DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 12:31

Et beaucoup l'ont quitté avant que les suivants arrivent, malgré les demandes des organisateurs de rester sur place.

Les manifestants n'étaient pas des "pros" de la manifestation ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 12:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Simon1976 a écrit:

Et aujourd’hui, le site de « La Manif » dit seulement : « Nous étions 1 million ! Merci ! ». A suivre.

La police a dit 340 000, et en général ses chiffres sont justes.

Il y a deux ans, quand il y avait les manifs contre la réforme des retraites, je me souviens que plusieurs journaux avaient envoyé leurs journalistes compter les manifestants pour voir, qui des syndicats et de la police avait raison et à chaque fois les journalistes tombaient sur... moins que la police.

Donc il me semble que ce million est franchement marseillais.

Sur le champ de Mars, il y a plus que 340 000 personnes. C'est indubitable.

Les comptages se font en un (ou plusieurs) point du cortège sur la base des gens qui défilent, pas sur la base de ceux qui se réunissent à l'arrivée. Et il est peu probable que les gendarmes, qui ont une certaine habitude de ces comptages, fassent une erreur du simple à plus du double (de 340.000 à 800.000).
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28480
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 13:08

340 000, c'est plus que nos "carrés rouges" du printemps dernier. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 13:10

Les gendarmes ne se sont pas trompés, c'est évident. Mais leurs comptes ont apparemment été réduits ensuite... Et eux le savent très bien, forcément. Et certains ont parlé...

C'est vraiment un comportement tout petit... Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 13:57

Cécile a écrit:
Les gendarmes ne se sont pas trompés, c'est évident. Mais leurs comptes ont apparemment été réduits ensuite... Et eux le savent très bien, forcément. Et certains ont parlé...

C'est vraiment un comportement tout petit... Boulet

D'où sortez-vous donc cette information? De chez Civitas?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28480
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 15:00

Journal du Vatican - Le grand rabbin de Rome est lui aussi opposé aux mariages "gay"

par Sandro Magister

Le 15 janvier 2013 - E. S. M. - La foule immense qui, le dimanche 13 janvier, a envahi les rues de Paris afin de manifester contre la légalisation du mariage "gay" voulue par le président Hollande a étonné par la variété de sa composition.

Il y avait là des chrétiens et des athées, des musulmans et des juifs, des conservateurs et progressistes. Il y avait également des homosexuels. Il s’étaient tous rassemblés pour défendre la famille naturelle, composée d’un père, d’une mère et d’enfants.

Mais l'élément qui a produit la plus forte impression, avant même que la manifestation n’ait eu lieu, c’est la communauté de vues entre Benoît XVI et le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, quant à l'argumentation qui fournit les raisons de la protestation ►Le pape et le rabbin contre la philosophie du "genre"

"Soigneusement documenté et profondément touchant" : c’est en ces termes que le pape Joseph Ratzinger a défini le document que le grand rabbin Bernheim a écrit pour manifester son opposition à la reconnaissance juridique du mariage homosexuel.

Mais le leader spirituel des juifs de France n’est pas le seul à avoir manifesté cette opposition.

À Rome aussi, le guide de la communauté juive, considérée comme la plus ancienne d'Occident, pense de même.

C’est ce que Moked, le portail des juifs italiens, a mis en évidence, en entrant dans la polémique à partir d’un article publié par le principal quotidien italien, le "Corriere della Sera", qui laisserait entendre – écrit Moked – "que le document du rabbinat français constitue une nouveauté rare et courageuse dans le contexte d’un judaïsme habituellement silencieux à propos des grandes questions de droit civil, principalement en Italie".

En réalité, tient à préciser Moked, "le judaïsme italien, et avec lui son rabbinat, n’a été silencieux que pour ceux qui n’ont pas voulu l’écouter".

Pour preuve de cette affirmation, le portail des juifs italiens rappelle que "le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, a utilisé, il y a plus de cinq ans de cela, des arguments solides et des termes bien clairs - trop clairs, même, au goût de certaines personnes - pour dire les mêmes choses que nous répète aujourd’hui le rav Bernheim".

Il s’agit là d’une référence à une note que Di Segni avait écrite en 2007 alors que le parlement italien discutait d’un projet de loi soutenu par le gouvernement de Romano Prodi et qui finit par ne pas aboutir, dans lequel une reconnaissance juridique était accordée aux couples de fait, y compris les couples homosexuels.

Cette intervention de 2007, qui retrouve aujourd’hui son actualité, montre en effet que, en ce qui concerne l’opposition au mariage entre homosexuels, la voix du rabbin de Rome est à l'unisson de celle du grand rabbin de France et de celle du pape, ce qui n’empêche pas les divergences – que le portail Moked rappelle – à propos d’autres questions à fortes implications morales, telles que la fécondation assistée.

Dans le passage central de sa note, Di Segni écrit :

"Selon la Torah, les juifs doivent observer 613 préceptes, mais cela ne veut pas dire que les non-juifs ne doivent avoir aucun précepte parce que, en réalité, ils en ont, eux aussi, encadrés dans sept chapitres fondamentaux, ce que l’on appelle les préceptes Noachides, loi naturelle".

Cette phrase démontre que l’existence d’une "loi naturelle" valable pour tous les descendants de Noé, c’est-à-dire pour l’humanité tout entière, n’est pas une obsession du pape, des évêques et de l’Église catholique. Mais que, selon l’opinion autorisée du grand rabbin de Rome, c’est une thèse fondamentale pour le judaïsme aussi.

Et cela a des conséquences y compris dans la vie publique. Di Segni écrit : "Il est de notre devoir, en tant que juifs, d’inciter les non-juifs à respecter leurs préceptes. Nous ne pouvons pas rester indifférents au franchissement de certaines limites déterminées, en consentant, par exemple, à ce que la loi de l’état admette l’homicide, le vol, l’inceste", et maintenant aussi les "couples homosexuels". Lorsque la société "dépasse largement les limites de l’illicite, il est de notre devoir de nous opposer à ces choix".

La note du grand rabbin de Rome est à lire en entier. On en trouvera ci-dessous le texte intégral.

À PROPOS DE LA RECONNAISSANCE DES COUPLES HOMOSEXUELS

par Riccardo Di Segni

Il y a un étrange silence des divers représentants du judaïsme italien à propos d’une question qui a été très largement débattue en Italie, celle de la loi relative aux "droits et devoirs des personnes vivant ensemble de manière stable", dont le sigle est DICO, la loi sur les unions de fait [qui a été présentée en 2007 par le gouvernement Prodi].

Quelqu’un, qui était peut-être mal informé, a affirmé que notre silence présumé serait dû à notre réticence à ne pas faire nôtres publiquement les prises de position de l’Église catholique.

Il est exact et étrange que les institutions juives ne sont pas intervenues jusqu’à présent dans un débat qui concerne plus généralement les questions relevant de la politique de l’état dans le domaine de la famille. Mais il y a deux bonnes raisons de rompre ce silence.

La première des deux bonnes raisons est externe, en ce sens qu’elle engage la responsabilité du judaïsme envers la société extérieure.

L’autre est interne, elle concerne la structure et l’avenir de notre communauté.

*

Voyons la première. L’une des questions les plus délicates et les plus controversées dans la proposition de loi relative aux DICO est la reconnaissance juridique du concubinage y compris dans le cas de personnes du même sexe.

Ce n’est certainement pas le mariage homosexuel tel qu’il est formellement accepté dans d’autres pays mais, en tout cas, c’est une première forme de reconnaissance légale des unions homosexuelles. Dans le débat relatif à cette question entrent en jeu des éléments de principe des bases de la société moderne, tels que la question de la laïcité de l’état, les libertés individuelles, l’interférence des principes religieux, etc.

Qu’a à dire la tradition juive à ce sujet ? Une attitude politique habituelle chez les juifs, souvent adoptée même par les plus observants d’entre eux, consiste à ne pas intervenir dans les choix de liberté que l’état fait pour ses citoyens, en ne réservant à la conscience individuelle que le droit et le devoir de faire des choix personnels rigoureux sur des sujets pour lesquels la loi d’état accorde des espaces permissifs et de liberté.

Toutefois cette règle ne peut pas s’appliquer dans tous les cas. Selon la Torah, les juifs doivent observer 613 préceptes, mais cela ne veut pas dire que les non-juifs ne doivent avoir aucun précepte parce que, en réalité, ils en ont, eux aussi, encadrés dans sept chapitres fondamentaux, ce que l’on appelle les préceptes [de Noé ou] Noachides, loi naturelle. Et il est de notre devoir en tant que juifs d’inciter les non-juifs à respecter leurs propres préceptes.

Comment cela peut-il se faire ? C’est difficile à dire. Il est certain que nous ne pouvons pas rester indifférents au franchissement de certaines limites déterminées, en consentant, per exemple, à ce que la loi de l’état admette l’homicide, le vol, l’inceste.

Le sujet dont on débat actuellement entre, par certains de ses aspects (non pas tant les concubinages en général que, spécifiquement, les couples homosexuels masculins) dans des limites considérées comme infranchissables.

Le problème ne paraît pas non plus tellement nouveau, comme en témoigne un passage du Talmud de Babylone (Houlin 92b) dans lequel il est dit que, dans le petit nombre de limites que les nations du monde n’ont pas dépassé, il y a le fait qu’elles n’ont pas encore permis d’"écrire la Ketouba aux hommes", même si elles ne se soucient pas du tout du respect de l’interdiction des pratiques homosexuelles. La Ketouba est le contrat de mariage par lequel l’époux prend des engagements envers l’épouse. "Écrire la Ketouba aux hommes" signifie ratifier l’union homosexuelle par un régime de garanties juridiques et économiques.

En somme, même si cette attitude peut être considérée comme peu "politiquement correcte" par rapport à la sensibilité actuelle, nous ne devons pas ignorer que, au regard de notre tradition, la société qui s’apprête à faire ces choix dépasse largement les limites de l’illicite et il est de notre devoir de nous opposer à ces choix, de ne pas rester indifférents.

Bien évidemment, nos seuls moyens d’action sont ceux de la démocratie : la parole, le vote. Mais nous ne pouvons pas nous dispenser de les utiliser. L’objection fondamentale est que, en agissant ainsi, nous allons contre le libre droit de faire des choix individuels. Mais lorsqu’il s’agit de sujets "frontière" comme ceux-là, qui ne sont pas du tout partagés par de larges majorités, il y a aussi le droit et le devoir d’être en désaccord. Il n’existe jamais de droits illimités et nous sommes appelés collectivement à décider de la définition de la limite.

*

La seconde raison pour laquelle le débat actuellement en cours ne doit pas nous laisser indifférents porte sur les thèmes généraux concernant la famille.

La loi relative aux unions de fait est l’expression d’un changement radical dans les structures de la société contemporaine, société dans laquelle l’institution traditionnelle qu’est la famille ne représente plus le modèle d’organisation absolument prédominant.

La société change et la loi doit en tenir compte. Cela n’aurait donc pas de sens de s’acharner contre une loi qui cherche à donner un peu de protection et de sécurité, ainsi qu’à garantir des formes de solidarité envers les faibles qui, dans notre tradition, sont d’une importance essentielle.

Par conséquent, en dehors de la réserve principale exprimée ci-dessus, si le problème est la défense des faibles, nous devons y être favorables. Mais il faut voir si c’est bien là le problème et si la loi proposée est en mesure de le résoudre.

Pour nous le problème est autre, parce que le débat général actuellement en cours a déformé les perspectives, réduisant la question à l’opposition entre les défenseurs des libertés civiles et les défenseurs, tels que l’Église catholique, du modèle traditionnel de la famille.

C’est un débat passionnant mais, si l’on s’arrête à ces deux polarités, on risque d’ignorer ce qui doit être pour nous le vrai problème, qui est à l’origine de la loi et qui nous implique, en tant que juifs italiens, de manière très grave, même si, apparemment, nous ne nous en sommes pas encore rendu compte.

En Italie, comme dans le reste du monde occidental, la société juive a fait siens les modèles d’organisation de la société non-juive, ou plutôt elle les a bien souvent anticipés. Mais le prix qu’elle a payé et paie encore pour ce choix collectif qu’elle a fait est l’évolution vers une réduction drastique de ses effectifs, qui en certains endroits frôle l’extinction.

Dans certaines communautés, cette réduction a atteint 45 %. Seule Rome semble avoir un peu échappé au "cyclone" démographique, mais les résultats attendus à moyen terme ne sont pas encourageants. Les causes du désastre sont multiples : on se marie moins et beaucoup plus tard, on a moins d’enfants, les liens du mariage sont très instables (séparations, divorces), la population en général vieillit et le nombre de décès dépasse chaque année celui des naissances. À cela s’ajoute le problème des unions mixtes qui, lorsqu’elles existent, ne sont bien souvent que des concubinages.

Sans aborder les problèmes religieux, il est indéniable que, du point de vue social, ces unions mixtes sont le signe d’un rapport faible avec le judaïsme et que, lorsque l’un des deux partenaires n’est pas juif et que l’autre est faiblement lié au judaïsme, dans la grande majorité des cas leur descendance sera encore plus faiblement liée au judaïsme et que la conversion formelle demandée à l’un des deux parents n’aura guère d’effet, du point de vue juif.

Voilà ce que signifie pour nous la modification ou la crise du modèle traditionnel de la famille. Peut-être la société qui nous entoure peut-elle se permettre (jusqu’à un certain point) de se remodeler en fonction des nouvelles situations économiques et sociales. Pas nous. Et alors il doit être clair que, si nous faisons du débat sur les DICO une belle question de droits civils, c’est que nous n’avons encore rien compris à nos vrais problèmes. Il est urgent que tous - et en particulier les dirigeants - en prennent conscience et que commence une politique sérieuse dans le domaine de la famille.

Rome, 2007

Traduction française par Charles de Pechpeyrou, Paris, France.

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1501131_magister
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 16:31

Lebob a écrit:
Cécile a écrit:
Les gendarmes ne se sont pas trompés, c'est évident. Mais leurs comptes ont apparemment été réduits ensuite... Et eux le savent très bien, forcément. Et certains ont parlé...

C'est vraiment un comportement tout petit... Boulet

D'où sortez-vous donc cette information? De chez Civitas?

Est-ce que j'ai une g.... à m'informer chez Civitas ? What the fuck ?!?
(Eux n'étaient que 50000...)
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 16:41

Cécile a écrit:
Lebob a écrit:
Cécile a écrit:
Les gendarmes ne se sont pas trompés, c'est évident. Mais leurs comptes ont apparemment été réduits ensuite... Et eux le savent très bien, forcément. Et certains ont parlé...

C'est vraiment un comportement tout petit... Boulet

D'où sortez-vous donc cette information? De chez Civitas?

Est-ce que j'ai une g.... à m'informer chez Civitas ? What the fuck ?!?
(Eux n'étaient que 50000...)

Certes non. Mais ça ne me dit toujours pas d'où sort cette information...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 17:06

Lorsque je participais à une manifestation anciennement , je faisais mon propre comptage .
Mon chiffre était toujours un moyen terme entre celui de la police et celui des organisateurs .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 17:11

@ Lebob : Il ne s'agit pas d'une info officielle !

Les gendarmes qui ont fait passer le message sont évidemment anonymes... Le chômage ne les attire pas !
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 17:44

Cécile a écrit:
@ Lebob : Il ne s'agit pas d'une info officielle !

Les gendarmes qui ont fait passer le message sont évidemment anonymes... Le chômage ne les attire pas !

Et l'info est donc incontrôlable. On ne sait même pas si des gendarmes ont réellement dit cela ou si c'est pure invention. Il y a au sein des manifestants pas mal de gens qui ne demandent qu'à croire ce genre d'affirmation qui permet de noircir encore davantage le gouvernement.

Cela dit, je ne demandais pas le nom et l'adresse des gendarmes qui avaient ou auraient révélé l'information, mais celui du (ou des) media par lesquels elle vous été parvenue...

Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 17:49

Il ne s'agit pas de noircir le gouvernement, et effectivement l'info est incontrôlable. Seules, les personnes qui ont des amis gendarmes ont pu le savoir...

Est-ce que ça vous étonne vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 18:12

Ca m'étonnerait que tous les gendarmes de France et de Navarre soient au courant.

A supposer que l'ordre ait été donné de minorer volontairement les chiffres (ce qui est loin d'être avéré), seule une pognée de gendarmes pourrait être au courant: ceux qui ont reçu l'ordre et ont donné l'ordre d'annoncer des chiffres inférieurs à la réalité et ceux qui ont effectué le comptage et ont entendu annoncer des chiffres inférieurs à leurs décomptes. C'est loin d'être la totalité des effectifs de la gendarmerie.

Et il faudrait encore que ces hommes n'aient eu rien de plus pressé d'aller raconter cela à leurs amis.

Ce qui ne m'étonne pas en revanche c'est que ce genre de rumeur circule...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 18:20

On peut toujours douter...

Il s'est dit des choses beaucoup moins sensées, même officiellement !
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 15 Jan 2013, 22:00

.

Citation :
Les homosexuels demandent quelque chose qui par définition n'est pas le mariage et qu'ils veulent appeler mariage quitte à faire disparaitre le vrai mariage.


je pense aussi que la question de l'égalité est la base de l'argumentaire pour le "mariage pour tous " .
Il me semble que le raisonnement de certains groupes homos n'a pas été vraiment contré par l'argumentaire de ceux qui s'y opposent .

Benoit Duteurtre qui est Homosexuel revendiqué et affiché a très justement dit dans la revue Marianne qu'il aurait suffit de 2 ou 3 articles suppléméntaires et discrets de la loi sur le PACS pour donner aux groupes homos militants l'égalité pratique qu'ils revendiquent par rapport aux droits de la filiation des couples hétérosexuels.
Mais justement ils n'ont pas voulu d'une égalité pratique discrète et ont organisé une égalité symbolique portée sur la place publique en jouant la posture des "victimisés " et discriminés
par homophobie , en pensant que cela serait l'arme médiatique fatale .
Or cette égalité symbolique ne tient pas quand on compare un couple hétéro stérile et un couple Homo stérile .
Dans le premier cas le couple hétéro s'est découvert stérile après quelques années d'éssais infructueux et la volonté des deux conjoints est totalement indépendante de cet état de fait .
Dans le cas du couple Homo , il ne peut échapper à personne que lorsqu'ils décident de vivre en couple Homme-Homme ou Femme -Femme , il savent qu'il seront Forcément stériles et choisissent donc la stérilité de façon totalement volontaire .
On ne peut donc pas mettre sur un pied d'égalité de même ceux qui héritent d'un handicap comme la surdi-mutité et ceux qui se taisent volontairement . le Volontaire n'est pas égal à l'involontaire ; la stérilité subie n'a pas les mêmes droits que la stérilité choisie .
les conséquences de la liberté n'ont pas à être réparées comme celles du hasard ou de la malchance .
D'ailleurs , pour voir les choses de façon un peu humoristique à l'envers , je pense que les hétéros seraient autant fondés à réclamer à l'état l'égalité avec les Homos concernant ...
la contraception que les Homos l'égalité concernant le mariage .
l'homosexualité est en effet la meilleure technique de contraception possible .
On n'y a jamais observé la moindre grossesse accidentelle , son taux de succès est donc de 100%.
Il n'y a aucun effet secondaire connu , concernant par exemple le risque thrombotique des pilules de dernière génération dont on parle beaucoup actuellement . Il n'y a aucune intervention à faire comme poser un stérilet, faire une ligature des trompes ou une vasectomie . de plus cette méthode contraceptive totalement efficace , gratuite et dénuée d'effets secondaires est aussi parfaitement réversible : il suffit au sujet de redevenir hétéro pour qu'elle arrête ses effets ....
Il est donc parfaitement injuste que les hétéros soient les seuls à risquer une grossesse à chaque fois qu'ils copulent alors que les homos n'en risquent aucune .
Que fait l'état pour compenser cette injustice fondamentale face au droit à la contraception pour tous ? telle est la question que je me pose mesdames et messieurs les députés et j'attend de vous enfin une réflexion adaptée pour que la société française prenne enfin en charge cette inégalité flagrante de droits entre ses citoyens !!! Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28480
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mer 16 Jan 2013, 15:10

« Les enfants ne sont pas une marchandise », par Mgr Paglia


De l'adoption d'enfants par des personnes homosexuelles


ROME, Tuesday 15 January 2013 (Zenit.org).



« Affaiblir ou annuler la force du mariage et de la famille est un danger pour l’avenir de l’humanité », déclare Mgr Vincenzo Paglia, le président du Conseil pontifical pour la famille.

A la lumière de l’imposante manifestation qui s’est déroulée à Paris, dimanche 13 janvier, pour soutenir la famille naturelle et rejeter le mariage et l’adoption d’enfants par des personnes homosexuelles, Mgr Paglia a parlé d’une dictature de l’égoïsme qui veut bouleverser la nature humaine.

Dans un entretien à Radio Vatican, Mgr Vincenzo Paglia, a dit clairement que « l’adoption d’enfants par des homosexuels, amène l’enfant à devenir une sorte de marchandise ».

« Depuis que le monde existe, a-t-il précisé, l’enfant doit naitre et grandir à l’intérieur de ce qui est la voie ordinaire, c’est-à-dire avec un père et une mère ».

« La théorie du genre qui veut justement dire que les différences ne sont que le fruit de la culture, c’est vraiment ne pas savoir lire la réalité dans laquelle nous vivons, a-t-il ajouté, et je me demande pourquoi nous sommes si diligents à combattre les manipulations dans la nature, à propos d’écologie et d’environnement, mais par contre si peu attentifs aux manipulations à l’intérieur de l’anthropologie ».

Selon le président du conseil pontifical pour la famille, « si le mètre de mesure est le ‘moi’ et la satisfaction de tous ses désirs, il est clair que tout est possible : c’est-à-dire, la destruction de la civilisation ».

Et il a conclu : « Voilà pourquoi l’Eglise, connaissant – elle, experte en humanité – la force également sociale et anthropologique de la famille, la défend à tout prix: parce qu’elle aime l’homme, elle aime la femme, elle aime tout le monde, et elle ne veut pas que le berceau où nait et se renforce la société même soit détruite ».

Traduction d'Océane Le Gall

http://www.zenit.org/article-33120?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Jeu 17 Jan 2013, 14:48

Un argumentaire et un seul, les gays et les lesbiennes payent des impôts oui ou non ?
Comme par quoi le pognon n'a pas d'odeur ...
Et cette bonne vieille frigide bardot :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

Et la propagande Holandaise :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: clown clown clown clown
Citation :
« Depuis que le monde existe, a-t-il précisé, l’enfant doit naitre et grandir à l’intérieur de ce qui est la voie ordinaire, c’est-à-dire avec un père et une mère ».
Non sans blague ?
Quand la mère est violé l'enfant grandit à l'intérieur de ce qui est la voie ordinaire ? What the fuck ?!? What the fuck ?!? What the fuck ?!? What the fuck ?!?


Dernière édition par Dr house le Jeu 17 Jan 2013, 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Jeu 17 Jan 2013, 14:58

Il y a des gays et lesbiennes opposés au " mariage pour tous " , et ce n'est pas nécessairement par peur , contrairement à ce qu'affirment les partisans du projet de loi .

Il est d'ailleurs amusant de constater que ce projet est promu par un président qui ne s'est jamais marié , si mes informations sont correctes .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Jeu 17 Jan 2013, 15:08

boulo a écrit:
Il y a des gays et lesbiennes opposés au " mariage pour tous " , et ce n'est pas nécessairement par peur , contrairement à ce qu'affirment les partisans du projet de loi .

Il est d'ailleurs amusant de constater que ce projet est promu par un président qui ne s'est jamais marié , si mes informations sont correctes .

Que ferait on pas pour avoir des voies ?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Sam 19 Jan 2013, 10:49

Interrogé sur l'adoption des couples homo , Hervé Vilard, qui avait été lui-même le premier chanteur à affirmer son homosexualité dans les années 60, n'a pas mâché ses mots:

«C'est un mélo dont je me passerais bien, je trouve ça épouvantable. Je vous le dit très sincèrement. Je pense qu'un enfant doit avoir un père et une mère. Je trouve ça insupportable. On est mal barré la».

«QUAND IL VA ALLER A L'ÉCOLE, QU'EST CE QU'ON VA LUI DIRE A CE MÔME?»

Manifestement très ému, l'interprète de «Capri c'est fini» est revenu sur son enfance: «J'ai été élevé par sept familles et transbahuté toute ma vie, a-t-il confié. C'est peut-être pour ça que je suis un peu instable aussi.
Qu'on décide de l'avenir d'un enfant en se disant voilà j'ai les moyens, je peux adopter un enfant…».

Et quand l'animateur lui rétorque que les gays peuvent aussi avoir des désirs de paternité, Hervé Vilard s'étrangle:
«Non, non, non… Quand il va aller à l'école, qu'est ce qu'on va lui dire à ce môme, vous savez très bien tout ça.

Écoutez, je trouve ça sordide, très sincèrement».

Au cours de cette interview , Hervé Vilard a également révélé avoir subi, lors de son passage à l'orphelinat, des attouchements sexuels par des juges pour enfants couverts par de hauts responsables politiques des années 50… Sans toutefois donner de noms.

DAVE, LAURENT RUQUIER ET KARL LAGERFELD

Mais Hervé Vilard n'est pas le seul homo célèbre à s'inscrire en porte-à-faux des revendications des associations LGBT pour l'égalité des droits. Le chanteur Dave, l'animateur Laurent Ruquier ou encore le couturier Karl Lagerfeld ont publiquement fait part de leurs doutes ou de leur opposition au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels-elles.

Ainsi, en 2008, Dave se prononçait «plutôt contre» l'adoption d'enfants par des homosexuels dans une interview donnée à Gala.

Plus récemment, Laurent Ruquier exprimait «des doutes» sur le même sujet.

Enfin, en mars dernier, c'était au tour de Karl Lagerfeld de s'opposer catégoriquement au mariage gay au nom «du droit à la différence» dans une interview donnée au magazine Vice.

«Pour moi, il est difficile d’imaginer d’un côté les papas qui travaillent, de l’autre ceux qui restent à la maison avec le bébé», affirmait le couturier également directeur artistique de la maison de haute couture Chanel.

«Comment le bébé vivra la situation ? Je ne sais pas. Je vois plus de lesbiennes mariées avec enfants que je ne vois d’hommes homos avec des enfants. Je crois davantage à une relation entre une mère et son enfant qu’entre un père et son enfant».



Cet article vous a plu? Soutenez le travail de Yagg en cliquant ici.

Commenter66 | Classé dans: Coup de gueule, People par Paul Denton Nous signaler un contenu inapproprié
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28480
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Sam 19 Jan 2013, 13:14

J'ai vu ce vidéo d'Hervé Vilard sur l'homoparentalité. thumleft

Un autre exemple, chez nous, que la folie se porte à merveille:

http://hollywoodpq.com/category/potin-quebecois/

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Sam 19 Jan 2013, 13:36

Des lesbiennes françaises qui " ont les moyens " viennent se faire féconder en Belgique , racontent plusieurs journaux belges .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Sam 19 Jan 2013, 15:39

jean-luc a écrit:
le burger king à l'aeroport de Marseille provence .
c'est juste SadSadSad Boulet What the fuck ?!? batman silent confused affraid pale

Il faut le signaler au guide Michelin.

Mais qu'est-ce que ça a à voir avec le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Sam 19 Jan 2013, 16:36

boulo a écrit:
Des lesbiennes françaises qui " ont les moyens " viennent se faire féconder en Belgique , racontent plusieurs journaux belges .

Si c'est permis, qu'elles en profitent. Chaque pays gouverne comme il l'entend.

Le petit ne naîtra pas en Belgique :mdr:

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Dim 20 Jan 2013, 17:35

" Americatho
C-FAM : une « manifestation sans précédent » pour la défense du mariage
Posted on 19 janvier 2013 by Daniel Hamiche in Americatho, Défense de la vie...

Le Catholic Family & Human Rights Institute (C-FAM), présidé par Austin Ruse, dont le siège social est à Washington D.C. et le bureau à New York, est une organisation de “lobbying” visant notamment à infléchir le programme pro-avortement et anti famille de l’Organisation des Nations Unies.
Comme beaucoup d’autres organisations et médias catholiques américains, le C-FAM a été enthousiasmé par le succès de la Manif pour Tous qui s’est déroulée le 13 janvier dernier à Paris, et signale un article du 16 janvier du blogue américain Turtle Bay and Beyond : « 1,3 million de participants (…) une participation écrasante dont le gigantisme a surpris même les prévisions les plus optimistes ».
Une des collaboratrices du C-FAM, Wendy Wright, a posté hier un article intéressant sur le site du C-FAM, intitulé « Des homosexuels français se joignent à la manif pour tous », mettant l’accent sur l’engagement d’homosexuels à défendre le mariage traditionnel et donc leur opposition au projet de loi dit du « mariage pour tous »."
Voici quelques extraits dece texte traduit en français par les soins du C-FAM.

"NEW YORK, 18 janvier (C-FAM) Il semblerait que près d’un million de personnes aient défilé a Paris dimanche dernier, ainsi que devant les Ambassades de France, contre la réforme visant à légaliser le mariage homosexuel. La surprise de la campagne française pour le mariage traditionnel: des homosexuels se sont joints aux efforts des militants pro famille.
« Les droits des enfants prévalent sur le droit à l’enfant », chantaient en cœur des manifestants...
Une coalition de citoyens pro famille qui rassemble aussi des homosexuels, c’est bien différent de ce qui existe aux États-Unis, et dans d’autres régions du monde. Il est difficile d’expliquer comment certains homosexuels français sont non seulement en faveur du mariage exclusivement réservés aux couples homme/femme, mais font aussi campagne contre la légalisation du mariage gay.
Quelles qu’en soient les raisons, cette coalition puissante pourrait réussir à empêcher la réforme d’aboutir en France.

L’Assemblée nationale se penchera sur ce projet de loi le 29 janvier prochain."

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 22 Jan 2013, 11:54

l’Académie des sciences morales et politiques, une très belle institution, qui publie en général des travaux de qualité.

http://www.asmp.fr/sommaire.htm

a publié un avis hier à propos du mariage homosexuel.

http://www.asmp.fr/travaux/avis/2013_mariage_de_meme_sexe.htm

Avis de l’Académie des sciences morales et politiques sur le projet de loi ouvrant le mariage aux personnes du même sexe

- 21 janvier 2013 -

Le projet de loi « ouvrant le mariage aux couples de même sexe » conduit à une transformation profonde du droit du mariage et de la filiation sur laquelle l'Académie des sciences morales et politiques souhaite appeler l'attention des pouvoirs publics.

En l'état actuel du droit français, le mariage, pour reprendre les termes retenus par la cour de cassation, « ne peut être légalement contracté qu'entre deux personnes appartenant l'une au sexe masculin, l'autre au sexe féminin » . Selon la jurisprudence tant internationale que constitutionnelle, cette solution ne porte pas atteinte au principe d'égalité et ne saurait par suite être regardée comme discriminatoire. Soucieux toutefois de permettre aux personnes majeures homosexuelles d'organiser leur vie commune, le législateur leur a permis en 1999 de conclure un pacte civil de solidarité (pacs) ouvert d'ailleurs à tous. Des réformes législatives diverses ont progressivement rapproché les effets du pacs de ceux du mariage dans les relations du couple.

Le droit de la filiation a connu, quant à lui, une évolution sensible au cours du siècle dernier du fait de l'égalisation du statut patrimonial des enfants légitimes et de celui des enfants naturels et des transformations du droit de l'adoption. Ces transformations ont permis l'adoption plénière d'enfants par un célibataire vivant avec une personne du même sexe, accompagnée de certains aménagements de l'autorité parentale.

En présentant le projet de loi, le gouvernement a souligné que « des différences subsistent entre le pacs et le mariage et que cet instrument juridique ne répond pas à la demande des couples de personnes du même sexe qui souhaitent se marier, ni à leur demande d'accès à l'adoption ». En vue de satisfaire à ces demandes, le projet de loi leur ouvre « le droit au mariage » et élimine par suite dans le code civil toute référence au sexe des conjoints. En outre il ouvre aux couples mariés de même sexe « l'accès à la parenté », via le mécanisme de l'adoption.

1 – L'Académie des sciences morales et politiques observe que la réforme proposée transforme en profondeur le droit français du mariage et de la filiation. En vue de répondre à la demande de couples de même sexe désireux d'organiser leur vie commune, elle impose cette transformation radicale aux couples de sexe différent. Opérée au nom des droits individuels des premiers, elle met en cause les droits des seconds. Une formule plus respectueuse de tous aurait consisté à transformer le pacs conclu par des personnes du même sexe en une union civile comportant pour les partenaires de cette union les mêmes droits et obligations que ceux nés entre conjoints dans le mariage. Cette solution et d'autres inspirées d'exemples étrangers auraient dû être examinées à l'occasion d'un vaste débat organisé dans des conditions analogues à celles retenues en ce qui concerne la fin de vie. L'Académie aurait été heureuse de participer à un tel débat et demeure prête à le faire.

2- En tout état de cause, l'Académie appelle l'attention des pouvoirs publics sur la nécessité de respecter dans la loi et ses textes d'application le droit des couples hétérosexuels à demeurer « mari » et « femme » et « père » et « mère » de leurs enfants, que ceux-ci soient nés dans le mariage ou hors mariage.

3- La rupture envisagée par le projet de loi en ce qui concerne la filiation est plus profonde encore. L'adoption a pour but de suppléer l'absence de parents biologiques en leur substituant des parents de remplacement. Admettre qu'un couple unissant des personnes de même sexe puisse se substituer au père et à la mère biologiques soulève des problèmes sérieux en ce qui concerne le destin de l'enfant adopté. Des vues diverses ont été exprimées à cet égard et aucune étude approfondie n'a encore été opérée sur le sujet. Or, s'il n'existe pas de droit à l'enfant, il est des droits de l'enfant sur lesquels le législateur doit veiller face à ces incertitudes sérieuses. S'il est un domaine dans lequel la prudence est de rigueur, c'est bien celui-là.

4 – Le projet de loi soulève en outre des questions difficiles du fait que le mariage et l'adoption ne sont ouverts aux personnes de même sexe que dans moins de dix pays appartenant tous à l'Europe occidentale ou à l'Amérique du nord. Or les enfants adoptés en France proviennent à l'heure actuelle d'autres régions du monde et certains des Etats concernés pourraient se refuser dans l'avenir à placer leurs enfants sous l'empire du droit français. De plus le texte proposé ouvre le mariage non seulement aux personnes homosexuelles de nationalité française, mais encore aux étrangers, ce qui risque de créer de regrettables conflits de loi.

5- L'Académie relève enfin que, si le projet n'ouvre aux couples de même sexe que le droit à l'adoption, certains parlementaires envisagent de l'amender en vue de permettre aux couples de femmes de recourir à la procréation médicalement assistée (PMA). Elle relève qu'au nom du principe d'égalité, des couples d'hommes pourraient dans l'avenir souhaiter recourir à des mères porteuses en vue d'assurer leur filiation. L'Académie estime que ces revendications soulèvent des questions bioéthiques fondamentales qui ne concernent pas seulement les couples homosexuels et qu'il serait regrettable de légiférer en ce domaine à l'occasion du présent projet de loi. Là encore un vaste débat s'impose.

6 – En définitive, le projet de loi procède à un bouleversement du droit qui ne touche pas seulement les couples homosexuels. Aux pères et mères de l'enfant, il tend à substituer les parents. La parentalité prend ainsi la place de la paternité et de la maternité. Il tend à promouvoir un droit à l'enfant qui fait passer celui-ci de sujet à objet de droit. Il conduit à nier la différence biologique entre les sexes pour lui substituer un droit à l'orientation sexuelle de chacun. On comprend qu'il ait pu de ce fait susciter des soutiens enthousiastes et des oppositions affirmées, auxquelles il est temps encore de substituer un débat serein et approfondi.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 22 Jan 2013, 13:17

Merci, Scrogneuneu, pour ce texte.
Est-il encore temps pour que ce texte fasse réfléchir les juges de ce prof ?

Citation :

Un enseignant italien accusé d’avoir mal parlé de l’homosexualité
Posted on 21 janvier 2013 by Jeanne Smits in Divers Jeanne smits, En Une, Points non négociables avec 0 Commentaire

Un professeur de religion en Italie est sous le feu des médias depuis qu’on l’accuse d’avoir affirmé en classe que les personnes qui adoptent un style de vie gay « ne naissent pas comme ça » et devraient suivre une thérapie.

Enrico Pavanello, 49 ans, est professeur dans le plus ancien lycée de Venise, Foscarini du Venezia, et a donc affaire à de grands adolescents qui en l’occurrence lui avaient posé des questions sur l’homosexualité. En réponse il les avait invités à réfléchir de manière critique à propos de plusieurs lieux-communs sur l’homosexualité ; il avait notamment signalé que le rapport Kinsey, qui évalue la proportion d’homosexuels à 10 % d’une population donnée, a été largement démonté.

C’est un de ses élèves, mécontent, qui a posté sa retranscription des propos du professeur sur facebook. Il assure que Pavanello a déclaré : « Personne ne naît gay, les gens deviennent comme ça en faisant un choix spécifique, et par conséquent quiconque fait ce choix doit chercher à en guérir. » Il avait pris soin de distinguer entre les mots « gay » et « homosexuel », précisant que ce dernier qualifie ceux qui ont des attirances homosexuelles, tandis que « gay » fait référence à un style de vie et des comportements précis. « Qui a dit qu’un homosexual devrait s’identifier à l’idéologie gay ? », aurait-il demandé.

Il avait également dit que le refus du mariage aux couples homosexuels n’était pas une discrimination parce que celle-ci n’existe que lorsqu’on traite différemment des choses égales.

Le tollé qui a accueilli cette publication par un élève de Pavanello l’a conduit à s’exprimer dans la presse pour dire qu’il s’expose désormais à des sanctions disciplinaires de la part de la direction de son lycée. Il a précisé qu’il ne cherchait à offenser personne : « Le texte qui a été donné au étudiants est un résumé de différentes lectures, de critiques, d’articles qui n’expriment pas ma pensée. Mon intention était de fournir des éléments aux étudiants en vue d’apporter une stimulation au débat autour d’un thème que les élèves eux-mêmes ont soulevé. »

Comme souvent dans ces affaires les excuses arrivent vite. Le tabou est déjà bien installé…


Source : LifeSite.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 22 Jan 2013, 14:08

Extrait du rapport de l’Académie des sciences morales et politiques à propos du mariage homo et cité par Scrogneugneu plus haut, merci à lui thumleft :
Citation :
Selon la jurisprudence tant internationale que constitutionnelle, cette solution ne porte pas atteinte au principe d'égalité et ne saurait par suite être regardée comme discriminatoire.
Citation :
1 – L'Académie des sciences morales et politiques observe que la réforme proposée transforme en profondeur le droit français du mariage et de la filiation.

Encore une fois un grand merci aux chrétiens, et en particulier aux catholiques, qui ont préféré voter Hollande par anti-sarkozisme primaire au lieu de faire un choix sur les valeurs qui se rapprochent le plus des valeurs chrétiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 22 Jan 2013, 14:29

Jeb a écrit:
Extrait du rapport de l’Académie des sciences morales et politiques à propos du mariage homo et cité par Scrogneugneu plus haut, merci à lui
intéressant cette prise de position courageuse. Je connaissais cette académie pour ses publications du groupe de travail de bernard d'Espagnat
http://www.asmp.fr/travaux/gpw_philosc.htm

Citation :
Encore une fois un grand merci aux chrétiens, et en particulier aux catholiques, qui ont préféré voter Hollande par anti-sarkozisme primaire au lieu de faire un choix sur les valeurs qui se rapprochent le plus des valeurs chrétiennes.
bah faut pas rester sur le passé.

par exemple François Bayrou, qui est un bon gars, a bien pesé le pour et le contre, s'est torturé comme il a l'habitude de faire, et a voté Hollande. Il a voté pour ce qu'il pensait le mieux en conscience, et pourtant Dieu sait que ces questions de société sont très importantes pour lui. Par exemple, c'est le seul candidat que j'ai entendu qui a bien expliqué à quel point la loi leonetti était bien équilibrée, qu'il fallait l'appliquer, que c'était dangereux de vouloir "aller plus loin" etc...
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 22 Jan 2013, 14:46

Scrogneugneu a écrit:
bah faut pas rester sur le passé.
Bien d'accord avec toi mais c'est un choix dont on va trainer les conséquences encore longtemps.

Bayrou, à mon avis, a fait lui aussi plus un choix guidé par son anti-sarkozisme que par sa conscience malmenée.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 22 Jan 2013, 20:06

Christophore a écrit:
Merci, Scrogneuneu, pour ce texte.
Est-il encore temps pour que ce texte fasse réfléchir les juges de ce prof ?

Citation :

Un enseignant italien accusé d’avoir mal parlé de l’homosexualité
Posted on 21 janvier 2013 by Jeanne Smits in Divers Jeanne smits, En Une, Points non négociables avec 0 Commentaire

Un professeur de religion en Italie est sous le feu des médias depuis qu’on l’accuse d’avoir affirmé en classe que les personnes qui adoptent un style de vie gay « ne naissent pas comme ça » et devraient suivre une thérapie.

Enrico Pavanello, 49 ans, est professeur dans le plus ancien lycée de Venise, Foscarini du Venezia, et a donc affaire à de grands adolescents qui en l’occurrence lui avaient posé des questions sur l’homosexualité. En réponse il les avait invités à réfléchir de manière critique à propos de plusieurs lieux-communs sur l’homosexualité ; il avait notamment signalé que le rapport Kinsey, qui évalue la proportion d’homosexuels à 10 % d’une population donnée, a été largement démonté.

C’est un de ses élèves, mécontent, qui a posté sa retranscription des propos du professeur sur facebook. Il assure que Pavanello a déclaré : « Personne ne naît gay, les gens deviennent comme ça en faisant un choix spécifique, et par conséquent quiconque fait ce choix doit chercher à en guérir. » Il avait pris soin de distinguer entre les mots « gay » et « homosexuel », précisant que ce dernier qualifie ceux qui ont des attirances homosexuelles, tandis que « gay » fait référence à un style de vie et des comportements précis. « Qui a dit qu’un homosexual devrait s’identifier à l’idéologie gay ? », aurait-il demandé.

Il avait également dit que le refus du mariage aux couples homosexuels n’était pas une discrimination parce que celle-ci n’existe que lorsqu’on traite différemment des choses égales.

Le tollé qui a accueilli cette publication par un élève de Pavanello l’a conduit à s’exprimer dans la presse pour dire qu’il s’expose désormais à des sanctions disciplinaires de la part de la direction de son lycée. Il a précisé qu’il ne cherchait à offenser personne : « Le texte qui a été donné au étudiants est un résumé de différentes lectures, de critiques, d’articles qui n’expriment pas ma pensée. Mon intention était de fournir des éléments aux étudiants en vue d’apporter une stimulation au débat autour d’un thème que les élèves eux-mêmes ont soulevé. »

Comme souvent dans ces affaires les excuses arrivent vite. Le tabou est déjà bien installé…


Source : LifeSite.

Faceboock est une grosse daude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mer 23 Jan 2013, 09:28

Dr house a écrit:
Faceboock est une grosse daude.

Le problème c'est que l'internet est devenu un immense FB.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Jeu 31 Jan 2013, 18:12

Le monde selon Najat


Eclairant débat sur le “mariage pour tous”, l’autre lundi dans l’émission Mots croisés (France 2). En vedette parmi les six invités : Mme Najat Vallaud-Belkacem, ès qualités de ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement et chargée par le premier ministre d’une “mission de lutte contre l’homophobie” — c’est-à-dire, ces jours-ci, contre les adversaires du projet de loi.

Le moins que l’on puisse dire, c ’est que madame la ministresse fait le job. Sur la “manif pour tous” : « Le droit à manifester est fondamental. Il nous est arrivé nous-mêmes [le camp du progrès] d’y recourir ; mais plutôt pour revendiquer des droits que pour en refuser à d’autres. » Et toc !

Sauf qu’en l’occurrence, chère Najat, votre projet tend bel et bien à supprimer un droit : celui des enfants à avoir un père et une mère. Mais il est vrai aussi que les enfants ne votent pas…

Sur les leçons à tirer de cette démonstration de masse : « Il faut tout prendre en compte, bien sûr ; mais surtout ces 51,6 % de Français qui ont voté pour François Hollande en toute connaissance de cause sur un programme clair, et notamment sur son engagement n° 31 » (ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe).

bipage de gueule ! On n’a pas souvenir que le candidat Hollande ait jamais mis en avant cet argument de campagne, ni en meeting ni en débat.

Quant à consulter le peuple, la porte-parole du gouvernement ne veut même pas en entendre parler. Primo, ce serait anticonstitutionnel, puisque, comme chacun sait, « la famille ne relève pas du social ». Mais surtout, « au-delà de la Constitution [sic], c’est une question politique : nous ne voulons pas soumettre à référendum des textes qui divisent les Français ! » dit-elle sans rire. Il ne faudrait donc consulter le peuple que sur les questions qui ne font point débat ? Pierre Dac aurait adoré !

Sur la PMA enfin, Najat apaise les inquiétudes d’Yves Calvi : non, le projet n’est pas « enterré » ! Il figurera bien en mars dans la « loi sur la famille » (sic). Mais voilà que notre animateur surenchérit dans l’égalitarisme : « Si le droit à l’enfant est ouvert aux lesbiennes, pourquoi l’interdire aux gays ? » « Ça n’a rien à voir ! ose Mme Vallaud-Belkacem. Le gouvernement est définitivement opposé à la GPA, à cause du risque de marchandisation des corps ! »

Une envolée stoppée net par l’abbé internaute Grosjean : « Comment vous croire, alors que sur votre blog vous avez pris position en faveur de la GPA ? »

Silence gêné de l’intéressée, qui préfère encore répondre à Bruno Gollnisch : « À peine la PMA votée, les homosexuels masculins réclameront la GPA ! » prédit-il. « C’est absurde ! », rétorque-t-elle à tout hasard, avant de botter en touche avec une comparaison digne du meilleur Monty Python : « Quand on a voté le droit à l’IVG pour les femmes, les hommes ne l’ont pas réclamée ! » :mdr:

Une chose est sûre : en cas d’échec politique, cette fille-là pourra toujours se recycler dans la stand-up comedy. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Jeu 31 Jan 2013, 22:27

Aucune cohérence dans leurs idées d'où leurs propos sans cesse contradictoires.

Affligeant de mauvaise foi tous ces ministres et "sous-ministres" du gouvernement !
Revenir en haut Aller en bas
albatros



Féminin Messages : 294
Inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Ven 01 Fév 2013, 11:08

http://www.youtube.com/watch?v=y44QIUL_Psc&feature=youtube_gdata_player
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Ven 01 Fév 2013, 11:51

Cette video fait vraiment un tabac ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Ven 01 Fév 2013, 12:09

Oui, ce député va être en tête du Top 10 des personnalités ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume C



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles   Mar 29 Mar 2016, 13:26

GPA : la "Manif pour tous" prend à partie Sarkozy

TRIBUNE - Ludovine de La Rochère est présidente du mouvement "La Manif pour tous". Elle réclame "l'abolition universelle de la GPA" et interpelle à ce sujet Nicolas Sarkozy après ses récentes déclarations dans des "médias chrétiens" : elle lui reproche ses "évolutions ou révolutions".


"La France devrait prendre une initiative internationale pour que les pays qui autorisent la gestation pour autrui la réservent à leurs nationaux." Ces propos tenus cette semaine par Nicolas Sarkozy lors d’un entretien accordé à des médias chrétiens sont inquiétants. Car cette posture revient ni plus ni moins à accepter la pratique des mères porteuses dès lors qu’elle est pratiquée dans d’autres pays. Or, face à ces formes nouvelles d’exploitation des femmes et de trafic d’enfants, il n’est pas envisageable de fermer les yeux. La politique implique en principe d’avoir une ambition. Et en la matière, le seul objectif conforme aux droits humains est de viser l’abolition universelle de la gestation par autrui (GPA). Car la dignité de la femme n’a pas de frontière, tout comme le droit de l’enfant de ne pas être séparé de sa mère pour être donné ou vendu. Ce qui est inacceptable dans l’hexagone l’est tout autant dans des pays émergents où les usines à bébé sont un scandale intolérable.

Dans un monde en crise, dans une société instable, il nous faut plus que jamais des responsables politiques à la hauteur des enjeux, constants et cohérente . Mais quel crédit accorder à un prétendant à l’Elysée dont les propos et positions connaissent des (r)évolutions au fil des mois? Comme le rappelait justement Nicolas Sarkozy lors d’un meeting le 15 novembre 2014, "il ne sert à rien de se déclarer opposé à la GPA sans avoir le courage de réviser la loi Taubira".

Dans notre code civil, comme partout ailleurs, le mariage entraine la filiation. Le mariage "pour tous" permet donc aussi aux couples de même sexe d’adopter. De très nombreux Français l’ignorent encore. Or, les sondages le montrent : ils sont majoritairement opposés à l’adoption par deux hommes ou deux femmes. En outre, il y a très peu d’enfants à adopter (25 000 couples agréés pour moins de 3.000 adoptions au total par an). Ne pas oser revenir sur la loi Taubira, c’est donc accepter de facto la "fabrication" volontaire d’orphelins de père via la procréation médicalement assistée (PMA) "sans père" pour les couples de femmes ou les célibataires, et d’orphelins de mère via la GPA. C’est aussi confondre paternité et maternité, père et mère, comme s’ils étaient interchangeables et remplaçables.

En maintenant l’adoption par les couples de même sexe et en refusant de s’exprimer sur la PMA "sans père", Nicolas Sarkozy encourage le droit à l’enfant au nom de la volonté d’adultes de "faire famille". Il se laisse bercer par le courant d’un prétendu "sens de l’histoire". Il ne manifeste qu’une opposition a minima à la GPA puisqu’il ne précise même pas comment il compte procéder et n’ambitionne pas son abolition universelle. À tout cela s’ajoute l’inconstance de ses prises de positions qui a déjà été soulignée à de multiples reprises. Aussi, après avoir abandonné le mariage, l’adoption, après son silence sur la PMA "sans père", combien de temps tiendra-t-il sur la GPA?

Les mois à venir devraient être riches d’enseignements. Bon nombre de candidats aux futures échéances nationales cherchent à se définir une posture la plus crédible possible sur ces enjeux humains. Outre leur opposition à la GPA quel que soit le couple commanditaire et où qu’elle soit pratiquée, beaucoup sont clairs sur leur refus de la PMA "sans père". Et l’adoption pour les couples de même sexe, qui revient à priver un enfant de son père ou de sa mère, est loin d’être soutenue par tous. Certains prétendants à la primaire sont connus pour s’être très clairement engagés lors des débats sur la loi Taubira. Et ils ne sont pas les seuls : d’autres, comme François Fillon, semblent prêts à assumer le respect de la filiation père-mère-enfant. De fait, la révision de la loi Taubira reste un sujet de débats forts dans les rangs des Républicains. Ainsi, la question n’a cessé de planer tout au long des deux jours de leur dernière convention nationale de la mi-février à Paris.

Lors des régionales, les candidats des Républicains les mieux élus sont ceux qui ont eu le courage de réaffirmer, lors des meetings organisés par La Manif Pour Tous pendant la campagne, leur opposition claire à la PMA "sans père" et à la GPA, et donc leur volonté de revenir sur la loi Taubira. Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau ou encore Xavier Bertrand ont bien compris l’attente de leur électorat sur ces sujets de société. D’ailleurs, le tripartisme actuel s’explique notamment par le soutien du Front National à la famille fondée sur la filiation père-mère-enfant, tandis que des candidats de la droite et du centre sont manifestement tentés d’abandonner les droits et besoins de l’enfant pour courir derrière le politiquement correct et le communautarisme.

Pour les politiques, l’heure est venue de répondre aux attentes exprimées avec calme et détermination par les familles depuis trois ans et demi. Et s’il faut retourner battre le pavé pour se faire entendre, elles y sont prêtes. Après un quinquennat marqué par la volonté affichée de nier la réalité de l’humanité et l’intérêt supérieur de l’enfant, de bouleverser la civilisation en s’attaquant de toutes les manières possibles à la famille - cellule de base de la société, premier lieu de solidarité, plébiscitée par les Français -, il nous faut plus que jamais des dirigeants politiques crédibles. Et d’autant plus que s’il manque de courage dans ce domaine, qui peut croire qu’ils en auront pour d’autres enjeux urgents comme le chômage et le terrorisme?



Ludovine de La Rochère
dimanche 27 mars 2016
Le Journal du Dimanche
Revenir en haut Aller en bas
 
Argumentaire contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Argumentaire contre l'avortement
» Manif contre le projet d'arènes à Bordeaux
» Lutter contre le Sionisme = lutter contre le projet divin ?
» Contre les salafistes
» Lettre type contre le cirque Gruss à Strasbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: