DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Antiquité de l'idée de purgatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 14:15

Extrait de la Passion de Perpétue et Félicité :

Comme nous étions tous un certain jour en oraison, je prononçai par hasard le nom de Dinocrate. J'admirai comme une chose extraordinaire, que, n'ayant point pensé à lui depuis sa mort, je m'en souvinsse alors d'une manière si singulière. Je donnai quelques larmes au triste accident qui nous l'avait ravi, et je connus que je serais exaucée si je priais pour lui. Je commençai donc à offrir des prières et à gémir beaucoup en la présence de Dieu.

La nuit suivante, il me sembla voir sortir Dinocrate d'un lieu obscur ; il était tout couvert de sueur ; ses lèvres sèches et brûlées, et sa bouche entr'ouverte marquaient qu'il endurait une soif extrême. Son visage était pâle, couvert de crasse, et on y voyait encore la plaie qu'il y avait lorsqu'il mourut : c'était un horrible cancer à la joue. Ce Dinocrate était mon frère, mort à l'âge de sept ans. C'était donc pour ce pauvre enfant que j'avais prié avec tant d'ardeur. Au reste, il me semblait qu'il y avait un fort grand espace entre lui et moi ; en sorte qu'il m'était impossible d'aller à lui. Là était un réservoir plein d'eau, mais dont le bord, plus haut que Dinocrate, ne lui permettait pas de puiser de quoi étancher sa soif. Il faisait divers efforts pour l'atteindre, mais c'était toujours en vain. Je me réveillai dans l'agitation et l'inquiétude que me causait la peine où je voyais mon frère ; mais j'eus une ferme espérance que mes prières ne lui seraient pas inutiles pour la faire cesser ; je ne cessais donc point de prier jour et nuit pour ce cher frère, mêlant à mes prières mes soupirs et mes larmes. L'on nous transféra alors dans la prison du camp, car nous étions destinés pour servir aux spectacles qui devaient se donner dans le camp le jour de la naissance de Géta.

Nous fûmes tous mis à la chaîne, jusqu'au jour que nous devions être exposés aux bêtes. Ce fut, durant ce petit intervalle que le Ciel me favorisa encore de cette vision : ce lieu obscur, d'où j'avais vu sortir Dinocrate, me parut fort éclairé, et Dinocrate lui-même propre, bien vêtu, le visage frais, où l'on n'apercevait plus qu'une légère cicatrice à l'endroit où avait été cette plaie mortelle. Je vis aussi que les bords du réservoir étaient baissés et ne venaient plus qu'à la ceinture de l'enfant qui tirait de l'eau avec une extrême facilité ; il y en avait même là un flacon tout plein, dont il buvait sans que l'eau du flacon diminua. Après qu'il eut bu, il courut jouer comme font les enfants, et je me réveillai dans le moment. Alors je compris qu'il avait été délivré des peines qu'il endurait
.

Ce texte est du début du IIIème siècle (les saintes Félicité et Perpétue ont été martyrisées dans l'amphithéâtre de Carthage en 203).

En Christ,

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 18:12

..


Dernière édition par le Mar 24 Oct 2006, 00:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 22:20

Le purgatoire est, en fait, une vieille idée platonicienne, exprimée sous forme de mythe, notamment dans la République! Alors, c'est une idée toute païenne et qui n'a rien à voir avec le christianisme, sinon pour le fric des indulgences! puker puker puker :thumbdown:
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 22:47

..


Dernière édition par le Mar 24 Oct 2006, 00:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:02

Sylvie a écrit:
Cher Alain,

Vous n'avez pas visité la page que j'ai suggérée à ce que je vois.

Un autre passage dans ce même livre parle de la prière d’intercession des saints défunts, en l’occurrence l’ancien grand prêtre Onias et le prophète Jérémie, pour les vivants :

Ayant armé chacun d'eux moins de la sécurité que donnent les boucliers et les lances que de l'assurance fondée sur les bonnes paroles, il [Judas Maccabée] leur raconta un songe digne de foi, une sorte de vision, qui les réjouit tous. Voici le spectacle qui lui avait été offert : l'ex-grand prêtre Onias, cet homme de bien, d'un abord modeste et de mœurs douces, distingué dans son langage et adonné dès l'enfance à toutes les pratiques de la vertu, Onias étendait les mains et priait pour toute la communauté des Juifs. Ensuite avait apparu à Judas, de la même manière, un homme remarquable par ses cheveux blancs et par sa dignité, revêtu d'une prodigieuse et souveraine majesté. Prenant la parole, Onias disait : " Celui-ci est l'ami de ses frères, qui prie beaucoup pour le peuple et pour la ville sainte tout entière, Jérémie, le prophète de Dieu." Puis Jérémie, avançant la main droite, donnait à Judas une épée d'or et prononçait ces paroles en la lui remettant : " Prends ce glaive saint, il est un don de Dieu, avec lui tu briseras les ennemis." (2 Maccabées 15:11-16)

Aussi, le verset de l’Épître aux Hébreux 9, 27, déjà cité (Et comme les hommes ne meurent qu’une seule fois, après quoi il y a un jugement) ne peut pas être compris indépendamment du verset suivant, qui se lit : Le Christ, après s’être offert une seule fois pour enlever les péchés d’un grand nombre, apparaîtra une seconde fois, – hors du péché, – à ceux qui l’attendent pour leur donner le salut (He 9,28). Ceux qui attendent le Christ sont non seulement les vivants, mais aussi les morts, dont le destin éternel ne serait fixé définitivement qu’au deuxième avènement du Christ, ou le Jugement dernier. L’Église orthodoxe emploie cette réflexion pour prier pour le repos de ceux qui sont endormis, jusqu'à l'avènement du Christ.

La prière pour les défunts est à la notion d’une " purification " nécessaire des âmes des défunts après le premier " jugement particulier " et le retour du Christ à la fin des temps et le jugement dernier. Dans la tradition de l’Église romaine cette idée de purification a mené à la doctrine du " purgatoire ", un lieu où séjournent les âmes de ceux qui ne sont pas suffisamment purs pour être admis immédiatement à la béatitude des saints et des anges devant la présence divine, et où les âmes subissent un châtiment par lequel elles sont purifiées ou " purgées ", par le " feu ", de leur péchés mineurs ou les péchés non suffisamment repentis pendant leur vie. L’Église orthodoxe n’accepte pas l’idée du purgatoire ou d’une purification par le feu, tout en reconnaissant la nécessité d’une purification après la mort. Sans préciser d’avantage, l’Église orthodoxe enseigne que les prières des vivants pour les défunts contribuent à leur bien-être : Dieu agit selon son bon vouloir, en réponse à les prières des fidèles.



Sylvie

Le livre des Maccabées est apocryphe selon Laodicée364, Quini-sexte, 692 et la Foi pro-testante. Il ne fut reconnu par les byzantins qu'en 1672, lors d'un synode sans valeur!

Héb9/27-28 traite de la plénitude du salut des rachetés, en vertu de Rom 8. Notre corps aussi fut racheté et doit participer pleinement à la rédemption. Car, nous fûmes sauvés, entièrement, corps et âme par J-C, sinon notre Foi est vaine(Icor15). C'est dans ce sens qu'il faut interpréter Héb9/27-28 et non dans la perspective d'un impossible purgatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:19

Cher Alain,

Il me semble que Le livre des Maccabées fait parti de la bible de Jérusalem.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:25

Chère Sylvie,

il vous semble bien : il y a deux livres des Macchabées, juste après le livre d'Esther. Ils proviennent de la bible des septantes, dixit la bible de Jérusalem, et donc du grec.

Amicalement,

Marc
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:27

marc a écrit:
Chère Sylvie,

il vous semble bien : il y a deux livres des Macchabées, juste après le livre d'Esther. Ils proviennent de la bible des septantes, dixit la bible de Jérusalem, et donc du grec.

Amicalement,

Marc

Le canon romain de la Bible de Jérusalem n'est pas nécessairement fiable!
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:29

Ben là,

Si cette bible est acceptée par les orthodoxes, avec la rigueur que nous avons, elle doit être vraie.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:35

Sylvie a écrit:
Ben là,

Si cette bible est acceptée par les orthodoxes, avec la rigueur que nous avons, elle doit être vraie.

Sylvie

Et la rigueur pro-testante? Il est question surtout du canon, moins du texte. Quoique la version Ostervald de 1996 soit nettement supérieure!
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 06 Juin 2006, 23:47

..


Dernière édition par le Mar 24 Oct 2006, 00:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 07 Juin 2006, 00:10

En tous cas, les citations bibliques de ce texte ne confortent nullement l'idée de purgatoire.

Quant à la rigueur de la Bible Ostervald, c'est qu'elle se fonde uniquement sur le textus réceptus byzantin ou de saint Jean Chrysostome pour le N.T. Tandis que les autres versions françaises ne sont que des spéculations sur les vrais originaux, sans que le dogme, la morale ni l'histoire ne soient attaqués, bien entendu. Donc, pour moi, le N.T Ostervald, en terme de rigueur,prime.

En ce qui a trait à l'A.T, il faut savoir confronter les versions massorétiques, des Septantes et de la Vulgate de saint Jérôme, en toute rigueur de texte.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 07 Juin 2006, 01:56

Je ne m'y connais pas en versions bibliques. Je ne connais que la TOB et Bible de Jérusalem.

Je vais dire comme sur l'ancien forum, "Je n'ai jamais étudié la théologie, ni la philosophie, alors à vous de juger."

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 07 Juin 2006, 02:00

Sylvie a écrit:
Je ne m'y connais pas en versions bibliques. Je ne connais que la TOB et Bible de Jérusalem.

Je vais dire comme sur l'ancien forum, "Je n'ai jamais étudié la théologie, ni la philosophie, alors à vous de juger."

Sylvie

Je paralais en spécialiste, certes. Toutes les bibles se valent, sauf celle des TJ et la bayard, qui sont une vraie farce. Tout de même, vous procurer la version Ostervald 1996 ne serait pas une mauvaise idée. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 07 Juin 2006, 02:13

Ça me semble être protestant comme nom.

Je sais que la Bible de Jérusalem convient aux orthodoxes et catholiques donc je vais m'en tenir à celle là.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 07 Juin 2006, 02:49

Sylvie a écrit:
Ça me semble être protestant comme nom.

Je sais que la Bible de Jérusalem convient aux orthodoxes et catholiques donc je vais m'en tenir à celle là.

Sylvie

La Bible est la Bible:peu importe qui la traduit, pouvrvu qu'elle soit bien traduite. Or, à mon avis, la meilleure traduction est l'Ostervald de 1996. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Tancrède



Masculin Messages : 396
Inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 13 Juin 2006, 08:21

-------------

Je n'ai pas pris le temps de lire les très nombreux textes sur ce Post.


Toutefois,

Le livre aux Hébreux chapitre 9 verset 27 dit:

Il n'est réservé qu'à l'homme de mourir un fois, après quoi vient le jugement.
ou
27 Il est dans la destinée de tout homme de mourir une seule fois-après quoi il sera jugé par Dieu.

Il y a dans ses paroles le sens que la mort vient et le sort en est jeté.

Et c'est tout à fait logique. La repentance et la conversion et une décision que seul le vivant peu faire.

Une fois mort, il est trop tard.

Celui qui aura cru sera sauvé, et l'autre ne le saura pas.
C'est radical, mais c'est la méthode de Dieu.

Dieu est bon, mais il est juste également

Dieu jugera le non-croyant. Le croyant ne passera point en jugement

Les paroles que je viens de citer sont tous dans le NT


Tancrède
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 13 Juin 2006, 13:04

..


Dernière édition par le Mar 24 Oct 2006, 00:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mar 13 Juin 2006, 21:27

Chère Sylvie,

Citation :
où les âmes subissent un châtiment par lequel elles sont purifiées ou " purgées ", par le " feu ", de leur péchés mineurs ou les péchés non suffisamment repentis pendant leur vie. L’Église orthodoxe n’accepte pas l’idée du purgatoire ou d’une purification par le feu, tout en reconnaissant la nécessité d’une purification après la mort.

Le dogme catholique ne parle pas du feu. Le mot purgatoire non lus n'y est pas. Le dogme est bien plus juridique et prudent. Il dit simplement ceci:

Citation :
«Par la présente constitution (Benedictus Deus, Benoît XII) , qui restera à jamais en vigueur, et de notre autorité apostolique, Nous définissons que, d’après la disposition générale de Dieu, les âmes de tous les saints qui ont quitté ce monde avant la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ: que celles des saints Apôtres, martyrs, confesseurs, vierges et autres fidèles morts après avoir reçu le saint baptême du Christ, en qui il n’y a rien eu à purifier lorsqu’ils sont morts ou en qui il n’y aura rien à purifier lorsqu’ils mourront dans la suite ou encore, s’il y a eu ou qu’il a quelque chose à purifier, lorsque, après leur mort, elles auront achevé de le faire; que, de même, les âmes des enfants régénérés par ce même baptême du Christ ou encore à baptiser, une fois qu’ils l’auront été, s’ils viennent à mourir avant d’user de leur libre-arbitre, (que toutes les âmes de ces enfants), aussitôt après leur mort et la purification dont nous avons parlé pour celles qui en auraient besoin, avant même la résurrection dans leur corps et le Jugement général, et cela depuis l’Ascension du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ au Ciel, ont été, sont et seront au Ciel, au Royaume des cieux et au paradis céleste avec le Christ, admises dans la société des saints anges.

C'est donc un rapprochement de plus avec les orthodoxes, au moins sur les mots.


C'est l'Ecriture Sainte qui parle de "feu" dans ce texte:

Citation :
1 Corinthiens 3, 13 l'oeuvre de chacun deviendra manifeste; le Jour, en effet, la fera connaître, car il doit se révéler dans le feu, et c'est ce feu qui éprouvera la qualité de l'oeuvre de chacun.
1 Corinthiens 3, 14 Si l'oeuvre bâtie sur le fondement subsiste, l'ouvrier recevra une récompense;
1 Corinthiens 3, 15 si son oeuvre est consumée, il en subira la perte; quant à lui, il sera sauvé, mais comme à travers le feu.


Et la tradition a toujours cru que le feu qui révèle nos oeuvres, c'est la présence du Seigneur dans sa gloire.

Tandis que le feu par où nous devrons passer pour être sauvés, c'est son absence provisoire qui nous rendra assoiffé. (voir parabole du riche et de Lazare).

Citation :
[quote="Tancrède"]-------------

Je n'ai pas pris le temps de lire les très nombreux textes sur ce Post.


Toutefois,

Le livre aux Hébreux chapitre 9 verset 27 dit:

Il n'est réservé qu'à l'homme de mourir un fois, après quoi vient le jugement.
ou
27 Il est dans la destinée de tout homme de mourir une seule fois-après quoi il sera jugé par Dieu.

Il y a dans ses paroles le sens que la mort vient et le sort en est jeté.

C'est tout à fait vrai. c'est aussi un dogme catholique (même constitution dogmatique que ci dessus).


Citation :
Et c'est tout à fait logique. La repentance et la conversion et une décision que seul le vivant peu faire.

Une fois mort, il est trop tard.

Ce n'est pas à cause de la mort qui laisse, toujours d'après ce dogme, la vie à des personnes sans corps mais LIBRES. C'est à cause de de la perfection de la liberté qui est donnée après la mort et qui fait que l'homme se maintient fermement dans le choidx qu'il a fixer durant sa vie.



Citation :
Celui qui aura cru sera sauvé, et l'autre ne le saura pas.
C'est radical, mais c'est la méthode de Dieu.

C'est une interprétation non catholique du dogme, mais Calviniste. Pour les catholique, est condamné celui qui, étant face à la vérité PARFAITEMENT REVELEE (par exemple, selon moi, dans une apparition du christ à l'heure de la mort, à la 11° heure, aura refusé de croire. C'est alors un péché sans excuse, un péché contre l'Esprit Saint, puisque la personne avait tout pour croire. Son refus de croire est lié à un orgueil particulièrement fort qu'on appelle "Blasphème contre l'Esprit".


Citation :
Dieu est bon, mais il est juste également

Votre interprétation fait de Dieu un injuste puisqu'il pourrait damner un papou coupable de na pas avoir été visité par un missionnaire...

Même saint Thomas doutait de cette théologie au Moyen Age:

Citation :
De Veritate, 14, 11, 1:
« A un homme qui, sans y mettre d’obstacle, suivrait la raison naturelle pour chercher le bien et éviter le mal, on doit tenir pour très certain que Dieu révélerait par une inspiration intérieure les choses qu’il est nécessaire de croire ou lui enverrait quelque prédicateur de la foi, comme Pierre à Corneille. »

C'est cetrtes le seul passage où il le dit, mais entre temps, il a été défini une série de dogmes qui montrent que le salut est nécessairement proposé à tout homme, et alors, celui qui ne croit pas, est JUSTEMENT damné.

Citation :
Dieu jugera le non-croyant. Le croyant ne passera point en jugement


Saint Jacques refuse cette interprétation:

Citation :
Jacques 2, 17 Ainsi en est-il de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est tout à fait morte.
Jacques 2, 18 Au contraire, on dira: "Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les oeuvres? Montre-moi ta foi sans les oeuvres; moi, c'est par les oeuvres que je te montrerai ma foi.
Jacques 2, 19 Toi, tu crois qu'il y a un seul Dieu? Tu fais bien. Les démons le croient aussi, et ils tremblent.
Jacques 2, 20 Veux-tu savoir, homme insensé, que la foi sans les oeuvres est stérile?

Quant à Jésus, il montre que des jean bons qui ne le connaissaient pas, entrent au paradis:

Citation :
Matthieu 25, 34 Alors le Roi dira à ceux de droite: Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde.
Matthieu 25, 35 Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli,
Matthieu 25, 36 nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir.
Matthieu 25, 37 Alors les justes lui répondront: Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer,
Matthieu 25, 38 étranger et de t'accueillir, nu et de te vêtir,
Matthieu 25, 39 malade ou prisonnier et de venir te voir?
Matthieu 25, 40 Et le Roi leur fera cette réponse: En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.


Citation :
Les paroles que je viens de citer sont tous dans le NT

Mais interprétées comme cela, elles font de Dieu un injuste qui damne ceux qui ne croient pas, innocents ou non.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tancrède



Masculin Messages : 396
Inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 14 Juin 2006, 10:57

-------------------


J'avais oublier de dire que seul ceux qui ont la connaissance peuvent courrir le risque d'être rejeter s'il n'ont pas d'oeuvre bonnes et purs.

C'est pour cela que le Christ était si sévère avec les pharisiens.

Corinthiens parle que certains seront sauver comme au travers du feu, malgré que leurs oeuvres ne résisteront pas au feu du test.
Peut-être les oeuvres n'avaient pas d'éclats, ceux de paille, mais la sincérité était présente ?


Tancrède
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Antiquité de l'idée de purgatoire   Mer 14 Juin 2006, 15:40

Citation :
[quote="Tancrède"]-------------------


J'avais oublier de dire que seul ceux qui ont la connaissance peuvent courrir le risque d'être rejeter s'il n'ont pas d'oeuvre bonnes et purs.

C'est vrai. Et comme Dieu est juste, il faut une connaissance PARFAITE, et une MAITRISE TOTALE DE SOI, pour que ce péché (le refus de croire) devienne un blasphème contre l'Esprit qui engage l'éternité.

Autrement dit, il faut maintenir moricus et face à l'apparition du Messie glorieux (Parousie) spon péché.

Citation :
C'est pour cela que le Christ était si sévère avec les pharisiens.

Je partage votre avis. Et c'est pour eux qu'il emploie l'expression "Blasphème contre l'Esprit".

Citation :
Corinthiens parle que certains seront sauver comme au travers du feu, malgré que leurs oeuvres ne résisteront pas au feu du test.
Peut-être les oeuvres n'avaient pas d'éclats, ceux de paille, mais la sincérité était présente ?

Il y a aussi ceux qui font le mal par faiblesse, ou par ignorance du sens de la vie. Ceux là) sont sauvés. L'ignorance est brûlée par le feu de la Parousie du Messie, et la faiblesse est enlevée lorsque, à l'heure de la mort, le fyer du péché est enlevé de notre coeur.

Je partage à 100% votre message. Le dieu que vous contempler est juste alors car il damne un homme qui préfère tout au repentir.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Antiquité de l'idée de purgatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antiquité de l'idée de purgatoire
» MARIA SIMMA ET LES SAINTES AMES DU PURGATOIRE -
» Le "Notre Père" de sainte Mechtilde pour les âmes du purgatoire
» prière pour sauver les AMES DU PURGATOIRE en cette semaine s
» LES DEFUNTS - LE PURGATOIRE - MARIA SIMMA VIDEOS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: