DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

  L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Jeu 08 Nov 2012, 22:05

L'Unité de l'Etre - wahdat El Woujoud

Je vais parler ici, de la fameuse doctrine de l'unité de l'Etre, du cheikh Muhydinne ibn 'Arabi el Hatimi qui a fait couler beaucoup d'encre, et remuer bien des esprits.
L'essai que je présente va apporter un éclairage partiel à cette question, car tenter de cerner la problématique de l'Unité de l'Etre, est une tache qui demande plus que des messages postés sur un forum ou même développé dans des livres.

( 1 )
Il est impossible au mental seul et privé de secours de résoudre dans l'Unité la dualité créateur-création.
Le cheikh Marocain Al-'Arbi ad-Darqawi relate dans ses lettres qu'un jour, comme il était absorbé dans l'invocation, une voix intérieure persistante se mit à lui répéter ce verset du coran :Il est le Premier et le Dernier, l'Exterieur et l'Interieur (Sourate el hadid ).
D'abord il n'y fit pas attention et poursuivit sa répétition du Nom ( Dhikr ) ." Mais enfin écrit-il, comme elle ne me laissait guère en paix, je lui répondis :Quand à ses paroles qu'Il est le Premier et le Dernier, et qu'Il est l'Interieur, je les ai bien comprises; mais je ne comprends pas Son affirmation qu'Il est l'Exterieur, car je ne vois à l'exterieur que les choses créées."
A cela la voix répondit :" Si par Son expression l'Exterieur Il entendait autre chose que l'exterieur que nous voyons, ce n'est pas à l'exterieur, mais à l'interieur (qu'Il faudrait le chercher) ; mais moi je dis :Il est l'Exterieur."
"Alors je réalisai qu'il n'y pas de réalité sauf Dieu, et qu'il n'y a dans le cosmos que Lui, louanges et grâce à Dieu."
Cela rappelle ce dire du prophète : "Tu es l'Exterieur et il n'y a rien qui puisse Te cacher."

Petit commentaire
Il ne s'agit pas de considerer le problème sous l'angle de l'intellect, c'est à dire du mental, et justement dans l'exposé qui fait l'objet du post precedant, il es dit que le mental seul, ne peut appréhender dans l'unité la dualité créateur-création.
C'est donc dire que le sujet qui nous intéresse se situe sur un autre plan.
La question fondamentale est: comment le créateur peut-il garder son unicité (des actions, des attributs et de quiddité) en étant UN avec la créature, et comment la créature peut-elle se prétendre du créateur et faire l'objet du châtiment et de la récompense. (paradis et enfer) .
Cette notion ne peut être appréhendée que par une autre faculté qui est l'intuition (Bassira).
Il s'agira donc de définir cette faculté et ses propriétés ainsi que les conditions , pour pouvoir y accéder, ceci est le but du soufisme , sa doctrine , sa méthode et sa finalité (à savoir mourir à soi-même pour renaître par Lui (swt).)
Restons tout au moins dans l'explication de cette doctrine, afin d'en saisir les grands principes, Quand à la réalisation pleine et entière comme dit plus haut, il faut impérativement que cela se fasse par le moyen de l'intuition

Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Jeu 08 Nov 2012, 22:24

C'est très juste.
Le plus difficile à comprendre pour réaliser l'unité comme elle est en Dieu c'est effectivement de reconnaitre Dieu à l'extérieur en toute chose.

Ce qu'on voit à l'extérieur correspond toujours à ce qu'on a à l'intérieur de soi.
Si on rejette quelque chose que l'on voit à l'extérieur c'est que l'on rejette quelque chose qui existe à l'intérieur de soi. C'est donc qu'on est divisé.

Si on voit un mécréant dans le monde, pour revenir au débat précédent, c'est qu'il y a un mécréant en nous-même que l'on ose pas regarder en face. Alors on projette ce mécréant intérieur sur une personne extérieure.

Si cette personne est réellement un mécréant c'est qu'elle ne connait pas Dieu, elle est donc une créature innocente, même si c'est le pire criminel, le pire ennemi de la foi.

Ainsi plus on se connait tel qu'on est vraiment et moins on peut voir le mal à l'extérieur et plus on ne voit que le bien et plus on voit Dieu en toute chose, et c'est là le salut.

Les intégristes, les fondamentalistes qui ne connaissent pas la noirceur de leur âme voient des démons partout et veulent les abattre.
Le croyant voit des innocents qu'il doit s'employer à convaincre et à convertir.
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Jeu 08 Nov 2012, 23:59

" Seigneur, j'ai étranglé cinq vielles dames, je suis comme ça, heureusement que tu sais me pardonné... tu permet que j'en étrangle encore une ou deux ? Je me convertirai après promis. "
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 01:02

Vous êtes lassant David.
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 01:11

un peu comme vous.
Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 09:50

L'unicité de l'Etre, vision soufie, est comparable au vedanta et au panthéisme de Spinoza.
qu'on peut résumer ainsi :

Il n'est que Dieu, seule l'Intelligence-Lumière EST et l'homme est son reflet.
Mais l'homme voit comme par vice de réfraction, ce qui fait qu'il se croit individuel.
Comme une baguette plongée dans un verre d'eau qui semble séparé dès lors qu'elle s'y trouve plongée.
Un oeil non averti croira alors, suivant l'angle d'observation, que la baguette est rompue ou qu'il en a deux.
La baguette rompue donne lieu à autant d'explications qu'il y a d'angles d'observation.
La vision juste, depuis le centre-haut, verra qu'il n'existe qu'une baguette, sans réfraction.

Comparaison qui vaut ce qu'elle vaut !

On peut peut lire les Ecritures avec cette vision des choses, et tout change.
Il y a entre autres, une phrase de Paul qui le dit explicitement dans son image du corps humain ou chaque élément a une fonction qui fait partie du tout, tout en lui étant inséparable.(1Corinthiens 12)
Mais celui qui est uni au Seigneur, est un même esprit [avec lui]. (1 Corinthiens 6:17)
On notera les parenthèses paradoxales Smile

Et, bien sûr, Jésus quand il dit : car c'est A MOI que vous l'avez fait (ou pas)

Mais pourquoi persistons-nous à regarder les choses sous l'angle trompeur ?
Pour nous conforter dans nos désirs égocentriques ?

Pourquoi les religions-institutions tirent-elles du plomb dans les ailes des aigles ?





Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 10:24

zlitni a écrit:
L'Unité de l'Etre - wahdat El Woujoud

Je vais parler ici, de la fameuse doctrine de l'unité de l'Etre, du cheikh Muhydinne ibn 'Arabi el Hatimi qui a fait couler beaucoup d'encre, et remuer bien des esprits.
L'essai que je présente va apporter un éclairage partiel à cette question, car tenter de cerner la problématique de l'Unité de l'Etre, est une tache qui demande plus que des messages postés sur un forum ou même développé dans des livres.


Bonjour Zlitni,

C'est en réfléchissant sur la théorie de l'Unicité que les musulmans devraient comprendre le principe de la trinité.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 11:10



C'est que l'oeil est une mécanique très complexe, donc très riche !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 12:07

doris60 a écrit:


C'est que l'oeil est une mécanique très complexe, donc très riche !

Very Happy

Mais qui c'est-y qui décode, derrière l'oeil ?
cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 13:16

outreneuve a écrit:
doris60 a écrit:


C'est que l'oeil est une mécanique très complexe, donc très riche !

Very Happy

Mais qui c'est-y qui décode, derrière l'oeil ?
cyclops

L'âme, qui est... très complexe et très riche...
C'est bien ce qu'a voulu dire Doris. ;)
Mais avec vos idées absolutistes, toi et Renaud, c'est vrai qu'on n'est pas près d'être rendu...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 15:15

jean-luc a écrit:
Unicité en islam ??

Qu'ils commencent par "aimer" Dieu quand il dit :

-le Salut vient des juifs .

Si Jésus eusse été un bédouin il serait reconnu comme le Dieu roi par l'Islam. Ils ont du se contenter d'un brigand se faisant passer pour un prophète.

Je déteste mahomed.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 18:17

outreneuve a écrit:
L'unicité de l'Etre, vision soufie, est comparable au vedanta et au panthéisme de Spinoza.
qu'on peut résumer ainsi :

Il n'est que Dieu, seule l'Intelligence-Lumière EST et l'homme est son reflet.
Mais l'homme voit comme par vice de réfraction, ce qui fait qu'il se croit individuel.
Comme une baguette plongée dans un verre d'eau qui semble séparé dès lors qu'elle s'y trouve plongée.
Un oeil non averti croira alors, suivant l'angle d'observation, que la baguette est rompue ou qu'il en a deux.
La baguette rompue donne lieu à autant d'explications qu'il y a d'angles d'observation.
La vision juste, depuis le centre-haut, verra qu'il n'existe qu'une baguette, sans réfraction.
Comparaison qui vaut ce qu'elle vaut !
On peut peut lire les Ecritures avec cette vision des choses, et tout change.
Il y a entre autres, une phrase de Paul qui le dit explicitement dans son image du corps humain ou chaque élément a une fonction qui fait partie du tout, tout en lui étant inséparable.(1Corinthiens 12)
Mais celui qui est uni au Seigneur, est un même esprit [avec lui]. (1 Corinthiens 6:17)
On notera les parenthèses paradoxales Smile
Et, bien sûr, Jésus quand il dit : car c'est A MOI que vous l'avez fait (ou pas)
Mais pourquoi persistons-nous à regarder les choses sous l'angle trompeur ?
Pour nous conforter dans nos désirs égocentriques ?
Pourquoi les religions-institutions tirent-elles du plomb dans les ailes des aigles ?
salam outreneuve et ravi de vous relire
Il y a trois motifs de l’aspiration vers Dieu, qui sont
–« la connaissance ou gnose
– (al-ma’rifa), l’amour (al-mahabba)
-la crainte (al-khawf). »
Le soufisme, en tant qu’ésotérisme de l’islam fait porter l’insistance sur le premier motif, contrairement au christianisme qui met l’accent sur le second. C’est pourquoi on peut écrire :
« Le Christianisme en soi est un ésotérisme par rapport à « l’Ancienne Loi »,
mais c’est un ésotérisme relatif et non absolu, partiel et non total, intermédiaire et non intégral,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 18:25

David a écrit:
jean-luc a écrit:
Unicité en islam ??

Qu'ils commencent par "aimer" Dieu quand il dit :

-le Salut vient des juifs .

Si Jésus eusse été un bédouin il serait reconnu comme le Dieu roi par l'Islam. Ils ont du se contenter d'un brigand se faisant passer pour un prophète.

Je déteste mahomed.
sais-tu quand la caravane passe qu'est ce qu'on dit brigand
Revenir en haut Aller en bas
jan van ruusbroec



Masculin Messages : 314
Inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 18:36

zlitni a écrit:

Il y a trois motifs de l’aspiration vers Dieu, qui sont
–« la connaissance ou gnose
– (al-ma’rifa), l’amour (al-mahabba)
-la crainte (al-khawf). »
Le soufisme, en tant qu’ésotérisme de l’islam fait porter l’insistance sur le premier motif, contrairement au christianisme qui met l’accent sur le second. C’est pourquoi on peut écrire :
« Le Christianisme en soi est un ésotérisme par rapport à « l’Ancienne Loi »,
mais c’est un ésotérisme relatif et non absolu, partiel et non total, intermédiaire et non intégral,

Certains soufis ont fait porter l'insistance sur l'amour non? Je pense à Rumî par exemple.
Que voulez vous dire par ésotérisme relatif, partiel etc... pour le Christianisme? Est-ce du au fait qu'il insiste sur l'amour selon vous?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 19:05

Renaud a écrit:
C'est très juste.
Le plus difficile à comprendre pour réaliser l'unité comme elle est en Dieu c'est effectivement de reconnaitre Dieu à l'extérieur en toute chose.

Ce qu'on voit à l'extérieur correspond toujours à ce qu'on a à l'intérieur de soi.
Si on rejette quelque chose que l'on voit à l'extérieur c'est que l'on rejette quelque chose qui existe à l'intérieur de soi. C'est donc qu'on est divisé.

Si on voit un mécréant dans le monde, pour revenir au débat précédent, c'est qu'il y a un mécréant en nous-même que l'on ose pas regarder en face. Alors on projette ce mécréant intérieur sur une personne extérieure.

Si cette personne est réellement un mécréant c'est qu'elle ne connait pas Dieu, elle est donc une créature innocente, même si c'est le pire criminel, le pire ennemi de la foi.

Ainsi plus on se connait tel qu'on est vraiment et moins on peut voir le mal à l'extérieur et plus on ne voit que le bien et plus on voit Dieu en toute chose, et c'est là le salut.

Les intégristes, les fondamentalistes qui ne connaissent pas la noirceur de leur âme voient des démons partout et veulent les abattre.
Le croyant voit des innocents qu'il doit s'employer à convaincre et à convertir.
salam renaud
ce qu'on appele L'émigration : intérieure et extérieure
concerne le musulman à un niveau intérieur autant qu'à un niveau extérieur , et, à chacun de ces niveaux(5 niveaux), Un mouvement que le musulman produit aussi bien en son for intérieur qu'en tant qu'action extérieure :
le musulman fait un effort sur lui-même pour se défaire des mauvaises croyances et/ou actions qu'il faisait auparavant ; il s'agit d'une "émigration" an fait également un effort sur lui-même pour ne pas donner suite aux penchants vers les considérations et actions mauvaises, qui traversent son for intérieur : il s'agit également d'une "émigration" , d'un "délaissement".
Le Coran souligne qu'on ne doit poursuivre que le but dont on a une connaissance bien précise et claire:
Une telle connaissance s'acquiert par la conviction et une preuve évidente
Le Coran a décrit de plusieurs façons le rôle du coeur. Penser, réfléchir et comprendre sont quelques-unes de ses fonctions.
Penser signifie: fixer la date connue dans le but d'analyse, de composition, de comparaison et d'évaluation. On obtient comme résultat de ces processus des règles générales et des principes qu'on applique par la suite à des cas particuliers.
Réfléchir signifie: aller à l'intérieur des aspects cachés du phénomène apparent afin de trouver le chemin menant à la vraie vérité. Ce que nous pouvons découvrir par nos sens est seulement le reflet de ce qui est l'apparence présente des choses. Nos sens ne peuvent ni découvrir directement la vérité intérieure ni déceler la fin ultime d'un événement.
Par nos sens, nous pouvons connaître seulement ce qui est perceptible et observable; nos sens n'ont pas une capacité suffisante pour avoir accès à la vérité intérieure. Seules peuvent le faire, la pensée profonde, la réflexion et l'analyse mentale.
De là, la connaissance scientifique ne doit pas être fondée sur la crédulité, la divination, la conjecture, le jugement superficiel et la course vue. Elle doit être accompagnée d'une analyse mentale juste et d'une pensée profonde afin que le résultat soit clair, convaincant, digne de confiance et propre à être suivi.
La personnalité humaine
La personnalité de l'homme dépend de sa façon de préserver ce "Grand Dépôt" divin, c'est-à-dire, de sa capacité de choisir sa voie de conduite. Son bien-être dépend de l'utilisation de ce pouvoir de la façon la plus avantageuse. La société humaine reste humaine seulement tant que chaque individu y est libre de penser pour lui-même et de se choisir le mode de vie qu'il estime le meilleur. Si l'homme pense comme les autres veulent qu'il pense, et qu'il fait ce que les autres veulent qu'il fasse, il n'est plus une personne. Il devient un simple objet qui manque de volonté humaine et de personnalité indépendante. Si ses actions sont planifiées par d'autres, il ne peut plus ni planifier ni choisir lui-même.
La plus grande et la plus pénible dégradation dont l'homme de ce siècle ait souffert et qui résulte de la vie mécanique moderne est le fait d'avoir été privé de son humanité et réduit à n'être qu'un simple rouage d'un énorme système mécanique compliqué. Dans beaucoup de cas, la valeur économique de son travail est très inférieure à celle de la machine qu'il côtoie. C'est la philosophie matérialiste qui, plus que toute autre chose, a préparé la voie à une telle situation humiliante. Mais finalement, le dépôt qu'il détient a remué l'homme de ce siècle, qui essaie maintenant de détacher de son cou le joug de l'esclavage des machines. Dans le présent état de mi-sommeil mi-éveil, il est à l'affût d'un système intellectuel et social susceptible de l'aider de recouvrer sa dignité humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 19:07

jean-luc a écrit:
@David,

zlitni sous entends que nous sommes des chiens qui aboient .
Quand sa caravane passe.

Je te l'avais dit david !

Dès que l'on dit "salut' ou "juif", l'islam devient non pas un chien qui aboie, mais un loup
Qui hurle.
salam jean luc ce n'est pas a toi mon cher c'est que j'ai repondu aux insultes de ce perroquet
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 19:25

Tania a écrit:

Bonjour Zlitni,

C'est en réfléchissant sur la théorie de l'Unicité que les musulmans devraient comprendre le principe de la trinité.

Tania
salam tania
L’unité de l’être telle que la conçoivent les gnostiques musulmans n’est ni le panthéisme qui identifie Dieu au monde où il est immanent ; ni le théisme, qui hors de toute révélation religieuse, se représente Dieu comme cause transcendante du monde, d’après des concepts rationnels vides de toute intuition.
Le Nom divin qui est immanent dans l'univers est celui d'Errahmân, la miséricorde divine créatice. Le Nom Allah est l'Absolu.

Pour mieux comprendre, utilisons la parabole de l'arbre "yaqtîn" (Coran 37, 146) : Imaginons un plant immense de pastèque, un plant qui produirait un nombre illimité de fruits. Ce plant symboliserait l'Essence divine et chaque fleur qui en éclot, une poignée (qabda mohammadia). Chaque pastèque arrivée à maturité symboliserait alors une Totalité, un chiffre quatorze. L'extérieur du fruit nous apparaît blanc marbré de vert. Le blanc symbolise l’Absolu et la marbrure verte, l'Imâm, le Pontife, l’impératif absolvens.

Considérons maintenant une pastèque unique :
sous la peau se trouve
-une couche de couleur blanche, elle symbolise le Lâhut, le monde de l'esprit.
-Vient ensuite une couche ni blanche ni rouge, un Barzakh, une frontière : le Jabarût, le lieu de la formation des âmes.
-La partie rouge du fruit symboliserait alors le Malakût, le monde des âmes, et les graines noires, le Molk, l'infinité d'univers matériels sous les ordres d'une seule Réalité Mohamadienne. Le vertige nous prend quant à l'étendue de la création divine.
Le Dieu inqualifiable et inconnaissable dont parle l'Imâm a des Instruments pour gouverner sa création. Le premier de ces Instruments est la Machîa, la Volonté divine, laquelle apparaît à l'existence par l'entremise de l'Essence.
et revenon a ta comparaison là ma chere tu voulais parler de La gnose dans le Christianisme:Cette science fut l’héritage que le Christ laissa aux apôtres. Ces derniers la transmirent aux soixante-douze : allusion à Luc 10, de 1 à 17.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 19:27

jean-luc a écrit:
Paix.

Vous avez le commandement de répondre à la moindre offense en effet.
Pardonnez moi si je vous offense quand je dis :

Le salut vient des juifs
pas du tout mon cher luc c'est votre point de vue on le respecte mais jusqu'aux insultes de notre prophete
Revenir en haut Aller en bas
jan van ruusbroec



Masculin Messages : 314
Inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 20:15

jan van ruusbroec a écrit:
zlitni a écrit:

Il y a trois motifs de l’aspiration vers Dieu, qui sont
–« la connaissance ou gnose
– (al-ma’rifa), l’amour (al-mahabba)
-la crainte (al-khawf). »
Le soufisme, en tant qu’ésotérisme de l’islam fait porter l’insistance sur le premier motif, contrairement au christianisme qui met l’accent sur le second. C’est pourquoi on peut écrire :
« Le Christianisme en soi est un ésotérisme par rapport à « l’Ancienne Loi »,
mais c’est un ésotérisme relatif et non absolu, partiel et non total, intermédiaire et non intégral,

Certains soufis ont fait porter l'insistance sur l'amour non? Je pense à Rumî par exemple.
Que voulez vous dire par ésotérisme relatif, partiel etc... pour le Christianisme? Est-ce du au fait qu'il insiste sur l'amour selon vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 20:18

jan van ruusbroec a écrit:
jan van ruusbroec a écrit:
zlitni a écrit:

Il y a trois motifs de l’aspiration vers Dieu, qui sont
–« la connaissance ou gnose
– (al-ma’rifa), l’amour (al-mahabba)
-la crainte (al-khawf). »
Le soufisme, en tant qu’ésotérisme de l’islam fait porter l’insistance sur le premier motif, contrairement au christianisme qui met l’accent sur le second. C’est pourquoi on peut écrire :
« Le Christianisme en soi est un ésotérisme par rapport à « l’Ancienne Loi »,
mais c’est un ésotérisme relatif et non absolu, partiel et non total, intermédiaire et non intégral,

Certains soufis ont fait porter l'insistance sur l'amour non? Je pense à Rumî par exemple.
Que voulez vous dire par ésotérisme relatif, partiel etc... pour le Christianisme? Est-ce du au fait qu'il insiste sur l'amour selon vous?
je n'ai pas oublie cher jan van je vais te repondre veuillez m'excuser


je suis a toi cher jan
Le Christianisme n’a donc nullement les caractères normaux d’un exotérisme institué comme tel, mais se présente plutôt comme une sorte d’exotérisme de fait, non de principe.
Le caractère essentiellement initiatique du Christianisme est toujours reconnaissable à certains indices de première importance tels que la doctrine de la Trinité, le sacrement eucharistique ou encore à des expressions purement ésotériques comme : « Fils de Dieu » et surtout «Mère de Dieu».
mais Un sujet compliqué quant on connaît l’obscurité qui entoure les premiers temps du Christianisme et les diverses modifications qui ont été apportées à toutes les époques dans les Évangiles.

Esotérisme et christianisme, un paradoxe? Si pour la plupart des théologiens catholiques, ils sont incompatibles, il reste pour d'autres conciliables.
cher jan van
-Existe-t-il une doctrine cachée ?
-Issa(psl)Jésus a-t-il transmis un enseignement secret à ses apôtres?



Dernière édition par zlitni le Ven 09 Nov 2012, 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 20:26

Zlitni a écrit :

Citation :
« Le Christianisme en soi est un ésotérisme par rapport à « l’Ancienne Loi »,
mais c’est un ésotérisme relatif et non absolu, partiel et non total, intermédiaire et non intégral
,

Le Christianisme n'est pas un ésotérisme, Jésus parle pour tous ouvertement, mais ne le comprennent pas tous.
On ne peut pas rationaliser les paroles de Jésus, parce qu'il parle à l'esprit de l'homme et non pas à sa raison
Toujours est-il qu'il y a des degrés de compréhension différents, partant du dualisme de la raison pour aller vers la simplicité de l'UN.

Quant à l'ésotérisme il est comparable à la gnose, et autre métaphysiques cachées destinées à ceux qui veulent se distinguer des autres croyants.



Voici quelques phrases d'un théologien catholique, Eckhart von Hochheim, dit Maître Eckhart, (c. 1260 - c. 1328) est un spirituel, théologien et philosophe dominicain, le premier des mystiques rhénans.
Censuré à l'époque, mais réhabilité récemment.


Citation :
Lorsque l'homme se détourne des choses temporelles et se tourne en lui-même, il perçoit une lumière céleste qui vient du ciel.



Citation :
L'homme intérieur ne se situe ni dans le temps ni dans l'espace, mais purement et simplement dans l'éternité.


Citation :
Jamais ne surgit en toi un trouble qu'il n'ait sa source dans la volonté propre, qu'on en soit conscient ou non. […]
Mais ce qui est l'obstacle c'est toi-même dans les choses : ta position vis-à-vis des choses est à l'envers.

Citation :
Le détachement parfait va sans complaisance ni mépris pour les créatures. Il ne se soucie ni d'abaissement ni de supériorité. Son but est la maitrise de soi-même, il ne connait ni amour ni haine
d'aucune sorte. [...] Être ceci ou cela, c'est vouloir. Celui qui est ceci ou cela est quelqu'un, mais le détachement ne veut rien. Il laisse toutes choses telles
qu'elles sont.

Citation :
Il faut que l'esprit s'élève au-dessus de tout nombre, qu'il perce toute multiplicité, et alors Dieu perce également en lui. Et autant Dieu perce en moi, autant moi je perce en Lui.
Dieu conduit cet esprit dans le Désert, dans l'unité de Lui-même, là où il est un Un pur jaillissant en Lui-même. Un tel esprit est sans pourquoi ; s'il devait encore avoir un pourquoi,
l'unité aussi devrait avoir un pourquoi. Un tel esprit est dans l'unité et la liberté.


Citation :
Dans ce détachement impassible Dieu s'est tenu, et se tient encore, éternellement.
Même quand il créa le ciel et la terre et toutes les créatures cela ne touchait pas plus son détachement que s'il eût jamais rien créé.
Oui, je l'affirme : toutes les prières et toutes les bonnes oeuvres que l'homme peut accomplir ici dans le temps, le détachement de Dieu en est aussi peu touché que s'il n'y avait absolument
rien de tout cela, et Dieu n'en est en rien plus clément ou mieux disposé envers l'homme que s'il n'avait jamais fait ces prières ou accompli ces bonnes oeuvres.
Oui, même quand au sein de la divinité le Fils voulut devenir homme et le devint et souffrit le martyre, cela ne toucha pas l'impassible détachement de Dieu,
pas plus que s'il n'était jamais devenu homme.


Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 20:45

Aux mouches du coche,

Zlitni est venu exposer ici le point de vue soufi.
Il ne vous a pas sonné, que je sache...
Mais non, il faut venir pourrir ce fil... et au nom de qui déjà ?


Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 21:14

outreneuve a écrit:
Aux mouches du coche,

Zlitni est venu exposer ici le point de vue soufi.
Il ne vous a pas sonné, que je sache...
Mais non, il faut venir pourrir ce fil... et au nom de qui déjà ?



"Apprendre à ne plus juger, à savoir pardonner, à transformer le regard porté sur autrui, c'est prendre le risque de nous relier de nouveau. C'est abolir de la manière la plus sûre qui soit, la séparation, cause de toute souffrance. Cultiver dans le jardin du coeur de nouvelles valeurs fondées sur des formes de plus en plus altruistes va de pair avec le respect de la vie qui nous est donnée et s'en va stimuler par retour l'estime et l'amour de soi.

Aussi l'apprentissage fondamental peut-il se résumer en un seul mot : aimer.

C'est indéniablement en aimant qu'on peut découvrir en soi le pouvoir de briser la dualité. Aimer c'est l'arme la plus sûre pour abolir la séparation, son tranchant affermit la conscience, aimer c'est faire acte d'intelligence.

L'intelligence dépourvue de ses encombrements ne peut qu'aimer.

Elle ne sait plus rien faire d'autre..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 21:16

L'Unité de l'Etre - wahdat El Woujoud

Je vais parler ici, de la fameuse doctrine de l'unité de l'Etre, du cheikh Muhydinne ibn 'Arabi el Hatimi qui a fait couler beaucoup d'encre, et remuer bien des esprits.
L'essai que je présente va apporter un éclairage partiel à cette question, car tenter de cerner la problématique de l'Unité de l'Etre, est une tache qui demande plus que des messages postés sur un forum ou même développé dans des livres.

( 2 )

Le mental ne peut pas comprendre comment l'Etre est un, pas plus qu'il ne peut comprendre comment Dieu peut être à la fois l'Exterieur et l'Interieur, et, en acceptant ces vérités en théorie, il arrive à la limite de son propre domaine.
Nous sommes ici à une bifurcation : l'éxotérisme reculera involontairement, rappelant à lui même et aux autres qu'il est fortement déconseillé de s'engager dans la spéculation théologique; mais le mystique virtuel reconnaîtra immédiatement que ce dont il s'agit ne ressortit pas au domaine de la théologie dogmatique, et loin de faire marche arrière, il ne craindra pas de quitter le terrain apparemment solide de ses positions purement mentales, même au risque de perdre pied.
" Détends ton esprit et apprend à nager."
En d'autres termes, libère ton mental de telle sorte que ton âme, ayant perdu pied, puisse expérimenter les mouvements spontanés de l'intuition, de la même manière qu'un corps dans l'eau se livre aux geste spontanés de ses membres accomplissant les mouvements de la natation lorsqu'il ne peut plus s'accrocher à rien.
" Si tu es dans un état de perplexité (hayrah) prend soin de ne pas te cramponner à quoi que ce soit, de peur que tu ne fermes de ta propre main la porte de la nécessite, car cet état prend pour toi la place du Nom suprême.
Autrement dit, un besoin extrême est une porte ouverte à ALLAH, et il y entrera pour y répondre, de même qu'Il a promis de répondre à l'invocation."

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 21:37

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
outreneuve



Messages : 1055
Inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Ven 09 Nov 2012, 22:35

Jean-Luc,
Va et ne pèche plus ! sunny

:jesus:
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jan van ruusbroec



Masculin Messages : 314
Inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Sam 10 Nov 2012, 15:01

Ce serait bien de corriger le titre, car il me semble que le titre exact est l'unicité de l'Etre et non l'unité de l'Etre.
L'unicité n'est pas la même chose que l'unité.
Revenir en haut Aller en bas
jan van ruusbroec



Masculin Messages : 314
Inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Sam 10 Nov 2012, 16:53

zlitni a écrit:


je suis a toi cher jan
Le Christianisme n’a donc nullement les caractères normaux d’un exotérisme institué comme tel, mais se présente plutôt comme une sorte d’exotérisme de fait, non de principe.
Le caractère essentiellement initiatique du Christianisme est toujours reconnaissable à certains indices de première importance tels que la doctrine de la Trinité, le sacrement eucharistique ou encore à des expressions purement ésotériques comme : « Fils de Dieu » et surtout «Mère de Dieu».
mais Un sujet compliqué quant on connaît l’obscurité qui entoure les premiers temps du Christianisme et les diverses modifications qui ont été apportées à toutes les époques dans les Évangiles.

Esotérisme et christianisme, un paradoxe? Si pour la plupart des théologiens catholiques, ils sont incompatibles, il reste pour d'autres conciliables.
cher jan van
-Existe-t-il une doctrine cachée ?
-Issa(psl)Jésus a-t-il transmis un enseignement secret à ses apôtres?


Il existe dans le christianisme des premiers temps une doctrine orale transmise par Jésus à certains disciples qui concerne des enseignements sur la "pratique" chrétienne. Ces enseignements ne sont nullements contradictoires avec ce qui est enseigné normalement pour tout chrétien. Certains Pères de l'Eglise l'ont clairement écrit.
Il n'y a pas d'enseignement ou de doctrine cachée qui enseignerait autre chose que ce qui est dit dans le crédo. Par contre la capacité de recevoir cet enseignement(crédo) dans sa profondeur totale n'est pas donné à tous chrétien tous de suite d'un coup, car se serait le rejet et la condamnation de cet enseignement par ce disciple. Chacun suivant sa capacité sera amené à connaître la gnose(connaissance) totale de Dieu. Bref ce n'est pas qu'un enseignement théorique intellectuel ou l'on fait tourner son mental en croyant que l'on a compris parce que l'on adhère à des formules de Foi. On proclame sa Foi sans pour autant en connaître la profondeur dans son être.

Cela dit il ne faut pas vous imaginer Zlitni le fonctionnement du christianisme sur le modèle de l'islam avec son exotérisme pour tous et son ésotérisme avec ses confréries. Ce n'est pas pareil, ne vous basez pas sur ce que dit René Guénon et ses potes, du moins pour ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"   Sam 10 Nov 2012, 18:49

jan van ruusbroec a écrit:
Ce serait bien de corriger le titre, car il me semble que le titre exact est l'unicité de l'Etre et non l'unité de l'Etre.
L'unicité n'est pas la même chose que l'unité.

Tu as raison selon moi, mais certains inversent les termes et utilisent unité à la place d'unicité.
L'unicité étant la présence de la multiplicité dans l'unité et de l'unité dans la multiplicité.
Alors que l'unité est l'un sans considération de multiplicité.
Il y a plusieurs termes en arabe ahad , un, ouahîd, unique dans le sens de la multiplicité, fard, singulier.
Les entités individuelles et les singularités sont à leur manière un reflet de l'unité essentielle, chacune étant irréductible et ne ressemblant aucune autre. La singularité est l'originalité de chaque être. Ce qui ne peut être généralisé.
D'une autre coté chaque individu, et chaque singularité reflète l'Un et de ce point de vue sa situation est la même que chaque autre phénomène créé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L'Unité de l'être   Sam 10 Nov 2012, 18:50

jan van ruusbroec a écrit:
Ce serait bien de corriger le titre, car il me semble que le titre exact est l'unicité de l'Etre et non l'unité de l'Etre.
L'unicité n'est pas la même chose que l'unité.
salam cher jan
j'ai demandé a notre cher doris de le changer mais rien n'est fait le titre est l'unité de l'être

la prochaine fois y a un topic sur l'unicité de l'être
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L'Unité de l'être   Sam 10 Nov 2012, 19:49

jan van ruusbroec a écrit:
zlitni a écrit:


je suis a toi cher jan
Le Christianisme n’a donc nullement les caractères normaux d’un exotérisme institué comme tel, mais se présente plutôt comme une sorte d’exotérisme de fait, non de principe.
Le caractère essentiellement initiatique du Christianisme est toujours reconnaissable à certains indices de première importance tels que la doctrine de la Trinité, le sacrement eucharistique ou encore à des expressions purement ésotériques comme : « Fils de Dieu » et surtout «Mère de Dieu».
mais Un sujet compliqué quant on connaît l’obscurité qui entoure les premiers temps du Christianisme et les diverses modifications qui ont été apportées à toutes les époques dans les Évangiles.

Esotérisme et christianisme, un paradoxe? Si pour la plupart des théologiens catholiques, ils sont incompatibles, il reste pour d'autres conciliables.
cher jan van
-Existe-t-il une doctrine cachée ?
-Issa(psl)Jésus a-t-il transmis un enseignement secret à ses apôtres?


Il existe dans le christianisme des premiers temps une doctrine orale transmise par Jésus à certains disciples qui concerne des enseignements sur la "pratique" chrétienne. Ces enseignements ne sont nullements contradictoires avec ce qui est enseigné normalement pour tout chrétien. Certains Pères de l'Eglise l'ont clairement écrit.
Il n'y a pas d'enseignement ou de doctrine cachée qui enseignerait autre chose que ce qui est dit dans le crédo. Par contre la capacité de recevoir cet enseignement dans sa profondeur totale[/u] n'est pas donné à tous chrétien tous de suite d'un coup, car se serait le rejet et la condamnation de cet enseignement par ce disciple. Chacun suivant sa capacité sera amené à connaître la gnose(connaissance) totale de Dieu. Bref ce n'est pas qu'un enseignement théorique intellectuel ou l'on fait tourner son mental en croyant que l'on a compris parce que l'on adhère à des formules de Foi. On proclame sa Foi sans pour autant en connaître la profondeur dans son être.

Cela dit il ne faut pas vous imaginer Zlitni le fonctionnement du christianisme sur le modèle de l'islam avec son exotérisme pour tous et son ésotérisme avec ses confréries. Ce n'est pas pareil, ne vous basez pas sur ce que dit René Guénon et ses potes, du moins pour ce domaine.
salam cher jan
Une certaine école attribue au christianisme en général, et aux Evangiles en particulier, un sens allégorique et caché. Certains penseurs et philosophes vont même jusqu'à nier l'existence de Jésus ; ils voient en lui, dans ses paroles, dans les faits de sa vie, une idée philosophique, une abstraction, à laquelle on donna un corps pour satisfaire la tradition qui annonçait un sauveur, un messie au peuple juif.
Si l'on acceptait cette thèse, les Evangiles devraient être considérés comme des inventions, des fables. Le puissant mouvement du christianisme aurait eu pour point de départ une imposture. Il y a là une exagération évidente. Si la vie de Jésus n'est qu'une fiction, comment a-t-elle pu être acceptée par ses contemporains d'abord, puis par une longue suite de générations ?
On a pu distinguer dans les Evangiles les additions des chrétiens juifs ; elles décèlent clairement leur origine et forment un contraste frappant avec les paroles et la doctrine de Jésus . Il en résulte un fait évident, c'est que des auteurs, imbus à ce point, de vues étroites et superstitieuses, étaient incapables d'inventer une personnalité, une doctrine, une vie, une mort comme celles du Christ.
véritable origine, en admettant que les Evangiles canoniques soient l'oeuvre des auteurs dont ils portent les noms, il faut remarquer que deux d'entre eux, Marc et Luc, se sont bornés à transcrire ce qui leur avait été dit par les disciples. Les deux autres, Matthieu et Jean, ont vécu auprès de Jésus et recueilli ses enseignements. Mais leurs évangiles n'ont été écrits que quarante et soixante ans après la mort du Maître
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L'Unité de L'être   Sam 10 Nov 2012, 21:20

L'Unité de l'Etre - wahdat El Woujoud
( 3)
...... L'étude de la doctrine conduit le mental jusqu'à sa limite supérieure au-delà de laquelle se trouve, entre elle le coeur, le domaine de l'intuition intellectuelle, ou de la perplexité,selon les cas.
Toute doctrine mystique contient des formulations aphoristiques capables de galvaniser l'âme en transcendant le mental.
Mais l'objectif du corps principal de la doctrine est d'offrir au mental tout ce qu'il est possible de lui faire comprendre, de manière que la raison, l'imagination et les autres facultés soient pénétrées par la vérité, chacune selon sa modalité.
Car la voie spirituelle est une offrande; et, en fin de compte, elle est l'offrande du soi individuel en échange du suprême Soi..........

(4)
........ La doctrine soufie des cinq Présences divines offre un exemple de formulation doctrinale assimilable au mental.
Un seul Etre signifie, cela va sans dire, une seule présence; mais cette présence est à la fois l'Exterieur et l'Interieur, ce qui permet de parler de deux présences, à savoir ce monde et l'autre; et, comme l'Exterieur est un nom de la divinité unique, il ne saurait etre détaché et isolé des autres Noms, mais participer des Qualités qu'ils expriment et parmi lesquelles figure l'Intériorité.
Ce monde doit donc posséder un aspect intérieur aussi bien d'extérieur, un domaine des âmes aussi bien qu'un domaine des corps, de méme que, de façon transposée, le Créateur non manifesté possède son aspect extérieur dans les Cieux qui sont le domaine de l'Esprit.
Il est ainsi conforme à la nature des choses de parler de quatre Présences, au-dela desquelles est l'Essence divine Elle-méme, présence de l'Unité absolue qui pénètre et contient tout.......

Revenir en haut Aller en bas
 
L'unicité de l'être "Wahdat al Wujûd"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'unicité de dieu en islam
» Tawhid Ar-Rubûbiyyah (l'unicité dans la seigneurie)
» Vivre l'Unicité de la Réalité et de la Vacuité
» L'unicité de l'être humain
» Tawhîd (Unicité)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: