DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Homoparentalité ou mariage pour "tous"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
David



Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 3 Oct 2012 - 19:08

La décadence passe par l'homosexualité, regardez la grèce, rome...

Il ne faut pas les juger, mais de la a faire comme si il étaient des couples capable d'élever un enfant, je n'y crois pas une seconde au niveau profond.
Au niveau affectif, les enfants peuvent recevoir plus qu'avec des parents hétéros parfois lamentables. Mais au niveau de l'âme cela est une catastrophe en chaine depuis l'enfance pour ces victimes qui reste des hommes, amis et confidents comme tout autre.

Bref le mariage homo c'est une belle fable.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 3 Oct 2012 - 19:10

salut

C'est surtout une parodie du mariage et de la famille dits "traditionnels".
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 0:20

Romeomor a écrit:
Toute cette pantalonnade autour du mariage gay aboutira à quelque chose d'absolument insignifiant, comme le pet de l'éléphant dans la savane.

Je préfère leur donner une bonne déculottée, avant!
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 11:00

Romeomor a écrit:
Toute cette pantalonnade autour du mariage gay aboutira à quelque chose d'absolument insignifiant, comme le pet de l'éléphant dans la savane.

Comme vous y allez... Et la couche d'ozone alors... Vous en faites quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 20:35

Je n'ai fait aucun lien entre le mariage gay, la pétomanie et la couche d'ozone ! Pas d'amalgames !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 20:43

L'Eglise non plus ne croyait pas à un lien entre homosexualité masculine et pédophilie vers les petits garçons.

Et puis le scandale lui a sauté à la figure. 95% des victimes étaient des garçons et les prêtres en question étaient homosexuels.

Des décisions ont été prises pour le discernement des vocations : les homosexuels sont écartés.

Dans 25 ans, on verra si les sages occidentaux qui ne voient toujours pas le lien (sauf pour accuser les prêtres) ne verrons toujours pas le rapport.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:21

Arnaud Dumouch a écrit

Citation :
Dans 25 ans, on verra si les sages occidentaux qui ne voient toujours pas le lien (sauf pour accuser les prêtres) ne verrons toujours pas le rapport.

J'espère que nous n'aurons pas à vérifier la véracité de cette thèse en n'accordant jamais le droit d'adoption aux couples homosexuels. En outre, ce droit d'adoption étant essentiellement revendiqué par des femmes, des lesbiennes, le pire n'est peut-être pas à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:27

Arnaud Dumouch a écrit:
L'Eglise non plus ne croyait pas à un lien entre homosexualité masculine et pédophilie vers les petits garçons.

Et puis le scandale lui a sauté à la figure. 95% des victimes étaient des garçons et les prêtres en question étaient homosexuels.

Des décisions ont été prises pour le discernement des vocations : les homosexuels sont écartés.

Dans 25 ans, on verra si les sages occidentaux qui ne voient toujours pas le lien (sauf pour accuser les prêtres) ne verrons toujours pas le rapport.

Si Rome n'y croyait pas, nous si, depuis 5 siècles:

Citation :


La Confession d'Augsbourg de 1530
Article 23. -- Du Mariage des Prêtres
C'est pourquoi il est urgent, utile et digne d'un chrétien, d'examiner diligemment cet état de choses, de peur que, le mariage étant interdit, une impudicité plus honteuse et des vices plus abjects n'envahissent le pays allemand. Car lorsqu'il s'agit de créer ou de changer ces institutions, personne ne pourra le faire de meilleure manière et avec plus de sagesse que Dieu lui- même, qui a établi l'état du mariage pour venir en aide à l'infirmité humaine et pour mettre obstacle à l'immoralité.
Les Canons anciens disent aussi qu'il faut parfois adoucir et modérer la rigueur des lois, par égard à la faiblesse humaine, et afin d'éviter de plus grand maux.
Dans le cas qui nous occupe, cette indulgence serait certainement exigée par la charité chrétienne, et absolument nécessaire. En quoi, d'ailleurs, le mariage des prêtres et des clercs peut-il être désavantageux à l'Église chrétienne universelle, et en particulier le mariage des pasteurs de paroisse et des autres ministres de l'Église ? Mais si cette prohibition rigide devait durer, on viendrait certainement dans l'avenir à manquer de prêtres et de pasteurs.
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:37

Saint Hibou, vous vous trompez. Les prêtres hétérosexuels non mariés, s'ils brûlent, prennent une maîtresse. Voilà pourquoi il y a très peu de cas de pédophilie de célibataires vers les petites filles.

Le célibat des prêtre n'a pas de rapport avec les problème de pédophile vers des petits garçons. C'est leur homosexualité qui est en cause.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:39

Arnaud Dumouch a écrit:
Saint Hibou, vous vous trompez. Les prêtres hétérosexuels non mariés, s'ils brûlent, prennent une maîtresse. Voilà pourquoi il y a très peu de cas de pédophilie de célibataires vers les petites filles.

Le célibat des prêtre n'a pas de rapport avec les problème de pédophile vers des petits garçons. C'est leur homosexualité qui est en cause.

Qui donc acceptera le célibat, si ce n'est les homosexuels?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:41

saint Zibou a écrit:


Qui donc acceptera le célibat, si ce n'est les homosexuels?

REPONSE : Ceux qui se donnent à Dieu ! Et tant pis si vous ne comprenez pas, dit Jésus :

Matthieu 19, 12 Il y a, en effet, des célibataires qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des célibataires qui le sont devenus par l'action des hommes, et il y a des célibataires qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne!"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:52

Arnaud Dumouch a écrit:
saint Zibou a écrit:


Qui donc acceptera le célibat, si ce n'est les homosexuels?

REPONSE : Ceux qui se donnent à Dieu ! Et tant pis si vous ne comprenez pas, dit Jésus :

Matthieu 19, 12 Il y a, en effet, des célibataires qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des célibataires qui le sont devenus par l'action des hommes, et il y a des célibataires qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne!"

Il semble que nous ne soyons pas les seuls, à ne pas partager votre lecture...

Citation :
CANONS DU 6ème CONCILE IN TRULLO

Canons des 165 saints pères réunis à Constantinople dans la salle de la Coupole, du palais impérial sous Justinien, notre très pieux empereur aimé du Christ.


13.- Des prêtres et des diacres, qu'ils peuvent garder leurs épouses.
Comme nous avons appris que dans l'Eglise de Rome il s'est établi comme règle qu'avant de recevoir l'ordination de diacre ou de prêtre les candidats promettent publiquement de ne plus avoir des rapports avec leurs épouses nous, nous conformant à l'antique règle de la stricte observation et de la discipline apostolique, nous voulons que les mariages légitimes des hommes consacrés à Dieu restent en vigueur même a l'avenir, sans dissoudre le lien qui les unit à leurs épouses, ni les priver des rapports mutuels dans les temps convenables. De la sorte, si quelqu'un est jugé digne d'être ordonné sous-diacre ou diacre ou prêtre, que celui-là ne soit pas empêché d'avancer dans cette dignité, parce qu'il a une épouse légitime, ni qu'on exige de lui de promettre au moment de son ordination, qu'il s'abstiendra des rapports légitimes avec sa propre épouse ; car sans cela nous insulterions par là au mariage institué par la loi de Dieu et béni par sa présence, alors que la voix de l'Evangile nous crie : " Que l'homme ne sépare pas ceux que Dieu a unis ", et l'apôtre enseigne " Que le mariage soit respecté par tous et le lit conjugal sans souillure " ; et encore " Es-tu lié à une femme par les liens du mariage ? ne cherche pas à les rompre ".
Nous savons d'autre part que les pères réunis à Carthage, par mesure de prévoyance pour la gravité des mœurs des ministres de l'autel, ont décidé, " que les sous-diacres, qui touchent aux saints mystères, les diacres et les prêtres aussi pour les mêmes raisons, s'abstiennent de leurs femmes " ; " ainsi nous garderons, nous aussi, ce qui fut transmis par les apôtres et observé de toute antiquité, sachant qu'il y a un temps pour toute chose, surtout pour le jeûne et la prière ; il faut en effet que ceux qui s'approchent de l'autel, dans le temps où ils touchent aux choses saintes soient continents en toute chose, afin qu'ils puissent obtenir ce qu'ils demandent en toute simplicité à Dieu ". Si donc quelqu'un, agissant contre les canons apostoliques, ose priver un clerc des ordres sacrés, c'est-à-dire un prêtre ou un diacre ou un sous-diacre, des rapports conjugaux et de la société de sa femme légitime, qu'il soit déposé ; de même, " si un prêtre ou un diacre renvoie sa femme sous prétexte de piété, qu'il soit excommunié, et s'il persiste, déposé ".
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:55

Mais vous avez raison. Jésus n'exige pas des prêtres qu'ils soient célibataires. Il le conseille.

C'est une discipline ecclésiastique de saint Grégoire le Grand qui décide de ne prendre que des homme célibataires pour prêtres. Et ce fut une grande amélioration de la qualité des prêtres au Moyen âge, contournée hélas souvent par les ruses des hommes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 22:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Mais vous avez raison. Jésus n'exige pas des prêtres qu'ils soient célibataires. Il le conseille.

C'est une discipline ecclésiastique de saint Grégoire le Grand qui décide de ne prendre que des homme célibataires pour prêtres. Et ce fut une grande amélioration de la qualité des prêtres au Moyen âge, contournée hélas souvent par les ruses des hommes.

Ça ne semble pas avoir été le cas, dès le XIIe siècle...

Citation :
Article 23. -- Du Mariage des Prêtres

Partout dans le monde, chez les grands comme chez les humbles, une immense plainte s'est élevée depuis longtemps, à cause de la grande immoralité et du dérèglement des moeurs parmi les prêtres, incapables de se contenir dans les bornes de la chasteté. Et vraiment, on avait atteint le dernier degré de ces vices abominables. Pour éviter tant de scandales odieux, l'adultère et la fornication, quelques-uns de nos prêtres sont entrés dans l'état du mariage. Ils allèguent pour raison de leur décision, qu'ils y ont été poussés et contraints par la grande détresse de leur conscience, parce que l'Écriture Sainte enseigne clairement, que l'état du mariage a été institué par Dieu pour éviter l'impudicité. Comme le dit saint Paul, I Cor. 7 : « Pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa propre femme ». De même : « Il vaut mieux se marier que de brûler ». Et lorsque Jésus-Christ dit, Matth. 19, 11 : « Tous ne sont pas capables d'accepter cette parole », il indique par là, lui qui savait bien ce qui est dans l'homme, que peu d'hommes possèdent le don de la continence ; car Dieu, en créant les hommes, « les a créés homme et femme » (Gen. 1). Or l'expérience démontre trop clairement qu'il n'est pas au pouvoir de l'homme de modifier ou d'améliorer de sa propre initiative, ou par un voeu, la création de la majesté divine, à moins qu'il n'ait reçu un don et une grâce spéciale de Dieu. Car tout le monde sait quel genre de vie chaste et honnête, quel genre de conduite chrétienne et honorable s'en est suivi chez beaucoup ! On sait quels remords effroyables et quels tourments de conscience ont accablé beaucoup d'entre eux- mêmes. Puisque donc ni la Parole ni le commandement de Dieu ne peuvent être modifiés par aucun voeu ni par aucune loi humaine : c'est donc pour cette raison, et beaucoup d'autres encore, que nos prêtres et autres membres du clergé ont pris femme.
On peut d'ailleurs prouver par l'histoire et par les écrits des Pères, qu'il était autrefois d'usage dans l'Église chrétienne que les prêtres et les diacres se mariaient. Car saint Paul dit, I Tim. 3 : « Il faut que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme ». Ce n'est d'ailleurs que depuis 400 ans seulement qu'en Allemagne les prêtres furent contraints au célibat et forcés de renoncer au mariage. À quoi ils s'opposèrent tous si sérieusement et avec une telle véhémence qu'un archevêque de Mayence, qui avait publié ce nouvel édit du Pape, fut sur le point d'être mis à mort dans la bagarre, au cours d'un soulèvement du clergé tout entier. Cette interdiction du mariage des prêtres fut appliquée dès le début avec une telle précipitation et avec tant de maladresse, que le Pape ne se contenta pas, en ce temps, de prohiber pour l'avenir le mariage des prêtres, mais qu'il rompit même le mariage de ceux qui y avaient vécu depuis longtemps. Cette dernière mesure n'est pas seulement une violation de toutes les lois divines, naturelles et civiles, mais elle est même en flagrante contradiction avec les Canons décrétés par les Papes eux-mêmes, et avec les décisions des plus illustres Conciles.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 23:03

Les décrets grégoriens mirent du temps à être appliqués. Et ils ne s’appliquaient qu'à la partir LATINE de l'unique Eglise (qui allait de l'Occident à l'Orient).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Jeu 4 Oct 2012 - 23:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Les décrets grégoriens mirent du temps à être appliqués. Et ils ne s’appliquaient qu'à la partie LATINE de l'unique Eglise (qui allait de l'Occident à l'Orient).

Ce n'est qu'après le Schisme de 1054, au conventicule du Latran, en 1123, que le célibat fut conditionnel à l'ordination presbytérale.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Ven 5 Oct 2012 - 6:47

Oui, la pastorale s'est progressivement durcie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Ven 5 Oct 2012 - 7:32

Arnaud Dumouch a écrit:
saint Zibou a écrit:


Qui donc acceptera le célibat, si ce n'est les homosexuels?

REPONSE : Ceux qui se donnent à Dieu ! Et tant pis si vous ne comprenez pas, dit Jésus :

Matthieu 19, 12 Il y a, en effet, des célibataires qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des célibataires qui le sont devenus par l'action des hommes, et il y a des célibataires qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne!"

En effet, rares sont ceux qui comprennent ! il y a même une certaine mauvaise volonté de la part des personnes qui ne maîtrisent pas leurs inctincts, et qui refusent donc d'admettre que cela soit possible. De même il y a des gens incapables de jeûner... Etre "maître chez soi" n'est pas toujours facile, mais laisser Dieu être "maître chez nous" demande une ascèse radicale.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Ven 5 Oct 2012 - 10:32

Cécile a écrit:
Scrogneugneu a écrit:
Cécile a écrit:
Pourquoi aller si loin ?
Les Chrétiens qui désirent se marier en France pourront tout à fait le faire comme avant : mariage civil + mariage religieux.
Ah non: ils devront demander: le Mariage religieux puis l'union civil !

Où avez-vous lu ça ?
c'est un avis personnel, de rébellion et d'insoumission. ça permet aussi de mettre le clergé face à sa -potentielle lâcheté-, ce qui est très charitable ! je suis plutôt jeune vous savez, c'est dans ma nature.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Ven 5 Oct 2012 - 11:01

Cécile a écrit:
En effet, rares sont ceux qui comprennent ! il y a même une certaine mauvaise volonté de la part des personnes qui ne maîtrisent pas leurs inctincts, et qui refusent donc d'admettre que cela soit possible. De même il y a des gens incapables de jeûner... Etre "maître chez soi" n'est pas toujours facile, mais laisser Dieu être "maître chez nous" demande une ascèse radicale.
Exact, fondamentalement, je sais que je ne comprends pas et que je ne comprendrai jamais, hormis dans le cas du monachisme bien entendu.

par exemple, il y a longtemps, quand j'avais su que quelqu'une de ma famille s'était "engagée" de la sorte dans un cadre humanitaire, les mots sont sortis tous seuls de ma bouche: "et pour quoi cette co.nnerie ? c'est quoi le rapport ?"

je veux bien croire que mes instincts les + bestiaux y sont pour quelque chose Mr. Green mais c'est quand même plus qu'une histoire de "maîtrise de soi", c'est un sacrifice d'Abraham, on n'aura jamais d'enfants. JAMAIS, sauf à être parjure.

car rien n'empêche d'être par ailleurs célibataire et chaste, -et on verra bien ce que Dieu nous réservera dans notre vie-, mais pourquoi le jurer d'emblée ? c'est quoi le trip ? quand est-ce que le Christ nous demande cela ? la chasteté a certes une très grande valeur mais pourquoi quand on est jeune beau et mariable tenter Dieu à ce point, en se soumettant soi-même à une épreuve pour toute la vie ? moi ça me dépasse.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Ven 5 Oct 2012 - 23:51

Cécile a écrit:


En effet, rares sont ceux qui comprennent ! il y a même une certaine mauvaise volonté de la part des personnes qui ne maîtrisent pas leurs inctincts, et qui refusent donc d'admettre que cela soit possible. De même il y a des gens incapables de jeûner... Etre "maître chez soi" n'est pas toujours facile, mais laisser Dieu être "maître chez nous" demande une ascèse radicale.

Donc, toute l'Église était de mauvaise volonté, jusqu'en 1123? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 6 Oct 2012 - 7:36

Scrogneugneu a écrit:

car rien n'empêche d'être par ailleurs célibataire et chaste, -et on verra bien ce que Dieu nous réservera dans notre vie-, mais pourquoi le jurer d'emblée ? c'est quoi le trip ? quand est-ce que le Christ nous demande cela ? la chasteté a certes une très grande valeur mais pourquoi quand on est jeune beau et mariable tenter Dieu à ce point, en se soumettant soi-même à une épreuve pour toute la vie ? moi ça me dépasse.
Parce que le mariage n'est pas une épreuve ? Toutes ces filles (ou garçons) auxquelles on renonce pour toute la vie ! Quel gâchis ! Que de tentations ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 6 Oct 2012 - 7:57

saint Zibou a écrit:
Cécile a écrit:


En effet, rares sont ceux qui comprennent ! il y a même une certaine mauvaise volonté de la part des personnes qui ne maîtrisent pas leurs inctincts, et qui refusent donc d'admettre que cela soit possible. De même il y a des gens incapables de jeûner... Etre "maître chez soi" n'est pas toujours facile, mais laisser Dieu être "maître chez nous" demande une ascèse radicale.

Donc, toute l'Église était de mauvaise volonté, jusqu'en 1123? :mdr:

Vous déformez ce que j'ai dit en faisant croire que vous n'avez pas compris...
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mar 23 Oct 2012 - 14:05

Manuel Valls, au Vatican, dimanche, a réussi à caser son approbation du projet de loi sur le mariage homosexuel.. Mais quel projet de société ont-ils nos dirigeants ? Comment articuler dans ces conditions les libertés démocratiques - que l'Etat vante par ailleurs, mais elles n'ont jamais été si réduites - et la volonté d'une minorité d'imposer le mariage homosexuel ? Ce ne sont que des contradictions que soulèvent ce projet de loi et les circonstances dans lequel il est avancé..
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mar 30 Oct 2012 - 23:17

salut

France : le refus du mariage homosexuel n'a rien à voir avec l'homophobie

Une réflexion de Mgr Le Saux, évêque du Mans


ROME, mardi 30 octobre 2012 (ZENIT.org) – « Refuser le mariage homosexuel n’a rien à voir avec l’homophobie », explique Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, dans ce communiqué à propos du projet de loi français sur le « mariage » entre personnes du même sexe et l’adoption d’enfants.

Communiqué de Mgr Le Saux

La société française est traversée par les questions autour du projet de la loi visant à élargir le mariage aux couples homosexuels. Beaucoup pensent que c’est une évolution inéluctable face à laquelle il faut faire preuve d’esprit d’ouverture. Il est impossible à l’Eglise de ne pas réagir face à un tel projet. En réalité, on touche à un pilier fondamental de notre société.

La position des évêques de France est connue et claire. Bien sûr, je partage totalement la position de mes frères dans l’épiscopat. L’Eglise ne réagit pas d’abord pour des raisons religieuses mais pour des raisons d’ordre anthropologique. L’union durable d’un homme et d’une femme pour fonder une famille n’est pas l’invention d’un type particulier de société, mais est profondément inscrit dans la nature humaine.

Vous le savez, dès que l’on veut avoir un débat ou une réflexion sur le sujet, nous sommes accusés d’homophobie. Ainsi, pour ne pas passer pour homophobe, nous sommes tentés d’éviter le débat. Refuser le mariage homosexuel n’a rien à voir avec l’homophobie. Nous pouvons avoir un grand respect pour les personnes homosexuelles, tout en contestant le fait que le couple homosexuel soit présenté par l’Etat comme un modèle social, au même titre qu’un couple marié. Nos propos sur le sujet ne doivent et ne veulent en rien être méprisant ou blessant pour les personnes concernées.

Est en préparation aussi la loi sur l’adoption d’enfants par des couples de même sexe. Au nom de la non discrimination, l’intérêt de l’enfant, dont on présume de façon totalement acritique qu’il n’est pas lésé par l’absence d’un père ou l’absence d’une mère, est absent du débat public. Le projet de loi interdit d’emblée à l’enfant d’avoir un papa et une maman. Et cela n’est pas considéré comme une discrimination.

Derrière ces propositions, il y a la théorie du « genre ». Il s’agit de faire passer l’idée selon laquelle la différence sexuelle n’est que de l’ordre du biologique et ne concerne donc pas l’identité de la personne, chacun pouvant choisir son orientation sexuelle indépendamment de son sexe. Il serait par conséquent interdit, car considéré comme conditionnement, de donner à un garçon des repères éducatifs masculins, et à une fille des repères éducatifs féminins, au nom de la liberté individuelle toute puissante affranchie vis-à-vis de la nature.

Ces questions sont fondamentales. Nous ne pouvons pas faire des choix superficiels.

L’Eglise réclame un vrai débat, un vrai dialogue sur ces sujets, et de ne pas être écartée uniquement à cause de ce qu’elle pense. Ces projets sont présentés comme une attente de la société sans aucune consultation réelle des citoyens.

Je ne peux qu’inviter tous à réfléchir, à se mobiliser pour un véritable débat, sans violence, avec charité et délicatesse. Il s’agit d’un service à rendre à nos frères et sœurs en humanité.

Mgr Yves Le Saux,

Evêque du Mans

http://www.zenit.org/article-32419?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 31 Oct 2012 - 1:35

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 31 Oct 2012 - 19:03

Un autre évêque réagit:

Lettre de Mgr Nicolas Brouwet, Evêque de Tarbes et Lourdes

Le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels

Le 15 octobre 2012 - E. S. M. - Dans quelques mois un projet de loi sera déposé pour autoriser le mariage des personnes homosexuelles et l'adoption d'enfants par des couples de même sexe. J'aimerais vous livrer, comme pasteur du diocèse de Tarbes et Lourdes, quelques réflexions à ce sujet.

Avouons tout d'abord que les réalités dont nous sommes les plus certains sont les plus difficiles à justifier. Elles sont tellement évidentes qu'on n'a jamais pris le temps d'y réfléchir. Qu'un mariage concerne un homme et une femme, que des enfants aient besoin d'un père et d'une mère pour être éduqués nous semble tellement naturel qu'on peine à trouver des arguments pour les expliquer. Ce projet de loi est donc une occasion, pour l'Eglise et pour la société, d'aller plus loin et d'approfondir nos connaissances et nos convictions sur le mariage.

Une absence de débat

Or, sur cette question, il me semble qu'en France le débat n'a pas lieu. Toute prise de parole qui met en doute la légitimité du mariage entre personnes de même sexe est considérée comme une marque d'homophobie. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la discussion, lorsqu'elle commence, s'oriente-t-elle immédiatement sur les convictions homophobes ou homophiles des interlocuteurs ? Comme si ceux qui ne soutiennent pas ouvertement les comportements homosexuels n'avaient plus droit à la parole. Avons-nous donc perdu à ce point le sens de la délibération, du dialogue, de la confrontation pour que soit suspectée la possibilité même de chercher ce qui nous semble juste, bon, porteur d'avenir pour les individus et pour la société ? Il serait à l'honneur de notre démocratie qu'il puisse y avoir un véritable débat - et un débat public - sur ces questions.

Dans les conversations qui ont lieu actuellement dans les familles, entre amis ou entre collègues sur le sujet, un argument vient très vite suspendre la réflexion : certains connaissent des couples homosexuels et s'entendent bien avec eux ; certains connaissent aussi des jeunes élevés par un couple homosexuel et qui assument très bien une telle éducation. Souvent la conversation tourne court après de tels témoignages. Disons-le dès maintenant : dans le débat qui nous occupe, la question n'est pas de s'interroger sur ce que nous éprouvons face aux personnes homosexuelles ; elles sont respectables et doivent être respectées quoi que nous pensions de l'homosexualité. De ce point de vue un progrès a été fait au cours de ces dernières années pour faire cesser des attitudes et des paroles extrêmement blessantes à leur égard.

La question n'est pas non plus de nier que des enfants aient pu trouver leur équilibre personnel après avoir été élevés par des personnes de même sexe. On parle suffisamment du phénomène de résilience - c'est-à-dire de la capacité qu'a chacun à trouver son équilibre malgré les obstacles-pour comprendre que l'argument ne justifie pas à lui seul le vote d'une loi autorisant l'adoption des enfants par des personnes homosexuelles.

Ce n'est pas, par exemple, parce que des enfants ont été élevés par une mère seule, et qu'ils ont trouvé leur équilibre, qu'il faut recommander et institutionnaliser cette situation...
Tant que le débat se fera dans ces termes nous ne serons que dans les bons sentiments. On reproche parfois à l'Eglise son moralisme. Mais le sentimentalisme diffus dans lequel la question du « mariage pour tous » est traitée par bien des média ne fait pas honneur à la raison humaine : il ne suffit pas d'additionner des témoignages émouvants, souvent, d'ailleurs, en faveur exclusive des couples homosexuels, pour faire mûrir une réflexion en profondeur.

"Le mariage engage un homme et une femme qui s'aiment "

Il semble y avoir assez peu de travaux de juristes, de psychologues, d'éducateurs ou d'historiens sur la question du mariage des homosexuels et de l'adoption d'enfants par des couples de même sexe. Des professionnels sans parti pris parleront-ils ? En ont-ils même la liberté ? Accepteront-ils aussi de parler et d'écrire dans des revues scientifiques, même s'ils vont à contre-courant du discours médiatique ? Y aura-t-il une place faite pour des témoignages contradictoires ou la parole ne sera-t-elle donnée qu'à ceux qui militent pour ce projet de loi ?

Et dans nos familles ?

Pour certains d'entre vous ces questions doivent sembler bien théoriques. D'autres estiment peut-être qu'elles ne les concernent pas. Après tout, pensez-vous, si des personnes homosexuelles veulent se marier ou avoir des enfants, pourquoi devrait-on le leur interdire ? Ces questions sont en effet théoriques jusqu'au jour où votre fils, votre petite-fille, votre frère ou une de vos amies vous révélera qu'il (ou elle) va vivre avec une personne de même sexe. On se rend compte alors que la décision est prise ; chacun essaye alors d'ajuster son comportement comme il le peut. On accueille le couple pour un repas, pour une fête, ou pour des vacances. Mais souvent, quel malaise ! On ne sait pas quoi dire aux enfants ou aux jeunes de nos familles présents à cet événement. Soit on se tait en pensant que la tolérance justifie son silence. Soit on tente de se lancer dans des explications mais elles sont souvent confuses et insatisfaisantes. C'est précisément pour cela que je vous écris. Pour que nous osions faire face à ce malaise et à cette confusion.

Quelle est la question posée par le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les personnes homosexuelles ?

C'est celle du mariage et de la famille qui, lorsqu'ils constituent un foyer aimant, sont des fondements de notre vie sociale.

Le mariage comme réalité sociale

Le mariage engage un homme et une femme qui s'aiment. C'est-à-dire deux personnes possédant la même humanité, deux personnes totalement égales en dignité, mais dissemblables parce qu'elles sont de sexe différent. Chacune a sa manière de vivre son humanité : un homme ne pourra jamais comprendre totalement ce qu'est la féminité. Une femme ne pourra jamais saisir parfaitement la version masculine de l'humanité. Ce qui fonde notre vie sociale, c'est l'acceptation de ne pas pouvoir être l'humanité à soi tout seul ; c'est l'acceptation de cette différence sexuelle fondamentale qui fait que je ne peux prétendre me suffire à moi-même. Comme homme, j'ai besoin de la femme ; comme femme, j'ai besoin de l'homme. Il y aura toujours une part de mystère de l'humanité qui me sera inaccessible sauf si j'accepte de le recevoir du sexe opposé au mien.

Le consentement à cette différence sexuelle incontournable - chacun de nous naît homme ou femme et il naît aussi d'un homme et d'une femme - fonde le consentement à toutes les différences auxquelles je suis confronté dans mon existence. Accepterai-je ou non celui qui est différent de moi ? Parce qu'il vient d'une autre culture, parce qu'il est moins riche, parce qu'il est d'un tempérament plus vif, parce qu'il est plus doué ?... Cette différence sera-t-elle pour moi un enrichissement ou la vivrai-je comme une remise en cause insupportable de ce que je suis ?

Le mariage, dans lequel s'exprime un amour vivant et libre, est l'ouverture de l'homme et de la femme à ce monde-là. A un monde où j'accepte de ne pas être une totalité à moi tout seul pour construire, avec une personne de sexe différent, une société plurielle.

L'éducation des enfants dans la différence sexuelle

De ce mariage naissent des enfants. Pour qu'un enfant vienne au monde, il faut un homme et une femme. La fécondité biologique repose sur l'altérité sexuelle. La technologie actuelle peut évidemment cacher cette réalité, en inséminant une femme seule par exemple ; mais elle ne pourra jamais la contredire. Et si un enfant naît d'un homme et d'une femme, c'est parce qu'il a besoin de son père et de sa mère - un père et une mère qui s'aiment - pour s'ouvrir à cette différence sexuelle radicale, la comprendre et l'assumer. La famille est un lieu d'éducation à la vie sociale : on y vit avec des personnes de sexes différents, d'âges différents, de caractères différents. On y apprend à cohabiter, à faire ensemble des projets, à dialoguer, à se pardonner, à se connaître et à prendre soin de l'autre. Tout cela se fait dans le climat d'une différence sexuelle acceptée et vécue par le couple parental.

C'est pourquoi le mariage et la famille sont fondateurs pour notre vie en société. Parce que la famille a pour tâche d'éduquer au vivre ensemble ; et qu'elle repose sur un lien conjugal qui est un véritable projet social. En effet, le mariage n'est pas seulement la reconnaissance publique d'un sentiment de tendresse qui unit les époux : il est un engagement dans la durée à fonder un foyer et à élever des enfants pour construire, avec d'autres familles, la communauté politique à laquelle on appartient. Une société n'a d'avenir que si des familles stables regardent au-delà d'elles-mêmes, prennent leurs responsabilités dans la construction du monde, assurent le renouvellement des générations et éduquent à la vie sociale.

Le rôle de l'Etat

La famille est donc la première communauté dans laquelle l'individu est inclus de manière naturelle, c'est à dire sans qu'il le cherche : la personne humaine appartient de fait à une famille. C'est pourquoi la personne humaine et la famille ne tirent pas leur identité et leur légitimité de l'Etat. L'Etat est postérieur au mariage et à la famille, comme il est postérieur à la personne humaine. Voilà pourquoi il n'appartient pas à l'Etat, me semble-t-il, de définir ce que doivent être le mariage et la famille. Au contraire, il est à leur service. Il peut, certes, donner des droits à des personnes désirant vivre ensemble. Mais le pouvoir politique ne peut toucher à ces réalités fondamentales que sont le mariage et la famille sans abuser gravement de ses prérogatives. Il a en effet pour fonction d'assurer le vivre ensemble, pas de définir ou de redéfinir les catégories les plus élémentaires de la personne et de la société.

"par son projet de loi, le pouvoir politique se propose de changer en profondeur la définition du mariage"

Or par son projet de loi, le pouvoir politique se propose de changer en profondeur la définition du mariage. Il le réduit à un pacte privé entre deux personnes qui s'aiment sans s'interroger sur ce que ce changement va induire à la fois pour le renouvellement des générations dans l'ordre social et pour l'accueil de la différence sexuelle dans l'ordre symbolique. Certes il faut qu'il y ait de l'amour. Et cet amour est indispensable pour éduquer des enfants. Les personnes homosexuelles qui demandent le mariage sont capables d'un amour profond, généreux, sincère. Mais il faut aussi, pour fonder une famille et contribuer à la vie sociale, accepter de se confronter à la réalité, celle de la différence entre l'homme et la femme.

Affirmer que l'interdiction actuelle du mariage pour les personnes homosexuelles est une injustice qui leur est faite est une échappatoire. Le mariage concerne un homme et une femme. Dans toutes les civilisations et au cours de toute l'histoire. Jamais une culture n'a proposé un mariage entre deux personnes de même sexe. Les personnes homosexuelles ne sont donc pas concernées par le mariage. Elles font le choix de vivre autre chose. Mais si l'on change la définition du mariage en prétendant qu'il concerne deux personnes indépendamment de leur sexe, alors on en fait une injustice. Mais jusqu'où ira-t-on ?

Certains réclament déjà un mariage à plusieurs. Sur quel critère va reposer la nouvelle définition du mariage? Apparemment sur l'arbitraire du pouvoir politique. C'est cela qui est grave. L'Etat doit-il donner une reconnaissance institutionnelle à toutes les formes d'association, à toutes les formes de vie commune ?

La question de l'adoption

Une autre dérive me semble dangereuse dans ce projet de loi : c'est l'idée que l'on semble se faire de l'adoption. L'adoption a été rendue possible pour venir en aide à des enfants privés de leurs parents. On leur donnait ainsi une famille pour qu'ils puissent y trouver une affection, une éducation, un confort bien supérieurs à ce qu'ils pourraient trouver dans un orphelinat, par exemple, ou en étant laissés à eux-mêmes dans la rue. Beaucoup de couples ont ainsi accueilli un ou plusieurs enfants en plus des leurs. Certes, des couples atteints par la stérilité ont trouvé là un moyen de fonder une famille, ce qu'ils n'auraient pas pu faire autrement. Disponibles, généreux, désireux d'éduquer des enfants, ils se sont ouverts à l'adoption pour faire face à une situation imprévue, inattendue. Dans le projet de loi qui sera proposé, l'adoption ne sera plus d'abord un moyen d'aider des enfants mais une manière d'institutionnaliser un droit à l'enfant, ce qui est radicalement différent. Et contraire au respect de la personne qui n'est jamais un moyen pour satisfaire un désir, aussi fort soit-il.

Par ailleurs, comment organisera-t-on alors la répartition des enfants en attente de famille ? Quels seront les enfants qui auront droit à des parents de sexe différents et quels seront ceux qui seront confiés à un couple homosexuel ? Quelle justice peut-on garantir à ces enfants adoptés ?

L'homosexualité ne définit pas une identité

L'homosexualité ne constitue pas une identité ; on ne définit pas quelqu'un par ses désirs sexuels. On est homme ou femme et la société ne peut fonctionner que dans la reconnaissance de cette altérité et dans l'acceptation par chacun de son être sexué. A travers la « théorie du genre », on enseigne aujourd'hui aux jeunes de nos collèges et de nos lycées qu'ils sont déterminés dès leur naissance par une orientation sexuelle ; il serait utile de leur dire que l'attrait souvent passager pour quelqu'un du même sexe à l'adolescence - attrait qui va parfois jusqu'à une expérience sexuelle - ne constitue pas une orientation sexuelle et encore moins une identité. Prétendre le contraire c'est les tromper et les désespérer. La tâche des parents et des éducateurs n'est pas d'enfermer les jeunes mais de les rendre à eux-mêmes en leur faisant découvrir leur vocation, une vocation à bâtir le monde présent avec leurs richesses, leurs talents, leurs compétences personnelles.

Le projet de loi est-il un progrès ?

On dit que ceux qui sont opposés au projet de loi sur le mariage des personnes du même sexe vont contre le progrès. Toute la question est là : s'agit-il d'un progrès ou d'une régression ? Ce n'est pas parce qu'un projet est nouveau qu'il constitue forcément un progrès. Débattre, réfléchir, rechercher ensemble, c'est précisément s'interroger pour savoir si une idée nouvelle est une mode passagère ou un véritable pas en avant pour la personne et pour la société.

Ce débat aura-t-il lieu ?

Un évêque n'est pas un homme politique et c'est très bien ainsi. Mais il doit assumer les responsabilités qui lui ont été confiées. Et, dans la société actuelle, il peut contribuer à la réflexion surtout quand les enjeux sont aussi importants. N'ayons pas peur de parler et de chercher ensemble ce qui est vrai et juste pour chacun de nous et pour notre société.

Le 1er octobre 2012

+ Nicolas Brouwet
Evêque de Tarbes et Lourdes

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 3 Nov 2012 - 21:48

Je viens de voir un topo sur France 2 à ce sujet... Dégoûtant ! :x

Une manchette traitait des malheurs d'Haïti... Ces gens-là sont tellement dans la m... qu'ils n'ont pas de temps à perdre avec ces biperies d'idéologues athées !

Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 7:22

Les medias se désintéressent des Haïtiens...

Après le tremblement de terre, alors que la mort et la misère régnaient sur le pays, nous avons vu de nombreux habitants prier, et cette attitude est demeurée totalement incompréhensible pour nos journalistes. Ils auraient mieux compris des manifestations violentes...
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 9:42

Il s'agit d'un héritage de la France pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 12:55

Les Haïtiens sont très fiers d'avoir eux-mêmes chassé les Français. Mais il ne reste aucune animosité entre les 2 pays.
Quand je dis "nos journalistes", il ne s'agit pas particulièrement des Français, mais de tous les occidentaux.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 13:14

Cécile a écrit:
Les medias se désintéressent des Haïtiens...

Après le tremblement de terre, alors que la mort et la misère régnaient sur le pays, nous avons vu de nombreux habitants prier, et cette attitude est demeurée totalement incompréhensible pour nos journalistes. Ils auraient mieux compris des manifestations violentes...

L'Occident aurait dû tirer une leçon de la foi des Haïtiens.

On n'en serait pas à craindre l'islamisation...
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 17:04

mai 68 a tué la Foi chez nous, Dieu nous envoie une religion antique en guise de leçon. Et nous allons devoir souffrir nous chrétiens pour affirmer notre Foi a nouveau, a cause d'eux.

Merci papa, merci maman. Merci les hippies, merci les humanistes athées, merci les dépravés, merci les matérialistes, merci les Sartristes, merci les jemenfoutiste.

Tout est clair !
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 17:14

Il ne faudrait quand même pas oublier que tout n'était pas rose avant mai 68...

Les guerres, ce n'était pas non plus idéal !

C'est le consumérisme qui a rendu notre société égoïste, matérialiste. Chacun peut le vérifier facilement. Ne sommes-nous pas trop facilement tentés par les nouveautés, une voiture plus puissante, des appareils plus fiables, des vacances lointaines ?......
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 18:06

Cécile a écrit:
Il ne faudrait quand même pas oublier que tout n'était pas rose avant mai 68...
Les guerres, ce n'était pas non plus idéal !
Sans être passéiste, les guerres ne se sont jamais si bien portées depuis la fin des années 60. Votre vision est troublée par le fait que notre pays n'a pas connu de conflit sur son territoire depuis la fin de la seconde guerre mondiale, mais ce n'est pas pour autant qu'elles ont régressé ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 18:36

Bien sûr, il y a toujours des conflits dans le monde ! Je ne crois pas que la paix ait jamais régné totalement sur notre planète...

Mais actuellement, Dieu merci, rien qui ressemble aux 2 guerres mondiales.
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 19:49

Cécile a écrit:
Il ne faudrait quand même pas oublier que tout n'était pas rose avant mai 68...

Les guerres, ce n'était pas non plus idéal !

C'est le consumérisme qui a rendu notre société égoïste, matérialiste. Chacun peut le vérifier facilement. Ne sommes-nous pas trop facilement tentés par les nouveautés, une voiture plus puissante, des appareils plus fiables, des vacances lointaines ?......

Il est vrai que les hippies rejetaient tout cela. Mais en compensant par la défonce.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 20:13

David, les hippies n'étaient qu'une petite frange de la population...assez visible. Ils ont essayé une autre vie; quelques uns ont fait un vrai "retour à la terre", mais la plupart sont retournés... chez leurs parents, enfin ceux qui n'ont pas fini leur vie de recherche en Inde.
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 4 Nov 2012 - 22:53

Aïe ! J'ai encore entendu l'autre jour un journaliste justifier le fait qu'il opinait pour le "mariage pour tous" au nom de l'amour qu'éprouvaient l'une pour l'autre les deux personnes de même sexe ! On a envie de répondre, à ceux qui invoquent l'amour pour justifier leur position, mais "qu'entendez-vous par amour" ?

L'amour dont ils parlent en effet n'est-il pas en réalité l'attrait sexuel qu'une personne peut éprouver pour une autre ? N'est-ce pas un amour égoïste, qui ne peut s'ouvrir à la vie, et qui serait par conséquent une forme de chosification de l'autre, vu comme l'instrument d'une jouissance individuelle ? Certains me diront peut-être que je caricature les choses. Je ne fais que me poser des questions...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Lun 5 Nov 2012 - 11:28

Il est bien difficile de juger de l'amour, mais s'il nous paraît évident qu'il est essentiel dans le mariage, celui-ci n'est pas qu'une affaire de sentiments.

Ainsi, comme le disait Mgr Barbarin, un homme et sa fille peuvent s'aimer, de même qu'un frère et sa soeur, et aussi trois personnes entre elles. Mais quelque soit la valeur et l'authenticité de ces amours, elles ne peuvent pas déboucher sur un mariage, même d'un point de vue purement civil.

Le dernier argument en date, c'est de dire que les enfants de couples homoparentaux sont aussi heureux que les autres, si ce n'est les regards portés sur eux par les autres... Personnellement je pense que la loi n'y changera rien, les enfants qui ont un père et une mère (et qui sont forcément majoritaires) seront toujours étonnés de voir leurs copains ayant 2 parents de même sexe.
A propos du divorce, beaucoup de gens ont aussi prétendu que les enfants ne souffraient pas de ce fait. Tout ceci ne reflète que le point de vue égoïste de certains adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 11:45

Comme le notait un caricaturiste belge bien connu, les homosexuels ont fait plus pour la réconciliation des religions qu'un demi-siècle de discussions et de palabres: http://portfolio.lesoir.be/v/le_kroll/22nov0512.jpg.html?

Mr.Red

Etonnant, non?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 11:51

Non ! Pas étonnant. fleur 6

Ce n'est pas d'aujourd'hui que les religions ont des valeurs communes.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 11:55

Cécile a écrit:
Non ! Pas étonnant. fleur 6

Ce n'est pas d'aujourd'hui que les religions ont des valeurs communes.

J'ai un peu de mal à discerner une "valeur" dans la mise à mort des homosexuels pour des motifs religieux, comme cela se pratique notamment en Iran.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 11:58

Ne vous faites pas plus bête que vous ne l'êtes !

On parle ici de mariage homosexuel, pas de condamnation ou non de l'homosexualité.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:03

Lebob a écrit:
Comme le notait un caricaturiste belge bien connu, les homosexuels ont fait plus pour la réconciliation des religions qu'un demi-siècle de discussions et de palabres: http://portfolio.lesoir.be/v/le_kroll/22nov0512.jpg.html?

Mr.Red

Etonnant, non?

Et jamais l'église romaine n'a fait autant de pub pour l'homosexualité et la promotion du mariage gay type "l'église romaine (les religions) est (sont) contre, comme elle est (elles sont) obscurantiste(s), alors c'est un progrès".
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:06

Il est vrai que la dénonciation d'un côté renforce les convictions de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:08

adamev a écrit:
Lebob a écrit:
Comme le notait un caricaturiste belge bien connu, les homosexuels ont fait plus pour la réconciliation des religions qu'un demi-siècle de discussions et de palabres: http://portfolio.lesoir.be/v/le_kroll/22nov0512.jpg.html?

Mr.Red

Etonnant, non?

Et jamais l'église romaine n'a fait autant de pub pour l'homosexualité et la promotion du mariage gay type "l'église romaine (les religions) est (sont) contre, comme elle est (elles sont) obscurantiste(s), alors c'est un progrès".

C'est vrai qu'on a l'impression d'être à nouveau en présence d'une campagne de pub pour la promotion du fruit défendu. Depuis Eve, le serpent et la pomme, on n'a pourtant pas manqué de temps pour comprendre que c'est plutôt contre-productif d'interdire l'accès à certains fruits, non?

Au fait, on dirait que vous avez bénéficié d'une remise de peine... ;)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:10

Non non j'ai juste accompli mon temps
Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:11

C'est comment le Purgatoire ?

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:12

Y a des pommes et des oranges....
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:20

Citation :
Il est bien difficile de juger de l'amour, mais s'il nous paraît évident qu'il est essentiel dans le mariage, celui-ci n'est pas qu'une affaire de sentiments.

Ainsi, comme le disait Mgr Barbarin, un homme et sa fille peuvent s'aimer, de même qu'un frère et sa soeur, et aussi trois personnes entre elles. Mais quelque soit la valeur et l'authenticité de ces amours, elles ne peuvent pas déboucher sur un mariage, même d'un point de vue purement civil.

Le dernier argument en date, c'est de dire que les enfants de couples homoparentaux sont aussi heureux que les autres, si ce n'est les regards portés sur eux par les autres... Personnellement je pense que la loi n'y changera rien, les enfants qui ont un père et une mère (et qui sont forcément majoritaires) seront toujours étonnés de voir leurs copains ayant 2 parents de même sexe.
A propos du divorce, beaucoup de gens ont aussi prétendu que les enfants ne souffraient pas de ce fait. Tout ceci ne reflète que le point de vue égoïste de certains adultes.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:33

adamev a écrit:
Ainsi, comme le disait Mgr Barbarin, un homme et sa fille peuvent s'aimer, de même qu'un frère et sa soeur, et aussi trois personnes entre elles. Mais quelque soit la valeur et l'authenticité de ces amours, elles ne peuvent pas déboucher sur un mariage, même d'un point de vue purement civil.


La logique du mariage "pour tous", ce sera le mariage "pour tous". compress Et la Hollande vient d'autoriser le mariage d'un père avec sa fille adulte.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12232
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 7 Nov 2012 - 18:36

Tient y a toujours un(e) maniaque des ciseaux!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Homoparentalité ou mariage pour "tous"...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mariage pour tous ...
» Mariage pour tous ???
» Dernier recours contre le mariage pour tous!!!!
» L'adhésion au "mariage pour tous" reste élevée, selon Ifop
» Evêque d’Ajaccio:"J’appelle les Corses à manifester à Paris contre le mariage pour tous. J’y serai"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: