DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie et le secret de la souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marie et le secret de la souffrance   Lun 03 Sep 2012, 22:46

...et le secret de la Miséricorde Divine

D’après une conférence, à Lourdes, de Frère Ephraïm, ancien protestant converti au catholicisme (Communauté des Béatitudes).

« À Jésus, par Marie »

Marie, l’Immaculée Conception, en purifiant en nous tout désir, met à nu le désir le plus fondamental : le désir de Dieu, le désir d’être réintégré dans le cœur de Dieu, dans le cœur de la Trinité. C'est ce que produit l’intimité avec la Sainte Vierge.

Marie, notre mère, abolit toute distance d’avec la Trinité. Ayant été au cœur des mystères, notre mère nous plonge dans le coeur de ces mystères. Et c’est tout notre être qui peut les comprendre. Aller à Marie, c’est vivre la nouvelle pentecôte d’amour, cette effusion du Saint-Esprit prophétisée par saint Bernard, par Grignion de Montfort, par Marthe Robin, Jean XXIII, etc. Mais seuls les tout petits auront accès au cœur-même de Dieu.

Nous avions appris qu’il fallait passer par l’humanisme, par la pensée, par des efforts, pour avoir accès à Dieu. Sont arrivés ensuite, heureusement, le Carmel, l’école française.
« Si quelqu’un m’aime, le Père et moi nous viendrons chez lui, et nous ferons chez lui notre demeure. »

« Ce n’est pas pour rire que je t’ai aimée » dit Jésus à Angèle de Foligno.
« Aimer, ou mourir. »
Marie nous donne l’accès direct au Père, pas besoin d’être hyper intelligent ! Il suffit juste de dire oui ! Il suffit d’oser. Oser « risquer ». Oser défier la providence de Dieu. Dieu répond toujours, car Il est notre Père.
Se poser la question : « Où est mon cœur ? »


Mt 17:20- " Parce que vous avez peu de foi, leur dit-il. Car, je vous le dis en vérité, si vous avez de la foi comme un grain de sénevé, vous direz à cette montagne : Déplace-toi d'ici à là, et elle se déplacera, et rien ne vous sera impossible. "

On nous disait : « N’essayez pas, ça ne sert à rien, la montagne ne bougera jamais, vous êtes ridicule, laissez faire les mystiques et leur pirouettes. »

L’Effusion du Saint-Esprit nous révèle que les cadeaux que Dieu nous avait destinés sont bien vrais. Des malades se lèvent, des sourds entendent, des aveugles voient, LA BONNE NOUVELLE EST ANNONCEE AUX PAUVRES, des novices sont remplis de Dieu, des moines s’en vont annoncer la parole de Dieu, les plus petits, les plus faibles, ont fait des milliers de conversions.


Dernière édition par Petit messager le Mar 04 Sep 2012, 01:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 01:34

Tout baptisé en Christ porte en lui le Christ et la parole du Christ. Par l’oraison, Jésus et Marie se livrent totalement à nous. « Abandonnez-vous à Marie ! A cette mère de miséricorde, à cette mère qui a tant souffert. » Étant tout à elle, nous nous retrouvons au pied de la Croix, uni totalement à Jésus crucifié. Mais nous avons peur de la Croix ! De la souffrance. Parce qu’il y a une distance (!) entre nous et la Croix. Nous ne sommes pas assez sensibles à la présence de Dieu, à la présence de Dieu dans nos frères. C’est la première condition pour vivre l’Amour. C’est cette distance qui nous effraie.

Jésus a étreint la croix. Cette distance abolie entre l’amour et la souffrance nous fait entrer dans la Rédemption, dans ce mouvement de Don parfait, et d’accomplissement de la volonté du Père.

S’entraîner, dès qu’une contrariété ou une petite souffrance vient, à l’étreindre > elle devient un fruit de joie (acceptation du « pain de chaque jour ») (?), la croix est la source :

Isaïe 12 : "Voici le Dieu de mon salut : j'aurai confiance et je ne tremblerai plus, car ma force et mon chant c'est Yahvé, il a été mon salut.
Dans l'allégresse vous puiserez de l'eau aux sources du salut."


Il nous faut aimer la Croix. Le Christ souffre toujours de voir ses enfants errer. Si nous n’acceptons pas la Croix, il y a un hiatus, ça ne va plus ! Regardons la Croix ! Certaines de nos croix sont très lourdes. Mais bien que très lourdes, elles sont des grâces.



Le secret de Marie

I. Bref aperçu



Au pied de la Croix

En étant toute en Elle, dans un abandon absolu (communion des saints), nous avons accès à cette mère de tendresse et de miséricorde. En nous prenant avec elle, Elle nous conduit dans l’Union des deux Cœurs. Un esprit qui reste uni à la Vierge est uni à la Croix et éprouve un bonheur extraordinaire.

C’est la souffrance, la douleur, qui peut attester que ce que vit Jésus, c’est de l’Amour. Ce moment que nous pouvons vivre quand nous sommes au pied de la Croix de Jésus, c’set le moment du PLUS GRAND AMOUR, et c’est aussi celui de la plus grande souffrance. Les deux sont absolument in-di-sso-ciables. C’est l’amour qui aspire la souffrance – souffrance qui est le fruit du péché. Il faut un amour excessif pour une excessive souffrance, pour une excessive douleur.

L’amour « assomptionne » la souffrance, la souffrance n’est plus la souffrance à partir de ce moment, la souffrance devient le plus grand témoignage de l’amour. Certaines personnes ont offert leur souffrance. On ne peut offrir cette souffrance que dans un amour excessif, qui est l’amour de Marie aussi au pied de la Croix. On ne peut l’offrir que par le cœur immaculé de Marie. Ces personnes rayonnent.

On a le choix entre écrasé par la souffrance, ou insufflé d’un amour extraordinaire dans la souffrance, et assister à une « assomption ».
Jésus a-t-il souffert ? Non. Et oui : la lance s’est enfoncée aussi dans le cœur de Marie, dans le cœur de Jean, dans le cœur de Marie-Madeleine.

La petite Thérèse disait : « Je n’ai de plus grand désir que celui d’aimer, et aimer jusqu’à mourir, jusqu’à mourir d’amour. »

Cette blessure appartient aussi à tout le corps mystique du Christ – nous-mêmes. Et elle continue en nous, dans notre cœur de chrétiens. Nous sommes rédempteurs avec le Christ. Si nous demandons une guérison (physique, morale) que Jésus ne nous a pas guéri, cela a un sens, cela s’inscrit dans notre histoire spirituelle. Nous devons unir nos douleurs aux douleurs de Jésus et Marie. Le cœur de Jésus et le cœur de marie ne font qu’un.

En entrant dans le cœur de Marie, on entre immédiatement dans le cœur de Jésus. Certains ont demandé à Jésus une souffrance et l’ont vécue dans une joie extraordinaire en raison de cette union à Marie (à la Croix) (travail de rédemption du monde > joie). Mais quand on ne souffre plus > quelle joie ! Merci de ce repos ! Merci pour cette Croix !!! Merci pour l’angoisse de la Passion ! Merci à Marie ! Merci à tous les Saints ! Merci pour ce que nous vivons ! La souffrance a un sens. Nos guérisons sont fructueuses et témoignent que Jésus est vivant et ressuscité parmi nous.

Amen !

Alleluia !


Dernière édition par Petit messager le Mar 04 Sep 2012, 21:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 09:33

Citation :
Tout baptisé en Christ porte en lui le Christ et la parole du Christ
.le hic chez nous catho, c'est qu'on baptise aussi les bébés.... on leur implante une puce avec le contenu de la Parole?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 09:54

cath1250 a écrit:
Citation :
Tout baptisé en Christ porte en lui le Christ et la parole du Christ
.le hic chez nous catho, c'est qu'on baptise aussi les bébés.... on leur implante une puce avec le contenu de la Parole?

Bonjour Cath. Libre à lui plus tard de dire un grand oui à l'Esprit, ou de rejeter complètement la religion de ses parents... C'est son libre arbitre, c'est son droit. Je viens de lire votre autre post. Je crois que si vous aviez une communauté du Renouveau par chez vous, ça pourrait beaucoup mieux vous convenir, c'est très vivant, très joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 10:12

je vais réfléchir.... ai déjà été à une réunion de prière du renouveau, mais je fais un blocage face à ces prières devant une hostie géante sensée être la présence du Christ.... je traverse vraiment une période de doute.... que de salamalecs inutiles alors que les choses sont si simples....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 10:51

Dieu présent dans cette minuscule hostie, c'est un Dieu très humble qui s'abaisse ainsi. Si parfois l'hostie est géante, c'est peut-être parce que nous avons du mal à imaginer qu'il soit aussi humble... ;) La crise que vous dites traverser en ce moment chère Cath, je crois qu'il faudrait peut-être la prendre comme un cadeau... Ne vous tourmentez pas trop, pensez seulement I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 14:38

@ cath1250

Je crois qu'on accorde au baptême à la fois pas assez d'importance, et en même temps trop d'importance (si le pape m'entendait...). C'est Paul qui dit (Colossiens 2) que par le baptême on est mis au tombeau avec lui et qu'on a éé ressucités parce qu'on "a cru à la force de Dieu qui a ressuscité le Christ d'entre les morts." Et là encore, il ne faut pas voir en noir et blanc.
Car beaucoup croient en la Résurrection tout en n'étant pas baptisés.

C'est juste que quelqu'un qui "croit" en son baptême, ça peut l'aider. Mais combien ? Aider beaucoup, ou aider à peine ? Là encore c'est une grosse question, ça dépend de la personne. Et beaucoup qui ne sont pas baptisés ont pourtant de grands mérites.

Ah ! Le vie est bien compliquée ! Non ! elle est simple, il faut juste vivre ! Chacun a son chemin, chacun est utile là où il se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 21:25

II. Le Secret de Marie sur l'esclavage de la Sainte Vierge
(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

Cette lettre de Louis-Marie Grignion de Montfort fut publiée en 1868 ; traduite en une quarantaine de langues, elle est, avec le Traité de la Vraie Dévotion, l’œuvre la plus connue de Montfort et la plus représentative de la spiritualité du saint. « Heureuse et mille fois heureuse est l’âme ici-bas, à qui le Saint-Esprit révèle le secret de Marie pour le connaître », écrit il. Un secret qui nous entraîne à nous donner tout entiers, « à Marie et à Jésus par elle ; à faire toute chose avec Marie, en Marie, par Marie et pour Marie ».
Un ouvrage fondamental pour ouvrir toutes grandes les portes de notre cœur au Christ par l’intermédiaire de sa mère.


ISBN : 2740303793
54 pages. 4,50 €
http://www.librairietequi.com/A-47222-le-secret-de-marie.aspx


[Introduction]

[1] Âme prédestinée, voici un secret que le Très-Haut m’a appris, et que je n’ai pu trouver en aucun livre ancien ou nouveau. Je [vous] le confie par le Saint-Esprit, à condition :

1° Que vous ne le confierez qu’aux personnes qui le méritent par leurs oraisons, leurs aumônes, mortifications, persécutions, et zèle du salut des âmes et détachement ;

2° Que vous vous en servirez pour devenir pour devenir sainte et céleste ; car ce secret ne devient grand qu’à mesure qu’une âme en fait usage. Prenez bien garde de demeurer les bras croisés, sans travail ; car mon secret vous deviendrait poison et serait votre condamnation…

3° À condition que vos remercierez Dieu, tous les jours de votre, de la grâce qu’il vous a faites de vous apprendre un secret que vous ne méritez pas de savoir.
Et à mesure que vous vous en servirez dans les actions ordinaires de votre vie, vous en connaîtrez le prix et l’excellence que vous ne connaîtrez d’abord qu’imparfaitement, à cause de la multitude et [de] la grièveté de vos péchés et de vos attaches secrètes à vous-même.


[2] Avant de passer outre dans un désir empressé et naturel de connaître la vérité, dites dévotement, à genoux, l'Ave, maris Stella et le Veni Creator, pour demander à Dieu la grâce
de comprendre et goûter ce mystère divin...

À cause du peu de temps que j'ai pour écrire, et du peu que vous avez à lire je dirai tout en abrégé...




J’arrête ici la transcription du texte, respectant le sévère avertissement de l’auteur.


Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 21:56

cath1250 a écrit:
je vais réfléchir.... ai déjà été à une réunion de prière du renouveau, mais je fais un blocage face à ces prières devant une hostie géante sensée être la présence du Christ.... je traverse vraiment une période de doute.... que de salamalecs inutiles alors que les choses sont si simples....

Vous avez su garder un esprit critique et une prudence de mise face aux diverses pratiques religieuses, qu'elles soient protestantes ou catholiques.
Je ne peux que vous en féliciter.
Il est évident que malgré les excès de certaines communauté protestantes, il y a eu quelques vérité semées dans votre coeurs qui ne lassent pas de crier: "c'est du bon sens, l'important n'est pas dans ces traditions humaines aussi anciennes soient elles..."
Je pense que cette vérité vient de ce qui se dégage de la parole de Dieu, qui proclame ce que notre foi devrait être et qui s'oppose à ce que les hommes en ont fait, quelques soient leur dénomination terrestre, église ou Eglise, aucune autorité terreste n'est au dessus de la parole du Christ et de sa personnalité qui s'en dégage.
Lu 11:10 a écrit:
Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.
et encore:
Citation :
Ac 17:11 Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.

prière
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mar 04 Sep 2012, 22:01

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 09:21



Nécessité que nous avons de la dévotion à la Très-Sainte Vierge


Quelques extraits du Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge (Saint Louis-Marie Grignion de Montfort).

C'est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c'est aussi par elle qu'il doit régner dans le monde.

Marie a été très cachée dans sa vie : c'est pourquoi elle est appelée par le Saint-Esprit et l'Eglise Alma Mater : Mère cachée et secrète. Son humilité a été si profonde qu'elle n'a point eu sur la terre d'attrait plus puissant et plus continuel que de se cacher à elle-même et à toute créature, pour n'être connue que de Dieu seul.

Dieu, pour l'exaucer dans les demandes qu'elle lui fit de la cacher, appauvrir et humilier, a pris plaisir à la cacher dans sa conception, dans sa naissance, dans sa vie, dans ses mystères, dans sa résurrection et assomption, à l'égard de presque toute créature humaine. Ses parents mêmes ne la connaissaient pas ; et les anges se demandaient souvent les uns aux autres : Quae est ista ? Qui est celle-là ? Parce que le Très-Haut la leur cachait ; ou, s'il leur en découvrait quelque chose, il leur en cachait infiniment davantage.

Dieu le Père a consentit qu'elle ne fit point de miracle dans sa vie, du moins qui éclatât, quoiqu'il lui en eût donné la puissance. Dieu le Fils a consenti qu'elle ne parlât presque point, quoiqu'il lui eût communiqué sa sagesse. Dieu le Saint-Esprit a consenti que ses Apôtres et ses Evangélistes n'en parlassent que très peu et qu'autant qu'il était nécessaire pour faire connaître Jésus-Christ, quoiqu'elle fût son Epouse fidèle.

[...] Après cela, il faut dire, en vérité, avec les saints : De Maria nunquam satis. On n'a point encore assez loué, exalté, honoré, aimé et servi Marie. Elle mérite encore plus de louanges, de respects, d'amours et de services.


Cantique des Cantiques

Ct 3, 6

Qu'est-ce là qui monte du désert,
comme une colonne de fumée,
vapeur de myrrhe et d'encens
et de tous parfums exotiques ?

Ct 8, 5

Qui est celle-ci qui monte du désert,
appuyée sur son bien-aimé ?



Cependant : Jésus-Christ notre Sauveur, vrai Dieu et vrai homme, doit être la fin dernière de toutes nos autres dévotions : autrement elles seraient fausses et trompeuses. Jésus-Christ est l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin de toutes choses.






P-S : Merci aux esprits forts qui critiquent toute dévotion à la Sainte Vierge, qui nient miracles et apparitions, qui lorsqu’on échange sur la Vierge nous parlent de contes ou historiettes, qui sous prétexte de détruire des abus nuisent à l’Église et aux fidèles, merci à eux de cesser de spammer sur tous les fils à la fois. Le plus actif en ce moment est celui-ci

http://docteurangelique.forumactif.com/t14716p150-vierge-marie-bis

Merci à eux d’écrire dessus. Inutile de mettre une nouvelle fois le bazar !

Petit messager, modérateur


Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 09:45

Ce qui m'étonne c'est que vous parlez souvent de souffrance comme si la souffrance est obligatoire en tant que chrétien(ne).
Il y a aussi le bonheur de la vie vous me semblez axé sur la souffrance j'avoue que cela me choque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 09:49

On a déjà parlé de ça en long, en large en travers. Arnaud vous a déjà expliqué tout ça. Merci donc de relire.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 09:57

Il y a une tendance chez les catholiques de faire du dolorisme mais heureusement ce n'est universel Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 10:07

Stop ! ça suffit be, vous dépassez la mesure. Sauvegardez vos prochains messages, pas envie de perdre mon temps à les tranférer ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 10:09

Dr house a écrit:
Ce qui m'étonne c'est que vous parlez souvent de souffrance comme si la souffrance est obligatoire en tant que chrétien(ne).
Il y a aussi le bonheur de la vie vous me semblez axé sur la souffrance j'avoue que cela me choque.

La souffrance n'est pas "obligatoire". Elle arrive, DE FAIT, dans nos vies, tôt ou tard, ne serait-ce que par le passage de la mort.

Il est donc important de réfléchir à la raison de ces souffrances.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mer 05 Sep 2012, 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 10:26

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 10:28

la question est de savoir si la souffrance a un sens et si oui quel est-il?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 10:31

Petit messager a écrit:
Stop ! ça suffit be, vous dépassez la mesure. Sauvegardez vos prochains messages, pas envie de perdre mon temps à les tranférer ailleurs.

En quoi je dépasse la mesure,enfin?
La réalité vous choque à ce point!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 11:26

Mister be a écrit:
Petit messager a écrit:
Stop ! ça suffit be, vous dépassez la mesure. Sauvegardez vos prochains messages, pas envie de perdre mon temps à les tranférer ailleurs.

En quoi je dépasse la mesure,enfin?
La réalité vous choque à ce point!

Vous m'avez très bien compris. Et si la réalité vous choque autant c'est que vous n'avez pas encore appris à lire les Ecritures. Pourtant, depuis le temps que vous êtes sur ce forum... C'est plus que bizarre, mais c'est ainsi, c'est votre logique.

2 ème rappel : Inutile de faire du remplissage en citant chaque fois tout le post précédent, j'ai encore dû passer derrière vous. Vous étiez pourtant d'accord pour éviter tous ces remplissages... alors ???

Mister be a écrit:
la question est de savoir si la souffrance a un sens et si oui quel est-il?

La réponse est ici

http://docteurangelique.forumactif.com/t5612p50-amour-de-la-souffrance

ici aussi

Question à Arnaud Dumouch : Pourtant vous intégrez dans vos références des apparitions reconnues par l'Eglise, je pense à Fatima, la Salette par exemple. Et dans ces apparitions le langage utilisé est celui d'un Dieu qui menace de punir quand même ? N'êtes vous pas loin de cette notion de punition ?

Arnaud Dumouch : Je n'en suis pas loin du tout. Tout prend sens, y compris la punition, dans cette Histoire sainte de l'éducation de Dieu sur nous. Mais évidement elle prend un autre sens, car dans cette grande perspective on comprend que la vie terrestre est une première étape du purgatoire. Il y en a d'autre à l'heure de la mort, puis après la mort.

C'est assez simple à comprendre, la première étape du purgatoire, consiste pour tous les hommes sans exception (athées, païens et même chrétiens) à apprendre au minimum une chose, qui ne sauve pas mais dispose au salut, à savoir devenir humbles. C'est vrai que tout le monde n'a pas la révélation de la foi, donc tout le monde ne comprend pas que l'humilité doit aboutir à la charité, à l'amour d'amitié pour Dieu et le prochain. Mais la grande égalité, c'est que tout le monde se demande ce qu'il fait sur terre, puis que tout le monde meurt. La vie est ainsi faite que dans le désespoir, sans savoir ce qu'on fait sur terre, on meurt normalement sans trop d'orgueil.

A partir de là, on peut se dire que la souffrance, comme le dit la Bible, peut être envoyée par Dieu, non pas pour punir au sens bête du terme, mais pour éduquer le cœur et faire que les hommes soient disposés à l'apparition du Christ à l'heure de la mort. Un homme humble, comme le bon larron, il n'y a pas de raison qu'il refuse l'amour.





et surtout ici :





Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 12:35

Alors ce fil fait double emploi et excusez-moi si je ne me souviens pas de tout ce qui a été posté...
Qu'est-ce qui se passera au troisième rappel...?
Par contre vous vous dépassez la mesure...je reste courtois et respectueux alors si j'ai des leçons à avoir au niveau lecture des Ecritures c'est certainement pas de vous!
Sur ce...je vous souhaite une bonne journée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 13:20

Non be, vous manquez souvent de respect envers l'Eglise et ce n'est pas tolérable.

Au troisième rappel ? Eh bien je préciserai que c'est un troisième rappel Very Happy

Reposez-vous et revenez-nous avec un esprit de meilleure concorde... même si vous dites toujours "NON !" au Nouveau Testament - ce qui prouve d'ailleurs que comme beaucoup vous n'avez pas toujours pas compris l'Ancien. Ce n'est pourtant pas bien compliqué. Au lieu de cela vous vous réfugiez dans l'intellect pour tenter de démolir la Vierge, le Nouveau Testament, bref l'Eglise.

Bon allez à plus tard - et un peu de sérieux quand-même, vous n'êtes pas crédible en disant

Mister be a écrit:
Par son sang (Marie et Joseph) et son corps de chair il est humain
Si son sang est divin puisque c'est le sang qui donne la vie ou c'est dans le sang que se trouve la vie et son corps est oui son Eglise constituée de chaque église comme piliers...

... de plus vous répétez toujours les mêmes choses à chaque nouveau fil sur la Vierge ou sur les saints, ou sur d'autres encore. Ce n'est pas que vous oubliez tout ce qui s'est dit, c'est juste que vous faites semblant et que vous nous obligez à répéter.

voir ici encore

http://docteurangelique.forumactif.com/t14671p50-vierge-marie

... et sur bien d'autres fils encore

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 13:34

Ben à force les sujets ne sont pas éternels mais ce sont toujours les mêmes...vous êtes aussi saoulant que moi vous savez...
Apportez du sang neuf à votre forum dans ce cas!

Parce que vous êtes crédibles avec vos contes à dormir debout...si vos églises se vident c'est pas sans raison!
Je vous ai heurté mais bon toute vérité n'est pas bonne à dire...allez que ça ne devienne pas une foire d'empoigne...je ne participerai plus à des sujets qui divisent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Mer 05 Sep 2012, 13:48

be, merci de ne pas citer tout le post, j'ai encore dû repasser derrière vous, troisième rappel, ça n'a pas tardé
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 00:09

Enlever la touche citer...on va binetôt plus savoir à qui on répond ni à quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 00:18

Ne me prenez pas pour un idiot be, vous vous tromperiez de personne. Et tâchez de vous montrer un peu plus constructif. En y mettant votre intelligence au lieu de la mettre dans ces "finesses". Je me fatiguerai bcp moins avec vous maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 00:34

Comme vous y allez...Vous ai-je pris pour un idiot?je vous laisse pour ce que vous êtes mais vous devrez me supporter et je n'ai pas à me montrer constructif,mon cher messager...Fatiguez vous si ça vous chante et laissez mon intelligence là où elle est...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 02:53

Petit messager a écrit:
On a déjà parlé de ça en long, en large en travers. Arnaud vous a déjà expliqué tout ça. Merci donc de relire.
Oui je sais mais ça me prend le cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Zachée Dupont



Masculin Messages : 20
Inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Réjouissons-nous !   Jeu 06 Sep 2012, 04:32

Petit messager a écrit:


Nécessité que nous avons de la dévotion à la Très-Sainte Vierge


Quelques extraits du Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge (Saint Louis-Marie Grignion de Montfort).

C'est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c'est aussi par elle qu'il doit régner dans le monde.

Marie a été très cachée dans sa vie : c'est pourquoi elle est appelée par le Saint-Esprit et l'Eglise Alma Mater : Mère cachée et secrète. Son humilité a été si profonde qu'elle n'a point eu sur la terre d'attrait plus puissant et plus continuel que de se cacher à elle-même et à toute créature, pour n'être connue que de Dieu seul.

Dieu, pour l'exaucer dans les demandes qu'elle lui fit de la cacher, appauvrir et humilier, a pris plaisir à la cacher dans sa conception, dans sa naissance, dans sa vie, dans ses mystères, dans sa résurrection et assomption, à l'égard de presque toute créature humaine. Ses parents mêmes ne la connaissaient pas ; et les anges se demandaient souvent les uns aux autres : Quae est ista ? Qui est celle-là ? Parce que le Très-Haut la leur cachait ; ou, s'il leur en découvrait quelque chose, il leur en cachait infiniment davantage.

Dieu le Père a consentit qu'elle ne fit point de miracle dans sa vie, du moins qui éclatât, quoiqu'il lui en eût donné la puissance. Dieu le Fils a consenti qu'elle ne parlât presque point, quoiqu'il lui eût communiqué sa sagesse. Dieu le Saint-Esprit a consenti que ses Apôtres et ses Evangélistes n'en parlassent que très peu et qu'autant qu'il était nécessaire pour faire connaître Jésus-Christ, quoiqu'elle fût son Epouse fidèle.

[...] Après cela, il faut dire, en vérité, avec les saints : De Maria nunquam satis. On n'a point encore assez loué, exalté, honoré, aimé et servi Marie. Elle mérite encore plus de louanges, de respects, d'amours et de services.


Cantique des Cantiques

Ct 3, 6

Qu'est-ce là qui monte du désert,
comme une colonne de fumée,
vapeur de myrrhe et d'encens
et de tous parfums exotiques ?

Ct 8, 5

Qui est celle-ci qui monte du désert,
appuyée sur son bien-aimé ?



Cependant : Jésus-Christ notre Sauveur, vrai Dieu et vrai homme, doit être la fin dernière de toutes nos autres dévotions : autrement elles seraient fausses et trompeuses. Jésus-Christ est l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin de toutes choses.






P-S : Merci aux esprits forts qui critiquent toute dévotion à la Sainte Vierge, qui nient miracles et apparitions, qui lorsqu’on échange sur la Vierge nous parlent de contes ou historiettes, qui sous prétexte de détruire des abus nuisent à l’Église et aux fidèles, merci à eux de cesser de spammer sur tous les fils à la fois. Le plus actif en ce moment est celui-ci

http://docteurangelique.forumactif.com/t14716p150-vierge-marie-bis

Merci à eux d’écrire dessus. Inutile de mettre une nouvelle fois le bazar !

Petit messager, modérateur



Voilà un beau texte, d'une qualité exceptionnelle, et j'en félicite les auteurs. La dévotion mariale, sur laquelle s'appuyait d'ailleurs le regretté JP2, est essentielle à la compréhension des desseins de Dieu. La Vierge a ce rôle unique, si grand, si parfait, que c'en est une clé de la théologie. Sans l'obéissance de Marie, il n'eut rien été de tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 07:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Dr house a écrit:
Ce qui m'étonne c'est que vous parlez souvent de souffrance comme si la souffrance est obligatoire en tant que chrétien(ne).
Il y a aussi le bonheur de la vie vous me semblez axé sur la souffrance j'avoue que cela me choque.

La souffrance n'est pas "obligatoire". Elle arrive, DE FAIT, dans nos vies, tôt ou tard, ne serait-ce que par le passage de la mort.

Il est donc important de réfléchir à la raison de ces souffrances.
Arnaud,
Pour ma part je ne me focalise pas sur mes souffrances comme vous le dites quand elles arrivent elles sont là et je fait avec.
En revanche si je peux éviter de souffrir je fais tout pour m"éviter de souffrir pour rien.
Il est vrai que je suis assé revendicatif sur les souffrances inutiles.
Exemple le viol et l'avortement qui me fait bondir quand je lis certaines réponse qui je crois idiotes.
En effet l'enfant est peut-etre de Dieu mais dans quelles conditions cet enfant à t'il été engendré, le viol n'est il pas un traumatisme pour la femme qui le subit ?
A chaque fois que je post humain l'on me réponds religieux.
Pardonnez moi Arnaud mais je ne peux pas accepter cela, la femme soumise et compagnie ça ne passe pas.
Je vais encore surement me faire trainer dans la boue mais dans ce cas là Dieu n'est pas un Dieu d'amour mais un tortionnaire envers l"agente féminine, j'en profite pour rappeler à ceux qui ne le savent pas que j'ai été élevé dans le mépris totale de la femme.
Ps: C'est la dernière fois que je le dis.


Dernière édition par Dr house le Jeu 06 Sep 2012, 14:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 07:20

Vous avez raison de distinguer la souffrance qu'on peut éviter de celle qu'on ne peut pas éviter.

Quant à l'avortement, vous avez raison de penser aux femmes, mais PAS AU PRIX DE L'ENFANT, qui est un être réel, différent et unique, et dont l'avortement revient à projeter l'âme éternelle à la poubelle. L'Eglise catholique est là-dessus très nette et les millions d'enfants que nous avons ainsi tué nous accueilleront lors du jugement dernier.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 10:27

Dr house a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Dr house a écrit:
Ce qui m'étonne c'est que vous parlez souvent de souffrance comme si la souffrance est obligatoire en tant que chrétien(ne).
Il y a aussi le bonheur de la vie vous me semblez axé sur la souffrance j'avoue que cela me choque.

La souffrance n'est pas "obligatoire". Elle arrive, DE FAIT, dans nos vies, tôt ou tard, ne serait-ce que par le passage de la mort.

Il est donc important de réfléchir à la raison de ces souffrances.
Arnaud,
Pour ma part je ne me focalise pas sur mes souffrances comme vous le dites quand elles arrivent elles sont là et je fait avec.
En revanche si je peux éviter de souffrir je fais tout pour m"éviter de souffrir pour rien.
Il est vrai que je suis assé revendicatif sur les souffrances inutile.
Exemple le viol et l'avortement qui me fait bondir quand je lis certaines réponse qui je crois idiotes.
En effet l'enfant est peut-etre de Dieu mais dans quelles conditions cet enfant à t'il été engendré, le viol n'est il pas un traumatisme pour la femme qui le subit ?
A chaque fois que je post humain l'on me réponds religieux.
Pardonnez moi Arnaud mais je ne peux pas accepter cela, la femme soumise et compagnie ça ne passe pas.
Je vais encore surement me faire trainer dans la boue mais dans ce cas là Dieu n'est pas un Dieu d'amour mais un tortionnaire envers l"agente féminine, j'en profite pour rappeler à ceux qui ne le savent pas que j'ai été élevé dans le mépris totale de la femme.
Ps: C'est la dernière fois que je le dis.


Il est difficile de comprendre le sens de « soumission » dans ce que dit Paul dans son Epitre, il l’a dit dans un contexte bien précis, dans un temps passé, et ce serait un peu complexe à analyser précisément. Mais si par « la femme doit être soumise à son mari », on comprend : « l’homme a toujours raison et sa femme doit accepter tout et n’importe quoi », ou : « la femme n’a pas son mot à dire ! », alors on se trompe bien évidemment.

Pourtant la femme n’a pas à chercher à « faire l’homme » – ce n’est pas admirable d’ailleurs. Tout comme l’homme doit apprendre à se méfier de ses réflexes de domination. II faut un respect mutuel. Dans tout ce que Paul nous dit on voit que, comme le Christ s'est livré pour l'Église, le mari doit se livrer pour sa femme, il doit se donner totalement à sa femme.

Votre lecture de la Bible passe par le filtre d’un vécu très douloureux. Et on sent bien que vous n’êtes pas heureux. Si vous pouviez croire à une justice, vous pourriez vous dire que vous aussi vous avez droit au bonheur. Seulement vous manquez de confiance en la vie et on peut bien le comprendre.

Lorsque parfois au cours d’une vie on se sent désemparé, et si l’on a pas confiance en Dieu, alors, et même si les hommes ne nous ont jusqu’à présent pas épargné, il faut pourtant faire un pari : faire preuve d’une grande humilité et accepter de croire que les hommes (les hommesou ou les femmes), peuvent, pourtant, nous aider. C’est souvent quand on est désespéré qu’on peut se dire qu’on n’a plus rien à perdre, et qu’on peut, enfin, prendre la décision de se faire aider.

Je crois me souvenir que vous aviez déjà fait une tentative. Je souhaite qu’un jour vous preniez le risque d’en faire une nouvelle, mais cette fois en ne craignant pas de perdre toutes vos défenses – pour en acquérir petit à petit de nouvelles, mais bien plus fiables et construites sur le roc.

Croire au bonheur est parfois une chose très difficile, elle peut paraître même impossible, mais elle est pourtant nécessaire. C’est juste un pari sur la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 14:16

Arnaud Dumouch a écrit:
Vous avez raison de distinguer la souffrance qu'on peut éviter de celle qu'on ne peut pas éviter.

Quant à l'avortement, vous avez raison de penser aux femmes, mais PAS AU PRIX DE L'ENFANT, qui est un être réel, différent et unique, et dont l'avortement revient à projeter l'âme éternelle à la poubelle. L'Eglise catholique est là-dessus très nette et les millions d'enfants que nous avons ainsi tué nous accueilleront lors du jugement dernier.
Mais PAS au PRIX D'UN ENFANT affraid Pourtant dans l'apocalypse Il est bien dit ce que Dieu réserves aux femmes enceintes ce jour là "elles perdront leur bébé"(les inconverties) et pourtant l'enfant n'a pas demandé de venir au monde. génial c'est le jugement de Dieu Embarassed alors quand l'on me dire que l'avortement est un crime je...


Dernière édition par Dr house le Jeu 06 Sep 2012, 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 14:25

House vous lisez tout au premier degré. Mettez votre Bible tout au fond d'un tiroir, et pensez un peu à vous maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 14:29

"Tu ne tueras point" c'est un commandement de Dieu à l'homme.

Et Dieu est le maître de la vie et de la mort :
Citation :
Deutéronome 32, 39 Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu,
Et qu’il n’y a point de dieu près de moi;
Je fais vivre et je fais mourir,
Je blesse et je guéris,
Et personne ne délivre de ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 14:31

Petit messager a écrit:
House vous lisez tout au premier degré. Mettez votre Bible tout au fond d'un tiroir, et pensez un peu à vous maintenant.
Lire au premier degré mais comment devrais-je comprendre ce passage alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 14:34

Jeb a écrit:
"Tu ne tueras point" c'est un commandement de Dieu à l'homme.

Et Dieu est le maître de la vie et de la mort :
Citation :
Deutéronome 32, 39 Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu,
Et qu’il n’y a point de dieu près de moi;
Je fais vivre et je fais mourir,
Je blesse et je guéris,
Et personne ne délivre de ma main.

Et bien voyons comme d'hab allez dire cela à un couple d"ami qui à perdu un enfant et qui en a en plus un fils autiste .
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 14:50

Dr house a écrit:
Jeb a écrit:
"Tu ne tueras point" c'est un commandement de Dieu à l'homme.

Et Dieu est le maître de la vie et de la mort :
Citation :
Deutéronome 32, 39 Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu,
Et qu’il n’y a point de dieu près de moi;
Je fais vivre et je fais mourir,
Je blesse et je guéris,
Et personne ne délivre de ma main.

Et bien voyons comme d'hab allez dire cela à un couple d"ami qui à perdu un enfant et qui en a en plus un fils autiste .
C'est pourtant la vérité, non ?

Après c'est à chacun d'apporter, si cela est possible, la consolation, avec toute la compassion nécessaire, à ceux qui n'ont pas la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28513
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 15:08

Jeb a écrit:
"Tu ne tueras point" c'est un commandement de Dieu à l'homme.

Et Dieu est le maître de la vie et de la mort :
Citation :
Deutéronome 32, 39 Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu,
Et qu’il n’y a point de dieu près de moi;
Je fais vivre et je fais mourir,
Je blesse et je guéris,
Et personne ne délivre de ma main.

"Mais je demanderai compte du sang de chacun de vous. J'en demanderai compte à tous les animaux et à l'homme, aux hommes entre eux, je demanderai compte de l'âme de l'homme. "Qui verse le sang de l'homme, par l'homme aura son sang versé. Car à l'image de Dieu l'homme a été fait." (Genèse 9, 5-6)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 15:40

Dr house a écrit:
Petit messager a écrit:
House vous lisez tout au premier degré. Mettez votre Bible tout au fond d'un tiroir, et pensez un peu à vous maintenant.
Lire au premier degré mais comment devrais-je comprendre ce passage alors ?

Désolé je n'ai pas le temps de m'y pencher trop personnellement en ce moment et c'est un passage un peu difficile, mais je suppose qu'on peut comprendre, que, "quand ces moments arriveront", la femme qui se trouve enceinte pense plus à son enfant qu’à Dieu. Elle est donc doublement effrayée et sa confiance en Dieu en est donc encore diminuée, elle est trop effrayée. Voilà mon hypothèse du moment.

La citation à laquelle vous faisiez allusion :
Lc 21,23. Malheur à celles qui seront enceintes et qui allaiteront en ces jours-là! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple.

Mais ça ne concerne pas que la femme, l’homme aussi. Un peu plus loin :
Lc 21,26. les hommes séchant de frayeur, dans l'attente de ce qui doit arriver à tout l'univers; car les puissances des cieux seront ébranlées.

La citation dans son contexte :
Lc 21,6. Des jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit détruite.
Lc 21,7. Et ils L'interrogèrent, disant: Maître, quand ces choses arriveront-elles? et à quel signe connaîtra-t-on qu'elles vont s'accomplir?
Lc 21,8. Jésus dit: Prenez garde d'être séduits; car beaucoup viendront sous Mon nom, disant: C'est Moi, et le temps est proche. Ne les suivez donc pas.
Lc 21,9. Et lorsque vous entendrez parler de guerres et de séditions, ne soyez pas effrayés; car il faut que ces choses arrivent d'abord, mais ce ne sera pas encore aussitôt la fin.
Lc 21,10. Alors Il leur dit: Nation se soulèvera contre nation, et royaume contre royaume.
Lc 21,11. Et il y aura de grands tremblements de terre en divers lieux, et des pestes, et des famines, et des choses effrayantes dans le ciel, et de grands signes.
Lc 21,12. Mais, avant tout cela, on mettra les mains sur vous, et on vous persécutera, vous livrant aux synagogues et aux prisons, vous traînant devant les rois et les gouverneurs, à cause de Mon nom;
Lc 21,13. et cela vous arrivera pour que vous rendiez témoignage.
Lc 21,14. Mettez donc dans vos coeurs que vous n'aurez pas à méditer d'avance comment vous répondrez;
Lc 21,15. car Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire.
Lc 21,16. Vous serez livrés par vos parents, et par vos frères, et par vos proches, et par vos amis, et l'on fera mourir plusieurs d'entre vous;
Lc 21,17. et vous serez haïs de tous à cause de Mon nom.
Lc 21,18. Mais pas un cheveu de votre tête ne périra.
Lc 21,19. C'est par votre patience que vous sauverez vos vies.
Lc 21,20. Lorsque vous verrez Jérusalem entourée par une armée, alors sachez que sa désolation est proche.
Lc 21,21. Alors, que ceux qui sont dans la Judée s'enfuient dans les montagnes, et que ceux qui sont au milieu d'elle en sortent, et que ceux qui sont dans les environs n'y entrent point.
Lc 21,22. Car ce seront des jours de vengeance, afin que s'accomplisse tout ce qui est écrit.
Lc 21,23. Malheur à celles qui seront enceintes et qui allaiteront en ces jours-là! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple.
Lc 21,24. Ils tomberont sous le tranchant du glaive, et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les gentils, jusqu'à ce que le temps des nations soit accompli.
Lc 21,25. Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles, et, sur la terre, détresse des nations, à cause du bruit confus de la mer et des flots,
Lc 21,26. les hommes séchant de frayeur, dans l'attente de ce qui doit arriver à tout l'univers; car les puissances des cieux seront ébranlées.
Lc 21,27. Et alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée, avec une grande puissance et une grande majesté.
Lc 21,28. Or, lorsque ces choses commenceront à arriver, regardez et levez la tête, parce que votre rédemption approche.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 18:05

Jeb a écrit:
Dr house a écrit:
Jeb a écrit:
"Tu ne tueras point" c'est un commandement de Dieu à l'homme.

Et Dieu est le maître de la vie et de la mort :
Citation :
Deutéronome 32, 39 Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu,
Et qu’il n’y a point de dieu près de moi;
Je fais vivre et je fais mourir,
Je blesse et je guéris,
Et personne ne délivre de ma main.

Et bien voyons comme d'hab allez dire cela à un couple d"ami qui à perdu un enfant et qui en a en plus un fils autiste .
C'est pourtant la vérité, non ?

Après c'est à chacun d'apporter, si cela est possible, la consolation, avec toute la compassion nécessaire, à ceux qui n'ont pas la foi.
bon je préfère ........ Arrow Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie et le secret de la souffrance   Jeu 06 Sep 2012, 21:18

Dr house a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vous avez raison de distinguer la souffrance qu'on peut éviter de celle qu'on ne peut pas éviter.

Quant à l'avortement, vous avez raison de penser aux femmes, mais PAS AU PRIX DE L'ENFANT, qui est un être réel, différent et unique, et dont l'avortement revient à projeter l'âme éternelle à la poubelle. L'Eglise catholique est là-dessus très nette et les millions d'enfants que nous avons ainsi tué nous accueilleront lors du jugement dernier.
Mais PAS au PRIX D'UN ENFANT affraid Pourtant dans l'apocalypse Il est bien dit ce que Dieu réserves aux femmes enceintes ce jour là "elles perdront leur bébé"(les inconverties) et pourtant l'enfant n'a pas demandé de venir au monde. génial c'est le jugement de Dieu Embarassed alors quand l'on me dire que l'avortement est un crime je...

Vous faisiez allusion à l’apocalypse. Où voyez-vous que les femmes perdront leur bébé ?

"En arrêt devant la femme en travail, le dragon s'apprête à dévorer son enfant aussitôt né.

Notez aussi : "s'apprête". Il n'est pas écrit "dévore".

5 Or la femme mit au monde un enfant mâle, celui qui doit mener toutes les nations avec un sceptre de fer ;
6 et son enfant fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son trône, tandis que la femme s'enfuyait au désert, où Dieu lui a ménagé un refuge pour qu'elle y soit nourrie mille deux cent soixante jours. »

La femme en travail ce n’est pas « les femmes », c’est un symbole qui peut représenter à la fois la Vierge et l’Eglise. Parfois la Bible est très imagée !
Revenir en haut Aller en bas
 
Marie et le secret de la souffrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Antoinette. Carnet secret d’une reine de Benjamin Lacombe
» Le Secret de Marie de St Louis-Marie Grignion de Montfort
» Les Secrets de Jeanne d'Arc
» Le pere Sainte Marie et le secret de Fatima
» LE SECRET DE MARIE (Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: