DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 travailler le dimanche pour contrer la crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 11:32

Comme quoi les néo-libéraux sont prêts à tout pour faire en sorte que leur idéologie colle avec la religion catholique, jusqu'à dire que le repos dominicale est à proscrire, ce fut une erreur quasi bimillénaire Confused
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 11:36

C'est vrai pour nous mais pour les autres, c'est le jour syndical.

L'un n'empêche pas l'autre ! J'étais infirmière, j'ai donc travaillé des dimanches...

Quant à mon chat, c'est tous les jours dimanche pour lui, et pourtant je ne l'ai jamais vu en prière cat ...et je l'aime bien quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 11:41

On peut faire aussi la différence entre faire un travail qui détend et travailler pour gagner de l'argent. Pour moi, jardiner le dimanche quand on bosse la semaine n'est pas interdit.

Et puis... faut bien faire la cuisine !!

Par contre, même s'il me manquait quelque chose, je n'irais pas au magasin qui est ouvert le dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 11:41

Au fait, à qui profite le travail du dimanche ? Parce que la vraie question est celle du profit à tout prix.

En exceptant bien sûr tout ce qui est indispensable, comme le soin aux malades etc...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 11:43

Même Saint Benoît dit qu'il vaut mieux faire un travail utile si le moine n'est pas capable de prier, lire, méditer. Rester oisif est pire que tout.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 11:54

Alexis232 a écrit:
Comme quoi les néo-libéraux sont prêts à tout pour faire en sorte que leur idéologie colle avec la religion catholique, jusqu'à dire que le repos dominicale est à proscrire, ce fut une erreur quasi bimillénaire Confused

Je ne dis pas que le repos dominical est à proscrire.

Je dis bien sur que les catholiques doivent s'organiser de façon à pouvoir aller à la messe le dimanche. Je remarque au passage que l'Eglise fait célébrer des messes le samedi aprés midi.

Je dis en revanche que l'Etat n'a pas à interdire le travail.

Regarder ! Tous ceux qui ne sont pas salariés en france peuvent travailler 365 jours sur 365. Pourtant ces gens prennent des vaccances et en général ne travaille pas un jour de la semaine, souvent le dimanche mais pas toujours.

J'en conclu que ce qui empèche de pouvoir prendre son jour de repos quand on veut (le dimanche pour les catholiques), c'est le statut de salarié.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 12:04

Bien sûr, la législation du travail prévoit le dimanche comme jour de repos.

Sinon, y'a le retour à l'esclavage 7/7, salaire de misère, coût de la vie exorbitant, etc. etc.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 13:48

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Comme quoi les néo-libéraux sont prêts à tout pour faire en sorte que leur idéologie colle avec la religion catholique, jusqu'à dire que le repos dominicale est à proscrire, ce fut une erreur quasi bimillénaire Confused

Je ne dis pas que le repos dominical est à proscrire.

Je dis bien sur que les catholiques doivent s'organiser de façon à pouvoir aller à la messe le dimanche. Je remarque au passage que l'Eglise fait célébrer des messes le samedi aprés midi.

Je dis en revanche que l'Etat n'a pas à interdire le travail.

Regarder ! Tous ceux qui ne sont pas salariés en france peuvent travailler 365 jours sur 365. Pourtant ces gens prennent des vaccances et en général ne travaille pas un jour de la semaine, souvent le dimanche mais pas toujours.

J'en conclu que ce qui empèche de pouvoir prendre son jour de repos quand on veut (le dimanche pour les catholiques), c'est le statut de salarié.


Je trouve que au contraire le repos dominical garanti par l’État est un garde-fou nécessaire, autrement à terme la semaine de travail 7/7 deviendra la norme obligatoire... puis faut quand même souligner le fait que ce repos dominical est peut-être le dernier reste de notre civilisation chrétienne garanti par l'Etat, le mariage ne l'est bientôt plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 13:52

Bin voui : même Dieu se repose, trois jours de suite, même Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 14:39

SJA a écrit:
C'est bien connu que Jésus a dit "César devrait légiférer dans le sens du dimanche chômé, en accord avec les organisations syndicales".

Un fois encore, on confond deux problèmes.
Saint Pie X prophétique ?

Citation :
Vous avez vu violer la sainteté et l’inviolabilité du mariage chrétien par des dispositions législatives en contradiction formelle avec elles, laïciser les écoles et les hôpitaux, arracher les clercs à leurs études et à la discipline ecclésiastique pour les astreindre au service militaire, disperser et dépouiller les congrégations religieuses et réduire la plupart du temps leurs membres au dernier dénuement. D’autres mesures légales ont suivi, que vous connaissez tous. On a abrogé la loi qui ordonnait des prières publiques au début de chaque session parlementaire et à la rentrée des tribunaux, supprimé les signes traditionnels à bord des navires le Vendredi Saint, effacé du serment judiciaire ce qui en faisait le caractère religieux, banni des tribunaux, des écoles, de l’armée, de la marine, de tous les établissements publics enfin, tout acte ou tout emblème qui pouvait, d’une façon quelconque, rappeler la religion.

Ces mesures et d’autres encore qui peu à peu séparaient de fait l’Église de l’État n’étaient rien autre chose que des jalons placés dans le but d’arriver à la séparation complète et officielle.

la "séparation complète et officielle" c'est historiquement la loi de 1905, et prophétiquement le libéralisme-dévoyé de Domasaurus, Philippe et toi
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 15:48

Alexis232 a écrit:
Je trouve que au contraire le repos dominical garanti par l’État est un garde-fou nécessaire, autrement à terme la semaine de travail 7/7 deviendra la norme obligatoire... puis faut quand même souligner le fait que ce repos dominical est peut-être le dernier reste de notre civilisation chrétienne garanti par l'Etat, le mariage ne l'est bientôt plus.

Justement, si l'Etat se retirait, il n'y aurait plus de norme obligatoire et on ne risuqerait pas qu'un jour voyant que le nombre de musulmans dépasse celui des catholiques, l'Etat déside que la repos obligatoire est le Vendredi.

Je ne comprend d'ailleurs comment vous pouvrez aimer un Etat qui vous interdit de contracter, par exemple, un mariage catholique, c'est à dire un mariage où on ne divorce pas.

L'Etat n'aide en rien le catholicisme.

Pour que les gens passent leurs dimanches dans la spiritualité il vaut mieux compter sur l'Evangelisation que sur l'Etat.

D'ailleurs pour la plupart des choses, il vaut mieux ne pas compter sur l'Etat. Rolling Eyes


Par ailleurs je vous invite à demander à Philippe son essai sur la collectivisation de Rome où il montre que dans son rapport avec le temporel l'Eglise a été largement influencée par la religion romaine de l'empire qui voulait qu'on adore l'Etat en la personne de l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:08


En lui-même, l'Etat est une bonne chose, mais se sont ceux qui gouvernent qui mettent à mal le peuple, et le réduit à la pauvreté.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:10

Scrogneugneu a écrit:
SJA a écrit:
C'est bien connu que Jésus a dit "César devrait légiférer dans le sens du dimanche chômé, en accord avec les organisations syndicales".

Un fois encore, on confond deux problèmes.
Saint Pie X prophétique ?

Citation :
Vous avez vu violer la sainteté et l’inviolabilité du mariage chrétien par des dispositions législatives en contradiction formelle avec elles, laïciser les écoles et les hôpitaux, arracher les clercs à leurs études et à la discipline ecclésiastique pour les astreindre au service militaire, disperser et dépouiller les congrégations religieuses et réduire la plupart du temps leurs membres au dernier dénuement. D’autres mesures légales ont suivi, que vous connaissez tous. On a abrogé la loi qui ordonnait des prières publiques au début de chaque session parlementaire et à la rentrée des tribunaux, supprimé les signes traditionnels à bord des navires le Vendredi Saint, effacé du serment judiciaire ce qui en faisait le caractère religieux, banni des tribunaux, des écoles, de l’armée, de la marine, de tous les établissements publics enfin, tout acte ou tout emblème qui pouvait, d’une façon quelconque, rappeler la religion.

Ces mesures et d’autres encore qui peu à peu séparaient de fait l’Église de l’État n’étaient rien autre chose que des jalons placés dans le but d’arriver à la séparation complète et officielle.

la "séparation complète et officielle" c'est historiquement la loi de 1905, et prophétiquement le libéralisme-dévoyé de Domasaurus, Philippe et toi

Comme je l'ai dit plus haut il n'est plus possible en France, du fait de l'Etat qui bride la liberté contractuelle, de contracter un mariage catholique i.e sans divorce possible.

De quoi se mèle l'Etat ?

Il a transformé le mariage catholique en l'organisation du divorce. Car le mariage civil n'est pas grand chose d'autre que l'organisation de la séparation des époux (mort ou divorce).

De même l'Etat empèche le Chrétien de faire le choix du dimanche comme jour de repos en imposant ce jour comme jour de repos.

Une nouvelle fois, de quoi je me mèle ?

Il n'y a pas d'alliance avec Dieu qui ne soit librement consentie. C'est l'évidence qui doit amener l'homme à la charité pas la contrainte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:10

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Je trouve que au contraire le repos dominical garanti par l’État est un garde-fou nécessaire, autrement à terme la semaine de travail 7/7 deviendra la norme obligatoire... puis faut quand même souligner le fait que ce repos dominical est peut-être le dernier reste de notre civilisation chrétienne garanti par l'Etat, le mariage ne l'est bientôt plus.

Justement, si l'Etat se retirait, il n'y aurait plus de norme obligatoire et on ne risuqerait pas qu'un jour voyant que le nombre de musulmans dépasse celui des catholiques, l'Etat déside que la repos obligatoire est le Vendredi.

Je ne comprend d'ailleurs comment vous pouvrez aimer un Etat qui vous interdit de contracter, par exemple, un mariage catholique, c'est à dire un mariage où on ne divorce pas.

L'Etat n'aide en rien le catholicisme.

Pour que les gens passent leurs dimanches dans la spiritualité il vaut mieux compter sur l'Evangelisation que sur l'Etat.


D'ailleurs pour la plupart des choses, il vaut mieux ne pas compter sur l'Etat. Rolling Eyes


Par ailleurs je vous invite à demander à Philippe son essai sur la collectivisation de Rome où il montre que dans son rapport avec le temporel l'Eglise a été largement influencée par la religion romaine de l'empire roamin qui voulait qu'on adore l'Etat en la personne de l'empereur.

Ah mais alors vous ne voulez pas comprendre, il n'est pas question de dire que l'Etat aide ou n'aide pas le catholicisme...
Notre Etat est plutôt anti-catholique depuis 1789, l'idée est de dire que si vous ouvrez la boîte de pandore concernant le repos dominicale la plupart des personnes actives vont être contraintes à travailler le dimanche.
Pour les salariés,cadres, ouvriers, fonctionnaires le rythme de 7/7 deviendra une banalité légale obligatoire.
(l'exemple des musulmans imposant le vendredi est su sophisme basé sur une peur hypothétique)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:13

Doris63 a écrit:

En lui-même, l'Etat est une bonne chose, mais se sont ceux qui gouvernent qui mettent à mal le peuple, et le réduit à la pauvreté.

L'Etat est une bonne chose en ce qu'il est la rencontre d'un consensus minimal entre les memebres de la société.

Il devient une mauvaise chose dès lors qu'il cherche à imposer un consensus à la société.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:19

Alexis232 a écrit:
Pour les salariés,cadres, ouvriers, fonctionnaires le rythme de 7/7 deviendra une banalité légale obligatoire.

Vous voyez, les statuts de salariés et fonctionnaires sont un obstacle la liberté de choisir son jour de repos.

Ce sont peut être ces statuts qu'il faut suppirmer.

Que chacun soit sa propre entreprise et travaille quand il veut le temps qu'il veut !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:24

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Pour les salariés,cadres, ouvriers, fonctionnaires le rythme de 7/7 deviendra une banalité légale obligatoire.

Vous voyez, les statuts de salariés et fonctionnaires sont un obstacle la liberté de choisir son jour de repos.

Ce sont peut être ces statuts qu'il faut suppirmer.

Que chacun soit sa propre entreprise et travaille quand il veut le temps qu'il veut !

C'est mon cas et le votre je crois mais cela ne doit pas nous empêcher de constater que la plupart des gens sont salariés ou fonctionnaires et donc impactés en premier par cette dérégulation.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:31

Alexis232 a écrit:
Notre Etat est plutôt anti-catholique depuis 1789, l'idée est de dire que si vous ouvrez la boîte de pandore concernant le repos dominicale la plupart des personnes actives vont être contraintes à travailler le dimanche.

Je rappelle à toute fin que ce qui contraint les hommes au travail, c'est le péché originel.

Nous devons travailler pour manger tel est le chemin qu'Adam et Eve ont choisi.



Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 16:35

Alexis232 a écrit:
SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Pour les salariés,cadres, ouvriers, fonctionnaires le rythme de 7/7 deviendra une banalité légale obligatoire.

Vous voyez, les statuts de salariés et fonctionnaires sont un obstacle la liberté de choisir son jour de repos.

Ce sont peut être ces statuts qu'il faut suppirmer.

Que chacun soit sa propre entreprise et travaille quand il veut le temps qu'il veut !

C'est mon cas et le votre je crois mais cela ne doit pas nous empêcher de constater que la plupart des gens sont salariés ou fonctionnaires et donc impactés en premier par cette dérégulation.

Le droit du travail est liberticide avant tout pour les salariés.

C'est quand même le seul contrat ou ont parle de "lien de subordination". On croit réver !

Dans mon entreprise on externalise au maximum. Pas de lien de subordination, les contrats vont tellement mieux lorsque l'Etat ne vient pas figer les obligations des uns et des autres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 17:45

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
Notre Etat est plutôt anti-catholique depuis 1789, l'idée est de dire que si vous ouvrez la boîte de pandore concernant le repos dominicale la plupart des personnes actives vont être contraintes à travailler le dimanche.

Je rappelle à toute fin que ce qui contraint les hommes au travail, c'est le péché originel.

Nous devons travailler pour manger tel est le chemin qu'Adam et Eve ont choisi.




Oui bah on est d'accord sur le fait qu'il faille travailler.
La question est: devons nous abroger (ou largement déréguler) le repos dominicale ?
Oui selon vous, car dans le fond vous pensez que cela favorisera la croissance via la flexibilité du travail, non selon moi car le dimanche est sacré et la croissance passera pas d'autres reformes.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 18:05

Alexis232 a écrit:
Oui bah on est d'accord sur le fait qu'il faille travailler.
La question est: devons nous abroger (ou largement déréguler) le repos dominicale ?
Oui selon vous, car dans le fond vous pensez que cela favorisera la croissance via la flexibilité du travail, non selon moi car le dimanche est sacré et la croissance passera pas d'autres reformes.

Ce n'est pas dans une optique de croissance.

C'est seulement que l'Etat n'a pas à dicter les moments où les gens doivent ou non travailler.

Vous me direz que comme l'Etat taxe le travail c'est bien qu'il ne veut pas que les gens travaillent.

En tous cas, j'ai compris qu'il taxait le tabac parce qu'il ne voulait pas que les gens fument.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 23:00

Vous avez quel âge ? j'ai l'impression de parler à une personne ayant une guerre de retard face au communisme. (au FN il y a pas mal de personnes ayant ce même symptôme.. Smile...)
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Mer 05 Déc 2012, 23:40

Ils taxent le tabac pour se faire de l'or en bar surtout. Attaquer le porte feuille comme argument sanitaire c'est un peut facile. On préfère en tirer profit plutôt que de dépenser dans de vraies campagnes. Honteux.

Je ne crois pas au système dans lequel je vie. C'est pour cela que je veux aider les gens, dans la mesure du possible. " Je comprend votre désarroi, mais Dieu est là "
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: travailler le dimanche pour contrer la crise   Jeu 06 Déc 2012, 10:02

Alexis232 a écrit:
Vous avez quel âge ? j'ai l'impression de parler à une personne ayant une guerre de retard face au communisme. (au FN il y a pas mal de personnes ayant ce même symptôme.. Smile...)

Lisez donc ceci :

Citation :
Alain Lambert : «La dépense publique est un véritable cancer»
Publié le 5/12/2012

Dans une interview accordée à Contrepoints, l'ancien Ministre au budget Alain Lambert, président du Conseil général de l'Orne et sympathisant libéral, revient sur l'état actuel de la politique et celui de nos finances publiques.


Et dans cet entretien réalisé après la tenue de l'Université libérale d’automne organisée par le PLD à laquelle il a participé, Alain Lambert n'y va pas par quatre chemins lorsqu'il s'agit de qualifier la dépense publique en France, qui représente pour rappel plus de 56% du PIB (soit 1 120 milliards d’euros), soit le plus haut niveau de l’OCDE après le Danemark. Il explique clairement que pour lui, "la dépense publique est (...) un véritable cancer qui mène à la dépendance et la perte d’autonomie."

La dépense publique est un véritable cancer
Ce cancer représente un grave problème puisque la population, lorsqu'elle apprend que les dépenses de l’État augmentent, "croit naïvement que sa condition va s’améliorer." Or, ce problème provient du fait que la classe politique est remplie de gens qui sont persuadés que l'augmentation de ces dépenses "génère quasi-automatiquement de la croissance, ce qui est d’une stupidité confondante." Pire, les ministres utilisent le critère de la dépense publique pour juger de leur influence, relayés en cela par la presse, "qui devrait pourtant exercer un rôle d’analyse pour l’opinion."

Dans l'interview, Alain Lambert confirme aussi l'analyse qu'on trouve régulièrement dans les colonnes de Contrepoints : l'élite française est issue de l'administration (et c'est particulièrement vrai dans le secteur bancaire, selon le président du Conseil général de l'Orne), et il estime ainsi que "80% du PIB est aux mains de gens issus de l’administration."

La mutualisation actuelle est inefficace
Cette dépense publique incontrôlée se traduit bien sûr dans les déficits colossaux de l’État français, mais aussi dans ceux de la Sécurité sociale, moralement scandaleux puisqu’ils ne proviennent pas d’investissements mais des dépenses courantes. Et au sujet de ces dépenses sociales, Alain Lambert estime que le niveau de mutualisation actuel de tous les risques (chômage, santé, vieillesse) "a fait la démonstration de son inefficacité" et que, pour lui, un retour au privé de certains de ces domaines serait à envisager très sérieusement. Pour lui, la liberté de choix de l'assurance santé est "le seul moyen de moraliser et de rendre chacun efficace et responsable." Après tout, si l'on croit en l'efficacité des services publics, on se doit de la démontrer par une exigence de leur performance.

Enfin, l'ancien maire d'Alençon et l'un des pères de la LOLF, nouveau dispositif budgétaire qui a pour but de fixer des objectifs à l'action de l’État, a eu en outre l'occasion de préciser son opinion sur les actions de Sarkozy lorsqu'il était à l’Élysée et de revenir sur l'actuelle désorganisation de l'UMP.

UMP : un élection au niveau d'incongruité unique au monde
Ainsi, pour lui, l'ancien président n'était clairement pas libéral puisqu' "il a eu une certaine propension à amplifier le rôle de l’État". Quant au successeur, François Hollande, son action est résumée par un constat sans concession : programme basé sur des hypothèses trop optimistes, collectifs budgétaires pas à la hauteur de la gravité de la situation, "en fait, il n’y a pas eu de réel changement par rapport aux politiques précédentes." : le changement, ce n'est pas maintenant.

Enfin, concernant l'élection interne de l'UMP, il juge lucidement qu'elle a atteint "un niveau d’incongruité probablement unique au monde." Pour lui, tout le chaos observable actuellement à l'UMP "ressemble à un divorce entre une classe politique «parisienne» et la réalité vécue par les Français." Il semble nécessaire, pour cet homme entré en politique en 1983, de "faire émerger de nouvelles personnes". Selon lui, "la génération des 25 et 35 ans doit s’investir d’urgence dans la politique."


Voila, lorsque 80% du PIB est capté par les fonctionnaires, la lutte contre le collectivisme me parait au contraire trés actuelle.


Quand au FN, la définition qui me semble le mieux caractériser leurs électeurs est la suivante :

"Un communiste qui s'est fait cambrioler deux fois".


Franchement quand on écoute MLP, on a l'impression d'entendre une socialsite qui veut un état fort et protecteur.

Je la trouve d'ailleurs bien plus dangereuse que son poujadiste de père qui était dans les années 80 une sorte de Reagan musclé. JM LP disait d'ailleurs que Reagan était son modèle.

Bref, le FN est devenu fréquentable parce qu'il est devenu socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
 
travailler le dimanche pour contrer la crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Travailler MOINS pour gagner PLUS
» Avez vous déjà menti pour cacher votre crise ?
» PRIÈRE POUR CONTRER L'AVORTEMENT
» [L'Express] Education: faut-il travailler plus pour réussir plus?
» Le sport pour lutter contre la phobie, le stress...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: