DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homoparentalité ou mariage pour "tous"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 15 Sep 2012 - 20:49

Puisqu'on veut le mariage pour "tous", alors qu'on reconnaisse la polygamie des islamistes. Sinon, pourquoi une telle discrimination? J'imagine que les femmes françaises vont être ravies...

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 15 Sep 2012 - 21:32

De toutes façon, le mariage entre personnes du même sexe implique nécessairement une forme de polygamie, lorsqu'il s'agit notamment d'avoir des enfants puisqu'il faut alors faire appel à une tiers personne, en plus du "couple"

Les chrétiens doivent s'opposer à ce mensonge d'état qui va bientôt être voté, car on s'apprête à faire croire à des enfants qu'il a deux pères ou deux mères, avec la bénédiction et la complicité de la république et des pouvoirs sociaux (écoles, hôpitaux etc...).

Du délire complet, et ô combien dangereux (surtout pour les enfants)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 15 Sep 2012 - 21:40

"Si c'est bon pour les uns, c'est bon pour les autres aussi", qu'y disent. :x
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Sam 15 Sep 2012 - 21:44

Simon1976 a écrit:
"Si c'est bon pour les uns, c'est bon pour les autres aussi", qu'y disent. :x


Il faut bien saisir que l'antagonisme ne se situe pas entre chrétiens et impies, comme veulent le faire croire les medias, mais entre République et idéologies (entre autres, religions)!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 16 Sep 2012 - 8:47

Puisque le motif invoqué est l'égalité des droits, on n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs. :colors:

Par exemple :

Pourquoi les mineurs n'auraient pas les mêmes droits que les majeurs ?
Pourquoi le manutentionnaire gagne-t-il moins que son patron ?
Pourquoi les indemnités "de représentation" des députés sont-elles dispensées de justification ?

Etc...etc...

Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 16 Sep 2012 - 19:01

L'invocation de l'égalité des droits c'est une fumisterie.
Les homosexuels ont toujours eu le droit de se marier... avec une personne de l'autre sexe.
La question est sur la définition du mariage.
Il me semble que dans la formulation légale du mariage on n'avait pas eu l'idée de dire que le mariage concerne deux personnes de sexe différent tellement c'était évident.
Le mariage ayant perdu d'un côté son caractère de lien sacré religieux et d'autre part son caractère d'institution sociale il devenait naturel que tout couple d'amoureux revendique la possibilité du mariage. Une fois que celui-ci avait été vidé de son sens.


Dernière édition par Renaud le Dim 16 Sep 2012 - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Dim 16 Sep 2012 - 19:03

salut
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Lun 17 Sep 2012 - 11:03

« Polygamie », « Inceste », les grands mots sont médiatiquement lancés, par la presse tout au moins puisque Mgr Barbarin, à l’origine pourtant des propos relayés, n’a pas prononcé les deux. Et ces mots font réagir. Ils choquent. Ils scandalisent. Ils sont commentés, critiqués, sans se soucier de ce qui a bien pu vouloir être dit, l’offuscation étant malheureusement souvent prioritaire à la compréhension de la pensée de l’autre. Sans reprendre intégralement l’interview, qui traite de nombreux sujets, dont l’ouverture du mariage pour les couples homosexuels, reprenons tout de même l’extrait le plus cité :


« Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera. »

Mgr Barbarin est durement critiqué, notamment sur Twitter, même s’il bénéfice de soutiens improbables comme Najat Vallaud-Belkacem. Certains journalistes vont même jusqu’à titrer « Le mariage gay favorise l’inceste pour l’archevêque de Lyon ».

L’émotion suscitée par cette phrase, si elle est excessive, n’est guère étonnante. Parler du mariage pour les couples homosexuels, ainsi que d’unions à plusieurs ou d’inceste, laisserait entendre que, pour Mgr Barbarin, homosexualité, polygamie, inceste, tout est directement lié et que tout est similaire. Je comprends parfaitement que cette interprétation choque. Elle me choquerait, comme n’importe qui. Mais bien entendu, ce n’est pas ce qu’il a valu dire et, d’ailleurs, ce n’est pas ce qu’il a dit1.

Le mariage homosexuel est défendu à travers une rhétorique discutable et parfois très primaire comme en témoigne le slogan « mariage pour tous » (#mariagepourtous sur Twitter), slogan qui s’accorde bien avec l’argument de fond, celui de l’amour (« pourquoi leur interdire le mariage s’ils s’aiment ? »). L’idée de défendre le mariage pour tous est évidemment absurde. Poussé à l’extrême, il concernerait effectivement aussi bien les unions à plusieurs2 que l’inceste. Certes, personne ne défend aujourd’hui l’inceste (Mgr Barbarin dit d’ailleurs « un jour peut être » concernant l’inceste). Pour les couples à plusieurs, une tribune récente dans Le Monde, entre autre, montre que l’inquiétude est réelle et que le fait d’avoir trouvé le terme tendance de « trouple » (ou de « polyamour » dans d’autres cas) pour faire accepter l’idée ne suffit pas à me rassurer.

Dans un débat, est-ce cependant sain de pousser la logique des autres jusqu’au bout alors qu’eux-mêmes ne le font pas ? Comme nous l’avons vu, dans notre cas, certains vont déjà très loin, mais heureusement, il reste toujours des barrières. Mais lesquelles ? Sur quels fondements ? Pourquoi par exemple refuser le mariage à plusieurs ? Si le mariage n’est qu’une question d’amour, alors que lui opposer ?

Il y a deux limites que nous pouvons tous facilement partager : l’inceste (ne serait-ce que pour des raisons biologiques) et celle de l’âge (pour que la personne soit capable d’exprimer un consentement libre). Le nombre me paraît difficilement justifiable si le mariage se voit uniquement comme une reconnaissance de l’amour. C’est d’ailleurs tout l’art de la rhétorique pro-mariage homosexuel d’avoir poussé le débat sur ce sujet, car qui peut juger l’amour ?

Mais le mariage n’est pas reconnu au nom de l’amour, mais bien parce qu’il est l’acte fondateur d’une famille (la remise du livret de famille lors du mariage en reste une preuve, même si le mariage s’est fragilisé). Et si le mariage n’est permis que pour les couples composés d’un homme et d’une femme, c’est parce que la société reconnaît que la différence entre l’homme et la femme est fondatrice car elle permet la vie et donc la survie d’une société. Pas très romantique comme argument, c’est vrai, mais si une société reconnaît le mariage ce n’est pas par romantisme, mais bien parce qu’il est utile. Le mariage à la mairie n’a d’ailleurs rien de romantique. Que ceux qui le souhaitent ne mettent pas trop d’espoir à ce sujet dans ces cérémonies, ils risqueraient d’être déçus !

Le débat sur le mariage homosexuel est complexe. Par peur d’être catalogué, caricaturé, j’ai l’impression que beaucoup préfèrent éviter les questions soulevées par Mgr Barbarin. Et pourtant, bien que l’on puisse le trouver maladroit ou qu’il aurait pu au moins éviter de parler de l’inceste (idée qui me semble discutable, surtout mentionnée de façon aussi légère), il a abordé un sujet essentiel : la faiblesse des arguments en faveur du mariage pour les couples homosexuels, qui s’appuient sur une logique contestable. Bien entendu, rien ne prouve que nous irons jusqu’au bout de la logique et nous pouvons d’ailleurs espérer que jamais nous n’irons jusque là. Mais il est bon parfois, de rappeler que certains arguments, même souvent répétés, sont spécieux.

(Guillaume Duvillaret)
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Lun 17 Sep 2012 - 12:01

Cécile a écrit:
Puisque le motif invoqué est l'égalité des droits, on n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs. :colors:

Par exemple :

Pourquoi les mineurs n'auraient pas les mêmes droits que les majeurs ?
Pourquoi le manutentionnaire gagne-t-il moins que son patron ?
Pourquoi les indemnités "de représentation" des députés sont-elles dispensées de justification ?

Etc...etc...


Et on n'a pas fini de protester et de descendre dans la rue !!

:manif:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mar 18 Sep 2012 - 0:16

Mon avis : si pendant qu’il en était encore temps, on s’était efforcé de construire une société réellement égalitaire basée sur les droits fondamentaux (droit au travail, droit au logement, etc.), notre société ne se serait pas autant décomposée et pervertie, l’homme de la rue et les politiques de tous bords (de droite comme de gauche) n’auraient pas éprouvé le besoin de s’aveugler sur une pseudo-égalité des droits avec ce « mariage » ridicule (qui n’en est pas un) entre personnes du même sexe.

Pendant qu’on y est, à quand des manifs d’hommes descendant dans la rue pour réclamer le doit de procréer ? :nawak:

Genèse 27 : « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. »

Marc 10: « il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu'un.

Donc, ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas ! »


Maintenant on divise (le Diviseur), on coupe Dieu en deux, on veut des familles sans femme ; ou alors des familles sans homme. C’est-à-dire des familles sans Dieu. Des familles de demi-dieux. On arrivera ainsi à des enfants sans parents (certains, très peu certainement, chercheront Dieu).

Au moins ce délire total, s’il advenait qu’il se concrétise, pourrait-il (?) provoquer chez certains opposants un désir de se rapprocher de l’Eglise.


Dernière édition par Petit messager le Mar 18 Sep 2012 - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mar 18 Sep 2012 - 1:23

Cécile a écrit:
même s’il bénéfice de soutiens improbables comme Najat Vallaud-Belkacem.
Vous voulez parler de cette personne qui a déclaré vouloir faire interdire le tapin ?

(cette photo n'est pas truquée) ;)

Bon ok c'est un peu hors sujet, mais je n'ai pas résisté... Smile
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mar 18 Sep 2012 - 22:32

Pourquoi a-t-on si peur de s'en référer à la laïcité? La République n'a pas à entériner quelqu'idéologies, fussent-elles d'orientations gayes. A ce que je sache, la loi de 1905 nest pas à sens unique. Donc, l'homoparentalité ni le mariage homosexuel ne convenant à l'enfant, lequel, selon le pacte de l'O.N.U. de 1966, a droit à un père et une mère, il n'est pas question que la République enregistre une telle absurdité! C'est tout...
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 6:30

Le droit à l’adoption des homosexuels serait légitimé par l’argument suivant : « l’important pour un enfant, n’est pas d’avoir un père et une mère, mais de grandir auprès d’adultes qui s’aiment. »
En premier lieu, où est-il donc écrit que le mariage sert à officialiser un amour réciproque ? L’officier d’état-civil demande-t-il aux futurs époux s’ils s’aiment ? Non, il leur demande simplement s’ils sont consentants ! C’est donc que le mariage, pour le législateur, à une autre fonction : celle de fournir un cadre, le plus stable possible, aux enfants qui sont appelés à naître.
Cela nous ramène donc au problème de l’adoption d’enfants par un « couple » d’homosexuels et si je mets des guillemets, ce n’est pas innocent, c’est parce que le terme est impropre (en français, cela s’appelle une paire).
Pour faire court, deux objections peuvent être formulées :

La première, celle des homosexuels, tend à dire que, puisqu’ils forment un « couple », ils ont le droit de fonder une famille. L’argument n’est pas idiot, mais, à mon sens, il présente les inconvénients suivants :
- C’est considérer l’enfant comme un dû. Or, avoir un enfant, ce n’est pas un droit, c’est d’abord une responsabilité : celle de l’éduquer, à moins de considérer ce même enfant comme un simple objet.
- A-t-on le droit, pour sa satisfaction personnelle, de priver sciemment un enfant de ses repères naturels que sont un père et une mère ? Jouer à l’apprenti sorcier n’est pas une posture commode à tenir, surtout quand on la compare à la méfiance qui prévaut en matière d’OGM (sans prendre parti pour la nocivité ou non de ces derniers). D’un côté, on déclare qu’on ne sait pas grand chose sur les conséquences possibles de l’introduction d’OGM dans un milieu naturel, mais on est certain de l’innocuité de l’adoption d’un enfant par un couple d’homosexuels ! Or, il me semble que les enfants nés sous X ne vivent pas forcément bien cet état de fait. Faut-il leur rajouter le poids supplémentaire de vivre dans une « famille » à la visibilité on ne peut plus criante (cela promet dans les cours de récréation). On nous rabat les oreilles avec le principe de précaution, mais visiblement celui-ci ne joue que dans un sens.

La seconde logique concerne les rapports que doit entretenir la loi avec la société. À quoi sert la loi ? La réponse est loin de faire l’unanimité. Pour les uns, elle doit accompagner les transformations de la société, pour d’autres, dont je suis, elle doit au contraire orienter cette même société.

Si une loi doit automatiquement suivre les évolutions d’une société, il faut alors en retirer toutes les conséquences. Il faut donc d’urgence légaliser la consommation et la vente de drogues dites « douces », car les homosexuels sont infiniment moins nombreux que les fumeurs de cannabis. De plus, il me paraît important, voire urgent, de poser, par référendum, la question de la peine de mort. Et je ne suis pas sûr que la loi actuelle trouverait une majorité, surtout si on pose la question après un crime d’enfant particulièrement odieux et dans le secret d’un isoloir… Ne pas le faire, c’est être incohérent.

Enfin, à tous ceux qui pensent qu’il vaut mieux une loi dite de « tolérance » pour éviter les abus ou dérives, je leur réponds : « Souvenez-vous de la loi Veil de 1975 ! ». Cette loi, lorsqu’on prend la peine de la lire, n’a jamais institué un droit à l’avortement, bien au contraire. Deux citations pour le démontrer :
« La loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie » (article 1)
« La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse. » (Art. L. 162-1) etc., etc.
On est donc passé d’une loi visant à éradiquer les « faiseuses d’anges » à une loi qui est utilisée comme un simple moyen de régulation des naissances, mais sans jamais l’avouer.

On pourrait disserter encore longtemps sur les effets néfastes de ce mariage, mais il n’est nul besoin de brandir une bible pour en démontrer les dangers. Cette loi va être votée, cela ne fait aucun doute. Mais je parie que cela ne s’arrêtera pas là. Un des prochains sujets qui sera débattu sera celui des mères porteuses (pas assez d’enfants adoptables en France – trop de pays refusent l’adoption d’enfants par des homosexuels – sans même parler de la concurrence « déloyale » des couples hétérosexuels). Il ne restera donc plus que « la gestation pour autrui » comme unique solution palliative. À ce moment là, la boucle ne sera pas loin d’être bouclée, on sera presque parvenu à faire de l’être humain un produit marchand comme un autre… Et tout cela pour une infime minorité (les homosexuels que je côtoie se désolidarisent de ces prises de position), mais qui forme un puissant lobby, relayé par des médias presque entièrement acquis.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 6:54

Il faut encore espérer, et prier, pour qu'il y ait un référendum ! Le risque qu'il ne confirme pas les pseudo-sondages va certainement faire hésiter le gouvernement...

Je crois qu'en Belgique le mariage homosexuel existe déjà. Y a-t-il déjà eu des adoptions ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 9:48

Un soutien laïc !

Les maires contre le « mariage » homosexuel : la fronde revient

famillechretienne.fr
13/09/2012
Par Samuel Pruvot


Les maires seront bientôt obligés de célébrer des mariages entre personnes du même sexe : c’est ce qu’annonçait la ministre de la Justice le 10 septembre dernier. En réaction à ce coup de force, Franck Meyer (Nouveau Centre) relance le Collectif des maires pour l’enfance qui avait mobilisé, en 2006, près de 12 000 élus contre un projet du même ordre. Il s’attend à un rassemblement d’ampleur comparable.



À la question de La Croix : « Autoriserez-vous les maires qui le souhaiteront à ne pas célébrer de mariages entre homosexuels ? », la garde des Sceaux répond « Non ». Comment réagissez-vous ?

Je suis très choqué par ces propos de Mme Taubira. D’un côté, elle repousse l’idée que des maires refusent de célébrer ces « mariages ». De l’autre, elle dit travailler en concertation avec les élus locaux, notamment avec l’Association des maires de France (AMF). C’est faux ! La consultation n’a pas eu lieu. On ne peut pas dire qu’« on travaille avec des élus » quand on n’a pas pris la peine de les consulter. Christiane Taubira insiste sur le fait que les maires représentent l’État quand ils célèbrent un mariage et qu’ils exercent leur mission avec fierté…

C’est exact, nous en sommes fiers de cette mission. Mais Mme Taubira ne va pas au bout du raisonnement : pourquoi en sommes-nous fiers ? Parce que nous avons conscience de poser un acte qui institutionnalise l’union d’un homme et d’une femme, une union reconnue par la République parce qu’elle ouvre sur l’accueil des enfants. En lisant le code civil, nous rappelons les obligations de l’homme et de la femme, l’un vis-à-vis de l’autre, et la perspective de fonder une famille. Nous rappelons aux époux les obligations des parents, père et mère, vis-à-vis des futurs enfants. Pour quantité de maires, ce rôle d’officier d’état civil ne relève pas du simple décorum. On n’est pas dans le théâtral ! On n’est pas non plus à Dallas, où on paye quelqu’un, avec une écharpe et un chapeau sur la tête, qui déclare « Vous êtes mariés » !

Certains maires réclament déjà une « clause de conscience », est-ce votre cas ?

Je n’en suis pas encore là. Pour moi, on ne saurait vouloir « refonder la famille et la filiation » sans un vrai débat. Beaucoup de voix s’élèvent actuellement afin de réclamer des « états généraux de la famille, du mariage et de la filiation », c’est à tout le moins ce que le gouvernement devrait organiser. La question de la clause de conscience est légitime. Les officiers d’État civil que sont les maires veulent agir « en leur âme et conscience ». Les questions que nous évoquons ensemble posent de réels problèmes, il serait grave de les éluder.

Qu’est-ce qui a changé depuis la mobilisation suscitée par votre collectif en 2006 ?

En 2006, nous disions que les questions du « mariage » homosexuel, de la famille et de la filiation étaient liées. On nous répondait que non. On voit aujourd’hui que nous avions raison. Le gouvernement met tout sur la table en même temps (mariage, filiation, adoption…)

Sauf qu’en 2012, les maires de gauche – solidaires de la promesse de François Hollande – auront plus de mal à vous suivre…

En 2006, 81 % des maires estimaient que le modèle familial structuré autour d’un père et d’une mère devait être préservé. Ces questions du mariage et de la parentalité transcendent les appartenances politiques : la famille n’a pas de couleur politique ! C’est une question qui concerne tout le monde et j’espère très sincèrement que chaque parlementaire saura voter selon sa propre conviction et non sur une consigne partisane. Ca ne me dérange pas d’entendre des points de vue différents du mien. Mais j’estime que mon point de vue aussi doit être entendu ; celui d’un maire qui travaille au quotidien auprès des familles de sa commune et qui a une expertise qu’il désire partager.

Pensez-vous mobiliser beaucoup de maires contre le « mariage » entre personnes de même sexe ?

Je le pense, en effet ! Comme il y a 6 ans, ceux qui vont nous rejoindre seront de toutes tendances politiques, de droite comme de gauche !

Samuel Pruvot

Le site Internet de Maires pour l'enfance est en construction. En attendant : mairespourlenfance@laposte.net
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 10:14

Mgr Barbarin est durement critiqué...

Et ça me parait légitime.
Lui impose-t-on de marier à l'église des couples hors norme religieuse????
Non alors de quoi se mêle-t-il???

Est-ce qu'ajouter un droit civil lui (vous) retire quelque chose???
S'agit-il de défendre la cause du mariage religieux ou de faire de la politique?

A-t-on besoin d'une parole d'épiscope pour savoir - même dans le civil - qu'un couple "normal" c'est un homme et une femme??? Et que contrairement a ce qui est affirmé ici ou là on ne se marie pas pour "faire des enfants" mais pour unir deux destinées (l'enfant n'étant que le produit +-désiré de cette union). Que cette union publique, qui fait témoignage de cette volonté et de l'amour qui la sous tend, doit (c'est la loi) s'établir sur une base contractuelle destinée à fixer les devoirs et droits des parties et surtout des enfants à venir. Le mariage civil n'est que celà : un témoignage public et un contrat. Libre à qui le souhaite de le compléter par une cérémonie religieuse facultative en droit.

Adamev marié au civil et religieusement depuis 50 ans avec la même.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 11:21

adamev a écrit:
Mgr Barbarin est durement critiqué...

Et ça me parait légitime.
Evidemment, chacun peut critiquer qui il veut...

Lui impose-t-on de marier à l'église des couples hors norme religieuse????
A part le pape, qui pourrait le faire ?

Non alors de quoi se mêle-t-il???
Il a le même droit que tous les individus, de donner son opinion. Il a droit aussi à ce que ses propos ne soient pas modifiés.

Est-ce qu'ajouter un droit civil lui (vous) retire quelque chose??? Non !

S'agit-il de défendre la cause du mariage religieux ou de faire de la politique?
Il s'agit tout simplement d'exprimer une évidence, la même que vous citez ci-dessous : un couple normal, c'est un homme et une femme. C'est un fait de société qui ne devrait rien à voir avec la politique.

A-t-on besoin d'une parole d'épiscope pour savoir - même dans le civil - qu'un couple "normal" c'est un homme et une femme??? Et que contrairement a ce qui est affirmé ici ou là on ne se marie pas pour "faire des enfants" mais pour unir deux destinées (l'enfant n'étant que le produit +-désiré de cette union). Que cette union publique, qui fait témoignage de cette volonté et de l'amour qui la sous tend, doit (c'est la loi) s'établir sur une base contractuelle destinée à fixer les devoirs et droits des parties et surtout des enfants à venir. Le mariage civil n'est que celà : un témoignage public et un contrat. Libre à qui le souhaite de le compléter par une cérémonie religieuse facultative en droit.
Exact !

Adamev marié au civil et religieusement depuis 50 ans avec la même.
Toutes mes félicitations ! Bravo ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 11:55

Ces débats ayant trait à l’homosexualité sont toujours très délicats car ils peuvent facilement culpabiliser et révolter des homosexuels que la génétique (et l'éducation parfois) a fortement conditionnés et qui en souffrent terriblement.

Ca ne doit pas nous empêcher de dénoncer haut et fort les autres cas, ceux qui sont dans une perversion volontariste, assumée, dans le plaisir de braver l’interdit jusqu’à se considérer comme des avant-gardistes en promouvant toutes sortes de vices, soit-disant au nom de l’égalité (et de la fraternité et de la liberté.....).

Eux et leurs défenseurs, de plus en plus nombreux, sous de mauvais prétextes, se réjouissent ensuite quand il peuvent valider par des lois humaines des thèses et des mœurs contre nature, perverses, contre la morale, contre la vie, et pour le plus grand malheur d’enfants élévés dans un cadre qui ne peut que mal les structurer, et dont toute leur vie portera le poids.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 12:19

adamev a écrit:
Mgr Barbarin est durement critiqué... quoi se mêle-t-il???.

Cécile a écrit:
Il a le même droit que tous les individus, de donner son opinion. Il a droit aussi à ce que ses propos ne soient pas modifiés.

Certes sauf que Mgr Barbarin n'est pas Mr Barbarin citoyen ordinaire.
Prince de l'église romaine, Primat des Gaules, Evêque du 2ème ou 3ème évéché de France + quelques autres titres... n'a pas les même droits et surtout devoirs que Mr Barbarin.

Mr Barbarin a les mêms droits que n'importe quel autre citoyen.
Mgr Barbarin a, du fait des lois de notre pays, acceptées par l'église, un devoir de réserve quand il s'exprime sur des affaires civiles qui ne concernent que les citoyens.

Qu'en tant que dignitaire ecclésiastique il rappelle que l'idéologie de son église concernant le mariage est celle de l'union sacrée (et sacralisée) d'un homme et d'une femme... rien à redire. Au delà... sa position est éminemment critiquable en tant qu'elle est un abus de droit qui interfère dans le droit civil au mépris des règles de la laïcité qui n'a nul besoin d'être qualifiée pour être.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 12:25

Mgr Barbarin n'a absolument pas de devoir de réserve. Seule l'armée est tenue à ce devoir...
C'est au contraire de son devoir de dire la position de l'Eglise, "à temps et à contre-temps"...
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 13:53

Adamev a écrit:
Adamev marié au civil et religieusement depuis 50 ans avec la même.
Vous pourriez rajouter mon cher Adamev :
Citation :
, bénéficiant de tous les Sacrements de l'Eglise Catholique
que vous qualifiez sans cesse de "secte". Position ambigüe qu'est la vôtre et que vous partagez avec beaucoup de ceux qui critiquent l'Eglise Catholique, mais bien heureux de pouvoir avoir recours à Elle quand viennent les épreuves et les moments douloureux de notre existence terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 14:38

Jeb a écrit:
Adamev a écrit:
Adamev marié au civil et religieusement depuis 50 ans avec la même.
Vous pourriez rajouter mon cher Adamev :
Citation :
, bénéficiant de tous les Sacrements de l'Eglise Catholique
que vous qualifiez sans cesse de "secte". Position ambigüe qu'est la vôtre et que vous partagez avec beaucoup de ceux qui critiquent l'Eglise Catholique, mais bien heureux de pouvoir avoir recours à Elle quand viennent les épreuves et les moments douloureux de notre existence terrestre.

C'est que voyez je ne fais pas comme vous à confondre l'Institution (chrétienne) qui peut inspirer de nombreux actes positifs et l'organisation ecclésiale qui se dit catholique, infaillible et je ne sais quoi d'autre encore alors qu'elle n'a que des mots d'exclusion en bouche et qu'elle se trompe sur de nombreux sujets... ce dont ses fidèles qui votent avec leurs pieds ont bien conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 14:53

Cécile a écrit:
adamev a écrit:
Mgr Barbarin est durement critiqué...

Et ça me parait légitime.
Evidemment, chacun peut critiquer qui il veut...

Lui impose-t-on de marier à l'église des couples hors norme religieuse????
A part le pape, qui pourrait le faire ?

Non alors de quoi se mêle-t-il???
Il a le même droit que tous les individus, de donner son opinion. Il a droit aussi à ce que ses propos ne soient pas modifiés.

Est-ce qu'ajouter un droit civil lui (vous) retire quelque chose??? Non !

S'agit-il de défendre la cause du mariage religieux ou de faire de la politique?
Il s'agit tout simplement d'exprimer une évidence, la même que vous citez ci-dessous : un couple normal, c'est un homme et une femme. C'est un fait de société qui ne devrait rien à voir avec la politique.

A-t-on besoin d'une parole d'épiscope pour savoir - même dans le civil - qu'un couple "normal" c'est un homme et une femme??? Et que contrairement a ce qui est affirmé ici ou là on ne se marie pas pour "faire des enfants" mais pour unir deux destinées (l'enfant n'étant que le produit +-désiré de cette union). Que cette union publique, qui fait témoignage de cette volonté et de l'amour qui la sous tend, doit (c'est la loi) s'établir sur une base contractuelle destinée à fixer les devoirs et droits des parties et surtout des enfants à venir. Le mariage civil n'est que celà : un témoignage public et un contrat. Libre à qui le souhaite de le compléter par une cérémonie religieuse facultative en droit.
Exact !

Adamev marié au civil et religieusement depuis 50 ans avec la même.
Toutes mes félicitations ! Bravo ! Very Happy

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:02

Certes Arnaud mais ne pas négliger ceci.


Cécile a écrit:
Mgr Barbarin n'a absolument pas de devoir de réserve. Seule l'armée est tenue à ce devoir...
C'est au contraire de son devoir de dire la position de l'Eglise, "à temps et à contre-temps"...

Adamev a écrit:
Vous ne semblez pas avoir tout lu : Qu'en tant que dignitaire ecclésiastique il (mgr Barbarin) rappelle que l'idéologie de son église concernant le mariage est celle de l'union sacrée (et sacralisée) d'un homme et d'une femme... rien à redire.

Ayant été "personne publique" j'étais naturellement tenu à un devoir de réserve non inscrit dans les lois... simplement parce mon expression pouvait ne pas être entièrement approuvée par tous ceux que je représentais (sauf mandat express). On appelle aussi ça "éthique, déontologie, prudence (au sens des prud'hommes = sages)....

Et je ne suis pas convaincu que ce qu'il a dit (malgré les contorsions pour expliquer qu'il n'a pas dit mais que ça a été entendu...) soit approuvé par la majorité des catholiques romains de ce pays
.

Ou ceci :

adamev a écrit:
Mgr Barbarin est durement critiqué... quoi se mêle-t-il???.


Cécile a écrit:
Il a le même droit que tous les individus, de donner son opinion. Il a droit aussi à ce que ses propos ne soient pas modifiés.

Adamev a écrit :
Certes sauf que Mgr Barbarin n'est pas Mr Barbarin citoyen ordinaire.
Prince de l'église romaine, Primat des Gaules, Evêque du 2ème ou 3ème évéché de France + quelques autres titres... n'a pas les même droits et surtout devoirs que Mr Barbarin.

Mr Barbarin a les mêms droits que n'importe quel autre citoyen.
Mgr Barbarin a, du fait des lois de notre pays, acceptées par l'église, un devoir de réserve quand il s'exprime sur des affaires civiles qui ne concernent que les citoyens.

Qu'en tant que dignitaire ecclésiastique il rappelle que l'idéologie de son église concernant le mariage est celle de l'union sacrée (et sacralisée) d'un homme et d'une femme... rien à redire. Au delà... sa position est éminemment critiquable en tant qu'elle est un abus de droit qui interfère dans le droit civil au mépris des règles de la laïcité qui n'a nul besoin d'être qualifiée pour être.



Dernière édition par adamev le Mer 19 Sep 2012 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:05

Cher Adamev, le raisonnement du Cardinal Barbarin est au contraire très cohérent.

On instaure le mariage POUR TOUS ?

Alors des gens demanderont le mariage à 3, à 4, à 10.

Puis d'autres demanderont le mariage entre un père et sa fille majeure.

Pour tous, en effet, cela signifie pour toute personne majeure et libre de ses choix.

C'est une dérive qui se produit déjà dans certains pays nordiques.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:06

Sans parler des mariages entre enfants.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:10

Je ne conteste pas que le Cdl soit dans son rôle d'alerte. Ce n'est pas ce qui lui donne le droit de s'ingérer dans les affaires civiles. Or tout le discours de l'église romaine est de l'ordre de l'ingérence (liens cachés). Voire l'affaire des 10 points... dont plus personne ne parle d'ailleurs. Ou encore les appels à peine voilés pour voter à (l'extrême) droite ou à s'abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:11

Simon1976 a écrit:
Sans parler des mariages entre enfants.

Non : trois choses seront refusées dans cette nouvelle logique (à savoir le mariage pour toute personne lucide et libre) :
- Le mariage avec un handicapé mental profond.
- Le mariage avec un enfant.
- Le mariage avec un anima ou un arbre.

D'où le grand rejet actuel de la pédophilie (l'enfant n'est pas lucide et libre) et l'acceptation de l'homosexualité (entre deux personnes lucides et libres).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:11

Simon1976 a écrit:
Sans parler des mariages entre enfants.

On ne ferait que revenir à une pratique révolue (en occident) et suivre l'exemple des "grands" avec la bénédiction de qui vous savez!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:13

adamev a écrit:
Je ne conteste pas que le Cdl soit dans son rôle d'alerte. Ce n'est pas ce qui lui donne le droit de s'ingérer dans les affaires civiles. Or tout le discours de l'église romaine est de l'ordre de l'ingérence (liens cachés). Voire l'affaire des 10 points... dont plus personne ne parle d'ailleurs. Ou encore les appels à peine voilés pour voter à (l'extrême) droite ou à s'abstenir.

Vous voulez simplement rejeter de tout le débat civil les religions. C'est le discours Franc-Maçon. Il est irrecevable. L'Eglise fait partie de la communauté nationale, ainsi que toutes les autres religions.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:19

Arnaud Dumouch a écrit:
Simon1976 a écrit:
Sans parler des mariages entre enfants.

Non : trois choses seront refusées dans cette nouvelle logique (à savoir le mariage pour toute personne lucide et libre) :
- Le mariage avec un handicapé mental profond. (S'il est sous tutelle!)
- Le mariage avec un enfant.
- Le mariage avec un animal ou un arbre.

Ben zut alors ! Je viens justement de tomber amoureuse d'un sapin ! drunken :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:32

"Je ne conteste pas que le Cdl soit dans son rôle d'alerte. Ce n'est pas ce qui lui donne le droit de s'ingérer dans les affaires civiles".


Les journalistes, et tous ceux qui ont la possibilité de s'exprimer publiquement, "s'ingèrent" dans les affaires civiles. Pourquoi des représentants de l'ECR ne pourraient-ils pas le faire ?
En disant cela, vous répétez ce que disent les athées, à savoir que la religion doit rester dans la sphère privée. Or, cela est contraire aux Droits de l'homme :
Article 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:36

Ne nous y trompons pas, cette histoire de mariage pour tous est en réalité la fin du mariage.

Exemple :

"Telle décoration sera décernée à tous les blessés de guerre"

quelques années plus tard, vous rajoutez "... et à tous ceux qui en font la demande".

La décoration n'a alors plus de sens.


Le mariage civil ne veut déjà plus dire grand chose et la faute n'est plus qu'un fossile dans la procédure de divorce.

Les gens ne s'y trompe pas, il ne se marient plus beaucoup.

Comme le dit adamev, le mariage n'est dejà plus qu'un témoignage.


Et je me demande bien si l'Eglise doit continuer à demander un mariage civil préalable alors que celui ci est tellement dépourvu de substance qu'il peut s'appliquer aux unions contre nature.





Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:36

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Je ne conteste pas que le Cdl soit dans son rôle d'alerte. Ce n'est pas ce qui lui donne le droit de s'ingérer dans les affaires civiles. Or tout le discours de l'église romaine est de l'ordre de l'ingérence (liens cachés). Voire l'affaire des 10 points... dont plus personne ne parle d'ailleurs. Ou encore les appels à peine voilés pour voter à (l'extrême) droite ou à s'abstenir.

Vous voulez simplement rejeter de tout le débat civil les religions. C'est le discours Franc-Maçon. Il est irrecevable. L'Eglise fait partie de la communauté nationale, ainsi que toutes les autres religions.

Ou je n'écris pas en français ou vous avez une lecture sélective.
"Qu'en tant que dignitaire ecclésiastique il rappelle que l'idéologie de son église concernant le mariage est celle de l'union sacrée (et sacralisée) d'un homme et d'une femme... rien à redire. Au delà... sa position est éminemment critiquable en tant qu'elle est un abus de droit qui interfère dans le droit civil au mépris des règles de la laïcité qui n'a nul besoin d'être qualifiée pour être".
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:40

SJA a écrit:
Et je me demande bien si l'Eglise doit continuer à demander un mariage civil préalable alors que celui ci est tellement dépourvu de substance qu'il peut s'appliquer aux unions contre nature.

On aura tout lu!!! Jusqu'à preuve du contraire si l'église romaine en France demande la preuve du mariage civil avant la cérémonie religieuse c'est que cela lui est imposé par la loi.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:45

Cécile a écrit:
"Je ne conteste pas que le Cdl soit dans son rôle d'alerte. Ce n'est pas ce qui lui donne le droit de s'ingérer dans les affaires civiles".


Les journalistes, et tous ceux qui ont la possibilité de s'exprimer publiquement, "s'ingèrent" dans les affaires civiles. Pourquoi des représentants de l'ECR ne pourraient-ils pas le faire ?
En disant cela, vous répétez ce que disent les athées, à savoir que la religion doit rester dans la sphère privée. Or, cela est contraire aux Droits de l'homme :
Article 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Cécile je vous prends pour intelligente... (au sens de l'intelligence qui comprend).
C'est le métier des journalistes d'exprimer des opinions politiques. Pas celui des religieux qui peuvent s'exprimer en tant que citoyens en faisant preuve de réserve quand ils s'expriment es-qualité sur la chose publique au nom de la laïcité qui protège leur liberté de culte.


Dernière édition par adamev le Mer 19 Sep 2012 - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:53

Cécile a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Simon1976 a écrit:
Sans parler des mariages entre enfants.

Non : trois choses seront refusées dans cette nouvelle logique (à savoir le mariage pour toute personne lucide et libre) :
- Le mariage avec un handicapé mental profond. (S'il est sous tutelle!)
- Le mariage avec un enfant.
- Le mariage avec un animal ou un arbre.

Ben zut alors ! Je viens justement de tomber amoureuse d'un sapin ! drunken :pompom:

:mdr: :mdr: Tenez bon Cécile, ne vous laissez pas distraire, accrochez-vous ! Car la chute serait dure ! (des branches bien sûr).
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:59

Si les représentants de l'ECR ne peuvent s'exprimer que sur des sujets religieux, il y aura des mauvaises langues pour dire qu'ils font du prosélytisme !

Pourtant, n'est-il pas normal que l'Eglise rappelle, par exemple, que le travail est fait pour l'homme, et non l'homme pour le travail. Qui a réagi lors des premiers démantèlements des camps de Roms, sinon l'Eglise ?
Certains, ignorants (volontaires?) de la vérité, ont reproché aux papes autant de non-interventions que d''interventions...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 15:59

Une femme a été mariée à un arbre Mr.Red

http://www.youtube.com/watch?v=OkVm5T5383o

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:02

adamev a écrit:
SJA a écrit:
Et je me demande bien si l'Eglise doit continuer à demander un mariage civil préalable alors que celui ci est tellement dépourvu de substance qu'il peut s'appliquer aux unions contre nature.

On aura tout lu!!! Jusqu'à preuve du contraire si l'église romaine en France demande la preuve du mariage civil avant la cérémonie religieuse c'est que cela lui est imposé par la loi.

Et au nom de quoi la ripoublique vient ainsi interférer dans les unions spirituelles ?

Au nom de quoi vient-elle imposser des conditions juridiques à la réalisation d'un sacrement ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:23

Dura Lex Sed Lex
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:27

Cécile a écrit:
Si les représentants de l'ECR ne peuvent s'exprimer que sur des sujets religieux, il y aura des mauvaises langues pour dire qu'ils font du prosélytisme ! Pourtant, n'est-il pas normal que l'Eglise rappelle, par exemple, que le travail est fait pour l'homme, et non l'homme pour le travail.
C'est plus la manière de dire que ce qui est dit qui est en cause.

Qui a réagi lors des premiers démantèlements des camps de Roms, sinon l'Eglise ?
Bah fallait bien qu'elle se fasse pardonner certains ghettos. dwarf

Certains, ignorants (volontaires?) de la vérité, ont reproché aux papes autant de non-interventions que d''interventions...
C'est que le paradis est aussi mal pavé que l'enfer.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:32

Arnaud Dumouch a écrit:
Une femme a été mariée à un arbre Mr.Red
http://www.youtube.com/watch?v=OkVm5T5383o

Passons sur la niaiserie de la chose. Il reste que le mariage (spirituel) de l'homme (femme) avec l'arbre ou l'animal est un rite très ancien encore pratiqué.
Promenez-vous en forêt, prenez un arbre dans vos bras, embrassez-le, laissez-vous pénétrer par sa vie, confiez-lui vos difficultés, votre fatique... Si votre coeur est pur vous m'en direz des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:40

"Promenez-vous en forêt, prenez un arbre dans vos bras, embrassez-le, laissez-vous pénétrer par sa vie, confiez-lui vos difficultés, votre fatique... Si votre coeur est pur vous m'en direz des nouvelles."

Mais évitez les résineux... :mdr:

Sérieusement: Il ne faut pas oublier sa partie souterraine qui lui donne sa force !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:43

Cécile a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Simon1976 a écrit:
Sans parler des mariages entre enfants.

Non : trois choses seront refusées dans cette nouvelle logique (à savoir le mariage pour toute personne lucide et libre) :
- Le mariage avec un handicapé mental profond. (S'il est sous tutelle!)
- Le mariage avec un enfant.
- Le mariage avec un animal ou un arbre.

Ben zut alors ! Je viens justement de tomber amoureuse d'un sapin ! drunken :pompom:

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:44

Cécile a écrit:
"Promenez-vous en forêt, prenez un arbre dans vos bras, embrassez-le, laissez-vous pénétrer par sa vie, confiez-lui vos difficultés, votre fatique... Si votre coeur est pur vous m'en direz des nouvelles."

Mais évitez les résineux... :mdr:

Sérieusement: Il ne faut pas oublier sa partie souterraine qui lui donne sa force !


Mais évitez les résineux... :mdr: Non non... On fait un excellent chwimgom (orthographe???) avec la résine. Bon pour les bronches et les dents.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 16:58

adamev a écrit:
Dura Lex Sed Lex

Encore faut-il que la loi ordinaire soit conforme à la loi fondamentale !

En tout cas elle s'oppose au principe de stricte interpénétration être l'Eglise et l'Etat que vous défendez.

Mais bon vous n'êtes par à une contradiction ou une pirouette prés. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 17:49

Mon cher Adamev,
Permettez-moi de répondre ici à votre réprobation concernant la prise de parole par un membre du clergé catholique. Vous déclarez que Mgr BARBARIN, en tant que prélat, n’avait pas à s’exprimer sur le sujet qui nous préoccupe ici. À lire votre réponse, il me semble que, pour vous, la séparation de l’Église et de l’État signifie que cette première n’a qu’un droit : celui de se taire. Je suis, pour le moins, étonné ! Votre prévention à son égard aurait été justifiée si ce prélat s’était prononcé pour ou contre l’augmentation de la CSG. Par contre, sur cette question du mariage des homosexuels, certaines valeurs peuvent (sont) remises en cause. Il était donc important que l’Église fasse entendre sa voix, libre à tout un chacun de la prendre en compte ou non. Mais c’est vrai qu’il est tellement plus simple de débattre sans contradicteur ! Cela évite bien des tracas !

Votre conception de la laïcité est à l’opposé de la mienne : vous prônez à l’évidence une laïcité de combat ; mais est-ce vraiment étonnant au regard de vos engagements ? Pour moi, la laïcité cela signifie que l’État n’est pas dépendant d’une confession religieuse ou d’une philosophie. Le législateur, en conscience, est libre de s’affranchir ou non des arguments portés par l’un ou l’autre bord, de la même manière que moi, en tant que catholique, je suis libre d’accepter ou de refuser ce qu’énonce l’Église en pareil cas : « L’être humain doit toujours obéir au jugement certain de sa conscience […] » CEC N° 1790.
Abus de droit dites-vous ? Moi, je dis participation au débat public et à visage découvert, contrairement à d’autres coteries.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 18:35

SJA a écrit:
adamev a écrit:
Dura Lex Sed Lex

Encore faut-il que la loi ordinaire soit conforme à la loi fondamentale !

En tout cas elle s'oppose au principe de stricte interpénétration être l'Eglise et l'Etat que vous défendez.
Et vous avez vu ça où?

Mais bon vous n'êtes par à une contradiction ou une pirouette prés. bounce
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Homoparentalité ou mariage pour "tous"...   Mer 19 Sep 2012 - 18:38

Poisson a écrit:
Mon cher Adamev,
Permettez-moi de répondre ici à votre réprobation concernant la prise de parole par un membre du clergé catholique. Vous déclarez que Mgr BARBARIN, en tant que prélat, n’avait pas à s’exprimer sur le sujet qui nous préoccupe ici. À lire votre réponse, il me semble que, pour vous, la séparation de l’Église et de l’État signifie que cette première n’a qu’un droit : celui de se taire. Je suis, pour le moins, étonné ! Votre prévention à son égard aurait été justifiée si ce prélat s’était prononcé pour ou contre l’augmentation de la CSG. Par contre, sur cette question du mariage des homosexuels, certaines valeurs peuvent (sont) remises en cause. Il était donc important que l’Église fasse entendre sa voix, libre à tout un chacun de la prendre en compte ou non. Mais c’est vrai qu’il est tellement plus simple de débattre sans contradicteur ! Cela évite bien des tracas !

Votre conception de la laïcité est à l’opposé de la mienne : vous prônez à l’évidence une laïcité de combat ; mais est-ce vraiment étonnant au regard de vos engagements ? Pour moi, la laïcité cela signifie que l’État n’est pas dépendant d’une confession religieuse ou d’une philosophie. Le législateur, en conscience, est libre de s’affranchir ou non des arguments portés par l’un ou l’autre bord, de la même manière que moi, en tant que catholique, je suis libre d’accepter ou de refuser ce qu’énonce l’Église en pareil cas : « L’être humain doit toujours obéir au jugement certain de sa conscience […] » CEC N° 1790.
Abus de droit dites-vous ? Moi, je dis participation au débat public et à visage découvert, contrairement à d’autres coteries.

Avant de me faire un procès d'intention et de sous entendre n'importe quoi.... prenez donc la peine de lire mes posts sur le sujet. Vous verrez que je suis au contraire proche de vous et certainement pas pour une laïcité de combat.
Revenir en haut Aller en bas
 
Homoparentalité ou mariage pour "tous"...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mariage pour tous ...
» Mariage pour tous ???
» Dernier recours contre le mariage pour tous!!!!
» L'adhésion au "mariage pour tous" reste élevée, selon Ifop
» Evêque d’Ajaccio:"J’appelle les Corses à manifester à Paris contre le mariage pour tous. J’y serai"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: