DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28513
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 21:33

Des fois, on part pour mieux revenir, n'est-ce pas Doris ? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 21:36

On revient toujours sur les lieux de son crime Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Luc_



Messages : 124
Inscription : 17/10/2012

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 21:41

Bonjour

Tania, je ne suis pas vexé. Simplement je trouvais cela dommage de tomber dans des attaques ad hominem stériles ; mon dernier message faisait allusion à cela.

Sinon quand j'ai dit "Bon cela m'embête de placer ce message après Pascal, puisque tout le monde verra l'écart de profondeur entre les deux messages... Tant pis", je vous prie de m'excuser : je me suis bien mal exprimé (ça m'apprendra à mieux me relire). Je parlais de la profondeur de mon message. Je ne me serais pas permis une pique aussi stupide, et sans intérêt. J'espère que vous me croyez.

tania a écrit:
Qui a sur terre cette idée de la vérité et de la béatitude? Quelques êtres humains? Et cela serait suffisant pour affirmer que tous les hommes auraient connu un état de félicité avant un pseudo PO? Moi je vois plutôt sur terre des personnes avides de richesse et de pouvoir, pas vraiment avides de félicité et de béatitude...
Il me semble que nous en avons tous le souvenir. Nous recherchons tous le Vrai* (qui voudrait le faux). L'humanité était dans un état de félicité, avant le péché originel. Nous en gardons aujourd'hui un désir de vérité, de beauté... C'est là selon moi le propos de Pascal (simplifié).

Sinon êtes vous d'accord sur les deux autres points de ma réponse, ainsi que sur l'ancienne.


Amicalement,

Luc

* ce forum lui-même le prouve
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 21:51

Tania a écrit:
David a écrit:
...On ne serait pas sur terre pour s'en affranchir si il n'existait pas.

Désolée David, mais pour moi et beaucoup d'autres ils n'existent pas.

Eh bien vous avez tord de croire cela, car ils existent vraiment, le diable existe vraiment et je sais moi aussi de quoi je parle, car je l'ai rencontré. Et pour que je sache que j'aurai à faire au diable, le Christ Jésus m'a fait faire un rêve prémonitoire. Ils existent d'autant plus que Jésus lui-même les a rencontrés sur son chemin ; il a rencontré le diable dont il nous a dit de nous méfier : "10 28 "Ne craignez rien de ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt Celui qui peut perdre dans la géhenne à la fois l'âme et le corps." (Matthieu)

En ce qui me concerne, cela s'est passé en 1994 je crois. J'étais alors aumônier militaire, dans la marine nationale. Je me préparais au diaconat ; je devais bientôt être ordonné. Une nuit je fis un rêve étrange que je n'oublierai jamais. Je partais de chez moi, en faisan un vol d'esprit, accompagné par mon ange gardien. Après avoir survolé la campagne, il me fit descendre dans un grand bâtiment, puis me fit entrer dans une pièce où se trouvait Jésus, allongé sur un lit. Je me suis approché de lui ; comme j'étais heureux ! Je lui ai alors dit tout mon amour.

C'est alors que l'ange me fit passer dans une pièce voisine où je me suis retrouvé enfermé. Et là, tout a coup, j'ai vu le diable se jeter sur moi. Je me suis alors battu avec lui ; un combat en corps à corps. J'ai alors trouvé sous ma main un pieux avec lequel j'ai transpercé sa poitrine, car il avait l'aspect d'un homme. Sur tout un côté de la pièce, le mur en arrondi, était en verre. J'ai alors jeté le pieux de bois dans ce mûr qui s'est brisé et je me suis échappé. Je me souviens m'être réveillé alors que je cherchais Marie. J'étais tout retourné par ce rêve. J'ai fini par l'enfouir au fond de ma mémoire.

2 ans après mon ordination, en 1997, j'apprenais que j'étais muté sur une autre ville, dans un hôpital militaire, comme aumônier. Quelques mois après mon arrivée, je faisais, dans la chapelle de l'hôpital, connaissance avec un médecin militaire féminin, ivoirienne, qui était biologiste. Nous avons sympathisé. Je lui ai fait connaître le groupe de prière charismatique que je fréquentais depuis mon arrivée. Elle venait souvent prier avec moi, l'office des vêpres à la chapelle.

Un soir, après les vêpres, elle m'a demandé si elle pouvait rester avec moi dans la sacristie qui était devenue mon bureau, le temps que le bureau que j'occupais habituellement, soit refait. Elle a prétexté qu'elle avait acheté un téléphone portable et qu'elle avait donné son numéro à son fiancé qui se trouvait en Côte d'Ivoire. Elle lui avait donné le numéro de téléphone de mon bureau, au cas où il n'arriverait pas à la joindre sur son portable. Nous avons attendu qu'il appelle et vers 22h00, n'ayant pas encore appelé, elle m'a quitté. Il a appelé juste après son départ. Entre temps nous avons beaucoup échangé et je me suis mis à nu spirituellement ; je lui ai ouvert mon coeur. Je lui ai parlé de toutes les grâces que Thérèse de l'Enfant Jésus m'avait accordé, d'un voyage que j'avais fait au coeur de la Trinité, de visions que j'avais eu.

Quelques jours plus tard, elle est venu me revoir en me disant qu'elle allait eu son fiancé au téléphone et qu'il était en colère après elle car elle n'avait pas attendu qu'il appelle, ce soir là. Quelques semaines plus tard, il est venu la voir en France et ils se sont disputés, il est repartis. Il l'a soupçonnait d'avoir une relation avec moi. Son fiancée avait soit disant lancé le renouveau charismatique en Côte d'Ivoire. Il avait soit disant des dons de voyances.

J'ai alors demandé à cette femme de ne plus venir me voir à la chapelle, de ne plus venir prier, car je ne voulais pas d'histoire. J'étais marié et célibataire géographique et mon épouse était très jalouse. Elle a accepté et pendant plusieurs mois, bien que nous nous croisions sur l'hôpital et nous disions bonjour, nous ne prions plus ensemble.

Puis j'ai appris un jour qu'elle s'était marié, dans la ville où se trouvait l'hôpital. Quelques jours après, j'avais rejoint mon bureau qui avait été refait en peinture, j'entendis frapper à ma porte. Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir, en ouvrant, ce médecin féminin et son mari. Ils me demandaient à entrer. Je les accueillais, les félicitant pour leur mariage.

C'est alors que le mari a demandé à sa femme de dire ce qu'elle lui avait confié, après qu'il aurait surpris une conversation qu'elle aurait eu avec sa mère. Elle a alors dit que elle et moi nous avions eu une relation. Il lui a demandé : "mais quelle genre de relation". Elle a répondu "une relation sexuelle". Il lui a demandé où cela s'était passé. Elle a répondu : "dans la sacristie". Il lui a demandé quand cela s'était passé. Elle a répondu que cela s'était le soir où je m'étais mis à nu spirituellement. Il lui a demandé sur quoi nous avions fait l'amour. Elle a répondu : "sur un tapis rose".

Je l'ai repris pour lui dire qu'il n'y avait jamais eu de tapis rose dans la sacristie. Elle a alors parlés d'un tissu blanc, genre rideau. Il lui a demandé s'il s'était passé autre chose. Elle a répondu que pendant l'office, devant le tabernacle où nous prions les vêpres, je la plotais, je lui tripotait le derrière, les seins ; des horreurs. Je lui ai alors dit qu'elle savait très bien que tout ceci était faux et qu'il ne s'était jamais rien passé entre nous. Comme elle avait les yeux baissés en racontant cela, je lui ai demandé de me regarder dans les yeux et de redire la même chose. Elle m'a alors fixé et à redis la même chose. C'est comme si le ciel m'était tombé sur la tête.

Il m'a alors dit qu'il voulait que nous allions à la chapelle, devant le tabernacle pour que je demande pardon, avec son épouse, d'avoir forniqué et d'avoir blasphémé, ayant fait ces horreurs devant le Seigneur présent dans le tabernacle. Je me suis alors mis en colère et je les ai foutu dehors de mon bureau. Il m'a alors menacé d'écrire à mon évêque pour lui révéler tout ceci. Je lui ai dit qu'il pouvait le faire s'il voulait, que je n'avais rien à me reprocher. Ils sont alors partis.

Quand j'ai refermé la porte je me suis effondré en larme. C'était énorme ce qui m'arrivait et tellement injuste. C'est alors que tout à coup le rêve que j'avais fait 4 ans auparavant me revînt tout à coup à l'esprit. C'est alors qu'il prit tout son sens. En effet, dans le bureau où je venais de recevoir ce couple, où j'avais du affronter son mari, la moitié de la pièce était en verre, en arrondi. C'était une ancienne entrée de manufacture de tabac qui avait été fermée avec des briques de verre. J'ai alors compris que c'était le diable qui venait de m'accuser ainsi ; de m'humilier. Je compris alors que c'était une épreuve qu'il m'était donné de vivre. Je m'étais offert 16 ans auparavant. J'ai alors dit à Jésus que s'il me fallait perdre mon épouse, ma famille, ma réputation à cause de ces accusations fausses portées contre moi, et que si c'est ce qu'il voulait, que j'acceptais. C'est alors que j'ai compris que le vol avec l'ange, c'était ma mutation, mon déplacement vers cet hôpital. Jésus qui était allongé sur un lit, c'était les malades que je visitais. Et le diable avec lequel je m'étais battu dans cette pièce en verre, c'était ce type qui venait de porter ces accusations très graves contre moi.

Alors ne me dites pas que le diable n'existe pas, car moi je sais qu'il existe. Voyez du côté du Padre Pio, de Marthe Robin, et vous verrez. Si vraiment il n'avait pas existé et les démons non plus, alors Jésus n'en aurait jamais parlé, ne nous aurait pas mis en garde et il n'aurait pas chassé ces démons de ceux qui étaient possédés.

En tous les cas, il doit bien se réjouir de voir ce que tu écris sur lui Very Happy Il a trouvé en toi, une sacré alliée.
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 22:01

Grand merci Petero.

Je souffre en ce moment même de la forme volontaire du diable. Le but est de pas de faire croire, mais de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 23:14

petero a écrit:

...En tous les cas, il doit bien se réjouir de voir ce que tu écris sur lui Very Happy Il a trouvé en toi, une sacré alliée.

De votre histoire je n'en ai que faire, cher Pétéro, nous avons tous vécu des situations analogues. Tant que vous croirez au diable vous aurez des rêves de ce type, qu'ils soient prémonitoires ou pas.

Par contre votre dernière phrases, malgré votre sourire, m'a fait briller mes yeux. Vous ne savez pas à quel point vous me décevez.

Fallait que je le dise, mais, pour le moment, que plus personne ne compte sur moi pour alimenter... le "diable". Il est temps que je sorte de cet enfer.

Tania :|
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Mer 28 Nov 2012, 23:33

Tania a écrit:
petero a écrit:

...En tous les cas, il doit bien se réjouir de voir ce que tu écris sur lui Very Happy Il a trouvé en toi, une sacré alliée.

De votre histoire je n'en ai que faire, cher Pétéro, nous avons tous vécu des situations analogues. Tant que vous croirez au diable vous aurez des rêves de ce type, qu'ils soient prémonitoires ou pas.

Je puis vous dire que le diable je n'y pense pas du tout, même si je crois à son existence ; car il n'a aucun intérêt pour moi ; il ne m'intéresse pas. J'ai mis toute ma foi et mon amour en Jésus et il n'y a que cela qui compte. Je n'ai donc pas rêvé à lui parce que je pensais à lui. C'est vraiment un rêve que Jésus m'a fait faire pour me préparer à vivre cette épreuve par laquelle il allait me faire passer, 4 ans après que j'ai fait ce rêve.

J'ai bien compris que vous n'en avez que faire des témoignages donnés par les autres. Vous êtes imbus de votre personne madame je sais tout mieux que les autres. Quoi qu'on vous dira pour étayer nos arguments vous les rejetterez car vous pensez posséder la vérité. Vous n'avez que mépris pour ce que vive les autres. Tout ce que vous voulez, c'est toujours avoir raison.

Vous avez bien raison de sortir de ce forum pour retourner dans votre enfer auquel vous ne croyez pas pour continuer à servir le diable auquel vous en croyez pas.

Tania a écrit:
Par contre votre dernière phrases, malgré votre sourire, m'a fait briller mes yeux. Vous ne savez pas à quel point vous me décevez.

Je n'en ai que faire de votre déception, comme vous n'en avez que faire de mon témoignage. Adieu Tania et que Dieu vous pardonne. Je prie pour votre conversion.

Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?   Jeu 29 Nov 2012, 00:59

Prendre les autres pour idiots en étant certaine d'avoir raison c'est ce que qu'on appelle l'orgueil. C'est le fond du PO, pas étonnant que le sujet vous tracasse.

Revenir en haut Aller en bas
 
Le péché originel est-il essentiel à la foi catholique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Quel est l'essentiel de la foi catholique ?
» Le péché originel et la raison
» Le péché originel
» Evolution et péché originel
» Adam et Eve et le pêché originel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: