’ils ont pensé à nous.
Cette période de l’avent qui nous conduit à Noël est particulièrement propice pour imaginer les cadeaux que nous voudrions faire à ceux que nous aimons.
Dieu y pense, lui aussi. Il va nous offrir ce qu’il a de plus cher : son Fils unique.
Jésus lui-même recevra des cadeaux. Les mages viendront des extrémités de la terre pour les lui apporter.

Mais savez-vous ce que Dieu offre à son Fils ? Eh bien, c’est nous ! Eh oui ! Nous sommes, tu es, ce cadeau de Dieu à Jésus. Voilà peut-être pourquoi Jésus frappe à notre porte. Il vient chercher son cadeau. Il vient te chercher !
Jésus ne se contente pas de te recevoir comme son cadeau. Par son incarnation et sa résurrection, il t’offre en cadeau la vie éternelle auprès de Lui. Par Lui, nous devenons Fils de Dieu et nous sommes invités à recevoir nos frères comme des cadeaux.

Souvent, nous nous arrachons les cheveux pour savoir quoi offrir. Dieu, lui, offre ce qu’il a de plus beau dans sa création et cette merveille c’est nous.
Le Seigneur nous invite à « veiller » (*), c’est-à-dire à nous réveiller à la réalité qui est la nôtre, celle qui nous a peut-être échappé. Si le Seigneur frappe à notre porte pour prendre son repas avec nous, c’est pour donner au Père, ici et maintenant, ce qui lui est si précieux : nous-mêmes !


* Évangile selon saint Marc, chapitre 13, verset 37

Enregistrement dans les studios de RCF Nord de France à Lille.
Frère Pierre-André Mauduit, Couvent de Lille.

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 6 Déc 2014 - 4:17

Bonjour,


Tel que je suis :

La parole de Dieu :

« Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. »
Évangile selon saint Marc, chapitre 1, verset 7

La méditation :

Voilà déjà une semaine de retraite et ma maison n’est pas prête à le recevoir. Il y a de la poussière sur et sous les meubles. Les fenêtres sont un peu sales. Il y a ces livres qui traînent en attente d’être enfin lus, ces mémos « urgent » défraîchis par le soleil. Avec la fin d’année qui approche, je n’ai pas le courage de m’y mettre. Ma maison sera-t-elle digne d’accueillir le Seigneur ?

Jean-Baptiste, lui non plus, ne se sent pas digne.
Pourtant, Jésus va s’approcher, pour lui demander de le baptiser. Il ne lui demande pas s’il est digne ou non de le servir : il s’approche et l’invite à faire ce qu’il sait faire. Comme pour Jean-Baptiste, Jésus prend l’initiative de frapper à ma porte. Il ne me demande pas de m’évaluer, de me juger ou de dire qui est digne de l’accueillir. Il frappe à la porte et il a ses propres raisons de venir.

Peut-être que le Seigneur ne me demande pas d’abord un grand ménage, mais bien de faire ce que je sais faire. Peut-être me demande-t-il de lui faire une place dans la maison, juste une petite place, retirer quelques journaux déposés sur une chaise, éventuellement épousseter cette chaise de la main, pour qu’il puisse s’asseoir chez moi. Parce que son désir est de me rencontrer tel que je suis.

Enregistrement dans les studios de RCF Jérico à Nancy.
Frère Raphaël de Bouillé, Couvent de Nancy.

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 7 Déc 2014 - 8:15

bonjour,

Moissons et vendanges tardives

La parole de Dieu

Il était écrit dans le livre du prophète Isaïe :
« Préparez le chemin du Seigneur. »

Évangile selon saint Marc, chapitre 1, verset 2



La méditation


Devant les foules égarées, Jésus dit à ses disciples : « La moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux. » (*) Il ne dit pas : « Les champs à épierrer sont abondants et les ouvriers sont peu nombreux. » Il ne dit pas non plus « les champs à ensemencer » ou « à labourer », mais bien « la moisson ». Cette moisson est le fruit des efforts des prophètes de l’Ancien Testament sur douze siècles jusqu’à Jean-Baptiste. Ce sont eux qui ont épierré, labouré et ensemencé. Isaïe, Nathan, Zacharie, Jérémie, Malachie, tous ont annoncé le Sauveur, et un Sauveur pour Israël. Et aujourd’hui, comme les apôtres, nous voyons Jésus à l’œuvre sur les chemins de Galilée et les cœurs sont transformés.

Jésus dira : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu ! » (**)
Jésus parle de moisson, et tous comprennent, car la Galilée subissait des famines chroniques faute de pluies au printemps, et une bonne moisson pouvait nourrir les familles pendant plusieurs années. Tous connaissent l’exultation des moissonneurs récoltant les gerbes qu’ils ont tant attendues, pour lesquelles ils ont tant œuvré.
Au cœur du mystère de Noël, Jésus vient à la rencontre de cette humanité.

Il exulte en venant à ma rencontre, il exulte à l’idée de me voir saisi et transformé par l’expérience de sa tendresse. Il vient à ma rencontre, moi que le Père aime tant.
Parler de moisson a encore une nouvelle signification aujourd’hui pour nous qui sommes plus dans les vendanges tardives que dans les moissons. Du champ de blé à la vigne, Dieu nous convie à une récolte joyeuse demandant un ultime effort. Jésus frappe à ma porte. En l’accueillant, ma vie pourrait-elle devenir pain et vin à partager ?

* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 9, verset 37
** Évangile selon saint Luc, chapitre 10, versets 23 et 24

Enregistrement dans les studios de RCF Jérico à Nancy
Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 8 Déc 2014 - 7:58

Bonjour,

Il veut demeurer chez moi

La parole de Dieu

« Marthe, tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses ;
pourtant il en faut peu, une seule même. »

Évangile selon saint Luc 10, versets 41 et 42



La méditation


Comme Jésus est entré chez Marthe, il vient chez moi et j’aimerais tant avoir mieux préparé sa venue. Je suis partagé entre deux désirs, finir de préparer ou rester à l’écouter. Le Christ veut peu de chose, mais c’est en fait beaucoup : rester avec lui, l’écouter maintenant. Un jour que je venais à la chapelle pour prier et écouter la Parole de Dieu, mon cœur était plein de soucis, et pour être honnête, plein de rancunes aussi. Or, ce jour-là, le texte de la Bible me disait :

« Frères, ne gardez aucune dette envers personne, sauf la dette de l’amour mutuel. » (*) Le message était clair, je ne devais garder de rancune envers personne. Beaucoup m’ont témoigné avoir ainsi reçu une parole de Dieu pendant un temps de prière qui est venu éclairer leurs questions et leurs souffrances.
Nous fêtons aujourd’hui l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Pour se préparer à accueillir le Christ dans son corps, Marie s’est longuement et patiemment mise à l’écoute de la Parole de Dieu.

Façonnée par son amour, elle devient sa demeure. Dans son corps, elle a gardé fidèlement ses paroles. Comme à Marie, le Christ me confie sa parole pour me nourrir dans les beaux enjeux de ma vie. Il vient faire ma joie. Il vient me parler à la messe ou dans la lecture priante de la Bible. Et si je venais aujourd’hui avec le cœur ouvert pour l’entendre à nouveau ?


*Lettre aux Romains, chapitre 13, verset 8

Enregistrement dans les studios de RCF Jérico à Nancy
Frère Raphaël de Bouillé

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 9 Déc 2014 - 2:42

Mais où a-t-il donc disparu ?

La parole de Dieu

« Je me suis levée pour ouvrir à mon bien-aimé.
Je lui ai ouvert, mais tournant le dos, il avait disparu ! »

Livre du Cantique des cantiques, chapitre 5, versets 5 et 6



La méditation


Je vais tous les ans au pèlerinage du Rosaire, en octobre à Lourdes, et à la fin de chaque pèlerinage, je ne veux plus rentrer : j’ai vu trop de larmes de joie, j’ai tant senti la présence de Dieu et je sais que la grisaille du quotidien me guette dès le retour. Comme si Dieu était à Lourdes, lors d’un temps fort, et ne serait plus là le lendemain, de retour chez moi. Comme la fiancée du Cantique des cantiques, je pensais presque saisir celui que mon cœur aime, et à peine apparu, il disparaît, me laissant, l’âme désolée, le poursuivre éperdument.

« Je vous en conjure, filles de Jérusalem, si vous trouvez mon bien-aimé, que lui déclarerez-vous ? Que je suis malade d’amour. » (*) La fiancée du Cantique des cantiques est malade d’amour. Le poème chante cet amour que Dieu veut nous donner. Dieu me veut malade d’amour. Il vient pour m’emmener en voyage, un voyage de noces.
Le Seigneur vient avec un de ses plus beaux présents : l’apprentissage du désir.

Le Christ vient m’apprendre à le désirer. Plus je l’aurai ardemment désiré, plus je pourrai le goûter. Jésus veut me rendre à ma nature première, un être de désir. Il nous appelle à désirer, pour entrer dans la folie, dans la créativité de l’amour. Jésus ne comble un désir que pour en susciter un plus grand, plus beau, plus ardent, plus fécond.



* Livre du Cantique des cantiques, chapitre 5, verset 9

Enregistrement dans les studios de RCF Jérico à Nancy

Frère Raphaël de Bouillé

Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 10 Déc 2014 - 6:15

bonjour,

Avec sa boîte à outils

La parole de Dieu

Là où le péché s’est multiplié,
la grâce a surabondé.

Lettre de Paul aux Romains, chapitre 5, verset 20



La méditation


Ma porte grince quand Jésus entre. Il est passé par le garage, là où s’entasse chaque chose cassée, usée ou défraîchie par mon péché. Mais, habituellement, personne n’y entre : ce musée des erreurs passées se rappelle douloureusement à moi chaque fois que j’y dépose un nouvel objet. Et Jésus me regarde, avec sa lucidité aimante. Il connaît bien cette maison et plus encore ce garage et il sait que j’ai compris.

Dans cette pièce aussi, il cherche à demeurer alors que jamais je ne l’y aurais convié.
Depuis que je suis devenu dominicain, je me confesse régulièrement et, à chaque rencontre, Jésus m’apprend des choses nouvelles. Je comprends mieux les objets entassés dans le garage de mon cœur. J’apprends à les aimer, à en prendre soin.

C’est sa délicatesse pour ce qui est fragile qui m’a le plus touché. C’est sa joie à voir chaque objet réparé qui m’enthousiasme, il voit déjà ce que je pourrai en faire, ce que je pourrai offrir. Quand il me disait que ma maison est une mine d’or, je pensais qu’il voulait seulement me consoler. Il m’a consolé, mais en me montrant que c’était vrai.
Aujourd’hui, le Christ frappe à votre porte. Là où le péché se multiplie, la grâce surabonde.


Enregistrement dans les studios de RCF Jérico à Nancy
Frère Raphaël de Bouillé

Source :  http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 11 Déc 2014 - 4:13

Bonjour,

Il ne vient pas seul

La parole de Dieu

« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

Évangile selon saint Marc, chapitre 6, verset 37



La méditation


À la fenêtre, je guette Jésus. Il arrive enfin. Il me reste suffisamment de café pour deux tasses, et quand elles sont là, prêtes, j’aperçois un groupe derrière lui. Non, pas un groupe, mais une foule, une foule immense que je n’arrive pas à dénombrer. Ils le suivent et ils viennent tous chez moi. Il n’y a pas de place et pas plus de café. Comment vais-je tous les accueillir ? Comment avoir une vraie charité pour chacun ?

Lors de la multiplication des pains, Jésus dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » (*) Les disciples aimeraient croire à une plaisanterie. Comment nourrir cinq mille hommes ? Cependant, certains osent poser un acte de partage, de confiance : « Nous avons cinq pains et deux poissons. » (**) À partir de là, Jésus nourrit cette foule.
Nous sommes souvent repliés sur nous-mêmes. Jésus nous apprend à nous ouvrir à l’autre, à tous les autres.

Par sa venue, il vient me partager son cœur et sa force. « Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes. » (***) Saint Dominique l’a pris au mot. Il demandait dans sa prière une charité efficace pour travailler au salut des âmes et Dieu la lui donna. Mère Térésa a eu ce rêve fou d’étancher la soif du Christ, et Dieu lui a fait confiance. Jésus vient chez moi avec cette foule immense, mais il m’apporte en même temps une nouvelle capacité à aimer, une capacité à la taille de la sienne. En l’accueillant, Jésus nous rend capables d’accueillir tout le monde.


* Évangile selon saint Marc, chapitre 6, verset 37
** Évangile selon saint Marc, chapitre 6, verset 38
*** Évangile selon saint Jean, chapitre 14, verset 12

Enregistrement dans les studios de RCF Jérico à Nancy

Frère Raphaël de Bouillé


Source : http://www.aventdanslaville.org/?utm_source=EMV&utm_medium=Email&utm_campaign=ADLV-Mailings
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Ven 12 Déc 2014 - 16:12

Vendredi 12 décembre

Il m’appelle à sortir


La parole de Dieu


Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom,
et il les emmène dehors.


Évangile selon saint Jean, chapitre 10, verset 3

 La méditation

Ce n’est pas par de nombreuses années d’études que le Christ forme ses disciples. Avec eux, il sort. Sa pédagogie est simple, c’est une pédagogie de l’expérience : le suivre et se laisser transformer par sa parole.

Pierre sort de la barque, marche sur l’eau, puis s’enfonce. « Seigneur, sauve-moi ! » (*) Dans cette épreuve, il comprend que Jésus est son Sauveur. Peut-être ne l’aurait-il pas appris autrement. Seul Pierre est sorti de la barque et il sera le premier à le confesser comme Messie.  Seul Pierre a mis sa foi à l’épreuve et c’est sur lui que le Christ a bâti son Église.

À son tour, « l’Église doit sortir d’elle-même pour aller aux périphéries là où sont toutes les misères » (**).

C’est la pédagogie du Christ. En sortant, il nous donne une boussole : écouter sa parole comme une parole vivante, poser le poids de sa vie, et avec elle, relire sa vie. Cette parole peut nous paraître aussi molle que l’eau du lac de Galilée, mais lue en présence du Christ, elle nous porte.  L’échec peut nous faire peur, mais le seul vrai échec ne serait-il pas de manquer de confiance, d’éviter de sortir, de cesser d’apprendre ? Peut-on apprendre à marcher sans tomber ? Les saints n’ont-ils pas tâtonné en suivant le Christ ? Pourtant ils ont trouvé dans l’Écriture la clé de lecture de leur vie. Le Christ nous invite à sortir, mais nous ne sortons pas seuls, sa Parole nous accompagne.


* Évangile selon saint Matthieu, chapitre 14, verset 30
**Pape François.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Sam 13 Déc 2014 - 5:16

Le rencontrer et le reconnaître


La parole de Dieu

« Élie est déjà venu. Au lieu de le reconnaître,
ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu.
Le Fils de l’homme lui aussi va souffrir par eux. »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 17, verset 12

La méditation

Nous sommes au sommet du Thabor, témoins d’une rencontre lumineuse et voilà que, peu après, les disciples s’interrogent sur le retour du prophète Élie, tel que l’annoncent les scribes. Mais il est déjà venu ! Par sa mort, Jean le baptiste a rendu témoignage jusqu’au bout à la lumière qui luit dans les ténèbres et Jésus sait. Jésus sait que ceux qui ont fait taire la voix de Jean ne peuvent supporter de l’entendre parler de l’amour fou du Père pour tous les hommes, les publicains, les prostituées, les exclus, les pécheurs, vous et moi, jusqu’à la folie de la croix.

Jésus sait que le témoignage d’un tel amour est insupportable, inaudible pour beaucoup et qu’ils lui feront ce qu’ils voudront : le faire taire en le clouant sur une croix. Inlassablement, Jésus continue d’incarner une parole : « Vous pouvez me faire tout ce que vous voulez, mon Père et moi ne cessons jamais de vous aimer. »

Nos crèches sont prêtes et nous nous réjouissons d’y accueillir l’enfant, mais déjà se profile la croix.

Les mamans connaissent bien cette vague de joie inquiète et paradoxale qui les submerge quand elles prennent dans leurs bras l’enfant qui vient de naître, séparation heureuse et douloureuse, prélude à toutes les autres. À chaque instant, nous rencontrons et la crèche et la croix. Dans l’une et l’autre, l’amour est là, caché au plus profond de notre cœur, ce lieu où détresse et joie, inséparables, deviennent matrice d’où jaillit la vie.






_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Dim 14 Déc 2014 - 5:11

Le rencontrer et témoigner


La parole de Dieu

« Mais au milieu de vous se tient
celui que vous ne connaissez pas. »


Évangile selon saint Jean, chapitre 1, verset 26


La méditation

L’évangéliste Jean nous invite à une rencontre, une vraie rencontre : de celles qui déstabilisent, ébranlent nos certitudes et nous reconstruisent « autre ». Il laisse entrevoir sa rencontre, décisive, lumineuse, avec celui qu’il veut nous présenter : Jean le baptiste, l’envoyé de Dieu, venu pour rendre témoignage à la Lumière afin que tous y croient.
« Qui es-tu Jean ? » (*) Jean répond : « Je ne suis ni le Messie, ni le prophète Élie, ni le grand prophète. »
Mais alors : « Qui es-tu Jean ? »
Provoqué par les prêtres et les lévites, c’est en l’exprimant que Jean le baptiste découvre son identité profonde à travers sa mission. Il est le précurseur, le héraut, le cantonnier des chemins du Seigneur annoncé par Isaïe ! « Si tu ne fais pas partie de ceux que nous connaissons, pourquoi baptises-tu ? » (**)

Le piège est subtil : ma mission, mon expérience, ma vocation, ma parenté, mes connaissances, mes relations, tout ce qui m’identifie et qui m’enferme. Le fils de Zacharie ne se laisse pas entraîner sur ce terrain miné d’orgueil. Il m’invite à une autre rencontre, énigmatique celle-là, mais qui conditionnera toutes les autres. « Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas. »(***) Dans son intuition prophétique, Jean s’efface pour laisser s’avancer celui qui vient derrière lui. Laisser la place, toute la place, à celui qui vient et lui ouvrir la porte. Au début de son évangile, Jean trace le seul chemin qui conduit vers le Seigneur, vers nous-mêmes, et vers les autres. C’est un chemin d’humilité, d’honnêteté, de détachement et d’abandon. Expérience vertigineuse ! Rencontrer et me laisser rencontrer c’est accueillir et apprendre à aimer l’inconnu que je suis. Connaître, « naître avec » !

Renaître en s’abandonnant, en se laissant remodeler à l’image et à la ressemblance perdues au jardin d’Éden. Avec Jésus, nous naissons tous à Bethléem, et notre histoire unique et personnelle est une histoire d’amour unique et personnelle entre Dieu et nous, entre Lui et moi. Seule la longue patience de son amour me permet de connaître qui je suis grâce à celui qui est en face de moi, et qui se tient au milieu de nous. Le voir, le deviner, le reconnaître et l’aimer. Arrive la déchirure du renoncement, le moment où le témoin visible s’efface pour laisser son témoignage prendre chair en moi, vivre, s’épanouir dans la solitude, présence dans l’absence.
Non, je ne suis pas digne de défaire la courroie de sa sandale. Mais n’est-ce pas mon indignité, mon indigence qui attire sur moi la sollicitude, la miséricorde, la tendresse infinie de celui qui vient, qui est déjà là, caché derrière le témoin que je vois, que je suis, que je deviens ?


*Évangile selon saint Jean, chapitre 1, verset 19
** Évangile selon saint Jean, chapitre 1, verset 25
*** Évangile selon saint Jean, chapitre 1, verset 26






_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Lun 15 Déc 2014 - 4:40

Lundi 15 décembre

Le rencontrer et se laisser aimer


La parole de Dieu


« Moi non plus, je ne vous dirai pas
par quelle autorité je fais cela. »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 21, verset 27


La méditation


D’où vient l’autorité de celui qui se tient à la porte de mon cœur et qui frappe ? Souvenons-nous de l’angoisse devant une porte close qui refuse obstinément de s’ouvrir. L’un est dehors, l’autre est dedans. À moins que ce ne soit l’inverse. Le Seigneur se tient là, guettant amoureusement les mouvements de mon cœur, libre de s’approcher ou de s’éloigner de lui… L’ami qui frappe, humble, timide, discret, ne vient jamais les mains vides, impatient de pouvoir déposer ses dons dans un cœur disposé à les recevoir.

Admirable pédagogie de Jésus qui se met à la portée de ma question, de mes attentes et qui ne demande qu’un « oui » pour entrer dans ma vie, partager mes joies et mes peines, apaiser ma mémoire, orienter mon intelligence, fortifier ma volonté. « Me permets-tu d’entrer, car j’ai besoin de ta permission ? » Cette réponse, personne ne peut la donner à ma place. Il l’a dit à ses apôtres, il me le redit : « Et pour toi qui suis-je ? Consens-tu à me donner ta confiance d’enfant, à me laisser entrer dans ton temple et me laisser t’enseigner ?

Qu’est-ce qui t’empêche de m’ouvrir cette porte si lourde ? Tes manquements ? Tes mauvais souvenirs ? Tes négligences, tes absences ? Je prends tout à ma charge. Je saurai m’y prendre, car je suis doux et humble de cœur, mon autorité est celle de l’amour. Un amour plus fort que toutes les amours réunies de la terre, un amour qui ne te quitte jamais, qui invente l’éternité pour t’aimer ? Dis-moi, lequel de nous deux en sera le plus heureux ? »






_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mar 16 Déc 2014 - 4:45

Mardi 16 décembre

Le rencontrer et persévérer


La parole de Dieu


Celui-ci répondit : « Je ne veux pas. »
Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 21, verset 29


La méditation


« Mon enfant, va travailler aujourd’hui à ma vigne. » Dire non par peur de dire : « oui, Père ». Pourquoi « je ne veux pas » ? Par ignorance, par indifférence, par égoïsme, par fausse humilité ? Par peur qu’on puisse m’en demander trop ? Parce que cette volonté est profondément blessée ? Comment mes « non » perdent-ils leur obstination pour devenir des « oui » même hésitants ? Est-ce à l’issue d’une rencontre avec un ouvrier heureux de travailler dans cette vigne ou dans la découverte progressive du sens de ma vie ?

À côté de mes « non » têtus combien de « oui » rapides et glorieux en apparence qui ne résistent pas à la durée ? Dieu ne me demande jamais l’impossible. L’impossible c’est son domaine à lui, et pourtant qu’il est long ce chemin du retour qui mène du refus à la joie du service ! Mais Dieu est patient. Faire un premier pas vers lui et il se réjouit de faire tous les autres. Revenir vers ce Père qui pardonne comme il respire et qui guette le moindre soupir de regret. Revenir et le rendre heureux !

Les publicains et les prostituées, dans leur désir d’aimer et d’être aimés, l’ont bien compris et ils seront les premiers dans le Royaume. Le « oui » de Jean le baptiste, l’humble ouvrier dans la vigne du Seigneur, continue de résonner depuis les rives du Jourdain. Et si lui dire « oui » aujourd’hui c’était lui permettre de travailler avec moi au défrichage de ma vigne intérieure, d’en arracher les mauvaises herbes qui l’étouffent, de l’émonder, de la greffer sur la sienne, pour qu’elle fleurisse au printemps prochain et qu’elle porte son fruit de paix et de joie ?







_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Mer 17 Déc 2014 - 4:59

mercredi 17 décembre


Le rencontrer et pardonner

   
La parole de Dieu


Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie,
de laquelle fut engendré Jésus,
que l’on appelle Christ
.

Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, verset 16

La méditation

Nous connaissons tous un peu Abraham, Isaac, Jacob, Booz, Jessé, David, Salomon, mais Aminadab ? Joatham ? Abioud ?
Longue litanie d’engendrements… Mélopée du fond des âges où chaque nom devient poème. Qui sont ces hommes, ces femmes qui ont engendré, attendu un enfant, l’ont porté sur leurs genoux ? Qui attendaient-ils ? Un héritier, un soutien pour leur vieillesse, celui qui leur permettra d’échapper à la malédiction de la stérilité et de l’oubli ? C’est l’histoire d’une lignée, la nôtre, la mienne, celle que je porte en moi avec ses zones d’ombre et ses éclats de lumière.

Qu’ai-je à voir avec Aminadab, Joatham, Abioud et tous les autres ? Et s’il m’était demandé aujourd’hui, d’accueillir tous ceux qui m’ont précédé, ma lignée, connue et inconnue, de l’accepter et de rendre grâce pour chacun ? Surtout, n’en exclure aucun de peur de rejeter celui ou celle qui, mystérieusement, sera l’instrument du Seigneur pour que naisse, en moi, la joie du pardon. Ce don au-delà de tout don qui guérit mon identité blessée, faussée, et donne à chacun sa place, unique, dans la succession des générations.

Litanie de mes frères aînés qui ont parcouru un chemin si semblable au mien et pourtant différent, un chemin avec toutes les errances et les ambiguïtés humaines. Il me conduit avec tous les miens vers le dénuement lumineux de la crèche où le plus beau des enfants de l’homme m’attend, me regarde, me sourit, me tend les bras. Jésus, fils de Dieu, dépose sa fragilité entre mes mains.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :   Jeu 18 Déc 2014 - 5:14

Le rencontrer et l’accueillir

La parole de Dieu

Marie, la mère de Jésus,
avait été accordée en mariage à Joseph.


Évangile selon saint Matthieu chapitre 1, verset 18

La méditation

Marie garde toutes ces choses dans son cœur et guette le moment favorable où elle pourra enfin partager avec Joseph sa joie d’être maman. Joseph aime sa jeune épouse, mais la loi de Moïse ? Joseph a besoin d’un ange pour le conforter dans son amour. Après la visite de l’ange pendant son sommeil, Joseph ne s’étonne plus des mystères de Dieu. Heureux, il prend avec lui son épouse et l’enfant qu’elle porte. Marie peut enfin s’appuyer sur une épaule solide, se réjouir pleinement en exaltant le Seigneur et s’abandonner à sa nature profonde, cet accord parfait entre l’intérieur et l’extérieur.

Marie et Joseph sont heureux, ils ne manquent de rien (*) : le Seigneur est avec eux et dans leur pauvreté, ils sont comblés. Le Seigneur est là, vivant comme au ciel, invisible comme dans le tabernacle, un tabernacle vivant. Il n’existe pas de complicité plus profonde et plus intime entre deux êtres que cet échange de secrets entre une mère et l’enfant qu’elle porte. Jésus lui donne d’être mère, Marie lui offre son humanité, la nôtre.

Émerveillée, elle sent son enfant bouger, grandir en elle, bientôt elle pourra le voir, le respirer, l’embrasser, guetter son sourire, le nourrir, le bercer, le consoler et bien sûr le donner à Joseph ! Jésus, lui, attend avec impatience que sa nature humaine soit parachevée pour pouvoir s’approcher de nous et « être avec nous ». Joseph et Marie m’offrent cette place entre eux deux, un refuge pour prier avec eux dans un climat de tendresse et d’attention mutuelle, dans la certitude heureuse de la présence de Jésus. Et il est si proche !


*Psaume 22






_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Avent dans la ville, méditation quotidienne pour se préparer à Noël :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avent dans la ville, méditation pour se préparer à Noël :
» Méditation Quotidienne : Se rapprocher du Christ
» Méditation Quotidienne : Ecoutons pour parler clair
» Méditation Quotidienne : La joie d'un nouveau départ
» Méditation Quotidienne : Et pour vous, qui suis-je ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: