DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Turquie-Syrie : la guerre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 18:16

Citation :
Obus syriens en Turquie : un incident très grave


ANKARA - Les tirs d'obus à partir de la Syrie qui ont tué mercredi cinq civils turcs dans une localité frontalière du sud-est de la Turquie constituent un incident très grave, a estimé le vice-Premier ministre turc Besir Atalay.

Il s'agit d'un incident très grave qui dépasse les bornes, a déclaré M. Atalay dans des déclarations retransmises par les chaînes de télévision turques.

Cinq personnes ont été tuées, une mère et ses quatre enfants. Il y a aussi neuf blessés, a déclaré à la télévision Abdülhakim Ayhan, le maire du village d'Akçakale, situé à la frontière syrienne.

Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a convoqué une réunion d'urgence au ministère des Affaires étrangères et le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a réuni ses conseillers pour, selon une source informée, étudier une éventuelle riposte turque.

L'incident de mercredi est le plus grave entre la Turquie et la Syrie depuis la destruction d'un avion militaire turc par un missile syrien en juin.


(©AFP / 03 octobre 2012 17h59)

Voilà. Bon logiquement quand l'armée d'un pays commence à balancer des obus sur les civils du pays voisin, ça part à la claque.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 19:39

La Turquie va-t-elle intervenir pour chasser Assad ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 20:42

Bizarre, ils n'en n'ont pas parlé au journal TF1 ce soir Shocked

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 21:01

Espérance a écrit:
Bizarre, ils n'en n'ont pas parlé au journal TF1 ce soir Shocked

Pas bizarre du tout : les infos de TF1 sont franchouillardes. Tout ce qui les intéresse c'est de savoir si les frères Karabatic ont triché ou pas.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 21:07

Philippe Fabry a écrit:
Espérance a écrit:
Bizarre, ils n'en n'ont pas parlé au journal TF1 ce soir Shocked

Pas bizarre du tout : les infos de TF1 sont franchouillardes. Tout ce qui les intéresse c'est de savoir si les frères Karabatic ont triché ou pas.

hé oui Shocked

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
albatros



Féminin Messages : 294
Inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 22:49

Tirs d'obus syriens: la réunion de l'Otan à Bruxelles a commencé


BRUXELLES - Une réunion d'urgence du Conseil de l'Atlantique Nord, qui rassemble les ambassadeurs des 28 pays membres de l'Otan, a débuté mercredi soir à la demande de la Turquie, après les tirs d'obus syriens ayant touché un village turc, a-ton appris de sources diplomatiques.

La réunion avait été convoquée à 21H30 (19H30 GMT) au siège de l'Alliance atlantique à Bruxelles, selon ces sources. L'organisation a confirmé la tenue de cette réunion à la demande de la Turquie, l'un des 28 membres de l'Otan.

La Turquie a invoqué l'article 4 du Traité de l'Otan, aux termes duquel tout pays de l'Alliance peut demander des consultations chaque fois que, de l'avis de l'un d'eux, l'intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité de l'une des parties est menacée.

Le 26 juin, le Conseil de l'Atlantique s'était déjà réuni sous le même format après la destruction d'un avion militaire turc par la défense syrienne, et la mort de ses deux pilotes. L'Otan avait ensuite exprimé son fort soutien et sa solidarité aux autorités d'Ankara. Le secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, avait déclaré que la sécurité de l'Alliance était indivisible.

Depuis, M. Rasmussen a affirmé à de nombreuses reprises que l'Otan n'avait aucune intention d'intervenir en Syrie et que la seule solution au conflit était politique

C'est la troisième fois depuis la création de l'Otan en 1949 qu'est évoqué l'article 4, à chaque fois à la demande de la Turquie. La première datait de 2003 et concernait la guerre en Irak.

M. Rasmussen a exprimé mercredi sa ferme condamnation à la suite des tirs en provenance de Syrie qui ont fait cinq morts et neuf blessés dans le sud-est de la Turquie.


(©AFP / 03 octobre 2012 22h28)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 23:02

La Turquie a bombardé des cibles en Syrie, réunion d'urgence de l'Otan


ANKARA - La Turquie a bombardé mercredi des cibles situées en territoire syrien en représailles aux tirs d'obus en provenance de Syrie, qui ont provoqué la mort de cinq civils dans une localité frontalière turque, a annoncé le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Les ambassadeurs de pays membres de l'Otan, dont la Turquie est membre, vont se réunir en urgence dans les heures qui viennent pour évoquer la situation créée par cet incident, a ajouté M. Erdogan dans un communiqué.

Cette attaque a fait l'objet d'une riposte immédiate de nos forces armées (...) qui ont bombardé le long de la frontière des cibles identifiées par radar, a déclaré M. Erdogan dans un communiqué.

La Turquie ne laisserait jamais impunies de telles provocations du régime syrien, qui menacent notre sécurité nationale, dans le respect du droit international et de ses règles d'intervention, a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement turc a aussi annoncé que son ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu s'était entretenu avec le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen et qu'il a été décidé que l'Otan réunirait son conseil très prochainement.

Dans l'après-midi, plusieurs obus tirés depuis le territoire syrien ont frappé la localité frontalière turque d'Akçakale, tuant cinq civils et en blessant une dizaine d'autres, selon un dernier bilan rendu public par le gouverneur de la province de Sanliourfa, Celalettin Guvenc.

Cet incident est le plus grave entre la Turquie et la Syrie depuis que la défense anti-aérienne syrienne a abattu en juin un avion militaire turc.


(©AFP / 03 octobre 2012 21h36)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Mer 03 Oct 2012, 23:10

C'est parti : si je comprends bien les règles de l'OTAN, nous sommes de facto en état de guerre avec la Syrie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:17

La Turquie poursuit sa riposte après des tirs d'obus syriens sur son sol

La Turquie continue ce jeudi à bombarder des positions de l'armée syrienne à la frontière entre les deux pays, en représailles à des tirs d'obus syriens la veille. Ankara a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU de prendre "les mesures nécessaires".
Par FRANCE 24 (vidéo)


Au lendemain d’un tir de mortier provenant de Syrie qui a tué cinq civils à Akçakale, un village turc proche de la frontière avec la Syrie, Ankara poursuivait ses bombardements le 4 octobre sur le poste-frontière de la ville de Tall al-Abyad, en territoire syrien, selon des sources de sécurité turques. Des bombardements au cours desquels "plusieurs soldats syriens" ont trouvé la mort, indique l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Depuis la destruction d'un avion militaire turc par un missile syrien en juin, aucun incident de cette ampleur ne s'était produit entre la Turquie et la Syrie.

Le ministre syrien de l'Information, Omran Zoabi, a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'origine du tir d'obus transfrontalier qui a mené à cette escalade de violence entre Ankara et Damas. Il a également présenté les condoléances de la Syrie "aux familles des victimes et à nos amis, le peuple turc".

Les quinze membres du Conseil de sécurité de l'ONU devraient publier ce jeudi 4 octobre une déclaration condamnant "dans les termes les plus fermes" les tirs d'obus syriens contre le territoire turc. "Ceci est un acte d’agression par la Syrie contre la Turquie", a déclaré l’ambassadeur de la Turquie auprès des Nations unies, Ertugrul Apakan, dans sa lettre adressée au président du Conseil de sécurité, l’ambassadeur du Guatemala Gert Rosenthal.

"Violations flagrantes du droit international"

La déclaration des membres du Conseil de sécurité de l'ONU devait être entérinée mercredi soir. Mais à la dernière minute, la Russie, fidèle alliée du régime syrien et disposant d’un droit de veto au Conseil de sécurité en tant que membre permanent, a demandé que le délai soit reporté à jeudi 10 heures afin que la mission russe à l'ONU puisse consulter Moscou, a expliqué un diplomate.

La Russie, qui a déjà bloqué trois résolutions condamnant le gouvernement syrien, pourrait entre-temps proposer des modifications au texte ou même lancer l'idée d'une enquête internationale sur cet incident, a estimé un autre diplomate.

Face à l'escalade de la tension entre les deux voisins, le Conseil de l'Otan a tenu dans la soirée du 3 octobre une réunion d'urgence à la demande d'Ankara. L'Organisation, dont la Turquie est l'un des vingt-huit membres, a appelé la Syrie à "mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international".

Le Parlement turc doit par ailleurs prolonger le 4 octobre l'autorisation de cinq ans faite à l'armée pour mener des opérations transfrontalières, un accord qui vise à l'origine à autoriser les frappes sur des bastions kurdes au nord de l'Irak. Le vote du Parlement inclurait à présent des opérations sur le territoire syrien, a annoncé un député de l'AKP au pouvoir à la télévision turque.

FRANCE 24 avec dépêches

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:17

J'ai surtout l'impression que le régime du parti socialiste panarabe syrien (Baas) n'a d'autre solution que d'entrainer ses alliés dans le conflit.

C'est bon signe. Cela veut dire que le régime est aux abois.

D'un autre côté tout cela est trés explosif.

Il ne faut pas oublier que le principal allié régional de la Syrie est l'Iran et qu'Israel attend le premier prétexte pour frapper.
Il y a quelques jours la monnaie Irannienne a été attaquée. L'Iran aussi pourrait avoir une attitude jusqu'au boutiste.





Dernière édition par SJA le Jeu 04 Oct 2012, 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:18

Citation :
La Turquie ne va pas déclarer la guerre à la Syrie, assure un conseiller d'Erdogan

ANKARA (Sipa) — Un conseiller du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi que la Turquie n'avait pas l'intention de déclarer la guerre à la Syrie, précisant que les bombardements contre son voisin étaient "un avertissement".

Convoqué en session extraordinaire jeudi matin, le Parlement turc examinait une loi autorisant l'armée à lancer des opérations de l'autre côté de la frontière, en Syrie.

Le conseiller de Recep Tayyip Erdogan, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, a assuré qu'Ankara ne comptait pas déclarer la guerre à la Syrie, mais que la loi débattue au parlement visait à donner "un avertissement" à Damas.

ljg/AP-v

(Sipa / 04.10.2012 09h53)

What the fuck ?!?

On vous bombarde mais on est pas en guerre, hein...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:20

SJA a écrit:


Il y a quelque jour la monnaie Irannienne a été attaquée. L'Iran aussi pourrait avoir une attitude jusqu'au boutiste.


Je ne pense pas qu'elle ait été attaquée.

Jusqu'à présent l'Iran résistait à l'embargo occidental sur son pétrole grâce à la hausse des cours : le baril élevé compensait le fait qu'ils en vendent moins.
Mais depuis la semaine dernière le pétrole baisse, donc les rentrées iraniennes accusent le coup ce qui explique l'effet soudain sur la monnaie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:23

Philippe Fabry a écrit:
Citation :
La Turquie ne va pas déclarer la guerre à la Syrie, assure un conseiller d'Erdogan

ANKARA (Sipa) — Un conseiller du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi que la Turquie n'avait pas l'intention de déclarer la guerre à la Syrie, précisant que les bombardements contre son voisin étaient "un avertissement".

Convoqué en session extraordinaire jeudi matin, le Parlement turc examinait une loi autorisant l'armée à lancer des opérations de l'autre côté de la frontière, en Syrie.

Le conseiller de Recep Tayyip Erdogan, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, a assuré qu'Ankara ne comptait pas déclarer la guerre à la Syrie, mais que la loi débattue au parlement visait à donner "un avertissement" à Damas.

ljg/AP-v

(Sipa / 04.10.2012 09h53)

What the fuck ?!?

On vous bombarde mais on est pas en guerre, hein...

J'imagine ce pauvre Obama en train de prier Saint Keynes pour tout cela n'éclate qu'aprés les élections.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:24

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:


Il y a quelque jour la monnaie Irannienne a été attaquée. L'Iran aussi pourrait avoir une attitude jusqu'au boutiste.


Je ne pense pas qu'elle ait été attaquée.

Jusqu'à présent l'Iran résistait à l'embargo occidental sur son pétrole grâce à la hausse des cours : le baril élevé compensait le fait qu'ils en vendent moins.
Mais depuis la semaine dernière le pétrole baisse, donc les rentrées iraniennes accusent le coup ce qui explique l'effet soudain sur la monnaie.

"Attaquée" dans un sens technique, pas volontariste.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 10:38

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:


Il y a quelque jour la monnaie Irannienne a été attaquée. L'Iran aussi pourrait avoir une attitude jusqu'au boutiste.


Je ne pense pas qu'elle ait été attaquée.

Jusqu'à présent l'Iran résistait à l'embargo occidental sur son pétrole grâce à la hausse des cours : le baril élevé compensait le fait qu'ils en vendent moins.
Mais depuis la semaine dernière le pétrole baisse, donc les rentrées iraniennes accusent le coup ce qui explique l'effet soudain sur la monnaie.

"Attaquée" dans un sens technique, pas volontariste.

Oui.

Encore que... je me souviens que Romandie News, en présentant les nouvelles en temps réel, parlait d'une "mystérieuse" chute du pétrole. Du billard à trois bandes de la part de quelqu'un ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 11:15

Philippe Fabry a écrit:
Citation :
La Turquie ne va pas déclarer la guerre à la Syrie, assure un conseiller d'Erdogan

ANKARA (Sipa) — Un conseiller du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi que la Turquie n'avait pas l'intention de déclarer la guerre à la Syrie, précisant que les bombardements contre son voisin étaient "un avertissement".

Convoqué en session extraordinaire jeudi matin, le Parlement turc examinait une loi autorisant l'armée à lancer des opérations de l'autre côté de la frontière, en Syrie.

Le conseiller de Recep Tayyip Erdogan, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, a assuré qu'Ankara ne comptait pas déclarer la guerre à la Syrie, mais que la loi débattue au parlement visait à donner "un avertissement" à Damas.

ljg/AP-v

(Sipa / 04.10.2012 09h53)

What the fuck ?!?

On vous bombarde mais on est pas en guerre, hein...

Pas encore.

En revanche, il semble que côté syrien certains appelent de leurs voeux une escalade militaire avec la Turquie (et par contrecoup, avec l'OTAN). Cela apporterait de l'eau à la théorie d'Assad des insurgés "intrumentalisés par un ennemi extérieur) et lui permettrait de se maintenir au pouvoir en prétextant la "défense de la nation" contre un complot externe. Une vieille ficelle à laquelle les dictateurs ne peuvent pas s'empêcher de recourir.

Par ailleurs, il est vraisemblable que du côté de l'OTAN, en marge de la "manifestation officielle" on aura vraisemblablement prêché la modération à la Turquie. Et je pense qu'en outre ces conseils de modération auront été largement compris et accepté, ni l'oTAN ni les Turcs n'ayant réellement envie de se lancer sur le terrain dans un conflit ouvert aux implications internationales complexes et imprévisibles. Par contre, quelques volées d'artilleries sur des cibles bien choisies permet à la fois de soigner l'amour-propre turc et de donner un signal clair à la Syrie.

Mais on évolue sur le fil du rasoir et il ne faudrait sans doute pas grand chose pour que les choses dérapent gravement.

Il sera aussi intéressant de voir comment la Russie (enfin, Poutine) réagit à ces échanges de tir d'artillerie turco-syriens.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 11:27

AFP
04/10/2012 à 10:11
Syrie: la Turquie poursuit ses bombardements, Damas condamné pour l'attaque d'Akçakale

La Turquie a poursuivi jeudi ses bombardements sur la Syrie en riposte aux tirs syriens meurtriers sur le village frontalier d'Akçakale et a sollicité le feu vert de son Parlement pour les poursuivre, faisant ressurgir la menace d'une guerre entre les deux pays.

Au lendemain des premières salves de représailles qui ont frappé les environs du poste-frontière syrien de Tall al-Abyad, juste en face d'Akçakale, l'armée d'Ankara a repris au petit matin ses tirs d'artillerie vers le territoire syrien, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire turque.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la riposte militaire turque, qui a notamment visé une position de l'armée fidèle au président Bachar al-Assad dans la région de Rasm al-Ghazal, près de Tall al-Abyad, a tué "plusieurs soldats syriens".

Déterminé à ne pas laisser l'attaque syrienne impunie, le gouvernement turc a demandé au Parlement l'autorisation formelle de mener des opérations militaires en territoire syrien au nom de la "sécurité nationale", ainsi qu'il le demande pour bombarder les positions des rebelles séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak.

La Constitution turque prévoit que toute opération militaire extérieure doit être autorisée au préalable par le Parlement.

Le débat a débuté à huis clos à 10H00 locales (7H00 GMT) devant l'Assemblée nationale à Ankara, où le parti du Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan dispose d'une confortable majorité.

Souveraineté turque

Dès mercredi soir, le chef du gouvernement turc a fait part de sa détermination à riposter après le bombardement qui, selon un dernier bilan, a tué cinq personnes et fait une dizaine de blessés à Akçakale, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au régime du président Assad et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL).

"La Turquie ne laissera jamais impunies de telles provocations du régime syrien, qui menacent notre sécurité nationale, dans le respect du droit international et de ses règles d'intervention", a tonné M. Erdogan à l'issue d'une réunion d'urgence avec ses conseillers.

Après plusieurs incidents de frontière ces dernières semaines autour d'Akçakale, le bombardement de mercredi a suscité une intense émotion en Turquie et fait immédiatement remonter la tension avec son voisin.

En juin dernier, le ton était déjà monté entre les deux capitales après la destruction d'un avion de chasse turc par la défense antiaérienne syrienne. Mais les menaces de représailles d'Ankara, qui appelle depuis des mois au départ du président Assad, étaient restées sans suite.

L'incident d'Akçakale a été fermement condamné par les Etats-Unis et par l'Otan, qui ont affiché une solidarité sans faille avec Ankara, un des 28 pays membre de l'Allliance atlantique.

Condamnation unanime

Un porte-parole du Pentagone a vu dans cet incident un "exemple du comportement dévoyé" du régime syrien et, dès mercredi soir, le Conseil de l'Otan s'est réuni en urgence à Bruxelles pour sommer la Syrie de "mettre un terme à ses violations flagrantes du droit international".

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU, saisis par la Turquie, devaient eux publier jeudi une déclaration condamnant vigoureusement les tirs syriens et demandant à Damas de respecter le territoire de ses voisins.

Cette déclaration devait être entérinée dès mercredi soir mais à la dernière minute, la Russie, fidèle alliée du régime syrien, a demandé que son adoption soit reportée à 14H00 GMT. La Russie, qui s'est systématiquement opposée jusque-là à toute condamnation de Damas, pourrait entre-temps proposer des modifications au texte ou même lancer l'idée d'une enquête internationale sur cet incident, selon un diplomate.

Mercredi soir, le ministre syrien de l'Information Omran Zoabi a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'origine des tirs venus qui ont frappé le village d'Akçakale et présenté les condoléances de son pays "aux familles des victimes et à nos amis, le peuple turc".

La détérioration de la situation entre Ankara et Damas le long de leur frontière commune a largement occulté le reste de la situation en Syrie.

Les combats que se livrent depuis fin juillet rebelles et forces gouvernementales pour le contrôle de la ville d'Alep (nord de la Syrie) se sont poursuivis jeudi, au lendemain d'un triple attentat à la voiture piégée qui a fait au moins 48 tués, en majorité des militaires, et une centaine de blessés.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 11:56

Lebob a écrit:
Et je pense qu'en outre ces conseils de modération auront été largement compris et accepté, ni l'oTAN ni les Turcs n'ayant réellement envie de se lancer sur le terrain dans un conflit ouvert aux implications internationales complexes et imprévisibles.

C'est possible.

Mais d'un autre côté n'oublions pas qu'Erdogan rêve de la gloire de l'Empire ottoman, et que faire d'une Syrie aux mains des sunnites un Etat satellite de la Turquie ne serait pas pour lui déplaire.

Les Turcs ont donc une forme d'intérêt à prendre un ascendant militaire sur la Syrie, et ce pourrait être l'occasion.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 14:19

Le parlement turc autorise les opérations militaires en Syrie

AKCAKALE (Sipa) — Le parlement turc a approuvé jeudi la loi autorisant des opérations militaires sur le territoire syrien, en représailles au bombardement de l'armée syrienne qui a fait cinq victimes civiles turques, a annoncé l'agence de presse Anadolu.

Un conseiller du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait assuré auparavant que la Turquie n'avait pas l'intention de déclarer la guerre à Damas, qualifiant d'"avertissement" les bombardements de mercredi et jeudi contre son voisin.

Convoqué en session extraordinaire jeudi matin, les députés ont voté en faveur de cette loi qui donne le pouvoir au gouvernement pendant une année pour envoyer des soldats ou des avions de chasse frapper des cibles de l'autre côté de sa frontière, quand il le juge nécessaire.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 17:22

Philippe Fabry a écrit:
Citation :
Obus syriens en Turquie : un incident très grave


ANKARA - Les tirs d'obus à partir de la Syrie qui ont tué mercredi cinq civils turcs dans une localité frontalière du sud-est de la Turquie constituent un incident très grave, a estimé le vice-Premier ministre turc Besir Atalay.

Il s'agit d'un incident très grave qui dépasse les bornes, a déclaré M. Atalay dans des déclarations retransmises par les chaînes de télévision turques.

Cinq personnes ont été tuées, une mère et ses quatre enfants. Il y a aussi neuf blessés, a déclaré à la télévision Abdülhakim Ayhan, le maire du village d'Akçakale, situé à la frontière syrienne.

Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a convoqué une réunion d'urgence au ministère des Affaires étrangères et le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a réuni ses conseillers pour, selon une source informée, étudier une éventuelle riposte turque.

L'incident de mercredi est le plus grave entre la Turquie et la Syrie depuis la destruction d'un avion militaire turc par un missile syrien en juin.


(©AFP / 03 octobre 2012 17h59)

Voilà. Bon logiquement quand l'armée d'un pays commence à balancer des obus sur les civils du pays voisin, ça part à la claque.

Surtout que les turcs sont à la fois nationalistes et religieux sunnites, donc ennemis mortels de la tyrannie laïque d'Assad.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 22:29

AFP -04/10/2012 à 21:45
Syrie: la Turquie poursuit ses représailles mais assure ne pas partir en guerre

La Turquie a obtenu jeudi le feu vert de son Parlement pour continuer ses représailles militaires contre la Syrie au lendemain du bombardement syrien meurtrier sur le village turc d'Akçakale, mais a assuré qu'elle ne voulait pas faire la guerre à son voisin.

Après plusieurs heures de débats à huis clos, l'Assemblée nationale turque, où le parti du Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan dispose d'une confortable majorité, a officiellement autorisé le gouvernement à réaliser des opérations militaires en Syrie au nom de la "sécurité nationale".

M. Erdogan s'est cependant efforcé de rassurer ceux qui ont vu dans cette autorisation le risque d'une dangereuse escalade militaire en affirmant que la Turquie n'avait pas pour objectif de déclarer la guerre à la Syrie.

"Tout ce que nous voulons dans cette région, c'est la paix et la sécurité. C'est ça notre intention. Nous n'avons pas l'intention de déclencher une guerre avec la Syrie", a-t-il déclaré à Ankara au cours d'une conférence de presse commune avec le premier vice-président iranien Mohammad-Reza Rahimi.

Le Premier ministre a souligné le rôle dissuasif de la résolution votée par le Parlement, estimant qu'"un des meilleurs moyens d'empêcher la guerre est une dissuasion efficace".

"La République turque est un Etat qui est capable de protéger ses citoyens et ses frontières. Que personne ne s'avise de mettre notre détermination à l'épreuve sur ce point", a-t-il toutefois prévenu.

Le vice-Premier ministre turc Besir Atalay a pour sa part souligné que la Syrie avait reconnu sa responsabilité dans les tirs de mercredi, qui ont provoqué la mort de cinq civils turcs, et présenté ses excuses. "La partie syrienne admet ce qu'elle a fait et présente ses excuses. Elle assure qu'une tel incident ne se reproduira pas", a-t-il insisté.

Et l'ambassadeur syrien à l'ONU Bachar Jaafari d'affirmer pour sa part que la Syrie "ne cherche pas l'escalade avec aucun de ses voisins, y compris la Turquie".

Ces déclarations sont intervenues après que l'armée turque a procédé jeudi matin, à la suite de sa première riposte la veille, à une nouvelle série de tirs d'artillerie sur des positions de l'armée syrienne dans les environs du poste-frontière syrien de Tall al-Abyad, juste en face d'Akçakale (sud-est).

Selon une source sécuritaire locale, ces bombardements se sont interrompus dans la matinée. Mais ils pourraient reprendre à tout moment "si nécessaire", a averti un responsable turc.

Souveraineté turque

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la riposte militaire turque, qui a notamment visé le secteur de Rasm al-Ghazal, près de Tall al-Abyad, a entraîné la mort de "plusieurs soldats syriens".

Comme la veille, l'incident d'Akçakale, le plus grave survenu entre les deux pays depuis la destruction d'un avion de chasse turc par la Syrie en juin, a été fermement condamné par les alliés de la Turquie, qui ont affiché une solidarité sans faille avec ce pays membre de l'Otan.

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a estimé que les tirs syriens constituaient "une menace sérieuse à la paix et à la sécurité internationales", tandis que son homologue allemand Guido Westerwelle a recommandé "une réponse raisonnable à cette situation qui se détériore".

Appels à la retenue

La représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, a elle aussi "fermement" condamné les tirs syriens, tout en appelant "toutes les parties à faire preuve de retenue".

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU, saisi par la Turquie, devaient publier jeudi une déclaration condamnant vigoureusement les tirs syriens et demandant à Damas de respecter le territoire de ses voisins.

Mais la Russie, qui s'est systématiquement opposée jusque-là à toute condamnation de Damas, continuait jeudi à bloquer son adoption. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a néanmoins appelé Damas à reconnaître que le bombardement en Turquie était un "incident tragique".

Autre allié du régime syrien, l'Iran a appelé par la voix de son ministre adjoint des Affaires étrangères Hossein Amir Adbolahian à la retenue et à "enquêter sur l'incident".

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est pour sa part dit "inquiet de l'escalade des tensions à la frontière" entre Syrie et Turquie et demande à "toutes les parties concernées" de "faire preuve d'un maximum de retenue".

A Istanbul, une manifestation d'opposants à une guerre avec la Syrie a rassemblé plusieurs centaines de sympathisants de partis de gauche accusant le gouvernement de vouloir livrer une "guerre impérialiste" à la Syrie.

Mercredi soir, le ministre syrien de l'Information Omran Zoabi a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'origine des tirs syriens et présenté les condoléances de son pays à la Turquie.

En Syrie, l'armée syrienne a bombardé sans relâche jeudi plusieurs régions où sont retranchés des rebelles qui ont multiplié leurs attaques contre les forces du régime, tuant 40 de ses membres, dont 21 appartenaient à la force d'élite de la Garde républicaine, selon l'OSDH.

Au total, au moins 97 personnes - 36 civils, 40 soldats et 21 rebelles - ont péri jeudi dans les violences dans ce pays, selon un bilan provisoire fourni par cette ONG.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 22:39

J'espère qu'ils comprendront mieux pourquoi Israël réplique aussi lorsque des roquettes sont tirées depuis la bande de Gaza.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 22:46

Arnaud Dumouch a écrit:
J'espère qu'ils comprendront mieux pourquoi Israël réplique aussi lorsque des roquettes sont tirées depuis la bande de Gaza.

Bien dit. Et vlan !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 22:58

Ce qui est hélas très ironique, est que la Syrie fait partie de l'OTAN comme la Turquie. C'est une situation très emmerdante, d'autant plus, que le principe de l'OTAN depuis sa création est un peu comme l'adage des trois mousquetaires, ''Tous pour un, un pour tous'', dans le sens que si un pays membre de l'OTAN est attaqué, les autres doivent lui venir en aide. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 22:59

La Syrie membre de l'OTAN ? scratch Nulle part je n'ai entendu dire cela !!

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 23:03

ysov a écrit:
Ce qui est hélas très ironique, est que la Syrie fait partie de l'OTAN comme la Turquie.

Non, pas du tout.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 23:07

Non c'est vrai. Je me suis gouré, la Syrie ne fait pas partie de l'OTAN. Mes excuses.

DONC DANS CE CAS, ALLEZ LES MISSILES PLEIN LEUR GUEULE! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 23:21

Arnaud Dumouch a écrit:
J'espère qu'ils comprendront mieux pourquoi Israël réplique aussi lorsque des roquettes sont tirées depuis la bande de Gaza.

thumleft

Où sont ceux qui accusent Israël de génocide ?

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 23:23

En Palestine. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 23:24

Et en Occident aussi, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Jeu 04 Oct 2012, 23:26

Peut-être la majorité des chiites qui ont émigrés en Occident. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Ven 05 Oct 2012, 10:21

Arnaud Dumouch a écrit:

Surtout que les turcs sont à la fois nationalistes et religieux sunnites, donc ennemis mortels de la tyrannie laïque d'Assad.

Attention, la Turquie malgré Erdogan reste largement laïque.

Erdogan n'a pas déboulonné les statues d'Ataturk qui sont partout en Turquie.

Les turcs sont donc bien nationaliste mais pas religieux.

Les Islamistes en Turquie se revèlent plutot être des Néo-Ottomanistes.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Sam 06 Oct 2012, 19:44

AFP 06/10/2012 à 18:41
Syrie: tirs à la frontière turque, les rebelles capturent un village

Les rebelles syriens se sont emparés samedi d'un village frontalier avec la Turquie après des affrontements meurtriers avec les forces du régime, dont des tirs ont de nouveau touché le territoire turc et provoqué des représailles d'Ankara.

Depuis le début du conflit, l'armée syrienne a perdu de larges secteurs du nord de la Syrie le long de la frontière avec la Turquie qui sont tenus par les insurgés dans l'ouest ou les Kurdes dans l'est.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les rebelles ont pris le contrôle de Khirbet al-Joz, dans la province d'Idleb (nord-ouest), à 2 km de la frontière avec la Turquie, un pays qui soutient les insurgés syriens.

Les combats ont fait 25 morts dans les rangs de l'armée et trois chez les insurgés et se poursuivaient en fin d'après-midi, mais moins intensément, près de ce village totalement déserté de ses habitants, indique l'OSDH.

De l'autre côté de la frontière, l'armée turque a riposté à deux nouveaux tirs en provenance de Syrie qui ont frappé son territoire dans la province de Hatay (sud-est) sans faire ni victimes ni dégâts, a-t-on annoncé de source officielle.

Un premier obus a atterri à 04H00 GMT à 50 mètres à l'intérieur du territoire turc dans un terrain vague, indique un communiqué du gouvernorat de Hatay. L'armée turque a riposté par quatre salves de tirs de mortier, souligne le texte selon lequel le tir, provenant d'une batterie des forces loyalistes, visait les rebelles déployés près de la frontière.

Puis vers 11H30 GMT, un deuxième obus s'est abattu à 1,2 km en territoire turc, également dans un terrain vague, auquel la Turquie a répondu par deux salves de tirs de mortier.

Depuis le grave incident survenu mercredi qui a coûté la vie à cinq civils turcs dans un village frontalier, la Turquie répond systématiquement par des tirs d'artillerie aux tirs syriens touchant son territoire, accentuant les tensions entre Damas et Ankara et ravivant les craintes d'une propagation du conflit syrien.

Apparition publique d'Assad

Alors que le pays est à feu et à sang avec plus de 31.000 morts, dont une majorité de civils, en près de 19 mois selon l'OSDH, le président Bachar al-Assad a fait une rare apparition publique samedi matin dans la capitale, selon les médias officiels syriens.

La télévision l'a montré serrant la main de hauts responsables militaires et civils et embrassant des fillettes devant un monument aux morts.

Toujours à Damas, les forces de sécurité étaient déployées en nombre dans le quartier de Mouhajirine (nord) et perquisitionnaient maison par maison, selon l'OSDH.

Ailleurs dans le pays, l'armée a continué à bombarder des fiefs rebelles, notamment dans la province de Homs (centre), selon l'OSDH.

Dans la ville même de Homs, la troisième de Syrie, le pilonnage du quartier rebelle de Khaldiyé s'est poursuivi, et des affrontements ont éclaté lorsque l'armée a tenté d'entrer dans plusieurs zones tenues par les insurgés.

A Alep (nord), des attaques rebelles ont visé plusieurs postes militaires dans la vieille ville près de la mosquée des Omeyades, selon une source militaire.

Par ailleurs, un habitant de Tariq al-Bab (est) a fait état de combats depuis mercredi dans ce quartier et celui voisin de Sakhour.

"Je n'ai jamais vu autant de rebelles dans le secteur. Ils ont mis des mortiers sur le toit des maisons et placé des bus municipaux à l'entrée de Tariq al-Bab pour empêcher l'armée d'y entrer. Tous les habitants ont peur", a-t-il dit à l'AFP.

Les violences à travers le pays ont fait 88 morts samedi, dont 38 soldats, 32 rebelles et 18 civils, selon l'OSDH.

La patrie ouvre ses bras à tous ses enfants

Dans une déclaration à la télévision, le ministre de la Défense, le général Fahd al-Freij, a déclaré que les commandants de l'armée étaient "déterminés à rétablir la sécurité" en Syrie, et a assuré que la victoire était "proche".

Il a par ailleurs tendu la main aux rebelles: "La patrie ouvre ses bras à tous ses enfants, y compris ceux qui ont commis des erreurs et veulent revenir dans son giron".

L'Iran, fidèle allié de Damas, a réclamé la libération immédiate de dizaines d'Iraniens enlevés en août par des rebelles syriens.

Vendredi, un commandant rebelle avait indiqué à l'AFP que ces otages seraient exécutés si l'armée ne se retirait pas totalement de la Ghouta orientale, une banlieue est de Damas où sont basées les unités les plus organisées de l'Armée syrienne libre (ASL), parlant d'un ultimatum expirant samedi.

La Russie, autre soutien international de Damas, a livré samedi 24 tonnes de médicaments et de matériel médical à la Syrie, selon l'agence Sana.

A Malte, le sommet 5+5 réunissant cinq pays arabes (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie) et cinq pays européens a condamné vivement "les crimes odieux commis par les forces gouvernementales syriennes et ses milices et toute violence d'où qu'elle provienne".



_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 21:16

Salut SJA,

soit la Syrie veut une extension du conflit pour impliquer du monde et déclencher un soutiens envers elle, la Turquie n'est qu'un prétexte pour l'ONU et surtout les occidentaux a aller taper sur la Syrie en prétextant la légitime défense !
Alors prions que des accords secrets aient eu lieu avec les Russes pour que la Syrie soit envahi au nom des bonnes manières, car si les Russes décident que c'est une arnaque occidentale de plus comme en libye en irak et autres , ils peuvent aussi décider de taper sur la Turquie comme on écrase une mouche ! et dire qui en veut ? " et là on entre dans le concours du plus c,n qu'a la plus grosse !!!!
eput etre qu'alors les théoriciens de la guerre juste vont regretter leurs charabia parce que les bombinettes nucléaire peuvent voler bas un certains temps !

la ruine économique en font d'écran est toujours un fameux prétexte a des guerres de grandes envergures et on peut se fier a nos débiles et aux financiers internationaux pour faire du fric et de la relance avec cela !

la chien et la Russie sont des alliés de la Syrie et je doute qu'ils restent assis si la Turquie qui est membre du truc occidentale tape sur la Syrie, y a déjà un long moment qu'ils ne disent rien !!

a force de les chatouiller ils finiront par rie aux Éclats (de bombes) , les manipulateurs ricains jouent avec le feu depuis un moments ! Mr. Green

SJA a écrit:
J'ai surtout l'impression que le régime du parti socialiste panarabe syrien (Baas) n'a d'autre solution que d'entrainer ses alliés dans le conflit.

C'est bon signe. Cela veut dire que le régime est aux abois.

D'un autre côté tout cela est trés explosif.

Il ne faut pas oublier que le principal allié régional de la Syrie est l'Iran et qu'Israel attend le premier prétexte pour frapper.
Il y a quelques jours la monnaie Irannienne a été attaquée. L'Iran aussi pourrait avoir une attitude jusqu'au boutiste.



Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 21:28

Excusez mon ignorance, mais il me semble avoir lu quelque part que la Turquie est membre de l'OTAN, ce qui veut dire quoi ?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 21:32

Espérance a écrit:
Excusez mon ignorance, mais il me semble avoir lu quelque part que la Turquie est membre de l'OTAN, ce qui veut dire quoi ?

Que si la Turquie est attaquée, tout l'OTAN l'aide.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 21:45

Arnaud Dumouch a écrit:

Que si la Turquie est attaquée, tout l'OTAN l'aide.
Non, lisez l'article 5 du traité de Washington ! En substance, il dit ceci :
"L'Article 5 est à la base d'un principe fondamental de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord. Il prévoit que si un Allié est victime d'une attaque armée, chacun des autres membres de l'Alliance considérera cet acte de violence comme une attaque armée contre l'ensemble des membres et prendra les mesures qu'il juge nécessaires pour apporter une assistance à l'Allié attaqué.
cf. http://www.nato.int/terrorism/cinq.htm
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 21:47

Ben oui ? Ce gros texte veut dire que si la Turquie est attaquée, tout l'OTAN l'aide. study

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 21:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Ben oui ? Ce gros texte veut dire que si la Turquie est attaquée, tout l'OTAN l'aide. study
Vous faites quand même la différence entre une aide et une attaque, I hope. De plus, le morceau de phrase intégré dans l'article 5 : "telle action qu'elle jugera nécessaire" n'implique aucune automaticité des alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 22:18

Théodéric a écrit:

le chien et la Russie sont des alliés de la Syrie et je doute qu'ils restent assis si la Turquie qui est membre du truc occidentale tape sur la Syrie, y a déjà un long moment qu'ils ne disent rien !!



[/quote]

C'est qoi cette histoire de chien Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 22:21

Alexis232 a écrit:
Théodéric a écrit:

le chien et la Russie sont des alliés de la Syrie et je doute qu'ils restent assis si la Turquie qui est membre du truc occidentale tape sur la Syrie, y a déjà un long moment qu'ils ne disent rien !!




C'est qoi cette histoire de chien Shocked Shocked [/quote]

une faute de frappe je crois : la Chine.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Dim 07 Oct 2012, 22:23

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:02

Ben c'est pertinent, puisque les chinois adorent manger du chien. Ma copine qui a habitée 4 ans en Chine a même vu dans une petite rue un chinois foutre un chien vivant dans une grosse marmite d'eau bouillante! Inutile de vous expliquer les cris durant le début de la cuisson...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:05

ysov a écrit:
Ben c'est pertinent, puisque les chinois adorent manger du chien. Ma copine qui a habitée 4 ans en Chine a même vu dans une petite rue un chinois foutre un chien vivant dans une grosse marmite d'eau bouillante! Inutile de vous expliquer les cris durant le début de la cuisson...

vous allez m'empêcher de dormir maintenant :evil: et je n'oserai plus aller manger chez le chinois, de peur d'y manger le chien perdu du voisin :evil: :evil:

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:24

Désolé Espérance.

Optez donc pour du thaïlandais, ou du vietnamien et même les fameux sushis japonais, c'est plus sûr. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:33

Salut Poisson !

le hic de vos belles lettres c'est que les Russes et les Chinois on la même version Camarades ;
ce qui fait que l'OTAN aide la Turquie a taper sur la Syrie et que les Russes et les Chinois aident la Syrie a taper sur la Turquie ce qui fait que l'on se tape tous dessus au nom de la Paix et de la non ingérence !

Merci de vos lumineuses explications pour nous confirmer que nous ne sommes pas en guerre direct mais indirect , enfin le temps que les bombes ne tombent pas chez nous on s'en fout hein !! le temps que l'on descend des gens a 4000km de chez nous ça va !

Bassard el Hassad n'est certainement pas une référence, mais tu verras quand on fera les comptes , on saura que sous prétexte de liberation on a tué plus de gens en un ou 2 ans que tous ceux ci en 50 ans de regne et que ces pays n'allaient pas si mal que cela avant que l'on viennent se méler de décreter le bonheur qu'il leurs faut !

l'irak saddam avait tué 25 000 habitant (je l'applaudit pas ) mais nous après avoir libéré ce pays on en a tué 1 Million et plus ; le pays est détruit les gens y meurent de maladie plus d'eau potable le pétrole ne leurs appartient plus (il est sous domination des vainqueurs a qui ça a couté des milliards de les rendres heureux ces gens là) comme c'est devenu un grand bor,del les islamistes sont entrain de débarquer et c'est justement eux qui ont soi disant organisé l'attentat des world trade qui est la prétendu cause de l'invasion de ce pays qui n'avait jamais financé le terrorisme ( chose confirmé par l'ONU et la CIA !)

donc El Assad foutons lui la paix si c'est pour refaire le même miracle quand Irak ou en Libye !

quand on est capable de mettre DSK a la tète d'un truc mondiale comme le FMI c'est que l'on vaut pas cher et que l'on a aucune leçon a donner a personne ! donc les gugusserie y en a marre !

Poisson a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ben oui ? Ce gros texte veut dire que si la Turquie est attaquée, tout l'OTAN l'aide. study
Vous faites quand même la différence entre une aide et une attaque, I hope. De plus, le morceau de phrase intégré dans l'article 5 : "telle action qu'elle jugera nécessaire" n'implique aucune automaticité des alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:34

ysov a écrit:
Désolé Espérance.

Optez donc pour du thaïlandais, ou du vietnamien et même les fameux sushis japonais, c'est plus sûr. Very Happy

un bon resto bien de chez nous est peut-être encore plus sûr ou bien.. ma cuisine à moi... je sais que je n'y ai pas mis mon chien dans la marmite What a Face

Bonne nuit à vous I don't want that faites pas de mauvais rêves

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:38

C'est vrai. Laissons la Syrie et la Turquie se chamailler. Laissons les syriens pro Hassad et les autres s'entre tuer, ne nous ingérons en rien. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:39

ysov a écrit:
Désolé Espérance.

Optez donc pour du thaïlandais, ou du vietnamien et même les fameux sushis japonais, c'est plus sûr. Very Happy

Oui surtout le Sushis provenant des cotes prés des fuites radioactives , les poissons sont déjà mi cuit et avec l'eau de cuisson vous pouvez recharger les batterie de la voiture électrique et du portable , c'est du 1er crue !

aprés le repas vous etes d'une humeur électrique et la nuit il faut bien fermer les paupières sinon sa éclaire la chambre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Turquie-Syrie : la guerre ?   Lun 08 Oct 2012, 01:40

Espérance a écrit:
ysov a écrit:
Désolé Espérance.

Optez donc pour du thaïlandais, ou du vietnamien et même les fameux sushis japonais, c'est plus sûr. Very Happy

un bon resto bien de chez nous est peut-être encore plus sûr ou bien.. ma cuisine à moi... je sais que je n'y ai pas mis mon chien dans la marmite What a Face

Bonne nuit à vous I don't want that faites pas de mauvais rêves

Buena note, gute nacht, good night, buona noches, bon nute, enfin bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
 
Turquie-Syrie : la guerre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guerre en Syrie [sujet unique]
» Complot turc pour entrer en guerre ouverte contre la Syrie
» Guerre en Syrie
» Parallèle entre la situation en Syrie et la guerre de 30 ans ?
» Crimes de guerre en Syrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: