DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 16:22

Citation :
Total des aides aux médias et à la presse (chiffres 2010)[modifier]

Synthèse des aides pour 2010 :
1 - Aides à la presse écrite (diffusion, pluralisme, modernisation) :
- Crédits inscrits en loi de finances : 436,9 M€
- Déficit supporté par La Poste : 399 M€
- Aides indirectes : 200 M€
- Allocation forfaitaire journalistes : 20 M€
> Sous-total presse papier + en ligne : 1 055,9 M€
2 - Financement de l’audiovisuel : 497,9 M€
3 - Audiovisuel extérieur (RFI, France 24 et TV5 Monde) : 199,1 M€
4 - Soutien aux radios locales : 29 M€
5 - Les chaînes Public Sénat + La Chaîne parlementaire : 31,6 M€.
TOTAL : 1 813,5 M€[8].


La propagande d'Etat coûte, pour son versant "achat clientéliste des bonnes grace des journalistes", 1 milliard 800 000 €.

Tout cela financé avec votre argent et celle de vos enfants (dette).

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 16:42

Pétition pour mettre fin à cela : http://www.contrepoints.org/2012/10/31/101934-petition-pour-la-fin-des-subventions-a-la-presse

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 16:54

Je crois que les journalistes sont pris par trois logiques qui les tient et qui fait leur gagne-pain :

1° Ces subventions du pouvoir.
Mais cela ne ma paraît pas l'essentiel.

2° Leur formation globalement de Gauche.
Mais c'est n'est pas non plus le tout.

3° Leur nécessité de faire de l'Audimat.
Et c'est là, me semble-t-il, l'influence la plus puissante et délétère. C'est elle qui explique que leur information devient de plus en plus dans le Buzz et comme écraser le pouvoir fait plus de Buzz que de l'admirer, ils lâchent vite tous les pouvoir, de Droite comme de Gauche, pour des trucs du style : "Il bouge les épaules et il est petit" ou "Il est mou et donc il y a un loup".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 17:17

L'effet de buzz influe sur la cadence, le rythme de l'information mais pas sur la façon dont est traitée l'information.

Ex : le mini buzz sur la pilule "gratuite".

Tout les journalistes subventionnés et protégés fiscalement ont titré : "La pilulle gratuite pour les mineures".

Aucun n'a titré : "La pilulle pour les mineures à la charge du contribuable".



De plus en s'attaquant au physique, au style des hommes politiques, ils protègent un système politique dont il ne remettent jamais en cause les fondements.


Je pense que des journaux non subventionnés qui révèleraient les informations (ex: maladie de Miterrand) se vendraient comme des petits pains.

Les gens n'achettent plus les journaux parce qu'il n'y a rien à lire.

Les nouvelles brutes sont sur internet et les analyse de fond sont conformes à la volonté du pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 17:36

SJA a écrit:
L'effet de buzz influe sur la cadence, le rythme de l'information mais pas sur la façon dont est traitée l'information.

[/quote]

Pas du tout d'accord. Il suffit de regarder comment les journalistes mettent en avant telle information parce qu'elle fera du scandale, fut-elle fausse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 17:43

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
SJA a écrit:
L'effet de buzz influe sur la cadence, le rythme de l'information mais pas sur la façon dont est traitée l'information.

Pas du tout d'accord. Il suffit de regarder comment les journalistes mettent en avant telle information parce qu'elle fera du scandale, fut-elle fausse.

Cher Arnaud,

Dans ce cas pourquoi aucun journaliste n'a sortie l'histoire de la fille de Mitterrand ?

Et la francisque ?

Et sa maladie ?

Je vous garantie que tout le monde était au courant.



En ravanche l'effet de buzz, est inhérent au monde journalistique subventionné ou non.

Mais le problème n'est là. Le problème est dans la façon dont est traitée, présentée l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 17:58

SJA a écrit:


Dans ce cas pourquoi aucun journaliste n'a sortie l'histoire de la fille de Mitterrand ?


A cause du crière 1.

Mais le critère 3 domine les deux autres depuis les années Sarkozy, sans doute à cause de la crise des ventes. Les Médias se sont rendus compte que, en vendant du Sarkozy, en blanc ou en noir, ils multipliaient leurs ventes. Ils recommencent avec Monsieur Mou (F. Hollande).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 18:10

Arnaud Dumouch a écrit:

Mais le critère 3 domine les deux autres depuis les années Sarkozy, sans doute à cause de la crise des ventes. Les Médias se sont rendus compte que, en vendant du Sarkozy, en blanc ou en noir, ils multipliaient leurs ventes. Ils recommencent avec Monsieur Mou (F. Hollande).
Je crois que le journalisme est fondamentalement comme cela. Comme son nom l'indique, celà parle des nouvelles du jour, pas celle du mois ou de l'année ou du siècle.

L'objet journalistique est donc trés réduit.

Et sur cet objet réduit, ils s'attaquent à ce qui est le plus vendeur.


Philippe met un lien sur le journal en ligne contre point qui est non subventionné.

Si on va sur le site on se rend compte qu'il s'interressent aux mêmes choses que les autres (rapport Gallois, Obama, ouverture le dimanche) en traitant l'information différemment.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mer 07 Nov 2012, 18:24

Une video de philo politique sur ce 4° pouvoir :

http://www.gloria.tv/?media=270140


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Lun 10 Déc 2012, 19:05

Les patrons de presse français sont-ils tous mauvais ?

Publié le 9/12/2012

La presse française est sous perfusion de l’État, mais certains ne veulent pas voir que c'est là que se trouve la cause de sa déchéance.

Par Pierre Chappaz, depuis la Suisse.


Jean Stern, journaliste français auteur d'un livre intitulé Les patrons de la presse nationale tous mauvais était interviewé hier matin sur la RTS (Radio publique suisse).

Stern, qui a étudié son sujet, reconnait que le système de cogestion entre État-Patrons-Syndicats qui régit la presse en France depuis la libération est à bout de souffle. Mais savez-vous quel est son diagnostic ? Ce qui ne va pas c'est qu'on ferme trop de kiosques, et que les patrons préfèrent investir dans leurs autres activités plutôt que dans le développement des médias dont ils sont actionnaires. Ainsi la crise de la presse française, selon Jean Stern, "c'est l'échec du capitalisme". On croit rêver.

On aurait aimé que les journalistes de l'émission Médialogues (Thierry Fischer et Mathieu Chevrier) soient moins complaisants, et signalent au journaliste français que la presse romande se porte bien mieux que la française. Il y a pas loin d'une dizaine de quotidiens en Suisse Romande pour seulement un million et demi d'habitants !

Des deux côtés de la frontière, la presse subit la concurrence d'internet. Alors, pourquoi la presse est-elle dans ce triste état en France, et va-t-elle mieux en Suisse ?

Une Presse étatisée

La première différence qui saute aux yeux, c'est que la presse française est sous perfusion de l’État. Et si c'était là la cause de sa déchéance ?

Pour s'attirer les bonnes grâces des journaux, les gouvernements français successifs accumulent depuis 1945 les aides directes ou indirectes. Les subventions et autres fonds de soutien représentent au total plus de 10% du chiffre d'affaires des médias, soit plus d'un milliard d'euros par an. Sans compter la très controversée niche fiscale des journalistes, qui peuvent déduire 7.650 euros de leur revenu imposable. Un tel niveau d'ingérence étatique dans la presse est unique dans le monde occidental.

Droguée à l'argent public, cette presse n'est plus une industrie normale, capitaliste. Moins elle vend, plus elle touche de subventions. Dans une telle situation, ses dirigeants ont davantage intérêt à consacrer leur énergie à copiner avec les politiques qu'à imaginer les médias de demain. Les Français, sans connaître nécessairement les chiffres, savent confusément que le Pouvoir achète la presse. Ils voient également les relations incestueuses qui existent entre certain(e)s journalistes et des hommes politiques, et au final se méfient des journalistes.

De plus, comme l'interviewé de la RTS le soulignait, la presse française n'est pas tellement intéressée par les faits, et peu capable de faire des enquêtes sérieuses. C'est surtout une presse d'opinion. Le problème, c'est que son opinion est uniforme : au-delà des étiquettes de gauche et de droite, elle est à peu près unanime pour défendre le système, et particulièrement l’État-Providence qui la nourrit.

Uniformité idéologique

Une presse perçue comme faisant partie du système, dépendante et non indépendante, qui se limite trop souvent à commenter les dépêches AFP dans une morne uniformité idéologique : comment voulez-vous que les lecteurs ne s'en détournent pas ?

Il y a heureusement quelques exceptions, des journalistes libres, de nouveaux médias fiers de refuser les subventions, parmi lesquels Mediapart ou Contrepoints. Internet libère la parole et les initiatives. L'influence des blogueurs, ces journalistes sans carte de presse, ne fait que croître.

Pour que la presse française redresse la barre, il faudrait qu'elle réapprenne à faire son boulot. Se libérer de la tutelle de l’État. Rechercher et diffuser de véritables infos, même et surtout quand elles dérangent. S'affranchir de la pensée unique, et des nombreux tabous qui vont avec, ces sujets dont on ne doit pas parler ou alors à mots couverts. Respecter davantage la pluralité des opinions. Innover. Il faudrait aussi s'inspirer de ce qui marche hors des frontières de l'hexagone...

La presse de Suisse romande, avec ses petits moyens, est diverse et plutôt innovante. La qualité du Temps tient la comparaison avec celle du Monde, et cet excellent journal genevois a l'avantage d'être moins orienté politiquement. Je lis aussi volontiers la Tribune de Genève, et l'Agefi, un excellent journal économique, libéral (un gros mot en France dans le milieu journalistique). Un journal populaire comme Le Matin est capable de produire le week-end un contenu d'une richesse absolument remarquable, dans le format du quotidien et non dans un format magazine. C'est un régal le week-end.

À bien y réfléchir, il n'y a pas de raison de penser que les patrons de presse et les journalistes français sont plus mauvais que les autres. La presse française a juste besoin de sortir de l'assistanat et d'apprendre à vivre libre.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?   Mar 08 Jan 2013, 10:25

14H22 Le 07/01/13 News 76 publié par Théo Chapuis

Le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem demande le retrait d'un sujet de BFMTV
Le cabinet de la ministre aurait voulu faire supprimer un sujet où la porte-parole du gouvernement affiche une position favorable au mariage pour tous face à une classe de 4ème dans un collège du Loiret.
Le conseiller en communication de la ministre nie la version de BFMTV. Connectez-vous à Facebook pour partager votre activité avec vos amis. Connexion à Facebook


Cet article sera ajouté à votre journal.

Vous avez dit "ingérence" ? Un membre du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem aurait demandé à la direction du site de la chaîne d'information en continu BFMTV de retirer la vidéo d'un sujet où on voit la porte-parole du gouvernement prendre position en faveur du mariage pour tous face à une classe de 4ème.



La scène se déroule le 15 octobre 2012 dans un collège de Fleury-les-Aubrais (Loiret). Najat Vallaud-Belkacem, venue officiellement assister à une séance de sensibilisation à l'homophobie, est filmée par la caméra de BFMTV en train de déclarer que le projet de loi légalisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels était "une avancée". "La mission est de convaincre, même les plus jeunes", constatait la voix-off de ce sujet où on voyait la ministre du Droit des Femmes s'appliquer à expliquer l'intérêt du mariage homosexuel, au nom de "plus d'épanouissement, plus de liberté et plus d'égalité dans la société".



"Du mauvais journalisme"
Seul hic, la bataille sur le mariage pour tous glisse aujourd'hui vers le milieu scolaire depuis que le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a mis en garde les établissements catholiques. Le terrain étant de plus en plus miné - et la droite criant déjà à la "propagande" par la voix de Laurent Wauquiez -, les services de communication de Najat Vallaud-Belkacem se sont indignés du traitement de ce sujet et ont fustigé "du mauvais journalisme", jugeant que le reporter avait isolé "30 secondes" non représentatives de l'intervention de la porte-parole du gouvernement dans ce collège. A tel point qu'ils ont réclamé auprès de BFMTV.com la suppression de la vidéo de son intervention, comme l'explique BFMTV sur son site.



Mise à jour 14h50

Joint par Le Huffington Post, Maxime Rusz-Bryner, le conseiller presse visé par la chaîne, nie avoir demandé la suppression du reportage. Il confirme un coup de téléphone "de questionnement" à la journaliste qui a réalisé le sujet. "Le journaliste de la chaîne aurait ainsi modifié -à sa propre initiative Laughing - le titre du sujet", écrit Le HuffPost.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?
» Pourquoi les ISFP sont souvent rejetés ?
» Texte : Pourquoi les corbeaux sont-ils tous noirs ?:Composition du 3ème trimestre:
» Pourquoi les juifs sont si puissants et les musulmans si impuissants ?
» Pourquoi les femmes sont un problème ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: